Vous êtes ici

Histoire

Raymond Poincaré

Plusieurs fois ministre, Raymond Poincaré (1860-1934) est le chef de file des républicains modérés, opposé à l’impôt sur le revenu, réservé sur la question cléricale. Il devient président du Conseil en 1912, portant une politique de fermeté face à l’Allemagne. Elu président de la République en 1913, il va au terme de son septennat qui couvre toute la durée de la guerre. Renonçant à un second mandat présidentiel, il est élu président du Conseil en 1922 et décide de l’occupation de la Ruhr. Retiré de la vie politique en 1929, il écrit ses Mémoires, "Au service de la France". Les Sélections consacrées à la politique proposent un choix de titres fondamentaux de théorie politique, dont ceux de Poincaré. Celles intitulées "L’histoire de France par l’image" offrent de très nombreuses images de personnages et d’événements de la IIIe République.