Reminder of your request:


Downloading format: : Text

View 31 to 31 on 386

Number of pages: 1

Full notice

Title : Chroniques d'Enguerrand de Monstrelet. Tome 5 / , nouvelle édition entièrement refondue sur les manuscrits, avec notes et éclaircissements par J. A. Buchon

Author : Monstrelet, Enguerrand de (1390?-1453). Auteur du texte

Author : Le Fèvre de Saint-Remy, Jean (1395-1468). Auteur du texte

Author : Henri V (1387-1422 ; roi d'Angleterre). Auteur du texte

Publisher : Verdière (Paris)

Publisher : J. Carez (Paris)

Publication date : 1826

Contributor : Buchon, Jean Alexandre C. (1791-1846). Éditeur scientifique

Set notice : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb309666008

Type : text

Type : monographie imprimée

Language : french

Language : French

Format : 8 vol. ; in-8

Description : Collection : Collection des chroniques nationales françaises écrites en langue vulgaire du XIIIe au XVe siècles ; T. XXVI-XXXIII

Description : Collection : Collection des chroniques nationales françaises écrites en langue vulgaire du XIIIe au XVe siècles ; T. XXVI-XXXIII

Description : Comprend : Mémoires de Jean Lefèvre, dit Toison d'Or ; The siege of Harflet et batayl of Agencourt

Rights : Consultable en ligne

Rights : Public domain

Identifier : ark:/12148/bpt6k83217m

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-L45-11 (30)

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Online date : 15/10/2007

The text displayed may contain some errors. The text of this document has been generated automatically by an optical character recognition (OCR) program. The estimated recognition rate for this document is 86%.


au Crotoy atout leur gagnage, et étoit le cher d'iceux un nommé Dandonnet.

En cette saison, le duc de Glocestre eut en mariage la duchesse Jacqueline de Bavière, comtesse de Hainaut et de Hollande, laquelle long-temps par avant, comme dit estdessus, ëtoit alléeen Angleterre, nonobstantqueIaditeJacqueline avoit ëpou..é le duc Jean de Brabant ,-qui pour lors étoit encore vivant; pour lequel mariage moult de gens furent grandement émerveillés.

En l'an dessusdit, alla le roi d'Arragon en Italie a la requête de la reine Jeanne, lemme à Jacques de Bourbon, laquelle avoit élu pour son hoir et héritier editroid Arragon, etlui venu audit pays déchassa le dued'Anjou; qui se nommoit roi de Sicile, et tous ses gens, etaprèsattrahit (attira) vers lui, et à son accord, tous les capitainesdeladitere!ne:cestàsavoir Forte (Sforza), Brace (Braccio de Monton), Tartaille (Carraccioli) et aucuns autres anciens et des plus principaux de tou te Italie. Lesquels, brefensui. vant, tous d'un commun accord, iceux et ledit roi d'Arragon firent tenir prisonnière ladite reine Jeanne et par ainsi fut punie de telle punition qu e!Ie avoit puni son seigneur et mari Jacques de Bourhon. Et demeura ledit roi d'Arragon seigneur et maître delà plus grand' partie d'Italie, certaine espacede temps. Et !epapemëmes'accordaàlui et y envoya le cardinal de Saint-Ange pour faire ledit accord. Lequel cardinal, en faisantson voyage si comme il entroit par une planchette en une fur-