Menu Accordeon Toolbar Pagination Bar

SYNTHESIS

Type of document

  Manuscripts

Size of the document

 
59 cm, 282 page(s)


ABOUT

Title :   Titus Livius ,Ab Urbe condita (Ire, IIIe et IVe Décades), traduction française par Pierre Bersuire, sous le titre Le Livre de Tytus Livius De Hystoire roumaine, remaniée par Laurent de Premierfait.  Vol. I : Titus Livius, Ab Urbe condita, traduction française par Pierre Bersuire, sous le titre Le Livre de Tytus Livius De Hystoire roumaine, remaniée par Laurent de Premierfait , vol. I (Ire Décade)
Author :  Tite-Live (0059? av. J.-C.-0017). Auteur du texte
Author :  Bersuire, Pierre (129.?-1362). Traducteur
Author :  Maître de la Cité des Dames. Enlumineur
Author :  Christine de Pizan (1364?-1430?). Auteur du texte
Author :  Maître de Luçon. Enlumineur
Contributor :  Laurent de Premierfait (13..-1418)
Contributor :  Raoul Tainguy. Copiste
Contributor :  Loypeau, Étienne de (13..-1408)
Contributor :  receveur général des finances, déc. 1410. Ancien possesseur
Contributor :  Arnaud de Corbie (1325-1414). Ancien possesseur
Contributor :  Prigent de Coëtivy (1399-1450). Ancien possesseur
Contributor :  Colbert, Jean-Baptiste (1619-1683). Ancien possesseur
Type :  manuscript
Language :  french
Format :  Une grande peinture occupant la moitié supérieure de la page frontispice, divisée en deux registres ; 10 peintures de la largeur d'une colonne. Légendes des images d'après Tesnière 1986, p. 262-267 et la base http://mandragore.bnf.fr : F. 13 (Livre I, page frontispice) : dans la partie supérieure : arrivée d'Énée et des Troyens en Italie, Turnus et ses troupes s'apprêtant à les combattre ; dans la partie inférieure : le berger Faustulus découvrant Rémus et Romulus allaités par la louve, meurtre de Rémus, avec en arrière-plan la cité de Rome. ― F. 42 (Livre II) : fondation de la République et établissement des consuls. ― F. 72 (Livre III) : discours d'un consul, peut-être Quinctius Capitolinus, pour ramener l'ordre entre les patriciens (à droite du consul) et les plébéiens (à sa gauche). ― F. 91v (Livre III, 48) : meurtre de Virginie par son père. ― F. 106 (Livre IV) : le tribun de la plèbe Gaius Canuleius, en houppelande rouge avec au col et aux manches des bandes dorées insignes de sa fonction, encourage les mariages ente patriciens et plébéiens. ― F. 135v (Livre V, 27) : punition du maître d'école de Faléries, nu, frappé de verges par les enfants, devant quelques dignitaires étrusques sur la droite. ―F. 162v (Livre VI) : M. Manlius Capitolinus, le sauveur de Rome, précipité de la roche tarpéienne pour avoir aspiré à la royauté. ― F. 185v (Livre VII) : immolation de Marcus Curtius se jetant dans un gouffre entre deux roches escarpées ; sur la droite un groupe d'hommes et de femmes le regardant avec émotion. ― F. 208 (Livre VIII) : le consul Titus Manlius fait exécuter son fils. ― F. 229v (Livre IX) : au sortir des Fourches Caudines, les Romains livrant leurs armes et leurs vêtements aux Samnites. ― F. 256v (Livre X) : massacre des chers Frusinates. Décoration secondaire : Au début du prologue et de chaque livre, lettre ornée (4 à 5 lignes) bleue à rehaut blanc sur fond doré de vignettes bleues et orangées, à prolongement marginal de baguettes vignettées, ornées de dragons au f. 208. Au f. 13 (page fronstipice), bordure faite d'un large cadre doré décoré de demi-lunes festonnées bleues et oranges, à prolongement de rinceaux de vignettes et de fleurettes bleues, or et orangées. Au f. 9 (prologue), encadrement de baguettes ornées de vignettes et de fleurettes rouges, bleues et or. Au début des différents livres et des chapitres introduits par une peinture, initiales (4 lignes) ornées de vignettes prolongement de baguettes, encadrement vigneté. Au début des différents chapitres, initiales (2 lignes) filigranées. Au sein du texte, pieds-de-mouche alternativement bleu à filigranes rouges et or à filigranes bleus. Bouts-de-ligne en forme de fleurs de lys. Table des chapitres (f. 1-4v) : Initiale (2 lignes) alternativement bleue à filigranes rouges et or à filigranes bleus introduisant le premier titre de chaque livre. ― Initiales (1 ligne) alternativement bleues à filigranes rouges et or à filigranes bleus introduisant les autres titres. ― Bouts-de-ligne or et bleus, parfois en forme de fleurs de lys. Glossaire (f. 5-8v) : Initiale (2 lignes) alternativement bleue à filigranes rouges et or à filigranes bleus introduisant chaque terme du glossaire. ― Bouts-de-ligne en forme de fleurs de lys. . -  . - Parchemin. - 280 feuillets précédés et suivis d'un feuillet de garde de papier contemporain de la reliure ; 2 colonnes de 40/43 lignes par page. - 375/380 x 305 mm (justification : 240/250 x 195/200 mm). - 37 cahiers : deux cahiers de 4 feuillets (f. 1-8 : table et glossaire), 3e cahier de 7 feuillets (f. 9-15 : feuillet manquant entre le f. 9 et le f. 10), 4e et 5e cahiers de 8 feuillets (f. 16-31), 6e cahier de 9 feuillets (f. 32-40 : f. 35 monté sur onglet), 7e au 34e cahier de 8 feuillets (f. 41-264), 35e cahier de 4 feuillets (f. 265-268), 36e cahier de 8 feuillets (f. 269-276), 37e cahier de 4 feuillets (f. 277-280). Une réclame apparente (f. 72v). ― Signatures de cahiers de a à z, puis aa à qq. ― Foliotation moderne. ― F. 12v : blanc. Titres courants. ― Titres des chapitres rubriqués ; dans la marge numérotation des chapitres en chiffres romains à l'encre brune jusqu'au f. 87v. ― Incipits et explicits de livres rubriqués. Les incidents (remarques ou explications sur le texte) annoncés à l'encre rouge dans les autres mss des Décades de Bersuire sont généralement abrégés ou supprimés. Vingt-quatre ont été ajoutés par Laurent de Premierfait : ils sont soulignés à l'encre rouge dans le texte (f. 14, 17v, 18 et passim). - Reliure de veau raciné, avec les armes de Colbert sur les plats. Tranche mouchetée. Dos orné à six nerfs. Titre au dos en capitales : « Decade /de Tite L. /ms/ tom. I. ». - . . - Réglure à la mine de plomb. - Estampille de la « Bibliothecae regiae » (Ancien Régime) aux f. 1 et 280v, correspondant Josserand ― Bruno, type B, n° 5
Description :  Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.
Description :  F. 1-280v. Titus Livius, Ab Urbe condita, traduction française par Pierre Bersuire remaniée par Laurent de Premierfait (Ire Décade) F. 1. « Ci commence le prologue ou Livre de Titus Livius De l'Istoire rommaine, lequel livre Frere Pierre Bertheure, prieur de Saint Eloy de Paris, a translaté de latin en françois (rubr.) ». ― C'est le chapitre de la declaracion des moz qui n'ont point de propre françois ou qui autrement ont mestier de declaracion si comme vous pourrez veoir ci aprés plus a plain (rubr.) ». F. 1-4v. [Table de la Ire Décade]. « Ci commence le premier livre de la premiere Decade de Titus Livius ». « Comment les Rommains alleguent que Mars le dieu de bataille fu père et fondeur de la cité de Romme … ». « Ci fine le .X.e et derrenier livre de la premiere decade de Titus Livius (rubr.) ». F. 5-9. [Glossaire]. « C'est le chapitre de la declaracion des moz qui n'ont point de propre françois ou autrement qui ont bien mestier de declaracion. Et premier de « Augur » (rubr.) ». « Augur », « Augurement », « Inauguracion », « Auspice » …-… Ci aprés parle de Velices (rubr.). Et furent appelez velices pour leur isnelleté ou legiereté, quar « velox » en latin, c'est isnel » (éd. Tesnière 2000, p. 488-498). F. 9-v. [Prologue]. « Ci commence le prologue ou Livre de Titus Livius De l'Istoire roumaine, lequel livre Pierre Bertheure, prieur de Saint Eloy de Paris, a translaté de latin en françois (rubr.) ». « A prince de tres souveraine excellence, Jehan roy de France par la grace divine, frere Jehan (sic) Bertheure, a present prieur de Saint Eloy de Paris …-… afin que en cellui chapitre, chascun puisse trouver et sçavoir en lisant ce livre quelles significacions ont les moz que il trouvera » (éd. Tesnière 2000, p. 485-487). F. 9v-12. [Glossaire, incomplet par suite de la perte d'un feuillet]. « C'est le chapitre de la declaracion des mos qui n'ont point de propre françois ou qui autrement ont mestier de declaracion, si comme vous pourrez veoir ci aprés (rubr.) ». « Augur », « Augurement », « Inauguracion », « Auspice » …-… Des Velices (rubr.). Et furent appelez velices pour leur isnelleté ou legiereté car « velox » en latin, c'est isneaulx en françois » (éd. Tesnière 2000, p. 488-498). Légères différences dans le texte des deux glossaires. Le texte copié aux f. 9v-12 est incomplet, par suite de la perte d'un feuillet entre les f. 9 et 10. Manquent les mots commençant par la lettre « C » et les premiers mots commençant par la lettre « D » : « De Armeure (rubr.) Armeure legiere est …-… envahir et fuir plus que les …-… [Du Delect. Si le bailloient les jouvenceaulx moult volentiers pour estre de lors en avant] chevaliers rommains » (cf. supra f. 5-6). F. 13-42. [Livre I]. « Ci commence le premier livre de la premiere decade de Titus Livius (rubr.) ». « Si je me prans a escripre les choses faictes par les Rommains dés le commencement que Romme fu fondee, je ne sçay si ce sera chose convenable ou profitable, et si je le sçay, si ne l'ose je dire …-… Et furent esleus par les centuries selon la fourme de l'ordonnance que avoit fait jadis Servius Tullius, et furent consulz Junius Brutus et Tarquin Collatin ». « Ci fine le premier livre de la premiere decade de Titus Livius. Et commence le second livre de la premiere decade (rubr.) ». F. 42-72. [Livre II]. « Comment les Rommains creerent premier consuls .I. (rubr.) ». « « Desoremais je traicteray les fais du peuple roumain ainsi delivré de avoir roys, comme dit est …-… mais pour ce que les couraiges des Volsques estoient cheuz, leurs tentes furent prinses en la dicte bataille infortunee ». « Ci fine le second livre de la premiere decade de Titus Livius (rubr.) ». F. 72-106. [Livre III]. « Ci aprés s'ensuit le tiers livre de la dicte Decade (rubr.) ». « Comment Quintus Fabius envoya ses legas aux Eques pour traicter de paix, et comment ilz la refuserent (rubr.) ». « Depuis que la cité de Antie fut prinse, furent creez consulz Titus Emilius et Quintus Fabius …-… Si fu le remenant de cellui an paisible et en repos de touz esmouvemens en la cité et dehors ». « Ci fine le tiers livre de la premiere decade de Titus Livius (rubr.) ». F. 106-135v. [Livre IV]. « Ci aprés s'ensuit le quart livre de ladicte Decade (rubr.) ». « En l'an après furent tribuns Marcus Gemicius et Publius Curacius. Et fu cellui an moult plein de tempestes en la cité et dehors …-… Et donna on a cellui qui avoit baillié et trahy la tour tous les biens de deux familles et liberté. Et fu appellé serf des Roumains ». « Ci fine le quart livre de la premiere decade de Titus Livius. Et aprés s'ensuit le .V.e livre (rubr.) ». F. 135v-162v. [Livre V]. « Haines et ires si grans estoient en armes entre les Rommains et les Veyens que bien sembloit que la fin et destruction fust venue a ceulx qui des deux seroient desconfiz …-… et que la fourme et la figure de la cité est plus semblable a cité empeschiee que a cité ordonnee et divisee ». « Ci fine le quint livre de la premiere decade de Titus Livius. Et aprés s'ensuit le .VI.e livre (rubr.) ». F. 162v-185v. [Livre VI]. « J'ay exposé es cinq livres premiers les choses faictes par les Rommains depuis le temps que Romme fu fondee jusques au temps qu'elle fu prinse par les Gaulles …-… Et que par toute celle annee les peres fussent aucteurs et gouverneurs en toutes les elections que on feroit ». « Ci fine le .VI.e livre de la premiere decade de Titus Livius (rubr.) ». F. 185v-207v. [Livre VII]. « Ci aprés s'ensuit le .VIIe livre de ladicte decade de Titus Livius (rubr.) ». « Sameux, noble et notable sera cest an pour cause du consulat du nouveau homme et pour cause des deux magistraz nouveaulx, c'est assavoir la preture et la edilité …-… Quar en oultre l'alliance des Latins faulse et non fiable, les Prevernates gasterent et pillierent par soudaines courses Etie, Setie et Norbe qui toutes estoient colonies rommaines ». « Ci fine le .VII.e livre de la premiere decade de Titus Livius (rubr.) ». F. 208- 229v. [Livre VIII]. « Ci commence le .VIII.e livre de ladicte decade dudit Titus Livius (rubr., f. 207v) ». « A estre consuls nouveaulx furent esleuz Plancius Lucius et Emilius Mamertus quant les messaiges des Setins et des Norbains vindrent a Romme denuncier que les Prevernates avoient defailli et renié iceulx Rommains …-… Meismement, comme on ne treuve point aucun certain aucteur qui soit du temps de lors, a qui en ceste matere on puisse assez croire ». « Ci fine le .VIII.e livre de la premiere decade de Titus Livius. Et aprés commence le .IXe livre de ladicte decade dudit Titus Livius (rubr.) ». F. 229v-256v. [Livre IX]. « Comment les Samnites envoierent leurs legas a Romme pour les treves qu'ilz avoient rompues. Et comment l'ost rommain fut prins aux fourches gaudines (rubr.) ». « Après cest an, s'ensuivi la paix caudine qui futnoble et notable pour cause de la desconfiture rommaine soubz les consulz Titus Veturinus Calvinus et Spurius Postumius …-… Quant il apperçut ce, il fist apporter la selle curule et se y sist en grant auctorité en regardant de son siege d'onneur les autre a leur grant tristesce et envie ». « Ci fine le neufviesme livre de la premiere decade de Titus Livius (rubr.) ». F. 256v-280v. [Livre X]. « Ci commence le diziesme livre de la premiere decade dudit Titus Livius (rubr.) ». « Soubz les consuls Lucius Gemius et Sertorius Cornelius, on eut aussi comme sejour et repos des batailles foraines et mena on colonie a Sore et a Albe …-… Mais nientmoins en cellui an n'en pot riens estre fait, pour ce que les consulz furent occupez es guerres, mais que touefois on fist supplicacion par un jour seulement a Esculapius ». « Ci fine le .X.e livre de la premiere decade de Titus Livius, laquele est appellée De la cité fondee (rubr.) ».
Rights :  public domain
Identifier :  ark:/12148/btv1b90588584
Source :  Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Français 264
Provenance :  Bibliothèque nationale de France
Date of online availability :  07/11/2011

TEXT MODE (OCR)

DISCOVER