Informations détaillées

Titre : 
Arguments de l'Iliade et scholies à l'Iliade attribués à Aristarque de Samothrace, Prolegomena de poetis, Isaac Tzetzès, Tableaux,Philostrate de Lemnos.
Auteur : 
Aristarque de Samothrace. Auteur prétendu du texte
Auteur : 
Isaac Tzetzès. Auteur du texte
Auteur : 
Philostrate de Lemnos. Auteur du texte
Auteur : 
Aristobule Apostolis. Continuateur présumé
Date d'édition : 
1466-1500
Contributeur : 
Michael Lugizos. Copiste
Contributeur : 
Daniele Gaetani. Copiste
Type : 
manuscrit
Langue : 
grec ancien
Format : 
290×205 mm. - [I-III]+1-163+[I-II]. - ECRITURE :La copie des folios 1r-139v est due à Michael Lugizos (RGK II, 386). Les ff. 139v-140r on été copiés par l’humaniste Daniele Gaetani à Cremona, d’après I. Tselikas (voir fichier bibliographique du Catalogue grec). Ils portent les Prolegomena de poetis attribués à Isaac Tzetzès. Ce texte, assez rare, apparaît souvent en préambule à l’Alexandra de Lycophron (c’est le cas dans le Berolinensis 186, Scorialensis Chi.IV.18, Londinensis Burney 89, Londinensis Harley 6319, Matritensis 4551).Enfin, d’après I. Tselikas (voir fichier bibliographique du Catalogue grec) c’est Aristobule Apostolis (RGK, I, 27) qui est responsable des ff. 141r-163v. S’il est vrai que les deux écritures présentent de très nombreuses affinités, nous relevons aussi, néanmoins, un certain nombre de différences qui font que l’attribution à Apostolis paraît peu sûre. Le tracé des φ dont la hampe, dans le Parisinus, revient légèrement sur la gauche, distingue ces deux écritures, au même titre que le tracé de la ligature φρ, dont l’étalement est d’ordinaire caractéristique de l’écriture d’Aristobule Apostolis. Dans le Parisinus ces deux lettres sont au contraire superposées.Le f. 140v est blanc.Le manuscrit comprend deux folios de garde antérieure. Sur le premier d’entre eux a été collé un papier d’un format inférieur sur lequel le contenu du manuscrit est rappelé. Ont également été collées les notices de Du Cange et d’Omont. Sur le recto du second folio de garde antérieure, numéroté [I] au crayon de papier, se trouvent diverses inscriptions et essais de plume. Il y a notamment un distique adressé à Βινκεντίον Βολάνον ainsi qu’un poème grec et sa traduction latine.Surface écrite pour les ff. 1-139 : 205×120 mm. Marge externe : 55 mm. Marge interne : 25 mm. Marge supérieure : 34 mm. Marge inférieure : 65 mm. Surface écrite pour les ff. 139v-140r : 255×175 mm. Marge externe : 15 mm. Marge interne : 5 mm. Marge supérieure : 15 mm. Marge inférieure : 20 mm. Surface écrite pour les ff. 141r-163v : 195×130 mm. Marge externe : 55 mm. Marge interne : 20 mm. Marge supérieure : 30 mm. Marge inférieure : 68 mm. - DECORATION :Les titres, sous-titres, initiales ornées et majuscules sont rubriqués.Petit schéma dans la marge externe du f. 44r. - MATIERE :Le manuscrit est composé de plusieurs papiers. Dans tous ces papiers, l’écart moyen des fils de chaîne est de 36 mm. Ils sont pliés in-folio, les chaînettes sont verticales. Un premier filigrane représente une balance incluse dans un cercle et surmontée d’une étoile. Il est proche du numéro 117282 dans le catalogue en ligne de Piccard (attesté à Innsbruck en 1489). Un autre filigrane représente une couronne sous laquelle se trouvent des lettres. Elle est très proche du numéro 51323 dans le répertoire de Piccard (attesté en 1465 à Gênes). Dans les derniers folios a été utilisé un papier dont le filigrane représente une tête de bœuf surmontée d’une croix autour de laquelle s’enroule un serpent. Cette marque est voisine du numéro 70892 dans le répertoire de Piccard (attestée en 1478). - FOLIOTATION :Foliotation moderne à l’encre noire dans l’angle supérieur externe.CAHIERS :La nature des 21 cahiers de ce manuscrit est très irrégulière. Les sept premiers sont des quaternions. Se succèdent ensuite des cahiers dont le nombre de folios varie grandement.7×8 (56) + 1×6 (62) + 1×10 (72) + 1×6 (78) + 1×10 (88) + 1×4 (92) + 1×10 (102) + 1×6 (108) + 1×12 (120) + 1×4 (124) + 1×12 (136) + 1×2 (138) + 1×12 (150) + 1×4 (154) + 1×9 (12-3) (163).Le fil de couture est toujours visible.SIGNATURES :Les cahiers ont été numérotés en chiffres arabes dans la marge inférieure externe. La dernière signature visible est le nombre 17 au f. 127r. Ces signatures ne correspondent pas à la nature réelle des cahiers, telle qu’on peut la déterminer grâce à l’observation du fil de couture et des filigranes. De plus les marges inférieures des ff. 149r et 157r portent les signatures βον’ et γον’.PIQÛRES :Absence de piqûres. - REGLURE :La réglure, tracée à la pointe sèche, est du type 20D1 Leroy-Sautel. - RELIURE :Reliure courante de parchemin souple. Sur le bord des plats les quatre nerfs du dos apparaissent. Sur le plat supérieur a été tracé le chiffre II. Au dos du plat inférieur a été inscrit le nombre 53, qui est peut-être une ancienne cote. - ESTAMPILLES :Estampille utilisée par la Bibliothèque royale au XVIIe siècle (modèle Josserand-Bruno n°1) aux ff. 1r et 163v
Description : 
(f. Iv) Épigramme 40 de Jean Lascaris, éd. A. Meschini, Giano Laskaris, Epigrammi greci [Studi Bizantini e Neogreci 9], Padoue, Université de Padoue, 1976, p. 35-93: [titre] Εἰς Ὅμηρον.(ff. 1r-139r) Aristarque de Samothrace, Arguments de l’Iliade et scholies, éd. C.G. Heyne, Homeri Ilias, Oxford, Oxford University Press, 1834 : (ff. 1r-3r) [titre] αἱ ὑποθέσεις τῶν κδ’ στοιχέων βυβλίων (sic) τῆς Ὁμήρου Ἰλιάδος σὺν σχολίοις τισὶ καὶ κανονίσμασι διαφόροις καὶ ἀναγκαίοις, [incipit] θεοὶ τῆς θέτιδος καὶ πηλέως γάμους, [explicit] τῆς φιλοσοφίας μέρος ; (f. 3r-v) Vie d’Homère, éd. T.W. Allen, Homeri opera, Oxford, Clarendon Press, 1912, V, p. 245-246, [titre] Ὁμήρου γένεσις ; (ff. 3v-11r) Vie hérodotéenne, éd. T.W. Allen, Homeri opera, Oxford, Clarendon Press, 1912, V, p. 192-218, [titre] Ἡροδότου περὶ Ὁμήρου γενέσεως ; (ff. 11r-26v) Argument du chant I, [titre] ὑπόθεσις τῆς α’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 27r-41v) Argument du chant II, [titre] ὑπόθεσις βῆτα Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 41v-49r) ; Argument du chant III, [titre] ὑπόθεσις γ’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 49r-58v) Argument du chant IV, [titre] ὑπόθεσις δ’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 58v-68r) Argument du chant V, [titre] ὑπόθεσις ε’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 68r-69v) Argument du chant VI, [titre] ὑπόθεσις ζ’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 69v-70v) Argument du chant VII, [titre] Ἰλιάδος η’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 70v-74v) Argument du chant VIII, [titre] ὑπόθεσις θ’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 74v-80r) Argument du chant IX, [titre] ὑπόθεσις τῆς ι’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 80r-83r) Argument du chant X, [titre] ὑπόθεσις τῆς Ἰλιάδος κάπα (sic) Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 83r-87v) Argument du chant XI, [titre] ὑπόθεσις λ’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 88r-94r) Argument du chant XII, [absence de titre] ; (ff. 94r-99v) Argument du chant XIII, [titre] ἀρχὴ τῆς ν’ Ὁμήρου λεξικοῦ ῥαψῳδίας. Ἡ ὑπόθεσις ; (ff. 99v-103v) Argument du chant XIV, [titre] Ἰλιάδος ξ, Ὁμήρου ῥαψῳδίας λεξικοῦ ; (ff. 103v-108v) Argument du chant XV, [titre] ἀρχὴ τῆς ο’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας λεξικοῦ ; (ff. 108v-112v) Argument du chant XVI, [titre] ἀρχὴ τῆς π’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας λεξικοῦ ; (ff. 112v-115v) Argument du chant XVII, [titre] Ἰλιάδος ρ’, Ὁμήρου ῥαψῳδίας λεξικοῦ ; (ff. 115v-121r) Argument du chant XVIII, [titre] Ἰλιάδος σ’, Ὁμήρου ῥαψῳδίας λεξικοῦ ; (ff.121r-124r) Argument du chant XIX, [titre] Ἰλιάδος ταῦ, Ὁμήρου λεξικοῦ ; (ff. 124r-126v) Argument du chant XX, [titre] Ἰλιάδος υ’, Ὁμήρου λεξικοῦ ; (ff. 126v-129v) Argument du chant XXI, [titre] Ἰλιάδος φ’, Ὁμήρου λεξικοῦ ; (ff. 129v-132v) Argument du chant XXII, [titre] Ἰλιάδος χ’, Ὁμήρου λεξικοῦ ; (ff. 133r-136v) Argument du chant XXIII, [titre] Ἰλιάδος τῆς ψ’ Ὁμήρου λεξικοῦ ; (ff. 136v-139r) Argument du chant XXIV, [titre] Ἰλιάδος τῆς ω’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας λεξικοῦ.En outre chaque argument contient le titre donné à chaque chant par le grammairien Étienne de Byzance (Anthologie grecque, IX, 385). (ff. 139v-140r) Isaac Tzetzès, Prolegomena de poetis, éd. E. Scheer, Lycophronis Alexandra, Berlin, Weidmann, 1958 : [titre] Ἰσαακίου τοῦ Τζέτζου προλεγόμενα εἰς τοὺς ποιητάς, [incipit] τοῖς τῶν ποιητικῶν βίβλων κατάρχεσθαι μέλλουσι δέον εἰδέναι πρῶτον τὰς τῶν ποιητῶν διαφοράς.(ff. 141r-163v) Philostrate de Lemnos, Tableaux, du proème au tableau 13 du livre II, éd. O. Benndorf et K. Schenkl, Philostrati maioris imagines, Leipzig, Teubner, 1893: [titre] Εἰκόνες Φιλοστράτου, [explicit] ἐπειδὴ ὑβρίζοντα ὁρᾷ, τὴν τρίαιναν ἐπ’αὐτὸν φέρει.
Description : 
La première partie du manuscrit, celle due à Michael Lugizos, a été copiée dans le dernier tiers du XVe siècle. Les folios dus à Daniele Gaetani ont toutes les chances d’être postérieurs de quelques années (début du XVIe siècle, voir Eleuteri-Canart, p. 110-113) dans la mesure où le texte de Tzetzès a été copié sur des folios qui avaient été laissés blancs. On retrouve la main de Daniele Gaetani dans l’ex libris du f. 1r : ἐστὶ τοῦτο τὸ βιβλίον ἐμοῦ τοῦ Δανιῆλ Γαιτάνος καὶ κρεμωνείου κυρίου τοῦ Ἀλεξάνδρου υἱοῦ ὃς ἀνὴρ ἦν εὐσεβὴς καὶ πένισιν (sic) ἀσμένως (sic) καὶ ὁποίων ὃν θεὸς καὶ μήτηρ αὐτοῦ σαωθῆναι θέλοι μετ’ ἔμου : ἀμίν (sic).Le manuscrit a appartenu au cardinal Jules Mazarin (1602-1661).
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b52500995q
Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Grec 2706
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc22878c
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
12/11/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés