Cette épée appartient à un ensemble d'armes de même facture et époque, toutes connues sous le nom d'"épée de Boabdil", dernier souverain musulman a régner à Grenade avant la reconquête chrétienne de la fin du XVe siècle. L'épée n'a plus sa lame d'origine, au décor ciselé, mais une lame de fabrication allemande avec la marque de l’armurier, en acier, droite, mince et plate. La poignée est en argent doré au mercure et recouverte d'un riche décor réalisé en filigrane, et est notamment ornée d’émaux cloisonnés. Le fourreau en cuir brodé de fils d'argent comporte une chape, des anneaux et une bouterolle d’argent, avec des inscriptions qui répètent la devise des Nasrides de Grenade : "Il n'y a de vainqueur qu'Allah".