Informations détaillées

Titre : 
Tétraévangile noté, adapté à l’usage liturgique.
Date d'édition : 
901-1000
Type : 
manuscrit
Format : 
231 × 172 mm. - ff. 232, 24 à 26 lignes. — Ordre de lecture : ff. 1-61v. 69rv. 63-65v. 67rv. 66rv. 68rv. 62rv. 70-219v. - CAHIERS – 30 cahiers, tous quat. à l’origine : 1 cahier de 4 ff. (1-4), 7 quat. (6-61), 1 cahier de 8 ff. (62-69, les ff. 62 et 69 étant intervertis, le f. 67 déclassé et 2 ff. manquant après 66), 1 quat. (70-77), 1 cahier de 7 ff. (78-84, f. 79 en papier), 2 quat. (85-100), 1 quat. (101-106. 108-109), 8 quat. (110-173), 1 cahier de 6 ff. (174-179, f. 178 en papier), 1 quat. (180-187), 1 quat. (188-195, ff. 189 et 194 en papier), 2 quat. (196-211), 1 quat. (212-219, f. 212 en papier) et 2 quat. (220-232) ; 2 ff. ajoutés (5 et 107, portraits). Signatures 1-30 au crayon dans l’angle inférieur interne du premier recto de chaque cahier. - RÉGLURE – a(ff. 2-4) 2 col., type 40D2 ; b(ff. 6-232) système Leroy 1, type 45D1d (cf. Leroy-Sautel, p. 219). - Parchemin (sauf ff. 79. 178. 189. 194 et 212, papier). - FILIGRANES – a(ff. 79. 189. 194) ancre dans un cercle sommé d’un trèfle avec, en contremarque, les lettres M et B séparées par une tige surmontée d’un trèfle, cf. Mošin-Traljić 2028-2093 ; b(f. 178) filigrane mutilé. - ÉCRITURE – Minuscule arrondie suspendue à la ligne pour le texte des Évangiles (cf. R. Devreesse, Les Manuscrits grecs de l’Italie méridionale : histoire, classement, paléographie [Studi e Testi, 183], Vatican 1955, p. 35 ; P. Canart, « Le problème du style d’écriture dit en « as de pique” dans les manuscrits italo-grecs », dans Atti del quarto Congresso Storico Calabrese, Naples 1969, pp. 55-56 ; M.-L. Agati, « Lista provvisoria dei manoscritti copiati in minuscola « bouletée” », Scriptorium 42, 1988, pp. 104-109, surtout p. 107). Semi-onciale (ff. 1-4v et ff. 220-232v, ainsi que les titres des chapitres). Plusieurs mains du XVIIe s. (5 ff. de papier). - DÉCORATION – Deux portraits d’évangélistes (Matthieu au f. 5v et Luc au f. 107v) sur fond or (les visages ont été retouchés à l’encre). Πύλη à décor géométrique bleu et vermillon (f. 6), πύλη formée d’une torsade vermillon et jaune sur fond brun (f. 220). Bandeau à décor géométrique bleu et vermillon (f. 108) ; bandeaux secondaires jaune et vermillon (cf. ff. 65v, 104v, 173v, 222, 225). Titres et numéros de paragraphes en semi-onciale et recouverts d’un enduit jaune. Croix jaune et vermillon (f. 173v). Titre de chaque Évangile et titres de chapitres (dans les tables et le corps du texte) en semi-onciale, au vermillon. Initiales des Évangiles de Matthieu et de Luc à décor géométrique bleu et vermillon. Notation ekphonétique vermillon. Fin de l’épître à Carpien et canons de concordance au carmin. - RELIURE – Veau raciné ; dos cuir rouge au chiffre de Charles X avec, en capitales dorées, le titre Evangelia et, au bas du volume, le nom du relieur, Lefebvre. Ms. envoyé à la reliure le 6 juillet 1830 (Archives Modernes 624, III). Reliure légèrement restaurée
Description : 
1 (ff. 1-4v) Eusèbe de Césarée, Epistula ad Carpianum et Canones evangeliorum (Clavis Patrum Græcorum 3465) : 1(f. 1) Épître à Carpien, fin, inc. mut. προκείμενον ἀριθμόν (PG 22, 1277B8-16) ; 2(ff. 1-4v) Canons de concordance, Ὑπόθεσις κανόνος τῆς τῶν εὐαγγελιστῶν συμφωνίας ms. (PG 22, 1277C-1292), lacune de 2 ff. après f. 2v : du canon Β, σα’ ριβ’ σκβ’ au canon Ε, σλς’ ρλε’ (PG 22, 1281C7-1286C8). 2 (ff. 5-219v) Les Quatre Évangiles : 1(ff. 5v-61v. 69rv. 63-65v. 67rv) Matthieu, précédé (f. 5v) d’une peinture représentant l’évangéliste et suivi (f. 67rv) de la fin de la table des 68 chapitres (κγ’-ξη’ ms.) ; 2(ff. 68rv. 62rv. 70-104v) Marc, inc. mut. ἐν τῇ θαλάσ]σῃ· ἦσαν γὰρ ἁλεεῖς (1, 16), précédé (f. 66rv) de la table des 48 chapitres ; 3(ff. 108-173v) Luc, précédé (ff. 105-106v) de la table des 83 chapitres et (f. 107v) d’une peinture représentant l’évangéliste ; 4(ff. 174-219v) Jean, inc. mut. καὶ ὡμολόγησεν ὅτι οὐκ εἰμὶ ἐγὼ ὁ Χριστός (1, 20). 3 (ff. 220-232v) Calendriers : 1(ff. 220-227) Synaxaire ; 2(ff. 227-232v) Ménologe, lacune d’un f. après f. 227v : le texte s’arrête sur l’indication de lecture du 15 septembre et reprend avec celle du 6 novembre ; 3(f. 232v) Indications de lectures pour diverses circonstances.
Description : 
HISTOIRE – Le volume a appartenu à Panagiotis, protocanonarque de Gallipoli (au dernier f., aujourd’hui disparu, marque de possession, Το παρον τετραευαγγελιον ὑπαρχε κᾳμου Παναγιωτου προτοκανοναρχου Καλιουπολεως του επονομαζομενου εκ προγονου μαξιμου, signalée par Ch.-B. Hase dans Suppl. gr. 1003, f. 112, et publiée par Scholz, Biblisch-kritische Reise, p. 38). La ville de Gallipoli est probablement celle de Chersonèse (v. M.-L. Concasty, « Manuscrits grecs… de l’Italie méridionale conservés à Paris… », dans Atti dell’ VIII Congresso di Studi Bizantini, Rome 1953, t. I, pp. 32-33 ; R. Devreesse, op. cit., p. 35 suggère une identification avec le Gallipoli de Terre d’Otrante et considère le manuscrit comme italiote). Estampille de la Bibliothèque impériale (Second Empire) aux ff. 1, 2 et 232v (type Josserand-Bruno 31).
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b11005077n
Source : 
Supplément grec 79
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc4009d
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
13/02/2017


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés