Detailed information

Title : 
Aristophane. Textes grammaticaux.
Publication date : 
1475-1600
Type : 
manuscript
Format : 
200 × 145 mm. - ff. 111, nombre de lignes variable. — Ordre de lecture : ff. 1-15v. 18-25v. 16-17v. 26-109v. - CAHIERS – La reliure, trop serrée, ne permet pas de faire un compte précis des cahiers. Trois ensembles : ff. 16-109, les plus anciens, auxquels ont été adjoints les ff. 1-15 et les ff. 110-111. - Papier. - FILIGRANES – a(ff. 1-15) ciseaux dans un cercle avec étoile ; b(ff. 16-25) tête de bœuf à yeux sommée d’une fleur à cinq pétales portée par une tige, cf. Piccard, Ochsenkopf, XIII 140 ; c(ff. 26-109) balance dans un cercle, l’attache médiane cessant avant d’atteindre les plateaux, surmontée d’une flèche, cf. Briquet 2508 ; d(ff. 110-111) ancre dans un cercle sommé d’une étoile, avec contremarque AA, cf. Briquet 500. - ÉCRITURE – Surface écrite variable. - DÉCORATION – Bandeau à l’encre noire (f. 1). Pour les ff. 16-109v, titres, initiales, gloses interlinéaires et noms abrégés des personnages (ff. 16 et 18-25v) en rouge. - RELIURE – Veau moucheté ; plats aux armes de Napoléon Ier ; dos à son chiffre avec, en capitales dorées sur deux pièces de cuir rouge, les titres ; tranches jaspées. Ms. envoyé à la reliure le 16 janvier 1806 (Archives Modernes 624, I)
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.
Description : 
1 (ff. 1-16. 18-25v) Aristophane, : 1(ff. 1-15v) Ploutos, vers 1-551. 2(ff. 18-25v. 16) Les Nuées, vers 1268-1510, avec gloses interlinéaires et scholies marginales (cf. W. J. W. Koster, Scholia in Aristophanem, 1, III, 2. Prolegomena de comœdia. Scholia in « Acharnenses », « Equites », « Nubes ». Scholia recentiora in « Nubes », Groningen 1974, pp. 437 sqq. ). 2 (ff. 16v-17v. 26-109v) Recueil grammatical (cf. A. Hilgard, Scholia in Dionysii Thracis artem grammaticam [Grammatici græci, I iii], Leipzig 1901 ; J. Fr. Boissonade, Anecdota græca e codicibus regiis, vol. III, Paris 1831). 1(f. 16v) Notes diverses : a(ll. 1-15) Sur les enclitiques (éd. Hilgard, p. 466, ll. 4-21) ; b(ll. 16-22) Sur les mots commençant par un ῥ, inc. Ὅτι τὰ ἀπὸ τοῦ ῥ ἀρχόμενα συντιθέμενα μεθ’ ἑτέρου τινὸς, des. ἵνα τὸ μὲν ἓν ψιλοῦται τὸ δὲ ἕτερον δασύνεται ; c(ll. 22-31, sur 2 col.) Explication abrégée de quelques termes de grammaire, avec exemples. 2(ff. 17rv. 26-39) , Sur les douze travaux d’Héraclès (éd. R. Wagner, Mythographi græci, vol. I, Leipzig 1894, pp. 249-259). Gloses interlinéaires et scholies, de caractère étymologique ou grammatical, après chaque chapitre. Lacune d’un f. après f. 35v : le commentaire s’arrête sur ὡς σπονδιακόν et le texte reprend avec καὶ διαπλεύσας εἰς Ταρτησσόν (éd., p. 257, l. 22). 3(ff. 40-69v) (?), Τοῦ ὑπάτου τῶν φιλοσόφων ms., Sententiæ morales, inc. Ἰητροῖς (sic pour Ἰατροῖς) μὲν μέλον τῷ διαγνῶναι νόσον ἀνδρός, des. καὶ γένοιτο μετὰ μόρον τῆς τοῦ Θεοῦ βασιλείας τυχεῖν ἡμᾶς. Ἀμήν. Gloses interlinéaires et commentaire grammatical après chaque chapitre. 4(ff. 70-77) Michel Psellos, τοῦ σοφωτάτου Ψελλοῦ ms. (d’une autre main) : a(ff. 70-75v) Poema 6, grammatica, vers 1-312 (éd. L. G. Westerink, Michaelis Pselli Poemata, Stuttgart-Leipzig 1992, pp. 80-93 ; éd. Boissonade, pp. 200-216) ; b(ff. 76-77) Poema 3, de dogmate (éd. L. G. Westerink, op. cit., pp. 67-72 ; cf. PG 122, 812-813A9, 813A11-C10 et 816A3-6 ; la note de Hase qui suit le texte, Desunt hic versus tredecim, est erronée). 5(ff. 77v-88) Sur les figures de style (cf. Chr. Walz, Rhetores græci, t. VIII, Stuttgart 1835) : a(ff. 77v-80, l. 7) Georges Choeroboscos, De tropis, résumé du traité (cf. Walz, pp. 802-818, 8) ; b(f. 80, ll. 8-12) Note grammaticale sur le σχῆμα ἰβύκειον, inc. Καλεῖται δὲ καὶ σχῆμα ἰβύκειον, des. ἀλλὰ τῶν Ἰώνων ; c(ff. 80, l. 13-82v, l. 8) , De dictionum passionibus (éd. R. Schneider, Excerpta περὶ παθῶν. Beigabe zu den Jahresbericht des Königl. Gymnasiums zu Duisburge, Leipzig 1895) ; d(ff. 82v, l. 9-86v, l. 20) , De tropis (éd. Boissonade, pp. 270-284) ; e(ff. 86v, l. 21-88) Anonymi de tropis, inc. Τρόπος ἐστὶ λέξις ἢ φράσις, des. οἷον οὕνεκα τὸν Χρύσην ἠτίμασεν ἀρητῆρα, ἀντὶ τὸν ἀρητῆρα Χρύσην (texte plus long que Boissonade, pp. 285-287 ; éd. Walz, pp. 779-781). 6(ff. 88v-92) Scholies sur Héphestion d’Alexandrie, Sur les mètres poétiques (éd. M. Consbruch, Hephæstionis Enchiridion, Leipzig 1906) : a(ff. 88v-89, l. 1) Sur le mètre iambique (éd., pp. 309, 23-311, 4 ; v. aussi ff. 91v, l. 17-92, l. 10) ; b(ff. 89, l. 2-89v, l. 4 du bas) Sur les pieds (éd., pp. 307-309) ; c(ff. 89v, l. 3 du bas-90, l. 2 du bas) Sur les pieds, inc. Τὸ τῶν ποδῶν ἐπώνυμον (cf. éd., pp. 331-334, texte de Denys) ; d(ff. 90, dernière l.-90v, l. 17) Sur le mètre héroïque (éd., pp. 312-313, 8, et p. 313, 20-27) ; e(ff. 90v, l. 18-91, l. 11) Sur le mètre élégiaque (éd., pp. 315-316) ; f(f. 91, ll. 12-20) Sur le mètre anacréontique (éd., pp. 316-317, 12) ; g(ff. 91, l. 5 du bas-91v, l. 1) , Commentaire sur le discours IV de Grégoire de Nazianze, chap. 64 (Clavis Patrum Græcorum 3011.1 ; PG 36, 1017C14-D7 ; éd. J. Nimmo Smith, Pseudo-Nonniani in IV Orationes Gregorii Nazianzeni Commentarii [Corpus Christianorum, Series græca 27], p. 131) ; h(f. 91v, ll. 2-16) Sur le mètre héroïque (éd. W. Studemund, Anecdota varia græca, vol. I, Berlin 1886, p. 155, § 2a) ; i(ff. 91v, l. 17-92, l. 10) Sur le mètre iambique (éd. Consbruch, pp. 309, 23-310, 20 ; cf. f. 88v). 7(ff. 92, l. 11-92v, l. 2 du bas) Notes diverses : a(f. 92, ll. 11-15) , À Isidore, diacre de Chio, vers sur le mètre iambique (éd. W. Studemund, op. cit., pp. 201-202, vers 1-9 et 12, les vers 4 et 8 étant incomplets) ; b(f. 92, ll. 16-19) Huit vers d’après Jean Botaniatès (éd. Studemund, p. 201, ll. 13-20) ; c(f. 92, l. 20) , Iliade, Χ 59 ; d(f. 92, l. 21) Anthologie palatine, IX, 538 ; e(f. 92v, ll. 1-2) Anth. palatine, XVI (app. de Planude), 387b, vv. 1-2, et 387c, v. 1, Στίχοι καρκινωτοί ms. (en rouge, dans la marge supérieure) ; f(f. 92v ll. 3-14) , Carmina (cf. Clavis Patrum Græcorum 3036, 3038 et 3039) : (ll. 3-4) inc. Οὐκ ἔσθ’ ὁ τύμβος (Anth. palatine, VIII, 85bis = epitaphium 6, vv. 5-7, PG 38, 14A), (ll. 4-6) inc. Μηδὲν περιττὸν (PG 37, 1283, no 23, vv. 15. 16. 13. 14), (ll. 7-11) inc. Μήτ’ εὐπλοοῦντας (PG 38, 95, no 23), (ll. 12-14) inc. Ἄλλοι μὲν χρυσὸν (PG 37, 1428, no 82) ; g(f. 92v, ll. 15-20) Sur les inventeurs des arts et des techniques, inc. Τίνες ἐφεῦρον ἀρχαῖοι τὰς τέχνας (éd. J. A. Cramer, Anecdota Græca Oxoniensia, vol. IV, Oxford 1837, p. 255, 18-26). 8(ff. 92v, l. 21-93, l. 15) Sur les animaux consacrés aux dieux, Τὰ τοῖς θεοῖς ἀνατιθέμενα ζώα (sic) ms., inc. Ἡ γλαὺξ τῇ Ἀθηνᾷ, des. ἢ ἰχθὺν εἰς Ἑλλήσποντον (cf. Leid. Voss. gr. Q 20, f. 283rv, décrit dans K. A. De Meyier, Codices Vossiani græci et Miscellanei, La Haye 1955, p. 123). 9(ff. 93, l. 16-93v, l. 4) (cf. J. Iriarte, Regiæ Bibliothecæ Matritensis codices græci manuscripti, t. I, Madrid 1769) : a(ff. 93, l. 16-93v, l. 1) Περὶ ἀκυρολογίας (éd. Iriarte, pp. 148, col. 2-149, col. 1) ; b(f. 93v, ll. 2-4) De figurato dicendi genere, des. mut. διηνεκῶς (éd. Iriarte, p. 374, col. 2, ll. 25-28). 10(ff. 93v, l. 5-96, l. 15) Scholies de prosodie et de métrique, suite de paragraphes de longueur variable traitant des syllabes brèves, longues et communes, des diphtongues, des pieds, de l’iambe, du spondée, etc., inc. Τὰς ποιητικὰς διασαφήσομεν βίβλους, des. ἀντὶ μιᾶς μακρᾶς λαμβάνονται. 11(ff. 96-97) Notes diverses : a(ff. 96, l. 16-96v) Deux notes d’histoire ancienne, Ἱστορικὰ παλαιά ms. : la première, inc. Ἤτοι τὰ ἀπὸ Βήλου βασιλέως Ἀσσυρίων, des. τὰ ἀπὸ τούτου μέχρι τῶν Κομνινῶν (sic) ; la seconde, inc. Ὅτι τῶν παρ’ ἡμῖν μνημονευομένων μεγάλων βασιλειῶν (sic), des. ἐν τοῖς πρὸς ἥλιον ἀνίσχοντα μέρεσιν ; b(f. 97, ll. 1-4) Sur la manière dont les Athéniens comptent les jours du mois, <Ὧ>δε εἰώθασιν οἱ Ἀθηναῖοι τὰς τῶν μηνῶν ἡμέρας μετρεῖν ms., inc. Μία ἱσταμένου, δύο ἱσταμένου, des. μέχρι τῶν κθ’ (cf. W. J. W. Koster, Scholia in Aristophanis Plutum et Nubes, Leyde 1927, p. 44) ; c(f. 97, ll. 4-6) Noms des neuf Muses, <Τ>ὰ ὀνόματα τῶν θ’ μουσῶν ms., suivis de Ἐραστὴς Ἀφροδίτη, Ἡρακλῆς τὸ κέρας Ἀμαλθείας φέρων (cf. Michel Apostolis, Centuria II 53, éd. E. L. Leutsch, Corpus Parœmiographorum Graecorum, II, Göttingen 1851, p. 278, l. 4) 12(ff. 97, l. 7-98v) , Vers héroïques (éd. A. Garzya, Bollettino della Badia greca di Grottaferrata 10, 1956, pp. 54-59, XIV, II-VIII). 13(ff. 99-104v) , Sur les mots dont le sens varie suivant l’accent, inc. Ἄγνος, τὸ φυτὸν, παροξύνεται, des. Ὠχρός, ὁ χλοερός (divergences avec P. Egenolff, Ioannis Philoponi Collectio vocum quæ pro diversa significatione accentum diversum accipiunt, Breslau 1880). 14(f. 105rv) Sur la syntaxe des verbes, inc. Τὰ κατ’ ἐπικράτειαν καὶ ἀρχὴν λεγόμενα, des. οἷον βλέπω σε, ὁρῶ σε, ἀτενίζω σε (cf. éd. L. Bachmann, Anecdota græca, t. II, Leipzig 1828, pp. 314-315 ; v. aussi D. Donnet, Le Traité Περὶ συντάξεως λόγου de Grégoire de Corinthe [Études de philologie, d’archéologie et d’histoire anciennes publiées par l’Institut belge de Rome, 10], Bruxelles-Rome 1967, p. 109, n. 2). 15(ff. 106-109v) Scholies sur Denys le Thrace, Grammaire, chap. 12, Περὶ ὀνόματος, Μέρος γραμματικῆς ms., inc. Πόθεν ὄνομα ; παρὰ τὸ νέμω τὸ μερίζω (cf. Hilgard, p. 360, 15), des. Ἐπιμεριζόμενον οὖν ἐστὶ τὸ δηλοῦν ἕνα ἐκ δύο (cf. Hilgard, pp. 68, 36-69, 1).
Description : 
ANNOTATIONS – Trois morceaux de papier, découpés dans un manuscrit du XVIe s., ont été collés sur des emplacements sans écriture ; ils contiennent des fragments se rapportant à la prosodie : a(f. 39) inc. Τί ἐστι βραχεῖα ; σημείωσις συστελλομένου φωνήεντος, des. ἐπιτατικὸν μορίον καὶ τὸ σέβομαι (cf. Hilgard, p. 295, ll. 34-35, 39, et p. 296, ll. 3-4) ; b(f. 44) inc. Πόσαι προσῳδίαι ; δέκα, des. ὑφὲν καὶ ὑποδιαστολλή (éd. Hilgard, p. 292, ll. 18-19) ; et c(f. 65) inc. Πῶς καλεῖται τὸ ἐπὶ τῆς ληγούσης ἔχον τὴν ὀξεῖαν, des. προπαροξύτονον καὶ βαρύτονον. Au f. 110, à l’envers, fragment d’un texte juridique sur les créanciers, inc. mut. <τ>οίνυν οἱ δανισταὶ οἰθέντες αὐτὰ τὰ ἀργύρια. Dans les marges, additions et corrections, le plus souvent dues au copiste du texte. Manchettes (ff. 37, 41, 47, etc.) plus tardives. Dessins et griffonnages (ff. 17v, 26v-27, 31v, 35v, 38v, 39v, 47v, 50v, 67v, 69v, 90v, 105v, 109v et 110v-111v). HISTOIRE – Au f. 1, en haut à droite, chiffre 292 (ancienne cote ?). Le numéro XLVIII en bas du f. 1 indique la place du volume dans la section grecque du catalogue provisoire établi peu après juillet 1753 (Archives Ancien Régime 71, f. 90 ; cf. Suppl. gr. 6). Estampille de la Bibliothèque impériale (Second Empire) aux ff. 1 et 110v (type Josserand-Bruno 32).
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b11004111h
Source : 
. Supplément grec 58
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc5565d
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
27/02/2019


Help with consultation

Pictograms used