Vous êtes ici

Photographie

Adalbert et Eugène Cuvelier

L’œuvre photographique des Cuvelier père et fils entretient des rapports étroits avec la peinture. Adalbert était membre de l’école artistique constituée à Arras dans les années 1850 autour de la figure tutélaire de Camille Corot, dont Cuvelier fait plusieurs portraits et qu’il initie à la technique du cliché-verre ; Eugène, installé à Barbizon, est un proche de Millet et Rousseau. Dans leurs productions, parfois difficiles à démêler, dominent les paysages champêtres et forestiers des environs d’Arras et surtout de la forêt de Fontainebleau ; on leur doit aussi quelques admirables portraits et natures mortes. Le sens très pictural de la composition et de la lumière, le goût de la simplicité et de l’épure, l’exploitation subtile des qualités graphiques et tonales du calotype et du papier salé caractérisent ces images d’une intense poésie, parmi les plus belles réussites de la photographie primitive française. Découvrez l’œuvre d’Adalbert et Eugène Cuvelier à travers un choix de leurs photographies. Les Sélections de Gallica consacrées aux photographes permettent d’accéder à l’ensemble des clichés des Cuvelier.