Detailed information

Title : 
Supplément grec 1137
Author : 
GRÉGOIRE, lampadaire de la Grande Église, puis protopsalte, musicien. Auteur du texte
Author : 
LÉON VI LE SAGE. Auteur du texte
Author : 
PIERRE DE BYZANCE, musicien. Auteur du texte
Author : 
PIERRE DE PÉLOPONNÈSE, musicien. Auteur du texte
Publication date : 
1801-1900
Contributor : 
Sorlin Dorigny (Al.). Ancien possesseur
Subject : 
Constantinople
Subject : 
MUSIQUE ECCLÉSIASTIQUE. Offices et tropaires notés. « anthologie »
Subject : 
reliures. orientales
Subject : 
Offices et tropaires notés. « anthologie »
Subject : 
orientales
Type : 
manuscript
Language : 
greek, ancient
Format : 
Papier. - ff. 108, 22 lignes (dont 11 de notation musicale). - mm. 160 × 115. - Reliure orientale de cuir marron, couverte de taches. - Quatorze cahiers, quaternions, à l'exception du dernier (7 ff.). Trois feuillets de garde non numérotés avant le f. 1 ; traces d'un autre feuillet préliminaire arraché, qui précédait la première garde actuelle ; les trois derniers feuillets du quatorzième cahier ne sont pas numérotés, et servent de gardes postérieures. La moitié des fascicules offrent encore, au milieu de la marge inférieure du premier feuillet, la signature originale (p. ex. δʹ, au f. 25) ; dans les autres cahiers, le couteau du relieur l'a fait disparaître, ou l'a réduite à un simple vestige. - Écriture appliquée, non dénuée d'élégance. Les titres, initiales, martyries, etc., ont été tracés à l'encre rouge, par la première main qui semble également responsable des neumes (en noir). Bandeaux — rinceaux et fleurettes — au f. 1 (vert, bleu, rouge et or), au f. 13v (vert, bleu, rouge), et au f. 50 (rinceaux en rouge) ; deux fleurons (rouge et bleu) au f. 26 ; les autres articulations du texte n'ont pas été décorées (les emplacements réservés sont restés blancs). - Ce petit volume soigné a été victime du vandalisme d'une des mains entre lesquelles il a passé : les deux contre-plats de la reliure, la première garde antérieure, les feuillets 15v-16. 23v-24. 25v. 26v-27. 33v-34. 56v-57. 60v-61. 64v-65. 94v-95. 105v. 106v. 107v-108, et les trois feuillets de garde postérieurs, sont souillés de larges barbouillages à l'encre violette (lettres de l'alphabet grec, chiffres arabes, taches, ébauches de dessins, etc.). - La musique est écrite dans la notation dite de Chrysanthe. La présence de théotokia mis en musique par Grégoire, protopsalte (v. ff. 9 et 22), fournit un terminus post quem à la date de la copie du manuscrit : Grégoire, l'un des réformateurs, avec Chrysanthe et Chourmouzios, de la musique d'église, accéda aux fonctions de protopsalte le 21 juin 1819 (cf. notice du Paris. Suppl. gr. 1136, f. 49) ; la copie de notre volume doit donc être postérieure à cette date — peut-être de peu, ce qui rendrait compte du lapsus du f. 10, où le même Grégoire est encore désigné par son titre antérieur de lampadaire. - Marque de possession au f. 108 : Ex libris Al. Sorlin Dorigny. Constantinople 1887 (cf. les deux mss précédents)
Description : 
GRÉGOIRE, lampadaire de la Grande Église, puis protopsalte, musicien. théotokia
Description : 
LÉON VI LE SAGE. onze tropaires ἑωθινά
Description : 
PIERRE DE BYZANCE, musicien. kékragaria des huit tons
Description : 
PIERRE DE PÉLOPONNÈSE, musicien. ἀναστάσιμα pour les grandes vêpres du samedi
Description : 
PIERRE DE PÉLOPONNÈSE, musicien. les onze ἑωθινά
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.
Description : 
[« Anthologie »] restreinte à certaines des hymnes ecclésiastiques chantées aux vêpres et vers la fin de l'office de l'aurore. 1(ff. 1-98v) Kékragaria des huit tons, suivis, dans chaque ton, de divers tropaires ἀναστάσιμα (cf. Paris. Suppl. gr. 1302, ff. 23-89v). Titre (f. 1) : Ἀρχὴ... τῶν ἀναστασίμων τροπαρίων, μετὰ τῶν Κεκραγαρίων, καὶ τῶν στίχων αὐτῶνʹ καὶ τὰ μὲν κεκραγάρια, εἰσί Πέτρου (πρωτο)ψ(άλτ)ου τοῦ Βυζαντίου ʹ τὰ δὲ ἀναστάσιμα, Πέτρου λαμπαδαρίου τοῦ Πελοπονησίου. Dans chacun des huit tons, le κεκραγάριον proprement dit est formé des versets suivants : Ps. 140, 1-10. 141, 2-8, stique 2. Quant aux ἀναστάσιμα, leur texte change avec le mode, mais ils se correspondent exactement de l'un à l'autre par leur nature et leur rang dans l'office : le schéma du premier ton, décrit ci-après, est donc valable pour les sept autres (pour chacun de ces derniers, on se reportera, dans la section que lui affecte l'édition de la Paracleticè, aux tropaires symétriques de ceux du premier). En ce qui concerne la musique, la répartition de la tâche entre les compositeurs est inchangée d'un ton à l'autre (à une infime exception près dans le premier plagal). Le détail du premier ton (ἦχος αʹ, πα ms.) se présente comme suit : a(ff. 1-3v) le κεκραγάριον (formé des versets énumérés ci-dessus), musique de PIERRE DE BYZANCE (= Pierre Bereketis) : b(ff. 3v-10) des tropaires ἀναστάσιμα pour les grandes vκpres du samedi, musique de PIERRE DE PÉLOPONNÈSE (à l'exception du dernier théotokion, v. plus loin), soit successivement : (ff. 3v-4v) trois stichères ἀναστάσιμα de l'Octoèchos (éd. ΠΑΡΑΚΛΗΤΙΚΗ, Rome 1885, p. 2) ; (ff. 4v-6) quatre stichères dits ἀνατολικά (ibid., pp. 2-3) ; (f. 6) la doxologie Gloria, Patri ; (ff. 6-7) un théotokion (δογματικὸν ms. : éd. citée, p. 3) ; (f. 7) un stichère, εἰς τὸν στ(ι)χ(ηρὸν) ms., appartenant à la catégorie des ἀπόστιχα (cf. une rubrique plus explicite dans le troisième ton, f. 31, et celle de l'éd., p. 3, dernière ligne ; texte du στιχηρόν ibid., p. 4) ; (ff. 7-8v) trois stichères « alphabétiques », et (ff. 8v-9) un théotokion (édités ibid.) ; puis, précédés de la rubrique (f. 9) ἀπολυτίκια τροπάρια, μετὰ καὶ τὸ Θεὸς Κύριος, καὶ τὰ μὲν εἰσὶ Πέτρου τοῦ Πελοπ(οννησίου), τὰ δὲ θ(εοτο)κία Γρηγορίου (πρωτο)ψ(άλτ)ου, se lisent (f. 9r.v) le Θεὸς Κύριος [= Ps. 117, 27, stique 1, et 26, stique 1], (f. 9v) un ἀπολυτίκιον (éd. citée, p. 4), enfin (f. 10) un théotokion (ibid., pp. 4-5), Γρηγορίου λαμπαδ(αρίου) ms. (sic : on vient de voir que la rubrique du f. 9 attribue la musique de ce dernier théotokion à GRÉGOIRE, protopsalte ; de même, pour le théotokion correspondant du deuxième ton, f. 22, la rubrique restitue à Grégoire sa dignité de protopsalte ; on sait qu'il s'agit d'un seul et même personnage, qui occupa successivement les deux fonctions, cf. Paris. Suppl. gr. 1136, f. 49) ; (ff. 10-13v) sous la mention εἰς τοὺς αἴνους στ(ι)χ(η)ρ(ά), quelques pièces chantées le dimanche, à la dernière partie de l'office de l'aurore (laudes), et à la messe : (f. 10r.v) le Πᾶσα πνοή (texte dans la seconde éd. romaine de l'ΩΡΟΛΟΓΙΟΝ, 1937, p. 122 ; notre ms. est conforme au texte plus ample, accompagné de musique du mode grave, donné par J.-B. Rebours, Traité de Psaltique, Paris 1906, pp. 206-208) ; (ff. 10v-11v) quatre stichères ἀναστάσιμα (éd. citée de la Paracleticè, pp. 20 -21) ; (ff. 11v-13) quatre stichères ἀνατολικά (ibid., p. 21) ; enfin (f. 13r.v) le premier προσόμοιον de la messe, ὁ μακαρισμός ms. (ibid., p. 22) ; la musique, à partir du Πᾶσα πνοή, doit κtre de nouveau de PIERRE DE PÉLOPONNÈSE (cf. le titre général, au f. 1). Voici comment la matière se répartit entre les huit tons : (ff. 1-13v) premier mode ; (ff. 13v-26) deuxième mode ; (ff. 26-36v) troisième mode ; (ff. 37-50) quatrième mode ; (ff. 50-65) premier plagal ; (ff. 65-77) deuxième plagal ; (ff. 77v-88) mode grave ; (ff. 88-98v) quatrième plagal. (On notera que : dans le premier plagal, f. 52v, l'emplacement du verset 8 du Ps. 141 est laissé en blanc ; en outre, dans le même mode, l'ἀπολυτίκιον des vκpres figure deux fois de suite, d'abord, aux ff. 58v-59, dans une musique de Pierre de Péloponnèse, puis, au f. 59r.v, dans une musique de Grégoire, protopsalte, ἕτερον σύντομον κῦρ Γρηγορίου ms. ; enfin, le μακαρισμός du mode grave est exprimé deux fois, le texte restant le même, d'abord au f. 87v, où il est traité ἐκ τοῦ Γα, puis aux ff. 87v-88, ἐκ τοῦ Ζω ms.) 2(ff. 99-108) Les onze tropaires ἑωθινά mis en musique par PIERRE DE PÉLOPONNÈSE, τὰ ἕνδεκα ἑωθινὰ ὑπʹ αὐτοῦ Πέτρου λαμπαδαρίου ποιηθέντα ms. (le texte, dϋ à LÉON VI LE SAGE, est éd. dans W. Christ-M. Paranikas, Anthol. gr. carm. Christian., Leipzig 1871, pp. 105-109).
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b110002102
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits. Supplément grec 1137
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc24221w
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
27/02/2019


Help with consultation

Pictograms used