Informations détaillées

Titre : 
Supplément grec 1317
Auteur : 
NÉOPHYTE LE RECLUS. Auteur du texte
Date d'édition : 
1201-1225
Contributeur : 
Basile, prêtre et notaire du diocèse de Paphos. Copiste
Sujet : 
Couzzouventi (mont), en Chypre
Sujet : 
Jean τοῦ ἀϐασγοῦ
Sujet : 
Jean III Doucas Vatatzès, empereur de Nicée
Sujet : 
Jean, supérieur du monastère de Saint-Jean-Chrysostome, en Chypre
Type : 
manuscrit
Langue : 
grec ancien
Format : 
Parchemin. - ff. 220 (+ 57a. 148a), 23-25 lignes. - mm. 182 × 147. - Élégante reliure plein maroquin rouge, datée de 1905 ; dos à nerfs ; encadrements de filets dorés aux contre-plats. - Trente et un cahiers subsistent, sur un minimum de trente-trois à l'origine : les cahiers κγ’ (après 160v) et λα’ (après 212v) ont disparu entièrement. Parmi ceux qui restent, le premier est binion, [ιγ’] et ιθ’ sont ternions, et tous les autres sont quaternions ; mais [β’] a perdu son dernier feuillet, [γ’] n'a plus que ses deux feuillets extrêmes (ff. 13 et 18), [ς'] et [η’] ont perdu chacun leur premier et leur dernier feuillet, et le dernier feuillet de κζ’ a disparu ; enfin, λ’ n'a plus que ses cinq premiers feuillets (208-212v), λϐ’ (ff. 213-220v) est intact, mais λγ’ (ff. 14-17v), déplacé par une inadvertance de relieur, est réduit à ses quatre premiers feuillets. - Les signatures originales, dont un bon nombre apparaissent encore (à partir de ιε’, f. 100), sont placées dans le coin supérieur droit du premier feuillet de chaque cahier. - Pages réglées ; écriture sous la ligne. - Le volume est soigneusement écrit, de la même main que le Coislin 287 ; cette main a également collaboré à la copie du Parisinus gr. 1189 (où plusieurs écritures s'entremêlent, semble-t-il, d'une façon assez embrouillée) ; c'est enfin elle qui a copié le ms. de David Laing, d'Édimbourg (qui porte maintenant la cote Laing 811 dans la Bibliothèque universitaire de cette ville, et est décrit sous le n° 224 par C. R. Borland dans A Descriptive catalogue of the Western mediaeval mss in Edinburgh University Library, Édimbourg 1916, p. 321), ms. dont une description (avec fac-similés) a été donnée par F. E. Warren dans son édition The « Ritual Ordinance » of Neophytus... (in Archaeologia, t. XLVII, 1, Londres 1882, pp. 1-36 ; cf. la pl. I). Il faut donc voir dans notre ms., comme dans le dernier cité (copié en 1214), un produit du travail de Basile, prêtre et notaire du diocèse de Paphos (v. art. cité, p. 36, la souscription de ce taboullarios, donnée également en fac-sim. dans la pl. I ; v. aussi J. Darrouzès, loc. cit.). - Notre ms. a été copié du vivant de Néophyte, et fut revu et corrigé par lui, à en juger par certaines additions d'une main très caractéristique, identique à celle qui, dans le second fac-similé de la pl. I de Warren, se présente comme celle du Reclus lui-même (cf. un fac-sim. d'une autre inscription semblable, tirée du même ms., dans l'édition, par J. Tsiknopoullos, de la Τυπικὴ... Διαθήκη de Néophyte, Larnaca 1952, pl. h.-t. en regard de la p. 2). Dans notre ms., cette main tantôt précise un titre (p. ex. aux ff. 13 et 145v), tantôt ajoute en marge quelques mots omis par le scribe (ainsi aux ff. 40v et 165), tantôt corrige des fautes(p. ex. aux ff. 120 et 142). - F. 1v : obit de l'Empereur de Nicée, Jean III Doucas Vatatzès (3 novembre 1254) : [Ἐ]κοιμείθη ὁ ἐν βασίλευσην αἥδημος και τρισμακάρυστος καὶ ἅγιος κύρης Ιὥ(άννης) ο δούκἀς μη(νὶ) νοευρίω ης τὰς τρὴς ημερα τρητη (ἰνδ.) ιγ ετους ͵ςψξγ’ ; la description, par Α. Papadopoulos-Kérameus (tom. cit., p. 339) du ms. 370 du Métochion du Saint-Sépulcre montre que ce ms. (à supposer qu'il soit distinct du nôtre) porte le même obit inscrit sur la même page. - F. 5v : diverses inscriptions, de mains récentes. - F. 160, dans la marge supérieure : γράματα ιω(άνν)ου τοῦ ἀϐασγοῦ. - Titres, initiales, bandeaux (ff. 2. 3v. 6. 112v) à l'encre rouge. - Une main moderne a inscrit, au crayon à encre, dans les marges supérieures d'un bon nombre de rectos, la concordance des feuillets selon la description de Papadopoulos-Kérameus (qu'il s'agisse des feuillets de ce ms. de CP. qui serait distinct, mais jumeau du nôtre, ou bien, ce qui semble plus vraisemblable, des feuillets d'un seul et même ms., le nôtre, passé de CP. à Paris dans des conditions qui restent obscures, et dont l'économie aurait été modifiée au moment de sa reliure à Paris)
Description : 
NÉOPHYTE LE RECLUS. annot
Description : 
NÉOPHYTE LE RECLUS. catéchèses en deux livres
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document original : Supplément grec 1317.
Description : 
NÉOPHYTE LE RECLUS, Catéchèses en deux livres, composées (v. ff. 6v-7) sur la demande et à l'intention de son frère Jean, supérieur du monastère de Saint-Jean-Chrysostome, sur le mont Couzzouventi, en Chypre (cf. L. Petit, Vie et ouvrages de Néophyte le Reclus, dans Échos d'Orient, II, 1898-1899, pp. 257-268, ainsi que la troisième section de l'étude d'H. Delehaye, Saints de Chypre, dans Analecta Bollandiana, XXVI, 1907, pp. 274-297, notre ms. étant cité à la p. 278 ; cf. aussi les nombreux travaux consacrés à Néophyte par J. Tsiknopoullos, travaux recensés, à propos du plus important d'entre eux, dans le Bull. analytique de Bibliographie hellénique, t. XVI [= 1955], Athènes 1957, p. 123, n° 569). Ce ms., lacuneux en plus d'un point, offre, page par page, une similitude si complète — compte tenu de quelques déplacements dus à des relieurs — avec un ms. de Constantinople (Métochion du Saint-Sépulcre, n° 370, décrit par A. Papadopoulos-Kérameus, Ἱεροσολυμιτικὴ Βιϐλιοθήκη, t. IV, Saint-Pétersbourg 1899, pp. 338-345) qu'il faut voir en ce dernier (si, du moins, il ne s'agit pas d'un seul et même volume) une copie du ms. de Paris, copie reproduisant fidèlement les lacunes de notre codex, et même un obit du f. 1v : voir ci-dessous ; cf. également les observations de J. Darrouzès dans la Revue des Études Byzantines, VIII, 1950, pp. 185-186 ; A. Ehrhard, qui a donné (Überlieferung und Bestand..., III, 5, Leipzig 1943, pp. 685-686) une description du contenu de notre ms., notait déjà (p. 684, n. 2) la surprenante similitude que l'on relève entre ce Parisinus et le ms. du Métochion du Saint-Sépulcre (lui aussi ne connaissait ce dernier que par la notice de Papadopoulos-Kérameus) ; enfin, M. Richard, dans la 2e édition de son Répertoire des Bibliothèques et des Catalogues de manuscrits grecs, Paris 1958, p. 114, tient pour acquis que notre manuscrit n'est autre que l'ancien n° 370 du Métochion du Saint-Sépulcre. Ff. 2-5, index : (ff. 2-3v) premier livre, 23 numéros, au lieu de 24 dans le corps du volume, l'index omettant l'homélie sur le Saint-Esprit, rejetée à la fin (v. note du f. 84) ; (ff. 3v-5) second livre, 32 numéros. Le prologue (numéroté αʹ, par erreur, au f. 6) est décrit dans l'index (f. 2) de façon à servir de titre (en rouge) à l'ensemble de l'ouvrage : Πρόλογος τῶν ψυχωφελῶν καὶ θείων κατηχήσεων τοῦ ὁσιωτάτου πρεσϐυτέρου (μον)αχ(οῦ) Νεοφύτου καὶ ἐγκλείστου πρὸς τὸν ἴδιον ἀδελφὸν (μον)αχ(ὸν) Ἰω(άννην) [καὶ προηγού]μενον τῆς περιωνύμου [τοῦ Κουτ]ζουϐένδη μονῆς, καὶ πρὸς τοὺς ὑπ' αὐτὸν μοναχούς · οὗ ἡ ἀρχὴ κτλ. (tout le centre de cette inscription est très effacé, d'où quelques incertitudes de détail dans notre restitution). I (ff. 6-112v) Premier livre : catéchèses pour les grandes fêtes de l'année. 1(ff. 6-10) α' [sic ms.], prologue (inc. Κατὰ τὴν οὖσαν συνήθειαν τοῦ ἀσπασμοῦ) ; 2(ff. 10-12v. 13) α' κατήχησ(ις), catéchèse 1 [ΒΗG3 2344 r], pour le dimanche τῶν ἁγίων πατέρων πρὸ τῆς Χριστοῦ γεννήσεως [i. e. le 11 décembre si c'est un dimanche, ou le premier dimanche qui suit cette date] (inc. Ἀδελφοὶ καὶ πατέρες, δεῦτε προθύμως καὶ εἰλικρινῶς ; un feuillet manquant après 12v, le texte s'interrompt sur les mots καὶ περιπίπτουσιν ἀσθενείαις, pour reprendre au f. 13, dans la doxologie : πάντοτε, νῦν καὶ ἀεὶ καὶ — ἀμήν) ; 3(ff. 13r.v. 18) κατήχησις β', cat. 2, pour Noλl [BHG3 1894 c] (inc. Ἀ. κ. π., δέον ἡγοῦμαι εἰς δόξαν ; six feuillets faisant défaut entre 13v et 18, le texte s'arrête sur les mots ἁμαρτία καὶ μολυσμὸς καὶ οἶστρος, et reprend avec les mots γεννηθεὶς, καὶ ἐπ' ἐσχάτων ἀρρήτως ἄνευ πατρὸς ἐκ παρθένου τεχθείς · ᾧ — ἀμήν) ; 4(ff. 18-25v) γ', cat. 3, pour la Circoncision [BHG3 262 n] (inc. Βασιλέως δεσπότου περιτομὴν) ; 5(ff. 26-34v) δʹ, cat. 4, pour la Purification, εἰς τὴν ἁγίαν ὑπαπαντήν ms. [BHG3 1957 n] (inc. Ἀ. κ. π., μικρὸν ἀπειργήσαντες τοὺς αἰσθητοὺς ὀφθαλμοὺς ; un feuillet manquant après 34v, des. mut. καὶ ἀπολωλὼς ἦν καὶ εὑρέθη · αὐτῷ δὲ) ; 6(ff. 35-40v) [cat. 5, pour l'Annonciation ; titre selon l'index : ε' · Περὶ ἀκροάσεως ἀναγνώσεων καὶ περὶ τοῦ θείου Γαϐριὴλ καὶ τῶν εὐαγγελίων τῆς Θεομήτορος] (inc. mut. ὠφελείας ἀπαναινόμενος καὶ συμϐουλὴν σωτηρίας — des. mut. οὐδὲ εἰς ἔννοιαν ἐλθεῖν, un feuillet manquant après 40v) ; 7(ff. 41-46) [cat. 6, pour le premier dimanche de carême ; titre selon l'index : ς' · Κυρ(ιακῇ) πρώτῃ τῶν νηστειῶν, περὶ ἐργασίας πνευματικῆς] (inc. mut. καὶ εἶθ' οὕτως τῇ καλῇ ταύτῃ καὶ καρποφόρῳ) ; 8(ff. 46v-48v) ζ', cat. 7, pour le deuxième dimanche de carême (inc. Ἀ. κ. π., τῶν τῆς πανσέπτου νηστείας παρῳχηκότων δύο ἑϐδομάδων — des. mut. τουτέστιν ἀναισθησίαν καὶ ἀπόγνωσιν, un feuillet manquant après 48v) ; 9(ff. 49-51v) [cat. 8, pour le troisième dimanche de carême ; titre selon l'index : η' · κυρ(ιακῇ) γ' τῶν νηστειῶν, περὶ τῆς παραϐολῆς τοῦ ἀμπελῶνος καὶ εἰς τὸν Σταυρὸν καὶ τὴν Μεσονήστιμον] (inc. mut. | φόρῳ καὶ καρποφόρῳ ταύτῃ ἀμπέλῳ) ; 10(ff. 52-54v. 55-57v) θ', cat. 9, pour le quatrième dimanche de carême (inc. Ἀ. κ. π., τὴν σταυρώσιμον ἤδη περαιώσαντες ἑϐδομάδα ; un feuillet manquant après 54v, le texte s'interrompt sur les mots ἐάν τις ἐμϐλέψῃ τῇ μητρὶ pour reprendre avec καὶ θνῄσκειν καὶ θάπτεσθαι) ; 11(ff. 57v-63v) ι', cat. 10, pour le dimanche de la Passion, κυρ. ε' τῶν νηστειῶν ms. (inc. Ἀ. κ. π., ἴστε καὶ ὑμεῖς ὅτι τὰς πέντε νηστίμους) ; 12(ff. 63v-67v) ια', cat. 11, pour le dimanche des Rameaux (inc. Ἀ. κ. π., τῆς χριστοφύτου καὶ θεοσδότου ἡμῖν ταύτης ἀμπέλου) ; 13(ff. 67v-71) ιϐʹ, cat. 12, pour le dimanche de Pâques, εἰς τὸν περὶ ἀναστάσεως λόγον τοῦ θείου καὶ ἱεροῦ Χρυσοστόμου βραχύτατος πρόλογος ms. (inc. Ἀ. κ. π., δίκαιον ἡγοῦμαι γλῶσσαν πηλίνην ; les ff. 68v-69v sont occupés par le « sermo catecheticus in Pascha » du PS.-CHRYSOSTOME, M. 59, 721-724, la reprise du texte de Néophyte étant signalée en marge par une note de sa propre main) ; 14(ff. 71-75v) ιγ', cat. 13, pour le mercredi de la quatrième semaine après Pâques, εἰς τὴν Μεσοπεντηκοστήν ms. (inc. Ἀ. κ. π., εἰ καὶ οἱ πλεῖστοι τῶν ἀδελφῶν ἡμῶν) ; 15(ff. 75v-80) ιδ', cat. 14, pour le jeudi de l'Ascension (inc. Ἀ. κ. π., ἐπεὶ παντὸς ἀνθρώπου φιλοθέου καὶ φιλοχρίστου) ; 16(ff. 80-84) ιε', cat. 15, pour le dimanche des SS. Pères (i. e. des 318 Pères de Nicée) [BHG3 1431 d] (inc. Ἀ. κ. π., ἰδοὺ μεταξὺ δύο φωσφόρων καὶ σωτηρίων ἑορτῶν) ; 17(f. 84) l'homélie sur le Saint-Esprit, qui compte comme seizième catéchèse, devrait se placer ici, mais une note (à l'encre rouge) dans la marge inférieure nous invite à la chercher en fin de volume : ζητ(εῖ) εἰς τ(ὸ) τέλ(ος) τοῦ βιϐλίου λόγ(ον) εἰς τ(ὴν) ἁγ(ίαν) ν, κ(αὶ) εἰς τ(ὸ) ἅγ(ιον) πν(εῦμ)α (voir ff. 213 ss) ; 18(ff. 84-88v) ιζ', cat. 17, pour le dimanche de la Pentecτte (inc. Ἀ. κ. π., ἡ χάρις τοῦ θεοῦ ἡ σωτήριος) ; 19(ff. 88v-93) ιη', cat. 18, pour la fκte des SS. Apôtres, 29 juin [BHG3 1501 n] (inc. Ἀ. κ. π., ἰδοὺ τῆς ἁγίας καὶ ἀθανάτου καὶ ζωαρχικωτάτης ἀμπέλου) ; 20(ff. 93-98) ιθ', cat. 19, éloge de Sainte Marine, 17 juillet [BHG3 1169 d] (inc. Ἀ. κ. π., ἴσμεν πάντως ἅπαντες τὴν αἰτίαν : éd. J. Tsiknopoullos in Ἀπόστολος Βαρνάϐας, 16, 1955, pp. 326-329) ; 21(ff. 98-100v) κ', cat. 20, pour la Transfiguration [BHG3 1996 e] (inc. Ἀ. κ. π., ἰδοὺ πάλιν ἡμῖν ἑορτὴ πνευματικὴ καὶ πανήγυρις) ; 22(ff. 100v-103v) κα', cat. 21, pour l'Assomption [BHG3 1103 v] (inc. Ἀ. κ. π., ἰδοὺ ἡ πάνσεπτος καὶ πανσέϐαστος καὶ παμμακάριστος κοίμησις) ; 23(ff. 104-107v) κβ', cat. 22, pour la Décollation de Saint Jean-Baptiste [BHG3 843 m] (inc. Ἀ. κ. π., ἆρα θεοῦ καὶ δεσπότου πρῶτον ὑμνήσω μακροθυμίαν ;) ; 24(ff. 107v-109v) κγ', cat. 23, pour la Nativité de la Vierge [BHG3 1103 n] (inc. Ἀ. κ. π., ἰδοὺ ἐτέχθη ἡμῖν σήμερον ὡς ὁρᾶτε) ; 25(ff. 109v-112) κδ', cat. 24, pour la Présentation de la Vierge [BHG3 1086 n] (inc. Ἀ. κ. π., δεῦτε καὶ αὖθις συνήθως συνάχθητε), terminée (f. 112) par une adresse de Néophyte à son frère Jean, en conclusion du premier livre des catéchèses. F. 112v, souscription (à l'encre rouge) : Τέλ(ος) σὺν θ(ε)ῷ βίϐλου πρώτ(ης) τῶν κατηχήσεων, τέσσαρας καὶ εἴκοσι φέρουσα [sic] κατηχήσεις, ἤγουν εἰς ἑορτὰς κ(α)ὶ εἰς τ(ὴν) ἁγίαν νηστείαν, ἀπὸ τῆς κυριακῆς πρὸ τῆς Χ(ριστο)ῦ γεννήσεως καὶ μέχρις εἰσόδου ναοῦ τῆς πανάγνου δεσποίνης ἡμῶν Θ(εοτό)κου. II (ff. 112v-212v) Deuxième livre : catéchèses pour les dimanches, depuis la Toussaint grecque (premier dimanche après la Pentecôte) jusqu'à la Septuagésime, sous le titre (f. 112v) Ἄρχεται σὺν θ(ε)ῷ ἡ δευτερεύουσα βίϐλος άπ' αὐτῆς τῆς κυριακῆς τῆς τῶν ἁγίων πάντων, καὶ μέχρι κυριακῆς ἐκείνης τῆς τοῦ ἀσώτου, φέρουσα κατηχήσεις τριάκοντ(α) κ(α)ὶ δύο. 1(ff. 112v-117) κυρ. α' τῶν ἁγίων πάντων, κατήχησις α', cat. 1, sur la diversité des cœurs, et sur le temps, image de l'éternité (inc. Ἀδελφοὶ καὶ πατέρες, ὁ καρδιογνώστης Χριστὸς τὰς τῶν καρδιῶν ἡμῶν διαφορὰς) ; 2(ff. 117-120v) κατ. β', cat. 2, sur le bien et le mal (inc. Ἀ. κ. π., εἰ ἀσπαστὸν ὑμῖν περὶ τοῦ ἀρχαίου καλοῦ) ; 3(ff. 120v-124) γ', cat. 3, sur la ruse et la gloutonnerie (inc. Ἀ. κ. π., εἰ κατέχετε περὶ ὧν τῇ παρῳχηκυίᾳ) ; 4(ff. 124-128) δ', cat. 4, sur la fornication (inc. Ἀ. κ. π., μὴ φορτικὸν ὑμῖν ἐπιφαίνηται) ; 5(ff. 128-131) ε', cat. 5, sur les fruits de la gloutonnerie et de la fornication (inc. Ἀ. κ. π., ἐπειδὴ περὶ τῶν δύο μαινάδων) ; 6(ff. 131-135) ςʹ, cat. 6, sur le serment et l'avarice (inc. Ἀ. κ. π., Τριάδος ὑπεραγίου δεηθῶμεν ὁλοκαρδίως) ; 7(ff. 135-138) ζ', cat. 7, sur l'acedia, la colère et la tristesse (inc. Ἀ. κ. π., περὶ ἀκηδίας καὶ ὀργῆς καὶ λύπης κατὰ βαθμὸν) ; 8(ff. 138-142) η', cat. 8, sur le huitième dimanche (inc. Ἀ. κ. π., ἐπειδὴ ταῖς παρελθούσαις ἑπτὰ κυριακαῖς) ; 9(ff. 142-145v) θ', cat. 9, sur le neuvième dimanche, et sur les ennéades (inc. Ἀ. κ. π., ἐπειδὴ περὶ ὀγδόης ἐν τῇ ὀγδόῃ) ; 10(ff. 145v-148av) ι', cat. 10, sur le dixième dimanche, καὶ περὶ δεκάδων τινῶν καὶ περὶ τῆς ἀνωτάτου καὶ ὑπερφυεστάτου τιμῆς τοῦ βροτησίου γένους (les mots τινῶν — ὑπερφυεστάτου, omis par le scribe, ont été restitués dans la marge inférieure du f. 145v par une main qui semble être celle de Néophyte ; la cat. inc. Ἀ. κ. π., ὑμεῖς μὲν ὡς φιλόλογοι) ; 11(ff. 148av-151v) ια', cat. 11, sur le onzième dimanche, sur les onze disciples, et les ouvriers de la onzième heure (inc. Ἀ. κ. π., ἡ ἐνεστῶσα κυριακὴ ἀπαιτεῖ ἡμᾶς) ; 12(ff. 151v-155) ιϐʹ, cat. 12, sur le douzième dimanche, et sur certaines douzaines mémorables (inc. Ἀ. κ. π., οὐδὲν τὸ κωλῦσον ἡμᾶς) ; 13(ff. 155-157v) ιγ', cat. 13, sur la tonsure et la renonciation au monde (inc. Ἀ. κ. π., προσέχετε λαός μου τῷ νόμῳ, φησὶν ὁ θεῖος Δαυὶδ) ; 14(ff. 157v-160v) ιδʹ, cat. 14, suite de la précédente (inc. Ἀ. κ. π., βούλομαι σὺν θεῷ τὰ ἑξῆς τῶν ῥηθέντων — des. mut. Χριστὸν ἐνεδύσασθε, Χριστὸν ἐμφορήθητε, un cahier manquant après 160v) ; 15(ff. 161-162v) [cat. 17 ; titre selon l'index : κυρ. ιζ' · περὶ τοῦ τριμεροῦς τῆς ψυχῆς κινήματος] (inc. mut. διὰ τοῦτο λογικὸς ἵνα τῆς εὐλογίας τὰς πράξεις ἐκλέξηται) ; 16(ff. 162v-165v) ιη', cat. 18, sur les parties de l'βme : περὶ τοῦ ἐπιθυμητικοῦ τῆς ψυχῆς κτλ. (inc. Ἀ. κ. π., μικρὰ περὶ τοῦ λογικοῦ διαλεχθέντες) ; 17(ff. 165v-168v) ιθ', cat. 19, sur les parties de l'βme : περὶ τοῦ θυμοειδοῦς μέρους τῆς ψυχῆς κτλ. (inc. Ἀ. κ. π., ἴστε ὅτι ἐν ταῖς παρελθούσαις δυσὶ κυριακαῖς) ; 18(ff. 168v-172v) κ', cat. 20, sur les parties de l'βme : récapitulation (inc. Ἀ. κ. π., ἐπειδὴ τρία τὰ περὶ τῆς ψυχῆς θεωρούμενα) ; 19(ff. 172v-176) κα', cat. 21, sur les quatre vertus cardinales, et sur la σωφροσύνη (inc. Ἀ. κ. π., βούλομαι σὺν θεῷ σήμερον τὰς τέσσαρας) ; 20(ff. 176-179) κϐ', cat. 22, sur la φρόνησις (inc. Ἀ. κ. π., περὶ ἧς προδιειλέχθημεν σωφροσύνης) ; 21(ff. 179-181v) κγ', cat. 23, sur la δικαιοσύνη (inc. Ἀ. κ. π., ἴστε ὅτι ἐν ταῖς παρῳχημέναις δυσὶ κυριακαῖς) ; 22(ff. 182-185) κδ', cat. 24, sur l'ἀνδρεία (inc. Ἀ. κ. π., τὰ δύο τῶν ἀρετῶν θεοσύζευκτα ζεύγη) ; 23(ff. 185-188) κε', cat. 25, suite de la précédente, et récapitulation des quatre vertus (inc. Ἀ. κ. π., εἰ καὶ μηδεὶς ἐξ ὑμῶν ὁ καθέλκων ἡμᾶς) ; 24(ff. 188-191v) κς', cat. 26, sur quatre autres vertus morales : βουλή, ἀσφάλεια, φρόνησις et ἴσχυς (inc. Ἀ. κ. π., ἐπειδὴ οἱ ἄσοφοι ἡμεῖς τὰ τῆς σοφίας) ; 25(ff. 191v. 192-194v) κζ', cat. 27, paroles de la Sainte Sagesse (inc. Ἀ. κ. π., ἀκούσατέ μου, φησὶν ἡ σοφία ; un feuillet manquant après 191v, le texte s'interrompt sur les mots τὰς ἐμὰς ὁδοὺς φυλάξει et reprend au f. 192 sur καὶ ὑστερεῖσθαι διὰ ταῦτα τοῦ πνεύματος) ; 26(ff. 194v-196v) κη', cat. 28, suite de la précédente (inc. Ἀ. κ. π., ἴστε ὅτι ἐλέγομεν ἅπερ παρὰ τῆς σοφίας) ; 27(ff. 196v-200) κθ', cat. 29, sur l'ὑπακοή et les vertus voisines (inc. Ἀ. κ. π., ἐν ταῖς παρελθούσαις ἡμώῶν κατηχήσεσι) ; 28(ff. 200-204v) λ', cat. 30, sur les supérieurs, et sur la prière d'Ézéchias (inc. Ἀ. κ. π., μικρὰ τῇ παρελθούσῃ κυριακῇ περὶ ἀρχομένων) ; 29(ff. 205-208) κυρ. λα',... κυρ. τοῦ τελώ(νου), cat. 31, sur le publicain et le pharisien (inc. Ἀ. κ. π., ἐπειδὴ χάριτι θείᾳ διηνύσαμεν) ; 30(ff. 208-212v) κυρ. τοῦ ἀσώτ(ου) λϐ', cat. 32, sur l'enfant prodigue et sur la pénitence (inc. Ἀ. κ. π., καλὸν σὺν θεῷ ἤδη τέλος ὁ τελευταῖος ἡμῶν λόγος) : dans les ff. 210v-211v, Néophyte s'adresse de nouveau à son frère Jean, pour tirer la morale de l'ouvrage. Un cahier faisant défaut après 212v, le f. 213 n'offre que la fin d'une lettre ou d'un petit traité, répondant, semble-t-il, à des questions sur l'Écriture (inc. mut. τῶν σοφῶν τοῦ αἰῶνος τούτου · ἐμοὶ δὲ ἀρκούντως οἶμαι τὰ τῆς ἀποκρίσεως ἔχειν — des. ἐν ᾗ καὶ ὁ τρισάγιος ὕμνος ἐξᾴδεται ἀπαύστως, ἔνθα τῆς τρισαγίου μονάδος τὸ ἀπρόσιτον φῶς δοξάζεται ἀλήκτως, [καὶ] ὑπὸ πάσης κτίσεως χρεωστικ [ῶς] προσκυνεῖται πάντοτε — ἀμήν). A la suite (ff. 213-220v. 14-17v) τῇ κυρ. τῆς ἁγ(ίας) ν, λόγος εἰς τὸ ἅγ(ιον) πν(εῦμ)α ms., l'homélie sur le Saint-Esprit, qui compte comme seizième catéchèse du premier livre (v. f. 84) : inc. Πν(εῦμ)α θεῖον τὸ ποιῆσάν με, καθὼς γέγραπται — des. mut. καὶ φωτισθῆναι καὶ καθαρθῆναι καὶ σωθῆναι δι' αὐτοῦ ἔνθα, les quatre derniers feuillets du dernier cahier (λγ') ayant disparu. Au f. 1r.v, une main du XVe siècle, malaisément déchiffrable, a transcrit un texte d'allure homilétique.
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b52510063g
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits. Supplément grec 1317
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc24387r
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
19/08/2018


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés