Detailed information

Title : 
Fables
Publication date : 
1501-1600
Type : 
manuscript
Format : 
212 × 150 mm. - ff. I. 178 (+ 72a. 111a), 20 ou 21 lignes. - CAHIERS – 23 cahiers : 1 quat. (1-8), 1 cahier de 7 ff. (9-15), 7 quat. (16-71), 1 quat. (72. 72a. 73-78, le f. 72a étant par erreur relié avant le f. 72), 12 quat. (79-173) et 1 binion (174-177) ; 2 ff. isolés en garde (I et 178). Signatures α’-κγ’ dans la marge inférieure du premier recto de chaque cahier. Folio blanc : 178v. - Papier. - FILIGRANES – a(ff. 2-33. 38. 65-76. 143-157. 160. 163. 167-170. 176) tête de bœuf surmontée d’une croix, cf. Briquet 14524-14526 ; b(ff. 35-36. 43-61. 83-117. 131. 134-141. 159. 164. 175) tête de bœuf surmontée d’une fleur, difficile à identifier ; c(ff. 118. 125) étoile à six rayons dans un cartouche inscrit dans un cercle, cf. Briquet 6098 ; d(ff. 121-122) ancre dans un cercle sommé d’une étoile, cf. Briquet 496. - ÉCRITURE – Surface écrite : 145 × 90 mm. - DÉCORATION – Bandeaux (ff. I, 1, 34 et 79) et initiales majeures (cf. ff. 34, 48v, 89v) en rouge et noir. Titres, sous-titres et initiales mineures en rouge. Lettres remplies de rouge (cf. ff. 33, 52, 76, 78v, 177). - RELIURE – Veau raciné ; dos cuir rouge au chiffre de Louis-Philippe avec, en capitales dorées, le titre Syntipas et, au bas du volume, le nom du relieur, Duplanil. Ms. envoyé à la reliure le 24 février 1831 (Archives Modernes 624, IV). Manuscrit et reliure restaurés en 1970 (cf. gardes)
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.
Description : 
1 (ff. 1-33) Version abrégée des Erotemata de Manuel Chrysoloras, Ἀπὸ τῶν προσῳδιῶν ἐρωτημάτων ms., inc. Εἰς πόσα διαιροῦνται τὰ εἰκοσιτέσσαρα γράμματα, des. ἀναφορικὸν ἀπὸ τῆς οὗτος ἀντονυμίας (sic) (cf. éd. complète des Erotemata, Florence vers 1496, ff. a I-θ VIIv, dernière ligne). Lacune d’un f. après le f. 13v : μετοχαὶ ἐνεργητικαὶ ἐνεστῶς (éd., f. δ V, l. 10) [ — ] μετοχαὶ ἐνεργητικαὶ. Ὁ βοάων (éd., f. δ VI, l. 4). 2 (ff. 34-78v) Ésope, Cent vingt-et-une fables (cf. B. E. Perry, Æsopica, A Series of Texts Relating to Æsop..., Urbana 1952 : ms. cité p. 310 ; éd. É. Chambry, Æsopi Fabulæ, 2 vol., Paris 1925-1926 : ms. cité p. 11 et dans l’apparat sous le sigle Cd ; éd. A. Hausrath, Corpus Fabularum æsopicarum, t. I, Leipzig 1957-1959 : ms. cité pp. xi et xxvii sous le sigle 30 T). 1(ff. 34-35) Vie d’Ésope, Γένος Αἰσώπου τοῦ μυθοποιοῦ ms. (éd. Perry, pp. 213-214, vita minor 1b). 2(ff. 35-78v) Fables (numéro Chambry, la lettre en exposant donnant le numéro de variante, suivi s’il y a lieu du numéro Hausrath), Ἀρχὴ τῶν μύθων τοῦ Αἰσώπου ms. : a(ff. 35-45v) Α, στοιχεῖον αον ms., 3b/1, 5a/2, 4a/3, 8b/4, 40d/9, 42b/10, 12b/16, 41a/17, 26b/18, 31b/19, 35b/20, 34b/22, 21b/23, 43b/27, 61a/284, 179b/283, 6a, 83b/42, 56b/29, 30b/24, 24/11, 22b/21, 55b/28, 37a/12, 23b/13 ; b(ff. 45v-56) Β, ἀρχὴ τοῦ Βου ms., 66b/44, 68b/43, 70a/45, 293b/47, 74b/49 ; Γ, 76b/50, 78d/60, 87b/57 ; Δ, 178b/64, 255b/66, 248b/67, 115b/69, 92a/270, 101a/71 ; Ε, ἀρχὴ τοῦ ε’ ms., 262b/184, 13b/81, 38b/83, 103b/76, 285b/208, 107b/100 ; Ζ, 163b/103 ; Η, 326a/289, 346a, 129a/285 ; Θ, ἀρχὴ τοῦ θ’ στίχου ms., 243a/114, 133b/115 ; Ι, 135d/116, 138c/117 ; c(ff. 56-65) Κ, 154d/120, 319c/226, 116c/98, 166d/126, 184c/134, 185d/137, 169b/288, 188b/135, 186c/136, 148b/142, 151a/118, 147a/119, 156a/122, 159a/124, 162/125, 168/130, 177/138, 183a/139 ; Λ, 153a/141, 202e/146, 197d/147, 212c/148, 210d/154, 201f/152, 199c/145, 224d/163, 195b/167, 225b/161, 229a, 222b/160 ; d(ff. 65v-72v) Μ, 20d/266, 234c/170, 244d/176, 238a/275, 245a, 235b/172, 240b/177 ; Ν, 249c/179, 250d/180, 251d/181 ; Ξ, 254d/183 ; Ο, 274d/190, 284d/207, 192c/143, 81c/51, 14b/7, 261d/188 ; e(ff. 72v. 72a. 73-78v) Π, 59a/264, 32e/15a, 294b/215, 301a, 353b/254, 100e/262, 297d/216, 305b/219, 312b/223, 239b/174 ; Ρ, 325b/233 ; Σ, ἀρχὴ τοῦ σ’ ms., 327b/234, 330b/235 ; Τ, 123b/248, 308a/243 ; Υ, 328b/252, 296c (vers 1-2 seulement, la suite est inédite) ; Φ, 345b/253 ; Χ, 354b/256 ; Ψ, 357b/260 ; Ω, 336b/114Ib. 3 (ff. 79-177v) Histoire du philosophe Syntipas, version abrégée et rédigée dans une langue simplifiée de la traduction faite au XIe s. par Michel Andréopoulos sur l’adaptation syriaque de la légende persane de Sindbad (v. H. G. Beck, Geschichte der Byzantinischen Volksliteratur, Munich 1971, pp. 45-48 : ms. cité p. 47), Πρόλογος τοῦ λεγομένου Σύντιπα τοῦ φιλοσόφου, μεταβληθεὶς ἐκ τῆς Συριακῆς βίβλου ὡς εἶχεν αὐταῖς λέξεσιν εἰς τὴν Ἐλλάδα γλώτταν ms., des. mut. τὰ χρήματα, ἐπὶ τοσοῦτον (éd. d’après ce ms., J.-Fr. Boissonade, De Syntipa et Cyri filio Andreopuli narratio, Paris 1828, pp. 3-165, l. 10 ; éd. de la traduction d’Andréopoulos, V. Jernstedt, « Michaelis Andreopuli liber Syntipæ », dans Mémoires de l’Académie impériale des sciences de St-Pétersbourg, VIIIe série, Classe hist.-philol., 9, 1, 1912, pp. 3, 13-129, 18 : ms. cité p. xvii sous le sigle D). Lacunes (haut du f. 111a lacéré) : a(recto) συμβούλου ὁ βα[σιλεὺς — ] κρατοῦσα ἐν (éd. Boissonade, p. 58, ll. 5-11 ; éd. Jernstedt, p. 43, 22-26) ; b(verso) ἡ κατάκρισις’ [ — πορεύ]εσθαι (éd. Boissonade, pp. 58, l. 1 du bas-59, l. 5 ; éd. Jernstedt, pp. 43, 31-44, 19).
Description : 
ANNOTATIONS – De première main : a(f. I) liste des empereurs byzantins de Constantin à Valens, avec indication de la durée de leur règne ; b(f. 33) monocondyle, Τέλος τῶν κλητικῶν κανονηκάτων (sic). Τέλος ; c(f. 78v) monocondyle, Τέλος καὶ τῷ Θεῷ δόξα. Τέλος σὺν Θεῷ ἁγίῳ, ἀμὴν. Nombreux essais de plume et essais d’écriture (cf. ff. 1. 7v. 32v. 33. 62. 73. 80. 91v. 108v. 124v. 155v). Autres annotations : a(ff. Iv et 178) d’une même main, débuts d’invocation, alphabet, signatures au nom de Νηκώλω Μετζήνας ; b(f. 1) Ματζούκα ; c(f. 1v) Ἀλέξανδρος Πετζάγκουριος, le second mot rayé ; d(f. 2) Ἀλέξανδρος Καλογερίτζης, de la même main que précédemment ; e(f. 33v) alphabet, signature en forme de monocondyle, très difficile à déchiffrer ; f(f. 34) μιχαῆλος ; g(f. 64v) εγω ο διδασκαλος ; h(f. 71) λαγωοί σου, κύριε ὁ Θεὸς ἡμῶν ; i(f. 79) Κύριε, κύριε, ὁ Θεὸς ἡμῶν ὁ ποίησας τὸν οὐρανὸν καὶ τὴν γῆν ; j(f. 117v) Ιοανης δικητρος. HISTOIRE – Acquis en Orient pendant l’ambassade du comte de Castellane, le ms. parvient à la Bibliothèque du roi le 10 mai 1742 (v. Omont, Missions, t. II, p. 690, no 7 ; cf. Suppl. gr. 28). Le numéro XL dans la marge intérieure du f. 1 indique la place du volume dans la section grecque du catalogue provisoire établi peu après juillet 1753 (Archives Ancien Régime 71, f. 89v ; cf. Suppl. gr. 6) ; le numéro XLI dans la marge extérieure du même feuillet est vraisemblablement une erreur. Estampille de la Bibliothèque royale (XVIIIe s.) aux ff. 1 et 177v (type Josserand-Bruno 15).
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b110041604
Source : 
. Supplément grec 105
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc44337
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
27/02/2019


Help with consultation

Pictograms used