Au XIXe siècle, le nombre d’habitants vivant dans les grands centres urbains augmente, en particulier à Paris, ce qui favorise l’ouverture de nouveaux lieux de spectacle, plus abordables sur le plan financier et culturel qu’au siècle précédent. L’affiche publicitaire en couleur contribue à forger l’image d’un Paris dédié aux plaisirs, aux loisirs et à la fête. Parmi les divertissements dits « populaires » qu’offre la capitale, le cirque connaît son âge d’or au cours du XIXe siècle.