Reminder of your request:


Downloading format: : Text

View 1 to 14 on 14

Number of pages: 14

Full notice

Title : L'Ouest-Éclair : journal quotidien d'informations, politique, littéraire, commercial

Publisher : (Rennes)

Publication date : 1937-04-08

Contributor : Desgrées du Lou, Emmanuel (1867-1933). Directeur de publication

Type : text

Type : printed serial

Language : french

Language : français

Format : Nombre total de vues : 135307

Description : 08 avril 1937

Description : 1937/04/08 (Numéro 14761).

Description : Collection numérique : Fonds régional : Bretagne

Rights : public domain

Identifier : ark:/12148/bpt6k6608564

Source : Bibliothèque nationale de France

Relationship : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32830550k

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date of online availability : 18/01/2011

The text displayed may contain some errors. The text of this document has been generated automatically by an optical character recognition (OCR) program. The estimated recognition rate for this document is 100 %.
For more information on OCR


Après

la visite

à Belgrade du président

Benès

LE PRINCE PAUL

DE YOUGOSLAVIE

SE RENDRA

PROCHAINEMENT

A PRAGUE

BELGRADE, 7 avril (de l'Agence Avata). A l'issue de la visite a Belgrade de M. Benès, président de la République techécoslovaque, le communiqué suivant est publié

Le prince M

« l'ors au sejour du Président de la République tchécoslovaque, M. Ed. Benès, à Belgrade, des conversations politiques ont eu lieu entre le Président de la République et le ministre des Affaires étrangères de Tchécoslovaquie, M. Kamil Krofta, d'un côté, le prince régent Paul et M. Stoyadinovitch, président du Conseil yougoslave, de l'autre. Toutes les questions touchant les rapports des deux pays, ainsi que les problèmes concernant la situation internationale actuelle de l'Europe, ont été passées en revue. Les récentes décisions du Conseil permanent des Etats de la Petite-Entente ont été de nouveau confirmées et soulignées. L'amitié étroite et J'alliance fraternelle indescdctible ont été cllées une fois de plus par cette première visite officielle du chef de l'Etat tchécoslo-

vaque à la nation yougoslage.

<t Le voyage officiel du prince Paul à Prague, dont la date sera fixée pro'chainement et par lequel le prince 'Paul va rendre sa visite au Président de la République Tchécoslovaque, sera une nouvelle confirmation et une nouvelle manifestation de l'unité des vues de la politique et des buts des 'deux peuples et des deux Etats frères, (liés indissolublement aussi pour l'aveJnir. »

MAGDA DE FONTANGES VA BEAUCOUP MIEUX PARis. 7 avril. Magda de Fontañges, qui blessa à coups de revolver le comte de Chambrun à la gare du Nord, a été interrogée cet après-midi par M. de Girard, juge d'instruction, sur 'son curriculum yitse. L'inculpée, qui 1 avait demandé à être transférée à Fresnes en raison de son état de santé. va beaucoup mieux. Elle a été exam.née par le docteur Paul, médecin léJ giste. qui estime qu'elle peut fort bien i demeurer à la prison de la Petite- 1 Roquette.

Le duc de se en au de

CHERBOURG, 7 avril. (De notre rédaction.) C'est une question que se posent toujours ceux qui s'intéressent encore aux aventures sentimentales de l'ex-roi Edouard VIII, devenu le duc de Windsor. Le hasard nous a permis de la poser directement, cette question, à M. Charles Bedaux, ce Français qui est devenu citoyen américain et qui possède le château de Candé, en Touraine, où est venue se réfugier Mme Simpson.

M. Charles Bedaux est en effet passé à Cherbourg à bord du Bremen, et nul n'était plus qualifié que lui-même, si l'on en excepte les deux principaux intéressés, pour nous fournir les renseignements désirés.

« J'arrive, comme vous le voyez, nous a dit en souriant M. Bedaux, des Etats-Unis, et j'ai fait un voyage d'affaires. C'est vous dire que je n'ai pas de renseignements précis mais je pourrai en avoir par ma femme, qui m'attend à Southampton et, mieux encore, par Mme Simpson elle-même, à

laquelle j'irai sous peu présenter mes respects à Candé lorsque j'aurai fait un court séjour à Londres et à Southampton.

» A vous dire vrai, je doute que le duc de Windsor et Mme Simpson aient arrêté d'une manière absolue leurs projets. Je pense qu'ils attendront pour le faire que le divorce de Mme Simpson soit devenu définitif, c'est-à-dire après le 26 avril courant. Quoi qu'il en soit, je dois reconnaître que le château de Candé, par sa situation dans une campagne isolée, et facile à garder, constituerait un lieu parfaitement choisi pour le mariage du duc de Windsor et de Mme Simpson. Ils y trouveraient ce dont ils ont surtout besoin le calme dans la retraite, à l'abri des curieux et des indiscrets. » Mais, ajouta M. Bedaux, je vous le répète encore, je ne sais rien de précis et, d'ailleurs, si j'étais exactement informé, l'amitié et la confiance qu'on voudrait bien me témoigner me feraient le devoir de donner moimême l'exemple d'une respectueuse discrétion. »

LE CHATEAU DE CANDE, EN TOURAINE,

où pourrait être célébré le mariage du duc de Windsor et de Mrs Simpson.

–à moins que ce ne soit

AU CHATEAU DE SAINT- SAËNS (Seine-Intérieure).

LES POURSUITES

CONTRE LE P. S. F. Le coloool de La Rocque el ses co-inculpés

ont fait appel

La décision du juge

d'instruction serait entachée d'un cas de nullité

de procédure

Paris, 7 avril. Les avocate du P. S. F. ont fait appel de la décision du juge d'instruction qui renvoie le colonel de La Rocque et plusieurs membres du Comité directeur devant le Tribunal correctionnel.

C'est la Chambre des mises en accusation qui est saisie de cette requête et qui va avoir à statuer à bref délai. Les défenseurs des inculpés soulignent que le réquisitoire introductif qui relevait le délit de reconstitution des ligues dissoutes porte la date du 7 juillet 1936. Ils ajoutent que le P.S.F. n'a été légalement constitué que quatre jours plus tard, c'est-à-dire le 11 juillet. Dans ces conditions, ils estiment que les membres du Comité poursuivis ont été interrogés sur des faits postérieurs au réquisitoire qui saisissait le magistrat instructeur. Il s'agit donc, d'après eux, d'un cas absolu de nullité de procédure.

Cependant le 5 janvier 1937, le Parquet de la Seine a pris un réquisitoire supplétif sur ce même chef d'instruction. Il s'agit donc de savoir si ce second réquisitoire a couvert le cas de nullité invoqué par les avocats. La Chambre des mises en accusation est appelée à en décider. LE CONTROLEUR VEYRAC EST CONFRONTÉ

AVEC SES ACCUSATRICES

Nice. 7 avril. Marius Veyrac, le contrôleur du P. L. M. qui fut inquiété au sujet du meurtre de Mme Garola, dans le rapide Strasbourg-Vintimille, a été confronté, ce matin, avec deux accusatrices qui écrivirent au juge Giaccomoni pour se plaindre des agissements scandaleux dont elle auraient été victimes dans un train et dont elles accusent Marius Veyrac. C'est d'abord Mme Germaine Davas, venue tout spécialement de Luxembourg pour répéter au magistrat niçois la déclaration qu'elle fit dernièrement au juge d'instruction de cette ville. Puis Mlle Germaine Griller, une jeune infirmière de 24 ans, fille d'un notaire d'Olby, dans le Puy-de-Dôme. Mme Devas, mise en présence du contrôleur Veyrac, l'a immédiatement reconnu, malgré une mise en scène qui avait été organisée.

Mais sur un point important, ses déclarations sont en contradiction avec les faits.

Veyrac a nié formellement.

Quant au deuxième témoin, Mlle Grillet, qui a reconnu dans Veyrac le contrôleur qui se trouvait dans le Strasbourg-Vintimille le jour où elle voyagea dans ce train, elle a déclaré qu'elle n'avait pas eu à se plaindre de lui et qu'il avait toujours été très correct.

C'est, en somme, un témoin de moralité », s'est alors écrié l'avocat de Veyrac.

LA TOUR EIFFEL A ALGER ?

Non. mais vue du pavillon de l'Algérie à l'Exposition

TOKIO-LONDRES

LE « VENT-DE-DIEU » A RELIÉ HIER

VENTIANE A KARACHI LONDRES, 7 avril. L'avion japonais Vent-de-Dieu, qui tente la liaison Tokio-Paris-Londres, et qui avait atteint Ventiane en un temps record, a atterri ce matin à Calcutta à 4 h. 35 (heure anglaise).

L'avion japonais est reparti à 5 h. 30 (G.M.T.) pour Jodhpur.

A Karachi

KARACHI, 7 avril. Le monoplan Vent de Dieu a atterri à Karachi à 19 h. 20 (heure locale). Il repartira demain.

Les aviafeurs comptent atteindre Londres

demain à midi

KARACHI. 7 avril. L'avion japonais Vent-de-Dieu a eCectué environ la moitié du parcours en 48 heures. L'équipage se propose de reprendre l'air jemam matin, à 5 heures, et espère atteindre Bassorah à midi, Athènes dans l'après-midi et enfin Croydon vendredi à midi.

UNE ATTRACTION DE L'EXPOSITION

Un scenic railway qui fera le tour du pare

des attractions

Incidents maritimes hispano britanniques ( Voir en deuxième page)

Des recrues nationalistes s'entra inent dans la cour de la caserne de Chechaouen, au Maroc espagnol

contre ILÉON

La campagne électorale utilise à Bruxelles les procédés de publicité les plus modernes. On a pu voir se promenant dans les rues ces mannequins de Léon Degrelle et de Staf Declercq.

UNE RÉUNION DU BUREAU DE LA CONFÉRENCE DU SUCRE Un rapport du DT Sachs Londres, 7 avril. Le bureau de la conférence du sucre, réuni à 16 heures à Burlington Gardens, a entendu un rapport du Dr Sachs (Pologne) sur les travaux accomplis par le comité d'ex- perts statisticiens au cours de sa pre- mière séance.

Ce comité d'experts a examiné les errata et addenta, proposés par diverses délégations, à un ensemble de tableaux statistiques fournis à la conférence relatifs a la production, aux exportations, aux importations et à la consommation du sucre dans chacun des pays producteurs, ainsi qu'à la production et à la consommation mondiale.

Les experts statisticiens proposent de considérer que les besoins du a marché libre ». c'est-à-dire les besoins qui ne sont pas couverts par la production nationale ou par la production de colonies, jouissant de droits préférentiels, peuvent être évalués à un total de 3.170 000 tonnes métriques pour la campagne sucrière 1936-37. Le bureau a accepté de soumettre ce chiffre à l'approbation de la conférence. Le bureau a ensuite procédé à un échange de vues sur les travaux futurs de la conférence.

EN U.R.S.S.

LA DESTITUTION

DU COMMISSAIRE AUX P.T.T.

M. Yagoda est accusé

de détournements

Moscou, 7 avriL La principale accusation portée contre M. Yagoda sera.; celle de détournements de deniers public^. Ces détournements dépasseraient le million de roubles. On ne sait si c'est au cours de son activité comme commissaire aux P.T.T. ou si c'est comme directeur du Guépéou qu'il a commis ces détournements. Il serait pasLbu* de la d£î££ de mort»

UN HYDRAVION ANGLAIS S'ABIME PRÈS DE L'ILE DE WIGHT

Trois morts

Lohdres, 7 avril. Au cours d'un vol d'entraînement, un hydravion de la base de Calshot a capoté et s'est enfoncé dans la mer, près de l'ile de Wight. Deux membres de l'équipage, le pilote Davies et le radiotélégraphiste King, n'ont pu se dégager de l'appareil et ont été noyés. Les trois autres passagers ont pu être repêchés par un cotre et transportés à l'hôpital. L'un d'eux, cependant, le capitaine d'aviation Crawley, a succombé à ses blessures.

Voir plus loin

LA PAGE DU JEUDI

L'uniforme que vont porter

les commissaires et inspecteur

da la cureté national*,


A MANILLE,

UN MILLIER DE MAISONS SONT DÉTRUITES

PAR UN INCENDIE

Vingt mille personnes

sont sans abri

Mahille, 7 avril. Un violent incendie s'est déclaré aujourd'hui dans le district populeux de Tondo, à Ma- nille. Activées par le vent, les flammes s'étendirent rapidement et un millier de maisons, construites en bois, brûlè- rent en moins d'une heure. Vingt mille personnes se trouvent par suite sans abri.

Il y a lieu de craindre qu'un certain nombre de personnes, surprises par les flammes, aient péri. Les dégâts matériels s'élèveraient à plus d'un million et demi de dollars.

M. ALBERT LEBRUN présidera le banquet de l'Association

de l'Administration

préfectorale

PARIS 7 avril. M. Albert Lebrun, Président de la République, accompagné de MM. Marx Dormoy, ministre de l'Intérieur; de Tessan, sous-secrétaire d'Etat, et Raoul Aubaud, sous-secretaire d'Etat, présidera le lundi 19 avril, à 19 h. 30, le banquet de l'Association de l'administration préfectorale, à l'occasion du 30' anniversaire de sa fondation M. Camille Chautemps, ministre d'Etat, assistera également au banquet.

UNE MANIFESTATION ANTI-ALLEMANDE

EN POLOGNE

INDIGNE LA PRESSE

BERLINOISE

Berlin, 7 avril. Une manifestation dont le caractère anti-allemand ne saurait être nié a eu lieu à Graudenz en Pologne.

D'après le D. N. B., des transparents avec des inscriptions comme c Graudenz sera la capitale future des régions non libérées g, furent portés dans le cortège.

La police laissa faire.

Les journaux berlinois de ce matin parlent déjà du scandale de Graudenz et se demandent ce que fera le gouvernement de Varsovie. Ils espèrent que ce gouvernement prendra des mesures énergiques contre les organisateurs de cette manifestation et en particulier contre le maire-adjoint de Graudenz dont le discours violent prononcé à la manifestation est considéré ici comme un exemple de chauvinisme.

On s'attend à une démarche très énergique du Reich qui demanderait la révocation du maire fautif.

Le vice-amiral Mouget est mort à Paris

Paris, 7 avriL Nous apprenons la mort du vice-amiral Mouget, décédé aujourd'hui en son domicile à Paris. Le vice-amiral Mouget était né le 7 octobre 1879, à Jougne (Doubs). Pendant la guerre, il commande le torpilleur Enseigne-Roux, avec lequel il se distingue à maintes reprises, notamment au combat du West Doop. Dans le grade de vice-amiral (24 mai 1932), l'amiral Mouget a été successivement préfet maritime de la 3e région, commandant en chef de la 1™ escadre, inspecteur général des forces maritimes en Méditerranée. L'amiral Mouget était grand-officier de la Légion d'honneur et décoré de la croix de guerre. POUR LES GRANDS TRAVAUX LA FÉDÉRATION DU BATIMENT DEMANDE DIX MILLIARDS

PARis, 7 avril. « Il nous faut plusieurs milliards pour commencer les grands travaux après l'Exposition, ont déclaré les représentants ouvriers de la Fédération du bàtiment, à M. Léon Blum, au cours d'une récente entrevue à la présidence du Conseil. Il

e Je veux bien faire quelque chose pour vous, a répondu le chef du Gouvernement. Mais les difficultés de trésorerie ne me permettent pas de vous donner, dès maintenant, complète satisfaction.

Et pour montrer que la question le préoccupait au plus haut point, M. Léon Blum prenait, dimanche matin, à l'Officiel, les décrets autorisant pour la lutte contre le chômage de nouveaux emplois de fonds qui se chiffrent à environ un milliard et demi. « Sommes notoirement insuffisantes, rétorquent aujourd'hui la C. G. T. et les organisations ouvrières. C'est dix milliards qu'il nous faut, et, comme ces milliards ne peuvent être pris sur les finances publiques, nous aurons recours à l'emprunt.

MORT

DE M. GABRIEL AMANS, secrétaire général de l'Exposition Paris 7 avril. Le commissariat général de l'Exposition de 1937 annonce la mort, après une courte maladie, de M. Gabriel Amans, secrétaire général de l'Exposition.

Le défunt était officier de la Légion d'honneur et était âgé de 62 ans. Il -frait été, en 1909, directeur de la Compagnie Aérienne avant que Blériot eût effectué la traversée de la Manche. C'était un spécialiste des grandes manifestatioas sportives.

La liberté, 1 condition de la prospérité

Paris, 7 avril. Il est manifeste, au- jourd'hui, que plusieurs libertés républicaines fondamentales sont en péril: liberté de réunion, liberté du travail, liberté syndicale. Du domaine social, gouvernement et C. G. T. ont rapidement glissé sur le terrain politique et là, les dirigeants socialistes ont agi comme s'ils voulaient instaurer le régime de privilèges et d' autarchie dont ils avaient déclaré, le 5 mars, qu'ils se détournaient en matière économique et financière.

Cette opposition de doctrines et de méthodes ne peut pas déterminer un équilibre dans le pays elle n'engendre que la confusion, le mécontentement, l'inquiétude. Elle heurte les sentiments et les convictions de la classe moyenne, qui, au fond, est libérale, en France. Elle accroît l'esprit de défiance dans le monde des affaires, qui a besoin, pour contribuer la prospérité générale, d'un climat de sécurité et de liberté civiques. La dictature, quelque forme qu'elle prenne, est funeste à la production saine, au commerce, à la circulation de l'argent. à la santé monétaire, à l'accroissement de la consommation.

La grève politique, le contrôle politique de l'embauche (vers lequel s'oriente la C. G. T.), le refus de représentation syndicale opposé à certaines organisations de travailleurs (la C.F.T.C. en particulier) tout cela. c'est la substitution d'une idéologie et d'une pratique partisanes à ce qui était, avant les élections du 3 mai. une activité surtout professionnelle. Or, une grève politique, par exemple, est beaucoup plus préjudiciable à l'économie GENERALE d'un pays qu'une grève professionnelle. Celle-ci peut, pendant quelques semaines, troubler les conditions d'exploitation d'une entreprise mais elle n'atteint pas la structure profonde d'un Etat. Une agitation ouvrière déclenchée,

comme celle du 18 mars, sur un mot d'ordre politique, apparait à l'ensemble des citoyens comme l'angoissant prélude d'un assaut au régime. Tolérée par les Pouvoirs publics, alors qu'elle est illégale, et accompagnée de la suppression de la liberté de réunion, elle crée un état d'anxiété qui, psychologiquement, 1 arrête toute reprise sérieuse des affaires. A Londres, tandis que se déroulent les travaux de la Conférence du Sucre et que se prépare l'enquête internationale sur les possibilités d'un accord économique universel. M. Spinasse déclare que l'heure est venue de rendre à toutes les nations confiance en l'efficacité de la coopération. Oui, assurément, la coopération s'impose entre peuples. Mais quelle contradiction, quelle duperie, quelle illuI sion, de penser que la collaboration internationale s'organisera si. à l'intérieur d'un aussi grand pays que la France, un parti politique et un groupement syndical qui le commande, frappent d'ostracisme les quatre cinquièmes des producteurs (patrons, ouvriers, employés, paysans, etc..) parce qu'ils ne sont pas socialistes ou communistes

Le despotisme d'une minorité affaiblit terriblement la puissance économique, financière, morale de notre patrie. Vivant sous le signe de la liberté ordonnée et organisée, la France serait invincible dans tous les domaines. C'est le microbe marxiste qui l'anémie, l'énervé et la frappe d'inhibition. PAGES. P. S. Confirmant nos informations antérieures, M. Mistler, dépité radical, et ancien rapporteur de la Commission du Suffrage universel vient de publier dans La Dépêche de Grenoble un article dans lequel il afflrme que Ion peut actuellement compter, à la Chambre, 480 voix favorables à la représentation proportionnelle.

AVANT L'ENTRER EN LOGE.

Les concurrents du Grand Prix de Rome de peinture se photographient mutuellement.

Il est vraiment curieux ce drame qui bouleverse toutes les tribus tziganes du monde

Le roi des Bohémiens a été assassiné à Varsovie. A n'èn pas douter ce crime est politique. Et il ouvre une crise constitutionnelle chez le grand peuple vagabond

On nous explique que le défunt manquait d'autorité, et que, décidément, une dame de sa Cour jouait auprès de lui un rôle trop brillant. Des sujets révoltés ont donc interrompu la carrière du monarque débonnaire.

Mais le prince héritier conservera-t-U la couronne ?. La famille rivale l'emportera-telle dans sa lutte contre la maison régnante ?.

Vous voyez que les points d'interrogation surabondent autour d'un trône, dont on ne parle jamais à la S.D.N. et qui, malgré tout, suscite des ambitions, des querelles, des mouvements de foules.

Soyons tout de même assurés d'une chose les Trizanes ne réclament pas la liberté.- Ils l'ont, pleine et entière. Et cela les distingue de tous les autres peuples de la terre, entraînés depuis

des siècles à se plaindre de leurs ty- rans.

Que désirent les Bohémiens Le respect de la loi, ni plus ni moins. Ce respect Ils l'exigent d'abord de leurs souverains.. Le roi n'a pas le droit d'épouser une fille n'appartenant pas la race élue. Car le problème des races a autant d'importance chez les Tziganes que chez les Nazis

Spectacle bizarre un peuple n'ayant ni frontières, ni police, ni magistrats, ni code, se montre plus chatouilleux que les autres sur le chapitre des traditions royales.

Un seul article résume d'ailleurs les obligations du Prince. Il tient en six mets on ne badine pas avec l'amour Quant aux reines appliquées en cas d'infractions à la discipline, elles n'ont pas la douceur de nos antiques remontrances, loin de là.

Il est clair que la situation de roi en Amérique roi du corned-beef, du rail ou de la pellicule est préférable à l'honneur de gouverner Messiers les Bohémiens

Le Petit Grégoire.

Les ministres se réuniraient en Conseil à l'Elysée

mardi ou mercredi

Paris, 7 avril. Le Conseil des ministres annoncé pour la semaine prochaine aurait lieu, dit-on, mardi ou mercredi dans la matinée.

Après l'examen de la situation interieure, deux nouveaux décrets relatifs à la semaine de quarante heures seraient soumis à la signature du président de la République. Le garde des Sceaux rendrait compte au Conseil dp* résultats de l'enquête sur les circonstances dans lesquelles succomoa lE' jeune Roger Abzl. colon de la maison d'éducation surveillée d'Eysses. Il indiquerait aussi les mesures qu'il compte prendre pour éviter que des drames de cette sorte ne se reproduisent.

La situation extérieure événements d'Espagne et discussions de la Petite Entente retiendrait egalement l'attention du Conseil sans qu'il fût pris toutefois de décision imporI tante.

La. publicité de L'Ouest-Eclair eet la f mains chére parce que la plus productive

Un discours de M. Bonnet au banquet de l'Association France-Amérique

CHICAGO. 7 avriL Prenant la parole au banquet, organisé par l'Association France-Amérique, à l'occasion de la visite de la mission Cavelier de la Salle, M. Georges Bonnet a notamment déclaré

«La France n'a pas oublié. Elle ne négligera aucun effort pour que tous les problèmes, nés de la crise mondiale, qui existent entre elle et les EtatsUnis, soient discutés dans un esprit de confiance et de compréhension réciproques. Ce n'est point que nous entendions poursuivre, comme je l'entends dire parfois, des buts égoïstes ou intéressés, car ces souvenirs que j'ai évoqués. si sacrés soient-ils, la France ne veut pas les revivre. La France n'a qu'un but la Paix. »

BRUXELLES, 7 avril. Accusé de trafic d'armes, un armurier de Libramont a été arrêté et, après interrogatoire, écroué à Arlon. D'autres arres- j tations seraient imminentes.

Les conf lits sociaux UNE PROTESTATION

DU PRÉSIDENT DU SYNDICAT DES PRODUCTEURS

D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Paris, 7 avril. On communique M. P Caillaux, président du Syndicat des producteurs et distributeurs d'énergie électrique, vient d'adresser au sous-secrétaire d'Etat aux Travaux publics, une lettre dans laquelle il proteste contre le fait que, dans certaines régions, le personnel des entreprises d'électricité prétend que les sociétés seraient responsables de ce que la semaine de 40 heures ne lui est pas encore appliquée.

Il expose quel l'industrie électrique a déféré très exactement à toutes les demandes qui lui ont été adressées par les pouvoirs publics, en vue de l'établissement de la procédure réglementaire précédant l'émission d'un décret d'application sur les 40 heures. Il observe que, dès lors, la question de l'application de la loi du 21 juin 1936 aux entreprises d'électricité, ne relève plus que la seule initiative gouvernementale l'industrie électrique ne peut par suite qu'attendre la publication du décret d'application, dont elle exécutera loyalement les dispositions. Au surplus, la section professionnelle du Conseil national économique, qui doit donner son avis sur la question, vient seulement d'être saisie du projet de décret proposé par le gouvernement. Dans ces circonstances, conclut le président du Syndicat, l'attitude de l'industrie électrique, vis-à-vis de l'application de la semaine de 40 heures, ne saurait, en aucune façon, être incriminée.

Nîmes demeure toujours

aana gaz

Nîmes, 7 avril. Comme il était à craindre, à la suite de la grève des employés du gaz, le fluide a manqué dans la nuit et, ce matin. Nimes s'est réveillée sans gaz, ce qui provoqua une gêne sérieuse pour les cliniques et les hôpitaux.

Dans ces conditions, les journaux du soir n'ont pu paraître. On craint que cette situation ne dure encore plusieurs jours, aucun terrrain d'entente entre les grévistes et la Direction ne paraissant encore possible. Aucun employé du service spécial n'étant resté dans les locaux, les fours se sont éteints, après avoir brûlé quelques heures, sans avoir été alimentés, malgré une intervention du directeur et du contremaître.

Les revendications

de l'Union des Réaeatiae

secondaires

PARIS, 7 avril. La Présidence du Conseil communique

Une délégation de l'Union des réseaux secondaires a été reçue aujourd'hui au secrétariat général de la Presidence du Conseil. Elle a exprimé ses revendications concernant les salaires et examiné la possibilité d'un recours éventuel à la procédure de conciliation et d'arbitrage.

Grève et lock-out

dans la brasserie parisienne Paris, 7 avril. La grève se poursuit dans les brasseries Dupont, par solidarité avec les employés de la succursale Dupont-Métropole, boulevard Montmartre, où un employé a été congédié. La grève se poursuit également dans les fabriques de comptoirs en étain. Mais cette grève vient de se transformer ce matin en lock-out, les patrons ayant décidé de fermer leurs maisons. C'est également un lock-out qui s'est produit a la brasserie de Lutèce.

Manifestation des grévistes de l'industrie champenoise REIMS, 7 avril. Un millier d'ouvriers grévistes, appartenant à différentes maisons de champagne, conduits par les dirigeants de leur Syndicat, ont manifesté dans les rues de Reims et sont venus devant la Préfecture réclamer l'application immédiate de la semaine de 40 heures. Le groupement syndical des négociants en vins de champagne de Reims et de la région avait affiché dans les caves un ordre du jour protestant contre la décision prise par les dirigeants de la C.G.T., signataires du contrat collectif, d'organiser cette manifestation pendant les heures de travail, ce qui, disait cet ordre du iour, constituait une violation formelle dudit contrat. Cette manifestation, se produisant à la veille de la visite à Reims des sept cents délégués américains venus pour se rendre compte de l'état de l'industrie champenoise, a produit dans toute la population la plus pénible impression.

APRÈS LA GRÈVE DE LYON M. Herriot invite

ltt classe ouvrière

au calme et à la raison

LYON, 7 avril. M. Edouard Herriot, à qui on demandait ce qu'il pensait de la situation créée par la grève inopinée de l'Electricité et du Gaz, a déclaré

« Dans certains hôpitaux, on ne pouvait plus opérer et dans les couveuses artificielles des enfants seraient morts si l'arrêt du courant s'était prolongé. « J'invite la classe ouvrière au calme et à la raison, et à se rendre compte dans l'intérêt même de la démocratie, de la gravité d'un mouvement qui atteindrait le système nerveux de la cité.. »

M. SOURITZ

est nommé ambassadeur de l'U.R.S.S. à Paris Moscou, 7 avril. De l'Agence Tass En vertu d'une décision du comité central exécutif, M. Jacob Souritz, actuellement ambassadeur de l'U. R. S. S. à Berlin, est nommé t ambassadeur à Paria

LES COMPLICATIONS INTERNATIONALES

DE LA GUERRE D'ESPAGNE

Des torpilleurs britanniques

doivent protéger un navire marchand auquel le croiseur «Almirante-Cervera* interdisait l'entrée à Bilbao

BOMBARDÉ ENTRE ALICANTE ET VALENCE, UN DESTROYER ANGLAIS OUVRE LE FEU SUR TROIS AVIONS NATIONALISTES

BAYONNE, 7 avril. Le bureau de presse du Gouvernement basque communique aujourd'hui une note selon laquelle le vapeur de la marine marchande britannique T orpehall, porteur d'un chargement de vivres, aurait été accosté dans le détroit de Gibraltar par la canonnière insurgée Dato et invité à entrer dans un port insurgé. Le capitaine anglais s'y refusa, en alléguant que sa situation était en règle ec, malgré l'opposition de la canonnière, poursuivit sa route vers Gibraltar.

Dans ce dernier port, le Torpehall fut visité et les préposés à cette visite ayant déclaré que le chargement ne comportait que des vivres, le vapeur fut autorisé à reprendre la mer. La note ajoute

« En approchant de Bilbao, le Torpehali rencontra un chalutier insurgé armé qui, sans préavis, le bombarda. Le vapeur anglais déclara aussitôt sa nationalité et la qualité de son chargement. »

La note déclare qu'à ce moment le croiseur insurgé Almirante-Cervera survint et ordonna au chalutier de s'opposer à rentrée du Torpehall a Bilbao. Ce dernier signala sa situation par radio et, bientôt, un navire de guerre britannique le rejoignait. La visite du vapeur anglais fut proposée par un officier de navire de guerre britannique, mais l'état-major de l'Aimirante-Cervera déclara qu'il s'agissait d'un chargement d'armes et qu'il ne laisserait pas entrer le vapeur à Bilbao.

Sur ces entrefaites, les deux torpilleurs britanniques Beagle et Blanche, alertés par radio et qui se trouvaient en vue de Bermeo, se présentèrent a leur tour. L'état-major du croiseur insurgé persistant dans sa déclaration, les deux torpilleurs anglais prirent leurs positions de combat, tandis que le troisième torpilleur ordonnait au Torpehall d'entrer à Bilbao en sa compagnie, ce qui eut lieu sans autre incident.

Le torpilleur anglais Gallant est attaqué par des avions LONDRES, 7 avril. Des informations sont parvenues aujourd'hui à l'Amirauté, concernant lé bombardement d. destroyer britannique Gallant, hier, entre Alicante et Valence. Deux attaques ont eu lieu, la seconde environ deux heures après la première. Six bombes ont été lancées par un avion, puis neuf par deux autres appareils. Le destroyer a immédiatement modifié sa route et a riposté au feu avec ses canons anti-aériens. Le Gallant, qui a poursuivi son voyage à Alicante, n'a subi aucun dégât. On croit savoir que les avions en question appartenaient aux forces nationalistes.

Londres proteste

auprès des autorités

nationalistes

LoNDRES, 7 avril. Le destroyer britannique Garland a reçu l'ordre de se rendre à Palma-de-Majorque, à la suite du bombardement du Gallant par trois avions insurgés. Le capitaine du Garland a été chargé de protester auprès des autorités insurgées contre l'attaque dont le Gallant a été l'objet.

Les progrès de l'offensive en Biscaye

Vïtoria, 7 avril. (D'un des envoyés spéciaux de l'Agence Havas). Comme les jours précédents, l'offensive nationaliste en Biscaye a progressé méthodiquement et l'une après l'autre. les hauteurs où les gouvernementaux avaient établi des retranchements redoutables sont tombées aux mains des Resulares. Les nationalistes qui opèrent en plusieurs petites colonnes, fortement armées, ont pu presque partout surprendre leurs adversaires. Dans leur repli, les gou-

Au mont Rushmore, dans l'Etat de Dakota, l'artiste Gutzon Borglum a sculpté les effigies géantes des président ilLm^fift du Etats-Unis

vernementaux ne purent emporter les nombreux dépôts de munitions qu'ils avaient établis dans ce secteur où. le ravitaillement en hiver étant difficile, le commandement avait stocké pour chaque centre de résistance une très importante quantité de munitions. Parmi le butin figurent une batterie de campagne dix mortiers et un camion blindé. Durango et Eibar. où se trouve une importante fabrique d'armes, seraient déjà complètement évacués.

Les gouvernementaux

concèdent à leurs adversaires une petite avance

sur le front basque

BAYONNE, 7 avril. Le bureau dt presse du gouvernement basque communique la note suivante

La journée a été intensément dure. L'ennemi, avec un énorme contingent d'hommes de toutes nationalités et appuyé par de gros effectifs d'artillerie, d'aviation et de chars d'assaut, a attaque plusieurs fois nos positions de Barazar et d'Urkuiola, et les autres positions situées au nord d'Alava. Nos soldats ont défendu le terrain pas à pas et la petite avance que l'ennemi a réussi à obtenir ne l'a été qu'au prix d'énormes pertes.

Déroute des miliciens basques Saint-Sebastien, 7 avril. La Vos de Espana annonce aujourd'hui que, sur le front de Biscaye, les milices basques se replient en déroute devant les troupes du général Mola.

Succès des miliciens

sur le front de Cordoue

RABAT, 7 avril. Au cours de son émission de 13 h. 45, le poste de radio gouvernemental de Madrid a annoncé que, sur le front sud de Cordoue, les insurgés ont subi un échec sévère. Il ajoute

« L'opération a été réalisée avec un plein succès. La surprise de l'ennemi s'est transformée en panique. Les gouvernementaux procédèrent ce matin au nettoyage des positions conquises. Un important matériel est resté entre nos mains.

La crise catalane continue

BARcELoNE, 6 avril. Le quotidien Solidaridad Obrera (Solidarité Ouvrière), porte-voix officiel de la Confédération Nationale du Travail, déclare, dans son éditorial, que la crise du Cabinet catalan continue et qu'il faut de toute urgence lui donner une solution efficace.

La Confédération Générale du Travail, conclut l'organe en question, désire que soit nommé un gouvernement destiné à réaliser l'oeuvre immense exigée par la révolution et la guerre. M. Martinez Barrio

est à Paris

Parts, 7 avril. M. Martinez Barrio, président des Cortès, et les membres de la délégation du Front populaire espagnol qui l'accompagnent dans soa voyage en France, sont arrivés à Paris par la route au début de l'après-midi et sont descendus dans un hôtel de l'avenue Montaigne.

LA NON-INTERVENTION

Arrivée de contrôleurs

Lisbonne, 7 avriL La commission de neuf observateurs britanniques, chargée de veiller à l'application de la non-intervention à la frontière espagnole, est arrivée à Valenca, ville de la frontière nord ?

M. de Tessan a reçu la visite du colonel Lunn

PARIS, 7 avril. M. de Tessan, soussecrétaire d'Etat à la Présidence du Conseil, a reçu la visite du colonel Lunn, de l'artillerie royale danoise, chargé de l'organisation du contrôle international sur la frontière d'Espagne.

LE DRAME MYSTERIEUX DE NICE

M. Coignard a été tué l'endroit où son corps fut découvert

NicE, 7 avril. Il est établi que le vendredi 2 avril, à midi, une lettre de M. Coignard à ses fils a été mise à la poste à Nice. Or, M. Coignard est mort dans la nuit de jeudi à vendredi et l'on n'a retrouvé aucune personne qui eût été chargée par lui de faire cette commission.

D'autre part, les enquêteurs sont convaincus que la victime a succombé à l'endroit même où a été découvert le cadavre, car dans la main crispée de M Coignard a été trouvé un fragment de roseau, découverte à laquelle on n'avait pas attaché tout d'abord d'importance.

On sait que l'endroit où fut découvert le corps est entouré de roseaux. Il serait dans l'intention des fils de la victime de se porter partie civile pour activer l'instruction de Tafialr*


LES FÊTES DU COURONNEMENT 114 mutés de la flotte anglaise prendront part à la revue navale LONDRES, 7 avril La flotte britannique sera représentée par 114 unités à la revue navale du Couronnement, qui aura lieu à Spithead le 20 mai. Ce chiffre comprend 10 cuirassés, dont deux de 35.000 tonnes, le Nelson et le Rodney, 12 croiseurs, 24 sous-marins, 4 transports d'avions, 7 flottilles de destroyers, soit 53 bâtiments et un certain nombre d'unités secondaires mouilleurs de mines et bateaux pétro- liers. La flotte des Dominions sera représentée de son côté par deux inspecteurs, par deux destroyers canadiens, un croiseur néo-zélandais et un sloop indien.

Les Hohenaollern

seront représentés

Berldi, 7 avril. Le prince Friedrich, troisième fils de l'ex-kronprinz. a été invité à assister aux cérémonies du Couronnement à Londres, en qualité de représentant de la maison de Hohenzollern.

LA FEMME ELEGANTE S'HABILLE chez TTULrr COSTARD, Successr. La hausse du blé

préoccupe le public anglais

LONDRES,. 7 avril. Un membre du Parlement posera officiellement demain au ministre intéressé une question au sujet des mesures qu'il envisage de prendre pour prévenir une hausse excessive des prix du blé et de la farine. Ce fait témoigne des préoccupations que suscite cette question dans l'opinion publique en Grande-Bretagne.

NOS GRAND'MERES usaient toutes de l'ELIXIR ANTIGLAIREUX du D'GUILLIÉ. Imitezles vous guérirez glaires, excès de bile, asthme, rhumatismes, maladies dn foie et des reins. Toutes Pb" Le casino de Wimereax-Plage est détruit par un incendie Boulocne-sur-Mer, 7 avril. Un peu après 21 h. 30, ce soir, un incendie s'est déclaré au Casino de WimereuxPlage, situé à six kilomètres de Boulogne. Les pompiers de la localité se rendirent aussitôt sur les lieux et on fit appel à ceux de Boulogne.

Le feu. activé par un vent violent, se communiqua successivement aux salles de jeux, de spectacles, au dancing et au bar. Malheureusement, il était impossible de maitriser le sinistre et, à 23 h. 30, il ne restait plus du bel immeuble, qui devait s'ouvrir prochainement, que quelques murs branlants. La cause du sinistre est inconnue. Les dégâts, qui ne peuvent être encore evalués exactement, atteindont 4 à 5 millions.

SANS NOUVELLES

DE LINDBERGH

LONDRES, 7 avril. On est absolument sans nouvelles, à Londres, du colonel Lindbergh et de sa femme qui quittèrent Zagreb hier matin à 11 h. 20 pour se rendre par la voie des airs en Angleterre via l'Autriche.

34.221.000 HABITANTS

EN POLOGNE

Varsovie, 7 avril. La population de la Pologne au 1er janvier 1937 se chiffre par 34.221.000 habitants. Depuis le précédent recensement général de 1931. la population s'est accrue de 2.0708.000 âmes, soit 6,5

BEEMËEE HEURE

PARIS, 8 avril, 5 heures du matin

M. Norman Thomas

critique vivement

la politiques anglaise

au sujet du conflit espagnol LONDRES, 7 avril. A son arrivée à Londres, M. Norman Thomas, ancien candidat socialiste à la présidence des Etats-Unis, a de nouveau vivement critiqué, dans des déclarations à la presse, la politique du Gouvernement britannique, en ce qui concerne le conflit espagnol

« Nous avons eu l'impression, en Amérique, depuis au moins deux siècles, a notamment déclaré M. Thomas, que le Portugal était un pion britannique sur l'échiquier de la politique étrangère. Dès le moment où Franco déclencha la révolte, le Portugal l'aida.

« Il est impossible de faire croire à quelqu'un d'intelligent que le Portugal aurait pu agir sans le consentement tacite du Gouvernement britannique. Vos capitalistes britanniques, qui étaient les plus importants détenteurs d'actions minières espagnoles, ont appuyé Franco il n'y a là-dessus aucun doute. Ils l'ont appuyé effectivement au moyen de leur argent et de leur influence. »

Le Ministre de la Marine a visité Fez

Fez, 7 avril. M. Gasnier-Duparc, ministre de la Marine, a visité les souks et divers monuments de la ville. Il a ensuite déjeuné à la résidence où il a reçu diverses personnalités. Du haut des remparts millénaires de Bab Dekacen, M. Gasnier-Duparc et le général Nogues ont assisté cet aprèsmidi à l'entrée officielle du Sultan. Le pittoresque de cette cérémonie et la foule bariolée et bruyante qui remplissait les rues et les places ont fortement impressionné le ministre qui n'a pas caché sa satisfaction. Ce soir aura lieu un grand diner officieL

Le commandant Renaud,

président de la Solidarité Française, est renvoyé en correctionnelle PARIS, 7 avril. M. Beteille, juge d'instruction, vient, par application de l'article 40 de la loi de 1881, de renvoyer devant le tribunal correctionnel, pour provocation au crime et au délit de violences contre les personnes, le commandant Jean Renaud, président du parti de la Solidarité Française. Le commandant Renaud était l'objet de poursuites à la suite d'un discours qu'il avait prononcé le 22 décembre 1936 dans une brasserie de l'avenue Daumesnil.

UN ÉBOULEMENT

PRÈS DE MOUTIERS

Moutiers-Tarentaise, 7 avril. Hier, vers 20 heures, à Aigueblanche, près de Moutiers, une centaine de blocs de pierre mesurant de 3 à 7 mètres chacun se sont, à la suite des pluies, détachés du sommet de la montagne de la Rocheplate, d'une altitude de 1.800 à 2.000 mètres, et ont roulé en éventail et avec fracas à un kilomètre environ vers le fond de la vallée où se trouve la route nationale n- 90 et la rivière l'Isère. Le parapet de la route a été emporté sur de nombreux points ainsi que des poteaux supportant les lignes télégraphique et téléphonique. A 10 mètres de la gare d'Aigueblanche, deux gros blocs ont à moitié démoli une maison d'habitation.

A SAINT-DENIS

M. JACQUES DORIOT A RENDU COMPTE

DE SON MANDAT

ELECTORAL

PARis, 7 avriL M. Doriot, députémaire de Saint-Denis, président du P. P.F., avait convoqué, ce soir, à 21 heuces, ses électeurs à venir entendre au Théâtre municipal de Saint-Denis, le compte rendu de son mandat électoral. On sait que, pour éviter tout incident, la réunion du Rassemblement Universel pour la Paix, qui devait avoir lieu ce soir à Saint-Denis, dans une autre salle, a été reportée à une date ultérieure.

Un service d'ordre important, comprenant des gardiens de la paix et des gardes mobiles, veille autour du Thé tre municipal.

Il dénonce la coalition

socialo-communiste

qui a juré sa perte

La réunion s'est poursuivie dans le calme. Après des allocutions de MM. Marshall, second adjoint, et Meriot, adjoint au maire de Stains, ex-membre du parti communiste, le députémaire, accueilli par les acclamations de la salle tout entière, prit la parole pour dénoncer la coalition socialo-communiste, qui a juré sa perte, avant même que fut entreprise l'enquête sur la gestion de la municipalité de SaintDenis.

« Enquête administrative ? Non Machination politique s'écrie M. Jacques Doriot. J'accepte la bataille sur ces deux terrains. »

En terminant, l'orateur demande qu'une enquête, semblable à celle dont Saint-Denis a fait l'objet, soit effectuée dans toutes les municipalités de la Seine, à commencer par les maires communistes.

A l'issue de la séance, un ordre du jour a été adopté à l'unanimité «c protestant contre les interdictions de comptes rendus de mandats, faites aux conseillers municipaux et au députémaire de Saint-Denis, dénonçant les conditions dans lesquelles s'est déroulée la vérification de la-gestion administrative de la municipalité et s'élevant contre toutes les tentatives de sanctions politiques contr2 le maire de la commune ».

Une réunion interdite

dans le Nord

LILLE, 7 avril. Le préfet du Nord ayant interdit une réunion du Rassemblement national qui devait se tenir à Douai, a reçu une lettre dans laquelle M. André Masson, délégué à la propagande du Rassemblement, déclare que cette interdiction devrait s'appliquer à la contre-manifestation, seule susceptible de troubler l'ordre.

Une réunion

des gens de maison est troublée

à la salle Wagram

PARIS, 7 avril Sur l'invitation de leur syndicat, les gens de maison, au nombre de 1.500 environ, avaient organisé ce soir une réunion à la salle Wagram. Cette réunion a été constamment interrompue par des cris et des vociférations. Vers 23 heures, le président, en présence de cette obstruction systématique, demanda le secours de la police pour procéder à l'évacuation de la salle. Cette opération s'est effectuée aussi bien dans la salle qu'à ses abords, avec quelques bousculades. Il n'y a pas eu d'arrestations.

Le Grand Conseil de Genève adopte un projet de loi interdisant le communisme dans le canton

GENÈVE, 7 avril. Après un long débat, le grand Conseil de Genève a terminé ce soir la discussion sur le pro- jet de loi prohibant le parti communiste dans le canton de Genève. Après trois débats successifs, le projet de loi a été adopté par 56 voix contre 38. Toutefois, le grand Conseil a décidé de soumettre à la votation du peuple l'article constitutionnel suivant L'activité des associations et organisations, affiliées directement ou indirectement à l'Internationale Communiste, étant dangereuse pour l'Etat et pour l'ordre public, ces organisations et associations sont interdites sur :e territoire du canton. »

LES CONFLITS SOCIAUX Une réunion des chauffeurs de taxis

PARis, 7 avril. Les chauffeurs de taxi tiendront demain, à la Mutualité, une réunion au cours de laquelle ils examineront le lock-out de la « Citax », la question de la révision des papiers de taxi, l'élimination des cumuls, l'augmentation des salaires et l'application de l'échelle mobile.

AUX ETATS-UNIS

Fin de la grève chez Chrysler New-YoRx, 7 avril. La grève des usines Chrysler est terminée. Un accord a été signé qui permet aux 65.000 ouvriers des neuf usines de cette firme de reprendre le travail après un arrêt de trente jours.

L'escroquerie aux billets de chemin de fer

NICE, 7 avril. M. Arnal, juge d'instruction, chargé de l'affaire de fraude de billets de chemin de fer, a entendu ce matin Etienne Mariani, qu'il a inculpé d'abus de confiance au préjudice de la Compagnie P. L. M. Celui-ci a refusé de répondre hors de la présence de son avocat. Il a été laissé en liberté. LA SUCCESSION

DE LADY HOUSTON La célèbre philanthrope

laisse 1.525.475 livres sterling LONDRES, 7 avril. On a enfin révélé aujourd'hui au public les dernières volontés de lady Houston, la célèbre philanthrope, morte le 29 décembre dernier. On sait que le testament de la veuve du grand armateur avait été activement recherché. Le document venant d'être retrouvé à la résidence de lady Houston, à Hampstead, on apprend que les biens meublés et l'argent en banque, évalués précédemment à un total variant entre 3.000.000 et 7.000.000 de livres sterling, s'élèvent seulement à 1.525.475 livres et sont légués à Miss Juliana Margaret Hoare, qui était étroitement associée aux entreprises philanthrooiques de lady Houston. Toutefois, Miss Hoare étant décédée le 3 mars dernier, il est probable que les 1.525.475 livres seront partagées entre les héritiers directs de lady Houston, au nombre de 15, et parmi lesquels figure une Mrs Wray, résidant, croit-on, aux Etats-Unis.

LA GUERRE D'ESPAGNE UN ECHEC NATIONALISTE DANS LE SECTEUR

DE PENARROYA

Ajtoujar, 7 avril. Dans le secteur de Penarroya, les républicains ont infligé cette nuit aux nationalistes, sur la Sierra Chimorra, où ceux-ci avaient leurs positions les plus fortes, la défaite la plus sévère qu'ils aient subie dans ce secteur. Sortant du village de Buenavista, les républicains, aidés par l'obscurité, encerclèrent la Sierra Chimorra. Le mouvement fut exécuté avec une très grande rapidité. Dès que les mitrailleuses républicaines eurent déclenché un feu intense l'ennemi, sur- pris, s'enfuit dans un grand désordre, abandonnant sur le terrain plus de quatre cents morts, parmi lesquels de nombreux officiers. Les forces adverses étaient composées de soldats des régiments de Cadix et de Grenade, de phalangistes et de requetes. Le commandant Guillermo Garcia, qui était à leur tête, fut tué par les républicains, alors qu'il s'enfuyait en auto; le chauffeur fut fait prisonnier et la voiture tomba aux mains des républicains. Le communiqué gouvernemental MADRID 7 avril. L'état-major de l'armée du centre publie à 23 heures le communiqué suivant Armée du centre rien à signaler dans les sec- tueurs de cette armée. Dans celui de Madrid, nos batteries ont riposté avec une grande précision à l'artillerie ennemie qui a canonné nos positions sans résultat. En revanche, la nôtre a provoqué d'importants incendies dont un à Pozuelo qui a dû causer de très sérieux dommages. Sur le front de Guadalajara, nos troupes ont amélioré leurs positions par des travaux de fortification. Sur les bords du Jarama, on consolide les positions dernièrement conquises.

Du matériel sur un transport à travers le Bosphore

LONDRES. 7 avril. Un télégramme d'Istambul annonce que le vapeur espagnol Mar-Negro, venant d'Odessa et se dirigeant sur Barcelone, a traversé aujourd'hui le Bosphore et transporté à bord du matériel de guerre de fabrication russe, comprenant notamment 25 tanks. 20 avions, un millier de mitrailleuses, etc. destiné aux miliciens espagnols.

Dernières nouvelles sportives

BOXE

PAUL REBEL VAINQUEUR

A BRUXELLES

Fernand Viez battu par abandon Bruxelles, 7 avril. Au cours d'une réunion de boxe disputée au Cirque Royal, a Bruxelles, Paul Rebel, Français, a été déclaré vainqueur du Belge Al. Baker, par disqualification au 6' round, pour coup bas.

D'autre part, le Belge Wauters a été déclaré vainqueur par abandon du Français Fernand Viez.

CYCLISME

LES SIX JOURS CYCLISTES DE PARIS

Les résultats du prologue

PARis, 7 avril. Voici les résultats des épreuves du prologue des Six Jours Course poursuite franco-italienne (distance 5 kilomètres). lr«, équipe italienne, en 5' 57" 3/5 2* équipe française, rejointe après 4 km. 900. Match poursuite individuelle (distance, 5 kilomètres). ̃ 1" Sematti (Italien) et Girard (France), exœquo la distance couverte en 6' 32" 1/5. Match poursuite par équipes (distance limitée à 4 kilomètres). 1" équipe, Jezo, Michard, Gérardin, Ohaillot • 2" équipe olympique, Goujon, G. Lapébie, Virol, Le Nizerhy, rejointe après 3 kilomètres 825 couverts en 4' 53" 3/5. Individuelle (distance, 5 kilomètres). 1". Gérardin, 17 pts. 2. Chaillot 14 pts. 3. ROssi, 8 pts. 4. Moretti, 7 pts. 5. Jezo, 5 pts. en 6' 18".

Ces épreuves terminées, les concurrents des Six Jours qui prennent le départ se rangent et l'envol est donné p>» la célèbre aviatrice Maryse Bastié. Six équipes en tête après la

première heure

PARis, 7 avril. La première heure de course fut passablement animée, car une fois les soixante minutes écoulées, le peloton de tête était composé de six équipes celles-ci se composent comme suit Aerts-Debruyckère, LetourneurGuimbretière, Chocque-Dayen, WambstBoucheron, Richard-Pecqueux. Archambaud-Lapébie.

La distance couverte par ces teema était de 41 kilomètres contre 40 km. 750 l'année dernière.

Aerts-Debruyckère mènent

après les sprints de minuit

A la suite des sprints de minuit, le classement s'établit comme suit 1. Boucheron-Wambst, 21 points; 2. Richard-Pecqueux, 18 points 3. Archambaud-Lapébie, 8 Dolnta 4. ChocqueDayen, 4 points 5. Letourneur-Guimbretière, 1 point 6. Aerts-Debruyckère, 0 point.

Viennent ensuite avec un tour de retard 7' exœquo, Billlet-Walls et Falk Hansen Chrietiensen, 16 pts. 9v Schœn-Pellenaers, 14 pts.: 10·, GuerraDi Paco, 13 pts.- 11', SérèsrBouchard, 12 pts. 12', Pijnénburg-Slaats, 5 pts. 13' ex-asquo,, Diot-Ignat et Speicher-Le Grevés, 2 pts. 151, Waltour-Crossley, 0 point.

Peu après ce classement, à peine ce classement est-il annoncé, que l'équipe belge Aerts-Debruvckère part de l'avant et s'assure un nouveau tour d'avance qui la met seule en tête, suivie à un tour par cinq équipes tandis que les neuf autres viennent à 2 tours.

L'EQUIPE BELGE

DU TOUR DE FRANCE CYCLISTE Première sélection

BRUXELLES, 7 avril. Le. commission de sélection de la Ligue Vélocipédique Belge a procédé à la première sélection des coureurs chargés de défendre les couleurs de la Belgique dans le Tour de France.

Ont été désignés Sylvère Msès. Félicien Vervaecke, A. Hendrickx. Hubert Deltour, Robert Wierinckx. Jules Lowie, Albertm Disseaux.

Suite de la « Dernière Heure D è la fin des Nouvelles Régionales

11 Avril NOUVELLE LUNE Mamans, donnez à vos enfants le VERMIFUGE SORIN qui détruit les vers

Dépôt Toutes Pharmacies

SËLËTÇITRI-SEL" boisson économique

Feuilleton de L'Ouest-Eclair

du 8 avril 1937 20

de

Pu y more

par

Jean de Lapeyrière

Puisque vous voilà fixé à Puymore, j'espère, monsieur, que j'aurai le plaisir de vous compter parmi mes bons clients?

Je m'inclinai courtoisement. Mais qu'il se détrompe Je ferai l'impossible pour ne pas lui procurer ce plaisir. Rien, désormais, ne pourrait m'être plus désagréable que de tomber malade et de me voir obligé de me confier à lui.

L'abbé Lubon, en se retirant, m'invita à aller le voir. Je lui en ai fait la promesse et je n'y manquerai pas. Le lendemain matin, le notaire était déjà parti pour Agen, je pris congé de Mme Lachaulne, après l'avoir remerciée à plusieurs reprises.

Odette m'accompagna jusqu'à l'extrémité de la terrasse de la Grand'-

Douve. Au moment de nous séparer, elle me dit, en me tendant la main Je vous ai montré, un jour, monsieur de Marsignac, le chemin de Puymore: j'espère que, lorsque vous vous ennuierez là-bas, vous saurez le retrouver pour venir ici Vos visites nous seront toujours agréables. Je viendrai si souvent, répondis-je en plaisantant, que vous finirez par me le défendre.

Elle sourit, incrédule. Je la regardai, un instant, s'éloigner. Elle était joyeuse, ce matin. Puis, je m'en allai par le sentier, vers le bois de chênes. VIII

Je suis à peine installé à Puymore, et, déjà, un deuil a marqué mon arrivée. Henri et Jacques Roque ont perdu leur mère.

Je me rappelle. La nuit que j'ai décidé de racheter ce domaine, les chatshuants criaient lugubrement dans les bois. Je sais bien qu'il serait naïf de vouloir établir un rapport entre les cris des nocturnes et ce décès, mais comment nier que les derniers événements de ma vie furent placés sous un signe funèbre ? Pour m'amener ici. il a fallu tout un concours de circonstances diverses. Que je les passe en revue, et je ne trouverai que la ruine et la mort parmi mes souvenirs. Si mon père avait été encore en vie, ainsi que ma mère, aurais-je quitté Paris ? Serais-je venu à Agen sans la mort de ma tante de Cheyneblan ? Et, de même. aurais-je été tenté de racheter Puymore, aurais-je pu le faire, si mon oncle d'Erignac, sa femme disparue, ne l'avait abandonné et laissé dans un tel état d'abandon ?

La mort m'a amené ici. Elle est ve-

nue m'y retrouver. Combien de rendezvous doit-elle encore m'y donner J'étais dans la salle à manger; je finissais de diner. Louise, la servante, était sortie après avoir posé sur la table le dernier plat. Elle rentra aussitôt.

Monsieur, m'annonça-t-elle, la petite Roque est là™ Elle voudrait parler à Monsieur.

Je lui dis d'introduire la fillette. C'était Henriette, la deuxième fille de Jacques; une petite paysanne d'une douzaine d'années, jolie, éveillée, gentille.

Monsieur, s'écria-t-elle tout de suite, avant même que je l'eusse questionnée, ma grand'mère va mourir.Elle vous demande, monsieur. Elle dit comme ça qu'elle voudrait vous voir avant de s'en aller».

Je me levai de table immédiatement. Je n'avais plus faim, plus du tout. Je vous accompagne, Henriette, dis-je à la petite-fille.

Et, prenant mon chapeau, je sortis avec elle.

Il faisait une nuit obscure, épaisse, sans douceur, sans étoiles. L'air était lourd, on percevait la préparation d'un orage. Dans le sentier qui menait a la métairie, nous marchions silencieusement, la petite paysanne et moi. Je la sentais très triste et très intimidée, doublement disposée à pleurer. Il me sembla préférable de ne pas lui parler; d'ailleurs, la perspective de l'entrevue que j'allais avoir avec la pauvre vieille mourante m'oppressait forterient.

Quand nous arrivâmes, ce fut Henri qui me reçut sur le seuil de la maison. Ah monsieur Bernard, murmura-t-il, la mère est morte-

Sa voix était brisée, défaillante. Marie apporta une lampe; le visage de son beau-frère fut éclairé en relief, et il me parut las, vague, déjà résigné. Nous montâmes à la chambre de la morte. Jacques était assis sur une chaise, immobile; il. semblait réfléchir profondément. Je lui serrai la main avec affection.

Ah vous voilà, monsieur Bernard, dit-il, tout bas. Elle vous attendait elle voulait vous voir. mais elle est morte, juste comme on venait d'envoyer Henriette au château.

Muet, je m'approchai du lit sur lequel était étendue la vieille Roque. Tout de suite me surprit la transformation qui s'était opérée dans l'expression de la physionomie. Les rides semblaient effacées, les traits affinés. La mort avait placé sur ce visage un masque étonnant de distinction. Cependant, je dus détourner mon regard de ce spectacle. L'immobilité parfaite de la mort me donnait le vertige; je finissais par avoir l'impression horrible de voir remuer les lèvres.

Avec les frères Roque, je redescendis à la cuisine; Marie demeura dans la chambre funèbre.

Le fils est allé chercher le docteur, me dit Jacques; il va le ramener d'un moment à l'autre.

Il n'ajouta pas c Ce sera bien inutile mais je devinai qu'il le pensait. Des voisins arrivaient, qu'avait prévenus la fille aînée. J'en profitai pour me retirer.

Si vous avez besoin de quoi que ce soit, déclarai-je aux deux frères, ne manquez pas de vous adresser à moi. Vous me fâcheriez si vous ne le faisiez pas.

Henri me raccompagna jusqu'à l'ex-

trémité de la cour, sans prononcer un mot, puis, au moment où je m'apprêtais à le çuitter, il me demanda soudain

Monsieur Bernard, vous qui êtes instruit, pouvez-vous me dire si, lorsqu'on est mort, on retrouve la raison ? La question était stupéfiante; elle était même équivoque. Mais je comprenais bien qu'il songeait à sa mère, dont le cerveau, avec l'âge, s'était engourdi, et qu'il entendait faire allusion au mystère de la vie future. Oh 1 certainement, répondis-je avec hâte, certainement, sans bien savoir, au juste, ce que je disais. Et je rentrai à Puymore.

Le lendemain matin, il pleuvait, et ce fut seulement à midi que la pluie s'arrêta. Le soleil demeura caché derrière de gros nuages gns de plomb. Je mis un vêtement sombre et, vers trois heures de l'après-midi. je partis dans la direction de la métairie pour asister à l'enterrement. L'abbé Lubon était déjà arrivé, un enfant de chœur l'accompagnait, qui portait la croix. Je jugeai trop solennelle la présence du prêtre en cette circonstance pour m'approcher de lui et lui parler; je me contentai de le saluer de loin.

Je fus bientôt au milieu d'une foule de paysans que je ne connaissais pas et qui m'intriguaient. A la dérobée, ils me dévisageaient avec curiosité; je les entendais prononcer mon nom, puis parler. parler tout bas. J'éprouvais une gêne sensible de me sentir ainsi isolé de tout le monde et cependant en butte à l'attention de tous.

Enfin, la bière fut sortie de la maison quatre hommes la portaient sur leurs épaules. Derrière eux, venaient

Henn Roque, Jacques et son fils ainé. il y eut un moment d'hésitation. Les paysans, dans la cour, me regardèrent tous en même temps. Je devinai, alors, et je m'avançai à la suite de mes métayers. Derrière moi, les paysans formèrent le cortège.

A l'extrémité de la cour, un char à bœufs attendait. Les porteurs de la bière le rejoignirent; ils déposèrent le coffre mortuaire sur le plateau du char; puis le cortège se remit en marche, à travers la campagne, vers le cimetière de Peyrou.

Il me déplaisait d'être ainsi seul. entre la foule et la famille de la morte. Insensiblement, je me rapprochai des Roque jusqu'à ce que je fusse à leur hauteur, et je finis par marcher tout à côté d'Henri, au premier rang, tout de suite derrière le char grossier ten- du d'un voile noir.

Les bœufs avançaient sans hâte sur le chemin détrempé, ils hésitaient parfois une seconde en face d'une flaque d'eau, et les hommes, arrêtés alors, pietinaient sur place dans la boue épaisse. Le cimetière est hors du village, à cinq cents mètres environ, entre deux petits coteaux qui semblent le contemr. Un mur de pierres sèches l'enclôt. Deux peupliers encadrent son entrée, marquée par un humble portail de fer rouillé.

td ftpre)

CULTIVATEURS, ELEVEURS MARCHANDS

avant de conclure voe marches Usez nos « dépêches commerciales et agricole» u, spécialement de la Vltlette, les foires et marchés de la région, les Halles Ce»» traies de Parls.


ILLE-sVILÀINE UNIVERSITÉ DE RENNES

BACCALAUREAT

Les examens écrits du Baccalauréat commenceront le mercredi 16 juin pour la première partie, et le vendredi 18 pour les séries Philosophie et Mathématiques les dossiers d'inscription seront reçus du 15 au 25 avril. et les livrets scolaires jusqu'au 10 juin, dernier délai.

Les candidats inscrits dans un éta- blissement d'Enseignement n'ont pas d'autres démarches à faire que celles qui leur seront indiquées plus tard, par la Direction de cet Etablissement les candidats isolés au contraire et ceux-là seulement devront adresser, dès maintenant, à M. le Directeur de l'Office du Baccalauréat, place Hoche, à Rennes, une demande de renseignements en vue de leur prochaine inscription.

Aujourd'hui, 8 avril Saint Eudèse Le soleil se lève à 6 h. 16 et se couche à 19 h. 30.

La lune se lève il 4 h. 34'et se couche à 16 h. 23.

Nouvelle lune le 11 6 h. 10.

Temperatures maxima du 6 avrti. Nimes. 20° Paris. Orléans. Nancy, Per- pignan, Montel!mar Marseille. 18°; Char tres, ValencIennes. Dijon. Reims. Tours Bordeaux. Pau, Lyon. Antibes. Ajaccio, 17" Le HAvre, Rennes. Nantes, Bréhat, Angouléme. Rochefort. Royan, Avord. Toulouse. 16° Abbeville. Cazaux. Biarritz. 15° Calais, Cherbourg. ClermontFerrand. 14° Brest. Belle-Ile. 12° Strasbourg. 10° Lanslebourg. 9°

Temperatures mtnima du 17 avril. Le Bourges. 13°; Pans. Chartres, 12°: Le Havre. Cherbourg, Rennes. Nantes. Bréhat, Belle-Ile. Tours Marseille. Il- Reims. Brest. Angou!éme. Royan. Perpignan. Montpélimar, Nimes. Antibes. 10°; Orléans Calais, Vatenciennes, Rochefort Bordeaux. Cazaux, Biarritz. 9° Abbeville. Nancy. Strasbourg. Besançon. Dijon. Avord. Lyon. AJaccio. 8° Clermont-Ferrand. Toulouse 7° Lanslebourg. 2°. Evolution probable. Un courant de perturbations venant du Sud-Ouest traverse actuellement la France sans toucher toutefois l'extrême Sud du pays. Une nouvelle zone pluvieuse décelée hier sur l'Océan avait déjà envahi la Bretagne ce matin il 7 heures. Elle envahira nos régions Est au cours de la nuit prochaine et sera suivie d'une faible amélioration.

Probabilités pour le 8 avril

Etat du ciel. Nord-Ouest. Bretagne et Ouest, nuageux, belles éclaircies et Quelques ondées.

Vents. Vent de Sud-Ouest modéré, assez fort sur le littoral.

Température. Le maximum de température sera en baisse Dar rapport il la veille.

(HEURE LEGALE)

M. Fin S. Hn

ito.l d- ih.) dm

Cherboure 6.34 64 18.59 55 Granville 4.47 114 17.14 116.5 Salnt-Malo 4.39 104 17.6 106.5 Saint-Brieuc 4.29 97 16.56 9.95 Palmpol 4.21 87.5 16.48 90 Brest 2.36 64.5 15.1 66 Lonent 2.25 42.5 14.49 43.5 Vannes 4.34 42.5 16.58 43.5 Les Sables 2.43 44 15.2 45.5 La Rocnelle ?.36 49,5 14.56 50.5 Salnt-Nazaire 2.43 45 15.2 46.5

DIRECTEMENT

DU PRODUCTEUR AU CONSOMMATEUR GRANDS VINS DE BOURGOGNE ALBERT CHANGABNIEB

Propriétaire- Viticulteur

a MONTHELIE, près Beaune <Côl«-d'Or). vous adressera sur Mmple demande la liste des vins de sa récolte personnelle et leur prix.

A L'INSTAR D'ARCHIMÈDE Donnez-moi un levier et je soulèverai le monde » disait Archimède. Pour réussir dans la vie. le plus élégant levier est, à coup sûr, un beau vêtement.

Quand on veu'. un beau vêtement. on pense à St-Rémy.

COFFRES-FORTS

FINIS TE RE Les ouvriers et agents

de la ee du Gaz de Brest décident la grève

et l'occupation de l'usine Brest, 7 avril. Au cours d'une réunion qui a eu lieu ce soir, les agents et ouvriers de la Compagnie du Gaz a Brest ont décidé la grève et l'occupation de l'usine et des bureaux. Les ouvriers réclamaient 12 de majoration de salaire, taux que ne put accepter la direction de Paris. La grève a été votée par 75 voix contre 33.

KORN AR BREZONEG TRAOMEN AR ROZ-AËR (Le Ravin des Coquelicots) En eun draonien gouez, divroat, Lec'h n'eus bleunien vel er c'hoat, Dizanavet gant gavr ha troat

Gant den ebed;

Pell diouz hent-treuz an azenned. Pell diouz trouz an dud hag ar bed, Zo eur bern roz-aër, ruz, a-sked Gant eürusded

En dro dezo toullou-fank-dour Sklabezet vel eur mellezour

Bep an amzer sioul ha flour,

Eun aër a ruz

Bleuniou balan a hej gant spont, Zo poulzet en-dro, diverêont

D'an draonien ruz.

Eno sioul er peocli gwenanen, Kilhog-raden ha meilhenen,

A c'hoari gant ar geilhenen

En héol klouar

Lusket e c'houez ezen gouez

War askel an avel etouez,

Selaouit goustad o mouez,

Tost d'an douar

« Aman 'man Baradoz

Oll c'houiled aour ha roz 1 » Yves Tuxesoh

AI Louzaouer.

AR BASION

C'hoariet e Ploueakat

D'ar sizun a zeu, embann a rimp. aman, arroudou a bouez eus an danevell, digasset d'eomp, gant hor mignon Herri Kaouissin. diwarbenn. Ar Basion, skrivet gant an aotrou Kozar.net eus a Blabennek. Ar Basion-ma' zo bet diskleriet e Ploueskat, epad AmzerFask diweza, gant Paotred Sant-Per, eur strollad paotred yaouank, renet gant an abad kalonek, P. ar. Pab. Kenteliet mat int bet gantan « Darn anezo zoken, a skriv d'in Herri Kaouissin, ha ne oant troët mat. war ar brezoneg, a en em stagas d'hen diski, evit gellout c'hoari, dreist-holl G. Berder, an hini a zougas, ken braô, dilhad an Antrou TCrist »

Sonj hon deus penoz, daouzek vloaz' so, e oe savet eur Bassion, ivez, e Kastell par da re Nancy hag Oberamergau. hag en doa graët en dro dezi an abad Léon, e mare-ze, kure Kastel. hag hen gwinidik eus a Bleyben. Eun dra plijus meurbet a veze gwelet diskleria an drajedienn-sakr-ze gant c'hoa- rerien, evel va mignon koz, Per an Disez, hag a ree roll Sant-Per. AUaz e pelec'h 'ma hirio an aotrou Leon ? « Breman ne c'hoarier ken eme Herri Kaouissin, en eur zal savet, a ratoz kaer, evit displega ar Basion, nemet peziou gallek. » Henri Kaouissin a zisplego e-unan d'eomp, en hon niverenn, 15 eus a viz Ebrel, doareou Paotred Sant-Per eus à Bloueskat. L. B.

UNE EXPOSITION

DES COIFFES ANCIENNES

DE BRETAGNE ET DU POITOU A PARIS

Paris, 7 avriL La Renaissance Française organise 6, rue Garancière, les 10 et 11 avril, de 14 à 18 heures, une exposition de coiffes anciennes, de la Bretagne et du Poitou. Ces coiffes proviennent des collections des Fleurs d'Ajoncs n, du « Cercle Celtique n, des « Amis du Vieux Poitou » et de Mme Noël.

L'exposition sera inaugurée samedi à 14 heures 30 par M. Charles Brun. directeur-adjoint du centre régional à l'Exposition de 1937.

Hôtels

Gare Orsay B" St-Germain

MONTALEMUEKT, 3, rue Montalembert. 100 ch. av. tél. dep. 20. Av. L) 3 j Pens 50 TUILERIES

otiiUDÇ et Albany 211 r. St-Honoré, 202 r. 0 <amiiORivoU, 300 ch. 150 b. a. 30. P«" 05 PORTE D'ORLÉANS

VlUiliano r Gr atnn ctiamb. mu Ir. OPÉRA-ITALIENS

FAlf ADT 5 r Manvaux, Dern cit. Ch. rftVAnl dep 25. Pens sa. Culs- soign.

St-LAZARE

I |Èpr 4, rue UéRe. Confort, ascens. Chambres depuis 16 francs. MONTPARNASSE

• iTTnP 9. rue Llttrê Il min. gare) Chambres avec oain

Ll I I IIL 1 pers. 38 fr.: 2 pers.. 45 tr. TRIANOS HOTEL Arnv Gdes ng 22 av. du Marne, tel Littre 95.52. T cont Rec p' gens d afi et fam Ch dep 1 i tr. Restaurant

MONTPARNASSE

PRIX RAISONNABLES

OPÉRA-GRANDS BOULEVARDS

COMMODORE chemb. toutes avec bain et téléçh.

LES ÉPREUVES DE BRETAGNE DE FJELD TRIAL

Organisées par la Société Canine Bretonne avec le concours du Club de l'Epagneul Breton, ces épreuves ont eu lieu dimanche et lundi, dans les environs immédiats de Chateaubriand. 100 chiens y prenaient part. Voici les résuitats de la première journée PRIX DE L'ELORN

ÉPREUVE INTERNATIONALE POUR CHIENS CONTINENTAUX CONCOURS A. Juge M. Le..ssard 1" prix, C. A. C. championne, Iane-deCornouaille, épagneul breton femelle, à M. Bourdon 2'. Ketty-de-Za-TourDuguesclin, épagneul breton femelle, à M. P. Taillandier 3', Jannyck-deBasgard, épagneul breton femelle, à M. Derunes 4', Jobic III, ép. breton mâle, à M. Corbin.

Mention très honorable Hop 11-dela-Côte-dXmeraude, ép. bret. mâle, à M. Michel Diako-de-ia-Tour-Duguesclin. ép. bret. mâle, à M. Turmel. Mention S. Guyane-d'Armorique, ép. bret. femelle, à M. Trentel C. Q. N., Idole-de-Plesguen, ép. bret. femelle, à M. Vignerie C. Q. N.. Jeweldu-Pont-Saint-Père. ép. breton femelle, à M. Sorel.

Cohcours B. Juge, M. Cherel l" prix, C. A. C. Hta-de-Cornouaille, épagneul breton femelle, à M. Large 2 Job-du-Cosquerou, épagneul breton mâle à M. Acker 3. champion T. Hellô-du-Pont-St-Père, épagneul bre- ton mâle, à M. Acker 4. Ibar-de-Basgard, épagneul breton mâle. à M. Réservé Jobic-d'Armonque, épagneul breton mâle, à M. Gagnière. Mention très honorable Itro-deCornouaille, épagneul breton mâle, à M. Soulat. M.T.H. Incas-du-Babelou, griffon d'arrêt mâle. à M..Vannier Mention honorable Jitz-Mad-aeCornouaille, épagneul breton mâle, à M. Falck.

PRIX DE LA RANCE

EPREUVE D'AMATEURS

POUR CHIENS ANGLAIS

Concours A. Juge, M. Dufresne 1" prix, Hop-de-la-Fontaine-Roux, setter anglais mâle. à M. Renaul 2. non décerné 3. Indu setter anglais mâle. à M. Bruneau 4. Idée, setter anglais femelle. à M. Bruneau 5. Houré-deBodean, setter anglais femelle. à M. de Coutance.

Réservé Flac, setter anglais femelle, à M. Renaud.

Concours B. Juge. M. Romefort 1» prix, lgloo-de-la-Romance, setter anglais màle, à M. Blay 2. champion T. irai.-des-Petits-Bois. setter anglais mâle à M. Amice. Mention honorable, Idole-de-l'Aron, setter anglais femelle. à M. Lecomte.

C.Q.N. J. Fram-de-Grand-Fougeray, setter anglais màle. à M. Chupin. C.Q.N. Gamin, setter anglais mâle, à M. Chupin.

La deuxième journée

Voici les résultats de la deuxième journée

3- épreuve. Prix de la Vilaine (épreuve internationale pour chiens anglais). Concours A (juge, M. Lessard) 1" Samrock Gaël Gypsu, set- ter irlandais femelle, iL M. Monduit

2' Isoüne d'Arvaot, setter anglais fe- melle, à Mme Aurégan 3' ChampionIrak des Petits Bois, setter anglais mâle, à M. Amice 4' Kasba de l'époque, pointer femelle, à M. Berthelot 5' Io. 11. de l'Asse, setter anglais mâle, au docteur Pinard; 6' mention très honorable, Igloo de la Romagne, setter anglais mâle, à M. Blay m. t. h., Iiago de la Brande, pointer mâle, à M. Petit.

Concours B (juge, M. Cherel) 1" C. A. C. Hardi de Xost, pointer mâle, à M. Duluc 2*, Igor de Florival, pointer mâle, au docteur Marsat 3' Gibbs, setter irlandais mâle, à M. Brillault 4' Joca, setter anglais femelle, à M. Lefort.

Réservé Johel du Bruc, pointer, à M Coyola.

Concours C (juge, M. Dufresne) 1" j Toubib bade Harold, pointer mâle, a M. Legendre 2' Jitt du Petit Port, setter anglais femelle, à M. Augereau 3* Hop de la Fontaine Roux, setter anglais mâle, à M. Renaud 4' Izard de l'Aron, setter anglais mâle, à M. Lecomte 5', Yette de l'Aven, pointer femelle à M. Le Sellin.

Réservé Houri de Bodeau, setter anglais femelle, à M. de Coutance. Mention très honorable, lole de Clairvaux, setter anglais femelle, a. M. Legendre.

4' épreuve. Prix du Scorff (épreuve d'amateurs pour chiens continentaux). 1er Hop II de la Côte d'Emeraude, épagneul breton mâle, à M. Michel. Nous rappelons que cette société canine a son siège à Rennes, quai Lamennais. Le président est M. Lessard, ancien président du tribunal de Chftteaubriant, actuellement président de chambre à la Cour d'Appel d'Angers, le secrétaire est M. le capitaine Cherel. Cette manifestation a obtenu un gros succès et a donné à Châteaubriant une certaine animation. Le merce et les épreuves ont eu lieu dans les environs immédiats.

Le pays étant giboyeux, les organi- sateurs ont trouvé un champ d'action propice aux diverses évolutions des concurrents.

De plus, tous ces grands chasseurs ont reçu un accueil chaleureux, aussi pouvons-nous d'ores et déjà annoncer que ces messieurs nous reviendront l'année prochaine pour la même occaI sion.

A RENNES-BRETAGNE Rectificatif au programme

du jeudi 8 avril

A 20 h. 30 Concert solistes et orchestre sous la direction de M Maurice I de Vfllers a) ««usine, ouverture .Mendelspohni • bi Concerto pour piano ,mède de chant d) patrie, ouverture i iBizet) e) Soli de piano; U ImpresI «ton* d'Italie iCharpentUr)..

LA JOURNÉE

A L'AEROPORT

9 heures à 18 heures. Aéroport Joseptv-Le-Brix, a St-Jacques-de-la-Lande Baptémes de l'air et voyages aériens. EXPOSITIONS

9 heures à 18 heures. Galerie Briand, rue Victor-Huco Exposition Paul Roiteau.

13 heures à 16 heures. palais des Musées visite gratuite des salles d'exposition.

FÊTES ET RÉUNIONS

18 heurea. Maison du Peuple Réunion de la section des électriciens du Syndicat du Bâtiment.

18 heures. Palais Saint-Georges Réunion mensuelle de la Société Philatéliqu.s Rennaise.

18 heures. Maison du Peuple Réunion extraordinaire du Syndicat des Travailleury des chemins de 1er de l'Etat. 20 h. 30. Maison du Peuple Réunion des ouvriers coUJeurs et coiffeuses. MADAME DUCHEMIN 18, rue de la Chalotais, enseigne la Coupe et la Couture en 3 mois. Délivre diplômes, leçons particul., patrons sur mes. S'inscr. p' le 12 Avril. Installation vaste et moderne. Bas prix. La plus fréquentée. Cours du soir. CINEMAS

14 heures et 20 h. 3'j Au Foyer Poil de Carotte, avec Narry Baur. 14 h. 15 et 20 h. 30. A la Tour d'Auvergne Paris-Méditerranée et Les Croix de Bois.

14 h, 30 et 20 h. 45. Au Royal Un grand amour de Beethoven.

14 h. 45 et 20 h. 45. Au Select La Joueuse d'orgue.

14 h. 45 et 20 h. 45. Au Carillon La Ronde des Heures, avec André Beaugé. 14 h. 45 et 20 h. 45. A l'Ezcelsior Quatre de l'Espionnage.

HALL DE ci L'OUEST-ECLAIR » 16 heures. Informations. Exposition des plus récentes photographies de l'actualité mondiale.

OFFICE DES VOYAGES

DE Il L'OUEST-ECLAIR M

L'Office des Voyages de t'Ouest-Eclair vous délivrera sans aucun supplément de prix, tes billets de chemin de fer pour l'ensemble des reseaux français, quel que soit le tarif désiré billets simpies, balleis aller et retour au tarif normal, billets avec réduction de lantille ou de mutiles quart de place militaire pour MM. les Officiers; demi-tarif sur cartes d'abonnement et billets de lamille; billets de groupe, etc.

Il vous renseignera sur tes horaires L'étranger. Billets internationaux à tarif réduit.

H. LASNIER, 4, Quai E.-Zola, Rennes Travaux sérieux, soins et DENTIERS Après la fête

du quartier de Saint-Hélier

Palmarès des divers concours Nous avons dit tout le succès remporte par la fête annuelle du quartier de Saint-Hélier, organisée sous la présidence de M. Bejeau, conseiller municipal commanaeur de la Légion d'honneur, par un groupe d'hommes actifs et dévoués.

Voici les palmarès des divers concours de cette fête:

Concours de palets (planches ordinaires) Café Martin 1er Chapin, 69 p 2. Neveu dis titi; 3. Charpentier, 65; 4. Laine, 64; 5. Pain, 64.

Café Gruel 1er Chapin; 2. ex-Eequo, Charpentier et Savin Albert; 4. Gauthier Jean; 5. Courgeon.

Café Veillard ler Frogerais, 2. Charpentier, 3. Décordais Henri, 4. Courgeon, 5. Savin Albert.

Concours de la planche aux 6 trous. Café Combatalades 1. Charpentier, 257 p.; 2. Loret, 245; 3. ex-sequo, Chapin et Frogerais, 244; 5. Gauthier Jean, 240; 6. Savin Paul, 234.

Concours de la <i tête de veau Café Combatalades lel Charpentier, 22 p.; 2. Loret, 20; 3. Bertheux, Chàteaugiron, 16; 4. Cuguen, 16; 5. Guays, 16; 6. Le Breton, 16.

Concours de coinchées. Café Bouyaux l« Tessier et Isabeth; 2. Marguerite et Gallon; 3. Huet et Albert; 4. Querivel et Jean; 5. Bretagne et Chevalier.

Le Comité remercie les généreux donateurs de lots et dit CI: à l'année p;# chaine Le Comité, Cabinet Dentaire P. LASSUS 4, rue de Rohan Consultations tous les jours, de 9 h. à 19 h. Tél. 23-86. Une importante réunion des institutions privées de protection

de la santé publique

et d'assistance sociale

En application des circulaires minis- térielles des 26 août, 24 et 26 novembre 1936, les présidentes et présidents des Associations privées du département, déclarées suivant la loi du 1er juillet 1901, ou reconnues d'utilité publique. qui s'occupent de la protection, de la santé publique et d'assistance sociale, sont priés d'assister à une importante réunion qui se tiendra à Rennes, Ecole- des Beaux-Arts, rue Hoche, le mercredi 14 avril à 14 heures. Cette réunion a pour but l'organisation définitive d'une Union départementale ayant pour objet de créer entre les différentes associations privées ci-dessus un lien matériel et moral, permettant entr'elles des échanges de vues.

L'ordre au jour de la réunion du mercredi 14 avril est le suivant 1° vérification des pouvoirs des délégués présents; 2° organisation définitive de l'Union départementale; 3° lecture, discussion et adoption des statuts; 4° élection du bureau.

Il ne sera pas envoyé de convocations- individuelle en ce qui concerne cette réunion, la présente insertion en tenant ie Bureau provisouru

L'application

de la semaine de quarante heures dans le commerce de détail

Hier matin, une réunion s'est déroulée en l'Hôtel de la Préfecture d'Ille-etVilaine, entre les représentants des patrons et ouvriers et employés des magasins pour l'application du décret du 3 avril sur la semaine de 40 heures dans le commerce de détail, autre que l'alimentation.

A l'unanimité des délégués des deux parties, le jour supplémentaire de congé institué par application de la loi, a été fixé au lundi.

Cet accord sera sanctionné par un arrêté que doit prendre M. Bodenan, préfet d'Ille-et-Vilaine.

UN APPEL DE HENRI BORDEAUX POUR LA JOURNÉE NATIONALE DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE On nous communique

Le 25 avril prochain sera la journée nationale de la Croix-Rouge Fran'aise. Dans tout Paris, dans toute la France, des enfants et des jeunes filles vous en offriront les insignes. Ne les refusez pas, que personne ne les refuse, que tout homme en pare sa boutonnière et toute femme son corsage. Car c'est l'offrande à la blessure, à la maladie, à la douleur, au sacrifice.

Quand le pays souffre, la OroixRouge est toujours là. Lors des inondations de Paris en 1910, j'ai vu les inondés de Passy et de Grenelle secourus dans une cantine improvisée où les infirmières de la Croix-Rouge leur distribuaient des vêtements, des vivres leur cherchaient des abris. Dans la grande guerre, comme j'arrivais à Reims, la Croix-Rouge occupait un poste de secours dans la gare. Je l'ai retrouvée à Pont-à-Mousson proche le Bois-le-Prêtre, à Verdun sous les obus, à Soissons où elle est restée lors de l'avance allemande nulle part, elle n'a manqué. Après la guerre, à Trèves où nous montions encore la garde au Rhin, je l'ai revue à l'œuvre du Soldat. Elle était en Syrie quand j'y suis allé. Elle était au Maroc au temps d'Abdel-Krim, dans Taza menacée Elle y était toujours au temps d'Henry de Bournazel et de nos grandes pages d'histoire maocaine qui ont

achevé la pacification. Et dans mon plus récent voyage en Afrique Occidentale, à Dakar, au Soudan, en Guinée, dans la Côte d'Ivoire, elle organisait ses postes et installait ses infirmières.

Elle n'est pas qu'une œuvre de guerre. Elle n'apparaît pas que dans les calamités publiques. Elle s'est orientée dans la paix vers les œuvres sociales, sanatoriums de tuberculeux, dispensaires d'hygiène sociale, infirmières-visiteuses ardentes à découvrir les maux et les misères cachés, protection maternelle et infantile, colonies de vacances et préventoriums pour la jeunesse centres d'assistance médicale, hygiène rurale, aide aux mal lotis et aux chômeurs, son activité est inlassable. Partout elle poursuit là maladie, l'usure, la douleur.

Comment déployer tant de zèle efficace sans être aidé par tous ? La Croix-Rouge a besoin de tous à son tour. Que les petites oboles du 25 avril saoient innombrables et lui permettent d'augmenter encore son action Nous vivons des heures graves puisque la paix de l'Europe est menacée. Que du moins cette croisade pour combattre ou atténuer les maux de l'humanité provoque à travers toute la France un grand élan généreux

Henry BORDEAUX.

de l'Académie Française.

LE REGLEMENT RELATIF

AUX PASSAGES CLOUTÉS

N'EST PAS TOUJOURS OBSERVÉ Plusieurs de nos lecteurs nous prient d'attirer l'attention des services intéressés sur la non observance, par les usagers automobilistes et piétons, des règlements relatifs aux passapes cloud'empressement avec lesquels sont restés, et mentionnons à ce sujet le peu pectcs, dans notre ville, les arrêtés pris pour faciliter la circulation.

Ne voulant retenir que le point de vue de la sécurité et de 1'intérét général, nous constatons qu'il est regrettable de voir dans notre ville d'aussi fréquentes infractions aux règlements de la circulation.

Un peu plus d'attention et de vigilance, un peu plus de bonne volonté et peut-être aussi de discipline, tel serait le meilleur moyen de faire cesser cet état de chose, cause de danger permanent.

CHANSONS D'ILLE-ET-VILAINE Mlle Simone Morand a recueilli dans un petit opuscule une douzaine de chansons populaires d'Ille-et-Vilaine dont la lecture charmera également les musiciens épris de folklore local et le public. La notation musicale en est exacte et sincère, le texte complet. Grâce à cette diffusion, d'exquises bluettes comme Le Pelo de Betton et La fille aux sept z'amoureux connaîtront. espérons-le, la grande vogue qu'elles méritent beaucoup plus que bien des plates productions modernes. En vente à la librairie de l'OuestEclair, 3, rue du Pré-Botté, Rennes. Prix. 4 francs franco, 4 fr. 25. SECRÉTARIAT POPULAIRE 25, rue dit Pré-Perché

Il n'y a pas de consultations ce soir. CelleS-ci reprendront jeudi prochain, 15 avril, aux heures habituelles. iGommuniqué.)

Une exposition aéronautique à la Foire de Rennes

avec salle de cinéma sonore et parlant

La Fondation des Œuvres Social du ministère de l'Air organise dans l'enceinte de la Foire de Rennes, sous le haut patronage du ministère, une exposition aéronautique avec salle de cinéma sonore et parlant.

Cette exposition sera installée sous un Bessonneau judicieusement aménagé et décoré, et une magnifique façade extrêmement moderne constituera l'entrée de cette exposition.

La Fondation des Œuvres Sociales du ministère de l'Air poursuit ainsi à travers la France une tournée d'expositions où sont présentés des films qui intéressent l'aviation sous toutes ses branches.

Comme en 1935, le comité de la Foire a bien voulu réserver un excellent accueil aux Œuvres Sociales de l'Air et leur donner un endroit parfaitement situé à l'intérieur de la Foire. Le public breton pourra cette année admirer longuement deux appareilsécoles le Morane 315 et le Hanriot 182; un appareil de l'aviation populaire, petit Pottez 60, destiné à mettre l'avion à la portée de tous.

Ces appareils seront installés au milieu des graphiques, particulièrement saisissants, de cartes, tableaux, maquettes, dioramas (entre autres un dio- rama de la défense aérienne) qui complètent judicieusement l'exposition dont le décor très moderne sera des plus réussi.

Quant au programme cinématographique, il est d'un puissant intérêt et nous ne saurions trop insister sur la valeur des films d'aviation qui seront tournés en c permanent Aux récits d'actualités les plus frappants (Raid de Maryse Bastié, Cérémonies en l'honneur de Mermoz, Musique de l'Air, Essais de Rossi, etc.) succèdent les vertigineuses acrobaties de nos grands as, de superbes voyages accomplis sur les confortables appareils de la compagnie c Air-France a, la présentation de nos prototypes, L'école des remous, film exécuté et commenté par l'as du vol à voile, le capitaine Thoret un désopilant dessin animé, L'as des as, avec Mickey aviateur, pour se terminer par le plus saisissant documentaire d'aviation, Atlantique Sud, tourné en l'honneur de Mermoz et consacré tant à l'historique qu'à l'exploitation de notre ligne c France-Amérique du Sud ».

Aussi il semble certain que les visiteurs emporteront un très agréable souvenir de leur passage au pavillon de l'Aéronautique.

Le modique prix d'entrée (2 francs jusqu'à 17 heures et 1 fr. de 17 heures à 19 heures), donnera droit aux séances permanentes de cinéma.

Le produit des recettes est intégrale-» ment versé à la Caisse de Secours de la Fondation des Œuvres Sociales du Ministère de l'Air, œuvre reconnue d'utilité publique et dont les dirigeants se penchent sur toutes les infortunes de la grande famille aéronautique. Et, en raison du double but poursuivi par

cette fondation propagande aéronâutique et aide aux œuvres que le minis-.tère a dû créer pour répondre à une nécessité que le développement de l'aviation imposait, il semblera tout naturel aux spectateurs à l'issue des moments agréables qu'ils auront passés sur l'écran avec nos grands as, de mettre au revers de leur costume la Cigogne de Guynemer, emblème de l'escadrille célèbre, vendue également au profit de l'oeuvre qui secourt tant d'ailes tombées.

Derrière la façade monumentale qui ornera le pavillon de l'Aéronautique, le ministère de l'Air organisera donc cette année, durant la Foire de Rennes, une exposition particulièrement soignée et réussie et que tout le publie breton aura à cœur de visiter.

Les heures d'ouverture de l'exposi-. tion seront celles de la Foire de Ren-, nes.

UNE CONFÉRENCE ÉCONOMIQUE A LA CHAMBRE DE COMMERCE Notre société, inquiète et troublée, recherche, après une crise économique et sociale prolongée, un équilibre qui n'est pas encore réalisé.

Parmi les hommes qui se sont penchés sur ce problème et ont cherché à orienter l'opinion. M. Maurice Olivier, membre du Conseil National Economique. membre du Comité directeur de la Confédération Générale du Patronat Français, président du Comité central de l'organisation professionnelle, a marqué de l'empreinte de ses idées personnelles une importante fraction des milieux dirigeants du patronat français.

Après Paris. Lille, Nancy, Lyon. Marseille, Bordeaux. Le Mans ont aocordé à ses conférences un accueil bienveillant et intéressé et salué de leurs applaudissements l'éloquent exposé de ses idées.

Samedi 10 avril, à 20 h. 45. M. Olivier sera dans la salle des fêtes de la. Chambre de Commerce de Rennes. où il parlera de La situation actuelle et, le patronat comment en sortir ? On peut retirer des cartes individuelles 1° au secrétariat de la Chambre de Commerce de Rennes 2° au bureau du G.F.F.N.O. à Rennes (entre, 9 et 12 heures). 9. rue de la Borderie.

Hier après-midi, M. Plessis. juge d'instruction, a placé sous mandat de dépôt les nommes Tilly Pierre, 23 ans, Leroy Yves-Marie, 35 ans, et Hignette: Joseph 34 ans. tous trois sans profession, ni domicile fixe, qui avaient été, arrêtes par les gendarmes de la bri-. gade de Saint-Aubin-d'AublgjJt polir mendicité en réunion, sur les territoires des communes de Melesse et de Saint» Germ&in-sur-Ille.


LA FETE DU QUARTIER DE L'ABATTOIR

Comme nous l'avons déjà annoncé, les grandes fêtes du quartier de l'Abatloir, placées sous le patronage de 1 Ouut-Eclair, se dérouleront les 10 et 11 avril.

La fête débutera le samedi soir, 20 h. 30, par une grande retraite aux ilambeaux, avec le concours des Trompettes Rennaises.

Dimanche matin, de 9 heures à 19 heures, grand concours de palets chez MM. Dolleu. Biergon, Judéaux, Prost, Blin. Tuai. Bouchet, Girandiere; a 18 heures, concours d'honneur et distn• bution des prix 60 fr., 40, 25, 15, 10, 5 et 5 lrancs. De 9 heures à 16 h. 30. grand concours de boules organisé par 1 Amicale des Lyonnais de ibretagne; a 17 heures finale du concours. A 11 heures concert par un groupe des Trompettes Rennaises. A 14 heures jeux divers, mât de cocagne, casse-pots concours de grimaces, mangeurs de ficelles, etc. A partir de 14 h. 30, grand concours de distance de ballons pour enfants, doté de nombreux lots. Prix de la carte, 1 franc, en vente chez M. Prost, café de l'Abattoir. A 15 h. 30, fête nau'tique organisée par les Régates Rennaises, comprenant plusieurs

courses.

A 17 heures, grande course à pied des garçons bouchers, dotée de nombreux prix Tenue obligatoire veste, tablier et panier de boucher. Les engagements seront reçus chez M. Prost, au prix de 1 franc. A 21 heures, grand bal champêtre par un groupe de musiciens des Trompettes Rennaises clôturera la fête.

Le Comité ne répond pas des accidents.

Le Comité.

MARIAGE

Nous apprenons le récent mariage de Mlle le docteur Germaine Pichot, ancienne interne des hôpitaux de Paris, chef de clinique à l'Ecole de Médecine. avec M. Victor Janton, licencié ès-lettres, professeur au collège de Vitré. La bénédiction nuptiale leur a été donnée dans la dus stricte intimité par M. l'abbé Tenvet, ami de la famille, le lundi 29 mars, à minuit, en l'église Saint-Germain, à Rennes. Les témoins étaient pour la mariée M. le docteur Marquis, professeur de clinique chirurgicale à l'Ecole de Médecine, officier de la Légion d'honneur, et pour le marié M. Prosper Jardin. licencié ès-lettres. pharmacien.

Nous présentons aux nouveaux époux nos meilleurs vœux de bonheur et tous nos compliments à leurs familles. UN SUCCÈS. M André Chochon, ancien élève de l'Ecole des Beaux-Arts de Rennes, a été admis premier sur les dix candidats montés en loge pour le concours de Rome Section Peinture).

Toutes nos félicitations.

PRIX BERTRAND DUHAMEL La Commission chargée de décerner le prix Bertrand Duhamel se réunira dans la première quinzaine de juillet prochain pour examiner les demandes des candidats.

Les arrérages de la donation Bertrand Duhamel sont destinés à constituer des bourses servies des jeunes gens, anciens élèves du Lycée de Rennes, où Duhamel a été élevé, qui, faute de ressources suffisantes, ne pourraient poursuivre ou compléter les études ou les recherches d'ordre supérieur qu'ils peuvent avoir entreprises. La limite d'âge est fixée à 30 ans Exceptionnellement, le prix pourra être donné à un élève au moment de sa sortie du Lycée et n'ayant, par conséquent, pu faite ses preuves, et seulement lorsque cet élève sera désigné par des succès universitaires hors pair ou par la manifestation d'une supériorité incontestée dans un des ordres d'études qu'il a suivies.

Les anciens élèves du Lycée de Rennes, remplissant les conditions ci-dessus énoncées et qui désireraient poser leur candidature, sont priés de faire parvenir, avant ie 30 juin prochain, a la mairie de Rennes, leur demande, accompagnée d'une note détaillée de leurs études accomplies, de leurs travaux en cours, et indiquer la voie qu'ils ont choisie.

Le Maire F. CHATEAU.

Congrès de la Fédération d'Ille-et-Vilaine

du Parti Social Français On nous communique avec prière d'insérer

Maintenu au dimanche 11 avril, le Congres départemental de. la Fédération d'Ille-et-Vilaine du Parti Social Français ne pourra se tenir à Rennes, où il avait été primitivement fixé. Aussi aura-t-il lieu sur le Terre-Plain du château de Laillé.

Nous en rappelons le programme 9 heures: Seance d'études. Rapport sur la situation générale du P.S.F, dans le département rapporteur docteur Y. Doizy. Rapport sur la vie de la côte armement, pèche, tourisme rapporteur Henri Alby. Rap- port sur l'agriculture dans l'Ouest rapport sur les droits du travail programme social du P.S.F.; rapporteur Henri Chapel. Rapport sur la profession organisée rapporteur René Villebrun. Rapport sur les œuvres sociales, Mme Bourrut>Lacouture. 12 heures Grand banquet populaire, sous la présidence du colonel de la Rocque, président du Parti.

25 heures précises Grand meeting privé. Allocution du président du Conseil régional discours d'un représentant du groupe parlementaire du P. S. F. et du président général du Parti.

Pour tous renseignements concer-

Cinéma Familial

La Tour d'Auvergne

Téléphone 42-89

Pierre BLANCHARD, Charles VANEL dans

LES CROIX DE BOIS EN 2me PARTIE

ANNABELLA

Jean MURAT dans

Paris-Méditerranée

AUJOURD'HUI JEUDI matinée à

14 h 15 soirée à 20 h. 30.

SAMEDI, matinée à 14 h. 30

soirée à 20 h. 30.

DIMANCHE, matinée à 14 h. 30

soirée à 20 h. 30.

Location gratuit tous les jours.

de 10 h. à 12 h. et de 16 h. à 18 h.

CINEMA "LE FOYER "^I^Z PASSAGE ALAIN-FERGENT. Tél. 33.87.

A LA SUITE DE NOMBREUSES DEMANDES,

deux grandes reprises

= CLOÎTRÉES = La célèbre réalisation de Robert ALEXANDRE

ET

POIL DE CAROTTE avec Harry BAUR et Robert LYNEN

JEUDI 8 AVRIL. Matinée à 14 heures Soirée à 20 h. 30.

SAMEDI 10 AVRIL. Soirée à 20 h. 30.

DIMANCHE 11 AVRIL. Matinée à 14 h. 30 Soirée à 20 h. 30.

LOCATION LIKKAIRIE BEON 6. rue Nationale. HENNES. Téleph. 41 68.

nant le Congrès, s'adresser ou écrire à M. L. Dein, 10, rue Bertrand, à Rennes. La permanence de Rennes, 15, quai Lamennais, sera ouverte tous les jours de cette semaine de 9 à 12 heures et de 1\ à 19 heures.

Les 29 et 30 avril, le'et 2 mai

LA GRANDE KERMESSE du centenaire de l'Orphelinat de la rue de Fougères

Le jeudi 29 courant, la grande kermesse organisée par l'Orphelinat de la rue de Fougères, à 1 occasion du Centenaire de sa fondation, ouvrira toutes grandes ses portes pour recevoir la foule de tous ceux qui, connaissant cette œuvre éminemment philantropique, voudront lui apporter un appui inaispensable en passant, au surplus d'agréables instants.

Comme à toutes les kermesses, le public trouvera une réception chaleu- reuse à tous les comptoirs quai, plus nombreux que jamais. distribueront à des prix défiant toute concurrence ce que chacun peut rêver d'acquérir.

La kermesse du Centenaire de l'Or- phelinat, qui est le. fruit d'un travail de longue haleine et d'une collaboration nombreuse, connaîtra, nous n'en doutons pas, le succès auquel cette œuvre doit de pouvoir, en dépit de la crise actuelle, subsister et prospérer. A cette kermesse, on trouvera également les mille et un riens qui peuvent embellir le foyer. la maison où, comme l'a dit Henry Bordeaux, on se plait à se reposer dans la douceur des sentiments familiaux, dans la quiétude et le calme au milieu des siens. Les fieurs embellissement de toutes choses, y tiendront aussi une grande place. Les bibelots apporteront leur note précieuse, cette recherche indis-.pensable de la chose oui plaît et séduit.

Cette kermesse du Centenaire de l'Orphelinat de la rue de Fougères est placée sous le signe du pratique, de telle sorte que tout en réalisant une bonne oeuvre, les acheteurs n'aient pas l'impression, en s'en allant, d'avoir gasnillé leur argent.

Comme il serait souhaitable qu'à Rennes. où l'on a si vif le sentiment de l'enrr'aide et l'amour des choses du pays. beaucoup de personnes viennent. les 29 et 30 avril. !«• et 2 mai, faire une promenade rue Jean-Macé, où se déroulera. sous le signe de la Charité, une belle fête de li jeunesse dans une atmosphère de gaieté et d'entrain.

Cinéma LE FOYER Passage Alain-Fergent T. 33.87 PKTHE CONSORTIUM CINEMA Ptrsrirrt

mm BAUR ^s« JULIEN duvmel:^

Jeuiii 8 avril, matinée à 14 heures soirée à 20 h. 30.

Samedi 10 avril. soirée à 20 h. 30. Dimanche 11 avril, matinée à 14 h. 30; soirée à 20 h. 30

LOCATION LIBRAIRIE BEON, 6, rue Nationale, RENNES. Téléph. 41.68. A 14 h. 45 et 20 h. 45 André BAUGE

dans

Rondes des Heures)

AU ROYAL. 22££ Le plus grand succès du moment

UN GRAND AMOUR DE BEETHOVEN HARRY BAUR LES PLUS BELLES OEUVRES DU MAITRE

La plus belle création d'un grand artiste.

Aujourd'hui, deux dernières séances 14 h. 30 et 20 h. 45

SEANCE DE GALA ANNUELLE DES GUIDES DE FRANCE

Les Guides de France donneront leur séance de gala annuelle le dimanche 11 avril, à 14 h. 30. salle des fêtes du collège Saint-Martin, avec le concours de l'Hermine Théâtrale Rennaise, qui interprétera une œuvre charmante 1807, de Mlle J. Vacher et M Bréhu etc. Au cours du spectacle. les guides se feront également applaudir dans un /eu de camp.

Orchestre symphoniaue. buffet

Prix des Dlai.es premières. 5 fr. secondes, 4 fr. troisièmes. 2 fr. Location Librairie Béon, 0.50.

Dimanche 18- avril

REPRESENTATION THEATRALE A TOUTES-GRACES

Le dimanche 18 avril, une représentation théâtrale sera donnée dans la salle des fêtes du Patronage de Toutes-Gràces, I3o, rue d'Antrain, par les artistes de La Bûche ThéâtraLe.

Cette troupe aimée du public rennais a fait choix pour cette séance d'une pièce cul n'a ras été représentée cepuis de nombreuses années à Rennes et oui obtint un grand succès.

Il s'azit du beau drame en 3 actes de Ch. Le Roy-Villars Yvonnik. Cette pièce est d'un intérêt tout particulier puisqu'il s'aait d'un épisode de la chouannerie et aue le héros est un enfant.

En lever de rideau n sera donne une comédie bouffe en un acte Rosal:e Le prix des places pour cette séance a été flxé à 2. 3 et 4 francs. Location à la Librairie Lecomte. 7. place du Palais. Votre Teint.

Un joli visage sans joli teint est un beau paysage sans soleil. La Désincrustation et les Traitements Kuuinstcin sont nécessaires pour conserver votre beauté.

Consultations gracieuses. CENTRAL BEAUTÉ

ï.a c. ludilain-Duparc, RENNES. T. 49.09

le vôtre que Philips a oraa-

nisé son concours de la "page

d'écriture" doté de 75.000 fis

de prix.

Invitez votre enfant â rédiger

sa "page Philips". Il en tirera

une leçon de choses agréable et

peut-être anra-t-i] la chance de

se voir attribuer un des plus

beaux prix du concours.

Formulaires de réponse dtm

a. racine

DISTRIBUTEUR OFFICIEL

PHILIPS

6, Rue Lafayette

39, Avenue Janvier

BON CAFE CIDRE rue très commère. travaillant bien petit loyer, cède urgence cause décès, prix très intéress. S'adresser sur place

82. rue RENNES. VERITABLE

CURE DU MAL soulage la douleur deux

heures après le premier

cachet et supprime rapide-

ment la cause da maL

Toutes Pharmacies 15 fr. la botte Dépôt HUET, Pharmacien

Montaudin (Mayenne) Tél. Il Etude de M MACÈ. notaire a Servon AFFAIRE INTÉRESSANTE A LOUER de suite au bourg de Servon, MAISON propre a tout commerce, notamment au commerce de débit de bolssons.

Ni licence ni fonds à acheter.

Pour tous renseignements, s'adresser au notaire.

Le Code de la Route de Allarj Edition 1936 En vente a la Librairie de L'Ouest- Eclair Envol contre mandat de 4 fr. 75 (Pas d'envoi contre remboursement). C. C. U&

COMITE RENNAIS

DU PREVENTORIUM

« LOUISE DE BRETTIGNIES » Nous avons annoncé la venue du plus célèbre orchestre français de tazz. Vofci quelques renseignements sur cet événe- ment sensationnel. Fred Adlson, vedette des disques et de la radio, se produira au cours d'un grand gala de bienfaisance, le samedi 17 avril, dans les salons de l'Hôtel de Ville.

Cette soirée de Râla sera l'équivalent à Rennes du bal des petits lits blancs. Le public rennais est sW en parricipant à une bonne œuvre, de passer une soirée infiniment agréable.

Nous donnerons demain les détails de l'organisation et la liste des dames pe- tronnesses.

SYNDICAT CONFEDERE des Employés DE COMMERCE, DE BUREAU, DE BANQUE ET D'INDUSTRIE. Le Syndicat Confédéré des Employés de Co:nmerce. de Bureau. ne Banque et d'Industrie de Rennes, invite ses adhérents a assister a la reunion qui se tiendra a la Maison du Peuple, le vendredi 9 avril 1937, a 19 h. 15. Ordre du jour application de la semaine de 40 heurés ouverture des magasins le lundi 26 avril 1937, pour la Foire-Exposaton.

Le Secrétaire A. GARDAN.

LES Trompettes Rennaises. Repetition pour les tromperies ec batteiic, ce soir jeuai a avril, à 20 h. 30, au lieu habituel

A LOUER SUR LES QUAIS Al'à*A»tit.>it,M avec terrasse jardin, 4" étage, 4 pièces, et salle ue bains leau, gaz, elec. cliaun. cent). 4. 500 ir., enarges insigniliantes. Mut net, Expert, place Trinité, 1, à HENNES.

Etude de M' BITOUZÉ, notaire à Rennes, 7. rue de la Monnaie.

.a.

A RE\\ES, 17 rue de la Monnaie VASTE APPARTEMENT de 7 pièces au 3' étage. Libre de suite. Pour tous renseignements, s'adresser au notaire.

Etude de M' LEFEUVRE, notaire à Rennes 10, rue Nationale.

A VENDRE

REZ-DE-CHAUSSEE et ter KTAGE dans bel Immeuble rue Victor-Hugo. Sadresser au notaire. SUIS ACHETEUR

d'un IMMEUBLE de rapport. Paierais comptant. Interm. s'abst. Discrétion assurée. M'écr. HAVAS. Rennes, n" 799 A VENDRE à l'amiable FERME 17 lia. moitié herbage, moitié culture 25 k. Rennes, route Rennes -le Mt St-Michel Rapp. 4 rr. aff. intéres. Rens. et traiter Aussant Fils, expt-géom. Muntoiirs I&V. Etude de M- MACÉ. notaire à Servon. AFFAIRE INTÉRESSANTE A LOUER de suite, au bourg de Servon, MAISON propre à tout commerces, notamment au commerce de débit de boissons.

Ni licence, ni fonds à acheter. Pour tous renseignements, s'adres- ser au notaire.

A VENDRE DE SUITE

dans IMMEIBI.E en <•onstrnrtii.ii BEAU MAGASIN, Centre RENNES avec arrière-magasin et enambre-cuirine Droit d'exploiter Épirerie-Alinieiitatlon. Écrire HAVAS. RENNES N- 601. COMMERCE gros et 1/2 grus. Rapport de 70.000 fr. net

garantis. Sans connais, spéc. Px intér. COMMERCIAL OFFICE.

14, rue de la Monnaie. RENNES.

SES RHUMATISMES

L'AVERTISSAIENT

DE CHAQUE CHANGEMENT DE TEMPS Beaucoup de personnes se passeraient de prédire les changements de temps d'après la recrudescence de leurs rhumatismes. Attaques de goutte, douleur pesante du lumbago, coups de couteaux de la sciatique. maux de reins, toutes ces manifestations de l'arthritisme se réveillent à l'approche des temps froids ou humides.

Contre ces maux qui ont tous pour origine l'excès d'acide urique. il est prouvé que les remèdes habituels (pipérazine) urotropine. salicylate de soude, colchique) n'ont que des effets momentanés ou bien ils sont employés à si faibles doses qu'ils deviennent pratiquement inopérants.

C'est donc rendre service à toutes Ies victimes de l'acide urique empoisonneur que de leur faire connaitre une découverte récente qui a complètement bouleversé toutes les médications antirhumatismales. Grâce à un nouveau produit chimique PUR. le traitement « MAtîEO » (cachets. tisane et baume) est capable non seulement de dissoudre l'acide urique mais d'aller le déloger de tous les tissus musculaires. nerveux, osseux, cartilagineux, dans lesquels s'incrustent 1 ses cristaux coupants préparant ainsi son élimination totale sans récidive possible par un lavage complet des reins et de la vessie Rigoureusement inoffensif pour l'crganisme le traitement « MAGEO n con vient même aux albuminuriques et aux diabétiques. Les résultats que vous en première boite de cachets vous démontreront son efficacité. 12 tr. 75. En vente Pharmacies BOUGEARD. a Rennes: DEP1NCÊ. à Balii-dp-Hretaene: CADIOU, à Cantate AUSSANT. à Fougères TREQUESSER, à Fougères RAYS. a Redon LEROUX, à SalntMalo LAMBERT, à Vitré LEMEE, à Combourc.

Assist. judo Décls. du 6 Janvier 1936. Etude de M' G. PRODHOMME. avoué près le Tribunal Civil de Rennes, demeurant dite ville rue de l'Horloge. 5. DIVORCE

D'un Jugement rendu par défaut faute de constitution d'avoué par la première Chambre du Tribunal Civil de Rennes, le 8 Avril 1936. enregistré et signifié Entre M. Auguste Maillard. demeu- rant à Nantes. 4. rue de la Ville-en-Bois, demandeur M- PRODHOMME, avoué. Et Mme Aline-Madeleine Robert, veuve en premières noces de M. ArthurEugène Delsart. épouse séparée de corps de M. Auguste Maillard, demeurant il Rennes, rue de Chàteaudun, No 14, défenderesse défaillante.

Il appert que le Jugement de séparation de corps rendu par la première Chambre du Tribunal Civil de Rennes, le 8 Mal 1929. entre les époux ROBERT- MAILLARD a été converti en jugement de divorce.

Pour extrait Ci. PRODHOMME.

SYNDICAT ras Otmuras CorrrruRS ̃> Coiffeuses. MM. les ouvriers cou« feurs et coiffeuses de Rennes sont lntttés à assister à la réunion qui a lieu aujourd'hui Jeudi 8 avril, à la Maison du Peuple, à 20 h. 30.

A l'ordre du jour fleurent des que»tions très Importantes dénonciation du contrat collectif discussion sur la convention nattonale rajustement des salaires nomination d'un délégué pour le Congrès du Mans et questions diverses.

En raison de l'importance de cette réunion, on est prié de ne pu s'abstenir.

SYNDICAT DU Bâtiment (section des électriciens) Tous les électriciens sont invités a assister à la réunion qui aura lieu aujourd'hui jeudi 8 avril, a 18 heures, Maison du Peuple, rue SaintLouis.

Présence indispensable.

SOCIETE SciENTiFiQuE DE Bretagne. La réunion mensuelle de la Société Scientifique de Bretagne aura lieu le vendredi 9 avril à 17 h 30, dans l'amphi théâtre de Physique de la Faculté des Sciences de Rennes.

Ordre du jour M. Yardtn, Modification apportée à la méthode de Vohlard pour le dosage des chlorures dans les urines.

Docteur Le Norcy, Les névralgies du plexus brachial d'origine dentaire, a propos d'une luxation de l'épaule. La séance est publique.

GUIDES DE FRANCE. Toutec les compagnies de Guides de France sont invitées à la séance de la V Rennes. dimanche, à 14 h. 30 précises, à la salle des fêtes du Collège Saint-Martin.

Entrée gratulte. pour les guides en uniforme

Scouts DE FRANCE Les cheftaines de la V» Rennes des Guides de France invitent les scouts routiers et louveteaux à leur séance, à Saint-Martin, di.manche 11 avr:l, à 14 h 30.

50 de réduction.

SOCIETE DE PROTECTION DES ANIMAUX La prochaine réunion mensuelle est nxee a dimanche prochain 11 avril, a 10 heures très précises salle des BeauxArts, rue Hoche.

Question principale a l'ordre du jour

nfSMMPRnP sans conn- spéc- Quart, intér. .1. MARTIN, 8, rue la Monnaie, S •̃̃̃̃ DISPOSANT ALTO rech. Heprésentation ou empl. similaird î^mt^ Ecr. Havas, KENNEa, 600 •̃̃̃• VREà poui travaux réseaux. B. T. et 1 branchement. S'adresser LAUNAY. à CHATEALGIRON ll.-et-V.I.

demandé de suite. S'adr. R. LEZ.\X. Fournitures pour ébénistes. 50. rue RE\VES.

JEUNE FILLE bonnes références de» mande place dans commerce. S'adr. j Publicité Générale, rue Rohan, Rennes. ¡ On dem. de Bons FAGOTAS. F. offre Blan.chipser. Beaulieu, q. 1-et-Rance. Rennes. A vendre 10 HP CITROËN 1934. état général parfait. Garage HOUITTE. 6 rue Alphonse-Guérin. RENNES. JANE. Cttuture, 4, rue de Toalouse. RETRAITE ou autre personne libre. un peu d'instruction, pr petit travail. Ecrire HAVAS. RENXES, N° 798. POUR VOUS, MADAME

un superbe magasin à céder, plein centre Rennes, dans lequel vous pourrez exploiter commerce de laine, lingerie, bonneterie, etc Px intér. Voir le Commercial Officie. 14 r. de la Monnaie. RENNES.

Très bonnes POMMES DE TERRE de semence rluck géante et Rosa gd ren- dement S'adr. HAVAS. RENNES 2755. fx de gros Catalogue 3' dem.

1 Station dépannages t" postes. Orrlere 10 r de Fougères Rennes T. 32 70 LUNETTES VEKKES KEPAKA TIONS GILLET, Opticien

6. quai Zola tentre la Poste et le Musée» Prix réduits Travail très sonne

CAUSE AGRANDISSEMENT

tre express, fhnuffe-fau au (ta*, rulsi» nière 1 m. 10. le tout parfait état. BRASSERIE RENAISSANCE, RENNES. CLOTURES BOIS. FER, CIMENT

(Modèles déposes

Treillage!), Grillages, Grilles, Poulaillers. Clapiers, Vollières, Chenils. Tennts. A. LEHON RENNES CAD EAUX pour Communions GRAND CHOIX de

MISSELS à prix sans hausse Belles éditions Mame et Vespéral de Dom-Gaspar-Lefebvre

CHAPELETS

IMAGES

MENUS

Serre-livres Liseuses bronze Ecrins de bureaux Encriers fantaisie Sous-main fantaisie Porteplume réservoir et Porte-mine.

LIBRAIRIE-PAPETERIE

DE L'OUEST-ECLAIR

3. rue du Pré-Botté, RENNES

LOTERIE NATIONALE Le dixième de billet Il tr. Les dix dixièmes assortis 110 fr. LOTERIE MONACO. Billet franca. Adressez-vous à M. LEROY. Tabac* 4. rue de Nemours, à SENNES


Organisation de la fête de printemps fixée au 30 mal à Uftré (concours de pèche, courses. jeux divers, concert, bal. etc. )

M. le Président et les membres du Bureau insistent près des sociétaires et amis des animaux pour leur demander de bien vouloir assister à cette reunion, de façon a permettre la mlse au point de toutes les questions de détail pour cette journée à la campagne.

A l'issue de cette réunion, le secrétaire se tiendra à la disposition des quelques personnes n'ayant pas encore retiré leur diplôme pour le leur remettre. Le Secrétaire générale

Alfred Gauthier.

tOBSÈQUES RFNNTS- Vous êtes prié d'assister au convoi et à la messe d'enterrement de Moasicar

Alexandre BOURTHOURAULT

Ancien encateur

décédé rue St-Malo, 106, dans sa 71. année, qui auront lieu le vendredi 9 avril. à 8 heures du matin, en l'église de St-Aubin. On se réunira à la maison mortuaire. à 7 heures 60.

.L'Inhumation aura lieu au -cimetière du Nord.

De la part des familles Tabarin. Turpln, Peltan. Bidois, ses sœurs, beauxfrères, et de ses ami:

Le présent avis tient lieu de faire-part. RENNES. Vous êtes prié d'assister aux convoi et messe d'enterrement de Monsieur Alexandre BOSCHET Courrier-receveur

décédé à l'Hôtel-Dieu de Rennes, le 6 avril, dans sa 52* année, qui auront lieu vendredi 9 avril, à 10 heures, chapelle de l'Hdtel-Dieu.

Inhumation Cimetière de l'Est.

De la part de Mme Alexandre Boschet, son épouse; de ses enfants et toute la lamille,

Cet avis tient lieu de fane-part.

RENNES MEILLAC MARPIRE. Vous êtes prié d'assister aux obseques de

Monsieur Auguste BLIN

Ancien combattant

décédé en sa demeure. a Rennes, à l'âge de 64 ans. muni des sacrements de l'Eglise qui auront lieu le samedi 10 avril, à 10 heures, en l'église de SaintAubin.

Réunion au domicile, 4. Contour SaintAubin, à 9 heures 50.

Inhumation au cimetière de l'Est. De la part de Mme Auguste Blin, née Plihon. son épouse; M. Joseph Blin. Mme Auguste Blin. ses enfants: Anne. Auguste. Yves et Michel Blin, ses petits enfants; des familles Blin, Plihon, Morel, Cayet et Pousset. ses frères, soeurs, beaux frères, belles-soeurs. neveux et nièces.

Ni fleurs. ni couronnes.

Le présent avis tient lieu de faire-part, MORDELLES RENNES. Vous êtes prié d'assister aux obsèques de Madame HUET

née Aimée ROULLEAU

décédée dans sa 59* année, en son domicile, aux Géraults, en Mordelles, qui auront lieu en l'église de Mordelles. le samedi 10 avril 1937, à 10 heures (heure ancienne i

De la part de M. Huet, son époux; M. et Mme Gérard. M. Albert Huet. ses enfants; Mlle Paulette Gérard, sa petitefille, et de toute sa famille.

Le présent avis tient lieu de faire-part.

LA RICHARDAIS SAINT-MALO PARIS DINARD ROTHENEUF. Vous êtes prié d'assister aux obsèques de

Mademoiselle Zénaide RENAULT

Ex-servante de M. l'abbé Brtsson

pieusement décédée, munie des sacrements de l'Eglise, le 7 avril 1937, en son domicile. villa Notre-Dame de la Garde, à la Richardais. On se réunira à la maison mortuaire le vendredi 9 avril. à 9 heures 45.

De la part de Mme Mainfray, sa sœur, et de toute la famille.

Ni fleurs. ni couronnes.

Le présent avis tient lieu de faire-part. REMERCIEMENTS

RENNES M. et Mme Tissandier, leurs enfants et toute la famille remercient sincèrement toutes les personnes qui leur ont montré de la sympathie pour la perte cruelle qu'ils viennent d'éprouver en la personne de

Mademoiselle Félicité TISSANDIEB. RENNES. M. Godet, ses enfants et toute la lamille remercient bien sln- j cérocnent toutes les personnes qui leur ont témoigné leur sympathie à l'occasinon du décès de

Madame Constant GODET

née Aimée FAUCHEUX

SAINT-MALO SAINT BRIAC. Mme Bugault et ses enfants; les familles Bugault et Fontaine remercient bien sincèrement les personnes qui leur ont témoigné de la sympathie à l'occasion du décès de

Monsieur Guillaume BUGAULT DOL-DE-BRETAGNE. Mme Isi- dore Gallien et sa famille remercient bien sincèrement les personnes qui leur ont témoigné de la sympathie à l'occasion du décès de

Monsieur Isidore GALLIEN

SAINT PERE-MARC-EN-POULET MINIAC-MORVAN-SAINT-SERVAN-SUR-MÉER. Mme veuve Jules Boison. ses enfants et toute la famille remercient bien sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné de la sympathie à l'occasion du décès de Monsieur Jules BOISON

MAYENNE. Mme Eugène Carré et ses enfants: M. et M'nx Charles Humbert et la famille remercient les personnes qui leur ont témoism» leur sympathie à l'occasion du décès de

Monsieur Auguste HUMBERT

et prient celles qui n'aurs'ent pas reçus de faire-part, de bien vouloir excuser cet oubu involontaire.

PIPRIAC. La famille Thomas remercie bien sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné de la sympathie à l'occasion du décès de

Monsieur Auguste THOMAS

HENON. Le maroaU et la marcîitse de Catuélan et leur fus la baronne d'Antm et ses enfants: la comtesse de Montmorillon- le vicomte <•' la vlcom tesse de Lattre et leurs enfants: M et Mme Michel de Tricorne: et leurs enfants: le comte et la comtesse de Kfrgarlou- Mme Anne-Marie Morin sa fidèle compagne durant 43 ans. touchés des témoignages de sympathlf qu'ils ont reçus à l'occasion du décès de

Madame la Marquise DE CATUELAN née Anna DE LA ROCHETHULOS ">mercient du fond du cœu: tous ceux Cm en cette triste circonstance ont Drls part leur douleur

I»EDESATIOS JOCISTE DiLLC-BT-VlLAm. On nous oommunique

Du dimanche 28 mars au dimanche 4 avril, s'est tenue à Pontchateau (LoireInférieure), la seconde Communauté pré-Jociste pour la région de l'Ouest. 130 jeunes écoliers de 11 à 14 rns y participaient, venus de Nantes, Saint-Nazaire, Lorient, Rennes.

La Fédération Jociste d'Ille-et-Vllalne en avait envoyé 30, qui représentèrent dignement leurs camarades d'école. Ce fut une semaine de travail et. de ce fait. une semaine de formation. En effet. dans ces Communautés pré-jocistes. tout concourt à l'éducation des Jeunes éco- liers en vue de leur future vie de tra- vailleurs. Ils ont vécu, pendant cette belle se- ) maine. la réalité de cette vie. Ils ont imité les grandes œuvres des ouvriera. et construit la Tour Eiffel, deux dirigeables. la Ncrmandie, le pont transbordeur de Nantes, ces ouvrages ayant jusqu'à trois mètres de hauteur ou de :ongueur. La solidarité. la fraternité ont régné entre ces jeunes, splendide leçon pour demain. Les Communautés pré-joclstes sont de magnifiques réalisations de la J.O.C.; tout y est adapté à la vie de travail, les jeux comme les parties sérieuses. Elles sont, de plus. des modèles d'orientation professionnelle.

Elles forment, avec le service pré-jociste local, une jeunesse ardente, une jeunesse nouvelle qui se lève. éprise d'idéal, afin de le faire rayonner dans son futur milieu de travail

La Fédération Jociste

d 'ille-et- vilaine.

Paletistes Rekn us. Le Bureau prie tous las joueurs de bien vouloir assister à la réunion générale qut aura lieu samedi prochain 10 avril. à 20 h. 30 précises, salCe Brenaut. 7. boulevard Magenta.

Ordre du jour Compte rendu du délégué à l'assemblée des présidents des sociétés paléttstes à Dinan du 7 mars dernier; correspondance et décisions à prendre' formation des équipes devant participer au concours fédéral à SaintServan le 18 evril questions diverses. Vu l'importance des décisions à prendre, tous les joueurs sont priés d'assister à cette réunion et surtout d'arriver à l'heure

Chauenge Le Bueneron » Vu nn- disponibilité de certaines équipes et les courses de Rennes ayant lieu dimanche prochain. le Challenge est reporté au 25 courant, et la septième manche se fera ce Jour sur le terrain de M. Four- nel, i Maurepas. Dimanche prochain 11 avril, entrai- nement sur le terrain du camarade Le-: lièvre, 68, rue Pau:-Féval, sur terre et sur planches, de 9 heures à midi. Nota. Le secrétaire n'étant pas disponib :e samedi prochain, prie le tréso- rier de bien vouloir prendre la charge de la réunion. FEDERATION NATIONALE DES TRAVAIL- LEURS DES Chemins DE FER. (section des veuves des cheminots retraités sont in- vitàs à assister à la réunion extraordi- naire qui aura lieu aujourd'hui, à 18 heures, à la Maison du Peuple, 10, rue Saint-Louis.

Meeting par M. Le Guen. ancien secrétaire de l'Union Etat Qui exposera nos revendications pour les retraites. AMICALE DES ANCIENS Combattants ET VICTRUES DE LA GUERRE DES CHEMINS DE FER DE L'ETAT. La section de Rennes se réunira en assemblée générale le dimanche 11 avril. à 9 h. 30. au Palais Saint-Georges, salle de l'Entresol. Tous les cheminots anciens combat- tants et victimes de la guerre sont cor- dialement invités à assister à cette réunion.

Le secrétaire CORBE.

Comité DES FErES DU QUARTIER DE LA rue DE VERN. C'est le samedi 10 avril à partir de 20 h. 30, qu'aura lieu dans la salle des fêtes du Café Louazel, à Bel-Air, la soirée dansante donnée par le Comité des Fêtes du quartier de la rue de Vern.

Rassemblement Universel POUR LA PAIX. On nous communique Les délégués de toutes les organisa- tions sincèrement attachées è la cause de la paix sont invités à assister à l'as- semblée privée d'information qui aura dieu samedi prochain 10 avril, à 20 h. 30 au Palais Saint-Georges.

M. Charles Roth. délégué du Comité français du R.U.P. y narlera de l'activité du Rassemblement Universel pour la Paix.

Le Comité provisoire

d'organisation du R.U.P.

ETAT CIVIL DE RENNES Naissances

7 avril. André Jeffrard, 3. rue Motte-Fablet; André Noël, 229, rue de Fougères.

DÉCÈS

7 avril. Alexandre Bourtouroux, 71 ans, encaveur, célibataire, 106. rue Saint-Malo Jules Onen, soldat de 2e classe au 129, R. I., célibataire. 12. rue Samt-Louis Marie Jamet, 58 ans, domestique, célibataire, 108, rue de Paris; Mme Gavtler, née Radenac. 70 ans, Hôtel-Dieu Alexandre Boschet, 51 ans. courtier, marié, Hôtel-Dieu.

COURONNES MORTUAIRES, Rennes BROSSAULT. Cirier, rue de Montfort CONVOIS MORTUAIRES

Du 8 avril

8 heures M. Chardron, boulevard Cleunay, St-Sauveur, Nord.

8 heures Mme Guéguen, rue de Nantes. 82, Toussaints, Est.

10 heures M. Barbé, rue de Chatlllon, 7, Sacrés-Coeurs. Est.

10 heures M. Anger, rue St-Hélier. 68. St-Héller, Est.

10 heures Mme Gautier. Hôtel-Dieu, Nord.

14 heures M. Pedron. Hôtel-Dieu, Nord.

14 heures M. Onen, Hôpital militaire. gare Etat.

CORPS-NUDS

CONTRIBUTIONS INDIRECTES Le contrôleur principal de Janzé se tiendra vendredi 9 avril, à la mairie, de 10 heures à 11 heures (heure légale) pour le recouvrement des taxes à la production 2 et 6 taxe d'abatage et impôt sur les voitures automobiles. VIECX-VY-SUR-COUESNON FETE DE L'ASCENSION DE BRAIS. La fête traditionnelle de l'Ascension au village de Brais aura lieu comme par le passé. Cette fête tombe le 6 mai.

Un programme de choix est élabore et sera communiqué prochainement. VEZIN-LE-COQUET

DISTRIBUTION DE LOTS. VoicI la liste des numéros gagnants de la dis: tribution gratuite de lots

67 68 81 87 91 124 132 194 222 367 395 413 420 423 475 499 520 538 572 591 653 683 704 709 715 723 770 807 819 848 865 937 962 982 1050 1073 1104 1121 1145 1151 1155 1194 1234 1268 1281 1288 1289 1294 1309 1312 1313 1339 1375 1406 1427 1436 1441 1453 1454 1462 1492 1493 1501 1514 1541 1543 1556 1585 1707 1712 1.59 lï6J 1763 1773 1794 1815 1842 1843 1865 1396 t 1914 1944 1959 198» 2031 205? 2054 2177 2128 2137 2155 2177 2!B9 2191 219-5 2211 2217 2::i9 2308 2311 2311) 2381 2400 2421 ata4 2510 2bl7 2532 2655 2691 2708 2ïiS

2760 2785 2788 2876 2881 2910 2947 2976 Les lots pourront être retirés à la mairie tous les Jours, de 11 heures à midi et de 16 heures & 17 heures (heure ancienne). Les lots non-réclames avant le 20 avril, resteront propriété du Comité des têtes.

JANZË

Grande manifestation

artistique et sportive

Nous apprenons que le Challenge Théâtral et le Concours de Gymnastique de la Fédération des œuvres laïques d'Ille-et-Vilaine auront lieu 4 Janzé le dimanche 18 avril.

En voici le programme

8 h. 30, salle des Fêtes de l'Amicale et à 1 école publique de garçons concours théâtral.

9 heures, place du Champ de Foire Concours de gymnastique.

9 h. 30 Défilé des sociétés et des enfants des écoles, dépôt d'une gerbe au Monument aux Morts.

11 h. 30, à la salle de l'Hôtel de Ville Vin d'honneur.

12 heures, pavillon central des Halles grand banquet par souscription. 14 heures Cour de l'école publique des filles Fête de la Jeunesse avec le concours des gymnastes et de la section féminine du Cercie Paul-Bert. 20 h. 30, salle des Fêtes de l'Amicale grand gala artistique avec le concours des meilleures sociétés régionales. La location des places est ouverte chez Mme Lefeuvre-Ronsin, rue Nationale. La musique de l'Amicale laïque, les tambours, clairons, fifres et l'orchestre du Cercle Paul-Bert se feront entendre au cours des diverses manifes- tations.

Cartes de banquet. Le prix en est fixé à 10 fr. On est prié de se faire inscrire avant le 14 avril, chez M. Louvel, président de l'Amicale laïque. Un garage pour les automobiles sera aménage place des Halles.

RÉDACTION 10, boulevard Jean-Jaurès (Tel 3-Ot. ntPOT CENTRAL 1(L me du Tribunal.

AUJOURD'HUI

A 14 heures, matinée au Famllia Alerte et L'Ange des Ténèbres.

Au Peuple La petite sauvage.

A 20 'h 30, réunions de ouart.ers pour la fête du 20 juin, boulevard de la Gare. Epiciers de la ville.

A 20 h. 30, à l'Etoile César. Rue Jean-Jacques-Rousseau l'assemblée des syndiqués de la chaussure. Geste de sofidarité et de reconnaissance.

Il y a moins d'une semaine, le Syndicat Général de la Chaussure lançait un appel en faveur des bons vieux et vieilles qui sont devenus, sur leurs derniers jours, les pensionnaires de l'hospice Saint-Louis.

Au cours d'une assemblée générale des délégués d'usines, l'idée avait été précisée et la résolution unanimement prise une collecte serait faite dans toutes les usines

Elle touche à son terme et la somme recueillie doit apporter un peu de douceur à ces 113 anciens travailleurs. Ce n'est pas dévoiler un secret que d'indiquer dès maintenant que la part de chaque bénéficiaire sera coquette. C'est au cours d'une réception dans io caiio rfoc fptps de l'Alliance dans

que seront réparties les oboles. L'idée qui a présidé à ce geste de tous les ouvriers et ouvrières de nos usines fougeraises est de celles qui va- lent mieux que les éloges qu'on peut leur attribuer officiellement.

« Les vieillards de Saint-Louis que toute société locale a soin d'ailleurs d'unir chaque année à sa fête ont connu de dures époques. Leur vie a éte surtout escortée de restrictions ils furent du temps des 12, 14 et même 16 heures de travail journalier, et des salaires minimes. Les jeunes en 1937 profitent d'un état de choses réajusté. I Tout n'y est point parfait, sans doute, mais le travailleur connait toutefois le bénéfice des allocations familiales, des assurances sociales, des congés payés, des contrats collectifs et enfin de la semaine de 40 heures.

c C'est donc à la fois la solidarité ouvrière et la reconnaissance qui a guidé la main des quêteurs à travers les usines de 1937. »

Le vin d'honneur auquel sont samedi conviés les vieillards de Saint-Louis a ainsi la valeur d'un bien émouvant symbole.

Il reste entendu qu'une délégation du Syndicat Général de la Chaussure se rendra au chevet des pensionnaires de l'hospice qui ne pourront faire le déplacement.

LE VISAGE DE LA VILLE a J'IRAI REVOIR.

Les fougerais de Paris, dont l'Amicale vient d'entrer dans sa quatrième année, se proposent un bref retour au pays natal lors des fêtes de la Pentecôte.

Leur premier désir était de ne faire qu'au 20 juin cette visite et d'y applaudir la magnificence de la fête des Fleurs. Mais les organisateurs n'ont pu réaliser leur rêve.

Jusqu'au lundi 3 mai, les inscriptions sont reçues au prix de 70 francs pour les sociétaires et 80 pour les nonsociétaires. Le départ aura lieu à 8 h. 30 à Montparnasse et l'on apercevra à 15 heures les toits frais de l'Ecartelée et le terminus..

AU THÉATRE DE LA NATURE

Le directeur du Théâtre de Rennes, M. Cayol, qui sut voilà deux ans tirer avec un artistique et ingénieux à-pro- pos, un parti inattendu de notre immense scène du Château, est revenu cette semaine à Fougères.

Entouré des personnalités du comité MM. Lesongeur, Ch. Guizien, Durand, Bertrand, etc. il étudia la mise en scène vaste et originale qui mettrait en valeur aussi bien le vieux Faust, de Gounod, que notre théâtre de plein air.

Un plancher de dimensions importantes est exigé par les évolutions de ces 23 ballerines de l'Opéra.

Des tableaux comme celui du jardin, trouvent leur véritable expression en ce décor d'arbustes la kermesse n'en prend que plus de vie vrai et d'ampieur.

Tout l'ensemble de la mise en scène n'est cependant qu'esquissé L'acte de l'église aura. sous le feu de projecteurs et parmi les chœurs une allure toute personnelle avec une niguille de clocher surgissant des toulïcs d'arbres du fond de la scène.

Heureux gages de beauté que ces recherches qu: doivent assurer aux représentations du Château de Fougères leur renom. Et pour cela nul détail n'est négligeable. Artistes comme les noms entrevus des Nespoulos, Cabanel. etc. etc. prouvent aussi que rien n'est ni^ltsé

JOURNÉES DE REPOS

A l'instar de l'industrie de la chaussure, le commerce de détail va connaître la « semaine de 40 heurts à.

Ainsi, semble-t-il, au samedi sans si- rênes d'usines correspondra un lundi aux magasins clos.

Demain, vendredi, à 14 heures, tous les commerçants de la cité scelleront leur accord en présence de M. l'Inspecteur du travail.

Le visage de la ville en connaitra un nouveau changement. Le rythme de la vie se modifiera.

On prendra de nouvelles habitudes. Nos voisins d'Angleterre ont depuis longtemps voué leur journée du dimanche à un total suspens de toute activité.

A Fougères, on optera pour le lundi, puisque la loi prévoit pour les employés du commerce deux jours de suite de repos (le dimanche compris. évidemment).

L'unanimité s'était faite entre patrons et ouvriers de la chaussure sur les modalités d'application avec les cinq journées de huit heures.

Nous voulons penser qu'il en sera de même dans le commerce. Le décret visant l'alimentation n'est d'ailleurs plus éloigné et la réglementation uniforme supprimera toute concurrence déloyale.

SYNDICATS & SOCIÉTÉS A LA MAISON DU PEUPLE

Elections prud'hommales. Tous les travailleurs sans distinction de corporation sont invités à se présenter à la Maison du Peuple pour les inscriptions sur les listes d'électeurs prud'hommaux, lesquelles doivent être closes le 20 avril.

Il s'agit de ceux qui ne sont pas encore inscrits, et pour les deux sexes, avec l'âge minimum de 25 ans. Les inscriptions sont reçues jusqu'au 19 avril au soir.

Cotisations. En raison de 1 application de la semaine de 40 heures, la cotisation aura lieu le samedi matin de 8 heures à midi.

SYNDICAT DES EMPLOYtS (C.F.T.C.)

Réunion des employés de banque de la ville de Fougères demain vendredi à 20 h. 15, salle J. Allain, rue Jean- Jacques-Rousseau, pour l'application de la semaine de 40 heures.

LA FÊTE

DES EMPLOYÉS DE COMMERCE Dimanche prochain, la jeune Amicale des employés de commerce de Fougères organise son banquet annuel dans les salons de l'hôtel GuillaumeCotin.

Ces joyeuses il est facile de le prédire agapes, réservées aux membres de l'Amicale, seront suivies d'une sauterie.

Nul doute que cette journée de bonne camaraderie n'obtienne le succès qu'elle mérite. Il suffit, à ce pro- pos, de rappeler les bonnes heures du banquet de ¡'an passé et l'entrain qui s'est manifesté au premier bal que l'Amicale organisa à la Mairie. ASSEMBLÉE GENERALE AUX SYNDICATS PROFESSIONNELS Ce soir à 20 h. 15 se tiendra au siège, rue Jean-Jacques-Rousseau, l'assemblée générale des ouvriers en chaussures des Syndicats chrétiens. Ordre du jour compte rendu moral et financier explications pratiques sur les nouvelles lois sociales.

FÊTE DU 20 JUIN REUNIONS Ce soir, à 20 h. 30, au garage Renault, réunion du boulevard de la Gare. A la même heure, au Syndicat d'Initiatives, réunion des épiciers de la ville.

SYNDICAT GENERAL

DU BATIMENT,

BOIS ET MATÉRIAUX

DE CONSTRUCTION

Le secrétaire rappelle aux camarades que la cotisation mensuelle se fera samedi prochain, a la Maison du Peuple (salle habituelle) de 14 à 17 heures. Pas d'abstention.

Il rappelle également que tous ceux qui ne reçoivent pas à domicile notre organe Le Semeur n'oublient pas non plus de se faire inscrire pendant la permanence. (Communie.)

MUTATIONS DE PROPRIÉTÉS FONCIÈRES. Programme de la tournée

Saint-Brice^n-Coglès, le 4 mai 1937, à 9 heures Coglès le 13 avril, à 9 heures La Sellc-en-Coglès, le 14 avril, à 9 heures Le Chàtellier. le 16 avril, a 9 heures Montours, le 20 avril, à 9 heures Saint-Etienne-en-Coglès, le 21 avril, à 9 heures Saint-Germain-enCoglès, le 23 avril, à 9 heure SaintHilaire-des-Landes, le 27 avril, à 9 heures Saint-Marc-le-Blanc, le 28 avril, à 9 heures.

MAIS CE N'ÉTAIT PAS ELLE A maintes reprises dans les poulaillers et clapiers du Chemin Poulet et du boulevard Edmond-Roussin on a eu a déploier. cas jours passés, la perte d'une cinquantaine de tendres animaux. Ils furent victimes d'un chien. I Aussi crût-on avoir découvert le cou-

une chienne qui gitait comme abandonnée dans le terrain de la Chesnardière et venait de mettre bas cinq petiots. L'animal identifié a été rendu à son propriétaire, un rentier des Cotterets. Mais l'enquête devra se poursuivre, car la bête dévastatrice du Chemin Poulet ne correspond pas au signalement de celle trouvée a la C.nesnardière.

UNION DES PATRONAGES D1LLE-ET-VILAINE. Les sociétés devant prendre part le dimanche 11 avril prochain aux épreuves de classement individuel par degrés, sont avisées que celles-ci commenceront à 8 h. 30 précises au siège du a Drapeau de Fougères ». 15. rue Rallier, à Fougères. Le saut en hauteur demandant beaucoup de temps, il est nécessaire que les concurrents se présentent à l'heure indiquée

SAINT-ETIENNE-EN-COGLÈS « PÊCHEUR D'ISLANDK C'est samedi prochain à 20 heures et dimanche en matinée à 16 heures et en soirée a 20 heures (heure ancienne) que sera projeté sur l'écran du patronage le beau film « Pécheur d'Islande » d'après le roman de Pierre Loti, avec Yvette Guilbert. Thomy Bourdelle, etc.

Le programme est complété par les actualités et une comédie burlesque i Le Gros Lot ou la veine d'Anatole » avec le fameux Fernandel.

LA CHICANE AU VILLAGE. Mme Loysance Marcel, née Tuai Ma-

rie, cultivatrice au village du Gué M»» rel, en Saint-Marc-le-Blanc, a port* plainte à la gendarmerie de SaintBrice-en-Coglès, pour avoir été frappée le 2 avril dernier par le nomma DouagliL Eugène, âgé de 22 ans, tailleur de pierres au village de la Dauvinière, en la commune de SaintEtienne-en-Coglès.

La gendarmerie enquête

MONTOURS

DEUIL. Ce matin seront célébrées les obsèques d'une sympathique personnalité de Monteurs, M. r-ierre Bodin, qui fut longtemps maire de 1a pittoresque petite commune.

Nous prions Mme Bodin et toute la famille éprouvée par ce deuil d'agréer nos condoléances,

St-GEORGES-DE-REINTEMBAULT ETAT CIVIL. Naissances ManeAnge Rebillon, à Roufngné Léont:ne Viel à Landehoux Thérèse Michel, au Pas André Gasnler, aux Perriéres; Cécile Boulanger, à Basse-Champagne; Yves Legendre, au Plessis-Breton Claire Maigné, à Bel-Orient Jean Cordon, à la P.enaizièrs

Mariages Francis Bourasset, cultivateur à Saint-Georges-de-Reintembault. et Angèle Bindel. cultivatrice à SaintGeorges-de-Reintembault Louis Coupé. cultivateur à Saint-Georges-de-Reintembault, et Marie-Louise Leblanc, cultivatrice à Saint-Georges-de-Reintembault. Décès Pierre Battais. 2 ans, à la Couvrie Rosalie Deschamps. 55 ans. à la Piais: Odile Hayère, 2 ans, au bourg, rue de Fougères Gabrielle Gérard. 1 au. à la Gilberdais.

AUJOURD'HUI

20 heures, patronage Saint-Martin, soirée théâtra:e L'Appel du Silence. 20 h. 30, Cinéma-Palace Les Mystères de Paris. Poupée Blonde.

Les abus de confiance

d'un mécanicien de Vitré Le nommé « Le Matelot u mécanicien domicilié 22, rue du Rachapt à Vitré dont nous avons conté les exploits à Saint-Pierre-la-Cour. où, en compagnie de camarades qu'il entraina, il déroba de l'essence, est l'objet d'une nouvelle enquête.

En effet, Le Matelot se présenta le 31 mars, vers 7 heures du matin, chez M. Savin René, mécanicien, rue de Rannée, à La Guerche-de-Bretagne. Se disant chauffeur d'une maison d'automobiles de Paris, il déclara que son camion, chargé de riz, était reste en panne à 7 kilomètres de là et qu'il venait emprunter une motocyclette pour retourner près du-dit camion et aller chercher un tracteur de dépannage. M. Savin accepta en notifiant que l'engin devait lui être rendu à midi. Depuis, le brave homme n'ayant jamais revu Le Matelot porta plainte. M. Savin n'aurait sans doute jamais pu rentrer en possession de sa machine, si Le Matelot n'avait pas eu à se rendre à Vitré pour être interrogé au commissariat de police au sujet du vol d'essence.

Il y vint en moto et comme il ne possédait ni permis, ni carte grise l'enein fut saisi.

Interrogé par la gendarmerie de Vitré au sujet de la plainte du mécanicien de La Guerche, Le Matelot reconnu avoir raconté une histoire à celui-ci pour avoir une motocyclette qui lui permettrait de se rendre à Nantes, où l'appelaient des affaires personnelles. Mais il prétendit que son intention était de la rendre.

Entre temps, les enquêteurs apprirent que cet intéressant personnage avait fait une autre dupe à La Guerche-de-Bretagne. Le 30 mars au soir, il vint chez Mme Bodard, hôtelière, place du Champ-de-Foire, où il se restaura et prit une chambre. Il raconta l'histoire du camion en panne et le lendemain matin il déclara à l'hôtesse qu'il allait télégraphier à son patron pour demander de l'argent, puis il partit sans payer et ne revint plus. Office municipal

de placement gratuit

On demande Bonnes à tout faire pour environs de Vitré connaissant cuisine bourgeoise apprenti menuisier filles de salle exprérimentées pour Vitré ou environs ouvrier tailleur apprenti serrurier bon vendeur confections avec permis de conduire bonne domestique de ferme apprenti pour le commerce ouvrier peintre pour environs de Vitré jeune domestique de ferme femme de chambre coupeurs ou coupeuses en fourrure caissière dactylo pour Vitré, très bonnes références jeune bonne pour Vitré. L'Office dispose de Bon chauffeur poids lourds employé de bureau jeunes filles pour bureau ou commerce jeune pâtre bonnes à tout faire femmes de ménage à l'heure ou à la journée bons ouvriers peintres ouvrier zingueur sortant d'apprentissage ménage pour basse-cour.

SOCIETE DE TIR « L'UNION a VITRÉ. Classement annuel établi sur 7 tirs dans les positions réglementaires (2 debout, 2 à genou, 2 couché et 1 sur silhouette, 42 balles 396 points maximum).

Série hors concours. MM 1. L. Pas. quet, 42 balles. 271 points 2. Emile Favereaux, 40 balles, 258 p. 3. Alphonse Lorier. 39 balles, 251 p. 4. Paul Marqué. 21 balles, 113 p.

Première catégorie. MM. 1. Georges Kermanonet, 40 balles. 251 p. 2. Louis Pannier, 35 balles, 201 p.; 3. Jean Hubert, 35 balles. 188 p. 4. Francis Lesénéchal, 35 balles, 185 p. 5. Maurice Loyzance, 36 balles, 183 p.: 6. Jean Fréreux, 35 balles. 176 p. 7, Alphonse Herve, 32 balles, 128 p. 8. Etienne Martin, 22 balles, 123 p. 9. Alfred Beaupuis. 21 balles, 107 p. 10. Charles Henry, 17 balles, 98 p. Noxe. M. Kernaonet classé no 1 première catégorie, fera partie de la série hors-concours en 1938.

j Deuxième catégorie. MM. 1. René I Leriche 29 balles. 142 p. 2. Albert Hervy 32 balles. 128 p. 3. Paul Rivière 25 balles, 101 p.: 4. Louis Gallon 5 Louis Guérin.

AU PALACE. Cette semaine

à 20 h. 30, dimanche 11 avril à 15 a, un grand film français, une grande œuvre. Constant Rémy, Lucien Baroux, Henri Rollan, Madeleine Ozeray dant Les Mystères de Paris, d'après le célèbre roman d'Eugène Sue, avec Lucienne Le Marchand. Raoul Marcov Marthe Musine, Marcelle Geniat, Raymond Cordy.

Une charmante comédie Pompée blonde.

MARIAGE. Hier matin à 11 heures était célébré, à l'église St-Martin, le mariage de Mlle Yvonne Touzë, fille de M. Touzé, directeur particulier d'assurances à Vitré, conseiller municipal, et de Mme, avec M. Ernest Boisramé, directeur particulier d'assurances a Chàteaubourg.

La messe nuptiale et la bénédiction. furent dites par M. l'abbé prioul. vicaire à Saint-Martin. Pendant l'office, une partie musicale fut assurée par Mlle de Montcuit et M. Marcel Vétillard, artistes réputés, qui interprétèrent avec talent la première, au vios Ion deux morceaux de Stradella, le second, deux beaux chants, Notre Père de Busser, Panis de Fauchey. Les grandes orgues, tenues par M. l'abbé Reussard, firent entendre leurs voix majestueuses.

Le gracieux service d'honneur était assuré par Mlles Petrel Y.. Régnier M, Charpentier J., Chauvin Y., qu'accompagnaient MM. B. Touzé, E. Touzé, E. Riguord, B. Lefèvre.

A l'issue de la cérémonie religieuse, i la grande foule d'amis qui se pressaient dans le sanctuaire se rendit à la sacristie, où les jeunes mariés furent félicités.

Nous sommes heureux d'offrir aux nouveaux époux notre vive sympathie et nos vœux de bonheur.

A LA GARE. Tous les agents de la gare sont instamment priés de se réunir vendredi prochain 9 avril, au Café des Voyageurs, rue Garengeot, à 19 h. 45 pour le vin d'honneur d'adieu offert à M. Cranet, sous-chef de gare nouvellement retraité. Présence indispensable. (Communiqué.)

PALET VITRÉEN. Dimanche prochain 11 avril aura lieu le concours gratuit sur terre à 18 mètres, pour tous sociétaires seulement, au café Bruneau, à la Boule-d'Or.

A l'occasion des foires Saint-Georges. il sera ouvert un concours sur planche pour tous sociétaires et amateurs de palets. Ce concours ouvrira le dimanche 11 avril, place de la Gare, et sera doté de 300 francs, dont un premier prix de 100 francs, et se continuera les dimanches 18 et 25 avril. Clôture le 2 mai Le dimanche 2 mai, il y sura le challenge que nous avions organise l'année dernière à disputer de nouveau entre équipes de 5 joueurs. Toutes les communes des environs peuvent y prendre part moyennant un engagement de 1 franc par joueur. Nous donnerons des détails plus précis prochainement.

« L'APPEL DU DESERT » AU PATRONAGE SAINT-MARTIN. Cette séance de gala qui doit avoir lieu dans notre belle salle ce soir, à 20 h. 15, est 1 assurée du plus grand succès.

Les échos nous parviennent des brillantes représentations que donne en ce moment la troupe Henri Lefèvre, confirment nos espérances et nous sommes heureux, pour clôturer la saison 1936-1937 de fournir au public viréen un spectacle de premier choix. Cette œuvre en 6 tableaux comporte 6 décors spéciaux c'est dire que le cadre sera digne de ce drame grandiose.

Se hâter de retenir ses places chez M. Bouquay. place de la République. S'il en reste, on pourra s'en procurer ce soir, à 19 h. 45, à l'entrée de la salle.

LA GUERCHE-DE-BRETAGNE

AVIS DE LA MAIRIE. Il est actuellement procédé à la revision des listes électorales à la Chambre des Métiers. Les demandes d'inscription des artisans maitres et compagnons nouvellement domiciliés dans la commune seront reçues au secrétariat de la Mairie jusqu'au 20 avril dernier délai. CINEMA. Dimanche prochain 11 avril, à 15 heures et à 20 h. 30, à la salle des fêtes, avenue de la République séances de cinéma. Au programme Fanfare d'Amour, complément d'usage et actualités cariantes.

MARCILLC-ROBERT

ETAT CIVIL. Publication de martape. Jacques Delmer. mécaniciendentiste, 9, rue Coq-Héron, Parts. Pt Madeleine Chevrier coutur:ère, demeurant 81. rue Delayrac, à Fontenay-souaBois (Seine), et domiciliée à MarcilléRobert.

RETIERS

A LA JEANNE D'ARC. Dimanche prochain 11 avril, aura lieu le match retour entre les mariés et les célibataires de la Jeanne d'Arc. Au cours de ce match, les joueurs de l'équipé pret jajèxe tacpu-fist tas breloques qui laor


ont été décernées à la suite de leur victoire dans le championnat des patronages (3° série).

Le soir, un banquet, servi chez M. Francis Lecas, place des Halles, réunira les joueurs, ainsi que les membres honoraires et leur famille Prière de se faire inscrire au directeur de la Jeanae d'Arc avant ce soir, dernier délai. COMITÉ DES FÊTES. Ce soir, à 20 heures (heure ancienne), réunion des membres du Comité des fêtes et des commerçants à la Mairie pour le compte rendu de la fête du lundi de Pâques.

MONTEKFIL

ARRESTATION. En vertu d'un extrait de jugement, les gendarmes de P:élan-le-Grand, ont mis en état d'arrestation. le nommé Jean Salmon. âgé de 68 ans. cultivateur, demeurant à la Bretonnais, en Monterfil, lequel a été conduit à la maison d'arrêt de Rennes, pour purger une peine d'un jour de prison, qui lui avait été infligée pour récidive d'ivresse.

TREFFENDEL

UN VELO VOLE EST RETROUVE. Dimanche dernier, 4 avril. vers 21 heures. M. Danda, carrier, demeurant à la Bigotais, en Plélan-le-Grand. qui était accompagné d'un camarade, avait déposé son vélo à la porte du débit, exploité par M. et Mme Va'.entin Méhault, au bourg de Treffendel, et tous les deux étaient rentrés consommer au débit

Après un certain temps, les deux consommateurs sortirent du café et eurent la désagréable surprise de constater que la bicyclette de M. Dando avait disparu. Après quelques recherches effectuées le soir et le lendemain, qui restèrent vaines, M. Dando se décida à porter plainte à la gendarmerie de Plélan-le-Grand, qui aussitôt ouvrit une enquête, au cours de laquelle les gendarmes ne tardèrent pas à porter leurs soupçons sur un nommé Gillet Albert. 38 ans, ouvrier agricole, sans domicile fixe, mais originaire de Monterfil. qui avait été aperçu le dimanche soir en état d'ivresse et le lendemain matin avec une bicyclette à la main.

Dans l'après-midi du lundi, le vélo fut ramené par Gilles, au domicile de M. Dando, oui fut heureux d'en reprendre possession. Nous croyons savoir que malgré cela Gilles n'a pas avoué son larcin, mais néanmoins il s'est vu gratifier d'un procès-verbal pour ivresse.

PLELAN-LE-GRAND

A QUI ? Les gendarmes Lemichel et Clavet, de service en ville, ont trouvé samedi dernier, aux abords du marché aux porcs, une montre homme renfermée dans un boîtier, qu'ils se sont empressés de remettre au secrétariat de la mairie, où son propriétaire est prié de la réclamer.

QUEDILLAC

S U I T E MORTELLES D'ACCIDENT. Nous apprenons qu'à la suite de l'accident dont a été victime, il y a quelques jours, M. Galland Edouard, manœuvre, et dont nos lecteurs ont été informés car l'OuestEclair de mardi dernier, est décédé à son domicile des suites de ses blessures.

A sa famille, nous adressons nos sincères sentiments de condoléance. ROMILLÊ

SÉANCE RÉCRÉATIVE. Dimanche 11 avril, séance récréative au Patronage. Au programme Gosse de misère, grand drame d'actualité sociale, donné par le groupe théâtral des Volontaires ». Lever du rideau 16 heures.

COETQUIDAN

AVIS DE TIRS DU 8 AVRIL 1937. De 5 h. 30 à 17 heures, tirs d'artillerie exécutés par le 10* R. A. D. et le 35S' R. A. L. P., de 13 heures à 17 heures, route nationale barrée entre Beignon et Campénéac et vice-versa. Pendant la durée de ces tirs, détour de la circulation au nord par le Pont du Secret, Paimpont, Beauvais, Trécesson. Campénéac au sud, par le Poteau, le Plessis-de-Beigno'.i, Saint-Malo-de-Beignon, Bellevue-Coëtquidan, Guer. Augan et Porcaro.

Toute la journée, et sans aucune pause, neutralisation absolue des chemins et routes situés au sud de la R. N. no 24.

MONTAUBAN

LA NOUVELLE MAIRIE A la suite de la démolition de la mairie, décidée par le Conseil municipal et de la reconstruction d'un nou- veau bâtiment plus spacieux et plus confortable, sur l'emplacement même de l'ancien bâtiment: c'est-à-dire en plein centre du bourg. sur la place principa'e les travaux de reconstruction étaient commencés au début de janvier et se sont poursuivis pendant quinze jours environ.

Actuellement, les fondations ne sont sor ties de terre que sur certains endroits et depuis plus de trois mois le chantier abandonné- donne aux pas- sants et aux habitants l'aspect d'un lieu de tristesse, madriers, planches, sacs de chaux. de ciment, tas de pierres, de mortier non utilisé, etc., sont épars un peu partout.

Les causes de cet arrêt subit des travaux sont de plusieurs sortes, nous at-on affirmé. D'abord la subvention demandée à l'Etat n'aurait pas été faite dans les conditions prévues, de là grand risque de ne pas l'obtenir; 2° Une demande d'emprunt aurait été faite au Crédit Foncier.

Ici encore, surgiraient des difficultés pour l'octroi de cet emprunt et enfin avec la hausse actuelle des prix, les devis estimatifs de ceux-ci ayant été acceptés depuis déjà un certain temps, les entrepreneurs chargés de cette construction, se voient aujourd'hui dans la nécessité de ne pouvoir conti- nuer les travaux sans une augmenta- tion notable. Enfin les revenus commu- naux en l'état actuel des choses ne reuvent supporter une augmentation dépenses, aussi est-on obligé d'arré:er les travaux. Quand sera-t-il posfible de les reprendre, là est la question.

REDACTION ET PUBLICITE 8, place Châteauoriand. Téléph. de jour 20-95 de nuit 23-82.

OFFICE DES VOYAGES DE L'OUEST-ECLAIR. Même adresse. DEPOT 4. rue Loals-DareM.

Mardi, avons-nous dit, le « SaintYves » a appareillé pour les bancs de Terre-Neuve.

Voici quelques vues prises avant les adieux du vaillant petit navire à Saint-Malo et au moment du départ. Elles représentent

1° L'autel paré de fleurs en coquillages et illuminé surmonté de la statue de saint Yves édifié dans la chapelle du deux-mâts;

2° Le ravitaillement en pain du bateau dont la mâture et les cordages se profilent sur le Casino malouin; 3° L'heure du départ du « SaintYves a sonné. Il glisse lentement et s'éloigne de son port d'attache.

VA-T-ON CONSTRUIRE UN FRIGORIFIQUE ? Oni, si l'on veut que l'armement à la grande pêche continue de vivre, sinon.

Nous avons indiqué dans un précédent numéro comment la disparition progressive des voiliers de grande pêche montrait la nécessité d'un frigorifique pour le port de St-Malo. Cette question nous l'avons posée dans ces colonnes voici bientôt deux ans, et elle a depuis retenu l'attention tant des milieux intéressés que de la Chambre de commerce qui a pris une délibération à ce sujet.

Elle reste donc d'actualité comme le montre l'ordre du jour de la prochaine réunion des Armateurs au cours de laquelle la question doit être examinée.

Il n'est pas douteux, comme nous l'avons déjà dit, que les voiliers sont appelés à disparaître à bref délai. Seuls, les cordiers et chalutiers resteront pour la pèche à la morue. Ces unités, plus fortes que les voiliers, sont d'un rendement supérieur en ce qui concerne les quantités péchées et les chalutiers font chaque année trois campagnes de pêche.

De ce fait, des stocks considérables de morue sont jetés sur le marché dès mai. moment à partir duquel la consommation de morue fléchit. Cette morue ramenée par les chalutiers doit être débarquée de suite pour permettre aux navires de repartir. Or, le placement n'en est pas toujours immédiat et il faut que les armateurs vendent pour se procurer les fonds nécessaires au départ de leurs navires.

Ils doivent donc vendre, dans la plupart des cas. aux négociants en morue. Ceux de Bordeaux notamment qui disposent d'installations nécessaires. peuvent stocker la pêche, si bien qu'en fin de campagne ils arrivent à disposer d'importantes quantités qui leur permettent d'établir les cours sans toujours tenir compte des intérêts des armateurs comme de ceux des marins

En un mot, les négociants en morue deviennent les maîtres de la situation et l'armement, surtout depuis la crise, doit subir la dure loi qui lui est imposée.

Un frigorifique à Saint-Malo qui reste le principal port de grande pèche, pourrait permettre, sinon de renverser la situation, du moins de don ner à l'armement la possibilité de mieux se défendre, étant entendu que OCCASION. Rideau de garage de 2™70 Etat neuf. S'adr. le matin Mme JONTE. 2. boulev. Gambetta, St-MALO

le frigorifique soit établi dans les conditions prévues par la Banque de France en ce qui concerne le warrantage.

Un navire ramenant sa première pêche à Saint-Malo pourrait dès lors l'y entreposer et n'aurait plus à subir des conditions imposées, l'armateur restant maître de vendre à son heure. Et l'on voit ce que ce retour régulier de nos dix chalutiers donnerait d'activité au port de Saint-Malo. Ce serait de la main-d'œuvre locale assurée en même temps qu'une source de profits divers pour le commerce de nos villes.

Les armateurs voient d'ailleurs une nécessité absolue pour eux dans la construction de ce frigorifique. Ils ne peuvent manquer d'affirmer leur volonté à ce sujet pour pousser la Chambre de commerce à doter Saint-Malo, port de grande pèche, de l'installation moderne qui est indspensable à l'armement pour continuer de vivre et espérons-le de prospérer.

AUJOURD'HUI

15 heures, salle des fêtes Hôtel de Ville Conférence de M. Wolff, sur c New-York ».

14 h. 45 et 20 h. 45. Emeraude Les 39 Marches.

Casino La fille du rebelle.

DES NOUVELLES DE TERRE-NEUVE Les Chalutiers Malouins ont reçu de bonnes nouvelles de leurs navires en peche sur les bancs de Terre-Neuve. Les équipages sont en bonne santé. AVIS AUX COMMERÇANTS. Application de la loi de 40 heures. Les présidents des syndicats des villes de Samt-Malo, Soint-Servan, Paramé, prient les commerçants d'assister à la réunion oui aura lieu ce soir jeudi, à 20 h. 30. salle de la Chambre de Commerce, rue de Toulouse, à SaintMalo. sous la présidence de M. l'Inspecteur du Travail.

Ordre du jour application immédiate de la loi de 40 heures au commerce de détail des trois villes. (.Communiqué.)

RETRAITÉS DES CHEMINS DE FER. A votre intention, une grande réunion générale d'information avec le concours des militants fédéraux Cancauët, Leguen, Plaine, aura lieu vendredi 9 avril. à 14 h. 30, à la Maison du Peuple.

Ce sont des conférences documen-

taires sur les statuts, retraites, l'action fédérale auprès des pouvoirs publics auxquelles tous les anciens cheminots sont cordialement conviés.

En raison de son importance, la réunion commencera à l'heure exacte. (Communiqué.)

AUX MUTILÉS DU TRAVAIL. Les adhérents de la section de SaintMal3 sont priés de venir payer leurs cotisations pour 1937. Le trésorier sera à la permanence dimanche prochain 11 avril, de 9 h. 30 à 10 h. 30, locaux du Jardin du Cavalier, rue de la Victoire.

ASSOCIATION DES PROPRIÉTAIRES DE LA RÉGION MALOUINE. Le président se tiendra à la disposition des propriétaires adhérents, aux heures indiquées ci-aprèse:

A Saint-Malo lundi 12 avril, de 10 à 11 heures, à la salle du Tribunal de Commerce

A Paramé même jour, de 15 h. 30 à 16 h. 30. à la Mairie

A Saint-Servan tous les samedis, de 14 à 16 heures, au siège social, 5, rue de Terre-Neuve.

CHEZ LES COIFFEURS. Réunion des patrons coiffeurs des trois villes (syndiqués ou non), vendredi soir à 20 h. 30, mairie de Saint-Mdlo. Objet de la réunion salaires et se- maine de 40 heures.

CONFÉRENCES. Nous rappelons que la 4e conférence organisée par la Société des Amis des Ecoles Publiques a lieu aujourd'hui 8 avril, à 15 heures. dans la salle des fêtes de l'Hôtel de Ville.

M. Wolff, professeur à la Faculté des Lettres de l'Université de Rennes, y fera la relation de son voyage à New-York. La conférence sera accompagnée de projections.

Prix habituel des places, 2 francs. Elèves groupés, 1 franc.

Naissances Jacqueline Chevalier, maternité de l'Hôtel Dieu; André Yves place Vauban.

Publications de mariages Jean Raouit, quartier-maître électricien des équipages de la Flotte et Juliette Mautalent, s. p. Jean Dolo, contrôleur stagiaire des Contributions Indirectes, et Léa Prod'homme, s. p.

Décès Marie Henry. 71 ans, 37, avenue J. Cartier: Maria Sevestre. 44 ans, veuve Travaillé, 10, rue Saint-Sauveur Guillaume Bugault, 57 ans, époux Fontaine, 14, Boulevard Chateaubriand Auguste Briand. 60 ans, époux Ollivier, 35, rue Noguette Anne Labbé. 93 ans, 6, rue Biaise de Maisonneuve Albert Sorre, 50 ans, époux Josse. 10. rue StSauveur.

SAINT-SERVAN-SUR-MER AUJOURD'HUI

Cinéma Jeanne d'Arc. 14 h. 15 Cavalerie légère, avec Constant Rémy, Mona Goya, Gabriel Gabrlo, et On demande un employé.

Variétés. Matinée et soirée Victor Boucher dans Bichon.

PALET SERVANNAIS. Lors de leur dernière réunion, les membres du Palet Servannais ont constitué leur Bureau

Présidents d'honneur M. Guy La Chambre, député-maire de St-Servan, et M. Kermeur; vice-président d'honneur M. Chrétien; président actif M. Micault; vice-président M. Gardrinier trésorier M. Chevallier; trésorier-adjoint M. Guillon secrétaire M. Cordon; directeur des jeux M. Kermeur; directeur des jeux de Dames Mme Kermeur.

Le Comité invite instamment tous les membres à assister à la réunion qui aura lieu dimanche prochain au siège social, place Bouvet, à 10 heures. Ordre du. jour organisation du concours fédéral.

A PROPOS DES AUDITIONS RADIOPHONIQUES. Nous avons reçu la lettre suivante intéressant les auditeurs de T. S. F.

Un groupe d'auditeurs servannais se plaint de la mauvaise réception des auditions radiophoniques, qui sont troublées à tous instants par des para-

sites, qui ne sont pas toujours atmosphériques et sont produits par des moteurs ou appareils électriques non pourvus de système antiparasites. Il y a des moments où toute audition est impossible.

Les auditeurs demandent que tous les moteurs et divers appareils électriques soient équipés avec antiparasites, et oue les perturbateurs qui seront découverts, et qui, après un premier avertissement, ne modifieraient pas leur installation. soient poursuivis.

D'ailleurs, une pétition, qui est actuellement en circulation, va être envoyée à l'Administration des Postes. Il est. de plus, question de former un Radio-Club Servannais, et les auditeurs seront avisés d'ici peu à ce sujet par la presse, et il faut espérer qu'ils répondront nombreux à cet appel. J E U N E S CYCLISTES, ATTENTION Mardi soir, vers 17 h. 30. un jeune cycliste descendait à une allure assez vive la rue Jeanne-Jugan. Arrivé place de la Paroisse, il se jeta contre une voiture automobile. Le jeune homme fit une chute heureusement sans conséouences, sauf pour sa machine, qui fut mise à mal.

Nous rappelons encore une fois que ce passage est très dangereux, tant pour les cyclistes imprudents que pour certains automobilistes, et en particulier pour des commerçants faisant des livraisons dans ce quartier. En effet, ce carrefour est très frénuenté par les enfants se rendant aux écoles situées dans cette partie de la ville.

SUCCÈS DU VÉLO -CLUB SERVANNAIS. L'activité du Vélo-Club Servannais ne se dément pas un instant. C'est ainsi que l'ouverture officielle de la saison cycliste dans la région a été l'occasion pour la sympathique société d'enregistrer trois succès à Redon, le ieune Chenault enlève de haute lutte l'éliminatoire dévartemcntale du Premier Pas Duniov. Il se trouve, de ce fait, Qualifié pour aller disnuter la finale sur la ciste routière de l'autodrome de Montlhéry. A Pleurtuit. le champion départemen-

tal, Luzé, gagne le Grand Prix, battant notamment la forte équipe du Stade Dinanais. A La Boussac, Heurtier se classe également premier dans la régionale.

Bravo, les Gàs de la Côte. Nous aurons occasion de vous voir à l'œuvre dimanche prochain, dans le Prix d'ouverture du V. C. S., dont le départ sera donné à 2 heures et demie.

BANQUET EN L'HONNEUR DE M. OLIVIER BIARD. Nous avions an1 nonce qu'un banquet devait être offert à M. O. Biard à l'occasion de sa promotion dans l'ordre de la Légion d'honneur. Nous sommes avisés que la date du 18 avril n'a pas été retenue et qu'elle sera fixée ultérieurement. FETE ANNUELLE DE LA PIE. Le Comité des fêtes du quartier, déiormais célèbre grâce à ses organisations, a fixé au 20 juin sa grande fête annuelle, oui obtient toujours un succès très mérité.

Nous pourrons donner bientôt des détails sur cette manifestation de gaité. Contentons nous d'annoncer qu'un bal aura lieu le mois prochain comme prélude.

ETAT CIVIL

Naissances Eugène Renault, rue de Lambéty: Pacquy Boutemy. rue acques Cautier; Yvonne Vosluisant, route de la Hulotais.

Mariages Francis Hamard. maçon, et Simone Le Chartes, s. p. Rolland Eessières, inspecteur à « Paris-Soir » et Marcelle O:giati. institutrice pub'ique; Roger Piel pâtissier et Andrée Duval. Décès Georges Lozaïc. 50 ans. couvreur. Le Rosais Joséphine Turmel. veuve Beaudoin. 6'1 ans. s. p.. rue de l'Hôpital: Jeanne He:lio, veuve Sadou, 78 ans. s. p.. Le Rosals Charles Guchet. époux Frabwlet 50 ans. sel'.ier. rue Le Paillcur Eugénie Michelet. veu- ve Marte1. 55 ans. s. n.. L° R'-Fa's: Henriette Muller, veuve Valoir. 66 ans. domestique. Le Rosais: Francine Lagarde. épouse Séjournant, 59 ans. s. p., Chàteau-Malo

Convois mortuaires

8 h. 30. Mme Martel. Hôpital des Ro.sais, chapelle et cimetière de Lorette. 9 h. 30. M. Guchet, place Carnot, église paroissiale et cimetière de Lorette.

9 h. 45. Mme Séjournant, église de Cl-^tcau-Malo et crr.etière de ChàteauMalo.

14 h. 30. Mlle Guérin. Hôpital du Rosais, chapelle, et cimetière Lorette. PARAME

ASSEMBLÉE DE SAINT-JOSEPH. Elle aura lieu le dimanche 11 avril. On y annonce de nombreuses attractions. Le matin. un concours de tir et un de palets, organisés par l'U. S. Parameenne. feront la joie de tous les amateurs L'après-midi une course cy cliste. organisée par l'U. S. P. pour non licenciés, retiendra l'attention des sportifs. Pour renseignements, s'adresser chez M. Michel Lefort, cycles, à Paramé. Carrousel, balançoires, tirs, confi- series et divers jeux pour les enfants. Le soir, illuminations et bal.

CONSEIL DES PRUD'HOMMES. Les personnes domiciliées dans la com- j mune de Paramé et exerçant des professions placées sous la juridiction du Conseil des Prud'hommes de St-Malo sont invitées à se présenter à la Mairie de Paramé jusqu'au 20 avril inclus à l'effet de justifier de leur droit à êtres inscrites sur la liste des électeurs. CHAMBRE DES MÉTIERS. Les artisans maitres et artisans compagnons des deux sexes âgés de 25 ans révolus au plus tard le 20 avril 1937 sont invités à se présenter à la Mairie jusqu'au 20 avril inclus à l'effet de justifier de leurs droits à être inscrits sur la liste des électeurs

SYNDICAT D'INITIATIVES. Le Syndicat d'Initiatives tient à la disposition de la population paraméenne des carnets gratuits de timbres vignette réclame représentant une vue de Paramé. Prière d'en faire provision soit chez le Président du Essi. soit chez MM. Portier. Prat. Alessandri. Fresnel.

Dauthy. à Rochebonne; Mme Conan, hôtel Alexandra. pour le quartier du Casino; MM. Bertel, Chevestrier. Martin, pour le haut Paramé; soit encore au Bureau de Renseignements du Essi à Rochebone. ouvert tous les jours de semaine de 9 h. 30 à 11 h. 30.

La Municipalité. qui fait les frais de ces timbres, et le Syndicat d'Initiatives, qui les a fait éditer, sont sûrs que chaque Paraméen comprendra l'efficacité publicitaire de ce procédé. Si chaque lettre quittant Paramé portait. outre le timbre ordinaire, cette vue de Paramé, combien de gens n'ignoreraient plus les beautés de notre pays; la lettre parle à l'eSDrit, la gravure imoressionne l'œil. Ce n'est rien. lorsque l'on achète une boite de panier à lettre, de coller tout de suite sur chacune des enveloppes le timbre extrait du carnet, cela évite d'y penser chaque fois que l'on écrit et cela assure à chaque lettre sa mission publicitaire.

Pensez que la saison approche. aideznous à la préparer. Ceux qui ont le souci de vos intérêts vous en remercient d'avance. De petites enquêtes près du Service des Postes nous permettra de nous assurer oue nous avons été entendus et compris.

ETAT CIVIL. Mariages. Marc de Dieuleveult, employé d'assurances, et rurier. et Madeleine Paris, s. p.

Décès. Maria Weber, s. p.. 73 ans, veuve Hleéael, avenue Jacques-Cartier. CHATEAUNECF

A QUI LE CHIEN ? M. François Le- breton, hôtel du Lion-d'Or. a recueilli un Joli chien de chasse, poli blanc et jaune, genre eritfon. Le lui réclamer. CHERRUEIR

UNE AFFAIRE DE COUPS. M. Auguste Dioré. du village de la Larronnière. en Cherrueix. a porté plainte à la gendarmerie de Dol contre son voisin Edouard Urphéant, qui, à la suite d'une discussion et pour un mo- tif des plus futiles, lui aurait porté des coups. L'enquête des gendarmes a permis d'établir qu'il y avait eu échange de coups entre les deux antagonistes.

DINARD j

Petit Casino Dinard TEl. 384-93 Jeudi 8 Avril, Matinée et soirée Samedi 10, Soirée

Dimanche 11, Matinée et soirée LES CROISADES REPRESENTATION THEATRALE. C'est dimanche 11 avril en soirée qu'aura lieu au Cercle Saint-Michel. la première représentation du Tampors au Capiston, donnée par la troupe Dinard-Comœdia ».

Durant les entr'actes, intermèdes par la chorale paroissiale et avec le concours de Mme Paintoux, 1er prix du conservatoire, violoniste.

Prix ordinaire des places. Location I comme d'usage chez Mme Laisné, avenue George V.

Au Casino Manicipal

de Dinard

GRANDE SOIRÉE THEATRALE ET BAL CHASSEUR

Le samedi 10 aroril 1937, à 20 h. 30 précises

avec le concours

DES BALADINS DE LA COTE D'EMERAUDE

« L'OPPORTUN ou LE DOYEN DES ENFANTS DE CHŒUR « Comédie gaie en 3 actes

de Maxime Lévy et Guy d'Ange GRAND BAL CHASSF*It Salle Saint-James

AMICALE DES ANCIENS COMBATTANTS DE DINARD. Le president de l'Amicale informe les camarades de la section, qu'une réunion organisée par le Comité français du Rassemblement universel pour la Paix. aura lieu ce soir jeudi. à 20 h. 30. salle des syndicats, rue Abbé-Legraverend. (Communiqué.)

DOl-DE-BRETAGNE

LA FETE DE CARFANTIN. C'est dimanche prochain qu'aura lieu la grande fête annuelle de Carfantin, avec le concours de la musique municipale de Dol.

Rappelons le programme de cette réunion

De 8 h. 30 à 11 heures, concours de pèche à la ligne dans les bassins nombreux prlx engagement, 2 francs. Toute la journée, concours de palets doté de plusieurs prix.

A 14 heures 30, réception de la musique municipale de Dol.

Toute l'après-midi, jeux divers et attractions variées concerts par la musique municipale. Le soir, grand bal. Pour la collation champêtre, galettes et saucisses à discrétion.

SAINT-MELOIR-DES-ONDES

AU PATRONAGE. Cinéma sonore et parlant Un soir au front, interprété par Pierre-Richard Willm, Léon Béliéres. Jeanne Boitel et Debucourt.

Matinée à 15 h. 30. soirée à 19 h. 30. SAINT-COULOMB

CHASSE COMMUNALE. La société de chasse communale de SaintCoulomb rappelle aux propriétaires de chiens qu'elle a été autorisée par arrêté préfectoral à détruire les animaux nuisibles au moyen de poison jusqu'au 15 avril.

LE MINIHIC-SUR-RANCE

COMITÉ DES FÊTES. Aujourd'hui jeudi 8 avril, à 20 heures. le Comité des fêtes se réunira dans la salle de la mairie pour la réorganisation de son bureau et fixer la date de la fête annuelle. Tous les commerçants et jeunes gens de la commune sont invités à assister à cette réunion.

REDACTION S, ru.Jfcnn-Jaure». DEPOT CENTRAL ifë? Nntre-llam» 1 POUR LES FÊTES DE JUIN Le travail des commissions en vue des fêtes de juin, s'est poursuivi dans la plus grande activité et, le comité directeur, l'estimant suffisamment avancé pour permettre de faire le point, a décidé une réunion générale de toutes les commissions.

Cette réunion se tiendra le lundi 12 avril prochain, à 20 h. 30, au Foyer de la salle des fêtes. et le présent avis tiendra lieu de convocation pour les membres qui n'auraient pas reçu un avis individuel.

PATRONAGE SAINT-VINCENT-DEPAUL. Les bienfaiteurs et amis de l'Œuvre sont invités à la séance récréative qui sera donnée, salle du patronage "Baint-Conwoïon, le dimanche 2 mai, par les jeunes filles et fillettes du patronage.

Au programme L'amour plus tort que la haine, pièce sociale en 3 actes. et une petite opérette La revanche de la mère Michelle.

On pourra retenir ses places chez les sœurs de Saint-Vincent-de-Paul.

ARTISTIC PALACE Au programme des séances qui seront données samedi en soirée, et dimanche en matinée et soirée, à l'Artistic-Palace Lr1 Chant du Marin, avec Albert Préjean, un des films préférés par le public. En complément Bas le masque, et les actualités.

EN RETRAITE. M. Jaffredo, qui fut de longues années chef de manœuvre à la gare de Redon, vient de prendre sa retraite.

M Jaffredo. qui était unanimement estimé des usagers de la gare, comptait egalement de nombreux amis parmi les employés.

Ceux-ci se réunirent hier soir dans un café de notre ville et offrirent à M. Jaffredo un dernier souvenir en manifestation de leur sympathie. Ce furent eu l'occurrence, une cause et


un fauteuil. Si nous souhaitons à M. Jaffredo de s'asseoir longtemps dans son fauteuil, nous espérons qu'il pourra dédaigner la canne pendant encore de longues années.

LA DOMINELAIS

FEU DE PAILLE. Le 5 avril, au réveil, M. Louis Pelherbe, cultivateur à la Bannais, s'aperçut que le feu con- sumait un pailler appartenant à sa voisine, Mme veuve Helluais. Il donna l'alarme, aidé de M. Pierre David. Mais on ne pouvait songer à éteindre l'incendie et l'on se borna surveiller le feu pour limiter les dégâts.

Le pailler détruit ne valait guère qu'une cinquantaine de francs. Les causes du sinistre sont inconnues, mais on ne saurait les imputer à la malveillance.

LES BRULAIS

SOCIETE DE TIR. Le Réveil des Brûlais organise à son stand de l'Etang de la Boëre. un concours de tir au fusil LeoeL Ce concours, doté de nombreux prix. aura lieu les dimanches 11, 18 et 25 avril.

PANCË

Noyé dans an lavoir

Mardi, le nommé Eugène Hervé, âgé de 54 ans, sans profession, demeurant à la Derrais, était parti, vers 17 h. 30, chercher une brouettée de linge au lavoir municipal.

Gustave Védi, ne le voyant pas revenir, se rendit au lavoir et quelle ne fut pas sa surprise de voir Hervé dans l'eau.

Tous les soins pour le ramener à la vie furent inutiles. La mort avait fait son œuvre.

Eugène Hervé, qui ne voyait pas très clair, avait dû heurter le bord du lavoir et tomber à l'eau.

Le docteur Bizais, appelé, ne put que constater le décès et délivra le permis d'inhumer.

La gendarmerie s'est rendue sur les lieux et a procédé aux constatations d'usage.

K£DAC11ON 3, t. Ueroyer (lei. tfj)., DÉPÔT 27. me Haute-Vole

AUJOURD'HUI

A 14 heures, audience du Tribunal correctionnel.

A 20 h. 30, cinéma Femllla Le Voyage Imprévu L'Ange des Ténèbres, avec Mer:e Obéron Actualités.

A 20 h. 45, au Celtic Petite Amie Vogue mon coeur; Actualités.

MORT DU DOYEN

DES CHAUFFEURS DfNANNALS C'est avec regret que nous avons appris la mort de M. Pierre Urvoy, doyen des chauffeurs dinannais, dont l'enterrement aura lieu le 8 et non le 9 avril comme il a été, par erreur, annoncé, à 15 heures, en l'église Saint-Malo. Tous les vieux du volant se souvenant des temps héroïques où M. Pierre Urvoy, employé à l'ancien garage Lucas rue des Rouairies, leur servait à la fois de conducteur, de conseil et de mécanicien, auront un souvenir amicalement ému pour ce très aimable et trop modeste collaborateur qui sut, par son obligeance, son travail, acquérir leur durable sympathie et élever dignement sa nombreuse famille.

A tous ses enfants et petits enfants nous adressons nos plus vives condoléances.

L'ELECTRICITE. La Société Générale d'Energie Electrique de Nancy prévient les abonnés que le courant sera coupé le dimanche 11 avril, de 8 heures à 13 heures, dans les communes de Les Champs Géraux- Evran, Plouasne, Le Quiou, Saint-Juvat, Saint-Madon, Tréfumel, Saint-Andrtdes-Eaux.

LA SEMAINE DE 40 HEURES, Les négociants en charbons de Dinan nous prient de porter à la connaissance du public qu'à la suite de l'application de la semaine de 40 heures, les chantiers seront fermés le lundi, a partir du 12 avril prochain.

EVRAN

ETAT-CIVIL. Naissances. Hautières Bernard, du Breil-Grlmbert Peilvé Simone de Caréon Vannier Yvonne du Cordon-Blanc Poilvé Régis du Pré-Collou.

Décés. Brindejonc Victorine, épouse Bavard de la Lande-Orice Pinault Henri de la Bagottière.

SAINT-SAMSON

UN BÉBÉ SE NOIE

DANS UN RUISSEAU

DntAH, 7 avril. (De notre Rédaction.) Au bas de la digue de l'étang de Coutanoes, servant de chaussée au chemin de G. C. no 57. reliant directement les bourgs. de Saint-Samson et de Plouër, se trouve le petit moulin de Coutances. habité par M. Pierre Verdes, journalier au château de Tienblais, sa femme, leurs deux enfants, garçon et fille, et le grand-père.

Mardi, vers 16 h. 30, Mme Verdes, i accompagnée de son petit Pierre, un '"bébé de 2 ans et demi, occupée à ramasser du linge dans la prairie proche de son habitation, s'absenta quelques instants pour porter un paquet de linge à la maison. Revenue immédiatement. elle ne vit plus son petit garçon. Pensant que pendant sa courte absence, le bébé, ayant voulu la suivre, était tombé dans le ruisseau venant de l'étang, elle donna l'alarme au château. M. Verdes, accompagné de la famille de Penguilly, arrivèrent au pli* vite, mais le corps du bébé, entraîné par le courant assez violent, ne fut découvert, à une cinquantaine de mètres de l'endroit probable de la chute, qu'après une heure et demie de recherches. Malgré les soins .éclairés de Mlle Annie de Penguilly, qui poursuit actuellement ses études d'infirmière, le bébé ne put être rappelé à la vie et le docteur, à son arrivée, ne put que constate le décès.

La douleur des malheureux parents est immense et le chagrin du pauvre grand-père, qui ne peut se résoudre à

la perte de son petit compagon, fait peine à voir.

.A cette famille si cruellement affli- gée, l'Ouest-Eclair présente ses bien vives condoléances.

LA MÉPRISE D'UN LOCATAIRE COURAGEUX

C'était dimanche dernier, vers 20 h. 30. M. Emile Maucouvert, âgé de 33 ans, manœuvre, qui prend pension au cale Verger, 68, rue Paul-Bert, à Penhoët, était au lit.

Mme Verger, dans le débit, discutait avec un autre ldcataire, M. Ange Appert, qui, soudain, la bouscula. Il s'ensuivit une scène confuse de coups et des appels de Mme Verger qui se voyait, faible femme, vaincue d'avance. Mais, terrorisé par les cris, Ange Appert se laissa facilement mettre dehors.

Il sortit par une porte qui donne rue du Général Sarrail. Au moment où elle claquait dans son dos, l'autre entrée du débit, sur la tue Paul-Bert, s'ouvrait et M. Lemauff, un voisin, penétrait dans la salle, venant demander l'heure.

A la même minute, plein d'un noble courage, M. Maucouvert, qui avait passé un pantalon et sa chemise, dégriugolait les escaliers, venant au secours d'une femme. Il aperçut M. Lemauff qui parlait à Mme Verger. Sa conviction fut qu'il avait affaire a l'odieux agresseur. Son courroux lui arma le bras d'un direct vengeur. M. Lemauff fut aussi étonné du coup que de l'attitude inamicale de Maucouvert qu'il crut, sans doute être devenu fou. Mais la grêle de coups tombant toujours sur lui, il riposta et de si sévère façon que M. Maucouvert eut l'arcade sourcilière fendue et le nez abimé. M. le docteur Putot dut y mettre des agrafes.

Les deux antagonistes s'expliquèrent peu après et reconnurent loyalement qu'il y avait maldonne et que les responsabilités étaient partagées. Mais il n'en reste pas moins quelques superbes bosses et des blessures qui se sont trompées d'adresse.

Le « Georges-Leygues » partira vers le 15 avril si. Satut-Nazaire, 7 avril. (De notre rédaction). Le croiseur-cuirassé de 7.700 tonnes, Georges-Leygues, de la série des Jean-de-Vienne, Marseillnise, Emile-Bertin, etc. quittera notre port vers le 15 avril. Toutefois, les essais de machine n'étant pas complètement terminés, il y a lieu de faire des réserves sur la date exacte, d'autant plus que certaines fournitures qui doivent être faites par la Marine sont encore attendues.

Il se pourrait d'ailleurs, le Minis- tère de la Marine n'ayant pas encore fait connaître officiellement ses inten- tions à ce sujet, que le départ fut retardé à la fin du mois.

DERVAL

LA F6TE LOCALE. Favorisée par un beau temps, cette fête a été très réussie. Le défilé où figuraient des voitures fleuries avec goût, a été fort apprécié par la foule accourue de tous les environs.

L'excellente musique du Grand-Fougeray prêtait son gracieux concours. Voici le résultat des courses de bicyclettes

le course, intercantonale. 1" Jutton 2. Gasnier; 3. Jaunet; 4. Michaud; 5. Brossaud; 6. Mariano.

2 course, communale. 1" Provost, 2. Peraud: 3. Roinssard.

3e course régionale. 1" Lemarion; 2. Amard Emmanuel; 3. Drouet; 4. Jutton 5. Batteux; 6. Jaunet.

4e course, consolation. l" Ménoret 2. Mariano; 3. Peltier; 4. Chevance 5. Bourgine.

NOZAY

A LA SOCIÉTÉ DE SECOURS MUTUELS. La Société de Secours Mutuels s'est réunie en assemblée générale samedi dernier, à 20 heures, salle des fêtes de la Mairie, sous la présidence de M. Guy Récipon, son nouveau président. Sauf M. Aloche, viceprésident, empêché, le bureau se trouvait au complet. Environ 90 sociétaires participants assistaient à cette réunion.

Après l'appel, la lecture des procèsverbaux et le détail des recettes et des dépenses du trimestre écoulé, donné par M. Bédé, trésorier, on en est arrivé à la pièce capitale de la réunion le compte rendu moral et financier résumant la situation de la société au 31 décembre dernier, donné par M. Pagrimaud, secrétaire.

De ce compte rendu il résulte qu'au 31 décembre dernier, la Société comptait 21 membres honoraires et 124 membres participants qu'au cours de l'année 1936, elle a accordé des secours pour 31 cas de maladie et qu'elle a payé pour frais médicaux et pharmaceutiques, 2.505 fr. 40 pour indemnités en argent à ses membres participants, 3.650 fr. pour 809 jours de maladie pour indemnités aux décès, 750 fr. pour secours à ses vieillards et infirmes, 950 fr. au total 7.805 fr. 40 de secours divers à ses membres. En regard de ce gros chiffre de dépenses, les sociétaires participants n'ont versé en cotisaticns, entrées et amendes qu'une somme totale de 2.701 fr. 50. Malgré cette énorme différence entres les sommes touchées et celles versées, le budget se solde par un léger excédent de dépenses, la différence étant comblée par les cotisa- tions des membres honoraires, les subventions de l'Etat, du département et de la commune et surtout par les intérêts des capitaux placés provenant de dons ou des économies faites depuis la fondation de la société.

De tels chiffres se passent de commentaires et montrent bien l'intérêt qu'ont tous les Nozéens à faire partie de notre belle société dans laquelle se pratique si bien la belle devise mutualiste Aidez-vous les uns les autres.

M. Jean Zay a reçu

une délégation

de la Ligue de l'Enseignement PARis, 7 avril. La présidenee du Conseil communique

Une délégation de la Ligue Française de l'enseignement, sous la conduite de M. Brenier, a été reçue aujourd'hui par M. Jean Zay, ministre de l'Education Nationale. Parmi les nombreuses questions qui ont été exa- minées, signalons l'organisation du j prochain congrès national qui aura lieu à Versailles, à la Pentecôte l'uti- lisation des salles de classe et locaux scolaires la loi de 1865, la réforme de l'enseignement, l'Exposition Internationale de 1937, l'hébergement des enfants venus des différents départements. Le meilleur accueil a été réservé à toutes les observations et demandes formulées.

RÉUNION D'ECONOMISTES

ET DE FINANCIERS A BRUXELLES Berldi, 7 avril. Le D. N. B. annonce que le docteur Schacht, president de la Reichsbank, se rendra le 13 avril à Bruxelles pour deux jours, afin de* rendre la visite faite à Berlin récemment par M. Louis Franck, gouverneur de la Banque Nationale belge. On apprend que M. Stuckil, l'économiste suisse bien connu, se trouvera à Bruxelles la semaine prochaine en même temps que M. Schacht et les experts des pays nordiques participant à la conférence réunie au titre de la convention d'Oslo.

EN ALLEMAGNE

SEPT PERSONNALITÉS

CATHOLIQUES

TRADUITES DEVANT LE TRIBUNAL DU PEUPLE

Beklhi, 7 avril. Un communiqué officiel annonce qu'un grand procès contre sept ecclésiastiques et chefs de jeunesse catholique vient de commencer devant le Tribunal du Peuple. Ces personnalités catholiques sont accusées de haute trahison et de relations avec les milieux communistes. L'APPLICATION

DES QUARANTE HEURES AU COMMERCE DE DETAIL Un examen de la situation

par la Commission

du Commerce

Paris, 7 avril. A la requête de M. René Dommange, député de Paris, vice-président de la Commission du Commerce, M. René Lebret, président de cette Commission, a convoqué celle-ci pour vendredi, à l'effet d'examiner la situation créée par la fermeture, le dimanche et le lundi, des magasins de détail.

« Je suis personnellement partisan a déclaré à cette occasion, dans les couloirs, M. René Lebret, du repos de deux jours consécutifs pour le personnel, soit le samedi et le dimanche, soit le dimanche et le lundi. Mais je suis non moins partisan d'une entente entrepatrons et employés pour éviter la fermeture totale le samedi et le lundi Les étrangers et les visiteurs dans les grandes cites, notamment, sont défavorablement impressionnés quand ils se trouvent dans des villes mortes aux rideaux baissés. Je crois ^entente possible. C'est une question de bonne volonté. Patrons et employés ont, d'ailleurs, un intérêt certain à s'entendre. » La Fédération du Spectacle réclame d'urgence

Papplication des 40 heures Paris, 7 avril. Le bureau de la Fédération du spectacle a tenu aujourd'hui une réunion, à l'issue de laquelle il a publié un communiqué dans lequel, après avoir constaté qu'en dépit des efforts des arbitres et du surarbitre, les divergences de vues des deux parties restent nombreuses et importantes, il ajoute

< Une délégation composée de deux arbitres et des secrétaires généraux de la Fédération du spectacle et de la Fédération des employés se rendra sans retard auprès du surarbitre, M. Jean Mistler. pour lui donner connaissance des décisions prises dans le but de faciliter sa mission. Une commission d'information a été désignée; cette commission est également chargée d'intervenir auprès du ministre du Travail pour réclamer d'urgence le dé-

cret des 40 heures pour le spectacle a. Le bureau s'est également préoccupé des difficultés rencontrées par tous les exécutants de la radiodiffusion, y compris les orateurs, conférenciers et journalistes. Il a décidé de faire, dès demain, une démarche auprès de la direction de la radiodiffusion, pour obtenir les mesures d'ensemble qui mettront fin à la période d'imprécision et d'inquiétude actuelle.

Le bureau a fait toutes ses réserves sur divers communiqués ou interviews, parus dans certains journaux, inexacts ou inventés de toutes pièces. Le bureau fait connaître que seuls les communiqués qui seront remis à la presse, par les soins du secrétariat fédéral. engageront la responsabilité de la Fédération.

Darta l'énergie électrique

et le gaz

PARts. 7 avril. M. Lebas, ministre du Travail, vient de soumettre au Conseil National Economique des projets de décrets déterminant les modalités d'application de la loi du 21 juin 1936 sur la semaine de 40 heures dans les entreprises de production et de dis- tribution d'énergie électrique et dans les entreprises de distribution de gaz d'éclairage.

LES CANDIDATS AU GRADE D'OFFICIER DE RÉSERVE

Rappelons que les officiers brevetés de la marine marchande peuvent être nommés, sur leur demande, officiers de réserve du corps des officiers de marine, du corps des officiers des Equipages, du corps des Ingénieurs mécaniciens ou du corps du Commissariat. Mais ces nominations ne peuvent être prononcées que dans la limite du nombre fixé annuellement par le ministre de la marine militaire pour chacun des officiers de réserve et voici, pour 1937, le nombre maximum d'officiers de réserve à recruter dans chaque catégorie

Corps des officiers de marine de réserve 10

Corps des ingénieurs mécaniciens de réserve 1

Corps des officiers des Equipages de la flotte de réserve manoeuvriers, 10; radios, 3.

Ces nominations sont, en outre, subordonnées à la constatation des connaissances militaires et techniques des candidats par un examen annuel qui a toujours lieu dans le courant d'avril et qui aura lieu cette année du lundi 12 au samedi 17 avril, à l'école des élèves officiers de réserve, à Toulon, pour les capitaines au long cours, les officiers mécaniciens de 1™ classe et les officiers radiotélégraphistes et, à Brest, pour les capitaines de la marine marchande. Ajoutons qu'un examen aura également lieu à Brest, à la même date, pour le recrutement de deux officiers de réserve du commissariat. Les nominations dans la réserve sont prononcées, par le ministre, dans chaque corps, en suivant l'ordre de classement résultant de l'examen et dans la limite du nombre maximum fixé annuellement. Mais ceux qui n'ont pu être admis bien qu'ayant satisfait à l'examen note moyenne exigée 15 au minimum peuvent présenter de nouveau leur candidature l'année suivante, sans avoir à subir un nouvel examen d'aptitude. Ils prennent rang avec les nouveaux candidats, d'après la note moyenne qu'ils ont obtenue à l'examen de l'année précédente.

Les conditions requises des officiers de la marine marchande pour pouvoir être admis dans les différents corps d'officiers de réserve ainsi que le grade auquel ils sont nommés en cas d'admission, sous réserve d'avoir satisfait à l'examen d'aptitude, sont ainsi fixées a) Les capitaines au long cours.ré-

unissant deux années de services comme capitaines, seconds capitaines ou officiers de quart sur des navires armés au long cours peuvent postuler le grade d'enseigne de vaisseau de 1" classe de réserve et les lieutenants au long cours, sans condition de service, celui d'enseigne de vaisseau de 2a classe de réserve.

b) Les officiers mécaniciens de 1™ classe réunissant trois années de chef de quart sur des navires de commerce pourvus d'une machine de 2.800 C. V.. au moins, ou deux années de chef mécanicien sur des navires pourvus d'une machine de 1.400 C. V., au moins, peuvent obtenir le grade d'ingénieur mécanicien de 2' classe de réserve. c) Les capitaines de la marine marchande et les officiers radiotélégraphistes de ln classe peuvent obtenir le grade d'officier des Equipages de 2e classe de réserve, les premiers dans la spécialité de la manoeuvre, les seconds à condition qu'ils aient 18 ans de navigation dans la spécialité de radiotélégraphiste.

d) Enfin, les commissaires de la marine marchande peuvent postuler le grade de commissaire de 3' classe de réserve. Ils peuvent être nommés directement commissaires de 2* classe, s'ils ont rempli pendant un an, au moins, les fonctions de commissaire chef de service à bord d'un navire de commerce affecté au transport des passagers sur une ligne régulière.

Notons que les maitres principaux et premiers maîtres de réserve des Equipages de la Flotte peuvent aussi, après examen, accéder à l'épaulette. Pour l'année 1937. le nombre maximum d'officiers de réserve provenant de ce recrutement a été fixé à 5 pour le corps des officiers de marine, à 1 pour celui des ingénieurs mécaniciens et à 10 pour le corps des officiers des Equi- pages de la Flotte. Louis D'ARMOR Pour tous renseignements d'ordre maritime et de pension Marine militaire ou marchande, s'adresser à Louis D'ARMOR, Ouest-Eclair à Rennes, qui répondra directement par lettre aux intéressés. Joindre 3 francs pour chaque question posée.

Flotte

Le croiseur Duguay-Trouin a appareillé de Palma le 6 avril. destination d'Alicante.

Le croiseur Jean-de-Vienne a appareillé de Tanger le 6 avril, à destination de Toulon.

Le contre-torpilleur Verdutt a appareillé de Toulon le 6 avril. à destination Le contre-torpilleur Valmy, venant de Palma, est arrivé à Toulon le 6 avril. Le torpilleur Foudroyant a appareillé de Cherbourg le 6 avril.

Le torpilleur Ouragan, venant de Vigo. est arrivé à La Corogne le 6 avril. L'avlso colonial D'Iberville a appareillé de Bizerte le 6 avril, pour Alger. L'aviso colonial Rigault-de-Genouilly venant des Iles Loyalty. est arrivé Tanna le 5 avril.

L'aviso colonial Bougainville. venant de Port-Nankauri. est arrivé à Port-Blair L'aviso Ancre a appareillé de SaintMalo le 6 avril. pour Lorient.

L'aviso Aisne, venant de Bayonne, est arrivé à Saint-Jean-de-Luz le 6 avril Brest 7 artl. Les torpilleurs Borde/aU, Trombe et Tramontane. de la 8 division, oui viennent de prendre part

espagnol, sont attendus samedi prochain &. Brest.

La 7' division des torpilleurs appareillera demain matin, pour effectuer des tirs de jour et de nuit, au large des Pierres-Noires elle rentrera vendredi à Brest.

Le torpilleur Foudroyant est arrivé & Boulogne a 10 heures.

Le torpilleur Ouragan est arrivé La Corrogne à 11 heures.

L'aviso Aisne est arrivé Salut-Jeande-Luz.

Casablanca le 7 avril. Arrivé torpilleur Adroit; partis torpilleurs Sirocco et Mistral.

MUTATIONS

OFFICIERS

Otficiers de Marine

Sont destinés

Le capitaine de corvette: ^ply (choix), ministère de l'Air Paris, en stage depuis le 5-4. prendra ses fonctions le 13-4. Lcs lieutenants de vaissenu Philippe, commandant du groupe des canonnières du Tonkin et de La Vigilante ». rejoindra Haiphong par 1- paquebot partant de Marseille le 14-5. et sera placé en stage l'arrivée: Rivalta (choix), ministère de la Marine Paris (état-major général, 3' bureau, prendra ses fonctions immédiatement O'Nelll, en corvée sur l'aviso c Arras ralliera le c Strasbourg D dans les délais réglementaires après remplacement Dupont, croiseur Montcalm », chef du service aviation, délais régi. après rempl. Couralet. base aéronautique de Rochefort, section d'entraînement, délais régi.

Les enseignes de vaisseau de 1'* et. Fontaine, second, aviso c Tahure P. aux F. N. E. O., rejoindra Shanghaï par paquebot partant de Marseille le 2â-5 Lucas, torpilleur c La Cordelière Cherbourg, à titre provisoire, Immédiatement. Enseigne de vaisseau de 2e cl. Mouren, aviso t Ville-d'Ys à Cherbourg, Immédiatement.

Officiers des Equipages

Les officiers des équipages de la notte: Kernels, D. C. A. Brest, en complément, délais régi.. après remplacement Marc, école des pupilles i Brest, en complément. délais régi. Baron, 5- dépôt des équipages, à Toulon, délais régi. O1Hvier, artillerie de côte de Dunkerque, délais régi. Le Coz. service de sauvetage du centre des sous-marins de Toulon, prendra ses fonctions le 10-5.

OFFICIERS MARINIERS

PREMIERS-MAITRES

Fourriers Le Touzé. B.M.R. Brest. MAITRES

Radios: Cuiec, Service Trans. Rochefort.

Chauffeurs: Poutiquen, Maillé-Brezé Kerrien. Tartu.

Fourriers Glémarec, Gladiateur Abily. Ouragan.

SECONDS-MAITRES

Timoniers Massenez. Bougainville (T. C).

Radios Audron, Audacieuse.

Mécaniciens: Claude Golo (T. C.). Fourriers: Ely (B. S.). Var (T. C.). Secrétaires: Guillerm. 2' Dépôt (cadre M. G.).

Permutations

Ont été autorisés permuter de tour de départ colonial les seconds-maîtres canonniers Pavé et Le Floch électriciens Cann et Huby mécaniciens Lainé et Raude fourriers Person et LlssUlour. TOUR COLONIAL

Les seconds-maîtres infirmiers Moncus, de la base aéronautique maritime de Brest, et Colin, de l'hôpital maritime de Rochefort, ont été autorisés à permuter de tour de départ colonial. CONSTRUCTIONS NAVALES M. Butel, agent technique de 3' classe des C.N. du port de Cherbourg, a été désigné pour continuer ses services à la surveillance des travaux confiés à l'industrie (circonscription de Paris). résidence à Montbard. Avant de rejoindra sa destination, cet agent technique effectuera un stage d'une dizaine de jours au siège de la circonscription à Paris. Délais réglementaires.

MUTATIONS, PROMOTIONS ET AVANCEMENTS EN CLASSE Directions de travaux

M. Morin, officier d'administration de première classe des directions de travaux, en service la direction centrale de l'artillerie navale, a été désigné pour continuer ses services au laboratoire central de l'artillerie navale, prise de service, 24 mal; M. Senn, officier d'administration de 2" classe des directions de travaux récemment nommé, du port de Cherbourg, a été désigné Dour continuer ses services à Paris (commission centrale des marchés industriels, prise de service, 19 avril M. Bozec, officier d'administration de 2' classe des directions de travaux, récemment nommé, du port de Brest, a été désigné pour continuer ses services à la direction centrale de l'artillerie navale à Paris, prise de service, 3 mai 1937.

Les commis principaux des directions de travaux dont les noms suivent rece- vront un avancement en classe pour compter du 1- février 1937: 2- tour, choix MM. Bodot. commis principal de 2« classe; 3' tour, choix Gourvès. commis principal de 3' classe premier tour, ancienneté Bonnavès. commis principal de 2- classe 2* tour, choix Nicolas, commis principal de 3" classe. Pour compter du 1" mars, 3' tour, choix Cocagne, commis principal de 2' classe 1" tour ancienneté Le Dall, commis principal de 3' classe 2- tour, cholx Griffon, commis principal de 2classe 3' tour, choix Brochen. commis principal de 21 classe.

Sont promus à l'emploi de commis principal de 3* classe des directions de travaux

Pour compter du 1er février, premier tour ancienneté M. Colin, commis de 1" cl. (reliquat de bonifications 3 jours). deuxième tour choix M. Leisour, commis de 1" cl. (reliquat de bonifications, 1 mois).

Pour compter du 1" mars 1937. troisième tour choix M. Evano, commis de 1" cl. (reliquat de bonifications, 22 Jours premier tour ancienneté M. Corbel, commis de 1" cL

Ont été promus dans le personne administratif civil (branche des Directions de Travaux). pour compter du 31 mars

Au grade d'agent administratif de 1" cl. (premier tour ancienneté) M. Barrât, agent administratif de 2' cl. Au Orade d'agent administratif de 2" cl. (choix) M. Rodot, commls principal de 1" cl.

M. Broudin. offlefer d'administration de 2' classe des Directions de Travaux. en instance de rapatriement de Bizerte, sera réaffecté au port de Brest à l'expiration de sa pértode de sélour. L'O-ueêt-Eelatr publie chaque tour de8 • AMNONOJC8 OLAS8BBS a. pwalMftnr

LE PORT DE JAFFA EST ROUVERT AUX NAVIRES FRANÇAIS

JAFFA, 7 avril. Le port de Jaffa est rouvert aux bateaux français qui toucheront désormais successivement Cailla et Jaffa.

Cabotevcrê i

♦ BOULOGNE. Arrives le 6. Blackcock, de Londres Couronne, de Dunkerque.

PARTIS Ide, pour Bergen; Méngnao pour Douarnenez via Dunkerque; Black,cock, pour Londres

BORDEAUX. ARRIVES le 7. Grandlieu, dOran • Normanville, de Lorient Enseigne Gfaurice Prechac. d8 Cardiff.

PARTIS Auvergne. pour Rotterdam; Sainte-Maxime pour Oran.

BONE. Arrives le 6, Catherine. Schiajfino. de Phillppeville le 7. Guaruja, de Marseille.

Partis le 6. Joséphine Le Borgne, pour Bastia Tlemcen, pour Philippeville Saint-Prosper, pour Tunis.

BIZERTE. ARRIVE le 6, G. 0. Chanzy, de Tunis:

Parti G. G. Chanzy, pour Marseille. BREST. ARRIVES le 7, Gottsrid, d'Ictubal Licienne-Jeanne, de Concarneau.

Partis • Rhéa, pour Constantza Château-Latour, pour Bordeaux Lucienne-Jeanne, pour Dieppe.

•> CARDIFF. Partis le 6. PL.M.XV, pour Port-de-Bouc

CALAIS. ARRIVES le 6. ChâteauLarose, de Bordeaux Moncousu, de Brest, Pontet-Canet, de Dunkerque Partis le 7. Moncousu, pour Nantes Château-Larose, pour Bordeaux.

CAEN. ARRIVES le 6, Sudsée, de Dantzig le 7. Thésée, de Anvers Courseulles. du Havre Comme tu Pourras. de Rouen Emile-Deschamps, du Havre. Partis le 6, Szeena, pour Port-Jérôme Danaé, pour Grangemouth: Dudlevi Rose, pour Swansea le 7. Adolphe-Leprince pour Le Havre.

DIEPPE. Arrives le 7, Pomerol, Val de la Haye, Gros-Pierre, de Dunkerque

PARTIS. Château-Pavie, pour Boi*deaux: Pessac, pour Le Havre.

GRANVILLE. ARRIVÉS le 7. Dtnard, du Havre, et Millisle, de Port-Talbot.

LE HAVRE. Arrivés le 6, Potrophalt, de Port-Jérôme; le 7, Penac, de Dieppe.

Partis le 6. Vent6se (chalutier); Le Irait, pour Rouen; Port Saint-Louis, pour Dunkerque; le 7, Pétrophalt pour Port-Jérôme.

· LA ROCHELLE-PALLICE. ARRIvés le 7 Shealtholm. de Casablanca; chalutiers Rocheîla et Courbageau.

Attendus Barsac, de Bordeaux; Châ.teau-Pavie, de Dieppe.

MARSEILLE. Arriver le 7 avril, Chanzy, de Tunis- Grévy, d'Alger; Diebel-Dira, d'Alger et PaUa: Ville-d'Ajaocio, d'Ajaccio: Ville-d'Alger, d'Alger. Partis Timgad. pour Tunis; SidiMabrovck, pour Alger; Et Biar, pour Alger Sidi-bel-Abbés, pour Oran; Sampicro-Corso, pour Bastia, et Nice.

ATTENDUS General -Bonaparte, de Calvi; Tirman, d'Alger.

NANTES. arrives, le 7 Isac, de Rotterdam Denise-M., des Sables MaTina, de .<a Rochelle.

Partis Klinto, pour Cardlrl Mangoya. pour Sainc-Nazaire Ville-de-Mostaganem, pour Dieppe.

ATTENDUS Eldonpark, Marinière, SteMaxime, Aveyron, Lottinge, Naissar, Ramon-Alonso, Le Violent. Arenda, Gu.drid, Cap-Tourane, Bouaainville. Morar, El-Ciervo, Port-Saint-Louis, St-Nazaire, Tomyris, Guermor.

♦ORAN. Arrives, le 6: P.LJd. 18, de Rotterdam Marcel-Schiaffino, d'Alger; Cypria, de renés Procidia, de Sète Saint-Clair, de Mostaganem le 7 Jeanne-Schia/fino, d'Alger SidiBrahim, de Marseille.

Partis le 6 St-Nazaire, pour Nante»; le 7 Procidia, pour Nemours.

PAIMPOL. ARRIVES, le 7 Elvf, de Bordeaux.

PARTIS. le 7: Butte, pour Forvey Elvy, pour Boulogne.

Attendu' Pomelin, de Boulogne.

· PHILIPPEVILLE. ARRIVES, le 8 Ginette-Le-Borgne, Cheik, de Bdne MoTie-Louise-Schialfino, de Dj1djelll: Villede-Tipaza, d'Herbillon.

PARTIS St-Prosper, Catherine-Schiaffino, pour Bône Minerva. pour Tunis Ginette-Le-Borgne. pour DJidJelll: Villede-Tipaza, pour Herbillon.

Attendu Guaruja, de Bône.

ROUEN. ARRIVES. le 7 PortSaint-Louis, de Dunkerque Cantenao, de Bordeaux.

Partis André-Moyrand, pour Alger Shelspra, pour St-Malo Port-de-Boue. pour Bône S.N.A. 1, pour Newcastle Quartzite, pour Brest Zweena, pour Furt S.N.A. 7. pour Newcastle.

SAINT-NAZAIRE. Arrives, le 7 Fulton, d'Alger Laureston, de Seaharn. PARTIS Sauternes, pour Lorient Argonne, pour Rotterdam.

♦ SETE. Arrives le 7. Juliane, de Pamaron Brescou, de Marseille. Partis Juliane. pour Tunis LaMacta. pour Saint-Louis-du-Rhône. · SFAX. Parti le 7. Paramé, pour Tunis.

SWANSEA. Parti le 6. Irit, pour Roscoff.

♦ SAINT-MALO. Arrivés le 8. Dinard, de Southampton le 7. Brittany, de Jersey.

Partis le 6. Alstorn, pour Anvers; le 7, Dinard, pour Southampton.

Paquebots et vapeur longs-courrier*

ALSINA parti de Santos le 5, pour Marseille.

ARIZONA parti de Valparalso le 6, pour Le Havre.

ASIE touché Madère le 6, allant de Bordeaux à Pointe-Noire.

ANDRe-LEBON arrivé à Shanghai la 6, allant à Yokohama.

ALABA.VA parti de Crtstobal le 6. ALASKA parti de Cristobal le 6.

CAP-TOURANE passé à Gibraltar le 6, allant de Haïphong à Bordeaux.

CELTE parti de Newport le 5. pour Saint-Pierre-Miquelon.

CAP-VARELLA arrivé à Marseille le 7, de Bordeaux (croisière).

COLOMBIE arrivé au Havre le 7, de* Antilles.

CAMPANA arrivé à Marseille la 7, de Gènes.

FLORIDA parti de Santos le 6. pour Buenos-Aires.

FORBIN arrivé au Havre le 7.

FORMOSE parti d'Anvers le 8.

ILE-DE-FRANCE arrivé au Havre le 7. de New-York.

KINDIA arrivé à Bordeaux le 7, de Conakry.

KOUTOUBIA passé à Gibraltar le 6. allant de Dakar à Marseille.

LIPARI parti de Bordeatuc, le 2. pour Le Havre.

LORRAIN signalé à Gibraltar le a. allant de Tunis & Dunkerque.

LEOPOLD-LD. signalé à Madère le 7, allant de Dunkerque à River-Plate. LECONTE-DE-L'ISLE parti de QJ>


MONTESQUIEU parti de Dakar le \i. pour Bordeaux.

MEDJERDA parti de Dakar le 3.

MEXIQUE parti de Marseille le 7. pour Naples.

MUIRTON attendu a Marseille venant de Pointe-Noire.

MICHIGAN parti de Bordeaux le 7, pour Le Havre.

NOR MANDIE parti du Havre le 7, pour New-York.

NEVADA parti de New-Orléans le 6. ORECON arrivé au Havre le 7 PX.M.-15 parti de Cardlff le 6, pour PORTHOS arrivé Port-Saïd le 7 de Marseille. PRESIDENT-DOUMER parti de Hong-Kong le 6 pour Marseille.

PATRIA arrivé à Alexandrie le 6. a:lant à Beyrouth.

PROVIDENCE attendu a Marseille venant de Beyrouth.

STR.4THMORE parti de Tanger ie 7, pour Londres

SAy-MATEO parti de Tacoma le 5. pour Le Havre.

SHIRVEN arrivé à Saint-Nazaire :e 7, de Curaçao

SPHINX parti d'Alexandrie le 6. pour Marseille.

SAINT-ENOGAT arrivé à Bordeaux le 7. de la C.O.A.

SAN-JOSÊ attendu au Havre venant de Vancouver.

VILLE-DE-STRASBOURG arrivé iL Pointe-à-Pitre le 6. allant à Nouméa. VILLE-DE-METZ attendu a Havre venant de Dunkerque.

Navires divers

Signalés par T.S.F. le ? 7 avril A OUESSANT RADIO

Dalila, Alberte-Le-Borgne, Briseis, San José. Tours Rhéa, Ile-de-France, Port- Lay, Ango, St-Thomas. Château-Pavie Mvson, Capitaine-Augustin. Normandie, Kcrvégan.

Le-Rhin, L'Adrott Tramontane Kou- toubia, Aisne, Azrou. Surville, Dorme Stanasfalt, Cévenncs.

NOUVELLES DIVERSES

Le chalutier Alfred qui avait fait escale à Newport. a quitté ce port le 6. à destination de Terre-Neuve.

NOUVELLES DES BANCS

SAnrr-PiERRE-MiQtrELo», le 6 avril. Sortis Seroent-Gouarne et Volontaire, pour les bancs.

SADIT-PrERBE-ET-MlQUEUM!, WUKTOH, le 7 avril. Entrée de la Patrie, avec 4.500 quintaux, pour prendre du sel. Tous bien à bord.

LES DEPARTS

Saiht-Malo. le 7 avril. Le troismâts Notre-Dame-des-Flots, cap Mené 28 hommes d'équipage, arm. M. Saintrileux, est expédié à la Marine de SaintMalo pour Terre-Neuve et le Groênland. Il a appareillé aujourd'hui pour les bancs de Terre-Neuve.

UN VAPEUR ITALIEN

FAIT NAUFRAGE SUR LA COTE DE L'ILE DE WIGHT

L'équipage se serait sauvé

LONDRES. 7 avril. On a appris ce matin que des signaux de détresse qui avaient été lances cette nuit, émanaient <iun navire italien qui se trouvait en difficulté devant la pointe Sainte-Catherine. a l'lie de Wight. Ce navire, le Luigi-Accame, a dû être abandonné, II se rendait à Amsterdam.

COLLISION

LoNDRES. 7 avril. Le capitaine du paquebot Taranaki, qui est entré en collision avec le vapeur Lairdsmorr, au large de Black-Head (Wigtownshlre). a envoyé un message radiodiffusé annonçant qu'il avait recueilli tous les passagers et les membres de l'équipage du vapeur, à l'exception du mécanicien Qui, craint-il, a péri.

Marche de Paris

PARIS, le 7 avril. (De notre correspondant spécial)

La demande a semb bien noncha- lante, ce qui a obligé a faire de la baisse sur les colins entiers. congres, homards, lottes, gros maquereaux, merlans brillants, mulets et soles. Cepen- dant. les turbots et petits maquereaux ont progressé

MARÉE-CRUSTACÉS

On cote au kilo (cours extrêmes) Barbues. 9 à 12 bars. 14 iL 30 carrelets, 2.50 à 4 colins décapités, 10 a 12 colins entiers. 2 9.50 congres. 2 à 4.50 crevettes grises, 4 a 11 cravettes rouées grosses. 50 à 80 cre- vettes rouges petites, 14 a 20 daurades de France, petites, 4 à 5 harengs français vides, 1 à 2 homards vivants. 26 a 31 homards morts. 15 a 20 langoustes vivantes 31 a 37 langoustines 2.50 à 8 limandes. 3 a 8 lottes. 3.50 à 6 limandes-soles 4 à 8: maquereaux français gros. 150 a 2.25 maquereaux français petits. 2.75 a 3.50: maquereaux de Saint-Jean-de-Luz, 7 a 9 merlans brillants, 2.50 a 4 merlans ordinaires, 1 A 2.25 mulets. 5 a 14 morues salées. 2 à 3.75 raies entléres. 1.50 à 2.75 rougets-barbets. 5 à 12 rougets-grondips. 1 à 3 sotes' françaises grosses, 14 à 22 soles fran- çaises petites. 8 à 10 turbots. 10 iL 14. On cote au ceni Sardines fraîches. 10 & 25 MOULES ET COQUILLAGES

On cote aux lOn kilos moules dl- verses. 92 a 96. On cote au cent Coquilles SaintJacques, 30 a 60 huîtres de Marennes. 65 à 160 huîtres portugaises. 18 à 35 hultres de Claires, 25 à 42 oursins. 15 à 30.

On cote au kilo ablettes. 1.50 a 4;. anguilles vivantes. 12 a 14 •' anguilles, mortes. 5 a 9 brochets mort. 10 a 14 carpes vivantes 4 iL 5 carpes mortes. 2 iL 3 éperlans. 2.50 iL 4.5() goujons. 5 à 10 perches. 4 à 6 saumon français. 25 à 30 saumon étran- ger. 28 a 32 saumon frigorifié. 7 a 16 tanches vivantes 5 iL 6.50 tanches mortes 3.50 a 4.50 truites de piscicul- ture. 10 à 20

Truites de rivière, -e 100 à 125 grammes 15 à 22.

Arrivages. Marée 225.700 eau douce 6.300 coquillages 16300 déposé au frigorifique 52.000 reaserre de la veille 65.000 quantités mises *o veate 316.900 quantités saisies 6 avril 127 kilos. Arrivages par gares. Gare du Mord 1 6.200 Vai^lrard 48.990 Balnt-Lazare 20200 Orléans 6.600.'

| La, Vie Sportive 3

LE MATCH FRANCE-ITALIE S'ARRANGE

Paris. 7 avril Le secrétaire général de la Fédération Italienne de Football, arrivé ce matin à Paris. s'est tout e suite mis en relation avec M Delaunay, secrétaire général de la 3 F A Il parait qu'il s'agissait seulement de la Coupe du' Monde Ce 1938. dont le secrétaire général. M. Barassi. est l'un des membres du comité. Il parait encore Qu'il a été question du match France-Italie juste pour parler des chambres d'hôtel que M Balassi a retenues.

En tout cas, on affirme que l'équipe d'Italie sera formée dema:n et qu'elle quittera Turin après-demain La location respire 0 FRANCE-ITALIE

SERA RADIODIFFUSE

qui sera toue dimanche 11 avril au Parc des Princes. sera radiodiffusé au Pos·e Paris:en car les services de radiorepo:I tage du Petit Parisien et du Miroir des Sports

Radioreporters Georges Briquet et I Roçer Malher.

I Début de l'émission à 14 h. 45. 0

LE CALENDRIER

DU CHAMPIONNAT DE FRANCE AMATEUR

PARIS, 7 avril En raison de la sélection des joueurs Arrovo. de Quévilly Gros, de Cazléres Luddens. de Béthune. et de Parmeaiani de Valentigney pour le match France-Tehecoslovaaule. les matches Saint-Dizler-Béthune. Angoulême-Quèvilly. Valentigney-Scionzier. et Oazêres-!a-Grandcombe. sont reportés au 2 mai

D'autre part, les terrains neutres, sur lesquels se disputeront les matches du 25 avril, ont été désignés. Le calendrier définitif s'établit donc comme suit (sauf Indication contraire, les matches ont lieu sur le terrain des clubs premiers nommés)

LE Il AVRIL

Poule A. Hasondange-S. O. Est. Poule B. Chateaudun-Morlaix. Poule C. SchlltlEheim-Vauzelles LE 18 AVRIL

Poule A. S. O. Est-Salnt-Dizler et Béthune-Hagondange.

Poule B. Morlaix-Charentes et Quevilly-Chateaudun.

Poule C. Scionzier-Schlltlghelm et Vauzelles-Valentigney.

Poule D. Grand-Combe-Girondins. 25 AVRIL

Poule A. Béthune-S. O. Est. il. Complègne Hagondanse-St-Dizler, à Nancy. PouZe B. Quevilly-Morlaix. au Mans; Château d un-Charentes, a Châtellerault Poule C. Schlltlgheim-Valentigney, à Colmar Scionzier-Vauzelles à Lyon. Poule D. Giron din6-Cazères.

2 MAI

Poule A. Salnt-Dizier-Béthune Poule B. Charentes-Quevilly.

Poule C. Valentigney-Scionzier. Poule D. Cazéres-Grandcombe Demi-Hnales le 9 mal Tirage au sort le 23 avril. Finale le 23 mai. Jour du match France-Irlande, à Colombes. 0 Matches officiels se disputant sur le territoire de la L.O.F.A. le dimanche 11 avril

MATCHES INTERLIGUES

Equipe de l'Ouest contre équipe de Paris, à St-Brieuc Arbitre M. Merckx. Juges de touche i MM. Régnier et Maffard.

Equipe de l'Ouest contre équipe du Centre, à Laval. Arbitre M. Jeudy. Juges de touche MM. Moracchisi et Hervé.

DIVISION D"HOHNECTR

Equipes réserves. Stade Qulmpérois contre A. S. Brestoise à Quimper M. Herroux.

équipes troisièmes. A. S. Bresto!se contre F. C. Lorientais. à Quimper, terrain Stade Quimpérois M. Cosmao. PROMOTION D'HONNEUR

Equipes réserves. Stade Rennais U. C. contre U. S du Mans. à Rennes M. Geoffroy.

BARRAGE Promotion Première DIVISION J. A. Saint-Servan contre U. S. Lannlonnalse. a Saint-Servan M. Royer. C. C. Angevin contre Voltig. Castelbrlantais. à Angers M. Rey.

CHAMPIONNAT MINIMES INTERDISTRICTS R. C. Ancenien contre Stade Rennais U. C. M. Amiot.

A. S. Brestoise contre Phalange-d'Arvor. au Faou M. Euzénès.

COUPE E.-J. FOLLIARD INTERDISTRICTS A. C. Redonnais contre Fleur de Genêt, à Redon M. Desmoës.

DISTRICT HAUTE-BRETAGNE

PREMIERE DIVISION

Equives premières. Espérance Fougères contre A.S.PT.T. Rennais, à Fougères. M. Lautrey

Equipes réserves (flnale du G. A.). C. Paul-Bert contre A. G Laïque Fougères. à Liffré M. Ribet.

Troisième DIVISION

Equipes premières. A. S. Montalbanalse contre Dinard-Amical-Club. à Montauban M. Boschet.

COOPE E.-J. FOLLIARD

Quatrième Oroupe. La Samsonnalse contre U. S. de 1a Rance. à Dol M. Boucher A G. Guerchnise contre Tour d'Auvergne (41. à La Guerche M. Primault.

DISTRICT BRETAGNE-SUD

BARRAGE Première Deuxième DIVISIONS Chasseurs de Gourin contre Korrigan, de Vannes. à Gourin. 0 André Joly IMPOTS CEUULAIKKS ET IMPOT GENERAL SUIF LES REVENUS EN 1931 Bénéfices traitements. pensions, revenus fonciers revenus des créances revenus des valeurs revenu global Envoi franco recommande contre mandat de IK I 60 adresse a la librairie de c L'OuestEclau If. Rrnn–

CHAMPIONNAT DE LA LO.F.A. CONCOURS

DU « JEUNE FOOTBALLEUR u A la demande de plusieurs clubs de la région cornouaiialse, les éliminatoires de Quimper pour le concours du « Jeune Footballeur r se disputeront le dimanche 18 avril. & 8 h. 30, au Stade Kerhuel, a Quimper.

Les clubs de la région Sud-Finistérienue sont invités à adresser le nom de leurs candidats à M. Franceschlni. 22 bis, rue de Hospice. à Quimper au plus tard pour le samedi 17 avril, dernier délai.

Les concurrents du huitième concours du « Jeune Footballeur » devront avoir moins de 18 ans au 1" janvier 1937, c'est-à-dire qu'ils doivent être nés après le 1" Janvier 1919.

Les concurrents devront appartenir iL un club affilié à la F.F.F.A. et présenter leur licence avant l'épreuve.

Les dix premiers classés des éliminatoires de Quimper et Lorient disputeront les fina-es du district le 25 avril à Quimper et les quatre premiers classés de ces finales seront convoqués pour la finale à Rennes le 9 mal.

Le Président du District

Franceechini.

D'VISION DE PROMOTION

APRÈS LE MATCH

U. S. S.-M.-C. O. CHOLETAIS

L'U.S.S.M. nous communique

Le récent succès de notre équipe première sur le C.O. Choletals a été à l'origine d'un compte rendu qui. pour flatteur qu'il fut pour nos couleurs nous a causé plus de malaise' que de plaisir.

Assurément, le chroniqueur sportif est absolument libre de ses appréciations. Aussi bien n'avons-nous nulle intention de nous substituer à lui dans un rôle où Il s'est, depuis longtemps, spécialisé. Soucieux de son Indépendance et nous l'en félicitons fl se libère de toutes Influences, même et surtout de celle de notre société. Or. il nous revient qu'un certain nombre de clubs amis ont une opinion contraire. Il en résulte que nous souffrons d'une réputation de suffisance et d'immodestie contre laquelle nous avons le droit. sinon le devoir, de nous prémunir

Nous sommes ce que nous sommes, c'est-à-dire un club sportif semblable tous les autres clubs sportifs. Comme eux. nous avons connu tour à tour l'Insuccès et le succès. Dans le premier cas, nous remettons notre ouvrage sur le métier, tout simplement. Dans le second, nous n'avons nulle envie de nous permettre une danse du scalp autour de nos concurrents malheureux. Notre légitime satisfaction n'est pas faite de la déception de nos adversaires.

En ce qui concerne, spécialement, le C.O. Choletals nous tenons à dire l'excellente Impression qu'il a laissée derrière lui. Battu, Il peut invoquer légitimement l'excuse d'un déplacement long et difficile. Notre victoire est un événement heureux dont nous nous réjouissons sans gloriole. Sa défaite ne le diminue pas. 5-g CHAMPIONNAT DES PATRONAGES

Dimanche à Vitré, en finale

TOUR-D'AUVERGNE de RENNES (1) contre DRAPEAU DE FOUGÈRES (1) Les sportifs vitréens et de la région sont conviés dimanche prochain à une rencontre importante Qui opposera l'équipe première du DraDeau de Fougères à l'équipe correspondante de la Tour d'Auvergne de Rennes et qui décidera de l'attribution du titre de champion de division d'honneur des Patronages. Titre très envié dont l'une et l'autre des deux équipes voudra se parer ec pour cela eliea déplaceront leurs meilleurs éléments.

Ce championnat des Patronages a toujours donné lieu à des rencontres très serrées en 1934 et 1935 le titre fut enlevé par la Jeanne d'Arc de St-Serv«n devant l'Etoile Dlnardaise et le Drapeau en 1936 il fallut une belle pour départager l'Etoile Dinardaise et La Tour d'Auverene, et ce fut Dinard qui en battant la T. A. par 2 buts à 0 remporta le championnat cette année encore une belle est nécessaire pour décider de l'attribution du titre et c'est là "enjeu du match de dimanche prochain.

Nous ne doutons pas qu'un public très nombreux garnira les touches du Stade municipal. g MATCHES AMICAUX

DERNIERS RÉSULTATS

DE DIMANCHE

La Samsonnaise bat l'A. S. Montalbanaise, par 6 outs à 2.

A ANTRAIN

Indépendante Antrainaise (1) et U. S. Paraméenne (1), font match nul, 3 à 3. A MESSAC

Mariés battent Célibataires par 4 buts à 2 «9 9 A AUDIERNE

U. S. Audternaise bat Phalange d'Arvor par 6 à 1. 7-8 A BANNALEC

Fleurs de Genêts (2) bat P. C. Lorientais (Juniors! par 3 à 2. 7-8 A ETABLES:

U S. Ta6arine bat Av. de Pléneul par 2 à 0. 7-8 A SAINT-RENAN

En-Avant (minimes) bat Etotte de Plouzané il). 4 à 3.

A LANNION

Patro Laïque et Stade Lanionnafs. 1 A PONTIVY

Garde de St-Ivy bat Gardes Mobiles. 1 à 0 7 8

CHAMPIONNAT DE L'ARMEE DE L'AtR

A Parts. La Base Aérienne de Lyon bat la Base Aérienne de Dijon par il pointe à t. •

COMITE DE BRETAGNE

Réunion de la commission sportive du 6 avril 1937

Présents: MM. Vaugeols, Esnault, Parlan.

Excusé M. l'Abbé Gelll.

Assistent a la séance MM. Pâteux, Thomas, Dubois, Grippay.

Homologations

Matchs du 4 avril. Division d'honneur Equipes I S. R. U. C. bat Avenir Saint-Etienne 23-11; Espérance St-Héller bat Etoile Dlnarda;se, 33-21.

Equipes II S. R. U. C. bat C. P. B. 33-25.

Equipes III: A. S. C. R. bat T .A. 25-24. Une amende de 5 francs est infligée à l'A. S. C. R. pour une licence non présentée. C. P. B. bat St-Héller, par pénaJuniors L'homologation de la finale A. S. B.-S. R. U. C. est reportée à une date ultérieure.

Minimes Milice Saint-Michel bat Espérance Saint-Hélier, 20-10 D. A. C. bat Aurore Vitré, par pénalité. Une amende de 10 francs est infligée à l'Aurore de Vitré, pour deux licences non présentées.

La Commission enregistre le forfait de l'Avenir Saint-Etienne dans la poule des seconds de division d'honneur. CALENDRIER

La Commission procède au tirage au sort des, demi-finales du championnat de division d'honneur. Le résultat donne A. S. C. R. Milice St-Michel. et A. S. B. C. P. B.

La Commission décide qu'un des matches aura lieu à Brest, et l'autre à Rennes. Le tirage au sort donue A. S. C. R. Milice St-Michel, à Brest, terrain de Kerbonne: A. S. B. C. P. B. à Rennes. terrain de l'A. S. C. R. Ces matches se joueront le 18 avril. La finale aura lieu le 9 mai.

RAPPEL DE CALENDRIER

11 Avril. Division d'honneur Equipes I Etoile Dinardaise C. E. P. Lorient.

Equipes II C. P. B. Milice SaintMichel.

Equipes III T. A. Saint-Hélier. A. S. C. R, C. P. B.. à 9 h. 30.

Promotion Equipe 1 Finale Enfants de Lorient E. S. Saint-Brieuc, terrain de l'A. S. C. R.. à 10 h. 30.

Minimes Finale Dinard A. C. Milice Brest, à St-Brleuc. terrain de Etoile Sportive, à 10 heures.

La prochaine réunion est fixée au 13 avril.

Le Secrétaire Parlan. 7 8 9

Commission des arbitres

Réunion du 6 avril

Présents MM. Morice. Laurent, Thomas. Le Guillermlc, Cantin, Parlan, Pasquier.

La Commission prend connaissance de la réclamation de M. Le Bozec pour les frais d'arbitrage que lui a occasion-' né le déplacement de Vannes pour le match CE. Ul-S.R.U.C. (J). en date du 7 mars et après examen transmet le dossier au Conseil.

Désignation des arbitres pour le 11 avril

A Dinard, terrain Etoile, & 10 heures: Etoile Dlnardaise contre C.E.P. (1) A Rennes, terrain C.P.B., à 10 heures: M. Parlan.

C.P.B. (2) contre Milice Saint-Michel (2) M. de Guillermic.

Terrain T.A., à 10 heures T.A. (3) contre Saint-Hélier (3) M. Cantin. Terrain A.S.O.R., à 9 h. 30 A.S.C.R. (3i contre C.P.B. (3) M. Pasquier Terrain A.S.C.R.. 10 h. 30 Enfants Lorient contre Saint-Brieuc (1) M. Thomas.

A Saint-Brieuc, terrain Etoile, il. 10 h.: Dinard A.C. (M) contre Milice Saint-Michel (M) M. Nouët.

Matches du 18 avril. A Rennes, terrain A.S.C.R. A.S. Brestoise (1) contre C.P.B 11) M. Laurent.

A Brest, terrain Kerbonne A.S.C.R. fl) contre Milice Saint-Michel M. Cantin.

Tournoi Saint-Servan le 18 avril Juge-arbitre. M. Thomas- arbitre M. Parlan. Ces deux arbitres examineront M. Guérin candidat de l'U.S.S-S.M. La Commission rappelle aux arbitres désignés pour les demis-finales et finale du championnat de Bretagne l'article 17 du règlement dernier paragraphe (recettes)

Les deux demi-finales et la finale de division honneur se jouent sur terrain neutre. Pour ces matches. le partage des recettes sera fait ainsi

25 de la recette brute au Comité. 15 au propriétaire du terrain. 60 %0 aux clubs en présence.

Ce règlement financier sera applicable à la finale de promotion.

Les arbitres sont chargés de l'appli- cation du règlement. Le Secrétaire. 7-8-9

CHAMPIONNAT DE BRETAGNE (Promotion)

Dimanche, à Rennes,

au stade Francis-Troufflard

ETOILE SPORT DE SAINT-BRIEUC contre ENFANTS DE LORIENT La finale du championnat de Bretagne Promotion sera jouée dimanche matin sur le stade de la rue Pierre-Martin. Les deux équipes qui s'affronteront sont depuis longtemps sur la brèche et ont des chances égales de conquérir le Donc rencontre intéressante sur laquelle nous reviendrons. 9

LE MOTO-CLUB RENNAIS

A DINAN

Le comité du Moto-Club Rennais rappelle à ses membres que la première sortie de l'année a lieu à Dinan dimanche prochain, 11 avril, où nous rendrons visite à nos amis et camarades de la sec- tion dinannaise du Moto-Club Rennais. Le départ aura lieu du siège socin:, Brasserie de la Renaissance. à 13 heures précises. 8-9 MOTO-CLUB RENNAIS

Ce soir, à 20 h. 30. réunion du bureau au siège social, Brasserie de la Renaissance, rue du Champ-de-Mars, à Rennes.

Objet de la réunion organisation des premières sorties et rallyes du Printemps. 9 On peut se procurer le roman de Uellv COMME EN UN CONTE U£ FEES, il la Ubratne de a L'OuestEclair », 38, rue du Pré-Botté. Rennes,

LA BRETAGNE

AUX CHAMPIONNATS DE FRANCE DE PING-PONG

Les annuels championnats de France de ping-pong. qui groupaient les meilleures raquettes de toutes les provinces de France et même des colonies, viennent de se disputer a Rouen, samedi, dimanche et lundi derniers.

Ils se sont terminés par la 5' victoire consécutive de Michel Haguenauer. tandis que le simple dames était remporté par Mlle Delay. qui fut si brillante aux championnats du monde, à Vienne. Au lendemain de cette grande épreuve, si fertile en enseignements de toutes sions en ce qui concerne notre région et de situer le niveau du ping-pong breton par rapport aux autres comités. Eh bien disons tout de suite que cette comparaison a mis en valeur les très grands progrès accomplis en Bretagne, et qu'il est maintenant prouvé que nos champions sont bien près des meilleurs joueurs français.

Depuis cinq saisons que nos régionaux participent aux championnats de France, Jamais des résultats aussi flatteurs pour nos couleurs n'avaient été réalisés La délégation bretonne, conduite par ses dévouais président et vice-président. MM. Banàtre et Gousset, et entourée de plusieurs supporters » fidèles, était composée de J. Battais, champion Ce Bretagne 36-37 R. Bohuon, champion de Bretagne 35-36 J. Sellier, finaliste du championnat de Bretagne cette année, et A. Tannou champion d'Ille-et-Vilaine de l'an dernier et demi-finaliste du championnat de Bretagne 36-37. Lecomte et Resch n'avaient malheureusement pu effectuer le déplacement. Et. maintenant, examinons en détail les performances de nos joueurs et prouvons que les louanges que nous venons de leur décerner sont bien justifiées En 1/16' de finale, nos quatre mousquetaires sont encore en course aucun éliminé au 3' tour, n'est-ce pas déjà une magnifique preuve d'homogénéité et de bel:e tenue pour l'équipe bretonne ? En 1/8' de rinaio, nous trouvons encore deux joueurs de chez nous. tous deux du Lyra Tannou et Battais. En effet, le sympathique champion de Bretagne J. Battais élimina successivement: le brillant Nantais Moreau. classé à 20, par 3 x 0 le finaliste de la consolation, Servagnat classé à 0 en tête de 2« série. par 3 x 0 le champion du Centre-Ouest Bourgeois, classé à 15 par 3x1: et 11 ne succomba que devant le coriace Butelot I1'· série), qui força le champion Haçuenauer s'employer ferme Battais a ainsi magnifiquement défendu son titre de champion régional, et a prouvé sa grande classe à ses détracteurs.

A. Tannou, lui. se qualifia aux dépens de Taupin, par 3 x 0 de La Gasnerie, classé à 25, par 3x0; de Ferrasse, champion dt Guyenne et Gascogne, classé à 0 en tête de 2» série, par 3 x 2. Il fut éliminé, enfin, par le Marseillais Mayen. classé à 5. et qui, lui-même, battit deux « première série ». Vlés et le Nordiste Manchiska, et qui tint tête, pendant 4 sets, au finaliste Agonoff

Et le bouillant attaquant breton mena 2 sets à rien contre son vainqueur, perdit le 3" set par 21 x 19 seulement, et la belle par 21 x 19 également.

Le jeune Sellier élimina Petit, classé A 10, par 3x0: Ferllé, classé à 15, par 3x0. et échoua devant Manchlska, le brillant coéquipier du deuxième joueur mondial Erlich.

Bohuon, le champion de l'an dernier, après avoir passé deux tours. rencontra Hobéica. Ce dernier fut. certes, le joueur le plus admiré à Rouen. Jouant avec aisance et sang-froid. Hobéica manœuvra, dans un style admirable de finesse et de pureté, le champion Haguenauer en demi-finale, et ne s'inclina qu'au 5' set. après un match splendide. C'est dire la belle performance de Bohuon, qui ne fut battu que 3 sets A 1 et qui mena devant ce merveilleux junior 20 x 15 au 4' set.

Ajoutons enfin qu'en double Battais, associé au président breton Banàtre. s'inclina en beauté devant les finalistes Agonoff-Wolshoëf er, qui menèrent 2 x 0 en finale contre Haguenauer-Tocque. Signalons enfin que nous retrouvâmes là-bas notre ancienne championne, la Fougeraise Mlle Bec. maintenant à Paris. Celle-ci, jouant avec sa désinvolture habituelle. parvint en demi-finale de consolation, et aurait pu mieux faire avec un « moral ».

Bravo. donc, pour tous les joueurs qui ont si brillamment représenté la Bretagne. Ils ont prouvé nettement que nous pouvions maintenant soutenir la comparaison avec les meilleures raquettes françaises

L'honneur de ces performances rejaillit sur tous les pongistes bretons, car nos quatre représentants sont de bons camarades contre qui nous avons joué les uns et les autres, en championnat ou à l'entraînement, et contre qui nous avons souvent réalisé des scores très honorables.

236789 Un supporter acharné A. G.

Le 18 avril à Saint-Servan

CHALLENGE PAR EQUIPES

Il est mis en compétition par le Comité des Fêtes de Saint-Servan une coupe qui sera à disputer tous les ans à Saint-Servan et sera la propriété de la salle qui l'aura -gagnée 5 années consécutives ou non.

Cette épreuve est ouverte à tous les amateurs civils ou militaires sous le contrôle de la F. B. E. et d'après son règlement.

Chaque salle ou société ne pourra présenter qu'une seule équipe de trois amateurs civils ou militaires.

La licence régionale ou Internationale sera exigée de tout tireur même militaire.

Le droit d'entrée est fixé à 15 francs par équipe civile et 10 francs par équipe militaire.

L'épreuve se disputera en trois coups de boutons. Classement par points, victoires et touches. Le coup double sera compté pour une touche à chaque tireur. mais pour un seul coup de bouton. L'Amicale des Escrimeurs et le Comité des fêtes, déclinent toutes responsabilités sur les accidents pouvant arriver aux escrimeurs, aux arbitres, aux Juores et au public au cours des assauts. L'appel des tireurs aura lieu à 9 heures au collège de Saint-Servan. Les engagements devront être adressés à M. Bernaben. secrétaire de l'Amicale de la salle de garnison, 27, rue Ville-Pépin, Salnt-Servan-sur-Mer pour le 15 avril, dernier délai. 8 9 NOUVELLE VICTOIRE FRANÇAISE AU CAIRE

LE CAIRE. 6 avril. L'équipe française d'escrime, actuellement en tournée en Egypte. a battu l'équipe égyptienne dans une rencontre & i'tpée. Dar neuf victoires Mut.

LE 23' PARIS-CAEN

SERA COURU LE 18 AVRII. La saison cycliste en est encore a sea prémices que déjà l'on parle de l'organisation de la grande course cycliste Paris-Caen organisée comme on le sait par nos confrères Auto et le Journal due Caen Cette épreuve qui réunit chaque année l'élite de nos as nationaux et aussi des Jeunes qui or{.lent de marcher sur les traces de leurs aines, connaîtra cette année encore un éclat exParis-Caen sera une lois de plus une des cinq épreuves qualificatives pour le chacnpionnat de France. C'est dire que tous ceux qui briguent l'honneur de revêtir le glorieux maillot tricolore seront au départ et cela nous vaudra une course passionnante d'un bout l'autre du parcours.

L'itineraire. Le Vésm.. icontrola de départ) Saint-Germain (C. V.), Chambourcy. Flins, Epône. Mantes (C.V.) Rolleboise, Bonmères, Cru.uffeur. Pacyw sur-Eure C.V ). St-Aquiiin Evreux (C V.) La Riviére-Thibouvllle 'C. F. et de ravitaillement L'Hôtellerie. Lioleux iC. V.). La Boissiére. La Houblorniére. crèvecoeur. Carrefour-St-Jean. Corbon. Crois-sanville. Moult Gare de Moult. Beneauville. Contevllle, St-Aignan-de-Cramesnil. La Jalousie. Bretteville-sur-Laize (C. P.). Laize-la-Ville. Clinchamps, Pontdu-Coud'ay. Amayê-sur-orne. Lea Clos de Ma!zet IC. F.i. L'Embianchement, Brettevilie-sur-Odon. Venoix, Caen (V*lodrome), 232 kilomètres

L'arrivée sera jugée sur la piste, où les coureurs auront la distance, plus un tour à couvrir.

Les prix 2.500, 1.500. 1.0()0. 800, 600, 500 300. 200. 160 et 150 francs, soit au total 7.700 francs il est entendu que si un ;ndépendant français gagne un prix supérieur a 500 francs. il devra verser !e supplément à la Caisse de Secours de l'ü V. F. s'il désire rester Indépendant mais il pourra toucher intégralement son prix s'il désire rester aspirant.

Les engagements (5 francs) sont reçus à à L'Auto, 10. faubourg Montmartre, i, Paris et au Journal de Caen, 34 rue Demolombe. Caen. lusqu'av lundi 12 avril 1937. à 18 heures 0 LES SIX JOURS DE PARIS

SERONT RADIODIFFUSES

Comme chaque année, les services d· radioreportage du Petit Parisien et dm Miroir des Sports, radiodiffuseront les Six Jours cyclistes de Paris. Deux fois par Jour, les auditeurs du Poste Parisien seront tenus au courant des péripéties sportives et des à-côtés de la grande épreuve.

Le radioreportage sera assure par MM. Georges Briquet et Roger Malher, qui parleront aux heures ci-dessous Jeudi 8 avril 14 h. 5 à 14 h. la, 23 h. 5 à 23 h. 20.

Vendredi 9 13 h. 15 a 13 h. 25, 24 IL. Samedi 10 13 h. 15 à 13 h. 25, 22 IL 10 à 22 h. 30.

Dimanche 11 12 h, 30 à 12 h. 46, 20 h. à 20 h. 5.

Lundi 12 12 h. 40 à 12 h. 50. 22 IL la & 22 h. 25.

Mardi 13 12 h. 40 à 12 h. 50. 92 iL 50 à 23 h 10 0 Le 8e Circuit du Morbihan et de CornooaiUe

se courra les 10 et 11 avril avec le concours

du café et des timbres à l'Epi» PREMIÈRE «TAPE

Samedi 10 Avril

Lorient Keryado 0 km. 7 h. Quimperlé 18 » 8 h. Bannalec 15 » 8 h. 30 Pont-Aven 15 8 h. 55 Trégunc -̃ 8 » 9 h. 10 Concarneau .j 7 » 9 h. 20 Locronan 10 11 h. 50 Brlec 1 » 500 13 h. 37 Quimper 23 » 10 h. Landudec 18 i 10 h. 35 Plozévet .̃ 7 s 10 h. 45 Plouhinec 5 » 500 10 h. 55 Audierne 4 » 500 11 h. Pont-Croix .̃ 5 » 500 11 h. 10 Confort ..• 5 » 500 11 h. 20 Douarnenez 11 » 11 h. 35 Cast 9 » 12 h. 05 Châ tea ulln .̃ 7 » 12 h. 20 Pleyben 10 » 12 h. 40 Château, du Faou 14 » 13 h. 05 Edern 17 » 500 13 h. 36 QUIMPER 16 14 h. Total 228 kilomètres..

DEUXIÈME ETAPE

DIMANCHE 11 AVRIL

QUIMPER 0 km. 8 h. Rosporden 22 » 8 h. 40 Scaër 14 » 8 h. 06 Gourin 17 » 9 h. 35 Le 17 10 h. 05 Kernascléden 15 » 500 10 h. 35 Llgnol 5 » 10 h. 35 Guémené 7 » 10 h. 55 Séglien 5 » 11 h. 06 Cléguérec 5 » 11 h. 15 Pontivy 11 i 1 h. 310 Locminé 24 » 12 h. 15 Colpo g » 12 h. 30 Locqueltas j 7 > 12 h. 40 Meucon 5 » 500 12 h. 50 Vannes 6 a 500 13 h. Auray 18 » 13 h. 30 Brandérlon j 6 » 500 14 h. 03 Hennebont 7 » 14 h. 25 LORIENT 10 » 500 14 h. 40 Total 227 kilomètres. 7 8 9

LE PRIX WOLBER 1937 SERA COURU LE 9 MAI Ainsi que nous l'avons mentionné dernièrement, le prochain Prix Wolber 1937 se courra le 9 mai prochain, sous le contrôle de l'U V. F.

Cette course de 115 kilomètres environ est ouverte aux aspirants, Indépendants, débutants des départements d'Ille-etVilaine et limitrophes

Le circuit qu'elle empruntera, partant de Rennes, passera par Hédé. Combo Jinan. Bécherel Bédée et revtendra à Rennes par as magnifique route de Brest, endroit idéal pour juger une arrivée.

Cette course, dotée par la maison Wolber de mille francs de pris, comportera en outre un classement spécial dot,6 de pnx importants en espèces et ea nature, réservé aux débutanta 3* et 41


catégories, prix cumulables ;vec ceux Su classement général.

De aornoreufes pnmes seront offertes tout au long du parcours.

Nous ne coûtons pas que ce deuxième Pnx wolber connais; un succès plut grand encore que celui remporté l'an passé. Placée au début de la saison. cette course, d'une distance raisonnable, courue sur des routes exce lentes. est une magnifique occasion pour les c jeunes ». pour oui elle est particulièrement créée, d'essayer leurs forces avec le maximum de chances de figurer au palmarès pour l'attribution des prfx. Les engagements peuvent être envoyas des maintenant chez le représentant des pneus Wolber, M. Marcel Merle, 22, rue i:obclin, à Rennes, et chez les principaux agents de cycles de Rennes. Le droit d'engagement est fixé à 5 fr. Le 11 Avril, à Pont-Hébert,

LE GRAND PRIX CLAUDEL sons le patronage

de « L'Ouest-Eclair »

C'est dimanche prochain eue se disputera à Pont-Hébert. le Grand Prix (Xaudel. dû a la générosité des Etabl:36ement-à Claudel, sous le patronage de L'Ouest-Eclair

Cette épreuve est assurée d'un erand succè6 sportif et spectaculaire

Le départ sera donné à 9 heures, à l'Hôtel Legastellais, pour Saint -Lô. Coutances. Périers. Carentan. SaintJean-le-Daye. Pont-Hébert. où l'arrivée aura lieu sur l'avenue de la Gare. Le départ de la deuxième étape sera donné à 15 heures, au Café Yver. pour Saint-LO. V-ledieu. Vire, Tor:eny. SaintLô, Pont-Hébert. où l'arrivée se fera au Café Marie.

Les prix au clasement genérai sont de 500: 300: 200: 100: 100: 75: 50: 50 50: 25 francs. So:t 1.540 frs. De nombreuses primes sont offertes par tous les sportifs de la région. On relève parmi le lot des engagés Petit Pleyer. Challe de Caen Gautier, St-Denis-Wild Rogerie. Lagranderie les équipes de Cherbourg-Pédale et du Guidon Coutançais. soit une trentaine de coureurs

Le* engagements seront clos le samedi 10 avril, à 19 heures. Ils sont reçus chez M Flament à Pont-Hébert. accompagné du coût 5 francs.

(3-9)

Dimanche

PRIX D'OI'VERTURE

DU VELO-CLUB SERVANNAIS La première épreuve du V.C.S. aura lieu dimanche prochain. Elle sera exclusivement réservée aux sociétaires. Ils sont suffisamment nombreux pour donner de l'intérêt à cette course de début de saison.

Le départ sera donné à 2 heures et demie, boulevard Douville.

Plusieurs passages permettront aux spectateurs d'encourager leurs favoris à chaque tour. 9

DIMANCHE II AVRIL PROCHAIN SOUS LE PATRONAGE

DE « L'OUEST-ECLAIR

AUDAX DES 200 KILOMÈTRES organisé par le Cyclo-Club Rennais Cette épreuve pour les cyclotouristes Icycles, tandems, vélocars. vélos horizontaux, etc. en résumé toute machine mue par la force humaine), a lieu sous la direction d'un capitaine de route, a l'allure réglementée le 18 kilomètres a l'heure.

Le 11 avril, l'itinéraire sera le suivant Rennes. Fouxéres. Ernée. Mavenne, Laval, Vitré. Pire. Châteaugiron. Rennes, avec contrôle à Rennes, Poueéres. Ernée. Mayenne. Lavai. Vitré, Rennes, et un contrôle secret en cours de parcours. Le départ aura lieu du siège social. Café National, rue Nationale, à Rennes. à 5 heures. Rendez-vous à 4 h. 45 pour distribution des cartes et des brassards. Les engagements idrolt, 5 fr.). sont reçus

lo Au siège social, Café National 2» Chez M. Nogues. cycles, place SteAnne, Rennes.

Le comité organisateur demande instamment aux aspirants à ce brevet de vouloir bien se faire inscrire au plus vite pour faciliter sa tàche.

Les sociétaires voulant accompagner les Audax n'auront ou'un droit de 3 fr. à acquitter. Leur inscription rapide est également demandée.

Pour le déieuner oui aura lieu à Lavai. le C. C. R. a obtenu un menu copieux pour le prix modique de 10 fr.. au restaurant Hocdé, 51. rue de l'Hôtel-deVille.

Une tombola aura lieu à la fin de l'épreuve.

Les cyclistes des environs de Rennes peuvent se faire inscrire par correspondance.

A côté de cette épreuve, le C. C. R. organiste éralement une sortie cyclo-touristique sur le parcours de Rennes-Fougéres-Vitré-Rennes, avec jonction à Vitré avec les Audax. et retour en leur compagnie. Cette sortie comprend environ 110 kilomètres et aura lieu sous la direction d'un éprouvé C. C. R. oui se fera un plaisir de documenter les cyclotouristes sur les beaux sites traversés.

Une délégation du Vélo-Club Vitréen, dont une importante fraction participera à l'épreuve des AuCax. se portera à la rencontre du groupe C. C. R.

Le déieuner. prix. 10 fr.. aure,lieu au restaurant des Glycines, à Vitré Pour cette sortie, les inscriptions (droit de 1 fr. pour les non sociétaires sont également demandées d'urgence aux mêmes adresses Que les engagements des Audax.

Le départ Dour cette sortie sera donné à 6 h. 30. au Café National.

Cyclistes, retenez aussi votre dimanche matin :8 avril, nour le Brevet routier 50 kilomètres. Enaaeez-vous de suite (droit, 5 fr.) aux adresses ci-dessus données.

Tous les renseignements seront donnés en temps utile sur cette épreuve intéressante. De _'o!is lots viendront récompenser les efforts des concurrents. 9 AMICALE CYCLISTE

DE BREST-RECOUVRANCE

Dimanche prochain Il avril. rendezvous à 7 h. 45. porte du Conquet. Départ 8 heures précises

La sortie-promenade se fera sur l'itinéraire suivant Guilers. Ty-Colo. Gouesnou. Guipavas. Kerhuoa. MoulinBlanc Vieux-Saint-Marc. Port de Commerce. L'arrivée est prévue pour 11 h. 30. Les nouvelles adhésions seront reçues.

Dimanche, à Saint-Malo

NORMANDIE-BRETAGNE Voici la composition de l'équipe de Bretagne eue le Comité de sélection a formée pour jouer l'éoulpe représentative de Normandie, din.anche prochain. à Saint-Malo

Herbert i Saint-Malo i Guibert (Rennes) et Krotoft* (Nantes) A. Raymond iSaint-Ma'ol, Camberlin (Saint-Malol et Le Tourneur (Nantes I Lehembre (Nantes), de Besaucele (Navale). Bureot, iStMalo). Letaconoux (Nantesl et Fortune! (Rennes).

Remplaçants Ribierre et Duoard (Rennesl, Floriot (Nantes).

Et maintenant, quelaues notes sur les joueurs.

La défense Herbert-Guibert et Krotoff est de tout repos, ces mêmes joueurs ont défendu trois années déjà les oculeurs de la Bretagne.

Le pivot Camberlin est un demi-centre infatigable qui déjà l'an dernier tint cette place à la satisfaction de tous. A. Raymond, sélectionné pour la première fois. est puissant et sert bien ses avants.

Le Tourneur, sélectionné plusieurs fois dans l'équipe de l'Ouest et de Bretagne, a une grande habitude de ces rencontres et sera un auxiliaire très précieux.

Lehembre, comme Raymond, est sélectionné pour la premiére fois, mais est digne de cette sélection et doit Justifier la confiance mise en lui.

De Besaucèle. Buraot, Letaconnoux seront le point fort de l'attaque. SI elle est bien servie par ses demis cette triplette doit être un danger constant pour la défense normande.

Fortunel est un vieux Joueur de hockey, souvent sélectionné. Est extrêmement vite et par là très danzereux. Pour cette manifestation. le prix des places est fixé à tribunes. 5 ir. pourtour, 3 francs. 9

A.S. des P.T.T. Rennais (football). Réunion ce soir jeudi à 18 h. 30, au siège. Présence indispensable de tous les joueurs (déplacement de Fougères). Syndicat du Bâtiment (section des sports) Réunion générale ce soir jeudi à 18 heures précises à la Maison du Peuple, pour arganlsation d'un match contre l'Economique le samedi 10 avril. Présence indispensable. 9 A.S. Noyalaise. Sur le terrain des Forges à 2 heures Mas;ot I. Massot II, Bouvet David, Lobouro. Denis. Bertillon. Richard. Parrage, X. de Cesson; X. ce Cesson. M. Renault, arbare. Jeanne d'Arc de Retiers. Sont priés d'assister à la réunion qui aura lieu vendredi soir, à 20 h. 30 ;heure ancienne), au patronage Rupin. Cornu. Artur P. Geslin, Tortelller J.. Desmons J.. Loiie. Malasfinet. Valarché, Egu. Cochet. Lap;e. Boueste, Mesmots M.. Coquet, Lefeuvre, Desmons P.. Georgec, Lanvierge. TorteUier A.. Soula-3. Morel J., Artur. Lecas, Charpentier. Peurois. Organisation du match mariés contre célibataires 9 Tour d'Auvergne (basket-ball). Ce soir jeudi a 20 h. 30, au siè2e de l'Œuvre réunion habituelle.

Le- équipes I. II. III et juniors ayant des matches pour dimanche prochain. les joueurs indisponibles sont priés de le fa:re savoir à cette réunion

Les joueurs Gorieux, Carro I. Féliot, Caillot. Trovel, Quëré. Lorand. Geffroy, Lefeuvre et Thébault. sont priés de faire savoir à Ja réunion de ce soir s'ils sont libres pour se déplacer à Nantes le dimanche 2 mai. Ceux qui n'avertiront pas le secréta're seront considérés comme indisponibles 9 Cheminots Rennais (basket-bail). Jeudi 8 avril, entraînement à partir de 14 heures pour tous les joueurs disponibles

A 17 h. 15, entraînement pour les équipes II et III, et de tous les joueurs disponibles. Déléguées MM. Bervas et Lemou

Vendredi, à 17 h. 15 réunion de la Commission de basket. Organisation des matches du 25. 9 U. S. Combrée. Equipe II, départ de Bel-Air à 13 h. 15 de Combrée. 13 h. 30. A l'issue de cette rencontre. un banquet d'une centaine <ie couverts réunira Joueurs, supporteras et sympathisants, a l'Hôtel Frémont. 5 Sporting-Club de l'Ouest (association Section des Vétérans. Tous les membres de la section des Vétérans du S. C. O. sont priés d'assister la réunion qui aura lieu demain à 20 h. 30. au café Mourand. place du Ralliement.

COURSES DE NANTES

Dimanche 11 avril

Restent engagés

6' PRIX DE LA SOCIÉTÉ DU Demi-Sans (attelé, 8.000 francs, 2.200 mètresl. Mon-Gael, Mon-Village, Mimi-Pinson-V, Mort-Léopard. Marc-dc-Çafê, Mardi-Gras. Alassilia, Méfie-Toi, Miss-Demone, MonChantp., Mug.-du-Tem., Marée, Mustapha.

Pnix TEMPLIER (monté ou attelé, 5.000 francs, 2.850 métrés). L'Echallard Kiva-du-Pin., Loublou, Little-Sam, LaPhalène, Le-Templier, Kokobai, Kiness, Joli-Rêve. Libellule-IIl, La-Pommtere, Lantenor, Jamaïque-II, Le-Cirou, Juanita-III, Léonie, Jethro, Irradieuse Lorrain, Lélio-Wilkes, Képi-IV, Luna-Parck Licteur-K, Kilom.-III, Kilme, Kentucky, Kaala-M.

Prix DU SWEESPTAKE NATIONAL (Prix du Syndicat des Eleveurs, monté, 9 550 francs, 2.800 mètres). Lutin-M, Klorette, Le-Padypile, Ker-Annexe, Kalouga-II, Lion.-du-Tem., Khmer-III, Klia-

led-tl, J.-de-Pag.-lI, Kalipette, Rroumel-Kad., Kiki-111, K,-B.-B., Lady-Bégonia, Jerimadeth, Kilom.-IU.

Prix CYRANO (attelé, 6.000 fr., 2.825 mètres). Khaled-Il, lotus-M, Illtco-W, Loubloa, Kahéna-ll, Joyeux-Ram., Jadis, Ue-de-Fr.-III, Ins-Vl, Koko, Image111, Josette-IV, Italia-il. Kéfir-11, Jocrisse.

PRIX DE L'ELEVAGE DE L'OUEST (4.000 francs, distance 1.800 mètres). Blanche-Neige, Sylusine, Joconde-lV, Gracieuse-111, Moon-Stone, Macaiie, i>oubise, Amatotvn.

PRIX Du PARC (steeple, hand., 7.000 fr., 3.500 mètres). Antidorine, Sarmate oaeen, Mouchette, Tapeur-11. SuisseNormande, Stop, Etoile-Filante-X, LastRose, Palma-Christi, Mont-Chauvel, Senjontame. 6-9 COURSES DE RENNES

Dimanche Il avril

Restent engagés

PRU DE L'OUEST dntern.. monté ou attelé, 5.200 fr.. 2.600 m 1. Hastings II Gagnant 111, Jea. de Polan., Lotus M., Kildare B., Fra Diabolo lll. Sportif, Hobardter, Idalis, Kinet Ili, Kil-Ktf. Knout M., Champsecret, lene VI Karnak IV. PRIX DE VINCENNES (prix de la Société du Demi-Sang, attelé. 8.000 fr.. 2.850 m.l. Hastings II. Lotus M.. Jicky Il, Kildare B., JonQuerets. Halte-Là. Sportif, Juvénal. Jeannet. Nany, Idalfs JeanBart Il, Iras-tu 11, Ino. Haut-Marnais, Knout M., Kéva, Hallebardier.

PRIX DE MAISONS-LAFFITTE (1" série. 5.400 fr., 2.200 m.l. Printannière, Bourbonnais. Bout de l'An, My Lady Lu, Atlantide. Barkouna, Feuille d'Automne, Chi boula, Alda Belle-Téte Palelroi. Rose d'Ispahan La Patx. Arezzo. Le Prytanée, PRIX du TREMBLAY (8.000 fr.. 2.000 m.l. Bout de l'An. Grotte de Sau.,Dollu'sLove. Canzarh. Nanteuil. Belle-Téte. Palefroi. Lucky Star. Indiana, Motteno. PRIX DU Maréchal FocH (steeple militaire. 2' série, 2.500 fr.. 3.500 m.) Folle Aventure Sandoz, Traicion. De'tom Nio. Rizt Sucre de Choix. Nominoé. Lavandou. Mélilot.

PRIX Mtjrat 11" Prix de la Société d"s Steeple haies. 6.350 fr. 3.000 m.). Minou. Odéon. My Lady Lu. Ecto d'Alpérie. Feuille d'Automne, Justimana. Itose Trém. III. Coupe de France. Sultana. Escargot. Capucino Quedlimboura Serapi.s. La Forestière. 0 COURSES AU TREMBLAY

Paris, le 7 avril. Malgré les mauvaises conditions atmosphériques. le public avait marqué un réel empressement à se rehdre à l'hippodrome des bords de la Marne ou était affiché un Drogramme des plus prometteurs avec comme pièce principale le prix Bend-Or réservée aux vétérans. Malgré "ju'elle n'ait recueilli que six concurrents, la course fut plaisante à suivre. Turbotin mena la course de bout en bout et sou tenant un train sévère était parvenu a éliminer la moitié de ses adversaires a la ligne droite. C'est alors qu'il eut a soutenir deux attaques par Horncastle d'abord qui. n'Insista guère et par Fnsquet ensuite qui se montra fort dangereux. Ce ne fut que dans les derniers mètres que. dans un bel enlevage. Turbotin passait la ligne d'arrivée avec une bonne longueur d'avance. 0 Résultats

PRIx DONCASTER. (A vendre, 11.600 francs, 900 mètres. 12 fartants). 1" Duralumet iF. Rochettt), a M. Perret 2' Cleaner iG. Duforez) 3' Fadette-Il IH. Saint-Jost).

Distances 1 long. 1/2 3/4 long. 2 long

Mutuel g. 36 pi. 12 8.50 22.50. Non placés Fishguard Thanase Wanoelle Dame Motley; Javelière Mosnine Cantilène Gredin Eventuelle.

PRIX KENDAL (Apprentis. 16 000 fr 2.000 m, 14 partants). Ec. Mme Ch. Bariller. gagnante: 1. Mandrin (M. Jean) 2. Sedia Gestatoria >P. Francolon); 3. Pourpoint (R. Bertiglia).

Distances Cte enc. 3 1. tète.

Mutuel G. 26.50: pi 49.50, 22.50, 13. Non placés Nitra, La Louvière, Fairsi, El Ceibo. Rime Tout, La Chope, Kremlin, Sans Atout, Ovinq Dean, Ma Bru, Anne de Beaujeu.

PRIX MARTAGON. (A vendre, 14.500 fr..

(tous

tuvtfbut. S RAPHAËL QUINQUINA

"le grand vin de France

2.150 m., 5 partants). 1. Btrichina IR. Brlon à à M. Torterolo; 2 Orly iG Leprince); 3. La Ferte Vidame P. Crawley)..

Distances 6 i.. i 1.. tête.

Mutuel G. 14 50: pl. 9.50. 14.

Non places Gtrardiere. Celestrett. PRIX BENDOR |32 000 francs. 2.300 m.. 6 partantsi. 1 Turooun iC. Bouillon Baron E. de Rothschild 2. Frisquet IL 'loche,; 3. Hormcastte iG Du'orez). Dist. 1 1. 1/2. courte encolure. loin. Mutuel gt 10. pl. 7 50. 12 50

Non places Le Spam. Canus. E't Mers PRIX EscARBOUCLE (hand.. 24.000 lr.. 1.800 m 16. part. i. 1 Chariie-ll .p. Franco:on). a M. de Pucfesse: 2. Atlusion iA. Lavialle) 3. La Blottière cG. Duforez

Distances 1 1. 1/2 1., courte encol. Mutuel Gag.. 176.50 pl. 47.50. 28. 28.50

Non placés Tapri. Hellespont. Mcms. Mlle-de-Puyqareau. San-Marco Norcc. Rinaldi. Great Sapphire, Mascaron. Craig-lc-Patre, L'Alsacicn-11, Vairosa. La Reboursière.

PRIX Rouge RosE (24.000 fr.. 2.300 m.. 15 part.). 1. Jeu d'Enfer iW. Johnstone). a M. Gouhier 2. L'Avenir tL. Tache) 3. Zodiaque (G. Bridgland). Dist.: 6 1.. 1 1. 1/2. 2 1.

Mutuel gagnant. 87.50: places, 22.50, 19.50. 20

Non placés Fulvie, Virgtnte, Boca Chita. Tirailleur, Dirty Weather. La Hezière. Boulon, Serpentaire, Guillaume Tell, Clé d'Atout. Oblivion, Traduction. 0

COURSES A AUTEUIL

Partants probables

PRIX UNcAs. ¡Steeple chevaux de selle. 10.000 francs. 3.800 mètres). Frisquette-11 (H. Gleizes), Lionceau (A. Kalley), Saint-Avit (Mt Saure). Kiriktriquette IG. Brilet).

PRIX JASON. (Steeple à réel.. 10.000 fr.. 3.800 mètres). Notseau (S. Rochetl: La Porallée (H. Bonneau); Diamond Cross (R. Tremeau): Jacoby (C. Maubert): Manioc (R. Bâtes): Tip (H. Signoret); Tolède (G. Brlllet); Prince Pornpon (L. Leteneux); Montluçon iR. Le Fur); Espalion (R. Dubus); Hardoi (A Neel): Malizy (R. Bail).

PRIX DE Conflans. (Haies. 15.000 fr.. 3.100 mètres. Saint-Potin (H. Bontemps) Presbyteria (R. Bâtes): Royal Kidney (L. Seguin): Vieux Colombier

MAUVAISE TACTIQUE

(H. Bonneau); Nyinph (J. Sables); S» crier (R. Le Furi; Domino (A. Batesi Epi Normand iR. Ricard); Gaboulas» (Harvey»; Feticheur (R. Tremeau yioliste (G. Taylor).

PRIX DU BARRY (Steeple nana.. 20.000 tranc, 3.600 mètres 1. Maestro (T. Dunm; Noiseau et The Marquis (S. Rochet); Pcxaro (N. Pelât): Le FétiCheIl (R. Tremeaul: Slave Boy (J. Frigouli; S'c:enter (M. Brunet): Calorina (R. Le Fur); Milan (A. Kalleyi; Bao Dai ,R» Bâtes) Grap.djour tA. Neel): blerlot |R« Dubusi; El Demonto (R. Gagniardl a Guitton (R. Lock).

PRIX R»nville. (Haies. 15 000 ir.. 3.7Uu mètres). L'Estaque ,X.) Le Menhir iR. Dubus); Et Boy Lily tA Batesi; Duke 01 Lancaster (M. Brunet) :i Pimentai (J. Sables); Runaway (R. Bâtes J Ensorceleur-Il (R. Tremeau) Pont du Gara iR Le Fur); Fyrouzan tA. Neell.

PRIX VALMAJOUR. (Haies. nana, 20.000 trancs, 3.100 mètres). Haut les Coeurs (G G:gany); Grand Gala (R. Dubus); pourquoi-pas-Il (P. Lesmariei;| Gcody iN Pelât): Certitude-Il iM. Brunet); Prince de Chine (T. Dunni; Mareuit (A Bâtes): Licinio (H. Bonneaui;| Pot aux Roses et Gaboulass (R. Bâtes): Sarastro iR. Tremeau): Le Vainqueur (R. Le Fur). 0 Pronostics

1" course Satnt-Avit, Frisquette Il. 2j course Noiseau, La Porallée.

3- course Presbyterian, Royat Kutnejf, 4' course Bao Dai, The Marquis.

5" course L'Estaque, Runaway.

& course Goody, Don Milo.

Pronostics de la presse spéciale

Paris-Sport. 1" course, Saint-Avit g 2" course, Espalion 3' course. Presbyterian 4' course. Bao Dat 5' course. La Menhir 61 course, Goody.

LE JOCKEY 1" course. Saint-Avit 2* course. Espalion 3" course, Presbyterian 4' course. Bao Dai 5' course. La Menhir 6 course. Goody. 0

ARCHITECTES DES LYCÉES

Le Journat Officiel du 7 avril publie un décret relatif à la limite d'âge de* architectes des lycées.

Cours des changes

Preced. Jonr

Livre 106 45 106 SS Dollar 21 6S 21 74 Belgas (100) 365 75 36S 63 Lires (100) 114 10 114 40 Florins (1001 1187 50 1191 a Cour tchec. 11001.. n » ̃> Francs suisses (100) 494 75 495 37 Cour suédoises (100) 548 50 549 50 Zlotys (100) n » n Piast. indoch. (100) » n

BOURSE DE PARIS PARIS, le 7 avril.

Le marché aujourd'hui encore a du subir de nombreuses réalisations qui ont pesé très fortement sur les cours pendant toute la séance et dans tous les compartiments.

Les Rentes abandonnent environ un point Le 3 clôture à 68.50; le 4 1/2 à 71.80.

Aux Banques Bonnes de France, 7.855 Banque de Paris, 1.410 Crédit Lyonnais 1.592.

Valeurs industriels et produits chimiques faibles Saint-Gobain, 20.20; Air Liquide, 997: Kuhlman 720.

Aux Internationales, le Rio, clôture à 2663. Seul le Suez est bien tenu à 23.680 Mines d'or également -plus faible Srakpan, 296 Crotcn Mines, 1.508 East Rand, 395 Rand Mivns, 869 Sub Ntgel, 1.240.

faibles Pétrolières Eaple, 137.50 (– 7) • Canadian, 123 (- 7) Wyoming, 386 1- 17).

Baisse sensible des caoutchoutléres Cambodge. 650 Financière, 312 Padang 758 Equateur, 300.

Valeurs françaises Mtchelin, 1.680 Pernod. 1.835.

Baisse encore plus sensible sur les Minières Katanaa, clôture à 4.490 i 220) et La Vieille Montagne à 2.390 (230).

Clôture très faible.

Banque Rôti LOYER.

La BANQUE RENÉ LOYER exécute laidement tous ordres de bourse sur toutes les places françaises et étrangèraa.

VALEURS SE NÉGOCIANT A TERME

Precêd. Jour ̃* Preced. Jour Precéd. Jour 3 PERPETJEL 69 501 68 50 <:AZ ET EAUX 528 nI 517 u BONS MEXICAINS 6 327 501 307 4 1917 69 60! 68 50 FORCES ACIER. Nd-EST 883 ». I 845 ALBI iMInea d1) 481 »|458 4 1918 68 601 67 40 Hts Fx DENAIN ANZIN. 1765 » 11695 n ANGLO-AMERICAN C°°. 549 »i 523 5 1920 95 50 94 55 SCHNEIDER 1322 «11280 n ARËAS 202 501198 0 4 1925 91 75 91 30 TRÉFIL. ou HAVRE 1010 ni 968 n BRAKPAN 305501296 4 1/2 1932 Série A. 73 05 71 80 COURRIERES 277 "1 263 n BRUAV 192 50) 188 4 1/2 X 1932 Série B 73 801 72 70 LENS 343 "1 335 u CAMBODGE. 671 u 650 OBL. 4 1 1933 amort.. 797 ni 790 MARLES 454 442 CAOUTCHOUCS 327 u| 312 cane. 4 1934 730 721 n VICOICNE & NŒUX 530 nI 522 u CAOUTCHOUCS V 1218 "11180 OBLIG. 5 1935 S30 nI 827 n BOLEO 187 50| 178 CHARTERED. 231 n| 220 50 OUTIL. NAT. 4 1932. 722 ni 715 NICKEL 945 ni 903 n CITY DEEP 203 i> 197 BONS 4) 1933 a 10 an, 896 nI 898 PENARROYA 409 11 388 n CONCORDIA 104 501 98 » BONS 5 1933 980 ni 980 UGINE 1735 i>|1705 n CROWN MINES 1546 .1 1508 e BONS 5 1934 949 501 949 50 KUHLMANN 740 11 270 n DACGAFONTEIN 262 » 250 50 BONS 4 1/2 1934 968 ni 967 n MAT. COLOR. St-DENIS.. 1210 n 1180 DE BEERS Ordinaire 2475 11 2367 n BONS 4 X 1935 953 "1 852 50 PHOSPHATE DE CAFSA 850 ni 817 » prêt 1945 » 1 1934 x C'K AUTON"" D'A MORT. 736 nI 728 n PECHINEY 1990 »|1934 n DURBAN ROODEPORT» 377 365 BANQUE DE FRANCE 8010 .,7855 n RHONE POULEUC 1183 ..11131 EASTERN RUBBER 280 »l 263 BANQUE DE L'ALGERIE 6005 » 6000 p. SAINT-COSAIN 2092 n12020 ̃> EAST CEDULO 1055 .1 11013 n BANQUE DE PARIS 1444 ..1410 n PORT DU ROSARIO 5280 n!5195 EAST RAND 404 n 395 BANQUE UNION PARIS. 660 n1 650 n CHARGEURS REUNIS 528 nI 511 n FR ANCO- W YOMINO 403 i)| 386 C" ALGERIENNE 1182 ..1148 » air LIQUIDE 1056 ni 997 cfN-«n MININO 641 nI 620 n COMPT' D'ESCOMPTE.. 750 748 BRASSERIE QUILMES.. 4820 nj4700 n GOLDFIELDS 575 ».I 554 CREDIT COM FRANCE. 595 ni 580 11 CAOUTCH. INDOCHINE. 736 735 HOTCHKISS 1052 ..11030 n CREDIT FONC. FRANCE 2750 »'2715 n CITROEN 654 »| 041 il JACERSFONTEIN 293 ni 266 ̃> CRÉDIT LYONNAIS 1606 »>|1592 n COMPT' MAT. US. a GAZ 845 i.| 800 u JOHANNESBURG 454 »l 436 n SOCIETE GENERALE 704 nI 695 PEUGEOT 620 ni 589 KUALA LUMPUR 385 369 RENTE FONCIERE 490 480 o SAY Ralllncrlei 700 "1 677 LANGLAAGTE 108 501 106 50 Sté GENERALE FOND. 158 »ll 151 TCRHE ROUGES 613 nI 597 n MAIN REEF 479 n 460 >l SUEZ Actions 23700 .1 23680 UNION EUROPEENNE.. 858 u) 846 il MALACCA ORDINAIRE.. 293 u 265 n P^rt de Fondât.. ÎO'SO n!20525 n PLAN YOUNC 430 ..1 429 50 MEXICAN EAGLE 143 501 137 il) Société Civile !1/5) 5750 .,15735 CRED. ARCENT.4 1 1934. 648 "1 648 n MICHELIN 1/6 de paru 1702 » 1 1680 EST 587 nI ̃> BELGE 5 1/2 1934 1494 »|1500 NEW STATES AREAS.. 326 n! 321 11 LYON 738 ni 7:16 On EGYPTE UNIFIEE 7% 2132 »i|2193 .1 PADANC 793 »l 758 11 midi 581 ni 580 .1 JAPON 5 'o 1907 1641 "1 pernod 1895 ii|1835 n NORD 769 iil 766 11 RUSSE CONSOL. 4 4k 1". 15 »l 14 25 PHOSPH.CONSTANTINE 371 nI 352 01 ORLEANS 69!) ni 700 n SERBE 4 1895 250 ni 260 n RANDFONTEIN 328 ni 321 Santa-fë 849 u 802 n TURC Dette 7 t X 1933 V 287 nI 282 ̃> RAND MINES 894 ni 869 n METROPOLITAN 1118 ,.11108 ,1 BANQ. NAT. MEXIQUE. 279 ni 269 n ROAN ANTELOPE 418 nI 398 •> PARISIENNE IND. ELEC. 394 ,il 380 u BANQUE OTTOMANE 483 ni 471 01 ROBINSON DEEP B. 322 n 309 n TRAM. DE SHANGHAI.. 1000 ni 989 >• CREDIT FONC. ËGYPT. 3950 ,.13890 .1 SHELL TRANSPORT 627 .) 618 11 LYONNAISE d. EAUX C*l 1475 nll432 CANADIAN PACIFIC 3?5 ni 317 n SJMMER AND JACK 82 Il 7725 j™. JUS ,i!1035 01 WAGONS.LITS 128 iii 123 SPRINGS 199 501 195 .1 EAUX a EL. INDOCHINE 1515 ni 1455 PHILIPPS 32?0 HI3120 n SUB NICEL 1280 «11240 n DISTRIB.D'ELECTRIC UW n'ilifl CENTRAL MININO 3015 n 2930 n TANG» f-YIKA 102 ni 9625 ELECTRIC. DE PARIS. 70? ni 700 n GEDULD 1082 HI1036 ,1 THARSIS 325 ni 317 ÊLECTR DE LA SEINE. 3** n' 377 n MONTECATINI 200 ni 200 n TRANSVAAL 208 501 303 t GLEC, & GAZ DU NORD 4?2 Il' 40« n RIO TINTO 2751 n!2663 n SOIE DE TUBIZE 178 n1 169 50 ÊLECTR. Cie Générale). 1557 ,,I5'H 01 AZOTE Ste NORVEGnel 1?5R 0 11705 UNION CORPORATION 1096 '.11058 ,1 EN" ËLEC. «lu LIT. MËD. 6».8 n' f"C5 n PETROFINA 611 ni S95 n U^MIN Ht-K AT ANC* <t 4700 n'44R0 EN'. GLEC. Nd FRANCE. 375 ni 37? n ROYAL DUTCH 5090 11149)15 .1 U°» MIN. H'-K AT ANGA. p1 4708 .,4150 NORD LUMIÈRE 395 ni R60 n AMSTERDAM RUBBER.. 3*90 n'3890 VIEILLE MONTAONE 3^0 '2M0 n TSF 545 ni S35 .t NESTLE S5«5 nl5<S5 .1 VINS « SPIRITUEUX.. 324 n1 317 n THOMSON HOUSTON ?11 501 ?01 n PORTUC" DES TABACSI 402 ni 394 n WEST RAND 204 ni IRA •• UNIOND'ELECTRICITE. 488 ul473. SUCR. D'EGYPTE Or*1 62fl iJ 62Û » WEST SPRIN04 222 501270 u

VALEURS SE HÉGOCIANT AU COMPTANT Preced. Jour prêced. Jour

BANQUE INDOCHINE 3900 »|3910 n 381 382 BANQ. NAT.COM. et IND. 550 ii|545 n P.T.T. 5 1934. de 1.000. 767 ni 765 » SOC. MARSEILLAISE 514 "f n » 5 1919 a lote. 492 ni 493 » PARISIENNE EL..part.) 1675 u11605 n e« 1 f 1920 a lot». 4/6 475 n EAUX tCi. Gêner.) Cap. 1195 n;1135 n 5l>| '?» 497 ni 499 ï AIR COMPRIME 146 n "46 u -5 [\ 1 «g" ̃•• m ni 3s ENERGIE INDUSTR. 140 n 140 J[ \S% 1935 a lot». 9oO ni 956 HAVRAISEDËN'ÊLEO. 853 il 835 n "L*"00** "3»' Yo«" 620 ni 616 NANTAISE D'ÉCLAIR 371 n 368 n DEP. AISNE 1 1926.. 495 ni » GAZ LEBON îjoul»..). 1315 nll324 n DEP. NORD 6 1921.. 4a7 n 460 a ACIERIES LONGWV 545 ni 519 n 6 J K;Lâ 447 n ™' Z ATEL. et Ch. BRETAGNE 260 ni 255 n J '»"•• 1926 496 n 492 » CHANriERSStNAZAlRE 895 ni 874 n .VW- imî 486 ni 485 FIVESlille 805 ni 790 n PAS-DE-CALAIS 7 1926 493 ni 489 » PONTGIBAUD 1635 ni 1600 485 » FRANC.MATER.CH.FER 640 ni 625 'ND- 8IJ1- 770 ni 769 METAUX maubeuge 966 Pi 4 1'2 1929 « loi. 710 ni 210 ANZIN ||i ni 476 4 t 1932 a 101. 713 t 706 » CHARBONN. du TONKIN 3110 n|3150 n roMI*,4 t J,qnR » lit'. 875 9ft3 ZINrfdS SuERCOUn'cV P08 nl2646 n C§m°m". U 1912 I.U 143 ni 142 SOIE ARTIF. 'GIYET) 2990 n|2930 n gS^'ÉsT^^V^ f^ ni 890 J ENTRER. do GRENELLE 770 ni 770 B0NS ETATS5 1932/42 f$ ni 837 J S°,LRO.APHAEL-Qj.nqulna-. 6640 nilg 1. ni 870 SUCRERIES COLON'" 298 ni 284 n ETAT 5 5S6 ni 5fo » CIMENTS français 1MO nll785 n ETAT 5 < 680 ni 681 »> poliet t CHAUSSON.. 610 "1 587 ETAT 5 1/2 1935 775 .,1 772 BON MARCHE 209 501 210 n ETAT 830 ni 833 GÏLÊR-ES-'LAFAÏET-TË 52 ni 50 n B^N t'»" â19M/4S 891 "'«g » PRINTEMPS ig; n! 178 1933 ™ ni 67B LIBRAIRIE HACHETTE' 1680 n11651 n BONS MIDI 6 «M/«9 890 »l 886 » .'«"û'^d" 3630 .J349] moord55Vi9921i. tS "ISS DUNLOP FR*NC*18 ,g, ni 570 NORD 5 1933 671 ni 670 » frpink wWiViNrH SIS 493 BONS ORL. 5 1932/42 84» ni 840 n BEO AUER 276 270 « BONS ORL. 6 19)4 49 890 ,,1884 » "oo*. DU lion" noir". 1374 ..U3S5 g"i-|î!Ji| '•A9." 570 "'552 r»j i mift cDoPiMtn T?1^ nlliflO » ORLEANS 5 1h31 530 S93 t» EST AS.»T.QFRD.CNO.SD: 5855 II!» S ORLEANS 4 1921 t.. 67K f:75 » ELEOTRO 0!VES 4 l'J. 445 ni 451 » OUEST 3 t Anolenne. 317 n> 317 n HUTCHINSON I 1580 ..11570 n ANGLAIS CONSOL. î ».. 81'>> ,.I81O« » MONACO 14R5 nll4ff>. n BRESIL 4 X. 1910 319 ni 318 • HOTELI RSUNI8 t 1/4. 156 »l 756 n NORVÊCE 3 Vi 1901. » a| »


PARIS, 1 avril. (De notre correspondant spécial)

BEURRES. La marchandise continue à faire defaut. La vente est act:ve et les cours progressent toujours 0 Ir. 50 par kilo aujourd'hui. Il reste seulement vinzt-cinq mottes en resserre.

On cote au kilo (cours extrêmes avec cours moyens entre parenthèses) Beurres en mottes

Centrifuges des Laiteries Coopératives et Industrielles

Cnarentes-Poitou. 22.50 à 24.50 (23.30); Normandie. 20.50 à 23.80 122.801 Touraine. 22.50 à 24.30 (23.30) autres provenances. 21 à 23.50 (22.30).

Malaxés

Normandie, 19 à 23.50 (22.30) Bretagne. 19 à 23.50 (22.30) autres prove- nances. 19 à 23 (21.60).

Beurres en vrac

Provenances diverses, 18 à 21.70 (21.50). Beurres en livres

Provenances diverses. 21 à 22 (21.80); beurres salés. 20 à 21 (20.80).

Arrivages du jour

Beurres français 24.050 kilos pour 2.165 mottes.

Ventes du Tour 2.228 mottes.

Resserre du jour 25 mottes.

ŒUFS. La demande a laissé à désirer. Bien que l'offre ait eu des proportions normales, les cours se sont effrités.

Cours par eolls de mille oeufs (cours extrêmes avec cours moyens entre parenthèses)

Picardie, Normandie. 350 à 490 (440) Brie. Beauce. 430 à 480 (440) Bretagne, 340 à 420 (380) Poitou. Touraine, Centre, 380 à 500 (450) Champagne, Bourgogne. Bourbonnais. 425 à 440 (4301 Auvergne, Midi, 420 Maroc, 260 à 370 (320) canes. 450.

Arrivages du jour 739 colis.

Ventes du jour 850 colis..

Resserre du jour 1.522 colis.

FROMAGES. Pàtes moues vente toujours lente. Baisse sur les Camemberts et Pont-l'Evéque. Cours fermes pour le Brie.

Pru au cent

Camemberts Normandie. 190 à 340 Camemberts divers. 160 à 220 • Llsleux, boites, 350 à 650 Lisieux vrac. 300 à 375 Pont-l'Evêque. 230 à 350 chèvre. 75 à 450.

Prix à la dizaine

Brie moyen moule, 120 à 160 Brie laitier, 100 à 150.

Pâtes sèches. Vente moyenne. Cours plus fermes en Gruyères.

Aux 100 kilos

Port-Salut. 700 à 1.150 Gruyére, 1.000 à 1.200 Comté. 850 à 1.200. Arrivages. Pâtes molles 52.940 kilos pâtes sèches 9.810 kilos.

VIANDES. La demande a été plus rétive à cause du temps mou. La tendance apparaît faiblarde.

On cote au kilo (cours extrêmes) BŒUF. Quart derrière non traité: Première Qualité, 9.80 à 10.80; deuxième qualité, 9.30 à 9.70 troisième qualité, 6.80 à 9.20 quart devant, 2 à 5; aloyau et milieu de train de côte. 9 à 16.50 train entier. 8.50 à 13 paleron, 5 à 8': bavet*». 3.50 à 6.50.

VEAU. Entier ou demi

Première qualité. 10.20 à 12.50; deuxième qualité, 8.80 à 10.10; troisième qualité, 7.80 à 8.70 pans, cuisseau, carré, 9 à 15 basse complète, 6 à 9.50. -MOUTON. Baisse de 0 fr. 50 sur

l'agneau et le mouton, sauf l'extra. Première Qualité. 11.50 à 14; deuxième qualité. 10.50 à 11.40 troisième qualité, 8 à 10.40 gigot. 14 à 22 carre. 10 à 30 épaule, 6 à 12 agneau, 13.50 à 16.50 chèvre, 2 à 4.

PORC. Demi

.Première qualité, 8.70 à 9.70: deuxlème qualité, 7.70 à 8.60 longe ou filet, 8.70 à 12.70 reins 8 à 11 poitrine, 4 à 7.50 jambon, 9.30 à 12.30 lard, 5 à 7.

drrivages du jour 300.000 kilos. VOLAILLES, C'est la même note qu'hier peu d'arrivages, mais besoins minimes aussi, baisse sur les agneaux, canards morts, lapins morts, poulets morts, coquelets et surtout chevreaux qui perdent Jusqu'à 2 francs par kilo. Agneaux de lait. 10 à 12.25 agneaux gros, 12 à 14 canards rouennais, 12 à 13.50 canards Nantais, 12 à 13.50 canards de ferme, 10 à 12 dindes du Midi poules. 16 à 18 foie gras d'oie, 30 a 50 lapins du Gàtinals et Touraine. 10.75 à 11.25 lapins de provenances diverses, lo à 11 ales en peau, 8.60 à 11 poulets nantais. 16 à 18.50: poulets du Gàtinais, 17 à 21 poulets de Bresse, 20 à 26 poulets des Charentes. 18 à 20 poulets congelés étrancers. 16 à 18 poules de Bretagne, 12 à 15 chevreaux de Touraine. 9 à 10 chevreaux autres provenances, 7 à 9 coquelets, 19 à 23.

On cote à la pièce (cours extrêmes) Pigeons (gros et petits), 6 à 11 pintades, 15 à 25.

On cote au kilo (cours extrêmes) Volailles vivantes canards. 9 à 10.50; lapins. 8 à 8.75 oies, 7.50 à 8.50 dindes, 11 à 13 poulets jeunes Gâtinais, Charentes. 14 à 17 poulets vieux Gàtinais, Bretagne, 11 à 13.

Cours à la pièce (prix extrêmes) Poussins gros 2 à 5 poussins petits, 0.50 à 1.50 canetons (gros et petits). 2 à 6.

Amvages 42.000 kilos.

Resserre de la veille 3.800 kilos. GIBIER. On cote à la pièce (cours extrêmes)

Lapins de garenne, 4 à 8.

On cote au kilo (cours extrêmes) Lapins de garenne dépouillés, 5 à 8. Arrivages: 100 kilos.

LÉGUMES. On a débarrassé sans peine et a des prix plus fermes les oignons secs, carottes d'Algérie, lèves, navets nouveaux, pommes ae terre sterling et rouge. Dans les autres compartiments, les affanres ont été plus laborieuses, surtout pour les choux-fleurs, radis, laitues du Midi, choux de la Manche, pu;senlits et chicorrees améliorées qui accusent un certain recul.

Cours extrêmes aux 100 kilos Ail, 250 a 500 asperges en vrac. 700 à 1.200: carottes de Meaux 60 a 80 carottes Créances, 120 à 220 carottes d'Algérie, 110 a 180 champignons couche extra, 600 à 700 champignons moyens, 480 à 600 champignons de conserve. 450 à 500 chicorées du Midi. 180 à 250 raves ou rutabagas, 30 à 50 crosnes, 450 il. 550: échalotes, 150 a 250: échalotesoignons. 200 a 250: endives belges, 170 à 210 épinards départements, 90 a 120: épinards région parisienne, 60 à 120 fèves d'Algérie. 180 à 220 fèves du Maroc, 180 à 220 fenouil du Midi. 140 à 160: haricots verts du Maroc, 550 à 900: d'Algérie, 600 à 1.000: haricots secs. 280 à 380 laitues de Nantes 280 à 320: laitues du Midi. 120 à 180: lentilles. 350 à 500 navets de Perpignan 260 à 320 oignons en grains. 90 à 120; oseille. 80 à 140 poivrons. 400 à 550 pissenlits verts de Paris. 60 à 120: pois verts du Midi. 35C à 480 pois mange-tout d'Algérie, 300 à 380: du Midi. 350 à 450: pnis causés. 260 à 290: potirons. 140 à 160 raifort, 450 a 550 topinambours. >»60: Fnlsifis d'Orléans. 12o à 250. Jours extrêmes aux 100 kilos Pomde terre Hollande commune 60 à 100; Rosa, 75 95 Saucisse rouge. 65 95

Jaune ronde. 55 60 Eerstelingen 60 à 75: nouvelles d'Algérie blenches, l'Où à 220 rouges. 100 à 220.

Cours au cent Artichauts du Midi. 60 a 125: artichauts d Algérie. 50 a 100: choux nouveaux du Midi 6û à 70: choux de la Manche, 40 à 60 choux verts de Paris. la a 40: choux-fleurs de la Manche, 60 a 140 choux-fleurs de Roscofl et Paimpoi. 85 & 125 choux-fleurs d'Angers. 70 à 140 laitues de Paris. 20 50 laitues du Midi. 30 à 60 romaines 70 à 200.

Cours aux 100 botte s Barbe de capucin, 55 à 65: ciboules, 50 à 100: estragon. 75 125 panais. 40 à 60 poireaux de Montesson, 100 à 150 poireaux ordinaires. 50 à 100: radis de Nantes et Orléans. 20 100.

Cours à la botte Asperbes vertes du Midi. 12 à 60 asperges diverses 8 à 10 pointes d'asperges. 3 à 4.25 carottes nouvelles de Nantes et Orléans. 1.50 à 2 50 navets nouveaux de Nantes et Orléans. 1 l'-SO de Paris. 1.50 2: rhubarbe. 1.40 à 1.50: salsifis région parisienne. 1.25 à 2.50 thym. 0 40 à 0 70 Cours au kilo Morilles. 30 à 40. FRUITS. Marché peu animé Baisse sur les pommes communes et bananes. Hausse sur les oranges sanguines d'Espagne.

On cote aux 100 kilos (cours extrêmes) :̃

Abricots 800 à 1.000: amandes sèches, 700 & 750 dattes, 350 a 600 figues sèches. 300 à 350: mandarines. 200 à 300: marrons d'Italie. 120 260: noisettes sèches. 400 550 noix sèches diverse, 400 a 500 oranges d'Algérie. 250 à 400: oranges d'Espagne. 260 à 300: oranges Jaffa Tompson. 300 380 poires choix 1.000 1.200; poires d'Italie. 400 à 550 pommes de choix. 350 a 750. pommes de choix, 350 à 750: pommes communes. 50 à 70 pommes d'Italie. 500 à 700 tomates du Maroc 600 a 900 On cote à la corbeille Fraises d'Hyêres. 14 à 50

On cote au kilo Pruneaux de Californie, 5 & 6.50.

Aux 100 kilos Bananes de Guinée et des Antilles, 350 à 400.

Halle au Blé

PARIS, 7 avril (De notre correapondant spécial.)

LA SITUATION AGRICOLE

Pendant cette huitaine, le temps a été plutôt favorable, tout au moins dans un très grand nombre de cas. En effet, après quelques jours secs et très frais, même avec des gelées blanches assez sérieuses, on a vu des pluies orageuses avec relèvement de la température. Ces pluies n'ont fait de mal que dans les coins encore surchargés d'humidité comme cela se remarque pour les terrains bas ou plats ou pour les prairies. Beaucoup de vallées sont encore très largement Inondées et ce n'est que maintenant que l'on remarque un vague retrait des eaux.

En conséquence, les terres de labour qui étaient recouvertes et qui le sont encore en grande partie, ne seront pas asséchées de sitôt et Il ne semble pas possible de les utiliser à temps. En dehors de ces cas, on n'a pas eu trop à se plaindre des pluies, car on a pu continuer très activement les labours et les semailles.

D'autre part, la condition des céréales d'hiver s'est très sensiblement améliorée, quoique l'on ne puisse pas envisager un relèvement appréciable des perspectives de production, pas plus pour le blé Que pour les avoines. Tout porte à penser Que l'année 1937 sera la troisième année déficitaire consécutive pour les céréales.

LES BLÉS ET FARINES

L'accentuation de la hausse au marché International peut donner matière à de nombreuses réflexions, car cette hausse reste le produit de la liberté et les producteurs français pourraient émettre la revendication de profiter de cette reprise, alors que pendant 4 ans Ils ont eu & subir les effets d'une double dépression, la surproduction nationale s'ajoutant aux excédents de stocks au marché mondial. Quoi qu'il en soit, on doit penser que le Gouvernement sera forcé de porter le blé à un niveau beaucoup plus élevé qu'aujourd'hui pour la campagne 1937-38.

BLÉS. La taxe' des blés (72 kgs) est de 148,50 culture et 151,50 meunerie.

Farines. En commerce, 208 à 232, départ usines.

SoNs. Sans changement. Gros, 60 52; ordinaires, 48 à 49.

CÉRÉALES SECONDAIRES

AvoiNEs. Marquent un peu plus de fermeté Dar suite d'une meilleure demande. On cote aux 100 kgs départ Grises de printemps Brie. Beauce, Eure, 110 à 111; grises d'hiver Centre, Poitou, 110 à 111; noires Centre, Poitou, 110 à 111; Est, Nord, Brie, 108 & 109; 'aunes région Nord, 105.50 à 106; blattches Est, Nord. Brie, 106 à 107; ligowo Nord, rayon parisien, 107 à 108; grises Bretagne, 109 a 110; noires Bretagne, 108 à 109; bigarrées Bretagne, sans offres. Seigles. Sont un peu plus soutenus. Allier. Cher 118 à 119; Beauce, 117 a 118; Champagne, 115 à 117; Sarà the, 114. Mayenne, 114 à 115; Bretagne, 112 ORGES DE BRASSERIE. Marquent une légère reprise. Auvergne. Bourbonnais, 123-124; Satinais, 122-124; Beauce, Touraine, 118-120: Champagne, 122-123: Earthe. Mayenne, sans offres; Berri. 121122 Bretagne, 114-115.

ORGES DE MOUTURE. Plus ferme Beauce, Touraine. 105-110.

ESCOURGEONS. Egalement plus fermes. Beauce, Touraine, 109-110; Champagne, 113-114; Somme, Aisne, Oise, 113114 Sarthe. Mayenne, 107-109; Bretagne. 107-108.

SARRASINS. Maintenus. Limousin 98-100; Beauce, sans offres; Bretagne, MAïs. Soutenus. Indo-Chine, disponible, 105-105.50 (Le Havre).

J. L. (Reproduction interdite.) Pailles Pi fourrages

PARIS, le 7 avril. Marché libre. (De notre correspondant spécial.)

Les pailles pressées restent assez fermes, mais les fourrages ne varient pas On cote par balles pressées, haute densité. aux 100 kilos départ Centre, Ouest, Nord.

PAILLE de ble, 17 18; d'avoine, 15.50 a 17; d'orge ou escourgeon. 14.50-15.50 FOIN. 17 à 21; LUZERNE, 21 & 22; TRE.rLE, 16 à 17.

J. L. {Reproduction interdite.)

Carotte», navets. oignon» PARIS, le 7 avril. Marché des Innocents. (De notre correspondant spécial). OIGNONS. Les rares besoins qui pourraient seulement être satisfaits par les régions de Verberle ou Mazé se heurtent a la résistance des producteurs. Le commerce de ces régions ne veut donc pas s'engager et l'on tient nominalement pour l'instant 85 francs loge. Départ sans que l'on puisse avoir la certitude de trouver de la marchandise sur cette ba-

CAROTTES et NAvETs. Les affaires sont nulles, la clientèle recherchant la marchandise nouvelle en bottes. J. L. {Reproduction interdite.)

Pornmea de terre

PARIS, le 7 avril. Marché des Innocents (De notre correspondant spécial)

Les affaires ont été des plus calmes, Certes, la saison touche a sa fin. mais en dehorts des pommes de terres nouvelles d'Algérie, Il n'y a pas de concurrence réelle et l'on s'explique mal la lenteur des transactions si l'on ne tient pas compte du fait que le temps est redevenu extrêmement favorable à la production maraîchère. La tendance qui avait été très ferme la semaine dernière apparaît donc aujourd'hui sensiblement plus calme et l'on envisage même la possibilité d'une accentuation de la légère baisse que l'on remarque par rapport aux prix d'il y a huit jours

On cote aux 100 kilos, vrac. sur wagon gare départ Hollande de Bretagne, 40 a 42 Saucisse rouge de Bretagne, toutes venantes de 37 Il 38 grosses triées. 47 a 48 Poitou. 80 Maine-et-Loire, 75; Loi ret, 64 à 65 Early Sarthe, 40 à 42 Touraine. 43 Poitou, 43 à 44 Etoile du Nord du Loiret. 44 a 45 Fin de siècle Bretagne, 40 (nominal) Beauvais, Sarthe, 36 à 37 Creuse. 40 Woltmann Seine-et-Oise, 33 Géante blanche et bleue Nord. 33 Eerstelingen Nord. 56 a 59 Oise 55 à 57 Sarthe. 55 • Maine-etLoire. 58 Somme, 55 à 57 Loiret. 62 à 64 Ronde Jaune Bretagne 37 à 38 Sarthe. 41 Loiret. 44 45 Creuse. 42 Auvergne, 40 Rosa Marne. 70 Ardennes 66 Meuse. 65 Sarthe épuisee Loiret, 70 à 75 Morbihan, 40,

J. L. iReproductior. interdite.)

Alcools, cidres et vina

Paris, le 7 avril. (De notre correspondant spécial). Pas de modification en eaux-de-vie, les affaires étant toujours lnsignifiantes Toutefois, les cours sont très soutenus. On cote en moyenne 6 fr le degré, les extrêmes étant de 5.75 et 6.25.

En cidre, on traite surtout du livrable sur les bases de 8 à 9 fr. le degré. Pour les vins, les prix sont assez fermes, bien qu'il n'y ait Que fort peu d'affaires. On cote de 14.50 à 15.50 le degré. J. L. [Reproduction interdite).

Légumes secs

Paris, le 7 avril (De notre correspondant spécial). Les affaires sont un peu plus nombreuses et pour peu que cela continue, les vieux stocks en culture seront vite épuisés. Les cours se sont raffermis en haricots, mais par contre il y a eu un très sérieux tassement sur les lentilles du Puy, malgré le fait qu'il n'y a aucun contingent de lentilles pour les 2' et 3' trimestres

On cote aux 100 kgs, logé départ flageolets Nord, 235 lingots, Nord, 320: Vendée. 305 chevriers, Arpajon, Dourdan. Gâtinats. extra, 335 bons, avec 10 de blancs, 290 ordinaires. 200 à 230; lentilles vertes du Puy. 350: Cantal, 225.

J. L. (Reproduction interdite.)

Lea suifs

Paris, le 7 avril. (De notre correspondani spécial). La Cote officielle des suifs 43"5 a été fixée à 295, contre 300 fr. 11 y a huit jours.

J. L.

{Reproduction interdite).

Paris (Vaugirard). 7 avril (De notre correspondnnt spécial)

Le marché est toujours modérément approvisionné. On avait 267 chevaux français et 45 étrangers. Les affaires ont été difficiles et il est reste 44 animaux français invendus.

Par unité les prix se sont établis entre 1.200 et 3.500 francs.

Cours officiels de la viande de boucherie au kilo net, première, 7.55; deuxième, 6.55; troisième. 6.15: extra, 8.50. Au poids vif on a coté de 3.05 a 5.10.

Un lot de 3 ânes a été vendu 600 fr. Aux enchères publiques ont été adjugés 24 chevaux de la Garde moblle, entre 1.650 et 2.550 fr. la pièce, les frais non compris.

J. L. {Reproduction interdite.)

BOURSE DE PARIS

Clôture

Paris, 7 avril.

FARINES. Tendance caime. Courant, 202.50 payé; prochain, 206 paye; juin 208.25 ach.; 3 de mal, 213 ach.; juillet, 214 ach.; août, 217 ach.; 3 d'aoùt. 220 ach. 3 de septembre, 223 ach. AVOINES. Tendance ferme. Disponible cote officielle, 113; courant, 120.25 à 120.50 payé; prochain, 112.25 a 122.50; juin, 124 payé; 3 de mal, 123.75 a 124 payé; juillet, 125 à 124.75 payé; aoùt, 124.50 à 124.75; 3 d'août, 125 Dayé; 3 de septembre, 125 à 125.25 payé.

HUILES DE LIN. Courant, 338 vend.; procham, 337 vend.; mai-juin, 330-333; 4 de mal, 331-330-329 payé; 4 de septembre, 335 payé.

SUCRES. Tendance soutenue. Courant, 242 payé; prochain, 242.50 à 243 payé; juin, 244 à 244.50 payé; Juilletaoût. 246.50 payé; deptembre, 246.50 a 247 payé; 3 d'octobre, 247.50 payé; 3 de novembre, 247.50 a 248 paye.

Cote oificielle 241.50 a 242.

CAOUTCHOUCS. Crêpes Jirst latex et leuilles fumées gaufrées Courant. 13.00 vend. prochain. 13.15 vend. juin, 13.20 vend. 3 de juillet. 13.25 payé août, 13.10 payé 3 d'octobre, 13.20/13.35 novembre, 13.20/13.30 • de Janvier. 13.25/25/13.60; février, 13.25/ 13.60.

FARINE DE CONSOMMATION, Cote officieuse établie par la Cha.-nbre syndicale de l'Industrie Meunière Parisienne 225.

BOURSE DE rlAKSEILLE

Clôture

Marseille, 7 avril.

HUILES. Arachides ci fabrique, cisponible. 365; de coprahs. disponible 327,50' de palmistes. disponible. 330. de palme blanche. 305; Dahomey iCafi Marseille. 280

De graines comestibles Arachides neutralisées désodorisées 455-465; Hufisques supérieures. 465-475.

D'Oltve De pays, nues. prises au moulin, suivant région. 910-980; Tunisie, 1" pression 960-980; 2' pression. S30950; Algérie surfine, 930-950; Borjas extra, 900.

De lin Disponible. 390-415.

RIZ Saigon avril, 91,75 p.: mal, 93,25 p a_ juin. 94,75 p a.: juillet. 96.25 p. v.; août 97.50 p. a.: septembre, 98.25 p.; octobre. 98.50 p. v.; novembre, 99,50 p. Stock 210.760 quintaux.

MAIS Jaune ou roux d'Indochine avril, 103.75 n.; mai, 106,75 p. v.; juin, 111,50 p.; Juillet 110,75 p.; août, 110.50 n.; septembre 110.25 n.: octobre, 110,75 v.; nov., 110.75 n.

BOURSE DU HAVRE'

Clôture

LE HAVRE. 7 avril.

COTONS. Tendance a peine soutenue. Vente. 4.200 balles.

Avril, 401.50; mal, 405.50; juin, 410 50: Juillet, 413.50: août, 415: septembre, 417.50; octobre, 420.50; novembre, 420: décembre. 424; Janvier, 427; février. 427.50; mars. 431.

CAFÉS. Tendance calme. Vente, 5.500 sacs.

Avril, 210.50; mal 213.50: juin, 216.75; juillet, 219: août. 219.75; septembre. 224.25; octobre. 227.25: novembre. 229.50: décembre. 229.75: Janvier, 231.50; lévrier, 231.75; mars, 235.50.

MARCHE A TERME

DE ROUBAIX-TOURCOING

Tourcoing, 7 avril.

LAINES PEIGNÉES. Type unique avril. 35.80; mai. 35.80; juin, 35.90: Juillet, 35.90: août. 36.20; septembre. 36.40; octobre, 36.50; novembre. 36.70; décembre, 36.80; Janvier, 37 février, 37.10; mars, 37.20; affaires enregistrées, 40.000 kilos.

RouBAix, 7 BVriL

LAINES PEIGNÉES. Type unique avril. 35.50; mai, 35.50; juin. 35.60; juillet, 35.70; août. 35.80; septembre, 36 i0. octobre, 36.20; novembre. 36.40; décembre, 36.50: Janvier. 3660; février, 36.70: mars, 36.80; affaires enregistrées, 70.000 MARCHES ETRANGERS

METAUX

LONDRES, le 7 avril.

Cuivre, comptant, 63 16/3 trois mots Antimoine, qualité spéciale 66 a 67. 62 18/9 Bes Se:ected. 67 15/0 à 69; Electrolytique, 67 a 69.

Etain anglais comptant, 272 10/0; étranger terme. 270 2/6

Plomb anglais comptant 27 15/0 • étranger comptant, 25 13/9 étranger liv. éloig 25 12/9.

Zinc comptant 26 livraison éloignée 26 3/9.

Argent comptant 21 1/8 deux mois 21 3/16.

Or 14 1/9.

Mercure 14 7/0 à 14 7/6.

CEREALES

•%• LIVERPOOL. 7 avril. (Clôture.) Blés, tendance faible mai, 10/43/8; juillet 10/3 1/8: octobre, 9/5 3/4. Maïs, tendance faible La Plata, mars. 28/4 1/2: avril, incaté: mal. incoté.

̃%̃ CHICAGO, 7 avril (clôture). Blés n° 2 incoté; n° 3 disp. incoté' mai 141 3/8 à 141 1/2; Juillet 127 3/4 à 127 1/2; sept. 123 3/4 à 123 1/2; maïs disp. Incoté; mai 125 1/2- juillet 118 1/2; nouveau contrat mai 130 3/4: Juillet 121 3/4; sept. 112 3/8; avoines mai 50 1/4; juillet 47 1/2; sept. 44 3/8; seigles: disp. incotes; mai 116; juillet 106; sept. 10O 1/4; orges mal 78 1/2.

•%̃ BUENOS-AIRES, 7 avril. (Clôture). Blés avril, 4.40; mal, 4.40; juin, 14.33 maïs mal, 6.99 Juin. 6,99 Juillet, 6,99 avoines disp., 6,90.

ROSARIO, 7 avril. (Clôture). Blés mal, 14 juin, 14 maïs mai, 6,85 juin, 6.85.

•V NEW-YORK. 7 avril. (Clôture) Blés dur. disp.. 158 1/2 roux. disp., 158 bigarré, incoté; maïs Incoté. ♦ WINNIPEG. 7 avril. (Clôture) Blés mai 147 3/4; juillet 142 7/8 octobre 126 5/8; Seigles mai 116 3/4 juillet 114; octobre 99 1/4; Avoines mai 60 7/8; juillet 58 1/4; octobre 53. Orpes Mai 82 3/4; juillet 77 5/8 octobre 70.

COTONS

LIVERPOOL, 7 avril. (Clôture.) Giza, nouveau contrat: avril, 10,27; mai, 10,44; juin. 10,44; juillet. 10,44: août, 10,44; septembre, 10.44; octobre, 10,22: novembre 10,22; décembre, 10,12; janvier, 10,16; février. 10.16; mars. 10,16; avril 1938, 10,16.

Sakellaridis avril, 11,50; mal, 11,55; juin, 11,60; juillet, 11,60; août, 11.60; septembre. 11,90.

Haute-Egypte avril, 9,13; mal. 9,13: juin, 9,16; juillet, 9,16; août, 9,23; septembre, 8,84; octobre, 8,80; novembre. 8,77; décembre, 8,74; janvier, 8,74; février, 8,72; mars, 8,72.

Américains avril, 7,64; mal, 7.65; Juin, 7.67; juillet, 7,69: août. 7.64; septembre. 7,59; octobre, 7,54; novembre. 7,47; décembre. 7,48; Janvier. 7,48; févrler, 7.47: mars, 7,47: avril 1938. 7,46. 4b NEW-YORK, 7 avril. (Clôture). Dlsp., 14.67 avril. 14.13 mal, 14.07-09 juin, 13.99 Juillet. 13 91-93 août, 13.73; septembre, 13.47 octobre. 13.37-39 novembre. 13.32 décembre. 13.26-29 Janvier, 13.32 février. 13.34 mars. 13.36. ♦ NEW-ORLEANS, 7 avril. 4Clôture). Disp., 14.30 mal, 13.95-97 juillet, 13.85-86; octobre, 13.36- décembre, 13.38; janvier, 13.39 aiars, 13.42.

SUCRES

•%• LONDRES. 7 avril. (Clôture.) Base 96-, tendance soutenue avril, 6/9 vend., 6/6 ach.; mal, 6/7 3/4 vend.. 6/7 1/4 ach.; août, 6/8 payé; décembre. 6/8 1/4 payé; mars, 6/9 3/4 vend.. 6/9, 1/4 ach.

NEW-YORK, 7 avril. Clôture. Ancien contrat Mai, 252/53: Juillet, 250/51 novembre, 251, N.: décembre, 251/53; janvier, 245/47; mars, 246/48, Ventes 4.000 tonnes.

Nouveau contrat Mai 125 1/2; Juillet. 129: septembre. 131 1/2. décembre, Incoté: mars, 137: mai. 138; juillet, 139. Ventes 40.000 tonnes.

CAFES

*̃ NEW-YORK, 7 avril. (Clôture). Santos No 4 disp. 11 1/4. mai 10.30; juillet 10.13; septembre 10.05; décembre 9.95; mars 9.93. Ventes 29.000 sacs.

LE MARCHE

DE St-HILAIRE-DU-HARCOUET SAINT-HILAIRE, 7 avril. (De notre correspondant agricole.) La pluie, qui est apparue vers 8 heures n'a pas cesse de la matinée, a gêné les transactions et a empêché le relèvement des cours qu'on espérait voir sur les porcs d'élevage. L'approvisionnement était normal, sauf sur les moutons et agneaux, très nombreux ce matin. Nous retrouvons les cours précédents avec un peu de faiblesse sur les veaux et tendance à la reprise sur les porcs et toutes catégories la relève n'a pas été supérieure à 'a moyenne, sauf peut-être sur les agneaux de lait et brebis avec agneaux. LES VEAUX

Les vendeurs ayant manqué leur march6 ce matin ont dû faire des sacrifices

à la fin pour se débarrasser. Les cours ci-après ne sont donc indiqués que pour les affaires faites avant 7 heures première qualité, toujours très fournie à Saint-Hilaire, de 3.75 à rarement 4 fr.; quelques unités de qualité exceptionnelle ont atteint 4,15: qualité courante depuis 3,50; qualité inférieure plus difficile à vendre, depuis 3,25; en fin de marché, baisse de 15 à 20 centimes sur ces prix. Pas de relève.

LES MOUTONS

Les agneaux étaient extrêmement nombreux et dépassaient les besoins. Les herbages, trop mouillés, ne permet- tent pas de fournir d'extra et les cours sont en baisse. Les meilleures ont valu 4.80 à 5.10: les plus nombreux ont été vendus de 4,40 a 4,80. Les brebis suivies ont varie entre 330 fr. avec un seul agneau, parfois 620 et 630 fr. avec deux bons a abattre; une brebis avec trois petits a fait 650 fr

Les brebis grasses ont fait 2 fr. de moyenne; en jeunes gerces, on a atteint 2,60 a très rarement plus de 2.90. Il y a donc de la baisse également dans cette catégorie. On ne voit plus de brebis pleines.

LES PORCS D'ÉLEVAGE

Reprise de 5 a 10 fr. par tête sur les porcelets et surtout vente plus active. Le mauvais temps a cependant Imposé une certaine relève dans les qualités seet 185 fr.. avec moyenne de 170 fr. pour 50 livres. Les piétons ont été cotés de 340 à 370 fr. avec une moyenne de 3,15 la livre environ.

LES PORCS GRAS

Mêmes prix que mercredi dernier pour les petits charcutiers. soit 3,10. Par exception ce prix a été dépassé d'un sou. Les trop gras ont fait 3 fr. et 3,05. Les jeunes coches n ayant fait qu'une portée ont été de 2.60 à 2.80. Les vieilles coches se sont vendues difficilement de 2 à 2.25, par exception 2.30.

Tous les cours, donnés à la livre, s'en- tendent poids vif. C. J.

LA FOIRE D'AVRIL

A CHATEAUBRIANT

Aujourd'hui avait lieu une des plus importantes foires de Châteaubriant. mais contrariée par la pluie qui e&t tombée a verse toute la journée le commerce s'en est ressentL

La place de la Motte est complètement garnie de bœufs et vaches. Mais ces animaux, trempés jusqu'aux os, n'ont pas bon aspect. En général, la vente est calme et vu ie prix eleve du bétail, beaucoup de marchands venus de l'Est, du Nord. notamment, n'ont pas acheté et s'en sont retournés à vide. Malgré cela, sur les 500 animaux mis en vente, les deux tiers environ ont été vendus.

LES BŒUFS

En ce moment, les bœufs de travail accouplés ne sont pas nombreux sur le marche, les cultivateurs en ayant besoin pour faire les labours de printemps qui sont en retard par suite de la pluie qui ne cesse de tomber. Ces animaux valent de 5.000 à 5.500 fr. la paire. Les bovins non accouplés en quatre dents pour l'herbage ou pour le travail se vendent de 2.500 a 3.000 fr. la pièce. Les jeunes en deux cents, de 1.500' à 1.800 fr.

Les bœufs de boucherie, de 3,75 à 4 le kilo sur pied les taureaux, de 4 à 4.25.

LES VACHES

Les bonnes laitières avancées de veaux se vendaient de 2.000 à 2.500 les petites Bretonnes dans les mêmes condittons, de 1.000 a 1.300 les vaches d'âge, de 1.200 à 1.500 celles d'herbage, de 1.500 à 2.000 les vieilles, de 800 à 1.200. Pour la boucherie, 3 à 3,50 le kilo. Les belles génisses pleines de leur premier veau, de 2.000 a 2.300: pour l'herbage. 1.800 à 2.000 et pour la boucherie, 4 à 4.30.

LES CHEVAUX

Vente bonne les bons chevaux de traits sont recherchés ceux âgés de 3 à 5 ans se vendaient de 4.000 à 5.000 francs; ceux plus âgés. de 2.000 à 3.000; les pouliches de 2 ans, de 2.500 à 2.800 les poulains d'un an, de 2.000 à 2.200 les- chevaux de boucherie, de 1.000 à 1.800 pour le kilo.

LES PORCS

Marché bien approvisionné. Vente normale. Les gras, de 5.60 à 5,70 le kg.; les maigres âgés de 2 a 3 mois, de 130 à 200 de 3 à 4 mois. de 200 à 300 les Jeunes truies, de 300 à 350, et les porcelets, de 100 à 120.

LES VEAUX

Maintiennent leur prix. 5,50 a 6 fr. le kilo.

LES MOUTONS

Se vendaient 4,50 à 5 et les agneaux, de 7 à 7,50 le kilo.

FOIRES DE LA REGION

LOIRE-INFEKIEURE

♦ BLAIN, 6 avril. Les 100 kilos blé. 149 à 150 fr. avoine, 110 à 115: seigle, 114 à 116; orge, 112 à 114: sarrazln, 104 à 108 farine, 210 à 215 son. 62 à 64.

On cote à la barrique cidre ordinaire, 100 a 115 cidre première qualité, 120 à 150.

Bœufs de travail. 4.800 à 7.000 fr. la paire bœufs gras, 4 à 4,30 le kllo vaches laitières ou amouillantes, 1.800 a 2.800 fr. en bonne qualité; vaches grasses. 3 à 4 fr. le kilo genlsses, 800 a 2.000 fr. pièce veaux de lait. 5.80 a 6,20 le kilo veaux gras. 6 à 6.50 le kilo moutons, 6 à 6,75 le kllo porcs de lait, 90 à 140 fr. pièce porcs maigres. 200 275 fr. pièce porcs gras. 5.50 à 5.80 le kilo.

On cote à la Pièce poulets, 10 à 16 poules, 9 à 15: laplns, 8 à 17.

Beurre ordinaire, le kilo. 17 à 20 beurre fin, le kilo. 20 à 2" œufs, la douzaine. 3.50 à 4 fr.

ILLE-ET-VILAINE

♦ JANZÊ, 7 avril ,de notre correspondant agricole). Comme 11 était à prévoir, la foire du Printemps à Janzè devant avou .:eu mercredi prochain, le marché de ce matin fut peu important. Pendant toute sa durée, d'ailleurs, la pluie n'a cessé de tomber, gênant considérablement le commerce. D'après :es affaires traitées, on peut conclure que les cours se sont assez bien défendus, mieux que nous ne l'avions pensé, étant donnée la tendance calme (provisoire à notre avis) reflétée par les derniers marchés de la Villette.

Les veaux Amenés en petit nombre, 20 tout au plus, les veaux furent négoclés en moyenne sur les bases suivantes animaux très bien tournés. 3,25 à 3.30 la livre animaux de qualité courante, 3 a 3,10.

Les porcs. Les gras n'étaient payés ce matin que 2.90 la livre par l'expédit'on. Les coureurs, comme hier à La Guerche, n'excédaient pas non plus 3 fr. la livre, même dans les Jeunes de 35 et 40 kilos quant aux laitons, leur prix oscillait entre 110 et 120 fr. en sujets de 16 18 kilo». O.X.

L'IODE MARIN

DANS LES TROIS AGES DE LA VIE L'extrait d'algues marines, par l'iode, les vitamines et les sels minéraux qu'il renferme est le tonique idéal dans les trois âges de la vie. Il permet aux enfants d'acquérir une forte charpente osseuse et de surmonter le lymphatisme et l'anémie: il préserve les adultes de toute sorte de surmenage. De plus, il est indispensable à toutes les femmes qui veulent traverser sans inconvénients la douloureuse période du retour d'âge. Quel que soit leur âge. tous ceux qui veulent se maintenir en bonne santé doivent prendre du MARTONIC, extrait concentré d'algues marines.

En vente dans toutes les pharmacies, au prix de 14 fr. la boite. Vente en gros O. C. P. Paris.

FOIE Glande délicate, le foie chez tous se fatigue et se congestionne vite. Teint jaune, migraines, selles décolorées, coliques hépatiques, prisa. gent des maladies redoutables dues aux mfections et aux abus de la table. Le Tonilax favorise l'écoulement de la bile, combat avec succès la constipation et les troubles du foie. Il le protège contre des affections démoroli. santés au plus haut point. Grâce au Tonilax. vous reprendrez goût à la vie. 50 pilules 6fr^ · JANZÉ. 7 avril. Les 100 kiloe 'avoine 110 à 115: orge, 115 à 118; sarrasin, 100 à 105; son, 70 a 72.

La barrique cidre ordinaire, 70 il. 75:' cidre première qualité. 80 à 85.

Le kilo poulets, 12; poules, 6; lapina, 5. La couple pigeons, 8 à 10.

Beurre le kilo. 18 à 18.50; oeufs. la douzaine, en gros 3.75, au détail 4.23 à 4.50.

♦ TINTENIAC, 7 avril. On cote à la barrique cidre ordinaire, 70 à 80: cidre première qualité, 80 à 90, droits ea sus.

Vaches grasses, 6 à 6 50 le kilo; veaux de lait, 6 a 6 20; moutons. 5 à 5.50 le kilo; porcs de lait. 100 à 120 pièce: porca maigres. 200 à 300 pièce; porcs gras, 5.80 à 6 le kilo

On cote à la pièce poulets, 15 à 20W, poules, 13 à 6: lapins, 12 à 15.

Beurre ordinaire, le kilo. 19 à 19.50; beurre fin. le kilo. 19.50 à 20; œufs, la douzaine. 3.75.

Cours en hausse pour le beurre, stable pour les œufs, par rapport au marché précédent.

LOIKE-INFEKIEUKE

♦ CHATEAUBRIANT, 7 avril. Les 100 kLos Blé. prix taxé avoine, 120 a 125: seigle. 108 a 110- orge. 120 à 125 sarrazin. 90 8 95 farine, 219 à 220 son de froment. 70 75; son de sarrazin. 85 a 90.

Les 500 kilos Paille de blé. 125 à 130: paille d'avoine. 115 à 120; foin. suivant qualité. 100 à 110. Tendance sans affaires sur la foire.

On cote à la barrique de 230 litres Cidre ordinaire. 90 a 95 cidre prev mière qualité. 95 a 100: plants de pommiers pour vergers, 10 à 12 plants de poiriers pour jardins, 5 à 6.

On cote à la pièce Poulets, 13 à 16 poules, 12 à 15 lapins, 10 à 14. Hausse sensible sur les volailles qui sont vite enlevées.

Beurre. le kilo en gros. 17 à 17.50 beurre, le kilo en gros. 18 à 18,50 oeufs. la douzaine, 4 à 4.25. Hausse sur le beurre.

MARCHE

· SAINT-niLAIKE-DU-HARCOUET. 7 avril. On cote aux 100 kilos blé, 147 à 152 farine, 210 à 220 seigle. 130 à 135 avoine grise 125 à 130 avoine blanche. 112 à 115; sarrasin. 120 à 125 orge. 126 à 130

Aux 500 kilos paille d'avoine, 115 à 125 paille de blé, 130 à 135.

Aux 1.000 kilos foin ordinaire, 350 à 360: foin extra, 360 à 380.

Au kilo beurre. en gros. 22 à 22,50 au détail, 24 à 24,50. Hausse de 1,50. A la douzaine œufs, en gros, 3,75 à 4,25 au détail, 4.50 à 5. Tendance à la hausse. A la couple poules, 22 à 35 poulets, 25 à 45.

La barrique de 228 litres cidre de consommation. 65 à 70 cidre pur jus, 65 à 80. Au degre calvados en gros. 5 à 5.50.

LES LÉGUMES

LES CHOUX-FLEURS

*• TAULE, 7 avril. En raison de 1» température radoucie, le marché continue à être bien approvisionné. Cours en. baisse.

Le beau choux-fleur a atteint le prix de 1 franc la tète. Le choux moyen de 0 fr. 40 à 0 fr. 50; le petit 0 fr. 20 à 0 fr. 25.

•%̃ SAINT-POL-DE-LEON. 7 avril Environ 300 voitures ont été amenées ce matin sur le marché.

Les choux-neurs ont été payés aujourd'hui aux cultivateurs les beaux choux, Qe 0.75 a 0.80.

Exceptionnellement quelques très beaux lots ont atteint le prix de 0.85 à 0,90 la tête. Les choux-fleurs extraa sont vendus a raison de 0.45 à 0.60. Les choux moyens ont été cotés à raison de 0.3a a 0.4x1 la tète.

Les petits Moudets destinés a l'exportatton en Angleterre ont été payés à raison de 0.20 la tête.

Transact:ons très lentes; arrivages importants.

Cours eu caisse, cette baisse est due à la récolte de la région d'Angers et la concurrence italienne sur la Suisse. · CLEDEH, le 6 avril. Ce matin environ 70 voitures de choux-fleurs ont été amenées sur la place de la Mairie. Les cours pratiqués ont été en beaux choux-fleurs denommés extra de 0 fr. 80 à 0 fr. 85 pièce en moyens et tout venant de 0 fr. 45 à 0 fr 50 la tête. Les petits pour l'exportation en Angleterre se livraient autour de 0 fr. 15 et 0 fr. 10 la tête Exceptionnellement quelques très beaux lots de premier choix oat atteint jusqu'à 0 fr. 95 la tête.

Cours en gen' :ed sans changement sur le marché précédent.

Transactions lentes sur les gros.

Arrivages moyens.

LES OIGNONS ET ÉCHALOTES CLEDER. le 6 avril. Les oignons d'été sont payes il la culture, de 15 à 20 francs les 50 kilogs. Cours stationnaires. oeu de demandes.

Les éohalotes sont payées à la culture de 80 a 90 francs les 50 kiloss Cours soutenus.

L'ail est payé à la culture de 100 A 110 francs les 50 kilogs.

*• SAINT-POL-DE-LEON 7 avril.

Les oignons sont actuellement payés aux cultivateurs oignons d'hiver 9 à 10 francs les 50 kilos les ornons d'été, 18 à 22 francs les 50 kilos suivant état de conservation.

Les échalotes sont actuellement payées à la culture à raison de 100 francs les 50 ilos. Cours stationnaires.

LES CAROTTES ROUGES

♦ CLEDER. 6 avril, Les carottes rou.ges de sable sont payés à la culture de 15 à 18 francs les 50 ki:o*s La vente au détail varie de 0 tr. 35 à 0 fr. to


DEVINETTE

Voilà bien le peintre

Mais où est son modèle ?

La maison blanche à volets verts, coiffée de tuiles rosés, le Derron fleuri de géraniums, le petit Jardin en pente douce allées sablées, pelouses avec massif central, platebandes ornées de buis, bosquets de rosiers, tonnelles de vigne-vierge, et la vue sur la riante vallée où paresse la rivière d'argent, combien de fois M. Norbert Cassoulet ne les avait-il point évoqués durant les mornes heures de bureau

Pour y finir benoitement ses jours avec sa dame, il avait acheté la gentille maison à deniers comptants et y avait, la veille au soir, fini d'installer ses Dénates.

Dès que ses yeux s'ouvrirent à la lumière du jour une rose et douce lumière filtrant aux fentes des persiennes et à travers les rideaux de mousseline le sentiment de sa félicité gonfla le cœur de l'ex-bureaucrate. A son côté, Aglaé, le visage épanoui et mol comme une lune bouffie, dormait encore. Aussi Cassoulet eut-il loisir d'analyser et de savourer parfaitement son bonheur. Il doit être au moins huit heures, pensa-t-il. et aucune obligation professionnelle ne me contraint à me lever. La semaine dernière encore, à pareille heure. Je devais m'arracher du lit, les camions et les autobus à grand fracas roulaient sous mes fenêtres et des éructations radiophoniques me parvenaient de l'appartement voisin, dont me séparait une mince cloison. Puis, c'étaient les avertissements acariâtres de ma femme Norbert Norbert tu vas arriver encore en retard à ton bureau ». Au lieu de cela, J'entends le gazouillis des hirondelles, le sifflement des merles et le frisson du vent dans les tilleuls. Toute la journée. ce fut ainsi, et pour en mieux jouir. Norbert Cassoulet ne se lassait pas d'énumérer soit mentalement, soit à voix haute les raisons qu'il avait de se sentir heureux.

Cependant, après le diner, servi comme l'avait été le déjeuner sous la tonnelle, et tandis que la douceur parfumée d'un crépuscule d'été l'imprégnait délicieusement, en même temps que la chaleur d'une paisible digestion com-

Il tapait à tour de bras

sur des oasseroles.

menoait à s'épandre dans ses fibres, le sybarite tirait à petits coups gourmands lea premières bouffées d'une pipe bien bourrée, lorsque des bruits offensants le firent tout à coup grimacer. Dans le jardin contigu à celui des Cassoulet. quelqu'un soufflait dans un piston le début de la rengaine fameuse

Ne parle pas, Iiose, je t'en suppüe, Car me trahir serait un grand péché. Le péché, le sacrilège inexpiable, c'était de troubler de la sorte l'auguste paix champêtre. Finis le frisselis caressant des feuillages, le concert amoureux des grillons et le lointain appel nostalgique des crapauds au bord de la rivière. Les toses elles-mêmes semblaient rete-

LA PAGE tu JtVDÊ LES AVENTURES DE MOM ONCLE ISIDORE 2. LA PROMENADE INTERROMPUE, OU ACROBATE SANS LE VOULOIR

nir, apeurées, leur haleine, et la pipe de Norbert s'étouffait d'indignation. Ah 1 si je connaissais le bélître qui fait une pareille musique

Tais-toi, mon ami. ce monsieur va t'entendre.

Et après ?. Je l'entends bien, mol, hélas

Calme-toi, mon chéri. Tu ne voudrais pas nous attirer des histoires le premier Jour avec notre seul voisin chacun se distrait comme il peut. Malgré ces sages conseils. Cassoulet n'en continua pas moins de protester crescendo contre le trouble de jouissance dont il était victime.

Assez finit-il par hurler, exaspéré. La barbe La ferme

Le musicien, loin d'obtempérer à ces cris. amplifiait au contraire la force de ses notes et. sans désemparer, entamait un second morceau du même opéra-comique. Norbert se sentait devenir enragé. Littéralement, il écumait et s'étranglait à lancer des injures au tortionnaire invisible.

De guerre lasse, il se réfugia à l'intérieur de la maison et en ferma hermétiquement les portes et les fenêtres, bien que ia soirée fût chaude. Les sons de l'exécrable instrument l'y martyrisèrent plus d'une heure.

Ils avaient enfin cessé que l'obsédé les entendait encore.

Il dut. pour s'endormir, tant son système nerveux avait souffert, prendre un cachet de véronal, et. chaque eoir. sur des airs variés, mais toujours aussi Irritants, le supplice recommençait. Norbert voulut porter ses doléances aux autorités municipales, mais il apprit que l'amateur de piston était le plus Intime ami du maire et un bienfaiteur de la commune.

Aglaé se risqua à l'aller prier de mettre une sourdine à sa musique et d'en espacer les émissions. Aimable et courtois, il se contenta de répondre qu'il regrettait de ne pouvoir renoncer à son seul amusement.

Norbert se sentait devenir fou il maigrissait. perdait l'appétit, rien n'existait plus pour lui, sinon la contrainte de subir cette musique infernale.

Sa femme lui proposait d'y échapper en allant faire un tour dans la campagne à l'issue du diner. Mais Norbert se refusait à céder la place au piston et s'acharnait à le faire taire. Il vociférait à son adresse les mots les plus outrageants. tapait à tour de bras sur des casseroles. imitait les abois d'un chien furieux. le huait à se rompre les cordes vocales avec un pareil insuccès.

n essaya aussi de lui imposer silence en allumant près de la haie mitoyenne un feu d'herbe et de paille humide, mals, au cours de cette opération, le vent tourna et rabattit la fumée dans son propre jardin, au grand dam dudit Norbert.

A quelque temps de là, Il crut enfin avoir trouvé le moyen efficace de réduire l'ennemi à merci. Muni d'un vieux trombone, acheté chez un brocanteur du pays. il s'embusqua sous sa tonnelle, et à peine le piston avait-il entamé un morceau, que Cassoulet se mit à souffler de toute la force de ses poumons dans le poussif et tonitruant instrument. Mais cette fois encore, le persécuté se fatigua le premier.

Les jours suivants, pourtant, il recommença sa tentative et voici qu'un soir, triomphe la chanson du piston s'arrêta net, et comme Norbert prolongeait celle du trombone, dans l'opaline clarté lunaire un visage souriant apparut entre les feuilles de la tonnelle

Vous n'y arriverez jamais comme ça, mon cher voisin; vous devez mal placer vos lèvres sur l'embouchure si vous me le permettiez, je pourrais vous montrer comment il faut faire. Stupéfait, Norbert cessa de souffler et ne répondit point. L'amateur de pis-

ton prit ce mutisme pour un acquiescement et, quelques instants après, ayant enjambé la haie, il vint réitérer son offre à Cassoulet qui, touché de cette magnanime candeur, n'osa refuser. C'est ainsi que le retraité se mit sérieusement à l'étude du trombone, y prit goût et fut ensuite ravi de jouer en duo avec son voisin le piston les principaux airs de nos vieilles opérettes. André ROMANE.

AU COMMISSARIAT

LE COMMISSAIRE. Quand on vous a arrêté, vous avez été pris sur le fait. Vous ne vous étiez pas contenté de cambrioler cet appartement et de vous préparer à emporter toutes les choses de valeur mais, entre temps, vous n'aviez pas négligé de faire de copieuses agapes à la cuisine et à la salle à manger. LE BANDIT. M'sieur le commissaire, j'ai voulu me distinguer.

Comment, vous distinguer ? Oui, comme dans l'aviation. Comprends pas.

Ben oui 1 Il parait que ça constitue une acrobatie difficile et remarquable de faire ce qwe j'ai fait du ravitaillement en plein vol.

DEVINETTE

Cette jeune fille pense à lTiéroïne du roman Cherchez-la.

Horizontalement

1. Début d'un ordre donné à son fH» par un père offensé. 2. Varient selon les provinces. 3. Dans un perdreau. 4. Ses huit soeurs présidaient chacune à un art. 5. Au-dessus de la tète d'un roi qui rendait la justice d'une façon personnelle. 6. « Dansons la capucine ». 7. La moitié d'une pipe. 8. Ce que voulait écrire un emprunteur par une nuit claire. 9. Fréquenté par des clercs qui venaient y défendre leur honneur. 10. Dans une énumération.

Verticalement

1. Ce que fait certain oiseau au long bec. 2. N'ont pas la réputation d'être affairés. 3. Participe passé. Pris par un acrobate avant d'exécuter un tour. Sur la table du dessinateur. 4. Prend à la bataille le roi et la reine. Sacrifiée en fin d'année. 5. Morceau en ver». SOLUTION DU PRÉCÉDENT

CARNET DU SPHINX

LES MOULES

il en était déjà ainsi, à ma dernier visite, mon brave Siméon. mais Armes, une fois franchi, nous serons vraiment en pleine campagne.

Comme vous le Cites, monsieur Balinski: cinq lieues de forêt d'un seul tenant, jusqu'à Vézelay. Il y a de quoi se mettre au vert, pas vrai.

Le fait est, répondit Ivan, que ce pays est admirable; voyez-moi ces massifs de verdure si fraîche, là-bas, du côté de Chevroches; on ne dirait pas que nous sommes en plein cœur de l'été. Et d'un été comme on n'en voit pas souvent, monsieur Ealinski. Depuis deux mois, il n'est pas tombé une goutte d'eau.

Mais Ivan n'entendait plus le père Siméon. Tout entier à ses réminiscences, il revivait son enfance et sa prime ^unesse, et il sentait un calme déli.eux envahir son âme tout à l'heure si tourmentée. Abimé dans ses réSesions, il ne prit dès lors aucune part au deux campa-

gnons de route et il ne sortit de son rêve qu'en arrivant à Dornecy. Pendant des kilomètres, la route se déroula en pleine forêt, et, comme pour mieux laisser aux voyageurs le charme de goûter la fraicheur des grands bois, la a Fine » ralentit son allure.

Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, dit tout à coup Siméon. nous ne passerons pas par Chamoux. En pre- nant par la traverse, qui est très praticable par ce temps sec, nous gagnerons une bonne demi-heure.

Oui, répondit Ivan, je connais ce reccourci, qui est sur la gauche, en arrivant à la Croix de la Rutelle. Et qui mène droit au village de Cray, ajouta Siméon. Et, ma foi, à Cray, on n'est plus loin de Crot-Fondu. Je me souviens très bien, mon brave, dit Balinski, le Crot-Fondu, c'est le bois qui se trouve derrière le château. Lorsque j'étais enfant, j'en connaissais tous les sentiers; maintenant, je m'y perdrais assurément.

Mais moi, je sais tout cela par cœur, s'exclama Edmond, et je vous servirai de guide, lorsque nous irons nous y promener avec Lisbeth. Ivan ne répondit pas. Le nom seul de l'aimée avait suffi pour le replonger dans une rêverie tissée à la fois de douceur et d'angoisse. Depuis un an qu'il n'avait pas revu Mlle de Bellecombe, la jeune fille avait eu le temps de changer au physique comme au moral. Balinski se demanda si le séjour dans un couvent, dont la règle passait plutôt pour sévère, n'avait pas quelque peu altéré le caractère si gai, si simple, si primesautier de sa chère Lisbeth. Allait-il la retrouver telle qu'il l'avait façonnée jadis? Car, de neuf années plus âgé qu'elle, c'était bien lui qui avait pétri son intelligence, qui lui avait inculqué ses idées, ses façons de juger les hommes et d'apprécier les choses. Sans conteste, aussi bien au point de vue intellectuelle que moral, Lisbeth était son œuvre. La moindre retouche qu'on aurait fait subir à la statue ciselée de ses mains eut été pour lui une doolureuse épreuve. Mais, pendant qu'il rêvait ainsi. la Fine », qui « sentait déjà l'écurie comme disait Siméon, avait d'autant mieux retrouvé ses jambes que la route, tout en suivant les bords du ruisseau de Chamoux, se développait en terrain plat. Sans qu'Ivan y eût pris garde, le petit bourg de Clay avait été dépassé et le jeune homme sursauta lorsque Siméon, montrant du bout de son fouet les hauteurs boisées du CrotFondu

Tenez; monsieur Ivan. dit-il, apercevez-vous maintenant la grande barrière blanche qui ferme l'allée du château ?

m, parfaitement, répondit Balinrtl,

on dirait même que quelqu'un se tient debout derrière les barreaux.

Mais, l'instant d'après, la route, qui montait en lacets, déroba entièrement cette vision entrevue quelques secondes à peine.

Un peu plus loin, à travers une brèche qui s'ouvrait entre deux touffes de haies vives bordant la route, Edmond put remarquer que mainte,nant, la barrière était ouverte. On les avait donc aperçus de loin et quelqu'un guettait leur arrivée.

Ce ne peut être que Mariette ou ma sœur, pensa tout haut le collégien. Puis, après une pause

J'avais bien raison, dit-il soudain, c'est Lisbeth qui vient au devant de nous.

A cette annonce un peu imprévue, Ivan sentit son cœur battre à coups précipités et, incapable de contenir son émotion, il vit, dans une sorte de vertige le sol et les arbres tourner rapidement devant ses yeux. Il eut à peine le temps de se ressaisir que Siméon arrêtait la calèche aussitôt après avoir franchi la barrière ouverte à deux battants. Ce fut alors seulement qu'il aperçut Mlle de Bellecombe qui venait à la rencontre des voyageurs.

La vision fut si splendide qu'elle dépassa son attente et que Balinski, dès l'abord, ne pensa même pas à proférer la moindre parole.

Elisabeth portait, ce jour-là, une robe de voile blanc, souple et vaporeux, retenue à la taille par une étroite ceinture mollement nouée en deux boucles retombantes. Sous un large chapeau de paille légère, son visage éclairé par les rayons du soleil, qui se jouaient à travers les ramures des grands hêtres de l'allée, paraissait resplendissant de bonheur contenu. En ce moment, ses bealix yeux bleus, couleur de gentiane,

semblaient n'avoir de regards que pour le grand ami attendu avec une si vive impatience.

Allons, s'écria-t-elle, comme elle approchait, si vous le permettez, ici, tout le monde descend. Siméon continuera seul jusqu'au château, n'est-ce pas, monsieur Ivan ?

Le jeune homme avait lestement sauté de la voiture et se précipitait vers Mlle de Bellecombe. Alors, tout en serrant la main qu'elle lui tendait A vos ordres, mademoiselle Elisabeth, répondit-il, dans un malicieux sourire.

A cette réplique, la jeune fille rougit et un moment ses longs cils blonds s'agitèrent, voilant l'éclat des yeux. Depuis quand, Lisbeth, continua Balinski, avez-vous eu l'idée de m'appeler Monsieur Ivan ?

Le sais-je répondit-elle, il y a si longtemps que nous nous sommes vus. et que nous ignorons tout l'un de l'autre.

Voyons, Lisbeth, interrogea de nouveau Ivan, regardez-moi, me trouvez-vous si changé que.

Oh non, non, protesta aussitôt Elisabeth, mais, après une année d'absence, vous avez eu tout le temps d'oublier. Roquebrune.

Je n'ai oublié ni Roquebrune, comme vous semblez m'en accuser en une délicieuse figure de rhétorique, ni la petite amie que j'y retrouve. Avouez que votre interrogation ne portait que sur ce point ?

Devinée, la jeune fille rougit de nouveau et ne sut que répondre.

C'est vous, au contraire, Lisbeth, qui me paraissez changée.

Comment ? interrogea Mlle de Bellecombe. un peu inquiète.

Marchons, reprit Ivan, je vais voua conter mes impressions. Donnez-

moi la main, comme autrefois, lorsque, enfants, tous les deux, nous parcourions ces taillis pour y cueillir des fleurs. Vous rappelez-vous ?

Oh oui, dit Lisbeth, dans un soupir, qui lui donna un air de gravité que ne lui connaissait pas Ivan.

Pendant cette amorce de conversation, Edmond, turbulant comme un collégien de son âge, courait de ci, de là, dans la bêtraie, cherchant, disaitil, une branche bien droite pour servir de canne à son grand ami.

Maintenant, les deux jeunes gens avançaient sous la haute allée des hêtres séculaires, la main dans la main, heureux l'un et l'autre de se retrouver après une si longue séparation.

Alors, dit tout à coup Mlle de Bellecombe, vrai, vous me trouvez changée, cher ami ?

Infiniment, ma grande Lisbeth. Jamais je ne vous aurais imaginée ainsi. Je vous avais laissée presque petite fille et c'est une vraie femme que je retrouve. Je ne saurais dire si c'est l'effet de vos mignonnes chaussures à hauts talons, mais vous me paraissez avoir beaucoup grandi; et puis, votre corps s'est transformé. vous me comprenez, n'est-ce pas ?

Sans doute, reprit malicieusement Elisabeth. Mais vous êtes assez savant, je suppose, pour être à même de préciser votre pensée.

-Oh évidemment, je pourrais fort bien traduire mon idée par des termes appropriés, mais je vous devine assez femme pour saisir à demi-mot.

« Au reste, consultez votre psyché elle vous en dira assez long sur votre métamorphose.


Ecoutez anjoard'hm

RENNES-BRETAGNE

L. 288 m. P 120 kw.

6 h. 50. Paris-P.T.T Météo.

7 h. Paris-P.T.T. Informations presse.

7 h. 30. Tour Eiffel Concert. 7 h. 45. Tour Eiffel Radio éducative.

8 h. Paris-P.T.T. Informations revue de presse.

11 h. 35 à 11 h. 45. Relais de la Tour-Eiffel Cours commerciaux. 11 h. 45. Disques.

12 heures. Depuis Angers, concert organisé par le Conseil de Gérance de Rennes-Bretagne. Orch. dir. Bilewski Ouverture de Phèdre (Masseneti- Grinoove et Nicolle (Ed. Flament ) Nocturne (Rossini Flament): Philemon et Baucis. suite d'orch. i Gounod-Mouton Causerie (Georges Huei; Ouverture du Nouveau Seigneur du Village iBoieldieu); La Lan.terne magique iB. Godard); Prélude Romantique (Rogélio-Huguetl; Malborough s'en va-t-en Duerre (G. Auric) a) Ouverture; bl Le chemin de tous; c) La tente de Maloorough; d) Le haut de la Tour; e) Bataille; Jean de Nivelle (Marche entr'acte) Léo Delibes.

12 h. 50 à 13 h. Relais de ParisP.T.T. Informations.

13 h. à 13 h. 30. Suite du concert d'Angers.

13 h. 30. Tour Eiffel Cours de Bourse.

13 h. 45. Tour Eiffel Météo.

13 h. 50 à 14 h. Disques.

14 h. à 14 h. 10. Relais de la TourEiffel Emission économique et sociale. 14 h. 10 à 14 h. 20. Disques.

14 h. 20. Tour Eiffel Cours de Bourse.

14 h. 30. Station Radio-Coloniale Concert.

15 h. 45. Tour Eiffel Clôture de la Bourse.

16 h. Concert organisé par le Conseil de gérance de Rennes-Bretagne, avec le concours d'un orchestre à cordes, sous la direction de Maurice Henderick Petite musique nocturne (Mozart) a) Allegro; b) Andante; c) Menuetto; d) Flnale Invitation à Zeus (Paul Fauchey), quintette et orgue; Trois airs à danser dans le style ancien (Gabriel Plerné) a) Menuet du roy b) Passepied c) Pavane et Saltarello Peer Gynt a) La mort d'Ase; b) La danse d'Anitra (Grieg) a) Menuet (Boccherlni) b) Marche de bravoure (Schubert).

16 h. 50. Tour Eiffel Cours commerciaux.

17 h. Marseille Genre ballet (Félix); Chant d'automne (Tschaïkowsky); Par la sente embaumée (Pesse); Menuet, extrait du Septuor (Seint-Saëns ) Jadis (P. Monnier) Caprice espagnol (Granados) 3· romance sans paroles (Fauré) 1t mouvement de la Symphonie Oxford (Haydn) Séduction (Ganne) Berceuse (Schumann) Valse (Skolnik); Joli rien, caprice (Razigedel.

17 h. 45. « La matinée enfantine de cousine Odette ». organisée et offerte par le Conseil de gérance de RennesBretagne.

18 h. 15. Depuis Nantea Informations.

18 h. 30. Radio-Journal.

19 h. Tour Eiffel Radio éducative. 19 h. 45. Relais de Paris Informations en anglais.

20 h. Informations Programme des spectacles Disques Les Blondes iFragsoni; Idylle parisienne (Christine); En peinard, java (Puig) Quand une femme dit c Non. » (Mario).

20 h. 30. Relais de Strasbourg Œuvres populaires d'autrefois et mélodies à succès de maintenant, orchestre, Olivia Lehanann. Charles Gillig, basse; Eugène Acker, cithare; Bourbon, présentation; dlr. par Bout, M art ha (Flotow); Die Uhr (Loewei; Grossmutterchen (Langer) Feuerlest (Strauss); Verlassen bin tell. (Kaschat); Mutterherz (Hennig); Ein Maennlein seht im Walde (Humperdinck); Die Muhte im Schwarzwald Idvlle lEulenbergi; Pot pourri sur des chansons populaires allemandes, Rosenlieder (Eulenberg); Donauwellen ilvanovici; Dans le désert (Bourbon). Mélodies de films en vogue: Blonde Carmen- Ihr grosster Erfolg; Marinelu*; Vergiss mein nicht; Un gai pot pourri de succès. ECOLE SUPERIEURE DES P. T. T. 431 !Il. 120 kw.

8 h. 50. Météo. 7 h. Presse. 7 h. 30. Culture Physique. + 7 h. 4o Disques, 8 h. Presse. *9 h. 30. Bordeaux. 10 h. 30. Presse étrangère. + 10 h. 45. Revue des revues, par Dermée ♦ 11 h. Disques. Il h, 35. Cours. Il h. 45. Tourisme. ♦ 12 h. Toulouse. « 12 h. 50. Informations. 13 h. Rennes. 13 h. 30. Bourse. + 13 h. 45. Météo. 13 h. 50. Demi-heure coloniale, par Maigret. « 14 h. 20. Mélodies par Anny Reyma Gillette de Narbonne lAudran); Mam'zelle Nitouche (Hervé): Base-Marie (Frlmli « 14 h. 30. Emission enfantine Saboti sabota (Briclot) Xavière (Duboisi Les deux chasseurs et la laitière (Dugny) Trotte, trotte, souns grise (Queste) Commérages (Briclot 1 Une fête chez les poupées, saynète (Dollet). ♦ 15 h. 30. Causerie par Timmory c La vie en gaieté, ». + 15 h. 45. Lecture par Clara Candiam c Contes chinois du xvir siècle, de Sing-ChePeng, traduits par Soulier de Moren. > 16 h. Pièce pour piano, par Suzanne Dreyer Sonatine (Hahni. ♦ 16 h. 15. Disques. ♦ 16 h 30. Tou- risme. » 16 h. 40 Chansons par Charles Debert Le beau réve iFlégieri; Je vous ai tant aimée (Tailleferrei L'auberge aux oiseaux (Sunday) Ne' cueillez pas les Jleurs lAckerajans) ♦ 17 h. Les grands faits musicaux, par André Fijan. ♦ 18 h. Concert d'orgue par Gaston Litaize Prélude et fugue (Litaize) Trois stations du Chemin dela Croix (Dupré) Jésus est condamné à mort, Une femme pieuse essuie la face dé Jésus. Jésus est attaché à la Croix Final de la Vf symphonie iVlernei. ♦ 18 h. 30. Radio-Journal de France.. 19 h. Mélodies par M. T. Gauley Il a neigé drs fleurs (Hue) Ils étaient trois petits chats blancs (G. Piernéb Vieille chanson rfn jeune temps IW1*or) Mimom IMcs-iaper) La lettre Hubert) La fée aux chansons (Fauré). v 19 h 10. Pièces cour piano car Marguerite Liszt Quand reviendra l'automne: Roue en bracelet- Dans le jeune tt frais cimttiir»; Avril sourit ((Hu-

bert). « 19 h. 23. Météo.. 20 h. Demi-heure surprise. 20 h. 30. Emission dramatique avec la ComédleFrançaise. Alfred de Musset II faut vu'une porte soit ouverte ou fermée. Fantasio. « 22 h. 30. Informations. ♦ 22 h. 45. Disques. « 23 h. Météo. I TOUR EIFFEL 206 m. 20 kw. 1S h. 30. Paris-P.T.T. ♦ 19 h Emission postscolaire. 6 19 h. 45. Disques. 20 h. Télévision. 20 h. 30. Relais de Lyon La vie d'Haydn, adaptation radiophonique.

POSTE NATIONAL RADIO-PARIS 1.650 m. 75 kw.

6 h. 50. Disques. ♦Th. Gymnastique. 7 h. 15. Heure. Disques. 7 h. 30. Presse.. 8 h. Disques 8 h. 30. Demi-heure de la maison.. 10 h. Emission scoute. 10 h. 15. Emission éducative. 11 h. 45. Causerie protestante. 12 h. 15. Musique variée par l'orchestre, dir Letombe Sigurd Jorsallar (Grieg I Les dragons de l'impératrice (Messager) Les Erinnyes (Massenet) Danse grecque La Troyenne regrettant sa patrie Finale. 13 h. Heure. Chronique par Christophe. ♦ 13 h. 15. Mélodies par Jane Montange. Valse de Véronique (Messager) valse de Cotillon III (Casadesus); Dernière valse (Hahn) C'était hier lOchsel. ♦ 13 h. 30. Les jeunes grognards de 1914 (Letombe) Chant sans paroles (Tchaïkowsky) /• Symphonie, Sherzo (Borodlne) Danse des Aphrodisies iDelmas) Le timbre d'argent (Saint-Saëns). ♦ 14 h. Concert Rhapsodie hongroise (Popper) Rhapsodie hongroise (Liszt) Rhapsodie espagnole (Ravel). ♦ 14 h .30. Pages d'Homère. lues par Pierre Asso. présentées par Edm. Leckenbacher. ♦ 14 h. 45. Paul Rive, avec Lise Daniels Les chants des métiers. » 15 h. Pages d'André Gide, lues par Jeanne PouvilIon.. 15 h. 15. Van Co c Légendes d'Annam ».. 15 h. 30. Depuis la Faculté des lettres, cours de M. Boucher. 4> 16 h. 30 Poèmes, par Yvette Andreyor. 16 h. 45. Mélodies par Yvonne Lagrue. ♦ 17 h. Britannicus, tragédie en cinq actes, en vers, de Racine. ♦ 18 b. 15. Faure c La chirurgie du cœur. » ♦ 19 h. Hérodiade (Massenet) Les Huguenots (Meyerbeer) Scherzo de la reine Mab (Berlioz) La reine de Saba (Gounod). ♦ 19 h. 14. Cours de la Villette. ♦ 19 h. 15. Les livres italiens, par Otavl. ♦ 19 h. 25. Causerie sur la chasse.. 19 h. 30. Lectures littéraires. 19 h. 45. Mélodies par Marie-Louise Zarraga. ♦ 20 h. Politique extérieure. ♦ 20 h. 15. Mélodies, par Odette Darthys J'ai vingt ans (Messager) Reste (Simonot) Les beaux dimanches de printemps (Gabaroche) Pour être heureux. chantez (Oberfeld). ♦ 20 h. 30. Concert symphonique. direction Inghelbrecht Symphonie en ré mineur (Franck) Concerto pour flûte et orchestre (Ibert). M. Moyse Rhapsodie de printemps (Inghelbrecht) Viennoise et cortège blues (G. Pierné). ♦ 22 h. 30. Marguerite au rouet (Schubert) Chère nuit (Bachelet) Villanelle (Berlioz) La vie de Bohème (Puccini).

BORDEADX-LAFA7ETTE

278 m. 6 25 kw.

20 h. -'Le quart d'heure du vin, par Dubaqulé c Le vin blanc et les microbes. » ♦ 20 h. 15. Causerie aéronautique.. 20 h. 30. Radio-Paria Concert symphonique, direction Inghelbrecht. 22 h. 30. Paris-P.T.T. 23 h. Informations en portugais. RADIO-NORMANDIE (Fécamp) 269 m. 5. 5 kw.

7 h. Disques. 7 h. 10. Presse régionale. 7 h. 30. Journal parlé. 7 h. 50. Concert. ♦ 8 h. 30. Musique légère. 8h. 45. Depuis Calais. transmission du sacre de Monseigneur. 10 h. Depuis Lisieux, musique religieuse à la basilique Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus. ♦ 12 h. Musique militaire. ♦ 12 h. 40. Journal parlé. 13 h. Emission enfantine. + 14 h. 45. -Depuis Lisleux, musique religieuse à la basilique Sainte-Thérèse de l'EnfantJésus. 15 h. 30. Disques. 16 h. 45. Concert. 17 h. 45. Emission enfantine. ♦ 18 h. Les flots du Danube (Ivanovici) Aimer, boire et manger (Strauss) Bal de l'Opéra (Heuberger); Les airs de Borel-Clerc Vie d'artiste (Strauss) ♦ 18 h. 45 Chronique d'Henri Jouin « La Bretagne Il y a cent ans La Garde nationale. » ♦ 19 h. Concert des auditeurs. « 19 h. 40. Journal parlé. + 20 h. 30. Les potins de l'office. ♦ 21 h. Le Mot de Cambronne (Sacha-Guitry) Le Médecin malgré lui (Molière). ♦ 23 h. Caféconcert. 24 h. Musique légère. 1 h. Musique de danse.

POSTE PARISIEN 312 m. 8. 80 fcw 20 h L'actualité, par Maurice Bourdet. ♦ 20 h. 5. Causerie de Paul Reboux ♦ 20 h. 20. Rendez-vous à. HarLem, avec l'orchestre noir Wlner et Doucet. ♦ 20 h. 36. Charpini et Souplex. 21 h. Informations. 21 n. 10. Le quart d'heure de Rabelais, ue Maurice Diamant-Berger. 22 h. Informations. 22 h. 5. Les animaux et leurs hommes, poèmes de Paul Elvart, musique de Henri Sauguet Les soirées de Petrograd (Darius Milhaud). par Olga Luchaire. 23 h. 30. Musique légère. 23 h. Reportage des Six Jours cycliste.

RADIO-TOULOUSE: 328» 60 60 kw 20 h. 15. Nelly Nell et Marc Duthyl présentent la vedette inconnue. ♦ 20 h. 30 Le Réveil du soldat. 20 h. 45 Concert varié 0 21 h. 10. Le quart d'heure du départ, concert Puisque vous partez en voyage Partir un Jour; Le biatro du port Seul 21 h. 25 Concert variée 21 h. 45. La dem:heure de Parts.. 22 h. 15. Sélectir.n sur le film Les chercheuses d'or (Warren). ♦ 20 h. 40. Orchestre argentin du Solta ♦ 22 h. 55. Informations 6 23 h. Chansonnettes 23 h. 15 Le beau dancing. ♦ 23 h. 40. Emission spéciale de l'Afrique du Nord Marches et chants militaires 0 23 h. 55 Informations. 0 h. 5. Caveau Le Papillon Azuré. » 0 h. 20. Orchestre symphonique. 0 h 30. Bulletin météorologique régional.

NATIONAL (Droltwicb)

1.500 m. 150 kw.

11 h. 15. Service divin. 6 Il h 4F Causerie.. 12 h. 5 Disques ce danse.. 12 h 45. Concert lnstrumental et vocal Ouverture de comédie (Pirtridge): Bénis cette maison (Brand: Ballades du xx* siècle (Woodt; Un matin de mai (Denze) Deux pièces pour cordea et piano (Thlman); Tackleieau -<OoJ-

lins) Mélodies (Coates, Coatley Hageman, Johnston. Schumann). ♦ 13 h. 45. Part Songs de A. Rowlay, par les BBC Singers. 14 h. 15. Septuor Sharne. 15 h. Trio (harpe, flûte et Violoncelle). 15 h. 30. Disques. 15 h. 50. Causerie. ♦ 16 h. 15. Concert symphonique. 17 h. 45. Disques. 15 h. 15 Dancing.. 19 h. Informations. 19 h. 20. Causerie. ♦ 19 h. 40. Orchestre (BBC) et Dora Bright, piano. 20 h. 40. The Fol-de-Rols. sketches et lyrics de G. Newmann. 21 h. 40. Causerie.. 22 h Informations. 22 h 20. Orchestre Raymonde Marche ttcroue (Mozart) Un bouquet de Robert Schumann (Schumann) Amour de tzigane (Lehan Danse de marin russe (Ghère); Ay-ay-ay (Freire) En dansant avec les narcisses (Wright) Le Tourbillon de la valse (Walteri. ♦ 23 h. Service religieux. 23 h. 30. Sonate no 2. pour clavecin (Kuhnau). ♦ 23 h. 40. Causerie sur les forêts de la Grande-Bretagne. « 24 h. Dancing.

Baume Tue-Nerf Miriga ndioledei .4. Seul produit efficace.. 13 50 P. G1RAUD, Ph. 8, 1. DolM, LTO.N-OULLINS-

TABACS REGION MIDI TABACS-JOURNAUX Bén. 50.000, beau magas.. bien logé. Loy. modeste TABAC-BAR Gros ch. affaires dont 475.000 régie et 700 p. jour limonade le mieux aménagé de la ville. Installation très moderne.

CABINET COMMERCIAL

RENNES, 1, rue Toulouse, RENNES HfJMElBLESizr

(Ventes et locations)

RECHERCHONS p^epTchTaf-en AGENCE LAGRANGE, fondée en 1876, 34. rue Pasquier, PARIS (8' Arrondt). H il ù NANTES. 75 hectares seul tenant en '3 fermes. Écrire 50.477 Agence HAVAS. TOURS.

BELO\ Mais. 4 gT. p. 7 ptes; pt bois pr port. 45.000 f. Vinet, Av. Amouroux. Nice Etude de M- DESPINETTE, notaire à La Chapelle-Moche (Orne).

A VENDRE A L'AMIABLE

IMMEUBLES DE RAPPORT sis à CAEN rue Froide et rue de la Monnaie. Pour tous renseignements et visiter, s'adresser à M' GRANDIN, huissier, place St-Martin. à Caen. et pour traiter M' DESPINETTE, notaire à La Chapelle-Moche.

A VENDRE Lotre-Inf. 20 hectares.`enplein rapport. Belle installation, cellier, cuves, pressoirs. Libre à volonté. S'adr. M. Raoul GIRARD, Expert, 11, rue Volney. ANGERS.

Etude de TIRILLY,

notaire à La Gacilly (Morbihan) A LOUER UNE BONNE FERME de 30 hectares située région de La Gacilly. Libre au 29 septembre 1937. S'adresser au notaire.

COMMERCES 12 fr.

BON TABAC-CAFÉ

situation parf. dans petite ville très commerçante. Prix avantage. As. Benolst, 50- ann., 2 bis. rue Auvray, LE MANS. A VENDRE PORNIC FONDS bel appartement. Gdes facil. paiement. DE N IS et Cie, Place Bourse. NANT ES. TRÈS BONNE PHARMACIE à céder. Loc. comm. proche Gare. Long bail a prox. mod. Urgent. S'adr. à M" l-enionnier. not.. St-Jean-ile-Daye, Mche. Pas de porte à céd. plag. GranVille, pcjûr pet com. Bas prix. DEGRAEF, Granvllle TARARE-CAFÉ U-et-V.t. Urgent. Emplacemt gage de réussite. Aff" d'angle s. place fréquentee. long bail, loyer couvert beau logem'. Bén. net 45.000 l'an avec pièces a l'appui Très sérieux, commerce convenant à ménage actif. Px total au-dessous des ccurs 125 000. Voir M. E. RONGIER. 21 place Bretagne, NANTES. Etude de~M-~PÏiïrLE JEAN,

notaire à Pleurtuit.

A VENDRE CENTRE DINARD

SALON DE COIFFURE Très bonne clientèle. Installation état de neuf. Loyer. 2.000 fr. Prix Intéressant. S'adresser à M' LE JEAN.

ton. Urg. Cause santé. S'adr. M' GUILLOIS. notaire. Lnnvolloil (tél. 36). Acéder^dans chef-lieu canton Manche Puti.eser|p-Rnulanj(prlf 35 qx pr mois, 50.000 fr. de pâtisserie pr an. Petit portage. Prix à débattre selon comptant. S'adr. Havas, RENNES 2.953 qui transm. A céder pr raison santé d» chef-Tleu canton C.-du-Nord Bon COMMERCE cidre et rliarbons, vente ann. 1.000 hect. cidre, 500 t. charb B. mat. Havas, Rennes 792 T~ABACS~~BIj VËTTÏf ÏOURNÂUXT a vendre, avec ou sans l'Immeub S'adr. tl. tue de Potorje, VALOGNES, Manche,

A VENDRE A L'AMIABLE U\ FONDS DE COMMERCE DE CHAPELLERIE MOUES dans le quartier le plus commerçant d'Avranches (Manche) Chiffre d'affaires prouvé par comptabilité régulière. Bail 6 ans. Loyer 3.500 fr. Beau logement. Eau, gaz, électr. Téléph. S'adresser, pour tous renseignements complémentaires, à M' MUTELLE. agréé à Granvllle, 13 bis, rue Clément-Desmaisons.

SALON DE COIFFURE et darnes A CÉDER dans région de Mortain. S'adr. à M* CHEMIN, notaire à Mortain (Mche). Offices ministériels 12 rr A CÉDER chef-lieu de canton Morbihan^– S'adr HAVAS. RENNES 2.910. ETUDE HUISSIER i^fS HAVAS. RENNES. N' 767.

riAVAS, NANTES No 27.624.

ENSEIGNEMENT 12 fr. COURS professionnels Rivoli, coiffure indéfr. manucure, pédicure, mass. facial et esthetiq. Taille barbe. Px forfait. Modèles compr. 128, rue Rivoli, PARIS. Offres d'Emplois 10 ». Nous prions nos lecteurs qui répondent au, petites annonces Jonilclliee» de ne janiai» Joindre les unglnaux de leurs eerliliiats, mais seulement les copies de ceux-ci, quand Ils le Jugent utile. Nous Invitons également nos aunonceurs a bien vouloir répondre a toutes les demandes qui leur sont faites quand celles-ci cumportent un timbre. Ouvriers spécialisés

ELECTRICIEN très sérieux, spé- automobile, est demandé par le Garage RENNES Se présenter au contremaître avec certificats et réiérences.

niciens trouveront place GRAISSEUR dans grande Compagnie de navigation. Ecr. au lournal No 565, qui transmettra. Dem. tr.s B. COIFFEUSE conn' toutes br. métier. 94, r. Siam, Brest (t. 38-62 ) ON I)EMANDlTouvfie~r~peIntre. Logé et nourri. Sadr. HAVAS, CAEN, 2095. UIOI ILLCnlC mande bon mécanicien connaiss. soud. autog. Sér. réf. exig. Allemandet, rue des Hameaux, Cherbourg n A ̃̃̃ T boucher "5~SÀKTILLY~( MannftUl.lt che), téléph. 10, demande MENAGE VER PAOER. Références exlg. BERNARD, coiffeur, 57, rue du Calvados. _VIRE.jréléph. 243.

M Éf* A MPI Cil très capable réparations Diésel et électricité auto demandé de suite. Écrire av références Distillerie Vernie (Sarthe). nn dem. OUVRIER TIREUR~AMATEUR du ler avril a fin septembre. Envoyer références Photo CROLARD, LORIENT. On dem Bon Second COMMIS~C1IARCUTIER, référ. exigées. S'adr. Lamglamet, 56, r. Émile-Zola, CHERBOU KO. GARÇON BOUCHER coa?ÎT£L Ecr. Genvresse, rue Pasteur, VITRÉ. SO L'LAB A I LLEl~taâlëur, ruë~3-Frèrës^Le Gofl, St-BRIEUC. dem. Ouvrier. On dem. très bons "OU VRTERS metteurs au point et motoristes, munis sér. réf. Place stable. Ag. Havas, CAEN No 395. Représentants

Importante Coopérative huiles pour camions, autos, carburants, recherche AGENTS commissions élevées et auto fournie. Ecr. a HAVAS N«j)250. Marseille. HOMME OU demandés par très Import. Maison p' vente directe aux particuliers café, chocolat, cacao. Gains t. inters. s. quitter emploi Rien à payer d'avance. Ecrire Ch. VILLIERS, SALON (B.-du-Rh.l.

bourgeoise. Supuy, Havas, Bonieaux. Te COn dem. RFrRtSt dépos. chacl. ̃ Hiii canton pr vente dir. aux partic. qualité et condit. hors concurr. Gar. ex. Usine 71, r. Normandie. Courbcvole (S.) Importante M"» de Champagne cherche REPRÉSENTAHT disposant déjà d'un bon portefeuille de vins et spiritueux. Sérieuses références exigées. Écrire 3363.52 Agence HAVAS, REIMS. REPRÉSENTANTS bien introduits, visitant uniquement menuisiers, ébénistes. architectes sont recherchés. Intéressante spécialité brevetée, grosse conscmmation. Sans référ. sérieuses s'abstenir. Écrire Agence HAVAS, BELt'ORT, N" 5.180. qui transmettra.

tion dans Importante Agence Grande C'11. Appoint, fixe sérieux. On mettrait au courant. S'adr. Ha vas. LORIENT 2774. COMPAGNIE de hr ordre vie et capït. dlsp. de plusieurs postes Insp. fixe. commiss. Ecr. référ. Havas, Rennes, 796 Employés de bureau

Dame 25-40 a. dact.-comp. part. dble, log non nniir Orne. Ec. Havas. Caen. 392 Me pifl notaire à Plessala (C.-du-N.) nlw dem CLERC très au courant. STÉNO-DACTYLO ^S^î; est demandée par 'M' LE GUEUT, notaire. BUAIS (Maudit),

Employés de commerce

n demande BONNE VENDEUSE Confect dames et bonneterie. B. reier. exigées S'adr. Ag HAVAS. CAEN 2.084. beurre et œufs. Écrire BEUNET, 6. rue de Cheverus. à LAVAL.

ON' AIDE-ÉTAlAGTstE, connaissant confection homme et enfant, est demandé BELLE JARDINIERE, à Angers. Gens de maison

Dent. BONNE tt faire sach. cuis., b. gages. Réf. Boutet. 19. r. Tournon, Paris. Pr camp. mais. nombr., TRES BO\\E CUIS.-PATIS. Référ. sérieuses indisp. LEFEBURE, BoIssy-lès-Perehe (E.-et-L.) Demande MÉNAGE chautf. v. de ch.. cuisinière toutes mains. B. référ. DE ROSNY, 28. rue du Lycée, LA VAL. On demande CUISINIÈRE BONNE E tt faire pr Vannes. Sérieuses références exigées. ^cr^ 1019 Publ. HAVAS, LA VAL. JEUNE FILLE 15 ans, sérieuse, pour ménage 2 enfants. Ecr. prêt. PERON, 15. rue Aline. Franconvllle (S.-et-Oise). Dame seule dem. Jne BO\\E tt faire début. 150 pr mois même légère infirmité. GŒURY, 154. r. Rivoli, Paris (l"). On dem. MÉNAGE, h. ttes nC f. cuisine. mén. Mme de Moulins. Bournevllle (E.) Pour se placer BONNES à tt faire. Slidr. M»" PAULET.20, rue du Louvre, PARIS. On demande pour maison 80 personnes MÉNAGE honnête vigoureux, tra"ICIiftUC vailleur, faisant très bonne cuisine et plonge. Joindre certificats e: références. Place libre de suite Ecr. Garrone, Ecole des Roches. Verneuil (E.) Docteur banlieue Paris dem. BONNE a tt faire, sér. référ. exigées, 3 maîtres, 3 enfants, bons gages. Urgent. Ecrire COMTANT 432.026, r. Vivienne, 17. Paris. pHAUFFEUR Valet toutes mains Paris, camp., catholique, honn. très sér. réf. exigées Ecr. 30.208 HAVAS. RENNES. MfiNAGE dem. pr déb. mai, f. chambre hiver i, St-Liguaire, cuisln. été env. Châtellerault, homme ttes m.. réf. exig. Mounler. St-LIUUAIRE (Deux-Sèvres).' Demande BONNE café et BONNE a tout faire. Sér. référ. Modern'Caff! 3, r. Alsace-Lorraine, Pt-Rousseau, Nantes. HOTE L DU LION-D'OR, ~Bayêûx.~dê^mande femme de chambre très au courant du_serv. Envoyer référ. et photo. ON DEM FILLE DE SALLE. S'ad^ Jne cuisinière aid. mén. sér. réf. Ctesse -(le Forcevllle, Château Bavent, Calv. pâtissière est demandé. R. GUILLON, Château du Gd-Perray. VA AS (Sarthe). FILLE de salle et OARCON "courses vëll". de nuit Hôtel Moderne, FOUGÈRES. Hôtel HELLOCÔ. Binic (C.-du^N demande PERSONNEL pr saison. Écrire. BONNE à tt faire dem. chez docteur région Pinard. Ecr. Ouclair. IHXARD. Ménage 1 enfant dem. pour campagne BONNE HAVAS, RENNES N» 24.432. I FÏI N F F cathofTexcëi. référ, p. mait. exigées pr s'occuper bébé. PI. stable et très sérieuse. Marquise Gouvcllo. 121 bis. rue Grenelle, PARIS. AU HPM Cuisinière et~Fem. de ch. ON UulTli sér. pour Morlaix. Réf. exigées. Ecr. Ouest-Eclair, B. J. H. On denL CUISINIÈRE tr. sér., 2 m. été camp.. VersaillesEx. réf. ex. Hautecloque, 24^j-, Borgnls-Desbordes. Versailles. DÊM. fille de salle, fille de cuisine. Sér. références. HAVAS, Rennes, n°_2.963 ON DEM. Femme de chambre l'année? Bonne référ. Hôtel LISIEUX. CUISINIER PATISSIER dem. HOTEL DES VOYAGEURS. VITRÉ (I.&V.). Dem. pr Orne MÉNAGE homme toutes mains, fem. mén. Réf. Havas, Caen 394. Emplois divers

ON DEM. HOMMES et Dames pr travail facile chez soi dans loisir, sérieux. Ecr. O. Gabriel, à On dem. Chauffeurs camions, manœuvres pr trav.' goudron. Sarthe, Calv., Manche. Ec. (SI t. pr rép.) Mercier, Arpajon S.-O. ge et tous travaux de culture 2- CÉLIBATAIRE 18 ans, sans connaissances spéciales pour travaux de laiterie. Écrire ou s'adresser à la Laiterie de SAINT-IIILAIRE de BRIOUZE.

Demandes d'Emplois s n Cherche gérance ou collaboration, scierie, commerce de bois. matériaux de construction. S'adr Agence Havas.-Rennes n° 23 119. qui transmettra.

Garçon boucher 23 ans, connaissant abattoir et un peu étal demande place libre suite. Havas Brest N» 2. Charron-charpentier 27 ans, actuellem. chef d'équipe coffreur depuis 18 mois, connaissant plan, cherche emploi similaire dans ville Nantes ou St-Nazaire. S'adr. Ag Havas. Angers. N° 27.934. jeune cuisinier, 17 ans. 4 ans métier, cherche pi. Bonnes référ.- Le Cam André. 20. rue J -Jaurès. Châteaubriant. Chcf cuisinier demande place. Ecrire Harns. Nantes 108.

Salonnier sort, apprent. ch. pi. région Ouest. Hascoët, Kerflour, Quéménéven jeune homme 30 ans, libre suite, sérieuses références. dem. place dans expl. Besnard. Homme sérieux demande~emploi toutes mains S'adr. OuesiEclair Guingamp. J coiffeur sort. appr. dem. pi. couché. ̃ nour. Mme Corlay. 23, Av. Gare Auray. J homme dactyl. aide-comptable dem. • place. S'adr. O.-Éclalr, St-Brieue 82. Jh. v. dê~ch. Ub. proch. serv mlût~ch. ̃ pi M™ bourg.. libre 1"" mal. Sér. référ. Ecr. Glffaut. 22' eeetlon de C.O.A.. Érolo Militaire. Paris (7-).

homme Jardinier ch. pi. env. Rennes, ̃ couché, nourri, blanchi, prêt. modestot, s«r. Ilot Mary, J. r. JuUla. Fui* 1*

Balgnés dans cette cire vierge, pure, fraiche comme la rosée, provenant du coeur de certaines fleur» rares du Midi, même la peau et la teint les plus laids sont transformé» en une seule nuit. Rien ne peut remplacer son contact magique, déclarent les femmes du Littoral Méditerranéen où se font fes parfums. Elles furent les premières à découvrir quelles re.marquables propriétés blanchissantes. adoucissantes et embellissantes possédait cette délicate substance onctueuse. Maintenant, la splendeur éblouissante de leur nouvelle peau jeune est admirée et enviée par tous ceux qui visitent la Midi. Présentée sous une forme agréable, commode, la Cire Aseptine est facile à étaler sur votre peau, le soir, avant de vous coucher. Pendant votre sommeil, le hideux masque superficiel de la peaa se résorbe et se détache en flnes particules invisibles. Avec lui disparalt toute trace de points noirs, pores dilatés, taches de rousseur et autres imperfections du teint. Les li gnes de vieillesse s'effacent, tandis que la nouvelle peaa qui se trouvait au dessous se révèle à vos yeux dans toute sa fraîcheur et son velouté. Pour éviter un contraste disgracieux avec la beauté de la peaa claire et blanche de votre visage, il vaut mieux appliquer également de la Cire Aseptine sur votre cou, vos épaules, vos bras et vos mains. Les Laboratoires Aseptine de Paris possèdent les droits exclusifs à l'emploi de cette remarquable Cire Aseptine assurezvous donc que votre Pharmacien ou Parfumeur vous donne bien ce que vous demandez. D'heureux résultats sont garantis, sinon l'argent est remboursé. AVIS IMPORTANT Le prix de revient des Ingrédients contenus dans la Cire Aseptine a déjà subi une haussa considérable et monte encore chaque Jour. Bientôt nous serons obligés d'augmenter nos prix de vente. Nous voua conseillons de profiter des bas prix actuellement encore en vigueur pour acheter 3 ou 4 tubes" Grand Modèle'* de Cire Aseptine.

Cystite, urétrite, écoulements, goutte militaire, hypertrophie de la prostate PâflGOl intiMpC"«rmUn RAJEUNIT LA PROSTATE CHATELAIN, 2, rue de Valendenses, Paris- Rens. gratuits. Ec. «ervice 605 QK J homme 17 ans, 2 ans met., dem. DL 1 second boulanger. Havas Rennes 791. Céï. cath.. cond. l«r ordre, dem. place chauffeur aide-jardinier ou toute» mains. Ecrire Havas, Rennes ? 794. Jeune fille 21 ans demande place pour saison limonadière ou fille de salle, connaissant plateau. Ecrlre Ouesfe* Eclair Bain-de-Bretagne, qui transmet. Yoyageur possédant voiture dem. place mercerie, alimentation ou autres en titre. Ecrire Havas. Rennes N- 797. coiffeuse. 2 ans de métier, dem. pi. Mlle 13 Bd. Rennes Commis de cuisine dem. pi. Ecr. Lamour Hôtel Dauphin. Vannes.

Ouvrier coiffeur sortant apprentiss. ch. pi. suite Favrle 79 Gde-Rue Mayenne Bon ouvrier boulanger demande place second de suite. S'adresser Garreair a Jublalns [Mayenne)

Garçon boucher. 17 a.. conn. abat.. un _peu étal dem._pl. Havas, Rennes, 6204 Cuisinier Jeune h. 17 ans demande^ place. Bonnes références. Maurice Courcleft ËaûtaJ du CfiLUSuttee* GbaVteaVtttelkBali


Soyez fiers de vos enfants N'envoyez pas à l'école des

enfants avec une tète sale. N'oubliez pas que les Poux

sont dangereux Ils obligent l'enfant à se gratter et par

les égratignures qui en résultent, l'enfant inocule avec

ses ongles différents microbes et principalement le bacille

de la tuberculose.

Il faut détruire les Poux, c'est une question d'hygiène.

C'est d'ailleurs simple avec la Marie-Rose, liquide végé-

tal, qui ne graisse pas et réussit toujours. La Marie-

Rose, loin de nuire à la chevelure, la rend très souple

et très brillante. D'autre part, les enfants frictionnés

tous les jeudis à la Marie-Rose n'attrapent jamais ni

Poux ni Lentes. Le grand flacon de Marie-Rose coûte

4 francs chez votre Pharmacien. Exigez toujours ce

merveilleux produit.

La mort parfumée des Poux M

CAPITAUX*

Nous recommandons à nos lecteurs de ne faire aucun versement d'avance aux organismes consultés et. de ne signer aucun engagement de cette nature. FONCTIONNAIRES, n'empruntez jamais r sans consulter Comptoir Ual Fonctlonnalres. 5 c. Chap.-Rouge. Bordeaux. "CBÉDi'nNULSTKIEL ET AGRICOLE 16, r. Chaus.-DAntin, PARIS, M- Opéra. Proc. p. s soins en 48 h. cap. dep. 10.000 à Com Ind. Prop. Culs. Artis. s' gar. sér. et m. sig. Int. dep. 4%. lg dél. Rien d'av. En «TMiLKES. OLV. crédit depuis o.OOO Ir. et 4 t. grant. même sign. ser. pr nos soins, long délai remb. S' commis. d'avance Êcr. rép. grat. Crédit Agricole et Cal français. R. Chàteaudun, 1. l'aris. EN 4S IIELKES. Ouvertures d. crédit pro te us. p nos soins dep 10.000 a com. ind. cuit. partie, s' ttes gar et sign. ser. Rcnb 1 à 2U a. Tx dep. 4% sans comm. d avance Vr ou ecr Crédit Agraire et Cunimerclal. 5. rue Troncnet, PAKIS-S". PRETS en 48~n. de 10 000 a 1 million PRET sur toutes garanties et sign sér. procur p notre intermêa. lnt cep. 4 Remb. )usq 2U ans Rien d'av. RAPIDITÉ O1SCRÊTION

Comptoir français 5 r Conaorcet l'aris PRETS oe 5.000 tr. a 1 millions s proc. rapld. et discr. p' notre Interm. à opr commerç.. cultiv. et sr sign. sér. Rien d'aï. Taux dep. 4 Remb. JusQU'a 20 ans. Voir ou écr. l'MON FIN A. M IfcKE DE CREUIT, 39 r. Ituchecliouart, l'Ai»:». CHIENS 12 fr.

DANOIS Jnes chiots 10 sem., sujets UHIlUld exposit Prix modérés. MANSZ, 13. JT#> J.-Eqmain, CASH.

CHASSE 12*.

1.000 hectares dont 250 hectares réserves tous gibiers bien gardés, 60 kilom. de Rennes. Ecr. B.S.T., Ouest-Ecl., Rennes ALIMENTATION na. BORDEAUX exquis 11° 550 fr. 225 1. £chan 2 fr. Denieaii, propre. St-EMILION. 3 ech 2 t Remise aux.cet {h f III M Koux 18 St-Luc Nîmes i. U U tellle. par fût franco de tout. payaole aU Jour- après que s'il satisfait Echant. 2 fr Maison sérieuse de (-ont. Mazcrnlles Propr" u- 4. & Gaillan-en-Nfédoc 'Gdei. AUTOMOBtLES u». 20.000 fr. splendide Cab. décap. état neuf NEKVASTEIXA (d SPORT. Ecr. Lt de la lirandiêre, LION D'ANGERS (M.-et-L.). DÉMÉNAGEMENTS 12 1«. DÉMÉNAGEMENT 1;2 tarif, retour. Consortium, 54. Bd Sébastopol. PARIS. • uouE61-tCl_AiK est compose oar une eouioe d ouvriers «vnciquff imprimerie de « L'UUKbl -1SCLAIH » 38 nie au Pre-Botte Kennes.

RENNES HOGREL, 9-11, quai d'Ille-et-Rance Tél. 20-57 ANGERS BOUTIN Frères, 3, rue Talot Tél. 20-83 ARGENTRE-DU-PLESSIS (pour VITRE) PINEL Tél. 8 BREST LE DROUMAGUET, 30, rue Jean-Jaurès- Tél. 28-87 CAEN Gr. Gar. SAINT-LOUIS, rue des Jacobins Tél. 32-51 CANDE CADEAU Roger, rue Haut-Bourg-Neuf •- Tél. 64 CHOLET CADIOU, 35, rue de Paradis Tél. 59 COUTANCES Gar. de l'OUEST, 25, BI. Alsace-Lorraine T. 49 DINAN ROBERT, 32, rue de Brest Tél. 0-10

FONTENAY-LE-COMTE CHARRON et CHABOT. 116, av. de Paris Tél. 651

FOUGERES PANAGET, rue du Général-Chanzy Tél. 320 GRANVILLE LEROY rue Valory Tél. 150

LANNION LENOIR, avenue de la Gare Tél. 217 LAVAL HOUDUSSE, 22, rue de Paris Tél. 4-30 LE MANS BAUMARD, 82, rue de la Pelouse Tél. 150 LORIENT LAMOUROUX, rue des Abattoirs Tél. 744 MORLAIX BOURVEN, 20, quai de Léon Tél. 502 NANTES Service Vente pour la Loire-lnf., 118, rue de Rennes NIORT Grand Garage de NIORT, pi. de la Brèche Tél. 173 QUIMPER LOZACH Frères, 54, rue Aristide-Briand Tél. 185 QUIMPERLE CORNOU, boul. de la Gare Tél. 94 LES SABLES-D'OLONNE: GAUTIER, boul.Castelnau-T.223 SAINT-BRIEUC HUGUET et QUERE, 40, r. de Rennes T. 9-16 ST-JEAN-DE-MONTS NAUDON, r. Haut-Bourg-Neuf T.30 SÉES MOINET, 90, rue de la République Tél. 50 VANNES POULICHET, 11 bis, rue de Nantes Tél. 103

AVIS DIVERS 12 ».

ECHERCH. HANGAR METALLIQUE. R Occasion. Ecr. Havas. 27662 vendre ALAMBIC 5 h. 50, chauffe-vin. Bon état. J. CORNOU. Quimperlé. POMMADE CALCINIODE Le pot 12 Ir. contre remboursement. IIUIVLLnU. métaux fait sur cadmium. JEULAND. 53, rue d'Antraln. RENNES «Téléphone 25.901.

LAINES TRICO & A MATELAS 6 Ir. Kg infeut. échant. gratis. CrinsIl Vlellnck. 241 r. Brun-Pain Tourcoln* PRÉPAREZ-VOUS PARTEZ La plus grande scène théâtrale d'Europe le Nouveau Trocadéro, toutes les expressions de la pensée, tous les progrès de la Science, des dizaines de Palais des centaines de Pavillons. Voilà ce que vous verrez à l'Exposition de 1937. Le déplacement vous sera facilité par « LA CARTE UE VOYAGE», formule réalisée pour la première fois en France. Réservée aux visiteurs en provenance de la métropole, cette carte donnera droit Io Pour un voyage d'aller et retour à Paris à la délivrance d'un billet spécial établi par l'itinéraire normal et comportant une réduction de 75 sur le trajet de retour, avec faculté d'arrêts gratuits et sans formalités,

ou à la délivrance par AIR-FRANCE d'un billet d'aller et retour avec 15 de réduction sur le tarif normal de ce billet

Ces billets comporteront une validité totale de 20 Jours

2o A des réductions sur les droits d'entrée des Musées, dans les principaux Théâtres, salles de spectacles, et restaurants de l'Exposition et de Paris 3° A une entrée gratuite à l'Exposi- tion.

Sur présentation de cette carte qui sera prochainement mise en vente au prix de vingt francs, les billets spéciaux seront délivrés par les gares à partir du 15 avril.

P~~oDs~SËlJSÎrGRANIT en bon état deà SAINT-IIILAIBE-UU-HARCOUET. série Volume 4 me 500, haut. 225. larg. 240, Prof 140, complet avec le matériel de notre marq. garantie 2 ans 13.000 f. Occasions intéressantes provenant de reprises Frigidaire Aurore Servel. Demandez notre tarif général des modèles standards. ïrlKorlflques M. Molsan, 4, av Barthou. RENNES. (Tél. 48-60^ 32T6Ô0 f.~pïv75~p. dép. J. t. sup. 15.000m. 3 1t. b. pi. C.-d.-N. Havas, Bennes, 2,988,

A vend. 1 mach. I'iRuet de Lyon 150 cv. chaud" bouill" Brissonneau et Lotz. P. px. 1 mat. lmttaK. comp. loco Mlllot 7 cv b. et.. tract. Titan nie lourde, battf* Sté Franc, n° 1 bill. part. b. et., bottel. Massey-Harris, monte-paille Bremond. Px 26.000 f. 1 mater. Merlin, comp. loco Merlin 8 A. batt. n° 5, presse bottel. Rousseau, pileuse Sté Vierzonnaise, b. et. Px à débatt. Plusieurs locos, tracteurs, moteurs, essence. Prix très intéressants. S'adresser HAVAS, ANGERS, N° 325. STORES BAUMANN

Volets roulants en bois, Claies à ombrer. Portes de garage, etc. AGENCE DE RENNES

27, Quai de la Prévalayc, RENNES

SUPERBE (HEVAUERE befcÉCLAME:IW.

Envoi contre remboursement

Si vous désirer un monogramme, indiquez voa initiales, elles seront gravées à la main par spéBijoux LEBEN, 48,rue B.H. Chariot, 48, Paris

FONCTIONNAIRES Munie PTT Douanes Taoacs Tram, a partir de 500 fr remo par mens Rten a verser d'avance

ESTOMAC, aigreurs, acidité Ailles RÉ6É ESTOiMRÉûbn i 1. Phle Castets, DURTAL (M.-et-U) 6f. VOIES URIIIAIRES desssexes. SyphilU, Blenno ̃pplic facile p. le malade lui-même ta l'tttsu de tous/ sans piqûres. Consultationset Traiu par corrnp. Ecrire INSTITUT MEDICAL 33, r. SI Andri-das-Art». Paris

UN DOCTEUR FAIT CONNAITRE LE MOYEN DE SUPPRIMER LES HÉMORROÏDES

Des milliers de personnes

_rendent hommage au Dr Miot qui a découvert ce merveilleux remède Une seule application et alors quelle joie de se sentir immédiatement soulagé C'est là l'expérience journalière d'un grand nombre de personnes qui souffraient du supplice causé par les hémorroïdes. Les médecins maintenant sont unanimes à reconnaitre les grandes qualités curatives de VEGEBOM. et Ils le recommandent partout.

Voyez, par exemple, le cas de M. Clément. Atteint d'hémorroïdes depuis sept ans. il souffrait terriblement. Parfois même. Il ne pouvait s'asseoir ou même marcher sans avoir d'intolérables douleurs. Ayant employé sans succès divers médicament* et traitements, il était désespéré, quand son médecin lui recommanda VEGF-BOM du D' Miot. La première application lui apporta un bien-être qu'il ne connaissait plus depuis longtemps, puis. peu à peu. comme par enchantement, les hémorroïdes diminuèrent jusqu'à complète disparition. Aujourd'hui il est tout à fait guéri.

Par ses effets immédiats. VEGEBOM est remarquable. Exclusivement végétal. préparé après de longues années de recherches par un spécialiste, le D' Miot, VEGEBOM agit aussi vite parce que ses riches huiles médicinales pénètrent instantanément à travers la peau jusqu'à a la racine même du mal. ou elles calment, décongestionnent et cicatrisent. L'eczéma, les ulcères, abcès, furoncles, acné et gerçures disparaissent com-

plètement avec deux ou trois applicM tions Faites un essai aujourd'hui même. VEGEBOM est en vente dans les· Pharmacies à 9 fr. 50 la boite avec garantie de remboursement par le Laboratoire JESSEL, 56, rue de Chézy. à>Neuilly-sur-Seine (Seine), si vous n'êtesi pas complètement satisfait des résultats. ^du Dr. MIQT

Un porc soumis à une nourriture contenant de la FARINE ATÉ à dose voulue fera toujours prime sur le marché. Cette nourriture lui aura donne une chair savoureuse, tendre, que tout acheteur appréciera. Il engraissera dans nn minimum de temps, tout en étant exempt du risques et ennuis de l'élevage et de l'engraissement.

N'hésitez donc pas, dans votre intérêt et dans l'intirît de Tofrt clientèle, à employer la FARINE ATÊ.

Nous vous conseillons, pour avoir nn aliment complet, de mélaeger aux produits de vos récoltes blés, orge, farines diverses, racines, etc., 2 kgs de FARINE ATÉ à 200 on 250 kgs de ces produits pow vos porcs, porcelets et veaux. Pour le gros bétail génisses, boeufs gt chevaux fatigués, même quantité pour 250 à 300 kgs des produits de la ferme, plantes fourragères, etc.. Dépôt Général

Laboratoires St-YVES, St-BRIEUC (Côtes-du-Nord) En vente chez les Grainetiers, Epiciers et Pharmaciens Dépositall* Général pour l'Ille-et-Vilaine et la Manche M. BEUCHER1E, SAINT-JACQUES-DE-LA-LANDE U.-et-V.).

LES PARALLÈLES QUI SE RENCONTRENT La Question de savoir n les parallèle*

de rencontrent Peut troubler parfois ta

quiétude des savants. mais ce qui «

troublera va* la quiétude du commet*

mvofr si la publicité rencontre ta marc*

RU la rencontra parce qu'en* piwog–

rattentto* du public éveille ton de*»

Tachât R fait Largement connattrw w

çroauiu annonce*.

Me Mre muffmenter pot vente*. aif>

iMnttra ootr* production, tout rentrm

nattn de vatn «ce«