Detailed information

Title : 
Recueil autographe de poésies de Charles d'Orléans : Charles d’Orléans, Poésies: Ballades, Chansons, Complaintes, Caroles, Rondeaux. – Le cadet d’Albret, Rondeaux. – Jean II, duc d’Alençon, Rondeaux. – René d’Anjou Rondeaux. – Blosseville, Rondeau. – Jean (?), ou Hugues (?) Boucicault, Rondeau. –Philippe de Boulainvilliers, Rondeaux. – Philippe le Bon, duc de Bourgogne, Ballade. – Jean II de Bourbon, Rondeaux. – Jean Caillau, Ballades, Rondeaux. . – Georges Chatelain, Rondeau. – Marie de Clèves, Rondeaux. – Simonnet Caillau, Ballades, Rondeaux. – Anthoine de Cuise, Rondeaux. – Benoît Damien, Rondeaux. – Pierre Danche, Rondeaux. – Jean d’Estouteville, Rondeau. – François Faret, Rondeaux. – Fraigne, Rondeaux. – Fredet, Complaintes, Rondeaux. – Jean de Garencières, Ballade. – Olivier de La Marche, Rondeau. – Jacques, bâtard de La Trémoille, Ballades. – Estienne le Gout, Rondeaux. – Jean de Lorraine, Rondeaux. – Antoine de Lussay, Rondeaux. – Jean Meschinot, Ballade, Rondeaux. – Montbeton, Ballades. – Charles de Nevers, Rondeaux. – Gilles des Ormes, Ballades, Rondeaux. – Guyot Pot, Rondeaux. – Philippe Pot, Rondeaux. – Jean Robertet, Ballades. – Le Sénéchal, Rondeaux. – Jean Vaillant, Ballades. – Berthault de Villebresmes, Ballades, Rondeaux. – François Villon, Ballades. – H. Le Voys, Rondeaux.
Author : 
Orléans, Charles d' (1394-1465). Auteur du texte
Author : 
Le cadet d’Albret. Auteur du texte
Author : 
Jean II (1409-1476 ; duc d'Alençon). Auteur du texte
Author : 
René I (1409-1480 ; duc d'Anjou). Auteur du texte
Author : 
Blosseville (14..-14.. ; poète). Auteur du texte
Author : 
Jean (?), ou Hugues (?) Boucicault. Auteur du texte
Author : 
Philippe de Boulainvilliers. Auteur du texte
Author : 
Philippe le Bon, duc de Bourgogne. Auteur du texte
Author : 
Jean II de Bourbon. Auteur du texte
Author : 
Jean Caillau. Auteur présumé du texte
Author : 
Clèves, Marie de (1426-1487). Auteur du texte
Author : 
Simonnet Caillau. Auteur du texte
Author : 
Cuise, Antoine de (1425?-1502?). Auteur du texte
Author : 
Benoît Damien. Auteur du texte
Author : 
Pierre Danche. Auteur du texte
Author : 
Jean d’Estouteville. Auteur du texte
Author : 
François Faret. Auteur du texte
Author : 
Fraigne. Auteur du texte
Author : 
Fredet. Auteur du texte
Author : 
Jean de Garencières. Auteur du texte
Author : 
La Marche, Olivier de (1426?-1502). Auteur du texte
Author : 
Jacques, bâtard de La Trémoille. Auteur présumé du texte
Author : 
Estienne le Gout. Auteur du texte
Author : 
Jean de Lorraine. Auteur du texte
Author : 
Antoine de Lussay. Auteur du texte
Author : 
Meschinot, Jean (1420?-1491). Auteur du texte
Author : 
Montbeton. Auteur du texte
Author : 
Charles de Nevers. Auteur du texte
Author : 
Gilles des Ormes. Auteur du texte
Author : 
Guyot Pot. Auteur du texte
Author : 
Philippe Pot. Auteur du texte
Author : 
Robertet, Jean (14..-1502?). Auteur du texte
Author : 
Le Sénéchal. Auteur du texte
Author : 
Jean Vaillant. Auteur du texte
Author : 
Berthault de Villebresmes. Auteur du texte
Author : 
Villon, François (1431?-1463?). Auteur du texte
Author : 
H. Le Voys. Auteur du texte
Publication date : 
1439-1465
Contributor : 
Georges Chatelain
Contributor : 
Charles d’Orléans. Copiste
Subject : 
Orléans, Charles, duc d', fils de Louis d'Orléans.
Subject : 
Poésies.
Type : 
manuscript
Language : 
french
Language : 
english
Language : 
latin
Format : 
Angleterre, Londres. - France, Blois
Format : 
Écriture : Le ms., souvent désigné comme " manuscrit autographe de Charles d'Orléans" en raison des 80 poèmes écrits de sa main, conçu à la fin de l’exil à Londres du poète, a connu des additions jusqu’à sa mort . Plusieurs mains reflétent les quatre étapes successives de sa composition.Premier style d’origine anglaise représentant la partie primitive du ms. avec un copiste anglais A : p. 1-121, p. 191-223, 235-282, 287-290, 299-305, 315-317 ; hastes en demi-fleurs de lys aux p. 74, 80, 81, 192, 207, 218, 304 ; corrections autographes de Charles d’Orléans. Mary Jo Arn a décelé la présence d’un second copiste B, assisté d’un second ornemaniste, p. 283-286 (partie inférieure), 295-296 (partie inférieure) : voir Arn 2008, p. 24. – Deuxième groupe d’origine française, se caractérisant par une suite moins régulière d’écritures ; emploi de lettres champies et filigranées ; ms. autographe au f. 122. – Troisième groupe d’écritures indépendantes, emploi de simples capitales rouges et bleues. – Quatrième groupe « d’écritures aux graphies très personnelles, sans ornementation » (Avril – Stirnemann 1987, cat. 222, p. 180-181).80 poèmes de la main de Charles d’Orléans : voir la liste dans Champion 1907, p. 8-11 ; complétée par Fox – Arn, 2010, p. 823-825
Format : 
Décoration : Aucune peinture. La décoration secondaire reflète les différentes phases d’élaboration du ms. Partie primitive exécutée en Angleterre avant le retour de Charles d’Orléans en France (1439-1440) : p. 1-121, p. 191-223, 235-282, 287-290, 299-305, 315-317 (Avril – Stirnemann, 1987, cat. 222, p. 180-181). p. 1 initiale (5 lignes) ornée à encadrement de rinceaux à dominantes bleu, rose et or, très dégradée ; armoiries, aujourd’hui peu visibles, de Charles d’Orléans dans le champ de l’initiale. Encadrement orné d’anges ; dans la bordure inférieure, deux anges soutenant un heaume au cimier surmonté de fleurs de lys, vase d’acanthe. Élégantes lettres champies (2 lignes) sur fond bleu avec des jets plumetés jaillissant des coins introduisant les poèmes. Lettrines filigranées (1 ligne) introduisant les strophes.Pour Mary-Jo Arn, les initiales ornées des six chansons copiées par le copiste B (p. 283-286, 295-296) sont de la main d’un second enlumineur d’origine flamande travaillant à Londres ou d’un enlumineur bourguignon. L’auteur les date de l’extrême fin 1440 (Arn 2008, p. 37). Deuxième phase, d’origine française (1440- 1450) : p. 122, 225-230, 293-294, 297-298, 318-345, 349-386. Médiocres lettres champies à prolongement marginal vignetté, de plusieurs factures avec lettrines filigranées aux p. 122, 225-230, 293-294, 297-298,certaines inachevées aux p 355-385. Troisième phase (1440-1450): p. 123-143, 175-189, 231-234, 283-286 (partie supérieure), 295-296 (partie supérieure) 306-309, 346, 387-482.Pas de décoration secondaire : simples capitales rouges et bleues.Quatrième phase (1450-ca1465) sans aucune ornementation : p. 92, 144-158, 160-173, 292, 310-313, 337 (quatre vers dans la marge inférieure), 455, 465, 473-474, 482, 483-537.Lettres d’attente pour les initiales non exécutées
Format : 
Parchemin. - 537 pages + 38 pages blanches entre les p. 159 et 160, précédées de 4 feuillets de parchemin, suivies de la page 537v + 7 feuillets de parchemin ; contregardes en papier reliure ; longues lignes ; 30 lignes par page. - 165 × 110 mm (justification : 120/125 x 85 mm). - Collation des cahiers (en pages et non en feuillets) : 38 cahiers + un cahier de 8 pages composé des premiers feuillets réglés, blancs, non numérotés.Cahier de 8 pages blanches, réglées, non paginées ; 1er au 10e cahier de 16 pages (p. 1-159) ; 11e au 13e cahier de 12 pages (p. blanches, réglées, non paginées) ; 14e au 27e cahier de 16 pages (p. 160-378) ; 28e cahier de 14 pages (p. 379-392) ; 29e au 38e cahier de 16 pages (p. 393-537 + derniers feuillets réglés, blancs, non paginés).Pages159sq, 174, 190, 197-202 blanches. La page 197 porte le titre « Complainte ».Erreurs de pagination aux f. 205-207 (sic pro 305-307). Réclames apparentes aux pages 32, 48, 64, 80, 96, 112, 218, 250. Le ms. a subi de nombreuses additions et inversions de pages. Les différents éditeurs se sont référés à la numérotation des poèmes par Charles d'Orléans pour tenter de reconstituer la composition originelle du volume.Mise en page : Le ms. a été conçu par le poète comme une sorte d’album où des feuilles blanches permettaient de rajouter les textes composés ultérieurement. Sur la partie primitive, à partir du f. 20, titre courant inscrit au haut ou au milieu de la page : « Balade » introduit par une lettrine filigranée (p. 20-121, 194-196, 203-221), « Chançon ». – « Rondel » (p. 235-282), « Complainte » (p. 299-305), « Carole » (p. 315-317). Aux p. 235-290, 295-296, les chansons et rondeaux occupent la partie inférieure de la page : la partie supérieure des p. 235-246, 277 est restée blanche. Des chansons ont été transcrites postérieurement sur les autres pages. Numérotation des poèmes par Charles d’Orléans dans l’angle de la bordure supérieure droite ou dans la bordure droite vis-à-vis de la première ligne du poème : ballades : [.1.]-107 (p. 229), chansons et rondeaux en une seule série : [1.]-164 (p. 412). Aucune numérotation pour les caroles. – Numérotation moderne de poèmes, le plus souvent au crayon rouge comptant 158 ballades, 539 chansons, complaintes et rondeaux. Corrections autographes de Charles d’Orléans, marginales, interlinéaires, réécritures sur grattages, additions : p. 6, 7, 11, 12 (mots réécrits sur un grattage), 14, 16, 194, 203, 318 (réécriture du v. 4 sur un grattage ; addition « A Nevers »), 319 (addition de quatre vers au-dessus du rondeau), 328 (vers réécrits sur grattage), 337 (addition de quatre vers dans la marge inférieure), 339, 351, 353, 361, 365 (dernière strophe autographe), 371 (R 50 : v. 3-6 de la main du poète), 437.Signes de collation : « f », « o » et « + ». Le signe « f » apparaît sur deux autres mss copiés à partir du ms. Bnf, Français 25458 : les mss Carpentras, Bibliothèque Inguimbertine, ms. 375, et BnF, ms. Français 1104.Voir l’analyse codicologique du ms. Français 25458 dans Arn 2008, p. 19-54, tables1-6, p. 184-193 ; Fox – Arn 2010, p. xviii-xix, et 819-821. - Reliure maroquin olive (XVIIIe s.), à tranches dorées. Titre au dos : « BALLADES DU DUC D’ORLEANS / MSS EN VERS SUR VELIN ». Restauration en 1961. - Réglure à l’encre rouge. Quatre systèmes différents (Arn 2008, p. 21-22). - Au verso du 4e feuillet de garde en tête de l’ouvrage et au verso de la page 537 : estampille « RF » de la Bibliothèque nationale (Révolution, 1792-1802), identique à Josserand-Bruno 277, et pl. type 17 ; aux pages 158, 160-1 et 190, estampille de la « Bibliothèque impériale /Mss » (Second empire, 1852-1870), proche de Josserand-Bruno, 289, et pl. type 37
Description : 
Le contenu de ce ms. de composition complexe a été appréhendé différemment selon les auteurs. L’édition de Pierre Champion en 1923 se base sur la répartition des textes en cinq sections indépendantes : ballades, chansons, complaintes, caroles, rondeaux (Champion 1907 et 1923-1927). Pour Mary-Jo Arn, le poète a conçu son ouvrage non en cinq mais en deux catégories : la première formée des pièces lyriques les plus longues (ballades narratives, ballades, complaintes), la seconde des pièces courtes (caroles, chansons, rondels) : Arn 2008, p. 63-68, et tables 7 et 8, p. 194-197.Outre les poésies du duc d’Orléans, le ms. compte des pièces des auteurs qu’il fit venir à la cour de Blois, à son retour de captivité. L’édition de référence est celle de Fox – Arn 2010, offrant une lecture évolutive de l’œuvre poétique de Charles d’Orléans. Les poèmes n’y sont pas présentés selon leur classement dans le ms. présent, qui a subi des modifications au cours de son exécution, mais selon l’ordre approximatif de sa composition initiale. Pour la commodité du lecteur, nous avons pris le parti de suivre l’ordre du ms., en renvoyant à l’édition de Fox – Arn 2010. Les divisons suivent les phases de formation du ms. (Phases 1, 2, 3, 4). Sur le classement des poèmes du ms. dans les éditions de Champion et de Fox-Arn, voir Arn 2008, tables 7 et 8, p. 194-197. La numérotation des poèmes correspond à la numérotation moderne inscrite au crayon rouge. Les incipits mentionnés sont ceux des poèmes empruntés à d’autres auteurs que Charles d’Orléans. Certaines annotations autographes du poète sont indiquées entre guillemets. L'indication des pages est acccompagnée de la place du poème sur celle-ci : "i" pour infra; "s" pour supra. P. 1-16. [Poèmes introductifs]. P. 1-14. [La retenue d’amours] (éd. Fox – Arn 2010, p. 4-22). – P. 14-16. « Copie de la lettre de retenue » (éd. cit., p. 22-24). P. 17-99. [Ballades, n° 1-71] éd. cit., p. 24-144).P. 100-121. [Ballades, n° 72-81]. Songe en complainte, suivi par la Requeste et une série de sept ballades]. P. 100-105. Songe en complainte (éd. cit., p. 144-152) ». – P. 105-109. La Requeste (éd. cit., p. 152- 157). – P. 109-119. La departie d’amours en balades (éd. cit., p. 158-172 : Bal 1-7). – P. 119-121. [Ballades, n° 80-81] (éd.cit., p. 172-174). P. 122. [Ballade, n° 82] (éd. cit., p. 184-186).P. 123-143. [Ballades, n° 83-100]. P. 127. Jean Vaillant, « Obligation ». « Present le notaire d’Amours / sans alleguer decepcion… ». – P. 129-130. Jean Caillau, « Intendit de ladite obligacion ». « Intendit. Le nommé Vaillant /qui fait ceste obligacion… ». – P. 136. Jacques, bâtard de La Trémoille, Ballade. « Pour la conqueste de Mercy / Ou les vaillans hommes et sages … » (éd. cit., p. 186-216).P. 144-158, 160-173. [Ballades, n° 101-121, éd. cit., p. 216-252]. P. 151. [Jean Meschinot, Ballade]. « [P]lus ne voy rien qui recomfort me donne / Plus dure ung jour que ne me souloit cent… » (éd. cit., p. 224, B 100). – P. 154-158. [François Villon], Jam nova progenies celo demittitur alto. « O louee conception / envoiee sa jus des cieulx… » (éd. cit., p. 228, B 101). – P. 163-164. [François Villon], Je meurs de seuf. « Je meurs de seuf auprés de la fontaine / Chault comme feu, et tremble dent a dent… » (éd. cit., p. 238-240, B 105). – P. 164, [François Villon, Ballade]. « Parfont conseil, eximium / en ce saint livre, exortatur… » (éd. cit., p. 240-242, B 106). – P. 166-167. [Ballades composées par Montbeton et Robertet réunies en une seule ballade]. Montbeton, Ballade. « Je meurs de soif auprés de la fontaine / Je treuve doulx ce qui doit estre amer.. ». Jean Robertet, [Ballade]. « Je prens plaisir en ce qui m’est atayne / Ung peu de chose m’est grant comme la mer… » (éd. cit., p. 244, B 108). – P. 169. [Berthault de Villebresme, Ballade]. « Je meurs de soif auprés de la fontaine, / tout affamé en mengier sumptueux… » (éd. cit., p. 246-248, B 110). – P. 170-171. Jean Caillau, [Ballade]. « Je meurs de soif auprés de la fontaine, / Tramblant de froit ou feu des amoureux… » (éd. cit., p. 248, B 111). – P. 172. Gilles des Ormes, [Ballade]. « Je meurs de soif auprés de la fontaine, / Tramblant de froit ou feu des amoureux… » (éd. cit., p. 250-252, B 112). – P. 173. Simonnet Caillau, [Ballade]. « Je meurs de soif auprés de la fontaine, / Coste plaisir, mon cueur plaint et souppire… » (éd. cit., p. 252, B 113). P. 175-189. [Complaintes, n° 122-124]. P. 175-179. Fredet, « Lectre en complainte envoyee par Fredet au duc d’Orleans ». « Monseigneur, pour ce que sçay bien / que vous avez de vostre bien… » (éd. cit., p. 312-319, Co 5). – P. 179-183. « Autre lectre en complainte faisant responce audit Fredet » éd. cit., p. 320-324, Co 6). « Fredet, j’ay receu vostre lectre / Dont vous mercie chierement… ». – P. 183-189. « Responce de Fredet au duc d’Orleans ». « Monseigneur, j’ay de vous receu / Et aussi de mot a mot leu… » (éd. cit., p. 324-334, Co 7). P. 191-193. [Complainte, n° 125]. « Complainte de France ». « France, jadis on te souloit nommer / En tous pays, le tresor de noblesse… » (éd. cit., p. 252-258, Co 3). P. 194-196. [Ballades, n° 126-127] (éd. cit., p. 258-262, B 114, 115). P. 203-224. [Ballades, n° 128-147, éd. cit., p. 262-294, B 116-B 135]. « Balades de plusieurs propos ». P. 204-205. Jean de Garencières, [Ballade]. « Responce de Garancieres » (éd. cit., p. 264-266, B 117). – P. 216. Philippe le Bon, duc de Bourgogne, « Responce de Bourgogne a Orlians » (éd. cit., p. 280-282, B 128) . – P. 218-219. « Responce de Bourgogne a Orlians » (éd. cit., p. 284-286, B 130). P. 225-230. [Ballades, 148-151] (éd. cit., p. 294-302). P. 231-234. [Ballades, n° 152-155, éd. cit., p. 302- 308]. P. 234. [Fredet, Ballade]. « Du regime quod dedisti / Cognoscens que tresssagement … » (éd. cit., p. 306-308, B 143).P. 194-196. [Ballades, n° 126-127] (éd. cit., p. 258-262, B 114, 115).P. 203-224. [Ballades, n° 128-147, éd. cit., p. 262-294, B 116-B 135]. « Balades de plusieurs propos ». P. 204-205. Jean de Garencières, [Ballade]. « Responce de Garancieres » (éd. cit., p. 264-266, B 117). – P. 216. Philippe le Bon, duc de Bourgogne, « Responce de Bourgogne a Orlians » (éd. cit., p. 280-282, B 128) . – P. 218-219. « Responce de Bourgogne a Orlians » (éd. cit., p. 284-286, B 130). P. 225-230. [Ballades, 148-151] (éd. cit., p. 294-302). P. 231-234. [Ballades, n° 152-155, éd. cit., p. 302- 308]. P. 234. [Fredet, Ballade]. « Du regime quod dedisti / Cognoscens que tresssagement … » (éd. cit., p. 306-308, B 143). P. 235-298 [Chansons : Phase 1) ; Rondeaux : Phases 3 et 4 (p. 292is), n° 1- 113]. P. 260s, Philippe de Boulainvilliers, [Rondel] « Hola, hola ! Soupir, on vous hoit bien / Vous vous cuidez embler trop coiament… » (éd. cit., p. 704, R 344). – P. 261s. Gilles des Ormes, [Rondel]. « Hola ! Hola ! souspir, on vous oyt bien / C’est a ung sourt a qui il le fault faire … » (éd. cit., p. 702, R 343). Les chansons copiées par les copistes A et B (Phase 1) sont disposées dans la partie inférieure de la page ; la copie des rondeaux dans la partie supérieure de la page date de la 3e phase d’exécution. P. 299-305 [Complaintes, n° 114-115] (éd. cit., p. 174-184, Co 1-2).P. 306-309. [Complainte, n° 116] (éd. cit., p. 308-312, Co 4). P. 310-312 [Rondeaux en anglais, n° 117-122] (éd. cit., p. 718-722, R 360-365)P. 313 [Ballade en anglais, n° 123]. (éd. cit., p. 334, B 144).P. 315-317. [Caroles, n° 124-126] (éd. cit., 392-396, Ca 1-3).P. 318-346. [Rondeaux en français et en anglais, n° 127-183]. P. 319i. Charles de Nevers, Responce [au duc d’Orléans]. « Mon tresbon hoste et ma tresdoulce hostesse … » (éd. cit., p. 396-398, R 2). – P. 324s. René d’Anjou (« Secile »), [Rondel]. « Pour tant se vous plaignez d’Amours … » (éd. cit., p. 404, R 10). – P. 325i. René d’Anjou (« Cecile »), [Rondel]. « Bien deffendu, bien assailly … » (éd. cit., p.406, R 13). – P. 326i. René d’Anjou (« Cecile »), [Rondel]. « Si dolant je me treuve a part … » (éd. cit., p. 408, R 15). – P. 328s. Fredet, [Rondel]. « Jusques Pasques soient passees … » (éd. cit., p. 410, R 17). P. 347. « Carole en latin » [n° 184] (éd. cit., p. 428-430, Ca 4). P. 348-537. [Rondeaux, n° 185-539]. P. 351s. Estienne le Gout, Rondel. « Responce de maistre Estienne le Gout ». « Monseigneur, tres suppellatif… » (éd. cit., p. 432, R 29). – P. 353s. Jean II, duc d’Alençon, Rondel. « Responce de Alençon » (éd. cit., p. 434, R 31). « Le vigneron fut atrapé … ». – P. 361i. Jean Caillau, Rondel. « Tant sont les yeulx de mon cuer endormis … » (éd. cit., p. 440-442, R 39). – P. 362s. Fredet, Rondel. « Pour mectre a fin la grant doleur … » (éd. cit., p. 530, R 143). – P. 393s. Jean II de Bourbon (« Clermondois »), Rondel. « Qui veulst acheter de mon dueil ?... » (éd. cit., p. 556, R 173). – P. 401s. Jean II de Bourbon (« du comte de Clermont), Rondel. « Le trucheman de ma pensee … » (éd. cit., p. 562, R 181). – P. 402s. Jean II de Bourbon (« du comte de Clermont), Rondel. « De bien ou mal, le bien faire l’emporte… » (éd. cit., p. 562, R 182). – P. 404s. Jean Caillau, Rondel. « Las, le faut il ? esse ton vueil … » (éd. cit., p. 564, R 184). – P. 413s. Charles de Nevers, Rondel. « En la forest de longue Actente / Mainte personne bien joyeuse… » (éd. cit., p. 572, R 193). – P. 415s. Marie de Clèves, Rondel. « En la forest de longue Actente / Entree suis en une sente … » (éd. cit., p. 574, R 195). – P. 416s, Fredet, Rondel. « En la forest de longue Actente / Des brigans de Soussy bien trente … » (éd. cit., p. 576, R 196). – P. 419s. Fredet, Rondel. « J’actens l’aumosne de doulceur… » (éd. cit., p. 578, R 199). – P. 430s. [Jean d’Estouteville] (« seigneur de Torsy »), Rondel. « Mais que mon mal si ne m’empire… » (éd. cit., p. 588, R 210). – P. 431s, Jean II de Bourbon, « conte de Cleremont », Rondel. « J’amasse un tresor de regrés.. ». (éd. cit., p. 590, r 212). – P. 432i. Fredet, Rondel. « Je regrette mez dolans jours … » (éd. cit., p. 592, R 215). – P. 434s. Olivier de la Marche, Rondel. « Pour amours des dames de France … » (éd. cit., p. 594-596, R 218). – P. 434i. Jean Vaillant, [Rondel]. « Des amoureux de l’observance … » (éd. cit., p. 596, R 219). – P. 435s. Georges Chatelain, Rondel. « Les serviteurs submis a l’observance … » (éd. cit., p. 596-598, R 220). – P. 435i. Jean Vaillant, [Rondel]. « Quant a moy, je crains le filé … ». (éd. cit., p. 598, r 221). – P. 437i. [Jean ( ?) ou Louis ( ?) Boucicaut] (« Bouciquault »), Rondel. « Assez ne m’en peuz merveiller … » (éd. cit., p. 600, R 224). – P. 438s. [Jean ( ?) ou Louis ( ?) Boucicaut] (« Bouciquault »), Rondel. « Monstrer on doit qu’il en desplaise … » (éd. cit., p. 602, R 226). – P. 439s. Fredet, Rondel. « Le truchement de ma pensee … » (éd. cit., p. 602, R 228). – P. 439i. Simonnet Caillau, [Rondel]. « Pour bref tels maulx d’amours guerir … » (éd. cit., p. 604, R 229). – P. 440i. Jean de Lorraine, Rondel. « Pour brief du mal d’amer guerir … » (éd. cit., p. 606, R 331). – P. 442s. [Jean, mgr de Lorraine, Rondel]. « L’ueil et le cuer soient mis en tutelle … » (éd. cit., p. 608, R 234). – P. 442i. Jean, mgr de Lorraine, [Rondel]. « Pour eschiver plus grant dangier… » (éd. cit., p. 608, R 235). – P. 444s. Jean, mgr de Lorraine, Rondel. « L’abit le moine ne fait pas / Pourtant, se je me veis de dueil… » (éd. cit., p. 612, R 238). – P. 445s. Jean, mgr de Lorraine, Rondel. « De fol juge briefve sentence … » (éd. cit., p. 614, R 240). – P. 446s. Marie de Clèves (Madame d’Orlians »), Rondel. « L’abit le moine ne fait pas / Car quelque chiere que je face … » (éd. cit., p. 616, R 242). – P. 446i. Guyot Pot, Rondel. « L’abit le moine ne fait pas, / Car tel n’est pas vestu de noir … » (éd. cit., p. 616618, R 243). – P. 447s. Philippe Pot, [Rondel]. « En la forest de longue Actente, / Ou mainte personne est dolente … » (éd. cit., p. 618, R 244). – P. 447i. Antoine de Lussay, [Rondel]. « En la forest de longue Actente, / Ou les contentés de Dieu contente … » (éd. cit., p. 618, R 245). – P. 448s. Guyot Pot, [Rondel]. « En la forest de longue Actente / Ja pieça fus une sente … » (éd. cit., p. 620, R 246). – P. 448i. Gilles [des Ormes], [Rondel]. « En la forest de longue Actente / Mon povre cuer tant se garmente … » (éd. cit., p. 620, R 247). – P. 449i. Fredet, [Rondel]. « Se veoir ne vous voys plus … ». (éd. cit., p. 622, R 249). – P. 450i. Jacques bastard de La Tremoille, Rondel. « En la forest de longue Actente, / J’ay couru l’annee presente… » (éd. cit., p. 624, R 251). – P. 451s. Le cadet d’Albret (« Alebret »), [Rondel]. « Dedans l’abime de douleur … » (éd. cit., p. 624-626, R 252). – P. 452s. Gilles des Ormes, [Rondel]. « Dedens l’abisme de douleur / Sont tourmentez par grant fouleur … » (éd. cit., p. 626-628, R 254). – P. 452i. Philippe de Boulainvilliers, [Rondel]. « Tirez vous la, regart trop convoiteux … » (éd. cit., p. 628, R 255). – P. 453s. Jean II de Bourbon, « conte de Cleremont », Rondel. « Rendre vous fault de toutes choses conte … » (éd. cit., p. 628, R 256). – P. 456s. Le cadet d’Albret, Rondel. « Tu vas trop avant, retray toy … ». (éd. cit., p. 634, R 262). – P. 458s. Benoît Damien, Rondel. « Au plus fort de ma maladie … » (éd. cit., p. 636-638, R 266). – P. 459s. Benoît Damien, Rondel. « Pour les maulx dont je suis sy plains … » (éd. cit., p. 638-640, R 268). – P. 459i. Benoît Damien, Rondel. « Pour parvenir a une grace … » (éd. cit., p. 640, R 269). – P. 460i. [Guillaume de Monceau, seigneur de Tignonville], Rondel. « Pour la coustume maintenir … » (éd. cit., p. 642, R 271). – P. 471s. Simonnet Caillau, Rondel. « Ou millieu d’espoir et de doubte, / Helas ! je pense jours et nuys… » (éd. cit., p. 660, R 293). – P. 472i. François Faret, Rondel. « Ou millieu d’espoir et de doubte … » (éd. cit., p. 662, R 295). – P. 473s. Benoît Damien, Rondel. « En la grant mer de desplaisance … » (éd. cit., p. 662, R 296). – P. 474s. Jean, mgr de Lorraine, Rondel. « [C]hose qui plait est a demy vendue / En quelconque marchandise que se soit … » (éd. cit., p. 724, R 367). – P. 483s. Jean Caillau, Rondel. « Quant pleur ne pleut, Souspir ne vente / Si fait, dea ! des fois plus de trente… » (éd. cit., p. 728, R 372). – P. 485s. Jean Caillau, Rondel. « [E]spoir ou est en chambre close … » (éd. cit., p. 730, R 375). – P. 487s. Jean II de Boubon (« jadis de Clermont »), Rondel. « Je gis au lit d’amertume et doulleur … » (éd. cit., p. 734, R 379). – P. 489s (Le Sénéchal (Robinet ?), « Rondel du Jeu ». « Ma fille de confession… » (éd. cit., p. 736, R 382). – P. 490i. Blosseville, [Rondel]. « Ma tresbelle, plaisante seur… » (éd. cit., p. 738-740, R 384). – P. 491s, Jean II de Bourbon, [Rondel]. « Je sens le mal qu’il me convient porter … » (éd. cit., p. 740, R 385). – P. 493s, Berthault de Villebresmes, [Rondel]. « Puisque Atropos a ravy Dyopee … » (éd. cit., p. 742-744, R 388). – P. 495s. Fraigne, Rondel. « [M]on œil m’a dit qu’il me deffie … » (éd. cit., p. 746, R 391). – P. 496s. Benoît Damien, Rondel. « [C]ontre fenouches et nox buze … » (éd. cit., p. 746, R 393). – P. 496i. Berthault de Villebresmes, Rondel. « [P]uis que chascun sert de fenouches … » (éd. cit., p. 748, R 394). – P. 497s. Jean II, « duc de Bourbon », [R]ondel. « [P]renez l’ommage de mon cueur … » (éd. cit., p. 748, R 395). – P. 502i. Simonnet Caillau, [Rondel]. « Jaulier des prisons de pensee / Mon pouvre cueur aux fers tenez… » (éd. cit., p. 758, R 406). – P. 503s. [Guillaume de] Tignonville, [Rondel]. « [J]aulier des prisons de pensee /Avez vous le commandement … » (éd. cit., p. 758-760, R 407). – P. 503i. Gilles des Ourmes, [Rondel]. « [J]aulier des prisons de pensee / Qui tenez tant de gens de bien … » (éd. cit., p. 760, R 408). – P. 504, Benoist Damien, [Rondel]. « [N’]oubliez pas les prisonniers … » (éd. cit., p. 762, R 410). – P. 505s. H. (Hugues ou Huguet) Le Voys, [Rondel]. « Jaulier des prisons de pensee / Ouvrez a reconfort la porte … » (éd. cit., p. 762, R 411). – P. 507i. H. Le Voys, [Rondel]. « [C]omme monnoye descriee … » (éd. cit., p. 766, R 416). – P. 509s. H. Le Voys, [Rondel]. « [E]scollier de merencolye / Par Soussy qui est le recteur .. » (éd. cit., p. 770, R 420). – P. 513i. Le Grant Sénéchal, Rondel. « [Q]ui trop embrasse pou estraint … » (éd. cit., p. 776, R 427). – P. 515s. Fraigne, [Rondel]. « [L]e cueur dont vous avez la foy … » (éd. cit., p. 778, R 429). – P. 516s. Fraigne, [Rondel]. « Mon oueil je te prie et requier … » (éd. cit., p. 780, R 431). – P. 518. Anthoine de Cuise, [Rondel]. « [H]a mort helas ! … » (éd. cit., p. 782, R 434). – P. 519s. Anthoine de Cuise, [Rondel]. « Par bien celer mains tours divers … » (éd. cit., p. 784, R 435). – P. 520s. Anthoine de Cuise, [Rondel]. « Ou val obscur aventureux … » (éd. cit., p. 784, R 436). – P. 522s. [Jean Meschinot (?), Rondel]. « Les biens de vous, honneur et pris … » (éd. cit., p. 786, [R 438]). – P. 522i. [Jean Meschinot ?, Rondel]. « M’amerez vous bien … » (éd. cit., p. 786-788, [R 439]). – P. 523s. [Jean Meschinot (?), Rondel]. « C’est par vous que tant fort soupire … » (éd. cit., p. 788, [R 440]). – P. 524s. [Jean Meschinot (?), Rondel]. « [P]our mettre fin a mes douloureux plains … » (éd. cit., p. 524s, R 441). – P. 526i. Simonnet Caillau, [Rondel]. « Dedens la maison de douleur … » (éd. cit., p. 792, R 445). – P. 529. Gilles des Ormes, [Rondel]. « [P]our bien mentir souvent et plaisemment … » (éd. cit., p. 796, R 448). – P. 531s. Benoît Damien, Rondel. « [N]agent en angoisse parfonde … » (éd. cit., p. 798, R 451). – P. 531i. Benoît Damien, [Rondel]. « Tant plus regarde, moins y voy … » (éd. cit., p. 798-800, R 452). – P. 536s, Jean II de Bourbon, [Rondel]. « [G]ardez vous bien du cayement … » (éd. cit., p. 804, R 458). – P. 536i. Jean II de Bourbon, [Rondel]. « Des droiz de la porte Baudet … » (éd. cit., p. 804-806, R 459). – P. 537s. Pierre Danche, [Rondel]. « Gardez vous bien de ce fauveau … » (éd. cit., p. 806, R 460).
Description : 
Le ms. Français 25458 pourrait correspondre à l’article 65 de l’inventaire des livres rapportés d’Angleterre par Charles d’Orléans, établi le 5 décembre 1440 à St Omer : « Plusieurs kaieres de parchemin nouvellement escriptz enluminez, apportez d’Angleterre, qui ne sont pas reliez » (éd. Champion, p. XXV-XXIX, d’après BnF, ms. NAF 1328 ; Ouy 2007, p. 49, n° 118 ). Le volume ne comporte pas la mention de la Chambre des comptes de Blois (« de camera compototum Bles.) qui figure sur de nombreux manuscrits de Charles d’Orléans. À la fin du XVIIIe siècle, le ms. faisait partie des collections du Louis-César de La Baume Le Blanc, duc de la Vallière. Il figure sous le n° 2788 dans le catalogue de la vente qui eut lieu après la mort du duc en décembre 1783 : « Recueil de poésies du duc d’Orléans, in-8, m. b. Manuscrit sur vélin du XVe siècle, contenant 269 feuillets écrits en ancienne bâtarde, à longues lignes. Il a des lettres tourneures peintes en or et en couleurs … » (Catalogue De Bure 1788, II, p. 264-265).
Description : 
Lieu de copie : Angleterre, Londres
Description : 
Lieu de copie : France, Blois
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b10721045f
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits. Français 25458
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc538881
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
17/08/2015


Help with consultation

Pictograms used