Aventure et flibuste en mer des Antilles

7
7 février 2019

Gallica vient de franchir le cap des 5 millions de documents. Parmi les derniers documents numérisés, figure ce manuscrit exceptionnel du XVIIe siècle, parfois désigné comme la « véritable Île au trésor ». Il s’agit en effet du plus ancien témoignage connu d’un flibustier français, parti voyager sur la mer des Antilles. Le manuscrit est conservé à la bibliothèque municipale de Carpentras, qui a confié à la BnF le soin de le numériser.

Découverte en 1987, conservée à la bibliothèque municipale de Carpentras (cote 590), qui possède l’un des plus riches fonds patrimoniaux de France, cette Relation d'un voyage infortuné fait aux Indes occidentales par le capitaine Fleury avec la description des îles qu’on y rencontre par l’un de ceux qui fit le voyage, 1618-1620 est remarquable à plus d’un titre.
 
Un document exceptionnel
Ce journal constitue la plus ancienne description d’un voyage complet de flibuste, parti de Dieppe en 1618, passé par les îles du Cap-Vert, le Brésil, la Martinique, les Grandes Antilles, les côtes de Campeche et la Floride, avant de prendre la route pour la France.
Sa lecture montre que, contrairement à une légende tenace, ce type d’expéditions se terminait souvent lamentablement et que, bien plus que le combat, la plus grosse menace pour les flibustiers était la faim.  Il s’agit aussi de la plus ancienne source sur les Indiens Caraïbes qui peuplaient alors les Petites Antilles, et de la plus ancienne description connue de la Martinique, quinze ans avant la colonisation officielle de 1635. Les observations qui y sont compilées sont d’autant plus précieuses que ne s’y mêlent ni préoccupation religieuse, ni vue colonisatrice.
Le texte a été publié en 1987 par Jean-Pierre Moreau, sous le titre Un flibustier français dans la mer des Antilles en 1618-1620.
 
Numérisé par la BnF et accessible gratuitement dans Gallica
Afin  d’assurer  la  préservation  et  l’accessibilité  de  ce manuscrit d’exception, la Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras a fait le choix de confier la numérisation à la BnF et de bénéficier de son expertise en ce domaine. La réalisation a été effectuée au Centre technique de conservation Joël-le-Theule, à Sablé-sur-Sarthe.
Numérisé en haute définition, le manuscrit est désormais consultable par tous, dans Gallica, ainsi que dans le portail Manioc, bibliothèque numérique mise en place par l’Université des Antilles et co-pilotée par l’Université de Guyane, spécialisée sur la Caraïbe, l’Amazonie, le plateau des Guyanes et sur les régions et centres d’intérêt liés à ces espaces et territoires.
 
Le fruit d’une ambitieuse politique de coopération numérique
La BnF mène depuis près de 25 ans une intense politique de coopération avec des partenaires situés sur l’ensemble du territoire métropolitain et ultramarin. La numérisation et la mise à disposition dans la bibliothèque numérique Gallica en sont les axes forts. La numérisation du journal de flibustier, ce fleuron de l’histoire des Caraïbes conservé par la bibliothèque Inguimbertine, a ainsi été réalisée en 2018 dans le cadre d’un programme de numérisation concertée Caraïbe-Amazonie. Piloté par la BnF et son pôle associé interrégional des Antilles-Guyane, ce programme qui regroupe 13 partenaires permet aujourd’hui de rendre accessible à tous ce manuscrit exceptionnel.