Informations détaillées

Titre : 
Faits du Grand Alexandre, adaptation française par Vasque de Lucène des Historiarum Alexandri Magni Macedonis libri de Quinte-Curce.
Auteur : 
Lucène, Vasque de (1435?-1512). Traducteur
Auteur : 
Quinte-Curce. Auteur du texte
Auteur : 
Liédet, Loyset (1420?-148.). Enlumineur
Auteur : 
Maître viennois de Marie de Bourgogne. Enlumineur
Date d'édition : 
1450-1500
Contributeur : 
Yvonnet le Jeune. Copiste
Type : 
manuscrit
Langue : 
français
Format : 
Flandre. - (. - Bruges. - et probablement. - Gand). - Écriture bâtarde bourguignonne ; manuscrit copié par Yvonnet le Jeune, comme l'atteste un paiement de janvier 1470 consigné dans les comptes du duc de Bourgogne Charles le Téméraire (Bruxelles, Archives générales du royaume, chambre des comptes, n° 1925, f. 481 et 568 ; cf. Alexandre PINCHART, 1865, p. 478). - 1 page frontispice exécutée en France au XVIIIe siècle. 86 miniatures flamandes exécutées autour de 1470, dont 74 à mi-page (environ 150-190 × 210-215 mm) et 12 sur une demi-colonne (environ 100-125 × 95 mm). Voir la description des scènes représentées sur la base Mandragore.En novembre 1470, l’enlumineur Loyset Liédet reçut un paiement de 92 livres 6 sols pour avoir pris en charge la réalisation des quatre-vingt-six miniatures du volume, mais aussi l'exécution des lettrines, la reliure, la fabrication de la couverture damassée et de l’étui de cuir blanc ainsi que le transport du livre entre Bruges et Hesdin (Bruxelles, Archives générales du royaume, chambre des comptes, n° 1925, f. 481 et 568 ; cf. Alexandre PINCHART, 1865, p. 480). Au bas du f. 269v du manuscrit, une note contemporaine du décor présente le décompte des miniatures et des lettres ornées dues à l'enlumineur (cf. Antoine DE SCHRYVER, 1979 ; Pascal SCHANDEL dans Miniatures flamandes, 1404-1482, 2011, p. 305).Au final, si soixante-seize miniatures sont effectivement caractéristiques du style de Liédet et de son atelier, dix autres peintures (f. 53v, 128r, 140v, 155r, 167r, 168v, 171r, 172r, 175r, 195v) furent sous-traitées à un second artiste, le Maître viennois de Marie de Bourgogne (cf. Thomas KREN, dans Miniatures flamandes, 1404-1482, p. 281). Au XVIIIe siècle, une main française ajouta une page frontispice en tête du volume et retoucha quelques-unes des miniatures (f. 112r, 114r, 116r). - Décor secondaire : 1 initiale peinte et dorée aux armes de Charles le Téméraire en tête du prologue (f. I ; 4 interlignes). Initiales peintes et dorées, à décor de vignette, au début du récit (f. 3v) et des chapitres introduits par une miniature (3 ou 4 interlignes).Initiales champies sous les miniatures des f. 14r et 168v, ainsi qu'au début des chapitres dépourvus de miniature (2 ou 3 interlignes).Bouts-de-ligne champis.Intitulés rubriqués.Capitales rehaussées de jaune.Lettres à fioritures (cadelures, prolongements de feuillages), ex. f. 35v, 36r, 57r, 72r, 77r. - Parchemin. - 269 f., précédés de trois feuillets de garde de papier modernes et de deux feuillets de parchemin modernes (dont un avec frontispice du XVIIIe siècle) et suivis d'un feuillet de parchemin moderne et de trois feuillets de garde de papier modernes. - . Numérotation des feuillets en chiffres romains à l'encre rouge contemporaine de la copie. - 433 × 325 mm (justification : 277-280 × 210 mm environ). - 34 cahiers : 15 cahiers de 8 feuillets chacun (f. 1-8, 9-16, 17-24, 25-32, 33-40, 41-48, 49-56, 57-64, 65-72, 73-80, 81-88, 89-96, 97-104, 105-112, 113-120) + 1 cahier de 7 feuillets (f. 121 + f. 122-127) + 17 cahiers de 8 feuillets chacun (f. 128-135, 136-143, 144-151, 152-159, 160-167, 168-175, 176-183, 184-191, 192-199, 200-207, 208-215, 216-223, 224-231, 232-239, 240-247, 248-255, 256-263) + 1 cahier de 6 feuillets (f. 264-269). Traces de signatures des cahiers ("b I" au recto inférieur droit du f. 9 ; "c" au recto inférieur droit du f. 17). Présence de réclames en fin de cahiers, parfois inscrites dans un cadre orné (ex. f. 104v). - Réglure à l'encre mauve, 33 lignes sur deux colonnes ; présence de piqûres. - Reliure du XVIIIe siècle, en maroquin olive ; tranches dorées. Les comptes ducaux de janvier 1470 indiquent que le volume possédait à l'origine une "couverture de velours noir doublée de drap de damas noir" avec une "broudure de soye noire, faitte à l'entour de ladicte couverture et des C par-dedens". Il était en outre rangé dans "une boursse de cuir de cherf blant" (cf. Alexandre PINCHART, 1865, p. 480). - Estampilles de la Bibliothèque nationale (Révolution), 1792-1802 (modèle identique à JOSSERAND-BRUNO, n°17), ex. f. 269v ; de la Bibliothèque impériale (Second Empire), 1852-1870 (modèles avec mention "MSS", proches de JOSSERAND-BRUNO, n°36, ex. f. 1, et de JOSSERAND-BRUNO, n°37, f. 50)
Description : 
F. 1r-3v. Dédicace : "A treshault, trespuissant et tresexcellent prince et mon tresredoubté seigneur Charles par la grace de Dieu duc de Bourgogne...─... ainsi vueille laissier a vous a toute posterité exemple de vertuz".F. 3v- 269r. "Cy commence le premier livre des faitz d'Alexandre compilé de plusieurs livres et adjoinct aux histoires de Quinte Curce Rufe. | Comment es histoires d'Alexandre puet apparoir que les royaumes croiscent par vertu et diligence... | Regardant les discors et infelicités des seigneuries et royaumes et vueillant monstrer que en leurs maleurtés a tort s'excusent les roys...─... du quel est eue en honneur sa memoire et son nom a tousjours mais. | Explicit le IXe livre de Quinte Curce Rufe des histoires du grant Alexandre de Macedone, translaté de latin en francois ou chasteau de Nieppe l'an mil IIIIc LXIII. | Deo gratias".F. 269r-v. "Conclusion du translateur. | Puisque Alexandre conquist tout Orient sans grant nombre de gens d'armes...─... et de plus puissiez surpasser le plus hault comble de sa gloire". Homme de lettres d’origine portugaise, Vasque de Lucène acheva sa traduction de l’Historia Alexandri Magni de Quinte-Curce en 1468 et la dédia à Charles le Téméraire. L’œuvre française se veut une version assez fidèle du prototype latin, complétée par divers emprunts, notamment à la Vie d’Alexandre de Plutarque, traduite en latin par Girolamo de Guarino de Vérone, à Justin, à Valère Maxime ou à Flavius Josèphe (cf. prologue f. 2r ; Silvère MENEGALDO, dans Translations médiévales, 2011, vol. 2, t. 1, p. 231). Le présent manuscrit constitue l'un des premiers exemplaires de luxe de cette adaptation (cf. Thomas KREN, dans Miniatures flamandes, 1404-1482, p. 281).
Description : 
Ce manuscrit aux armes de Charles le Téméraire et payé par le duc en 1470 (Bruxelles, Archives générales du royaume, chambre des comptes, n° 1925, f. 481 et 568), ne figure pas dans les inventaires de la librairie des ducs de Bourgogne.On le retrouve dans le catalogue de la vente de la bibliothèque de Jean-Louis Gaignat (1697-1768), secrétaire du roi Louis XV et bibliophile (Catalogue des livres du Cabinet de feu M. Louis-Jean Gaignat, 1769, tome II, p. 86, n° 2875, numéro reporté avec une erreur au verso de la garde de papier marbré : n° 287). Il fut acheté à cette occasion par Louis-César de La Baume Le Blanc, duc de La Vallière (1708-1780), puis fut acquis pour la Bibliothèque royale à la vente de la collection La Vallière, le 21 février 1784, pour la somme de 1000 livres (Catalogue des livres de la bibliothèque de feu M. le duc de la Vallière, 1783, tome III, p. 126, n° 4844, numéro reporté sur le premier feuillet de garde du manuscrit ; cf. Paris, BnF, Manuscrits, Latin 17173, f. 252). Le volume reçut alors la cote "La Vallière 8".
Description : 
Lieu de copie : Flandre
Description : 
Lieu de copie : Bruges
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8449039t
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits. Français 22547
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc522893
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
17/10/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés