Reminder of your request:


Downloading format: : Text

View 1 to 712 on 712

Number of pages: 712

Full notice

Title : Les armées françaises dans la Grande guerre. Tome VIII. 8,3,ANNEXES3 / Ministère de la guerre, état-major de l'armée, service historique

Author : France. Etat-major des armées. Service historique. Auteur du texte

Publisher : (Paris)

Publication date : 1923-1934

Subject : Guerre mondiale (1914-1918) -- Opérations militaires

Type : text

Type : monographie imprimée

Language : french

Language : français

Format : 20 vol. : cartes ; 29 cm

Format : Nombre total de vues : 712

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : GG14182

Description : Avec mode texte

Rights : public domain

Identifier : ark:/12148/bpt6k62796845

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-LH4-4071 (8,3,ANNEXES3)

Set notice : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41052951h

Relationship : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34084514m

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date of online availability : 18/09/2012

The text displayed may contain some errors. The text of this document has been generated automatically by an optical character recognition (OCR) program. The estimated recognition rate for this document is 99 %.
For more information on OCR








MINISTÈRE DE LA GUERRE

ÉTAT-MAJOR DE L'ARMÉE — SERVICE HISTORIQUE

LES ARMÉES FRANÇAISES

DANS

LA GRANDE GUERRE

TOME VIII — 3K VOLUME ANNEXES — 3e VOLUME

PARIS IMPRIMERIE NATIONALE

MDCCCCXXXIV



LES ARMÉES FRANÇAISES

DANS

LA GRANDE GUERRE



MINISTÈRE DE LA GUERRE

ÉTAT-MAJOR DE L'ARMÉE. — SERVICE HISTORIQUE

-=o==-

LES ARMÉES FRANÇAISES

DANS

LA GRANDE GUERRE

»

TOME VIII - 3" VOLUME ANNEXES - 3" VOLUME

PARIS 1 IMPRIMERIE NATIONALE

MDCCCCXXXIV


COPVBIGHT BY 1934 LE MINISTÈRE DE LA GUERRE TOUS DROITS DE REPRODUCTION ET DE TRADUCTION RESERVES POUR TOUS PAYS


LES ARMÉES FRANÇAISES

DANS

LA GRANDE GUERRE

——————————————————————————— —————————————————— --,qpcr —————————————————————————————————————————————————

ANNEXES.

Annexe n° 1268. 1

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 2 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : a octobre 19181.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt en chef A. 0.

Texte : Vous ai demandé par télégramme du 27 septembre 2 envoi personnel chemin de fer déjà réclamé 4 septembre sous n° 815/o.

Cette demande avait uniquement pour objet recomplètement des unités chemin de fer existantes. Mais nombre de ces unités absolument insuffisant. Tous les ouvrages d'art ligne de chemin de fer vallée Vardar détruits sont à réparer dans le plus bref délai mutilation 3 voie ferrée étant primordiale pour existence et liberté mouvements armée d'Orient.

Demande instamment envoi urgent d'un groupe de 3 compagnies sapeurs de chemins de fer sous les ordres de officier supérieur pour renforcer les 2 compagnies actuelles.

1 Note du S. H. — La minute est datée du 1 octobre.

2 Note du S. H. - Voir annexe 1182.

3 Note du S. H. — Au lieu de mutilation, lire : « cette ».


D'autre part, en raison de délai considérable qu'exige réparations voie normale Vardar, pour pouvoir assurer transport et ménager camions automobiles insuffisants1 comme nombre et état sur des centaines de kilomètres routes mauvaises ou pistes, nécessaire que nombreuses voies 60 bulgares, réunies aux nôtres, soient réparées et exploitées sans retard.

Je dispose en tout de 3 2 voie 60 capables assurer seulement exploitation 60 à 75 kilomètres de voié. Or, voie à exploiter intensivement, sans compter voies moins importantes, compte 5 o 3 kilomètres minimum. Vous demande envoi urgent un groupe quatre batteries exploitation voie 60 type armée d'Orient sous les ordres de officier supérieur.

Enfin, nécessaire renforcer considérablement dépôt matériel voie normale et de 60; vous demande donc envoi d'une compagnie B du 5e régiment du génie.

Demandes ci-dessus ne comportent pas personnel nécessaire pour contrôler lignes de chemins de fer bulgares. Je ne suis pas encore en mesure de vous soumettre desiderata sous ce rapport4.

Annexe n° 1269.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 1" octobre 19 1 8.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

a* bcmiu.

N° 11.812/2 M.

Bulletin de renseignements n° 77â.

1. - IDENTIFICATIONS.

Albanie.

Troupes autrichiennes : 98 div. de cav. : Un officier et 20 hommes de troupes (dragons et uhlans, encore sans précision d'unités) capturés le 3o septembre à l'ouest du lac d'Ochrida.

1 Note du S. H. — Voir, au sujet du service auto, l'annexe 1221.

2 Note du S. H. — Lire : «3 batteries».

3 Note du S. H. — La minute porte : « Or voies à exploiter intensivement sans compter voies moins importantes comptent 150 kilomètres au minimum a. - - -

4 Note du S. H. — Cette demande fut reproduite dans la lettre 369/1 du 7 octobre; le ministre répondit le 2 4 octobre, par lettre 38.109 4/i 1, trop longue pour.être publiée, qu'il était impossible de prélever sur les armées du Nord-Est les unités constituées demandées, mais que 385 sapeurs de chemins de fer allaient être à bref délai envoyés à Salonique, en renfort des compagnies existantes.


Ouest du méridien d'Uskub.

Troupes bulgares : D'après les dernières identifications par prisonniers et déserteurs, il semble que les unités bulgares qui devaient se trouver, le 3o septembre, à midi, à l'ouest du méridien d'Uskub, appartenaient aux :

Div. mixte. 2 3 btns bulgares.

6e div ta btns bulgares.

1 re div. 15 btns bulgares.

3 0 e D. I. a Il 13 btns bulgares.

0\J »„«•1) 2 MJ• I X* aallcIIIdIlU.c llemande S i H j o 2 ( i btn allemand.

64 bataillons.

Il y a lieu de défalquer de ces 64 btns des éléments appartenant aux div. mixte, 6" et i" div., qui, ayant commencé leur repli dès le 24 septembre, ont dû réussir à passer à l'est d'Uskub.

En revanche, dans la région Kicevo, Dolenci, Brod, ont été recueillis des traînards des à" et 2 e div.

Est d'Uskub.

Troupes bulgares : 55e R. I. Prisonniers le 29 septembre sur l'Ovce Polie. Le 55e R. I. B. est arrivé le a y septembre de la Strumà1 (8e div.) Région de Kocana.

Troupes allemandes : 2 56" R. 1. réserve, ier btn.Prisonniers capturés à Vinica, S.-E.

de Kocana. Le btn est arrivé de la Struma. Les prisonniers confirment que les deux autres btns du 2 56e R. I. sont restés en Roumanie 2.

II. — MOUVEMENTS DE TROUPES.

Des prisonniers du 2 ie R. I. réserve allemand disent que la ire bie du 65ergt art.

campagne allemand, qui avait été embarquée à Sébastopol le 2 0 septembre, avec le 2 btn du 21e, serait resté à Varna, faute de moyens de transport.

Ils déclarent, en outre, que les Autrichiens enverraient d'Odessa des divisions en Macédoine.

III. — MESURES À PRENDRE POUR TROMPER L'ENNEMI PENDANT UN REPLI.

(Traduction d'un document allemand, d'après le B. R. britannique) (Extrait du B. R. du G. Q. G. B. du 20 septembre.) ., .,

P. 0. Le chef dJ état-major général, CHARPY.

1 Note du S. H. — Région sud-est de Sérès; voir carte n° 6.

Mote du S. H. — Voir annexe 1039, S i", Struma.


Annexe n° 1270.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 2 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : a octobrex.

Destinataire : Ministre Guerre.

Expéditeur : Général cdt A. 0.

Texte : Réponse à télégramme n° 5a 11 S. A. 2/112.

1 ° Aucun indice sérieux renforcement front par divisions allemandes ou autrichiennes en dehors des éléments dont identifications vous ont été signalées par mon télégramme du 3o septembre3.

20 Aucun indice intervention personnelle Mackensen au cours des dernières opérations.

Annexe n° 1271.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le icr octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUBüU.

N" 5284/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à Monsieur le ministre de la Guerre, état-major de l'armée (groupe de l'avant).

J'ai l'honneur de vous adresser : 10 Copie de l'instruction que j'ai envoyée aux armées alliées sous mes ordres à la

suite de la signature de la convention pour la cessation des hostilités avec la Bulgarie

1 Note du S. H. — La minute est datée du 1 octobre.

2 Note du S. H. — Document non retrouvé.

3 Note du S. H. — Voir annexe 12^7.


et concernant la remise en ordre des grandes unités, la mise en garde contre les puissances centrales, la Bulgarie et la Turquie, la préparation d'une opération à entreprendre dans le plus bref délai en Albanie1.

2° Une carte donnant la situation réalisée le a octobre par les armées alliées 3° Ultérieurement je vous enverrai un plan d'action plus complets.

P. 0. Le chef d'état-major, Ch. CHARPY.

Annexe n° 1272.

COMMANDEMENT EN CHEF G. G. A. A., le i octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* ItIBBAU.

N° 6286/3.

Télégramme.

Général Franchet d'Espèrey à général commandant armée britannique4.

Prière pousser d'urgence sur région de Vetrina éléments de division de Crète se trouvant actuellement sur pentes sud du Beles, en vue de prendre possession de ce point de passage et défilé Struma.

Division de Crète sera remise à disposition armée hellénique dès que situation sera éclaircie 5.

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

P. 0. Le chef d'état-major,

1 Note du S. Il. - Instruction n° 5272/3 du 3o septembre 1918, annexe 1254. Cet envoi par (C. A. A. des instructions données aux armées alliées semble antérieur à la réception du télégramme du 3o septembre du ministre delà Guerre qui demandait le nouveau plan d'action adopté (annexe 12 46).

2 Note du S. H. — Ou plutôt : (da situation à réaliser le 2 octobres. Cette carte n'a pas été retrouvée; elle indiquait vraisemblablement des emplacements des troupes analogues à ceux qui furent atteints en réalité et oui fleurent sur la carte n° t 5.

3 Note du S. H. — Voir annpxe 13 6 9.

6 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

5 Note du S. H. - Voir annexe i33o.


Annexe n° 1273.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 1er octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3® BUREAU.

N" 5287/3.

Note de service.

La i a a6 D. I. sera maintenue provisoirement en réserve de groupe d'armée à Guvesne1.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : CHARPY.

Destinataire : général cdt 122° D. I.

Copies : ier bureau, âe bureau.

Annexe n° 1274.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 1er octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* suiziu.

N* 6288/3.

Message à transmettre à 1er groupement de D. I. -

Allons jusqu'à nouvel ordre correspondre avec vous par message lesté lancé par avion.

Prière installer sortie est de Radovista, route de Istip, dès aujourd'hui, deux draps blancs en croix avec un poste pour prendre messages. Donnez nous urgence éclaircissements sur votre situation 1-2.

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

P. A. Le chef d'état-major,

1 Note du S. H. — La 122 e D. I. était arrivée à Guvezne en 4 trains le 3o septembre; le dernier échelon des équipages devait y arriver le 1er octobre; voir annexe 1183. Elle allait partir pour Sérès le 4 - octobre; voir annexe 13 1 6. - - -- - - - - - - - - -

2 Note du S. H. — Le 1" octobre le commandant du 1" G. D. I. signalait avoir reçu a 17 h. 00, à Radovichta, un pli contenant la cqpie d'un télégramme du C. A. A. au Gouvernement de Sofia. Un peu plus tard il recevait par le courrier habituel la note 5262/a et la convention jointe, annexe ia5i, sorties du Q. G. du C. A. A., le 3o septembre.

3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1286, la réponse du commandant du 1" G. D. I.


Annexe n° 1275.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le ier octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

iTAT-ILUOR GÉNÉRAL.

3* tuBEin.

N° 5290/3.

Instruction pour les armées1.

Par modification aux dispositions générales prévues par l'Instruction pour les armées n° 5272 du 3o septembre2, les dispositions suivantes seront prises le plus tôt possible en vue de placer la IIe armée serbe en situation d'agir dans la direction du nord, tout en restant prête à marcher sur Sofia.

î0 Le ier groupement relèvera les premiers éléments de la IIe armée serbe actuellement sur la route Istip, Kocana, Carevo Selo, avec la 4" division hellénique, qui se portera dans la région de Carevo Selo avec avant-garde à Zvigor, face à Sofia.

La D. I. Archipel sera regroupée en réserve dans la région de Kocana. Ses éléments, actuellement à Pehcevo y resteront, jusqu'à ce que des éléments britanniques viennent les relever.

20 La IIe armée serbe ainsi libérée se portera de suite dans la région Kumanova, Vranje, Egri Palanka.

Toutes les mesures relatives à cette relève des troupes serbes par les troupes helléniques seront prises par entente directe entre le ior groupement (P. G. à Radovista) et la IIe armée serbe (P. C. à Istip).

30 Le P. C. du 1" groupement de D. I. viendra à Istip, dès le commencement - de la relève3.

40 La relève des éléments grecs actuellement à Pehcevo et environs par des éléments britanniques sera assurée d'urgence par les soins du général commandant l'armée britannique.

La liaison entre le 1er groupement et l'armée britannique se fera à Trabotiviste sur la route reliant Pehcevo à Carevo Selo et qui est en territoire serbe.

Arrangements de détail à prendre d'urgence directement pour la relève par les E. M.

du ier groupement de D. I. et le 16e C. A. britannique (P. C. à Dabilja à l'est de Strumica).

5° Les liaisons entre l'A. F. 0. (2e groupement de D. I.) et les armées serbes se feront à Gilan, où le groupement Patey aura un détachement.

1 Note du S. H. — Voir carte n* i5.

2 Note du S. H. — Voir annexe ia54.

3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 12^4, les dispositions prévues pour la liaison avec le 1 G. D. I.


6° La 160 D. I. G. sera ramenée le plus tôt possible par les soins du 1 "groupement dans la région d'Hudovo (au sud du Beles) 1_2.

Destinataires : A. F. 0., ier groupement de D. I., armée serbe, armée britannique, armée hellénique.

Annexe n° 1276.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le i or octobre 1918.

DES AHMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

N* 5291/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général commandant l'A. F. 0.

Comme suite à ma lettre n° 5277/B du 3o septembre3, j'ai l'honneur de vous faire connaître que le détachement serbe qui doit participer aux opérations contre le 19' corps autrichien aura la composition suivante : 1 régiment infanterie (avec T. R.) ; 1 ou 2 batteries de montagne ; 1 petit groupe de cavaliers.

Ce détachement sera rendu au plus tard le 7 octobre à Uskub où vous lui ferez parvenir vos ordres.

Ravitaillement par l'A. F. 0. à partir du lendemain de l'arrivée à Uskub.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : CHARPY.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1807, l'ordre donné par le commandant du 1 G. D. I.

! Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1273, le maintien de la îaa* D. I. en réserve d'armée.

a Note du S. H. — Voir annexe 1255.


ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 3 octobre 1918, D'ORIENT.

KTAT-MAJOR.

3e BUREAU.

N* 4046/3.

Copie conforme notifiée à M. le général cdt le 2" G. D. I.

I. — Le détachement serbe sera dirigé par les soins du général cdt le 2e G. D. I. sur Kacanik, où il participera à la couverture vers le nord.

II. — Dès que l'ordre en sera donné par le général cdt l'A. F. 0., le détachement marchera vers Prizrend.

Ravitaillement par le a8 G. D. 1.1.

Le général Henrys, commandant VA. F. 0., P. 0 .Le chef d3état-major, EXPERT REZANÇON.

Copies : Colonel cdt l'art., directeur de l'intendance, directeur du service de santé, chefs des i", 2 e et l! e bureaux.

Annexe n° 1277.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme.

- parvenu au ministère le 2 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date du dépôt : 2 octobre 2.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte3 : Stipulations conventions passées avec Bulgarie ont continué recevoir progressivement application. Elles semblent de pas avoir donné lieu en général à difficultés

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 141 q, la destination donnée à ce détachement.

3 Note du S. H. — La minute est du 1er octobre. -- ---,------_U

3 Note du S. H. — Voir carte n° 14.


de la part des troupes bulgares situées est méridien Uskub. Celles situées ouest même méridien, qui d'ailleurs sont complètement coupées par nos troupes, ont en certains points refusé se constituer prisonnières, n'étant pas prévenues par haut commandement bulgare. Des mesures ont été prises pour que ordre conforme à termes de la convention leur parvienne. Il semble que commandement allemand qui avait direction des opérations de ce côté se soit retiré avec troupes spéciales allemandes direction du nord. J'ai prévenu gouvernement Sofia que, si avant 3 octobre matin troupes bulgares XIe armée allemande ne mettaient pas bas les armes, je reprenais liberté d'action.

Il résulte des renseignements complémentaires reçus sur action cavalerie que nos régiments de chasseurs d'Afrique et régiments de spahis marocains1 ont avec grand succès et audace accompli mission difficile qui leur était dévolue : s'emparer d'Uskub et couper route Kalkandelen, Kumanovo. Après avoir pris Prilep 2 3 septembre ainsi qu'un important matériel de toute sorte, notre cavalerie a progressé le a 4 vers Vélès en refoulant arrière-gardes de concert avec infanterie ; a continué au-delà de Vélès tenu par ennemi dans terrain montagneux particulièrement difficile, par sentiers de chèvres, et s'est enfoncé hardiment dans ligne ennemie. Après des marches pénibles est arrivée en vue d'Uskub le 29, l'a attaquée à la fois par l'est et par l'ouest et l'a enlevée de haute lutte à pied. Elle y a capturé 5 obusiers de io5 et 2 de 210, un convoi de 100 voitures, - un train entier chargé de blé destiné aux empires centraux, des chevaux, des bœufs, un important troupeau et plus de 400 prisonniers, dont près de 200 allemands.

Dans journée du 29, elle eut à subir avec ses seuls moyens les attaques furieuses de bataillons bulgares débarqués en chemin de fer et qui ont cherché sans succès à s'ouvrir. 2 n'ayant pas encore connaissance de convention au sujet de cessation des hostilités.

Ces opérations brillamment conduites et exécutées avec un entrain admirable sont tout à l'honneur de nos cavaliers qui sont dans un état moral merveilleux.

E. M. A. groupe de l'Avant. Arrivé le 2 octobre 1918, n° 53/B. S., remis au 3e bureau.

1 Note du S. H. — Lire : «. nos régiments de chasseurs d'Afrique et de spahis marocains ».

! Note du S. H. — Lire : cc. à s'ouvrir le passage.


Annexe n° 1278.

L'UFFICIALE DI ÇOLLEGAMENTO.

ITALUNO A SALORICCO.

N° 2609.

Salonique, le i" octobre 19 1 8.

Commandant en chef des armées alliées (3e bureau avant).

Télégramme du général Ferrero au général Franchet dl Espèrey.

(Communiqué aussi au général Henrys1.) «45632. 3o septembre. — Pendant la journée tirs de l'artillerie ennemie sur la selle de Usoja et sur l'habitat du Skropani2. Reconnaissances de nos patrouilles vers la cote 2^18 du Tomor ont constaté que crêtes au sud de cette cote sont évacuées par l'ennemi, et il semble qu'il évacue aussi crêtes à l'ouest de Capinova5 retirant son occupation de la crête Ljubezi. En outre rien d'important à signaler Lieut. VILLARI.

Officier de liaison italien.

Annexe n° 1279.

GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DE L'ARMÉE SERBE.

N* 29871.

Le voïvode Michitch, chef d'état-major général de l'armée serbe, à M. le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées en Orient.

Le 17/30 septembre à midi l'armistice entre en vigueur. Les opérations militaires entre les alliés et les Bulgares sont terminées5.

1 Note du S. H .— L'exemplaire communiqué au général Henrys se termine par l'alinéa ci-après : (de vous informe qu'à partir du ier octobre le commandement du secteur est prendra le nom de 36' division, commandée par le général Chionetti, qui aura son Q. G. à Cafa Cicioc. La zone de l'Ossum est toujours commandée par le général Treboldi, avec son P.C. à Barguyliasi.». Cafa Cicioc (Tiafa Kitchok d'après la carte autrichienne) est à 33 kilomètres sud de Bérat sur la route de Yanina ; voir carte n° 43 du 20 volume.

2 Note du S. H. Vraisemblablement Usaja et Skroponia de la carte autrichienne; voir carte n° 15.

3 Note du S. H. — Kapinova, au sud-ouest du Tomor. 1 - - -

1 Note du S. H. — Dans la nuit, le commandant du 168 C. A. italien adressait un nouveau télégramme au commandant de l'A. F. 0.; voir annexe 1285.

6 Note du S. H. — Voir carte n° 14.


IIe armée. Les troupes de cette armée occupent au moment de l'armistice la ligne suivante : Aydouk Tchesma1, poste frontière Obozna, Tchavka cote 154o, Tchavka cote 15 51, rive droite de la Brégalnitza, village Stamer, lisière E. du village Zvegara, piton au N. du village Zvegara, village Boykovatz2, cote 1050 Ostrech, Doni Tzrkvenatz3, hauteur au S. de Cavril Mahalé le long de la frontière en face de Kasa Tachou4, Tzrni Kamen et Ravni Trap, Rouyan, Kali Kam5, Tzar Vrh, Tchatal Tchechmé.

1re armée. Les troupes de cette armée ont atteint la ligne Stratzin, Koumanovo, Skoplié au moment de l'armistice.

Aviation. Travail suspendu.

Salonique, le 18 septembre/i" octobre 1 9 18.

P. 0. Le chef d'état-major général, Colonel PECHITCH.

Annexe n° 1280.

1" ARMÉE SERBE. Q. G., le 1" octobre 1918.

ÉTAT-MAJOR.

inMiu d'opérations.

N° 18.558.

Ordre d'opérations du voïvode commandant la Ire armée serbe pour le 1er octobre 1918 6.

Au cours de la poursuite actuelle, la Ire A. S. a atteint la ligne Koumanovo, Voynik, Stratsin.

La II' A. S. se trouve dans la région Istip, Kotchane, Tsarevo Selo.

Suivant l'ordre du G. Q. G. S., la IIe A. S. tiendra une division dans la région de Kotchane, Tsarevo Selo, une deuxième dans la direction Koumanovo, Kriva Palanka, et une troisième aux abords d'Istip, en plaçant des petits détachements le long de la

1 Note du S. H. — Brichnitsa sur la carte (i5 kilomètres ouest de Pehtchevo).

2 Note du S. H. — Zvitcor et Baykovtsi sur la carte.

s Note du S. H. — D. Tserkvinets sur la carte.

4 Note du S. H. Cavril Mahalé ne ifeure Das sur les cartes dont dispose le S. H.

6 Note du S. H. — Belikaméne sur la carte.

o Note du S. H. — Voir carte n° 15.


frontière bulgare, prêts à continuer la progression vers Sofia, au cas où les Bulgares essaieraient de ne pas remplir les clauses de la progression.

Comme suite à mes ordres 0. n° 18.535 et i8.54g, du 3o septembre courant, et ayant en vue la situation actuelle, et conformément aux ordres du G. Q. G. S., 0. n° 99.773, du 3o septembrel; J'ordonne : L'armée continuera la progression vers Nich, à savoir : La division du Danube par la rive gauche de la Morava et la division Drina par la rive droite de ce même cours d'eau. La division Morava suivra les divisions en première ligne, par la route Koumanovo, Vranyé, Leskovats, Nich.

Quant aux troupes bulgares rencontrées dans la région Koumanovo et Stratsin, il leur sera laissé la liberté d'effectuer leur mouvement de repli vers Kriva Palanka, une fois ces dernières désarmées par les divisions ci-devant mentionnées. Les troupes bulgares rencontrées au nord de Koumanovo, devront, après désarmement, être dirigées par les divisions dans la direction la plus favorable vers la frontière bulgare.

Au cas où les Bulgares refuseraient de déposer les armes, ceci leur sera exigé le plus énergiquement sur place. Selon les circonstances, faire appel aux armes et en cas de controverse absolue dans des éléments plus conséquents, l'ordre spécial sera demandé d'urgence de ce commandement. En général, il faut s'efforcer de régler toutes les questions ou controverses, autant que possible à l'amiable.

La direction du gros des troupes sera la vallée de la Morava, sur les deux rives.

Les divisions Drina et Morava enverront des petits détachements devant le flanc droit, et les divisions Danube et Morava des détachements plus forts devant le flanc gauche par la vallée de la Veternitsa, direction dans laquelle il est possible de rencontrer des troupes allemandes ou autrichiennes, lesquelles doivent être considérées comme ennemies. Tant que la limite ouest de la zone d'armée ne sera pas déterminée, envoyer les détachements ci-devant mentionnés jusqu'à la route Kitka2, Lebane, Prokouplié, incluse.

En général, dans toutes les directions vers le nord, devant le front de l'armée, envoyer des patrouilles le plus loin possible.

Le général Gambetta, commandant la division de cavalerie, qui, depuis le 1 octobre est placé sous les ordres de cette armée, entreprendra le mouvement le a octobre et se placera près de Koumanovo à la tête de l'armée, puis il se dirigera en se tenant à un ou deux jours de marche devant la tête des divisions en première ligne, en remplissant le rôle de la cavalerie d'armée, couvrant tout le front de l'armée.

Dès que la cavalerie française aura poussé devant l'armée, le colonel commandant la division Danube enverra les escadrons divisionnaires en composition de leur division, avec la mission d'entretenir la liaison entre ces divisions et la division de cavalerie.

Aussitôt l'arrivée de la division de cavalerie serbe, les deux cavaleries se réuniront sous les ordres du général Gambetta et continueront le travail conformément au présent ordre.

1 Note du S. H. — Les documents visés dans cet alinéa n'ont pas été retrouvés.

1 Note du S. H. — A 2 5 kilomètres nord-ouest de Vranié.


Le commandant de la division Danube mettra à la disposition du général Gambetta, commandant la division de cavalerie, une batterie d'artillerie de montagne aussitôt que celui-ci lui en fera la demande.

Le commandant de la division de cavalerie serbe dirigera sa division de St-Nicolas dans la direction de Koumanovo, Vranyé, Leskovats, Nich, après avoir au préalable envoyé les escadrons de la garde à Uskub, à la disposition du G. Q. G. S.

La 178 D. I. C. reste dans la région de St Nicolas, vu qu'elle ne fait plus partie de la I" A. S.

Les divisions entreprendront le mouvement en avant le ier octobre au matin, dans les directions indiquées, et atteindront le même jour la ligne : la division Danube, de Prechevo à Petchena, la division Drina de Gomeli Do à Koziak, tandis que la division de la Morava se rassemblera à Koumanovo. Elles devront ensuite atteindre les lignes : le 2 octobre, Bouyanovtse, Guilane, Ristovats1, Biliyanitsa ; le 3 octobre, Tcharkovtse, Sv. Iliya, Vranyé, Bouyikovats, Tchovek; le 4 octobre Kitka-Velya, Glava, Kopilyak, Golemo Selo, Yaboukovo, Krtchintse, Leskova Bara, Tchemernik; le 5 octobre, Medvedja, Bouvtsi, Beli Potok, Grdelitsa, Ostrozoub ; le 6 octobre, Boynik, Leskovats, Chichava; le 7 octobre, Pasiyatcha, Poukovats2, Vrai Tchouka, Rakoch sur la Souva Planina, et le 8 octobre occuper le front Prikouplié, Nich, Souva Planina, en attendant l'arrivée de la II" A. S., laquelle occupera probablement le front à l'est de la MoraAa.

Les détails concernant l'occupation seront donnés ultérieurement.

La division de cavalerie se tiendra constamment, avec son gros, à un ou deux jours de marche devant les avant-gardes de l'infanterie, en envoyant en avant les détachements nécessaires pour les reconnaissances et la couverture sur toute l'étendue du front d'armée. La division Morava comme réserve d'armée, suivra les divisions en première ligne à un jour de marche.

Je me tiendrai avec la section d'opérations de mon état-major à la tête de la division Morava.

Toutes les divisions seront immédiatement suivies de leurs trains.

Au cours de la marche en avant, garder intacts tous les travaux,d'art sur les voies de communications et réparer ceux-là qui sont endommagés.

Le chef du service de la circulation réglera la réparation de ces travaux ; dans ce but il désignera des officiers spéciaux, lesquels suivront la cavalerie et auront pour mission de l'informer à temps de l'entreprise des réparations nécessaires le long des deux rives de la Morava. Le commandant de l'artillerie de l'armée réglera le mouvement de l'A. L.

avec le gros des divisions d'infanterie en première ligne.

Les chefs de service circulation et artillerie et l'intendant de l'armée règleront l'approvisionnement en vivres et munitions de façon à ce que les troupes ne se trouvent pas au dépourvu, et le directeur du service de santé réglera l'évacuation des blessés et des malades.

Le chef du service télégraphique fera poser les lignes télégraphiques et téléphoniques

1 Note du S. H. — Ou Rayistovats.

! Note du S. H. — A quelques centaines de mètres au nord de Brestovats; Vrai Tchouka n a pas été trouvé sur les cartes dont dispose le S. H.


le long de la route de manière que la station la plus avancée soit au cours de la journée au près du gros de la division de cavalerie. Pour ce travail : se mettre en rapport avec les commandants des sections télégraphiques de toutes les divisions.

Les comptes rendus réguliers me seront fournis comme jusqu'à présent et me faire part aussitôt de toute chose de nature importante.

Réception sera accusée du présent ordre.

Le voivode, commandant la Ire armée serbe.

BOÏOVITCH.

Destinataires : commandant division Morava, cdt division Drina, cdt division Danube, cdt de la cavalerie serbe, général Gambetta, cdt la brigade de cavalerie française, cdt l'artillerie de l'armée, cdt du génie, directeur de l'artillerie de la Ire A. S., chef du service sanitaire, intendant de la Ire A. S.

Annexe n° 1281.

De Prilep, le ier octobre, à 10 h. 5o. Reçu : 13 h.

Télégramme.

État-maJor A. F. 0. à état-major C. A. A., Sabnique1.

N° 3987/3. — COMPTE RENDU DE 9 HEURES.

1° De la région d'Uskub aucun renseignement nouveau.

Vers Kicevo, les troupes de la Il e D. I. C. et du G. E. I. sont arrêtées dans la région de Plasnica et de Sop. Le feu a cessé dans ces régions, à la suite du passage de nos parlementaires dans les lignes ennemies.

Les parlementaires italiens sont revenus en disant que les Bulgares n'avaient pas connaissance de la convention. Des 3 parlementaires envoyés par la Il e D. I. G., l'un, le capitaine Geay de l'E. M. de la Il e D. I. G., a été emmené par les Bulgares à Kicevo.

Ce matin sont arrivés au Q. G. de l'armée, conduits par un officier de la î ie D. I. C., deux officiers parlementaires bulgares, porteurs d'une note du colonel Kristoff, cdt la 2 e brigade de la a* division bulgare d'infanterie, qui avait été rattachée à la 302e D. I.

allemande. Ce colonel indique qu'il vient de recevoir de sa division avis que l'armistice est conclu, mais sans connaître la convention, et il demande qu'on détermine une ligne de démarcation et qu'on laisse les unités sur leurs emplacements respectifs.

Ces officiers parlementaires disent que, si nous essayons de passer, les Bulgares s'opposeront à notre avance. D'après leurs renseignements, dans la nuit du 29 au 3o, tout

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.


ce qui était personnel allemand comptant à la 3 02® D. I. (commandement, personnel de liaison, troupes spéciales) est parti, enlevant tout le matériel de liaison en particulier téléphone, optique, automobiles et en coupant toutes les lignes. Le commandement de la 802e D. I. fait reconstituer1 avec un personnel bulgare de fortune.

D'après les renseignements de ces parlementaires, il y aurait, dans la région de Kicevo, les à régiments de la 300e2 D. I. plus deux régiments de la 1" D. I. (n io et 4 2 e) et en plus peut-être un régiment de la 2e D. I. Ces officiers estiment que 3 régiments de la iro D. I. ont déjà pu passer au N. de Kicevo, mais ils n'ont aucun renseignement sur la 68 D. I. et la D. I. mixte qui était au S. de la leur.

3° 38 G. D. — Le détachement serbe d'Ochrida a pris hier soir Prenus3 sur la route de Lin à El Bassan, capturant 43 prisonniers, un hôpital de campagne, un canon lourd de marine, 3 mitrailleuses, un minen et une grande quantité de matériel.

Annexe n° 1282.

De Prilep, le 1" octobre, 18 h. 3o.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A., Sabnique.

N° 3988/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES1.

I. — Région d'Uskub : à 7 h. la cavalerie de l'A. F. 0. Le détachement Tranié est arrivé dans la ville à 10 h. Ce détachement après une vive résistance de l'ennemi 5 avait atteint le 3o septembre à midi le village de Kaplan, où les ponts sont coupés.

A. Notre aviation signale : 9 bataillons ennemis occupent à 10 h. les pitons 1078, io63, de Vodna au S. 0.

d'Uskub où ils résistent. Entre Kalkandelen et Uskub nombreux convois particulièrement sur Vlahi.

B. Des troupes serbes marchant vers Kumanova à 10 h. 3o; Sartmese occupé par ennemi; train avec 2 locomotives arrivant à Kumanova.

1 Note du S. H. — Lire : «s'est reconstituée.

s Note du S. H. - Lire : «3o2e D. 1.

15 Note du S. H. — Lire : ttPrenjs".

4 Note du S. H. - Voir cartes n" 14 et 15.

5 Note du S. H. — « Une arrière garde allemande protégeait retraite d'une colonne bulgare. Un prisonnier signale qu'il y avait depuis le 2 7 septembre devant détachement Tranié une division bulgare renforcée du 12e bataillon de chasseurs allemand et de 2 batteries de montagne allemandes." (A. F. 0.

Télégramme au C. A. A., 3992/3, 1" octobre 1918, 15 h. 3o.)


C. A 16 h., plusieurs milliers de voitures se dirigent de Kumanova vers le nord.

D. A 16 h. 5, la cavalerie française et serbe suit à 5oo mètres au nord de Ramanover1 sur la piste de Kumanova.

II. - De la 5e D. J. H. dans la vallée de la Treska, aucun renseignement.

III. - Les officiers envoyés par la 11e D. I. C. en parlementaires vers Kicevo sont rentrés, l'un hier à 20 h., l'autre à 3 h. 3o. Les Bulgares n'avaient reçu aucune instruction, mais un colonel bulgare porteur d'ordres est annoncé.

L'aviation signale de nombreux convois entre Gostivar et Kalkandelen.

IV. - 156e D. I.- Aucun renseignement.

V. - 57e D. I. — Aucun changement signalé.

VI. - La 76e D. I. est dans la région d'Izvor2.

Arrivée le 2 octobre, 0 h. 35.

Annexe n° 1283.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le ier octobre 1918.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

BUREAU*

N° 3989/3.

Ordre particulier d'opérations n° 1142 pour le général Tranié3.

D'après renseignements d'officiers bulgares parlementaires, tout le commandement allemand de la 302e D. I. allemande est parti de Kicevo dans la nuit du 29 au 3 o septembre, emmenant tout le personnel, les moyens de liaison, les spécialistes, les automobiles.

Il importe de barrer la route de Kalkandelen à tous ces éléments et de les empêcher de gagner Prizren ou Kacanik.

1 Note du S. H. — Lire : « A 16 h. 15. les cavaleries française et serbe sont à 5oo m. au nord de Ramanovce. ».

2 Note du S. H. — A peu près à mi-chemin entre Prilep et Vélès.

3 Note du S. H. - Voir carte n° i5.


D'après des renseignements fournis par le C. A. A., il y aurait 62 bataillons à l'ouest d'Uskub.

Il faut barrer d'urgence la route à Kalkandelen si possible et à Kacanik. Rendre compte des mesures prises.

Le général Henry s, commandant l'A. F. 0., P. 0. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : gai cdt en chef les A. A., à titre de compte rendu, gai cdt la cav. (à titre de renseignement) (avion), gai cdt le 9 e G. D. I. (à titre de renseignement) (avion).

Annexe n° 1284.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le ier octobre 1918.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3, BUBEAU-

N° 4001/3.

Instruction particuliere n° 106 pour le général cdt le 3e groupement de D. I.1 J'ai l'honneur de vous adresser copie de la lettre n° 5277/3 du 3o septembre du général cdt en chef2.

I. - Avec les forces dont vous disposez présentement dans la région du lac d'Ochrida, soit : — la 57e D. I. renforcée; — le détachement Babounsky; - le 176e3, vous pousserez dès maintenant aussi loin qu'il sera possible en direction d'El Bassan et vous vous installerez sur une position solide en vue de faciliter la marche en avant ultérieure vers El Bassan et Durazzo.

II. — Je compte placer sous votre commandement les colonnes qui marcheront de Lin vers El Bassan et Durazzo, de Dibra vers Tirana.

Vous disposerez, en principe, des éléments ci-dessus et du détachement serbe d'Ochrida.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15. L'envoi de l'instruction n° 106 avait été précédé d'un message n° 3999/3 : et Poussez direction El Bassan. 176e à votre disposition pour cette opération sur route Lin, El Bassan. ».

2 Note du S. H. — Voir annexe 1255.

3 Note du S. H. — Ce régiment, en ligne dans le secteur du Bofnia, allait être relevé dans la nuit du 1 au 2 octobre et dirigé sur Pogradets ; il ne prit pas part aux opérations ultérieures. (3 - G. D. I.

Message au général commandant l'A. F. 0., 509/3 op., 2 octobre 1918.) -


III. — Je me réserve d'organiser et de diriger la colonne qui agira de Prizren vers St-Jean-de-Médua.

IV. — Je vous prie d'étudier et préparer ces opérations et de m'envoyer le plus vite possible le projet d'opérations 1.

Le général Henry s, commandant l'A. F. 0., Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Copies : cel cdt l'art., chefs ier, 2% 4 e bureaux.

Annexe n° 1285.

De Kanina, le 1" octobre, à 9 4 heures.

Télégramme.

A général Henrys.

N° 45798 S. I. — Ho dispoto che domattina truppe mia destra avanzino su Cafa Darz.

Generale FERRERO.

Annexe n° 1285 bis.

De Kanina, le ier octobre, à 2 4 heures.

Traduction de télégramme du 16e C. A. italien.

Général Ferrero à général Henrys.

N° 45798 S. I. — J'ai pris toutes dispositions nécessaires pour que demain matin les troupes de ma droite avancent sur le Cafa Darz2.

1 Note du S. H. — Voir annexes i3oq et i3io.

2 Note du S. H. - Voir carte n° 15. Le col du Tiafa Darz est au nord du Tomor, à l'est de Bérat.

Voir, à l'annexe i3o8, la progression réalisée.


Annexe n° 1286.

De Radovichta, le 1er octobre, 16 h. 3o.

Télégramme.

Général cdt 1er groupement de D. I. à général cdt en chef les A. A.1.

N° 6252/3. Situation du 1er groupement transmise le 3o septembre par message téléphoné 6247/3 sans changement2.

A gauche lte D. I. H. tient crête de la platelicahien de Kiraftele à Kozeraf3.

A droite D. I. Archipel tient crête de Lesitch, villages Mitrepaitlsi Pehtchevo4.

16e D. I. G. regroupée à l'ouest de Petchevo5.

Le 3 e régiment de cavalerie hellénique était le 3o septembre à Vladimirovo.

Toutes unités ont reçu ordre s'arrêter et assurer exécution prescriptions de la convention militaire du 29 septembre au sujet suspension 6 démobilisation des unités bulgares et rassemblement du matériel à Cervenik au D. 1. Archipel et Jorinovo au D. I. A.7 Poste est installé à la sortie ouest de Radinite8 sur la route d'Istip pour recueillir message lesté d'avion.

Arrivée 18 h. 2 5.

1 Note du S. H. — En réponse au message 5288/3 du commandant des A. A., annexe 1274.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1266 et carte n° i4.

3 Note du S. H. — Lire : Ctcrête de la Plachkavitsa de Kirazli Tepe à Kozbran".

4 Note du S. H. — Lire : « crète de Lesitch, villages Mitrochintsi, Pehtchevo ».

6 Note du S. H. — Lire : «à l'ouest de Poptchevon.

6. Note du S. H. - Lire : « sujet suspension des hostilités, démobilisation.

7 Note du S. H. — Lire : «. à Cervenik pour D. I. Archipel et Jakimova pour /J. D. 1. tl.

Tchervenik est à 1 a kilomètres nord de Pehtchevo, Yakimova à 9 kilomètres est de Kotchana.

8 Note du S. H. — Lire : «Radovichta».


Annexe n° 1287.

ARMÉE D'ORIENT. Q. G., le ier octobre 1918.

1" GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUREAU.

N° 6256/3.

Le général d'Anselme, commandant le 1er groupement de. divisions, à M. le général commandant la D. I. de l'Archipel.

(Carte au 1 1 00.000 e)1.

I. — L'ordre N° 6250/3 du 1er octobre 19182 est modifié par de nouvelles directives du général commandant en chef les armées alliées 3.

II. - La D. I. de l'Archipel se tiendra prête à se porter sur Kotchana.

III. - En conséquence, le général cdt la D. I. de l'Archipel donnera les ordres nécessaires pour arrêter les mouvements qui ont pu être prescrits en exécution de l'ordre n° 6250/3.

IV. — La D. I. de l'Archipel sera échelonnée sur le chemin de Pehtchevo, Kotchana, dans les conditions suivantes : un régiment dans la région de Pehtchevo, un régiment dans la région de Mitrochintsi, un régiment dans la région Blatets, Pekliani, artillerie de montagne avec les éléments d'infanterie auxquels ils sont actuellement rattachés.

V. — Ces mouvements seront exécutés dans la journée du 2 octobre et la matinée du 3 octobre avant 12 heures.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 58; on trouvera, à l'annexe 1265, le dispositif de la D. I. de l'Archipel.

2 Note du S. H. — Cet ordre avait été donné en exécution de l'ordre 5262/3 du commandant des A. A. 0. (annexe ia5i). Il chargeait le commandant de la D. I. Archipel du groupement, à Tservenik.

des armes et du matériel des unités bulgares en face de son front. Cet ordre, non exécuté, n'est pas publié.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1275.


Toutefois le régiment qui se trouve dans la région de Pehtchevo ne commencera son mouvement qu'après avoir été relevé par des éléments anglais ; les conditions de cette relève seront fixées par un ordre spécial dans la journée du 2 octobre1.

VI. — L'artillerie de campagne (groupe du C. A. D. N. 75 S. C.) fera mouvement le 2 sur Radovichta où il stationnera le 3, le 4 sur Istip, le 5 sur Boukovetz, le 6 sur Kotchana.

VII. — Les formations sanitaires et services qui ne sont pas avec les colonnes d'infanterie feront mouvement sur Kotchana par Istip d'après les ordres du général cdt la D. I.

de l'Archipel.

VIII. — Les éléments désignés au S IV (à l'exception du régiment de Pehtchevo qui suivra le mouvement dès qu'il sera relevé par des éléments anglais) se tiendront prêts à se mettre en marche sur Kotchana dès que l'ordre en sera donné par le général commandant le 1" groupement de D. I.

IX. — Le général cdt la D. I. de l'Archipel restera à Smiliantsi jusqu'à nouvel ordre.

X. — Ravitaillement par réquisitions régulières et limitées aux besoins réglementaires et par entente avec les autorités serbes au point de vue viande, légumes, fourrages et grains. Le ravitaillement en pain, huile, sucre, café, sera assuré en principe par les moyens du ier groupement de D. I.

P. 0. Le chef dJ état-major 1 FREYDENBERG.

Copie à 16" corps britannique, G. A. A., à titre de compte rendu.

C. A. A. Arrivé le 5 octobre 1918, 11 h., n° 3o65, remis au 3e bureau.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1807.


Annexe n° 1288.

ARMÉE D'ORIENT. Q. G., le 1er octobre 1918.

1" GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUREAU.

N° 6258/3.

Le général d'Anselme, commandant le 1er groupement de divisions, à M. le colonel commandant la âe D. I. H.

(carte au 1/100.000e 1.) I. — L'ordre n° 6251/3 du 1" octobre 19182 est modifié par de nouvelles directives du général commandant en chef les armées alliées3.

II. - La lt e D. I. H. se tiendra prête à se porter dans la région de Tsarevo Selo (sur la Bregalnitsa) pour relever les éléments de la IIe armée serbe qui se trouvent sur la route Kotchana, Tsarevo Selo, face à Sofia.

III. — En conséquence, le colonel commandant la lt e D. I. H. donnera les ordres nécessaires pour arrêter les mouvements qui ont pu être prescrits en exécution de l'ordre n° 6251/3.

IV. - La 4" D. I. H. se portera d'abord dans la région Zrnovtsi, Koutchitchino, où elle devra se trouver le 3 à 1 a heures occupant le dispositif suivant : 1 régiment à Zrnovtsi; 1 régiment et artillerie à Vourouchovo, Vidovichta, Terantsi; i régiment à Koutchitchino, Boukovets; Q. G. de la A* D. I. H. : permanence le a à Kalagouzli; le 3 à partir de 12 heures à Koutchitchino.

Les éléments et services qui ne sont pas avec les colonnes d'infanterie feront mouve-

ment (par Istip) sur Koutchitchino, d'après les ordres du colonel cdt la 4e D. I. H.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 58; on trouvera, à l'annexe 1264, le dispositif de la 4e D. 1. H.

2 Note du S. H. — Cet ordre avait été donné en exécution de l'ordre 526a/3 du commandant des A. A. 0. (annexe 12 51). Il chargeait le commandant de la 4e D. I. H. du groupement, à Yakimova (près Kotchana), des armes et du matériel des unités bulgares en face de son front. Cet ordre, non exécuté, n'est pas publié.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1275.


V. - Les ordres pour la relève des éléments de la II8 armée serbe et la continuation du mouvement sur Tsarevo Selo feront l'objet d'un ordre qui sera envoyé le 2 à Kalagouzli dans la soirée1.

VI. Ravitaillement. — Par réquisitions régulières et limitées aux besoins réglementaires et par entente avec les autorités serbes en ce qui concerne la viande, les légumes, fourrages et grains. Le ravitaillement en pain, huile, sucre, café, sera assuré en principe par les moyens du 1" groupement de D. I.

P. 0. Le chef d'état-major, FREYDENBERG.

Copie à IIe A. serbe, C. A. A. (à titre de compte rendu).

C. A. A. Arrivé le 5 octobre 1918, 11 h., n° 3o64, remis à 3e bureau.

-— g _—

Annexe n° 1289.

De Monastir, le 1" octobre, 29 h. A5. Reçu à 93 h. 90.

Message téléphoné.

État-major de Lobit à état-major A. F. 0., 2e et 3e bureaux2.

N° 501/3 Op. — 1 ° Le détachementNeltner tient la cote 1980. Le détachement ouest serait arrivé au confluent Langaïca, Skumbi. Le détachement d'Ochrida a effectué à 19 heures la liaison avec 379e R. I. à la cote 9263 et se dirige sur Dibra par Struga. Des pièces ennemies situées dans vallée Skumbi ont tiré 11 obus vers Golik.

90 Dans secteur Gora Top les patrouilles envoyées pendant la nuit ont été reçues par une vive fusillade. L'artillerie ennemie, qui avait été active pendant la nuit (100 obus), n'a tiré que 9 3 obus pendant la journée.

30 Secteur du Bofnia. Rien à signaler.

40 25 Autrichiens ont été pris à Kalista et un autre au nord du Balisée Un déserteur autrichien s'est rendu dans le sous-secteur Griba.

1 Note du S. H. — Cet ordre, qui semble avoir été l'ordre particulier n° 3 8 (annexe 13 2 5), fut envoyé, non pas le 2, mais le 3 octobre. Le 2, les unités avaient reçu l'ordre général d'opérations n° 3 2, annexe 13°7.

! Note du S. H. — Voir carte n° 15.

---- «-

s Note du S. H. - Peut-être faut-il lire : erg46, à 9 kilomètres nord-est d'Okrida ».

4 Note du S. H. — A 4 kilomètres au nord-est d uomech.


Annexe n° 1290.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 31 octobre 1918.

Lieu d'origine : G. Q. G. italien.

Date de dépôt : a octobre.

Destinataire : Ministre Guerre et général commandant en chef armées alliées.

Expéditeur : Chef liaison française.

Texte1 1° Hier i" octobre les forces italiennes d'Albanie ont commencé offensive.

Aux dernières nouvelles elles auraient atteint, de l'ouest à l'est : la basse vallée du Semeni, Fieri, ligne de hauteurs au nord de la Janica, Capa, Kapinova.

Général Piacentini, commandant ier corps, aurait été désigné pour remplacer général Ferrero au commandement forces d'Albanie2.

3° 36e division est reconstituée en Albanie; comprendra les brigades Puglie3 et Vérone4.

Annexe n° 1291.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. Q A. A., le 2 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

1" IUJlUU.

N° 1256/0.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées en Orient, à Monsieur le ministre de la GtWrre, état-major de l'armée, 1 el' bureau.

A la date du 16 septembre 1918, l'effectif des rationnaires de l'armée d'Orient est tombé au chiffre de 196.6^6 hommes de troupe ce qui correspond à une diminution de près de cinq mille hommes au cours de la quinzaine écoulée.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

Note du S. H. — Ces forces comprenaient le 16* C. A. : 38e D. I. (brigades Savona et Vérone) et la 36* D. I., avec des éléments non endivisionnés et 3es unités territoriales. La i3* D. I. (brigades Palermo et Barletta) avait débarqué le 19 septembre; voir annexe 1022. Le général Piacentini ne devait pas remplacer le général Ferrero, maintenu à la tête du 16e C. A.; il constituait un échelon de commandement SUDérieur: voir la lettre du an orJohre du CnmanHn SlInremo- annpyft i 56A.

3 Note du S. H. — Débarrmée À Valnna les 3 i aoM. Pt. i or sentemhrft? voir annpyp R..,E)-

- ---- -i--- -' ---- --- -0 - ---- -- - --r--u----, .--- ------- -,-4 Note du S. H. — Lire : « brigades Puglie et Tanaro". (Chef de la liaison française. Télégramme au ministre de la Guerre, 3 octobre 1918.)


Les causes principales de cette diminution d effectifs sont : d'une part, le rapatriement, d'autre part, les pertes résultant de l'excédent des entrées sur les sorties dans les formations sanitaires.

La situation qui est imposée à l'A. 0. par suite de la diminution constante des effectifs a été longuement exposée dans mes différents rapports 1, et j'ai déjà indiqué l'importance des détachements de relève qu'il convenait de diriger sur l'A. 0. pour permettre à cette armée de remplir sa mission.

Il convient de remarquer que la diminution de l'effectif à prévoir pour la deuxième quinzaine de septembre sera plus importante que celle signalée ci-dessus pour la première quinzaine, par suite des pertes et des hospitalisations plus nombreuses du fait des opérations.

Les prévisions de ma lettre 785/0 du ier septembre 2, estimant à 190.000 hommes l'effectif probable à la fin d'octobre, seront vraisemblablement dépassées et un effectif très voisin de 190.000 sera atteint dès le ier octobre.

Si l'on veut que l'A. 0. puisse être prête à toute éventualité, il importe d'enrayer cet affaiblissement constant des effectifs sur lequel je n'ai cessé d'attirer l'attention.

Les détachements de relève demandés dans ma lettre n° 1055/0 du 18 septembre 19183 constituent le minimum à prévoir dans ce but.

Signé : FRANCHET D'ESPÈREY.

Annexe n° 1292.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 2 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

1" IUIIUU.

Télégramme. N Le général Franchet d'Espèrey à Guerre, Paris.

I. — Vous signale à nouveau situation déficitaire du service de santé qui prend une forme inquiétante dans circonstances actuelles.

Déficit est de 95 médecins4 et 640 infirmiers, sur effectif prévu de 7.000 en période calme5. Enfin 1.100 infirmiers sont rapatriables.

1 Note du S. H. — Voir, en particulier, annexes 5nk, 607, 820 et 1023.

2 Note du S. H. — Voir annexe 820.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1023.

4 Note du S. H. — Dans la lettre 369/1 du 7 octobre le commandant des A. A. O. précisait qu'il manquait 14 médecins majors, 3 1 médecins aide-majors et 3o médecins auxiliaires.

5 Note du S. H. — Voir lettre 17790-1/11 du 15 août 1918, annexe 669, alinéa Santé.


II. — Centre Salonique compte 64 médecins traitants et 1.356 infirmiers, pour 15.000 hospitalisés à la date du 26 septembre.

III. — Crise actuelle peut provoquer graves incidents résultant soins insuffisants dus au surmenage d'un personnel exténué qui, malgré tout son dévouement, ne peut faire face à une telle tâche.

IV. — Cette situation a été constamment signalée et en particulier par lettre n° 918/0 du 10 septembre1, et aucun remède n'y a encore été apporté2.

FRANCHET D'ESPÈREY.

P. 0. Le chef dJ état-major J CIIARPY.

Expédié le 3 octobre.

Annexe n° 1293.

COMMANDEMENT EN CHEF G. Q. G. A. A., le 2 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

t* BUMiU.

N" 11822/2 M.

Bulletin de renseignements n° 7753.

I. — ALBANIE.

Identifications : (confirmation de renseignements antérieurs).

Secteur italien : 45e btn landsturm autrichien; prisonniers le 20 septembre au sud de Bérat (effectifs très réduits : 40 à 5o h. par cie).

Btns albanais : 3 officiers déserteurs du ier btn albanais, le 20 septembre, au Mali Barz4 (S. E. de Bérat). Les bataillons albanais I, III et IV, les seuls existant actuellement, et qui comprennent les débris des compagnies albanaises débandées après les combats de juillet, ne comptent pas plus de 150 hommes au total.

1 Note du S. H. — Voir, annexe 1023, h* note.

2 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe i586.

3 Note du S. H. — Voir cartes n°. 6 et 15.

4 Note du S. H. — Ce massif montagneux ne figure pas sur les cartes dont dispose le S. H. Sur ces cartes est indiqué, à 15 kilomètres nord-est de Bérat, le col du Tiafa Darz.


Composition des forces autrichiennes en Albanie.

Les forces autrichiennes de l'Albanie méridionale paraissent comprendre actuellement : XIXe Corps : Q. G. Tirana, général von PJlanzer Baltin.

De la mer au Tomor : 47e D. L (Ljusna), a3 btns, répartis en 3 éléments de secteur.

a. Secteur Fjeri, 5 btns, 2 en arrière.

b. Secteur de la Janica, 5 btns (Orient Korps).

c. Secteur sud de Bérat, 5 btns + 6 à l'arrière.

Du Tomor au Gora Top : 81e D. L (Elbassan), 20 btns.

Du Gora Top au lac d'Ochrida : 9e D. C. : à rgts (démontés?) et 1 bataillon, VIe Grenzjaeger (précédemment rattaché à la division mixte bulgare). L'arrivée, dans la région de Lin, de 2 bataillons de Grenzjaeger probablement prélevés sur la 816 division a été également signalée.

Les effectifs paraissent faibles., surtout à la 47e division.

II. — FORCES ALLEMANDES ET AUTRICHIENNES DU FRONT ORIENTAL.

Les forces austro-allemandes du front oriental (Russie et Roumanie) étaient estimées, d'après les derniers renseignements, à :

Allemands

35 divisions infanterie (385 bataillons).

6 divisions cavalerie.

Austro-Hongrois

14 divisions infanterie.

4 1/2 divisions cavalerie.

Roumanie.

Sur ce nombre, le corps d'occupation de Roumanie comprenait : Allemands. 3 divisions infanterie :

1 Se Landwehr.

89e division. 333°.

( 1 et 111/375.

1 58 Landwehr.

318e division < 204 e réserve.

( II8 et 111/2 56e réserve.

37 e rgt Landsturm.

XX/aa" btn landsturm.

XVIII/54 e btn Landsturm.

3o3" division. III/5o et 111/5 i" btns Landsturm.

1 B/268 Landsturm.

XIV/426 btn Landsturm.

1 B/2 58 Landsturm.

Le bataillon 11/375®, qui faisait partie de la 89" division, et le bataillon 1/'fJ56e réserve, qui faisait partie de la 2 1 8e division, sont venus en Macédoine à la fin d'août et ont été engagés dans les opérations de septembre.


Autrichiens, k 1/2 divisions infanterie : 62e division Landsturm (i i btns Landsturm).

63e division : composition très incertaine.

72e division : 205 e rgt inf. K. u. k.

206e e 207 208e 92e division (12 btns).

218 e brigade.

1 brigade de cavalerie : 1re brigade hussards Ldstrm K. u. k.

Crimée.

Le corps d'occupation de Crimée parait comprendre :

2 div. inf. allemandes : 150 div. Landwehr.. j ( 9 e réserve.

2 17e div. 22e Ldw.

( 2 9e bavarois.

Le 12e Ldw., qui faisait partie de la 15e div. Ldw., est venu en Macédoine en septembre, a été engagé dans les opérations de septembre.

JII. — DIVISIONS AUSTROJ-HONGROISES EN RÉSERVE SUR LE FRONT ITALIEN. 1

VIe armée 1 div. infanterie.

XIe armée 5 div. infanterie.

Xe armée 2 div. infanterie.

Trentin 10 div. infanterie.

Vénétie. 7 1/2 div. infanterie. 3 div. cavalerie.

2 5 1/2 div. infanterie. 3 div. cavalerie.

Le nombre total des divisions austro-hongroises en Italie est de : :' 54 1/2 div. infanterie. 6 div. cavalerie.

P. 0. Le chef d'état-mqjor général, CHARPY..


Annexe n° 1294.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme.

parvenu au ministère le 3 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 2 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte : Réponse à télégramme du 3o septembre (suite)1 L'exécution de la suspension d'armes se poursuit avec les incidents inévitables pour des armées réparties dans un rectangle de 3oo kilomètres sur 2 5o, sans chemin de fer et sans bonnes routes.

Il ne faut pas perdre ce point de vue pour se rendre compte de nos besoins et des efforts déployés par tous.

J'ai fait préparer les détachements anglais et français pour occuper Dédeagatch, Bourgas, Varna et les ports du Danube.

Ils seront mis en route dès que je serai fixé sur la situation intérieure de la Bulgarie.

Possibilité de faire passer des détachements alliés en chemin de fer sous le canon des Turcs près d'Andrinople. Je serai fixé sous peu; un de mes sous-chefs est à l'état-major bulgare et j'attends aujourd'hui 2 ofifciers supérieurs d'état-major bulgare pour renforcer celui que j'ai déjà.

Quant à Constantza, la question est plus sérieuse et demandera sans doute une expédition, si la Roumanie ne marche pas.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1244, et carte n° 17, A. A la fin d'un télégramme d'importance secondaire du i" octobre, non reproduit, le général Franchet d'Espèrey avait ajouté : a Je reçois à l'instant votre télégramme du 3o septembre. Toutes les dispositions que vous prescrivez sont déjà prises ou en voie d'exécution».


Annexe n° 1295.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 2 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉdRAL.

3* BUREAU.

N° 5302/3.

Télégramme.

Général commandant les A. A. à général commandant A. F. 0., général commandant 1er G. D. L, armée serbe, armée britannique, armée hellénique.

Conformément au 2 e paragraphe de convention militaire1, les divisions bulgares désignées pour être conservées sont : 1° la 4e D. I., actuellement dans région Kumanovo, qui doit se porter dans Dobroudja ; 20 les 8e et 10e D. I. qui se porteront, de Sérès (8e) et Cavalla (10e), sur Xanthi.

Prendre le cas échéant toutes dispositions en conséquence.

FRANCHET D'ESPÈREY.

P. A. Le chef dJ état-major J

Annexe n° 1296.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 3 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 2 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte2 : Quelques incidents encore à signaler pour exécution clauses armistice, dus aux difficultés transmission des ordres concernant évacuation territoires occupés et reddition XIe armée allemande.

1 Note du S. H. — Voir annexe 12 48.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 14.


Gouvernement bulgare a ratifié termes convention 2 9 septembre.

Ai l'impression, d'autre part, que haut commandement bulgare fait tout le possible pour exécution rapide clauses de convention sur tout le front.

"En conséquence, ai prescrit armées faire possible pour éviter incidents et aplanir difficultés pouvant se produire tout en exigeant application stricte des clauses.

En Albanie, les troupes serbes se sont emparées le 3o septembre de Prenz1, sur la route Lin, El Bassan, faisant une centaine de prisonniers, prenant un hôpital de campagne, un canon lourd de marine et confisquant matériel2. De tous côtés on signale que le matériel pris à l'ennemi s'accroît continuellement ; 3 pourra être complètement dénombré que plus tard.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 4 octobre 1918, n° 90 B. S., remis au 3ebureau.

C. A. A., 3e bureau, 601, registre 6, pièce 319.

Annexe n° 1297.

De Salonique, le 2 octobre 1918, à 16 h. 3o. Reçu 22 h. hk.

Télégramme.

C. A. A. (3e bureau) à général commandant A. F. 0.

N° 5316/3. — J'ai reçu télégramme n° 45-916 du général Ferrero4 que vous avez dû recevoir également.

Limite Hadji Bekjar entre corps italien et A. F. 0. avait été fixée quand nous marchions du sud au nord. Il n'y a pas lieu de la maintenir actuellement. Conduisez donc vos opérations en Albanie en vous inspirant seulement des considérations militaires. Le but exclusif est d'infliger si possible une défaite aux Autrichiens. Répondez à général Ferrero en conséquence5.

1 Note du S. H. — Lire : «Prenis».

2 Note du S. H. — Lire : «. et beaucoun de matérieb.

3 Note du S. H. — Lire : K il ne pourra. s.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1200.

5 Note du S. H. — Voir annexe 13 2 0.


Annexe n° 1298r~

L'UFFICIALE Salonique, a octobre 1918.

DI COLLEGAMENTO.

ITALUNO A SALONICCO.

Télégramme du général Ferrero au général Franchet d'Esperey, , communiqué aussi au général Henry s1.

Au commandement en chef des armées alliées (3e bureau de l'avant).

«45.7022.— Communication concernant journée du 1" octobre. Pendant journée nos.

reconnaissances en force sur tout le front, l'emportant en quelques points sur résistance des arrière-gardes ennemies, ont constaté que l'adversaire se replie sur toute la ligne, incendiant dépôts qu'il est contraint abandonner. Dans la région de Fieri, nos détachements se sont poussés rapidement vers le nord et, avançant au delà de Fieri, occupent maintenant ligne du Semeni de Sterbasi à Metali et, plus à l'est, hauteurs au sud-est de Fieri. Autres détachements au nord de la Janizza ayant constaté absence de l'ennemi ont occupé Lalad et hauteurs de la région Panahor et du Zitom. Sur la droite de l'Osoum, nos détachements vont occuper côte Ljubesi, Matesova, qui parait aussi abandonnée par ennemis. Nous avons capturé quelques prisonniers.

Reconnaissances aériennes sur arrières de l'ennemi ont remarqué 10 incendies sur route Ardenica, Ljusna, et agglomération voitures au sud et au nord de Ljusna. Avion anglais a bombardé avec succès Rogozina et mitraillé camp d'aviation de Tirana, où un avion de chasse ennemi a été abattu en combat aérien. Aucune perte de notre part.??

Lieut. VILLARI.

1 Note du S. H. — Le télégramme adressé au commandant de l'A. F. 0. est daté de Kanina, le 1" octobre, 23 h. 3o.

2 Note du S. H. - Voir carte n° 15.


Annexe n° 1299.

L'UFFICIALE Salonique, le 2 octobre 1018.

DI COLLEGAMENTO.

ITlUiNO A BALONICCQ.

N° 2628.

Le lieutenant Villari, officier de liaison italien, au général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées.

J'ai l'honneur de vous transmettre le télégramme suivant que le général Ferrero vous adresse (communiqué au général Henrys1).

«45.916. 2 octobre2. J'attends moyens transport déjà en voyage. En attendant, aujourd'hui j'ai poussé en avant toute la 368 division sur Berat, ligne Cafa Darz. Elle pourra être à portée de El Bassan le 6 courant. Je vous serai obligé si vous vouliez prendre des dispositions afin que troupes françaises de la force d'environ une brigade puissent opérer sur Hadzi Bekjar vers le 6 courant. Je vous prie bien vouloir m'en donner assurance 3 r.

Lieut. VILLARI.

C. A. A. Arrivée le 2 octobre 1918, n° 4333, remise au 38 bureau.

Annexe n° 1300.

1" ARMÉE SERBE. Q. G., le 2 octobre 1918.

ÉTAT-MAJOR.

BUREiïï D'opmTlONS.

0.N"18.611.

Le voïvode Boïovitch, commandant la Ire armée serbe, à M. le général Gambetta, commandant la division de cavalerie française4.

D'après les renseignements du commandant du régiment de cavalerie de la division Danube, de petits détachements ennemis, appuyés par un train blindé, sont en train de détruire les travaux d'art sur la voie ferrée, dans la vallée de la Morava, d'incendier les gares, d'emporter le matériel, etc.

1 Note du S. H. — Le télégramme adressé au commandant de l'A. F. 0. est daté de 14 heures.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i320, la réponse du commandant de l'A. F. 0.

4 Note du S. H. — Voir carte n° i5.


Avec un détachement plus considérable de cavalerie, veuillez entreprendre le plus tôt possible le mouvement par la vallée de la Veternitsa, par Vranyé, v. Drenovats, Golemo Selo, Bounouchki Tchiflik, Leskovats, couper la route à l'ennemi en détruisant quelques moindres travaux d'art sur la voie ferrée avant le passage du train blindé, et capturer les petits détachements ennemis et les convois, qui se retirent vers Nich, et donnent encore signe de résistance devant le front de la division Danube1.

Le voïvode, commandant la I" armée serbe, BOÏOVITCH.

Annexe n° 1301.

Q. G. A., le 2 octobre 1918 Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant le 2e groupement de D. I.

(porté par avion), général commandant le 3e groupement de D. I., général commandant la 11e D. L C., général commandant le C. E. L N° 1832/1 H. Dispositions provisoires suivantes seront prises pour rassemblement XIe armée 2 : 10 Toute XIe armée sera dirigée sans délai sur Kicevo où sera établi poste triage.

Troupes encadrées au passage à Kicevo continueront, par Pribilci, sur Monastir, avec trains régimentaires strictement nécessaires pour ravitaillements jusqu'à Monastir.

Voitures, animaux en excédent, seront dirigés avec conducteurs par Brod sur Prilep.

20 Le colonel Guilgneraye se portera immédiatement Kalkandelen. Il avertira général commandant XIe armée de mettre en route immédiatement ses troupes. Il se portera ensuite à Kicevo où il disposera de un régiment 1 ie D. I. C. et un régiment 156e D. I.

30 En attendant arrivée colonel Guilgneraye, t ie D. I. G. organisera triage Kicevo et réglera mouvements. Un officier E. M. des 1 ie et 156e D. I. seront rendus Kicevo 3 octobre, '7 heures matin.

4° Division italienne fera escorter ses prisonniers par troupes nécessaires jusque région Hasan Oba, par Krusevo et Topolcani.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1336, l'attribution à la cavalerie française d'une autre mission, celle fixée dans l'ordre ci-dessus étant confiée à la D. C. serbe.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.


50 Équipages se trouvant actuellement entre Kalkandelen et Uskub seront rassemblés Uskub par groupementl.

P. 0. Le sous-chef d'état-major, DOSSE.

C. A. A. Arrivée le A octobre 1918, n° 2787, remis au 38 bureau.

Annexe n° 1302.

De Prilep, le 2 octobre 1918. Reçu 10 h. 20.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4005/3. — Compte rendu de 9 heures2.

28 G. D. L : Aucun renseignement nouveau sur le détachement Tranié. La 76" D. I.

continue sa marche vers Uskub.

3° D. L H. : a atteint, le 1er octobre au soir, la région Brez, Tazev3. Elle doit se porter aujourd'hui sur Uskub.

1 Ie D. L C., C. E. L, 156e D. I. : Les pourparlers continuent. Le commandement bulgare de Kicevo a par nous connaissance de l'armistice, mais déclare n'avoir aucune instruction de son gouvernement.

Au général italien Freri parti de sa propre initiative, des troupes de Kicevo4 a répondu qu'il restait sur place jusqu'à nouvel ordre. Le personnel allemand aurait reçu l'ordre de se retirer avec son matériel et se retirerait5 aurait commencé.

1 Note du S. H. — La note 1901/1 H. du 4 octobre 1918 de l'A. F. 0. développait les prescriptions du télégramme ci-dessus. Le commandant du 24 G. D. I. était chargé de diriger les opérations pour les éléments se trouvant dans la région d'Uskub et de Kalkandelen, c'est-à-dire le gros des 1" et 3* divisions bulgares; le colonel de la Guilgneraye, à Kjtchevo, dirigerait les opérations pour les troupes se trouvant au sud de Kalkandelen, c'est-à-dire le gros de la 3 0 2 * division et de la division mixte d'Okrida, et des"éléments de la 12* division. Ces troupes devaient être dirigées d'urgence d'Uskub sur Prilep, ou de Kitchevo soit sur Prilep, soit sur Monastir. Les équipages en excédent seraient organisés en compagnies attelées, compagnies muletières ou convois de bœufs et de buffles, avec des conducteurs et des gradés bulgares, et un cadre d'un officier ou adjudant et lo hommes de troupe français. Les animaux en excédent constitueraient à Uskub, Prilep et Monastir, 3 dépôts qui seraient utilisés, suivant les ordres du commandant de l'A. F. 0., pour assurer le recomplètement des unités.

J. Note du S. H. — Voir carte. n° i5.

Il Note du S. H. — Lire : «Brez, Tazevo" (Tajevo).

4 Note du S. H. — Lire : de commandant des troupes de Kicevo a rép-ondu.

5 Note du S. H. — Lire: «et ce retrait aurait commencée.


Le commandant Trayanoff est arrivé le 1 er octobre, à 18 h. 3 o, à Prilep ; il est immédiatement reparti pour Uskub, accompagné par un officier de l'état-major de l'A. F. 0.1.

57e D. I. : La cote 1980 à l'ouest de Struga a été prise. Nos troupes ont atteint le confluent Langaica, Skumbi.

Le détachement serbe d'Ochrida. sur Dibra par Stuga2.

L'artillerie ennemie a tiré sur Golik.

a 5 prisonniers autrichiens ont été faits à Kalista.

Dans le secteur du Gora Top, nos patrouilles ont partout été reçues par une vive fusillade.

L'artillerie ennemie a tiré une vingtaine d'obus dans la journée.

Dans le secteur du Bofnia, rien à signaler3.

Annexe n° 1303.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 2 octobre 1918.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* muu.

Message.

Général cdt A. F. 0. à général cdt le 3e G. D. LI l' Afin de faciliter ravitaillement, 1566 D. I.6 fera mouvement 3 octobre sur zone Murgas, Lopatica, Q. G. Lopatica.

Ravitaillement : le 3 sur son G. V. A. D., le 4 à Monastir.

90 Un régiment cette division sera maintenu région Demir Hissar. Ravitaillement à partir du 3 par A. F. 0. à Dolenci.

P. 0. Le sous-chef d'état-major, Signé : DOSSE.

1 Note du S. H. — A 19 h. ko, le commandant de l'A. F. 0. allait télégraphier, sous n° 4oo6/3 : «Rien de nouveau sur le front de l'armée. Un officier bulgare arrivé au Q. G. de la 11e D. I. C.

annonce que les Bulgares accepteraient toutes les conditions de la convention, a

2 Note du S. H. — Lire : «Le détachement serbe d'Ochrida marche sur Dibra et Struga.

3 Note du S. H. — Le compte rendu de 18 heures, n° 4006/3, indiquait seulement : «Rien de nouveau sur le front de l'armée. D'après les derniers renseignements un officier bulgare arrivé au Q. G.

de la 116 D. I. C. annonce que les Bulgares accepteraient toutes les conditions de la convention",

q Note du S. H. — Voir carte n° i5.

6 Note du S. H. — Dont le gros stationnait échelonné de Sop à Dolentsi.


Annexe n° 1304.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 2 octobre iqiy8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

N" 4015/3.

31 BUREAU.

Ordre particulier d'opérations n° llâ7, pour le général cdt le 2e groupement de D. I. 1 I. — La Ire armée formant avant-garde générale des armées alliées marche vers Nich2.

La IIe armée serbe (P. G. Istip) va occuper la région Kumanovo, Vranja, Egri Palanka prête à marcher vers Nich ou Sofia.

II. — L'A. F. 0. doit grouper à Uskub deux D. I., qui seront ultérieurement renforcées pour être prêtes à marcher, soit vers Nich, soit vers Sofia, soit vers Mitrovitza.

La couverture des troupes d'Uskub vers le nord se fera à Kacanik.

La liaison entre l'A. F. 0. et la Ire armée serbe se fera à Gilan (N.-E. de Kacanik), où le 2 e G. D. I. aura un bataillon.

III. — En raison de la réoccupation des territoires serbes libérés, il y aura lieu de former ces détachements avec des troupes françaises de préférence à des troupes helléniques. Les cdts de ces détachements recevront des instructions pour que tout pillage soit évité.

IV. — Ravitaillement de ces détachements par les soins du 2 e groupement de D. I.

V. — Le général cdt le 2e groupement de D. I. rendra compte de la mise en route3.

Le général Henrys, commandant VA. F. O., Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d-état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Copie : chef du 4e bureau.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15. En marge, au crayon, on lit : «Par avion. Uskub".

2 Note du S. H. — Voir l'instruction n° 52g0j3 du C. A. A., annexe 1275.

3 Note du S. H. — Voir les annexes i3a6 et 1342.


Annexe n° 1305.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 2 octobre 102y8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* auMiu.

N* 4022/3.

Général cdt A. F. 0. à général cdt 3e D. H.1 il La XIe armée allemande a capitulé, conformément à la convention établie.

Toute cause de désaccord doit être évitée entre les éléments de la 3e D. I. H. et les éléments bulgares qui peuvent être au contact.

2° Dès que les éléments de la 3e D. I. H. seront arrivés à Uskub, le colonel cdt la 3e D. I. H. ira se mettre à la disposition du général Patey à Uskub.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Annexe n° 1306.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 2 octobre 1918.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUREAU.

N* 4024/3.

Instruction particulière n° 108, pour M. le général commandant le corps expéditionnaire italien. 1 I. — La capitulation de la XI" armée allemande et la cessation des hostilités avec la Bulgarie créent une situation nouvelle.

Les armées serbes se portent vers Nich.

II. — Un groupement de deux D. I. de l'A. F. 0. doit se former à Uskub, en vue d'agir ultérieurement vers Sofia, Nich ou Mitrovitza. Le reste de l'armée se rassemblera dans la

1 Note du S. H. - Voir carte n° 15.


région Prilep, Monastir, attendant pour entreprendre de nouvelles opérations que le réseau des voies de communication ait été remis en état.

III. — En conséquence, la brigade italienne qui était destinée à la poursuite sera ramenée en arrière dès qu'elle aura terminé les opérations de rassemblement des unités bulgares qui sont devant elle.

Le C. I. E. stationnera dans la région Krusevo, Néravo, Zapolzani, Konjari-Malo1 (inclus), Borotin, Présil, Birina. Q. G. à Krusevo.

Le général commandant le C. E. I. prescrira les mouvements nécessaires.

Le général Henrys, commandant l'A. F. 0., Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major,

Copies : chefs des 1 et et à9 bureaux.

Annexe n° 1307.

ARMÉE D'ORIENT. G. Q., le 2 octobre 1918.

1" GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUBEAU.

N° 6259/3.

Ordre général d'opérations n° 322.

I. — Par suite d'ordres nouveaux venus du C. A. A., et tant que la situation créée par la signature de la convention militaire avec la Bulgarie n'est pas encore affirmée d'une façon définitive, le ier groupement de D. I. sera tenu prêt à agir dans la direction de Sofia.

En conséquence, les dispositions suivantes seront prises.

II. Le ier groupement de D. I. relèvera les éléments de la IIe armée serbe actuellement sur la route Istip, Kotchane, Tsarevo Selo, avec la he D. I. H. qui se portera dans la région de Tsarevo Selo d'après les ordres particuliers adressés au colonel cdt la h8 D. I. H. 1.

La D. I. de l'Archipel sera regroupée en réserve dans la région de Kotchane, après re-

1 Note du S. H. — Lire : «Malo Koniari".

- 2 Note du S. II. — En exécution de l'Instruction 5290/3 du commandant des A. A., annexe 1275; voir carte n° i4.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1288.


lève par des éléments britanniques de ses éléments actuellement a Pehtchevo, et d'après des ordres particuliers adressés au général cdt la D. I. de l'Archipel1.

La 16e D. I. C. sera ramenée dans la région de Hudovo.

Son mouvement, exécuté d'après les ordres du général cdt la 16e D. I. C., devra être.

terminé le à octobre avant la heures.

Le bataillon Miallier du 37e R. I. C. sera rendu à Istip le à octobre (ordre particulier au chef de bataillon).

La 16e D. I. G. stationnera jusqu'à nouvel ordre à la disposition du général cdt le ier groupement de D. I. dans la zone Hudovo (Q. G.), Kaloutchkova, Davidovo, Mirovtsi2.

Le groupe de 155 C. S. C. à la disposition du ier groupement de D. 1. se portera sur Istip, où il devra être rendu le 5 octobre à 12 heures. Son mouvement sera réglé par le colonel cdt l'A. G. D. Le groupe Drakes 3 sera acheminé sur Istip, après avoir été doté des bœufs nécessaires à son transport, et d'après les ordres du colonel cdt l'A. G. D.

III. — Le Q. G. du 1er groupement de D. I. restera à Radovichta les 2 et 3 octobre ; il fonctionnera le h, à partir de midi, à Istip.

IV. — Dès que le Q. G. du 1 groupement de D. I. sera à Istip, la liaison entre le Q. G.

du 1er groupement et les éléments du groupement encore dans la région de Hudovo sera assurée par avions, entre Istip et Hudovo.

Le capitaine cdt le secteur aéronautique du Vardar s'entendra à ce sujet avec le chef d'état-major du 1er groupement dans la journée du 3 octobre.

V. — Eléments du service de santé.

H. O. E. hellénique.

S. H. 0. Archipel. Bohemica (Grecs).

Parc sanitaire hellénique

H. 0. E. français. Gumendje-station (Français).

La Croix-Bleue égyptienne sera transportée à Bohemica par voie de 0,60 où elle constituera avec la S. H. 0. Archipel un centre hostitalier hellénique. - Croix-Rouge hellénique.

S. H. 0. de la 4e D. I. H. ( restent à Miletkovô.

S. S. A./ 1 !J 2.

S. S. A./h8. se portera à Istip (ordre donné par i" G. D. L).

Ambulance alpine 12 (16e D. I. C.). reste déployée à Davidovo.

Ambulance hellénique 48, 1/2 G. B. D. à Davidovo, à la disposition de la 4e D. I. H., et à pousser sur Tsarevo Selo par les soins de la 4e D.I.H.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1987.

2 Note du S. H. — Lire : ttMirovtsaB à 3 kilomètres sud de Davidovo; Kaloutchkova est à 2 kilo est de Houdova.

3 Note du S. H. — Groupe de 120 L. hellénique.


Ambulance 4 b. à Davidovo, sera poussée sur Istip par les soins du groupement, pour service d'ambulance de triage et relai.

Ambulance alpine II, 1/2 G. B. D. à Hudovo, à la disposition de la 16e D. I. C.

Ambulance alpine III. à Davidovo, à la disposition de la D. I. Archipel, à pousser sur Kotchane par les soins de la D. I. Archipel.

Les éléments du service de santé en contact avec les troupes suivront les mouvements de ces dernières, d'après les ordres donnés par les généraux cdt les unités auxquelles elles appartiennent.

La S. S. A. hellénique de l'Arbre noir1 sera dirigée par les soins du ier groupement sur Kotchane, pour évacuations de deux D. I. helléniques (4e D. I. H. et D. I. Archipel).

VI. — Ravitaillement.

16e D. I. C., à Hudovo.

ne D. I. H. et D. I. Archipel : ravitaillement par réquisitions régulières, limitées aux besoins réglementaires, par entente avec les autorités serbes au point de vue viande, légumes, fourrages, grains. Le ravitaillement en pain, huile, sucre, thé, sera assuré, en principe, par les moyens du 1er groupement. Les centres de ravitaillement seront fixés par l'ordre de ravitaillement journalier. Le général d'Anselme, commandantje 1" groupement de D.'J., Destinataires : Général cdt la 16e D. I. C., général cdt la D. I. Archipel, colonel cdt la de D. I. H., colonel cdt l'A. G. D., lieut-colonel cdt le génie, directeur du service de santé, intendant du groupement, capitaine cdt le secteur aéronautique, cdt du T. E. M., capitaine Bauer, Isvor, cdt du Q. G., 1" bureau, a" bureau, ne bureau, service télégraphique, II" armée serbe, 16" corps britannique, C. A. A. (à titre de C. R.).

1 Note du S. H. — Le plateau de l'Arbre noir était à 4 kilom. 5oo sud-sud-est de Lioumnitsa.


Annexe n° 1308.

De Monastir, le 2 octobre 1918; reçu à 1 i heures 2 5.

Télégramme État-major de Lobit à état-major A. F. 0. (2e bureau) 1.

N° 506/3 Op. — 1° Situation sans changement depuis le compte rendu d'hier 22 h. 3o (n° 501/3 Op)2. Faible activité d'artillerie ennemie; vers Metsa une trentaine d'obus.

Officier de liaison près droite italienne fait connaître que Kapinovo, Ljubesi et Pestan3, ne sont plus occupés par l'ennemi.

Italiens avancent aujourd'hui sur ligne Malesova, Hodzani.

Ai donné ordre à 57e D. I. suivre progression droite italienne, en faisant avancer sa gauche, qui ne devra pas dépasser Cafa Dazes4 sans nouveaux ordres.

«

Annexe n° 1309.

De Monastir, le 2 octobre 1918, à 12 h. 20 ; reçu à 17 h.

Message téléphoné.

État-major de Lobit à M. le général cdt l'A. F. 0.

(à titre de compte rendu)5 et à général cdt 57e D. L, Pogradec6.

N° 510/3 Op. —A. F. O. téléphone : «Avec les forces dont vous disposez présentement dans région lac Ochrida, soit : 578 D. I. renforcée, le détachement Babounsky, le 176e, vous pousserez dès maintenant aussi loin qu'il sera possible en direction El Bassan et vous vous installerez sur position solide, en vue de faciliter la marche en avant ultérieurement vers El Bassan et Durazzo".

En conséquence : i" Installez-vous solidement sur position jalonnée par 180, Piskasit, rive droite Skumbi.

20 Poussez détachements reconnaissance.fortement constitués avec mission préndre et conserver contact ennemi sur tout votre front, Bofnia compris, et de s'établir en avant posi-

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1280.

3 Note du S. H. — A 1 kilomètre nord de Maléchova, 11 kilomètres est-sud-est de Bérat.

4 Note du S. H. - Lire : a Cafa Darzn (Tiafa Darz).

5 Note du S. H. — En exécution du dernier alinéa de l'ordre 4001/3 de l'A. F. O., annexe ia84.

6 Note du S. H. — Voir carte n° 15.


tion 1980, Piskasit, rive droite Skumbi, sur des points dont la possession puisse faciliter le débouché ultérieur.

Mon intention est d'opérer ce débouché sur plusieurs colonnes, passant : Colonne 1 : piste Struga, Lin, Belica1 Colonne 2 : route Lin, El Bassan, et piste parallèle au nord par Piskasit, Vulcan, Otolist, Libras.

Colonne 3 : par Gora Top et la piste Zavelina, Ginari.

Colonne 4 : par vallée Dévoli.

, Je vous enverrai ultérieurement instruction concernant préparation et exécution de l'opération 2. -

A. F. 0. Arrivé le 2 octobre 1918, n° 450, remis au 3e bureau.

Annexe n° 1310.

38 GROUPEMENT Q. G., le 2 octobre 1918.DE DIVISIONS.

ÉTAT-ILUOR.

3* BUBBAÏÏ.

Confirmation de message téléphoné.

État-major de Lobit à état-major Génin.

N° 515/3 Op. — Ordre général d'opérations n° 383.

i ° Afin de couper retraite des Autrichiens vers le nord, général cdt A. F. 0 prescrit d'entamer dans le plus bref délai mouvement sur El Bassan, Tirana, sans attendre réunion de tous les moyens4.

En conséquence : 20 a. Un détachement léger comprenant : 372* R. I. ;

2 btns du 3718 R. I. ;

1 batterie de 6 5 (4 /2 batterie détachement Neltner, 1/2 batterie secteur Pogradec ; et si possible 2 batteries de 65 du secteur du Gora Top; i groupe de 75 Peillot (2 batteries du détachement Neltner), aux ordres du colonel Neltner, sera immédiatement placé à pied d'œuvre, de

1 Note du S. H. — La confirmation du télégramme porte : ttpiste Struga, Grn. Belica, Zgosda".

2 Note du S. H. — Voir annexe i310.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

4 Note du S. H. — Voir annexe 128A.


manière à pouvoir entamer le mouvement sur El Bassan qui s opérera dans les conditions générales suivantes : 3 colonnes : Colonne n° i, par piste Struga, Grn Belica, Zgosda, Orhenja, Singjerc, Cafa Priskes, Tirana.

Colonne n° 2, par piste Piskas, Vulcan, Libras; à partir de ce point par la crête du Mali Semerize, ou par la route d'El Bassan, si le terrain ne permet pas le passage par la crête précitée.

Colonne n° 3 (colonne principale), par la route Lin, El Bassan.

i" objectif à atteindre : Floc, Kamara Bk 1 (cote 192).

Objectif ultérieur : Cafa Priskes, El Bassan.

b. Le détachement d'Ochrida, renforcé par le détachement Babounsky partant de Dibra, prendra comme objectif Tirana par Valkarza, Darza.

Ce détachement aura, en outre, pour mission de soulever les populations contre les Autrichiens et de couper les communications avec Durazzo.

30 Le mouvement sera entrepris le plus tôt possible et le 5 au plus tard.

Le général de Lobit, commandant le 3 groupement de divisions, Signé : DE LOBIT.

P. A. Le chef d'état-major, DELTEL. -

Destinataires : MM. le général cdt l'A. F. 0., le général edt la 5ye D. I., le lieutenant cd.

l'escadrille 5oi, le colonel cdt l'A. G./3, le colonel cdt le G. G./3, le cdt de l'escadrille 5 09.

A. F. 0. Entrée le 3 octobre 1918, n° 1207, transmis au 3e bureau.

Annexe n° 1311.

De Monastir, le 2 octobre à 19 h. 15. Reçu 22 h. 3o.

Message téléphoné.

État-major de Lobit à état-major A. F. 0., 2c et 3e bureaux'2-.

N° 516/3 Op. — 10 Le détachement Babounsky est parti pour Dibra, il a passé Bezévo ; les habitants de la vallée du Drin signalent que les Bulgares se retirent rapidement sur

1 Note du S. H. — Kamara Brucke, le pont de Kamara.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 15. -


Gostivar, après avoir évacué Dibra. Renseignements sur détachement Ochrida non encore parvenus seront envoyés dès réception 2° Le 379e pousse des éléments sur Piskas pour assurer liaison avec 371e. L'ennemi occupe les hauteurs à l'ouest de Piskas.

30 Secteur du Gora Top : des patrouilles envoyées pendant la nuit ont été reçues coups de fusil; l'ennemi a tiré 5o obus sur Bulcar, ho obus sur Metsa. Nos observateurs ont vu les mouvements habituels de relève de sentinelles et poste d'ennemi.

Secteur du Bofnia : sans changement. Pas d'autres renseignements que ceux concernant l'avance italienne et passés sous le n° 1 o 15/2 2.

A. F. O. Arrivé le 3 octobre 1918, n° 9^53, transmis au 3e bureau.

Annexe n° 1312.

3e GROUPEMENT Q. G., le 2 octobre 101*8.

DE DIVISIONS.

N" 617/3 Op.

Confirmation de message téléphoné.

État-major de Lobit à état-major Genin, Pogradec3~4.

to Mouvement détachement Babounsky sur Dibra, sera poursuivi. Dès son arrivée à Dibra, détachement -Babounsky sera orienté vers Tirana et cherchera à soulever population contre Autrichiens, et couper communications avec Durazzo.

20 Le détachement d'Ochrida doit être poussé rapidement sur Dibra. Général cdt A. F. O. est venu me voir aujourd'hui, a insisté très vivement sur cette nécessité.

Prenez dispositions pour accélérer mouvement de ce détachement. A cet effet, tout en se couvrant,. le détachement devra faire son mouvement par la route de la vallée du Drin.

Le général commandant le 3" G. D. I., Signé : DE LOBIT.

P. A. Le chef d'état-major, DELTEL.

Destinataires : MM. le général cdt l'A. F. O. (à titre de C. R.), le général cdt la 57e D. I.

(pour exécution).

A. F. 0. Entré le 3 octobre 1918, n° 3hâl, transmis au 3e bureau.

1 Note du S. H. - A 2 3 h. i5, sous n°5ig/3 Op., le 3" G. D. 1. télégraphiait: « Détachement d'Ochrida bivouaquera ce soir à proximité de Radolista (sud-ouest) a. - - - - - - -

s Note du S. H. — Analogues à ceux mentionnés dans le compte rendu 5o6/3 Op., annexe 1000.

3 Note'du S. H. — Voir carte n° 15.

4 Note du S. H. — Le général Génin commandait la 57. D. I.


Annexe n° 1313.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 3 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

s. BUBUU.

N° 11.846/2 M.

Bulletin de renseignements n° 7761.

I. — ALBANIE. — FORCES AUTRICHIENNES.

9e division de cavalerie : Prisonniers des h e et 13 e dragons et du 6e uhlans dans la région de Prenjs.

Les à rgts de la 99 D. C. ont donc été identifiés par contact.

Indices de retraite des forces autrichiennes en Albanie : incendies observés à Gramsi et à Ljuma2.

II. — UNITÉS ALLEMANDES PRORABLEMENT EN MACÉDOINE.

A. — INFANTERIE.

10 XIe armée allemande : En retraite sur territoire serbe.

12e btn chasseurs actif.

12e btn chasseurs réserve.

paraissant avoir subi des pertes sérieuses.

Il/375e R. 1. (89e D.), venu de Roumanie, a été recomplété avant son départ de Roumanie par des prélèvements sur les autres btns du 375 e et sur le 333 e rgt, de la même division II/21 e réserve (1 btn), venu de Crimée (le reste du rgt en Transcaucasie).

20 armée bulgare : En retraite sur territoire bulgare.

13 e btn de chasseurs réserve. Très réduit.

1/2 56 ® réserve (218e D.), venu de Roumanie, recomplété par prélèvements sur les 2 autres btns.

12e rgt Landwehr (i5e- D. Landwehr), venu de Crimée.

Les 12e btn chasseurs actif, 1 2 e btn chasseurs réserve et i 36 btn chasseurs réserve, formaient le 10e rgt de chasseurs, actuellement divisé en 2 tronçons au moins.

1 Note du S. H. — Voir cartes nos 6 et 15.

i Note du S. H. - Lire vraisemblablement : « Ljusnu (Lyouchna). Le B. R. 777 précisait : et Les troupes autrichiennes se replient sur tout le front d'Albanie, le Proni Takrit, le Gora Top, le Mali Burgut, la vallée du Skumbi jusqu'au confluent de la Langaica, ont été abandonnés. L'ennemi aurait évacué Dibra, se retirant vers l'ouest. La retraite parait également générale devant les troupes italiennes.

Des officiers de la 9 e D. C., capturés le 3o septembre, déclarent que les Autrichiens évacueraient toute l'Albanie et se retireraient jusqu'au mont Lovcen" (C. A. A., B. R. 777, n° 11.8 71/a M., 4 octobre 1918).


B. — DÉTACHEMENTS DE MITRAILLEUSES DE MONTAGNE.

Le nombre des détachements de mitrailleuses de montagne connus sur le front macédonien, à la fin de 1917, était de 3 6. De ce nombre, 14 ont été identifiés depuis sur d'autres- fronts. Parmi lès 9 9 autres détachements : a. 4 détachements paraissent s' être trouvés à la XIe armée allemande : 911, 91 7 » 919, 9 31 (depuis l'offensive, le 2 1 ie a été identifié par contact, le 2 19e par renseignements).

Ces détachements doivent être actuellement en retraite sur territoire serbe.

b. 10 détachements étaient avec la Ire et la IIe armées bulgares ou avec la 3edivision qui a retraité avec la Ire armée : 919, 9i4, 916, 990, 999, 994, 99 5, 939, 9 48, a5o.

Au cours de l'offensive, les 212e. 2 14e, 2 2 oe et 232e, ont été identifiés par contact ou documents; les 2 16e, 9 2 A", a a 5e, 2 5oe. par renseignements. Ces détachements doivent être actuellement en retraite sur territoire bulgare.

c. 8 détachements (908e, 210e, 23oe, 933e, 937e, 244e, 245e et 946°) sont considérés comme étant encore en Macédoine, mais d'après des renseignements déjà anciens.

C. — ARTILLERIE.

La liste des unités d'artillerie allemande connues en Macédoine en juillet 1918 a été donnée au B. R. 686 annexe1.

Elle comprend (chiffre minimum) : 3 rgts art. campagne (97 bies).

-3 gr. art. montagne (9 bies) ; Environ 60 bies A. L. ;

5 sections contre avions.

Depuis cette date, de nombreux renseignements avaient été recueillis sur des prélèvement opérés sur l'artillerie allemande du front macédonien, à destination du front occidental, (voir B. R. 758 annexe2) Les identifications faites depuis l'offensive des A. A., bien qu'elles soient très loin de porter sur toutes les unités présentes, perméttent du moins d'assurer que des éléments importants d'artillerie allemande restaient en Macédoine.

1 Note du S. H. — Cette annexe (artillerie ennemie sur le front de Macédoine, 22 pages, format 30 X 20 centimètres) est beaucoup trop longue pour être publiée. (C. A. A., annexe au B. R. 686, n° io48o/a M., 5 juillet 1918.) 2 Note du S. H. — Cette annexe (Prélèvements d'art, allemande sur le front macédonien, 4 pages, format 3 Q X 2 0 centimètres) concluait : c Depuis l'hiver jusqu'en juin, les prélèvements ont été opérés exclusivement sur la Xl" armée allemande. et n'ont porté que sur des unités isolées. Les unités sont parties avec leur matériel. En août, les prélèvements sont faits sur toutes les armées. En revanche, les unités, quittant la Macédoine laissent — pour une large part du moins — leur matériel à l'armée bulgare. La rareté des identifications précises. ne permet pas d'évaluer — même approximativement — la proportion des forces de l'artillerie allemande envoyée sur d'autres fronts. Rien ne permet de croite jusqu'ici qu'il s'agisse d'un retrait total. m (C. A. A., annexe au B. R. 768, n° n5oi/a M.,15 septembre 1918.)


Unités identifiées depuis l'offensive.

1° XIe armée allemande. — à" rgt art. à pied, 2 e bie (i bie de ce rgt (la 5"?) était connue antérieurement dans ce secteur. La 6e était à la Ire armée).

1 âe btn art. à pied bavarois. — 2 bie (on connaissait antérieurement la présence des bies 1 et 3).

Bies de montagne. — 9e, 10e, 18e composant le 3e gr. et 14e, 15e et 16e, composant le 5e gr.

29Ie rgt campagne. — 2e gr. (antérieurement connu).

550e Flakzugl. — (Identification nouvelle).

20 7" armée : 1 59 e btn art. à pied. Ce btn serait actuellement composé de la bie 2/15ge, 3/i 18e (3e du 118e btn art. à pied), 3/16 (3e du 16e rgt art. à pied rés.) et de la Kanonen Batterie 20 (15o long). Un déserteur avait signalé le départ vers le 15 août, pour la France, d'éléments du 118° btn art. à pied et du 16e rgt art. à pied rés.

Il semble que les unités d'art, lourde en secteur du Vardar au lac Doïran aient renvoyé en France le personnel d'une partie de leur bies (i/159e, 2/118®, 4/16e rés.) et qu'on ait groupé sous un même commandement les éléments qu'elles laissaient en Macédoine.

La Kanonen Batterie 20 n'était pas connue.

209e rgt camp. (connu antérieurement).

D. - GÉNIE.

Plusieurs cies de pionniers allemands ont quitté la Macédoine depuis la fin de 19 17.

Il semble qu'il en restait 3 le 15 septembre.

XIe armée allemande.

i5 e btn de pionniers, 1 cie (la A" ?). 106 e cie (bavaroise, contact depuis l'offensive).

I" armée bulgare.

101e cie (document août 1918).

Un prisonnier du Feld Rekruten dépôt2 de prisonniers de Vranja confirme que ces 3 cies sont seules restées dans les Balkans.

E. — SPÉCIALISTES : (Voir tableau des forces allemandes sur le front macédonien au 2 5 mai 1917, publié par le 2e bureau3.) Les identifications suivantes ont été faites par contact ou document depuis le 15 septembre. Elles sufifsent à démontrer l'importance et la variété des détachements de spécialistes laissés par les Allemands en soutien des armées bulgares.

1 Note du S. H. — Section antiaérienne.

2 Note du S. H. — Lire : et Feldrekrutendepoh, dépôt de recrues près du front.

3 Note du S. H. — Document trop long pour être publié. �


I. XI" armée allemande.

Korps Brücken Train 81 (dépend de la Strassen Balin Bie i3) déjà connue.

Eisenbahn-Bau Kie 17 2 (déjà connue).

Feldbahn Betriebs Abteilung 36 (déjà connue).

Feldbahn Betriebs Abteilung3 125 (déjà connue).

Les prisonniers signalent en outre la présence des Feldbahn Betriebs Abteilung 1 14 et 11 7 (1" identification en Macédoine).

Wirtschafts Kie4 3ak. Les pris. signalent également la présence des W. K. 322 et 3a3.

II. - îte armée bulgare.

he Scheinwerferzug5 (1" identification).

Schallmesstruppe 7 6 (déjà connu).

- 53 Lichtmesstruppe 1677 (ire identification).

Art. Lichtmesstruppe 22 Geb. Funken Abt.8 7 Feldlazaret 3579 (déjà connu).

Feldwetterwarte 126 l0 ) 1" re îdentincation..1 frontwetterwarte. Ica IOn.

F. — TROUPES D'ÉTAPES.

Bataillons d'infanterie de Landsturm. 2 o btns inf. Ldstrm. allemands ont été identifiés ou signalés en Serbie; la plupart de ces identifications (îd) sont antérieures à 1918.

G. — Dépôts.

A Vranja. — Feldrekrutendepot comprenant : 1 cie de chasseurs; 1 cie de mitrailleuses; 1 cie du genie; 1 cie d'infanterie, qui ne comprenait plus que quelques hommes depuis que les dernières unités d'infanterie avaient quitté ce front au printemps 1918.

A Nich. — Feldrekrutendepot pour les formations d'artillerie.

A Alexinats (N. de Nich). — Feldrekrutendepot spécial pour les détachements de mitrailleuses de montagne. *

1 Note du S. H. — Lire : «Korps Bruckentrain n° 8», équipage de pont de C. A. n° 8.

2 Note du S. H. — Compagnie de construction de voie ferrée.

3 Note du S. H. — Détachement chargé de l'exploitation des chemins de fer.

4 Note du S. H. — Compagnies d'exploitation économique.

8 Note du S. H. — 4" section des projecteurs.

6 Note du S. H. — 7* section de repérage au son.

7 Note du S. H. - 167' section de repérage aux lueurs.

8 Note du S. H. — 7' détachement de T. S. F. de montagne.

9 Note du S. H. — 357* hôpital de campagne.

10 Note du S. H. — Poste météorologique de campagne, ou du front à la ligne suivante.


III. FORCES TURQUES EN EUROPE.

Elles se composent des 49e (153e, 154e, 155°) et 55e divisions (168e, 170e, 171e).

De plus, on annonce la formation de 2 nouvelles divisions : 60e (1.. 1 1 ) 1 et 61e (190 e - ? — ?). Ces 2 divisions ne seraient pas encore à effectifs complets.

Le 177e rgt (non endivisionné), qui a quitté en mai 1918 la région du lac Pres pa, n'a pas été identifié depuis. La 15e division (38e, 45°, 56e), qui était en août 1918 en Dobroudja, est probablement disponible.

P. 0. Le chef d'état-major, CHARPY.

Annexe n° 1314.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 3 octobre 101U8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUBUU.

N° 5320/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général commandant l'A. F. 0. 2 I. — Des renseignements précis montrent que des unités allemandes arrivent en Serbie, avec l'intention de couvrir l'important nœud de voies ferrées de Nich.

II. — Ces renseignements sont d'ailleurs confirmés par la prise de contact, le a octobre, de la Ire armée serbe avec des éléments allemands et probablement autrichiens, disposant d'A. L., sur la ligne cote 1011, Novoselo3 (25 kilomètres N. de Kumanovo ).

III. - Afin d'assurer la protection de la gauche de la Ire armée serbe et la couverture de la région d'Uskub, le groupement Patey enverra le plus tôt possible à Kacanik, un détachement mixte (infanterie, artillerie, cavalerie) qui tiendra les débouchés de Kacanik vers Gilan, vers Pristina et vers Frizrend.

Des unités de la 3 e D. I. H. pourront entrer dans la composition de ce détachement, si cette division est déjà arrivée à hauteur d'Uskub4-5.

P. 0. Le chef d'état-major,

1 Note du S. H. — Les numéros des R. I. de la D. T. sont inenmulptq-

2 Note du S. H. — Voir rartp n° i S -u -. -- -- -. -. ---- -----r-----

3 Note du S." H- — Nnvnsfiln pst à a lril rvm^trpa nnr^cf rlo IVorrnvtaA

4 Note du S. H. — Les prescriptions ci-dessus sont reproduites, sous une forme un peu différente, dans l'instruction 5334/3, S IV, alinéa a', annexe i33i.

6 Note du S. H. — Voir aux annexes i323 et i338 les ordres du commandant de l'A. F. 0.


Annexe n° 1315.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTBE.

Télégramme parvenu au ministère le h octobre 1918. k Lieu d'origine : Salonique.

Date du dépôt : 3 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre, Pari s.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Textel: Ire armée serbe a repris ce matin contact, à 25 kilomètres environ au nord de Kumanovo, avec des forces austro-allemandes tenant avec artillerie lourde, à cheval sur vallée Moravica, la ligne : cote 1011, Gospodince, Crnodica, Lukarca, cote 970 (Rujan) 2.

Rien autre à signaler.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 4 octobre 1918, n° 106/B. S., remis au 38 bureau.

- Annexe n° 1316.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. 'A.. le 3 octobre 191 8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3a BUREAU.

N" 5327/3.

Ordre particulier1.

I. — La" 122e division et le groupe de 155 C. S. Humblot qui3,.rattaché à la 12 2* division à partir du 4 octobre, feront mouvement dans la direction de Sérès à partir du k octobre.

II. — Le mouvement s'exécutera en deux échelons, à un jour de marche. Le 1er échelon, formant l'avant-garde, comprendra : l'escadron divisionnaire, 1 régiment d'infanterie, un groupe d'artillerie, 1 compagnie du génie.

Au 2 e échelon, le reste de la division.

1 Note du S. H. - Voir carte i5.

! Note du S. H. — Gospodince et Lukartsa, non portés sur la carte, sont, l'un à 1.5 oo mètres sud-est de la cote 1011, l'autre à 800 mètres à l'est de la cote 970. - .-

3 Note du S. H. — Lire : « .Humbl«t, rattaché. n.


III. - Les étapes seront réglées par le général commandant la i aa* division, d'après 111. - Les étapes seront régi, les zones de stationnement indiquées ci-après pour la tête de la division, et en tenant compte des facilités de ravitaillement en eau.

A octobre. — Région du kilomètre 56 au klm. 59, 5 octobre. — Région sud et est d'Orljak, 6 octobre. — Région Kavakli, Sérès.

Des ordres ultérieurs régleront les mouvements à partir du 7 octobre1.

IV. — Ravitaillement : le A à Guvesne, le 5 et le 6 au klm. 70.

P. 0. Le chef d'état-major, Destinataires : 122e division, artillerie C. A. A.

Copies : Armée hellénique, he bureau.

Annexe n° 1317.

SECTION SERBE du 3* mut m C. A. A.

A M. le général commandant en chef les armées alliées en Orient.

Compte rendu du G. Q. G. serbe, téléphonique du 3 octobre, 21 heures 3o2.

et Dans les combats d'aujourd'hui nous avons identifié sur la ligne Karadag (101 i), Rujen (970) à cheval sur la route Koumanovo, Vranjé par prisonniers (1 médecin et 6 soldats du 91e rgt austro-hongrois,' à 1011) toute la 98 D. I. austro-hongroise (régiments 91e, 3o', 80e et 118) qui est arrivée dans la région de Vranié il y a 3 jours, venant du front de la Piave." Cdt MARINKOVITCH.

1 Note du S. H. — Voir annexes 134g et i38*i.

-

2 Note Au S. H. — Voir carte n° i5.


Annexe n° 1318.

GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DE L'ARMÉE SERBE.

N" 29914.

« Le voïvode Michitch, chef d'état-major général de l'armée serbe, à M. le général Franchet d'Esperey, commandant en chef les armées alliées en Orient.

SITUATION LE 19 SEPTEMBRE/2 OCTOBRE ET NUIT DU 9 AU 3 OCTOBRE 1918, N. s1.

Il" armée. — La division de cavalerie est en marche vers Kocana.

Les autres divisions de l'armée ont entrepris des mouvements conformément aux ordres reçus.

L'ennemi s'est retiré sur la ligne frontière Tzrni Kamen, Ravni Trap, occupant seulement avec des sentinelles les postes frontières.

I e armée. — Au cours de la nuit passée et aujourd'hui, jusqu'à 14 heures, ont été désarmés près de Mladi Nagoritchan2 et reconduits à Kriva Palanka, les 2 e et 4" D. I.

bulgares, c'est-à-dire : les 16e, 55e, 28E, htr, 7E, 82E, 30e, 21e, 3i", 43e, 73e, à']0, 48°, a 4 e et 10e rgts d'infanterie, 4 btns de sa peurs et le 5e rgt d'artillerie. Les armes sont déposées dans les maisons du village Mladi Nagoritchan. Les canons sont parqués dans le village. 80 canons ont été reçus dont 60 de campagne, à obusiers de i5o, 6 canons de montagne, et 12 pièces de 105. La majorité de ces canons sont serbes que les Bulgares avaient capturés jadis. Une certaine quantité d'animaux de bât a été cédée aux Bulgares pour les bagages et le transport des blessés et malades.

Le général bulgare Nikolof n'était pas en état de maintenir l'ordre parmi ses troupes.

Le désordre était augmenté par le désir des soldats bulgares de se débarrasser au plus vite de leurs armes et de rentrer à la maison. Le lieutenant général Kisselef a donné sa parole d'honneur par écrit qu'aucun des rgts sus-mentionnés ne se trouvait le 17/30 courant à l'ouest du méridien de Skoplié3.

Selon un communiqué de 11 h. du village de Tchoukarka, un train blindé ennemi se trouve à la station de Prechovo. L'ennemi a incendié la station et détruit les bâtisses au moyen de mines. Lorsque nos troupes ouvrirent le feu, l'ennemi s'embarqua dans le train et s'éloigna. A 11 h. 3o, l'ennemi ouvrit un feu nourri de mitrailleuses contre le village Younitza. En même temps il détruisit le pont du chemin de fer près du village Jouyntze4, et ouvrit un feu contre nos détachements qui voulaient l'empêcher. Selon

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

a Note du S. H. — Mlado Naeontchino sur la carte.

3 Note du S. H. — Lire : cr qu'aucun des régiments sus-mentionnés ne se trouvait le 17/30.».

4 Note du S. H. — Hameau près de la voie ferrée, au nord-ouest de Younitsa.


es dires des habitants une division autrichienne se trouverait dans la région Nessavtze1, Bouyanovtze dont les détachements occupent Novoselo 2, Samolitza, Tzrnotinitze Gora S cote 1011. Des détachements séparés de soldats allemands se retirent par chemin de

fer à Bouyanovatze. Un bataillon se trouve en mouvement dans la direction du village Raintze, cote à l'O. de Samolitza, Barovatz. Trois batteries ennemies (de montagne de campagne et lourde) ont ouvert un bref feu contre les villages Bihatch, Bratosseltze, Doni Boukourevtze, Granatina4. A 18 heures l'ennemi a fait le repérage au moyen de l'art. lourde du terrain sur la ligne : Moutnik-Boutchtranie5, Rahovitza. L'ennemi a cessé d'incendier et de détruire les stations de chemin de fer. La dernière station incendiée a été celle de Doni Boucourevtze. Une de nos colonnes est entrée à 17 h. 3o à Prechovo, reçue avec enthousiasme par les habitants. Une assez considérable quantité de butin a été prise à Prechovo.

Déclarations des prisonniers. Prisonnier du ail* détachement de mitrailleurs allemands capturé le 1 a/a 5 courant, sur le front de la div. Danube. Son détachement faisait partie du 78 rgt bulgare. Sur le front de Macédoine, il y avait en tout ho détachements de mitrailleurs allemands n°' 210 à a5o. Un grand nombre de ces détachements est parti pour le front occidental. Il sait que sur ce front se trouvent les détachements 210, 911, 212, 2 14, ai6, 220 et 229; de même que les btns allemands 12e actif, 12e et 13e de réserve. A Alexinatz se trouve le dépôt des recrues du 128 btn de chasseurs.

Prisonnier cavalier de l'escadron de la 2 e division capturé par la division de Morava le 15/26 courant.

Le 14/2 7 courant sont arrivés comme renfort pour la 28 division, 5 escadrons (2 du 3", 1 du 2* et 2 du 6" rgts de cavalerie) avec 3 détachements de mitrailleuses montées et une batterie montée allemande qui a pris part à l'action le 1 5/q 8 courant. Cette batterie est arrivée de Koumanovo. Le désordre règne parmi les unités. Les soldats marchent selon leur bonne volonté, ils ne veulent plus se battre et rentrent à la maison.

Le 20 septembre/3 octobre 1918, Salonique.

P. 0. Le chef d'élal-tnajor général, Colonel PECHITCH.

1 Note du S. H. — Nasaltsa sur la carte.

2 Note du S. H. — A mi-distance entre Rouyan et Samolyitsé.

5 Note du S. H. — Collines au nord-ouest de Tzernotintse. Tzernoditsa sur la carte.

4 Note du S. II. — Bilyatch et Bratoseltsi sont deux villages à 5 kilomètres environ à l'est de Dolni Boukovtsé (ou Dogni Boukourevtze); Granatina ne figure pas sur les cartes dont dispose le S. II.

Note du S. H. — Boustrana Mouslim sur la carte.


Annexe n° 1319.

De Prilep, le 3 octobre 1918, 8 h. 5o.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° â 027/3. COMPTE RENDU DE 9 HEURESl.

2e groupement de D. L, C. E. /., 11" D. 1. C. — La 76E D. I. continue sa marche de Vélès vers Uskub.

La 3e D. I. H. atteint la région d'Uskub, après avoir reçu des coups de feu de détachements bulgares ignorant la convention et exécutant l'ordre de retraite en combattant.

La XIe armée allemande a accepté la capitulation.

57" D. 1. — Le détachement Babanisky2 est en marche vers Dibra et a traversé hier soir Bezevo. Les habitants de la vallée du Drin signalent que les Bulgares, ayant évacué Dibra, se replient vers Gostivar.

Le détachement d'Ochrida a bivouaqué le 2 au soir aux abords de Struga. Il marche vers Dibra.

Le 3728 R. I. pousse des éléments vers Piskas. La 578 D. I. a occupé la région du confluent du Skumbi et de3 Langaica.

L'ennemi occupe les hauteurs ouest de Piskas.

Dans le secteur du Gora Top, quelques coups de fusil ont été tirés sur nos patrouilles.

L'ennemi a envoyé quelques obus sur Bulcar et Metsa.

Albanie. Les Italiens ont occupé la ligne Dobroniku, Karbadzeo4 (sud.de Bérat), Vodica. L'ennemi continue son repli. Bérat serait évacué. Des incendies partout, notamment à Kuci, Luisla 5.

Arrivée 10 h. 37.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

2 Note du S. H. - Lire : c Le détachement Babounskv. ».

à Note du S. H. — Lire ; «et de la LangaicaB lLanRaltsa).

4 Note du S. H. — Lin : crCorbadziias" (Tchorbadiivas).

1 Note du S. H. — Lire : «Ljusna» (Liouchna).


Annexe n° 1320.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 3 octobre iqi8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3 * BUREAU.

Télégramme.

Général Hmrys à général Ferrero1.

Réponse à 4516/S. I.2 10 J'ai prescrit au général cdt 3e groupement de porter immédiatement 57e division dans direction El Bassan aussi loin que le permettront ses moyens de ravitaillement, dont je fais étudier développement.

90 Dès que ceux-ci seront suffisants, à moins que vous ne m'ayez devancé, marche sur El Bassan et Tirana sera reprise aussi rapidement que possible, afin couper communications 198 corps et l'encercler entre vos troupes et les miennes pour amener sa reddition.

3° Un détachement serbe sera demain à Dibra pour se porter de Dibra sur Tirana, pour chercher à soulever "le pays sur les derrières de l'armée autrichienne et couper ses communications 3.

Dans les circonstances actuelles, impossible limiter mon action à Hadji-Bekjar ainsi qu'il avait été décidé pour répondre à votre désir et lorsqu'il suffisait de couvrir vers l'ouest la marche envisagée de mes troupes vers le nord.

Il s'agit aujourd'hui de détruire coûte que coûte 19e G. A. autrichien qui constituerait menace pour les armées alliées qui progressent chaque jour à grands pas en Serbie.

Ces nécessités militaires priment tout et je suis certain que vous comprenez combien elles sont impérieuses4.

Sentiments affectueux.

Le général HENRYS, P. 0. Le chef d'état-major,

1 Note du S. H. — Voir carte n° 5g.

1 Note du S. H. — Lire : (t 4 5 9 16 ïS. ; annexe 12 9 9.

1 - - » » - - - - -

- Note du S. H. — Le général Henrys avait, le 2 octobre, donné au commandant du 3' G. D. I.

des instructions verbales concernant la marche du détachement serbe ; voir annexe 1312, S a °.

4 Note du S. H. — Ce dernier alinéa est conforme au télégramme 5316/3 du commandant des A. A. ;

voir annexe 129 7.


Annexe n° 1321.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 3 octobre 1918.

D'ORIENT. ÉTAT-MAJOB.

3. 8UBUU.

Message.

Général cdt A. F. 0. à général cdt 3e G. D. 1. 1 I. Général Ferrero a télégraphié le 1 octobre qu'il avait pris dispositions pour pousser sa droite, le a matin, sur Cafa Darz2. Le a octobre, il télégraphie que 36e division entière est poussée ligne Bérat, Cafa, Darz et pourra être portée El Bassan le 6 courant. Il demande coopération troupes rfançaises3.

II. — Poussez dès maintenant 578 division dans direction El Bassan aussi loin que possible.

III. — J'ai informé général Ferrero de mon intention pousser ensuite sur Tirana et Durazzo à moins qu'il ne me devance, la zone des opérations militaires ne pouvant actuellement être limitée sous aucun prétexte4.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15. Ce message avait été précédé d'un autre (n° 4o3i/3) que l'on trouvera intégralement reproduit en tête du message 5 a 3/3 Op. du 3 octobre du commandant du 3* G. D. I., annexe i3a8.

2 Note du S. H. — Voir annexe 12 85.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1299.

4 Note du S. H. — Voir annexe n° i3ao.


Annexe n° 1322.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 3 octobre t 9 t 8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* Mmxiu.

N° 4041/3.

Message téléphoné.

Général cdt A. F. 0. à général cdt la 1 Ie D. I. C. 1 I. — XIe armée allemande ayant capitulé, il est indispensable que 110 D. I. G. continue à tenir défilé Kicevo afin d'en surveiller débouchés pendant opérations reddition.

II. - 11° D. I. C. se gardera face à l'Albanie par un détachement.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Copies : chefs ier, 2 e, 4 e bureaux.

Annexe n° 1323.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 3 octobre 10y18.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3 BUREAU»

N- 4048/3.

Message transmis par avion.

Général cdt A. F. 0. à général cdt 2e G. D. I. 1 I. — Général cdt en chef télégraphie 2 renseignements précis signalant arrivée troupes allemandes ou autrichiennes dans région Nich 3, vous prie faire constituer par groupement Patey détachement mixte infanterie, cavalerie, artillerie, qui se dirigera le plus tôt possible vers Kacanik pour tenir le débouché de Kacanik vers Gilan, Prichtina, Prizrend.

1 Note du S. H. — Voir carte n° i5.

2 Note du S. H. — Il semble qu'il faille lire : et général commandant en chef télégraphie : et Renseignements précis. Voir annexe 1314.

3 Note du S. H. — Voir les comptes rend us serbes, annexes 13 18 ( dernières lignes) et 13 1 7


II. — En conséquence renforcez régiment que vous avez à Kacanik; donnez-lui mission conforme prescriptions général cdt en chef. Il reste entendu vous détacherez un bataillon à Gilan pour liaison avec IIe armée serbe1.

P. 0. Le chef d'êlat-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Copies : général cdt 3 e G. D. I.

Annexe n° 1324.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 3 octobre iqvi8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* IUBUU.

N" 4050/3.

Le général Henrys, commandant V armée française d'Orient, à MMe général commandant en chef les armées alliées2.

J'ai l'honneur de vous adresser le projet d'opérations en Albanie que vous m'avez demandé par lettre n° 5277/3 du 3o septembre3, en me prescrivant de marcher en trois colonnes : i° par la route de Lin à El Basan; 2° par la route de Dibra à Tirana et Durazzo; 30 par la route de Prizren vers Scutari et St Jean de Médua ; de façon à couper les communications du 19e corps autrichien pour lui interdire la retraite vers le nord et amener, soit sa reddition, soit au minimum son investissement dans Durazzo.

L'ennemi a en Albanie 44 bataillons au maximum et une division de cavalerie à à régiments de A escadrons. Ses bataillons sont en général à effectifs faibles : le moral des troupes n'est pas très élevé; l'état sanitaire serait mauvais.

Afin d'obtenir l'effet de surprise indispensable pour le succès et en vue de réduire au minimum les forces alliées consacrées à cette opération, les trois colonnes devront être

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1341, la réponse du général Patey; le commandant de l'A. F. 0.

allait faire anvre cette note 4048/3 de l'ordre particulier d'opérations 1151, annexe i338.

2 Note du S. H. — Voir carte i5.

3 Note du S. IL - Voit annexe ia55.


mises en marche le plus rapidement possible et il aurait été désirable de les faire agir simultanément.

Mais, en raison des événements actuels sur le front du 16 e corps italien où le général Ferrero annonce le repli de l'ennemi, j'ai ordonné : a. De pousser la marche de la 576 D. I. sur El Basan aussi loin que le permettent les moyens actuels de ravitaillement que je fais renforcer1.

Des éléments légers la précéderont; 2 5 volontaires du tabor d'Essad Pacha ont déjà traversé les lignes pour agir sur les populations. J'essaie de faire augmenter ce nombre par l'ascendant personnel du capitaine Halid 2, de mon état-major, sur les hommes du tabor.

b. Au détachement serbe de Dibra d'opérer immédiatement en direction de Tirana sur les derrières de l'armée autrichienne et de soulever le pays contre les Autrichiens3.

Je hâte dès maintenant la préparation de la colonne de Scutari, en vue de la faire agir dans les conditions que je vous expose plus loin; je me réserve, si cela m'est possible, de la faire devancer par des éléments légers.

Constitution et objectifs des colonnes.

La colonne d'El Basan et la colonne de Dibra seront dirigées en principe parie général cdt le 3e groupement de D. I. - , a. Colonne d'El Basan.

Composition : La 57e D. 1., renforcée par les troupes indigènes françaises et albanaises présentement à l'ouest du lac d'Okrida.

Mission. — 1° Pousser dès à présent le plus loin possible sur la route de Lin à El Basan, pour procurer une bonne base de départ en vue de la marche sur El Basan et Durazzo.

20 Dès que l'ordre en sera donné, occuper El Basan et se couvrir face à Bérat et face à l'ouest.

3° Diriger après cette occupation une colonne sur Tirana et Durazzo, pour couper la route au 19e corps autrichien et capturer tout ce - qui sera possible des forces ennemies.

40 Si l'ennemi s'est retiré à Durazzo, l'y investir.

b. Colonne de Tirana.

Elle comprendra le détachement d'Okrida et le détachement Babounsky. Aucune troupe française ne lui sera adjointe, par suite des difficultés de ravitaillement.

Mission. — 10 Se porter sur Tirana et lier son action à la colonne de la 57e D. I. agissant d'El Basan vers Durazzo. - - - -: 20 Au cas où l'ennemi aurait réussi à entrer à Durazzo, couper les communications de la place avec le nord afin d'aider à l'investissement.

1 Note du S. H. - Voir annexe 1391".

s Note du S. H. — De la Légion étrangère, officier dans l'armée turque ayant 1900, Note du S. H. — Ordre verbal donné au commandant du 3e G. D. I.; voir annexe 13 i2, S a°.


30 Dès que la colonne d'El Basan aura pu investir Durazzo, si cet investissement est nécessaire, se porter rapidement sur St Jean de Médua pour concourir à l'action de la colonne de Scutari et St Jean de Médua.

40 Soulever le pays contre les Autrichiens.

Les moyens de l'A. F. 0. ne permettent pas le ravitaillement de cette colonne parla route de Dibra à Tirana, qui traverse une région de hautes montagnes.

Le ravitaillement sera assuré par l'armée jusqu'à Dibra. Au delà le détachement vivra sur le pays.

c. Colonne de Scutari.

Elle comprendra : - 1 a. 1 régiment de cavalerie française (4e chasseurs d'Afrique à 3 escadrons); b. i détachement serbe (1 régiment d'infanterie, une ou deux batteries, quelques cavaliers) ; c. i régiment hellénique (2 e evzones), i groupe de 65 hellénique à a batteries ; d. le 58e B. C. P., i groupe de 65 à a batteries de l'A. F. 0.; e. i poste radio, i détachement télégraphique; i C. V. A. D., une ambulance alpine et 1/2 G. B. D.

Cette colonne se concentrera dès que possible à Kukus. Elle marchera ensuite sur Scutari et St Jean de Médua.

Mission. — 10 Couper les communications entre l'Albanie àu 1 nord et le Monténégro.

Couvrir la région de Scutari, St Jean de Médua, vers Virpazar, Pplgorica2 et la haute vallée de la Valdona3.

30 S'emparer des ressources de la région de Scutari et en particulier de la flottille.

Elle pourra vraisemblablement atteindre Scutari en cinq jours depuis Kukus : la cavalerie en trois ou quatre jours.

Le ravitaillement de ces différentes colonnes jusqu'à leurs objectifs est possible sous réserve que des convois de petits chevaux à réquisitionner soient organisés.

1 Note du S. H. — Lire : «l'Albanie du nord».

2 Note du S. H. — Lire : «Podgoritsa».

Il Note du S. H. — Dénomination non retrouvée sur les cartes dont dispose le S. H. ; les trois chemins qui convergent sur Podgoritsa viennent, l'un d'Andrievitsa, par la Tara, la Mala Rieka et la Moratcha, e second de Nikchitch par la leta, le troisième de Tsétinié à travers un plateau.


Le ravitaillement de la colonne de Scutari est assuré : 1° Jusque dans la région de Kukus, par convoi d'arabas de l'A. F. O., portant les journées de vivres nécessaires pour atteindre ce point au départ d'Uskub.

20 Au-delà de Kukus, par un convoi muletier prélevé sur les ressources de l'A. F. 0.

et sur des ressources à trouver dans le pays. Cette colonne emportera 8 à 9 jours de vivres (9 ou 3 sur l'homme, 2 au T. R., à au convoi).

Dès que les colonnes seront arrivées près de la mer, le ravitaillement sera matériellement impossible à assurer par les moyens de l'A. F. 0. Il pourra vraisemblablement être assuré, pendant quelques jours et en partie, sur le pays pour ce qui concerne la nourriture des hommes et des animaux. Le ravitaillement en munitions et en matériel ne pourra se faire que par mer à Durazzo et à S* Jean de Médua. Cette condition est indispensable et je vous demande de vouloir bien dès maintenant faire préparer toutes les mesures nécessaires, d'accord avec la Marine, pour que vivres, munitions et matériel puissent être livrés à Durazzo et à St Jean de Médua.

Je crois devoir signaler que la rivière de la Boyana est navigable pendant l'automne sur la plus grande partie de son parcours et qu'elle offrirait peut-être une voie de ravitaillement, si la marine peut débarquer à l'embouchure.

Il m'est possible sur les ressources de l'A. F. 0. de constituer un E. M.pour la colonne de Scutari.

Je vous demande de me faire savoir le plus tôt possible, au besoin par télégramme, si le commandement doit en être confié à un officier français, ce qui serait à mon avis la meilleure solution, et de me faire connaître vos intentions à ce sujet 1.

J'ai en vue plusieurs officiers susceptibles d'exercer le commandement de cette colonne.

HENRYS.

C. A. A. Arrivée le 4 octobre 1918, i5 h., n° h357, remise au 3e bureau.

1 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe i33a; en raison des difficultés du ravitaillement, le commandant des A. A. devait renoncer à l'organisation de la colonne de Scutari; voir annexe 1541.


Annexe n° 1325.

ARMÉE D'ORIENT. Q. G., le 3 octobre 1918.

1" GBOUPEWENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

31 BUREAU.

ri. 6269/3.

Ordre particulier n° 38 pour le général cdt la D. I. Archipel, le colonel cdt la 4e D. I. H.

(carte au 1/100.000e)l.

I. — Après entente avec la II" armée serbe, la 4 e D. I. H. relèvera pendant les journées des 5 et 6 octobre 2 les éléments de la II" armée serbe qui bordent la frontière bulgare au nord de Tsarevo Selo et au sud de la crête Rouyen, Tsar Vrh. qui continuera à être occupée par des éléments de la lIe armée serbe.

II. — En conséquence, la 4 e D. I. H. se portera dans la journée du à dans la région ouest de Tsarevo Selo par la rive sud de la Bregalnitsa. (A-titre de renseignement les unités de la D. I. du Timok suivront la même route en sens inverse. Prendre toutes précautions, distances entre les unités, discipline de marche, pour éviter encombrement et embôuteillage.) • Elle devra être rassemblée le 4 soir dans la zone3 : Tsarevo Selo : 1 régiment; Bigla : artillerie; Touriya : 1 régiment; Karadja : 1 régiment.

Le Q. G. s'installera le 4 à partir de 15 heures à Tsarevo Selo où se trouve le Q. G.

de la D. I. Yougo-Slave.

Il y restera jusqu'à nouvel ordre.

III. — La relève des éléments de la D. I. yougo-slave se fera dans les journées du 5 et 6, par entente entre le colonel cdt la 4e D. I. H. et le colonel cdt la D. I. yougo-slave.

1 Note du S. H. — Voir carte n° i5, pour les emplacements de départ de la 4e D. 1 .H., se reporter à l'annexe 1288 et à la carte n° 14.

2 Note du S. H. — Bigla et Touriya s'échelonnent de l'est à l'ouest entre Tsarévo Sélo et Karadja.

3 Note du S. H. — D'après l'historique sommaire des unités helléniques, la 4. D. I. H., arrivée 5 octobre à Tsarevo Selo, procéda le même jour à la relève des divisions yougo-slave et Choumadia sur le front Malin, Baltachnitsa, long d'environ 40 kilomètres.


La relève des éléments de la D. I. Choumadia dans la région de Siva Kobila se fera par entente entre le colonel cdt la 4e D. I. H. et un représentant du colonel cdt la D. I.

Choumadia, qui se rendra à Tsarevo Selo le 5 dans la matinée.

IV. — La D. I. Archipel1 se portera dans la matinée du 6 septembre dans la zone Osoynista2, Yakimova (Q. G. à partir de 9 heures), Gradets, Leskaya (aucun élément sur la rive nord de la Bregalnitsa pour éviter encombrement).

Le 7, elle se portera dans la région Kotchana (1 régiment et artillerie), Vitocha (1 rgt) Orizari 3 (1 rgt).

Le Q. G. de la D. I. Archipel fonctionnera à Kotchana à partir du 7 à 9 heures.

Il reste bien entendu que le régiment de Pehtchevo attendra d'être relevé par des éléments britanniques pour commencer son mouvement.

V. — Ravitaillement. — Assuré dans les conditions fixées par l'ordre n° 4653/4 du 3 octobre 19 18 I.L.

VI. — Echange du courrier.

Le courrier destiné à la 4e D. I. H. sera transporté le 4 matin par le poste de relai de Koutchintse (voir ordre particulier n° 345); à partir du 5 matin de Istip à Tsarevo Selo par motocyclette du groupement.

Départ du courrier normal le matin à 6 h. 3o d'Istip.

Le courrier destiné à la D. I. Archipel lui sera transmis, le 4 et le 5, àSmiliantsi par le poste de correspondance de Podarech, qui restera en place jusqu'au 6 matin, par motocyclette du groupement, le 6 à Yakimova, et à partir du 7 à Kotchana 6.

Le général d'Anselme, commandant le 1" groupement de D. I., Signé : d'ANSELME.

P. A. Pour le chef d'état-major,

Destinataires : 16e corps britannique, IIe A. serbe, cdt du Q. G. du ior G. D. I., 1er, 28 et 4e bureaux, chef du service télégraphique, G. A. A. (à titre de compte rendu).

G. A. A. Arrivée le 5 octobre 1918, 17 h. 3o, n° 4317, remise au 3" bureau.

1 Note du S. H. — Pour les emplacements de départ de la D. I. Archipel, voir l'annexe 1287 et la carte n° ii

2 Note du S. II. — Lire : « Osoynitsa", à 1 kilomètre environ nord-ouest de Yakimova.

3 Note du S. H. — A i.5oo mètres sud-ouest de Vitocha.

4 Note du S. H. — Relatif unicruement à des auestions administratives, non nublié.

5 Note du S. H. — Cet ordre prescrivait l'établissement pour le 3 octobre et la matinée du 4 d'un poste de liaison établi à Koutchintsé (20 kilomètres est d'lchtiD) car la 4. D. L H.-

A 6 Note du S. H. — A peine la relève des éléments de la IIe armée serbe par la h* D. I. H. allait-elle être terminée que le commandant des A. A. 0. prescrivait la mise en marche de cette D. I. H. sur Koumanovo (annexe 13 8 6) ; Archipel relèverait ses avant-postes à la frontière bulgare.


Annexe n° 1326.

A. F. o. Q. G., le 3 octobre 1918, 9 heures.

2° GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUREAU.

N* 2634/3.

Ordre particulier d'opératwns no 55l.

I. — Le général commandant la 2 2e bde I. G.2 poussera sur Kacanik un des régiments de sa brigade et sur Kalkandelen le 58e B. G. P.

Ces mouvements commenceront aujourd'hui 3 octobre et devront être terminés le plus tôt possible, dans la journée de demain.

II. — Mission. — Tenir les nœuds de communications au nord de Kacanik et de la région de Kalkandelen.

S'éclairer le plus loin possible et mettre la main sur tous approvisionnements, dépôts de matériel, etc., dont on garantira la conservation, particulièrement le matériel des chemins de fer.

III. — Le colonel commandant le régiment désigné pour marcher sur Kacanik S se présentera de suite au général commandant le 20 G. D. I., ainsi que le commandant du bataillon de chasseurs4.

IV. — L'escadron du 4e chasseurs d'Afrique, détaché le a octobre sur Kacanik, sera aux ordres du colonel cdt le régiment d'infanterie de Kacanik.

Le commandant du 58* B. C. P. disposera d'un 1/2 escadron du à" chasseurs d'Afrique Le général Patey, commandant le 2. groupement de divisions, Signé : PATEY.

Le sous-chef d'état-major, NOËL.

Destinataires : MM. le général Tranié — pour exécution (à exemplaires), service télégraphique, h e bureau, A. F. 0. à titre de compte rendu.

A. F. 0. Arrivé le 4 octobre 1918, n° 19, transmis au 3e bureau.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15. Ordre donné à la réception de l'ordre particulier 1147 de l'A. F. 0., annexe i3o4.

3 Note du S. H. — Le eénéral Tranié.

Il Note du S. H. — Le général Patey devait lui donner l'ordre de pousser un bataillon à Guilané.

4 Note du S. H. — Le Li g. R. I. C. devait bivouaquer le 3 au soir près d'Ormian, le 58* B. C. P.

à quelques kilomètres de la sortie ouest d'Uskub.

u 6 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1337, la situation du détachement Tranié.


Annexe n° 1327.

28 GROUPEMENT DE D. I. 3 octobre 1918, 15 h. 15.

N° 2641/3.

Situation le 3 après-midi1'2.

1 escadron du âe chasseurs d'Afrique à Kacanik 3.

8e D. I. H. arrivée à Uskub.

âa" colonial + 39e B. T. S. + 1 batterie de 65 : en route sur Kacanik, pousseront un bataillon à Gilan.

58e B. C. P. + 1/2 escadron 4e chasseurs d'Afrique: en route sur Kalkandelen.

Général Tranié avec kk* colonial + 20° B. T. S. + 1 groupe de 75 + 1 batterie de 65+i escadron 1/2 du 48 chasseurs d'Afrique : Uskub4.

Se sont rendus la nuit dernière et sont concentrés à l'est d'Uskub : les 1", 68 et 2 58 R. I. B. + 48 + 6e -f 16e d'artillerie, au total : 21 7 officiers; 9.780 hommes; 2.357 animaux; 358 voitures; 35 canons;

80 mitrailleuses; 7 minenwerfer.

76e D. I. étagée de Kaplan à Vélès.

Signé : PATEY.

A. F. 0. Entrée le 4 octobre 1918, n° 3536, remise au 3e bureau.

1 Note du S. H. — Ce compte rendu est écrit au crayon sur une feuille de papier quadrillé en rouge.

2 Note du S. H. — Voir carte n° i5. ¿ u

3 Note du S. H. — C'est par erreur que cet escadron est indiqué comme ayant atteint Katchanik.

Parti d'Uskub le a octobre à 17 heures, il s'était heurté vers Eleshan à des éléments ennemis que le 42. R. I. C. allait attaquer et capturer le 4. Coopérant à cette attaque, l'escadron surprit à 17 heures des détachements ennemis dans la gare de Katchanik.

Il Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1826, l'ordre que venait de recevoir le général Tranié.


Annexe n° 1328.

3' GROUPEMENT Q. G., le 3 octobre 1918.

DE DIVISIONS.

N* 523/3 Op.

Confirmation de message téléphoné.

État-major de Lobit à état-major Génin.

A. F. 0. téléphone ce qui suit1 : « 1° Général Ferrero fait connaître que 36e D. I. italienne a atteint ligne Dobreni2, Corbadzijas et les abords nord de Vodica. Des incendies sont signalés partout, notamment à Kuci et Ljusna; 2° Dans ces conditions, il faut pousser le plus rapidement et le plus loin possible vers El Basan jusqu'à la limite extrême moyens ravitaillement 57e D. I.

3° Hâtez marche détachement serbe sur Dibra en lui spécifiant bien qu'il doit s'efforcer, en soulevant si possible population, de couper routes en arrière Autrichiens3.

ho J'envoie officier liaison serbe près du cdt du détachement serbe de Dibra." En conséquence : io Efforcez-vous d'entreprendre, dès demain, opération sur El Basan qui devait commencer le 5 au plus tard.

2° En vue d'assurer possibilité premiers ravitaillements, prélevez nombre animaux nécessaires sur la ligne Lesnica, Kruchova; faites-les charger à Lesnica et diriger sur Lin. De mon côté je hâterai envoi de vivres de Ochrida sur Lin.

3° Constituez un détachement d'infanterie (du 360e R. I.), artillerie, aussi fort que vous le permettent possibilités ravitaillement, et dirigez-le par la vallée du Dévoli sur région Paprijali à l'ouest d'El Basan; il opérera en liaison avec Italiens, mais le terrain à parcourir par les Italiens étant très difficile et leur marche pouvant être lente, la préoccupation de conserver la liaison avec eux ne devra pas avoir pour effet de ralentir le mouvement du détachement dont l'exécution rapide importe au succès de l'ensemble de l'opération. Faites-moi connaitre composition de ce détachement4.

1 Note du S. H. - La citation qui suit est une reproduction intégrale du message 4031/3 du 3 octobre du commandant de l'A. F. 0.; voir carte n° 15.

2 Note du S. H. — Lire vraisemblablement : ttDobroniku", à 5 kilomètres sud de Bérat; les noms cités dans la fin de l'alinéa sont orthographiés sur la carte : Tchorbadjivas, Voditsa, Koutchi, Lyouchna.

3 Note du S. H. — Le détachement d'Okrida avait passé la nuit du i" au a à proximité et au nord de la route Line, El Bassan, et bivouaqué le 2 à proximité de Strouga; le détachement Babounski, en avance d'une vingtaine de kilomètres, avait dépassé Bézévo le 2 octobre (3 * G. D. I. Messages téléphonés au commandant de l'A. F. 0., 500/3 Op. et 516/3 Op., 2 octobre 1018).

4 Note du S. H. — Voir la composition du détachement à..l'annexe i344.


4° Notre dispositif de manœuvre devant se substituer au dispositif de secteur, il y a lieu de ramener à l'arrière près des centres de ravitaillement les troupes qui ne doivent pas prendre, dès le début, une part active aux opérations et dont la présence en secteur n'est pas indispensable à la sûreté de notre front (notamment les btns indigènes)!.

5° Appelle votre attention sur prescriptions A. F. 0. concernant détachement Ochrida, Constituez pour ce détachement un convoi de 1 jour de vivres indépendamment de ceux portés par T. R. Assurerai ultérieurement ravitaillement de ce détachement par autos sur route Dibra.

6° Invitez tous commandants détachement à avoir recours à exploitation ressources locales pour grains et fourrages et, en cas de besoin, sans gaspillage, pour toutes denrées et moyens de transport.

Le général commandant le 3' G. D. I., Signé : DE LOBIT.

P. A. Le chef d'état-major, DELTEL.

Destinataires : MM. le général cdt l'A. F. 0. (à titre de C. R.) le sous-intendant du 3e G. D. I., ier bureau.

A. F. 0. Entrée le 4 octobre 1918, n° 1250, transmise au 3e bureau.

Annexe n° 1329.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le Il octobre 191 8.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 4 octobre 1918.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur, Général Franchet d'Espèrey.

Texte2: 3o6, 80e, 916 régiments d'infanterie K. u. K. identifiés par contact 3 octobre.

1011, Ornovica3, Rujan, 20 kilomètres nord Koumanovo. 9e D. I. austro-hongroise

1 Note du S. H. - Comme suite à ce paragraphe, le commandant du 3* G. D. I. supprimait, le 5 octobre, le secteur du Bofnia, ramenait dans la région de Pogradets le 9. B. T. A., vers Gabrova chrétien le bataillon du a 60 * et la batterie encore en secteur, et prenait sous ses ordres directs le territoire de Korytsa (3* G. D. I. Message téléphoné au commandant de l'A. F. 0., 54i/3 Op., 5 octobre 1918).

2 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

S Note du S. II. — Lire : «cote 1011, Crnodica" (Tsernoditsa).


comprend en outre 102e régiment d'infanterie K. u. K.; a quitté VIe armée sur Piave, du 23 au 24 septembre; débarquée à Vranja tout entière, 29 au ier octobre.

1 bataillon du 3oe régiment aura1 été envoyé à Sofia pour protéger légation autrichienne.

Annexe n° 1330.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le à octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉUT-MAJOR GÉNÉRAL.

3' BUBEAU.

N" 6331/3.

Note de service2.

Lorsque la D. I. de Crète aura été regroupée dans la région de Vetrina3, elle passera aux ordres du général commandant l'armée hellénique qui aura ainsi, au point de vue tactique, sous son commandement : 1er C. A.

C A D N i 9 .11 d C. A. D. N. l rgt d'artillerie de campagne : a groupes.

A. L. ! 3 groupes de 6 -pouces; A. L. 2 groupes de 120 L.

Régiment de cavalerie hellénique.

La répartition de ces unités sera faite par le général commandant l'armée hellénique sur les bases suivantes : 2 D. I. échelonnées dans la Macédoine récupérée jusqu'à la frontière grecque ; 3 D. I. dans la région de la Struma, de Neohori à Rupel.

Il n'est pas besoin d'insister à nouveau sur l'urgence extrême que présente l'amélioration des communications dans la vallée de la Struma et dans la zone reconquise. Il est indispensable d'y employer des unités constituées qui, dans cette région, ne peuvent trouver un meilleur emploi actuellement.

En toute première urgence, refaire ou améliorer : la route qui traverse la vallée de Struma4, la route Sérès, Demir-Hissar, Rupel; Sérès, Drama.

P. 0. Le chef d'état-major, Destinataires : armée hellénique, armée britannique.

Copies : 4e bureau, artillerie C. A. A.

1 Note du S. H. - Lire : Ctauraih. Le 18 octobre, on apprenait que le bataillon envoyé à Sofia ppartenait au 102.. R. I., et non au 3o" (C. A. A. B. R. n° 791, ia5i4/a M., 18 octobre 1918).

A 2 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

8 Note du S. H. — Voir annexe 1272.

t. Note du S. H. — Lire : etde la Struma".


m

Annexe n° 1331.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le à octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

BTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

N° 6334/3.

Instruction pour les armées1.

I. — Conformément aux prescriptions antérieures, la 1" armée serbe se porte en ce moment vers la région de Nich, formant l'avant-garde générale des armées alliées2.

Elle arepris le contact, le 3 octobre, avec une D. I. autrichienne, à 2 5 kilomètres environ au nord de Kumanovo, et l'a refoulée après combat3.

Cette prise de contact, ainsi que les renseignements concordants, semblent indiquer que l'ennemi a l'intention de former avec des unités autrichiennes et allemandes un front sud, pour nous retarder dans notre marche vers le Danube et nous empêcher, en tous cas, l'invasion des provinces sud de l'Autriche-Hongrie.

II. — Cette nouvelle situation exige que nous soyons prêts à manœuvrer l'ennemi sur les résistances successives qu'il nous opposera. Il nous faut donc, à bref délai, étendre notre front de marche, et par conséquent, le cas échéant, de combat.

Le premier objectif du groupe d'armées qui opérera sur le front de Serbie sera de mettre la main sur le nœud de communications important de Nich, et de déboucher ensuite sur un large front, entre la Drina et le Danube, dans les régions nord de la Serbie.

Le groupe d'armées comprendra trois armées en ligne : à gauche : armée serbe ; nu centre : armée française (renforcée de D. I. helléniques et de la D. I. italienne) ; à droite : l'armée britannique.

III. — Le passage du dispositif actuel à ce nouveau dispositif sera réalisé progressivement, en tenant compte du rétablissement des communications.

Au cours des mouvements qu'il nécessitera, on ne devra pas perdre de vue que nous devrons constamment être en situation de combattre, non seulement des forces venant du nord, mais aussi des forces^ennemies qui auraient pris pied en Bulgarie et menaceraient notre flanc droit.

1 Note du S. H. — Voir carte n° i5.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1254, S III, alinéa 20.

a Note du S. H. — Voir annexe 1817.


IV. — Les mesures immédiates à prendre sont exposées ci-dessous : 10 Armée serbe. w En ce qui concerne -la I" A. S., sans changement. La IIe A. S. se portera le plus tôt possible vers le nord, de façon à étendre le front de l'A. S. jusqu'au Sandjak de Novibazar à l'ouest1.

Les mouvements de passage des colonnes serbes dans la région d'Uskub seront réglés par l'E. M. général serbe, d'accord avec le groupement de D. I. du général Patey qui fonctionne à Uskub.

A. F. 0.

a. Jusqu'à l'arrivée de la IIe A. S., couvrir la région d'Uskub et le lfanc gauche de la I" armée serbe. A cet effet pousser un détachement mixte vers la région de Pristina.

Avant-gardes de ce détachement vers Prizren, à Mitrovitza et sur la route de Pristina à Nich.

Liaison initiale avec la Ire armée à Gilan2.

Ce détachement pourra avantageusement comprendre une majeure partie de troupes helléniques, solidement étayées par des troupes françaises. Il devra avoir la force d'au moins une D. I.

b. La 17e D. I. C., Q. G. Kliseli (Saint-Nicolas), est rattachée au point de vue tactique à l'A. F. 0. (groupement Patey) à partir du 6 octobre. La porter d'urgence sur la transversale Kumanovo, Kustendil, pour couvrir vers Kustendil le flanc droit du dispositif allié, et rendre disponibles les éléments de la II0 A. S. qui avaient reçu précédemment cette mission3.

Gros de la 17e D. I. G. dans la région de Makrez, Oblavci.

Avant-postes jusqu'à la frontière bulgare.

c. Dès que le rétablissement des communications le permettra, le groupement Patey (3 D. I.) sera porté à la droite de l'armée serbe. A ce moment, les unités disponibles de l'A. F. 0. seront échelonnées dans la région Uskub, Veles (Instructions ultérieures préciseront, certaines de ces unités devant être portées en Bulgarie) 4.

d. Continuer les opérations en Albanie dans les conditions indiquées précédemment5.

30 1er groupement de D. I.

Sans changement jusqu'à nouvel ordre6.

ho Armée britannique.

Commencera, à partir du 6 octobre, son mouvement vers le nord avec 3 divisions.

1 Note du S. H. — La frontière est du sandj ak de Novi Bazar suivait approximativement le tracé Rachka, Prepolats, Rayistovats (sud de Vranié); la limite ouest, visée ici, était à peu près une ligne Prizren, Plevlié.

-- - - _a - - -. -

2 Note du S. H. — Guilane sur la carte. Voir, à 1 annexe 1007, 1 ordre de 1 A. r. U. - -

3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1377, un compte rendu du mouvement de la 17' D. I. G.

4 Note du S. H. — Voir annexe i363.

6 Note du S. H. — Voir annexes ia54 et 1255.

_A - -..

8 Note du S. H. — Voir, à 1 annexe 1086, une modification aux instructions antérieures, en vue d'assurer le regroupement du 2. C. A. H.


Zone de marche comprise entre les îtmeraires : — Strumica, Carevoselo, Kustendil, Pirot et — Pétrie, Dzumaia, Dupnitza, Radomir, Lom Palanka (Sofia et environs exclus jusqu'à nouvel ordre).

Le dispositif à adopter dans la région ouest et nord de Sofia sera précisé ultérieurement.

Les conditions d'utilisation des voies ferrées en Bulgarie seront indiquées ultérieurement 1.

FRANCHET d'ESPÈREY.

Destinataires : Armée serbe, armée britannique, A. F. 0., ier groupement de D. I.

Copies : D. A., lieutenant-colonel Mac Carthy, artillerie C. A. A.

Nota. — Étant donnée l'urgence de certains mouvements à réaliser, l'instruction ci-jointe2, concernant le front de Serbie, est envoyée sans retard.

Une instruction générale déterminant le plan d'action de l'armée d'Orient dans la situation nouvelle sera adressée incessamment3.

P. 0. Le chef d'état-major.

Annexe n° 1332.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 4 octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUBÏAU.

N* 5337/3.

Télégràmme.

Général commandant les A. A. à général commandant A. F. 0.

io Propositions contenues dans lettre n° 4050/3 acceptées4.

2° Toutefois, tenez compte avance des Italiens, qui semble se faire maintenant assez vite, pour combiner, cas échéant, vos mouvements avec eux et éviter ainsi surprises possibles.

3° Désignez officier français pour mission dont parlez dans derniers alinéas5.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i352, la réponse du commandant de l'armée britannique.

- ¿ 2 Note du S. H. — Il faudrait lire : et l'instruction ci-dessus.

3 Note du S. H. — Yoir annexe i347.

& Note du S. H. — Voir annexe 1324.

5 Note du S. H. -:Le commandant du C. A. A. désigna le colonel de Fourtou; voir annexe 1624.


Annexe n° 1333.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 5 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 4 octobre.

Destinataire : ministai Guerre.

Expéditeur : général Franchet d'Espèrey.

Textel: 1° Ire armée serbe, formant avant-garde générale des armées alliées vers nord, après avoir pris contact hier avec 9" division autrichienne, renforcée par éléments allemands échappés à la défaite bulgare, a, par une action énergique, et après combat acharné, rejeté vers nord troupes ennemies qui tenaient la ligne cote 1011, Samoljïce, Novoselo 2, Rujan. Elle a fait 100 prisonniers; nous poursuivons Autrichiens vers nord.

Cavalerie française a pris part à cette attaque et fait des prisonniers, dont 1 officier.

Ennemi cherchant à retarder notre mouvement et voulant manifestement couvrir croisement des voies ferrées de Nich.

20 En Albanie, nous avons refoulé énergiquement les troupes ennemies au delà de Dibra. Sur la route El Bassan, nous avons contraint les Autrichiens, par une offensive vigoureuse dans un terrain particulièrement difficile, à se retirer au delà du confluent du Skumbi et du Sangaicas. Entre lac Okrida et la rivière Tomorica, nous avons chassé l'ennemi de ses tranchées et le poursuivons au delà. Plus à l'ouest, le 16e corps d'armée italien a commencé son mouvement en avant, à la suite du repli des Autrichiens ; il aurait occupé Bérat et se dirige sur la ligne Petrohondi, cote 1150, Sotira, Pakatos.

3° Désarmement des unités bulgares, et la reddition de la XIe armée allemande s'effectuent sans incidents importants. Devant les Grecs, les Bulgares ont quitté leurs organisations défensives et évacué la Macédoine orientale. Les Grecs ont réoccupé Sérès et Demir Hissar. Devant armée anglaise, les opérations de remise des armes et des munitions s'effectuent correctement.

Sur le front serbe, 26 et h e divisions bulgares, comprenant 15 régiments d'infanterie.

h bataillons sapeurs, 1 - régiment Jartillerie, ont Jeté désarmées:et:'reconduites à la frontière.

Devant armée française, troupes XIe armée allemande ont mis bas ies armes, conformément aux termes convention, soit : dans région Uskub, général ire division bulgare,

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

- - - - -

S Note du S. H. — Novoselo est à environ 2 kilomètres sud-est de bamoiyitse.

Il Note du S. H. — Lire : «du Langaica" (Langaitsa).


a colonels commandant brigade, officiers et troupes de 4 régiments. Dans région Kicevo, h régiments d'infanterie 302 e division allemande et 2 régiments division mixte.

Total prisonniers recensés et matériel n'est pas encore parvenu.

40 Renseignements complémentaires indiquent nettement état moral soldats bulgares, qui sont dans le plus grand désordre et que officiers sont incapables de maintenir; ils se débarrassent au plus vite de leurs armes, afin de rentrer chez eux immédiatement.

5° Divisions que commandement bulgare maintient mobilisées sont : 8e, 10e et une division i" armée.

60 Actuellement armées alliées sont en cours regroupement pour continuation opérations. Rétablissement communications et voies ferrées demande travail considérable qui est activement poussé. Mais il est urgent que nous recevions renfort personnel chemins de fer.

Annexe n° 1334.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 4 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉUT-HAJOB GÉNÉRAL.

4* muD.

Télégramme.

E.-M. C. A. A., âe bureau à voïvode Michitch, chef d'état-major général de l'armée serbe, général directeur de l'arrière, lieut.-colonel D. C. F. sic de M. le général D. A., capitaine Cœurderoy à Monastir, capitaine Gauthier à Guevgueli, intendant général directeur intendance A. A., sous-intendant Goby à Prilep, sous-intendant Michel à Demir-Kapou.

N° 7994/4. Voie ferrée ayant été reconnue utilisable entre km. 1 îô1 et la station de Babouna, il est possible apporter améliorations sensibles dans ravitaillement des 2 armées serbes.

En conséquence dispositions suivantes, annulant toutes dispositions précédentes2, seront prises pour ravitaillement vivres et munitions Ire et IIe armées serbes.

t 0 Transport par voie ferrée jusqu'au km. 773 d'abord, et ultérieurement jusqu'à Guevgueli et Davidovo au fur et à mesure réfection voie ferrée. i train amenant ravitaillement pour les 2 armées serbes arrivera km. 77 le 6 octobre vers 20 heures.

1 Note du S. H. — Pont sur le Vardar au nord-ouest de Gradets; voir carte 14; la Babouna est à 7 kilomètres sud-est de Veles.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1228.

3 Note du S. H. — A 2 kilomètres sud de Guievguieli environ.


a° Manutention au km. 77 et transport par camions de la IIe armée serbe du ravitaillement des 2 armées au km. 115, où denrées seront prises en charge par armée serbe (sous-intendant Michel à Demir-Kapou).

30 Transport par voie ferrée du km. 115 à la station de Babouna ; programme transport établi par direction des chemins de fer sera indiqué incessamment.

40 Personnel nécessaire à manutention à km. 77, 115 et Babouna devra être fourni par armée serbe — navette entre station Babouna et Veles devra être assurée par camionnettes Fiat et Ford ou camions de 2 tonnes débâchés — transport par camions au delà.

50 Transport ravitaillement de Babouna vers l'avant (pe et IIe armées serbes) sera assuré par les moyens de chacune de ces 2 armées. Capitaine Cœurderoy se rendra à la station de Babouna où il prendra, à la date du 6 octobre, la direction des transports et répartira les moyens automobiles selon besoin 2 armées et d'après directive du commandement serbe.

60 Capitaine Gauthier régulateur IIe armée serbe assurera navette par camions entre km. 77 et 115.

70 Demandes de ravitaillement des 2 armées seront à l'avenir adressées à sous-intendant Michel à Demir-Kapou, qui les fera parvenir au h* bureau C. A. A.

8° Sous-intendant Goby assurera ravitaillement 17e D. I. C. jusqu'à nouvel ordre dans conditions actuelles, groupe1 Lainay restant à sa disposition.

90 Pain pour 2 armées sera envoyé de Salonique.

P. O. Le chef d'état-major, Signé : CHARPY.

Copie pour MM. le commandant Marinkovitch, officier de liaison serbe, le chef d'escadron D. S. A., 3" bureau C. A. A.

1 Note du S. H. - Groupe de 4 sections automobiles de transport de matériel de 20 camions chacune.


Annexe n° 1335.

L'UFFICIALE Salonique, le à octobre 1918, DI COLLEGAMENTO.

rULWO ! 8AL0H10C0.

Ne 2654.

Télégramme du général Ferrero au général Franchet d'Espcrey.

(communiqué aussi au général Henry s1. )

Commandant en chef des armées alliées, 3e bureau avant.

N° 45.892. 3 octobre2. — Pendant la journée troupes de la 36e division ont continué leur avance dans l'après-midi, malgré difficultés causées par conditions atmosphériques, et se dirigeaient sur ligne Petrohondi (nord de Bérat), Samoran, cote ii5o, Sotira, Pakatos. Plus à l'ouest, reconnaissances de patrouilles sur Kumani ont récupéré beaucoup de matériel abandonné par l'ennemi.

Lieutenant VILLARI.

Officier de liaison italien.

C. A. A. Arrivé le 4 octobre 1918, n° 4352, remis au 3e bureau.

Annexe n° 1336.

I" ARMÉE SERBE. Q. G., le 4 octobre 1918.

ÉTAT-MAJOR.

BUREAU D'OPÉRATIONS.

N° 18.640/0.

Le voïvode Boïovitch, commandant la Ire armée serbe, à M. le général Gambetta, commandant la division de cavalerie française3.

Etant donné que la cavalerie serbe est accoutumée aux terrains sur lesquels doivent se dérouler les opérations prochaines, et que la population ainsi que la région de la

1 Note du S. H. — Le télégramme adressé au commandant de l'A. F. 0. est daté de 23 heures.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 15. Lire vraisemblablement : «â5.982».

3 Note du S. II. - Voir carte n° 15.


rive gauche de la Morava lui sont plus familières, veuillez charger la division de cavalerie serbe de la mission qui vous a été confiée par mon ordre 0. n° 18.611 du a octobrel, c'est-à-dire de la diriger sur la rive gauche de la Morava, par la vallée de la Veternitsa, avec la mission de couper la voie ferrée sur le parcours Leskovats, Nich, et d'entraver la démolition des travaux d'art sur cette ligne. De Leskovats, diriger la division de cavalerie serbe par Boynik, Jitni Potok et Prokouplié, dans la vallée de la Morava, avec la mission de couper la retraite à l'ennemi dans la région Nich, Greyatch 2 et de capturer les éléments qui s'y trouvent.

Veuillez diriger la brigade de cavalerie française par la rive droite de la Morava, avec la mission de précéder la division Drina en lui couvrant son flanc et de réoccuper les territoires qui, jusqu'à présent se trouvaient tenus par les Bulgares. Dans ce but, la brigade devra opérer entre la Morava et la frontière serbo-bulgare, et dès qu'elle aura atteint Grdelitsa, passer avec un fort détachement par la vallée de la Vlassina et de la Loujnitsa, par Vlasotintse, Svodje, Mezgraya et Gornia Krnina, pour atteindre et capturer les grosses colonnes de bestiaux et de matériel que les Bulgares, d'après les dires de la population, emmènent dans cette direction en Bulgarie, d'occuper Pirot et d'opérer ensuite, par les vallées de la Koutina et de la Nichava, vers Nich.

Se tenir constamment en liaison avec l'armée et envoyer les comptes rendus, soit par des estafettes, soit par la plus proche station téléphonique d'une division en première ligne, soit par T. S. F. �

J'ai adonné des instructions dans ce sens au commandant de la division de cavalerie serbe3. onne' des instruct i ons dans ce sens au comman d ant de la division de cava l er i e Le voïvode, BOIOVITCH.

Annexe n° 1337.

De Prilep, le 4 octobre, 17 h. ho.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4053/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES4.

Région d'Uskub : un régiment d'infanterie et un demi-régiment de cavalerie sont arrivés à Kacanik. Le 58° B. C. P. et un escadron de cavalerie sont arrivés à Kalkandelen.

La 3e D. I. H. est stationnée dans la région ouest et sud-ouest d'Uskub.

1 Note du S. H. Voir annexe i3oo.

2 Note du S. H. — Sur la voie ferrée à 17 kilomètres nord-ouest de Nich.

3 Note du S. H. — En raison de la nature très accidentée du théâtre d'opérations et de la divergence des directions de marche des cavaleries française et serbe, séparées par une contrée montagneuse et sans routes, la cavalerie serbe allait, le 7 octobre, être replacée sous les ordres directs du corner ndant de la 1" armée serbe (Ire armée serbe. Ordre pour le 7 octobre iqi8, 18.692, 7 octobre 1918.)

4 Note du S. H. — Voir carte n° i5. - - -


3e groupement de D. I. : aucun renseignement nouveau parvenu sur les opérations de la 578 D. I. et du détachement d'Ochrida, par suite du déplacement du Q. G. du 3° G.D. I.

qui s'est transporté à Ochrida 1.

Arrivé 18 h. Ao.

Annexe n° 1338.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 4 octobre 1018.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUBEAU.

N° 4053/3.

Ordre particulier d'opérations n° 1151, pour le général commandant le 2 e groupement de D. 1. 2 I. — Les armées serbes ont identifié, le 3 octobre, sur ligne Karadag (cote 1011 ), Rujan (cote 970), à cheval sur la route de Kumanovo à Vranja, quelques prisonniers du 91e rgt austro-hongrois. Toute la 9e division austro-hongroise, 91e, 3(Je, 80% 11e, est arrivée région Vranja, il y a 3 jours, venant du front du Piave3.

II. — Il y a donc lieu : Iode couvrir le flanc gauche de la IIe armée serbe qui est dans la région Kumanovo, Egri Palanka et d'être en mesure d'agir à sa gauche si l'ordre en était donné; de mettre la région d'Uskub, qui est notre base de départ d'opérations ultérieures, à l'abri de toute contre-offensive de l'ennemi venant, soit par la région de Nich, soit par celle de Mitrovitza.

En conséquence : Le général cdt le 2 e groupement de D. I. fera tenir par ses avant-gardes la ligne Star, Planina4, Kacanik, cote 1600 (0. de Kumanovo), pour assurer le débouché vers Pristina et permettre éventuellement l'usage de la route de Ferizovic à Gilan. La cote 18005, à l'ouest de Belanovce, sera occupée par un détachement.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i355, les quelques renseignements reçus dans la journée du 5 octobre.

2 Note du S. H. — Voir carte n° i5. L'ordre ci-après semble avoir été donné après réception de la lettre 5320/3 du C. A. A., annexe 1314, et avant l'arrivée de l'instruction 5334/3, annexe 1331.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1317.

1 Note du S. H. — Lire : ctSar planinan (Char planina).

5 Note du S. H. — Lire : Ctcote i8o4a.


Une organisation défensive sera établie sur les points importants de cette ligne, de façon à pouvoir, si c'était nécessaire, l'occuper avec deux D. I.

III. — La liaison devra être établie le plus tôt possible avec les éléments de la IIe armée serbe qui sont à Kumanovo.

IV. — Les ravitaillements au delà d'Uskub seront jusqu'à nouvel ordre as urés d'après les instructions du gai cdt le 26 G. D. I.1 Le général Henrys, commandant l'A. F. 0., Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Copies : gai cdt en chef les A. A., à titre de compte rendu, cel cdt l'art., chefs des a0 et 4. 6 bureaux.

Annexe n° 1339.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le à octobre 1018.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* IIIJJIUI1.

lio 4056/3.

Note de service 2.

Le Q. G. du 3" groupement fonctionne à Okrida à partir du à octobre, 14 heures.

Le Q. G. 17e D. I. C. est à Kliseli3. Liaison avec la 17e par le commandant d'armes de Vélès.

Le général Henrys, commandant l'A. F. O., P. 0. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1342, l'ordre qui fut vraisemblablement donné par le commandant du a0 G. D. I. à la réception de l'ordre ci-dessus.

a Note du S. H. — Voir carte n° i5.

3 Note du S. H. — 20 kilomètres nord-est de Vélès.


Annexe n° 1340.

De Prilep, le 4 octobre 1918, à 252 h. 25. Reçu à 23 h. 55.

Message téléphoné.

Général cdt A. F. 0. à général cdt 2e G. D. I. 1 N° -4065/3. 10 Général en chef fait connaître, d'après renseignements précis, unités allemandes arrivent en Serbie avec intention couvrir nœud voies ferrées Nich2.

2° Renseignements de ce jour du G. Q. G.3 serbe indiquent que Ire armée serbe a enlevé, le 3 octobre, cote 1100 et cote 950 hauteur Novoselo, et que Q. G. division Danube est le 4 octobre sur Morava à Oslan4. Sa gauche, partant cote 1100, aurait progressé vers N. 0. La Ire armée serbe avait devant elle la 9e division austro-hongroise.

3 e Dans ces conditions envoi d'un détachement de liaison à Gilan doit être réalisé.

4° Le général commandant en chef fait connaître que 3e D. I. H. peut concourir à occupation de Kacanik. Vous aurez soin cependant d'avoir à votre droite un détachement français pour établir la liaison avec les Serbes5.

Annexe n° 1341.

A. F. 0. Q. G., le 4 octobre 1918.

2* GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BEBEAC.

N° 2659/3.

Le général Patey, commandant le 2e groupement de divisions, à M. le général commandant l'armée française d'Orient6.

I. — J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre note n° 4048/3 du 3 octobre7 qui me parvient par avion.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

2 Note du S. H. — Voir instruction 5334/3 du G. A. A., annexe i33i.

3 Note du S. H. — Voir en particulier annexe 13 17; lire: Ctcote 1011 et cote 97o m.

4 Note du S. H. — Novoselo est à mi-chemin entre la cote 970 et Samolyitsé: Oslan, aussi appelé Aslar, est porté sous ce nom sur la carte, au confluent de la Morava et de la Moravitsa.

5 Note du S. H. — Voir l'ordre 2602/3 du commandant du 2e G. D. I., annexe 1375.

6 Note du S. H. — Voir carte n° i5.

7 Note du S. H. — Voir annexe i3a3.


J'ai actuellement dans la région de Kacanik un détachement, sous les ordres du colonel Debieuvre, comprenant : — le 4a6 colonial (avec son B. T. S.), — une batterie de montagne, — un escadron du h8 chasseurs d'Afrique.

Ce détachement doit pousser sans délai un bataillon à Gilan pour la liaison avec la IIe armée serbe.

J'ai déjà donné des ordres pour que les éléments restants du k* chasseurs d'Afrique (soit E. M. du rgt, et 1 escadron et demi) soient dirigés, demain matin 5 octobre, sur Kacanik où ils seront à la disposition du colonel Debieuvre.

II. — La 76e D. I. arrive aujourd'hui à proximité immédiate d'Uskub et pourra assurer, à partir de demain, les services de désarmement et de garde des prisonniers bulgares.

Je pousserai alors, c'est-à-dire à partir du 5 octobre soir, le reste du détachement

Tranié (44 e colonial, 1 groupe de 75, 1 bie de 65) sur Kacanikl.

III. — Dans cette situation, ayant une forte avant-garde à Kacanik, le 58e B. C. P.

avec 1/2 escadron à Kalkandelen, et 2 divisions (76e et 3e D. I. H.) à Uskub, je serai en mesure d'exécuter toute manœuvre que vous m'ordonnerez.

A ce sujet, j'appelle votre attention sur l'importance que j'attache à conserver à ma disposition le 4 e chasseurs, dont votre lettre n° 4050/3 du 3 octobre2 au général commandant en chef fait état pour la composition du détachement de Scutari. Ce régiment de cavalerie est indispensable pour éclairer mes mouvements et il est à prévoir que. s'il m'était retiré, il en résulterait des difficultés sérieuses.

IV. — Les opérations qui se découleront3 au cœur du territoire serbe me semblent rendre indispensable la présence près de moi d'un officier serbe particulièrement qualifié pour me faciliter toutes relations avec les autorités locales, ainsi que pour organiser les services indispensables de guides, agents de renseignements indigènes, etc.

V. — Enfin, au sujet des liaisons, la question de l'essence devient tout à fait critique et exige impérieusement une solution. Il ne me reste plus actuellement que juste assez d'essence pour faire partir l'avion qui portera ce courrier et un autre éventuellement.

Je vous demande instamment de bien vouloir donner des ordres pour que le transport de l'essence soit exécuté en priorité, les camions porteurs d'essence devant pouvoir exiger en cas de panne, le transbordement de leur charge d'essence sur tout autre camion marchant dans le même sens.

VI4. — J'attends vos ordres pour la mise en route de la 6e D. 1 bulgare.

PATEY.

1 Note du S. H. — Voir annexe i343.

.2 Note du S. H. — Voir annexe 1324.

3 Note du S. H. — Lire : «Les opérations qui se dérouleront.,,".

4 Note du S. H. — Cet alinéa est de la main du général Patey.


Annexe n° 1342.

A. F.-O. Q. G., le A octobre 1918, 19 h. 45.

2' GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3" BUBEAU.

N" 2664/3.

Instruction particulière pour le détachement Tranié1-2. I. — La mission du détachement Tranié est d'assurer la possession des débouchés de la région de Kacanik vers Pristina et Prizrend, et d'assurer la liaison avec la II8 armée serbe.

A cet effet, le détachement Tranié aura son gros dans la région de Staro Kacanik et poussera des avant-gardes, d'une part dans la région ouest de Stimija, d'autre part vers Liplian3.

La liaison avec la IIe armée serbe sera assurée par un bataillon poussé à Gilan.

II. — Le 58e B. C. P. (avec 1/2 escadron), dans la région de Kalkandelen, continue à relever directement du général Tranié. Sa mission est de tenir le débouché de Kalkandelen sur Prizrend.

III. — Le détachement Tranié devra s'organiser défensivement sur des points convenablement choisis en fonction de sa mission.

Il s'éclairera au .loin au moyen d'agents de renseignements et. de sa cavalerie, dont le gros sera maintenu groupé, de façon à pouvoir agir en force sur les points où son action serait reconnue nécessaire.

Des observatoires de commandement à vues étendues seront créés.

IV. — Un service de renseignements sera organisé par le général Tranié au moyen des ressources indigènes.

Tous renseignements (cavalerie, observatoires, service de renseignements), y compris ceux en provenance de Kalkandelen, seront centralisés par le général Tranié qui les fera parvenir au général cdt le 2e G. D. I. sous forme de compte rendu journalier; les rensei-

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

2 Note du S. H. — La rédaction de cet ordre fut vraisemblablement consécutive à la réception, par le 2e G. D. I., de la note 4048/3 du commandant de l'A. F. 0., annexe i323, et aussi sans doute à l'arrivée de l'ordre particulier d'opérations 1151, annexe 1338.

3 Note du S. H. — Le commandant du 2e G. D. I. estimait, vraisemblablement, que la ligne cote 1600 Katchanik, Char planina, indiquée pour ses avant-gardes par l'ordre particulier 1151, était trop en arrière pour lui permettre d'assurer les missions dont ce même ordre le chargeait.


gnements, importants devront être immédiatement envoyés par les moyens les plus rapides.

A cet effet, dès que le poste radio du 2 e G. D. I. sera installé à Uskub, le poste radio de la 76e D. I. sera libéré et mis à la disposition provisoire du général Tranié.

V. — L'attention du général Tranié est tout spécialement appelée sur l'importance que pourront avoir tous les renseignements qu'ils se procurera ; rien ne devra être négligé dans le sens du plus grand rendement des organes de recherche.

En plus des renseignements concernant l'ennemi, il y aura lieu de réunir tous ceux concernant les ressources du pays, voies de communication et leur état, dépôts divers (vivres, fourrages, matériels divers), et de faire sans délai toutes propositions utiles concernant leur exploitation pour le bien de l'armée.

VI. — Le général Tranié fera rechercher sans délai un terrain d'atterrissage à proximité de son P. G.

Le général Patey, commandant le 2e groupement de D. I., Signé : PATEY.

P. A. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Destinataires : MM. le général cdt le détacht Tranié, pour exécution, le général cdt la 76e D. I., le colonel cdt la 3e D. I. H., le colonel cdt l'art./2e G. D. I., le général cdt l'A. F. 0. (à titre de compte rendu).

A. F. 0., Section du courrier. Entrée le 5 octobre 1918,^1271, transmise au 3e bureau.

Annexe n° 1343.

Q. G., le 4 octobre 1918, a 2 h.

2e GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BWUlAU.

M* 2667/3.

TRÈS URGENT.

Ordre particulier d'opérations n° 63 1- 2.

I. — L'arrivée des troupes allemandes ou autrichiennes est signalée dans la région de Nich.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

- .-.

s Note du S. H. — Les mouvements ordonnés par ce document étaient décidés depuis un certain temps; voir lettre du a* G. D. I. au commandant de l'A. F. 0., 2659/3, annexe 1341.


IL — Les éléments du détachement Tranié, maintenus jusqu'à ce jour à Uskub, savoir : E. M. de la 2 3e B. I. C., 44° colonial, i groupe du a i* R. A. C., 1 bie du ier R. A. M., feront mouvement à partir du 5 octobre soir et rejoindront, dans la région de Kacanik, le détachement Debieuvre (42e colonial et 398 B. T. S., une bie du ier R. A. M., E. M.

et 2 escadrons 1/2 du à0 chasseurs d'Afrique.) III. -Le 58e B. C. P. (avec un demi-escadron du he chasseurs d'Afrique) sera maintenu dans la région de Kalkandelen jusqu'à nouvel ordre, et restera aux ordres du général Tranié.

IV. — Le 208 B. T. S. (hhe R. I. C.) est mis, dès le 4 octobre, à la disposition du commandant d'armes d'Uskub comme bataillon d'étapes.

Le général Patey, commandant le 2. groupement de D. I., Signé : PATEY.

P. A. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Destinataires : MM. le général cdt le détachement Tranié, le cdt d'armes d'Uskub (pour exécution); — à titre de renseignement: le général cdt la 76e D. I., le colonel cdt la 3eD. I. H., artillerie, à6 bureau, le général cdt l'A. F. 0.,. à titre de compte rendu).

A. F. 0., Section du courrier. Entré le 5 octobre 1918, n° 12^3, transmis au 3" bureau.

Annexe n° 1344.

D'Ochrida, le à octobre 1918. Reçu à 24 h. S51.

Télégramme État-major de Lobit à M. le général cdt l'A. F. 0. 2 N° 638/3. 1" Le détachement du Dévoli (2e bataillon du 260*et une batterie, aux

ordres du colonel Marquis) a entamé à 12 heures son mouvement par la vallée du Dévoli.

Pas encore de renseignement.

1 Note du S. H. — Les indications de l'en-tête du télégramme et son numéro le classent parmi les documents établis le 4 octobre au soir; il semble parvenu à destination le 5, à la première heure, et non le 4 comme l'indique la mention d'arrivée de l'A. F. 0.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 15.


n- Détachement Neltner a terminé dispositif en vue opération qui commencera 6 octobre. Les détachements de reconnaissance envoyés par ce détachement ainsi que par le secteur Gora Top ont recueilli indications repli de l'ennemi.

3° L'artillerie ennemie a tiré une cinquantaine d'obus dans la région du confluent Skumbi, Langaica.

ho Le détachement d'Ochrida a repris à 6 heures sa marche en direction de Dibra.

Pas de renseignement.

A. F. 0. Arrivé le 4 octobre 1918, n° 453, remis au 3e bureau.

Annexe n° 1345.

ÉTAT-MAJOR DE L'ARMÉE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

BUREAU DE L'ORÇANISATION Paris, le 5 octobre 19 18.

ET DE il MOBILISATION DE L'ARMÉE.

Dépêche télégraphique.

Le président du Conseil, ministre de la Guerre, à M. le général commandant en chef les armées alliées en Orient, Salonique.

Réponse à lettres io55/0 du 18 septembre et 189/1 du 251.

1 0 Vous autorise à augmenter dès maintenant nombre des ratapriements dans la mesure que vous jugerez utile.

Situation front Nord-Est ne permet d'envoyer armée Orient ni renfort ni relève.

3° Inconvénients résultant déficit produit par rapatriements seront d'ailleurs atténués par succès en Orient, développement armée grecque, et appoint bataillons hindous anglais.

ho Vous prie m'envoyer d'urgence propositions pour réorganisation armée d'Orient qui serait nécessitée par ces diminutions d'effectifs 2.

50 Vous demande mé faire connaitre nombre d'hommes que, dans ces conditions, vous comptez rapatrier2. Il conviendra faire appel de nouveau, le cas échéant, au patriotisme de ceux qui ne pourraient être rapatriés qu'avec un certain retard, en faisant valoir l'effort héroïque réalisé par leurs camarades sur le front français.

CLEMENCEAU.

Expédié le 5 octobre 1918.

1 Note du S. H. — Voir annexes ioa3 et n43.

-. S Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe i5i5.


Annexe n° 1346.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. Paris, le 5 octobre 1918.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL DE L'ARMÉE.

GROUPE DE L'AVANT.

3* nmuu A.

Télégramme.

Président du Conseil, ministre de la Guerre, à attaché militaire français, Rome.

1° Par télégramme du a octobre, M. Barrère signale qu'un premier détachement yougo-slave a été expédié par Itea à destination armée serbe.

20 Prière faire connaitre effectif et date départ de ce détachement, et dispositions prises par autorités militaires italiennes pour envoi autres contingents.

3° D'une manière générale, tenez-moi exactement au courant de toutes décisions prises par Italiens au sujet envoi yougo-slaves à armée serbe1.

P. 0. Le général, sous-chef d'état-major général de l'armée, E. MARGOT.

Expédié le 5 octobre.

Annexe n° 1347.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 5 octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES.

BTAT-JWOB GBNÍRAL.

3* MMAU.

— » N" 6346/3.

PERSONNEL ET SECRET.

Instruction pour les armées2.

I. — La présente instruction a pour but de définir le plan d'action de l'armée d'Orient dans les conditions nouvelles où nous a placés la suspension d'armes avec la Bulgarie.

1 Note du S. H. - En marge, à l'encre noire : « Réponse télégramme du 7 octobre »; voir annexe i38a.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 17, A.


II. — Ce plan d'action s'inspire de la nécessité de : — constituer dans la Serbie du Nord un front solide destiné à arrêter, le cas échéant, une contre-offensive ennemie et à nous permettre de prendre l'offensive en direction générale de Belgrade; — constituer vers la Turquie un front destiné à nous assurer la libre disposition de la voie ferrée de Dedeagatch, Andrinople, à nous garantir de toute tentative ennemie de ce côté; — constituer vers la Roumanie une avant-garde destinée à nous garantir contre une tentative ennemie venant de ce pays ; — nous libérer, le plus tôt possible, de la menace constituée sur notre flanc gauche par la présence des forces autrichiennes d'Albanie ; — constituer des réserves pouvant être facilement transportées sur les différents théâtres d'opérations; — occuper les points stratégiques importants de la Bulgarie.

III. - Le calque ci-joint au 1/1. 000.000 e figure les différents groupements de nos forces correspondant aux nécessités envisagées au S ierl.

Le dispositif figuré sur le calque est évidemment susceptible de modifications ; il ne peut, d'ailleurs, être réalisé intégralement que dans un délai assez long, par suite des difficultés provenant des communications.

Il n'est destiné, par conséquent, qu'à orienter les idées des commandants d'armée" sur le plan d'action que se propose le général commandant en chef, pour permettre une plus étroite coordination des efforts.

IV. — i° Front de Serbie Comprendra : armée serbe (voïvode Michitch), 6 divisions;

armée française (général Henrys), 4 D. I. françaises*2, 1 D. I. italienne, 3 D. I. helléniques ; armée britannique (général Milne), 3 D. I.

a0 Front de Turquie : Sous le commandement du général d'Anselme : 1 D. I. française (122e D. I.); 1 D. I. britannique ; éventuellement des éléments helléniques (3 D. L H.) 30 Front de Roumanie : 1 D. I. française échelonnée sur le Danube (sera désignée ultérieurement).

* Quand les opérations d'Albanie seront terminées et que la 57* division sera devenue disponible.

1 Note du S. H. — Les indications de ce calque sont reportées sur la carte n"iy, A. - - -

- a Note du S. H. — Voir, aux annexes 1369 et 1873, la mise en route de la 30. D. I. de la région de Topoltchani sur Uskub et du C. E. I. de Prilep sur Veles.


4° Front d'Albanie : 5 7e D. I. (provisoirement) et éléments serbes et helléniques, d'après les ordres du général commandant l'A. F. 0.

5° Réserves stratégiques : a. a D. I. françaises en Bulgarie, échelonnées sur la ligne de communication de Nich à Andrinople ; b. l'armée hellénique (général Danglis), avec deux corps d'armée échelonnés entre la région de la Struma (comprise) et le groupement d'Anselme, susceptibles d'être portés rapidement, soit vers le nord, soit vers l'est.

6° Occupation des points stratégiques importants : a. Samovit, Sistova, Rouchtchouk (têtes de ligne sur le Danube) et Tirnovo, par une division française.

b. Dobritch1 (tête du chemin de fer de Constantza), Varna, Burgas (ports de là mer Noire), par la 228e brigade britannique); c. Sofia, par une garnison mixte à déterminer plus tard; d. Philippopoli, par une garnison italienne ; e. Dedeagatch, par une garnison française.

Des instructions particulières détermineront les conditions d'action sur chacun des fronts envisagés ci-dessus et les conditions d'occupation de certains points de la Bulgarie

Destinataires : armée serbe, armée britannique, armée hellénique, A. F. 0., ier groupement de D. I.

Copie : D. A., 4e bureau, artillerie C. A. A., génie C. A. A., aéronautique G. A. A.

1 Note du S. H. — Ou Pazardjik, inscrite sous ce nom sur la carte. Cette localité, en Roumanie, était le terminus d'une voie ferrée venant de Varna; la distance Pazardjik, Constantza est d'une centaine de kilomètres. Le 8 octobre, ayant décidé de procéder rapidement à l'occupation de Dobritch, Varna et Bourgas, le commandant des armées alliées demandait au général Milne, par lettre n° 5 31) 8/3, de tenir la 228" brigade prête à se mettre en route; elle devait être transportée par voie ferrée.

5 Note du S. H. — Voir les lettres et instruction 5374/3 (armée hellénique), 5383/3 (A. F. 0.), 53q8/3 (armée britannique), annexes i384, i38q et 13g7.

3 Note du S. H. — La situation militaire et générale, ainsi que l'état des voies de communications, nécessitaient dès le 10 octobre des modifications à l'instruction ci-dessus; voir annexe îAag.


Annexe n° 1348.

COMMANDEMENT EN CHEF 0 Q. G. A. A., le 5 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* EciEir.

ïï* 6347/3.

Le général Franchet d'Espèrey, G. C.M. G., C. C. V. 0., commandant en chef les armées alliées, à M. le général Milne, K. C.B.,D. S. 0commandant l'armée britannique, M. le général commandant le 1er groupement de D. I. 1 En vue de regrouper ultérieurement le 28 C. A. hellénique dans la région Vélès, Uskub, la 148 D. I. hellénique actuellement dans la région de Jénikoj sera concentrée dans la région de Hudovo par les soins du général commandant l'armée britannique. La 16e D. I. C. étant déjà stationnée dans cette région, la répartition des cantonnements sera faite après entente entre le général commandant la 16e D. I. C. et le général commandant la 14e D. I. hellénique.

Le général commandant l'armée britannique est prié de bien vouloir rendre compte de la date à laquelle la 14 e D. I. H. sera tout entière dans la région d'Hudovo2.

A partir de cette date, elle cessera de relever du général commandant l'armée britannique.

P. 0. Le chef d-état-naqior,

Copies : ier bureau, à" bureau, général commandant l'armée hellénique (à titre de renseignements), A. F. 0. (à titre de renseignements).

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

2 Note du S. H. — La i4* D. I. H. devait arriver le 9 octobre dans la région d Houdovo. (Année britannique. Lettre au général commandant les armées alliées,'io35/i a G., la octobre 1918.) Elle fit mouvement du 5 au 9 octobre.


Annexe n° 1349.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 5 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-IWOR GÉNÉRAL.

3* BUMiU.

N* 5348/3.

Note de servwel-2.

I. — Afin d'éviter de stationner dans la région malsaine de la Struma, la 122e D. I.

continuera son mouvement dans la journée du 7, sur la route de Porna. A la fin de cette étape, les derniers éléments du gros devront avoir atteint Sérès. Q. G. à Sérès.

II. — Le 8, repos.

III. — Dans le but de poursuivre la marche sur Drama et Xanthi, le général commandant la D. I. fera préparer le mouvement jusqu'à cette dernière localité 3.

Il enverra un officier au C. A. A. à Salonique, au plus tard dans la matinée du 8, pour régler les détails de ce mouvement et pour s'entendre au sujet des ravitaillements de la division à partir du 9.

P. 0. Le chef d'état-major.

Destinataires : général commandant la 1 22" D. I., artillerie du C. A. A.

Copies : armée hellénique, li" bureau.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

S Note du S. H. — Suite à l'ordre de mouvement du 3 octobre, annexe 1316.

3 Note du S. H. — Pour la reprise de la marche, voir annexe 1387.


Annexe n° 1350.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 6 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date du dépôt : 6 octobre1.

Destinataire : Ministre de la Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt armées alliées d'Orient.

Texte 2 : 1. — Front Nord.

A la suite de leur succès remporté hier sur les Autrichiens de la 9 e division, les troupes serbes, après une poursuite énergique à laquelle notre cavalerie a pris part, sont entrées à Vranja, en Vieille Serbie. Elles ont fait plusieurs centaines de prisonniers, quelques canons et des mitrailleuses.

Ennemi se retire en désordre vers le nord.

Le regroupement des forces françaises dans région Uskub continue, couvert par des détachements français, tenant région Kacanik en liaison avec armée serbe.

II..- Face à l'Albanie.

Nos éléments progressent vers ouest ; A. la 578 division d'infanterie par la route Lin, El Basan; B. un détachement serbe par Dibra qui a été occupé hier.

III. — Plus à l'ouest, sur le front italien, les avant-gardes italiennes ont atteint ligne Polovin, Ljusna3. Ennemi se retire précipitamment devant elles.

E. M. A. Groupe de l'Avant, Arrivé le 6 octobre 1918, n° 190 B. S., remis au 3* bureau.

1 Note du S. H. — La minute est du 5 octobre.

3 Note du S. H. — Voir carte n° i5.

3 Note du S. H. — Au nord et au nord-est de Bérat.


Annexe n° 1351.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL Salonique, 6 octobre 1918 DE L'ARMÉE.

GROUPE DE L'AYANT.

31 BTBE1U L

Copie d'un télégramme.

Général Franchet d'Espèrey à ministre de la Guerre.

Réponse à télégramme du ier octobre2.

A. — Plan d'action des forces alliées d'Orient.

1° Armée bulgare étant hors de cause, notre objectif principal est libérer toute la Serbie et menacer l'Autriche-Hongrie.

20 Tenir points parcours importants de Bulgarie, pour tendre la main à Roumanie et couper communications entre Centraux et Turquie.

3° Mettre en œuvre dans le plus bref délai moyens nécessaires pour agir contre Turquie, en débloquant les Dardanelles par attaque brusquée sur isthme Boulaïr, de façon permettre entrée flottes alliées dans mer de Marmara.

aO Opérer contre forces autrichiennes Albanie que menacent gravement notre avance et soulever Albanie et Monténégro.

B. — Situation des forces : 1 ° Un groupe d'armées sur le front serbe comprenant : armée serbe, armée anglaise avec 3 divisions d'infanterie, et groupement Henrys comprenant : 4 divisions d'infanterie françaises une division italienne, 3 divisions helléniques.

20 a. Une division française, formant avant-garde vers Roumanie, tenant têtes voies ferrées, Saavit, Sostova, Rutchuk, et nœuds voies ferrées Tirnovo3.

b. 228e brigade anglaise occupant Dobrich 4, Varna, Burgas.

c. Garnison mixte à Sofia.

d. Garnison italienne à Philippopoli.

e. Garnison française à Dédéagatch.

3° Groupement du sud, sous les ordres d'un général français, comprenant une division française, une division anglaise, et 3 divisions helléniques échelonnées entre Andrinople et la mer Égée.

1 Note du S. H. — La minute fut signée le 5 octobre.

2 Note du S. H. — Voir annexe 12^6 et carte n° n A.

3 Note du S. H. — Lire : n voies ferrées Samovit, Sistova, Ruchtchuk, et nœud voies ferrées Ternovo".

4 Note du S. H. — Dobric (Dobritch) est une dénomination de Pazardjik (4o kilomètres nord de Varna).


40 Réserves stratégiques : a. 2 divisions françaises échelonnées sur voie ferrée Sofia , Andrinople, pouvantêtre portées soit vers la Serbie, soit vers Turquie, soit vers Roumanie.

b. 3 divisions helléniques dans région Struma.

5° Une division française opérant en Albanie avec éléments serbes et helléniques.

Trois colonnes : une d'Okrida vers El Basan, Durazzo, une de Dibra vers Durazzo, une de région Prizrend vers Scutari d'Albanie et Saint-Jean de Médua. Pour cette dernière, appui flotte serait nécessaire à son arrivée dans région Scutari d'Albanie.

C. — Exécution : gros obstacle à notre progression est actuellement question communications.

1° Routes sont très mauvaises en Bulgarie et nombreuses destructions ont été effectuées par ennemi sur voie ferrée Salonique, Nich, dont remise en état sera très longue, même après réception du personnel technique que je vous ai demandél. Par conséquent, une partie des troupes destinées à alimenter action sur front Serbie devra, pendant longtemps encore, rester échelonnée en arrière, ce qui restreindra considérablement nos possibilités.

20 Il y a le plus gros intérêt à commencer sans tarder opérations contre Turquie; mais je manque encore d'éléments d'appréciation concernant réunion préalable des moyens. Pour transport de troupes à travers Bulgarie, je ne connais pas encore débit exact voies ferrées, mais je sais que ce débit est très restreint ; nos mouvements devront donc se faire en grande partie par route et nous manquons de camions, même pour les ravitaillements.

3° Utilisation voie ferrée Dédéagatch, Andrinople, Sofia, sera importance capitale pour nos opérations ultérieures, mais elle est sous canons turcs entre Andrinople et la mer. C'est pourquoi je dirige immédiatement troupes françaises de ce côté pour la sauvegarder, mais mouvement sera forcément très lent. Il est indispensable qu'une nouvelle base maritime soit ouverte à bref délai à l'armée d'Orient, correspondant à voie ferrée Dédéagatch Andrinople.

40 En résumé, nos forces sont intactes et en belle forme actuellement, mais prisonnières de leurs communications. Nous pouvons faire beaucoup, mais à condition qu'un effort considérable soit fait sans délai pour nous procurer personnel technique et matériel préparation2 voie ferrée et matériel transport automobile3. J'agirai cependant sans attendrelt.

Signé : FRANCHET D'ESPÈREY.

1 Note du S. H. — Pour les destructions de la voie Salonique, Nich, voir annexe 1221, 28 note; pour le personnel technique, voir annexe 1268.

- 1 Note du S. H. — Lire ; uéparation voie ferrée».

3 Note du S. H. — Pour le matériel de transport automobile demandé par le commandant des armées alliées, voir annexe 1221.

4 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i38i, les objections du ministre au plan d'action des armées alliées.


Annexe n° 1352.

GENERAL STAFF Général Headquarters. 5th october 1918.

(OPERATIONS).

G. H. Q. British Salonika Force.

H" 1006/61 G.

From : General G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0. Commanding-in-Chief British Salonika Force, to : General Franchet d'Espèrey, G. C. M. G., G. C. V. 0., Commander-in-Chief of the Allied Armies.

Sir, In accordance with your instructions n° 5334/3 dated 4th october 1918, 1 propose that the 2 6th, 2 7th and 2 8th British Divisions shall move forward in the order named.

The 26th Division will start tomorrow.

To supply these troops it will be necessary for me to open communications through the Rupel Pass as soon as possible. 1 therefore propose to link up the light railway in the upper Struma Valley with the broad gauge line, in the neighbourhood of Vétrina.

1 have had to make certain réductions in units owing to casualties and sickness. Each Infantry Battalion has been reduced to two Companies, and the Divisional Troops, including the Field Artillery, have been cut down in proportion. Thus, for the purpose of tactical calculations, the force which 1 am preparing for this next forward move may be considered as being, at the present, equal to 1 1/ 2 normal Divisions. As the effective strengths rise again, so the artillery and other units will be brought back to normal.

1 have the honour to be, Sir, Your obedient Servant, G. F. MILNE.

General, Commanding-in-Chief, British Salonika Force.

Annexe n° 1352 bis.

Le 5 octobre 1918.

Le général Milne au général Franchet d'Espèrey 1.

Me référant à vos ordres n° 5334/3 du 4 octobre 19182, je me propose de mettre en marche, dans l'ordre indiqué, les 26e, 27e et 28e divisions britanniques. La 2 6e partira demain.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

2 Note du S. H. — Voir annexe i33i.


Pour assurer le ravitaillement de ces troupes, il me sera nécessaire d'assurer, dans le plus bref délai possible, les communications à travers le défilé de Rupel. En conséquence, je me propose de relier le chemin de fer à voie étroite par la haute vallée de la Struma avec la voie normale près de Vétrina.

Je suis forcé, à cause des pertes subies et des maladies, de réduire certains effectifs.

Chaque bataillon d'infanterie sera réduit à 2 compagnies, et les troupes divisionnaires, inclus l'artillerie de campagne, seront réduites proportionnellement. En conséquence, comme base de calcul tactique, les effectifs que je prépare actuellement pour le prochain bond en avant, doivent être considérés à présent comme ceux de 1 division 1/2 normale.

Avec l'amélioration prochaine de ces effectifs, l'artillerie et les autres unités redeviendront normales.

Signé : G. F. MILNE.

Annexe n° 1353.

Extrait du rapport sommaire du 16e corps britannique.

Opérations 2 2-3o septembre1.

22 septembre. — a 6e D. I. en train d'avancer vers Stojakovo, — table de Bogoroditza.

14 e D. I. hellénique à droite et le Derbyshire Yeomanry à Grey Rock. La ligne que les troupes britanniques doivent atteindre pendant la nuit du a a au 23 étant à peu près Kara Oglular, Bogdanci, les ordres furent donnés à la 1 4e D. I. H. de pousser jusqu'à Hamzali, Dugout Hill2, et à la 26e D. I. d'occuper le Cinarli Dere avec des avant-postes.

23 septembre. — Ordres donnés la veille à la 26e D. I. de pousser jusqu'à la ligne point ko 8, point 358, Miletkoyo Bridge 3 et au delà du Bojimia Dere si possible ; 14e D. I. H.

doit utiliser la route Cinarli, Dedeli. Derbyshire Yeomanry de pousser vers Strumica aussitôt que possible. L'ennemi fut rencontré un kilomètre environ au nord de Furka.

Notre artillerie le dispersa vers le nord. 2 pièces de 6 pouces furent capturées dans le Furka Dere. A la fin du jour, l'ennemi tenait les hauteurs à point 5^9 et Casandule. La 14 e D. I. H. engagea l'ennemi et le repoussa. Pertes helléniques 3o hommes.

L'aviation signale que la route entière Kosturino-Stroumica était couverte de pièces d'artillerie, de transports et d'infanterie et que le trafic sur la route était extraordinaire.

24 septembre. — Ordres donnés pour continuer l'avance sur Kosturino. 26e D. I. : saisir les hauteurs au delà du Bojimia Dere et se mettre en liaison avec le 1er groupement.

14e D. I. H. : avancer sur Kosturino en utilisant les routes et les pistes à l'est de la grande route Dedeli, Kosturino. Derbyshire Yeomanry : continuer avance vers Strumica.

1 Note du S. H. — Voir cartes n" 10 et 14.

! Note du S. IL — Indication vraisemblablement erronée, Dugout Hill étant à 2 kilomètres est de Stovakovo.

8 Note du S. H. — Pont de Miletkovo sur le Vardar, établi par l'ennemi.

-


2 7e D. I. commença son mouvement à travers le Vardar. L'ennemi fut rencontré pendant la journée, mais fut forcé de se replier. La 2 6e D. 1 était au nord du Bojimia Dere à droite, et la gauche de cette D. 1. à point 2M. Les Grecs furent retardés par des ponts détruits. L'ennemi tenait les hauteurs au nord de Tatarli, Rabrovo, Valandovo. Plusieurs pièces d'artillerie, des mitrailleuses et un projecteur sont tombés entre nos mains.

25 septembre. — Ordres : avancer sur Kosturino au point du jour. A 8 h. 20 m., la cavalerie et infanterie britannique entrent dans le village de Kosturino.

2 70 D. I. est mise en réserve d'armée. Les routes de la vallée, de Cestovo à Kosturino, sont couvertes de matériel bulgare. Des pièces d'artillerie de tous calibres, automobiles, voitures, mitrailleuses etc., furent trouvés sur les routes. L'aviation avait bien fait son devoir.

26 septembre. — Ordres : avancer sur Strumica au point du jour, — 1ae D. I. H.

sur la route Kosturino, Trivodi, Strumica, 26e D. I. sur la route Kosturino, Popcevo, Strumica, — Derbyshire Yeomanry en avant de l'infanterie.

Un officier bulgare entre dans nos lignes et fut dirigé au G. Q. G.

Des patrouilles de cavalerie entrèrent dans Strumica à 11 h. et l'infanterie hellénique une heure plus tard.

Pendant l'avance du Derbyshire Yeomanry vers Strumica, un officier (blessé), un officier et 6 hommes (pas blessés) allemands furent pris. Aussi des pièces de tous calibres et deux batteries sur place.

27 septembre. — Ordres : 2 6e D. I., pousser des détachements vers le nord, se mettre en liaison avec la cavalerie grecque à gauche par le moyen de patrouilles montées et avec la 14 e D. I. à droite, — 14 e D. I., opérer dans la direction de Pétrie, se mettre en liaison à droite avec le 12e corps et protéger la gauche avec des flanc-gardes, — Derbyshire Yeomanry, pousser en avant de la D. I. hellénique.

Comme les Beles furent encore tenus par l'ennemi et il y avait une forte opposition sur le front de la i 4e D. I., des ordres furent donnés de maintenir les positions déjà atteintes.

Dispositions le soir : 26e D. I. Strumica avec des détachements vers Radovista et Berovo, et une brigade à Kosturino; — 1 4e D. I. sur la ligne Gabrovo, Radovo, Derbyshire Yeomanry en avant.

2 pièces de 10 cm. furent trouvées sur la route Kosturino, Izlis, et 3 pièces de 77 au sud de Cam.

27e D. I. Mise à la disposition du 16e corps, elle fut dirigée dans la zone Mravinca, Valandovo, Cestovo, Dedeli.

M. Walker, secrétaire American Légation Sofia arriva à Popcevo, et fut dirigé vers le G. Q. G.

28 septembre. — Le général cdt le 16e corps d'armée rencontre le général cdt le ier groupement.

Ordres : Derbyshire Yeomanry et 14 e D. I. : se diriger vers Pétrie, avec la 83e brigade d'infanterie en soutien.

26" D. I., aller vers Berovo.

Des parlementaires bulgares arrivent dans nos lignes et furent envoyés au G. Q. G.

Renseignement reçu le soir qu'il y avait beaucoup de mouveme -:;- e Mari-

LA GRANDE GUERRE. — VIII, 3° VOL. — ANNEXES, 3° VOL. 1


nopolje et le défilé de Kresna. Ordres donnés de pousser en avant aussi vite que possible pour empêcher l'ennemi de s'échapper.

29 septembre. — Ennemi tenait une ligne à Jenikoj et la 2 6 e D. I. était au sud de Palazli.

Les Bulgares en face sur les hauteurs. La 19e brigade captura ces hauteurs à i4 h. 30 et la division continua à rencontrer la résistance ennemie. La 14 e D. I. rencontra beaucoup d'opposition et subit des pertes considérables (environ 500 dont 60 tués).

Ordres donnés de continuer les opérations le lendemain.

Pendant la nuit 29 au 3o septembre, le régiment de cavalerie du 16e corps et le btn de cyclistes arrivent du 12e corps à Strumica et furent mis sous les ordres du 16e corps.

30 septembre. — Télégramme reçu que la convention était signée. Envoi de parlementaires aux Bulgares.

5.io.i8.

LECH.

Lieutenant-colonel.

Annexe n° 1354.

L'UFFICIALE Salonicco, 5 octobre 1918.

DI COLLEGAMENTO.

XTALUITO À 8AL01fICC0«

N* 2673.

Télégramme du général Ferrero du 5 courant1.

Commandement en chef des armées alliées, 3e bureau avant.

N° 45.9872. « Troupes de la 36e division ont aujourd'hui repris marche vers Elbassan et à lA heures se trouvaient au nord de Polovin (nord de Bérat sur la gauche du Dévoli).

L'ennemi n'a pas offert de résistance. Notre cavalerie à 1 o heures du matin était à Ljusna et ses patrouilles se trouvent maintenant sur la crête de Golemi, devant détachements ennemis qui défendent route vers le Skumbi. »

Lieut. VILLARI, Officier de liaison italien.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

2 Note du S. H. — Le télégramme adressé au commandant de l'A. F. 0. porte, sans doute par erreur, le numéro 45.897. Il est daté de 0 h. 3 o et concerne par conséquent les opérations du 4 octobre.

D'autre part, d'après le télégramme 4 6.18 3 (annexe 1359). la 36° D. I. semble avoir atteint Motas dans la nuit du 3 au 4 au plus tard. - - - - -

3 Note du S. H. — Le commandant de l'A. F. 0. transmit par message au d * G. 1). 1. les renseignements ci-dessus, en ajoutant : «vous demande pousser cavalerie pour reprendre contact qui semble perdu. Vous renouvelle nécessité pousser d'extrême urgence éléments légers vers El Bassan». (Message téléphoné 4071/3, 5 octobre 1918.)


Annexe n° 1355.

De Prilep, le 5 octobre, 1 9 h. 1 5.

Télégramme

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4 0 6 7/3. — Compte rendu de 18 heures1.

Le * détachement Tranié est à Staro Kacanik et doit atteindre avec ses avant-gardes Stimija et Lipljan.

De la région de Dibra et des opérations en cours vers El Bassan, aucun renseignement nouveau.

Général Ferrero annonce qu'il a dépassé le à octobre Polovin, au N. de Bérat, sans rencontrer de résistance et qu'il a atteint Ljusna et Golemi, marchant vers le Skumbi.

Arrivé 22 h. 2 4.

Annexe n° 1356.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 5 octobre 101v 8.

D'ORIENT..

BTAT-JUAOR.

3* BVUAU.

N* 4072/3.

Message téléphoné Général commandant A. F. 0. à général commandant le 3e G. D. 1.1 En raison situation actuelle Albanie : 1° Regroupez 176e régiment et A. D./1 56 avec leur division.

2° Dirigez sur Prilep, avec étapes à Monastir et Topolcani, ier groupe A. D./57 qui sera à disposition général cdt C. E. I.

Faire connaître dates des mouvements afin assurer ravitaillements

P. 0. Le chef dJPiat-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Copies : Général cdt le C. E. I., colonel cdt artillerie A. F. 0., chefs ier, 4e bureaux.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

2 Note du S. H. — Le commandant du 3" G. D. I. prescrivit que le 1" gr. de l'A. D./57 effectuerait son mouvement les 7, 8 et 9 octobre (ordre particulier d'opérations n° 65, 1769/3, 6 octobre); le 176* devait faire étape à Klimendovo, à 5 kilomètres nord d'Ochrida, le 9 octobre, et atteindre Kitchevo le 10 (ordre particulier d'opérations n° 66, 1760/3, 8 octobre).


Annexe n° 1357.

ARMÉE FRANÇAISE. Q. G. A., le 5 octobre iqiy8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR..

3* ItJRUU:

N° 4073/3.

Instruction particulière n° 109 pour le général commandant le 2e G. D. I. 1.

Il est fait envoi ci-joint de l'Instruction n° 5334/3 du à octobre du général commandant en chef2.

Le général cdt le 9e groupement de D. I. assurera l'exécution des prescriptions qui le concernent progressivement et au fur et à mesure des possibilités de ravitaillement.

Mais il portera sans délai son avant-garde à Férizovic avec mission : a. de fournir le détachement de liaison de Gilan ; b. de se couvrir vers Pristina, Mitrovitza et Prizrend ; c. de couvrir la formation de la colonne de Scutari à Férizovic; d. de mettre la main le plus tôt possible sur le matériel de voie ferrée signalé embouteillé à Mitrovitza (locomotives) et le faire ramener si possible à Uskub.

Cette colonne aura la composition prévue par la lettre n° 4o5o/3 du 3 octobre3, dont le général cdt le 2e groupement de D. I. a eu copier Le détachement serbe sera poussé sur Prizrend (avant-garde à Kukus), dès son arrivée à Uskub5.

Seront rassemblés à Férizovic, par les soins du général cdt le 2 e groupement de D. I., pour la constitution de la colonne : a. le régiment d'evzones (renforcé d'un peloton de cavalerie); b. le groupe de 65 du détachement Tranié; c. un groupe de 65 hellénique;

d. la cavalerie qui sera désignée ultérieurement ; e. le C. V. A. D. ;

f. le détachement télégraphique; g. les formations sanitaires.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

2 Note du S. H. - Voir annexe i33i.

3 Note du S. H. — Voir annexe 13 g4.

4 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i375, l'ordre du commandant du a" G. D. I.

8 Note du S. H. — Contre-ordre allait être donné, le 9 octobre, à l'envoi sur Prizren du détachement serbe; voir annexe iàig.


Le 58e B. C. P. sera prêt à être dirigé directement de Kalkandelen sur Prizrend dès que ses équipages seront transformés.

Le général Henrys, commandant l'A. F. 0., Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Copies : gai cdt en chef les A. A., à titre de compte rendu; cel cdt l'art.; cdt de l'aéronautique; chefs des ier, 2e et 4e bureaux.

Annexe n° 1358.

De Prilep, le 5 octobre, 19 h* 35. Reçu a t h. o5.

Télégramme.

Général A. F. 0. à général C. A. A. 1.

N° 4074/3. - 1 ° Général Ferrero fait connaitre que, le 4 octobre, il a occupé Polovin et que sa cavalerie est entrée à Ljusna2.

90 Communiqué autrichien annonce bombardement de Durazzo par flotte italienne.

3° La presse annonce le soulèvement au Monténégro.

4° Dans ces conditions, apparition de lui il par El Bassan sur Durazzo me paraît perdre importance.

5° Dans ces conditions, vous propose dès que contact sera pris avec Italiens vers El Bassan, ne me laissez4 de ce côté qu'éléments légers et de ramener 57e D. I., que j'aurais intention ramener région Uskub par Dibra et Gostivar, continuant à appuyer pendant un certain temps le détachement serbe de Dibra5.

P. 0. Le chef d-éiai-major,, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Copies : colonel cdt artillerie, chefs 1er, a", 4e bureaux.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15. Ljusna (Liouchna) est à 11 kilomètres nord-ouest de Bérat.

S Note du S. 11. — Voir annexe i354. 1 1

Note du S. H. — Lire : « Dans ces conditions opération de Lin par El Bassan. ».

4 Note du S. H. — Lire : «. vers El Bassan, de ne laisser de ce côté. a.

6 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe i36i.


Annexe n° 1359.

De Kanina, le 5 octobre 1918, à a 3 heures 5o.

Télégramme.

Général Ferrero à général Henrys1.

N° 46.183 S. I. - Troupes 36e division, ce matin à 5 heures, ont repris marche direction El Bassan, partant de Motas (gauche bas Dévoli).

D'après reconnaissances nos patrouilles, il résulte que ennemi a évacué complètement rive gauche Dévoli2 et qu'il maintient encore des détachements à défense rive droite.

Notre cavalerie est en face de détachements ennemis avec mitrailleuses qui barrent passage près Cerna, au nord de Golemi.

Les patrouilles poussées jusqu'au bas Skumbi ont repris contact avec l'ennemi vers ponts de Nova et Tenasaj qui résultent il encore occupés par l'ennemi avec mitrailleuses et canons. Général FERRERO.

Annexe n° 1360.

De Rome, le 6 octobre 19 1 8.

Télégramme.

Attaché militaire à général Franchet d'Espèrey.

Le Comando Supremo a fait connaître qu'il ne lui est pas possible d'envoyer un régiment d'artillerie de campagne à la 35e division parce que l'artillerie des divisions du front n'est pas complète4.

C. A. A. Arrivé le 7 octobre 1918, n° 1539, remis au général.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 15.

3 Note du S. H. — Lire vraisemblablement : ttSkumbi" au lieu de ttDévoli".

- - - - -

3 Note du b. H. — Lire : Ctrésistenh.

4 Note du S. H. — Réponse à la demande du général commandant les armées alliées d'Orient d'un régiment d'A. C. pour la 35e D. I. italienne (annexe ia5a).


Annexe n° 1361.

C. A. A. Q. G. A. A., le 6 octobre 1918.

3* BtJBKlO.

N* 6356/3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à général commandant A. F. 0.

Réponse à message n° 4074/31.

Propositions approuvées2

Annexe n° 1362.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 6 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

BTAT-HAJOR GÉNÉRAL.

3* IUBUU.

N* 5357/3.

Le général Franchet dEspèrey, commandant en chef les armées alliées, à Monsieur le ministre de la Guerre, état-major de l'armée, groupe avant.

J'ai l'honneur de vous adresser, ci-joint, à titre de compte rendu : 1° Mon instruction pour les armées n° 5346/3 du 5 octobre, définissant les lignes générales de mon plan d'action et la répartition des troupes dans la situation nouvelle créée par la suspension d'armes avec la Bulgarie1.

1 Note du S. H. - Voir annexe 1358.

S Note du S. H. — Le commandant des armées alliées d'Orient adressa, le 6 octobre, au général Ferrero un télégramme l'avisant de la décision qu'il venait de prendre d'arrêter la progression vers l'est de l'A. F. 0., dès que le contact serait établi avec le 16e C. A. italien en Albanie; ce document n'a pas été retrouvé, mais le général Ferrero y fait allusion dans son télégramme du 9 octobre, annexe 1^22.

3 Note du S. H. — Et comme suite à la lettre 5284/3 du 1er octobre, annexe 1271.

4 Note du S. H. — Lire : «5246/3"; voir annexe 1347' En marge, au crayon noir : «Abrogé par nouveau télégramme n; voir les télégrammes du ministre du 7 octobre, annexes i38i et 1382, et les réponses du commandant des armées alliées des 10 et 12 octobre, annexes 1428 et 1453.


2° Le calque au 1/1.000.000e joint à cette instruction1.

30 Mon instruction n° 5334/3 du à octobre concernant le front de Serbie 4° Copie d'une lettre adressée au vice-amiral Gauchet concernant la coopération des forces navales5.

D'autre part, je vous ai adressé le 5 octobre, en réponse à votre télégramme du 1er octobre4, un télégramme 5 qui résumait les dispositions contenues dans les instructions ci-dessus et vous donnait mon impression au sujet des possibilités d'exécution du plan action, eu égard aux difficultés que présentent actuellement les communications. J'insiste à nouveau sur les conclusions de ce télégramme.

F. D'ESPÈREY.

Annexe n° 1363.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 6 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

S* arasAU.

N* 6362/3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à général commandant A. F. 0.

En vue réaliser au plus tôt amorce du dispositif prescrit par instruction n° 5334/3 du â octobre : 1° Prière proposer urgence mouvements destinés à porter deux D. I. groupement Patey sur droite serbe, dans région Pirot par Kustendil et Radomir. Conditions utilisation railway Kustendil, Sofia, Tsaribrod, seront notifiées dès que possible.

20 Pousser dans région Uskub 308 D. I..

30 Faire suivre une autre D. I. dans région Veles.

40 Rendre compte dispositions prises7. P. 0. Le chef d'état-major,

1 Note du S. H. — Voir carte n° 17, A.

8 Note du S. H. — Voir annexe i33i.

3 Note du S. H. — Voir annexe i364.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1246.

5 Note du S. H. — Voir annexe 1351.

6 Note du S. H. — Voir annexe i33i.

7 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1372.


Annexe n° 1364.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A., A., le 6 octobre 191 8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BtJKïAU.

N* 5367/3.

Le général Franchet d'Esperey, commandant en chef les armées alliées, à M. le vice-amiral Gauchet, commandant en chef l'armée navale à Corfou.

J'ai l'honneur de vous adresser, ci-joint, une copie de mon Instruction n° 5346/3 du 5 octobre et du croquis qui l'accompagnel.

Cette instruction, destinée aux armées sous mon commandement, détermine les grandes lignes du plan d'action de l'armée d'Orient, dans la situation nouvelle créée par la suspension des hostilités avec la Bulgarie.

Ce plan ne peut être exécuté intégralement qu'avec le concours de l'armée navale.

t 0 Création d'une - nouvelle base maritime.

La voie ferrée de Salonique à Nich ne pourra pas être réparée entièrement avant un long délai, à cause des destructions dont elle a été l'objet.

Il nous faut donc, le plus rapidement possible, une nouvelle ligne de communication avec le front de Serbie et avec la Bulgarie. Jusqu'à nouvel ordre, cette ligne de communication ne peut être autre que la voie ferrée Dedeagatch, Andrinople, Sofia.

D'où nécessité de la création d'une base maritime dans la région de Dedeagatch*2.

Participation à une action contre le Turquie.

J'ai l'intention, dès que j'aurai pu réunir les moyens nécessaires, d'agir contre la Turquie, en vue de débloquer les Dardanelles par une attaque brusquée sur l'isthme de Boulaïr, de façon à permettre l'entrée des flottes alliées dans la mer de Marmara.

* La voie ferrée Salonique, Constantinople, ne pourra pas être réparée et livrée à la circulation avant plusieurs mois.

1 Note du S. H. — Annexe 1347, voir carte n° 17, A.

1 Note du S. H. — Le 14 octobre. le commandant des armées alliées invitait le général commandant l'armée britannique, le contre-amiral commandant la division navale d'Orient, et le général directeur de l'arrière, à s'entendre pour fixer les conditions d'organisation de la base de Dedeagatch; voir annexe 1489.


Cette opération, qui pourrait être exécutée dans le courant de novembre, nécessite une coopération étroite de la flotte que j'entrevois de la façon suivante : a. Création d'une base maritime à proximité du théâtre d'opérations (questions traitées au S i°).

b. Transport par mer d'unités alliées dans la région de Dedeagatch (importance du contingent à transporter : 1 ou 1 divisions).

c. Transport éventuel d'unités alliées (une division) dans la région du golfe de Saros1 ou de l'est de l'embouchure de la Maritza.

30 Participation à notre action en Albanie.

Cette action est en cours ; elle comprend : a. Une action en direction d'El Bassan, qui se heurte actuellement à des éléments autrichiens à une vingtaine de kilomètres à l'ouest du lac d'Ochrida; cette action est conjuguée avec l'avance des unités italiennes du général Ferrero.

b. Une action de Dibra sur Tirana et Durazzo. pour inquiéter les arrières de l'armée autrichienne d'Albanie et soulever contre elle les populations. Dibra est entre nos mains depuis le 4 octobre.

c. Une action vers Scutari et Saint-Jean de Medua, pour couper les communications de l'armée autrichienne et lui interdire la retraite vers le Nord.

Cette action sera menée par une colonne comprenant : un régiment serbe, un régiment grec, un bataillon de chasseurs français, quatre batteries de montagne, un régiment de cavalerie.

La colonne se concentrera, dès que possible, dans la région de Kukus (3 5 kilomètres sud-ouest de Prizrend, sur le Drin). Elle pourra atteindre ensuite la région de Scutari, vraisemblablement en quatre ou cinq jours. Mais, dans cette dernière région, elle ne pourra plus être ravitaillée par terre. Il sera alors nécessaire que vivres, matériel et munitions puissent lui être livrés par mer, et en utilisant, si possible, le cours de la rivière Boyana.

Il serait utile, en outre, que l'action par terre de nos troupes sur les ports de Durazzo, Saint Jean de Medua et Scutari, fut appuyée du côté de la mer par la flotte.

J'ai l'honneur de vous prier de vouloir bien me faire connaître, le plus tôt qu'il vous sera possible, dans quelle mesure vous estimez que les forces navales sous votre comman-

1 Note du S. H. — Le golfe de Saros se trouve entre la région est de l'embouchure de la Maritza et la presqu'île de Gallipoli.


dement pourront coopérer à notre action, dans le cadre général que je viens de vous exposer 1.

J'ajoute que la création de la nouvelle base maritime se place en toute première urgence dans les questions de coopération envisagées ci-dessus2-3.

Signé : FRANCHET D'ESPÈREY.

Copies : Amiral cdt la division navale Salonique, D. A., d" bureau.

Annexe n° 1365.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 7 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date du dépôt : 6 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre4.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte : En raison d'avance italienne échelonnée Albanie5, ma gauche arrêtera sa progression vers l'est 6 dès qu'elle aura pris contact avec forces italiennes.

Vers Vrania, ofifciers prisonniers annoncent transport vers Nich de 5 à 6 divisions austro-hongroises prélevées sur le front Piave.

E. M. A., Groupe de l'Avant. Arrivé le 7 octobre 1918, n° 239 B. S., remis au 3e bureau. -

1 Note du S. H. — La réponse de l'amiral Gauchet n'a pas été retrouvée, mais un résumé de cette réponse figure dans un télégramme adressé par l'amiral au ministre de la Marine, annexe i45i, S a et S 4. Voir aussi la lettre 54 70/3 du 14 octobre du commandant des armées alliées au général Milne, annexe i484.

S Note du S. H. — L'établissement de la base de Dedéagatch devait rencontrer des difficultés sérieuses; voir annexes i5i8, 1662 et i685.

3 Note du S. H. — Le commandant du C. A. A. allait modifier son plan d'action; il devait en aviser l'amiral Gauchet le 14 octobre; voir annexe 1483.

4 Note da S. ILfie télbcrammp fut aussi transmis à l'amhassarle rie Francs à Romp

- - -- --- -- - - -- ---- .�- --��.-�.-.� - ��-����� �� ..�..�� � ..�.�.

5 Note du S. H. — La miniite nnrte - fe Rn raisnn H'avanre italienne Albanie «

- - -- -- -- - -- ----- r-,-- 1 "-- .-.--- - -.---- *------ .u.

6 Note du S. H. — Lire vraisemblablement : «vers l'ouest».


Annexe n° 1366.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 7 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date du dépôt : 6 octobre.

Destinataire : Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt en chef armées alliées d'Orient.

Texte1. — Notre offensive continue en direction générale de Nich. Au cours de combat livré hier par Ire armée serbe, renforcée par cavalerie française, à 9e division autrichienne, les Serbes ont fait plus de 1.5oo prisonniers, dont un colonel commandant 30 e régiment, pris 12 canons dont 6 lourds et 3o mitrailleuses. Ils poursuivent dans direction Leskovac 9e division qui se replie en désordre,.

D'après renseignements fournis par prisonniers, cette division d'infanterie était chargée de couvrir débarquement de forces austro-allemandes à Nich.

Plus à l'ouest, des forces françaises qui marchent avec entrain admirable, malgré difficultés de tous ordres rencontrées dans ces pays montagneux, ont réussi à rejoindre vers Kacanik, sur route Mitrovitza, un fort détachement allemand qu'elles ont attaqué et dispersé. Rapidité marche et vigueur attaque ont empêché destruction de la gare : un train complet, nombreux convois, 3o canons, une centaine de prisonniers, dont 5 officiers, sont tombés entre nos mains.

En Albanie, détachement serbe, qui a pris Dibra, a progressé vers l'ouest. Notre colonne, qui progresse à l'ouest du lac Okrida, par route Lin, a trouvé une flanc-garde ennemie fortement constituée au confluent Skumbi, Langaica; isolé2, débordé par le nord l'ennemi s'est replié jusqu'à hauteurs Vulcan. Nous continuons à progresser dans vallée du Dévoli.

Les opérations de désarmement de la XIe armée allemande s'effectuent sans incident; chiffre exact de nos prises n'est pas encore connu. Désarmement des autres franctions armée bulgare et la remise de son matériel ont lieu dans conditions satisfaisantes, malgré froissements provo qués par contact Grecs et Bulgares.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 7 octobre 1918, n° ai3/B. S., remis au 3 e bureau.

1 Note du S. H. — Voir cartes n°* 15 et 16.

S Note du S. II. — Le mot tt isolé" ne se trouve pas sur la minute.


Annexe n° 1367.

De Prilep, le 6 octobre, 9 h.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4086/3. COMPTE RENDU DE 9 HEURES1.

Région de Kacanik. La prise de Kacanik le à octobre a été effectuée malgré la très vive résistance d'un détachement de mitrailleuses et d'infanterie allemandes. La rapidité de notre mouvement et la vigueur de notre attaque ont empêché la destruction de la gare. Un train complet, de nombreux convois, 3o canons, 73 prisonniers dont 5 officiers, sont tombés entre nos mains2. , Région de Dibra. Le 4 octobre en fin de journée, le détachement serbe d'Ochrida avait un btn au nord ouest et un btn au sud de Trebiste, la cavalerie à Dibra. Dans la journée du 5, ce détachement aurait atteint Iboa? La route Struga, Dibra, a subi destructions sérieuses ; tous les ponts importants sont coupés. Très mauvais temps en Albanie.

Vers El Bassan, notre colonne s'est heurtée au nord du confluent Skumbi, Langaica, à3 détachements d'infanterie et d'artillerie ennemies; un mouvement débordant par le nord a contraint l'ennemi à se replier vers les hauteurs de Vulcan. Plusieurs cadavres auraient été trouvés sur le terrain. Notre progression continue.

La colonne du Dévoli avait dépassé, le 5 octobre à 10 h., les tranchées ennemies et continuait sa marche Arrivé à i3 h. 35.

1 Note du S. H. - Voir carte n° 15.

2 Note du S. H. — Un recensement plus complet fit constater la capture de 169 prisonniers, 45 pièces d'artillerie lourde, i.5oo voitures chargées ou vides, dont 85o intactes, 24 fours de campagne, 12 canots automobiles, 2 4 camions dont 10 en bon état, et un important stock de ferrures, de harnais, d'effets d'habillement. (Journal de marche du détachement Tranié.)

3 Note du S. H. — Lire : «. s'est heurtée au nord du confluent Skumbi, Langaica à un détachement ».

4 Note du S. H. — Le compte rendu de 18 heures (n° 4087/3) est ainsi conçu : « Aucun renseignement nouveau n'est parvenu depuis le dernier compte rendu».


Annexe n° 1368.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 6 octobre iqiy 8

D'ORIENT. ,.

ÉTAT-MAJOR.

3' BUBEAU.

N* 4090/3.

Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant en chef les armées alliées, à général commandant le 2e G. D. Igénéral commandant le 3e G. D. I.3 général commandant le C. E. I., général commandant la 11e D. I. C., général commandant la 156e D. L, général commandant la 30e D. 1.

Le poste de commandement du général cdt l'A. F. 0. fonctionnera à Uskub à partir du 7 octobre, 16 heures. Le quartier général fonctionnera à Uskub à partir du 8 octobre, 9 heures1.

P. 0. Le chef dJ état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Annexe n° 1369.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 6 octobre 1018.

D'ORIENT.

EUT-MAJOR.

3* IIUIBAU.

No 4095/3.

Ordre particulier d'opérations n° 11572.

I. - Le C. E. I. fera mouvement de façon à avoir dépassé Prilep le i o octobre, et à se trouver à cette date dans la situation suivante : tête à Stepanci, - queue au nord de Prilep, Q. G. à Prilep le 10 octobre.

1 Note du S. H. — Venant de Prilep, - où il s'était transporté le 3o septembre. - -

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16. Le mouvement du C. E. I. semble avoir été prescrit à la suite de la réception de l'Instruction 5346/3 du C. A. A., annexe 1347.


II. — Aucune fraction autre que le Q. G. ne devra stationner dans la ville de Prilep, dont le séjour est interdit aux troupes1.

Le général Henrys, commandant l'A. F. O., Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : général cdt en chef les A. A. (à titre de compte rendu), général cdt le C. E. I., colonel cdt l'artillerie, cdt de l'aéronautique, chefs des i", 2e, 48 bureaux.

G. A. A. Entré le 7 octobre 1918, à 22 h., n° 4396, remis au 3e bureau.

Annexe n° 1370.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 6 octobre 101*8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* nmi.

N" 4099/3.

Instruction particulière n° 110 pour le général commandant le 3e groupement de D. I. 2-3.

I. — La retraite ennemie en Albanie paraissant très étendue et l'avance italienne assez rapide, il ne semble pas que la manœuvre par El Bassan puisse réaliser le but primitivement envisagé. Aussi dès que le contact avec les Italiens sera pris mon intention est la suivante : a. poursuivre l'ennemi en direction El Bassan avec des éléments très légers ;

1 Note du S. H. — Dans la journée, après réception du télégramme 5362/3 du C. A. A., le commandant de l'A. F. 0. complétait, par ordre particulier d'opérations n° 1159 (4115/3), l'ordre de mouvement ci-dessus : le C. E. I. devait stationner le 11 octobre dans la région d'Izvor, et le 12 sur la rive est duVardar, en face de Vélès. Cet ordre, non exécuté, n'est pas publié. En effet, le 9 octobre, en raison des circonstances atmosphériques, le C. E. I. recevait l'ordre de s'arrêter dans la zone qu'il venait d'atteindre, à l'ouest de Prilep; voir annexe 1 4 18.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Cette instruction avait été précédée d'un ordre préparatoire n° h 1 oo/3, indiquant que, l'avance italienne pouvant rendre inutile l'action de toute la 5 7 * D. I., il y avait lieu de se disposer à continuer la poursuite avec le détachement d'Okrida et le colonel Lejay, disposant des bataillons indigènes et des éléments d'infanterie strictement indispensables.


b. poursuivre de Dibra vers Tirana avec le détachement serbe, qui pourra ultérieurement être poussé sur St Jean de Médua; c. ramener vers Uskub la 576 D. I.1

II. — La direction des opérations reste au général cdt le 3 e groupement de D. I.

jusqu'à nouvel ordre. P. G. Okrida.

L'exécution de la poursuite vers El Bassan et l'organisation et la garde du territoire conquis seront assurées par le colonel Lejay qui disposera : a. d'un état-major renforcé par le 3e groupement de D. I. en particulier par le personnel de la S. T. du 3e G. D. I.; b. des bataillons indigènes (sauf le 5e B. T. A. laissé à la D. A.); c. provisoirement des éléments d'infanterie de la 57e D. I. jugés indispensables par le général cdt le 3e G. D. I. ;

d. du groupe de 2 batteries de 65 non endivisionné; e. de services à organiser par le général cdt le 3e G. D. 1.

III. - La 57e D. I. sera dirigée sur Uskub en deux colonnes : ( 1 régiment,

l'une < 1 groupe de 65 par Dibra sur Gostivar.

( 1 cie du génie ) l'autre, comprenant le gros de la D. I., par Struga, Smilovo 2, sur Kicevo.

Elles stationneront provisoirement aux environs de ces localités.

IV. — La date à laquelle le mouvement de la 57e D. I. pourra commencer devra être aussi rapprochée que possible. Ce point a une extrême importance en raison des nécessités actuelles des ravitaillements qui doivent, dans l'intérêt de l'armée, être reportés plus au nord.

V. — Le général cdt le 3 e groupement de D. I. sera, à une date ultérieure et après le départ de la 57e D. I., dirigé vers Kicevo.

Il fera prendre toutes dispositions pour que le mouvement de la 57e D. I. puisse commencer dès la réception d'un télégramme.

VI. — A partir du 8 octobre inclus, l'armée n'exécutera aucun transport vers le 38 G. D. 1.

En conséquence, tous les éléments restant de la 5 7e D. I. se ravitailleront sur les vivres laissés sur place et sur le pays, ou enverront des convois éventuels de petits chevaux se ravitailler à Monastir.

1 Note du S. H. — Destination modifiée le 9 octobre; voir annexe 1417.

2 Note du S. H. — Lire : cr Slivovo." La 5 7 e D. I. fut ultérieurement dirigée sur Monastir, et non sur Uskub; voir annexe 14 17.


Les éléments à ramener vers Gostivar, Kicevo, se ravitailleront à partir du 8 octobre sur le stock existant dans la zone du 3 e groupement.

Le 3 e groupement devra faire suivre chaque colonne des convois de petits^chevaux nécessaires pour porter, en plus des T. R., les vivres de la colonne jusqu'à Gostivar, Kicevo (inclus).

Ces vivres seront prélevés sur ceux qui existent dans la zone du 38 groupement ou

sur le pays.

A partir de Gostivar, Kicevo, le ravitaillement sera assuré par l'armée régulièrement.

Les demandes devront être adressées en conséquence.

Les convois de petits chevaux pourraient être licenciés, le cas échéant, dès l'arrivée dans la zone où les T. R. deviendront suffisants pour l'alimentation des troupes1.

Le général Henrys, commandant l'A. F. 0:, Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : gai cdt en chef les A. A., à titre de compte rendu, cel cdt l'art., chef des ier, 2 e, 4 e bureaux, bureau du personnel.

C. A. A. Arrivée le 8 octobre 1918, 10 h., n° à ào5, remise air 3" bureau.

Annexe n° 1371.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 6 octobre 101*8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* MMAC.

N* 4112/3.

Télégramme.

Général A. F. 0. à général 1 Ie D. I. C. 2 1° 1 Ie D. I. C. 3 fera étape 8, 9, et 10 octobre sur Prilep ; Q. G. le 10 à Varos4.

Sera remplacée par 1 56* D. I. 5

1 Note du S. H. — Cette instruction ne parvint que dans la nuit du 8 au 9 octobre au commandant du 3 G. D. I., qui demanda par télégramme des modifications au mouvement prévu pour la 57* D. I.; voir annexe 1425.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Il ne s'agit ici que de la 21" brigade I. C., stationnée autour de Kitchévo; la 22* brigade I. C. (détachement Tranié) était dans la réeion de Katchanik.

v , - -, --�--- --�- -- --o--~ -- ------4 Note du S. H. — A i.5oo mètres nord-ouset de PrileD.

S Note du S. H. — Stationnée dans la région de Lopalitsa, Mourgach; voir annexe 1374.


a° Dès arrivée Prilep, détachements prélevés sur régiments, sous ordreun officier E. M., seront dirigés, par Novak, vers secteurs Makovka, Morava1, pour aller chercher sacs et cantines laissés sur place.

Tous les moyens muletiers de la division, ceux des compagnies mitrailleuses compris, seront, avec les arabas, dirigés vers boucle Cerna pour ramener sacs et cantines officiers.

30 Deux officiers par régiment Tranié et deux officiers par régiment hellénique vont être ramenés d'urgence Monastir, pour reconnaître sacs leurs unités.

40 Tous ces sacs seront ramenés à Monastir, ceux des régiments Tranié et régiments hellènes d'abord.

Tonnage nécessaire pour transport sacs unités d'Uskub sera indiqué plus tôt possible.

Aucun autre matériel devra être transporté par mulets.

5° Troupes se rendant Cerna se ravitailleront sur stocks laissés en secteur.

P. 0. Le chef d-éiat-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Annexe n° 1372.

De Prilep, le. 6 octobre2, o h. i5. Reçu 1 h.

Télégramme.

Général A. F. 0. à général commandant en chef.

N° 4113/3. Réponse à 5362/33.

1. — Divisions proposées pour Pirot sont 17e et 76e. La première aura 3 étapes pour atteindre Kustendil à partir de Makres, où "elle sera le 9. La seconde aura 3 étapes4 pour Kustendil à partir d'Uskub.

Je demande à général Patey quand mouvements pourront commencer. Au cas où n'autoriseriez pas mouvement 17°, je la remplacerai 5 par 3e D. I. H.

II. — 30e D. I. sera mise en route sur Uskub le 8. Elle y sera le 14. Mouvement C. E. 1. 6 ordonné région nord Prilep sera continué sur Velès, où arrivera le 127.

1 Note du S. H. — Région Makovo, Rapech, Bernik, dans la boucle de la Tcherna.

2 Note du S. H. — Lire : tc le 7 octobres; la minute est du 6 octobre.

3 Note du S. H. — Voir annexe i363 et carte n° 16.

4 Note du S. H. — Lire : tt5 étapes. »

6 Note du S. H. — La minute porte : r .je la remplacerais."

6 Note du S. H. — Lire : te Mouvement C. E. I. déjà ordonné. » - nO.

7 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1385, la réponse du commandant des armées alliées.


Annexe n° 1373.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A le 6 octobre 1 9 18.

D'ORIENT. Q. G. A., le 6 octobre 1918.

ÉTAT-MAJOB.

3* BUUiV.

N° 4116/3.

Ordre particulier d'opérations n° 1160.

I. La 3oe D. I. fera mouvement sur Uskub dans les conditions suivantes1 :

8 octobre. Tête à Pestérica.

Queue à Kamberovo Cesma2. Q. G. Prilep. Ravitt Prilep.

9 — .,. Tête à Stepanci.

Queue à col de Prisât. Q. G. Prilep. — Prilep.

10 — .,. Tête à Has Jenikôj.

Queue à Starigrad. Q. G. Izvor. — Stepanci.

11 — Tête à Sopot.

Queue à Vélès (exclu). Q. G. Véiès. — Vélès.

12 Repos. Q. G. Vélès. — Vélès.

13 — Tête à Ibrahimovce.

Queue à Kaplan. Q. G. Kaplan. — Kaplan.

i& - Région. Hasanhegovo, Indzikova, Mazardlik, Rakamija, Butel 3. Q. G. Uskub. — Uskub.

II. — Le séjour dans les villes de Prilep, Vélès, Uskub, est interdit à la troupe.

III. — Le foin et le complément de grain, dont la ration ne serait pas fournie au complet, seront achetés sur le pays4.

Le général Henrys, commandant l'A. F. O., P. 0. Le chef d'état-major, EXPE RT-BEZANÇ ON.

Destinataires : général cdt en chef les A. A. (à titre de compte rendu), général cdt le a" gr. de D. I., général cdt le C. E. I., général cdt la 30e D. I., colonel cdt l'artillerie, chefs des 11er et 4 e bureaux, section du courrier, directeur de l'intendance, payeur de l'A. 0.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 1, feuille B, du 2" volume. Ce mouvement de la 3o" D. I. semble avoir été prescrit à la suite de la réception de l'Instruction n° 5346/3 du C. A. A., annexe 1347.

! Note du S. H. — Lire : crKamhërova Cesma". à 4 kilomètres 5oo sud-ouest de Prileu.

S Note du S. H. — Lire : « Madzarlik, Rokomija, Butel». Rokomija touche la partie supérieure de S de Skoplje, Butel est à 2 kilomètres au nord-ouest de Rokomija, et Hasanbegovo à 4 kilomètres à l'est-nord-est.

4 Note du S. H. — Pour l'arrêt du mouvement, le 9 octobre, voir annexe i4i8, 2e note.


Annexe n° 1374.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 6 octobre iqyi8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUREAU.

N" 4117/3.

Ordre particulier d'opérations n° 11611.

I. — Les éléments de la 156e D. I. stationnés dans la région de Murgas, Lopatica, relèveront dans la région de Kicevo les unités et services de la il" D. I. G. qui s'y trouvent2.

II. — Le général cdt la 156e D. I. réglera le mouvement de son unité en deux étapes : ire étape. le 8 octobre.

III. — Les éléments de la 118 D. I. G. actuellement dans la zone de Kicevo seront, après relève, dirigés sur Prilep (zone Varos3, Zagrad, Mazujcista, Mramorani; Q. G.

Varos).

Le général commandant la 11e D. I. C. réglera son mouvement en trois étapes : 1 étape le 8 octobre.

IV. — Alimentation : la 156e D. I., après s'être complétée en vivres à Monastir, partira avec 5 jours de vivres (dont 2 sur l'homme).

La î ie D. I. G. partira pour sa nouvelle zone de cantonnement avec à jours de vivres (dont 2 jours sur l'homme).

Après l'arrivée des divisions dans leur nouvelle zone, elles seront respectivement ravitaillées à Kicevo et à Prilep.

V. — Le séjour à Prilep est interdit à la troupe.

Le général Henrys, commandant VA. F. 0., P. 0. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : général cdt la î ie D. I. C., général cdt la 156e D. I., général cdt le S" G. D. I., général cdt le G. E. I., colonel cdt l'artillerie, cdt des étapes, cdt d'armes de Prilep, chefs des 1 er et 4" bureaux.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16, et, pour le détail de la zone de cantonnement de la Il" D. I. C., la carte n° i, feuille B, du a* volume.

! Note du S. H. — Le 9 octobre, le commandant de l'A. F. 0. télégraphiait, sous n° âioi/o : «En raison circonstances atmosphériques et difficulté ravitaillement, 1 56 e D. I. devra laisser son gros échelonné entre Kicevo et Pribilci. Q. G. Kicevo. »

3 Note du S. H. - Varos est à i.5oo mètres nord-ouest de Prilep.


Annexe n° 1375.

A. F. 0. Q. G., le 6 octobre 1918. 19 h.

2* GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* IDMAU.

N" 2692/3.

URGENT.

Ordre particulier d'opérations n° 66 1'2.

I. — L'ennemi s'efforce, avec des unités autrichiennes et allemandes, de retarder notre marche au Danube.

La Ire armée serbe a battu laS 9 e division austro-hongroise, le 5 octobre, au nord de Vranje et continue sa marche sur Nich.

(Q. G. de la 1" armée à Vranje à partir du 6 octobre.) II. — La gauche de la I" armée serbe continuera à être couverte par le général Tranié qui disposera : — de la 22e bde 1. C. mixte, sous les ordres' du colonel Debieuvre ; — de la 3e D. 1. H., sous les ordres du colonel Tricoupis.

III. — La 3° D. I. H. fera mouvement sur Kacanik à partir du 7 octobre soir. Elle recevra à Kacanik les ordres du général Tranié.

Le détachement hellénique qui fait l'objet de l'ordre particulier n° 1150 du 3o septembre du général cdt l'A. F. 0.2 et qui arrive le 10 octobre à Uskub, suivra le plus tôt possible sa division sur sa route de marche.

IV. — Le général Tranié portera le gros de son détachement dans la région Liplian, Pristina.

Il poussera des avant-gardes vers Prizrend (à Suniareka3), à Mitrovitza, et sur la route de Pristina à Nich (aux redoutes de Prepolac).

Il continuera à assurer à Gilan la liaison avec la Ire armée serbe.

V. — Le général en chef attache beaucoup d'importance à la prise du matériel de voie ferrée signalé embouteillé à Mitrovitza (locomotives) pour être ramené vers le sud.

Le général Tranié continuera, suivant les ordres déjà reçus, à avoir pour objectif

1 Note du S. H. — Ordre consécutif à la réception du message 4o65/3 et de l'Instruction particulière log du commandant de l'A. F. 0., annexes 1340 et 1357.

2 Note du S. H. - Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Lire : «Suharieka.» (Souharieka), 17 kilomètres nord de Prizrend.


ce matériel; il s'efforcera d'agir le plus rapidement possible sur Mitrovitza et y poussera une forte avant-garde.

VI. — Devront être concentrés à Ferizovic, pour une destination qui sera précisée ultérieurement :

le régiment d'evzones

un peloton de cavalerie de la 3 e D. 1. H.

un groupe de 65

ie groupe de 65 du ier R. A. M.

VII. — Le 58e B. C. P. relève directement, à partir d'aujourd'hui 6 octobre, du général cdt le 2 e G. D. I., et reçoit l'ordre de porter sur Prizrend une avant-garde légère, pour couper la route aux fuyards et reconnaître la région1.

Le général Patey, commandant le 2* groupement de divisions, Signé : PATEY.

P. A. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Destinataires : MM. le général Tranié, le colonel Debieuvre, le colonel cdt la 3e D. I. H., le cdt du 58e B. C. P., artillerie, génie, intendance, santé, service télégraphique, aviation.

4e bureau, le général cdt la 76e D. I., cdt d'armes d'Uskub, A. F. 0., à titre de compte rendu.

Annexe n° 1376.

Poste de Prilep. D'Ochrida, le 6 octobre, 2 3 h. Reçu le 7 à 11 h.

Message téléphoné.

État-major de Lobit à état-major A. F. 0.2.

N° 558/3 Op. - 10 Renseignements complémentaires sur la situation du détachement Neltner. Le 5 en fin de journée les différentes colonnes, grâce à un effort très considé-

1 Note du S. H. — Le 10 octobre, le commandant du 20 G. D. I. allait prescrire au 58* B. C. P.

d'enlever la garnison de Prizrend; voir annexe 4457; le commandant de l'A. F. 0. lui avait déclaré verbalement, et lui confirmait par écrit, que le 589 B. C. P. pourrait être utilisé dans l'opération prévue sur Prizrend (annexe 4456).

51 Note du S. H. — Voir carte n° 15.


rable, ont atteint en fin de journée les premiers objectifs : — colonne de droite, Floc — colonne du centre, Smil — colonne de gauche, Kamara Bk., cote 19 2.

Les colonnes du détachement Neltner ont repris leur marche à 6 h. 3o. Pas de renseignements sur la situation. Pas encore de renseignements sur la colonne Marquis, qui dans la marche poussée sur Susica Kadiut n'a pas rencontré de résistance ( 1 prisonnier autrichien, 2 italiens prisonniers délivrés)1.

Quelques comitadjis pris les armes à la main ont été fusillés.

Compte rendu 556/3 Op.2 : au lieu de 12, 2 prisonniers.

A. F. 0. Arrivé le 7 octobre 1918, n° 9721, transmis au 38 bureau.

Annexe n° 1377.

De Vélès, le 6 octobre, à 17 h. 3o. Reçu le 6 octobre, à 23 h. 45.

Message téléphoné.

Général commandant 17e D. l. C. à général commandant 2e G. D. 1. 3.

N° 1514/3. — Conformément ordres A. F. 0.4, je prescris mouvement général vers le nord de la division à compter 7 octobre, en vue de rassembler le 9 au matin gros vers Belakovce, Stracin, un régiment à Kavaklija ; cavalerie le 8 vers Egri Palanka.

Ne puis amener, sur 15 batteries, que 12 pièces campagne et 2 de montagne. Mon P. C.

fonctionnera Kumanovo, le 9 octobre dans la matinée.

1 Note du S. H. — Un message déposé à 14 heures, et reçu à 17 h. d5, avait indiqué la colonne Marquis comme atteignant, le 5 au soir, avec le bataillon Devaux, les lisières sud de Driza; le bataillon Cader et la batterie étaient vers Tsrouya, et l'ennemi était signalé vers Chouchitsa Kadiout (message téléphoné 55o/3 op.)

2 Note du S. H. — Message téléphoné déposé à 14 h. 55, reçu à 20 h. 4 o, le 6 octobre, donnant des renseignements très incomplets sur la situation, le 5 au soir, des colonnes 2 et 3, et mentionnant que cette dernière avait fait 12 prisonniers. La colonne 34aurait atteint le pont de Kamara, et la colonne 2 la région de la cote 2 53.

8 Note du S. H. - Voir carte n° 15.

4 Note du S. H. — Voir la note 1 de la page 120.


2' O. 1. 7 octobre, 9 heures.

ÉTAT-MAJOR.

3' BUUXIU.

If 1100.

Transmis au gai cdt l'A. F. 0. (3e B.). à titre de compte rendu, en exécution des prescriptions de l'ordre particulier d'opérations n° 1154 du 5 octobre du gai cdt l'A. F. 0.

(dernier paragraphe) l.

P. 0. a

A. F. 0. Section du courrier. Entré le 8 octobre 1918, n° a 1, transmis au 3e bureau.

Annexe n° 1378.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL DE L'ARMÉE. Paris, le 7 octobre 191 8.

GROUPE DE L'AVANT.

3* BCMAU A.

N* 12.913 BS/3.

RIGOUREUSEMENT SECRET.

Copie jointe de l'ordre de mission du général Berthelot3.

Instruction personnelle et secrète pour : M. le général Franchet d Espèrey, commandant en chef les armées alliées d'Orient, et M. le général Berthelot, chargé de mission en Roumanie.

PLAN D'ACTION MILITAIRE EN ORIENT'.

I. LES BUTS DE L'ENTENTE. *• L'armistice que vient de conclure la Bulgarie ouvre une phase nouvelle de la guerre, caractérisée par la possibilité, pour l'Entente, de porter la guerre sur la frontière même

1 Note du S. H. — Le commandant de l'A. F. 0. avait transmis, au 2 * G. D. I. et à la 17" D. I. C., un extrait de l'Instruction du C. A. A. n° 5334/3 du 4 octobre (annexe 133 1), concernant l'affectation de la 1D. I. C. au point de vue tactique à l'A. F. 0. Par l'ordre particulier n° 1154 du 5 octobre, accompagnant cet extrait, il demandait un compte rendu des mouvements de la 17. D. I. C., afin d'en assurer le ravitaillement.

2 Note du S. H. — Signature presque illisible, peut-être : CtNoëb.

3 Note du S. H. — Voir annexe i37q.

4 Note du S. H. — Voir carte n° 17.


de l'Autriche, et d'étendre son action militaire et maritime vers la Roumanie et la Russie méridionale.

Les puissances de l'Entente doivent exploiter cette situation pour réaliser les buts généraux ci-après définis : 10 Libération intégrale de la Serbie.

20 Reprise du contact avec la Roumanie, puis avec la Russie méridionale, en vue de la reconstitution progressive d'un front oriental formant barrage à l'expansion allemande, et pouvant servir ultérieurement de base de départ pour de nouvelles actions offensives contre les puissances centrales.

3° Isolement de la Turquie par terre et par mer, pour la contraindre à son tour à un armistice et nous ouvrir la libre communication entre la Méditerranée et la mer Noire.

II. LES POSSIBILITÉS DE L'ENNEMI.

io Les puissances centrales, dont les forces occupent la Roumanie, l'Ukraine et l'Albanie, et qui ont participé avec les Bulgares à l'occupation de la Serbie, peuvent chercher à couvrir leur emprise sur ces territoires : - soit par l'organisation d'une solide défense en Vieille Serbie et sur le Danube; - soit par des actions offensives partant de ces bases et dirigées contre les armées alliées.

Cette dernière attitude leur est rendue difficile en raison de la situation à laquelle elles ont à faire face en Russie, Roumanie, et de la nécessité qui leur est imposée de réserver leurs disponibilités pour le front occidental.

Il convient néanmoins d'en prévoir l'éventualité pour éviter toute surprise.

2° Quant à la Turquie, une réaction sérieuse de sa part semble improbable, en raison de l'état de ses armées au lendemain de la victoire britannique de Palestine, et de la rupture de ses communications terrestres avec les puissances centrales.

L'interdiction de ses communications maritimes avec ces mêmes puissances la mettra sans doute dans l'obligation de renoncer à la lutte.

Dans l'hypothèse contraire, une action militaire, partant de la frontière bulgare et orientée en direction de Constantinople, pourra être entreprise dès que la situation du front d'Orient permettra de disposer des forces suffisantes pour cette opération.

- III. — PLAN D'ACTION MILITAIRE.

Le développement de l'action militaire comportera nécessairement plusieurs phases successives.

î" phase. — Il conviendra, en premier lieu, de réaliser et de consolider les avantages que nous procure l'armistice avec la Bulgarie, et de préparer notre action ultérieure en Roumanie, puis en Russie.


Dans ce but, il appartiendra : i ° Au général commandant en chef les armées alliées d'Orient a. De poursuivre les opérations militaires visant à réaliser, malgré la résistance ou l'intervention offensive éventuelle des puissances centrales : — la libération de la totalité du territoire serbe; — l'occupation de la Bulgarie; — la constitution d'un front défensif, de l'Albanie au Danube et à la mer Noire ; — l'isolement de la Turquie par terre et par mer*, et éventuellement sa mise hors de cause par une action militaire des forces alliées.

b. De porter à son maximum le développement** de la puissance offensive et défensive des armées balkaniques, de manière à élargir leur rôle et à alléger progressivement la tâche des armées franco-italo-britanniques.

Au général Berthelot, agissant sous l'autorité supérieure du général commandant en chef les armées alliées d'Orient : — de préparer notre intervention ultérieure en Roumanie par une action à la fois politique et militaire visant : - à provoquer l'avènement d'un gouvernement favorable à l'Entente; - à organiser la résistance à l'emprise allemande et le soulèvement général du pays.

2e phase. — La deuxième phase sera catactérisée par une intervention militaire directe des alliés en Roumanie, seul moyen qui, dans la situation actuelle de ce pays, permette de le libérer de l'emprise ennemie, et de le faire entrer de nouveau dans la lutte aux côtés des alliés.

La préparation de cette opération sera réglée de concert entre le général commandant en chef les armées alliées d'Orient et le général Berthelot; son exécution sera confiée au général Berthelot qui, tout en continuant à relever de l'autorité supérieure du général Franchet d'Espèrey, exercera directement le commandement des forces mises, dans ce but, à sa disposition.

3e phase. — Cette opération achevée, le général Berthelot, agissant en qualité de conseiller technique auprès du commandement roumain, et de chef de mission milita ire française en Roumanie, aura à entreprendre la réorganisation de l'armée roumaine, et à entrer en liaison avec les éléments russes susceptibles de coopérer à l'action de l'Entente.

Ultérieurement, et en la même qualité, il devra orienter l'action militaire du commandement roumain, dans le cadre du plan général d'opérations que le général Franchet d'Espèrey aura à établir en vue d'assurer, sur le front oriental progressivement élargi, une coopération étroite des armées alliées d'Orient, de l'armée roumaine, etjles forces russes reconstituées.

* L'isolement par mer nécessitera l'installation d'une base sous-marine (à Varna, par exemple), pour laquelle le général commandant en chef les armées alliées d'Orient aura à s'entendre avec le vice-amiral commandant en chef l'armée navale.

** Voir S IV. — (Les moyens).


IV. — LES MOYENS..

Les moyens militaires dont dispose l'Entente sont constitués par les armées alliées d'Orient.

Ils pourront être renforcés ultérieurement, et dans certaines conditions, par la participation d'une fraction des forces bulgares à nos opérations.

La démobilisation imposée à la Bulgarie tient compte de cette participation éventuelle.

La nécessité de concentrer notre effort maximum sur le front occidental* nous interdit tout renforcement des forces franco-italo-britanniques, et nous conduit même à en réduire le courant d'entretien.

Notre effort en Orient reposera donc essentiellement sur les armées balkaniques, ultérieurement sur les forces roumaines et russes que nous pourrons reconstituer.

C'est pour cette raison que nous devons tendre au développement maximum de la puissance offensive et défensive des armées balkaniques, en leur fournissant et en entretenant les éléments spéciaux et les moyens matériels qu'elles ne peuvent elles-mêmes constituer ou alimenter, et que les réductions inévitables des forces franco-italo-britanniques rendront disponibles.

V. — EMPLOI DES MOYENS.

Pour des raisons qui tiennent aux rivalités balkaniques, les armées serbe, grecque, bulgare et roumaine seront utilisées de préférence sur leur propre territoire.

Les forces franco-britanniques doivent constituer l'ossature de l'ensemble, et il conviendra de les réserver pour les missions qui ne pourraient être confiées aux contingents balkaniques sans occasionner des contacts délicats.

Il semble, en conséquence, qu'au cours de la première phase des opérations, la répartition des forces pourrait être la suivante : 10 Opérations visant la libération de la Serbie et l'occupation des frontières serbes.

Armée franco-serbe.

20 Occupation de la Bulgarie, et défense de nos1 frontières : Forces franco-britanniques "encadrant les forces bulgares maintenues sur le pied de guerre: (3 D. I. - 1 D. C.) 30 Couverture en Albanie, de la gauche serbe à l'Adriatique : Détachement franco-albanais et forces italiennes..

40 Réserves immédiates : Forces franco-britanniques disponibles.

5° Réserve générale : Armée grecque échelonnée sur les voies ferrées en territoire hellénique.

* Front franco-britanique et front italien.

1 Note du S. H. — Lire sans doute : a de ses frontières".


0 VI.

Les instructions qui précèdent fixent les buts généraux assignés à l'action militaire des alliés en Orient; mais elles ne peuvent définir que d'une manière très large le caractère de progressivité de cette action.

Il appartiendra aux généraux Franchet d'Espèrey et Berthelot de poursuivre la réalisation du programme ainsi tracé, en fonction des possibilités qui leur seront ouvertes du fait de la situation générale, des réactions de l'ennemi et de l'état des moyens dont ils dis posent1.

CLEMENCEAU.

Annexe n° 1379.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL Paris, le 7 octobre 191 8.

DE L'ARMÉE.

GROUPE DE L'AVANT.

3* iubuld A.

N* 12.914 BS/3.

Ordre de mission pour M. le général de division Berthelot.

I. — M. le général de division Berthelot est désigné pour se rendre dans les Balkans, en vue de préparer et de diriger, sous l'autorité supérieure du général commandant en chef les armées alliées d'Orient, l'action militaire destinée à faire entrer à nouveau la Roumanie dans la lutte aux côtés des puissances de l'Entente.

Il aura, pendant toute la durée de sa mission, le rang d'un commandant d'armée.

II. — L'action du général Berthelot sera orientée en conformité des directives faisant l'objet de l'instruction personnelle et secrète n° 13.913 BS/3 du 7 octobre2, qui lui est remise.

III. — Le général Berthelot se rendra sans délai à Salonique pour y étudier et régler, de concert avec le général commandant en chef les armées alliées d'Orient, les conditions de préparation et d'exécution de cette mission.

IV. — Des instructions particulières détermineront, d'une part la composition- du personnel qui lui sera adjoint, et d'autre part les indemnités auxquelles il aura droit pendant le cours de sa mission.

E 1 Note du S. H. — Ce document parvint à destination le 15 octobre au plus tard.

- 1 Note du S. H. — Voir annexe 1378.


V. — Le général Berthelot adressera ses rapports et télégrammes au président du Conseil, ministre de la Guerre*, par l'intermédiaire du général commandant en chef les armées alliées d'Orient, qui les transmettra après les avoir, s'il y a lieu, revêtus de son avis personnel ou complétés par ses propositions.

Signé : CLEMENCEAU.

* État-major de l'armée, 3* bureau A.

Annexe n° 1380.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL Paris, le 7 octobre 1918.

DE L'ARMÉE.

GROUPE DE L'AVANT.

3* bduâu A.

12.917 BS/3.

Le président du Conseil, ministre de la Guerre, à M. le général de division Berthelot.

J'ai l'honneur de vous .adresser ci-joint : 10 un ordre de mission n° 12.9 i4 BS/3 1 ; 20 deux exemplaires de l'instruction personnelle et secrète n° 12.913 BS/32.

L'un de ces exemplaires vous est destiné ; l'autre, accompagné d'une copie de votre ordre de mission, devra être remis par vos soins au général commandant en chef les armées alliées d'Orient, dès votre arrivée à Salonique.

Je vous serais obligé de vouloir bien m'accuser réception de ces documents et de me faire parvenir en même temps la lettre de commandement dont vous êtes détenteur*.

L'état-major de l'armée - 2 e bureau I. — a été invité à régler d'urgence la question des indemnités auxquelles vous aurez droit pendant le cours de votre mission.

P. 0. Le général, faisant fonctions de chef d'état-major général de l'armée, Signé : ALBY.

* Cette lettre sera remise au cabinet du ministre par les soins de l'état-major de l'armée, 3 * bureau A.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1379.

1 Note du S. H. - Voir annexe 13^8.


Annexe n° 1381.

De Paris, le 7 octobre 191 8.

Télégramme.

Guerre à général Franchet d'Espèrey.

Les gouvernements français, anglais, et italien, sont d'accord pour développer action immédiate des alliés en vue d'exploiter situation présente dans péninsule des Balkans sur les lignes suivantes1 : , i° la section orientale de l'armée alliée de Salonique qui marchera sur Constantinople sera placée sous commandement direct d'un général britannique, lui-même placé sous les ordres du commandant en chef français de armée d'Orient; 20 cette section de armée d'Orient, chargée de la marche sur Constantinople, sera constituée principalement de troupes britanniques, mais comprendra également des troupes françaises, italiennes, serbes et grecques; 3° réciproquement, les troupes britanniques prendront part aux opérations dirigées vers le nord 2.

Signé : CLEMENCEAU.

1 Note du S. H. — Le général Franchet d'Espèrey, n'ayant pas encore été avisé des termes de l'accord des alliés au sujet de l'action dans les Balkans, n'avait pu en tenir compte dans le plan d'action envoyé le 5 octobre, annexe i35i.

2 Note du S. H. — Dans un télégramme envoyé un peu avant le document ci-dessus, et non reproduit parce qu'il ferait double emploi avec lui, le gouvernement ajoutait : «. les deux divisions françaises se dirigeant, l'une vers Elbassan et Durazzo, l'autre vers Alessio et Scutari d'Albanie, seront déplacées sans remplacement pour que vous en disposiez. Les troupes italiennes pourront continuer leur mouvement dans ces directions. » Le commandant des armées alliées n'avait jamais eu l'intention d'employer deux D. I. françaises dans les directions indiquées, terrain d'action qu'il jugeait trop excentrique et où il laissait le champ libre aux Italiens. Voir, l'annexe 1398, les instructions données au commandant de l'A. F. 0.


Annexe n° 1382.

CABINET DU MINISTRE Rome, le 7 octobre iqi 8.

DE LA GUERRE.

SECTION TÉLÉGRAPHIQUE.

Télégramme.

Attaché militaire à ministre Guerre, Paris.

Réponse à télégramme du 5 octobre1.

to Détachement yougo-slave, comprenant 3i4 hommes exclusivement serbes, embarqué 26 septembre à Gallipoli pour Itea par la Marine italienne.

20 Je fais des démarches incessantes pour obtenir envoi prisonniers yougo-slaves, mais elles se heurtent à des résistances au sujet desquelles négociations sont engagées par ambassade auprès du gouvernement italien. Jusqu'à présent autorité militaire exclue envoi de Croates et Slovènes2.

Général JULLIAN.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 8 octobre 1918, , n° 36o. B. S., remis au 38 bureau.

1 Note du S. H. — Voir annexe i346.

! Note du S. H. — Voir, au procès-verbal de la séance du conseil supérieur de Guerre, tenue à Versailles, le 4 juillet 1918, annexe 365, la décision acceptée par le gouvernement italien au sujet du renforcement de l'armée serbe avec les prisonniers yougo-slaves.


Annexe n° 1383.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 7 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date du dépôt : 6 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte : Réponse à 11067 B. S./i du 3 octobrel.

1° Nombre de chevaux fournis par Bulgares suffira à peine pour recompléter unités à l'effectif qu'elles avaient avant l'offensive.

20 En effet, opérations rapides dans pays difficile ont imposé aux animaux efforts sérieux qui ont entraîné pertes sérieuses en raison de leur mauvais état.

3° En conséquence, vous demande continuer à envoyer de France des animaux pour assurer recomplètement d'unités.

âo Transformation artillerie de campagne grecque en artillerie mixte hippomobile doit également être poursuivie.

E. M. A., groupe de l'avant. Arrivé le 7 octobre 1918, n° 238 B. S., remis au 3 e bureau.

1 Note du S. H. — Ce document n'a pas été retrouvé.

2 Note du S. H. — Le 3 septembre, il restait à transporter 4. o o o animaux au titre des mois de juillet et d'août. Les prévisions de transport étaient assurées pour 1.025 animaux en septembre et 2.390 en octobre. A cette date, le ministre de la Guerre avait décidé de porter à 5.000 le chiffre des animaux à envoyer en septembre à l'A. 0. et à l'armée hellénique; on prévoyait pour septembre et octobre le transport de 9.000 animaux (Note 979/0 du 13 septembre du C. A. A. au chef du service vétérinaire.)


Annexe n° 1384.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 7 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* lUBEltT.

N* 6374/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général Danglis, commandant en chef l'armée hellénique 1.

Un premier examen des communications routières et ferroviaires de la Macédoine orientale conduit à cette conclusion que, dans l'état actuel des choses, il est matériellement impossible d'assurer le ravitaillement d'effectifs nombreux dans cette région.

Malgré l'utilisation du port de Kavalla, ces effectifs ne pourront dépasser, jusqu'à nouvel ordre, la valeur de 3 divisions environ, 122e D. I. comprise.

Dans ces conditions, l'armée hellénique de la Struma, tout en gardant la mission précisée par l'Instruction secrète n° 5273/3 du 3o septembre2, maintiendra son gros à l'ouest de la Struma, entre Guvesne, Serès et Stavros, et poussera seulement deux divisions dans la Macédoine orientale, vers Drama et vers Kavalla.

Le dispositif adopté tiendra le plus grand compte des facilités de ravitaillement, et devra permettre de réduire au minimum les transports sur route. D'autre part, il devra répondre à la nécessité d'une mise en marche simultanée de toutes les unités, soit vers l'est, soit vers le nord, le 1er corps d'armée étant orienté tout entier vers l'est.

Enfin, l'échelonnement des unités subordonnées sera réglé de telle manière que les importants travaux à effectuer pour la remise en état des communications principales soient entrepris simultanément sur le plus grand nombre de points possibles, non seulement par les unités techniques, mais par toutes les troupes.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 17, B, en faisant abstraction du dispositif porté sur cette carte.

! Note du S. H. - Lire : «5372/3»; voir annexe 1254.


Annexe n° 1385.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 7 octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES.

3* BUHEiU.

ND 5379/3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à général A. F. 0., Uskub.

Réponse à votre télégramme n° 4. 1 13/3 1.

Mettez en route dès que possible unités Pruneau et Siben2 pour destination mentionnée dans mon télégramme n° 5302/33. Instruction particulière pour mission ces unités suit par courrier4.

P. 0. Le chef d-état-major, Copie : 4 e bureau.

Annexe n° 1386.

C. A. A. Q. G. A. A., le 7 octobre 1918.

3* BUBB1B.

ND 5380/3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à 1er groupement de divisions5.

Par modification instructions antérieures6 et en vue assurer regroupement ae C. A. H. 7, la division Ylacopoulos8 sera dirigée, dès que possible, sur région Kumanovo, où elle passera aux ordres de A. F. 0.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1372.

2 Note du S. H. - La 17e D. I. C. et la 76e D. I.

3 Note du S. H. - Voir annexe 1363.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1389; voir, à l'annexe 1406, l'ordre donné par le commandant de l'A. F. 0.

5 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

5 Note du S. H. — Voir l'annexe 1275, qui prescrivait la relève, par la 4 e D. I. H., des éléments de la II* armée serbe le long de la frontière bulgare.

7 Note du S. H. — A reconstituer avec les 3e, 4" et 14" D. I. H., stationnées le 7 octobre respectivement à Uskub, Tsarévo Selo et Stroumitsa. La là* D. I. H. vint, le 9 octobre, stationner à Kalkova, puis Houdovo, et la 4 e D. I. H. arriva, du 2 1 au 2 3 novembre, dans la région de Bohemitsa ; la 3 D. I. H.

partit de Pirot le 3o décembre et atteignit Guievguieli le 13 janvier 19 19.

A 8 Note du S. H. - La 4 e D. I. H.


Mouvement réglé par ier groupement, qui s'entendra directement avec A. F. 0, à Uskub pour stationnement en fin mouvement et date passage sous ses ordres.

Gros division Archipel restera dans zone actuelle, détachant seulement avant-postes à frontière P. 0. Le chef d'état-major.

Copie : A. F. 0. (par courrier), âe bureau.

Annexe n° 1387.

N° 5381/3. 7 octobre 1918 Commandant C. A. A. à 122e D. 1.

122e D. I. continuera mouvement vers Drama2.

9/10, zone Rahova, Topoljani ) Ravitaillement.

10/10, zone Trestenika, Rahova Km. 82 3.

11/10, zone Sjundinek, Angista.

12/10, zone Neohor4, Drama, Tushori 5. Par Kavalla.

109 /1 10, repos JPar ir Kavalla.

Cantonnements pourront être modifiés suivant ravitaillement.

Annexe n° 1388.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 8 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date du dépôt : 8 octobre 6.

Destinataire : Ministre de la Guerre.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte1 ; Très mauvais temps sur front, routes détrempées, communications de toutes sortes très entravées, action aviation impossible.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe ihzli, l'ordre du commandant du 1" G. D. I.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16 et annexe 1340.

3 Note du S. H. — De la route Salonique, Sérès, à 6 kilomètres est d'Orliak.

4 Note du S. H. — A 4 kilomètres nord-est de Drama.

5 Note du S. H. - Lire : et Turkohori. v

6 Note du S. H. — La minute est du 7 octobre.

Note du S. H. — Voir cartes nos 15 et 16.


En Albanie, malgré orages et ouragans de pluies, troupes françaises ont continué à progresser en surmontant incroyables difficultés dues à nature du pays et à communications très précaires, repoussant arrière-gardes ennemies fortement constituées et munies de mitrailleuses. Nous avions atteint le 5 Kara 1 sur route Lin, El Bassan, et Driza dans la vallée du Dévoli.

Au cours de ces combats, nous avons fait une centaine de prisonniers. A notre gauche, 16e corps italien était, le 6, sur la ligne Gostuma2, Ljusna ; il éprouvait certaine résistance au nord de Ljusna.

E. M. A. Gruope de l'avant. Arrivé le 9 octobre 1918, n° 393 B. S., remis au 38 bureau.

Annexe n° 1389.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 7 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BDRIAÏÏ.

N4 5383/3.

instruction particulière3.

I. — L'instruction n° 5334/3 du 4 octobre 19184 a prévu l'orientation d'un groupement français à la droite de l'armée serbe.

Il est nécessaire de réaliser sans retard ce dispositif, qui est destiné à couper définitivement la communication directe de la Bulgarie vers Belgrade, et à nous donner le moyen d'appuyer l'armée serbe pour le débouché dans la région de Nich5.

II. — Le groupement, commandé par le général Patey, comprendra, jusqu'à nouvel ordre, 3 D. I. (2 D. I. françaises, 1 D. I. hellénique), et la brigade de cavalerie française qui est actuellement rattachée à l'armée serbe.

Son gros (2 D. I. françaises et si possible un peu d'A. L.) sera orienté, par Kustendil et Radomir, sur Pirot.

Si possible, orienter les éléments (au moins de cavalerie) par la transversale de Klisura, Trn et Tsaribrod.

La D. I. hellénique ne pénétrera pas, autant que possible, en territoire bulgare ; elle assurera la liaison entre la droite serbe et les D. I. françaises.

1 Note du S. H, — Lire : « Kamaran ; ce point ne fut atteint que le 6 octobre.

s Note du S. H. — Lire : ttGostima".

3 Note du S. H. — Voir carte n° 17,A.

4 Note du S. H. — Voir annexe i331.

5 Note du S. H. — Le commandant de l'A. F. 0. prescrivit immédiatement la mise en route sur Giouyéchévo des 17" D. I. C. et 76e D. I.; voir annexe 114o6.


III. - La mission du groupement Patey (que l'A. F. 0. pourra être amenée ultérieurement à renforcer) est : — agir par la trouée de Pirot en direction générale de Nich; — couvrir notre dispositif du côté du nord et de l'est, jusqu'à l'arrivée des forces britanniques qui se placeront ultérieurement à sa droite1.

Étant donné l'incertitude où se trouve actuellement le général en chef sur la situation du front de la Ire armée serbe, la limite des zones d'action de l'A. F. 0. (groupement Patey) et de l'armée serbe sera définie par entente directe entre les deux armées.

Pour les limites des zones à attribuer aux armées après la conquête de la région de Nich, se reporter au calque joint à l'Instruction n° 53â6j3 du 5 octobre2.

IV. — En vue de déterminer le plus tôt possible le contour apparent des forces ennemies, sur lesquelles nous n'avons actuellement que des renseignements imprécis, des reconnaissances à longue portée seront envoyées : 10 Cavalerie française : dans le secteur compris depuis la Morava jusqu'à Rahovo (Danube) sur les directions de : vallée de la Morava, Zajecar, Vidin, Lom Palanka, Rahovo.

2° Cavalerie serbe : dans la région à l'ouest de la Morava sur les directions de : vallée de la Morava, Kragujevatz, vallée de la Morava ouest, Novibazar.

Transmission des renseignements : Cavalerie française : sur l'A. F. 0. par l'intermédiaire du groupement Patey.

Le groupement Patey devra être en relations constantes avec le centre de renseignements constitué par le colQnel Trousson, qui représente le général en chef à Sofia.

Cavalerie serbe : sur l'armée serbe.

Renseignements à acheminer ensuite d'urgence sur le C. A. A. (télégraphe ou T. S. F.).

V. — Le général en chef rappelle instamment : S'enbrcer de garder constamment le contact par la cavalerie et des éléments légers d'infanterie, qui devront être très mordants, et se conformer étroitement aux principes du règlement sur les services des armées en campagne, en ce qui concerne la sûreté : être toujours couvert et avoir des formations largement articulées.

Ne s'engager désormais à fond qu'après avoir réuni les moyens nécessaires; proscrire absolument les actions isolées qui pourraient aboutir à des échecs locaux.

3° Les unités pénétrant en Bulgarie ne devront pas oublier qu'elles sont en pays ennemi, que l'ennemi y a encore certainement de nombreuses intelligences. Prendre, par conséquent, toutes précautions contre l'espionnage. Le réseau télégraphique et téléphonique devra être exclusivement à notre service dans la zone des opérations ; seules, les communications télégraphiques du service des chemins de fer seront tolérées sous notre contrôle.

Éviter de faire cantonner des troupes dans les villes importantes.

Note du S. H. — 3 divisions britanniques, armée du général Milne; voir annexe 18^7, § IV.

s Note du S. H. — Voir annexe 1347.


En cas de nécessité, user du système des réquisitions, mais avec toutes les garanties nécessaires; déterminer rigoureusement les autorités qui pourront user de droite Proscrire absolument toute circulation d'isolés ; exiger une rigoureuse discipline des trains et convois.

En toutes circonstances, s'inspirer des intérêts généraux des armées alliées qui priment tous les autres; prendre toutes dispositions en conséquence, agir avec fermeté, mais sans brutalité.

VI. — Jusqu'à nouvel ordre les troupes ne pénétreront pas à Sofia. Les autorités militaires locales devront déférer toutefois, dans toute la mesure possible, aux appels qui peuvent leur être faits par le colonel Trousson à Sofia.

Toutes les questions de détail qui seraient soulevées, par suite de l'entrée de nos troupes en Bulgarie, seront traitées directement entre le groupement Patey et le colonel Trousson.

FRANCHET D'ESPÈREY2-3.

Destinataires : A. F. 0., armée serbe.

Copies (à titre de renseignement) : ier groupement de D. I., armée britannique, colonel Trousson, 4e bureau. 1

Annexe n° 1390.

De Salonique, le 7 octobre à 90 h. 40. Reçu à 23 h. 15.

Télégramme.

Général commandant en chef à général commandant A. F. 0.

N° 5385/3. Général Ferrero télégraphie en date du 6 octobre : « Avant-gardes 36e division dans journée d'hier, ayant surmonté résistance détachecc ments ennemis, ont passé Dévoli au nord Gostima se dirigeant vers El Bassan ; détachements ennemis battus se sont repliés, etc. Notre cavalerie est au contact avec « détachements ennemis N. 0. Ljusna5. »

Dans ces conditions, avez toute latitude pour replier détachements opérant vallée Dévoli, dont présence ne semble plus nécessaire6.

1 Note du S. H. — Lire : «de ce droite.

2 Note du S. H. — Sur l'exemplaire de l'A. F. 0. on lit, au crayon noir, de l'écriture du commandant des armées alliées « Par avion, si possible. D'E. - - -

3 Note du S. H. — Voir, aux annexes 1526 et 1544, les mesures prévues pour le mouvement par Giouyéchévo et Tsaribrod de la 4* D. I. hellénique.

4 Note du S. H. — Voir carte n° 16. -

5 Note du S. H. — Télégramme portant le n° 4620 (2706 du 7 octobre de la liaison italienne près le C. A. A.). - - --. - -

Note du S. H. — Voir, à l'annexe iAoi, l'ordre donné par le commandant de l'A. r. U.


Annexe n° 1391.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., 7 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

4. BUREAU.

Ravitaillement. - Transports.

N° 8078/4.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. M. le général commandant l'armée ellénique, le général commandant la 122e Division1.

Les divisions helléniques et la iaae D. I., devant opérer en Macédoine orientale, seront ravitaillées par une base annexe créée à Kavalla par l'armée hellénique.

Le transport du ravitaillement sera effectué ainsi qu'il suit : 1° de Salonique à Arakli par voie ferrée normale; 20 de Arakli à Stavros par voie de 0,60 ; 3° de Stavros à Kavalla par mer; 4° de Kavalla au point de contact avec les moyens de transport des grandes unités, par camions ou camionnettes de l'armée hellénique. 1 Les transports sur Kavalla au départ de Salonique devront commencer le 7 octobre, de manière que le ravitaillement pour la 122e D. I., et les D. I., helléniques puisse être assuré, par la base annexe de Kavalla, à partir du 1 2 inclus (vivres du 13).

Il appartiendra au commandement hellénique de prévoir en temps utile les moyens automobiles nécessaires pour assurer le transport des vivres de ces divisions,- aussi bien entre Sérès et Drama qu'à partir de Kavalla, à la date fixée ci-dessus.

L'armée hellénique détachera à Arakli, Stavros et Kavalla, le personnel d'intendance nécessaire pour prendre en charge les approvisionnements, les transiter et les manutentionner.

Un centre de fabrication de pain pour 45.ooo rationnaires sera installé d'urgence à Kavalla, à la diligence de l'intendance hellénique.

Le ravitaillement en viande sera assuré par achats sur place du bétail; les achats seront effectués par l'intendance de l'armée hellénique, qui constituera et renouvellera un troupeau correspondant à la consommation de deux jours pour la 122e D. I.

En prévision du mauvais temps qui peut rendre difficile l'accès du port de Kavalla, une avance de 5 jours de vivres sera constituée à la base annexe de Kavalla, pour l'effectif global à ravitailler.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.


Toutes mesures seront prises par l'intendance hellénique pour que les approvisionnements précités soient maintenus à 5 jours.

P. 0. Le chef d'état-major, CHARPY.

Copie pour MM. le général directeur de l'arrière; l'intendant général directeur de l'intendance des A. A. ; le payeur principal des A. A. ; sous-intendant Goulet, de la mission * hellénique; liaison marine; 3e bureau C. A. A.

Annexe n° 1392.

De Prilep, le 7 octobre, 18 h. 45.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4119/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES1.

G. D. J. La 17e D. I. C. a atteint la route Kumanovo, Egri Palanka. La 3e D. I. H.

quitte Uskub vers Kacanik. L'avant garde du 2 e G. D. I., en direction de Pristina, a atteint avec son gros la région Kacanik, Staro-Kacanik. Elle a un bataillon à Gilan, en liaison avec la I" armée serbe. Elle a des éléments d'infanterie et d'artillerie à Ferizovic et tient la ligne Stimlja, Lipljan. Des reconnaissances de cavalerie ont été envoyées vers Pristina, Mitrovitza et Prizrend. et poursuivent des éléments de cavalerie allemande en fuite vers Mitrovitza.

D'autres éléments allemands sont en fuite vers Prizrend; le 5 octobre une cie de Sénégalais les poursuivait dans la région de Drajkovce, cherchant à atteindre et à couper la route de Prizrend par le massif de Ljubeten.

Le 58e B. C. P. a fait partir, le 7, de Kalkandelen des éléments légers dans la direction de Prizrend.

4o nouveaux prisonniers austro-hongrois ont été faits dans la région de Ferizovic; 3o blessés ennemis, allemands et autrichiens, ont été retrouvés abandonnés dans les villages. Un matériel considérable a été capturé, parmi lequel i i canons de 105 en bon état et 16 pièces détruites.

3e groupement de D. 1. La colonne du Dévoli à atteint Susica Kadiut2. Aucune nouvelle des colonnes du Skumbi avaient atteint le 5 au soir la ligne Fia, Smi, cote 19A3.

Arrivée 21 h. 15.

1 Note du S. H. — Voir cartes n08 15 et 16.

2 Note du S. H. — Chouchitsa Kadiout sur la carte.

3 Note du S. H. — Lire : «Aucune nouvelle des colonnes du Skumbi, qui avaient atteint, le. 5 soir, la ligne Floc, Smil, cote 192." La cote 192 est au pont de Kamara.


Annexe n° 1393.

De Paris, le 8 octobre 19 18.

Télégramme.

Guerre à général Franchet d'Esperey.

10 Afin de me permettre de me rendre compte exactement situation, et suivre opérations et mouvements des forces alliées, prière de me faire parvenir télégraphiquement : A. Répartition détaillée de ces forces à la date du 10 octobre.

B. Mouvements prévus ou en cours exécution.

20 Mêmes renseignements devront être fournis périodiquement, par compte rendu

hebdomadaire télégraphique1.

C. A. A. Arrivé le 9 octobre 1918, n° 159A, remis au 3 bureau.

Annexe n° 1394.

FRENCH MILITARY Londres, le 8 octobre 1018.

MISSION.

attached to the British Imperial General Staff.

122 W. O. R.

Le général Corvisart, chef de la mission militaire française, à M. le général Spiers, pour l'état-major général de l'armée.

Note sur les effectifs anglais à Salonique, en Palestine, et en Mésopotamie.

Les forces britanniques du corps expéditionnaire de Salonique se composent de 4 D. I. anglaises : les 22e, 26e, 27e, 2 8e D. I.

En raison du climat, des pertes de la dernière offensive et de l'arrêt de tous renforts venant du Royaume Uni, ces divisions sont très au dessous de l'effectif réglementaire et ne peuvent mettre en ligne que 17.000 fusils environ.

Elles ont été d'ailleurs ramenées, en mai 1918, de 12 à 9 bataillons, les bataillons

1 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1^28.


supprimes ayant été envoyés en rrance. L etat-major impérial a décidé de rentorcer les troupes du général Milne par des prélèvements sur les D. I. indiennes de Mésopotamie d'une part, et d'autre part par l'envoi de nouvelles unités retirées de Palestine.

A. Prélèvements sur les D. 1. indiennes de Mésopotamie.

L'envoi de 4o bataillons indiens sur Salonique a été décidé. Le mouvement s'effectuera par tranches successives, de façon à être terminé en avril 1919.

Les 2 4 premiers bataillons sont prêts à partir. L'embarquement a commencé le à octobre 1.

B. Prélèvements sur le corps expéditionnaire de Palestine.

L'état-major impérial a télégraphié le 7 octobre au général Allenby de tenir prêtes à embarquer pour Salonique 3 D. I. indiennes.

Le général Milne a été prévenu, le 8 octobre, des dispositions prises pour renforcer ses troupes. Les D. I. de Palestine ne seront embarquées que lorsque ce dernier aura fait connaître quels sont ses besoins les plus urgents. Il est en effet probable que les moyens de transport et le ravitaillement en munitions et vivres du corps expéditionnaire de SajQnique ne permettent pas l'utilisation immédiate de 3 D. I.

En résumé, l'intention de l'état-major impérial est de mettre à la disposition du général Milne des forces suffisantes pour lui permettre de mener à bien les opérations projetées contre Constantinople. Ces forces seront prélevées sur les troupes dé Palestine et de Mésopotamie.

Il faut noter que l'arrivée des bataillons indiens, actuellement en route de Mésopotamie sur Salonique, ne libérera en Macédoine aucun bataillon anglais, mais permettra seulement de porter les D. I. à l'effectif de guerre. Elles se trouveront, par 1A même, transformées progressivement en divisions du type indien.

Enfin, l'état-major impérial envisage d'autre part l'envoi en Franc®, au printemps 1919, d'un certain nombre de D. I. indiennes actuellement sur les théâtres d'opérations d'Orient, si la situation militaire continue à évoluer, sur ces théâtres, dans des conditions aussi satisfaisantes qu'actuellement Le général, chef de mission, CORVISART.

1 Note du S. H. — Les premiers bataillons hindous arrivèrent en Macédoine le 2 5 octobre (Journal de guerre de l'armée britannique de Macédoine).

2 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1833, une suite à la lettre ci-dessus.


Annexe n° 1395.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 8 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 8 octobre 19 i 8x.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt armée Orient.

Texte : Comme suite à télégramme du à octobre 2.

10 Matériel moteur et roulant voie normale pris à l'ennemi comprend : 16 locomotives, dont 3 démontées ; 1 o à vérifier; 63o wagons, dont 38o en bon état et 2 5o utilisables après réparation.

Tout ce matériel est situé entre les coupures dont la réparation sera très longue.

Actuellement peux seulement employer et employons 4 machines et 150 wagons, entre kilomètres 115, 200 près Demir Kapu et Babuna, kilomètre 187 près Vélèss.

20 Matériel moteur et matériel roulant voie de 60 comprend : 7h machines, dont 15 manquant de pièces, soit 59 utilisables après révision; A27 wagons utilisables, plus 200 à réparer.

1 Note du S. H. — La minute fut signée le 7 octobre.

2 Note du S. H. — Ce télégramme, sans intérêt, annonçait pour une date ultérieure l'envoi de renseignements demandés le 29 septembre 19 18, annexe 1220, S 20.

3 Note du S. H. — Le kilomètre 115-200 est à 2 kilomètres au nord-ouest du pont sur le Vardar, dans les gorges de Gradets, et le kilomètre 18 7 à 7 kilomètres en aval de Vélès.


Annexe n° 1396.

c. A. A. Q. G. A. A., le 8 octobre 1918.

3 e BURnu.

?6388/3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à général commandant A. F. 0., et à voïvode Michitch.

Général commandant en chef quittera Salonique mercredi soir 1 en chemin de fer, se rendra de Monastir à Prilep en auto jeudi matin, et déjeunera à Prilep vers 11 heures, de manière à arriver à Vélès vers 14 heures. Prière au général commandant l'A. F. 0.

et au voïvode Michitch de vouloir bien se rendre à Vélès pour 15 heures. Rendez-vous dans les bureaux du commandant d'armes français.

Annexe n° 1397.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 8 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

N" 5398/3.

Le général Franchet d'Espèrey, G. C. M. G., 'G. C. V. 0., commandant en chef les armées alliées, à M. le général Milne, K. C. B., D. S. 0., commandant en chef l'armée britannique2.

La convention militaire du 2 9 septembre3 a stipulé que les armées alliées occuperaient certains points stratégiques importants en Bulgarie.

J'estime, que parmi ceux-ci, les ports de Burgas et de Varna, qui peuvent être fort utiles pour la suite des opérations, sont à placer sous notre contrôle le plus tôt possible. Cette nécessité m'est d'ailleurs signalée dès maintenant par mon représentant à Sofia.

1 Note du S. H. — Le 9 octobre.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 17,

3 Note du S. H. — Voir annexe 12 fi 8.


J'ai donc décidé de procéder rapidement à l'occupation de ces deux ports, ainsi qu'à celle de l'importante tête de ligne de Dobrich1.

Cette mission sera confiée à la 2 28e brigade britannique, que je vous prie de vouloir bien tenir prête dès maintenant à se mettre en route.

La 2 28e brigade sera transportée par voie ferrée, dans des conditions qui seront déterminées à Sofia par le colonel Trousson, auprès duquel j'ai l'honneur de vous prier d'envoyer un officier qui recevra toutes indications nécessaires au sujet du transport de la brigade. ,

Signé : FRANCHET D,ESPEREY.

Copies : Colonel Trousson, 4e bureau, liaison Marine.

Annexe n° 1398.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 8 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3' BTOEin.

N" 6400/3.

Confirrriation d'un télégramme.

Général commandant les armées alliées à général commandant A. F. 0., Prilep2.

Réponse à 4135/33.

En raison instructions nouvelles reçues de Paris4 : o i° Abandonnez El Bassan aux Italiens dès que vous aurez pris contact de ce côté, et ramenez vos forces vers le nord.

20 Ne pas faire opération sur Tirana, en partant d'El Bassan; 3° Seule action en direction Tirana sera faite par détachement de Dibra, dans le but d'inquiéter flanc gauche autrichien et soulever populations.

4° Action sur Scutari sera modifiée suivant instruction que recevrez par courrier5.

Accusez réception.

P. O. Le chef d'état-major.

1 Note du S. H. — Du Pazardiik.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1403.

4 Note du S. H. — Voir annexe i 381 n 1 nntp

5 Note du S. H. — Voir annexe 1^2 g, S III, Mouvements à exécuter, alinéa 6°; voir, à l'annexe 1419, l'ordre donné par le commandant de l'A. F. 0.


Annexe n° 1399.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. ,

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au miaisl ère le 9 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date du dépôt : 9 octobre1.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey, Texte2 : Poursuite ge division autrichienne par armée serbe, appuyée par cavalerie française, a continué avec extrême vigueur et rapidité.

Après avoir culbuté cette division à Vranja, division Danube, forman tavant-garde des armées alliées, l'a menée vive allure à travers défilé Leskovac3 où elle n'a pu tenir. Après durs combats où elle a perdu 5oo prisonniers, elle a été mise en déroute devant Leskovac où Serbes sont entrés hier,couvrant en combattant plus 60 kilomètres en 2 jours dans pays chaotique, nous assurant ainsi débouché dans plaine Nich.

Les troupes françaises de la Il e D. I. G. et cavalerie ont continué à nettoyer nord et nord-ouest Uskub des détachements austro-allemands qui ont échappé à capitulation XIe armée allemande et qui sont en fuite Mitrovitza. Poursuite a lieu dans pays particulièrement difficile et nécessite efforts considérables. Au cours de combats livrés vers Ferizovic, nous avons pris une centaine prisonniers autrichiens et a y canons, dont 11 lourds en bon état. En direction Prizrend, nos unités légères pressent dans les montagnes des détachements en fuite.

En Albanie, nous avons continué à progresser en direction El Bassan, refoulant les arrière-gardes autrichiennes. Ordres sont donnés pour arrêter éléments marchant par vallée Skumbi dès que nous aurons pris contact avec les Italiens.

Les unités légères serbes et françaises continuent à nettoyer région Dibra, où nous avons fait des prisonniers.

E. M. A. Groupe de l'Avant, Arrivé le 9 octobre, n° 311 B. S., remis au 3e bureau.

1 Note du S. H. — La minute est du 8 octobre.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Ou plus exactement le défilé de Guerdelyitsa, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Leskovats. La vallée offre à peine le passage de la route et de la voie ferrée, sur une longueur de 26 kilomètres. Elle est limitée par des parois presque verticales, parfois hautes de 150 à 200 mètres; au delà s'étagent des terrasses, séparées par des rebords assez raides, jusqu'aux sommets boisés de 1.200 à 1.600 mètres d'altitude qui dominent le défilé.


Annexe n° 1400.

I" ARMÉE SERBE.

ÉTAT-MAJOR.

BUBIAU D'OPÉRATIONS.

N° 18.700/0.

Ordre 0. n° 18.700 du voïvode commandant la Irc armée serbe, pour le 8 octobre 19181.

Dans sa poursuite actuelle de l'ennemi, la tête de la division Danube a atteint la ligne Sto penya2, Bratmilovts é.

La division de cavalerie serbe, après la prise de Leskovatz, se trouve avec sa tête au nord de cette ville, avec des détachements partis le long de la Medvedja vers Prokouplyé et au delà à travers le Yastrébatz pour pénétrer dans les arrières ennemis. Un petit détachement croise vers le nord de Nich, avec la mission de couper la voie ferrée sur le parcours Gréyatch, Soupovatz3, pour capturer le train blindé en coupant à l'ennemi sa retraite.

Un détachement volant plus fort a été dirigé par Toularé 4 vers Kourchoumliya avec la mission de continuer à reconnaître en montant la vallée de la Morava Ouest vers Kralyevo, aussitôt que la division Danube aura atteint la ligne Nich, Prokouplyé.

Les autres divisions marchent vers Leskovatz, à savoir : la division Morava dans la région Prédéyané, Djèp, la division Drina dans la région de Djèp, tandis que la brigade de cavalerie du général Gambetta marche par Vlassotintsi vers Svodj.

La IIe armée serbe se déplace vers Skoplyé (Uskub).

Pour la continuation de la poursuite J'ordonne : 1. La brigade du général Gambetta continuera son travail suivant mon ordre 0.

n° 18.64o du 4 courant5, mais seulement procédera-t-elle à la prise de Pirot avec une partie de ces forces, tandis que les autres parties de la brigade déboucheront par les vallées de la Vréla et de la Koutina dans la vallée de la Nichava, près de Béla Palan ka et du village Souvodol, et continueront ensuite par la vallée de la Nichava pour appuyer la prise de Nich. -

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16 : ordre donné vraisemblablement le 8 octobre.

2 Note du S. H. — Lire : «Stopanvev.

3 Note du S. H. — A une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Nich; voir carte n° 1 H.

1 Note du S. H. — Toulari sur la carte, à 15 kilomètres ouest de Prokouplié.

5 Note du S. H. - Voir annexe i336. nn- -- -----~-r---


2. La division Danube continuera à poursuivre le long de la rive gauche de la Morava, ainsi qu'il a été déterminé par mon ordre 0. n° 18.5581, et attaquera l'ennemi dans sa direction jusqu'à la prise de Nich, en liaison à l'est avec la division Morava et à l'ouest avec la division de cavalerie serbe.

Elle renverra le groupe d'A. M. de la Morava à la division Morava, après en avoir envoyé une batterie au commandant de la division de cavalerie.

3. La division Morava continuera son mouvement le long de la rive droite de la Morava, en dirigeant également une colonne à travers la Babitchka Gora (Garina) pour l'attaque par la Sélitchévitsa vers Nich.

à. La brigade de cavalerie du général Gambetta attaquera l'ennemi chez Nich, en le débordant à l'est, tandis que la division de cavalerie serbe fera de même du côté ouest.

5. La division de Drina se rassemblera dans la région de Leskovatz et formera la réserve d'armée; elle marchera sur la route Leskovatz, Tchétchina, Nich, à 10 km. de distance des queues des divisions en première ligne.

6. Le directeur de l'artillerie fera le nécessaire pour que, par des camions, camionnettes et les moyens réquisitionnés, soient transportées à Leskovatz les munitions pour deux jours de bataille jusqu'au soir du 9 octobre au plus tard.

7. Le commandant du génie entreprendra aussitôt les réparations sur la route Kumanovo, Leskovatz, Nich, de façon que cette route soit praticable pour les camionnettes à partir du 9 octobre.

Dans ce but, il est mis à sa disposition, en dehors des régiments de IIIe ban et des prisonniers faisant déjà partie du régiment des prisonniers de guerre, encore environ 2.000 prisonniers qui se trouvent actuellement à Koumanovo. Chaque soir me rendre compte du travail qui aura été fait dans la journée.

8. L'intendant de l'armée enverra tout de suite son adjoint avec le personnel nécessaire à Leskovatz, pour organiser la fabrication de pain à Leskovatz et environs, et pour diriger la bonne distribution des vivres et du fourrage capturés. Faire tout le possible pour assurer la distribution du pain à Leskovatz aux troupes à partir du 10 courant au soir.

9. Le directeur du service de santé organisera des hôpitaux temporaires à Vranyé, Vranyska Banya et à Leskovatz, et réglera l'évacuation des blessés et les soins à donner aux malades.

10. Le commandant de l'artillerie d'armée réglera le déplacement de l'artillerie lourde à la tête de la division Drina.

1

11. Les commandants des divisions Danube, Morava et Drina, ordonneront les réparations les plus essentielles de la route Vranyé, Leskovatz, Nich, de façon que, malgré les

1 Note du S. H. — Voir annexe 1280.


ponts et les passages détruits, le passage soit possible aux camionnettes; pour ces travaux seront employés les compagnies de pionniers divisionnaires et les prisonniers, et au besoin même les habitants.

12. Je reste, avec le bureau d'opérations de mon état-major, à Vranyé jusqu'au matin du 9 courant; je serai à Leskovatz à partir du 9 courant midi.

Prière d'accuser réception du présent ordre.

or

Le voïvode commandant la I" armée serbe, BOÏOVITCH.

Annexe n° 1401.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 8 octobre 1918.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* IUU1U.

N' 4126/3.

Message téléphoné1 Général commandant A. F. 0.

à général commandant 3e groupement de D. I., Ochrida.

I. — Général en chef communique télégramme général Ferrero du 6 octobre annonçant passage Devoli2 et ajoute : « Dans ces conditions avez toute latitude pour replier détachements opérant vallée Dévoli dont présence ne semble plus nécessaire.??

II. — En conséquence arrêtez mouvement colonne Dévoli et retirez en arrière tous éléments dont ne jugerez pas présence indispensable3.

1 Note du S. H. — Ce message parait s'être croisé avec le télégramme du commandant du 3* G. D. I.

(annexe i4o8), auquel le commandant de l'A. F. 0. semble avoir répondu par le message 4142/3 (annexe 1404).

1 Note du S. H. — Voir annexe i3go.

a Note du S. H. — Voir annexe 1409.


III. — Envoyez télégraphiquement copie note écrite général italien à lieutenant-colonel Marquis1, dès que vous la posséderez.

P. 0. Le chef d'état major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

0

Annexe n° 1402.

De Prilep, le 8 octobre, à 9 h. 5. Reçu 10 h.

Télégramme État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4103/32. — COMPTE RENDU DE 9 HEURES.

ge G. D. I. : Aucun renseignement nouveau.

38 G. D. L : Une patrouille de cavalerie de la Il e D. I. C. a effectué, le 7 octobre, à midi, à Dibra, la liaison avec le détachement serbe d'Ochrida, qui signale que les Autrichiens se seraient enfuis sur Soliste 3, puis sur Lisa, où ils seraient cernés par la population.

Les colonnes du Skumbi avaient atteint, le 7 octobre, i3 heures, les villages de Ljabanoti et Polisti4, au contact des arrière-gardes ennemies, auxquelles 45 prisonniers avaient été faits; elles continuaient leur progression.

La colonne du Dévoli a rencontré, le 6 octobre, à 2 3 heures, les troupes italiennes à Gostima. La progression de cette colonne a été suspendue0.

1 Note du S. H. — Voici, d'après un compte rendu écrit du colonel Marquis, en date du 9 octobre, trop long pour être publié, le texte de la note écrite remise à Buyars à l'avant-garde du 260e R. I. par le capitaine de la 9 compagnie du 2 o4 R. I. italien, qui se déclara chargé par le général Cerrina d'interdire le passage : tt 2048 R. 1., 98 compagnie.

In seguito ad ordini supériori (Commando Brigata) la çolonna francese é stata fermata al bivio Bujars 7-10-18. Orc 8. 3o. Capitaine : A. Cocivera." Traduction : et A la suite d'ordres supérieurs (commandement de la brigade) la colonne française a été arrêtée au carrefour de Bujars.

- 7-10-18. Heure 8.3o. Capitaine : A. Cocivera".

i Note du S. H. — Lire : «4i3o/3»; voir carte n° 16.

3 Note du S. H. - Lire : « Selisté" (Sélichté).

à Note du S. H. — Lire : et Liabinoti et PolÍsi".

5 Note du S. H. — Le compte rendu de 18 heures, n° 4131/3, porte : ftAucun renseignement nou- veau.,»


Annexe n° 1*103.

ARMÉE FRANÇAISE - n IJ. r1 a J 8 octobre * u iq 18.

D'ORIENT. Q. G. A.j .e 8 oct~ obre 1918.

ÉTAT-MAJOR.

3* BDXE1U.

N* 4135/3.

TRÈS URGENT.

Message.

Général A. F. 0. à général C. A. A.l.

Possibilité notre entrée à El Bassan avant les Italiens m'amène à envisager deux hypothèses : 1° — Les Italiens ne veulent pas continuer sur Tirana; dans ce cas nous continuons la mission à notre compte.

— Les Italiens veulent marcher sur Tirana; dans ce cas nous les laissons passer afin de ramener 5ye D. I. au plus vite, mais alors nous abandonnerions El Bassan, malgré qu'ayant été premiers occupants.

Vous demande me faire connaître le plus tôt possible si nous approuvez cette manière de voir, afin que je donne instructions à général de Lobit et prévienne général Ferrero 2.

P. 0. Le chef d-état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Annexe n° 1404.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 8 octo b re tg 1 8

D'ORIENT. Q. n a i le 8 octobre 1910.

D'ORIENT. A-> ÉTAT-MAJOR.

3* 1UHBAU.

ri- 4142/3.

Message Général A. F. 0. à général 3e groupement de D. I.

Très urgent : • -

10 Mouvement colonne Marquis sur Pogradec approuvé.

Abandonnez El Bassan aux Italiens, dès que vous aurez pris contact de ce côté, et ramenez vos forces vers le nord.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1398, la réponse du commandant des armées alliées.

3 Note du S. il. — Vraisemblablement en réponse au télégramme du commandant du 36 G. D. I.

(annexe 1408); voir carte n° 60.


30 Ne pas faire d'action sur Tirana en partant El Bassan.

40 Mouvements 570 D. I. vers nord sont urgents. Rendez compte situation de vos éléments, y compris ceux de la i56" qui rejoignent leur D. I.1 P. 0. Le chef d'étal-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Annexe n° 1405.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 8 octobre 101*8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3' BrRBAU.

Message.

Général Henrys à général Ferrero.

Dès que mes troupes auront établi le contact avec les vôtres dans région El Bassan, je les ramènerai en arrière pour les rappeler vers le nord, vous laissant soin de la poursuite sur Tirana 2.

Sentiments affectueux.

Général HKMHS.

P. 0. Le l'i/lf d i lat-major.

1 Note du S. H. — Le commandant du 3" G. D. I. répondit, le 10 octobre, à 11 h. 35, par message téléphoné n° 594/3 Op., trop détaillé pour être publié, et dont voici l'analyse : Situation le 8 octobre au soir : Détachement Neltner : — 5 bataillons et 1 groupe moins 1 batterie, région El Bassan, - 1 bataillon et 1/2 batterie vers Gabrova chrétien, — 1 batterie vers Prenis, - 1 bataillon de tirailleurs annamites vers Golik, un deuxième bataillon de tirailleurs annamites vers Kalichta, moins 1 compagnie Okrida, — 9* B. T. A., vers Prenis, — 5* B. T. A. à Pogradets et Koritsa, — tabor échelonné de Prenis à Moskopolé, par Metsa et Lénia.

Éléments de la 156. D. I. : 176* R. I. Radojda avec 1 batterie de 65; - - 2 batteries du 2 e groupe du 242" R. A. C. Strouga.

2 Note du S. H. — Vraisemblablement ce message ne parvint à destination que dans la matinée du 9, après l'envoi par le général Ferrero du message 46.38g, daté de 10 heures (annexe 1^2 a); voir, à l'annexe 1423, la réponse du commandant du 16* corps italien, datée de midi.


Annexe n° 1406.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 8 octobre 1918.

D'ORIENT.

BTAT-MAJOR.

3* BÏÏBEAU.

N' 4150/3.

Ordre particulier d'opératwns n° 11631.

I. — Le général cdt en chef prescrit de mettre en route, dès que possible, pour la destination indiquée par son instruction n" 5334/3, la 170 D. I. G. et la 76e D. 1.2.

II. — En attendant les instructions particulières faisant connaître les conditions du passage en Bulgarie, ces D. I. seront acheminées vers Gjujesevo.

La 17e D. I. C.3 devra se concentrer dans la région d'Egri-Palanka. Elle ne franchira pas la frontière jusqu'à nouvel ordre.

La 768 D. 1. 4 sera dirigée, par Kumanovo, vers Makrès.

Les mouvements de la 170 D. I. C. commenceront le 1 o octobre au plus tard, ceux de la 768 D. I. commenceront le 8 octobre.

III. — Au cas où le manque d'animaux ne permettrait pas à l'artillerie de porter 1 jour de feu, le gai cdt le a6 G. D. I. pourra laisser sur place des batteries ou même des groupes constitués, après prélèvement, sur ces groupes, du personnel et des animaux nécessaires pour mettre au complet les unités partantes.

Ces reliquats d'artillerie seront groupés de façon à faciliter leur commandement, qui devra être assuré. Ils seront attelés avec des bœufs et acheminés par petites étapes à la suite du a" G. D. I. Le gai cdt le 2e groupement donnera des ordres à cet effet.

IV. — L'A. L. affectée au 2" G. D. I. suivra le mouvement de la 768 D. I.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16; ordre donné à la réception du télégramme 5379/3, annexe 1385.

2 Note du S. H. — Voir annexe i33i.

3 Note du S. H. — Stationnée dans la région de Kliseli (45 kilomètres sud-est d'Uskub).

4 Note du S. H. — Stationnée à Uskub et au sud-est de cette ville.


V. — Le ravitaillement des unités du 2 e G. D. I. dirigées vers Egri Palanka sera assuré par l'armée, à Uskub 1.

Le général Henrys, commandant fA. F. 0., Signé : HENRYS.

P. A. Le sous-chef d'état-major, DOSSE.

Destinataires2 : gal cdt en chef les armées alliées (à titre de compte rendu), gai cdt le 2e G. D. I., cel cdt l'art., chefs des î", 2" et 48 bureaux.

Annexe n° 1407.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 8 octobre 101*8.

D'ORIENT. ,.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUBEAU.

N° 4168/3.

Message.

Général commandant A. F. 0. à général commandant les armées alliées.

En raison abaissement de la température, il est à présumer que les bataillons sénégalais seront à bref délai inutilisables. Vous demande autorisation de ramener à l'arrière les trois bataillons sénégalais de la 17e D. I. G. et de les utiliser dans la région Vélès, Uskub, comme troupes d'étapes et pour la garde des prisonniers3.

P. 0. Le sous-chef d'état-major, Signé : DOSSE

1 Note du S. H. — Le commandant du 2 e G. D. I. adressa aux 17 e D. I. C. et 76e D. I. un ordre général d'opérations n° i3, sans intérêt spécial, et qui n'est pas publié. Les 2 divisions devaient, pour le 10 octobre, être échelonnées sur la route Koumanovo, Kioustendil; la 17 e D. I. C. de la frontière bulgare à Psatsa, la 768 D. I. de Psatsa à Voinik. La 17e D. I. C., échelonnée le 8 de Psatsa à Voinik, ferait mouvement le 10 au matin, la 76", à Uskub, commencerait son mouvement le 8 au soir et, en deux étapes, gagnerait sa zone de stationnement, où-elle s'installerait le 10. Le 11 octobre, le commandant de l'A. F. 0. devait envoyer au 20 G. D. I. un nouvel ordre concernant la mise en route des 17e D. I. G. et 76" D. I. ; voir annexe i44q.

2 Note du S. H. — L'exemplaire reproduit est celui du 2 G. D. I.

S Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1^27.


Annexe n° 1408.

D'Ochrida, le 8 octobre 191 8.

Télégramme.

État-major de Lobit à état-major de l'A. F. 0.1.

il Colonne Marquis arrêtée depuis hier tête Bujars, par colonne italienne marchant sur El Bassan ; vous demande faire rentrer colonne Marquis région Pogradec.

a° Colonne Crétin est sur le point entrer El Bassan, si elle n'y est déjà entrée2; vous demande instructions le plus tôt possible en vue assurer ravitaillement, qui devient très difficile et doit être organisé plusieurs jours à l'avance.

3° Exécution mesures préparatoires visées par votre message n° Aioo/3 3 commencée aujourd'hui.

4° Vous signale que route Struga, Dibra, est interrompue par 13 ruptures de ponts, dont une très importante.

5° Épidémie grippe continue, particulièrement à 372e R. I. 4.

Annexe n° 1409.

D'Ochrida, déposé le 8 octobre 1918, à 11 heures, reçu le 9, à 2 h. 2 8.

Message téléphoné.

État-major de Lobit à état-major A. F. 0. 5.

N° 575/3 - Op. En réception votre message di28/36, ai donné ordre de ramener toute la colonne Marquis dans région Pogradec7.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16; ce télégramme parait s'être croisé avec le message 4126/3 de l'A. F. 0., annexe 1401.

Note du S. H. — Un message n° 567/3 Op., déposé le 7 à 19 h. 5 et reçu à 21 h. 5, avait indiqué la colonne de gauche comme arrivée à 13 heures vers Liabinoti avec 2 bataillons, et vers Polisi avec 1 bataillon; la colonne avait fait 4 5 prisonniers et espérait occuper dans la soirée El Bassan et l'éperon de Rétchani.

3 Note du S. H. — Voir annexe 13-70, 2 e note.

4 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1404. la réponse du commandant de l'A. F. 0.

5 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

6 Note du S. H. — Lire: « 412 6/3 D ; voir annexe 1401.

7 Note du S. H. — Le 9 octobre, à 18 h. 3o, le commandant du 38 G. D. I. rendait compte que la colonne Marquis avait quitté Stiponi à 9 h. 30 pour venir stationner à Driza et Tsrouya, tandis que le détachement Neltner recevait ordre de se porter dans la région de Line (message téléphoné 599/3 Op.)


Annexe n° 1410.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL

DE L'ARMÉE. Pans, le 9 octobre 1918.

GROUPE DE L'AVANT.

3* MUUD A.

12997. - B. S./3.

Le président du Conseil, ministre de la Guerre, à M. le général Spiers, chef de la mission militaire britannique auprès du gouvernement français.

J'ai l'honneur de vous adresser ci-joint, et je vous prie de remettre à M. Lloyd George, un exemplaire (numéroté 8) de l'ordre de mission de M. le général Berthelot, n° i!à 9 1 Ù B. S./3ainsi que de l'instruction personnelle et secrète destinée à cet officier général ;»insi qu'au général commandant en chef les armées alliées d'Orient, n° 1 2 913 B. S./3 2 3.

P. 0. Le fteiiérul, sous-chef (l'état-major général de l'armée, Signé : MARGOT.

Annexe n° 1411.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. AA - A., le 9 Oct. o b1 re 19 1 8.

DES ARMÉES ALLIÉES. Q. G. A. A., le 9 octobre 1918.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

I\° 5410,3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à général commandant A. F. 0., Uskllb".

1 ° Pour couper toute retraite par route Nich aux éléments ennemis qui sont encore à Sofia, il est désirable que, indépendamment du bataillon destiné à Sofia ', une avant-

1 Note du S. H. — Voir annexe I37Q.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1878.

3 Note du S. H. — Les documents visés ci-dessus furent présentés à M. Orlando qui se trouvait à cette date à Paris ; il n'y fit aucune objection et reçut quelques jours plus tard les exemplaires qui lui étaient destinés; voir annexe i437.

Il Note du S. H. — Voir carte n° 1 6.

5 Note du S. H. — Le commandant des A. A. 0. avait prescrit, le 8 octobre, sous n° 5391/3, de diriger sur Sofia « pour éviter incidents susceptibles d'être provoqués par Allemands restés à Sofia n, un bataillon de la 76* D. I. Le général Henrys, par télégramme 4138/3, proposait l'envoi d'un bataillon du 54 e R. I. C. (17* D. I. C.) alors arrivé à Pstasa, à une quinzaine de kilomètres à l'ouest d'Egri Palanka.

Le 8 octobre, par télégramme 54o5/3, le commandant des A. A. 0. acceptait cette proposition. La correspondance échangée à l'occasion du mouvement d'un aussi faible effectif n'est pas publiée.


garde comprenant au moins un régiment d'infanterie, des cavaliers et un peu d'artillerie, soit poussée le plus tôt possible dans région de Tsarobrod et Pirot, pour couvrir droite serbe et préparer et couvrir mouvements des unités Pruneau et Siben1.

Pour hâter l'arrivée de cette avant-garde, chemin de fer pourrait être utilisé sur une partie du parcours, suivant accord que ferez directement avec colonel Trousson.

a0 Il faut également que le chemin de fer puisse servir dans la suite, à partir deGjuj esevo, pour les transports de troupes et les ravitaillements, dans mesure quevous jugerez utile. Toute initiative vous est laissée à cet égard après entente avec colonel Trousson.

3° Prendre toutes précautions pour assurer sécurité de ces transports. Occupation militaire de la gare de Sofia notamment devra être prévue.

40 Accusez réception2.

Signé : FRANCHET D'ESPEREY.

Annexe n° 1412.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 10 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt f 9 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte3 : Progression armée serbe appuyée par cavalerie française continue avec succès.

I" armée serbe avait atteint Ljovica4, 15 kilomètres nord Keskovac.

Cavalerie française, marchant direction Pirot, avait atteint hier Svogj, ao kilomètres est Leskovac.

9e division autrichienne, qui couvrait5 débarquement troupes ennemies à Nich, a perdu depuis 3 octobre en prisonniers6 3.000 hommes et 17 canons.

Mauvais temps gêne opérations et entrave communications sur le front7.

E. M. A., Groupe de l'Avant, Arrivé le 10 octobre 1918, n° 351 B. S., remis au 30 bureau.

1 Note du S. H. - 17" D. I. C. et 76e D. I.

2 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i344, l'ordre donné par le commandant de l'A. F. 0.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

4 Note du S. H. — Ltre vraisemblablement : «Lipovica" (Lipovitsa).

5 Note du S. H. — Le minute porte : « qui couvrirait, d'après renseignements prisonniers, débarquement. »

6 Note du S. H. — Le minute porte : « .plus de 3.ooo hommes et 17 canons."

Note du S. II. — Le minute porte : r .sur le reste du front, a


Annexe n° 1413.

L'UFFICIALE Salonique, le 9 octobre iqi8.

DI COLLEGAMENTO.

ITALUKO 1 SALONICco.

N° 2726.

Commandement en chef les armées alliées, 2e bureau avant et 3e bureau avantl.

Comm~ ~e?~ e~c A < � ~s armées � � * � &~y6~M ~~a~ � 3� &M~SMaw<M~.

Télégramme du général Ferrero de ce jour2.

« Troupes de la 36e division sont entrées hier, à 14 h. 3o, à El Bassan, repoussant dernières résistances ennemies et capturant environ une centaine de prisonniers. La cavalerie a repris aujourd'hui la marche de Ljusna vers Kavaja et Durazzo, ses éléments en exploration ont rencontré quelque résistance aux passages du Skumbi » 3.

C. A. A., Arrivée le 9 octobre 1918, n° A537, remise au 3e bureau.

Annexe n° 1414.

SECTION SERBE Le 9 octobre 1918.

DU 3* BUREAU DU C. A. A.

N° 32.

A M. le général commandant en chef les armées alliées d'Orient.

Compte rendu du G. Q. G. serbe n" 30.167 du 8 octobre, 23 heures1.

« Au cours de la journée du 8 octobre, la Ire armée a continué sa progression vers nord. Ses éléments se trouvent à 15 kilomètres au nord de Leskovatz, à Lipovica et Kosancic4. La brigade de cavalerie française dans la région de Svodje5. Il y a de nouveaux prisonniers. Leur nombre dépasse 3.000. Nous avons capturé encore 5 canons.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Le message téléphoné adressé au commandant de l'A. F. 0. est daté du 9 octobre, 2 2 heures. Il semble donc que l'entrée des troupes italiennes à El Bassan n'aurait eu lieu que le 8 octobre.

3 Note du S. H. — En marge, de la main du commandant des armées alliées : «Bien cordiales félicitations. d'Espèrey."

4 Note du S. H. — Kossantchitch sur la carte.

Note du S. H. — Svogi sur la carte, 20 kilomètres environ est de Leskovats.


, Pas de nouvelles unités autrichiennes ou allemandes. Le train blindé ennemi continue à démolir des ouvrages d'art sur la voie ferrée. Les prisonniers sont la plupart des Tchèques et Polonais.

« énormes difficultés de ravitaillement, surtout en munitions.

« La II" armée a commencé ses mouvements vers Uskub. La division Timok est au nord d'Uskub. La division yougo-slave se rassemble à Ichtip. Le régiment d'infanterie yougo-slave, désigné pour les opérations au Monténégro, est arrivé à Uskub. La division Choumadia tient' encore le front d'Egri Palanka." L'oiffcier de liaison serbe au 3e bureau, Commandant M. MARINKOVITCH.

Annexe n° 1415.

GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DE L'ARMÉE SERBE.

fil, 30.279.

Le voïvode Michitch, chef d'état-major général de l'armée serbe, à M. le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées en Orient Situation le 25 septembre/8 octobre 1918 et nuit du 8 au 9 octobre 1918. n-s2.

IIe armée. — Rassemblement des divisions de cette armée dans la zone Vélès, Skoplie.

I e armée. — Les troupes de la Ire armée, poursuivant la 9e division autrichienne battue, sont entrées après combat du 2 k septembre et 7 octobre à Leskovatz et Vlasotintze.

Avons fait plusieurs centaines de prisonniers et pris divers matériels de guerre.

Le 26 septembre/9 octobre 1918, Salonique.

P. 0. Le chef d'état-major général, Colonel PECHITCH.

1 Note du S. H. — Au crayon, dans la marge : «Avertir 4 e bureau, faire tout le nécessaire pour les aider. Charpy".

3 Note du S. H. — Voir carte n° 16.


Annexe n° 1416.

D'Uskub, le 9 octobre 1918, à 9 h. 20. Reçu à 13 h. 5.

Télégramme Général A. F. 0. à général commandant C. A. A.

N° 4160/4. COMPTE RENDU DE 9 HEURES 1.

il, Après prise de contact avec Italiens, colonne du Dévoli est ramenée sur Pogradec.

20 Pas de renseignement nouveau sur autres éléments de l'A. F. 0.

3° La pluie tombe abondamment depuis 4 jours et rend les routes en certains endroits impraticables aux camions automobiles. Depuis 2 jours les ravitaillements n'ont pu arriver.

Annexe n° 1417.

ARMÉE FRANÇAISE n Q- n G- A., le 9 octobre * U 19 18.

D'ORIENT. Q. G. A., le 9 oct~ obre 1918.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUREAU.

N* 4164/3.

TRÈS URGENT.

Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant 3e G. D. 1.2.

En raison circonstances atmosphériques et difficultés ravitaillement, 5 7e D. I. sera dirigée unités par unités sur Lopatica au lieu de Kicevo.

Q. G. : Monastir. Ravitaillement : Monastir.

Faire connaître étapes. Accusez réception 3.

P. 0. Le sous-chef d'état-major, Signé : DOSSE.

Copies : colonel cdt l'artillerie, directeur de l'intendance, cdt des étapes, chefs i0r, 2 e, 4e bureaux, section du courrier

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16; ce message est vraisemblablement la réponse au message 090/0 Op. du 3e G. D. !.. annexe 1^25; il modifie l'instruction particulière n° 110, annexe 1870, SI et III.

5 Note du S. H. — Le commandant du 36 G. D. I. ayant demandé (télégramme 612/3 du 2 1 octobre) des précisions sur sa zone de stationnement, il lui fut indiqué que cette zone s'étendait entre Svinichté, Lopatitsa et Monastir, avec Q. G. à Monastir (A. F. 0. Message téléphoné au 3e G. D. I., 4220/3, 13 octobre 1918).


Annexe n° 1418.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 9 octobre iqi8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BTOMU.

N* 4167/3.

TRÈS URGENT.

Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant le C. E. 1. 1..

V

En raison circonstances atmosphériques et difficultés ravitaillement, C. E. I. stationnera dans zone atteinte aujourd'hui, en fin de mouvement, à l'ouest Prilep2.

Q. G. : Prilep.

P. 0. Le sous-chef d'état-major, Signé : DOSSE.

Copies : colonel cdt l'artillerie, directeur de l'intendance, cdt des étapes, chefs des 1 er 2 e, 4e bureaux, liaison italienne.

1 Note du S. H. - La 30" D. 1. recevait un message presque identique (n° 4165/3) lui ordonnant de s'arrêter dans la région de Stepantsi, avec son Q. G. à Vélès; voir carte n° 16. Son mouvement, qui avait commencé le 8, en partant de la région de Topoltchani (annexe 1878) ne devait reprendre que le 21 octobre (annexe i5ii).

2 Note du S. H. — Le C. E. I. allait se trouver groupé aux abords immédiats de Prilep ; son mouvement venait seulement de commencer et, le 12, le général Mombelli s'informait de la durée probable de son arrêt. En raison de la boue qui couvrait les abords ouest de la ville, il portait ses troupes le long de la route Prilep, Vélès ; la tête à Karakol Prisât. Le 12 octobre, le commandant de l'A. F. 0. faisait connaître que, pour des raisons de ravitaillement, il était impossible de fixer la date de la reprise du mouvement. (C. E. I. Télégramme au général commandant l'A. F. 0., 117, 12 octobre 1918. — Général commandant l'A. F. 0. Message téléphoné au général commandant le C. E. I. 42o5/3, 12 octobre 1918.). Le C. E. I. devait reprendre sa marche vers Kioustendil le 18 octobre; voir annexe 1478, 4' note.


Annexe n° 1419.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le q y octobre 1 q y18.

D'ORIENT.

� ÉTAT-MAJOR.

3* BUREAU.

N* 4168/3.

Ordre particulier d'opérations n° 11661.

Par suite des difficultés de ravitaillement, le a8 régiment yougo-slave ne sera pas dirigé jusqu'à nouvel ordre sur Kacanik.

Ce régiment sera privosoirement maintenu à Uskub.

Le général Henrys, commandant l'A. F. 0., .1 P. 0. Le sous-chef d'état-major, DOSSE.

Destinataires : général cdt le 26 G. D. I., directeur de l'intendance, chefs ier et A8 bureaux.

Annexe n° 1420.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 9 octobre iqi8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

S' BUBEAU.

ri. 4169/3.

Ordre particulier d'opérations n° 11672.

I. — La 11" armée serbe devant incessamment être dirigée sur la région nord d'Uskub, la zone de stationnement de cette armée, fixée après entente avec le voïvode chef d'étatmajor général des armées serbes, sera comprise dans les limites suivantes : cotes 180A3, i5iA, 1600, 645, A53, 287;

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16. Cet ordre, donné à la réception du télégramme 5400/3 du commandant des A. A. 0., annexe 1398, modifie l'instruction particulière n° 109 du 5 octobre, annexe 1357

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Les cotes ci-après s'échelonnent de 3o kilomètres nord d'Uskub jusqu a cette ville.


DaraKtJii )11. U. usjlujJJ LiiUX armees stsruesj ; — Vardar jusqu'à son confluent avec la rivière de Néraste1 ; - Ljubeten2.

Ces limites sont incluses.

II. — Les éléments du détachement Tranié, actuellement stationnés dans la zone serbe délimitée ci-dessus, seront progressivement ramenés à l'est de la ligne 1600, 287, après leur relève par les unités de la IIe armée serbe.

Les Baraken seront évacuées par le 28 groupement de D. I.

Le rassemblement des éléments de la colonne de Scutari se poursuivra toutefois dans la région de Ferizovic.

III. — En principe, le séjour dans la ville d'Uskub reste interdit à la troupe.

Le général Henrys, commandant VA. F. 0., P. 0. Le sous-chef d'état-major, DOSSE.

Destinataires : chef d'E. M. G. des armées serbes, gai cdt le 2e G. D. I., cdt d'armes d'Uskub, cdt des étapes, chefs des 1" et 4e bureaux.

Annexe n° 1421.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 9 octobre i 918.

D'ORIENT. ÉTAT-MAJOR.

3' BUREAU.

N-'~173/3.

Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant 3e G. D. 1.3.

1. Propositions message n° 583/3 Op. approuvées4.

2. Constituez, région Struga, Ochrida, détachement sous commandement provisoire colonel Lejay, qui assurera couverture de la route Pogradec à Struga et de la route Ochrida, Kicevo.

1 Note du S. H. — A 25 kilomètres nord-ouest d'Uskub.

2 Note du S. H. — Sommet à 7 kilomètres ouest de Katchanik.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

4 Note du S. H. — Ce message, sans intérêt pour les opérations, proposait d'envoyer dans les directions d'El Bassan et de Dibra tous les anciens partisans d'Essad Pacha entrant dans la constitution du tabor albanais, et de reformer ce tabor avec les éléments restants et les cadres français.


Il comprendra 1 btn indo-chinois, 9e btn tirailleurs algériens et tabor reconstitué.

Après constitution, dont ferez connaître date, il dépendra directement A. F. 0.1 ; P. C. à Ochrida.

Ravitaillement sur stock approvisionnements, ou sur pays, ou par convois éventuels petits chevaux envoyés à Monastir.

Échange du courrier entre A. F. 0. et détachement Lejay se fera place Monastir2.

3° L'autre btn indo-chinois fera mouvement avec 57e D. I.

Le général Henry s, commandant l'A. F. 0., P. 0. Le sous-chef d'état major, Signé : DOSSE.

Annexe n° 1422.

Ricevuto da Kanina li 9 ottobre 1918, ore 10.

Fonogramma.

Al comando Generale Henrys.

46.389. Ricevo ora informazione che vostra colonna giunta giorno 7 Elbassan et trovatala già occupata da mi truppe dichiaravano dover proseguire. pass.

inseguimento nemico. Mio generale rispondeva che già aveva secondo instruzione ricevute come direttrice Tiranna. Per tanto vostra colonna attende instruzione. Anche ne relazione avviso datami generale Franchet d'Espèrey con telegramma 2688 del 6 ottobre (ritenere cioé inutile sovvraposizione nostre colonne e anere sospeza avanzata truppe francesi direzione Elbassan) prego Gen. Henrys di voglià disporre che sue colonne seguano direttrice adducenti acta valle Mathi et Djacova. Frattempo mie colonne proseguovo pa Tiranna e Durazzo direzione Mathi.

IAffettuosamente.

Generale FERRERO.

1 Note du S. H. — Le détachement Lejay fut rattaché directement à l'A. F. 0. à compter du 19 octobre (A. F. 0., Message téléphoné au commandant du 3e G. D. I., 43o5/3, 17 octobre 1918.)

2 Note du S. H. — Le détachement Lejay (1" bataillon indochinois, 9* bataillon de tirailleurs algériens, tabor) fut constitué le 1 1 octobre (3* G. D. I. Ordre particulier d'opérations n° 69, 1767/3).

Son gros, installé dans la région Okrida, Strouga, poussait des détachements vers Prénis, sur les pistes è (Pichkachit et de Bélitsa, à Doboviani et Dibra (1 compagnie).


Annexe n° 1422 bis.

Kanina, 9 octobre 1918, 10 heures.

Message téléphoné.

Général Ferrero au général Henrys 2.

46.389. Je viens d'être informé que votre colonne, arrivée le 7 à El Bassan, ayant trouvé cette ville déjà occupée par mes troupes3, déclarait devoir continuer poursuite ennemi.

Mon général répondait que, d'après instructions reçues, il avait déjà comme directrice Tirana. En conséquence, votre colonne attend instructions.

Me rapportant également à l'avis qui m'a été donné par le général Franchet d'Espèrey par son télégramme 2688 du 6 octobre4 (à savoir qu'il jugeait inutile une superposition de nos colonnes et avait arrêté l'avance des troupes françaises dans la direction d'El Bassan), je prie le général Henrys de vouloir bien ordonner que ses colonnes suivent les directives conduisant à la haute vallée du Mati et Djacova. En attendant, mes troupes continuent par Tirana et Durazzo dans la direction du Mati 5.

Général FERRERO.

Télégramme reçu pour traduction le 10 octobre 1918,8 17 b. 55.

Annexe n° 1423.

Ricevuto da Kanina li 9-10 1918, ore 12.

Fonogramma.

Al comando Generale Henrys.

623 S. I. Riposta vostro 4143. Vi ringrazio vivamente per vostra decisione. Vi conformo che ho ordinato mie truppe inseguire nemico sulle direttrici Tiranna e Durazzo verso Mathi.

Generale FERRERO.

1 Note du S. H. — Ce message fut vraisemblablement expédié avant la réception du message du 8 octobre du commandant de l'A. F. 0., annexe iâo5, auquel le général Ferrero répondit sous n° 6a3/ S. I., annexe i.û 2 3.

2 Note du S. H. — Le commandant du 16" corps italien fit communiquer au général Franchet-d'Espèrey, par l'officier de liaison italien de Salonique, le message ci-après adressé au général Henrys.

Datée du 10 octobre, cette copie du message fut enregistrée à l'arrivée au C. A. A. le 11 octobre, à 13 h. 20.

3 Note du S. H. — Comme l'indique la note 2726 de la liaison italienne, annexe ihi3, l'entrée des troupes régulières italiennes à El Bassan n'eut lieu que le 8 octobre, à 14 h. 3o. Les éléments qui avaient atteint la ville le 7 comprenaient environ 3 o o gendarmes albanais. (5 7 D. I. Rapport au général commandant les armées alliées, 275 9 /3, 3 1 octobre iqi8).

Il Note du S. H. — Voir annexe i36i, 28 note. - 1

6 Note du S. H. — Voir carte n° 16.


Annexe n° 1423 bis.

Kanina, 9 octobre 1918, 12 heures.

Message téléphoné.

Général Ferrero au général Henrys.

6 a 3 S. I. Réponse à votre télégramme du 8 octobrel. Je vous remercie vivement pour votre décision. Je vous confirme que j'ai ordonné à mes troupes de poursuivre l'ennemi sur les directrices Tirana et Durazzo, vers Mati.

Général FERRERO.

A. F. 0. Arrivé le 1 o octobre..

«

Annexe n° 1424.

ARMÉE D'ORIENT. Q. G., le 9 octobre 1918.

1" GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUREAU.

N° 6301/3.

Ordre particulier n° âO pour MM. le général commandant la D. I.

de l'Archipel, le colonel commandant la âe D. 1. H.2.

(Exécution de l'ordre n° 538o/3 du C. A. A.) 3 I. — Par modification aux instructions antérieures et en vue du regroupement du 2 e C. A. hellénique, la àe D. I. H. sera dirigée sur la région de Kumanovo, où elle passera aux ordres du général commandant l'A. F. 0.

Les avant-postes que cette D. I. a établis devant la frontière bulgare seront relevés par des éléments de la D. I. de l'Archipel4.

1 Ncte du S. H. — Voir annexe i4o5 et carte n° 16.

2 Ncte du S. H.-- Voir carte n° 60.

3 Note du S H. — Voir annexe 44o4. - T

4 Note du S H. — Le 6 octobre, par ordre particulier n° 39 (6288/3), le commandant du 1 u. v. I.

avait prescrit ai con mandant de la 4" D. I. H. d'avoir, à partir du 7 en fin de journée, une avant-garde de 1 régiment et 1 groupe à Zvigor, face à Sofia.


II. - Les mouvements suivants seront exécutés en conséquence : 10 octobre : un régiment et un groupe de fa D. I. Archipel, un peloton du î/a escadron divisionnaire, se porteront à Bigla (4 kilomètres ouest de Tsarevo Selo).

11 octobre : les avant-postes de la 4e D. I. H. seront relevés par le détachement de l'Archipel qui conservera son gros (i bataillon, 1 groupe) à Tsarevo Selo; le dispositif d'avant-postes, réduit en conséquence, comportera une avant-garde sur Zvigor et des unités constituées sur les principaux chemins menant à la frontière.

12 octobre : la 4e D. I. H. sera regroupée dans la zone Karadja, Bigla, Tsarevo Selo (Q. G.).

III. — Des ordres ultérieurs fixeront les conditions de la suite du mouvement 1-2.

P. 0. Le chef d'état-major, , FREYDENBERG.

Copie à : général cdt l'A. F. 0., général cdt le 16e C. A. britannique, intendant du groupement, chef du service télégraphique, cdt du Q. G., ier, 2e et 4 e bureaux, C. A. A.

(à'titre de G. R.), A. G. D., génie, santé, aviation, 16e D. I. C. -

Annexe n° 1425.

De Ochrida, le 9 octobre à 1 h. Reçu à 1 h. 10.

Télégramme 3.

L'état-major de Lobit à M. le général commandant VA. F. 0. 4.

N° 590/3 Op. Colonne Crétin arrivée le 7 au soir devant El Bassan : les Italiens général Serena l'ont empêchée d'entrer dans El Bassan, prétendant que les Français ne devaient pas passer à l'ouest d'El Bassan, ni entrer dans la ville. Actuellement 3 btns

1 Note du S. H. — L'ordre particulier n° à 1 (6307/3), du 10 octobre, n'est qu'un ordre de mouvement et n'est pas publié. Il fixait la zone à atteindre chaque jour : le 13 Kotchana, le 14 Ouliartsi, le 15 Krividol, le 16 Vélès et la région nord de la ville. Le 15 octobre, le commandant de l'A. F. 0. faisait connaître que, la zone attribuée à la à" D. I. H. étant occupée par des troupes françaises, la D. I. H. aurait à stationner sur la route d'Ichtip, à l'est de Vélès (1er G. D. I. Note pour le commandant de la 40 D. I. H., 632 i/3, i5 octobre 1918. Ce document, de peu d'intérêt, n'est pas publié).

2 Note du S. H. — Le 18 octobre, en vue de faciliter le ravitaillement de la D. I., le commandant du 1 G. D. I. modifiait le stationnement : à Tsarevo Selo, 1 peloton de cavalerie et 1 bataillon détachant 1 compagnie à Zvigor, — à Kotchana, où restait le Q. G., i régiment (moins 1 bataillon), 1 groupe, 1 peloton de cavalerie, — à Kroupichte, 1 régiment, — à Karbintsi, 1 régiment, — à Ichtib, 3 groupes, — les 2 compagnies du génie sur la route Ichtib, Krivolak, gros à Dragovo. (ier G. D. I. Ordre particulier 43, 6326/3, 18 octobre 1918).

3 Note du S. H. — Ce télégramme arrivé incomplet dut être répété et cette répétition ne parvint qu'à 21 h. 45.

'Note du S. H. — Voir carte n° 60.


sont en ligne au IN. El Hassan, 1 btn en réserve, 1 décimé par la grippe arrêté à Floc le 71. m La poursuite vers El Bassan se trouvant ainsi terminée, je vous demande vouloir bien me faire connaitre modifications qui peuvent en résulter ou pour mission colonel Lejay définie par votre instruction n° 11 o2 que je reçois à l'instant; d'autre part, en raison difficultés ravitaillement aggravées par état des voies de communication, vous demande vouloir bien m'autoriser à faire exécuter mouvement 57e D. I. vers Kicevo Gostivar, au fur et à mesure que ces éléments seront reconstitués et en état être mis en route, sans attendre regroupement de toute la division3.

A. F. 0. Arrivé le 9 octobre 1918, n° 455, remis au 3e bureau.

Annexe n° 1426.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 10 cctcLie 1918 DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

N° 12.010/2 M.

Bulletin de renseignements n° 7834.

I. — ARRIVÉE DE TROUPES ALLEMANDES.

A. — En Serbie septentrionale.

De renseignements émanant de diverses sources non confirmées, il ressort que des forces allemandes se concentreraient actuellement en Serbie septentrionale, en vue de la couverture du Danube.

Ces forces seraient évaluées à : 5 divisions allemandes, 2 divisions austro-hongroises, y compris la 98 div. déjà engagée en Serbie (voir B. R.

7775).

1 Note du S. H. — A 18 h. 3o, sous n° 599/3 Op., le commandant du 3' G. D. I. devait rendre compte que le détachement Neltner avait reçu ordre de se porter dans la région de Line. Les éléments italiens arrivés le 7 à El Bassan semblent n'avoir été constitués que par des unités albanaises; la 36e D. I. italienne n'entra à El Bassan que le 8 octobre; voir annexe 14 i 3.

2 Note du S. H. — Voir annexe iSyo.

3 Note du S. H. — Voir la réponse du commandant de l'A. F. 0. à l'annexe 1417.

4 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

-

5 Note du S. H. — Document non publié, les renseignements qu'il présente se trouvant dans le télégramme au ministre du 4 octobre, annexe 13 2 9 ; s'y reporter.


Identifications : 10e btn chasseurs allemands (actif ou réserve).

Un prisonnier du ioe btn de chasseurs (actif ou réserve?) a été capturé le 9 octobre, région de Kocana1.

Les 108 btns de chasseurs (A ou R.) font partie du 2ergt de chasseurs, qui appartient à l'Alpen-Korps.

Le Corps alpin parait avoir été relevé dans la 1re quinzaine de septembre par la 8ediv.

allemande dans la région de la Bassée (déclaration de prisonnier de la 8e div.).

101e rgt inf. allemand (sans autre précision). — 1 officier et 18 hommes capturés dans la même région, le 9 octobre2.

B. — En Bulgarie.

En Bulgarie, les Allemands semblent avoir groupé, dans la région de Sofia, des éléments d'infanterie et d'artillerie évalués à 8.000 h., se couvrant par des arrière-gardes vers le sud après la signature de la convention bulgaro-alliée pour la protection de leurs nationaux.

Depuis lors, ces éléments auraient quitté Sofia, se dirigeant en partie vers Nich et Pirot, en partie sur la Roumanie.

C. — En Thrace, Il se peut qu'à la concentration possible des divisions turques en Thrace s'ajoutent des fractions allemandes, venues du sud de la Russie. Aucun précision à ce sujet.

II. — ARMÉE TURQUE.

Mouvements d'artillerie.

D'après des renseignements de source britannique, des éléments du 3e et du 538 rgts d'artillerie turque, venant de Kars, seraient attendus à Batoum, pour le 15 octobre.

On est mal renseigné sur ces unités qui étaient peut-être rattachées à la 36e div. dont la présence est signalée dans la même région.

D'après la même source, toutes les bies lourdes utilisables pourvues de canons russes, qui se trouvaient dans le Caucase, seraient envoyés à Constantinople. On ne possède aucune information sur le nombre de ces bies, et les unités auxquelles elles appartiennent.

P. 0. Le chef d'elat-major général, CHARPY.

1 Note du S. H. — Il s'agissait du 10. bataillon de chasseurs actif. Retiré du front vers Cambrai, le 2 h septembre, le bataillon était arrivé à Nich le 2 octobre. Le 8 , l'ordre de bataille était le suivant, de l'est à l'ouest, pour les unités de l'Alpen Korps : 2e régiment de chasseurs, Leib Regimentbavarois, régiment de chasseurs havarnis (C. A. A -R Hp. R. "nQ n0 1 Q 1 fin /o M. in nrtnîiT'P iniS.^

- - ---- --.- --- -. --. u. -. -- -.. ,;,-, - - -.- - ;,/- .,-., -;, �--�_.- - ;,--., 2 Note du S. H. — Voir à l'annexe 1439, quelques précisions sur ces nouvelles* identifications.


Annexe n° 1427.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 10 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BCSXAU.

N° 5422/3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à général commandant A. F. 0.

Réponse à â 158/31.

Autorisation demandée est accordée, dès que retrait sera nécessaire.

Moment semble être actuellement prématuré. Avec précaution, les B. T. S. peuvent encore être utilisés un certain temps et nous rendre bons services 2.

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

Annexe n° 1428.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu du ministère le 11 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 11 octobre3.

Destinataire : Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt en chef A. 0.

Texte : Réponse à télégramme du 8 octobre4-5.

A. — RÉPARTITION DÉTAILLÉE DES FORCES.

I. — Armée serbe. Ire armée en marche sur Nich. Division Morava est à 10 km. sud cette

1 Note du S. H. — Voir annexe 1A07. - -

2 Note du S. H. — Les B. T. S. de la 178 D. I. C. furent immédiatement retirés du front et la mesure étendue, le 23 octobre, aux régiments de la 16e D. I. C.

3 Note du S. H. — La minute fut signée le 10 octobre.

4 Note du S. H. — Voir annexe i3q3.

fi Note du S. H. — Suivre sur la carte n° 16.


ville à I' 1 Morava. Division Danube rive gauche Morava, à hauteur de la division Morava. Division Drina, réserve d'armée à Leskovac.

IIe armée. Timok et yougo-slave entre Uskub et Velès; Choumadia entre Kumanovo et Egri Palanka.

Cavalerie serbe au nord-ouest Leskovac, à 10 km. sud de Prokuplje, au contact avec infanterie allemande.

Cavalerie française : en marche sur Pirot, à 15 km. sud ouest de cette ville, à Babusnica, au contact avec cavalerie allemande.

G. Q. G. serbe à Uskub.

II. - Armée française Orient. a îe brigade coloniale échelonnée, de Pristina inclus à Liplian, avec détachement à Gilan. Cavalerie de ce groupement poursuit vers Mitrovitza éléments allemands en retraite.

768 D. I., à Kumanovo.

38 D. I. hellénique, gros à Ferisovic, nord Kacanik.

17e D. I. C., entre Kumanovo et Egri Palanka, en marche vers Pirot.

308 D. I., nord Prilep, en route vers Uskub.

1568 D. I., région Kicevo.

11e D. I. C., vers Kalkandelen2.

Corps expéditionnaire italien, à Prilep.

57e D. I., en voie regroupement dans région Kicevo.

G. Q. G. de armée française Orient, à Uskub.

III. — 1er groupement D. 1. 48 D. I. hellénique vers Carevoselo, Archipel à Kocana.

Q. G. groupement, à Istip.

IV. — Armée anglaise : 2 6e D. I., nord Pétrie.

27e D. I., région Strumica3.

2 8e D. I., au nord ouest lac Doïran.

V. — Armée grecque. A toujours son gros ouest Struma, par suite impossibilité actuelle assurer ravitaillement en Macédoine orientale, où progressent seulement de petits détachements.

ier corps : 2 e D. I. région Turica, Demir Hissar.

ire D. I., région Orljak, Sérès.

13, D. I., région Stavros avec détachement Cavalla.

Corps d'armée défense nationale : D. I., Sérès, gros à Nigrita. D. I. Crète, sud lac Butkovo.

1 Note du S. H. — Lire : et à l'est rivière Morava».

2 Note du S. H. — La minute porte : ct Reste 118 D. I. C. vers Kalkandelen» (la 21e brigade I. C.

est vers Prichtina).

3 Note du S. H. — On lit sur la minute : « .Strumica — 28" D. I. nord Dorutli — 22e D. I. au nord-ouest lac Doiran".


VI. — Réserves, i 6e D. I. coloniale, a8 bis zouaves et î âe D. I. hellénique, région Hudovo.

12 2e D. I., en route de Sérès sur Drama, ayant son gros le 10 région est Porna.

B. — MODIFICATIONS AU PLAN D'ACTION qui vous a été adressé précédemment, motivées par vos télégrammes du 7 octobre1 vous seront adressées incessamment2.

E. M. A. Groupe de l'avant. Arrivé le 12 octobre 19 18, no 39i, remis au 38 bureau.

Annexe n° 1429.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 10 octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BDMiO.

N° 5425/3.

Instruction pour les armées1.

I. — Les renseignements nouveaux reçus sur la situation générale, depuis le 5 octobre, et sur les voies de communication, nécessitent des modifications dans la répartition des troupes prévue, par l'Instruction générale n° 5.346/3, pour les différents théâtres d'opérations2.

II. — Cette répartition sera la suivante : 10 Front de Serbie : Armée serbe (voïvode Michitch), 6 D. I.

Armée française (général Henrys), à D. I. françaises, 1 D. I. italienne (C. E. I.) ; A D. I. helléniques (a* C. A. H. 3 et 98 D. I. H.) ; 1 D. I. britannique4.

1 Note du S. H. — Un seul des deux télégrammes visés est publié; voir annexe i381.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1453. - -

3 Note du S. H. — Voir carte n° 17, B; on trouvera, à l'annexe 1428, une situation sommaire des A. A. 0. et, à l'annexe 1^26, quelques renseignements sur l'ennemi.

4 Note du S. H. — Voir annexe 13^7 ; comparer les cartes n" 17, A et B.

5 Note du S. H. — A constituer avec les 3% h" et 14" D. I. H., stationnées respectivement, le 10, à Lipliane, Tsarevo Selo et Kalkova; voir carte n° 1 6.

6 Note du S. H. — Le 14 octobre, le commandant des armées alliées adressait au commandant de l'A .F. 0. des questions sur son plan d'action auxquelles le général Henrys allait répondre par l'envoi de l'instruction particulière n° 116 (annexe 1600); il ajoutait en nota au bas de sa demande de renseignements : et Il est vraisemblable que la 26" D.I. britannique, qui doit arriver vers le ao octobre dans la région de Radomir, sera dirigée par voie ferrée vers Andrinople; elle serait, dans ce cas, remplacée dans le groupement Henrys par une autre D. I. britannique dont l'arrivée à Radomir peut être escomptée pour la fin d'octobre ». (C. A. A. Lettre au général commandant l'A. F. 0., 5476/3, 14 octobre 1918).


9° Front de Turquie : Sous le commandement du général Milne : 3 D. I. britanniques ; 1 D. I. française (122° D. I.); 3 D. I. helléniques (ier C. A. H.); Des éléments italiens et éventuellement serbes, éventuellement une deuxième division française.

3° Front d'Albanie: Provisoirement des éléments français, serbes et helléniques, sous les ordres du général commandant l'A. F. 0.

4° Front de Roumanie : Sans changement.

6° Réserves stratégiques : Deux D. I. françaises en Bulgarie, échelonnées sur la ligne Sofia à Andrinople.

Armée hellénique, comprenant 3 D.I. H. et éventuellement d'autres D. I. helléniques, sous les ordres du général Danglis, échelonnées dans la région de la Struma et dans la Macédoine orientale, susceptibles d'être portées rapidement soit vers le nord, soit vers l'est.

III. — Mouvements à exécuter : 1° Une D. I. britannique se portera immédiatement dans la région de Radomir par la vallée de la Struma. Adjoindre à cette division une certaine quantité d'artillerie lourde.

A partir de son arrivée dans la région de Rédomir, cette division passera sous les ordres de l'A. F. 0. (vraisemblablement vers le 20 octobre).

20 Le reste de l'armée britannique se portera le plus tôt possible dans la région de la Macédoine orientale, en vue de continuer son mouvement vers l'est par les côtes de la mer Égée.

Une instruction particulière fixera les dates et conditions de rattachement à l'armée britannique de la 122e D. I., des D. I. helléniques, et des éléments italiens et serbes 1.

30 L'état-major du 1" groupement de D. I. (général d'Anselme) sera mis à une date ultérieure à la disposition de l'armée britannique, pour commander un groupement tactique dont la mission et la nature seront déterminées par le général Milne2.

L'A. L. rattachée jusqu'à présent au 1" groupement de D. I. sera mise à une date ultérieure à la disposition de l'A. F. 0.

4' Le groupement de l'A. F. 0. (général Henrys) sera placé à la droite de l'armée serbe; sa zone d'action s'étendra à l'est du Danube3.

1 Note du S. H. — Voir annexes i457 et 1499.

2 Note du S. H. — En raison des événements ultérieurs, le commandant des A. A. 0. devait mettre l'état-major du i G. D. I. à la disposition de l'armée du Danube, et non de l'armée britannique; voir annexe i654.

3 Note du S. H. — Lire vraisemblablement : et à l'ouest du Danube, v


La limite entre l'armée serbe et l'A. F. 0., après le débouché dans la région de Nich, passera par Leskovatz, Kruchevatz, Kragujevac (ces villes à l'A. S.) et ultérieurement Chabatz (se reporter au calque joint aux exemplaires de la présente instruction destinés à l'A. F. 0. et à l'armée serbe).

La réalisation progressive du dispositif figuré sur ce calque sera faite par entente directe entre l'A. S. et l'A. F. 0., au fur et à mesure de la mise en ligne des unités des deux armées qui sont encore à l'arrière et qui seront poussées vers l'avant le plus tôt possible, en tenant compte du rétablissement des communications.

50 Le détachement de l'A. F. 0., comprenant la brigade coloniale Tranié et des unités de la 3 e D. I. hellénique, qui opère en ce moment vers Pristina et Mitrovitza, continuera la mission de couverture du flanc gauche de la Ire armée serbe, qui lui a été assigné précédemment. Il devra pousser une forte avant-garde par le col de Prepolec vers la région de Kursuuùje. pour assurer le débouché dans la haute vallée de la Toplica et la liaison avec l'armée serbe Ultérieurement ce détachement d'aile gauche sera relevé par la IIe armée serbe.

60 En raison des difficultés des ravitaillements, notre action en Albanie se bornera jusqu'à nouvel ordre à une couverture de ce côté.

Cette couverture sera assurée : par l'action de détachements légers (serbes, quelques éléments français et des partisans) de Dibra vers Tirana; par des détachements poussés sur Kukus, Prizrend et Diakova, puis ultérieurement sur Ipek.

L'A. F. 0., utilisant les éléments serbes de la IIe armée mis à sa disposition à Uskub, des éléments helléniques et français, sera chargée provisoirement de cette couverture, jusqu'au moment où elle pourra être relevée dans cette mission par l'armée serbe.

IV. — Occupation des points stratégiques importants en Bulgarie.

Sans changement 2.

Signé : FRANCHET D'ESPEREY.

P. A. Le chef d'état-major, Signé : CHARPY.

Destinataires : armée britannique, armée serbe, armée hellénique, A. F. 0., ier groupement de D. I.

Copies : D. A., h" bureau, artillerie, génie, aéronautique.

1 Note du 5- H. — Voir, à l'annexe 1420, la limite de la zone de stationnement de la IIe armée serbe.

2 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1492, les propositions du commandant de l'A. F. 0. pour la répartition entre les divers fronts des unités françaises sous ses ordres.

1


Annexe n° 1430.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 11 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt: 11 octobrel.

Destinataire : Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt en chef armées alliées Orient.

Texte2 : Armée serbe, après combat du 8 octobre 3, a continué progresser direction Nich. Entrée hier en contact avec éléments allemands du corps alpin et 2 19e division4.

Après violent combat les Serbes ont atteint rivière Toplica et étaient sur le front Grkinja, Dukat, Kocane, Crnatovo5, avec cavalerie française vers Babusnica, 15 kilomètres sudouest Pirot et cavalerie serbe vers Zitnipotok, 10 kilomètres sud Prokuplje. Nouveaux prisonniers allemands et trois canons capturés.

Région nord Uskub, troupes françaises sont entrées dans Prichtina, que cavalerie a largement dépassé en direction de Mitrovitza, poursuivant inlassablement détachements ennemis en fuite devant nous. Tous ces mouvements ont eu lieu en dépit d'un temps affreux, exigeant de la part des troupes volonté et énergie remarquables.

En Albanie, les Autrichiens ont été contraints de battre en retraite rapidement, fortement talonnés par éléments légers franco serbes. Poursuivant arrière-gardes ennemies direction El Bassan, nous sommes entrés dans cette ville, 8 octobre, après vifs combats livrés 6 et 7 octobre à arrière-gardes qui ont perdu quelques centaines de prisonniers 6.

Italiens sont entrés également 8 octobre El Bassan, arrivant du sud ; ordres ont été donnés pour que nos troupes, après prise contact avec eux, soient regroupées vers Kicevo laissant aux Italiens garde Albanie de ce côté.

Ouest Dibra et en direction Prizrend, notre progression continue et nous refoulons sans répit détachements ennemis qui se sont jetés dans la montagne.

1 Note du S. H. — La minute est datée du 1 o octobre.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — La minute porte : « du 8 octobre à Leskovac. »

4 Note du S. H. — Voir annexe 1439.

5 Note du S. H. — A a a kilomètres environ nord de Leskovats.

ti Note du S. H. — Sur la minute, la phrase suivante : « Ouest Dibra. montagne.» est intercalée ici. En réalité, les troupes françaises n'entrèrent pas à El Bassan; voir annexe 1/125 ; elles avaient dans les combats des 6 et 7, capturé 216 prisonniers, 4 canons, 6 mitrailleuses.


nous sommes aUJoura. nui en mesure a apprecier a juste valeur résultats de la victoire décisive remportée par armées alliées Orient. En moins de quinze jours, grâce aux qualités manœuvrières du commandement, à l'habileté des états-majors, endurance et bravoure des troupes, qu'aucun obstacle n'a arrêtées dans poursuite implacable, les armées alliées ont mis hors cause armée bulgare dont une importante partie, comprenant la presque totalité de la XIe armée allemande, a été cernée dans les défilés de Kicevo et Kalkandelen.

Elles ont fait total près de 90.000 prisonniers, dont 1. 6 00 officiers, parmi lesquels cinq généraux; pris plus 2.000 canons1 de tous calibres, des centaines minenwerfer et mitrailleuses et un immense matériel de guerre impossible à dénombrer, comprenant entre autres matériel chemin de fer voie normale, plus 1.000 wagons et 200 locomotives Decauville. Dans les totaux mentionnés ci-dessus ne sont pas compris, naturellement, personnel et matériel guerre des divisions bulgares désarmées en exécution des prescriptions de convention du 3o septembre.

Ce matériel a été laissé en dépôt dans des points fixés par le général cdt en chef armées alliées : personnel après désarmement a été renvoyé en Bulgarie.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 11 octobre 1918, n° 372 B. S., remis au 3 e bureau.

Annexe n° 1431.

10 octobre.

Copie de télégramme.

Commandant en chef à Marine, Paris.

1° Dans son nouveau plan d'opérations2, le général Franchet d'Espèrey envisage : A. La création d'une nouvelle base maritime. Le général Franchet d'Espèrey en expose ainsi les motifs dans la lettre qu'il vient de me faire porter par l'officier de liaison.

La voie ferrée de Salonique à Nich ne pourra pas être réparée entièrement avant un long délai, à cause des destructions dont elle a été l'objet ; il nous faut donc le plus ra pidement possible une nouvelle ligne de communication avec le front de Serbie et avec la Bulgarie.

Jusqu'à nouvel ordre, cette ligne de communication ne peut être autre que la voie ferrée Dédéagatch, Andrinople, Sofia, d'où nécessité de la création d'une base maritime dans la région de Dédéagatch.

1 Note du S. H. — Erreur de transmission; lire : «plus de 200 canons".

2 Note.du S. H. — Instruction 5346/3 du 5 octobre, annexe 1347, transmise au commandant en hef de l'armée navale par lettre 5367/3 du 6 octobre, annexe 1364.


B. Des opérations contre la Turquie, qui pourraient être exécutées dans le courant de novembre, et qui comporteraient, en plus de la base envisagée ci-dessus : a. Transport éventuel par mer d'unités alliées dans la région de Dédéagatch (importance de contingent à transporter : une division).

b. Transport éventuel d'unités alliées (une division) dans la région du golfe de Saros ou de l'est de l'embouchure de la Maritza.

Je réponds au général Franchet d'Espèrey que le concours de l'armée navale sur ces trois points lui est assuré, et que là création d'une base maritime à Dédéagatch n'offre pas de difficultés particulières, étant entendu cependant que le matériel doit être amené dans ce port par des chalands, les bâtiments de mer s'arrêtant à Moudros ou, si possible, à un mouillage à l'extérieur de Dédéagatch protégé par des filets. J'ajoute que je donne ordre à amiral Conti et que je demande à amiral Seymour de vouloir bien étudier d'urgence l'organisation à Dédéagatch d'une base de ravitaillement de l'armée d'Orient, et que je vous demande de vouloir bien donner des instructions générales afin que les transports puissent être, le moment venu, assemblés le plus rapidement possible, et que par ailleurs vous complétiez, en petits bâtiments de charge, les moyens dont dispose en ce moment la base maritime de Salonique. fc 3° Le commandant en chef des armées alliées a actuellement en cours une action en Albanie qui comprend : a. Une action en direction d'El Bassan, conjuguée avec l'avance des unités italiennes du général Ferrero.

b. Une action de Dibra sur Tirana et Durazzo. Dibra est entre nos mains depuis le 4 octobre.

c. Une action vers Scutari et Saint-Jean-de-Médua, pour couper les communications de l'armée autrichienne et lui interdire la retraite vers le nord- Cette action sera menée par une colonne comprenant un régiment serbe, un régiment grec, un bataillon de chasseurs français, un régiment de cavalerie. La colonne se concentrera dès que possible dans la région de Kukus (35 km. au sud-ouest de Prizrend, sur le Drin); elle pourra atteindre ensuite la région de Scutari, vraisemblablement en 4 ou 5 jours ; elle ne pourra plus être ravitaillée par terre ; il sera alors nécessaire que vivres, matériel et munitions, puissent lui être livrés par mer et en utilisant si possible le cours de la rivière de la Bojana ; il serait utile en outre que l'action par terre de nos troupes sur les ports de Durazzo, Saint-Jean-de-Médua et Scutari fût appuyée du côté de la mer par la flotte.

40 J'ai répondu au général : a. Qu'il ne fallait pas compter en hiver sur la possibilité d'un ravitaillement régulier par la rivière de la Bojana ; mais que le ravitaillement pourrait être débarqué sur l'un des points de la côte occupés : Durazzo, SVJean-de-Médua, Dulcigno.

b. Que l'Adriatique étant fermée aux forces navales sous mon commandement, les opérations d'appui devaient faire l'objet d'une entente entre les gouvernements alliés.

5° Il va de soi que le ravitaillement par Durazzo, Saint-Jean-de-Médua ou Dulcigno devrait avoir pour base Brindisi.


6° Vous recevrez, sous le n° 8 6 2 7. A. i 19 2, le télégramme que j'adresse à amiral Diderot pour amiral Seymour et, sous le n° 8628. A. 119B, le télégramme que j'adresse à amiral Bruix1_2_3.

Annexe n° 1432.

SECTION SERBE Le 10 octobre 1918.

DU 3' BUREAU DU C. A. A.

A M. le général commandant en chef les armées alliées en Orient.

Compte rendu du G. Q. G. serbe n° 30.200 du 9 octobre, heures4.

« Dans la journée du 9 octobre, la division Morava, après un combat violent, a enlevé le village Kocane sur la rive droite de la Toplica, sur laquelle il y a encore des éléments ennemis ; l'ennemi fait une résistance opiniâtre. La division Morava se trouve maintenant à la hauteur de la division Danube sur la rive droite de la Morava ; son P. C. est ce soir à Toplica5.

Pas de renseignements de la division de cavalerie.

Il n'y a pas de renseignements précis sur les troupes allemandes ; les compte rendus font la mention du 10e bataillon du 2e régiment de chasseurs allemand (1 prisonnier de ce bataillon) et d'un autre régiment de chasseurs allemand. On a trouvé le cadavre d'un Allemand du 101e régiment.

Dans une conversation téléphonique interceptée, il a été question du 34e régiment allemand. De nombreux feux de bivouac sur la montagne Selicevica; des colonnes d'infanterie et d'artillerie ennemies ont été vues en marche de Nich vers Prokuplje.

L'ennemi tient la cote 8!4 sur la montagne Pasjaca.

La lIe armée : la division Choumadia est encore sur le front ; les divisions Timok et yougo-slave se rassemblent dans la région de Vélès. A cause des difficultés de ravitaillement insurmontables, l'ordre a été donné que ces divisions restent encore quelques jours dans la région de V élès. Cdt MARINKOVITCH.

1 Note du S. H. — Amiral Diderot était le vice-amiral Amet commandant la a" escadre de ligne de l'armée navale française, qui allait devenir escadre de la mer Égée; le vice-amiral Seymour avait remplacé, le 2 1 septembre, le contre-amiral Lambert dans le commandement de l'escadre britannique de la mer Égée; amiral Bruix était le contre-amiral Pugliesi Conti qui venait de remplacer le contre-amiral Merveilleux du Vignaux dans le commandement de la division navale d'Orient, ou de Salonique. Par ces deux télégrammes, le commandant en chef de l'armée navale demandait à l'amiral britannique Seymour et au contre-amiral Pugliesi Conti d'étudier d'urgence et de concert la création aussi rapide que possible d'une base de ravitaillement à Dedeagatch. -

2 Note du S. H. — Ce télégramme fut communiqué au ministre de la Guerre, ainsi qu'il ressort de son télégramme du 15 octobre au commandant des armées alliées, annexe 1495, 1°.

3 Note du S. H. — Au sujet de la coopération de la flotte à l'action en Albanie et du ravitaillement dans les ports de la côte, voir annexe 15 1 3.

4 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

s Note du S. H. — Lire peut-être : ttToponitsa", à 18 kilomètres sud de Nich.


Annexe n° 1433.

D'Uskub, le 10 octobre, 17 h. Ao.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4175/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURESI-2.

2e groupement de D. J. : Une forte reconnaissance poussée, le 9, sur Prizrend par le 588 B. C. P., signale occupation de cette ville par quelques éléments autrichiens (1 btn environ) avec des mitrailleuses et de l'artillerie. Ils vont être attaqués par des colonnes partant de Kalkandelen et colonne partant de Stimlja.

Les renseignements concernant troupes 2 e groupement en opérations au nord de Pristina ne sont pas encore parvenus.

3e groupement de D. L : 57e D. I. Les colonnes qui opéraient3 El Bassan se regroupent dans région de Lin.

Arrivée 21 h. 15.

Annexe n° 1434.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 10 octobre 101v8.

D'ORIENT.

- ( ÉTAT-MAJOII.

3* BUBIAU.

N° 4177/3.

Ordre particulier d'opérations n° 1168 pour le général commandant le 2e groupement de D. 1. 4.

I. — Le général cdt en chef télégraphie ce qui suit sous n° 24o 1/3-1 :

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Le compte rendu de 9 heures, n° 4174/3 portait «Aucun renseignement nouveau concernant les opérations".

3 Note du S. H. — Lire : «Les colonnes qui opéraient vers El Bassan.n.

4 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

5 Note du S .H. — Lire : et 541 0/3"; voir, à l'annexe 1411, le texte de ce télégramme dont les trois premiers alinéas sont reproduits ici.


II. — En conséquence : a. Le commandant Gauthé, de l'état-major de l'A. F. 0., est envoyé à Sofia pour régler avec le colonel Trousson les questions relatives au transport du détachement d'avantgarde des 170 D. I. C. et 760 D. I. et de leurs ravitaillements.

b. Le général cdt le 2 e groupement de D. I. fera acheminer vers la gare de Gjujesevo un détachement de la 17e D. I. C., ayant composition suivante : — un régiment d'infanterie; — une batterie de montagne; — deux pelotons de cavalerie.

Ces éléments devront être pourvus de quatre jours de vivres. Munitions au complet.

Ils attendront à Gjujesevo les ordres d'embarquement qui leur seront transmis par le commandant Gauthé.

III. — Le chef du détachement sera mis au courant par le commandant Gauthé, à son retour à Gjujesevo, des conditions du transport et de débarquement des troupes de la 17e D. I. C. et de la 768 D. I., de façon qu'il puisse remplir sa mission de couverture.

IV. — La Ire armée serbe est, aux derniers renseignements, au contact des troupes du corps alpin allemand devant Nich. Les troupes allemandes occuperaient les hauteurs situées à une dizaine de kilomètres au sud de Nich.

V. — Il sera rendu compte du numéro du régiment désigné pour remplir la mission fixée par le général cdt en chef1.

Le général Henrys, commandant VA. F. 0., Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Copies : gai cdt en chef les A. A. ; cdt Gauthé; chef du <4° bureau.

1 Note du S. H. — Le commandant du 2 ° G. D. I. allait rendre compte, le 12 octobre, sous n° 2761/3, qu'il désignait le 1er R. I. C. Ce compte rendu, sans intérêt au point de vue opérations, n'est pas publié.


Annexe n° 1435.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 10 octobre iûi8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3' BUBEAU.

N° 4179/3.

Note de service pour le général commandant le 2e G. D. l.

Comme suite à l'entretien verbal entre le général cdt l'A. F. 0. et le général cdt le 2e G. D. I., le 58e B. G. P. pourra être utilisé dans l'opération prévue sur Prizrend.

Une cie de ce bataillon sera maintenue à Kalkandelen pour en assurer la sécurité et surveillance de la voie ferrée.

P. 0. Le chef d-état-major Copies : cdt du 580 B. G. P., chefs des 10r et 40 bureaux.

» =

Annexe n° 1436.

A. 0. F. - Q. G., le 10 octobre 1918 (12 heures).

2* GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3e BUREAU.

N" 2742/3.

Ordre particulier d'opérations n° 724-5.

I. — Prizrend est occupé par un bataillon autrichien environ, soutenu peut-être par de l'artillerie.

Cette troupe doit pouvoir être enlevée.

1 Note du S. H. — Ce document, classé dans les archives du 2e G. D. I., n'est pas signé; la minute est signée du sous-chef d'état-major, le colonel Dosse.

3 Note du S. H. — Au-dessous du document, au crayon noir, on lit : ctA faire remarquer à l'armée que ce sont les Yougoslaves qui prendront la suite de la garde. Fait. a.

- 3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1436, l'ordre donné au 58e B. C. P. par le commandant du 2 e G. D. I. L'autorisation du commandant de l'A. F. 0. avait été demandée, vraisemblablement en raison de la situation particulière du 58" B. C. P., unité non endivisionnée, ne faisant pas organiquement partie des unités du 2 e G. D. I.

à Note du S. H. — Voir carte n° 16.

5 Note du S. H. — Le commandant de l'A. F. 0. venait d'autoriser l'emploi du 58 e B. C. P. dans l'opération prévue sur Prizrend; voir annexe 1435.


II. — A cet effet, le 58e B. C. P. renforcera immédiatement par une compagnie et des mitrailleuses son détachement de Struza (départ le 10 au soir).

Ce détachement se portera, par le sud de Prizrend, en dissimulant sa marche, sur la route qui part de Prizrend et suit la vallée du Drin, en vue de couper la ligne de retraite ennemie vers l'ouest.

Cette route semble pouvoir être atteinte vers Plasna 1 par la haute vallée de la Plava et le Karacol Guri Dervent.

Le reste du bataillon de chasseurs se portera sur Prizrend par la route directe. Départ, le 11 au matin.

III. — Le général Tranié poussera de suite son détachement ouest sur Suharieka et Pirana, en vue de couper la route de Prizrend à Djakova, par où peuvent arriver des renforts.

En même temps, il dirigera un autre détachement sur Prizrend, par la route directe Suharieka, Prizrend 2.

IV. — Les mouvements ci-dessus seront réglés de façon à ce que les routes de retraite de l'ennemi soient interdites pour le i a octobre, dans la matinée.

L'attaque convergente sur Prizrend aura lieu le 12 octobre après-midi, le signal de l'attaque étant donné par l'attaque même du détachement du général Tranié, venant de l'est par la route de Suharieka.

V. — Un bataillon yougo-slave partira cet après-midi de Skoplie à destination de

Tetovo. où il devra être rendu demain i i octobre, de bonne heure dans la matinée.

Le commandant du 58° B. C. P. laissera à Tetovo le minimum de personnel indispensable pour passer les consignes au bataillon yougo-slave.

VI. — Le 58e B. C. P. devra avoir avec lui 4 jours de vivres pour ses opérations (vivres de substitution prélevés sur le pays).

Le bataillon yougo-slave se ravitaillera sur place à Tetovo.

Le général Patey, commandant le 2e groupement de divisions, Signé : PATEY.

P. A. Pour le chef d'état-major, 3

Destinataires : MM. le général cdt le détachement Tranié, le cdt du 58e B. C. P., le colonel cdt le rgt yougo-slave, 2e et 4 e bureaux, le général cdt l'A. F. 0. (à titre de compte rendu).

A. F. O. Section du courrier. Entré le 10 octobre 1918, n° 13B9, transmis au 3 e bureau.

1 Note du S. H. — Lire : « Vlasna" (Vlachna). - - --- - 1 'n

2 Note du S. H. — Les deux détachements visés au paragraphe III furent formés par un bataillon dé la 3 * D. I. H., qui venait de relever un élément du détachement Tranié.

3 Note du S. H. — Signature presque illisible, peut-être : «Moëi».


Annexe n° 1437.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL Paris, le 11 oc'obre 1918.

DE L'ARMÉE. -

GROUPE DE L'AYANT.

3* BUBEAU.

13.074 B. S./3.

Le président du Conseil, ministre de la Guerre, à M. le général attaché militaire français, Rome.

J'ai l'honneur de vous adresser ci-joint, et je vous prie de remettre à M. Orlando, un exemplaire (numéroté 9) de l'ordre de mission de M. le général Berthelot, n° 12.9 B. S./3ainsi que de l'instruction personnelle et secrète destinée à cet officier général ainsi qu'au général commandant en chef les armées alliées d'Orient n° 12.913 B. S./32.

Ces documents sont ceux qui ont été présentés à Paris ces jours derniers à M. Orlando, qui n'y a fait aucune objection.

P. 0. Le général, faisant fonctions de chef d- état-major général de l'armée, Signé : ALBY.

Annexe n° 1438.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 11 octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

2* BUREAU.

N° 12.036/2 M.

Bulletin de renseignements n° 78â3.

I. — IDENTIFICATIONS.

A. Albanie (secteur français).

1° Troupes autrichiennes : Les éléments suivants ont été identifiés par contact dans la région Dévoli, Proni Takrit, les 5, 6 et 7 oct. :

IXe btn de Grenzjaeger ;

1 Note du S. H. — Voir annexe 1379.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1878.

3 Note du S. H. — Voir cartes nos 6 et 16.


1/37. btn landsturm autrichien; V. btn Grenzjaeger; Ill/aa® Schützen; 158 e btn landsturm autrichien.

La présence de ces éléments était connue dans ce secteur.

9e division de cavalerie : 1 officier et 1 adjudant du 6 e uhlans, capturés le 2 g septembre au sud de Radokal (ouest lac Ochrida) (voir B. R. 779x), ont donné les renseignements suivants : a. Détachement d'assaut : L'officier prisonnier faisait partie du « détachement d'assauts de la 9e D. C., formé d'éléments prélevés sur les divers rgts de la division. Ce détachement, indépendant, comprendrait environ 300 hommes et 6 ou 7 officiers, sous le commandement du Rittmeister Kniblinger, et serait doté de à mitrailleuses.

b. La 9e D. C. a été transportée de la région du Piave par voie ferrée jusqu'à Fiume ; par bateau jusqu'à Antivari, où les éléments ont débarqué vers le 15 septembre, et de là acheminée immédiatement, à pied, sur la région ouest du lac d'Ochrida, où elle a relevé des éléments bulgares dans la nuit du a y au 28 septembre.

c. Le 1er rgt de dragons ne serait pas venu en Albanie. Quelques hommes seulement de ce rgt auraient été versés dans les autres unités de la division.

d. Commandement. : La ge D. C. est commandée par le Feldmarschall Lt2 baron Legay:

la ire brigade (4 e et 1 3 e dragons) par le colonel prince Lichtenstein, la brigade (1 er et 6e uhlans) par le colonel baron Raday, 20 Bandes albanaises : Les bandes Malka, Tsvarise, Kajo Babjani et Mustapha Strelca (soit une centaine de fusils), ont fait leur soumission le 7 octobre. La présence de ces bandes, commandées par le lieutenant Matuska, avait été signalée en septembre dans le secteur du IY/2 Schützen (région du Gora Top).

B. — Serbie. — Région Sud de Nich.

1° Troupes allemandes : a. Alpen Korps. : D'après un prisonnier du 10" btn de chasseurs (A. ou R.?) (2* rgt de chass.)., un autre rgt de chasseurs serait arrivé récemment en Serbie.

Il est vraisemblable qu'il s'agit du 1" rgt de chasseurs bavarois, qui constitue avec le Bayr. Leib Rgt3 et le 2e rgt de chasseurs, le corps alpin (identifié pour la dernière fois sur le front occidental, au début de septembre, dans la région de Cambrai).

b. 219e div. inf. allemande : Prisonniers des i 018 rgt de réserve et 431. rgt, capturés le 9 octobre dans la région du Celicevica4 (10 km. au sud de Nich).

1 Note du S. H. — Document de peu d'intérêt, non publié. Les renseignements donnés par l'officier capturé étaient les suivants : la 98 D. C., démontée depuis deux ans, était composée de 4 régiments à 6 escadrons et 2 compagnies de mitrailleuses chacun. Elle avait quitté l'Italie vers le 4 septembre ; son artillerie ne l'avait pas suivie.

a Note du S. H. — Lire : «Feldmarschalleutnant» (commandant d'une division).

3 Note du S. H. — Lire : « Bavrischer Leibresimenta régiment de la garde bavarois.

4 Note du S. H. - Lire : « SeÏicevica" (Selichevitsa); hauteur à 10 kilomètres sud de Nich.


La 5319e div. d'inf. allemande (101° réserve, 4316 Ldw, 391e R. I.) avait été identifiée par documents, en juin et août, en Livonie, Courlande.

Les éléments d'un 45e rgt artillerie (sans précision) capturés à la même date, appartiendraient à la 219e div. (aucune confirmation).

c. 43e rgt inf. allemand (sans autre précision). Identifié par contact dans la même région, le 10 octobre.

Les prisonniers affirment que la : d. 217e div. allemande serait également arrivée dans la région de Nich. Aucune confirmation. Toutefois, l'arrivée de cette division, identifiée au mois d'août en Crimée et en Géorgie, est très vraisemblable et avait déjà été signalée.

Cette division ne serait pas complète et ses effectifs seraient faibles.

a° Ordre de bataille : A la date du 10 octobre, l'ordre de bataille dans la région sud de Nich était approximativement le suivant, de l'ouest à l'est : Alpen Korps : rive sud de la Toplica, depuis Prokuplje, jusqu'à son confluent avec la Morava.

438 rgt inf. allemand (sans précision) Rive droite de la Morava, région de 219E D. I. allemande. i Selicevica.

98 D. I. austro-hongroise, très éprouvée — à l'est de la %4 9 D. I. allemande1.

II. — VOIES DE COMMUNICATION EN ALBANIE (1 200.000 autrichien2).

En général, on peut dire que toutes les voies de communication d'Albanie sont très précaire, si ce n'est impraticables, pendant la saison des pluies.

Les routes traversent de grandes plaines d'alluvions qui se transforment alors en d'immenses mers de boue. En particulier, la grande artère de ravitaillement Scutari, Durazzo, empierrée sur presque toute sa longueur, devient par endroits presque impraticable, particulièrement au nord d'Alessio et entre Plana et Derveni.

On est forcé alors de remplacer la traction automobile des wagonnets du Decauville par des animaux.

Lors de la retraite serbe de 1915, la route Scutari, Vaudenjs, disparaissait à tel point sous la boue que l'on ne voyait plus son tracé, et que les officiers français circulaient avec de la boue jusqu'à la ceinture, dans un véritable lac.

Les sentiers muletiers, bons sur certains tronçons, deviennent par endroits entièrement mauvais, tantôt ravinés et réduits à.l'état de sentiers de piétons, tantôt descendant ou montant des pentes excessives pour des bêtes très chargées. Les ponts sont de vieux ponts turcs, en dos d'âne, avec des pentes très raides.

1 Note du S. H. — Des renseignements de sources diverses, non confirmés, semblaient indiquer la concentration en Serbie septentrionale, en vue de couvrir le Danube, de forces ennemies composées de 5 D. I. allemandes et 2 D. I. austro-hongroises, en y comprenant la 96 D. I. A. H. déjà engagée au sud de Nich (G. A. A.-B. R. 783, n° 12010/2 M., 10 octobre 1018).

* Note du S. H. — Voir carte n° 1, feuille A, du 2" volume.


Il faut donc être très prudent sur l'estimation des nombreux sentiers muletiers signalés par les renseignements serbes d'après lesquels, même en belle saison, il est indispensable de cramponner les fers des animaux.

Les communications du sud au nord ne sont possibles que le long de la côte, et plus à l'est, en empruntant la vallée du Drin noir et la haute vallée du Drin blanc.

i° La grande route Bérat, Scutari dont il a été question plus haut et qui a été aménagée et entretenue par les Autrichiens.

La voie Ochrida, Ipek.

Cette dernière est praticable aux camions jusqu'à Dibra. De Dibra à Piskopeja, les arabas peuvent passer, ensuite piste muletière par Slatina, Ura Ljabovs, Bican, Kula Ljums, d'où une piste pour arabas remontel a vallée du Drin blanc jusqu'à Prizrend, et de là à Djakova et Ipek.

Les communications de l'est vers l'ouest, au nord de la route Lin, Elbasan. Rogozina, se réduisent pratiquement à 4 mauvaises pistes multiples : i ° Dibra, Krajka, Vas, Tunjan, Tirana. Cette piste aurait'été aménagée sur le parcours Dibra, Cafa Bulcizez.

2° Cernene (16 km. N. 0. de Dibra), Seliste, Lisa, vallée du Mati, piste actuellement suivie par quelques éléments autrichiens en retraite.

30 Praticable aux arabas de Prizrend à Kula Ljums (pont), muletière ensuite par Bruti, pont du Vizir (Ura Vezirit), Kafa Kumuls, Orosi, vallée du Fani, Plana. Le pont de Kula Kjums sur le Drin blanc est très mauvais; on peut l'éviter en .descendant vers le sud par Nangat, où le Drin noir est suffisamment étroit pour que le pont soit facilement réparable, et rejoint la piste de Kafa Kumuls.

40 Se détache de la précédente au pont du Vizir, suit la rive gauche du Drin jusqu'à Spas, Kafa Malit, Puka, Vaudenjs (bac sur le Drin), Scutari.

Les deux dernières pistes ont été suivies en 1915 par les armées serbes en retraite.

qui ont fait sauter après leur passage le pont du Vizir. Cet ouvrage n'a été réparé depuis que d'une façon provisoire ; il faut donc s'attendre à être obligé de passer le Drin à gué, ce qui n'est guère possible que pendant la belle saison.

P. 0. Le chpf d'état-major général, CHARPY.


Annexe n° 1439.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le a a octobre.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt: : 11 octobre.

Destinataire : Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Textel: Identifications nouvelles, front serbe : 101e R. I. réserve allemand, 43 Ie R. I. allemand et 45e rgt d'artillerie (sans précision) de 219e D. I. ; identification par contact, 9 octobre, région sud Nich2.

43e R. I. allemand (sans précision), identification par contact 10 octobre même région.

10e btn de chasseurs allemands (active ou réserve), du 2e rgt de chasseurs. Identification par contact 9 octobre région Kozana3.

ier rgt de chasseurs bavarois4 serait également arrivé, suivant déclarations.

217e D. I. allemande serait arrivée également région sud Nich, venant de Crimée à travers Bulgarie, suivant déclarations prisonniers5.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Division identifiée en juin et août en Livonie, Courlande; elle comprenait encore le 391e R. I., qui fut identifié le 20 octobre, voir annexe i587.

3 Note du S. H. — Lire : cc. chasseurs, identifié par contact 9 octobre, région Kocana.

4 Note du S. H. — Constituant avec le Bayrisches Leib Regiment et le 2 e régiment de chasseurs le corps alpin, identifié au début de septembre dans la région de Cambrai; voir annexe 1^97; le Leib Regiment fut identifié vers Krouchevats le 20 octobre; voir annexe 1588.

5 Note du S. H. — Voir annexe 1^71.


Annexe n° 1440.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 11 octobre 101 8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3. BCREAC.

N° 5430/3.

TRÈS URGENT.

Télégramme.

GÚnéral commandant les armées alliées à général commandant A. F. 0.1: 1° Débarquements ennemis étant signalés sur la ligne Nich, Belgrade et Semendria, opérer bombardements par avions dans toute mesure possible sur tous points débarquements.

2° Où en est mouvement des D. I. Pruneau et Siben? Il est urgent que leur action se fasse sentir à droite armée serbe.

3° Avez-vous pu régler transport par voie ferrée bulgare? Ces transports permettent seuls à vos unités d'arriver à temps et sans trop de fatigue dans région Tsaribrod ; je vous donne toute délégation pour obtenir rendement maximum de ces voies ferrées, d'accord avec colonel Trousson à Sofia.

ho Instruction n° 5 A a 5/3 partie par courrier hier soir. Accusez réception2.

5° Prière commandant de Serre faire partir mission spéciale le plus tôt possible.

Grande urgence 3. ,

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

P. 0. Le chef d'état-major,

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18 A.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1429.

3 Note du b. H. — Voir, a l'annexe 1^47, la réponse du commandant de i A. r. U.


Annexe n° 1441.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 12 oclobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 11 octobre.

Destinataire : Ministre de la Guerre, Paris.

Expéditeur ; Général cdt armées alliées d'Orient.

Textel: Ire armée serbe est au contact avec forces allemandes, composées du corps alpin, des 2 17e et 219e divisions allemandes2, et débris 98 division autrichienne, sur le front Toplica, hauteurs de Selicevica. Violents combats livrés au cours de journée du 10; 3 contre-attaques menées par corps alpin sur rive gauche Morava brisées avec grosses pertes pour ennemi. Progression Serbes se poursuit sur hauteurs Selicevica.

Aucun renseignement nouveau du reste front; il se confirme qu'orages des jours derniers ont rendu communications extrêmement difficiles.

Annexe n° 1442.

GENERAL STAFF.

(Opérations.) H" 10 4 S/G.

SECRET.

iath Corps.

i6th Corps.

Under the terms of the Military convention with Bulgaria, troops are to be sent to garrison Varna and Burgas, ports on the Black Sea, and Dobrich.

This duty will be carried out by the a/5th Durham Light Infantry and the ist Garrison Battalion Seaforth Higblanders, the whole under the command of BrigadierGénéral W. C. Ross, C. B., C. M. G., Commanding 2 2 8th Infantry Brigade.

These two battalions, with their regimental transport, will move on the 1 dth instant via Strumica to Decauville Railhead whence they will be taken by rail to Radomir. The transport will move the whole way by road.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Voir annexes 1439 et 1471,


The iath Corps will order the move as far as railhead. The Director of railways will arrange for the necessary accomodation by rail, moving as many men esch day as the available trains will carry.

Brigadier-General Ross will proceed to Sofia in advance and will make arrangements for the forward journey from Radomir.

After leaving Radomir, these troops will be supplied by local purchase, under instructions which will be issued separately. A supply ofifcer will be attached to General Ross' Hdqrs.

a 5o boxes S. A. A., réserve ammunition for these battalions will be sent to railhead under i6th Corps arrangements.

G. H. Q., Salonika, îlth October, 1918.

(Sgd) G. N. CORY.

Major- General, General Staff, British Salonika Force.

Copies to : G. S. « I » ; D. A. G. ; D. Q. M. G. (3) ; G. 0. C. R. A. ; E. - in - C. ;

D. M. S. ; G. 0. G., Base& L. of C. ; Brig-General Ross.

Annexe n° 1442 bis.

GENERAL STAFF.

(Opérations.) N" 1048/G.

12e corps.

16 e corps.

En accord avec la convention militaire avec la Bulgarie, des troupes seront envoyées comme garnisons à Varna et Burgas, ports de la mer Noire, et à Dobrich 1.

Le a/5 bataillon du Durham Light Infantry et le ier bataillon « de garnison » du Seaforth Highlanders sont désignés et seront sous les ordres du Brigadier Général A. C.

Ross, commandant la 228e brigade.

Ces deux bataillons avec leur train régimentaire commenceront leur mouvement le 14 octobre par Strumica au terminus du Decauville2 d'où ils seront transportés par voie ferrée à Radomir. Le train régimentaire se mettra en route par marches d'étapes.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 17 A où Dobrich est dénommé Pazardjik.

_? Note du S. H. — Il n'a pas été possible de retrouver s'il s'agit ici du terminus de l'embranchement Livounovo, Yenikeui, ou du terminus de la ligne de la vallée de la Strouma, vers Vétrina. L'itinéraire choisi, par Stroumitsa, donne à penser qu'il s'agissait du terminus de Yenikeui, car l'itinéraire direct Baisili, Vétrina suit la vallée de la Boutkova.


Le 12e corps donnera des ordres nécessaires jusqu'au terminus du Decauville. Le directeur des chemins de fer fera les arrangements nécessaires pour le transport par voie ferrée, en transportant journellement les troupes jusqu'à la capacité maximum des trains.

Le général Ross se portera en avant à Sofia et s'occupera du voyage à partir de Radomir.

A partir de Radomir, le ravitaillement se fera par achat local, des ordres seront donnés à ce sujet ultérieurement. Un officier d'intendance sera détaché auprès de l'E. M. du général Ross.

2 5o caisses de cartouches de réserve seront envoyées au terminus du Decauville par les soins du 16 e corps.

Signé : G. N. CORY.

Q. G. Britannique, Salonique, le 11 octobre 1918.

Annexe n° 1443.

L'UFFICIALE Salonique, le 11 octobre 1018.

DI COLLEGAMENTO.

ITÀLIÀNO A SALOftICCO.

2737.

Commandement en chef des armées alliées (2e bureau avant et 3e bureau avant.) Télégramme du général Ferrero du 10 courant1_ 2.

N° 46.482. Pendant la journée nos patrouilles de cavalerie sur rive droite du Skumbi de El Bassan à Pékini. Sur rive droite du bas Skumbi a été constituée une tête de pont avec occupation avancée poussée jusqu'à l'éperon sud des hauteurs de la cote 106.

Reconnaissances de nos patrouilles de cavalerie au nord de Menda (?) ont remarqué que l'ennemi tient encore sur la Malizia Mali Biceri. Avions ont bombardé avec succès campements ennemis à l'est de Durazzo.

Officier de liaison italien.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Le télégramme adressé au commandant de l'A. F. 0. est daté de Kanina, 23 heures.


Annexe n° 1444.

GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DE L'ARMÉE SERBE.

N* 30327.

Le voïvode Michitch, chef d'état-major général de l'armée serbe, à M. le général Franchet d'Esperey, commandant en chef les armées alliées en Orient.

SITUATION LE 27/10 OCTOBRE ET DANS LA NUIT DU 10 AU 11 OCTOBRE N. S.1 IIe armée. — Deux divisions se trouvent dans les environs de Vélès et une division à la frontière bulgare, dans la région de Ossegova2. Rien d'important à signaler.

I e ar,itée. — La division de cavalerie s'est emparée de Groudech et ses éléments avancés se trouvent au nord de Jitni Potok, où la cote 1 o41 est occupée par l'ennemi. La brigade de cavalerie française est entrée à Babouchnitsa, en y capturant un officier et 8 hommes du 47e rgt de hussards allemands (?) (probablement du 47E détachement de cavalerie de réserve, appartenant organiquement à la 217E division allemande).

Entre Babouchnitsa et Jitni Potok, nous tenions dans la nuit du 2 6 au 2 7 septembre la ligne des villages Grkinia, Doukat, Kotchane, Tzrnatovo, et Groudech.

D'après un renseignement qui demande à être confirmé, la division de la Morava se serait emparée, au cours de la journée du 2 7, de toute la crête du massif de Selitchevitse.

La division du Danube a dû faire face sur la rive gauche de la Morava a trois contreattaques allemandes, qu'elle repoussa toutes.

Renseignements sur l'ennemi : le massif de Selitchevitse est tenu par la 2 1 98 division allemande, dont le 101e rgt d'inf. de réserve, le 43 18 rgt d'inf. de Landwehr, et le 458 rgt d'art, de campagne, ont été identifiés par contact. Sur la rive gauche de la Morava se trouve en ligne le corps alpin allemand. La 2 19E division a, à sa gauche, la 9E division autrichienne.

D'après les dires de la population, un escadron ennemi se serait avancé jusqu'à Tovrliana (à l'ouest de Jitni Potok), un bataillon se trouverait à Samokov (au sud de Kourchoumlya); un escadron aurait été vu en mouvement de Belonjin à Kourchoumlya, et une compagnie d'infanterie avec des mitrailleuses se trouverait devant Babouchnitsa.

Le 28 septembre/ il octobre 1918, n. s., Salonique.

P. 0. Le chef d'état-major général, Colonel 3

1 Note du S. H. - Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Vraisemblablement l'Ossagovska planina, à 15 kilomètres sud-est d'Egri Palanka.

3 Note du S. H. — Ce document n'est pas signé.


Annexe n° 1445.

38 BUREAU C. A. A. Q. G. A. A., le 11 octobre, a a heures.

SECTION SERBE.

N* 260.

A M. le général commandant en chef les armées alliées en Orient.

Compte rendu du G. Q. G. serbe, n° 30.475 du 1 1 octobre, 9 heures « D'après les derniers renseignements, outre du corps alpin et de la 219e division2, la 2 17e division allemande aussi est arrivée dans la région de Nich, venant de Bulgarie.

L'ordre de bataille de cette division n'est pas encore connu; mais nous avons fait des prisonniers du 43° R. I. sur la montagne Selicevica.

Les prisonniers de la 219e division affirment avoir l'ordre de défendre Nich à tout prix.

Ils déclarent aussi que les troupes autrichiennes arrivent en grand nombre à Nich.

La division Morava a enlevé le 10 octobre toute la crête Selicevica et atteint Gorica, coupant ainsi la route et la voie Nich, Pirot. Elle a capturé, à Grabovica3, 4 obusiers de i55 et 2 canons de campagne.

La division Danube a eu de durs combats sur la rive droite de la Toplica, où les Allemands ont fait plusieurs contre-attaques. Finalement les Allemands ont été en grande partie rejetés sur la rive gauche.

Un de nos escadrons, avec l'aide des habitants, a coupé à Konjuse4 la route Kursumlje, Prokuplje, mais l'ennemi tient encore Pasjaca et a des éléments au sud de Kursumlje. »

L'offic ver de liaison, 3e bureau C. A. A., Commandant : M. MARINKOVITCH.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Le 10 octobre à as heures, le G. Q. G. serbe avait télégraphié : « La 219* D. I.

allemande (101e régiment R., 3g ie et 431", 45 e R. A., prisonniers des 101e et 43 ie et 45" R. A.) tient Sdicevica. Le corps alpin allemand sur la rive gauche de la Morava, la 90 D. I. autrichienne à l'est de la 219e D. I.» (n° 3o44i) et le 11 octobre à 8 heures : «On a identifié le 438 R. I. allemand.

Les prisonniers affirment que la 21 7 e D. I. allemande est arrivée dans la région de Nich, ainsi que quelques D. I. autrichiennes". (n° 20443).

- 3 Note du S. H. — Vraisemblablement «Grabovats» sur la carte, à 4 kilomètres sud-est de Nich.

4 Note du S. H. — Konyoucha-le-Bas sur la carte.


Annexe n° 1446.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le il octobre 1918.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

31 IIUBEiU.

N° 4190/3.

TRES URGENT.

Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant 3e G. D. I.

I. — Armée autrichienne Albanie étant en retraite et suivant nouvelles instructions du général en chef, concours à donner aux Italiens par détachement serbe Blajaritch ne devra pas être prolongé au delà de Tirana1. En conséquence, dès que liaison avec Italiens sera prise Tirana, il y aura lieu ramener détachement dans région Dibra.

II. — Ce détachement devant être prochainement remis à disposition de l'armée serbe, organiser ses ravitaillements de façon que le passage puisse se faire immédiatement quand l'ordre sera donné.

P. 0. Le chef d'état-major.

Annexe n° 1447.

D'Uskub, le 11 octobre, à 18 h. Bo. Reçu le 12, à 4 h. o5.

Télégramme.

Général A. F. 0. à général commandant C. A. A. 2.

N° 4192/3. Réponse à 43o/33.

10 Renseignements sur divisions Pruneau et Siben4. Division Pruneau relève 10 au soir éléments serbes Choumadia; son gros stationne actuellement Egri Palanka près frontière, prêt à la franchir.

Division Siben a son gros à Makres et fera mouvement ce soir vers l'est.

1 Note du S. H. — Les instructions du général en chef auxquelles il est fait allusion semblent être l'instruction pour les armées 5425/3, du io octobre, annexe 1429, et peut-être des directives données verbalement par le général Franchet d'Espèrey qui se rendit le 10 octobre, par Prilep, à Vélès, où il avait convoqué le général Henrys et le voïvode Michitch. L'ordre donné par le 3 G. D. I. au détachement Blajaritch semble ne lui être parvenu qu'après son arrivée à Tirana; le détachement avait en effet quitté Dibra le 10.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Lire : «543o/3»; voir annexe 1440.

4 Note du S. H. - Les 17" D. I. C. et 76° D. I.


fm 0 L'officier L d'E. M. envoyé Sofia est rentré Egri Palanka. Bataillon 548 R. I. C. fera mouvement sur Kustendil, où il s'embarquera le i3 sur Sofia.

3° Sans attendre que la question de leur transport en chemin de fer soit réglée par officier d'E. M. non encore revenu de Sofia, afin gagner du temps, divisions Pruneau et Siben franchiront frontière et se dirigeront par la voie de terre région Radomir.

Gros stationnement près des gares prêt à embarquer vers réunion matériel nécessaire2.

4° Aviation. Distance d'Uskub au front armée serbe ne permet aucune mission actuellement. Un terrain d'atterrissage est en préparation à Vranje qui permettra, dès que le temps sera redevenu favorable, missions prescrites3.

Annexe n° 1448.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le i i octobre iqiy8.

D'ORIENT.

3* BUREAU.

N° 4193/3.

Le général Henrys, commandant l'armée française d'Orient, au voïvode chef d'état-major général des armées serbes.

Les instructions nouvelles du général commandant en chef concernant l'emploi du détachement serbe Blajaritch ne me sont parvenues qu'après le départ de ce détachement de Dibra vers Tirana.

J'ai l'honneur de vous envoyer ci-joint copie (ordre 4190/3)4 des ordres que j'adresse au général commandant le 38 groupement de D. I., à la disposition de qui est actuellement ce détachement5.

Signé : HENRYS.

1 Note du S. H. — La minute porte : K Premier officier m..

2 Note du S. H. — La minute porte : « Gros stationneront près des gares prêts à embarquer dès réunion matériel nécessaire.».

J Note du S. H. — La minute porte : « mission prescrites.

4 Note du S. H. — Voir annexe i446.

5 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1464, la réponse du voïvode Michitcli.


Annexe n° 1449.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 11 octobre 101v 8.

D'ORIENT.

ÉTAT-HAJOR.

3* BUBEAU.

N" 4197/3.

Ordre particulier d'opérations n° 1169 1-2.

I. — Le général commandant le 28 groupement de D. I. dirigera le plus tôt possible les éléments de la 17e D. I. C., de la 76e D. I., et de son A. L., vers Kustendil, Radomir et Pirot.

En attendant que les conditions d'embarquement de ces unités par voie ferrée soient connues3 et pour gagner du temps, il y aura lieu d'acheminer les unités sur la route de marche en les faisant stationner au plus près des gares susceptibles de servir aux embarquements, de façon à ce que le transport en chemin de fer soit entrepris dès que le colonel Trousson aura fait savoir qu'ils sont possibles.

II. - La ville de Sofia et la région de Sofia sont interdites.

III. - La mission du 28 groupement de D. I. sera fixée par une instruction partilière Il.

IV. - Le ravitaillement fera l'objet d'un ordre spécial.

Le général Henrys, commandant l'A. F. 0., Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : gai cdt en chef les A. A. ; gai cdt le 2e G. D. I ; cel cdt l'art.; directeur de l'intendance; cdt de l'aéronautique; chef du service télégraphique; ier, 28 et 4 e bureaux.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Cet ordre qui fait suite à l'ordre 4i5o/3, annexe 1 ao6, répond peut-être à des indications verbales données par le commandant des armées alliées le 10 octobre; voir annexe 1396.

3 Note du S. H. - Voir annexe 1468.

* Note du S. H. — Voir annexe 1475.


Annexe n° 1450.

D'Ochrida, le 11 octobre 1918.

Télégramme.

Général commandant le 3e groupement de D. I.

à M. le général commandant l'A. F. 0.1.

IoLe général Ferrero fait connaître que droite italienne a atteint El Bassan et doit continuer à poursuivre l'ennemi dans la direction de Tirana.

a° Lieut.-colonel Blajaritch, cdt détachement serbe Ochrida, envoie renseignements suivants : «Détachement a atteint le 10 octobre à 17 h. est de Valkarza, avant-postes vers Bulciza (village non marqué sur la carte au 200.000e, à 1 kilomètre est de Valkarza).

Itinéraire suivi : du pont de Vézir2, franchi le Mô (?)3, suivi, ensuite franchi le Zol à gué, à hauteur de Cérémo, suivi ensuite rive gauche du Vitozézé par Krajka, Godivja, Pelazej ; route assez bonne praticable à une colonne muletière. Durée du trajet 8 h. 1 9 pour infanterie. Continue aujourd'hui sq marche vers Guribarz. D'après renseignements deux compagnies autrichiennes se sont retirées il y a quatre jours de Martanès sur Lisa.

A. F. 0. Arrivé le 11 octobre, n° Q57, remis au 36 bureau.

Annexe n° 1451.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 12 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

N° 1415/0.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées en Orient, à Monsieur le ministre de la Guerre (état-major de l'armée, 1er bureau.) 4 Les opérations actuelles soulignent l'importance que reprend le rôle de la cavalerie et la nouvelle mission qui incombe à l'armée d'Orient permet de prévoir un large emploi de cette arme.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

-- - - --

2 Note du S. H. — Pont de Dibra.

3 Note du S. H. — Les deux affluents du Drine que traverse l'itinéraire indiqué sont, d'après la carte autrichienne, la Golema Ostrema et la Mala Ostrema.

4 Note du S. H. — Le 5 octobre, le commandant de l'A. F. 0. avait adressé, au commandant des armées alliées d'Orient, une lettre n° 4o8 2/3 exposant l'insuffisance du régiment de cavalerie à 3 escadrons dont il disposait et demandant un ou deux régiments de l'armée d'Afrique, particulièrement de spahis marocains.


Il est indispensable de posséder les moyens d'exécuter de vastes reconnaissances, de saisir par surprise les points principaux des régions où opèrent les armées, de couvrir au loin la marche des colonnes et d'en assurer la liaison.

Or, actuellement, les 3 régiments de cavalerie dont dispose l'armée d'Orient sont en nombre insuffisant pour accomplir dans d'excellentes conditions ces multiples missions.

La dissolution des escadrons divisionnaires ne peut permettre que le maintien des effectifs dans les régiments de cavalerie, mais cette opération, qui diminuera le nombre des unités, obligera à prélever sur les régiments de cavalerie des détachements nécessaires aux divisions.

Dans ces conditions, il importe de doter l'A. 0. des moyens supplémentaires qui lui permettront d'accomplir intégralement sa tâche. J'ai, en conséquence, l'honneur de vous demander de vouloir bien envoyer en renforts deux régiments de cavalerie pris, autant que possible, dans la cavalerie d'Afrique et particulièrement dans les spahis1.

Signé : FRANCHET D'ESPÈREY.

Annexe n° 1452.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 12 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 12 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt armée d'Orient.

Texte : De la part de l'attaché militaire G. Q. G. serbe : Réponse au télégramme 5269 2/ Il S. A. 2 octobre 2.

D'après renseignements serbes obtenus Salonique entre Serbie et Monténégro, routes carrossables Mitrovitsa, Ipek,-Prizrend, Diakoritsa,-Ipek Novibazar,o.-Sienitsa, Plevlie. Mauvais sentier muletier Ipek, Andrievitsa.

1 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1749. - -

2 Note du S. H.—-Document non retrouvé, vraisemblablement une demande de renseignements sur les communications routières entre Serbie d'une part et d'autre part Bosnie-Herzégovine et Monténégro; suivre sur la carte n° 17, B. -

3 Note du S. H. - Ou Diakova.

4 Note du S. H. — Aucune précision n'a été retrouvée sur le tracé de cette route à travers un pays

très accidenté; elle n'a pas été reportée sur la carte.


Entre Serbie, Bosnie-Herzégovine, routes carrossables : Novibazar, Sarajevo par Sienitsa,- Oujitse à : Vardichte, tête de chemin de fer, et 2° Rogatitsa, Zvornik.

Valièvo, Loznitsa à Zvornik, route long laquelle chemin de fer à voie étroite autrichien aurait été projeté.

2e bureau Salonique est informé. Compléterai renseignements à mon passage à Uskub 1.

Annexe n° 1453.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 13 octobre 19 1 8.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 12 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre.

Expéditeur : Général cdt armée Orient.

Texte : Comme suite à télégramme du 10 octobre2 : A. Modification des répartitions des forces plan action, motivées par vos télégrammes du 7 octobre 3 :1° Sur le front Serbie, armée serbe et groupement Henrys, comprenant à divisions d'infanterie françaises, 1 division infanterie italienne, 1 division infanterie britannique, quatre helléniques dont la 9e.

20 Groupement sud, sous les ordres du général Milne, comprenant 3 divisions infanterie britanniques, 1 française, 3 helléniques, éléments italiens et serbes dont l'effectif n'a pas encore été arrêté par gouvernements respectifs.

3° Pour autres unités se reporter à mon télégramme du 5 octobre4.

40 En Albanie, couverture fournie par détachements français, serbes et helléniques.

B. — Mouvements en cours exécution 5 : 1° Renforcement de la Ire armée serbe par la lIe armée.

20 Mise en place d'éléments du groupement Henrys sur la droite des Serbes.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1615, une suite au télégramme ci-dessus.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1^28.

3 Note du S. H. — Voir annexe 13 81 : un seul de ces télégrammes est publié.

4 Note du S. H. — Voir annexe i35i.

5 Note du S. H. — Voir carte n° 16.


3° Mouvement 122e division d'infanterie sur Dedeagatch, pour servir avant-garde à groupement Milne, dont autres unités suivront par côtes mer Égée.

40 Mouvement, par vallée Struma, d'une division d'infanterie britannique pour rejoindre groupement Henrys.

5° En attendant entrée en ligne II" armée serbe, une brigade coloniale et 3 e division d'infanterie hellénique couvrent aile gauche Ire armée serbe, en progressant vers Mitrovitza et vers Kursumlje.

Les orages des jours précédents rendent communications très précaires partout.

Grosses destructions voies ferrées et routes entre Uskub et Nich.

C. — Copie de mon instruction qui notifie aux armées modifications ci-dessus à mon plan d'action vous.est adressée par courrierl-2.

E. M. A. Groupe de l'avant. Arrivé le 13 octobre 1918, n° Ixk 1 B. S., remis au 3° bureau.

1

Annexe n° 1454.

C. A. A. Q. G. A. A., le 12 octobre 1918.

3' BUlIBAU.

N° 5446/3.

Message téléphoné.

Général commandant les armées alliées à général commandant 14e D. I. hellénique ( Hudovo ) , général commandant 1er groupement de D. J. 3.

La 1 D. I. hellénique (en réserve de C. A. A.) qui vient d'arriver à Hudovo4 sera placée, à partir du 12 octobre, sous les ordres du général commandant le 1er groupement de divisions, sauf en ce qui concerne l'emploi tactique.

P. 0. Le chef dJ état-major, Copies : Armée britannique, armée hellénique.

1 Note du S. H. — Voir l'instruction pour les armées n° 542 5 du 10 octobre, annexe 1429 et bordereau 5448/3 du 12 octobre, annexe 1456. ,

2 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i48o, les précisions demandées par le ministre.

s Note du S. H. — Voir carte n° 16.

4 Note du S. H. — Cette D. I. venait de Stroumitsa.


Annexe n° 1455.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le la octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

N° 5447/3.

Instruction particulière pour l'A. F. 0. l.

I. — Des renseignements font connaître que le Danube serait très largement utilisé par les Austro-Allemands pour leurs transports ; d'autre part, des éléments allemands, qui ont quitté Sofia récemment, ne pouvant plus utiliser en toute sécurité la voie de Pirot, Nich, auraient pris comme direction Vidin et Lom Palanka.

II. — Il y a donc intérêt à ce que, dans le plus bref délai, la droite de l'A. F. 0. s'appuie au Danube, ainsi que le prévoit d'ailleurs l'instruction n° 5 A 2 5/3 du 10 octobre2.

III. — En conséquence, il y aura lieu, par modification aux prescriptions antérieures, de placer dans les mouvements en cours la 768 D. I. à l'est de la 17e D. I. C., avec la mission de : couvrir la droite du dispositif;

arrêter toute navigation sur le Danube en poussant des détachements légers avec quelques canons*, sur Lom Palanka d'abord, et sur la région de Vidin ensuite ; se mettre ultérieurement en mesure de déborder, par Kniajevac et Zajetchar, les résistances que l'ennemi pourrait tenter d'opposer à notre progression vers le nord.

La 9 68 D. I. britannique qui sera, vers le 90 octobre, dans la région de Radomir, sera utilisée, au début, comme réserve du groupement Patey.

IV. — Utiliser, dans toute la mesure possible, la voie ferrée pour les transports sur Lom Palanka et Vidin, par accord avec le colonel Trousson à Sofia 3.

FRANCHET D'ESPÈREY.

Copies : armée serbe, colonel Trousson, à* bureau.

* En raison de leur mobilité, les sections d'auto-canons semblent pouvoir être utilisées avantageusement dans ce but.

A. F. 0. Entrée le 14 octobre 1918, n° 1407, transmise au 38 bureau.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18, A.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1429.

3 Note du S. H. — Cette instruction fut transmise par le commandant de l'A. F. 0., le 15 octobre, sous n° 4252/3; voir annexe i5og.


Annexe n° 1456.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le la octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU*

N" 5448/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à Monsieur le ministre de la Guerre, état-major de l'armée, groupe avant, Paris.

BORDEREAU D'ENVOI.

DÉSIGNATION DES PIÈCES. NOMBRE. OBSERVATIONS.

Modifications à répartition des forces du plan Envoi annoncé par téléd'action 1. 1 gramme du 11 octobre3.

Croquis joint2 1

P. 0. Le chef d'état-major, Ch. CHARPY.

É.-M.-A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 19 ocLobre 1918, remis au 38 bureau.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1429.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 17, B.

a Note du S. H. — Voir annexe 11153.


Annexe n° 1457.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 12 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-HAJOR GÉNÉRAL.

31 BDBKiU.

N° 6449/3.

Instruction particulière pour le général commandant le groupement britannique1.

I. — L'instruction n° 5^2 5/3 du 10 octobre 1918 2 a prévu la constitution, sous votre commandement, d'une armée destinée à combattre contre la Turquie.

La mission de cette armée est d'assurer le libre passage des Dardanelles à une flotte de haute mer qui procédera à une action directe et vigoureuse sur Constantinople, pour amener le gouvernement turc à composition.

II. — Les renseignements sur le dispositif ennemi ne sont pas encore assez précis pour permettre d'établir un plan d'action. Ce dernier fera l'objet d'une instruction particulière ultérieure.

III. — En tout état de cause, les premières opérations, seules visées dans la présente instruction, consisteront à assurer le débouché à l'est de la Maritza par la création préalable de têtes de pont, en face des points de passage établis à hauteur de Demotika et de Kepli, et éventuellement de ceux dont la création pourra être jugée nécessaire.

La largeur de ces têtes de pont sera déterminée, non seulement par la nécessité de permettre le débouché facile du gros de vos forces à l'est de la Maritza, mais encore par l'obligation de mettre le plus tôt possible, à l'abri du canon turc, la voie ferrée Dedeagatch, Andrinople. A la suite des nombreuses destructions opérées sur la ligne Salonique, Uskub, Nich, cette voie doit en effet constituer, au moins pendant quelque temps, la ligne de communication principale des armées opérant dans la partie nord de la Serbie.

Cette opération préliminaire est donc à réaliser le plus tôt possible.

Elle sera effectuée par une avant-garde comprenant : la 12 e D. I. qui sera à votre disposition à Drama le 15 octobre, et les forces britanniques que vous jugerez nécessaires.

IV.- Afin d'éviter, autant que possible, la destruction préalable par les Turcs des points de passage existants, l'opération sera exécutée par surprise. Les reconnaissances néces-

1 Note du S. H. — Voir carte n° 17, B.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1^29.


saires seront effectuées dès maintenant, mais elles devront être conduites avec une certaine discrétion, et les mouvements de votre avant-garde seront effectués avec toutes les précautions voulues.

La surprise sera notablement facilitée par la présence à Dimotika .de 2 régiments d'infanterie bulgare appartenant à la 106 division. Après entente avec les autorités bulgares compétentes, ces 2 unités pourront être réparties de telle sorte que la substitution de vos propres unités à celles-là provoque chez l'ennemi la surprise nécessaire. Le transport par voie ferrée de quelques éléments prélevés sur la 122e division pourra permettre de hâter la substitution.

V. — Pendant cette opération, le gros de vos forces se rassemblera dans les conditions que vous fixerez.

Les ravitaillements seront assurés par les bases maritimes dont la création est actuellement à l'étude et par l'utilisation de la voie ferrée Sérès, Dedeagatch, sur laquelle les Bulgares ont déjà rassemblé 15 locomotives et 1 50 wagons. Cette utilisation sera faite d'accord avec le 48 bureau de mon état-major.

VI. — Le général d'Anselme, commandant le i" groupement deD. I.,sera mis à votre disposition avec son état-major à la date que vous voudrez bien m'indiquer.

Vous voudrez bien également me faire connaître à quel moment, et à quel endroit, le premier corps d'armée hellénique devra rejoindre votre groupement1.

VII. — Fait envoi, ci-joint, de l'extrait d'une note au sujet de la voie ferrée de Dedeagatch. Cette note émane du bureau compétent de l'état-major général bulgare2.

VIII. — Je vous serais reconnaissant de vouloir bien m'adr.esser le plus tôt possible le plan que vous aurez établi en exécution de la présente instruction3.

Signé : FRANCHET D'ESPÈREY.

Copies : général d'Anselme, 122e D. 1., 4e bureau.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1579.

2 Note du S. H. — Document non retrouvé.

3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1473, la réponse du commandant de l'armée britannique.


Annexe n° 1458.

C. A. A. Q. G. A., le 12 octobre 1918.

ÉTAT-HAJOR GÉNÉRAL.

N" 5451/3.

Extrait d'un compte rendu du général Trousson 1.

.-It

Conférence à 15 heures à la direction générale des chemins de fer. Le directeur, M. Morfow, parait tout à fait bien et mettra à notre disposition tout ce qu'il pourra. Il est le premier à demander qu'un spécialiste de nos chemins de fer soit mis le plus tôt possible en relations avec lui pour parcourir les voies et surtout voir les ateliers ; faute de matériel et de main-d'œuvre, les wagons s'entassent sans pouvoir être réparés.

Je demande une note succincte donnant les renseignements les plus importants. Elle est jointe au présent courrier avec la dernière carte publiée des chemins de fer bulgares.

Le colonel Heywood a traité spécialement la question de la voie de 0,60 de la Strouma.

Nous pourrons l'utiliser à partir du 10 ou du 11. Elle.a un rendement de 600 tonnes, 15 trains par jour, 18 si on peut fournir les locomotives2.

L'utilisation de la voie Gjujesevo, Sofia, n'offre aucune difficulté, mais les Allemands occupent encore Radomir.

De même, celle de Tzaribrod à Sofia est entièrement exploitée par les Allemands qui ont renvoyé tout le personnel bulgare.

Le directeur s'est engagé à faire passer immédiatement 150 wagons et 1 q à 15 loco-

motives sur le tronçon de voie Serès, Dedeagatch. Nous pourrons donc utiliser ce tronçon même si les Turcs coupent la voie au nord de Dedeagatch.

Le transport d'une division sur le Danube pourra être facilement réglé : via Gjujesevo, Sofia, Plevna, ou vià Serès, Dedeagatch, Andrinople, Ternovo, la voie devant naturellement être à l'bari du canon turc, ou par les 2 itinéraires à la fois. Le transport ne sera pas très rapide en raison du petit nombre de marches possible.

En ce qui concerne les transports à effectuer, me prévenir suffisamment à l'avance des mouvements demandés, du point de départ, effectifs, etc., pour que je puisse faire régler le mouvement3-4.

P. 0. Le chef d'état-major, Copies : D. A., de bureau.

1 Note du S. H. — Voir cartes n" 16 et 17, B.

Note du S. H. — L'itinéraire Salonique, Hadji Beylik, Roupel, conduisant à l'origine de cette voie de 0,60, était constitué entre Hadji Beylik et Rupel par un chemin accessible seulement aux voitures hippomobiles, qui ne fut remplacé par la voie de 0,60 que le 2 7 novembre; le rendement de la voie ferrée ne dépassa pas 200 tonnes (G. A. A. Rapport mensuel de décembre, 6176/3, 5 décembre iqi8)

a Note du S. H. — Voir, à l'annexe i468, les règles fixées pour le transport des troupes françaises.

4 Note du S. H. — On trouvera, à l'annexe 1771, quelques détails sur le rendement des chemins de fer bulgares au début de novembre.


Annexe n° 1459.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 13 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 12 octobre 1918.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte1 : A la suite de durs combats livrés sur les deux rives de la Morava, la Ire armée serbe a continué à progresser jusqu'à entrée de Nich.

A droite, elle a enlevé, dans la soirée du 10, crête Selicevica et hauteurs 337, 35g.

A gauche, elle a forcé ennemi, en plusieurs endroits, à se retirer au nord rivière Toplica.

Capturé, à Grabovica2, 4 obusiers de 150 et a canons de montagne.

Il se confirme que divisions austro-allemandes avaient reçu ordre de défendre Nich à tout prix.

Cavalerie serbe a coupé à Konjusa la route Kursumlje, Prokuplie.

Cavalerie française à 15 kilomètres sud de Pirot.

En haute Serbie, éléments français ont occupé Prizrend.

Pluie et orages violents continuent à rendre communications difficiles, arrêtent ravitaillement, exigent de la part des troupes des efforts considérables.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 13 octobre 1918, n° 458 B. S., remis au 38 bureau.

1 Note du S. H. - Voir carte n° 16.

! Note du S. H. — Lire sans doute : « Gabrovats m à 4 kilomètres sud-est de Nich.


Annexe n° 1460.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 13 octobre 191 8.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 12 octobre 1918.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Textel: Après un vigoureux combat, Ire armée serbe a enlevé Nich ce matin et pris pied sur les hauteurs au nord. Elle tient également Prokuplje, Mérosina et Mramor, à l'ouest de la Morava.

Sur la droite, la cavalerie française est entrée à Bela Palanka.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 13 octobre 1918, n° 457 B. S., remis au 3° bureau.

Annexe n° 1461.

GENERAL STAFF.

(Operations.) N° 1047/8 G.

12th Corps.

16th Corps.

1. — Certain alterations have been made in the general plan of campaign, which necesitate a change of front with the greater portion of the British Army.

2. — A force, under the command of General G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0., will move against Turkey, This force-will eventually be composed of 3 British divisions; 1 French division; 3 Greek divisions; Italian and Serbian detachements.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.


This force as a whole will remain under the Allied Commander-in-Chief, General Franchet d'Esperey, G. C. M. G., G. C. V. 0.

3.- As a preliminary step to the initiation of this campaign, a covering force consisting of 2 regiments cavalry the a and (British) Division and the 122nd (French) Division will occupy as soon as possible the line of the River Maritza from Adrianople (exciusive) to the sea. Detailed instructions will be issued later as to this operation.

The 122nd Division is already on the march in this direction.

The 22 nd Division will now move in the same direction via Stavros, Tasli and Kavalla, commencing at once.

The covering force will be under the command of Lieut.-General Sir H. F. M. Wilson, K. C. M. B., K. C. M. G.

4. - Instructions regarding the supply of this force will be issued separately.

5. - The 2 6th Division, to which cavalry and heavy artillery have now been attached, will continue its march on Radomir.

G. H. Q., Salonika, 12/ 1 oj 18.

G. N. CORY.

Major- General, General Staff, British Salonika Force.

Annexe n° 1461 bis.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

(Opérations.) N° 1047/S G.

12e corps.

16e corps.

1. — Certaines modifications ont été apportées au plan général de campagne et nécessiteront un changement de front de la plus grande partie de l'armée britannique1.

2. — Des forces se dirigeront sur la Turquie, sous le commandement du général G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0. Ces forces se composeront éventuellement de : 3 divisions britanniques; 1 division française; 3 divisions grecques; de détachements italiens et serbes.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 17. Ordre donné en exécution de l'instruction 5425/3 du 10 octobre, annexe 1429.


Ces forces, prises comme un tout, resteront sous le commandement du commandant en chef allié, le général Franchet d'Espèrey, G. C. M. G., G. C. V. 0.

3. — Comme mouven:ent préliminaire au début de cette campagne, des forces de couverture, consistant en 2 r égiments de cavalerie, la 2 division anglaise et la 12 2e division française, occuperont 1:: plus tôt possible la ligne de la rivière Maritza, d'Andrinople (non compris) à la mer. Des instructions détaillées seront données plus tard quant à ces opérations. La 122e division est déjà en marche dans cette direction.

La 22e division se dirigera maintenant dans cette même direction, par Stavros, Tasli1 et Kavalla; elle commencera tout de suite 2.

Les forces de couverture seront sous le commandement du général de division, sir H. F. M. Wilson, K. C. M. B., K. C. M. G.

4. — Les instructions concernant l'approvisionnement de ces forces seront données séparément.

5. — La 26e division, à laquelle de la cavalerie et de l'artillerie lourde ont été rattachées, continuera sa marche sur Radomir.

G. Q. G., Salonique, 12/10/18.

G. N. CORY.

'général de brigade, état-major général, corps britannique de Salonique,

Annexe n° 1462.

G. L. 29/11.

Mouvements de l'armée britannique3.

10.— 26e D. I. continue son progrès vers le nord' 20.— Q. G. du 16e corps d'armée restera où il est pour le moment. Il s'occupera de la question des possibilités d'envoyer des troupes à travers la Bulgarie par Sofia et Philippopoli (chemin de fer).

3°.— 2 78 D. I. reste pendant quelques jours sur la route de Strumica, afin de la tenir en bon état. Aussitôt que la ligne de communication sera changée de Doiran jusqu'à Poroj et de là par le défilé de Rupel, la division ira vers l'est à son tour.

1 Note du S. H. — Tasli est à 10 kilomètres environ à l'ouest de l'embouchure de la Strouma.

2 Note du S. H. — Voir annexe i5ao.

3 Note du S. H. — Voir cartes nos 16 et 19.

Note du S. H. — Dans la vallée de la Strouma, où elle est au nord de Livounovo.


h. — 2 8" D. I. est en mouvement vers Janes, où elle sera concentrée et suivra la 2 2eD. 1.1.

5. — 2 2e D. I. se dirige vers Guvesne. Les groupes y arrivent octobre i5, 16 et 17.

Ce mouvement sera accentué si possible. La division sera dirigée alors aussi vite que possible par la route des lacs vers Stavros, Tasli et Kavala.

6. — Troupes montées (2 rgts de Yeomanry), sont en mouvement vers le voisinage de Orljak, d'où elles iront vraisemblablement par Sérès et Drama à Kavala2.

7. - (122e D. I. continue son mouvement vers Kavala).

8. - Tout effort sera fait pour mettre la force de couverture sur la ligne Kuleli Burgas, embouchure de la Maritza aussitôt que possible.

Général cdt cette force : Lieut. Général Sir H. Wilson K. G. B., K. C. M. G.

Troupes : 2 rgts de Yeomanry; 122e D. I. française; 22e D. I. britannique.

12/10/18.

A.-J. LEECH.

Lieutenant-colonel, section anglaise, 3' bureau.

Annexe n° 1463.

SECTION SERBE o 3. C A. A Le 12 octobre 19 t 8, 22 heures.

DU 3* BUBBiU DU t. A. A.

N. 266.

A M. le général commandant en chef les armées alliées en Orient (3e bureau).

Compte rendu du G. Q. G. serbe, n° 305a7, du 12 octobre, 14 heures 1 o3.

«La Ire armée est entrée aujourd'hui en combattant à Nich et a enlevé Detljak et Vinik.

«Plus à l'ouest, elle a occupé Mramoz4, Merochina et Prokuplje. La brigade Gambetta est entrée à Bela Palanka.» L'officier de liaison serbe du 3' bureau C. A. A., Commandant MARINKOVITCH.

1 Note du S. H. - Le mouvement de la 28e D.I. B., de Janes sur Guvezne, semble avoir commencé le 20 octobre.

2 Note du S. H. — D'après l'extrait du ttJournal de guerre de l'armée britannique de Macédoine" : cfLe Derbyshire and Surrey Yeomanry reçoit l'ordre de se rendre à Kavalla, via Neohori". Néohori étant à l'embouchure de la Strouma, la cavalerie anglaise aurait donc suivi un itinéraire différent de celui indiqué ci-dessus.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 60.

4 Note du S. H. — Mramor sur la carte.


Annexe n° 1464.

GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DE L'ARMÉE SERBE.

BCHEAU DES OPWTIOltS.

N* 30545.

Le voïvode Michitch, chef d'état-major général de l'armée serbe, à M. le général Henrys, commandant l'armée française d" Orient En vous accusant réception de votre lettre n° 4193/3 du 11 octobre 2, j'ai l'honneur de vous prier de vouloir bien donner des ordres nécessaires au lieutenant-colonel Blajaritch pour qu'il se rende avec son détachement à Prizrend, où il recevra mes instructions plus détaillées.

J'espère que vous n'aurez aucune objection à faire à ce que le choix de l'itinéraire à suivre soit laissé au lieutenant-colonel Blajaritch lui-même, soit par Pichkope 3 et LyoumKoula, soit Gostivar, Tétovo et la montagne de Char, itinéraire qu'il choisira en tenant compte de l'état dans lequel se trouve chacune de ces directions.

Je vous serais aussi très reconnaissant de vouloir bien faire prendre le détachement de Blajaritch en subsistance à l'armée française d'Orient, jusqu'à son arrivée à Prizrend, après quoi son ravitaillement se fera par les soins de l'armée serbe 12 octobre, 29 septembre 1918, Skoplie.

Le chef d'état-major général, Voïvode MICHITCH.

Annexe n° 1465.

1" ARMÉE SERBE. rUv - n 1 le 12 oct, obi_ re 1 9 1 o 8 , 19 1 h. 4,o.

ÉTAT-MAJOR. Q. G., le 12 octobre 1918, 19 h. 40.

BUREAU D'OPERATIONS.

N* 18821/0.

Ordre d'opérations du voïvode, commandant la Ire armée serbe, pour le 13 octobre 19185.

Ayant rompu la résistance ennemie sur les positions sud de Nich et sur la rive droite de la Toplitsa, l'armée a occupé aujourd'hui la ligne : Prokouplié, Mramor, Nich, Bela Palanka.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1448.

3 Note du S. H. — Pichkopeja sur la carte.

Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1493, la réponse du commandant de l'A. F. O.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18. - -


Pour la continuation du travail j'ordonne : i° La brigade de cavalerie du général Gambetta enverra des détachem'ents, de Pirot par Temska et Kalna, vers Kniajevats, d'autres éléments de Béla Palanka par Babina Glava et Pandirala vers Kniajevats, tandis que le gros se dirigera, par Gramada et Svrlig, également vers Kniajevats, constamment en contact avec l'ennemi et en liaison avec la division serbe, par Lalinats et Slivye, jusqu'au Vrelo.

La division de la Morava occupera les positions sur la rive droite de la Morava et fermera le passage de Aleksinats, Soko Banié et Kniajevats, sur la ligne : Popova Glava, Tsrni Vrh, Kamenita Glava, Kalafat, Gramada 1, en liaison à l'est avec la cavalerie du général Gambetta et à l'ouest avec la division Drina.

3° La division Drina occupera les positions sur la rive gauche de la Morava : Mali Yastrebats et Grebats, fermant le passage vers Aleksinats et Krouchevats et enverra un détachement fort d'un bataillon et d'une batterie dans la direction de Yankova Klisoura vers Krouchevats, jusqu'à la Rasboyna, afin de fermer le passage de Krouchevats, Aleksandrovats et Trstenik en servant en même temps de point d'appui au détachement éclaireur de la division de cavalerie dirigé dans cette direction. Entretenir la liaison à l'est avec la division Morava et la division de cavalerie serbe.

4° La division Danube, aussitôt que la division Drina l'aura dépassée, se groupera en réserve d'armée dans la région de Mramor, Alexandrovo2, a près avoir renvoyé à la division Drina son régiment d'infanterie et son artillerie.

5° Le gros de la division de cavalerie serbe fera le mouvement le long des deux rives de la Morava, dans la direction d'Alexinats en liaison à sa droite, près du Vrelo, avec la brigade du général Gambetta ; elle dirigera de forts détachements éclaireurs, par Grebats et Voukania, vers Krouchevats et, par Blatse et Yankova Klisoura, vers Krouchévats.

Se maintenir en contact avec l'ennemi dans toutes les directions.

6° Le commandant de l'artillerie d'armée enverra l'A. L. avec la division Drina sur des positions favorables, sur la rive gauche de la Morava, avec la mission de fermer l'accès de la vallée de la Morava.

7° Le commandant du génie entreprendra aussitôt d'urgence la réparation de la route : Koumanovo, Vranye, Leskovats, Nich, de façon qu'elle soit praticable aux camions le plus tôt possible, au plus tard le 18 octobre 1918.

8° Le directeur de l'artillerie organisera un dépôt de munitions près de Nich et complétera le train de munitions divisionnaire ; il complétera également en animaux et en voitures les colonnes de munitions divisionnaires et entreprendra en général tous les préparatifs concernant le ravitaillement en munitions, en vue de la continuation des opérations.

90 L'intendant de l'armée organisera le ravitaillement en vivres, effets, etc. à Nich.

1 Note du S. H. — La ligne indiquée s'étend de Popova Glava, à 7 kilomètres nord de Nich, à Gramada, 15 kilomètres au nord-est de la même ville.

s Note du S. H. — Alexandrovo, ou plus exactement Alexandrovats est à 3 kilomètres sud-ouest de Mramor.


Transférer à Nich le centre de ravitaillement d'armée et organiser son approvisionnement.

Faire parvenir au plus vite aux divisions les chaussures et autres articles d'habillement et en général tout préparer pour une prompte continuation des opérations.

i ol, Le directeur du service de santé réglera les soins à donner aux blessés et malades et leur évacuation.

11° Les comptes rendus me seront envoyés comme jusqu'à présent.

12° L'état-major d'armée s'installera à Nich le 14 octobre 1918.

Observations : Étant donné que l'armée s'arrêtera un certain temps sur ces positions, je recommande aux commandants de compléter leur équipement et de terminer toutes les affaires qui n'ont pu être conclues par suite de la rapidité des opérations.

Le voïvode, commandant la I" armée serbe, P. 0. Le chef d'état-major, Colonel BÉLITCH.

Destinataires : général Gambetta, division Morava, division Drina, division Danube, division cavalerie serbe, cdt l'artillerie d'armée, cdt le génie, directeur de l'artillerie, directeur du service de santé, intendant, G. Q. G. S., cdt de la lIe A. S.

* Annexe n° 1466.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 12 octobre 101v 8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

BUREAU.

N" 4200/3.

Compte rendu de 9 heures.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A. 1.

2e groupement de D. I. Aucun renseignement nouveau.

3e groupement de D. L Le détachement parti de Dibra a atteint, le 10 à i 7 heures, la région E. de Valkarza. Il est reparti le 11 en direction de Guribarz. D'après ses rensei- gnements 2 compagnies autrichiennes se sont retirées il y a 4 jours de Martanes sur Lisa.

P. 0. Le sous-chef d'état-major, Signé : EHRET.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.


Annexe n° 1467.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 1 2 octobre 10y18.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3' BUREAU.

N° 4206/3.

Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant 3e G. D. I.

Dès que vous aurez réglé questions relatives au retour 57e D. I., au détachement de Dibra, au détachement Lejay, ramenez votre Q. G. à Monastirl. Vous y recevrez ordres pour rejoindre Uskub.

Je vous prie pendant séjour à Monastir d'inspecter situation 98 D. I. hellénique2-3.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Copies : Cdt d'armes de Monastir, directeur de l'intendance, chefs 1", a", 48 bureaux, section du courrier.

1 Note du S. H. — Ce Q. G., alors stationné à Okrida, se transporta le 18 octobre à Monastir.

2 Note du S. H. — Stationnée dans la région de Florina.

3 Note du S. H. — Le général de Lobit envoya le 16 le télégramme ci-après : « Q. G. 3" groupement est transféré à Monastir. Il fonctionnera à partir du 19 octobre, 13 heures".


Annexe n° 1468.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 12 octobre 1018.

D'ORIENT.

ETAT-MAJOR.

3* BUREAU.

N° 4208/3.

Instruction particulière n° 111 pour le général commandant le 2e groupement de D. 1.1.

I. — Après entente entre le colonel Trousson, sous-chef d'état-major général2, et le chef de bataillon Gauthé, de l'état-major de l'A. F. O., il a été décidé que la voie ferrée Kjustendil, Sofia, Tsaribrod, serait utilisée par les troupes françaises dans les conditions suivantes : - deux marches par jour seront réservées aux troupes de l'A. F. 0. ; l'embarquement aura lieu à Gjujesevo à 8 heures et à 12 heures, le débarquement à Tsaribrod ; — la durée du trajet est de 12 heures ; — le général cdt le 2 e G. D. I. fixera quelles sont les unités qui embarqueront.

II. — En raison du faible rendement de la voie ferrée, un certain nombre d'unités, autant que possible unités montées, doivent être acheminées dès à présent par voie de terre.

Le général cdt le 20 G. D. I. aura toute latitude pour régler ces mouvements.

III. — Le ravitaillement fera l'objet d'une instruction particulière. Le général cdt le 2 e G. D. I. laissera une compagnie d'infanterie à Kjustendil, à la disposition du chef de bataillon Collât qui doit organiser en ce point une base de ravitaillement.

Le général Henrys, commandant VA. F. O.

Signé : HENRYS.

P. A. Le chef cuéfai-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : général cdt en chef les A.A. (à titre de compte rendu), colonel cdt l'artillerie, cdt de l'aéronautique, chef du service télégraphique, directeur de l'intendance, directeur du service de santé, payeur A. F. 0., chefs ier, 2 e, 4e bureaux, chef de btn Collât, cdt Darde.

1 Note du S. H. - Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. - Voir annexe 1458.


Annexe n° 1469.

Poste d'Uskub. De Ochrida, le 12 octobre, à a a h. 35. Reçu le i3 à 6 h. 10.

Message téléphoné.

État-major 3e groupement à état-major A. F. 0.

N° 624/3. Situation le 12 en fin de journée1 : 1° Détachement Neltner dégroupé*, région Lin2.

2° Détachement Marty col de Krichova3.

3° Détachement d'Ochrida pas de nouveaux renseignements.

à' Détachement Lejay siégeant à Ochrida. IIe P. i. c. à Varesca; 20 D. T. A. à Gradovica et tabor à Prenjs4.

A. F. 0. Arrivé le 13 octobre 1918, n° 326, transmis au 3e bureau.

* Dégroupé maintenu.

Annexe n° 1470.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 13 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

S * BUREAU.

N° 12.068/2 M.

Bulletin de renseignements n° 786b.

I. — IDENTIFICATIONS : Région de Mirovitsa.

Prisonniers du IX/2. hongrois? et d'un rgt de hussards (sans autre précision).

Le 2e rgt land sturm hongrois fait partie de la 57° D. I., signalée sur le front italien le 2 5 septembre (réserve de la Ve armée).

le 5 se p tem b re (r 1

1 Note du S. H. —'Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Il semble que l'on doive lire pourtant : «regroupé, région Lin».

3 Note du S. H. — Lire : rtDàachement Marquis col de Krusova" (Krouchova).

4 Note du S. H. — Lire peut-être : « 26 B. I. C. à Zervaska, q6 B. T. A. à Grabovica et tabor à Prenys".

3 Note du S. H. — Voir cartes nos 6 et 16.


Région de Pristina : 7 prisonniers du ier hussards (sans autre indication).

5 Allemands d'un détachement de chemins de fer (sans précision).

Le 1 er hussards K. u. k. aurait été dissous et réparti entre d'autres unités. Le ior hussards honved appartient à la Ve D. C. honved (ier honved, 88 honved, 68 honved, 78 honved) identifiée en Russie méridionale le a y juin 1918, et dont la présence est confirmée à l'ordre de bataille du G. Q. G. F. du ier octobre.

Région de la Morava Alpen Korps. Les trois rgts de l'Alpen-Korps, ainsi que des éléments d'artillerie de montagne (sans indication de numéros) qui lui seraient rattachés, ont été identifiés par contact dans le secteur ouest de la Morava (sud de la Toplica).

L'ordre de bataille est le suivant de l'ouest à l'est : — sud de Prokuplje, massif de Pasjaca : 26 rgt de chasseurs; — à l'est, entre Pasjaca et la Morava : 1" rgt chasseurs bavarois. En arrière, 38 rgt de l'Alpen-Korps (Leib Garde Régiment bavarois).

Les cies de l'Alpen-Korps seraient à effectif faible : 60 à 80 hommes environ.

Région de Pirot : 217e D. I. allemande : Le 21e rgt et le 47e détachement de cavalerie de réserve identifiés par contact à Babousnica (15 km. S. 0. de Pirot).

II. FORCES ALLEMANDES ET AUSTRO-HONGROISES EN ROUMANIE.

De source spéciale : 10 Troupes allemandes : 898 D. I. On signale à Bucarest, vers le 10 octobre, la présence d'éléments du 3338 R. I., d'un groupe du 898 R. A. C., et d'éléments du 118 rgt de dragons (probablement 48 esc.). Ces unités appartiennent à la 898 D. 1. allemande, dont la pésence était connue en Moldavie.

218e D. I. : on mentionne à Valeni1 (Valachie) la présence, vers la même date, du 2O48 R. I. ( sans précision).

Il s'agit vraisemblablement du 2ode R. I. réserve qui appartient, ainsi que le 256e réserve et le 58 rgt landwehr, à la 218e D. I., connue en Valachie.

Le 1/2 56e rgt a déjà été identifié par contact en Macédoine (Struma), et dans la région de Kocana en septembre.

303e D. I. : vers le 10 octobre, ont été signalés à Bucarest : le 1 1 58 rgt landsturm et à Brailitsa2 des détachements de la 303e D. I., à laquelle appartient ce régiment.

La présence de la 3038 D. I. (115e landsturm, et quelques btns indéterminés de land sturm) était connue en Valachie, où elle a été identifiée pour la dernière fois le 10 septembre.

1 Note du S. H. — Peut-être Vadeni. à Il kilomètres nord de Braila.

2 Note du S. H. — Localité non retrouvée sur les cartes dont dispose le service historique; peut-être Braïla.


Troupes autrichiennes. De même source : Le 10 octobre, près de 4.000 Autrichiens de divers régiments seraient arrivés à Braila, venant de Russie; ces troupes continueraient, dit-on, vers l'ouest.

III. — CRISE DES EFFECTIFS ALLEMANDS.

(D'après l'annexe au B. R. du G. Q. G. F. du ier octobre.) A. Dissolution de d" et réduction de btns à 3 dcs;.

La réduction à 3 cies des btns d'infanterie, qui avait déjà été signalée (B. R. 7^8) *, semble se généraliser. A la date du ier octobre, Ai divisions ont été signalées comme ayant dû appliquer cette mesure à une partie ou à la totalité de leurs btns.

B. Remaniement et dissolution de divisions 'd'infanterie (voir B. R. 748, 755 et 766)2.

1. Divisions remaniées. Depuis avril 1918, 20 divisions sont signalées comme ayant été remaniées. Ce sont les : 3oaeD., i he D. L., 226.eD., 113eD., 1 i7°D., 19 5, D., 1 i°D. B.

22 ie D., 1 ie D. L., 92e D., 93e D., gA6 D., 83e D., 4e D.E., 202e D., 108e D., 3e D.R., 117e D., 107e D., io3eD.

"2. Divisions dissoutes : a. Divisions dont la dissolution est confirmée : 6e D. R., 64e D. R., 47e D. R., 33e D. R., 211e D., 235e D., 10e D. B., 78e D. R. :

soit 8 divisions.

b. Divisions dont la dissolution est admise : 109e D., 43e D. R., 233e D., 54e D. R., soit : 4 divisions.

c. Divisions dont la dissolution est annoncée, mais demande encore confirmation : 1838 D., 240 D. R., 52e D. R., 288 D. R., 48e D. R., 8oe D. R., ire D. R., 48eD. L., 222° D., 223e D., 225e D., 14e D. B., soit : 12 divisions.

Au total : 20 divisions remaniées ; 13 divisions dissoutes ; 12 divisions dont la dissolution est encore douteuse.

3. Nombre de divisions : 1° Nombre admis à la date du 14 septembre : 23o contre 233. au 1" septembre.

20 Divisions admises depuis comme dissoutes : 4; 3° Reste, au ier octobre : 226; 40 Sur le front occidental, à la même date : 188 contre 192 au 14 septembre.

A ajouter D. G. P. : 4.

D. A. H. 2, soit au total au 1" octobre : 194 contre 198 au 14 septembre.

P. 0. Le chef d'état-major général, CHARPY.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1109, S IV, dernière note.


Annexe n° 1471.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 14 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 14 octobre Destinataire : Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte2 : 21e R. I. et 47e détachement cavalerie réserve appartenant à 217e D. I.

allemande3 identifiés par contact région Babusnica (i5 kilomètres sud-ouest Pirot) 10 octobre.

Annexe n° 1472.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme.

parvenu au ministère le 14 octobre.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 14 octobre1.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt armée d'Orient.

Texte 2 : Cavalerie française est entrée 9 octobre à Mitrovitza, après brillant combat qui lui a permis capturer une soixantaine prisonniers autrichiens dont 2 ofifciers.

En outre, elle s'est emparée d'un matériel chemin de fer à voie normale comprenant 7 locomotives et 166 wagons, d'un hôpital avec 35o malades et blessés autrichiens et allemands, ainsi que d'un important dépôt vivres.

D'après nouveaux renseignements, nos chasseurs à pied sont entrés Prizrend le 11, ont capturé dans l'hôpital général autrichien Arbin von Stadler, administrateur de l'Albanie, ainsi que nombreux malades et blessés.

Forces françaises ayant opéré Albanie du sud sont en voie regroupement dans région des lacs.

1 Note du S. H. — La minute est datée du 13 octobre.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1439, dernier alinéa.


Par les combats violents livrés ces 3 derniers jours, et qui ont abouti à prise Nich, Ire armée serbe vient donner preuve éclatante de sa grande vaillance et bel entraînement.

Aucun renseignement nouveau sur la situation nord de Nich.

En Albanie cavalerie italienne est entrée à Kavaja. Détachements brigade Tanaro se dirige1 d'El Bassan sur Tirana.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 14 octobre 1918, n° 5o3, B. S., remis au 3 e bureau.

Annexe n° 1473.

GENERAL STAFF. General Headquaters, 13th October 19 1 8.

(Opérations).

N°1067/ll G.

From : General G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0., Commanding-in-Chiej, British Salonika Force.

To : General Franchet d'Espèrey, G. C. M. G'., G. C. V. O., Commander-in-Chief of the Allied Armies.

Sir, 1 have the honour to acknowledge the receipt of your n° 5449/3 dated 12 th october 1918.

My plan for the campaign with which 1 am to be entrusted under your instructions is, roughly, as"follows: The first phase.

To establish as rapidly as the communications will allow, a covering force on the Maritza, the force to consist of two Infantry Divisions, and two Regts cavalry. 1 propose to use for this purpose the 12 and D, I. F., and the 2 2nd D. I. B., with two Regts of British Cavalry.

The 12 and Division will shortlycome under my command at Drama. To the commander of this Division 1 propose to entrust the task of establishing a strong bridgehead at Dimotika, and 1 hope to be able to move certain of his units by rail to expedite this opération.

The 2 and Division is marching on Kavalla and will proceed beyond that place to Dedeagatch with ail possible speed. They will, however, be 6 days behind the 12 and Division owing to their having been echeloned in another direction, viz., towards the north, when the général change in disposition was made known.

Note du S. H. — La minute porte : ttse dirigent».


1 have moved the cavalry from the Upper Struma through the Rupel Pass to the lower Struma. The will proceed by the coast road, and will, 1 hope, be in a position materially to assist the commander of the 2 and Division.

1 do not propose to avail myself of the services of the lst Hellenic corps in this preliminary opération, but would much prefer that they should for the moment assist in KavallaDrama, the coast roads, and the destroyes railway formation between Seres and Porna.

In addition to the movements outlined above, 1 have sent s senior officier, MajorGeneral Forrestier Walker, to Sofia to enquire into the possibilities of transferring troops by rail from Radomir to some convenient station towards Adrianople. With a view to seizing that important place. Should the latter plan seem to offer reasonable prospects of success, 1 shall ask you to allow me to use the a6th Division for the purpose.

After the covering force has been securely established, the remainder of the force under my command would be concentrated at convenient centres along the railway and near the ports, with a view to an advance into Turkey. The definite plan for such an advance must depend upon later information regarding the enemy's forces and dispositions.

In any event, before such an advance can commence, it will be most necessary to improve the communications. Until the railway can be opened this improvement oan be efîected only by work on the roads, and in this 1 propose that the Greeks shall assist.

1 have the honour to be, Sir, Your obedient Servant G. F. MILNE.

General Commanding-iii-Chiej, British Salonika Force.

Annexe n° 1473 bis.

1047/11 G. Le 13 octobre 1918.

Le général Milne au général Franchet d'Espèrey.

J'ai l'honneur d'accuser réception de votre lettre n° 5M9/3 du 12 octobre 19181: Voici en quelques mots mon plan pour la campagne que je dois diriger sous vos ordres K Comme première phase.

Établir, aussi vite que les communications le permettent, des troupes de couverture sur la Maritza, c'est-à-dire, 2 divisions d'infanterie et 2 régiments de cavalerie. Je me

1 Note du S. H. — Voir annexe 1457.

1 Note du S. H. - Voir cartes n05 16 et 17, B.


propose d'employer pour cette manœuvre la 122° D. I. française et la 22e D. I. britannique, ainsi que les deux régiments de cavalerie anglaise.

La 122e D. I. sera prochainement sous mes ordres à Drama. Je me propose de confier au général commandant cette division la tâche d'établir une puissante tête de pont à Dimotika, et j'espère pouvoir transporter certains éléments de cette division par voie ferrée afin d'accélérer l'opération.

La 22e D. I. est en marche sur Kavalla et dépassera cette ville pour Dedeagatch avec la plus grande rapidité possible. Elle sera néanmoins 6 jours derrière la 122e D. I.

puisqu'elle fut échelonnée dans une autre direction, face au nord, au moment que le changement général des dispositions me fut donné.

J'ai transporté la cavalerie de la haute Struma, par le défilé de Rupel, sur la basse Struma. Leur marche sera accomplie par la route suivant les abords de la côte, et j'espère qu'elle sera à temps de porter un secours au commandement de la 12 2e D. I.

Je me propose de ne pas employer le 1 C. A. H. pour cette première manœuvre, et je préférerai d'urgence de l'employer actuellement aux travaux d'amélioration de nos communications, surtout sur la route Kavalla, Drama, les routes de la côte et le chemin de fer détruit, Sérès, Porna.

En outre des mouvements ci-dessus, j'ai envoyé à Sofia un officier supérieur, le major général Forestier Walker, pour se renseigner au sujet des possibilités de transporter par voie ferrée de Radomir des troupes à une gare des environs d'Andrinople, qui serait utile pour une manœuvre envisageant la prise de cette ville importante. Dans le cas que ce plan semblerait indiquer une certaine mesure de succès, je vous prierai de me permettre d'employer la 26e division pour cette manœuvre.

Quand les troupes de couverture seront bien établies, le restant de mes effectifs sera concentré aux meilleurs centres le long de la voie ferrée et près des ports, envisageant une avance sur la Turquie. Le plan pour cette avance sera arrêté selon les renseignements les plus récents des forces et dispositions ennemies.

Quoi qui arrive, il sera absolument nécessaire d'améliorer les communications. Jusqu'au moment du rétablissement du chemin de fer, une amélioration ne peut avoir lieu sauf que sur les routes, et pour ceci je me propose d'avoir recours aux troupes helléniques1. Signé : G. F. MILNE.

l Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1485, la réponse du commandant des armées alliées, et, a l'annexe 1556, une lettre du général Milne faisant suite à l'annexe ci-dessus.


Annexe n° 1474.

L'UFFICIALE Salonique, i3 octobre 1918.

DI COLLEGAMENTO.

TTALIANO A SALONICCO.

N° 2759.

Li lieutenant Villari, officier de liaison italien, au général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées.

J'ai l'honneur de vous transmettre le télégramme suivant que le général Mombelli vous adresse1 K Autorisé par G. Q. G. italien, j'ai destiné pour participer opérations contre Turquie une brigade organique renforcée par un groupe artillerie de montagne (6 bataillons d'infanterie, 8 compagnies de mitrailleuses de 6 armes chacune avec les bataillons respectifs et deux compagnies à disposition du commandant de la brigade, deux batteries de montagne, proportion correspondante de services). Un des 6 bataillons susdits avec ou sans compagnie mitrailleuses, selon votre décision, sera détaché à Philippopolis. Tout ce contingent est réuni Prilep, dès aujourd'hui, en attendant vos instructions. Je ne peux pas destiner camions à ce contingent. Par conséquent on devra pourvoir à son ravitaillement de Salonique par chemin de fer et, si nécessaire, par camions anglais ou français. G. Q. G.

italien a été mis au courant du programme que vous m'avez exposé concernant opérations contre Turquie et emploi contingent italien. Dans le cas que vous ayez à modifier ce programme, je vous prie bien vouloir m'en informer, afin que je puisse en informer de ma part notre Q.G.G., selon vos ordres.»2-3 Lieut. VILLARI.

1 Note du S. H. — A la suite d'une conversation qui eut lieu le 10 octobre à Prilep entre le général Franchet d'Espèrey et le général Mombelli, le prélèvement d'une brigade destinée au front turc avait été demandé au Comando Supremo.

2 Note du S. H. — Au-dessous du document est inscrite, au crayon noir, la mention ci-après : «La brigade se rendra par voie de terre de Prilep à Monastir. Elle sera transportée en chemin de fer de Monastir vers Guvezne (demander aux Anglais la gare de rassemblement). Commencer le transport par le bataillon destiné à Philippopoli qui sera dirigé sur cette ville par Demir Hissar et Sofia n.

3 Note du S. H. - Voir, aux annexes 15o3 et 15o4, la suite de ce télé g ramme.

3 Note du S. H. - Voir, aux annexes 1503 et 1504, la suite de ce télégramme.


Annexe n° 1475.

ARMÉE FRANÇAISE (). G. A., le 13 octobre 1 918.

D'ORIENT. ,

ÉTAT-MAJOR.

3' BUREAU.

N* 3g5/P. S.

Instruction personnelle et secrète no 112 pour le général commandant le 2e G.D.I.

I. — En vue de couper définitivement les communications de la Bulgarie vers Belgrade et de permettre ultérieurement aux armées alliées de prendre l'offensive vers le nord, le général commandant en chef a décidé de réaliser le plus tôt possible le dispositif suivant 2: — à gauche les armées serbes occupant la région à l'ouest de la Morava ; — à droite l'A. F. 0. entre la Morava et le Danube et orientée vers Belgrade.

II. — Le 2 e groupement de D. I. formera l'avant-garde de l'A. F. 0.

Il comprendra :

2 D. I. françaises (î 7e D. I. C. et 70e D. 1.); i 1 D. I. hellénique (3e D. 1. H.); ultérieurement. la brigade de cavalerie française actuelle ment rattachée à l'armée 1 serbe ; ( l'A. L. du a9 G. D. I.

III. — La mission du général cdt le 2 e G. D. I. est de : a. Former avant-garde de l'A. F. 0. en agissant par la trouée de Pirot en direction de Nich à la droite des armées serbes.

b. Couvrir la région de Nich en direction de Cuprija3 et Zajecar, pour permettre les débarquements éventuels de l'armée de ce côté et faciliter ultérieurement son débouché vers le nord et le nord-est de Nich.

c. S'assurer la possession d'Aleksinac et de Krujazevac\

d. Pousser des reconnaissances de cavalerie pour reprendre le contact de l'ennemi par la vallée de la Morava et atteindre le Danube entre la Morava et Vidin.

Déterminer le contour apparent et la situation de l'ennemi, les passages qu'il pourrait avoir sur le Danube.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 17, B.

2 Note du S. II. — Voir annexe l'la9.

Note du S. H. — Tchoupriva sur la carte.

* Note du S. H. — Lire : « Kragujevac" (Kragouyevats).


Les renseignements seront adressés au général cdt l'A.F. 0. par le galcdt le 2e G. D. I., qui devra être en relations constantes avec le centre de renseignements constitué à Sofia par le colonel Trousson, représentant du général commandant en chef.

Les actions isolées devront être autant que possible évitées, afin de ne pas risquer d'échecs locaux. -

IV. — Le 2 e G. D. I. est actuellement orienté par Kjustendil et Radomir sur Pirot.

La 8 e D. I. H. et, avec elle, le détachement Tranié (diminué du 44e R. I. C. qui doit être dissous), seront, dès que les premiers éléments de la lIe armée serbe arriveront dans la région Pristina, Mitrovitza, dirigés par la route Pristina, Prépolak, sur Nich.

La brigade de cavalerie passera sous les ordres du général cdt le 2 e G. D. I. dès qu'il aura repris contact avec elle. Cette brigade serait présentement à Babusnica 1. Le général cdt le 2 e G. D. I. réalisera l'entente à ce sujet avec le voïvode Boyovitch (Q. G. Leskovac ou Nich.) Lorsque Nich et Pirot seront occupées, le général cdt le 2 e G. D. I. pourra, si les ravitaillements sont possibles, faire passer des éléments par la route : Uskub, Vranje, Leskovac, Nich.

V. — La situation sur le front de la Ire armée serbe se modifiant chaque jour, la limite entre la Ire armée serbe et le 2 e G. D. I. sera définie par entente entre le voïvode commandant la Ire armée serbe et le général cdt le 2 e G. D. I.

VI. — Aviation : Un terrain d'atterrissage est en voie d'organisation à Leskovac. Dès que la situation le permettra, une escadrille sera poussée à Nich.

VII. — Liaisons : Un central d'armée fonctionnera à Gjujesevo. Un circuit est établi sur Leskovac et sera prolongé jusqu'à Nich dès que la situation le permettra.

VIII. — Ravitaillements : font l'objet d'une instruction jointe 2-3.

Le général Henrys, commandant VA. F. 0,, Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Copies : gal cdt en chef les armées alliées (à titre de compte rendu), voïvode Michitch (à titre de renseignement), cel cdt l'art., cdt de l'aéronautique, chefs des 2e et 4e bureaux.

1 Note du S. H. — 17 kilomètres sud-ouest de Pirot.

2 Note du S. H. — L'instruction sur le ravitaillement, ne se rapportant qu'à une question de détail)

n'est pas publiée.

3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1512, l'ordre qui fut donné le 15 octobre par le commandant du 2 G. D. I., vraisemblablement à la réception de l'instruction ci-dessus.


Annexe n° 1476.

D'Uskub, le 13 octobre, 9 h. 10. Reçu à 14 h. 55.

Télégramme

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4212/3. COMPTE RENDU DE 9 HEURES1.

10 L'avant-garde du 58e B. C. P. est entrée à Prizrend, le 11 vers 13 heures 2. La ville avait été évacuée, dans la matinée du 10, par 200 à 5oo Autrichiens, pressés par les Albanais, et qui se seraient enfuis vers Diakova. Nos patrouilles ont été envoyées en direction de cette ville, où les renseignements albanais signalent a bataillons et un escadron autrichiens.

On a capturé à l'hôpital de Prizrend le général autrichien Arbin von Stadler, administrateur de l'Albanie, ainsi que des soldats malades ou blessés non encore dénombrés.

Un colonel autrichien a été trouvé vraisemblablement tué par les Albanais.

3° Situation de 57e D. L le 12 au soir. — Le gros de 57e D. I. est regroupé dans la région de Lin. Le détachement du Dévoli arrive au col de Krusova3. Des éléments du détachement de couverture sont constitués4 vers Ochrida ; le tabor est encore à Prenjs.

Aucun renseignement nouveau sur le détachement serbe d'Ochrida, en marche vers Tirana5.

1 Note du S. H. - Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — D'après le journal de marche du 58e B. C. P., c'est le 10 octobre dans l'aprèsmidi que 3 sections de la 80 compagnie entrèrent à Prizrend.

8 Note du S. H. - A 4 kilomètres 5oo nord-nord-ouest du village de Krouchova.

4 Note du S. H. — La minute porte : «Des éléments du" détachement de couverture vont se constituer.

6 Note du S. H. - Le compte rendu de 18 heures, n° 4213/3, porte : CtAucun renseignement nouveau. ».


Annexe n° 1477.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 13 octobre iqi8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR. )

3* aoBEin.

N» 4216/3.

Instruction particulière n° 113 pour le général Tranié1.

I. — Le groupement Tranié comprenant : — la aae bde I. C. ;

- le 58e B. C. P.; — le 4 e régiment de chasseurs d'Afrique ; — 9 groupes d'artillerie (i de 75, 1 de 65); — la 3° D. I. H. (moins le evzones); — les services du détachement Tranié et de la 3 e D. I. H. ;

dépendra à partir du 14, neuf heures, directement du général cdt l'A. F. 0. 2.

II. — Le groupement Tranié aura pour mission : i° de tenir la région Pristina, Prizrend, Mitrovica, Prepolac, jusqu'à l'arrivée de la lIe armée serbe ; 2° de reconnaître l'ennemi, par sa cavalerie, dans la direction de Novi-Bazar; 3° d'assurer sa liaison avec la gauche de la Ire armée serbe; 40 de couvrir la gauche serbe en poussant une forte avant-garde à Kursumlje; celle-ci assurera le débouché de la vallée de la Toplica.

III. — La lIe armée serbe relèvera, aux environs du 20 octobre, le groupement Tranié qui se portera, par ordre du général cdt l'A. F. 0., par Prépolac et Prokuplje vers Nich.

IV. — En conséquence, le général Tranié : a. occupera avec son gros la région de Pristina, avec avant-gardes à Mitrovica et à Prepolac et détachement de couverture à Prizrend ( i bataillon) ; il maintiendra, en outre, jusqu'à nouvel ordre, une compagnie à Gilan. P. C. du groupement à Pristina ; b. il enverra des reconnaissances sur Novi-Bazar pour chercher le contact avec l'ennemi ;

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Les éléments français du détachement Tranié étaient au nord-ouest de Prichtina, la 3 e D. I. H. dans la région de Lipliane, le 20 evzones, arrivant du lac de Prespa, à Uskub.


c. il enverra un détachement sur Prepolac et Kursumlje dans le double but : — de se relier à la Ire armée serbe qui a pris Nich et Prokuplie, — d'exploiter les ressources que peut fournir le pays entre Pristina et Prokuplje, en vue de son mouvement ultérieur vers Nich.

V. — Liaison. Le général Tranié assurera la liaison téléphonique entre son P. C. et Ferizovic. La liaison entre Uskub et Ferizovic inclus sera assurée par la compagnie télégraphique d'armée.

Le poste radiotélégraphique R. N. de la 11e D. I. C. va être dirigé sur Pristina. Il sera à la disposition du général Tranié jusqu'à nouvel ordre.

L'échange de courrier se fera, chaque jour à midi, à Eleshan station tant que le chemin de fer ne fonctionnera pas.

Les dispositions seront prises en conséquence par le général Tranié.

Le général Henrys, commandant VA. F. 0., Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d-étai-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : gai cdt en chef les armées alliées (à titre de compte rendu), voïvode chef d'E. M. G. des armées serbes, gaI cdt le ae G. D. I., gai cdt la 1 ie D. 1. C., cel cdt l'art., cdt de l'aéronautique, directeurs de l'intendance et du service de santé, payeur A. F. 0., chefs du service télégraphique, des 1er, 2 e et 4" bureaux, bureau du personnel.

28 G. D. 1. Q. G., le 13 octobre 1918, a a heures.

ÉTAT-MAJOR.

3* lIIJJULiu.

N° 2778/3. «

Copie conforme notifiée pour exécution à général Tranié (2 exemplaires) — à titre de renseignement à M. le cdt du 58e B. C. P. — le sous-intendant du 2e G. D. I.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : PICHOT-DUCLOS.

Gai Tranié : 1 ex. par avion, 1 ex. par estafette. — 58e B. C. P : par avion.


Annexe n° 1478.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 13 octobre iqi8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BSBEAv.

N* 4211/3.

Le général Henrys, commandant l'armée française d'Orient, à M. le général commandant le corps expéditionnaire italienl.

J'ai l'honneur de vous faire connaître que je donne des instructions au commandant d'armes de Vélès pour qu'il procède dès maintenant à la reconnaissance d'un cantonnement pour votre quartier général à Vélès.

Afin de laisser le C. E. I. échelonné sur sa route probable de marche, j'ai l'intention de faire stationner les troupes de la 35e D. I. italienne dans la zone délimitée ci-dessous, par modifications aux prescriptions de l'O. P. 0., n° 1159, du 6 octobre 1918 : « Sopot, Cuka, Sujaklar, Kumarino, cote 392, route d'Istip, rive gauche du Vardar" 2-3.

Le séjour dans la ville de Vélès sera interdit aux troupes. Toutes les routes et pistes traversant la zone de stationnement devraient être entièrement dégagées, afin de ne pas entraver les mouvements des ravitaillements vers Uskub 4.

Signé : HENRYS.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Cette zone correspond à la région immédiatement au nord et au nord-est de Veles, sur la rive gauche (est) du Vardar.

3 Note du S. H. — Le 14 octobre, sous n° 4234/3, le commandant de l'A. F. 0., en réponse à un message du commandant du C. E. I. (n° 4558 Op., non retrouvé), faisait connaître que, outre la zone délimitée ci-dessus, la zone de stationnement du C. E. I. comprendrait : cda zone Belestevica, Hrlevci, Banjica, Veles (ville interdite aux troupes).» Cette zone est sur la rive droite (ouest) du Vardar.

4 Note du S. H. — Parti de Prilep le 18 octobre, le C. E. I. stationnait le 19 vers Tcheltiki, et passait le Vardar les ao et 21 octobre; voir annexe i536.


Annexe n° 1479.

Poste d'Uskub. D'Ochrida, à 20 h. 45. Reçu le 13 octobre 1918, à 23 h. 2 5.

Message téléphoné.

Général de Lobit à état-major A. F. 0. 1.

N° 632/3. — État sanitaire et fatigues troupes 5 7 e D. I. nécessitent arrêt de 48 heures dans marche. 5 7 e D. I. ne sera par suite regroupée dans la zone Lopatica2, infanterie et artillerie, le 24 octobre au plus tôt, les services le 2 6 au plus tôt. En ce qui concerne le 372e arrivé aujourd'hui à Struga, il ne pourra faire mouvement à partir du 20 octobre au plus tôt3. Groupe Pelliot4 est immobilisé à Struga pour plus longtemps encore.

J'ai vu moi-même les unités avec général Génin et service de santé et cet arrêt doit être considéré comme minimum5.

A. F. 0., Arrivé le 13 octobre 1918, n° 394, transmis au 3° bureau.

Annexe n° 1480.

De Paris, le i4 octobre 19 1 8.

Télégramme Guerre à général Franchet d'Espèrey.

Prière préciser télégramme du 12 octobre6 sur les points suivants : i° Quelles seront approximativement mission et zones d'action respectives de l'armée serbe et du groupement Henrys ?

20 Division prévue par votre télégramme du 5 octobre 7 pour former avant-garde vers Roumanie doit-elle être comprise dans groupement Henrys ?

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

1 2 Note du S. H. — 20 kilomètres nord-ouest de Monastir.

3 Note du S. H. — Les éléments de la 5 7 e D. I. furent en effet groupés le 2 4 octobre dans leur zone de stationnement; le 373 e y arriva en même temps que le'260% en retard de trois jours sur le gros du 371e.

4 Note du S. H. — De la i56* D. I.; il rejoignit la 156" D. I. le a5 octobre à Kitchevo. -

5 Note du S. H. — A la 570 D. I., du 1" octobre au 18 novembre il y eut 3.273 évacuations avec i.020 décès dans les formations de l'avant; du 26 septembre au 15 novembre, il y eut à la 156e D. I.

3.835 évacuations, avec 482 décès du 1 o octobre au 9 novembre dans les formations de l'avant (Journal des marches du 30 G. D. I.

6 Note du S. H. — Voir annexe 1453.

7 Note du S. H. — Voir annexe i35i.


3° Quelle sera l'importance des détachements en Albanie et des troupes d'occupation de la Bulgarie ? Sur quelles grandes unités seront-elles prélevées ?

4° Importance et emplacements prévus des réserves générales.

5° D'une façon générale, indiquer nominativement, si possible, les unités devant faire partie des différents groupements Signé : CLEMENCEAU.

C. A. A. Arrivé le 15 octobre 1918, n° 1636, remis au 3e bureau.

Annexe n° 1481.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 14 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 14 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt armée Orient.

Texte :

I. — Identfiications par contact A. Allemands, entre ieret 10 octobre : ier btn du 256e R. I., 2 e escadron du lie dragons, section d'avions n° 85, Alpen Korps (3 rgts, 1er chasseurs bavarois, 2* chasseurs et Leib Regiment bavarois2 1 0 1 e R. I. (sans autre précision), 211e, 212e, 214e, 220e, 2 32® détachements de mitrailleuses de montagne.

B. Autrichiens : ge D. C. (ier, à" et 13e dragons, 6e uhlans), 45" btn landsturm, 1 er btn albanais, ge D. I. A-H (30e, 80e et 91" R. 1. K. u. K.).

1 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1541.

2 Note du S. H. — Régiment de la garde bavarois.


II. — Identifications par documents capturés et renseignements, C. Allemands : 36e, 114e, u 5e, 117e (bavarois) Feldbahnbetriebkompagie dépendant du 7 e Militar-Eisenbahn direction1, 3a ne, 3a 36, 32 2e, 320e et 3aie Wirtschafts-kompanie2, Soa" Fernsprecher-Abteilung3, Aviation Jagdstaffel4 25, Fliegerabteilung5 3o et 36, Feld Luftschiff-Abteilung6 k 3, 68 bie active du 28 bavarois Fuss-Artillerie rgt, 2e bie de réserve Fuss-Artillerie7 rgt n° 8, ire bie du bavarois Fuss-Artillerie, bataillon n° i A, Gebirgs bie 8 n° i4, colonne de munitions n° 3 du 58 rgt d'art, à pied, les 216% 21 9e, 2 2de, 2 2 5e, 2 5os détachements de mitrailleuses de montagne, 28 bie du 48 rgt d'art, à pied, 2 e bie du 148 btn d'art, à pied bavarois, 9e, 10e, 18e bies de montagne (3e gr.), 14 e, 15e, 16e bies de montagne (5e gr.), 201e rgt d'art, de campagne (2e gr.), 55oe Flakzug9, 159e btn d'art, à pied, 38 bie du 16e rgt d'art, à pied, la 208 Kanonen-batterie (i5o long), 209e rgt art. de campagne, 1 58 btn pionniers une cie, 1018 cio pionniers, Korps-Brûck, Train 10 n° 8, Eisenbahn-Bau, kiel1 n° 17, 48 Scheinwerferzug 12, Schalmesstruppe13 7 et 55, Lichtmesstruppe14 167,

1 Note du S. H. — Compagnie chargée de l'exploitation des chemins de fer dépendant de la 70 direction militaire des chemins de fer.

i, Note du S. H., — Compagnie d'exploitation économique.

3 Note du S. H. — Détachement de - téléphonistes.

4 Note du S. H. — Echelon de chasse d aviation.

6 Note du S. H. — Groupe d'aviation.

6 Note du S. H. — Lire sans doute : tt Luftschiffer"; détachement d aérostiers de campagne.

7 Bote du S. H. - Artillerie à pied.

8 Note du S. H. — Batterie de montagne.

9 Note du S. H. — Section antiaérienne.

- -. - -

10 Note du S. H. — Lire : tcKorps Briickentrain n° 8", équipage de pont de 0. A. n o.

11 Note du S. H. — Compagnie de construction de voie ferrée.

18 Note du S. H. — Section de projecteurs.

13 Note du S. H. — Section de repérage au son.

14 Note du S. H. — Section de repérage aux lueurs.


Artillerie Lichtmesstruppe a a, Gebirgs Funken Abteilungl n° 7, Feld. Lazaret2 357, Feld Wetterwarte 3 126, Front Wetterwarte 2 54.

D. Autrichiens : 3% h* btns reconnaissance4, 6 e Grenzjaeger5, 102e R. 1. K. u. k., Compagnie d'assaut 1/19.

Annexe n° 1482.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 14 octobre 19186.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3' BUREAU.

N" 5458/3.

PERSONNEL ET SECRET.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général commandant l'A. F. 0.

Comme suite à des informations que je viens de recevoir de Paris7, j'ai l'honneur de vous faire connaitre que, en raison des traités en vigueur, partie de l'Albanie située au sud de la rivière Mati doit être considérée comme zone d'influence italienne.

, En conséquence, le détachement serbe qui est entré à Dibra ne doit pas s'engager en direction de Tirana. Orientez son action au nord de la rivière Mati8.

y

1 Note du S. H. — Détachement de T. S. F. de montagne.

1 Note du S. H. — Hôpital de campagne. �

3 Note du S. H. — Poste météorologique de campagne, ou du front à la ligne suivante.

fi Note du S. H. — Lire : « 3", à" bataillons albanais».

5 Note du S. H. — Chasseurs garde frontière.

6 Note du S. H. — Date erronée; le document est du 13 octobre et figure aux sorties de la section du courrier le 13 octobre, à 14 heures.

7 Note du S. H. — Document non publié.

8 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i446, l'ordre du commandant de l'A. F. 0., donné le 11 octobre, et, à l'annexe 1627, le nouvel ordre adressé au commandant du 3" G. D. I.


Annexe n° 1483.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 14 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à vice-amiral commandant en chef armée navale, Corfou.

A la suite étude plus approfondie des conditions ravitaillement pour troupes armée Orient qui seraient appelées à opérer en Albanie, vous informe que notre action, dont vous a fait part ma lettre n° 5367/B du 6 octobre1, sera modifiée dans conditions suivantes :

1 ° Forces italiennes opéreront seules au sud du Mati.

20 Au nord cette rivière, couverture de mon flanc gauche sera assurée par détachements légers, poussés sur directions intéressantes : Kukus (3o km. S.-O. Prizrend), Diakova, Ipek.

3° Actuellement Prizrend et Mitrovitza sont entre nos mains; il se confirme que des bandes albanaises se soulèvent contre Autrichiens et marchent sur Ipek et Novibazar.

lt° Ce n'est qu'ultérieurement, quand nous aurons progressé en Serbie, que nous pourrons effectuer action sérieuse vers Cattaro, à travers le Monténégro.

F. D'ESPÈREY.

Copie : Contre-amiral cdt la division navale de Salonique.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1364.


Annexe n° 1484.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 14 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-HAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

N° 5470/3.

Le général Franchet d'Espèrey, G. C. M. G., G. C. V. 0., commandant en chef les armées alliées, à M. le général Milne, K. C. B., D. S. O., commandant en chef l'armée britannique1.

Comme suite à mon instruction n° 5449/3 du 12 octobre 2, j'ai l'honneur de vous faire connaître que j'avais demandé, à la date du 6 octobre, au vice-amiral Gauchet, commandant en chef l'armée navale à Corfou, dans quelles conditions la coopération de la Marine à notre action contre la Turquie pourrait être envisagée3.

Je lui demandais notamment : - la création rapide d'une nouvelle base maritime, - s'il jugeait possible de transporter éventuellement par mer des unités alliées, soit dans la région de Dedeagatch, soit dans la région du golfe de Saros ou à l'est de l'embouchure de la Maritza (Importance du contingent à transporter dans chaque cas : une division).

A la date du 10 octobre, le vice-amiral commandant en chef me répond : i° qu'il a prescrit à l'amiral Pugliesi-Conti et à l'amiral Seymour d'organiser d'urgence la base maritime de Dedeagatch (ci-joint copies des télégrammes envoyés à ce sujet) ; 2° qu'il a demandé télégraphiquement au ministre de la Marine à Paris que des ordres soient donnés pour la concentration rapide à Salonique des transports nécessaires au débarquement éventuel envisagé, et pour complèter le matériel de la base maritime de Salonique en vue de permettre l'exploitation de la base de Dedeagatch.

Copies : D. A. 4e bureau.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 17 B.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1457.

8 Note du S. H. - Voir annexe i364.


Annexe n° 1485.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le lA octobre 19 1 8

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUBEiO.

N° 5474/3.

Le général Franchet d'Espèrey, G. C. M. G., G. C. V.O., commandant en chef les armées alliées, à M. le général Milne, K. C. B., D. S. 0., commandant en chef l'armée britannique1.

J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre lettre n° 1047/11 G. du 13 octobre2.

J'approuve entièrement vos dispositions, et ne vois aucun inconvénient à ce que vous fassiez transporter par voie ferrée la 9 6e D. I. pour constituer une tête de pont à Andrinople, si vos reconnaissances vous indiquent l'opération comme ayant quelques chances de succès.

Dans ce cas, je vous prie toutefois de vouloir bien désigner une autre division pour remplacer la 3 6e D. I. dans le groupement du général Henrys, et de la mettre en route de façon qu'elle n'arrive pas trop tardivement dans la région de Radomir3.

Le ier C. A. hellénique sera mis sous vos ordres à la date que vous voudrez bien me ifxer4; il ne peut être, pour le moment, mieux utilisé qu'à améliorer les communications en Macédoine orientale.

Signé : FRANCHET D'ESPÈREY.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 17 B.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1473.

3 Note du S. H. — La réponse n'a pas été retrouvée; la 37* D. I. fut désignée; voir annexe 1711.

4 Note du S. H. — A partir du 24 octobre 1918; voir annexe 1677.


Annexe n° 1486.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 14 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3 bunEÀTJ *

N° 5476/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général commandant l'A. F. 0.

En vue d'éclairer le général en chef sur les conditions dans lesquelles pourra être réalisé le plan d'action exposé dans les Instructions des 5 et 1 o octobre, le général commandant l'A. F. 0. est prié de vouloir bien faire connaître : 1 ° les données générales du plan d'action du groupement placé sous ses ordres (réunion des moyens, missions, délais d'exécution approximatifs) ; 2° le numéro de la D. I. française à envoyer sur le Danube (front de Roumanie), en tenant compte que cette D. I. devra, dans l'ordre d'urgence, être dirigée de ce côté aussi tôt que possible;

3° Le numéro de l'une des D. L françaises à échelonner comme réserve en Bulgarie (l'autre D. I. devant être la 16e D. I. C.).

Nota. L'état-major du 28 C. A. H. sera dans quelques jours à Miletkovo; la 14 e D. I. H., qui fait partie du 28 C. A. H., est à Hudovo.

Il est vraisemblable que la 2 6e D. I. britannique, qui doit arriver vers le 20 octobre dans la région de Radomir, sera dirigée par voie ferrée vers Andrinople ; elle serait, dans ce cas, remplacée dans le groupement Henrys par une autre D. 1.1 britannique dont l'arrivée à Radomir peut être escomptée pour la fin d'octobre2.

1

P. 0. Le chef d'état-major.

1 Note du S. H. — La 27e D. I. B.; voir annexe 17 2 O.

2 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1602.


Annexe n° 1487.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 14 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : i5 octobre1.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris; Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte2 : A 10 kilomètres nord Nich, Ire armée serbe a enlevé après combat hauteurs Gramada, Kamenica Cuka, Popova Glava3. Sur rive gauche Morava, elle s'empare du Mali Jastrebac et Grebac4. A l'ouest détachement marche sur Jankova Klisura.

Pris 4 canons. Un avion ennemi abattu par infanterie. Cavalerie serbe opère devant infanterie. Cavalerie française à Pirot.

En se retirant Nich, ennemi a fait sauter deux ponts et incendié dépôts et casernes.

Nous avons pris nombreux approvisionnements et plusieurs centaines de wagons.

Confirmation que paysans Prizrend, 2.000 environ, marchent contre Autrichiens; ils auraient occupé Novibazar et Ipek, en faisant subir pertes à isolés.

E. M. A. Groupe de l'avant. Arrivé le 15 octobre 1918, n° 540 B. S., remis au 3ebureau.

1 Note du S. H. — La minute est du 14 octobre.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

3 Note du S. H. — Kamenica Cuka est à 8 kilomètres environ au nord-est de Nich, et Popova Glava à 8 kilomètres au nord.

4 Note du S. H. — Lire : a Grejac" (Greyats).


Annexe n° 1488.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le th octobre 191 8.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : i4 octobre.

Destinataire : Ministre de la Guerre.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey..

Texte : Réponse à télégramme1 ao 514 -4/11.

1° Sections actuellement exploitées sur ligne Vardar : A. Salonique, Guievguieli; B. Kilomètre ii5 à l'est Demir Kapu, kilomètre 197 à l'est Hudova 2-3.

Vers 15 novembre exploitation comprendra deux tronçons, Salonique, Davidovo, et Hudovo, Vélès, avec transbordement par câbles et camions de Davidovo à Hudovo.

Jonction Davidovo, Hudovo, demandera plusieurs mois. Rames atteindront pas Uskub avant 15 janvier au plus tôt; peut-être seulement en février. Déblaiement d'un tunnel non encore entrepris permet pas fixer date.

20 Matériel indispensable pour réparations de la ligne : hauts laminés anglais de 610/190 : 5o de 13 mètres AI, 100 de il mètres 89, 3o de id mètres 2, — fer à double T de 260/112 et 15/10; 100 de 7 à 8 mètres de longueur, 60 de 11 mètres4.

3° Estime indispensable envoi 10 locomotives annoncées5 pour raison suivante : prises de guerre et économies traction qui pourront être réalisées par report sur ligne Uskub d'une partie du trafic actuel de ligne Monastir ne compenseront pas supplément qu'il est nécessaire apporter d'urgence sur ligne de Vieille Grèce, pour améliorer apport de matériel du Pirée et Bralo, de foin, de bétail, etc. En outre, matériel bulgare comme

1 Note du S. H. — Document non retrouvé, mais dont la lecture de la présente réponse permet de supposer le contenu; voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Lire : rt kilomètre iSt à l'est Babuna".

- 3 Note du S. H. — Le kilomètre 115 est à environ 2 kilomètres au nord-ouest du pont sur le Vardar

dans les gorges de Demir Kapou, le kilomètre 187 est à l'est de Babouna à 7 kilomètres sud-est de Velès; le pont sur la Babouna avait une brèche de 3 0 mètres. Entre Davidovo et Hudovo , le pont sur le Vardar (190 mètres au kilomètre 103) était complètement détruit; voir annexe 1221, 2e note.

4 Note du S. H. — Par lettre 38iog A/11 du 24 octobre, le ministre de la Guerre fit connaitre que le matériel demandé au paragraphe 20 ci-dessus était mis en commande, sans qu'il fût possible d'en fixer la date de livraison. Le service du génie expédia immédiatement le matériel qu'il avait en stock, soit : en hauts laminés 20 barres de 11 m. 75 et 3o barres de 13 m. 75; en fers à double T : 5o barres de 10 mètres.

8 Note du S. H. — Voir annexe 1220.


matériel régime militaire est très fatigué ; ateliers ne pouvant être indéfiniment étendus, plutôt le remplacer par matériel neuf.

Enfin trafic sur ligne Uskub sera considérable pour troupes et ravitaillement civil.

Considère donc comme plus nécessaire que jamais envoi de 1 o locomotives promises1.

Annexe n° 1489.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 14 octobre iqiv8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

40 BUREAU.

Ravitaillement-Transports.

N" 8.340/4.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à MM. le général G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0., commandant l'armée britannique, le contre-amiral commandant la division navale d'Orient, le général directeur de Varrière2.

La voie ferrée Salonique, Belgrade est presque totalement détruite au nord d'Uskub.

Il importe donc d'utiliser comme ligne de communication pour les troupes opérant sur le front nord, en Serbie ou vers le Danube, la voie ferrée Salonique, Dedeagatch, Kouléli Bourgas, Sofia.

La reconstruction du pont de Demir Hissar ne pouvant être réalisée avant plusieurs mois, une nouvelle base de l'armée l'Orient sera établie d'urgence à Dedeagatch par les soins du général directeur de l'arrière.

Cette base devra être en état de ravitailler environ 15 divisions, dont 6 à ravitailler par les services français.

Le général directeur de l'arrière est prié de faire reconnaître d'urgence les conditions d'installation de la base de Dedeagatch 3.

1 Note du S. H. — Au sujet du matériel bulgare voir annexe 1771. Le 17 novembre le commandant des armées alliées télégraphiait que, en raison des derniers événements, les 10 locomotives annoncées n'étaient plus utiles à l'armée d'Orient.

2 Note du S. H. — Cette lettre décidait la mise en application des prévisions faites antérieurement pour la création d'une base maritime à Dedeagatch. Voir annexe i364 et carte n° 17.

3 Note du S. H. — Document non publié. Au sujet de l'étalbissement de la base de Dedeagatch, se reporter aux annexes 1518, 1662 et i685.


Il s'entendra directement à cet égard avec le général commandant l'armée britannique, commandant les troupes en opération sur la Maritza, et avec l'amiral commandant la division navale d'Orient.

Il prendra toutes dispositions nécessaires pour envoyer à Dedeagatch un bataillon d'étapes français dès que les troupes alliées auront occupé ce port.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : CHARPY.

P. A. Le chef du 4" bureau C. A. A.,

Copies pour MM. le gai cdt l'art, du C. A. A., l'intendant gai directeur de l'intendance des armées allées, le médecin inspecteur chef du service de santé, le ier bureau C. A. A., le 2e bureau C. A. A., le 3e bureau C. A. A.

Annexe n° 1490.

L'UFFICIALE Salonique, le 14 octobre 1918.

DI COLLEGAMENTO.

IT1LIAN0 A SALONICCO.

? 2767.

C. A. A. (2e bureau avant et 3e bureau avant) G. Q. G. serbe (bureau des renseignements) l.

Télégramme du général Ferrero en date du 13 courant2.

« Notre cavalerie dans l'après-midi d'aujourd'hui se dirige sur Durazzo. Détachements se dirigeant d'Albassan sur Tirana ont rencontré résistance hier des arrière-gardes ennemies à Grabepass (prob. Krabapass). Leur avance est continuée. On ignore ligne à laquelle ils sont arrivés aujourd'hui.

Reconnaissances photographiques aériennes faites aujourd'hui indiquent des incendies à Bazar Sjak (est de Durazzo)».

Lieutenant VILLARI, Officier de liaison italien.

C. A. A., Arrivée le 14 octobre 1918, 21 h. 45, n° 6245, remise au 3e bureau.

1 Note du S. H. — Le télégramme adressé au commandant de l'A. F. 0. est daté de Kanica, s3 heures, et - numéroté 6707 S. I.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.


Annexe n° 1491.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 14 octobre 1918.

D'ORIENT. J ÉTAT-MAJOR.

3* IIUIlUU.

Message.

Général commandant A. F. 0. à général commandant C. E. I.

i ° Il est signalé qu'Allemands cherchent à sauver matériel et convois venant de Bulgarie et Roumanie par Danube. Il importe empêcher ce fait.

Vous demande si vous pourriez mettre à ma disposition cavalerie italienne qui serait rattachée provisoirement à brigade cavalerie française (actuellement région Pirot), en attendant arrivée de votre division dans cette région1.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Annexe n° 1492.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 14 octobre 191 8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3 « BUBEAU.

N° 4236/3.

Le général Henrys, commandant l'armée française d'Orient, à M. le général commandant en chef les armées alliées2.

En réponse à votre lettre n° 5 It fm 5/3 du 10 octobre 19183, j'ai l'honneur de vous proposer la répartition suivante des divisions françaises présentement sous mes ordres et appelées à tenir les divers fronts ou à constituer la réserve stratégique.

1 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1494.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1429. :


Front de Serbie : 76e D. I., 17e D. 1. C., Il e D. 1. C., 156e D. I. ou 30e D. I.

Front de Roumanie : 3oe D. I. ou 156e D. I.

Réserve stratégique : 57e D. I.

La 156e D. I. pourra être rendue la première dans la région de Nich. Plus de la moitié de la Il e D. I. C. sera rendue à Nich en venant de Pristina (détachement Tranié).

Quant à la 57e D. I., dont vous aviez prévu l'emploi vers Nich, je vous demande de la placer en réserve parce qu'elle a deux de ses groupes de 75 affectés à l'A. D. du C. E. 1. 6.

HENRYS.

C. A. A. Arrivée le 17 octobre 1918, 10 h., n° 14 à go, remise au 3e bureau.

Annexe n° 1493.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le i4 octobre 101*8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3 BUREAU.

4237/3.

Le général Henry s, commandant l'armée française d'Orient, au voïvode Michitch, chef d'état-major des armées serbes2.

En réponse à votre lettre n° 30.545 du 12 octobre 19183, j'ai l'honneur de vous faire connaitre que je donne les ordres nécessaires pour que le détachement du lieuteolonel Blajaritch soit dirigé sur Prizrend, après un repos à Dibra.

Le lieut-cel Blajaritch aura la faculté de suivre l'un des itinéraires que vous indiquez, soit par Pichkopeja et Ljoums Koula4, soit par Gostivar, Tetovo5 et la montagne de Char.

Je donne l'ordre de constituer à Dibra un dépôt de quatre jours de vivres pour le retour du détachement qui disposera ainsi de : — i jour de vivres pour son arrivée ; — 1 jour pour le repos à Dibra ; — 2 jours pour atteindre Gostivar.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i5io, un rectificatif à la lettre ci-dessus et, à l'annexe 15 4 2 la réponse du commandant des armées alliées.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1464.

4 Note du S. H. — Koula Lioums sur la carte.

5 Note du S. H. - Ou Kalkandelen.


Il serait possible, à la date à laquelle le détachement arriverait à Gostivar, de le ravitailler en ce point.

Il est, par contre, matériellement impossible de le ravitailler sur la route de Pichkopeja et Ljoums Koula, mais l'effectif réduit du détachement permet d'envisager qu'il vivra sur le pays entre Dibra et Prizrend, au cas où il suivrait la route de Prichkopeja.

Signé : HENRYS.

Annexe n° 1494.

De Prilep, le 15 octobre 1918, à 0 h. So1, reçu à 3 h. 3o.

Télégramme.

Le général Mombelli, commandant le C. E. I., à M. le général commandant l'A. F. 0.

Réponse à votre télégramme de ce jour2 : je m'empresse mettre votre disposition mes deux escadrons cavalerie qui seront après-demain 16 octobre à Vélès3. Prière leur faire parvenir ordres à Vélès pour continuation marche et disposer pour leur ravitaillement.

Le 3o (?) octobre, arriveront Prilep commandement régiment et 3 escadrons cavalerie Lodi que je serai heureux mettre immédiatement à votre disposition, s'ils peuvent vous être utiles pour le Danube avant arrivée ma division.

Prière accuser réception.

A. F. 0. Arrivé le 15 octobre 191 8, n° 46o, remis au 3e bureau.

1 Note du S. H. — La minute est du la octobre.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1A91.

3 Note du S. H. — Par ordre particulier d'opérations n° 1176 (Aaôj/ii) du 15 octobre, le général commandant l'A. F. 0. réglait ie mouvement de ces deux escadrons de Velès à Radomir, qu'ils devaient atteindre le 3o octobre; par ordre particulier n° 1185 (4349/3) du a 1 octobre, il leur prescrivait de se diriger de Radomir sur Pirot, où ils arriveraient le 5 novembre et passeraient aux ordres du commandant du 2 * G. D. I. pour aller renforcer la brigade de cavalerie française. Les deux ordres particuliers 1176 etii85ne sont pas reproduits, n'étant que de simples ordres de mouvement sans rapports avec les opérations.


Annexe n° 1495.

De Paris, le i5 octobre 1918.

Télégramme.

Guerre à général Franchet d'Espèrey.

1° Je reçois communication d'un télégramme amiral commandant en chef armée navale à ministres de la Marine, au sujet de concours que Marine aura à vous prêter pour opérations Thrace et Albanie1.

90 Opérations en Thrace imposent création d'une base intermédiaire dans région de Dedeagatch, dont installation paraît incomber à Angleterre.

Faites connaître accord préalable réalisé avec autorités britanniques, au sujet de organisation de cette base, ainsi qu'en ce qui concerne transport et ravitaillement par mer et voie ferrée des unités helléniques et françaises devant faire partie groupement général Milne 2.

30 Comme suite à mon télégramme du 10 octobre 3 et en vue de préparer organisation ravitaillement par mer détachement Albanie nord et Monténégro, prière de faire connaître : A. composition, effectif et mission des colonnes opérant au nord rivière Mati et particulièrement du détachement international prévu pour occupation Scutari (d'Albanie)4 ; B. nature et importance des ravitaillements qui devront leur être apportés par mer; C. époque approximative prévue pour commencement de ce ravitaillement 5_6.

Signé : CLEMENCEAU.

C. A. A. Arrivé le 16 octobre, n° 16.11, remis au 3 e bureau.

1 Note du S. H. - Voir annexes i364 et i483.

2 Note du S. H. — En marge, au crayon noir : « Répondre que cet accord est réalisé. Indiquer organisation Cavala, base de Thasos et Dedeagatch" j on trouvera, à l'annexe 1518, une partie des éléments de cette réponse, qui n'a pas été retrouvée.

3 Note du S. H. Document non publié, indiquant l'Albanie centrale comme réservée à l'action italienne, jusqu'au Mati.

Il Note du S. H. — En marge, au crayon noir : «Immédiatement détachement serbe se portant de Tirana sur Alessio; ultérieurement détachement internationale.

6 Note du S. H. — En marge, au crayon noir : «Lorsque II' armée serbe sera arrivée vers Mitrovitza -

6 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1541, S III, alinéa 2% l'accusé de réception du commandant des armées alliées. La réponse elle-même se confond avec le télégramme adressé au ministre le 24 octobre, annexe 1623, à la suite de nouvelles instructions concernant la coopération avec les forces italiennes.


Annexe n° 1496.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 15 octobre 19 1 8.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 14 octobre.

Destinataire : Guerre, Paris.

Expéditeur : Gal cdt en chef armées alliées d'Orient.

Texte1 : 65e rgt d'art, campagne allemand : une bie qui serait venue isolément d'Ukraine, identifiée par contact, le A octobre, région de Vranje.

Un btn 22e rgt de landwehr allemand, identifié par contact région est Nich, 13 courant.

Ces deux unités appartiennent à la 2 17e D. I. allemande2.

16° escadrille (sans précision)3, identifiée le 12 octobre à Nich. Avion abattu.

Annexe n° 1497.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvvenu au ministère le 16 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 16 octobre4.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte.: 1" rgt de chasseurs bavarois et 204 e R. A. C. allemand, identifiés par contact la octobre dans région Nich. Ces 2 unités appartiennent à Corps alpin allemand5-0.

«

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1439, dernier alinéa.

3 Note du S. H. — Première mention de cette unité.

Il Note du S. H. — La minute est datée du 15 octobre.

fi Note du S. H. — Voir annexe 1439, avant dernier alinéa et à" note.

6 Note du S. H. — Les 3 régiments de l'Alpen Korps et des éléments d artillerie de montagne qui lui paraissaient rattachés avaient donc été identifiés par contact à l'ouest de la Morava, au sud de la Toplitsa. L'ordre de bataille était le suivant, de l'est à l'ouest, entre la Morava et Pasyatcha : 1er régiment de chasseurs bavarois et, en arrière le Leib Garde Regiment bavarois; du sud de Prokouplié, dans le massif de Pasyatcha, le 2 * régiment de chasseurs. Les compagnies de l'Alpen Korps étaient évaluées de 60 à 80 fusils (C. A. A. - B. R. 785, n° 12068/2 M., 13 octobre 1918); voir carte n° 18.


Annexe n° 1498.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 15 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* B01E1U.

N° 5483/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général Mombelli, commandant le corps expéditionnaire italien.

Vous m'avez informé, par télégramme, qu'après autorisation du G. Q. G. italien vous aviez désigné une brigade organique avec un groupe d'artillerie de montagne, pour participer aux opérations contre la Turquie1.

Cette brigade sera mise, dès maintenant, en route par vos soins, sur Monastir, d'où elle sera transportée par voie ferrée vers Guvesne, dans les conditions que je vous communiquerai ultérieurement.

Le bataillon destiné à l'occupation de Philippopoli restera à Prilep, jusqu'au moment où son mouvement sur les'voies ferrées bulgares aura pu être réglé2.

En ce qui concerne la dotation éventuelle en artillerie de campagne de cette brigade, la décision sera prise ultérieurement3.

1 Note du S. II. — Voir annexe 1474.

2 Note du S. II.— Le général Mombelli fit connaître le 20 octobre (lettre n° 28^1 de l'officier de liaison italien) que la brigade Sicilia était arrivée le jour même à Monastir. Cette brigade, d'après les ordres du C. A. A., devait embarquer par voie ferrée, à raison d'un bataillon par jour, à destination de Salonique, où elle passait aux ordres du général Milne; voir annexe 166/4.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1^99.


Annexe n° 1499.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 15 octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUBEiD.

N" 5484/3.

Le général Franchet d'Espèrey, G. C. M. G., G. C. V. 0., commandant en chef les armées alliées, à M. le général Milne, K. C. B., D. S. 0., commandant en chef l'armée britannique.

J'ai l'honneur de vous faire connaitre que le contingent italien destiné à prendre part aux opérations contre la Turquie aura la composition suivante : Une brigade mixte, savoir : 5 bataillons, ayant chacun 1 compagnie de mitrailleuses à 6 pièces; a compagnies de mitrailleuses de brigade; 2 batteries de montagne; 1 compagnie de sapeurs du génie; 1 peloton de cavalerie (ultérieurement); une proportion de services correspondant à l'effectif total; 1 section de 3 2 camionnettes pour les ravitaillements.

Cette brigade, qui est actuellement à Prilep, se rendra par voie de terre à Monastir, d'où elle sera transportée par voie ferrée sur Guvesne, pour être dirigée ultérieurement sur la zone de rassemblement que vous voudrez bien m'indiquer.

Indépendamment de cette brigade, un bataillon italien, avec une compagnie de mitrailleuses, sera transporté à Philippopoli où il tiendra garnison.

La 35e D. I. italienne ne possédant pas d'artillerie de campagne, il n'en a pas été prévu pour la brigade mixte. Toutefois, l'un des groupes français qui appuient la 358 division devra, bien qu'ayant son personnel à peu près au complet, être laissé momentanément sur place, faute d'animaux de trait.

Ce groupe pourrait être mis à votre disposition si vous estimez que sa présence à la brigade mixte est nécessaire, et s'il vous est possible d'en faire assurer la traction.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir me faire connaître votre avis à ce sujet1.

1 Note du S. H. — Le général Milne fit connaître, par lettre 1047/18 G. du 17 novembre, qu'il avait l'intention d'affecter, si besoin était, de l'artillerie de campagne anglaise à la brigade italienne.

Le commandant des armées alliées d'Orient avisa le général Mombelli, par lettre 5533/3 du 19 octobre, de cette intention du commandement britannique, qui rendait inutile l'envoi avec la brigade italienne d'un groupe de campagne français, envisagé dans la lettre 2774 du 15 octobre (annexe 1504) et dans l'alinéa précédent. Pour la mise en route sur Salonique de la brigade Sicilia, voir annexe 1664.


Annexe n° 1500.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 16 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 15 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Textel: En dépit des pluies persistantes qui augmentent les difficultés ravitaillement tous nos détachements avancés ont continué à progresser vers nord Serbie.

Sur frontière bulgaro-serbe, avant-garde 17e D. I. G. marchant sur Pirot est arrivée Tzaribrod.

Nord Pristina, éléments du détachement franco-grec de couverture ont occupé Kursumlje, 14 octobre. Plus à l'ouest, Diakova serait évacué depuis le i3, Autrichiens et Allemands et cavalerie austro-hongroise se retiraient2 sur Ipek.

Au nord Nich les troupes sèrbes, continuant à refoulet l'ennemi, ont atteint le 14 en combattant ligne Blacà, crête Veliki Jastrebac, Ribari, Drenovac, Bujimir3. Elles ont capturé nombreux prisonniers et 32 canons.

En Albanie, cavalerie italienne a occupé Durazzo ; brigade Tanaro a atteint hauteurs au nord Mulati4 (route El Bassan à Tirana). Cavalerie de cette brigade est à Tirana.

E. M. A. Groupe de l'avant. Arrivé le 16 octobre 1918, n° 568 B. S., remis au 3 e bureau.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

! Note du S. H. — Lire : ttse retireraient. ».

3 Note du S. H. — Lire : s Blace., Ribare.B.

Il Note du S. H. — Lire : «Muleti»; voir carte n° 16.


Annexe n° 1501.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 15 octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3' bc.:E»C.

N* 5494/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général Ferrero, commandant le 16e corps italien.

En réponse à votre télégramme 46.892 du 15 octobre1, j'ai l'honneur de vous faire connaître que, dès la réception le 13 octobre du télégramme de mon gouvernement, m'informant que les itinéraires de l'Albanie septentrionale jusqu'au Mati étaient réservés aux troupes italiennes2, j'aijdonné des ordres au général Henrys pour que le détachement serbe qui devait se porter sur Tirana soit rappelé 3. En raison de l'éloignement de ce détachement, ces ordres n'ont pas dû probablement encore lui parvenir 4.

Etant donnée actuellement sa situation, je vous prie de me faire connaître si vous verriez un inconvénient à ce qu'il soit dirigé directement sur Alessio et, dans ce cas, je vous serais reconnaissant de vouloir bien le ravitailler pendant sa marche jusqu'à Alessio5.

P. 0. Le chef d'état-major général.

1 Note du S. H. — Voir annexe i5o5.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1A g 5, 3 e note; la limite nord de la zone d'action italienne était en effet le Mati.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1482.

4 Note du S. II. — Effectivement l'ordre en question n'était pas encore parvenu au détachement de Tirana. Celui-ci n'avait pas même reçu l'ordre du 11 octobre de l'A. F. 0., annexe 1446, de revenir dans la région de Dibra dès qu'il aurait pris à Tirana la liaison avec les Italiens.

e Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1548.


Annexe n° 1502.

L'UFFICIALE Salonique, le i5 octobre 19 18.

DI COLLEGAMENTO.

rrALUllo 1 SlLOIflQGO.

Télégramme du général Ferrero en date du lâ octobre 19181"2.

« N° 46.768. Ce matin notre cavalerie est entrée à Durazzo. Brigade Tanaro se trouve au nord de Muleti et ses éléments de cavalerie sont entrés à Tirana, a

Annexer 1503.

L'UFFICIALE Salonique, le 15 octobre 1918.

DI COLLEGAMENTO.

ITiLUlTO A MMNKCO.

N. 2769.

Le lieutenant Villari, officier de liaison italien, au général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées3

Le général Mombelli me charge de vous communiquer que le contingent italien pour l'expédition en Turquie comprendra aussi une compagnie de sapeurs du génie et un peloton de cavalerie. Dès hier la nouvelle brigade était constituée avec les quatrièmes bataillons destautres brigades ; par conséquent le corps expéditionnaire italien restera avec trois brigades en Serbie et une en Turquie. Le général Mombelli ajoute que le G. Q. G. italien, à la suite d'une nouvelle demande de sa part, a accordé le matériel pour deux nouvelles batteries de montagne, qui seront réunies en groupe avec personnel et animaux retirés de la 35e division. Il fera tous les efforts pour transporter cette division le plus tôt possible à Vélès. Mais il vous prie vivement de bien vouloir vous intéresser afin que, quand la division sera à Vélès, elle soit admise à se servir dans les limites du possible du chemin de fer du Vardar, tandis que les camions italiens seront destinés aux transports sur les parties encore interrompues de la ligne4.

Lieut. VILLARI. -,

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Le 12 octobre, la cavalerie italienne était entrée à Kavaya; des détachements de la brigade Tanaro marchaient d'El Bassan sur Tirana (télégramme" 4663g, du la octobre, transmis par la liaison italienne le 13, sous n° 2750). Le 13, la cavalerie se dirigeait sur Durazzo; les détachements de Tirana avaient le 12 rencontré de la résistance à Kraba Pass; ils continuaient à avance? (télégraime sans numéro du i3, transmis par la liaison italienne le 14 octobre, sous n° 2767).

3 Note du S. H. — Suite à une lettre du 13 octobre, n° 2750, annexe iknh.

4 Note du S. H. — Voir à l'annexe 1597, la désignation définitive de la brigade destinée à l'armée du général Milne.


Annexe n° 1504.

L'UFFICIALE Salonique, le i5 octobre 101v 8.

DI COLLEGAMENTO.

RALIANO A SALOIIICCO.

N° 2774.

Le lieutenant Villari, officier de liaison italien, au général Charpy, chef d'état-major général des armées alliées.

En réponse à un télégramme que j'avais adressé au général Mombelli à la suite de la conversation que j'avais eue avec vous hier matin, le général susdit me charge de vous faire connaître que, des a y y camions destinés aux services de ravitaillement du C. E. I., il y en a i64 hors d'usage, dont 120 ont besoin d'importantes réparations; par conséquent les 110 camions qu'il attend impatiemment1 ne représentent que le strict nécessaire afin que la division, réduite d'une brigade, mais augmentée de trois escadrons de cavalerie et d'une compagnie de télégraphistes et ayant à sa charge plus de 8.000 prisonniers et évadés, dont une partie détachée pour des travaux, puisse sortir de la pénible situation de réserve dans laquelle elle se trouve maintenant à plus de 3 00 kilomètres des autres troupes alliées opérantes dans la région de Nich. Cependant, dans le but d'éviter que la brigade détachée puisse se trouver dans la même situation, le général Mombelli lui destinera la première des cinq sections (22 camions) qui devrait arriver à Monastir vers le 20 courant En même temps, le général me charge de vous prier de vouloir bien lui donner tout votre appui pour l'exploitation du chemin de fer pour le ravitaillement de la 35° division, en proportion de ses effectifs, aussitôt qu'il sera possible.

Quant aux trois groupes (neuf batteries) d'artillerie de campagne à sa disposition, le général Mombelli n'a aucune difficulté à ce que le C. A. A. lui en enlève un pour le destiner à la brigade détachée, d'autant plus que le commandant de l'A. F. 0. l'a informé qu'à cause des difficultés de ravitaillement, ce groupe qui manque des chevaux nécessaires ne pourra pas le suivre à Vélès pour le moment.

Comme je vous ai déjà informé, la brigade se trouve au complet à Prilep en attendant les ordres. Le général Mombelli désirerait par conséquent savoir s'il ne serait pas possible d'initier immédiatement son déplacement vers Monastir2.

Lieut. VILLARI.

- 1 Note dù S. H. — Camions qui venaient d'être accordés au C. E. I. par le Comando Supremo.

(Liaison italienne près le C. A. A. Lettre au général commandant les armées alliées, 97 14, 7 octobre 1918). -

! Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1498, la réponse du commandant des armées alliées, qui prescrivait la mise en route immédiate de la brigade sur Monastir. Le mouvement devait s'effectuer du 18 au 20 octobre. (Liaison italienne, près le C. A. A. Lettre au général commandant les armées alliées, 2841, 20 octobre 1918.)


Annexe n° 1505.

N° 2785. Salonique, le 15 octobre 1918.

Le lieutenant Villari, oiffcier de liaison ita lien, au général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées1.

J'ai l'honneur de vous transmettre le télégramme suivant que le général Ferrero vous adresse : ttN° 46892. Kanina, 15 octobre. Mes troupes entrées Tirana hier 18 heures y ont trouvé détachement serbe arrivé après-midi 10 courant de Dibra2. J'ai prescrit au commandant de mes troupes faire présent au commandant détachement serbe que ordres du comité interallié et du général Franchet d'Espèrey réservent itinéraires Albanie septentrionale aux troupes italiennes jusqu'à Alessio et Scutari. Je prie général Franchet d'Espèrey bien vouloir intervenir pour faire retirer troupes serbes de Tirana. Je vous informe que hier matin mes troupes sont entrées Durazzo et reprennent marche vers le nord. Je prie le général Franchet d'Espèrey bien vouloir me donner assurance à ce sujet 3.

Général Ferrero. ??

Lieut. VILLARI.

Annexe n° 1506.

lr* ARMÉE SERBE. Q. G., le 15 octobre 1918.

ÉTAT-MAJOR.

BUREAU D'OPÉRATIONS.

N. 18865/0.

Ordre d'opérations du voïvode commandant la I e armée serbe pour le 15 octobre 19184.

Dans la poursuite actuelle la I" armée serbe a occupé la ligne : Blatsé, Golatcha, Grébats, Mali Yastrébats, Alexinats, Tsrni Vrh, Débéli Dèl, Gramada5. La brigade de cavalerie du général Gambetta se dirige de Béla Palanka et Pirot vers Kniajévats.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Le détachement. Darti le 10 de Dibra. n'était arrivé à Tirana nue le i A au matin.

- -- � --- ------7 -- ----- ----.- - ------ '"1-- -- - - -- -----w 3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1501, la réponse du commandant des armées alliées. Le commandant de l'A. F. 0. ne fut informé que le 17 octobre, par le 3 e G. D. I., de l'arrivée à Tirana du détachement Blaiaritch.

4 Note du S. II. — Voir carte n° 18.

5 Note du S. H. — Grébats est un col à 7 kilomètres sud-est de Voukanya, Tserni Virh une hauteur à 10 kilomètres nord de Nich, Debeli del une colline à a kilomètres ouest de Gramada.


La division de cavalerie serbe est en mouvement vers Rajany avec de petits détachements se portant de Voukanya et Blatsé vers Djounis 1 et Krouchévats.

Les éléments de l'armée française d'Orient se transportent par voie ferrée à Pirot, tandis que le détachement Tranié a occupé Kourchoumliya et se tient sur la ligne Kourchoumliya, Prichtina, Prizrend, en attendant l'arrivée de la lIe armée serbe qui doit le relever.

Pour la continuation de la poursuite, j'ordonne : i ° La brigade de cavalerie Gambetta continuera la poursuite dans les directions déjà assignées vers Kniajévats. Comme appui à cette cavalerie, le commandant de la division Morava enverra un bataillon d'infanterie avec une batterie d'A. M. par Gramada et Trésibaba jusqu'à Knyajévats.

20 La division de cavalerie serbe continuera la poursuite dans les directions assignées vers Paratchin et Krouchévats. Comme appui à la division de cavalerie, le commandant de la division Morava enverra un bataillon d'infanterie avec une batterie d'A. M. le long de la rive droite de la Morava jusqu'à Stalatch, tandis que le commandant de la division Drina enverra un bataillon d'infanterie avec une batterie d'A. M. par la rive gauche de la Morava jusqu'à Stalatch et un bataillon avec une batterie d'A. M. par Zlatar2, Vitanovats jusqu'à Krouchévats.

Les deux cavaleries devront constamment maintenir contact avec l'ennemi.

3° Tous ces détachements envoyés comme appui de la cavalerie auront à poursuivre les éléments arriérés ennemis avec le but d'occuper le territoire abandonné par l'ennemi.

Ils devront éviter des combats sérieux et se borner à maintenir un contact étroit avec l'ennemi, surtout pour l'empêcher de détruire les travaux d'art sur les communications.

Le restant de forces des divisions Morava et Drina se tiendra sur les positions occupées ; la division Danube reste en réserve d'armée sur l'emplacement fixé; 40 Le commandant du génie continuera énergiquement la réparation de la route jusqu'à Nich.

50 Le commandant de l'artillerie réglera le mouvement de l'artillerie lourde.

6° Le directeur de l'artillerie formera des dépôts de munitions près du village Mramor, au croisement des routes.

70 L'intendant d'armée entreprendra aussitôt l'organisation de boulangeries à Nich et Prokouplyé, de façon que les divisions puissent être ravitaillées en pain de ces localités. 8° Le directeur du service de santé réglera les soins à donner aux malades et blessés.

1 Note du S. H. — Gyounis sur la carte.

2 Note du S. H. — Zlatar ou Zlatari est à 5 kilomètres nord de Razboyna (Yankova klisoura).


Tâcher de se compléter en matériel, équipements et autres, pour une rapide continuation des opérations.

io° L'état-major de l'armée à Nich.

Le voïvode commandant la 1 armée serbe, BOÏOVITCH.

Destinataires : général Gambetta, commandant la division Morava, commandant la division Drina, commandant la division Danube, commandant la division de cavalerie serbe, commandant l'artillerie de la I" A. S., cdt le génie de la Ira A. S., directeur de l'artillerie de la Ira A. S., directeur du service de santé de la 1" A. S., intendant de la Ire A. S.

Annexe n° 1507.

D'Uskub, le 15 octobre, 12 b. 35

Télégramme.

Général commandànt A. F. 0. à général commandant en chef.

N° 4255/31. SUITE 1 COMPTE RENDU DE 9 HEURES2-3.

1° D'après renseignements serbes des éléments du détachement Tranié seraient rentrés4 à Kursumlje le 14 octobre.

2" D'après cdt 58e B. C. P. qui est à Prizrend, Diakova serait évacué depuis le i3.

Autrichiens et Allemands et cavalerie austro-hongroise se retireraient vers Ipek.

3° Toute l'avant garde du 28 G. D. L est arrivée à Tsaribrod.

1 Note du S. H. — Enregistré au départ sous n° 4256/3.

t Note du S. H. — Ce compte rendu de 9 heures était : «Aucun renseignement nouveau". J

* Note du S. H. — Voir carte n° 16.

- - , - 4 Note du S. H. — Lire : «. seraient entrés à Kursumije. a.


Annexe n° 1508.

D'Uskub, le 15 octobre, 18 h. s5.

Télégramme.

A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4248/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES1 : I. — Une bande de comitadjis a attaqué le 10 octobre 2. entre Mitrovitza et Rudnik, des convois autrichiens défendus par troupes de toutes les armes et en retraite sur Ipek; près de 3.ooo voitures et3 matériel divers ont été capturés.

II. — Une reconnaissance du âe chasseurs d'Afrique est entrée, le i3, à Ipek, où se trouveraient 600 prisonniers, dont 2 5 officiers, faits par notre bande. Ils sont ramenés à Mitrovitza. Les Allemands battent en retraite vers Detchani et Plava. Il a été pris à Ipek 2.000 tonnes de grains et 4 mitrailleuses.

III. — D'après renseignements général Tranié, les Allemands ont quitté Podujevo le 10, en retraite vers Kursumlje, devant occuper Blace, Jankova Klisoura.

IV. — Un rgt d'infanterie est aujourd'hui à Prépolac, en marche vers Kursumlje, où notre cavalerie est déjà arrivée.

Arrivée 22 h. 20.

Annexe n° 1509.

C. A. A. Q. G. A. A., le 12 octobre 1918.

N* 5447/3.

Instruction particulière pour l'A. F. OA

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

S Note du S. H. — Lire : (de 9 ou le 10 octobre.

3 Note du S. H. — Lire : ttprès de 3.000 voitures et du matériel divers.».

4 Note du S. H. — Voir annexe 1455.


ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le i5 octobre 101 8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3' BUHBIV.

N* 4252/3.

Copie conforme notifiée pour exécution au général cdt le 9 e G. D. I., qui s'entendra directement avec le colonel Trousson pour l'organisation des transports par voie ferrée sur Lom Palanka et Vidin. Le général cdt l'A. F. 0. fixera la marche de la 26e D. I.

britannique. Des sections d'auto-canons seront mises à la disposition du général cdt le ae G. D. I. dès que ce sera possible1.Le général Henry s, commandant VA. F. 0., P. 0. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

*

Annexe n° 1510.

D'Uskub, le 15 octobre, à 19 h. 2 5. Reçu 21 h. 15.

Télégramme.

Général commandant A. F. 0. à général commandant en chef les armées alliées.

N° 4263/3. Rectificatif à lettre 4236/3 du i4 octobre 19182.

En raison épidémie de grippe assez sérieuse à la 156e D. I. et par suite nécessité pour cette division récupérer ses effets chauds, la 30e D. I. sera mise en route avant la 156e.

C. A. A. Arrivé le 15 octobre 1918 à 22 h. 45, no 6658, remis au 3° bureau.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1529, l'ordre donné par le commandant du a* G. D. I.

2 Note du S. H. — Voir annexe i4ga.


Annexe n° 1511.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 15 octobre iqiy8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3 e BUBEAU.

2° 4265/3.

Ordre particulier d'opérations n° 11781.

I. — La 30e D. I., actuellement stationnée dans la région Stépanci, Prilep, fera mouvement dans les conditions suivantes :

ÉTAPES. TETE. QUEUE. Q. G.

20 octobre. Starigrad. Stépanci. Izvor.

21 -. Vélès (exclu.). Has Jenikôj. Vélès.

22 — h. Vetersko. Novacani. Vélès.

23 — Ardzenica. Cote 476. Ardzenica.

24 - Repos.

25 -. Kérémetlik. Idrizova2. Ardzenica.

26 - Novoselo. Haracina. Nikostak.

27 -. Mlado3. Kumanova. Kumanova.

28 - Rucinci. Vojnik. Makrés.

2<) — Repos.

30 — Mostanica. Han. Psaca.

31 -' Gjujesevo. Egri-Palanka. Egri-Palanka.

II. — Le séjour dans la ville de Vélès est interdit à la troupe4.

Le général Henrys, commandant VA. F. O., P. 0. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : général cdt en chef les A. A. (à titre de compte rendu), général cdt la 306 D. I., colonel cdt l'artillerie, cdt.de l'aéronautique,.cdt des étapes, chefs ier, 2e, à0 bureaux, section du courrier.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16 et annexe 1418, 2 e note.

S Note du S. H. — Lire : m Indzikova -» (Indjikova). - -- -- - -- - - -

3 Note du S. H. — Le nom complet de cette localité est : «Mlado NagoncmoN (Miado Nagontcmno).

4 Note du S. H. — Le 2 1 octobre, par ordre particulier d'opérations n° 1186 (4351 /3), le commandant de l'A. F. 0. prescrivait à la 3oe D. I. d'emprunter, entre Ardjenitsa et Mlado Nagoritchino, la route directe par Agakeuï, au lieu de passer par Kérémetlik, c'est-à-dire par Uskub. La D. I. gagnerait ainsi une étape et atteindrait le 31 Konyovo avec sa tête, sa queue étant à Dolna Bresnitsa et le Q. G. à Kioustendil.


Annexe n° 1512.

A. F. 0. Q. G., le 15 octobre 1918.

2* GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* 81JJIUU.

N" 2786/3.

Ordre particulier d'opérations n° 80 l'2.

I. — L'ennemi se replie vers le Danube.

II. — Le 2e G. D. I. forme l'avant-garde de l'A. F. 0. et a mission : — de couper définitivement les communications de la Bulgarie vers Belgrade, en poussant au Danube entre la Morava incluse et Vidin;

— de couvrir les régions de Tchupriya et Zaietchar (carte au 1.000.000e) où l'A. F. 0.

peut avoir à opérer des débarquements.

III. - L'avant-garde de la 1 7e D. I. C., aura son gros à Kniajevatz pendant la période de débarquement du gros de la division dans la région de Tzaribrod.

Cette avant-garde fera tenir par un détachement la gare de Berkovitza 2 (terminus d'jine voie ferrée) et poussera un élément à Velika Kutlovitza 3, afin de surveiller la circulation sur la voie ferrée Sofia, Vidin.

Elle se reliera avec la cavalerie française à l'ouest.

IV. — Lorsque les premiers éléments de la 76e D. I. débarqueront, le gros de la 17e D. I. C. se portant sur Kniajevatz, l'avant-garde poussera sur Zayetchar.

Elle aura à ce moment dans la région Vrbovo4, Vidin, un élément de couverture et de surveillance.

L'élément en station à Berkovitza, Velika Kutlovitza, restera sur place ou pourra être relevé par un élément du gros de la D. I.

V. - Des reconnaissances de cavalerie seront poussées à grande distance, de façon à recueillir rapidement tous renseignements utiles et à border le Danube le plus tôt possible, à. Radujevac spécialement.

1 Note du S. H. — Ordre donné vraisemblablement à la réception de l'instruction n° 112 du commandant de l'A. F. 0., annexe 1475; voir cartes n" 16 et 18.

2 Note du S. H. — Ouest de Pirot.

3 Note du S. H. — C'est par erreur que ce nom est donné, d'après la carte française des Balkans au 1/1.000.000 *, comme celui de la station de raccordement de la ligne Sofia, Vidin et de l'embranchement de Berkovitsa; la station de raccordement est Boicinovci (Boytsinovtsi) voir carte n° 18.

4 Note du S. H. - Est de Kniajévats.


En particulier elles devront mettre la main sur les bateaux qui se trouvent dans la région de Radujevac 1 (terminus de la voie ferrée) et Vidin pour s'assurer des moyens de passage ou empêcher la circulation de ravitaillement destiné aux Allemands et dont il y aura lieu, le cas céhéant, de s'assurer la possession2.

Le général Patey, commandant le 2* G. D. I., Signé : PATEY.

P. A. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Destinataires : 17e D. I. C., 76e D. I., artillerie, génie, intendance, santé, service télégraphique, âe bureau, A. F. 0. (à titre de compte rendu).

A. F. O., section du courrier. Entrée le 16 octobre 1918, n° idai, transmise au 3 e bureau.

Annexe n° 1513.

De Rome, le 16 octobre.

Télégramme.

Général Jullian à général Franchet d'Espcrey 3.

N° 635. De la part ambassadeur à Rome.

Marine italienne a fait connaître qu'elle est prête à faciliter le ravitaillement par mer de la gauche des armées d'Orient. Port Durazzo va être remis en état. Mais en ce qui concerne transports du point de débarquement jusqu'aux troupes, il y a lieu de s'entendre avec commandant du corps italien d'Albanie.

C. A. A. Arrivé le 17 octobre 1918, n° 1689, remis au 4 e bureau.

1 Note du S. H. — A l'embouchure du Timok.

2 Note du S. H. — Par ordres particuliers 79 (2 781/3 du 14 octobre) et 82 (2790/3 du 15 octobre), le commandant du 2 * G. D. I. avait prescrit les mouvements ci-après : 17e D. I. C. le 15 octobre : pousser 1 R. I. sur Kioustendil, dépasser avec ses derniers éléments.

Egri Palanka; le 16 dépasser un point à 7 kilomètres est de Giouyéchévo. Q. G. le 16 au soir à Tsaribrod.

76* D. I., le 15 octobre : pousser sa tête à Egri Palanka; le 16 atteindre Giouyéchévo'avec ses deux R. I. de tête.

Le Q. G. du 2' G. D. I. devait embarquer à Giouyéchévo par la 2' Marche du 16 octobre.

3 Note du S. H. — Le ministre de la Marine avait chargé l'attaché naval à Rome de transmettre à la Marine italienne les desiderata du commandant des armées alliées au sujet de l'appui éventuel par la flotte de ses opérations vers Scutari et Saint-Jean-de-Medua, et du ravitaillement de ses troupes par mer à Durazzo, Dulcigno ou Saint-Jean-de-Medua (voir annexe 1431, alinéa 3°, c). Le 16 octobre, l'attaché naval faisait connaître que la Marine italienne donnerait très volontiers son aide aux ravitaillements. « Si les quantités de matériel à transporter sont très importantes, les moyens de transport et d'escorte disponibles en base mer Adriatique seront insuffisants et concours Marine française sera accepté avec reconnaissance surtout pour escorter transports maritimes" (Ministre de la Marine. Télégramme à l'attaché naval français à Rome, 30g45, la octobre 1918. — Attaché naval français à Rome Télégramme au ministre de la Marine, 16 octobre 1918).


Annexe n° 1514.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

GABIMKT DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 16 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 16 octobre 191 8.

Destinataire : Ministre de la Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey Texte ; Réponse à N° 12102 B. S./I du 11 octobre1 : 1° Armée bulgare livrera d'ici 10 jours un nombre de 5o camions.

20 i5 voitures tourisme et 15 camionnettes bulgares sont mises à la disposition de la mission française pour liaison Sofia, Salonique, Sofia, Uskub.

3° Impossible donner précisions sur matériel qui pourra être livré ultérieurement, en raison de dispersion sur toutes les routes. Toutefois il est probable qu'un nouveau groupe de 5o camions pourra être livré dans un mois environ.

40 Toutes ces voitures, de provenance allemande, sont livrées sans pièces de rechange et très usagées. Camions sont sur bandages ferrés à l'arrière.

Annexe n° 1515.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABTNET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 16 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 16 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt en chef armées alliées d'Orient.

Texte : En réponse à télégramme du 6 octobre 19182 : 10 Nombre hommes restant à rapatrier au cours du mois d'octobre est de 2 2.4oo, dont près de 8.000 ont 30 mois séjour Orient.

1 Note du S. H. — Document non retrouvé, mais dont la lecture de la présente réponse permet de se faire une idée assez précise.

i Note du S. H. — Voir annexe 1345.


2° Rapatriements en cours d'octobre ne dépasseront pas 5.000; chiffre qui avait été fixé d'après vos ordres antérieurs et qu'il n'est pas possible d'augmenter présentement par suite d'opérations en cours.

3° Rapatriements seront portés 9.000 par mois pour novembre, décembre, janvier.

4° A partir de février, rapatriements auront lieu régulièrement 18 mois Orient.

5° Propositions modification organisation armée d'Orient vous seront adressées dès que je serai possession situation effectifs 1" octobre1. Cette situation non parvenue à cause des opérations et mouvements troupe.

Annexe n° 1516.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE. - 'Télégramme parvenu au ministère le 17 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 17 octobre2.

Destinataire : Ministre de la Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt armées alliées Orient.

Texte3 : i" Progrès rapides continuent sur ensemble front permettant surprendre et désorganiser partout formations ennemies.

20 A. — A droite, avant-garde de l'A. F. 0., 2 régiments, 17e D. I. C. avec artillerie se concentrent dans région Tsaribrod, où ils ont été transportés par voie ferrée. En avant d'eux opère brigade de cavalerie française qui atteint le 15 Kalna, sur route Pirot à Knjazevac.

B. —Au centre, Ire armée serbe brise définitivement résistance austro-allemande sur les hauteurs au nord Nich et dans vigoureuse poursuite atteint le 15 ligne hauteurs de Tresibaba, Aleksinac, Krusevac. Des éléments allemands retraitent par vallée Morava, des éléments autrichiens se retireraient, par vallée Morava ouest, vers Ujice.

1 Note du S. H. — Le commandant des armées alliées adressa au ministre, le 7 novembre, sous n° 1019/11, une lettre rendant compte des mesures de réorganisation déjà effectuées et de celles qu'il se proposait de réaliser. Cette lettre, sans intérêt en raison de la fin prochaine des hostilités, n'est pas pjibliée. Un R. I. G. par D. I. C., le 2 e bis zouaves, plusieurs escadrons, des batteries de tranchées, avaient été dissous et le général Franchet d'Espèrey envisageait la suppression d'un bataillon dans les R. I. métropolitains, d'une batterie par groupe de 65 ou de 7 5, et des groupes d'A. L. de position. Mais le commandant des armées alliées jugeait indispensable l'envoi de renforts pour assurer le bon fonctionbernent des services. .,

1 Note du S. H. — La minute est du 16 octobre.

• Note du S. H. - Voir carte n* 18.


C. — A gauche I" armée serbe, le détachement de couverture franco-hellénique, malgré de grosses difficultés du terrain; a poussé ses éléments avancés à Kursumlje; en liaison avec Serbes. Dans le Sandjak, ses reconnaissances ont atteint le 1 h Novibazar, d'où ennemi se retirerait sur Sulnical (70 km. au N. 0.). Il a poussé d'autre part, au Monténégro, des éléments de cavalerie et xles bandes de çomitadjis

Ceux-ci ont attaqué le 10 octobre, entre Mitrovitza et Rudnik, convois autrichiens défendus par troupes de toutes armes, en retraite sur Ipek, et ont capturé près de 3.ooo voitures et gros matériel. Continuant leur progression rapide cavalerie et bandes sont entrés le 13 à Ipek, où ont été capturés 600 prisonniers dont 2 5 oiffciers, des mitrailleuses, et a.000 tonnes de grains. *

Ennemi se retire d'Ipek vers Decani (10 km. sud Ipek), et Plavas2 (2 o km. ouest Ipek).

Il se confirme que les populations se soulèvent contre forces allemandes en Serbie, sur les confins du Monténégro et en Albanie, et leur font subir des pertes.

Aviation peu active en raison du mauvais temps.

E. M. A., groupe de l'Avant, arrivé le 17 octobre i 918, n° 615 B. S., remis au 3e bureau.

Annexe n° 1517.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 17 octobre 19 18.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 17 octobre 19 18 3.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt en chef A. 0.

Texte i" Situation A. 0. menace devenir très critique en raison des moyens de transport ; a" Voies ferrées ont été soigneusement détruites par Allemands,;-leur réparation, en raison du faible effectif sapeurs de chemins de fer, sera très lente : Bulgarie offre à cet égard peu de ressources, car tous les spécialistes. étaient allemands; l'armée serbe possède seulement i5o à 200 sapeurs chemins de fer; l'armée grecque a seulement quelques poseurs de voie.

1 Note du S. H. — Lire peut-être : ttSienitsa", à 13 kilomètres au nord-ouest de Nova Varoch.

2 Note du S. H. — Plava sur la carte.

3 Note du S. H. — La minute fut signée le 16 octobre. - -

1 Note du S. H. — Au sujet des destructions de la voie ferrée, voir annexe 1221, note 2.


3° Routes en Serbie, Bulgarie, et Macédoine orientale, sont rares, très mauvaises, déjà impraticables par suite des premières pluies, et causent usure rapide des camions et camionnettes.

4° Insuffisance moyens automobiles armée d'Orient s'augmente tous les jours au fur et à mesure progression vers nord et me force déjà à suspendre avance une partie des troupes françaises.

5° Bulgares possèdent fort peu de camions automobiles1 : Allemands ont détruit la plupart. Il n'existe aucun stock de rechange, qui était fourni par Allemagne, très parcimonieusement, et au fur à mesure des besoins.

6° Dans ces conditions, vous demande hâter envoi par tous bateaux-ravitailleurs, par bateaux spéciaux, et par Italie, des 6 groupes de camions et des camionnettes qui ont fait objet mon télégramme du 28 septembre 1918 2.

Annexe n° 1518.

Télégramme.

Départ : le 16 octobre 191 S.

Reçu le 17 octobre 1918.

De commandant en chef, Corfou3.

Amiral Calthorpe1 m'informe que : i" Dispositions sont prises pour rassembler matériel nécessaire afin de coopérer aux opérations de l'armée d'Orient le long de la côte, de Cavalla vers Dedeagatch.

20 Ports de Cavalla, Dedeagatch trop exposés au vent du sud; base serait créée entre île Thaso et la terre.

Filets attendus la première quinzaine de novembre seraient mouillés à chaque extrémité du détroit. Les chalands et les petits bâtiments, quand le temps le permettra, alimenteraient ports de Cavalla et de Lag05 Dédeagatch par chenal de sécurité dragué le long de la côte. Filets ont été mouillés à port de Uthero6 pour y créer base provisoire.

3° En plus des bâtiments indiqués dans mon télégramme, les torpilleurs de Brindisi, à l'exception de 6 ou 8 unités, seraient appelés à Moudros vers le 20 octobre.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1514.

S Note du S. H. — Voir annexe 1221 ; pour la réponse au présent télégramme, voir annexe îboh.

3 Note du S. II. — Vraisemblablement adressé au commandant de la division navale d'Orient, à Salonique. Voir carte n° 17 A.

4 Note du S. H. — Commandant en chef des forces navales britanniques en Méditerranée.

5 Note du S. H. — Porto Lagos sur la carte. -

6 Note du S. H. — Lire : (tDeutheroa (Deutheros).

11,


4° Général anglais Milne, commandant corps expéditionnaire anglais de l'armée d'Orient, prend direction des opérations contre Turquie et doit arriver demain mercredi pour conférer avec le commandant en chef.

Commandant en chef des forces alliées en Méditerranée, commandant la u" escadre, prévenus.

Annexe n° 1519. r-

GENERAL STAFF.

(Operations.) 1047/19 G.

12 th Corps.

i6th Corps.

G. 0. C., base and L. of C.

1. The laand French Division, Commander General Topart, Headquarters Drama, comes today under the command of the General Officer, Commanding-in-Chief, British Salonika Force.

a. This Division will for the present receive orders directly from G. H. Q. At a later date it will comme under orders of the General Officer Commanding, - 12th dcirps.

3. This division is being supplied by the French, an arrangement which will continue for the present.

(Sgd) G. N. CORY.

Major-General, General Staff, British Salonika, Force.

G. H. Q., Salonika, 16th October 1918.

Copies to : C. A. A.~, G. S. ccl»; D. A. G. D.A.S.; D. Q. M. G.; G. 0. C. R.A.; E-in-C.


Annexe n° 1519 bis.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

(Opérations.) 10117/HI G.

13e corps.

1 68 corps.

Officier général commandant la base et les lignes de communication.

î0 La 122e division française, commandée par le général Topart, quartier général à Drama 1, est placée aujourd'hui sous le commandement de l'officier général commandant en chef le Corps britannique de Salonique.

2° Cette division recevra pour le moment les ordres directement du G. Q. G. Plus tard, elle viendra sous les ordres de l'officier général commandant le 128 corps.

3° Cette division sera approvisionnée par les Français, conformément aux dispositions qui continueront pour le moment. �.

Signé : G. N. CORY.

Général de brigade, Etat-major général, Corps britannique de Salonique.

G. Q. G., Salonique, 16 octobre 1918.

Annexe n° 1520.

1047/20 G.

1 ath Corps.

In continuation of this office N° 1047/8 G. dated 12th October, 1918, it has now been decided that the infantry of the 22nd Division with their 1st line transport shall be taken by sea from Stavros to Dedeagatch. The remainder of the Division will march on as ordered.

Detailed arrangements will be made known in due course.

(Sgd) G. N. CORY.

Major-General, General Staff, British Salonika Force.

G. H. Q., Salonika, 16th October 1918.

Copy to : C. A. A., G. S. (c I ; D. A. G.; D. Q. M. G.; G. 0. C. R. A.; E-in-C.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 19 A.


Annexe n° 1520 bis.

1047/20 G.

128 corps1.

Comme suite au n° 10^7/8 G. de ce service 2, en date du 12 octobre 1918, il a été décidé que l'infanterie de la 228 division et sa ire ligne de transports seront acheminées par mer de Stavros à Dedeagatch. Le reste de la division marchera comme il a été ordonné.

Les arrangements de détail seront connus en temps utile.Signé : G. N. CORY.

Général de brigade, Etat-major général, Corps britannique de Salonique., G. Q. G., Salonique, 16 octobre 1918.

Annexe n° 1521.

SECTION SERBE. Q. G. A. A., le 16 octobre 1918.

3* BUREAU DU G. A. A. -

N° 296.

A M. le général commandant en chef les armées alliées, 3e bureau.

Compte rendu du G. Q. G. serbe n° 30.823 du 15 octobre, 22 heures 103.

ttLa Ire armée serbe a occupé aujourd'hui la ligne Tresibaba, Aleksinac, Zlatari (sortie nord de Jankova Klisura).

La brigade Gambetta a occupé Pirot et marche vers Knjazevac.

La lIe armée en marche vers Kossovo Polie, avec la division Timok en tête à Orman (N. 0. de Uskub).

La 2e R. 1..yougo-slave partie 16 octobre de Ferisovic, par Mitrovitza, pour Ipek." L'officier de liaison serbe au 3e bureau C. A. A., Commandant MARINKOVITCH.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 1 Q A.

: Note du S. H. - Voir annexe 1A61. --

Note du S. H. — Voir carte n° 18. -. ,


Annexe n° 1522.

u IUBUV DV u< A* Q. G. A. A., le 16 octobre 1918.

N" 300.

A M. h général commandant en' chef les armées alliées, 3e bureau.

Compte rendu du G. Q. G. serbe, n° 3o.8aâ du 16 octobre, 9 heures 101.

« D'après de nouveaux compte rendus, la Ire armée a continué l'avance vers le nord.

Le 15 octobre, la brigade Gambetta a occupé la ligne Kalna, Tresibaba.

La division de cavalerie était sur la ligne Bovan, Deligrad, Donji Pogled.

Plus à l'ouest, Krouchevatz et Brus ont été occupés.

Les Allemands se retirent par la vallée de la Morava avec la plus grande partie par Varvarin et avec des forces moins importantes par Paracin. Les forces autrichiennes se retirent vers Kralievo et Uzice.

Le 14 octobre on a entendu le combat près de Krouchevatz (Krusevac), probablement avec de nos insurgés.

L'ennemi continue à détruire les ponts.

L'aviation ennemie a bombardé Nich et Prokouplje. »

L'officier de liaison serbe au 3' bureau C. A. A., Commandant M. MARINKOVITCH.

Annexe n° 1523.

I" ARMÉE SERBE. Q. G., le 16 octobre 1918.

ÉTAT-IWOB.

Mau rîopfctHioin.

N* 18.890/0.

Ordre d'opérations du voïvode commandant la Ire armée serbe pour le 17 octobre 19182.

Les éléments montés de l'armée, appuyés par des détachements d'infanterie, ont atteint la ligne : Knyajévats, Soko Banya, Deligrad, Djounis3, Krouchévats, arrêtés par de faibles éléments ennemis.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

1 Note du S. H. — Voir la carte n° 18.

3 Note du S. H. — Deligrad est à 1 S kilomètres nord-ouest d'Aleksinats; Djounis est orthographié Gyounis sur la carte.


J'ordonne : io La brigade de cavalerie du général Gambetta continuera la poursuite avec une forte colonne en descendant le Timok vers Zayétchar et Négotin, et avec une autre, de moindre importance, par Bolyévatz, Zlot, Brestovatchka Banya, Slatina, Louka, Tsrnayka vers le Danube, près du Donyi Milanovats, en s'efforçant surtout d'empêcher en route, par une rapide manœuvre, la destruction des mines de Bor, et de préserver Maidan Pek et les mines s'y trouvant.

Le bataillon de la division Morava, avec la batterie, servira d'appui à cette brigade également jusqu'à Zayétchar, d'où il sera dirigé en composition de sa division dans la vallée de la Morava.

La brigade de cavalerie sera en liaison avec la division de cavalerie serbe de Bolyévats près du Krivi Vir, de la Brestovatchka Banya près de Jagoubitsa, et ensuite sur la route Jagoubitsa, Milatovats, Neresnitsa, Koutchévo1.

2° La division de cavalerie serbe continuera la poursuite par les deux rives de la Morava vers Tchoupriya, Yagodina, Lapovo, et au delà, tandis que les (bataillons) détachements de poursuite des divisions Morava et Drina, actuellement à Aléxinats et Djounis, continueront la poursuite le long des deux rives de la Morava pour servir d'appui à la cavalerie. Les commandants des divisions Morava et Drina placeront ces deux bataillons provisoirement sous les ordres tactiques de la division de cavalerie.

Tous les autres détachements de poursuite se trouvant sur la rive gauche de la Morava, de même que les éléments de là division de cavalerie, continueront la. poursuite par Bélouchitch et Rékovats vers Kragouyévats.

AussitÔt que tous ces détachements seront rassemblés, les commandants des divisions de cavalerie et Drina les placeront sous les ordres du commandant le plus haut gradé.

La division de cavalerie serbe sera en liaison avec la brigade du général Gambetta sur la ligne : Klissoura2, Krivi Vir, Jagoubitsa, Milatovats, Neresnitsa, Koutchévo, et avec le détachement de poursuite dirigé sur Kragouyévats sur la ligne : Krouchévats, Krtchnin3, Bélouchitch, Topola, Choulykovats, Drénak (cote 536).

3° Pour tout le reste, se conformer à mon ordre 0. n° 18.865 du 15 octobre courant4.

Le voïvode commandant la I" armée serbe, BOIOVITCH.

Destinataires : général Gambetta, commandant la division Morava, commandant la division Drina, commandant la division Danube, commandant la division de cavalerie serbe, cdt l'artillerie de la Ire A. S., cdt le génie, directeur de l'artillerie, cdt service de santé, intendant de la Ire A. S.

1 Note du S. H. — Krouchevo sur la carte.

S Note du S. H. — Klissoura est à 12 kilomètres nord d'Aleksinats.

3 Note du S. H. — Kertsine à 2 1 kilomètres nord-ouest de Krouchevats.

4 Note du S. H. — Voir annexe i5o6.


Annexe n° 1524.

D'Uskub, le 16 octobre, 9 h. 35.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4569/3 K COMPTE RENDU DE 9 HEURES2.

2E G. D. I. — 2 régiments et 1 bie de montagne de la 17e D. I. C. ont terminé leur mouvement par voie ferrée et sont Tsaribrod. L'artillerie qui fait route par voie terre a déjà dépassé Kjustendil. Elle atteindra Pirot le 23.

Groupement Tranié. — Des reconnaissances de cavalerie ont atteint Novibazar le 14.

Elles n'ont pu pénétrer dans la ville occupée par ftoo gendarmes autrichiens. L'ennemi se retirerait sur Sjenica, 70 km. N. 0. de Novibazar.

Annexe n° 1525.

D'Uskub, le 16 octobre, 1 S. h. 15.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A., Salonique.

N° 4270/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES 2.

2e groupement de D. I. — Les éléments non embarqués de la 17e D. I. C. se portent à ouest de Vraca. L'état-major de la 17e D. I. C. est à Tsaribrod.

76E D. I. — 2 régiments sont à3 Gjujesevo; les autres éléments dans la zone Kirkle, Egri Palanka.

Détachement Tranié. — Un détachement de 1 régiment, 1 batterie, 1/2 escadron, est dans la région de Krusumlje. Une reconnaissance de cavalerie est arrivée le 14 octobre à Novibazar, tenu par 4oo gendarmes autrichiens.

C. A. A. Arrivé le 17 octobre 1918, à 16 h., n° 7165, remis au 3e bureau.

1 Note du S. H. - Lire : un" 4269/3».

1 Note du S. H. - Voir carte n° 18.

* Note du S. H. — Lire : et 2 régiments sont à la gare de Gj uj esev o m -


Annexe n° 1526.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 16 octobre iqi8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUBBAUa

N° 4288/3

Le général Henrys, commandant Varmée française d'Orient, à M. le général commandant les armées alliées.

Par lettre n° 5383/3 du 7 octobre1, vous avez prescrit d'éviter autant que possible le passage en Bulgarie des troupes helléniques.

Or, présentement, la seule ligne de communication de l'A. F. 0. traverse la Bulgarie.

Il est impossible, étant donné l'état de la piste Uskub, Vranje, Nich, de constituer, avec les ressources de l'armée, une nouvelle ligne de communication par Vranje.

Si les troupes helléniques empruntent cette voie, il leur faudra vivre sur le pays.

Dès lors, le ravitaillement de ces troupes, basé uniquement sur l'exploitation des ressources locales, donnera vraisemblablement lieu à des incidents graves en territoire serbe.

Je vous demande donc l'autorisation, lorsque le moment sera venu, d'acheminer la 4e division hellénique vers Gjujesevo, d'où elle serait dirigée sur Tsaribrod dans les mêmes conditions que les troupes françaises2.

HENRYS.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1889.

J Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe i544.


Annexe n° 1527.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 16 octobre 1918

D'ORIENT. ,.

ÉTAT-IWOB.

3* mug.

N* 4291/3.

Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant 3e G. D. I. (Ochrida.) 1.

Général C. A. A. fait connaître que Albanie au sud rivière Mati est zone influence italienne 2.

Détachement serbe Blajaritch devra être prévenu par tous moyens avoir à prendre direction Prizrend 3.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

P. C. C. L'ojîfeier de service, Signé : VIRAUD.

Annexe n° 1528.

35' DIVISIONE. Ricevuto da Prilep, li 16 octobre 1918, ore a 3,5o.

R. ESERCITO ITALIANO.

Fonogramma.

Al Comando Generale Henrys.

N° 4667/Op. — Risposta vostro 84. — In seguito vostre telegramma AQO5/3 del 1 2 corrente nel quale mi avete cortesemente communicato di essere disposti a concedermi di marciare su Veles alla condizione che io potessi provuedere coi miei mezzi al netto vagliamento ho preso tutte le misure necessarie a tale scopo. Partenza prevista per giorno 20 della 30 a Divisione non porta alcun pericolo di incrocio perche il 20 mia

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

Note du S. H. — Voir, annexe 1482. - - - -

8 Note du S. H. — La r"oonse fut vraisemblablement le message 656/3 op. du 3* G. D. I., annexe 155a.


divisione sarà già a Veles lasciando strada completamente sgombra. Colla assegnazione di 5o tonnellate sulla ferrovia di Prilep dal 20 Ottobre faro fronte alle prime necessita.

Quindi interpretando anche intenzione mio Comando Supremo mi suoro pregarvi caldamente di lasciàrmi partire il giorno 18 anzi che ritardare movimento di alti U giorni tenendo anche presente che rriiè truppe le quali rappresentano qui l'esercito italiano hanno il clover di fare ogni sforzo per portasi al più presto in linea con le altre truppe alleate. Pre go volermi rispendere d'urgenze con precedenza assoluta (?).

Generale MOMBELLI.

Annexe n° 1528 bis.

Prilep, 16 octobre 1918, 9 3 h. 5o.

Message téléphoné.

Au commandement général Henrys.

N° 4667/0p. Réponse à votre 8A1. A la suite de votre télégramme du 12 courant par lequel vous m'avez aimablement communiqué que vous étiez disposé à m'accorder de marcher sur Vélès à la condition que je puisse pourvoir avec mes propres moyens au ravitaillement, j'ai pris toutes les mesures nécessaires dans ce but. Le départ de la 3oe division, prévu pour le 20, ne comporte aucun danger de croisement parce que le 20 une division sera déjà à Vélès, laissant la route complètement dégagée. Avec l'attribution de 5o tonnes sur le chemin de fer de Prilep à partir du 20 octobre, je ferai face aux premières nécessités. En conséquence, d'accord également avec les intentions de mon commandement suprême, j'ai l'honneur de vous prier instamment de me laisser

1 Note du S. H. — Ce message avait été précédé d'une assez longue correspondance avec le commandant de l'A. F. 0., correspondance sans grand intérêt au point de vue opérations, et qui n'est pas publiée. Le 11 octobre, le général Mombelli avait demandé la durée de l'arrêt de sa division à Prilep (télégramme 117); le général Henrys répondait, le 12 (message téléphoné Aao5/3) que, pour des raisons de ravitaillement, il était impossible de fixer la date de la reprise du mouvement vers le nord.

Il se déclarait prêt à prescrire le mouvement du C. E. I. sur Vélès si cette unité pouvait s'y ravitailler; toutefois l'artillerie de campagne française devrait rester à Prilep. Le commandant d'armes de Vélès recevait l'ordre de reconnaître un cantonnement pour le Q. G. du général Mombelli (annexe 1478).

Le 16 octobre, le commandant de la 3 5 * division déclarait possible, avec ses propres moyens, le ravitaillement de son unité dans la région de Vélès et proposait de quitter Prilep le 18 (message téléphoné 4620); le général Henrys répondait, le 16 octobre (message téléphoné 4286,3), que la3oeD. I. devait commencer son mouvement le 20 et, pour éviter un croisement des deux D. I. (la 30. étant stationnée au nord du C. E. I. sur la route Prilep Vélès) demandait que le C. E. I. ne se mit en marche que le 21 ; le général Mombelli disposerait à partir du 20 octobre de la faculté de faire transporter chaque jour 5o tonnes par la voie ferrée Monastir, Prilep (message téléphoné 4286/3). Le n° 84 était vraisemblablement le numéro de transmission donné par le service téléphonique au message 4286/3.


partir le 18 au lieu de retarder mon mouvement de quatre jours encore; il ne faut pas publier non plus que mes troupes, qui représentent ici l'armée italienne, ont le devoir de faire tous leurs efforts pour se porter en ligne le plus vite possible avec les autres troupes alliées. Je vous prie de vouloir bien me répondre d'urgence par priorité absolue1.

Général MOMBELLI..

Annexe n° 1529.

A. F. O- Q. G., le 16 octobre 1918, 19 h.

2* GROUPEMENT DE DIVISIONS.

., ÍTAT-ILUOR.

3* IUBUV.

N. 2812/8.

Ordre particulier d'opérations n° 852.

En exécution des prescriptions de l'instruction particulière n° 5A4 7/3 du général commandant en cbef3 :

I. - Une avant-garde de la 768 D. I. formée de : un régiment d'infanterie; - une batterie de montagne; un demi-escadron; commencera ses embarquements demain 17 octobre.

La batterie de montagne sera prise à Kustendil où elle s'embarquera.

II. — La mission de cette avant-garde est celle qui a été définie dans l'ordre particulier d'opérations n° 804 pour l'avant-garde de la 17e D. I. C. savoir : couper les communications de la Bulgarie vers Belgrade en poussant au Danube à Vidin et Lom Palanka.

mettre la main sur les bateaux qui se trouvent dans la région de Lom Palanka, Vidin, pour s'assurer des moyens de passage ou empêcher la circulation de ravitaillement destiné aux Allemands et dont il y aura lieu, le cas échéant, de s'assurer la possession.

1 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1536.

s Note du S. H. — Voir carte e 18, on trouvera, à l'annexe 1539, un compte rendu du 17 octobredu commandant du 2 e G. D. I.

Il Note du S. H. — Voir annexe 1455.

Note du S. H. — Voir annexe 1519, S II.


III. — Les débarquements de cette avant-garde s'exécuteront comme suit : Le ier bataillon débarquera à une gare à î a kilomètres sud de Lom Palanka. Il enverra une reconnaissance d'officier monté sur Lom Palanka, pour préciser si la ville est occupée ou non par l'ennemi. Dans la négative, le 28 bataillon opèrera son débarquement à la gare de Lom Palanka.

Le 1er train du 18 octobre ira débarquer 1 bataillon au terminus de la ligne sur Vidin. Ce bataillon ira à Vidin.

IV. — La 2 î section d'auto-canons, arrivée le i 6 octobre à Kustendil, est mise à la disposition de l'avant-garde de la 76e D. I. Elle continuera sa route par Sofia, Velika Kutlovitza (carte au 1/1.000.000°) sur Lom Palanka.

Elle ne devra pas se porter au nord de la bifurcation de chemin de fer de Kutlovitza1 avant le passage du 1" élément de l'avant-garde de la 76e D. I. qui aura lieu probablement le 18 octobre.

V. — L'artillerie de la 76e D. I. marchera à petites étapes et ne devra pas dépasser Radomir sans nouveaux ordres.

VI. — Les éléments à embarquer de la 17e D. I. C. resteront dans la région de Kus-

tendil jusqu'à leur embarquement.

VII. — A titre d'indication, la durée du trajet en chemin de fer entre Gjujesevo et Lom Palanka est évaluée à 34 heures.

Le général Patey, commandant le 2e groupement de divisions, Signé : PATEY.

P. A. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Destinataires : MM. le général cdt la 76° D~ I., le général cdt la 17e D. I. C., le colonel cdt l'artillerie du 2 e G. D. I., le cdt du génie du 2 e G. D. I., le chef du service télégraphique, le sous-intendant du 2e G. D. I., le chef du service de santé du 28 G. D. I., 28 et 4e bureaux, le général cdt l'A. F. 0. (à titre de compte rendu).

A.F.O. Section du courrier, entré le 16 octobre iqi8, n° 1467, transmis. au 3e bureau.

1 Note du S. H. — Voir annexe i5ia, 3e note.


Annexe n° 1530.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 17 octobre 1018.

DES ARMÉES ALEIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-IWOB GÉNÉRAL.

a* BDixur.

N* 12132/2 M.

Bulletin de renseignements n° 79Ol.

I. IDENTIFIQATION§. - A. - Unités allemandes récemment identifiées par contact.

(Prisonniers faits en Serbie au début d'octobre sans indication précise de lieu.) I. - Artillerie.

52 3" Flakzûg2. Dernière identification mai 1917 (M) Ann. B. R. 6863.

ftft e et 503 e sections de munitions. ire identification en Macédoine.

65* section de repérage par le son. Signalée dans les Balkans en 1 9 17.

II. — Divers.

Station colombophile (Brieftaubenstation) 1002, 1" identification en Macédoine.

171e cie de minenwerfer. Dernière identification 27.II. 17, B. R. ao6'4 (M).

15 ® btn de pionniers. Dernière identification 26. XII. 1 7, B. R. 5 1 1 4 (M).

Détachement téléphonique de la XIe A. Dernière identification 11. IX. 1 7, (M).

Détachement téléphonique de la 3oa® D. I. Identifiée pour la ire fois.

aae détachement téléphonique. Dernière identification 1 A. V. 1 7, B. R. 83.

Ann.4 (M).

5e section de radio de camp. Dernière identification 7 - IV: 18, B. R. 6^74 (M).

7ge section de radio de camp. En Macédoine, d'après un document non daté communiqué par le War Office 3 0.75.

503e section de munitions d'inf. ire identification en Macédoine.

835e section du train. 1 re identification en Macédoine.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

1 Note du S. H. — Section anti-aérienne.

a Note du S. H. — Voir annexe i3i3, S II, alinéa : ttArtillerie", note.

4 Note du S. H. — Document non publié.

6 Note du S. H. — IAre peut-dtre : ; 3 o.YII.i8».


5 e colonne muletière. ire identification en Macédoine (cependant une 3° col. de mun.

avait été signalée par le War Office le 10 - IX - 17) 1558 Etappen Führpark Kolonne1. 1" identification en Macédoine. 4 e Armée Kraftfahrkolonne 2. ire identification en Macédoine.

3 e atelier de réparations (d'automobiles, Hilfswerkstatt). ire id. en Macédoine.

Dépôt de chevaux n° 53. ire identification en Macédoine.

Section dentaire du 62e C. A. Identifiée pour la 1" fois.

B. — Région N. 0. d'Uskub.

Unités autrichiennes identifiées par contact.

(Prisonniers faits le 6 octobre à Férisovic, 40 km. N. 0. d'Uskub.) 2 5e btn de sapeurs, première identification en Macédoine.

Flottille d'Ochrida, première identification en Macédoine.

C. — Région Ouest de Nich.

lâc btn chass. alld rés. — Le btn de chasseurs allemand sans indication de numéro, signalé au B. R. 7893, est le i4 e btn de chasseurs de réserve (2e rgt de chasseurs allemand, Corps alpin allemand).

D. — Voie ferrée Nick, Relgrade.

D'après des prisonniers de'la 219e div. allemande, les 12e et 13 e btns de chasseurs allemands, qui ont subi des pertes importantes au cours de notre offensive, seraient maintenant échelonnés le long de la voie ferrée Nich, Belgrade, dont ils assureraient la garde4.

II. — BANDES ALBANAISES AU SERVICE DES AUTBICHIENS.

D'après les chefs des trois bandes qui ont fait récemment leur soumission (voir B. R.

7843), il n'existerait actuellement plus de bandes au service des Autrichiens ; les bataillons réguliers albanais auraient été dissous et les hommes qui les composaient, renvoyés dans leurs foyers. La plupart des chefs albanais auraient déclaré qu'ils étaient prêts à se rendre aux Italiens ou aux Français, si leur avance se poursuivait.

1 Note du S. H. — Convoi auxiliaire de subsistances des étapes.

! Note du S. H. — Convoi automobile.

3 Note du S. H. - Document non publié. Le B. R. 789 signalait l'identification d'un nouveau bataillon de chasseurs allemand, vraisemblablement l'un des bataillons (10. actif, 10' réserve ou i4° réserve) du 2 e régiment de chasseurs (corps alpins) non encore identifiés.

4 Note du S. H. — On venait d'apprendre que l'embranchement de Vidin se détachait de la ligne Sofia, Lom Palanka, à la station de Brousaitsi et n'était terminé que jusqu'à Alexandrovo (C. A. A. —

B. R. 789, n° 12116/2 M., 16 octobre 1918).

5 Note du S. H.— Voir annexe 1438, S I", alinéa : «1° Bandes albanaises".


Les soldes des comitadjis étaient, parait-il, les suivantes :

Chefs de bandes. 250 couronnes par mois.

Sous-Officiers. 150 — Hommes 120 —

Elles étaient payées, mi-partie en argent, mi-partie en papier.

La ration journalière de chacun était de : 3oo grammes de farine de maïs; 7 grammes de sel; 1 tablette de café.

III. — ARRIVÉE DE TROUPES ALLEMANDES DANS LES BALKANS.

257e R. I. réserve. De source britannique : On signale le passage à Berlin, le 2 octobre, du 257e R. I. réserve, en route pour les Balkans (?) Des prisonniers déclarent que la 77e D. R. (332e R. I., 2 53e R., 267e réserve, 419e R. I.?) à laquelle appartient ce régiment, a subi de grosses pertes et que ses éléments, après avoir été retirés du front, sont employés en Lorraine à des travaux de l'arrière.

Suivant les déclarations d'un autre prisonnier, la 77e D. R. aurait été dissoute; en ce cas, il est possible qu'un régiment mixte ait été formé avec les éléments de cette division et dirigé sur le front balkanique ( 1rB mention de ce régiment) l.

IV. — ARRIVÉE DE TROUPES AUSTRO-HONGROISES EN ALBANIE.

D'après un prisonnier, délivré récemment par les Italiens à Durazzo, entre les 20 et 23 septembre seraient arrivés dans ce port deux navires transportant de l'infanterie austro-hongroise, provenant du front de Vénétie et embarqués probablement à Fiume.

Ces troupes devaient être débarquées à Durazzo; mais leur destination aurait été changée et les navires les transportant seraient repartis pour Zelenica (bouches de Cattaro).

Les seules nouvelles troupes austro-hongroises identifiées en Albanie, depuis le 20 septembre, sont la 9e D. C. et quelques unités signalées au B. R. 7892 (1/11 e btn de Landsturm hongrois, 8e R. A. M.).

1 Note du S. H. — On avait signalé à Bucarest, vers le 10 octobre, la présence d'éléments du 333 * R. I., du 890 R. A. C., du 11 * dragons, unités de la 89* D. I. allemande, déjà connue en Moldavie — à Brailitsa un détachement de la 3o3* D. I., aussi connue en Valadie. (C. A. A. — B. R. 786, n° 12068/2 M., 13 octobre 1918). Des renseignements de bonne source annonçaient que la 30. D. I.

A. H., identifiée le 5 juin à Odessa, aurait quitté Odessa pour Braïla au début de septembre et se dirigerait en Serbie. (C. A. A. - B. R. 787, n° 12082/2 M., i4 octobre 1918.)

S Note du S. H. — Document non publié. Sur 2 1 unités identifiées en Albanie, les seuls détachements nouveaux signalés étaient le 2/11* bataillon de Landsturm hongrois et le 9 * R. A. M. Aussi faut-il sans doute ici lire : « g* R. A. M. m.


Il ne semble pas qu'il puisse s'agir de la division mentionnée ci-dessus, qui est arrivée le 15 septembre à Antivari (voir B. R. 7841). Peut-être s'agit-il du 1 Ie btn de Landsturm cité plus haut (?). Il convient d'attendre des précisions.

V. — MORAL DES TROUPES AUTRICHIENNES.

D'après un officier de la 9e D. I. A.-H., le moral de la troupe de sa division est mauvais. Il en serait de même de toute l'armée austro-hongroise et cet officier estime que toutes les divisions qui pourraient être amenées sur ce front ne résisteraient pas mieux que la 9e D. I.

Les effectifs sont très réduits (voir B. R. 785 et 788x) ; la plupart des soldats souhaiteraient une paix prochaine et un grand nombre approuverait la capitulation bulgare.

On aurait été obligé de renvoyer dans les dépôts des prisonniers revenus de Russie, qui faisaient une active propagande révolutionnaire.

VI. — HAUT COMMANDEMENT TURC2.

De source sûre, le Q. G. de la 3 e armée turque aurait quitté Batoum pour former à Constantinople le Q. G. de la 1 re armée. Le commandant de la 1 re armée serait Nureddin Ibrahim, qui commanderait par intérim.

Jusqu'ici, la 1 rearmée n'existait pas effectivement. D'après le bulletin du service d'informations de la marine dans le Levant (n° 22, 15. IX. 18) elle aurait été supprimée en février 19 i 8, au moment où le général Essad pacha, qui en était le chef à Constantinople, fut envoyé à Panderma, pour remplacer le maréchal allemand Liman von Sanders.

La 1" armée n'avait plus d'unités et ne comprenait qu'un état-major. Il ne reste plus actuellement à Constantinople que le ier C. A., commandé par le général Ali pacha.

Il n'a aucune division et ne comprend que les troupes de la garnison et celles de la défense du Bosphore (artillerie et infanterie).

Les troupes de la presqu'île de Gallipoli faisaient partie de la 5° armée (Q. G. Panderma).

P. 0. Le chef d'état-major général, CHARPY.

1 Note du S. H. — Voir annexe i438, S i", alinéa cc Détachement d'assaut, b".

2 Note du S. H. — Documents non publiés. Le B. R. 785 indiquait que, à son départ d'Udine, la 9" D. I. A. H. ne comptait plus que 3.5oo hommes; son artillerie étant restée en Italie, cette D. I.

n'était soutenue que par 1 batterie allemande. Le B. R. 788 spécifiait que chaque régiment ne compterait que 700 à 800 hommes, les compagnies, 3 sections, et la 12e compagnie (40 fusils) 2 seulement.

3 Note du S. H. - Voir carte n° 63 A. ¿ v, 1


Annexe n° 1531.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 18 octobre 1918.

(

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 17 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt armée d'Orient.

Texte : i li" btn de chasseurs de réserve allemand 1 (2 e rgt de chasseurs, Alpen-Korps) ; 4e rgt R. I. K. u. K. (25 e D. I. austro-hongroise 2), 5e hussards allemand 3 : identifiés par contact ouest de Nich le 13 octobre.

Annexe n° 1532.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 18 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 18 octobre1.

Destinataire : Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte5 : Sur ensemble du front de Serbie, les mouvements se poursuivent suivant nos plans.

A l'est, une grande partie des éléments de la 17e D. I. C. est vers Tsaribrod; la 76e D. I. a atteint Gjujesevo. Aucun renseignement nouveau concernant front serbe et détachements couverture franco-hellénique d'aile gauche. Partout, en se retirant, ennemi détruit ponts et voies ferrées. Aviation ennemie a bombardé Nich et Prokuplie.

1 Note du S. H. — Constituant avec le 10' bataillon de chasseurs (voir annexe 1439) le 2 * régiment de chasseurs; on devait plus tard reconnaître que l'unité identifiée était le i4* bataillon de chasseurs austro-hongrois.

s Note du S. H. - Unité (4* R. I., 84e R. I., 10* Feldjaeger bataillon) signalée récemment en Dobroudja.

3 Note du S. H. — Un escadron seulement, dont la présence avait été reconnue antérieurement; les 3 autres escadrons étaient en France ou enlCrimée.

4 Note du S. H. — La minute]est du 17 octobre.

5 Note du S. H. — Voir carte il* 18.


En Albanie, détachement serbe comprenant a bataillons, une batterie et quelques cavaliers, qui avaient été dirigés de Dibra sur Tirana avant que j'aie reçu votre télégramme du 10 octobre1, est entré à Tirana le 10 octobre, A jours avant Italiens, facilitant ainsi considérablement leur progression. Par suite de difficultés des communications, je n'ai été renseigné sur la présence de ce détachement à Tirana que par le général Ferrero, qui me demandait en même temps de lui prescrire de se retirer de la zone réservée aux Italiens2.

J'ai répondu à général Ferrero que, dès la réception de votre télégramme, j'avais envoyé ordres pour faire opérer le détachement au nord de rivière Mati, mais que cet ordre n'avait pas encore pu lui parvenir 3. Je le priais, en outre, de diriger le détachement vers Alessio pour soulever populations et prendre le contact avec forces autrichiennes et de le ravitailler. Je n'ai pas encore reçu réponse général Ferrero, mais un télégramme de l'attaché militaire à Rome m'apprend aujourd'hui que marine italienne est disposée à faciliter ravitaillement gauche armées alliées Orient à Durazzo 4 et j'espère que, dans ces conditions, général Ferrero donnera satisfaction à ma demande de ravitaillement. Vous rendrai compte ultérieurement5.

E. M. A. Groupe de l'avant, arrivé le 18 octobre 1918, n° 663 B. S., remis au 3 e bureau.

Annexe n° 1533.

L'UFFICIALE Salonique, le 17 octobre 1018.

DI COLLEGAMENTO.

IIALUNO A SALONICCO.

N. 2808.

Le lieutenant Villari, officier de liaison italien, au général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées.

J'ai l'honneur de vous transmettre le télégramme suivant que le général Ferrero vous adresse : «N° 446 R. G., 16 octobre. Je vous remercie votre aimable explication contenue dans votre télégramme n° 54g4/36. Je vous communique pour votre information que,

1 Note du S. H. — Document non publié; voir annexe 1495, 3" note.

* Note du S. H. — Le détachement Blajaritch, parti de Dibra le 10, n'arriva à Tirana que le 14 au matin; voir annexe 155g; cette erreur de date avait été faite dans le télégramme du général Ferrero, annexe i5o5.

3 Note du S. H. — Voir annexe i5oi.

4 Note du S. H. — Voir annexe i5 i3.

5 Note du S. H. — Le 18 octobre, le général Ferrero déclarait ne pouvoir ravitailler le détachement serbe. (C. A. A. Télégramme au ministre de la Guerre, 55i7/3, 18 octobre 1 n 181.

6 Note du S. H. — Voir annexe i5oi. 1


selon une dépêche que je viens de recevoir de mon Gouvernement, il résulte que territoires Alessio et Scutari (ces deux villes comprises) sont réservés avance troupes italiennes d'Albanie. Maintenant, en effet, malgré mauvais temps et difficultés du terrain, je fais tous efforts pour avancer nord de Durazzo avec mes troupes, poussant cavalerie au contact avec ennemi au-delà du Mati. Mais, quoi que je fais avances avec colonnes légères, je ne pourrais pas compter sur aucun ravitaillement pour détachement serbe. Je suis par conséquent désolé devoir refuser votre demande et je vous prie bien vouloir m'excuser et agréer mes sentiments les plus cordiaux 1-2. Général FERRERO." Lieut. VILLARI.

Annexe n° 1534.

Ire ARMÉE SERBE. Q. G., le 17 octobre 19 18, 22 h., Nich.

ÉTAT-MAJOR.

BOB EAU D'OPÉWTIONS.

N" 18.900.

Ordre d'opérations du voïvode commandant la Ire armée serbe, pour le 18 octobre 19183.

L'ennemi s'est, avec quelques éléments, arrêté sur la ligne Boukovik, Rajany, Moisinyske Planiné3, rive gauche de la Morava ouest. Des éléments plus conséquents sont en retraite vers Kragouyévatz. Il semble qu'il s'apprête à une résistance sérieuse dans la direction de la Grande Morava, dans la région de Stalatch, Lapovo.

Les détachements de poursuite et la cavalerie de l'armée ont atteint la ligne : Kralyévo Sélo, Boutchyé, Soko Banya, Bovan, Djounis, Krouchévats. Le gros de l'armée est sur la ligne Nich, Prokouplyé.

1 Note du S. H. — Le commandant des armées alliées en référa au gouvernement français, demandant si les régions d'Alessio et de Scutari étaient, conformément aux instructions antérieures (annexes 1495, 3e note et i4g5) en dehors de la zone italienne, qui ne devait pas dépasser au nord le Mati, ou si ces villes étaient maintenant dans le territoire à occuper par l'Italie. Voir la réponse à l'annexe 15 6 3.

2 Note du S. H. — Le commandant des armées alliées demandait en même temps au général Ferrero des précisions sur la zone d'action qui lui indiquait son gouvernement, et insistait pour obtenir le ravitaillement des Serbes de Tirana. Le texte de ce télégramme n'a pas été retrouvé; voir la réponse du général Ferrero à l'annexe 1548.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

4 Note du S. H. — Le Boukovik est un massif montagneux (905 mètres) à 8 kilomètres est de Rajany; le Moisinyske planine (ou Moysinye planina), une ligne de hauteurs séparant, dans la région de leur confluent, les deux Morava.


J'ordonne : L'armée continuera la poursuite de l'ennemi de la façon suivante : 1. La brigade de cavalerie du général Gambetta et la division de cavalerie serbe conformément à mon ordre 0 n° 188903, avec la seule différence que les bataillons dans la vallée de la Morava rentrent en composition de leurs divisions d'infanterie et que la division de cavalerie serbe dirigera un régiment de cavalerie dans la direction de Trsténik, Kralyévo, lequel aura à opérer à l'ouest de la division Drina.

2. La division Morava continuera la poursuite par la rive droite de la Morava, par Aléxinats, Tchitchévats, Paratchin et Tchupriya, en liaisoii avec la division Drina.

3. La division Drina continuera la poursuite du côté gauche de la Morava, par Krouchévats et Bélouchits vers Kragouyévats, en liaison avec la division Morava.

k. La division Danube, formant la réserve d'armée, suivra le long de la rive gauche de la Morava, l'aile droite de la division Drina à 10 km. de distance.

5. La division Morava laissera à Nich un de ses bataillons, lequel sera relevé par un des bataillons du régiment Morava IIIe ban, que le commandant du génie fera aussitôt diriger sur Nich.

6. Le commandant de la place de Nich sera le chef de bataillon Yakov Nenadovitch; il entreprendra aussitôt les mesures pour le ravitaillement et autres, conformément à mes ordres.

7. Le commandant de l'artillerie réglera les mouvements de l'artillerie lourde derrière la division Drina, le long de la rive gauche de la Morava.

8. Le directeur de l'artillerie formera un dépôt de munitions près de Mramor.

9. L'intendant de l'armée organisera le ravitaillement de Nich et de Prokouplyé.

10. Le directeur du service de santé réglera les soins à donner aux malades et l'évacuation des malades et blessés. 11. Les commandants de division ordonneront en outre, qu'auprès de tous les travaux d'art détruits sur les routes, le matériel nécessaire à leur réfection soit apporté, et ils feront, dans la mesure du possible, réparer les ponts détruits. Pour ces travaux, utiliser les habitants, qui auront à travailler sous les ordres de quelques sapeurs-pionniers, laissés sur place ; aussitôt que les compagnies de sapeurs seront arrivées les employer pour ces mêmes travaux; 12. Le commandant du génie hâtera la réfection de la route Leskovats, Nich, Aléxinats, Krouchévats, Kragouyévats.

13. Le commandant du génie entreprendra la réparation de la voie ferrée Nich, Pirot,

3 Note du S. H. — Voir annexe 1523.


en utilisant le personnel des chemins de fer serbes, les prisonniers, et les soldats récupérés que les régiments n'ont pas pu enrôler faute d'armes.et d'équipements.

- 14. L'état-major de l'armée restera pour le moment à Nich.

Le voïvode commandant la I" armée serbe, BOÏOVITCH:

Destinataires : général Gambetta, commandant la cavalerie française ; commandant la division Morava, cdt la division Drina, cdt division Danube, cdt division de cavalerie serbe, cdt l'art, de la Ire A. S., cdt le génie de la Ire A. S., directeur de l'artillerie de la Ire A. S., directeur du service de santé de la Ire A. S., intendant de la Ire A. S.S. A. R. le Prince Héritier (à titre de compte rendu).

G. Q. G. serbe (à titre de compte rendu.) Voïvode cdt la lIe A. S. (à titre de renseignement).

Annexe n° 1535.

De Uskub, le 17 octobre, 17 h. 5o: Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4293/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES1.

I. -- 28 groupement de D. L Le Q. G. du 2 e G. D. I. a fait mouvement sur Tsaribrod.

II. — Groupement Tranié. Les bandes qui opèrent en avant de nos éléments de Mitrovitza ont combattu avec 600 cavaliers et 300 fantassins autrichiens qui se sont retirés - -sur Kraljevo.

La rupture, par les habitants, des ponts de la route très encaissée de Raska à Kraljevo aurait obligé l'ennemi à abandonner de très importants convois automobiles.

Un engagement de bandes avec l'ennemi aurait eu lieu à Dugapoljana.

D'autres bandes ont occupé Decani entre Ipeket Djakova et demandant que nos troupes occupent Djakova. Ces bandes, opérant en liaison avec des Monténégrins, auraient fait de nombreux prisonniers allemands.

- Un premier détachement yougo-slave de la lIe armée serbe a atteint Pristina.

IIL 7 La âe D. L H. est-arrivée le 16 dans la région de Vélès.

Arrivé 19 h. 35.

1 Note du S. H. - Voir carte n° 18.


Annexe n° 1536.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 17 octobre 1918 D'ORIENT. ÉTAT-MAJOR.

3* BOBEAU.

N° 4294/3.

EXTRÊME URGENCE.

Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant- le C. E. I.

Réponse à £ 667/0. P.1. — Malgré inconvénients qui résulteront de la concentration momentanée à Vélès de troupes très nombreuses, mais désirant vous être agréable, j'autorise mouvement de votre division à partir du 18 octobre2. Soyez bien convaincu que l'intérêt qui s'attache à ce que troupes italiennes soient en ligne avec troupes alliées ne m'échappe pas et que c'est pour cette raison que j'ai tenu à avoir votre cavalerie immédiatement vers le nord.

P. 0. Le chef d' état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON. -

Annexe n° 1537.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 17 octobre iqiy8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3' BtTBBAD.

N° 4298/3.

Instruction particulière n° 11 âs.

I. — La mission de couverture du groupement du général Tranié sera considérée comme achevée dès que la relève du bataillon détaché à Mitrovitza aura été exécutée. Le mouvement de tout le groupement sur Nich, par Prepolac et Kursumije, commencera

1 Note du S. H. — Voir annexe i5a8.

a Note du S. H. — Ce mouvement était préparé depuis plusieurs jours; voir annexes 1478 et i59 8.

3 Note du S. H. - Voir carte n° 16. 1 -


donc dès l'achèvement de cette relève et sans être précédé d'un regroupement de ses éléments.

L'escadron divisionnaire de la 1 ie D. I. C. sera compris dans le mouvement.

II. — Le 58e B. C. P. sera maintenu à Prizrend jusqu'à sa propre relève par le détachement serbe du colonel Blajaritch, qui viendra par Kukusl.

A partir du 19 octobre, le 58e B. C. P. relèvera directement du général cdt l'A. F. 0., il recevra ultérieurement des ordres pour son mouvement après relève.

III. — Ravitaillement. Le ravitaillement de tous les éléments du détachement, y compris celui de la 3 e D. I. H. (avec le a" evzones, l'ambulance, la cie muletière, l'escadron divisionnaire, visés par l'ordre particulier n° 1184)2, sera réglé par le général Tranié, de manière à pouvoir être assuré pendant toute la route et 6 jours après l'arrivée dans la région de Nich.

Les transports de vivres nécessaires pour atteindre ce but seront assurés en complétant les équipages déjà possédés par des voitures prélevées sur les convois ennemis capturés les 9 et 10 octobre sur la route Mitrovitza-Rudnik.

Le général Tranié assurera dix jours de vivres au 58e B. C. P.; celui-ci se recomplètera au besoin à Kalkandelen.

- IV. — Dispositions pendant la route. — Pendant la route, toutes les questions de discipline de marche et de tenue seront soigneusement réglementées. Les troupes helléniques devront recevoir toutes les instructions voulues à ce sujet. Aucune circulation d'isolés ne devra être tolérée.

V. — Le général Tranié utilisera le poste radio-télégraphique R. N. mis à sa disposition (ordre particulier n° 1172)3 pour faire connaître au général cdt l'A. F. 0. son point de stationnement quotidien et rendre compte de son arrivée à Nich.

VI. — A son arrivée à Nich, il sera sous les ordres du général cdt le 2 e G. D. I. dont le Q. G. sera, soit à Nich, soit à Pirot, soit à Tsaribrod, suivant les circonstances4.

Le général Henrys, commandant TA. F. O.J P. 0. Le chef d-étai-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : général cdt le 2e G. D. I., général Tranié cdt du 58e B. C. P., cdt Darde, chef du 4e bureau. �

Copie : Voïvode chef d'état-major général des armées serbes, général cdt la 116 D. I. G.

1 Note du S. H. — Le détachement Blajaritch, venant de Tirana, arriva non par Kukus, mais par.

Dibra, Gostivar et Kalkandelen; voir annexe i548, dernière note.

2 Note du S. H. — L'ordre particulier n° 1184 prescrivait le mouvement des éléments énumérés dans la parenthèse, d'Uskub (départ le 17 octobre) à Prichtina (arrivée le 21 octobre).

3 Note du S. H. — Sans intérêî, non publié. Le poste radio en question était celui de la 11 D. I. C.

Il Note du S. H. — Voir une suite à l'instruction ci-dessus à l'annexe i538.


Annexe n° 1538.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. le 17 octobre 1918.

D'ORIENT.

ÉUT-MAJOR.

3* BUBEAU.

W' 4299/3.

Note pour le général Tranié.

(suite à instruction particulière n° llâ)1.

Le 4 e régiment de chasseurs d'Afrique devancera, dans sa marche vers Nich, le groupement aux ordres du général Tranié, en vue de rentrer dans la composition de la brigade de cavalerie Jouinot-Gambetta, dont il fait organiquement partie.

Son colonel recevra à Nich les ordres du général Patey, cdt le 2 e groupement de D. I., pour rejoindre la brigade 2-3.

Le général Henrys, commandant l'A. F. 0., P. 0. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : général Tranié (a exempl.), général cdt le 2e G. D. I. (a exempl.), commandant Darde, chef 4 e bureau.

Annexe n° 1539.

N° /3 du 17 octobre 1918, à 13 heures.

Message.

Général commandant 2e G. D. J. à général commandant l'A. F. 0.4.

COMPTE RENDU0.

I. — En exécution des prescriptions de l'instruction n° 544.7/3 du général cdt en chef6 , le général cdt la 76° D. I. a reçu des nouvelles instructions du général cdt le 2e G. D. I.

en vue d'opérer, dans le plus court délai possible, sur Vidin et Lom Palanka'.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1537.

2 Note du S. H. — Voir, aux annexes 1559 et i56o, les ordres donnés par le commandant du a8 G. D. I. au général Tranié et à la cavalerie pour leur marche au delà de Nich, où le 4' chasseurs d'Afrique allait arriver le 27 octobre.

3 Note du S. H. — Pour la destination du 41 chasseurs d'Afrique, voir annexe 1663.

4 Note du S. H. — Tout ce document est écrit au crayon bleu.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

6 Note du S. H. — Voir annexe 1455.

7 Note du S. H. — Voir annexe 1529.


II. — La mission donnée au général cdt la 76e D. I. est de reconnaître la circulation sur le Danube et de préparer des moyens de passage à Vidin et Lom Palanka. Il devra également se renseigner sur les territoires roumains voisins de son théâtre d'opérations.

III. — Les embarquements de la 76e D. I. (avant-garde de un régiment, une batterie de montagne, 1/2 escadron) commencent aujourd'hui 17 octobre, deux bataillons devant débarquer dans la région de Lom, un bataillon dans la région de Vidin.

En raison de la nouvelle orientation reçue, il sera nécessaire d'embarquer les voitures des régiments de la 76e D. I. ainsi que l'artillerie. Les transports ont été réglés en conséquence, d'accord avec le colonel Trousson.

A partir du 21, le 2 e G. D. I. disposera de 3 marches par jour.

IV. — Les embarquements de la 17e D. I. C. seront terminés le 2 5 octobre ; le reste des éléments de la 76e D. I. s'échelonnera à partir de cette date, l'avant-garde plus un groupe d'artillerie et un 2e régiment d'infanterie ayant été embarqués du 17 au 28.

V. Le général cdt le 2 e G. D. I. sera le 17 soir à Tsaribrod où l'état-major fonctionnera à partir de cette date. 1 Son départ pour Tsaribrod a été retardé par les ordres à donner à la 76e D. I. et l'absence de communication entre Sofia et Kustendille 16 matin, ce qui l'a obligé à repartir à Kustendil.

PATEY.

A. F. 0. Section du courrier. Entré le 21 octobre 1918, n° 15 7A, transmis au 3 e bureau.

Annexe n° 1540.

De Paris, le 18 octobre 191 8.

Télégramme.

Guerre-à général commandant en chef, Salonique.

Prière bien vouloir m'informer :

10 Chiffre des lits organisés.

20 Des lits occupés à la date du 15 octobre.

3° Des lits .dlspombles.

Faire connattrè si évacuations de malades et blessés sur Métropole pourraient être suspendues ou. partiellement différées pendant 4 ou 6 semaines.

1 Note du S. H. — La dernière phrase a été écrite par le général Patey.


Indiquer chiffre des évacuations indispensables prévues ou probables : to du 20 au 3o octobre, 2° du ier au i5 novembre1.

- Signé : Louis MOURIER.

Sous-secrétaire d) Etat service de santé.

Annexe n° 1541.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL Salonique, 18 octobre 1918.

DE L'ARMÉE.

GROUPE DE L'AVAIT.

3' BUREAU A.

Copie d'un télégramme.

Général Franchet d'Esperey à ministre Guerre.

Réponse à dépêche du 14 octobre2.

I. — Sur le front serbe. Mon intention primitive était marcher vigoureusement par Serbie contre Autriche de façon envahir son territoire et soulever population, mais depuis arrivée général Berthelot, et conformément à vos instructions 7 octobre, j'ai été amené à modifier mes plans et à prescrire que armée opérant sur le front de Serbie aurait3 pour mission de reconquérir Serbie, puis former provisoirement front défensif sur Danube et Save pendant qu'une action militaire se déclenchera en Roumanie4. 1 Cette action, dont détails ne sont pas encore complètement arrêtés, sera dirigée par général Berthelot à la disposition duquel je mettrai 3 à à divisions, parmi lesquelles vraisemblablement une division britannique.

Limite sur le front de Serbie entre armée serbe et groupement Henrys sera déter-.

minée, quand ces armées seront en ligne, par Leskovatz, Kruchevatz, Kragujevatz, Chabatz.

II. — Division avant-garde vers Roumanie sera placée au début sous les ordres du général Chrétien commandant détachement allié5 en Bulgarie, et fera partie du groupement Berthelot.

III. — Albanie et Monténégro.

A. — En raison de difficultés ravitaillements, je renonce à envoyer par Prizrend colonne sur Scutari.

1 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe i5q3.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1480 et carte 17 B.

3 Note du S. H. — La minute porte : «que armées. auraient».

4 Note du S. H. — Voir instruction 55a4/3, annexe 1543.

1 Note du S. H. — La minute porte : «commandant détachement des forces alliées en Bulgarie. ».


B. — Un eopération sera exécutée au Monténégro, en direction Cattaro.

Déjà, nous avons pris Ipek et soulevé de nombreuses bandes dans 1 celle de Novibazar.

Cette opération comprendra : i ° — action secondaire par2 Alessio et Scutari, par le sud, du détachement serbe qui est entré à Tirana, et qui fait l'objet de mon télégramme du 18 octobre3 ; a" — action principale partant de Mitrovitza, Ipek, sur Pogdoritza et Cattaro.

Vous rendrai compte ultérieurement, en réponse à votre télégramme du i5 octobre4 des conditions organisation et exécution de cette opération militaire ainsi que de composition garnison destinée à occuper Scutari.

IV. — Troupes occupation Bulgarie : un bataillon français de la 17e division d'infanterie coloniale à Sofia, un bataillon italien de 35e D. I. sera envoyé à Philippopoli, 9 2ie brigade5 anglaise sera transportée incessamment sur la côte mer Noire Varna-Bourgas et Dobritch. Division française sur le Danube à Rouchtchouk-Sistova, Samowitch 6, détachant dès que possible un régiment Constantza. Toutes ces troupes seront sous les ordres du général Chrétien.

V. — Réserves générales : a D. I. françaises échelonnées entre Sofia et Andrinople ; 3 D. I. helléniques du corps d'armée de la Défense nationale sur la Struma.

VI. — Vous indiquerai au fur et à mesure de la constitution des groupements et détachements les unités entrant dans leur composition. Pour le moment, majeure partie des unités sont encore à l'arrière ; leur poussée en avant est liée à la question communications qui ne s'améliore que très lentement en raison de peu de ressources dont je dispose en sapeurs de chemins de fer. Une brigade italienne est en formation par prélèvement des quatrièmes bataillons sur régiments de 35e division. Elle fera partie groupement général Milne et sera dotée de 9 batteries de montagne et quelques services. Serbes n'ont pas encore fait connaître effectifs détachement qu'ils destinent à ce groupement. J:l VII. — Partie renseignements ci-dessus vous ont été7 envoyées par télégrammes des 5, 10 et 12 octobre, 5351/3, 5424/3 et 5441/3, complétés par copie de mes instructions n° 5346/3 et 54.95/38-9.

C. S. G. Section française. Arrivé le 20 octobre 1918, n° 1913 B. S.

1 Note du S. H. — Lire : «dans cette région et celle de Novibazar".

2 Note du S. H. — Lire : ttsur Alessio".

3 Note du S. H. — Voir annexe i533, 2" note.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1495 et la réponse à l'annexe i563.

6 Note du S. H. — Lire : «228* brigade".

6 Note du S. H. — Lire : cc Samovit».

7 Note du S. H. — La minute porte : nous ont été déjà envoyées. n.

8 Note du S. H. - Voir annexes 1351, 1428, 1453, 1347 à 1429.

9 Note du S. H. — Le 2 2 octobre, le ministre de la Guerre allait demander au commandant des armées alliées d'Orient les bases de son plan d'opérations contre la Turquie; le général Franchet d'Espèrey demanda le 24 octobre au commandant de l'armée britannique les instructions qu'il avait données pour le début des opérations; voir annexe 1625.


Annexe n° 1542.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 18 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

3* irauu.

N. 5523/3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à général commandant A. F. 0.

Réponse à lettre ^2 36/3 du lA octobre1.

La D. I. destinée rester réserve stratégique doit être complétée en artillerie. En conséquence, 57e D. I. peut être désignée mais, dans ce cas, ses 2 groupes doivent être pris C. E. I., dont il vous appartient constituer artillerie campagne au moyen des ressources de l'A. F. 0.

Prière faire connaître décision prise2.

P. 0. Le chef d'état-major.

Annexe n° 1543.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 18 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GENERAL.

3* BIIIUIAU.

N° 5524/3.

Instruction particulière pour A. F. 0. et armée serbe 3.

I. — La rapidité de la marche sur Nich a permis de briser les résistances ennemies au sud et au nord de cette ville avant qu'elles aient pu être sérieusement organisées.

D'autre part, le front de Serbie s'étend; ses flancs sont actuellement couverts, à droite par le Danube et. à gauche, par le détachement Tranié qui nous a rendus maitres de la région de Novi Bazar, Mitrovitza, Ipek, Prizrend.

D'ici quelques jours, l'armée serbe, renforcée par la IIe A. S., et l'A. F. 0. pourront donc

1 Note du S. H. — Voir annexe i4q2.

2 Note du S. H. — Voir annexe i558.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 17 A.


opérer de concert dans les conditions fixées par l'instructionn, 5,4 2 5/3 du 10 octobre1, leurs zones d'action étant délimitées par la ligne portée sur le calque joint à cette instruction.

II. - La mission des deux armées sera : de libérer le plus tôt possible le territoire serbe, de constituer ensuite un front défensif, de l'Adriatique jusqu'au Danube, tout en s'efforçant de pousser et maintenir quelques éléments, si faibles soient-ils, en territoire austro-hongrois, de façon à mettre l'Autriche-Hongrie en face du fait accompli.

III. — Étant données les difficultés de ravitaillements, on ne mettra en ligne, dans chaque armée, que les effectifs strictement nécessaires et on les dotera de tous les moyens de transport possible.

IV. — La couverture du flanc gauche de l'armée serbe dans sa marche vers le nordouest exige que la libération du Monténégro soit menée de concert avec la libération de la Serbie.

Dans ce but : 10 une action principale sera dirigée par des forces serbes, auxquelles seront jointes quelques troupes françaises, par Ipek et Podgoritza, sur Cettinje et Cattaro.

Cette action devra permettre le soulèvement de la population contre l'envahisseur; il appartiendra au commandement serbe d'organiser, dans la mesure du possible, ce soulèvement de façon à compenser ainsi la faiblesse des forces régulières que la difficulté des communications nous permet seulement de mettre en ligne dans la région ; 2° une action secondaire sera dirigée sur Alessio, Scutari, et ultérieurement Antivari, par le détachement serbe d'Okrida qui a atteint Tirana. Les conditions dans lesquelles opérera ce détachement, et dans lesquelles sera ensuite occupée Scutari par les troupes alliées, seront réglées ultérieurement.

V. — Action au Monténégro.

L'armée serbe sera chargée de l'organisation du détachement mixte qui devra remplir la mission exposée ci-dessus, et aura la direction des opérations dans ce pays.

Tous renseignements lui seront donnés pour cette organisation par l'A. F. 0., qui a déjà soulevé avec succès des bandes et dont les éléments organiques seront relevés par la lIe A. S. au fur et à mesure de son avance vers le nord. La date à laquelle l'action de l'A. F. 0. cessera de s'exercer à la gauche de l'armée serbe pour être reportée entièrement à droite de cette armée sera décidée d'un commun accord entre le voïvode Michitch et le général Henrys.

Le détachement serbe de Tirana passera à la même date sous les ordres du voïvode Michitch.

Les éléments français à mettre par l'A. F. 0. à la disposition de l'armée serbe pour être employés au Montégnégro sont : Le 58e bataillon de chasseurs,

1 Note du S. H. — Voir annexe 1429.


Un groupe non endivisionné de 2 batteries de montagne, Un escadron de cavalerie1.

M. le voïvode Michitch est prié de faire connaître, le plus tôt possible, au général commandant en chef, le plan de son action au Monténégro (commandement, composition des forces appelées à y opérer, missions, mesures générales à prendre pour le soulèvement et l'armement de la population, etc.) Il est notamment indispensable de connaître le plus tôt possible les effectifs mis en jeu, de façon que des démarches soient entreprises sans retard pour faire assurer leur ravitaillement par mer, dès qu'ils approcheront de la côte de l'Adriatique.

Signé : F. d'ESPÈREY.

Copies : D. A., k* bureau. -

Annexe n° 1544.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 18 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU. -

N" 6630/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général commandant l'A. F. 0.

En réponse à votre lettre n° 2 88/33, j'ai l'honneur de vous faire connaître que j'approuve vos propositions concernant le mouvement de la lt e division hellénique, en vous priant toutefois de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter des incidents, aussi bien en territoire bulgare qu'en territoire serbe4. Il n'y a pas d'intérêt cependant à pousser en avant, dans la situation actuelle, trop d'unités helléniques. P. 0. Le chef dJétat-major,

1 Note du S. H. — Voir annexe 1583.

-2 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1600, le plan du voïvode Michitch.

3 Note du S. H. — Voir annexe i5a6.

4 Note du S. H. — Le mouvement envisagé pour la 4 e D. I. H. n'eut pas lieu. Stationnée depuis le 2 octobre dans la région de Vélès, cette unité fut, le 2 novembre, dirigée sur Bohémitsa.


Annexe n° 1545.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MHIISTRB.

Télégramme parvenu au ministère le 19 octobre 191 8.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 18 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte1 : 1. — Armée serbe : Nord Nich, armée serbe continue conserver le contact par éléments légers avec les ennemis en retraite.

A l'est, brigade de cavalerie française appuyée par un bataillon d'infanterie serbe est entrée le 16 à Navezac2, et le 17 Kraljevo Selo.

Dans vallée Morava, ennemi tient encord Ozeriani, Razanj et Stalac3 avec artillerie.

Sur rive droite, Sokobanja a été occupé et nos patrouilles ont dépassé défilé de Bovan, jusqu'à crête Cucja-Glova4.

Au cours d'un combat dans défilé Bovan, 2 canons de montagne ont été capturés. Sur rive gauche, patrouilles au sud de rivière ouest Morava ont atteint Trstnik.

II. — Armée française : 1° Groupement est : 2 bataillons de 17e D. I. C. en marche de Pirot sur Knjazevac* Avant garde de 768 D. I. embarquée à Kustendil, le 17, à destination de Lom Palanka et Vidin.

9° Groupement ouest : A l'ouest, les bandes qui opérent en avant de .nos éléments de Mitrovitza ont combattu contre Autrichiens qui se sont retirés sur Kralievo. Rupture, par habitants, des ponts de route encaissée de Raska à Kralievo aurait obligé l'ennemi à abandonner importants convois. Un engagement bandes avec ennemi aurait eu lieu à Dugapoljana (i5 km. nord-ouest Novibazar); autres bandes ont occupé Decani entre Ipek et Diakova : ces bandes, opérant avec Monténégrins, auraient fait de nombreux prisonniers allemands.

E.-M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 19 octobre 1918, n° 703, B. S., remis au 39 bureau.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

* Note du S. H. — Lire vraisemblablement : et Knjazevac» (Kniajevats).

3 Note du S. H. — Lire : ktiens encore position de Razanj et de Stalac avec artillerie n.

4 Note du S. H. — Lire : « Vucija glava » (Voutchiya glava).


Annexe n° 1546.

Adv. i6th. Corps.

G. C. 132, i8th october.

Instructions for covering force. 2 2nd Division from the sea to Sufli inclusive.

12 2nd French Division from Sufli to Amurbej inclusive. 26th Division from Amurbe.

to the point where the frontier turns northwards. a and Division by sea to Dedeagatch12 and French Division by rail to Demotika. Both to move as soon as transport is available.

G. H. Q. 1630.

Annexe n° 1546 bis.

Communiqué au 168 corps.

G. C. i3a, le 18 octobre1.

Instructions pour les forces de couverture. La a 2e division de la mer à Sufli 2 y compris.

La 12 division française de Sufli à Amurbej y compris. La 26e division d'Amurbej au point où la frontière tourne au nord 3. La 22e division par mer à Dedeagatch. La 122e division française par chemin de fer à Demotika. Toutes deux devront partir dès que le transport sera possible.

G. Q. G. i63o.

Annexe n° 1547.

GENERAL STAFF.

(Operations).

1047/24 G.

Général Topart, Commanding 122nd Division.

1. Under instructions from the Commander-in-Chief of the Allied Armies, you have been placed under the orders of general G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0., Commandingin-Chief British Army, for active operations against Turkey.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 17.

2 Note du S. H. — Soufili sur la carte.

8 Note du S. H. — Quelques kilometres a 1'est de Moustapha Pacha. - -


2. The first phase in these operations will be to place a covering force on the BulgarTurkish frontier (River Maritza) between Adrianople and the sea, as soon as out communications will allow this to be done. The object of this covering force will be to allow of the concentration of the remainder of the troops behind, and most particularly to ensure the running of the Sofia — Adrianopel — Dedeagach — Drama railway.

3. To the Division under your command is alloted the task of forming a bridgehead opposite Dimotika, and of holding that sector. In addition, you should arrange to hold the crossing near Ipsala until your troops can be relieved by the 22nd British Division (see para 5).

4. The 22nd (British) Division will occupy Dedeagatch, and other British troops of the 26th Division will hold the Adrianopel crossings.

5. Your sector will extend from Sufli (exclusive), on the right, to Amurbej (inclusive) on the left. You should be in liaison at these places with the 2 2 nd and 26th Divisions respectively.

6. The 22nd Division will move by sea, the 122nd (French) Division by rail, from Drama, and the 2 6th Division by rail trough Sofia. All these movements will be carried out as soon as the transport becomes available.

, ■ 7. Owing to the non-arrival of the necessary rolling stock the dates of the movement of your Division cannot be fixed, but you should prepare plans for an entrainment at the shortest possible notice.

8. A paper showing the latest information regarding the enemy's forces is attached.

Also the proposed dispositions of the Bulgarian 1 oth Division which, under the Convention, remains under arms to guard their frontier.

9. It is understood that you have a wireless set, with which you can keep in touch.

Other means must be tried as far as possible — railway telegraphs, orderlies by railway, aeroplanes, etc. Also by sending messages through the troops on your right or left.

10. Any information which you can gather regarding the enemy's strengths and dispositions will be most useful. 11. The Greek aeroplane squadron at Marian will be moved to Drama and a portion will be attached to you near Dimotika if you can find a suitable landing ground.

12. You will remain for the present directly under the orders of general Milne. At a later date your Division will form part of the 12 th Corps, under the orders of General Wilson.

- G. H. Q., Salonika, 18th october 1918.

G.N.CORY.

-.---- - - Major-General, General Staff, , British Salonika Force.

Copies to : C. A. A., D. A. G., D. Q. M, G., 18th Corps.


Annexer 1547 bis.

GENERAL STAFF.

(Opérations).

If* 1047/24 G.

Traduction.

Général Topart, commandant 122e division.

1. Suivant les instructions du général cdt en chef les armées alliées, vous êtes placé sous les ordres du général G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0., cdt en chef l'armée britannique pour les opérations contre la Turquie.

2. La première phase de ces opérations sera de placer une force de couverture sur la frontière bulgaro-turque (rivière Maritza) entre Andrinople et la mer, aussitôt que nos communications le permettraient. Le but de cette force de couverture sera de permettre la concentration du reste des troupes en arrière et, en tout cas, d'assurer le fonctionnement du chemin de fer Sofia, Andrinople, Dedeagatch, Drama 3. La tâche de votre division sera d'établir une tête de pont en face de Dimotika, et de tenir ce secteur. En outre, vous devez faire des arrangements pour tenir le passage près d'Ipsala, jusqu'à ce que vos troupes puissent être relevées par la 22e D. I. B. (voir paragraphe 5).

- â. La 22* division britannique tiendra Dedeagatch, et d'autres troupes britanniques de la 2 69 division tiendront les passages près d' Andrinople.

5. Votre secteur s'étendra de Sufli (exclu) à droite, jusqu'à Amurbej (inclus) à gauche.

Vous devez être en liaison à ces places avec les 22e et 2 6 e divisions.

6. La 22e division fera son mouvement par mer, la 1220 (française) division par voie ferrée de Drama, et la 26e division par chemin de fer par Sofia. Tous ces mouvements seront exécutés aussitôt que les moyens de transport seront disponibles.

7. Comme les locomotives et les wagons nécessaires ne sont pas encore arrivés, les dates du mouvement de votre division ne peuvent pas être fixées, mais vous devez préparer vos plans pour l'embarquement de vos troupes au premier signal.

8. Un papier indiquant les derniers renseignements au sujet des forces ennemies est ci-joint*. Aussi les dispositions proposées de la i o" division bulgare. Cette division garde ses armes, pour surveiller la frontière, sous les termes de la Convention.

* Pas envoyé.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 19 A. -


9. Il est entendu que vous possédez une installation de T. S. F. et que vous pouvez par ce moyen continuer en liaison. Il faut essayer des autres moyens autant que possible — télégraphe du chemin de fer, des ordonnances par chemin de fer, avions, etc. En outre, en envoyant des messages par les troupes à votre droite ou à votre gauche.

10. Tous les renseignements que vous pourriez ramasser au sujet des forces et des dispositions ennemies seront très utiles.

11. L'escadrille d'avions helléniques à Marian sera dirigée sur Drama, et une partie sera affectée à vous près de Dimotika, si vous pouvez trouver un terrain convenable pour l'atterrissage.

12. Vous serez pour le moment sous les ordres directs du général Milne. Ultérieurement, votre division sera affectée au iae Corps sous le commandement du général Wilson.

G. H. Q., Salonique, 18.10.18.

Signé : G. N. CORY, , Major-général,

Annexe n° 1548.

L'UFFICIALE Salonique, le 18 octobre iqi8* DI COLLEGAMENTO.

nmuo i uunncco.

N. 2831.

Le lieutenant Villari, oiffcier de liaison italien, Le l ieutenant Vi l l art , P au général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées.

J'ai l'honneur de vous transmettre le télégramme suivant que le général Ferrero vous adresse : « No 6 5 5. 18 octobre 1918. Réponse à votre télégramme 55io/3 du 17 courantl.

Selon accords arrêtés entre gouvernements alliés, itinéraires sur Alessio et Scutari sont réservés troupes italiennes et par conséquent j'ai poussé vers nord mes troupes au-delà de Durazzo et ferai tous efforts pour continuer avance. Si vous désirez que mon avance soit plus rapide, ce qui est aussi mon vif désir, vous pourriez peut-être envoyer partie des moyens de transport capturés aux Bulgares. Il suffirait 3.000 animaux qui devraient être dirigés par Dibra sur Tirana. Pour le détachement serbe, je me rapporte à ce que

1 Note du S. H. — Voir annexe i533, dernière note, et carte n° 16.


j'ai télégraphié le 16 courant1, en ajoutant que détachement a été ravitaillé par moi pour quatre jours afin de lui permettre rentrer Dibra, selon instructions du général de Lobit au commandant du détachement susdit. Général FERRERO".

Lieut. VILLARI.

Annexe n° 1549.

GRAND QUARTIER GÉNÉRAL � DE L'ARMÉE SERBE.

N" 31044.

Le voïvode Michitch, chef d' état-major général de l'armée serbe, à M. le général Franchetd'Espèrey, commandant en chef les armées alliées d'Orient.

SITUATION AU 3/16 ET 4/17 OCTOBRE 19182.

Ire armée. — Dans la gorge de Bavana3, 17 soldats ont été capturés ; ils faisaient partie d'une compagnie qui tentait de se frayer le passage en combattant vers Rajnia. Deux canons de montagne ont été pris dans la même gorge. Nos troupes sont entrées à Soko Bania. Les patrouilles au nord de la gorge de Bavana se sont avancées au-delà de Yochanitza jusqu'à Voutchia Glava, n'ayant pas rencontré d'ennemis. Les habitants disent que l'ennemi se retire, avec un grand nombre de canons, de Kniajevatz vers Zayetchar.

L'ennemi maintient avec opiniâtreté les positions de Rajan et de Stalatch; son artillerie y est active. Il tient également la rive ouest de la Morava. Nos troupes sont entrées à Alexandrovatz (région Krouchevatz) et les patrouilles se sont approchées de Trstenik.

Selon les dires des habitants, l'ennemi reçoit des renforts du nord par chemin de fer.

La cavalerie française du général Gambetta, avec un de nos btns, est entrée le 3/16 à Kniajevatz et le 4/7 à Kralievo Selo.

Après la prise de Nich, ce ne sont que la cavalerie et de faibles détachements qui étaient en activité; le 5/18 octobre, on engagera de plus grandes forces.

IIe armée. — La division du Timok se trouve à Ourochevatz4, la division Choumadia à Katchanik, et la division yougo-slave à Ibrahimof5 L'avance continue vers le nord.

Le 5/i8 octobre 1918, Salonique.

P. 0. Le sous-chef-d'état-major, Colonel PECHITCH.

1 Note du S. H. — Voir annexe i533. Parti de Tirana le 19 octobre, le détachement Blajaritch arriva le 22 à Dibra, où il séjourna jusqu'au a5; il passait le 27 à Gostivar.

2 Note du S. H. — Voir carte n° v 18.

3 Note du S. H. — Bovane sur la carte.

4 Note du S. H. — Ferisovitch sur la carte.

5 Note du S. H. — Ibrahimovtse sur la carte, à 16 kilomètres sud-est d'Uskub.


Annexe n° 1550.

I" ARMÉE SERBE..

Q. G., le 10 octobre îgio, Nich.

ÉTAT-MAJOR.

BUBBAU D'OPÉRATIONS.

0. N° 18.921.

Ordre d'opérations du voïvode commandant la Ire armée serbe, pour le 19 octobre 19181.

Étant donné que le commandant du a8 groupement de D. I., le général Patey, est arrivé à Pirot et a pris le commandement des troupes se trouvant aujourd'hui sur la ligne Lom Palanka, Vidin, et de celles dans la région de Tsaribrod, dont i régiment d'infanterie est à Pirot et a bataillons avec une batterie d'A. M. à Knyajévats, et suivant les instructions du G. Q. G. serbe, j'ordonne : Que la brigade de cavalerie du général Gambetta entre en formation du 2e groupement de D. I. et, à partir du 19 octobre, cesse de faire partie de la Ire armée serbe.

Monsieur le général Gambetta voudra bien faire diriger le bataillon du 3 e R. I. serbe avec la batterie d'A. M. de Zayétchar, par Bolyévats, vers Paratchin, en composition de sa division Morava, de façon qu'il entreprenne cette marche le 19 pour rentrer à sa division le 11 courant au soir au plus tard.

Le voivode commandant la Ire armée serbe, BOIOVITCH.

Destinataires : général Gambetta cdt la cavalerie française, commandant la division Morava, commandant la division Danube, commandant la division de cavalerie serbe, commandant la division Drina, commandant l'artillerie de la Ire A. S., commandant la division Drina, commandant l'artillerie de la Ire A. S., commandant le génie de la Ire A. S., directeur de l'artillerie de la Ire A. S., service de santé de la Ire A. S., intendant de la I" A. S.

: Annexe n° 1551.

D'Uskub, le 18 octobre, 17 h. 55.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

- N° £ 307/3 COMPTE RENDU de 18 HEUBES1.

D'après renseignements de l'armée serbe, l'ennemi tiendrait la ligne Jasika, (au N.

de Krusevac), Klisura, Bukovik. La cavalerie française serait à Kralievo Selo (N. de Knjazer vac) avec un btn serbe.

1 Note du S. H. - Voir carte n° 18.


2e groupement de D. I. Deux btns de la 170 D. I. C. sont en marche de Pirot sur Knjazevac.

Une avant-garde de la 76e D. I., formée de 1 rgt d'infanterie, i batterie de montagne, 1/2 escadron, a commencé son embarquement à Kustendil, le 17 octobre, à destination de Lom Palanka et Vidin.

f, Groupement Tranié. — Aucun renseignement.

Le C. E. /., commençant son mouvement de Prilep sur Vélès, at le 18 octobre, sa tête à Stepanci. — Q. G. à Vélès.

Arrivé 18 h. 15.

Annexe n° 1552.

3' GROUPEMENT Q. G., le 18 octobre 1 q 5718.

DE DIVISIONS..

ÉTAT-MAJOR.

3' BUJUU. u.

Confirmation du message téléphoné n° 656/B Op-, du 17 octobre1.

État-major 3e groupement à état-major A. F. 0.2.

Reçois le message suivant du colonel cdt détachement serbe d'Ochrida, message reçu le 14 octobre par le lieutenant Dollois, officier liaison près armée italienne, d'un gendarme albanais venant de Tirana : - « D'après les ordres reçus, le détachement d'Ochrida est parti de Dibra le 10 courant et par Valkarza est arrivé à Tirana, le 14 matin. L'ennemi a évacué la ville de Tirana, tout en combattant, le 13 au soir et la nuit du 13 au 1 k. Prière de faire régler d'urgence le ravitaillement de ce détachement, tous les vivres étant complètement épuisés, ainsi que d'envoyer d'urgence 1.200 paires de chaussures, les soldats restant pieds nus»3.

Signé : Lieut-colonel BLAJARITCH. »

Ai envoyé précédemment au colonel Blajaritch ordre de rejoindre Dibra dès liaison prise avec Italiens, d jours de vivres seront le 19 au matin à Dibra, il m'est impossible de

1 Note du S. H. — Sans doute en réponse au message 4291/3 de l'A. F. O., annexe 1627.

s Note du S. H. — Voir carte n° 16.

3 Note du S. H. — Le commandant du C. A. A. avait été prévenu dès le 18, par le commandant- du 16* C. A. italien, de la situation du détachement Blajaritch; voir annexe i548.


faire porter des chaussures ne disposant d'aucune réserve de chaussures. Envoie de nouveau demain, 18 octobre, un officier d'état-major Dibra, pour liaison avec colonel Blajaritch.

Le général de Lobit, cdt le 3e groupement de D. I., P. 0. Le chef d'état-major, DELTEL.

Destinataires : le général cdt l'A. F. 0.

Copie : le colonel Lejay, cdt les troupes d'Ochrida.

Annexe n° 1553.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 20 octobre 19 1 8.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 19 octobre 1918.

Destinataire : Ministre de la Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte : Réponse à so5s 5 4/i 1 du 10 octobre 1.

10 Effectif rationnaires dont ravitaillement incombe à gouvernement français à la date du 1 octobre se décompose comme suit :

Armée française 19^6. B o o Auxiliaires musulmans. 8.4oo Ouvriers civils 90.000 Russes. i3.8oo Hospitalisés. 1 9.100 Moitié des Serbes. 95.000 Marine 5.000 Prisonniers faits par l'armée française. 8.5oo2 Prisonniers faits par l'armée serbe. 16.000 TOTAL. 458.600

1 Note du S. H. — Document non retrouvé, qui demandait vraisemblablement au commandant des armées alliées des précisions sur l'effectif à ravitailler par le gouvernement français, et ses prévisions sur les modifications à apporter à la manière d'effectuer ce ravitaillement. - - -- -- - - -

! Note du S. H. — Lire vraisemblablement : K85.OOO» ; avec le tableau tel qu'il est établi, il faudrait lire au total : <t38a.ioo».


20 Estime que graphique ravitaillement doit être modifié dans son entier et basé sur 36o.ooo rationnaires en chiffres arrondis et être augmenté d'autre part pour denrées nécessaires à alimentation de 101.000 prisonniers.

3° En conséquence, augmentation hebdomadaire à prévoir pour prisonniers sur quantités fixées graphique pour 36o.ooo rationnaires sont : farine 396 tonnes, légumes secs 1 5 a tonnes, riz 98 tonnes, graisse 18 tonnes.

40 En outre, nécessaire que démarches soient faites à Londres pour que Anglais nous livrent chaque jour, en plus 160 tonnes de viande, a5 tonnes pour nourriture des prisonniers.

Annexe n° 1554.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 19 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

t* muuu.

N8 12169/2 M.

Bulletin de renseignements n° 7$31_a.

II. — FORCES TURQUES EN EUROPE.

D'après un renseignement de source sûre : La IIIE armée occuperait prochainement le front de la frontière bulgare, de la côte de la mer Noire au confluent Ergene, Maritza, et, éventuellement, les lignes de Tchataldja.

Cette armée comprendrait, entre autres troupes : la ioe D. I. (du Caucase) arrivée presque en entier3, la 1 5e D. I. en cours de transport,

1 bataillon allemand ] 1 batterie allemande. (sans précision), 2 détachements d'assaut..

ainsi que le commandement de la défense de Tchataldja.

Q. G. : Konak du Pacha à Nishan-Tash (?)

1 Note du S. II. — Bulletin ne contenant que des renseignements d'importance secondaire, en dehors de - ceux concernant les forces turques reproduits ci-dessous.

S Note du S. H. — Voir carte n° -19, A. Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1606, confirmation de l'arrivée de la 10 * D. I.


,. Des renseignements de diverses sources avaient signalé comme possible l'arrivée en Europe de la 108 D. I. turque, et l'on évaluait à un mois le temps nécessaire au transport de ses 3 régiments (3o% 3 ie, 39 e). Il n'était fait aucune mention de l'artillerie de cette division.

Nous ne possédons pas d'indications concordantes au sujet de la 15° D. I. D'après certains renseignements, cette division serait sur le front de Perse ; on la signale égale ment comme capturée en Palestine ; d'autres informations annoncent son transport en Europe.

Il n'est pas impossible que la 1 5" D. I. turque ait été engagée et fortement éprouvée en Palestine et qu'une partie de ses éléments, reconstitués, aient été envoyés en Europe, On connaissait au Caucase (région de Batoum) la présence du Xe bataillon d'assaut allemand. Ce bataillon a peut-être suivi la 10e D. I. dans son mouvement.

P. 0. Le chef d'étal-major général, - ','<. CHARPY.

Annexe n° 1555. - MINISTÈRE DE LA GUERRE. � :. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 20 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 20 octobre1.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général cdt armée Orient.

Texte 2 ; Front de Serbie. :

I. — A l'est : Mouvement pour amener entrée en ligne A. F. 0. région Pirot, en cours : avant-garde 76e division pousse sur Lom Palanka et Vidin (voie de fer) ; gros a commencé à s'embarquer le 18 à Gjujesevo.

Avant-garde 1 7 e division a atteint Knjazevac.

II. — Au centre : Mouvement en avant de toute la 1 re division vers le nord a repris hier de part et d'autre de rivière Ja4, 2 divisions en première ligne, une en. réserve.

* Note du S. H. — La minute est du 19 octobre.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18. -.

1 Note du S. H. — Lire : « de toute la Ire armée serbe».

4 Note du S. H. — Lire : «de rivière Moravas.


Aucun renseignement parvenu sur progression. Patrouilles de cavalerie ont coupé voie ferrée ouest de Boljevac occupé par détachement mixte ennemi. lIe armée serbe continue son mouvement pour se placer à gauche Ire armée ; elle est échelonnée entre Ferizovic et Uskub.

III. — A l'ouest : Détachement franco-hellénique de couverture du flanc gauche continue sa progression vers haute vallée de la Toplica.

IV. — En Albanie : Général Ferrero n'ayant pas autorisé le détachement serbe qui était arrivé à Tirana à continuer sur Olessio 1, ce détachement a rétro gradé vers Dibra, laissant le champ libre aux Italiens.

E. — M. Groupe de l'Avant. Arrivé le 2 i octobre 1918, n° 732 B. S., remis au 3e bureau.

Annexe n° 1556.

GENERAL STAFF. General Headquarters, Salonika, 19th October 1918.

(Operations.) N* 1047/26 G.

SECRET.

From General G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0., Commanding-in-Chief, British Salonika Force.

To General Franchet d'Esperey, G. C. M. G., G. C. V. 0.' Commander-in-Chief of the Allied Armies.

Sir, In continuation of my letter n° lohqj11 G dated 13th October 1918, I have the honour to acquaint you of my further plans for the operations in question.

The transport by sea of the Infantry of the 2 2nd Division, destined for Dedeagatch, will be carries out by the British Navy in war vessels (destroyers) as soon as the port has been cleared of mines. This should be in 2 or 3 days from now.

The transport by rail of the 12 and Division destined for the centre sector of the covering force, including the occupation of the Kuleli Burgas bridgehead, will be carried out as soon as the rolling stock is available.

Enquiries having shown that the operation against Adrianople promises good results, I propose to transport the Infantry of the 26th Division by rail through Sofia for this purpose. The guns and vehicles will march via Samokov to entrain at Kostenets. -

1 Note du S. H. - Lire : tcalessio".


The Infantry mentionned above are already at Radomir, where I have just heard that their movement will be stopped to allow passage for French troops moving towards the Danube.

I would request that it may be decided which of these movements is to be given priority — viz. the occupation of strategic points in Bulgaria, or the placing of a covering force on the Bulgar-Turkish frontier. I consider it most important that the latter operation should be carried out with the least possible delay, as upon it the safety of the railway depends.

I have the honour to be, Sir, Your obedient Servant, G. F. MILNE.

General, Commanding-in- Chief, British Salonika Force.

Annexe n° 1556 bis.

1047/26 G. Le 19 octobre 1918.

Le général Milne au général Franchet d'Espèrey K Comme suite à ma lettre n° 10^7/11 G. du 13 octobre 19182, j'ai l'honneur de vous rendre compte de mes intentions pour les opérations envisagées.

Le transport de l'infanterie de la 22e D. I. à destination de Dedeagatch sera fait par la marine britannique, par moyen de contre-torpilleurs, dès que le dragage du port aura été accompli, c'est-à-dire, dans deux ou trois jours.

Le transport par voie ferrée de la 122e D. I. à destination du secteur central des forces de couverture, inclus l'occupation de la tête de pont de Kuleli Burgas, sera commencé dès que le matériel roulant deviendra disponible.

Selon mes renseignements, les opérations contre Andrinople pourraient fournir des résultats satisfaisants, et je me propose de mettre en mouvement dans cette direction par voie ferrée, par Sofia. l'infanterie de la 2 6e D. I. L'artillerie et les voitures se mettront en route par voie de terre par Samokow et s'embarqueront en chemin de fer à Kostenets.

L'infanterie mentionnée ci-dessus est actuellement à Radomir, où, on vient de me rendre compte, elle sera arrêtée pour permettre le passage de troupes françaises à destination du Danube.

Je vous prie de vouloir bien prendre la décision lequel de ces mouvements doit obtenir la priorité ; c'est-à-dire, ou l'occupation des points stratégiques en Bulgarie, ou le

1 Note du S. II. — Voir carte n° 19, A.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1470.


mouvement des troupes de couverture sur la frontière turco-bulgare. Je suis persuadé que cette dernière opération devrait être exécutée avec la plus grande rapidité, car la sécurité de la voie ferrée en dépend absolument1. y Signé : G. F. MILNE.

Annexe n° 1557.

GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DE L'ARMÉE SERBE.

N* 31087.

Pour M. le commandant Cartier, 2e bureau, C. A. A.

SITUATION AU 6/19 OCTOBRE 191 8 2.

I" armée. — La brigade de cavalerie du général Gambetta, soutenue par un btn et une batterie de la division Morava, est entrée à Zayetchar. A partir d'aujourd'hui cette brigade est mise sous le commandement du général français Pathé3, tandis que les éléments de la division Morava rentrent par Bolievatz dans leur division.

Nos patrouilles sont entrées à Bolievatz.

Un rgt de cavalerie serbe a atteint le village Lechya (près de Baba Planina).

L'ennemi se maintient encore sur les positions de Rajani et Stalac.

Nos divisions après s'être déployées commencent ce matin, le 7/20 courant, l'attaque.

Dans la vallée de la Morava- ouest nos troupes sont entrées à Trstenik, et d'après des renseignements non encore confirmés, à Kralievo.

lIe armée. — La division du Timok a atteint Liplian, la division Choumadia Katchanik, la division yougo-slave Orman. L'état-major de l'armée se trouve à Ourochevatzi.

D'après des renseignements français, les bandes de Costa Petchmatz5 sont entrées il y a plusieurs jours à Petch 6 et agissent dans le Sandjak ; d'après les informations non vérifiées, elles seraient entrées profondément en territoire monténégrin.

Pas de nouvelles du ae rgt yougo-slave.

Le 7/20 octobre 19 18, Salonique.

P. 0. Le sous-chef d'étal-major, Colonel PECHITCH.

1 Note du S. H. — La réponse du commandant des armées alliées semble avoir été formulée par la note de service 5540/3 du 19 octobre. Ce document, uniquement relatif au service des chemins de fer, et non publié, prescrit de faire les embarquements des troupes de la 26e D. I. de préférence à Sofia ou Kostenets, gare la plus voisine de Samokov, entre Sofia et Andrinople. On évitera ainsi l'embouteillage de la ligne Radomir Sofia, à faible rendement, utilisée depuis plusieurs jours pour le transport de la i 70 D. I. C. et de la 76° D. I. Par exception, les 776 et 790 brigades de la a 6* D. I. B. furent embarquées à Radomir et atteignirent Moustapha pacha le 2 1 octobre.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

3 Note du S. H. - Lire : « Patey m.

4 Note du S. H. — Ferisovitch sur la carte.

5 Note du S. H. — Le nom exact de ce chef de bande semble avoir été Costa Petchanatz.

6 Note du S. H. - Ou Ipek.


Annexe n° 1558.

? D'Uskub, le 19 octobre.

Télégramme.

Général commandant l'A. F. 0. à général commandant en chef-.

Artillerie 578 D. I. sera recomplétée.

Mauvais état sanitaire de cette division, qui compte 8.4oo hospitalisés le 18 octobre, la rendra indisponible assez longtemps. Je désignerai une autre division comme réserve stratégique, si vous désirez que cette unité soit dirigée rapidement sur sa destination2.

C. A. A., arrivé le 19 octobre, n° 1610, remis au 3e bureau.

Annexe n° 1559.

A. F. 0. Q. G., le 19 octobre 1918, 8 h. 30.

2* GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

s. jtuAsiF*

Ne 2819/3.

Ordre particulier d'opérations n° 87, pour le général Tranié, à Nich3.

I. — Conformément aux instructions du général commandant l'A. F. 0.4, dès son arrivée à Nich, le général Tranié passe sous les ordres du général commandant le.

98 groupement de divisions à qui il sera rendu compte de l'arrivée en ce point par les moyens les plus rapides.

II. — Le général Tranié continuera sa marche par la route suivant à l'est la vallée de la Morava, en maintenant une liaison intime avec la I" armée serbe et en se reliant,

1 Note du S. H. — Sur la minute, on lit en tête du télégramme : «N° 43ag/3. Réponse à télégramme n° 5523/3 du 18 octobres; voir annexe 1542.

2 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1575.

* Note du S. H. — Voir carte n° 18.

1 Note du S. H. — Voir ordres 4298/3 et 4299/3, annexes 1537 et i538.


par sa cavalerie, à la troupe française dont la situation lui sera indiquée à Nich par l'étatmajor du maréchal Boyovitch et, dès que possible, par le général commandant le a8 G. D. 1.

Le général Patey, commandant le 2. groupement de divisions, Signé : PATEY.

P. A. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Destinataires : MM. le général Tranié (pour exécution), le général cdt la 17e D. I. C.

le général cdt la 76e D.I., le général cdt la brigade de cavalerie, artillerie, génie, intendance, 4e bureau, le général cdt l'A. F. 0. (à titre de compte rendu).

A. F. 0. section du courrier, entré le 21 octobre 1918, n° 1672, transmis au 38 bureau.

Annexe n° 1560.

A. F. 0. Q. G., le 19 octobre 1918, 8 h. 3o.

2* GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BCKUO.

N* 2820/3.

Instruction particulière d'opérations n° 88, pour la cavalerie1. m 1. — Conformément aux instructions du général commandant l'A. F. 0.2 et après entente avec le maréchal Boyovitch, la brigade de cavalerie du général Gambetta passe aux ordres du général Patey, cdt le 2e G. D. I., à la date du 48 octobre.

II. — Le général Gambetta continuera l'exécution de la mission fixée par l'ordre n° 18.900 du 17 octobre du maréchal Boyovitch 3.

Au-delà de Négotin, il aura à arrêter toute navigation sur le Danube et à réunir le plus grand nombre possible d'embarcations contre la rive droite, afin d'assurer, le cas échéant, les moyens de transport par voie fluviale.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

:Note du S. H. — Voir annexe 1537.

3 Note du S. H. — Voir annexe i534.


III. — D'après des renseignements non encore confirmés, des troupes et approvisionnements ennemis seraient transportés sur le Danube.

L'ennemi aurait des détachements au nord du Danube, face à Vidin.

Enfin il est à supposer qu'il a pris ses dispositions pour protéger la circulation de la voie ferrée d'Orsova à Turnu Severin.

IV. - La situation des troupes d'avant-garde du a8 G. D. I. est la suivante : Le 18 octobre, un bataillon du ior R. I. C., avec un peloton de cavalerie, est parti de Pirot pour Temska, se portant sur Knjazevac.

Les 2 autres bataillons du régiment et une batterie de montagne suivront le mouvement le 19 octobre.

Ces troupes, qui forment l'avant-garde de la 17e D. I. C., se porteront de Knjazevac sur Zajecar où le premier bataillon arrivera probablement le 2 3 octobre et libèrera le bataillon de la Ire armée serbe, qui se conformera aux ordres du maréchal Boyovitch - concernant sa nouvelle destination.

Le 18 octobre, deux bataillons de la 768 D. I. débarquent à Lom Palanka ou au sud.

Le 19, un bataillon et une batterie de montagne de cette division débarquent à Alexandrovo.

Ces troupes forment l'avant-garde de la 768 D. I. et seront suivies, le 20 octobre, et le 21, d'un groupe d'artillerie et d'un régiment d'infanterie, qui seront probablement débarqués à Alexandrovo.

La mission de ces troupes est de s'emparer de tous les bateaux naviguant sur le Danube (Lom Palanka d'une part, et Vidin, d'autre part) et, ultérieurement, d'être prêtes à se porter au nord-ouest ou à l'ouest pour agir dans le flanc de l'ennemi, suivant les circonstances.

V. — Le général commandant le 20 G. D. I. désire recevoir, par retour de l'officier porteur de la présente instruction : 10 La situation de la brigade de cavalerie (emplacement, état des animaux, personnel, ravitaillement)

20 Jous les renseignements recueillis sur l'ennemi.

30 Les résultats des reconnaissances qui ont pu être faites sur la viabilité des routes.

Le général commandant le 2 e G. D. I. attache une importance particulière à être renseigné le plus tôt possible sur la viabilité des routes pouvant assurer la liaison entre la vallée du Timok*et la région Alexandrovo, Vidin ; ces routes devront être reconnues immédiatement au point de vue des possibilités d'utilisation par voitures à chevaux ou autos de tourisme.

D'après des renseignements déjà recueillis, les routes, dans la partie bulgare, seraient bonnes jusqu'à une courte distance de la frontière, mais il y a des doutes sur la liaison avec le réseau serbe, notamment en ce qui concerne la ligne Vidin, Kula, Zajecar.

Il y aura lieu, d'autre part, de faire reconnaître, au point de vue de la viabilité, la route Slatina, Zagubica, Pozarevac.

VI. — Tous les renseignements seront envoyés sur la ligne Zajecar, Knjazevac, Pirot, et en même temps par Alexandrovo (ultérieurement Vidin, si possible) où ils seront remis


à la 768 D. I. pour être transmis au général cdt le a" G. D. I. (ou par T. S. F. si elle fonctionne).

VII. — L'état-major du 9 e G. D. I. fonctionne à Tsaribrod provisoirement.

Le général Patey, commandant le 2e groupement de divisions, Signé : PATEY.

P. A. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Destinataires : général cdt la cavalerie, pour exécution, maréchal cdt la Ire armée serbe, général cdt la 17e D. I. G., général cdt la 76e D. I., artillerie, génie, intendance, santé, service télégraphique, lx" bureau, le général cdt l'A. F. 0. (à titre de compte rendu).

Annexe n° 1561.

A. F. 0. Q. G., le 19 octobre 1918, 8 h. 3o.

2■* GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BTJBEln.

N° 2821/3.

Ordre particulier d'opérations n° 89l.

I. — Confirmation de la mission de la 76e D. 1. 2, savoir : — couvrir la droite du dispositif de marche et d'opérations du 28 groupement de divisions ; — arrêter la circulation ennemie sur le Danube et réunir, à Vidin et Lom Palanka, tous moyens de passage éventuel; — ultérieurement, être prêt à agir vers l'ouest ou le nord-ouest sur Zajecar ou Négotin ; a — recueillir tous renseignements utiles sur les territoires roumains voisins de sa zone d'opérations.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1529.


II. — Si aucune force ennemie ne gêne dans la région de Lom Palanka, tous les débarquements pourront se faire à Alexandrovo.

III. — Se mettre en mesure d'appuyer éventuellement l'action de la brigade de cavalerie (ci-joint les ordres et instructions donnés à cette dernière)x.

Le général Patey, commandant le 2" groupement de divisions, Signé : PATEY.

P. A. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Destinataires : MM. le général cdt la 768 D. I., pour exécution, le général cdt la brigade de cavalerie, général cdt la 17° D. I. C., artillerie, génie, intendance, santé, service télégraphique, 48 bureau, le général cdt l'A. F. 0. (à titre de compte rendu).

Annexe n° 1562.

Du 26 G. D. I., le 18 octobre2, 18 h. 15, reçu le 19 octobre, 7 h. 20.

Télégramme.

L'état-major du 2e G. D. I. à M. le général commandant l'A. F. 0. (5e bureau.) N° 2826/3. Transversale Radomir, Bresnyl, Vrabca3, Tsaribrod : bon état de Radomir à Vrabca, très mauvaise de Vrabca à Tsaribrod.

Route Gusevo4, Sofia; très bonne.

Route Sofia, Tsaribrod : très mauvaise.

A. F. 0., arrivé le 19 octobre 1918, n° A67, remis au 3e bureau.

1 Note du S. H.— Vraisemblablement l'Instruction 2820/3, annexe i56o, et peut-être l'ordre 18900 du commandant de la Ire armée serbe, annexe 1534.

2-"ote du S. H. — D'après son numéro d'enregistrement, ce document serait du 19 octobre.

3 Note du S. H. — Lire : a Breznik, Vrabra n (Vrabtcha); voir carte n° 18.

4 Note du S. H. — Lire : vt Gj uj eseyo n (Giouyéchevo).


Annexe n° 1563.

De Paris, le 20 octobre.

Télégramme.

Guerre à général Franchet d'Esperey, Réponse à votre télégramme du 18 octobre1.

i° La convention signée à Londres en avril 1915 et à laquelle se réfère mon télégramme du 10 octobre2 a déterminé — sans limites précises, d'ailleurs — la zone d'influence politique assignée à l'Italie en Albanie.

L'interprétation donnée par le gouvernement français aux termes de cette convention a conduit à considérer que la rivière Mati pouvait être envisagée comme formant la limite septentrionale de la zone italienne.

20 Toutefois, il est bien évident que les limites politiques ainsi tracées ne sauraient constituer un obstacle au développement des opérations entreprises par les divers contingents alliés dans le but commun de chasser de l'Albanie les forces autrichiennes qui s'y trouvent encore.

3° Or, ces opérations ne peuvent être exécutées seulement par les faibles détachements dont vous avez prévu l'emploi au nord du Mati.

Pour obtenir une décision plus rapide, il est indispensable que général Ferrero continue aussi loin que possible la poursuite des forces autrichiennes en retraite.

40 J'insiste sur ce point, que l'intervention au nord du Mati des forces du général Ferrero ne doit en aucun cas limiter votre liberté, d'action ni s'opposer à l'emploi de vos forces dans cette région.

Il doit être seulement entendu que la ville de Scutari sera occupée par contingents des grandes puissances : français, anglais, italiens, à l'exclusion de Serbes, Grecs, et Monténégrins.

5° Gouvernement français intervient dans ce sens auprès de gouvernement italien pour que général Ferrero soit invité à agir en étroite coopération avec vous en Albanie et éventuellement en Monténégro, et pour que toutes facilités nous soient données en vue d'assurer le ravitaillement des éléments appartenant aux armées alliées d'Orient.

6° Vous serez avisé des résultats de ces démarches, en vue de vous permettre de régler avec le général Ferrero la combinaison de vos actions 3.

1 Note du S. H. — Document non publié; voir annexe 1533, 20 note.

2 Note du S. H. — Document non publié: voir annexe 14Q5: 3° note.

3 Note du S. H. — Les démarches en question aboutirent à l'acceptation par le gouvernement italien de la coopération, au Monténégro seulement, des troupes du général Ferrero et des armées alliées, sous le commandement unique du général Franchet d'Espèrey. Cet officier général en fut avisé le 4 novembre par le commandant supérieur des forces italiennes en Albanie; voir annexe 174 IL. Le commandant des armées alliées ayant demandé confirmation de cette subordination des troupes italiennes d'occupation du Monténégro (annexe 1811) reçut le 9 novembre une réponse affirmative; voir annexe i831.


70 Prévenez dès maintenant le général Ferrero des pourparlers en cours et insistez à nouveau auprès de lui pour que, en attendant la décision à intervenir, il assure le ravitaillement des 2 bataillons serbes actuellement à Tirana1.

Signé : CLEMENCEAU.

C. A. A., arrivé le a 1 octobre 1918, n° 1680, remis au général.

Annexe n° 1564.

ARMÉE ROYALE Le 20 octobre 1 9 18

ITALIENNE. Le 20 octobre 1918.

COMANDO SUPREMO.

BUHEAU DES OPBBATIONS.

N* 14303 DU PHOTO COLS G. M.

Objet : Commandement supérieur italien dans les Balkans.

Traduction.

A M. le brigadier général Delmé Radeliffe, chef de la mission militaire britannique, à M. le colonel Girard, chef de la mission militaire française.

En raison de l'augmentation de nos forces en Albanie, de l'importance prise par les opérations militaires sur ce théâtre, et afin de donner une plus grande souplesse au commandement des troupes opérantes, il a été constitué à Valona un commandement supérieur des forces italiennes dans les Balkans.

Ce commandement, confié à S. E. le lieutenant général cdt Settimio Piacentini, aura sous sa dépendance les troupes du 168 corps d'armée et, au point de vue discipline seulement, celles de la 35e division.

Le commandement des troupes italiennes de première ligne opérant en Albanie continue à être exercé par S. E. le général Ferrero2.

Le général adjoint, Signé : SCIPIONI.

1 Note du S. H. — Le ravitaillement des Serbes avait été effectué le 17 ou le 18 octobre; voir annexe 1548. On trouvera, à l'annexe 162 a, la réponse du commandant des armées alliées. Le général Franchet dtEspèrey télégraphiait d'ailleurs, le 2 a octobre, pour signaler au gouvernement l'utilité d'un commandement unique dans les Balkans; voir la réponse à l'annexe 1614. -- -

2 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1290, les premiers renseignements sur cette nouvelle organisation du corps expéditionnaire italien d'Albanie.


Annexe n° 1565.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 21 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : ao octobre.

Destinataire : ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : général Franchet d'Espèrey.

Texte1 : Front de Serbie.

10 A Vest : Drapeau français flotte sur les rives du Danube depuis le 19 octobre, 34 jours après déclenchement de l'offensive. Commandant de 76e D. I. arrivé à Lom

Palanka a pris des mesures pour interdire navigation Danube. Un cuirassé ennemi refusant s'arrêter après sommation a été canonné avec succès et s'est échoué sur rive nord. Cavalerie française appuyée par bataillon serbe a atteint le 19 Zaietchar et poussé reconnaissances en avant2.

Au centre : Ire armée serbe est au contact sur le front Bukova Poljana, Mojsinje, rive sud de la Morava Ouest; Terstenik, avec forces allemandes opposant forte résistance, et a pris dispositions pour attaquer aujourd'hui. Cavalerie serbe opérant sur flanc droit était arrivé le 19 près de Lesje, 10 kilomètres est Paracin, sur les derrières des forces ennemies opérant à l'est Morava.

3° A l'ouest : Détachement de couverture du flanc gauche est en cours relève par lIe armée serbe et quitte région Prichtina en marche sur Nich.

E. M. A. Groupe de l'avant, arrivé le ai octobre 1918, n° 769, B. S., remis au 3° bureau.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Sur la minute, on lit la phrase ci-après, omise dans la transmission : « Aucun nouveau renseignement de 17" D. I. C.»


Annexe n° 1566.

Sofia, le a o octobre 19 18.

Colonel Trousson à général Franchet d'Espèrey 1.

1° Quelques éléments allemands arrivés Andrinople auraient intention occuper gare bulgare.

2° Allemands se renforcent; en Roumanie il y aurait quatre divisions allemandes, deux autrichiennes; Mackensen demanderait en plus deux divisions Landsturm.

3° Rassemblement Roumains en face Dobroudja inquiètent ministres bulgares qui craignent que Roumains poussés ne brouillent les choses de ce côté. Il y aurait lieu prévenir Roumanie de ne rien entreprendre sans entente avec nous.

a 0 Bulgares sont décidés à se défendre. Une division garde ponts Andrinople, et une autre division est poussée en Dobroudja pour couper voie ferrée à ouest Constantza et empêcher ainsi transports Constantinople et Ukraine sur Roumanie.

5° Armée bulgare demande pas mieux marcher avec nous contre Turcs, et estime remobilisation partielle possible dans quelques mois.

6° Aujourd'hui, avant-garde 76e a arrêté Lom, avec canons, 37 convois chalands qui se sont échoués rive nord Danube. Ai prescrit réquisitionner bateaux bulgares et ramener chalands.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A., le 21 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

RTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3' MMAC.

N° 5566/3.

Copie conforme transmise à État-major Berthelot, 28 bureau C. A. A.

P. O. Le chef du 3' bureau,

1 Note du S. II. — Voir carte n° 18, A.


Annexe n° 1567.

Adv. 16th Corps.

D. Q. M. G.

General Ross, Sofia.

G. A. 177, 20th.

228th Brigade Headquarters and 2 battalions should now commence movement by rail to Radomir. If accomodation can be made available by French, they should continue by rail to Sofia, otherwise by march route thence by rail again.

Adressed Adv. 16th Corps repeated D. Q. M. G. and General Ross, Sofia.

G. H. Q.

Annexe n° 1567 bis.

Communiqué au i 6" corps.

D. Q. M. G.

Général Ross, Sofia.

G. A. 1 77, le 20 octobre.

Le quartier général de la 228e brigade et 2 bataillons devraient commencer leur mouvement par chemin de fer sur Radomir. Si l'on peut s'arranger avec les Français, ils devront continuer par chemin de fer jusqu'à Sofia, sinon par la route puis par le chemin de fer de nouveau..

Adressé au 16e corps avancé; répété au D. Q. M. G. et au général Ross, Sofia.

G. Q. G.

Annexe n° 1568.

D'Uskub, le 20 octobre, 18 h. 3o Télégramme.

État-major A. F. 0. à C. A. A.

N° 4333/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES2.

26 groupement de D. I. : Q. G. à Tsaribrod.

La 76° D. I. a un régiment et une batterie de 65 dans la région de Lom Palanka, Alexandrovo, et au nord. Le 19 octobre à midi, ce détachement a arrêté sur le Danube à hauteur de Lom Palanka un convoi de bateaux ennemis et les a canonnés. Ceux-ci ont dû s'échouer sur la rive du fleuve. -

1 Note du S. H. — Partant de la vallée de la Stroumitsa, à l'ouest de Petritch; voir carte n° 19, A. Le mouvement de la 228 e brigade semble avoir commencé vers le 2 3 octobre. -

s Note du S. H. - Voir carte n° 18.


Les deux autres régiments de la 76e D. I., avec les escadrons divisionnaires des 76* et 3oe D. I., sont dans la région de Kjustendil. Le gros de l'A. D. 76 est en mouvement de Radomir vers Sofia.

La 17e D. I. C. (Q. G. en mouvement de Tsaribrod sur Pirot) a un régiment avec l'escadron divisionnaire dans la région Pirot, Temska, et deux régiments dans la région de Tsaribrod.

L'A. L. du a* groupement a le 20 octobre, à Nich, 1 section de 155 C. S. et une bie de io5 L.

La cavalerie Jouinot Gambetta passe le 20 aux ordres du gai cdt le 2'groupement; le gros est à Zajecar, un détachement vers les mines de Bor.

Groupement Tranié : Commence le 20 son mouvement sur Nich : avant-garde (1 rgt, 1 bie) à Kursumlje; gros (42e R. I. C. et 3e D. I. H.) région de Mrdare, Podujevo; arrière-garde, sud de Talovo.

C. E. I. : est le 20 octobre dans la région Levterce, Rudnik, Cuka 1. G. Q. à Vélès.

La 30e D. 1. 2, continuant son mouvement vers la Bulgarie, fait étapes dans la région d'Izvor.

Arrivé : 20 h.

Annexe n° 1569.

A. F. 0.

2* GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUBEÂU.

N° 2840/3.

Message remis à 8 h. 15, le 19 octobre 1918.

Général commandant 2e G. D. I. à général commandant A. F. 0.3.

N° 2823/3. «Ai pris contact avec le voïvode. Je maintiens mission du général Jouinot-Gambetta qui doit être aujourd'hui à Zajecar ; aurait constaté que mine Bor est intacte et doit poursuivre sur Négotin.

Situation 19 octobre est la suivante : 17e D. I. C. : 1 bataillon de l'avant-garde de la 17* D. I. C. à mi-chemin entre Pirot et Rmagevatz4 suivi du reste de l'avant-garde qui se porte sur Rmagevatz4, puis sur Zajecar où libèrera un bataillon serbe.

Note du S. H. — Environs nord de Vêles.

Note du S. H. — La 30. D. I. avait commencé son mouvement le ao au matin.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

4 Note du S. H. — Lire : « Kniajevats. »


Le gros de la 17e D. I. C. entre Pirot et Tsaribrod continuera dès que possible son mouvement.

76e D. l. doit avoir depuis hier 2 bataillons à Lom ou au-dessous, et aujourd'hui 1 bataillon et i batterie de 65 à Alexandrovo; pas encore reçu confirmation.

Un avion ennemi a survolé Pirot le 17 au matin, a lancé li bombes tuant une femme, blessant 2 femmes et 2 enfants.

Transmis à Sofia le 19 octobre 1918, à 15 h. (orage violent).

Sofia n'a donné aucun collationnement de ce télégramme.

Copie transmise à Monsieur le général cdt l'A. F. 0.

Le général Patey, commandant le 2' groupement de divisions.

P. 0. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Le 20 octobre 1 9 1 8. 12 h. 1 A. F. 0. Section du courrier. Entré le a a octobre 1918, n° 6695, transmis au 3e bureau.

Annexe n° 1570.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL Paris, le 21 octobre 10138.

DE L'ARMÉE.

GROUPE DE L'AVANT.

3' BUREAU i.

N° 13428 B. S./3.

Synthèse du plan d'action des armées alliées d'Orient2.

Le plan d'opérations primitivement établi par le général Franchet d'EsptVey3 a été successivement modifié à la suite de la réception par cet officier général des directives contenues : i ° dans les télégrammes du 7 octobre1 ;

1 Note du S. II — La date et l'heure sont inscrites au crayon noir.

2 Note du S. II. — Document joint au bordereau 13431 B5/3, annexe 1572.

3 Note du S. H. — Voir annexe i35i et carte n° 17, B, en tenant compte du fait que le dispositif indiqué a été modifié pari e commandement des armées alliées, le 18 octobre; voir annexe 15111.

JMote du b. U. — Voir annexe i381 ; un seul de ces documents est publié.


2° dans l'instruction secrète n° 12913 BS/3 du 7 octobre, destinée aux généraux Franchet d'Espèrey et Berthelot1.

La présente note a pour objet d'exposer le plan d'action des armées alliées d'Orient, tel qu'il est proposé à titre définitif par le général Franchet d'Espèrey.

A. — Répàbtition DES FORCES ET missions2.

I. — Front de Turquie (7 à 8 divisions) sous le commandement du lieutenantgénéral Milne :

3 D. I. britanniques ; 1 D. I. française (122° D. I.) 3 D. I. helléniques (1 er G. A. H.); 1 brigade italienne (4 èmcs bataillons de la 35e div. italienne avec 2 batteries de montagne) ; 1 contingent serbe.

éventuellement : une deuxième D. I. française*.

Mission initiale : assurer la libre disposition de la voie ferrée Dedeagatch, Andrinople, et s'opposer à toute tentative ennemie de ce côté.

Mission ultérieure : mettre la Turquie hors de cause par une action en direction de Constantinople.

Le 1ep groupement de divisions franco-helléniques sera dissous. Le général d'Anselme, commandant ce groupement, et son état-major, seront mis, à une date ultérieure, à la disposition du général Milne pour commander un groupement tactique* de son armée3.

II. — Front de Roumanie. (3 à 4 divisions).

Sous le commandement du général Berthelot.

Composition précise encore indéterminée : vraisemblablement 2 ou 3 divisions françaises et une division britannique, avec une certaine quantité d'artillerie lourde.

Avant-garde : 1 division française sur le Danube, placée initialement sous les ordres du général Chrétien, commandant les forces d'occupation de Bulgarie.

Mission initiale : assurer la couverture sur le Danube.

Mission ultérieure : provoquer et appuyer la rentrée en guerre de la Roumanie.

* L'emploi éventuel de divisions britanniques provenant de Palesteine a été également envisagé depuis. -

1 Note du S. H. — Voir annexe 1878.

2 Note du S, H. Voir, à titre de renseignement, le tableau des effectifs ravitaillés par le Gouvernement français à l'annexe 1553.

3 Note du S. H. — Par modification à ce projet, le général d'Anselme et son état-major furent mis à La disposition du commandant de l'armée du Danube, le général Berthelot.


III. — Front de Serbie.

11 Groupement du général Henrys (7 à 10 divisions).

4 divisions helléniques (2e C. A. H. et 9e D. I. H.).

1 division italienne.

2 ou 4 divisions françaises.

o ou 1 division britannique avec A. L. *.

20 Armées serbes (voïvode Michitch) [6 D. I. et 1 D. C.].

Ire et II" armées serbes.

D. C. serbe.

Limite des zones d'action entre le groupement Henrys et le groupement Michitch : ligne Leskovatz, Kruchevatz, Kragujevatz, Chabatz (ces villes à l'armée serbe).

Mission : Reconquérir la Serbie, puis former provisoirement front défensif sur la Save et le Danube pendant le déclenchement de l'action militaire en Roumanie.

IV. — Front d'Albanie et du Monténégro**.

Éléments français, serbes, et helléniques, indéterminés.

Mission : Libérer et soulever contre l'Autriche l'Albanie du nord et le Monténégro.

Action principale partant de Mitrovitza, Ipek, sur Podgoritza et Cattaro.

Action secondaire sur Alessio, Scutari.

Occupation de Scutari par un détachement franco-anglo-italien.

V. — Occupation de la Bulgarie.

Troupes sous les ordres du général Chrétien.

a. 1 division française (qui fera ultérieurement partie du groupement Berthelot) sur le Danube, tenant les nœuds de communications de Tirnovo, Routchouk, Sistova, Samovit, et détachant dès que possible 1 régiment à Constantza.

b. la 228e brigade territoriale britannique tenant la côte de la mer Noire à Varna, Bourgas et Dobritch.

c. 1 bataillon de la 35 e division italienne à Philippopoli.

d. 1 bataillon de la 1 7 e division coloniale à Sofia.

VI. — Réserves générales (5 D. I.) a. 2 D. I. françaises en Bulgarie, échelonnées sur la ligne Sofia, Andrinople.

b. Armée hellénique (les trois divisions du C. A. D. N. et éventuellement d'autres divisions helléniques) sous les ordres du général Danglis, échelonnée dans la région de la Struma et en Macédoine orientale, et susceptible d'être portée rapidement, soit vers le nord, soit vers l'est.

* Suivant que le groupement Berthelot comprendra ou non une D. I. britannique.

** Les opérations à entreprendre sur ce front par les éléments des armées alliées d'Orient seront exécutées en coopération avec les forces italiennes du général Ferrero qui poursuivront vers le nord les troupes autrichiennes en retraite.


B. — MOUVEMENTS À EXÉCUTER.

Actuellement, la majeure partie des unités est encore à l'arrière ; leur poussée en avant est liée à la question des communications qui ne s'améliorent que lentement.

to Armée britannique.

1 division (26e D. I.) se porte par la vallée de la Struma dans la région de Radomir où elle entrera dans la composition du groupement Henrys (éventuellement du groupement Berthelot).

Le gros de l'armée britannique se porte dans la région de la Macédoine orientale, en vue de continuer son mouvement vers l'est par la côte de la mer Egée.

La 228e brigade sera transportée incessamment sur la mer Noire.

Armées serbes et groupement Henrys.

La réalisation progressive du dispositif prévu par l'engagement à la droite (est) des armées serbes des unités du groupement Henrys sera faite par entente directe entre le général Henrys et le voïvode Michitch, au fur et à mesure de la mise en ligne des unités des deux armées qui sont encore à l'arrière et qui seront poussées vers l'avant le plus tôt possible, en tenant compte du rétablissement des communications.

Le détachement de l'A. F. 0.(2 i® brigade coloniale et 3e div. hellénique) qui opère vers Mitrovitza continuera sa mission de couverture du flanc gauche de la I" armée serbe jusqu'à ce qu'il soit relevé par la lIe armée serbe.

L'artillerie lourde du i" groupement de divisions rejoindra le groupement Henrys.

30 Groupement Berthelot.

La formation du groupement Berthelot fera l'objet d'instructions ultérieures.

â 0 Albanie.

Les détachements de couverture seront fournis par les éléments serbes, helléniques, et français, actuellement à la disposition de l'A. F. 0., jusqu'à leur relève par l'armée serbe.

La formation des détachements destinés à opérer au Monténégro sera précisée ultérieurement.


Annexe n° 1571.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL le 2 1 octobre 1918.

DE L'ARMÉE.

GROUPE DE L'AVANT.

3* iCBEAC 1.

9 pièces jointes sous bordereau d'envoi n° 13431 BS/3*.

N* 13429 B.S./3.

Le président du Conseil, ministre de la Guerre, à M. le général attaché militaire français, Rome1.

J'ai l'honneur de vous adresser ci-joint, et je vous prie de remettre à M. Orlando, une note 13428 BS/33, qui expose le plan d'opérations établi par le général Franchet d'Espèrey en conformité des directives contenues : i° dans les télégrammes du 7 octobre4 (remis à Paris le 7 octobre à M. Orlando par le capitaine Peloux); 20 dans l'instruction secrète n° 12918 BS/3 du 7 octobre, destinée aux généraux Franchet d'Espèrey et Berthelot, et qui a fait l'objet de ma lettre n° 13074 BS/3 du 11 octobre Signé : CLEMENCEAU.

NOTA. — La note ci-dessus visée n° 13^28 BS/3, synthétise, en vue d'en faciliter la lecture et la compréhension, les renseignements contenus dans le bordereau joint à la présente dépêche, et qui sont la copie authentique des télégrammes et instructions établis successivement par le général Franchet d'Espèrey au sujet du plan d'action des armées alliées d'Orient.

1 Note du S. H. — A la même date, le président du Conseil adressait à Londres un document identique, sauf: le numéro (ia43o BS/3), l'adresse (Londres au lieu de Rome), la parenthèse de l'alinéa 1° (remis à Versailles le 7 octobre à M. Lloyd George par le commandant Lacombe), le numéro de la lettre visée à l'alinéa a° (n° 1299/1 BS/3 du 9 octobre).

1 Note du S. H. — 13432 BS/3 sur l'exemplaire adressé à Londres; voir annexe 1672.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1570.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1381 ; un seul de ces documents est publié.

6 Note du S. Il. — Voir annexe 1378.


Annexe n° 1572.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL Paris, le 21 octobre 101y 8.

DE L'ARMÉE.

GROUPE DE L'AVANT.

3' BUREAU l.

N° 13431 B. S./3

Le président du Conseil, ministre de la Guerre, à M. le général attaché militaire français, Rome.

1 ° Plan initial du général Franchet ) 1 télégramme, pièce n° 1.

d'Espèrey 2 2 ) 1 instruction n° 5346/3, pièce n° 2.

20 Observations adressées au général j t,,, g ramme, "0 3 F h d'E < f 1 telegramme, rpiece n° „„â.

Franchet sperey, au sujet de son > i r g ramme, "0 4.

pl, an init. ia 1 3 1 teiesramme, .*pièce n

,

plan init.ial , 23, ) 1 teleg0 ramme, rpi-e, ce a,.

3° Plan rectifié par le général Fran- ) gramme, pièce 0 5 - 'i (1 t,e,l,e, gramme, pl ce n 5r.

chet d Esperey en exécution des tele- ) ° 5 f. 5/3 pièce 0 6 grammes du 7 oct. obv re 24 l) i instructi. on 5r4 r 2 5 c,6«> , grammes du rpiece n° « 0e.

4° Modifications apportées au plan

rectifié, à la suite de la réception par le I général Franchet d'Espèrey de l'ins- Télé gramme, pièce lao 7e egramme plece n 7.

tructIOn personnelle n° 1 = Q i 9 d ce/a ieiesramme, I"eœ » y.

du 7 octobre5 pour les généraux F. d'Espèrey et Berthelot. 16 5° Note exposant, d'après les docu- !

ments ci-dessus, le plan d'opérations Note n' 13 4 2 8 BS/3, pièce no 8 d Il' , d'O. vi 0 e n° „ 134 Q/ 2 8 Q BS/3, l)C/0 ., oe.

dj es armées alliées rIent te qu il 8.

peut être établi à la date du a o octobre. 1 7 6° Carte jointe î H 9

DOCUMENTS A REMETTRE A M. ORLANDO.

1 Note du S. H. — Document joint à la lettre 13429 BS/3, annexe 1571. Un bordereau identique, sauf: le numéro (i343a BS/3), l'adresse (attaché militaire à Londres), et la dernière ligne (où le nom de M. Lloyd George remplace celui de M. Orlando), était joint à la lettre 12430 BS/3, annexe 15^1, première note.

- 2 Note du S. H. — Voir annexes 1351 et 13!17.

3 Note du S. 11. — Voir annexe i38i.

'Note du S. H. — Voir annexes i453 et 1^29.

'Note du S. H. — Voir annexe 1A17.

6 Note du S. H. — Voir annexe 15 4 1.

7 Note du S. H. — Voir annexe 1570.

8 Note du S. H. — Donnant vraisemblablement la situation aux environs du 20 octobre, et analogue à la carte n" 18, A.


Annexe n° 1573.

De Jassy, le 21 octobre 1918.

Télégramme.

Attaché militaire Jassy à général commandant en chef armées alliées, Salonique.

Pour le cas où ouverture des Dardanelles s'effectuerait, je vous signale état de dénuement dans lequel se trouve armée général Alexeief qu'il serait urgent de ravitailler voie Odessa. Cette armée, composée d'environ 120.000 hommes et qui compte une centaine de canons, n'a plus que 5 cartouches par homme et 5 coups par pièce 1-2.

Son ravitaillement ne devrait cependant retarder en rien celui de l'armée roumaine, si la Roumanie rentre en action.

Général LAFONT.

G. A. A. Arrivé le 29 octobre 1918, n° 17, remis au général.

Annexe n° 1574.

COMMANDEMENT EN CHEF ■ Q G. A. A., le ., octobre 19 18.

DES ARMÉES ALLIÉES. - 1 octo re t 9 1

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

ND 5548/3.

Ordre particulier3.

I. — La 16e D. I. C. fera mouvement, à partir du 2 3 octobre inclus, pour se porter ne réserve générale du C. A. A. 4, dans la région de Samokov. Le stationnement et la mission à l'arrivée seront déterminés ultérieurement.

1 Note du S. H. — Le a a octobre, le ministre de France à Jassy informait le cdt des armées alliées que le ministre de Russie et le maire d'Odessa étaient venus faire part aux ministres des puissances alliées (Angleterre, États-Unis, France et Italie) de la terreur qu'inspirait à la population paisible de l'Ukraine la perspective de l'anarchie qui devait suivre l'évacuation du pays par les troupes allemandes si celles-ci n'étaient pas immédiatement remplacées par les troupes alliées. On signalait déjà des massacres dans les localités évacuées par les troupes allemandes dirigées sur les Balkans pour y reconstituer le front. Le ministre de France insistait sur le grand avantage qu'il y aurait à détacher sans délai des troupes alliées en Russie où elles devraient entrer en contact avec l'armée du général Alexeief occupant la région du Kouban. (Ministre de France à Jassy. Télégramme au ministre des Affaires étrangères, avec communication au général Franchet d'Espèrey, 22 octobre iqi8, arrivé à Salonique le 3 1 octobre.)

2 Note du S. H. — Au suiet de l'armée du général Alexcief, se reporter au tome IX, lor volume.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18. A et B.

4 Note du S. H. — La 16e D. I. C. était dans la région de Houdovo, où l'instruction 5272/3 du 3o septembre l'avait maintenue en réserve à la disposition du C. A. A.; voir annexe 12 54, paragraphe III, alinéa 3°, C. ,


II. — Mouvement réglé par la 16e D. I. C. par étapes, par col de Kosturino, Pétrie, Djumaia, Dupnitza, Samokov.

Échelonner la marche de la D. I. sur 3 étapes : 1" groupe de marche, formant avantgarde, comprendra obligatoirement majeure partie de l'escadron divisionnaire, un régiment d'infanterie, un groupe d'artillerie.

Les a compagnies du génie qui sont employées sur la voie ferrée feront partie du dernier groupe de marche.

III. — Au cours du mouvement, liaison télégraphique par les postes desservant la ligne de Strumica à Sofia. Compte rendu télégraphique sommaire à adresser chaque jour au C. A. A. (38 bureau).

IV. — Une consigne pour les unités stationnées ou opérant en Bulgarie sera envoyée incessamment.

V. — Les B. T. S. (moins les compagnies de mitrailleuses qui suivront la 16e D. I. C.) resteront sur place à la disposition de la D. A. qui leur fera parvenir ses ordres directement.

VI. — Pour la marche, alléger les hommes dans toute la mesure du possible. Leurs effets d'été devront être renvoyés à l'arrière avant le départ.

1

VII. — Ravitaillement réglé par à9 bureau C. A. A.

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

P. A. Le chef d'état-major, Signé : CHARPY.

Destinataires : 1" groupement de D. I., 16e D. I. C.

Copies : armée britannique, A. F. 0., colonel Trousson, 4e bureau, D. A., ier bureau.


Annexe n° 1575.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le si octobre iqi8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

N" 6561/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général commandant l'A. F. 0.

(Réponse à votre télégramme n° 43 2 g/3 du 19 octobrel.) En raison des difficultés des ravitaillements en Bulgarie, il ne sera pas possible de diriger rapidement sur sa destination en Bulgarie la D. I. qui doit être placée en réserve de C. A. A. (indépendamment de la 16e D. I. C.).

Ces mêmes difficultés de ravitaillement limitent, d'ailleurs, également, la poussée vers l'avant des grandes unités laissées à la disposition de l'A. F. 0. (groupement Henrys), Dans. ces conditions, il paraît inutile de désigner dès maintenant la grande unité à envoyer en Bulgarie comme réserve du C. A. A. Elle sera désignée ultérieurement parmi celles qui seront encore à l'arrière.

P. 0. Le chef d'état-major,

Annexe n° 1576.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 22 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : a a octobre 2.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : général cdt armée Orient.

Texte3 ; Front de Serbie.

I. — A l'est : Les éléments de la 76e division qui occupent Lom Palanka se sont emparés de majeure partie du convoi de bateaux ennemis qui avait été forcé par notre feu

1 Note du S. H. — Voir annexe 1558.

2 Note du S. H. — La minute est datée du si octobre.

:1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.


- de s'échouer sur la rive nord. Malgré intervention de deux monitors autrichiens qui ont tenté empêcher opération nous avons pu amener au port de Lom Palanka 5 chalands chargés de marchandises et farine.

Le mouvement en avant de la 17e D. I. G. continue; un détachement est porté vers mines de Bor.

II. — Au centre : Ire armée serbe s'est heurtée le 20 à une forte résistance des forces ennemies appuyées par forte artillerie et mitrailleuses. Progression réalisée en quelques points. Mouvements sont en cours pour déborder résistances ennemies en évitant action de front trop coûteuses.

Pendant ces mouvements, éléments de cavalerie très mordants sont parvenus à s'infiltrer jusqu'à hauteur de Paracin et ont enlevé de haute lutte village de Les Kalabaca 1, coupant route Zaietchar. Ils ont capturé partie du convoi du quartier général de 217e division allemande, les archives et certain nombre de secrétaires, ainsi que bagages du général Gallvitz commandant la division.

lIe armée serbe, qui a relevé détachement français couverture aile gauche, commence son déplacement ouest Ire armée. Un de ces2 régiments est déjà entré à Ipek3 ouest front nord : Insurrection dans Sandjak et au Monténégro se confirme. Bandes importantes sous commandement partisan serbe Kosta Petchanatz, appuyées par éléments français, ont nettoyé région Ipek, Novi Bazar, et livré véritables combats à éléments aile mands et autrichiens en retraite. Elles se sont emparées de plus de i.5oo prisonniers et d'un énorme butin.

E. M. A. Groupe de l'avant. Arrivé le 22 octobre 1918, n° 882 B. S., remis au 3e bureau.

Annexe n° 1577.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 21 octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3. BUREAU.

N° 5570/3.

Ordre particulier4.

A partir du 24 octobre 1918, le 1" C. A. hellénique sera placé, au point de vue tactique, sous les ordres du général Milne, commandant l'armée britannique.

1 Note du S. H. — Lire : «Village de Lesje, coupant,.

2 Note du S. H. — Lire : rt ses régiments. -

3 Note du S. H. — Lire : K .Ipck. Illo Ouest front nord. m

4 Note du S. H. — Complément à l'Instruction oaag/d, paragraphe VI, dernière ligne; voir annexe 1457 et, en réponse à la lettre 10A7/33 G du ai octobre du commandant de l'armée britannique, annexe 1579.


Au i" C. A. hellénique devront être rattachés, par les soins du général commandant l'armée hellénique, 1 groupe de îao L. à tracteurs et 1 groupe d'obusiers de 6 pouces à tracteurs.

P. 0. Le chef d'état-major.

Destinataires : Général commandant l'armée britannique, général commandant l'armée hellénique.

Annexe n° 1578.

G. H. Q. Salonika, 21st october 1918.

[12 th. Corps 16th Corps Stavros. Sv. Vrac.

22nd Div. 65th Bde. 66th Bde. 67th Bde.

Stavros vicinity. Stavros vicinity. Stavros vicinity. Stavros.

26th Div. 77th Bde. 78th Bde. [79th Bde.

S. W. of Dupnica. Radomir. Slatino. Radomir.

27th Div. 80th Bde. 81st Bde. 82nd Bde.

kilo. 23, Strumica- 2 kilos 3 kilos kilo. 14.

Petric road. N. of Petric. N. E. of Starcovo.

28th Div. 83rd Bde. 84th Bde. 85 th Bde.

Janes. Janes. 3 kilos S. of Sarigol.

S. E. of Ambarkeuy.

Derby Yeomanry. Surrey Yeomanry. L. et B. Horse, less one squadron.

Kavalla. KavaUa. Kucos.

12 th Corps cyclists. 16th Corps cyclists.

kilo. 2/1. Dupnica.


Annexe nO 1578 bis.

G. Q. G. Saloniquel, ai octobre 1918.

12, corps. 16" corps.

Stavros. Sveti Vratch.

22° division. 658 brigade. 66" brigade. 67" brigade.

Environs de Stavros. Environs de Stavros. Environs de Stavros. Stavros.

26* division. 77® brigade. 789 brigade. 799 brigade.

S. 0. de Doupnitsa. Radomir. Slatino. Radomir.

2 t division. 8 oo brigade.. 81 e brigade. 829 brigade.

Kil. 23 route Strou- 2 kil. N. 3 kil. N. E. Kil. ih2.

mitsa Petrich. de PéLrich. de Startchovo.

28° division. 83e brigade. 8h9 brigade. 859 brigade.

Yanes. Yanes. 3 kil. S. E. S. de Sarigneul.

d'Ambarkeui.

Derby Yeomanry. Surrey Yeomanry. Cavalerie L. et B.

Kavalla. Ka valla. (moins 1 escadron).

Koutsos3.

12° corps cycliste. 16° corps cycliste.

Kil. 2 U. Doupnitsa.

1 Note du S. H. — Voir carte 19.

2 Note du S. H. — Sans doute de la route Stroumitza, Petritch, c'est-a-dire a 7 kilometres a 1 0. de Yenikeui.

3 Note du S. H. — Sur la rive ouest de la Strouma, a ao kilometres environ de 1'embouchure.


Annexe nO 1579.

GENERAL STAFF. General Headquarters, Salonika, 2 ist october 1918.

N* 1047/33 G.

Operations.

From General G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0., commanding-in-chief British Salonika Force.

To general Franchet d' Espèrey, G. C. At. G., G. C. V. 0., commander-in-chief of the Allied Armies.

Sir, With reference to your letter N° 5425/3 dated 10th October 1918, I have the honour to inform you that I am willing to take over the 1st Hellenic Corps on the 24th of this month.

I have the honour to be, Sir Your obedient Servant, G. F. MILNE.

general Commanding-in-Chief British Salonika Force.

Annexe n° 1579 bis.

N° 1047/33 G. Le 2 1 octobre 1918.

Le général Milne au général Franchet d'Espèrey.

Me référant à votre lettre n° 542 5/3 du 10 octobre 19181, j'ai l'honneur de vous rendre compte que je suis prêt à prendre le commandement du ier C. A. hellénique à partir du 24 octobre2.

Signé : G. F. MILNE.

1 Note du S. II. — Voir annexe 1^29; la référence exacte serait l'Instruction particulière 5449/3 du 1 2 octobre, annexe 1^7, paragraphe VI, dernière ligne.

2 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1577, l'ordre du commandant des armées alliées.


Annexe nO 1580.

132nd French division.

G. A. 183. 21st.

The instructions conveyed to you by Col. Hanbury yesterday are to be carried out.

As much of your transport as possible is to commence to march to Xanthi to day. Minimum transport for local needs to be retained and proceed with personnel of Division by rail. Movement by rail will probably commence 2 3rd. Your telegrams ai/3 and 2-4/3 have been communicated by C. A. A. You should address all correspondence direct to British G. H. Q. �

G. H. Q. 11/10.

Copies to : G. S. w I".; A.; Q.; G. 0. C. R. A.; E-in-C.

Annexe n° 1580 bis.

12 2e division française.

G. A. 183, le ai octobre. 1 Les instructions qui vous ont été apportées par le colonel Hanbury hier doivent être exécutées1. Le plus possible de votre transport doit commencer à marcher sur Xanthi aujourd'hui. Gardez le minimum de transport nécessaire pour les besoins locaux et continuez avec le personnel de la division par chemin de fer. Le mouvement par chemin de fer commencera probablement le 23. Vos télégrammes 21/3 et 24/32 ont été communiqués par C. A. A. Vous devriez adresser toute correspondance3 directement au G. Q. G. britannique.

G. Q. G. 1140.

1 Note du S. II. — Ces instructions n'ont pas été retrouvées; elles prévoyaient la mise en marche sur Xanthi, à partir du a 1, de tous les éléments montés de la 1 2 2 * D. I., tandis que les éléments à pied attendraient à Drama la remise en service de la voie ferrée.

1 Note du S. Il. — Documents non publiés. Le commandant de la 122. D. I., devant la lenteur de l'organisation du transport par voie ferrée, avait demandé à effectuer par voie de terre, en cinq étapes, la marche sur Xanthi. Il donna même, le 2 1 octobre, un ordre de mouvement dans ce sens, prévoyant le départ de Drama le 22 octobre; dans la journée, vraisemblablement à la réception de l'ordre ci-dessus, le général Topart donna contre-ordre.

3 Note du S. H. — Lire : «. C. A. A. Toute correspondance est à adresser. v.


Annexe n° 1581.

SECTION SERBE. Le 2 1 octobre 1918.

DU 3° BUBEAU DU 0. A. A.

N° 355.

URGENT.

A M. le général commandant en chef les armées alliées en Orient (3e bureau).

Compte rendu du G. Q. G. serbe, n° 30979, du 20 octobre 1918, 22 heures 301.

Ire armée : L'ennemi oppose une sérieuse résistance sur les positions de Razanj et de Stalac.

Il dispose d'une forte artillerie et d'un grand nombre de mitrailleuses. Sauf des progressions locales de notre part, il n'y a pas d'autre changement dans la situation.

L'aviation ennemie a été très active et a mitraillé nos troupes, sans grand dommage pour nous.

lIe armée : L'état-major de l'armée est à Pristina, la division du Timok à Babinmost, la division de la Choumadia à Ferizovic, la division yougo-slave à Kacanik.

, Le 2 e régiment yougo-slave est arrivé à Ipek.

iNous avons des renseignements sûrs que le lieutenant Kosta Petschanatz, le chef de nos insurgés, est entré le premier avec ses hommes, à Ipek, et qu'il a nettoyé toute la région jusqu'à Novibazar et Raska2. Il a fait plus de i.5oo prisonniers et capturé un énorme butin.

L'officier de liaison serbe, du 3' bureau du C. A. A., Le commandant M. MARINKOVITCH.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

1 Note du S. H. — Rachka sur la carte.


Annexe n° 1582.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le ai octobre iqiv 8.

D'ORIENT.

ÉTAT MAJOR.

S" BOJIKJ.U..

4,3116/3.

Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant le 2 e G. D. L, Tzaribrod.

i ° Reçu votre télégramme au sujet déplacement Q. G.1 Recevrez incessamment instruction fixant votre mission2. A titre indication, votre groupement doit être orienté vers Belgrade par route Nich Belgrade, Britanniques devant ultérieurement relever votre droite.

3° Prenez dispositions en conséquence en ce qui concerne mouvements successifs de votre" Q. G. 3.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Annexe n° 1583.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le a 1 octobre iqi38.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUMilt.

N* 4352/3.

Instruction particulière n° 115.

I. — En exécution des prescriptions de l'instruction 5524/3, du 18 octobre 1918, du général commandant en chef les A. A. 4 un détachement composé de : - 58' B. C. P.;

1 Note du S. H. — Le ao octobre le commandant du 2" G. D. I. avait télégraphié : «Général Patey est arrivé dans l'après-midi à Lom Palanka. Il reste dans la région, a l'intention de transporter son quartier général à Alexandrovo vers le a 3 octobre, n

S Note du S. H. — Voir annexe 1600.

3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1584, une suite au télégramme ci-dessus.

* Note du S. H. — Voir annexe i543, paragraphe V, in ifne.


— 98 groupe du i" R. A. M. ;

— Escadron divisionnaire de la 11e D. I. C.; sera constitué à partir du 23 octobre à Prizrend, sous le commandement du cdt du 58" B. C. P., pour être mis à la disposition du voïvode chef d'état-major général des armées serbes.

Il prendra la dénomination de « Détachement du Monténégro??.

II. — Ravitaillement à partir du 23 octobre par les soins de l'armée serbe.

Le général Henrys, commandant l'A. F. 0., Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : Voïvode Mitchich, chef d'état-major général des A. S. ; général cdt le 2e G. D. I., général cdt la î ie D. I. G., général Tranié, colonel cdt l'artillerie A. F. 0., cdt du 58" B. C. P., cdt du 98 gr. du ier R. A. M. à Prizrend, cdt de l'escadron divisionnaire Il e D. I. C. à Prizrend, directeur de l'intendance, directeur du service de santé, payeurlA. F. 0., liaison serbe, chefs des ier, 2e et 4e bureaux, bureau du personnel, section du courrier.

Annexe n° 1584.

Message reçu de Kustendil, le a a octobre 1 1918 à 1 h. 10.

Général commandant A. F. 0. à général commandant 2e groupement G. D. 1.2-3.

10 Armées serbes auraient rencontré forte résistance sur front Trestenik (3o km.

S. E. Kraljevo), Plana (12 km. S. E. de Paracin).

20 D'après instruction que recevrez incessamment votre4 action doit s'orienter vers Belgrade par Morava.

76" D. 1. 5 ne semble pas nécessaire en entier sur Danube.

1 Note du S. H. — La minute est datée du 9 1 octobre.

2 Note du S. H. - En tête de la minute on lit: « No 4356/3, suite à n° 4346/3 du 21 octobre 1918 b; voir annexe i582.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

4 Note du S. H. — Voir Instruction n° 116, annexe 1600, qui devait n'arriver qu'au bout de sept jours.

- s Note du S. H. — Lire : «3*, 76" D. I. ne semblent pas nécessaires. a


aO Prenez en conséquence dispositions pour orienter gros vos forces vers régions Nicii, Alexinatz.

5° Division britannique doit ultérieurement relever éléments 76e sur Danube et a et l couvrira votre droite entre votre groupement2 et D. I. britannique.

Transmis à gai Patey, 768 D. i., n° 37, à ah 5o, le aa octobre 19183.

Annexe n° 1585.

De Paris, le a a octobre.

Télégramme.

Guerre à général en chef.

Réponse à votre télégramme du 17 courant4 et suite à mon ao4aQ à/a du a octobre5.

1° Ordres sont donnés pour que 3 sections T. M. personnel et matériel soient expédiées le plus tôt possible Salonique. France est dans impossibilité vous livrer actuellement un nombre de camions plus élevé.

2" Fourniture au moins partielle des camionnettes et remorques Paquette est à l'étude.

3° D'autre part démarches ont été entreprises Londres en vue d'obtenir qu'Angleterre livre et transporte en Orient complément du matériel demandé6.

Copies pour : D. A., D. S. A.

1 Note du S. H. — Lire : (tel G. E. I. couvrira. ».

2 Note du S. H. — Lire : «entre votre groupement et 27" D. 1. britannique a.

3 Note du S.H. — Voir, à l'annexe 1604, la réponse du commandant du a* G. D. I., qui donna aussitôt l'ordre d'opérations du 22 octobre, annexe i6o5.

4 Note du S. II. Voir annexe ihin.

6 Note du S. II. — Document non retrouvé.

6 Note du S. H. — Pour la suite donnée aux diverses questions traitées dans ce télégramme, voir annexe 1792.


Annexe n° 1586.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

ÉTAT-MAJOR DE L'ARMÉE. Paris, le a2 octobre 1918, BUREAU DE L'ORGANISATION ET DE LA MOBILISATION DE L'ARMÉE.

Dépêche télégraphique.

Le président du Conseil, ministre de la Guerre, à M. le général commandant en chef les armées alliées en Orient, Salonique.

Réponse à télégramme du 3 octobre1.

I. — Disponibilités Métropole ne permettent de vous envoyer que 340 infirmiers environ à brève échéance.

II. — Reste du déficit doit être comblé tout d'abord par recrutement de main-d'œuvre locale, emploi de prisonniers bulgares et de prisonniers français récupérés, notamment sanitaires 2.

III. — Vous autorise en outre à renforcer, au besoin temporairement, personnel sanitaire par militaires des plus anciennes classes, prélevés sur armes combattantes, en particulier par anciens infirmiers antérieurement versés dans les armes.

Pour lé président du Conseil, ministre de la Guerre, et par son ordre, Le général faisant fonctions de chef d'état-major général de l'armée, ALBY.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1292.

2 Note du S. H. — Après l'envoi des 34o infirmiers visés ci-dessus, 1.000 infirmiers devaient être prélevés sur le front du Nord-Est et dirigés sur l'armée d'Orient. (D. M. 36355/J. du 12 octobre 1918.)


Annexe n° 1587.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 2 4 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date du dépôt : 2 3 octobre Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Texte : Identification : 39 ie R. I. allemand (2 1 9e D. I. allemande) identifié par contact le 20 octobre, région de Razanj2 (N. E. de Krusevac).

Annexe n° 1588.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 2 3 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 2 3 octobre Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Gal cdt Armée Orient.

Texte3 : Identification : Leib-regimenel (Alpen-Korps allemand) identifié par prisonniers le 20 octobre, région Krouchevats.

1 Note du S. H. — La minute est datée du 22 octobre.

2 Note du S. H. — Voir carte n° i8 (Rajani). Première identification par contact d'un régiment d infanterie dont la présence était connue; voir annexe 1439.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1^39, â° note.


Annexe n° 1589.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 22 octobre 1018.

DES ARMEES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BURBAU.

N" 5573/3.

Instruction particulière pour l'A. F. O. 1.

I. — La surveillance du Danube et l'interdiction du trafic ennemi sur ce fleuve seront confiées à l'A. F. 0. en amont de Lom Palanka cette localité comprise.

II. - Il y aura donc lieu d'échelonner de petits détachements avec quelques canons* le long du fleuve, à portée des points de traversée ordinaires.

Ces détachements devront être reliés téléphoniquement (utiliser, si possible, le réseau civil); ils seront munis de projecteurs.

En vue d'éviter à la population civile, des bombardements comme celui de Lom Palanka le 19 octobre, elle sera placée autant que possible, en dehors des localités.

Étant donnée l'importance des défilés des Portes de Fer, pousser au plus tôt un de ces détachements en face d'Orsova, en vue d'interdire absolument la circulation sur la voie ferrée de Temesvar à Craïova, en même temps que celle du Danube, et de faire sentir notre action militaire sur le territoire hongrois.

III. — Faire rechercher le long du fleuve, toutes les barques, péniches, etc., les réunir en des points où elles seront à l'abri et où elles resteront à notre disposition pour nous permettre, le cas échéant, le franchissement du fleuve.

IV. — Des barrages de mines pourront être placés ultérieurement en certains points du fleuve, pour limiter toutes possibilités d'intervention de monitors.

V. — Le général commandant l'A. F. 0. rendra compte, le plus tôt possible, des conditions dans lesquelles il compte réaliser la mission particulière qui fait l'objet de la présente instruction2-3.

* Contre les monitors, utiliser les obus de 7 5 à fausse ogive spéciaux, contre les blindages. Dès que les communications le permettront, amener des unités de 120 L, type position, pour libérer les bies mobiles.

1 Note du S. H. — Voir carte n° ici, B.

i Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1670, la compte rendu demandé.

3 Note du S. H. — Le commandant de 11A. F. 0. transmit une copie de l'instruction 5573/3 au commandant du 2e groupement de D. I., le 26 octobre, en la faisant suivre de la transmission 44o6/3, concernant des détails d'organisation du service de surveillance du Danube, qui n'est pas reproduite.

Il mettait à la disposition du 2e G. D. I. cinq projecteurs (1 de 120, 2 de 45 partant de Monastir, 2 bulgares de go alors à Uskub) et 1 groupe de 120 L. (alors à Prilep et Monastir). Voir, à l'annexe 1670, le compte rendu demandé.


La surveillance du Danube en aval de Lom Palanka fera l'objet d'une instruction ultérieure, dont copie sera adressée à l'A. F. 0.1 FRANCHET DESPÈREY.

Copies : cel Trousson, mission Berthelot, 2 e bureau, 4 e bureau, liaison marine.

A. F. 0. Arrivée le 24 octobre 1918, n° 1641, transmise au 3e bureau.

Annexe n° 1590.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 22 octobre 101v8.

DES ARMEES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3 E BCBEAU.

N' 5577/3.

Ordre général n° 90.

Monsieur le général de division Chrétien est désigné pour représenter auprès du gouvernement bulgare, à Sofia, le général commandant en chef les armées alliées d'Orient et commander les troupes alliées d'occupation en Bulgarie.

La nature et la mission de ces troupes d'occupation seront précisées ultérieurement 2.

Le général Chrétien aura le rang de général commandant de corps d'armée ; il entrera en fonctions à la date du 26 octobre 1918.

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

P. A. Le chef d'état-major général, CH. CHARPY.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1618 ; voir aussi, à l'annexe 15g 2, une directive télégraphiée au commandant de l'A. F. 0.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1619.


Annexe n° 1591.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 2 3 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 2 3 octobre Destinataire : ministre de la Guerre, Paris.

Expéditeur : général cdt en chef A. 0.

Texte 2 :

I. — Front Turquie.

La 778 brigade anglaise, avant-garde de la a 6e division, a été débarquée région Mustapha Pacha. Les 79e et 78e brigades en cours de transport même destination. La 12 9* division française a commencée par voie de terre mouvement de Drama vers Dedeagatch.

Tous ces mouvements sont couverts par présence des 8e et 10e divisions bulgares dont les éléments bordent la frontière turque.

II. — Front de Serbie.

A. — Groupement Henrys : aucun nouveau renseignement.

B. — Groupement Michitch : après un très violent combat, la division Morava s'est emparée de tout le massif de Bukovik; devant elle l'ennemi s'est retiré vers Mecka.

Sur reste du front le long de la Morava ouest, l'ennemi résiste très énergiquement surtout vers Razanj et Staîac. Mouvements sont en cours pour déborder résistance ennemie par les 2 ailes.

lIe armée serbe continue à progresser dans région nord Mitrovitza.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 23 octobre 1918, n° 860 B. S., remis au 3" bureau.

1 Note du S. H. — La minute est du 2 2 octobre.

3 Note du S. H. - Voir carte n° 18.


Annexe n° 1592.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 22 octobre 101V8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GENERAL.

3* BOKEAf.

Télégramme.

I général commandant A. F. 0.

Il y aurait intérêt à couper Danube vers Ruchtchuk, de façon à embouteiller tous bâtiments se trouvant entre cette ville et Vidin.

Prière diriger plus tôt possible de ce côté un régiment d'infanterie avec un groupe 7 5 ayant pour mission surveillance Danube entre Sistova et Ruchtchuk.

Commandant du détachement devra se mettre en liaison avec 48 D. I. bulgare chargée défense frontière Dobroudja1.

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

P. 0. Le chef d'état-major, CH. CHARPY.

Copies : Colonel Trousson, liaison Marine, 4e bureau.

Annexe n° 1593.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 3 2 octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES.

SERVICE DE SANTÉ.

N* 8681/4.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à sous-secrétaire d'État, service santé militaire, Paris.

Réponse à télégramme 2 656 67/7 du 18 octobre2.

t 0 Chiffres de lits organisés, occupés, et disponibles, dans le centre hospitalier Salonique et formations d'étapes. Blessés : organisés 5.708, occupés 4.!àoù, disponibles

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i6o3, l'ordre donné par le commandant de l'A. F. 0. en exécution du télégramme ci-dessus.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1540.


1.504. Tuberculés : organisés 327, occupés 268, disponibles 59. Dyosentériques : organisés 3.258, occupés - à i i, disponibles 8431. Contagieux autres que grippés : organisés 1.930, occupés 1.898, disponibles 322.

Malades généraux : organisés 18.223, occupés i5.a8i, disponibles 2.5oo3.

Officiers : organisés 466, occupés 392, disponibles y A.

Donc maximum de disponibles pour le courant actuel : 2.0004.

20 Dans circonstances actuelles, évacuations ne peuvent être suspendues ou partiellement différées.

30 Chiffres prévus d'évacuables sur France (très approximatif, calculé d'après la moyenne du dernier mois) : du 20 au 3o octobre : i.5oo; du i" au 15 novembre : 2.5oo.

FRANCHET D'ESPÈREY.

Vu, Le sous-chef d'état-major, Signé : DUGUÉ MAC-CARTHY.

Annexe nO 1594.

G. H. Q.

GENERAL STAFF.

Operations.

N® 1047/37 G.

12th Corps.

1. The 12th corps will take up covering positions on the line of the river Maritza from Amurbej (inclusive) to the Sea. The 16th corps will take up similar positions to the north. The object of this covering force will be to allow of a concentration of troops behind, and most particulary to ensure the running of the Sofia-Dedeagach-Drama railway.

2. It is the General Officer Commanding-in-Chief's intention that the sector from Sulfi (inclusive) to the Sea shall be occupied by the a and Division, and the sector from Bufli (exclusive) to Amurbej (inclusive) by the 122nd French Division. Instructions, of which you have a copy, have already been sent to the 122nd division to this effect.

1 Note du S. H. - Lire : «847.»

! Note du S. H. — Soit au total: lits organises : 11.223; occupés : 8.781; disponibles : 2.442.

3 Note du S. H. - Lire ; « 2.982.5}

4 Note du S. H. — 11 semble qu'il y ait la une erreur, puisque les chiffres ci-dessus indiquent au total 2.442 + 2.982 + 74 = 5.498 lits disponibles (29.91a organises et 24.414 occupés).


3. The 122nd French Division will be attached to the 12th corps from the a 5th instant inclusive.

The 28th Division will come directly under orders of General Headquarters from to-day.

4. The infantry and dismounted portions of certain other units of the a and Division will be taken by sea to Dedeagach, under arrangements which have been made by the Royal Navy. Copies of the Rear Admiral's instructions for this movement by sea, and for the co-operation of the Naval contingent of the Royal Air Forces, are attached.

5. The Infantry of the 122nd French Division will be moved by rail from Drama, if rolling stock permits, so as to take up their positions at the same time as the a and Division. Should the 122nd Division be delayed, the a and Division must be used as far as possible for the purpose.

C. N. GORY.

Major-general, General Staff, British Salonika Force.

G. H. Q., Salonika, a and October 1918.

Copies to : 16th corps, D. A. G., D. Q. M. G.; G. 0. C. R. A.; E. M-C.; D. M. S.; D. A. S.

1 (Naval orders not attached).

Annexe n° 1594 bis.

G. H. Q.

GENERAL STAFF.

Opérations.

N° 1047/37 G.

12e corps.

1. Le 12e corps prendra des positions de couverture sur la ligne de la Maritza à partir de Amurbej (inclus) jusqu'à la merl. Le 166 corps prendra des positions semblables vers le nord. Le but de cette force de couverture sera de permettre une concentration de troupes en arrière, et en tous cas d'assurer le fonctionnement de la voie ferrée Sofia, Dedeagatch, Drama.

2. L'intention du général cdt en chef est que le secteur Sufli (inclus) à la mer doit être occupé par la 22e division et que le secteur Sufli (exclu) à Amurbej (inclus) soit occupé par la 122e division française. Des instructions, dont vous possédez déjà une copie, ont été envoyées à la 122e division dans ce sens 2.

1 Note du S. H. - Voir carte n° 19, A.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1047.


3. La 13 2e division française sera affectée au 12e corps, à partir du 25 octobre.

La 28e division viendra directement sous les ordres du G. H. Q. à partir d'aujourd'hui.

4. L'infanterie et les éléments démontés de quelques autres unités de la 22e division seront envoyés par mer à Dedeagatch par les soins de la Marine Royalel Des copies des instructions de l'amiral pour ce mouvement par mer, et pour la coopération du détachement naval du Royal Air Force, sont ci-jointes.

5. L'infanterie de la 122* division française fera mouvement par chemin de fer de Drama, si le matériel roulant le permet, pour qu'elle puisse prendre sa position en même temps que la 9 2e division. Si la 122e division est retardée, la 2 2e division doit être utilisée autant que possible dans ce but.

Signé : G. N. CORY.

Major general, General Staff, British Salonika Force.

G. H. Q., Salonique, 22 octobre 1918.

Copies : 168 corps, D. A. G., D. Q. M. G., G. 0. C. R. A., E. M. C., D. M. S., D. A. S.

(ordres de la marine pas joints).

■ Annexe n° 1595.

Priority. G. C. 2o4, 22nd Oct.

Birket cipher.

122nd Division.

12th Corps.

Commencing to morrow 23rd Octo-ber arrange to move your Division to Demotika by rail. Lt-col. Stevens, A. Q. M. G.1, G. H. Q., at Drama has been ordered to report to you to give you details of necessary railway arrangements. Arrangements made for rail movement must ensure that a groupe of trains carrying not less than one regiment with a proportion of field artillery arrives at Demotika at short intervals between trains. Acknowledge.

Addressed 122nd Division repeated 12th Corps and. Lt. col. Stevens, Drama.

G. H. Q., 1800.

1 Note du S. H. — A. Q. M. G. : Asisstant quarter master general, ou officim' adjoint au general directeur des transports.


Annexe n° 1595 bis.

G. C. ao4, 2 and Oct.

1 2 D.I.

12e Corps.

Lieutenant-colonel Stevens, Drama.

Dès demain le 2 3 octobre soyez prêt à transporter votre division à Demotika par voie ferrée l. Lieut.-colonel Stevens, à Drama, a reçu l'ordre de se rendre chez vous pour vous renseigner au sujet des arrangements nécessaires de chemin de fer. Ce transport par voie ferrée doit s'accomplir d'une façon telle qu'un groupe de trains transportant en moyenne un régiment, avec l'artillerie en proportion, arrivera à Demotika à courts intervalles entre trains. Accusez réception.

Lieut.-colonel STEVENS 2.

Destinataires: 12 a6 D. I.

Message répété _à iae corps.

Annexe nO 1596.

Priority. G. C. 206, 22nd Oct.

Birket Cipher.

Lieutenant-colonel Stevens, A. Q. M. G., Drama.

Intention to commence move infantry, plus artillery, plus minimum of transport necessary for supplies of 122nd French Division, towards Demotika to-morrow Oct. 2 3rd.

Point of detrainment near frontier, therefore force detrained must consist of groups each 3 Infantry Battalions i Artillery group with essential services and transport. Each group to reach detrainment point and be detrained in 8 hours to debouch maximum force in minimum time. Plan for this movement cannot be made here. Each group is to concentrate at Gumuldzina whence railway organisation and rolling stock can cope more easily with movement and not proceed further East till ordered by G. H. Q. Groups detraining Demotika must have at least 5 days rations, men and animals, in possession.

Draw up scheme in consultation with British Railway Representative and wire full details priority. Group to follow group as rapidly as railway and supply facilities permit.

Acknowledge.

G. H. Q.

Copy to D. Q. M. G.

1 Note du S. H. - Voir carte n° 19, A. - - -

8 Note du S. H. — Au-dessous de la signature, au crayon noir : wModifid par n° 206 (ci-joint)»; voir annexe 15 9 6.


Annexe n° 1596 bis.

G. C. 206, 2a octobre

Au lieutenant-colonel Stevens, Drama.

J'ai l'intention de mettre en mouvement vers Demotika demain, a3 octobre, infanterie, artillerie et 2 de transport de la 122e D. I. Le point de débarquement est près de la frontière, en conséquence, les troupes qui débarqueront doivent être constituées en groupes de 3 bataillons et 1 groupe d'artillerie chacun, avec les services et transports strictement nécessaires. Chaque groupe doit atteindre le point de débarquement et débarquer en 8 heures afin de déployer les maxima d'effectifs dans le temps minimum. Il est impossible de faire préparer le plan ici. Chaque groupe doit se concentrer à Gumuldzina d'où les services de chemin de fer et le matériel roulant fonctionnent plus facilement ; ces groupes n'iront pas plus loin vers l'Est sans ordres du G. H. Q.

Les groupes débarquant a Gumuldzina porteront au moins 5 jours de vivres pour hommes et animaux. Faites un projet en accord avec l'officier Commissaire britannique et envoyez projet par télégramme, priorité Les groupes se suivront aussi rapidement que la voie ferrée et le ravitaillement le permettront. Accusez réception.

G. H. Q. Copie au D. Q. M. G.

Annexe n° 1597.

L'OFFICIALE Saloniqn ue, le 2 2 octobre t 9 1 8.

DI COLLEGAMENTE.

ITALIANO.

A SALONICCO.

N* 2854.

Le lieutenant Villari, ofifcier de liaison italien, au général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées (3e bureau) 3.

J'ai l'honneur de vous informer que la brigade destinée aux opérations imminentes est la brigade « Sicilia » commandée par le major général Garruccio.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 19, A; cette note modifie un ordre antérieur; voir annexe 1 5g5, in fine.

1 Note du S. H. - Un mot illisible.

3 Note du S. H. — Suite à la lettre 2769 du 15 octobre, annexe i5o3.


La brigade « Spezia» formée des quatrièmes bataillons des autres régiments et commandée par le général Ponzi, dont il a été question, restera directement sous le commandement de la 35e division.

Lieut. VILLARI.

Annexe n° 1598.

SECTION SERBE. Le a a octobre iqiy8.

DU 3* BUREAU DU C. A. A.

N" 360.

A lff. le général commandant en chef les armées alliées en Orient (3e bureau)

Compte rendu du G. Q. G. serbe n° Hl 21 6 du 21 octobre 19181.

« Ire armée : L'ennemi résiste vigoureusement sur les positions de Razanj et Stalac.

Néanmoins la division Morava a enlevé tout le massif de Bukovik ; l'ennemi se retire sur Mecka.

Le 9 0 octobre à 16 heures, un bataillon ennemi a été vu en marche de Jovanovac vers Razanj.

Il" armée : La division Timok est arrivée le 9 1 à Mitrovitza ; la division Choumadia à Lipljan, et la division yougo-slave à Ferisovitch.

Un officier de l'aviation serbe, qui est allé à Raska en auto par Mitrovitza, rend compte qu'il n'y a pas d'ennemis à Raska ; les habitants lui ont déclaré que l'ennemi a abandonné Kraljevo et même Uzice, ce qu'il faut accueillir sous toute réserve. »

L'officier de liaison serbe du 3' bureau C. A. 1.

Commandant M. MARINKOVITCH.

Annexe n° 1599.

De Uskub, le 9 9 octobre. 18 h. 35.

Télégramme.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4358/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES1.

28 groupement de D. I. — :P. C. à Tsaribrod La 76e D. I., laissant 1 rgt et 1 bie dans région Vidin, Lom Palanka, Alexandrovo, porte 1 rgt sur Zajecar, puis route Paracin, avec l'A. L. en mouvement sur Zajecar.

1 Note du S. II. — Voir carte n° 18.


Le a ioe R. I. est encore à Kustendil.

La 170 D. I. C. est échelonnée entre Zajecar et Pirot.

Le groupement Tranié (avec 3 e D. 1. H.) est dans la région de Kursumlje.

Le A" chasseurs d'Afrique est en marche de Prokuplje sur Nichl.

La brigade de cavalerie est à Negotin.

L'escadrille 508 a embarqué le a a octobre à Kustendil à destination d'Alexandrovo.

38 groupement de D. I. : La garnison de Dibra est partie 2 à 2 cin indochinoises avec 1 section mitrailleuses.

La 3o* D. I. est au nord de Vélès.

Arrivé : 20 h. a5.

Annexe n° 1600.

ARMÉE FMÇAISE G. A., le 93 octobre 1918

ÉUT-HAJOR.

3* IUUAU.

N* 4363/3.

Instruction particulière n° 116 pour les généraux commandant les grandes unités.

I. — En exécution des prescriptions des Instructions n° 5346/3 du 5 octobre et n° 54.2 5/3 du 10 octobre du général cdt en chef, modifiés par l'Instruction n° 552^/3 du 18 octobre4, l'A. F. 0. composée de : A D.I.F. (76e D.I., 156° D.I., n8 D. I. C., 17e D.I.C.); le C. E. I. (3 brigades); le 2e C. A. H. (3° D. I. H., 48 D. I. H., 148 D. I. H.) la ge D. 1. H.5; l'A. L. ;

la cavalerie française (3 régiments) agira dans la zone délimitée : à l'ouest, par la ligne Leskovac, Krusevac, Kragujevac, Chabac, cette ligne aux armées serbes ; au nord et à l'est, par le Danube (voir croquis) 6.

1 Note du S. H. — Renseignement erroné; le 48 chasseurs d'Afrique et le 68 bataillon du 428 R. I. C., furent maintenus, à Mitrovitsa jusqu'au 2 2 octobre, et ne rejoignirent le détachement que le 26 octobre, à Nich (journal de marche du détachement Tranié).

1 Note du S. H. — Lire : e La garnison de Dibra est portée à 2 compa2nies.

3 Note du S. H. — Ce document ne devait arriver au 2" G. D. I. qu'au bout de sept jours. Voir annexe 1676.

4 Note du S. H. — Voir annexes i347, 14 2 q et i543.

Note du S. H. — On a omis ici : tc Uné D. i. iritanniqué. n

o Note du S. H. — Voir carte n° a 1, A. -


II. — Ayant à sa droite une D. I. F. surveillant le Danube dans la région de Ternovo (sa gauche à Somovit) 1 et à sa gauche les deux armées serbes, l'A. F. 0. a pour mission : de libérer le plus tôt possible le territoire serbe dans la zone qui lui est impartie ; de constituer ensuite un front défensif le long du Danube, tout en s'efforçant de pousser et maintenir quelques éléments, si faibles soient-ils, en territoire austro-hongrois.

III. - L'état actuel des communications et des possibilités de ravitaillement ne permet pas de réaliser un rassemblement rapide des grandes unités de l'A. F. 0. dans la région au nord de Nich.

La situation générale sur les divers fronts autorise à penser que l'ennemi ne pourra, pour le moment, nous opposer des forces très considérables sur la route de Belgrade.

L'intention du général cdt l'A. F. 0. est donc de reprendre la poursuite de l'ennemi avec des forces suffisantes pour tenter de libérer la Serbie du nord sans l'intervention du gros de l'A. F. 0.

Le général cdt le 2 e groupement de D. I. et le général cdt le C. E. I. seront chargéslde cette mission.

Leur action sera couverte à droite par la D. I. britannique qui surveillera le Danube face à la Roumanie.

IV. — MISSIONS DES GRANDES UNITÉS.

A. — 28 groupement de D. I.

Le général cdt le 2° groupement de D. I. disposant de : 2 D. I. F. (178 D. I. C., 76e D. I.)*; 38 D. 1. H. ;

l'A. L.; la cavalerie française, et provisoirement la cavalerie italienne, et agissant à l'ouest de la ligne Lukovo, Zlatovo, Dragovac (à l'ouest de Pozarevac), aura pour mission, après avoir relevé les éléments,, de la Iro armée serbe présentement dans la zone d'action de l'A. F. 0. :

a. De prendre le contact de l'ennemi.

b. De le refouler au delà de la ligne des hauteurs Crni Vrh, Frioulovo2, Zlatovo qui barrent le débouché sur les plaines au S. de Belgrade.

c. Dès que le C. E. I. sera en mesure d'agir à sa droite, et si ses forces lui paraissent suffisantes, de pousser en direction générale de Belgrade, en agissant par débordement en liaison avec l'armée serbe, afin d'occuper au plus tôt le front Skela, Belgrade, Semendria, et de pousser des éléments au nord de la Save.

La cavalerie devra à cet effet, être portée le plus tôt possible vers Belgrade.

* Le détachement Tranié (infanterie et artillerie françaises) sera à la disposition du général cdt le 20 G. D. I., mais, à moins de nécessités militaires urgentes restera, maintenu en réserve de façon à pouvoir rejoindre, dès son arrivée dans la région, sa division qui doit régler d'importantes questions administratives et organiques.

1 Note du S. H. — Ou Tirnovo et Samovit; voir carte nD 19, A.

s Note du S. H. — Lire ; Trivounovo" e Gin Vrh (Tserni virh) est à l'est de Kragouyevats.


d. De couvrir le rassemblement de l'armée qui se fera vers Nich et Alexinatz.

Cette mission de couverture sera d'ailleurs réalisée si les missions précédentes du 9 e groupement de D. I. peuvent être remplies.

Le général cdt le a" G. D. I., dès que la D. I. B. aura relevé les éléments de la 768 D. I.

portés sur le Danube, les ramènera sur leur division.

B. - C. E. J.

La zone d'action du C. E. I. sera comprise entre les lignes Krivivir (au 2" G. D. I.), Zlatovo (au a" G. D. I.), Pozarevac (au G. E. I.) à l'ouest, et Zajecar (à la D. I. B.), Rvotina (au G. E. I.), Mosna (au C. E. I.), à l'est.

Le général cdt le G. E. I. disposant : du C. E. I. ;

d'un groupe de 75, après avoir porté son gros dans la région de Slatina et assuré sa liaison avec le a" G. D. I.

et la D. I. B., refoulera l'ennemi en direction de Pozarevac et prendra pour objectifs successifs : 10 La ligne des hauteurs Lisac, col à l'est de Crn Vrn1, Luke.

20 Le débouché de la plaine à hauteur de Mali Laloe et Kucevo.

3° Le Danube entre Dubravica et Gradiste.

L'action du G. E. I. devra faciliter la marche du a" groupement de D. I. au cas où celui-ci éprouverait de la résistance sur les directions de Belgrade.

Au cas où le 2 e groupement de D. I. aurait pu avancer sur Belgrade avant le débouché du G. E. I. du massif'montagneux, celui-ci continuerait sa marche en échelon à droite.Le général cdt le G. E. I. se flanc-gardera face au nord et devra faire établir des éléments légers sur le Danube, entre Golubac et Mosna inclus, pour interdire la navigation et empêcher le franchissement du fleuve à des partis ennemis.

En cas de contre-offensive ennemie, le général cdt le G. E. I. couvrira sur la ligne des hàuteurs du Crn Vrn1 le rassemblement d'une partie de l'arrière vers Knjazevac.

C. - D. I. B.

Sa zone d'action s'étendra à l'est de la ligne incluse Golubin, Koprivnica, Zajecar, la Stara Planina.

Le général cdt la D. I. B. portera son gros dans la région de Zajecar après avoir dirigé de Sofia des détachements de toutes armes (infanterie, artillerie, cavalerie) pour relever, à Lom Palanka et Vidin, les éléments français qui s'y trouvent.

Il aura mission de couvrir la droite de l'A. F. 0. face au Danube, d'abord entre Négotin inclus et Lom Palanka, puis, dès que la marche du G. E. I. vers Pozarevac sera entreprise, de Kladovo à Lom Palanka.

Il aura un élément léger de cavalerie à Rahova.

1 Note du S. H. — Lire : « Grni Vrh (Tserni Virh) n, au nord-ouest de Zayetchar.


Il interdira à l'ennemi la navigation sur le fleuve et le franchissement de ce dernier, et fera reconnaître les points qui pourraient être éventuellement utilisés pour l'établissement de ponts en vue de tenter le passage « du fleuve.

Il se reliera à gauche avec le G. E. I. et à droite avec la D. I. F. qui occupera Somovit.

Q. G. de la D. I. B. : Zajecar, ou toute autre localité à fixer par le général cdt la D. I. B.

suivant l'état des communications à reconnaître.

V. — RASSEMBLEMENT DU GROS DE L'ARMÉE.

Le gros de l'A. F. 0. comprendra : - a D. I. F. (i56% 118 D. I. G.) sous les ordres du général cdt le 38 G. D. I.; — le a9 G. A. H. (à deux D. I. H., 48, 148 D. I. H.), sous les ordres du général cdt le 9e C. A. H. ;

- la 98 D. I. H.

Il sera acheminé dans la région au nord de Nich progressivement, au fur et à mesure de l'amélioration des voies de communication et des conditions de ravitaillement.

Dans le temps qui sera nécessaire à son rassemblement, la situation de l'ennemi et les résultats des opérations du 9 e groupement de D. I. et du C. E. I. pourront amener à rassembler le gros de l'armée soit dans la région Alexinatz, Kniajevatz, soit plus au nord.

En principe, les deux D. I. F. seront dirigées les premières vers Nich. Elles seront portées suivant les1 ordres particuliers vers la région nord d'Alexinatz.

Le général Henry s, commandant l'A. F. 0.t Signé : HENRYS.

P. A. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON. Destinataires : gai cdt en chef les A. A., gai cdt le 9* G. D. I. (4 exemplaires), gai cdt le 38 G. D. I. (3 ex.), gai cdt le G. E. I., gai cdt le G. A. H. (4 ex.), gai cdt la 11* D. I. G., gaI cdt la 308 D. I., gai cdt la 156e D. I., gai Tranié, ceI cdt la 98 D. I. H., cel cdt l'art.

(9 ex.), Cel cdt le génie, cdt de l'aéronautique, directeur de l'intendance, chef du service télégraphique, chefs des 1", 9 e et 4" bureaux.

1 Note du S. H. — Lire : «Suivant des ordres particuliers.-n


Annexe n° 1601.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le 22 octobre iqiv8.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BÏÏBEiU.

N* 4366/3.

Ordre particulier d'opérations n° 11881.

I. - Le C. E. fera mouvement de sa zone de stationnement actuelle (rive gauche du Vardar, nord de Velès)2 sur la région Gjujesevo, Kustendil, dans les conditions suivantes :

TÊTE. QUEUE. Q. G.

25 octobre. Ardzenica. Cote 476. Vélès.

26 octobre Agakôj3. Hadzarlar. Kumanovo.

a y octobre. Mlado. Kumanovo. Kumanovo.

28 octobre. Rucinci. Vojnik. Makres.

29 octobre. Repos.

30 octobre. Mostanica. Han. Psaca.

31 octobre. Gjujesevo. Egri Palanka. Egri Palanka.

1 er novembre. Kustendil. Gjujesevo. Kustendil.

II. — L'embarquement en chemin de fer dans la région de Gjujesevo, Kustendil, ainsi que le mouvement par voie ferrée vers Tsaribrod, feront l'objet d'ordres ultérieurs.

III. — Le général cdt en chef ayant prescrit le retour à la 57e D. I. des 2 groupes de l'A. D./57 actuellement à Prilep et la région où opérera le G. E. I. ne comportantpas, au début du moins, l'emploi d'une nombreuse artillerie de 75, le général cdt le C. E. I. n'emmènera avec lui que le 4 e groupe du i4e R. A. G.

Les 2 groupes de l'A. D./5 7 restent à Prilep à la disposition du général cdt le 3 e groupement de D.I.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 16.

2 Note du S. H. — Depuis le ao octobre; voir annexe 1478.

3 Note du S. H. — Le nom exact de cette localité est Mlado Nagoricino (Mlado Nagoritchino, 8 kilomètres nord-est de Koumanova).


Ultérieurement, lorsque les artilleries des 1 ie D. I. C., 17e D. I. C., 76e D. I., seront reconstituées, le général cdt l'A. F. 0. se réserve de renforcer l'artillerie du C. E. I.

suivant, la situation1.

Le général Ilenrys, commandant l'A. F. 0., P. 0. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : gai cdt en chef (à titre de compte rendu), gai cdt 3e G. D. I., gai cdt le C. E. I., etc.

Annexe n° 1602.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le a a octobre 1918.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUBUU.

N" 4367/3.

Le général Henrys, commandant V armée française d'Orient, à M. le général commandant en chef les armées alliées2.

En réponse à votre lettre n° 5476/3 du 14 octobre 19183 j'ai l'honneur de vous adresser l'instruction particulière n° 1164, que je destine aux généraux commandant les grandes unités.

Le groupement Tranié (22" bde I. C.; 3e D. I. H.) est déjà relevé par les Serbes. Il est en marche sur Nich où il sera le 26 octobre.

A la fin du mois, la 768 D. I. et la 17e D. I. C. seront dans la région de Pirot ou au nord. Dès que la D. I. B. aura relevé les éléments de la 768 D. I. sur le Danube, toutes les unités du 2e groupement de D. 1. seront orientées vers Belgrade. Elles seront suffisantes pour relever les D. I. serbes au nord d'Alexinatz et commencer la marche vers le nord-ouest en atteignant progressivement les objectifs successifs qui lui seront fixés.

Je compte pousser le C. E. I. le plus tôt possible vers Zajecar pour le faire concourir à la marche vers le Danube. Le général Mombelli m'a manifesté le désir de rentrer en action

1 Note du S. H. — Le C. E. I. avait gagné Vélès avec trois brigades (Cagliari, Ivrea et Spezzia) laissant à Prilep la brigade Sicilia, destinée à entrer dans la composition de l'armée du général Milne. Sani doute en raison des difficultés du ravitaillement, le C. E. I. ne poursuivit sa route au delà de Vélès qu'avec deux brigades; la brigade Spezzia rétrograda le a6 sur Prilep, où elle arriva le 3o octobre.

! Note du S. H. — Voir cartes n" 19, A et B.

'Note du S. H. — Voir annexe i486.

Note du S. H. — Voir annexe 1600


dès que possible et compte recevoir incessamment 100 camions automobiles qui accroîtront considérablement sa zone d'action.

La 1 ie D. I. C. sera dirigée vers Nich vers le 28 octobre où elle sera reformée par la récupération du détachement Tranié.

Je fais étudier la possibilité, étant donné son effectif réduit, de la faire aller sur Nich par Vranja et Leskovac ce qui diminuera sensiblement la durée de son mouvement.

La 30e D. I. devancera le G. E. I. jusqu'à Sofia, de façon à pouvoir atteindre au plus tôt la région de Tirnovo. Je réalise entente avec le colonel Trousson pour que cette D. I.

embarque à Sofia plutôt qu'à Kjustendil; je disposerai ainsi immédiatement des marches de Kjustendil pour le C. E. I.

Je laisserai provisoirement en place la 1568 D. I. et la 57e D. I. dont l'état sanitaire est mauvais. Leur mouvement ne ferait qu'accroître le nombre des malades et contaminerait encore davantage les routes qu'elles suivraient.

J'avais l'intentionné vous demander, étant donné la situation actuelle, de ne pas hâter le-" mouvement des 4e, 98 et i4° D. I. H. A la suite des indications de votre lettre n°^553o/3 du 18 octobre 1, je les laisserai encore sur place afin de permettre de porter tous les efforts vers la région où opéreront le 2 e groupement de D. I. et le C. E. I.

Cependant la 9e D. I. H. étant trop éloignée de moi dans la région de Florina, je fais étudier son mouvement vers le nord de Monastir, de façon à avoir, tout en évitant son stationnement dans la région de Monastir qui ne serait pas sans inconvénient, une réserve prête pour toute éventualité qui pourrait se produire en Albanie.

En résumé, je compte avoir au nord de Nich : - a. Pour la fin du mois d'octobre : - les 17e D. I. C., 76e D.-I., la brigade Tranié; - la 3e D. I. H.

- la cavalerie.

b. En plus, vers le 16 novembre : — la 11e D. I. C. (reformée par récupération du détachement Tranié) ; - Je C. E. I. ;

- la D. I. B.

La 156° D. 1. et la 57e D. I. resteront immobilisées jusqu'au moment où leur état sanitaire se sera suffisamment amélioré pour que la reprise de leur mouvement ne présente aucun inconvénient.

Les troupes helléniques seront laissées sur le Vardar jusqu'à ce que nos communications permettent d'accroître nos ravitaillements.

HENRYS.

G. A. A. Arrivée le 24 octobre 1918, 14 h., n° 5o68, remise au 3e bureau.

)

1 Note du S. H. — Voir annexe 1544.


Annexe n° 1603.

Message reçu entre Drenovecc et Alexandrovo, le a 4 octobre, à ioh 351.

Général commandant A. F. 0. à général commandant le 2e groupement de D. 1. 2.

N° 4368/3. 1° Général en chef signale qu'il y aurait intérêt couper Danube vers Ruchtchuk, de façon à embouteiller tous bâtiments se trouvant entre cette ville et Vidin3.

2° Prière de diriger le plus tôt possible de ce côté le dernier régiment de 768 D. I.

(2 10e R. I.), et un groupe 75 de l'A. D. 76, ayant pour mission surveillance Danube entre Sistov et Ruhtchuk.

Le commandant du détachement deva se mettre en liaison avec 4" D. I. bulgare chargée défense frontière Dobroudja.

30 Général Patey s'entendra avec colonel Trousson et commandant Darde. Commandant Darde fera préparer dès maintenant transporter4 par chemin de fer infanterie et artillerie.

4 ° Accuser réception et rendre compter

Annexe n° 1604.

Télégramme.

De Lom Palanka et Kustendil, le a a octobre 1918.

Le général commandant 2e groupement de D. I.

à M. le général commandant l'A. F. 0. 6.

Situation 2 2 octobre7 : cavalerie Gambetta : Negotin; Siben: Vidin, Lom, Alexandrovo, laissant 1 rgt, 1 bie, porte, reste Zajecar puis route Paracin avec A. L. en mouvement sur Zajecar. Pruneau échelonné Zajecar, Pirot. Tranié marche vallée Morava. Troupes Siben,

1 Note du S. H. — La minute est datée du 22 octobre.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 18, A.

3 Note du S. H. — Voir annexe 15 92.

4 Note du S. H. — Lire : «Transport."

6 Note du S. H. — Ce compte rendu n'a pas été retrouvé. Le 210e R. I. et le groupe de 75 de l'A. IX/76 dirigés dans la région de Rouchtchouk furent placés sous le commandement du colonel Boblet, commandant l'I. D./76; ils furent, le 7 novembre, rattachés à l'armée du Danube; voir annexe 1826.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

i Note du S. H. — Ce compte rendu semble une réponse au message 4356/3 du commandant de l'A. F. 0., annexe i584.


Pruneau, orientées pour déboucher plusieurs colonnes dans vallée Morava par routes les plus courtes et agir flanc gauche ennemi conformément mission et entente avec voïvode Boiovitch; mouvements couverts par cavalerie et occupation Négotin, Vidin, Lom, gare départ Alexandrovo point plus près Belgrade et partie supérieure vallée Morava.

Dispositif paraît répondre vos instructions et situation estimée d'après renseignements connus. P. C. ae G. D. I. sera Alexandrovo le 2 3 et Zajecar le 2 5, avec permanence Alexandrovo.

Demande hâter envoi munitions infanterie et artillerie 75 et essence, Alexandrovo.

A. F. 0. Arrivé le 22/ 10 1918, n° 675, remis au 38 bureau.

Annexe n° 1605.

A. F. 0. Le a a octobre 1918, i3 h.

2* GROUPEMENT DE D. I.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUREn.

Ordre d'opérations ln 2.

I. — Les armées serbes'rencontrent encore de la résistance sur une ligne partant de Trestenik (3o km. ouest de Krusevac) et passant à 12 km. S. E. de Paracin.

II. — Le 2 e groupement a mission de s'orienter vers Belgrade par la Morava, en débor- dant la gauche ennemie.

III. — La cavalerie du général Gambetta, tout en couvrant la droite du 2e G. D. I., continuera la surveillance du Danube en liaison avec le btn de Vidin. Cette surveillance s'étendra à l'ouest aussi loin que possible.

IV. — Le général Tranié continuera sa marche par la vallée de la Morava. Il ne gardera avec lui qu'un peloton du 4e chasseurs, le reste du régiment se portant sur Kuiazevac, Zajecar, en vue de rallier ultérieurement la brigade Gambetta.

V. — La 76e D. I., laissant un régiment d'infanterie, une batterie de 75, et quelques cavaliers, dans la région Vidin, Lom, se portera sur Zajecar où ses éléments déjà embarqués devront être concentrés le 27 octobre. La 76e D. I. s'efforcera de réunir des convois dans la région Vidin, Alexandrovo, pour pousser tous ravitaillements de cette région vers Zajecar.

Ultérieurement le mouvement de la division continuera sur Paracin.

1 Note du S. H. — Cet ordre d'opérations ne porte pas de numéro; voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Ordre donné à la réception du message A356/3 du commandant de l'A. F. 0., annexe 1584.


VI. — La 17e D. I. C. laissera à Zajecar le btn qui doit y parvenir le 2 3 et orientera le gros de ses forces sur la région d'Alexinatz en utilisant, d'une part, la route Knjazevac, Lokobanja 1, d'autre part, la route Pirot, Nich, pour les éléments non débarqués encore ou qui n'ont pas dépassé Pirot.

VII. — L'artillerie lourde du 28 groupement déjà en mouvement de Nich sur Knjazevac se portera ensuite de Knjazevac sur Zajecar où elle recevra des ordres.

La colonne d'A. L. non encore parvenue à Nich (section de 1 o5) sera, à son arrivée en ce point, à la disposition du général Tranié.

La section de montagne qui accompagne cette colonne rejoindra la 17e D. I. C. par la vallée de la Morava.

VIII. — Le P. G. du général cdt le 26 G. D. I. sera à Alexandrovo le 2 3 et à Zajecar le 2 5.

Les généraux cdt les D. I. feront connaître leur P. C. dès que possible au cours des mouvements entrepris.

Le général Patey, commandant le 2' groupe de divisions, PATEY.

Destinataires : 76e D. I., 17e D. I. G., général Tranié, artillerie, cavalerie, intendance, santé, service télégraphique, 9e et 48 bureaux, A. F. 0. (à titre de compte rendu), voïvode lre armée (à titre de renseignement).

Annexe n° 1606.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 2 3 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

2 e BUREAU.

12.255/2 M.

Bulletin de renseignements n° 7962.

III. FORCES ENNEMIES EN THRACE3.

Des renseignements de source spéciale confirment la concentration de forces turques, appuyées d'éléments allemands, sur la rive est de la Maritza.

1 Note du S. H. — Lire : «Soko Banva. »

! Note du S. H. — Bulletin ne contenant que des renseignements d'importance secondaire, en dehors de ceux concernant l'armée turque reproduits ci-dessous.

3 Note du S. H. — Voir la carte n° 2 1, E.


Le 18 courant, serait arrivé à Hafsa 1 (S. E. d'Andrinople) un bataillon turc se dirigeant vers Andrinople.

Un bataillon d'assaut (turc) se trouverait actuellement dans la région de Zalouf (N. E.

d'Uzun Këpru).

On signale en outre la présence, dans la région d'Uzun Kôpru, de la 108 D. I. caucasienne, en particulier des 888 et 898 R. I. (?), et de 5 batteries allemandes.

Ce dernier renseignement est très vraisemblable et confirme les informations antérieures d'après lesquelles : la 108 D. I. caucasienne, arrivée presque en entier, s'organiserait dans cette région (voir B. R. 79a)2 et le 88e R. I. (?) serait arrivé le 3 octobre à Constantinople. (Voir B. R. 791)3.

Il convient toutefois de tenir compte de la numérotation spéciale des unités dites m caucasiennes m.

La diminution des effectifs turcs a, en effet, entraîné, en 1916, la dissolution de nombreuses unités des armées du Caucase dont les éléments ont constitué une unité plus petite portant le même numéro. C'est ainsi que la 10e D. I. caucasienne a été formée avec les divisions (3oe, 3i° et 32e) qui constituaient le Xe C. A. et que le 3oe R. I.

caucasien comprend les éléments des anciens 88e, 8ge et 90e R. I. turcs.

Les éléments d'infanterie de la région d'Uzun KÕpru portant les nos 88 et 89 sont donc vraisemblablement des éléments du 3o° R. I. caucasien.

r-.

P. 0. Le chef dJ état-major général, CHARPY.

Annexe n° 1607.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au Ministère le 2 4 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 2 4 octobre Destinataire : ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : général Franchet d'Espèrey.

Texte 5 : 1° Front Turquie.

Mouvement 268 division anglaise sur Mustapha Pacha se poursuit; deux brigades

1 Note du S. H. — Havsa sur la carte.

2 Note du S. H. - Voir annexe 1554. S II.

3 Note du S. H. — Le B. R. 791, qui ne contient pas de renseignements particulièrement intéressants, n'est pas publié. Le passage visé est le suivant : a Des renseignements de source spéciale signalent l'arrivée à Constantinople du 88e R. I. et d'un groupe de 2 batteries d'artillerie de montagne (sans précision). Nous n'avons aucun renseignement sur le 88 e R. I., qui viendrait de Batoum.»

4 Note du S. H. — La minute est du 23 octobre.

5 Note du S. H. — Voir carte n° 18.


sont arrivées, la 38 suit. Autres mouvements des unités du groupement général Milne en cours.

2° Front Serbie.

A. — GROUPEMENT HENRYS.

Opérations de détail sur Danube nous ont permis faire des prisonniers. Nous nous sommes emparés d'un canot patrouilleur ennemi monté par deux officiers allemands et trois hommes; mis en fuite par notre feu un monitor ennemi. Patrouille de 76e D. I.

a franchi le fleuve et hardiment pénétré en territoire roumain en face Lom Palanka. Elle a réussi à s'emparer d'un officier et 9 hommes du landsturm. Mouvement 768 D. I. se poursuit, son régiment avant-garde a atteint Zajecar et poussé sur Paracin. Brigade de cavalerie est entrée Negotin (Timok) ; 17e D. I. C. est échelonnée entre Pirot et Zaïetchar.

cava l er i e est entr é e Negotin (T* mok ) ; 17 B. — GROUPEMENT MICHITCH.

Ire armée serbe a brisé après très vifs combats résistance ennemie sur Razanj, Stalac, et cours de la Morava ouest. Après succès de division Morava sur hauteurs Bukovik, poursuite a continué en direction Mecka et Cicevac où Serbes ont pénétré 2 2 octobre ; Morava (R) 1 Ouest a été franchie près de Trestenik. Ennemi bat en retraite sur tout le front et a laissé entre nos mains 300 prisonniers et gros matériel.

lIe armée, échelonnée au sud Mitrovitza, a poussé éléments légers et cavalerie vers Raska.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le a A octobre 1918, n° 906 B. S., remis au 3e bureau.

Annexe n° 1608.

c. A. A. Q. G. A. A., le 2 3 octobre 1918.

3" BURRAU.

N" 5596/3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à général commandant 1er groupement 2.

Sa présence n'étant plus nécessaire sur la frontière bulgare, la division Archipel3 tout entière sera regroupée dans la région Krivolak, Negotin, Kavadar, en vue de faciliter ses ravitaillements. Mouvements à exécuter le plus tôt possible4.

Elle sera remise à l'instruction et employée à des travaux d'intérêt général.

P. 0. Le chef d'état-major.

Copie: 4 e bureau, armée hellénique.

1 Note du S. H. — Probablement abréviation de rivière.

s Note du S. H. — Voir carte n° 18.

3 Note du S. H. — Stationnée dans la région Kotchana Tsarevoselo depuis le début d'octobre (voir annexe 1424, 5e note).

4 Note du S. H. — Mis en route du 2 5 au 27 octobre, les divers éléments d Archipel atteignirent Krivolak du 27 au 29. (ier G. D. I. Ordre particulier n° A7, 634a/3, 2 4 octobre 1918. Historique sommaire de la D. I. Archipel). Elle allait être dirigée le 3 0 sur la région de Guievguiéli; voir annexe 1648.


Annexe n° 1609.

LIAISON SERBE. Q. G. A. A., le 9 3 octobre 1918.

3 * BtmEic C. A. A.

N° 370.

URGENT.

Le commandant Marinkovitch, officier de liaison serbe (3e bureau C. A. A.), à M. le général commandant en chef les armées alliées (3e burea,u) 1.

Par ordre du G. Q. G. serbe n° 3 i.2o 5 du22 octobre 1918, j'ai l'honneur de porter à votre connaissance ce qui suit : ltConformément à l'Instruction du général commandant en chef les A. A. n° 5.524/3 2, « les mesures suivantes ont été prises : « Un état-major des «troupes de Scutari» a été formé; le colonel Dragoutin MiloutiClnovitch a été nommé commandant de ces troupes.

« Les «troupes de Scutari» se composent de : «A. — Troupes serbes.

« a" régiment yougo-slavë; « 3 batteries de montagne ; «les hommes (insurgés) sous les ordres du lieutenant Kosta Petchanatz; « plus tard, le détachement d'Ochrida.

« On a envoyé au 2 e régiment yougo-slave un assez grand nombre d'officiers, employés, et soldats monténégrins.

«Les unités serbes opéreront d'Ipek, par Plava et Gusinje et par Andrievica, vers Scu« tari et Cetinje.

« B. — Troupes françaises.

« Le 588 bataillon de chasseurs à pied; « 2 batteries de montagne ; « 1 escadron de cavalerie.

« Ces détachements se rassemblent à Prizrend et, à partir du 2 3 octobre 19 18, « passent sous le commandement du colonel Miloutinovitch, qui doit à partir de ce jour «en assurer aussi le ravitaillement.

«Le commandant des tt troupes de Scutari» dirigera le détachement français de Priz«rend, d'après son avis, soit par Ljum Kula et Puka, soit par Djakovica et Krasnici, soit enfin par Ipek.

1 Note du S. H..- Voir carte n° 18. -

1 Note du S. H. — Voir annexe 1543.


« Le colonel Miloutinovitch est parti d'Uskub pour Ipek le a a octobre 1918.

« Le 2" régiment yougo-slave part d'Ipek vers Scutari le 2A octobre 1918.

« On ne sait quand le détachement français pourra être mis en route, cela dépend et des préparatifs.

et La mission des « troupes de Scutari" est : « d'occuper, par une action rapide, Scutari, Cetinje, Bar et Cattaro ; « de soulever la population et de l'organiser; « de nettoyer d'ennemis tout le territoire du Monténégro.

K Effectif approximatif des troupes serbes : « 3.8oo hommes; « 85o chevaux; « 12 canons de montagne.

« Effectif des troupes du détachement français : et i.5oo hommes; t 618 chevaux ; « 8 canons de montagne.

«A ces effectifs il faut ajouter celui des unités qui seront formées par des Monténéet grins. L'armement et l'équipement nécessaires pour ceux-ci ne peuvent être envoyés « que par mer. Il faut compter qu'il y aura, au début, au moins 10.000 hommes à armer «et équiper et 2.000 animaux à harnacher et nourrir." L'ofwier de liaisoii serbe, 3' bureau du C. A. A., Commandant M. MARINKOVITCH.

Annexe n° 1610.

GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DE L'ARMÉE SERBE.

SERBE.

BQBBAU DES OPERATIONS.

N* 312 7 7.

Le voïvode Mitchich, chef d'état-major général de l'armée serbe, à M. le commandant du détachement du Monténégrol.

A partir d'aujourd'hui ce détachement passe sous le commandement de l'armée serbe.

Il entre dans la composition « des troupes de Scutari", commandées par le colonel Miloutinovitch, dont l'état-major se trouve à Ipek.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.


Cependant, comme la liaison entre le colonel Miloutinovitch et vous sera peut-être bien difficile, le G. Q. G. serbe vous envoie directement cet ordre. Si, cependant, le colonel Miloutinovitch arrive à vous faire parvenir son ordre, exécutez le intégralement.

Pour les opérations au Monténégro on a désigné les unités serbes siuvantes : 2 régiments yougo-slaves à 3 bataillons; 3 batteries de montagne; un peloton de cavalerie; un bataillon de volontaires.

Le départ des troupes serbes d'Ipek aura lieu le 2 4 octobre en deux colonnes : principale, par Plav, Goussigné 1, et la vallée de la Cijevna, vers Scutari ; secondaire, par Berane, Andrievica, vers Podgorica.

L'ennemi est déjà chassé de Plav, Goussigne et Andrievica.

Votre mission est la suivante : 1. De partir le plus tôt possible de Prizren dans la direction de Scutari, pour y déboucher si possible en même temps que les troupes serbes.

Il vous est laissé le choix de la direction de marche soit : a. De Prizren, par Ljums Koule 2 (Kukus), Ura Vezirit et Puka, vers Scutari, si les ponts de Kukus et Vezirit sont en bon état; b. De Prizren, par Djakova, Krasnici, la rive droite du Drin, vers Scutari.

Dans les deux cas il faut trouver des guides sûrs.

2. Ne pas compter trouver de vivres sur place, par conséquent, apporter de Prizren au moins 7 jours de vivres. Le,;; voitures peuvent circuler jusqu'à Ura Vezerit ou Djakova.

Plus loin, il ne faut compter que sur les bêtes de bât.

3. Défendre absolument aux hommes d'entrer dans les villages ou de toucher à l'honneur des femmes. Ceci ne manquera pas de soulever la résistance des habitants qui pourra complètement enrayer toute l'opération.

4. Faire des marches les plus longues possible pour déboucher le plus rapidement de la zone montagneuse.

5. En marche, se couvrir de tous les côtés et avoir toujours une forte arrière-garde derrière toute la colonne. A cause du terrain montagneux il ne sera pas possible de former des flanc-gardes mobiles, car elles seront toujours en retard ; il vaut mieux placer par endroits des flanc-gardes fixes qui doivent rester sur place pendant le passage de la colonne entière.

Défendre le mouvement des soldats isolés, les gardant toujours par groupes.

Pendant la nuit, se garder par des postes sur toutes les hauteurs autour du bivouac.

1 Note du S. H. — Gousinié sur la carte.

2 Note du S. H. — Koula Lioums sur la carte.


6. Sur le ravitaillement de la part de l'état-major des troupes de Scutari, vous ne pouvez compter qu'à votre arrivée dans la région de Scutari, et encore dans des quantités bien faibles. Par conséquent, vous avez à compter principalement sur vos propres moyens et sur les ressources du pays.

Le C. A. A. s'occupe de la question du ravitaillement du détachement par la mer dès son arrivée vers la côte. -.

7. Envoyer à l'état-major des troupes de Scutari à Ipek un officier de liaison, avec quelques cavaliers et si possible quelques pigeons.

8. Informez le G. Q. G. serbe, le plus tôt possible, du jour de votre départ de Prizren.

Il est bien important que ce jour soit le plus proche possible, car, sans cela, le détachement arriverait à destination trop tard.

Le a3 octobre 1918, Skoplje (Uskub).

P. 0. Pour le chef d'état-major général, Colonel KALAFALOVITCH. Copie : 48 bureau.

Annexe n° 1611.

Télégramme.

D'Uskub, le a3 octobre, à 8 h. i 5. Reçu 9 h. o5.

Général A. F. 0. à général C. A. A.

N° 4370/3. COMPTE RENDU DE 9 HEURESI.

2e groupement de D. I. : Nos troupes se sont emparées le a 1 octobre à Vidin d'un canot à pétrole monté par 2 officiers allemands et 3 hommes ; le même jour, à a a heures, un monitor ennemi est passé devant Vidin, mais a été contraint par le feu de notre artillerie de faire demi-tour à Akcar.

Le 2 2 octobre, une de nos patrouilles, envoyée sur la rive N. du Danube devant Lom Palanka, s'est emparée d'un officier et de 9 hommes de landsturm.

Le a a octobre soir, l'avant-garde de la 17" D. I C. est à 10 km 2 au nord de Knjazevac. Le gros est entre Tsaribrod et Pirot. L'A. D./17 est à Pirot, l'A. L. est à Svrljigs.

Le mouvement vers Knjazevac, Zajecar, continuera le 2 3. Un bataillon du 3e R. I. C.

et une compagnie4 restant à Kustendil doivent embarquer le 2 3.

1 Note du-S. H. — Voir carte n° 18,

1 Note du S. H. — La minute porte : tt 3 0 kilomètres."

a Note du S. H. — A ao kilomètres au nord-est de Nich..

4 Note du S. H. — Sur la minute on a ajouté au crayon : «du génies.


76' D. I. : Le 1570 R. I. est débarqué en entier. Le aie* R. I. reste seul dans la région de Kustendil. La a 14e section auto-canons, faisant mouvement par voie de terre, est passée à Kustendil le a a octobre.

3* groupement de D. I. : Le détachement serbe d'Okrida est arrivé à Dibra le 2 2 octobre.

Annexe n° 1612.

Télégramme D'Uskub, le 2 3 octobre, à 18 h. 4o. Reçu 19 h. 24.

Etat-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4371/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURESI.

2egroupement de D. I. : 17e D: I. C., avant-garde au 2 Zajecar, A. L. à Knjajevatz, 2 bataillons embarqués à Kustendil.

Groupement Tranié : Avant-garde, gros et 38 D. I. H., région de Bélonjin. Arrière-garde : Kursumlje. 2 e evzones : Prépolac.

Avions allemands ont bombardé Prokuplje le a a octobre.

Annexe n° 1613.

Q. G. A., le a3 octobre 1918.

Confirmation de message téléphoné.

État-major A. F. 0. à état-major 2e groupement de D. I.

N° 4150/4 G. Comptes rendus reconnaissances du service auto font connaître situation suivante 1 : 1° Route Tsaribrod, Pirot : très mauvais état, impraticable aux poids lourds. Ponts défoncés.

20 Route Pirot, Nich : très mauvais état, impraticable aux poids lourds et probablement à tous véhicules autos, après la pluie; ponts défoncés, fortes pentes.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Lire : «vers Zayetchar. a.


En prévision transports prochains nécessaires au delà Tsaribrod par camionnettes, 2" groupement prendra mesures pour réaliser d'urgence remise en état des ponts et entretien chaussée. Confirme prescriptions télégrammes n° 3988/4 G. du 21 octobre et n° 4043/4 G. du a a octobre1 : une cie du génie 76e sera affectée travaux routiers. En outre, 2 e groupement devra porter effort maximum sur réparation des ponts et travaux routiers pour assurer trafic par auto sur secteur Tsaribrod, Pirot, Nich, — Pirot, Kniajevac, plus long en attendant que service routier puisse prendre à sa charge ces secteurs routiers.

2 e groupement prélèvera sur ses ressources compagnies du génie et travailleurs nécessaires.

Compte rendu d'organisation sera adressé au général cdt l'A. F. 0. (4° bureau).

P. 0. Le sous-chef dJ état-major, Signé : DOSSE.

P. C. C. et pour le chef du 4' bureau, VERNILLAT.

Copies à : colonel cdt le génie, chef service routier, chef service auto.

Annexe n° 1614.

Télégramme.

De Paris, le a A octobre.

Guerre à général en chef.

Réponse à télégramme du a a octobre2.

Je reconnais avec vous qu'il est nécessaire, en vue d'éviter incidents entre Serbes et Italiens, de mettre sous vos ordres contingents du général Ferrero qui viendraient à franchir le Mati.

J'invite notre ambassadeur à Rome à intervenir immédiatement dans ce sens auprès de M. Orlando.

Je vous aviserai dès que l'on sera d'accord sur ce point avec gouvernement italien3.

Signé : CLEMENCEAU.

C. A. A. Arrivé le 2 5 octobre, n° 1708, remis à général.

1 Note du S. H. — Documents se rapportant à des questions de détail et non publiés. Le télégramme 3988/4 G remettait à la disposition de l'armée les trois B. T. S. de la 178 D. I. G.; le 96e B. T. S. était laissé à titre provisoire au 20 G. D. I. pour les travaux de la route au nord de Pirot. Le télégramme 4o43/4 G mettait une compagnie du génie de la 76* D. I. à la disposition du service routier - pour l'entretien de la route Nich, Pirot. -

! Note du S. H. — Document non publié; voir annexe 1563, 4" note. - -

3 Note du S. H. — A la suite d'un entretien le 3 novembre, à Versailles, du ministre français des A. E. et du ministre italien de la Guerre, les questions relatives à l'occupation du Monténégro furent définitivement résolues et les troupes italiennes d'occupation de ce pays subordonnées au commandement des armées alliées; la zone comprise entre le Mati et la frontière septentrionale d'Albanie restait donc en dehors du commandement unique. Voir annexes 1750 et i83i.


Annexe n° 1615.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 2 5 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique; Date de dépôt : 2 5 octobre Destinataire : ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet-d'Espèrey.

Texte : Suite à renseignements demandés par 5269-2/112.

Source service des renseignements serbes Uskub : 3 routes praticables automobiles convergent sur Serajevo : i° Chabatz, Loznitsa, Zvornik où existe aucun pont, Vlasenitza; 20 Oujitze, Dobrounviche, Gradero, Gatist, Podromania3.

3° Novi-bazar, Plevlie, Tchainitza, Vitez4 par Zvornik, bonne communication sur Brod par Touzla5.

1 Note du S. H. — La minute est datée du 2 h octobre.

S Note du S. H. — Voir annexe, 1452, 1" note, et carte n° 18.

3 Note du S. H. — Lire : «Oujitsé, Vichegrad, Rogatitsa, Podromania.» Dobroun ou Dobrunj est une dénomination slave de Vardiste (Vardichte). Podromania n'a pas été trouvé sur les cartes dont dispose le Service historique, cartes où l'on trouve, à 2 0 kilomètres à l'est de Serajevo, une hauteur appelée Romanja planina.

4 Note du S. H. — Tchaïnitza (Cajnica) est entre Plevlié et Goradja; Vitez n'a pas été trouvé sur les cartes, où figure Podvitez, à 20 kilomètres est-sud-est de Serajevo. Cet itinéraire, bien qu'indiqué ici comme praticable aux automobiles, est indiqué sur la carte tel qu'il figurait sur les documents dont disposait l'état-major du C. A. A.

6 Note du S. H. — Lire, d'après la minute : « Vitez. Par Zvorluk-. ii.


Annexe n° 1616.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 2A octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

tTA'l'-ILUOR GÉNÉRAL.

fe* BUBEir.

N" 12.370/2 M.

Bulletin de renseignements n° 797]

I. — IDENTIFICATIONS.

Région de Krusevatz : Troupes autrichiennes.

D'après des renseignements de prisonniers, le 30. R. I. K. u. K (9* D. I. A.-H.) serait dans la région nord de Trstenik (a 5 km. ouest de Krusevatz). Cette information est en concordance avec les déclarations des paysans, d'après lesquelles toutes les forces austrohongroises seraient maintenant à l'ouest de la Morava. Le village de Koukline (10 km.

ouest de Krusevatz) serait la limite entre les forces allemandes et austro-hongroises de la région2-3

Troupes allemandes.

219e D. I. : 431e R. I. — Prisonniers capturés le a a octobre, sur la rive droite de la Morava sud. (Dernière identification : par contact, le 13 oct., région S. 0. de Nich).

Q. G. de la 219' D. I. : Razanj (i5 km. 4 N. E. de Krusevatz).

217e D. 1. : 22e R. I. Ldw. — Prisonniers capturés le a a octobre, dans la même région.

(Dernière identification : par contact, le 14 oct., région de Nich) [B. R. 7915].

L'ordre de bataille serait donc le suivant, à la date du 22 oct. : De l'ouest à l'est : 4e R. I. K. u. k. (2 5e D. I. A-H.) : ouest de Trstenik.

1 Note du S. H. - Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Des soldats italiens évadés rapportaient que, le 13 octobre, l'évacuation de Scutari était en cours. Le commandement ennemi aurait prescrit : 10 l'occupation immédiate de la frontière austro-hongroise de l'Adriatique, en conservant Antivari, — et vers Kronstadt (Brasso) et Lemberg ; a0 le repli des forces en campagne dans les Balkans sur les positions stratégiques de la frontière, en gardant toutefois une partie de la Serbie délimitée à l'est par la ligne Vichegrad, Belgrade (sous réserves) (C. A. A.

B. R. 798, n° 12200/2 M, 25 octobre 1018).

5 Note du S. H. — Les 2 3 et 2 4 octobre, on allait identifier des éléments de la 3 e D. I. austro-hongroise et un bataillon de chasseurs autrichien arrivant d'Odessa; voir annexe i638.

- 4 Note du S. H. — Lire : «(20 kilomètres nord-est de Krusevac» (Krouchevats).

5 Note du S. H. — Le B. R. 791, sans intérêt spécial, n'est pas publié. Le passage visé est le suivant : «Région de Nich. sa* régiment landwehr allemand (217e D. I. allemande) : 5 prisonniers capturés le 14 octobre." Le B. R. 787 indiquait déjà la capture, le 5 octobre, à l'est de Nich, de 5 prisonniers du II* bataillon de ce régiment, dont les deux autres bataillons étaient, croyait-on, en cours de transport.


Éléments de la 30c D. I. A-H (?) 14e btn. de chasseurs), ouest de Trstenik.

9e D. I. A-H., région nord de Trstenik (gauche à Koukline).

Alpen-Korps allemand: de Koukline à la Morava.

219e D. I. allde, est de la Merava (Q. G. à Razianj).

217e D. I. allde, à l'est de la a 19e D. I. alldel.

II. — CONCENTRATION DE FORCES TURQUES EN EUROPE.

(Renseignements de source britannique.) 1° IIIe armée. La IIIe armée turque, dont l'arrivée en Europe a été signalée (voir B. R. 790, 792, 7962), est constituée par les troupes suivantes : 5e D. I caucasienne : Des renseignements contradictoires annoncent successivement son départ pour l'Europe, et son maintien sur le front de Perse.

10e D. I. caucasienne : En voie de concentration en Thrace.

12e D. : Signalée en Perse, aurait reçu l'ordre de venir en Europe.

15e D. I. : En cours de transport.

L'effectif total de ces A divisions serait d'environ 12 à 15.000 fusils (?).

Nous ne possédons aucun renseignement sur l'affectation de la 16e D. I. Ldw. allemande dont l'arrivée à Constantinople a été signalée récemment (voir B. R. 7913). Peut-être cette division est-elle rattachée tactiquement à la IIIe armée turque (?) (sous toutes réserves)

20 Ve armée. Le Q. G. de la Ve armée aurait été transférée de Panderma (rive sud de la mer de Marmara) à San Stefano.

XVIIe C. A. — Les 47e et 4ge D. I. auraient reçu l'ordre de quiter l'Anatolie pour la Thrace. L'A. D./49 serait actuellement aux Dardanelles.

(La 56e div. aurait pris tout récemment le nom de «Division de la garnison de Smyrne », ce qui semble indiquer qu'elle sera maintenue dans cette région.) (La 49e D. I. avait été signalée comme appartenant au XIVe C. A. (voir B. R. 7804).

Il convient d'attendre des précisions sur sa véritable affectation.) XXIe C. A. — La 576 D. I. et 2 régiments indépendants (?) seraient en mouvement du sud-est de l'Asie-Mineure vers Smyrne.

5e rgt de dépôt : Quitterait Smyrne pour Constantinople. Toutefois le siège de la garnison resterait à Smyrne.

1 Note du S. H. — Voir un ordre de bataille un peu différent à l'annexe 16Un.

2 Note du S. H. — Voir annexes i53o, S VI, haut commandement turc, 1554 et 1606; voir carte n° 19, B.

3 Note du S. H. — Le passage visé du B. R. 791 est le suivant : «Un renseignement de source britannique signale l'arrivée à Constantinople de la 16e D. I. landwehr allemande (3° landwehr, 37&eB.I., et 379e landwehr), identifiée par document le 3o août 1918 en Ukraine (première mention de cette unité).»

4 Note du S. H. — Document non publié, qui donnait les indications ci-après : « Le Q. G. de la 618 D.I.

turque està8 kilomètres au sud-est de Koum Kalé. Les trois autres D. I. (49e, 55% 60° D. I.)du 14 'corps sont à Gallipoli (Q. G. du 14" corps à Yaloya).i)


7e btn de travailleurs : Aurait quitté Smyrne au début d'octobre pour Panderma, et Uzun-Kôpru.

6e btn de travailleurs : a cies de ce btn auraient été envoyées à Chanak 1, Kum-Kale (Dardanelles).

Artillerie : 7e R. A. L. (58e bie) : Des renseignements contradictoires signalent le départ de cette batterie pour la Thrace et, ultérieurement, son maintien dans la région nord de Smyrne.

338e bie (sans autre indication) : [4 pièces de 75] : serait arrivée de la région du Méandre2 à Smyrne à destination d'Andrinople.

6e R. A. (sans précision) [56e bie] : Actuellement dans la région d'Aivali3 ; aurait reçu un ordre de départ pour une destination inconnue.

III. FORCES NAVALES DANS LE BOSPHORE ET LA MER DE MARMARA.

Une reconnaissance aérienne britannique sur Constantinople, en date du 10. X. 1 8, a aperçu les unités suivantes : 1° Bosphore N. de Stenia : a destroyers.

Baie de Stenia (15 km. N. E. de la Corne d'Or) : le Goeben, peint en gris clair, 1 transport à 2 cheminées; 1 dock flottant contenant 1 vapeur à 1 cheminée ; 1 transport en marche au milieu du Bosphore.

20 Constantinople. Corne d'Or: à croiseurs légers ; 6 grands transports ; 1 destroyer; 3o petits bateaux.

Port commercial : 5 grands transports ; 4 petits bateaux.

Iles des Princes4 : i gros vaisseau de guerre à 3 cheminées, dimensions du Goeben; 4 destroyers;

1 Note du S. H. — Tchanak kalessi sur la carte.

s Note du S. H. — Le Méandre coule de l'est à l'ouest et son embouchure est à 100 kilomètres au sud de Smyrne.

3 Note du S. H. — Ou Aivalik, en face de Mytilène, à environ 100 kilomètres au sud-sud-est de Koum Kalé, à mi-distance entre ce point et Smyrne.

4 Note du S. H. — Groupe d'îles distantes d'environ 5 kilomètres de la côte d'Asie Mineure, à 20 kilomètres sud-est de Scutari.


40 San Stefano : 1 destroyer sortant du port.

50 Mer de Marmara : Rodosto : î cargo de 5.ooo tonnes; Quelques voiliers entre Rodosto et San Stefano.

IV. NOTES SUR LA RIVIÈRE MARITZA1.

(G. H. Q. «Intelligence» n° 1.238 ccl,,) [carte au i/25o.oooe.) La rivière Maritza a une longueur totale d'environ 275 milles.

Dans ses cours moyen et inférieur, la Maritza a une largeur de 100 à 170 yards et la vitesse du courant est de 5 à 7 pieds par seconde.

La profondeur, dans son cours moyen, est en général de 5 à 7 pieds, et dans son cours inférieur, de 7 à 10 pieds.

Le lit est, pour la majeure partie, de sable et de vase, excepté en amont d'Andrinople où il est de cailloux et de sable. Le niveau de l'eau est en général de 3 à 7 pieds au-dessous de la ligne de chacune des rives.

Depuis Andrinople jusqu'au vaste delta marécageux près d'Ipsala et d'Enos, au travers duquel la Maritza entre dans la mer Egée, elle est profonde et non guéable en hiver, et navigable pour de petits navires d'environ 3 tonnes. En amont d'Andrinople, la rivière n'est pas navigable. La navigation est cependant, en général, difficile, à cause du déplacement de bancs de sable après de violentes pluies.

Des ponts de fortune pourraient être jetés sur la rivière aux points suivants : a. en un point à environ 3 milles au sud de Dimotika, où le courant est faible et la rivière large de 120 yards, avec des rives argileuses solides, hautes de 8 à 10 pieds; b. en amont et en aval de Mandra ; c. près d'Ipsala (en aval d'Ipsala, la nature marécageuse des rives rend difficile, sinon impossible, l'installation de ponts).

Gués. Entre Andrinople et Enos, la rivière ne peut être passée à gué qu'en été; les gués sont aux points suivants : a. entre Kuleli Burgas et Dimotika, 3 gués; b. près de Sufli; c. près de Sirjeli2.

Bacs. Des bacs existent pratiquement à chaque village, sur chacune des rives. La liste suivante est celle des bacs pouvant faire traverser la Maritza à des chevaux et à des voi-

1 Note du S. H. — Voir carte n° 21, B.

2 Note du S. H. — Peut-être faut-il lire : «Sarhanli» ; cependant la carte française au 1 /200.000e du service topographique des armées alliées d'octobre 1918 n'indique aucun gué en aval de Souflis; en face de ce village elle en indique deux, distants de 1.700 mètres environ.


tures indigènes, en aval de Dimotika. Les bacs ont la forme de pontons et sont poussés à l'aide de perches. Ils peuvent transporter, en une fois, 8 chevaux ou 2 5 hommes : a. de Dimotika à Lailekeui 1; b. de Karabunar à Arnautkeui.

c. au sud de Saltikeui, Alimbeykeui2 ; d. à l'ouest de Alimbeykeui et immédiatement au nord de quelques îles, conduisant à la route et à la voie ferrée sur la rive droite ; e. du voisinage de Sufli à Yedikeui. Il existe en ce point une île. et les bacs traversent les deux branches de la rivière ; f. de Derbend Karabunar à Kepli; g. de Khanjas3 à Sarhanli; h. de Bedekli à Balabandjik; i. de Germekkeui 4 à Ipsala; j. entre Feredjik et Ipsala, trois bacs traversant des coudes de la rivière. Les deux premiers sont à environ un mille en amont de Kaldirkoz ; le dernier passage est en face de Kava Korou, d'où une piste conduit à Ipsala; k. de Kaldirkoz à Orfani Ciftlik.

V. RECRUTEMENT ALLEMAND : CLASSE 20.

Revisée fin mars et au début d'avril, la classe 20 commença d'être incorporée vers le 15 mai et son incorporation se poursuivit avec intensité en juin, époque à laquelle la majorité de la classe rentra dans les Rekruten-Depot5.

La durée de son instruction avait été fixée à 12 semaines au minimum. Cette période se terminait donc à la fin de septembre, et il est possible qu'à partir de cette époque des recrues aient été envoyées, sinon au front, tout au moins en arrière du front, dans les camps ou les Feldrekruten-Depot6.

Un ordre récent (4 septembre 191 S) de Ludendorff, prescrit qu'« à l'exception des volontaires et des cadets, les recrues de la classe 20 ne pourront être employées au front sans son autorisations. Toutefois, des renforts appartenant à cette classe ont déjà été signalés par les prisonniers en septembre sur le front français.

La lettre ci-dessus7, datée du mois d'août,s révèle également que de toutes jeunes recrues sont envoyées en première ligne : K Tommy nous a renvoyé trois des nôtres faits prisonniers et, leur mettant à

1 Note du S. H. — Lire : «Le.ilekkoj» (Leylekkeui).

! Note du S. H. — Lire : «Hadjibeykeui».

3 Note du S. H. — Lire peut-être : «Handzagau (Handiagaz).

4 Note du S. H. — Localité ne figurant pas sur les cartes dont dispose le Service historique; paraît se trouver en direction de Keremekli.

5 Note du S. H. — Dépôts de recrues.

8 Note du S. H. — Dépôts de recrues près du front.

7 Note du S. H. — Lire : «La lettre ci-dessous, .»


chacun une miche de pain sous le bras, les a chargés de nous dire qu'il se battait avec des soldats mais non avec des écoliers. A vrai dire, ce sont bien des enfants qu'ils nous ont renvoyés. v Mais ce ne doivent être là que des cas exceptionnels.

(D'après les B. R. du G. Q. G. F. des 2 5 sept. et i" oct. 1918).

P. 0. Le chef dJétat-major général, CHARPY.

Annexe n° 1617.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G, A. A., le 2 4 octobre 101U8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3" BCNKJU.

N° 5602/3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à général Henrys commandant A. F. 0.

En réponse à votre télégramme relatif à parlementaire ennemi qui s'est présenté région Lom Palanka 1, vous fais connaître que j'approuve entièrement votre conclusion que toute navigation doit être arrêtée sur Danube par nos troupes et qu'il ne peut être question laisser circulation libre jusqu'au 2 6.

Mais je vous prie rappeler général Patey qu'il aurait dû m'envoyer parlementaire sous escorte, et non entrer directement en rapports avec lui sans mon assentiment, conformément aux prescriptions ma note n° 5.171/3 du a3 septembre2.

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

P. 0. Le chef d'état-major, CH. CHARPY.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1629.

2 Note du S. H. — Cette note, relative à une question de détail, la réception des parlementaires, n'est pas reproduite. Elle est rédigée comme suit : k Si des parlementaires ou soi-disant tels se présentent, ils seront envoyés sous escorte au général en chef, seul qualifié pour apprécier la situation générale, et la progression des troupes ne devra être en rien ralentie. »


Annexe n° 1618.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., 1 4 b 8 DES ARMEES ALLIÉES. e 2 octo re 191

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3 e Bl'REtU.

N" 5603/3.

Instruction particulière pour le général Chrétien1.

I. — En aval de Lom Palanka (cette localité exclue), la surveillance et la garde du Danube et l'interdiction du trafic ennemi sur le fleuve seront confiées au général Chrétien commandant les troupes d'occupation de Bulgarie.

II. — Le général Chrétien disposera à cet effet : de la 3 oe D. I. d'infanterie, qui commencera ses embarquements sur la ligne de Giushevo vers le i8r novembre*; d'un personnel de marine fourni par l'armée navale ; du matériel d'artillerie bulgare à tir rapide qui est disponible soit sur le Danube, soit dans l'intérieur de la Bulgarie (faire servir ce matériel par du personnel français) ; éventuellement, de batteries de 120 L. et 155 L. type position, destinées de préférence à contrebattre l'artillerie ennemie placée sur la rive nord du Danube, plutôt qu'à lutter contre les monitors ; de l'escadrille 507 (actuellement à Sofia), qui sera portée à proximité du Danube dans la région Ruchtchuk, Samovit; d'un certain nombre d'équipes de projecteurs (soit projecteurs bulgares à rechercher en Bulgarie, soit équipes envoyées par le C. A. A.).

III. — Garde du front du Danube.

Mission : Etre en mesure de s'opposer à toute intervention ennemie sur la rive sud du Danube ; opérer des patrouilles fréquentes sur la rive nord de façon à connaître le système de surveillance ennemie, ses postes, son ordre de bataille, etc.

Les points de passage importants sont, dans le secteur à l'ouest de Lom Palanka : Rahova; Samovit, Nicopolis ; Sistova ; Ruchtchuk.

Tous ces points devront être gardés.

* Les éléments de la 3oe D. I. passeront sous les ordres du général Chrétien au fur et à mesure de eur passage à Sofia. Ravitaillement de ces éléments réglé par le 4' bureau C. A. A.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 19.


A Rahova, qui n'est pas accessible par voie ferrée, se contenter de postes de surveillance bulgares.

La répartition de la 3oe D. I. sera en gros la suivante : un régiment — un groupe : vers Ruchtchuk.

do d° : région Plevna, Nicopolis, Sistova (avec un bataillon à Plevna en réserve).

do d° : région Tirnova, en réserve, prêt à être transporté, soit vers l'un des points indiqués ci-dessus, soit vers Varna ou la Dobroudja.

Q. G. S08 D. I. : Tirnova 1.

En vue d'éviter des représailles contre les localités bulgares, il sera formellement interdit, sauf dans le cas de nécessité absolue, de placer des batteries dans les localités ou à proximité immédiate 2, de s'abstenir d'y faire tout travail de fortifications visibles par l'ennemi.

Le flanc droit de la S08 D. I. sera couvert par la â0 D. I. Bulgare qui est échelonnée sur la frontière de Dobroudja : le général commandant la 308 D. I. devra donc assurer une liaison permanente avec cette D. I., de façon à être averti en temps utile de tout événement intéressant sa sécurité de ce côté.

IV. — Surveillance du fleuve et interdiction du trafic.

Tout trafic non contrôlé par les alliés sera interdit. Installer, à cet effet, des batteries - à tir rapide, françaises ou bulgares, sur des emplacements appropriés.

Contre les monitors qui, seuls, peuvent essayer de forcer le passage sous les canons, utiliser, dans le canon de 75, "des obus de rupture spéciaux dont l'A. F. 0. devra donner une certaine proportion aux batteries de l'A. D./3o.

Faire contre les monitors du tir de plein fouet, les pièces étant placées près des rives et largement espacées.

Pour faire la police sur le fleuve, pour rechercher les barques et pour exécuter les patrouilles, constituer, au plus tôt, une flottille du Bas-Danube (indépendante de celle de l'A. F. 0.) comprenant un certain nombre de corsaires hardis et adroits.

Utiliser à cet effet les marins envoyés par l'armée navale et des hommes choisis dans la 3oe D. I., ainsi que des bateliers et pilotes civils volontaires.

L'une des missions les plus importantes de cette flottille consistera à rechercher toutes les embarcations, tant sur la rive roumaine que sur la rive bulgare, et à les, mettre à l'abri des entreprises ennemies, de façon à nous permettre d'entreprendre ultérieurement la construction de ponts sur le fleuve.

Pour renforcer l'interdiction de navigation pour les monitors ennemis, des barrages de mines seront placés en des points appropriés.

Utiliser largement l'aviation pour rechercher les monitors ennemis et les bombarder.

V. — Le capitaine de frégate Garnier, représentant la Marine alliée en Bulgarie, sera le conseiller technique du général Chrétien en ce qui concerne toutes les questions se

1 Note du S. H. — Ou Tirnovo.

2 Note du S. H. — Lire vraisemblablement : et .immédiate; on devra s'abstenir. ».


rapportant à la navigation sur le Danube, à l'utilisation du personnel et des bateaux, au mouillage des mines, etc.

VI. — Le général Chrétien devra rendre compte au général commandant en chef, le plus tôt possible, des conditions dans lesquelles il compte réaliser la mission particulière qui fait l'objet de la présente instruction. Un compte rendu téléphoné journalier, concernant le front du Danube, devra parvenir au général en chef (3 e bureau) à 17 heures, au plus tard, à partir du moment où les organes de protection et de surveillance seront en place 1-2-5.

Signé : FRANCHET D'ESPÈREY.

Copies : gai Berthelot, A. F. 0., liaison marine, 4° bureau, aéronautique, artillerie, C. A. A., génie C. A. A., D. A.

A. F. 0. Arrivée le 2 5 octobre 1918, n° i648, transmise au 3e bureau.

Annexe n° 1619.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 24 octobre 101V8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

N° 5604/3.

Note concernant les troupes alliées d'occupation en Bulgarie.

I. — Les troupes d'occupation de la Bulgarie, dont il est fait mention dans l'ordre général n° 90 du 22 octobre4, seront : 10 Un bataillon français (fourni jusqu'à nouvel ordre par la 1 7e D. I. C.) à Sofia (garnison).

30e D. I. : zone Tirnovo, Ruchtchuk, Sistova, Samovit, chargée d'assurer la défense du front du bas Danube, la surveillance et la police de la navigation du bas Danube.

1 Note du S. H. — Voir la transmission hk 13/3 du 26 octobre du commandant de l'A. F. O., annexe - 1644.

1 Note du S. H. — Par note de service 56o5/3 du 24 octobre, le général commandant les armées alliées invitait le commandant de la 3oe D. I. à se mettre, le plus tôt possible, en rapports avec le général Chrétien, en vue d'arrêter les conditions du mouvement de sa D. I. en Bulgarie. - --. - -

f Note du S. H. — Copie de l'instruction ci-dessus fut adressée par le commandant de 1 A. r. U., le 26 octobre, au commandant de la 3oe D. I., jointe à une lettre n° 4411/3; voir annexe 1643.

4 Note du S. H. — Voir annexe 15 go.


3° 228e brigade britannique: zone Burgas, Varna, Dobritch, chargée d'assurer la défense des ports de Burgas et Varna, concurremment avec les unités navales, et la surveillance de la gare de Dobritch (tête de ligne du chemin de fer Dobroudja).

40 Un bataillon italien (de la brigade Sicilia) à Philippopoli, chargé d'assurer la surveillance et la police de cet important nœud de communications.

II. — Les unités mentionnées ci-dessus seront, au point de vue tactique, entièrement sous les ordres du général Chrétien, commandant les troupes alliées d'occupation, qui leur donnera les consignes particulières pour l'exécution de leur mission.

Le général Chrétien avisera, en temps voulu, le gouvernement bulgare de leur présence.

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

P. A. Le chef d'élat-major général, CHARPY.

Destinataires : gai Chrétien, A. F. 0., A. britannique, C. E. I.

Copies : ier, a®, 48 bureaux, liaison marine, D. A., i" G. D. I.

A. F. 0. Arrivée le 25 octobre 19 18, n° 165o, transmise au 3e bureau.

Annexe n° 1620.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 24 octobre igi8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BDÍEAU.

N° 5608/3.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le voïvode Michitch, chef d'état-major général de l'armée serbe1.

J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre plan 0 n° 3iao 5 du 22 octobre concernant l'action militaire au Monténégro 2.

i° Étant donné que la mission principale des troupes d'intervention est de libérer le territoire du Monténégro pour couvrir le flanc gauche des armées alliées, il me semble préférable d'adopter pour ces troupes une appellation autre que « Troupes de Scutari",

Note du S. H. - Voir carte n° iq, B.

Note du S. H. — Voir annexe 1609; ce plan était en réalité déjà transformé en ordre.


(par exemple : « colonne du Monténégro, de l'Adriatique, etc.), dont le choix vous est laissé 1.

D'ailleurs, l'action sur Scutari n'est que secondaire, comme je vous l'ai indiqué dans mon Instruction 5524/3 du 18 octobre 2, et comporte certaines restrictions que je vous exposerai plus loin.

II. — L'action principale des troupes d'intervention au Monténégro doit être dirigée, au plus tôt, sur Podgoritza et Cattaro, cette action étant combinée avec le soulèvement des populations pour lequel j'adopte entièrement vos dispositions. Elle a pour but la libération du territoire monténégrin.

III. - L'action secondaire vers Alessio et Scutari, et ultérieurement Antivari, sera menée par une colonne composée du 58e et d'un groupe français de a batteries de montagne auxquelles vous voudrez bien adjoindre quelques éléments serbes , destinés à encadrer les insurgés.

Cette colonne sera commandée par le colonel de Fourtou que le général commandant l'A. F. 0. mettra, dans le plus bref délai, à votre disposition.

Nous devons compter, dans l'état actuel de mes renseignements, que les troupes italiennes du général Ferrero continueront la poursuite des Autrichiens au nord du Mati et marcheront sur Alessio, St Jean de Medua, Scutari. J'ignore encore les effectifs que les Italiens mettront en ligne de ce côté ; en tous cas, la colonne du colonel de Fourtou servira à assurer la liaison entre l'action du général Ferrero et celle de vos troupes d'intervention au Monténégro.

De plus, lorsque la ville de Scutari sera au pouvoir des alliés, elle sera, conformément aux traités en vigueur entre les gouvernements alliés, occupée par une garnison composée de troupes françaises, anglaises et italiennes. A ce moment, le colonel de Fourtou commandera la garnison qui comprendra, comme éléments français, le 58e B. C. P.

IV. - En ce qui concerne les ravitaillements : 1° je fais des démarches pour que les ravitaillements des troupes opérant vers Cattaro soient assurés par mer le plus tôt possible3 ; 20 Je demande au général Ferrero d'assurer le ravitaillement de la colonne de Fourtou à partir du moment où elle aura atteint la région Alessio, Scutari4.

Signé : FRANCHET D'ESPÈREY.

P. A. Le chef d'état-major, CHARPY.

Copie : A. F. 0.

A. F. 0. Entrée le 25 octobre 1918, n° 1646, transmise au 38 bureau.

1 Note du S. H. — Il n'a pas été retrouvé de réponse du chef d'état-major général serbe, mais la dénomination de «troupes de l'Adriatique» est employée ultérieurement; voir annexe 1780.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1543.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1622, S 5°.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1621.


Annexe n° 1621.

COMMANDEMENT EN CHEF Q G. - A a- le 34 t b 8 DES ARMÉES ALLIÉES.. e 2 oc 0 re 911

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3 e BURBAU.

N° 5609/3.

Télégramme.

Général commandant les armées alliées à général Ferrero commandant 16e corps italien1.

I. — Conformément convention de Londres avril 1915 et prescriptions conseil supérieur interallié, j'ai décidé occupation territoire Scutari par garnison française, anglaise, et italienne, sous commandement colonel de Fourtou.

II. — Pour réaliser occupation rapide ce territoire, je dirigerai incessamment une colonne comprenant en majeure partie éléments français, sous commandement colonel de Fourtou, de région Prizrend vers région Scutari.

III. — Je vous serais reconnaissant en conséquence : a. de me faire connaître vos projets d'opération afin que je puisse en aviser mon détachement ; b. de vouloir bien désigner un contingent italien pour faire partie ultérieurement de la garnison de Scutari ; ce contingent pourrait comprendre un bataillon, une compagnie du génie, un escadron.

c. de vouloir bien assurer ravitaillement détachement de Fourtou (effectif approximatif 2.000 rationnaires et 800 chevaux) après son arrivée dans région de Scutari, en attendant que Marine françasie puisse assurer ce ravitaillement par mer.

Je rends compte à mon gouvernement des dispositions ci-dessus 2.

Signé : FRANCHET E'ESPÈREY.

Vu : CH. CHARPY.

1 Note du S. H. — Copie de ce télégramme fut envoyée à l'ambassadeur de France à Rome, que le commandant des armées alliées priait d'intervenir, le cas échéant, dans le sens indiqué : « En même temps que action vers Scutari, une action principale dirigée par Cattaro pour assurer libération du territoire monténégrin». L'ambassadeur fit connaître, le 26 octobre, que le gouvernement italien demandait : 1° que les détachements français, anglais et italien, chargés d'occuper Scutari eussent des effectifs égaux; que le détachement français ne comprît pas de Serbes;

2 0 qu'aucun obstacle ne fût mis à l'entrée des troupes italiennes au Monténégro lorsque les opérations en seraient là.

Voir, à l'annexe 16 65, la réponse du commandant des armées alliées.

s Note du S. H. — Voir annexe 1622; on trouvera, aux annexes i65o et 1687, la réponse du général Ferrero.


Annexe n° 1622.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 2 5 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 2 5 octobre1.

Destinataire : ministre Guerre.

Expéditeur : général Franchet d'Espèrey.

Texte : Réponse au télégramme du 2 o octobre 10 Il est indispensable avoir unité action, surtout au Monténégro et nord où tant d'intérêts et d'ambitions se combattent.

Je ne crois pas qu'il faille attendre grande résistance avant mont Lovcen, près Cattaro.

3° En conséquence, troupes italiennes qui franchiront Mati, doivent être sous mes ordres, sinon nous aurons conflits incessants.

40 En attendant qu'une solution intervienne, je prends dispositions suivantes : A. — Une forte colonne, renforcée par éléments français, est détachée par armée serbe pour opérer par Ipek sur Podgoritza et Cattaro, en vue d'assurer libération Monténégro et couvrir flanc gauche armée opérant en Serbie.

B. — Une colonne secondaire, comprenant 58e bataillon de chasseurs et deux batteries de montagne avec bandes insurgées, sous les ordres colonel de Fourtou, sera dirigée sur Scutari pour occuper territoire. Colonel de Fourtou commandera ultérieurement garnison internationale. J'évite ainsi contact trop intime entre Serbes et Italiens.

3 Je demande à général Ferrero sa collaboration pour refouler Autrichiens nord Alessio et région ouest Capo d'Istria4 en priant me faire connaitre ses projets que j'ignore entièrement5.

C6. — Je lui demande assurer provisoirement ravitaillement détachement de Fourtou à partir de son arrivée dans région Scutari, en attendant que Marine française puisse le faire.

1 Note du S. H. — La minute semble avoir été signée le 2 4 octobre.

s Note du S. H. — Voir annexe i563 et carte n° 17, B.

3 Note du S. H. — Lire : « C. — Je demande. a.

* Note du S. H. — Lire : «. région ouest Scutari en priant. ».

B Note du S..H. — Voir annexe 1621.

- 6 Note du S. H. — Lire: ceD. - Je lui demande. n.


50 Succès opérations menées d'une part vers Cattaro, par Français et Serbes, et d'autre part vers Scutari, est lié question ravitaillement. Il est nécessaire que ravitaillement soit exécuté par mer et préférence. par Marine française, pour éviter difficultés et retards, comme cela arrivera si nous dépendons des Italiens. Tarente servirait base 1.

Je vous ferai connaître effectif à ravitailler.

E. M. A. Groupe de l'avant. Arrivé le a 5 octobre 1918, n° 940 B. S., remis au 38 bureau.

Annexe n° 1623.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 4 octobre 101U 8.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3 * BUREAU.

N° 5612/3.

Le général Franchet d'.Espèrey, G. C. M. G., G. C. V. 0commandant en chef les armées alliées, a. M. le général Milne, K. C. B., D. S. 0., commandant en chef l'armée britannique.

En exécution de la convention signée à Londres en avril 19 1 5, le territoire de Scutari (d'Albanie) doit être occupé par une garnison française, anglaise et italienne.

Je dirigerai incessamment vers ce territoire une colonne qui sera commandée par le colonel de Fourtou.

Cet officier commandera ultérieurement la garnison d'occupation.

J'ai l'honneur de vous prier de vouloir bien désigner une unité britannique (de préférence un bataillon) pour faire partie de cette garnison en temps voulu. Il me semble, en raison des difficultés de marche à travers l'Albanie, qu'il serait préférable que ce bataillon fût dirigé par mer sur la région de Scutari. Peut-être, estimerez-vous même qu'il vaudrait mieux, pour ne pas dissocier vos divisions, que ce bataillon britannique fût envoyé en supplément des forces que vous commandez actuellement.

Si vous êtes de cet avis, je vous serais reconnaissant de vouloir bien faire les démarches nécessaires auprès de votre gouvernement2.

Signé : F. D'ESPÈREY.

1 Note du S. H. — Voir la réponse du ministre à l'annexe 1687

2 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1710.


Annexe n° 1624.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 2 4 octobre 1918 DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3 e BUREAU.

N" 5613/8.

Le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général commandant l'A. F. 0.

J'ai l'honneur de vous adresser ci-joint une copie de ma lettre au voïvode Michitch concernant les opérations à exécuter au Monténégro et vers Scutari 1.

Je vous prie de vouloir bien mettre à sa disposition, dans le plus bref délai, le colonel de Fourtou pour prendre le commandement de la colonne de Scutari et, ultérieurement, en commander la garnison2.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1620.

2 Note du S. H. — Arrivant à Uskub le 3 1 octobre avec son état-major, le colonel de Fourtou apprit qu'une chute récente de neige de un mètre lui interdisait d'emprunter le passage par la montagne qu'avaient suivi les éléments français de Prizrend à Scutari. La route d'Ipek demanderait un délai de quinze jours avant l'arrivée à destination, tandis que le colonel espérait par Koritsa, Valona et la mer, arriver en six jours. Autorisé par le commandant des armées alliées à suivre l'itinéraire Monastir, Santi Quaranta, Corfou et la mer, il atteignit Santi Quaranta, le 6, mais ne put arriver à Scutari avant le 13 novembre (Colonel de Fourtou, télégramme au général commandant les armées alliées, n° 1,1 k h. 2 0, le 1 er novembre 1918. — C. A. A. Télégramme au colonel de Fourtou, 6698/3 et à l'amiral commandant en chef, 6700/3, 1" novembre 1918).


Annexe n° 1625.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le a 4 octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-ILUOR GÉNÉBAL.

3* BORK1U.

N" 5614/3.

Le général Franchet d'Espèrey, G. C. M. G., G. C. V. 0., commandant en chef les armées alliées, à M. le général Milne, K. C. B., D. S. 0., commandant en chef l'armée britannique.

Pour me permettre de ré pondre aux renseignements qui me sont demandés de Paris1, je vous serais reconnaissant de vouloir bien me communiquer sans retard les instructions que vous avez données pour le début de vos opérations.

Ces renseignements me sont demandés avec insistance et je vous prie de me mettra en mesure de répondre2.

Signé : FRANCHET D'ESPÈREY.

Annexe n° 1626.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère te 2 5 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 25 octobre Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey. - Texte11 : t 0 Front de Turquie.

Groupement Milne. — Aucun renseignement nouveau.

1 Note du S. H. — Le 2 2 octobre, le ministre de la Guerre avait demandé au commandant des A. A. 0.

les bases générales du plan général d'opérations contre la Turquie arrêté de concert avec le commandant de l'armée britannique et le commandant en chef de l'armée navale. La signature de l'armistice de Moudras survint avant l'envoi du plan demandé.

1 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1635.

3 Note du S. H. — La minute est du a 4 octobre.

* Note du S. H. — Voir carte n° 18.


a" Front de Serbie.

A. — GROUPEMENT HENRYS. �

Ennemi a réagi sur Danube, en bombardant Lom Palanka au moyen de batteries tirant de rive roumaine et par monitors, qui, à deux reprises, ont bombardé Vidin. Tirs de nos batteries ont endommagé un de ces navires. Une de nos patrouilles, prenant pied sur rive roumaine région Kalafat, a livré combat à détachement allemand qui a éprouvé des pertes ; patrouille rentrée sans incident.

Aviso ennemi monté par un officier parlementaire est arrivé à Lom Palanka, porteur commission signée du commandant flottille du Danube agissant au nom du maréchal Mackensen, demandant que libre navigation sur Danube soit assurée jusqu'à 26 octobre en raison de clause de l'armistice avec la Bulgarie qui donne 4 semaines à Allemands et Autrichiens pour évacuer territoire bulgare. Parlementaire a été renvoyé avec réponse que cette clause ne concernait en rien navigation du Danube.

Mouvements des 17e D. I. G. et 76e D. I. région Pirot, Zajecar se poursuivent normalement.

- B. - GROUPEMENT MICHITCH.

Poursuite des troupes austro--allemandes battues les a 1 et 2 2 octobre a continué sans arrêt avec énergie habituelle sur le front Paracin, Belouchitch, Kralievo. Éléments ont franchi Grnica1. Ennemi se replie vers le nord et, d'après les dires des prisonniers, se préparerait à évacuer complètement Serbie : 200 nouveaux prisonniers ont été faits.

Annexe n° 1627.

COMMANDEMENT EN CHEF D. A., le 9 A octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

DIRECTION DE L'ARRIERE.

3° BùREAU.

N° 5380/3 CF.

Le général Boucher, directeur de l'arriere, à C. A. A. (à* bureau).

Réponse à SySâ/â du 23 octobre Ligne de Dedeagatch.

il La section Demir Hissar, Drama3, sera réparée à bref délai,

1 Note du S. H. — Affluent de droite de la Morava, arrose Paracin.

,2 Note du S. H. — Document non retrouvé, dont la lecture de la présente réponse permet de supposer -acilem'ent le contenu, voir cartes n° 16 et 17.

3 Note du S. H. — Longueur 98 kilomètres (du kilomètre i35 au kilomètre 2 33). Le 11 octobre, le commandant des A. A. 0. avait donné ordre de pousser immédiatement sur Drama, à la disposition de la i 2 ae D. 1., 15 locomotives et 150 wagons disponibles sur la section Oktchilar, Dedeagatch. (C. A. A.

Télégramme au colonel Trousson, Sofia, 8233/4, 11 octobre 19:18)..


En venant de Salonique. on ne pourra pas atteindre Demir-Hissar avant 1 mois 1/2 à a mois.

C'est également le délai à prévoir pour l'achèvement de la ligne de 0.60 de Stavros à Aughistal.

3° Entre Salonique et le kil. y à2, lorsque les trains de construction ne circuleront plus, on pourra transporter 5oo à 600 tonnes utiles par jour.

Mais, en raison des trains de travaux, les Anglais déclarent ne pas pouvoir faire plus de un train de ravitaillement de wagons par jour (i5o tonnes utiles).

40 Les Anglais exploitent la ligne jusqu'à Buk 3; les Bulgares au delà de Buk.

5° En tablant sur les indications de M. Mohrfoff4 on doit pouvoir faire dès maintenant 5 à 6 trains par jour (600 à 700 tonnes) de Drama à Dedeagatch.

Ligne Rupel Radomir.

1° Entre Yeni Keui 5 et Radomir, la ligne est exploitée par les Bulgares, dont l'effectif n'est pas connu encore.

La 508 batterie d'exploitation de voie de 0.60 qui exploite actuellement la ligne Monastir, Prilep avec la 498 batterie, va être dirigée sur le kil. 7k et Yeni Keui pour prendre la direction de l'exploitation de la ligne Yeni Keui, Radomir, concurremment avec le personnel bulgare.

Elle sera remplacée avant son départ, sur la ligne Monastir, Prilep, par une compagnie de chemins de fer bulgare qui doit y arriver les 2 5 et 26 octobre venant de la ligne de Kicevo à Uskub.

20 La ligne peut assurer de bout en bout un trafic maximum de 250 tonnes, actuellement on ne doit guère faire plus de 100 tonnes sur cette ligne.

3° La jonction Rupel, Demir Hissar, sera achevée dans la ire décade de novembre.

Signé : BOUCHER.

1 Note du S. H. — Lire : mangistar; une trentaine de kilomètres de voie à poser, avec un passage sur la basse Strouma.

2 Note du S. H. — 2 kilomètres 5oo au delà de la gare de Doïran.

3 Note du S. H. - Sur la Mesta. v

4 Note du S. H. — Directeur général des chemins de fer bulgares.

5 Note du S. H. — A 2 kilomètres nord-est de Han Gradechnitsa, à moilié chemin entre Dioumaya et Livounovo.


Annexe n° 1628.

LIAISON SERBE. Q. G. A. A., le 24 octobre 1918.

3* BUREAU C. 1. à.

N" 378.

A M. le général commandant en chef les armées alliées (3e bureau).

Compte rendu du G. Q. G. serbe n" 3i312 du 24 octobre, 11 heures ôo1.

La division Morava est entrée à Paracin le 23 à 17 heures. L'ennemi a fait évacuer toute la population, en la laissant sous la belle étoile à attendre la fin du combat pour rentrer dans la ville.

A 18 heures, nos éléments ont franchi la Crnica 2.

6 prisonniers du 2 e rgt de chasseurs à pied allemands, faits par la division Drina, ont déclaré qu'ils devraient évacuer la Serbie jusqu'au 2 8 octobre.

Un de nos escadrons de cavalerie est entré le 2 2 octobre à Kralyevo.

L'officier de liaison serbe, 3" bureau C. A. A., Commandant M. MARINKOVITCH.

Annexe n° 1629.

De Uskub, le 2^ octobre, 10 heures.

Télégramme.

Général commandant A. F. 0. à général commandant en chef les armées alliées N" 438.1/3. Général Patey fait connaître4 : (t Le 21, aviso autrichien débarqua, en amont Lom, lieutenant de vaisseau parlementaire muni d'une commission signée au nom maréchal Mackensen par chef flottille Danube.

Parlementaire demanda si commandement français était décidé à arrêter navigation ou l'autorisait jusqu'au 26 octobre conformément convention. Proposa commission pour

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

s Note du S. H. — Affiuent de droite de la Morava, Tsernitsa sur la carte.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 19, B.

4 Note du S. H. — Le compte rendu du général Patey (télégramme sans numéro) est du 2 1 octobre, 10 h. 3o.


vérifier que chargements contenaient pas matériel guerre. Général Patey répondit aucun traité passé avec Autriche et que convention concernait seulement Bulgarie avec qui clauses pourraient être discutées. Parlementaire conclut à l'interdiction de faire navigation et repartit pour rendre compte. »

J'approuve réponse faite par général Patey 1.

Arrivé 11 h. 3o.

Annexe n° 1630.

ARMÉE FRANÇAISE Q. G. A., le aA octobre 1018.

D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* SUREAU.

M" 4383/3 ».

Le général Henrys, commandant l'armée française d'Orient, à M. le général commandant le 2e groupement de D. I. 3.

A la date du 23 octobre, sous le n° 3 i3o3, le voïvode chef d'état-major général des armées serbes m'avise de ce qui suit : « D'après toutes les suppositions, il est bien probable que l'ennemi s'arrêtera, afin de « donner une résistance sérieuse, sur les positions : Bigrenica, Crni Vrh, Kragujevac, cc Kutlovo.

« De ma part je prendrais toutes les mesures pour rendre ces positions intenables à « l'ennemi et pour m'emparer de la ligne V. Popovic, Bagrdan, Kragujevac. Mais la chute « de ces positions sera beaucoup accélérée si vous voudriez bien donner des ordres de « diriger, le plus tôt possible, une de vos colonnes de la région de Bor par Zagubica et «Krepoljin vers le front V. Popovic, Svilajnac, sur le flanc et vers l'arrière de notre « ennemi commun. »

Votre message (sans numéro) du a a octobre4 me fait connaître vos dispositions, prises d'accord avec maréchal Boyovitch, pour déboucher en plusieurs colonnes dans la vallée de la Morava, par les routes les plus courtes et pour agir sur le flanc gauche ennemi.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1617, la réponse du commandant des armées alliées.

2 Note du S. H. — En même temps que cette lettre, le commandant de l'A. F. 0. adressait au commandant du 20 G. D. I. un message n° 4882/3, demandant les dispositions prévues pour prêter appui à l'armée serbe, en termes presque identiques à l'ordre ci-après.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18. A

4 Note du S. H. — Voir annexe 1604


Il semble donc que vous devez être en mesure de prêter appui demandé par voïvode.

Prière le faire le plus tôt possible. Accuser réception. Rendre compte1.

Le général Henry s, commandant VA. F. 0., P. 0. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON.

Copies : chef d'E. M. gai des A. serbes, gai cdt en chef les A. A., (à titre de compte rendu).

C. A. A. Arrivée le 27 octobre 1918, 11 h. 3o, n° 5ogo, remise au 3e bureau.

Annexe n° 1631.

A. F. O. Q. G., le fiA octobre 1918, 18 h. 3o.

2* GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUREAU.

N° 2869/3.

Ordre général d'opérations n° 152-3.

I. - L'armée serbe a vaincu la résistance devant Paracin et a progressé vers le nord.

Il. - Les forces disponibles du 2 e G. D. I. se porteront dans la direction de Belgrade, de la façon suivante : Brigade de cavalerie. — La brigade de cavalerie, à la disposition de laquelle une section d'artillerie a été mise, maintiendra l'interdiction de la navigation sur le Danube, jusqu'à Brza Palanka inclus et au nord si possible, en gardant la maîtrise de la route joignant ce point à Dl. Milanovac et progressant vers l'ouest en maintenant sa liaison avec la droite de la colonne de la 76e D. I., soit directement, soit au moyen des bandes de comitadjis du massif nord de Zagubica4 qui sont entrés en relation avec nous.

Détachement Tranié. Vallée de la Morava.

17e D. I. C. — De Pirot sur Kniajevac, Bucje, Dobropolje, Boljevac, Paracin, qui paraît être le chemin le plus court.

1 Note du S. H. — Le 2 5 octobre, dans l'après-midi, le commandant du 2 e G. D. I. télégraphiait : ft 28 groupement fonctionne Alexandrovo jusqu'à établissement liaison téléphonique Zajecar, Vidin.

Reçu n° 4382/3. Ordres donnés en conformité désir maréchal.»

2 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

3 Note du S. H. — Cet ordre accentue l'orientation du a* G. D. I. vers la Morava, déjà commencée par l'ordre d'opérations du as octobre, annexe i6o5.

4 Note du S. H. — Jagoubitsa sur la carte.


Le ier R. I. C. sera à Boljevac le 26 octobre. Il a reçu des ordres en conséquence, à l'exception d'une compagnie qui a pour consigne la surveillance des mines de Bor.

76e D. I. — Le reste de la 76e D. I. (soit un demi-escadron) 4 bataillons d'infanterie (227e R. I. et 1 btn du 167e R. I., une batterie de montagne, une batterie et demie de 75) et l'A. L. se porteront le 28 de Zajecar sur Zagubica, Petrovac, Pozarevac, dans le flanc gauche ennemi.

III. — Les troupes de la 76e D. I. devront avoir tous leurs organes de ravitaillement chargés de vivres au départ de Zajecar et avoir quitté la Bulgarie avec huit jours de viande sur pied.

De même pour la 1 7e D. I. C. au départ de Pirot.

Le général Paley, commandant le 2e G. D. I., Signé : PATEY.

P. A. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Destinataires : le général cdt la 76e D. I., le général cdt la 17e D. I. C., le général Tranié, le général cdt la brigade de cavalerie, le voïvode cdt la Ire armée serbe, artillerie, génie intendance, santé, service télégraphique, le général cdt l'A. F. 0. (à titre de compte rendu).

État-major cavalerie. Arrivé le 28 octobre, n° 6 141.

Annexe n° 1632.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 2 5 octobre 1018.

DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

2 * BUREAU.

N° 12290/2 M.

Bulletin de renseignements n° 7981.

III. — INTENTIONS DE L'ENNEMI.

10 Des soldats italiens évadés et des déserteurs rapportent que le 13 octobre l'évacuation de Scutari était en cours. La plupart des bagages des officiers portaient la mention : « pour Zelenikaj5 (bouches de Cattaro).

1 Note du S. H. — Voir carte n° 19, B.


a" D'après les renseignements de source spéciale, le commandement ennemi aurait prescrit : a. L'occupation immédiate de la frontière autro-hongroise de l'Adriatique (en conservant Antivari), à Kronstadt (Brasso) et Lemberg.

b. Le repli des forces en campagne dans les Balkans sur les positions stratégiques de la frontière, en gardant toutefois une partie de la Serbie délimitée à l'est par la ligne Visegrad, Belgrade (sous réserve).

P. 0. Le chef d'état-major général, CHARPY.

Annexe n° 1633.

MINISTÈRE DE LA GUERRE. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

K CABINET DU MINISTRE.

Télégramme parvenu au ministère le 26 octobre 19 18.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : a 5 octobre.

Destinataire : Guerre, Paris.

Expéditeur : général Franchet d'Espèrey.

Textel: I. FRONT DE TURQUIE.

Groupement Milne. Aucun événement important.

II. FRONT DE SERBIE.

a. Groupement Henrys. Navigation sur Danube étant interceptée par nous depuis occupation Vidin et ,Lom Palanka, éléments infanterie et artillerie ont été embarqués à Kustendil à destination de Rouchtchouk, en vue d'embouteiller convois ennemis se trouvant sur le Danube, entre Lom Palanka et Rouchtchouk, Au nord Zaietchar, notre cavalerie poursuit éléments en retraite vers le nord.

b. Groupement Michitch. Poursuite continue vers nord malgré orage et tempête.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 26 octobre 1918, n° 986 B. S., remis au 3e bureau.

1 Note du S. H. - Voir carte n° 18.


Annexe n° 1634.

G. H. Q. Salonika, 25th october 1918.

12th. Corps. Adv. 16th. Corps. 16th. Corps.

Stavros. Mustafa Pasha Sv. Vrac.

vicinity.

22nd. Div. 65Lli. Bde. 66th. Bde. 67th. Bde.

Stavros Vicinity.

26th. Div. 77th. Bde. 78th. Bde. * 79th. Bde.

Mustafa Pasha Vicinity.

27th. Div. 80th. Bde. 81st. Bde. 82nd. Bde.

Sv. Vrac. Aerodrome N. of. 3 kilos Near Petric.

Sv. Vrac. N. E. of Starcovo.

28th. Div. 83rd. Bde. 8/ith. Bde. 85th. Bde.

Guvezne.

Mounted Brigade. L. and B. Horse.

? En route for Xanthi. Less one squadron.

Xanthi-Kojunkoj area.

12th. Corps Cyclists. 16th. Corps Cyclists.

Kilo. ik. Dupnica.

122nd French Division.

Gumuljina.

Ist. Hellenic Corps. 1st. Div. 2nd. Div. i3th. Div.

Drama. Calagzi. Kavala.

t * Less 10th. Devons, at Radomir.


Annexe nO 1634 bis.

G. Q. G. Salonique 1, 25 octobre 1918.

128 corps. 16e corps avance. 16e corps.

Stavros. Environs de Moustapha Pacha. Sveti Vracht.

2 2s division. 658 brigade. 668 brigade. 67e brigade.

Environs de Stavros.

268 division. 778 brigade. 78e brigade. * 798 brigade.

Environs de Moustapha Pacha.

27" division. 808 brigade. 818 brigade. 828 brigade.

Sveti Vratch. Terrain d'avialion 2 km. Pres de Petrich.

N. de Sveti Vratch. N. 0. de Startchovo.

288 division. 83e brigade. SUB brigade. 85e brigade.

Guvezne.

Brigade montee. Cavalerie L. et B.

? En route pour Xanthi. (moins 1 escadron).

Xanthi-terrain de Koyounkeuï 2.

12" corps cycliste..168 corps cycliste.

Kil. 2A. Doupnitsa.

122e division francaise.

Gumuldjina.

1 er corps héUénique. 1 re division. 28 division. 13 e division.

Drama. Tchayési. Kavalla.

? * Moins le i oo Devons, a Radomir.

1 Note du S. H. — Voir cartes 16 et 19 B.

I Note du S. H. — A 5 kilomètres est de Xanthi.


Annexe n° 1635.

GENERAL STAFF

(Opérations).

G.H. Q. British Salonika Force.

N° 1047/66 G.

General Headquarters, Salonika, a 1 st October 19 18.

From General G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0., Commanding-in-Chief, British Salonika Force, To General Franchet d'Esperey, G. C. M. G., G. C. V. 0Commanderin-Chief of the Allied Armies.

Sir, • In reply to your No. 561 A/3 dated October 2 4 tb. 1918, I have the honour to forward herewith copies of the Instructions which I have issued so far for the beginning of the operations wich are to be carried out against Turkey.

You will perceive that these refer only to the taking up of covering positions on the frontier. I have so far issued no instructions for any further operations, but am concentrating efforts in the meanwhile upon essential improvements in communications.

I have the honour to be, Sir, Your obedient servant,

P. L. HANBURY.

Lieutenant-colonel general Staff, for General Commanding-in-chief, British Salonika Force.

Annexe n° 1635 bis.

N° 1047/66 G.

2 5 octobre 19 1 8.

Le général Milne au général Franchet d'Esperey.

En réponse à votre lettre n° 5614/3 du 2h octobre 1918 1, j'ai l'honneur de vous transmettre ci-inclus les ordres que j'ai donnés jusqu'à présent pour le début des opérations contre la Turquie2.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1625.

Note du S. H. — Ces ordres comprenaient les documents ci-après : n° io48/G du 11 octobre, n° 1047/8 G du 12 octobre; n° îoAy/ig G du 16 octobre aux 12e et 16e C. A. (annexes i442, llJ61 et i5 19); n° 10 4 7 /20 G du 16 octobre au 12e C. A. (annexe 1520) ; n° 10^7/24 G du 18 octobre à la 122e D. I. (annexe 1547); n° G. C. 132 du 18 octobre et G.A. 177 du 20 octobre au 16e C. A. (annexes i546 et 1567); n° G. A. 183 du 21 octobre à la 12 2e D. I. (annexe i58o); n° 1047/37 G du 22 octobre au 12e C. A. (annexe i5g5); n° G. C. 206 du 22 octobre au lieutenant-colonel Stevens (annexe 1596).


Vous apercevrez que ceux-ci se réfèrent seulement à l'occupation de positions de couverture sur la frontière. Actuellement aucun ordre pour opérations ultérieures n'a été donné, et je concentre tous mes efforts à l'amélioration nécessaire des communications.

P. 0. : signé : P. L. HANBURY.

Annexe n° 1636.

Télégramme D'Uskub, le 2 5 octobre, 18 h. Reçu 18 h. 55.

Etat-major A. F. 0. à état-major C. A. A N° 4371/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES1.

2e G. D. I. — Le transport du 210e R. I. sur Rustchuk est en voie d'exécution : le 2e bataillon2 est parti de Kustendil; le 28 bataillon est embarqué.

Dans le secteur de la 17e D. I. C., la cavalerie serait au contact d'arrière-gardes se 1 repliant.

Le groupement Tranié a atteint Nich3.

Annexe n° 1637.

TéléRramme.

De Paris, le 26 octobre 19 18.

Guerre à général Franchet d'Espèrey.

Réponse à télégramme du 2 5 octobre Il.

1° En raison des difficultés soulevées par réglement des questions relatives aux opérations italiennes en Albanie et à l'organisation d'un commandement unique dans

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Lire : de 1 er bataillon".

3 Note du S. H. — Voir annexe 1641.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1622 et carte n° 19, B.


cette région, j'adresse au gouvernement italien nouvelles propositions visant à établir zone distincte pour l'action de vos détachements et pour celle des contingents italiens1.

2" A cet effet, je demande qu'il soit prescrit au général Ferrero : A. — de ne pas dépasser le Drin d'Alessio vers le nord, à l'exception du détachement destiné à entrer dans la composition de la garnison internationale de Scutari dont le commandement sera assuré par vos soins; B. — de s'entendre avec vous, en vue de l'occupation de cette dernière localité.

30 Sous ces réserves, je donne mon approbation à vos propositions visant envoi du 588 bataillon de chasseurs avec deux batteries montagne sur Scutari pour constituer base de l'occupation internationale, ainsi qu'en ce qui concerne formation colonne serbe destinée à opérer par Ipek sur Podgoritza et Cattaro. 40 Je saisis la Marine de la question du ravitaillement de ces détachements.

Signé : CLEMENCEAU.

C. A. A. Arrivé le 2 octobre 1918, n° 1725, remis à 38 bureau.

1 Note du S. H. — Le gouvernement français fit faire, le 27 octobre, une démarche auprès du gouvernement italien, à qui l'ambassadeur à Rome exposa les desiderata énoncés ci-après, S 20. Les troupes italiennes, se seraient trouvées, au cas où l'accord se fût réalisé sur la formule proposée, exclusivement chargées d'assurer l'occupation de toute l'Albanie, à l'exception de la bande étroite de terrain comprise entre le Drin et la frontière monténégrine. A la suite de cette démarche, le général Ferrero reçut les instructions nécessaires pour s'entendre avec le général Franchet d'Espèrey au sujet de l'occupation internationale de Scutari. Quant à la limitation au Drin de l'avance italienne, il fit observer qu'elle excluerait l'occupation de Saint-Jean de Medua par les Italiens. Le ministre des A. E. devait en parler au président du Conseil français le 29 octobre. (Ministre des A. E. Télégramme à l'ambassadeur de France à Rome, 26 octobre 1918. Ambassadeur de France à Rome. Télégramme au président du Conseil, 252 2, 27 octobre 1918). D'après le télégramme du général Piacentini (annexe 1687) il ne semble pas que le gouvernement italien ait envisagé de fixer à son occupation une limite autre que les frontières d'Albanie, et éventuellement du Monténégro.


Annexe n° 1638.

MINISTÈRE DE LA GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Télégramme parvenu au ministère le 27 octobre 19 18.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 26 octobre.

Destinataire : ministre de la Guerre, Paris.

Expéditeur : général Franchet d'Espèrey.

Textel: Identifications nouvelles : et 598 R. I. K. u. K, identifiés par prisonniers le a3 octobre à Rekovats (20 km.

S.O. 2 Kragujevac); ces deux R. I. appartiennent à la 38 D. I. austro-hongroise dont l'arrivée sur ce front était annoncée3.

3oe btn de chasseurs autrichiens signalé par prisonniers région Beloutchitch (N. 0.

de Krusevac) a a octobre4.

Annexe n° 1639.

MINISTÈRE DE LÀ GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

lelegramme parvenu au ministère le a y octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 26 octobre.

Destinataire : ministre de la Guerre, Paris.

Expéditeur : général Franchet-d'Espèrey.

Textel: Pluie et tempête sur ensemble théâtre opérations.

I. FRONT DE TURQUIE.

Groupement Milne. — Infanterie 2 a division anglaise, embarquée 2 5 octobre Stavros à destination de Dédéagatch, n'a pas encore pu débarquer en raison du mauvais temps.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

i Note du S. H. — Lire : a S. E. m.

3 Note du S. H. — Dernière identification : le 2 septembre, dans le Trentin, en réserve.

fi Note du S. H. — Le bataillon arrivait d'Odessa.


II. FRONT DE SERBIE.

A. Groupement Henrys. — Aucun renseignement nouveau.

B. Groupement Michitch. Au cours des 3 dernières journées, Ire armée serbe a continué vigoureuse poursuite, malgré résistance acharnée de l'ennemi qui s'accroche désespérément à hauteur au sud Kragujevac. Le 2 5 octobre au soir, elle a atteint ligne générale Lipnicka-Glavica (10 kilomètres sud Kragujevac), sud Cuprija, voie ferrée jusqu'à cote 807. Aviation signale que mouvements de retraite ennemi s'accentuent vers le nord, gare et dépôts près arsenal Kragujevac en lfammes.

Il se confirme qu'au cours de la retraite, Austro-Allemands commettent des atrocités de toutes sortes, pillage, meurtre, viol, etc., et dépouillent les populations.

lIe armée serbe continue marche dans la vallée Ibar ; ses éléments avancés ont dépassé Raska.

E. M. A. groupe de l'Avant. Arrivé le a y octobre 1918, n° 1008 B. 5, remis au 3e bu-

reau.

Annexe n° 1640.

SECTION SERBE.

DU 3 e BUREAU PU C. t. A.

N° 387.

Le 26 octobre 19 18.

A M. le général commandant en chef les armées alliées en Orient (3e bureau).

Compte rendu du G. Q. G. serbe, 0. n° 31367 du 25 octobre 1918, 12 heures 101.

Jrt armée : L'ennemi oppose toujours une forte résistance et défend successivement ses positions. Toute la journée d'hier des combats se sont livrés au nord de Paracin et de Belusic ; l'ennemi a été rejeté vers le nord. Les Allemands bombardent la ville de Paracin.

Le 2 5 au matin notre ligne passe par Batinac, Rekovac, Gledic.

IIe armée : Continue sa marche par la vallée de l'Ibar. La tête de la division Timok est arrivée à Raska.

La division de la Choumadia se trouve près de Mitrovica.

La division yougo-slave reste à Kossovo Polje, Metohija2.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. - Plaines de Prichtina et d'Ipek.


Un détachement est arrivé à Novi Bazar.

Le commandant des « Troupes de Scutari" est arrivé à Ipek. Le a" régiment yougoslave est parti le 24 d'Ipek vers Scutari, et Petchanatzl vers Kolasin.

L'officier de liaison serbe, du 3' bureau du C. A. A., M. MARINKOVITCH.

Annexe n° 1641.

Télégramme2.

De Uskub, le 26 octobre, à 9 h. 20. Reçu à 10 h. o3.

Général commandant A. F. 0. à général commandant les A. A. s.

N° 4401/3. IoLe groupement Tranié est, à l'exception du 2e evzones et P. A. D.

hellénique, rassemblé le 2 5, à Nich, où il a pris contact avec le 2 8 groupement de D. I.

20 Le détachement Blajaritch a quitté Dibra pour Gostivar, le 2 5 matin.

Annexe n° 1642.

Télégramme.

De Uskub, le 26 octobre, 18 h. 36.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4402/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES3.

2" groupement de D. I.

768 D. I. — Tout le 210e R. I. est embarqué 5 trains. Le dernier a quitté Kustendil dans la soirée.

Le groupe4 actuellement à Sofia s'embarque les 26 et 27.

1 Note du S. H. — La bande de Costa Petchanatz était aussi dans la région d'ïpek. -' -'--

2 Note du S. H. — Ce télégramme est le compte rendu de 9 heures.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

4 Note du S. H. — Lire: et Le groupe de l'A. D./76 actuellement Sona. »


17e D. 1. C. - Un bataillon de la 17e D. I. G. est arrivé le 25 à Boljevac1.

G. E. I. et 3oe D. I. continuent leur mouvement vers Kustendil. La 308 D. I. a sa tête. 2, le G. E. I. à Agakoj.

Q. G. G. E. I., à Vélès. — Q. G. 30e D. I., à Kumanovo. La brigade Spezzia est mise en route sur Prilep en raison nécessités ravitaillement, G. E. I. ne partant en avant qu'avec a brigades.

Arrivé 19 h. 10.

Annexe n° 1643.

ARMÉE FRANÇAISE D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3 E BCBBIU.

N -4411/3.

Q. G. A., le 96 octobre 1918.

Le général Henrys, commandant l'armée française d'Orient, à M. le général commandant la 30e division.

Ci-joint une copie : IoDe l'instruction particulière n° 5.603/3, en date du a A octobre, pour le général Chrétien3; 20 De la note de service n° 5.605/3, de même date, du général commandant en chef, faisant envoi de cette instruction4.

Conformément aux prescriptions contenues dans cette note, le général commandant la 308 division se mettra en rapport le plus tôt possible avec le général Chrétien, en vue d'arrêter avec lui les conditions du mouvement de sa D. I. en Bulgarie.

Afin de ne pas gêner le mouvement du C. E. I., le général commandant la 30e division devra avoir fait dégager Kustendil, jusqu'à la fourche nord-est de cette localité, pour le 1er novembre.

Il pourra y maintenir son Q. G. et les formations sanitaires nécessaires.

1 Note du S. H. — 27 kilomètres ouest-sud-ouest de Zayetchar.

2 Note du S. H. — Lire : «La 3oe D. T. a sa tetp à Voinilc.n *

-- - - - - - -- - -- ---- - _J_-_n 3 Note du S. H. — Voir annexe 1618. Au crayon bleu, en marge, on lit : « Voir 4413/3 m; (voir annexe 16 44).

4 Note du S. H. — Cette note, qui n'est pas reproduite, invitait le général commandant la 3o* D. I.

à se mettre le plus tôt possible en rapports avec le général Chrétien.


L'escadron divisionnaire de la 308 D. I. actuellement à la disposition du commandant Collat à Kustendil sera remis à la disposition du général commandant la 308 division.

Un ordre particulier sera donné à ce sujet1.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

-.- -- Annexe n° 1644.

ARMÉE FRANÇAISE D'ORIENT.

» ÉTAT-MAJOR.

3. BUREAU.

N° 4413/3.

Q. G. A., le 26 octobre 1918

Copie 2 conforme notifiée à 17 destinataires 3.

L'attention est attirée sur la limite ouest du secteur attribué au général cdt les troupes d'occupation de Bufgarie : Lom Palanka exclue.

Il en résulte que la division britannique dont la mission est exposée dans l'ordre particulier n° 116 du général cdt l'A. F. 0., du 2 a octobre courant (page 3)4, n'aura pas à envoyer d'éléments légers de cavalerie à Rahova, ainsi qu'il était prévu5.

Le général Henry s, commandant l'A. F. 0., P. 0. Le chef d'itat-major, EXPERT-BEZANÇON.

Destinataires : généraux cdt le 2e G. D. I., le 3e G. D. I., le 2e C. A. H., le C. E. I., division britannique; généraux cdt la Il e D. I. C., la 30e D. I., la 156e D. I.; colonels commandant la 9 e D.I. H., l'art, de l'A. F. 0., le génie ; le cdt de l'aéronautique ; chefs du service télégraphique, des ier, 20 et bureaux, bureau du personnel.

1 Note du S. H. — Le commandant de l'A. F. 0. avisa, sous n° 44 i 4/3 (annexe i645) des ordres donnés à la 3 o" D. I. et au détachement de Rouchtchouk.

2 Note du S. H. — Le document transmis est l'Instruction particulière pour le général Chrétien, n° 56o3/3 du 24 octobre 1018 du commandant en chef des armées alliées, annexe 1618.

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1600, S IV. alinéa C, (D. I. B.).

6 Note du S. H. — En marge, au crayon bleu : «Voir 44n/3 pour 3oe D. I. et G. E. I. m (annexe 1643). Copie de l'ordre 44 i i/3 avait été transmise au C. E. I.

1


Annexe n° 1645.

ARMÉE FRANÇAISE D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUBBAU.

N° 4414/3.

Q. G. A., le a6 octobre 1918.

Le général Henrys, commandant V armée française d'Orient, à M. le général Chrétien,. à Sofia.

J'ai l'honneur de vous faire connaître que, conformément aux dispositions contenues dans l'instruction particulière n° 5.603/3 et la note n° 5.605/3 en date du 24 octobre, du général commandant en chef1, je prescris au général commandant la 3oe division, en lui envoyant copie de ces pièces 2, de se mettre le plus tôt possible en rapport avec vous.

Comme le G. E. I. fait mouvement par voie de terre, derrière la 3oe division, en vue de son transport ultérieur le plus près possible de la région de Zajecar, je prescris au général commandant la 30e division 'de faire dégager Kustendil, jusqu'à la fourche nord-est de cette localité, pour le 1 novembre.

En raison de l'urgence, avant que votre prise de commandement ne m'ait été notifiée, j'ai envoyé un détachement de la 76e D. I. (210e R. I., 1 groupe d'artillerie de 75), actuellement en voie de transport, pour aller remplir la mission de surveillance du Danube entre Sistova et Roustchouk.

Ce détachement doit être relevé par la 30e D. I. Je vous demande de régler cette relève, et de mettre ensuite en route, par voie ferrée, le détachement de la 76e sur Tsaribrod, d'où il rejoindra ensuite la 76e D. I. d'après mes ordres.

Signé : HENRYS.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1618; pour la note 5605/3, se reporter à la dernière note.

2 Note du S. H. — Voir annexe i643.


Annexe n° 1646.

ÉTAT-MAJOR DE L'ARMÉE.

4* BDREAD.

1 r. SECTION B.

SECTION D'ORIENT.

Paris, le 27 octobre 19 1 8.

Télégramme.

Le président du Conseil, ministre de la Guerre, à général commandant en chef armées alliées, Salonique1.

En attendant organisation ayant fait objet télégramme n° 12.2 5 8 BS/1 du 2 2 octobre2, au sujet ravitaillement populations Serbie libérée et pour vous permettre de satisfaire dès maintenant, le cas échéant, besoins urgents de ces populations, sous-secrétaire d'État du Ravitaillement fait diriger de l'Afrique du Nord sur Salonique, deux bateaux de blé, va peurs (t Baymanler" et «V enizelos».

Dans esprit Ravitaillement, cargaison l'un d'eux pourrait être destinée à ravitaillement populations précitées et cargaison de l'autre à besoins armée Orient.

Vapeur « Baymanter i) a quitté Oran pour Salonique a a courant avec 5.651 tonnes de blé et départ vapeur « Venizélos m vous sera signalé incessamment.

Tenant compte indications fournies par Ravitaillement, pourrez disposer cargaison vapeur ttBaymanter" et jusqu'à concurrence totalité de cette cargaison, pour faire avances aux populations serbes libérées dans mêmes conditions qu'avances précédemment faites, notamment en 19 1 6.

Quantités de blé ou farine qui seraient ainsi avancées sur votre ordre seront rigoureusement consignées et me seront indiquées sous présent timbre pour permettre poursuivre remboursement ultérieur, soit en nature, soit en argent, auprès du Comité interallié de répartition des céréales.

P. 0. Le chef d'éial-major général, Signé : ALBY.

Copie pour : ministre des Affaires étrangères, pour secrétaire d'État du Ravitaillement (direction des services des céréales), pour E. M. A. (ier bureau A et 3e bureau A.).

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 29 octobre 1918, n° io63 B. S., remis au 3e bureau.

1 Note du S. H. — Ce document, concernant uniquement le ravitaillement des populations serbes libérées, est publié pour donner une idée du manque de ressources en Serbie au lendemain de l'armistice de Salonique; les troupes opérant dans ce pays ne pouvaient guère compter sur l'exploitation des ressources locales.

2 Note du S. H. - Document non retrouvé, dont on ne possède qu'un résumé. On envisageait en Serbie ou à Salonique la constitution d'une commission interalliée en relation avec la commission internationale de ravitaillement à Londres, qui assurerait la distribution de tous matériel et denrées jusqu'à la reconstitution de l'administration serbe.


Annexe n° 1647.

COMMANDEMENT EN CHEF DES ARMÉES ALLIÉES EN ORIENT,

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

l' BGREiU.

NI 123,37/2 M.

Q. G. A. A., le a y octobre 1918.

Bulletin de renseignements na 73.

I. — IDENTIFICATIONS.

Région N. 0. de Krusevats : Troupes austro-hongroises.

14e Feldjager btn : Les prisonniers d'un 14 e btn. de chasseurs (sans précision) capturés le 13 octobre à Belotinci2 (S. 0. de Nich) avaient paru appartenir au 1 he btn de chasseurs allemand (Alpen-Korps) qui se trouvait dans la même région; certains renseignements mentionnaient cependant que le bataillon était austro-hongrois (B. R. 7 9 7)3.

D'après des prisonniers de la 38 D. I. A-II., capturés le 23 à Rékovats (B. R. 799)*, il s'agirait bien du 14 e Feldjager Btn de la 30e D. I. A-II. dont l'arrivée sur ce front a été annoncé (B. R. 787)5.

Il convient toutefois d'attendre confirmation.

D'après ces mêmes prisonniers, l'ordre de bataille serait le suivant, de l'ouest à l'est : ide btn de chasseurs (K. u. K), ouest de Rékovats.

59e R. I. K.u.k. ) 3e D. I. A-H.) région N. de Rékovats.

1 48 R. I. K.u. k. j id. j Streifregiment (A-H.) : gauche à Koukline6 (5 km. 0. de Paratchin).

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Lire vraisemblablement : (t Belonjin" (Belonyine).

3 Note du S. H. — Voir annexe 1616, S Ier, alinéa « Région de Krusevatz"; les forces austro-hongroises ayant passé à l'ouest de la Morava, le bataillon de chasseurs identifié à 2 5 kilomètres ouest de Nich semblait devoir être autrichien.

4 Note du S. H. — Document non publié : zc 3 * D. I. A.-H. — Prisonniers des 1 A" et 5ge R. I. k. u. k., capturés le 23 octobre dans la région de Rékovats (20 kilomètres sud-est de Kragujevats). Le renseignement d'après lequel la 3' D. I. A.-H. viendrait dans les Balkans est donc confirmé (B. R. 798). Le B. R.

798 signalait, d'après une source italienne, comme probable, l'arrivée dans les Balkans de la 1" D. C.

A.-H. (précédemment en réserve en Vénétie) et, comme possible, l'envoi de la 3" D. I. A.-II. venant du Trentin, et de trois autres D. I.

6 Note du S. H. — Document non publié. « Des renseignements de bonne source annoncent que la 3o* D. I. A.-H. (97,-62,-i5' bataillons de landsturm et 1", 13 *, 14", 16% 18% 27* Feldjaegerbataillons) aurait quitté Odessa pour Braïla, au début du mois, et se dirigerait en Serbie, n Cette D. I. venait d'Ukraine.

6 Note du S. H. — Il semble y avoir une erreur, Koukline étant à 5 kilomètres ouest de Krouchévats.


Alpen-Korps allemand : ouest de la Morava.

2 19e D. I. allemande : est de la Morava.

2 17e D. I. allemande : à gauche de la a 19e D. I.

(A noter qu'il n'est pas fait mention du 3oe btn de chasseurs (K.u.k.) identifié par prisonniers le 22 octobre à Belouchitch (N. 0. de Krusevats) [B. T. 799]1. Peut-être ce bataillon est-il passé en seconde ligne (?).

.Unités dont l'emplacement est indéterminé : â" R. I. K. u. K. (?) : identifié pour la dernière fois à Belodin (ouest de Nich) le 13 oct.

(B. R. 789)2.

9e D. I. A-H. : identifiée pour la dernière fois région nord de Vranje, le 5 octobre, (B. R. 789) 3-4.

II. FORCES ENNEMIES EN DOBROUDJA.

Des renseignements de source spéciale signalent la présence à Constantza des 46 et 56 cies de chemin de fer (sans précision) et, à Medgidia, de 2 btns du 19e rgt de landsturm allemand, dont la présence était connue en Ukraine.

Ces 2 btns correspondent sans doute aux mêmes unités qui se retrancheraient au sud de la voie ferrée Cernavoda-Constantza (B. R. 796)5.

Procédés de combat allemands et autrichiens.

10 Méthode de destruction des tranchées pour permettre le passage de l'artillerie d'accompagnement dans l'armée allemande.

(Traduction d'un document allemand). [Extrait du B. R. 219 du commandement.

suprême italien].

29 mars 1918, Ire armée.

Des expériences faites au 239e btn de pionniers (XIIe armée) et également au Ier dépôt de recrues des pionniers, pour faciliter le passage des tranchées en faisant sauter les parois, ont donné de bons résultats.

Exécution. — Tous les 2 mètres, on enterre des deux côtés des tranchées, à o m. 75 de ces côtés et à o m. 5 0 de profondeur, des charges concentrées (Geballte Ladungen).

Les charges sont. et ensuite allumées simultanément. L'explosion produit un ébou-

1 Note du S. H. — Document non publié. Des prisonniers du 3oe bataillon de chasseurs autrichiens, faits à Belouchitch le 22 octobre, avaient déclaré que leur bataillon, arrivant d'Odessa, avait débarqué une semaine auparavant à Tersténik. -- - - -

2 Note du S. H. — Lire : «à Belonjin. » Le B. R. 789 n'est pas publié. Il indique : dl s agit vraisemblablement du à" R. I. K. u. K. appartenant à la 25' D. I., signalée récemment en Dobroudja (84e R. I., 4e R. I., 10e Feldiaeger bataillon). -- -

, 3 Note du S. H. — Document non publié : un prisonnier du 3oe R. I. avait été fait le 5 octobre.

fi Note du S. H. — On allait signaler la présence en Serbie d'éléments de la 118 D. I. austro-hongroise; voir annexe 1 652.

- --- -- - -

6 Note du S. H. — Document non publié. « On signale quatre bataillons allemands se retranchant au sud de la voie ferrée Cernavoda, Constantza. »


lement qui, arrangé avec des pelles et des pioches, fournit un passage praticable. Si on le recouvre de branches, de fascines ou de planches, on peut l'employer même pour des canons lourds.

Chaque canon et chaque caisson portent a charges explosives et quelques fascines.

Il faudra avertir toutes les troupes d'attaque que, au moment de l'assaut, nous ferons sauter les tranchées, de façon à ce qu'on ne croie pas que c'est l'artillerie qui tire sur ces points.

Pour le commandant de l'armée, Le chef d-étai-major, Signé : von KLUBER, a8 Col.

En transmettant le 11 mars 19 18 les résultats des expériences faites au 389e btn de pionniers, le groupe d'armées du prince héritier allemand ajoutait : « .la méthode proposée est un complément précieux des méthodes employées jusqu'ici, particulièrement lorsque les tranchées sont creusées dans un sol dur et rocheux. »

a0 Cartouches d'avant-postes en usage dans l'armée austro-hongroise.

(B. R. aai du commandement suprême italien).

Dans un document tombé entre les mains du commandement italien, on relève les détails suivants sur les cartouches d'avant-postes (Wacht Patronen) employées par l'ennemi.

Description. La balle a la- même forme extérieure que celle de 8 mm. modèle 93, sauf 11 fentes. L'enveloppe est en acier, ouverte à la partie supérieure.

Efficacité. Mortelle à 100 pas. Le meilleur effet contre les assaillants est obtenu entre 75 et 5o pas; il faut donc laisser s'approcher l'ennemi avant d'ouvrir le feu.

Emploi. Spécialement pour la défense contre les incursions nocturnes faites par l'ennemi. Distribuées aux troupes d'assaut et aux petits postes de jour et de nuit.

P. 0. Le chef d'état-major général, CHARPY.


Annexe n° 1648.

COMMANDEMENT EN CHEF DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

N° 5635/3.

Q. G. A. A., le 27 octobre 1918.

Le général Franchet d'Esperey, commandant en chef les armées alliées, à M. le général commandant le 1er groupement de divisions, M. le général directeur de l'arrwre 1.

I. — Pour faciliter les ravitaillements et pour préparer le regroupement ultérieur du C. A. D. N., la division de l'Archipel actuellement rassemblée dans la région de Krivolak se portera dans la région de Guevgueli, Bohemitza, où elle stationnera jusqu'à nouvel ordre.

II. — Le mouvement s'effectuera par voie de terre et sera réglé par le général commandant le ier groupement de divisions.

A l'arrivée dans la nouvelle zone de stationnement, le ravitaillement sera assuré par le général directeur de l'arrière.

III. — Le stationnement sera réparti de façon à ce qu'un régiment d'infanterie, 1 groupe de montagne, et le groupe de campagne, soient établis au nord de Guevgueli, le reste de la division se mettant au sud de l'ancienne ligne de tranchées, avec Q. G. à Bohemica.

IV. — Le général commandant la division de l'Archipel rendra compte à l'état-major du C. A. A. (3e bureau) de l'arrivée de sa division dans la zone de stationnement indiquée.

Nota. — Un certain nombre d'éléments de cette division, ainsi que des moyens de transport, seront employés à des travaux de nettoyage du champ de bataille et de récupération de matériel.

Ils seront pour ce travail à la disposition du général directeur de l'arrière qui s'entendra directement avec le général commandant la division 2.

P. 0. Le chef d'état-major, Copies : général cdt l'armée hellénique, 4" bureau.

1 Note du S. H. — Voir cartes n°5 16 et 18.

2 Note du S. H. — Les éléments de la D. I. Archipel, mis en route du 1" au 4 novembre, atteignirent Guievguieli du 4 au 7. Le quartier général de la D. I. devait s'installer à Bohemitsa; un régiment à Negorci et un groupe à Guievguieli restaient au nord de l'ancien front, tandis que le gros de la D. I. stationnait à l'ouest de Gumendje (ier G.D.I., ordre particulier n°48, 6253/3, 3o octobre 1918. - D.I. Archipel. 1 Dispositif du cantonnement de la D. I., sans numéro, 11 novembre 1918).


Annexe n° 1649.

MINISTÈRE DE LA GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Télégramme parvenu au ministère le 28 octobre.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 28 octobre1.

Destinataire : Guerre, Paris.

Expéditeur : général Franchet d'Espèrey.

Texte2 : I. — FRONT DE TURQUIE.

Groupement Milne. Infanterie 22e division n'ayant pu débarquer Dedeagatch a été ramenée à Stavros.

II. - FRONT DE SERBIE.

A. - Groupement Henrys. Mouvements des 17e D. I. C. et 76e D. 1. dans région Zajecar Vidin se poursuit. Mines de Bor sont gardées par une compagnie.

B. — Groupement Michitch. La poursuite de l'ennemi a continué vigoureusement.

Ire armée serbe a occupé après combats villes importantes de Kragujevatz et Jagodina.

La D. C. serbe s'est emparée de Despotovac. Mines de charbon de Senje et Ravnareka ont été trouvées intactes 3.

Mouvements de lIe armée serbe continuent vers le nord.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 28 octobre 1918, n° 10117 B. S., remis au 3 e bureau.

1 Note du S. H. — La minute est du 27 octobre.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

3 Note du S. H. — Situées respectivement à 10 kilomètres et 2 1 kilomètres nord-nord-est de Tchoupriya (Cuprija).


Annexe n° 1650.

Salonique, 97 octobre 1918.

Lieutenant Villari, officier de-liaison italien, au général Franchet d'Espèrey, commandant en chef des armées alliées.

N° 2906.

J'ai l'honneur de vous transmettre le télégramme suivant1 que le général Ferrero vous adresse : «Réponse votre télégramme n° 56og/32. N'ayant reçu aucune communication de mon gouvernement modifiant instructions concernant territoires Alessio et Scutari réservés avance troupes italiennes Albanie, j'ai communiqué votre télégramme à mon gouvernement et au G. Q. G. italien pour les ordres qu'on m'enverra et que je m'empresserai vous transmettre 3. Général Ferrero." Lieut. VILLARI.

Annexe n° 1651.

LIAISON SERBE.

3 * BUHEAU C. A. A.

N" 397.

Q. G. A. A., le a y octobre 1918.

A M. le général commandant en chef les armées alliées (3e bureau).

SITUATION DU a6 OCTOBRE4 : I e armée : La division de cavalerie a occupé ce matin Despotovac. Nos troupes sont entrées ce matin à Jagodina. Vers 2 heures du matin on a entendu des explosions à Kragujevac, qui a été évacué par l'ennemi ; vers midi l'ennemi a tiré, par intermittences, sur l'arsenal, les casernes et les hôpitaux, et à 13 heures a cessé le feu.

Pas de renseignements sur nos colonnes envoyées pour tourner Kragujevac à l'ouest.

L'état-major de la division de la Drina est à Zezelj5.

Les mines de charbon, à Senje et Ravna Reka, sont en bon état.

1 Note du S. H. — Ce télégramme est du 26 octobre; voir annexe 1687.

s Note du S. H. — Voir annexe 16a 1.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1687.

4 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

5 Note du S. H. — Jejely sur la carte.


Les prisonniers déclarent que l'ennemi pousse activement les travaux pour: une défense opiniâtre de Belgrade et qu'en Allemagne, il y a déjà 8 jours, le travail a été suspendu dans les usines de munitions, à cause des grèves.

IIe armée : Un jour de repos pour les divisions Timok et Choumadia, excepté pour le régiment de tête de la division Timok, qui est arrivé à Usce 1. « Le détachement d'Ochridav est parti le 95 de Dibra pour Gostivar. «Le détachement Iranien est arrivé, avec son gros, de Kossovo Polje à Nich.

L'ofifcier de liaison serbe au 3' bureau du C. A. A., Commandant M. MARINKOVITCH.

Annexe n° 1652.

MINISTÈRE DE LA GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Télégramme parvenu au ministère le a a octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 98 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général' Franchet d'Espèrey.

Texte : 898 régiment d'infanterie K. u. K. (1 ie D. I. austro-hongroise)2 identifié par prisonniers ik octobre nord-ouest Kruchevatz; un bataillon et demi serait en Serbie.

Annexe n° 1653.

Télégramme De Salonique, le 99 octobre 19183, 12 h. 3o, reçu 14 h. 5o.

3e bureau C. A. A. 4 général commandant A. F. 0.

N° 5644/3. Prière désigner un régiment cavalerie qui sera mis disposition Berthelot, à diriger de suite sur Vidin, point ire destination, où il recevra nouveaux ordres.

1 Note du S. H. — Ouchtché sur. la carte.

2 Note du S. H. — Première identification dans les Balkans d'une unité identifiée pour la dernière fois 1 en août en Ukraine (89°-9oe-58e-85e R. I. K., u. K.).

3 Note du S. H. — La minute est datée du 28 octobre.


Prière indiquer numéro du régiment et dispositions prises pour exécution de l'ordre ci-dessus en particulier conditions mouvement2.

A. F. 0. Arrivé le 39 octobre 1918, n° 1677, transmis au 3° bureau.

Annexe n° 1654.

COMMANDEMENT EN CHEF DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3* BUREAU.

N" 5647/3.

Q. G. A. A., le 28 octobre 1918.

Instruction particulière relative à la constitution et à la concentration de l'armée du Danube

I. — L'armée du Danube, sous les ordres du général Berthelot, comprendra provisoirement : 1 état-major de C. A. (général d'Anselme avec état-major du ier groupement de D.L); 3 D. I. françaises (3oe D. I., 16e D. I., 57e D. I. ou 156e D. I.) 1 D. I. britannique (27e D. I.) ; 1 régiment de cavalerie (à désigner par l'A. F. 0.)2; 2 groupes 155 C. S ( groupe hippomobile Humblot IV/345e; | groupe à tracteurs VII/8 5 e ; Un service aéronautique (escadrilles 502, 5o5 et 507)3.

II. — Ces unités seront concentrées dans la région : Tirnovo, Rutchouk, Sistova, Samovit, Plevna, dans les conditions fixées ci-dessous : 1° Etat-major du 1er groupement de D. I. (avec le Q. G.).

Sera mis en route le 31 octobre par Djumaia, Dupnica, sur Radomir où il sera mis à la disposition du général Berthelot ; transport ultérieur sera réglé par l'armée du Danube.

2 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1669, la réponse du commandant de l'A. F. 0: et, à l'annexe 1663, la décision du commandant des armées alliées.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 19, B.

2 Note du S. H. — Le 40 chasseurs d'Afrique; voir annexe 1660. -

3 Note du S. H. — Les escadrilles 502 et 5o5 étaient du type C. A. et artillerie, 1 escadrille 007 du type d'armée, chasse, reconnaissance, bombardement (C. A. A. Instruction fixant la composition de l'aéronautique de l'armée du Danube, 5669/3, 3o octobre 1918).


a° 30e D. L Mouvement réglé par instruction nQ 5603/3 du a A octobre1. La 3o8 D. I.

couvrira la concentration.

Dès que les éléments de cette D. I. seront débarqués à Rutchuk, le régiment et le groupe d'artillerie de la 76e D. I. qui y avaient été envoyés provisoirement, seront transportés en chemin de fer, par les soins du général Chrétien, sur les points que lui indiquera directement le général commandant l'A. F. 0. à la disposition duquel ils seront remis.

30 27e D. I. britannique. Est en marche actuellement par Djumaia vers Radomir où elle devra arriver vers le 5 novembre2.

Sera transportée par voie ferrée sur la région Rutchuk, Razgrad. Un officier de l'étatmajor de l'armée du Danube réglera les conditions de son transport d'accord avec la Commission des chemins de fer de Sofia. Tout ou partie de cette division pourra être dévié par Dupnica sur Samokov et la gare de Kostenetz, en cas de nécessité du service des chemins de fer; les ordres relatifs à cette modification d'itinéraire seront donnés, en temps voulu, directement par l'armée du Danube à la 2 7e D. I. britannique. La 2 78 D. I. sera avisée de cette modification aux instructions précédentes par les soins du général commandant l'armée britannique 3.

40 16e D. I. C. Est en marche actuellement par Djumaia et Dupnica vers Samokov qu'elle doit atteindre vers le 8 novembre.

Sera transportée par chemin de fer dans la zone de concentration.

Transport réglé dans les mêmes conditions que celui de la 27e D. I. B. L'armée du Danube pourra prescrire, en temps voulu, les modifications d'itinéraire nécessaires pour faciliter les embarquements .et les transports4.

50 57e D. I. ou 156e D. I. Mouvement réglé ultérieurement5.

6° Régiment de cavalerie sera mis en marche par étapes, par les soins de l'A. F. 0., sur Vidin (point de 1rB destination) où il recevra les ordres de l'armée du Danube.

70 XVe groupe hippo du 3 4 5e (155 C. S.). Est à Radomir le 28 octobre.

A diriger par les soins de l'A. F. 0. sur Sofia, où il passera sous les ordres de l'armée du Danube qui réglera son transfert ultérieur par étapes (le matériel et les gros bagages étant trans portés par voie ferrée).

80 VIP groupe à tracteurs du 85e (155 C. S.). Est à Stip le 28 octobre.

A diriger par les soins du 1 er groupement de D. I. sur Sofia, où il passera sous les ordres de l'armée du Danube qui réglera son mouvement ultérieur sur la zone de concentration.

90 Escadrilles. Mouvement réglé par le chef du service aéronautique des A. A., d'accord avec l'état-major de l'armée du Danube.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1618.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1.682.

3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1673, la réponse du commandant de l'armée britanniaue.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1606. -

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1 j55, une modification à remploi prévu pour ces D. I.


III. — Un officier d'état-major de l'armée du Danube devra, pendant toute la période de concentration, être en permanence à Sofia, en vue de régler tous les mouvements des unités ci-dessus. Cet officier servira d'agent de liaison entre l'armée du Danube d'une part, et, d'autre part, le G. A. A., le général Chrétien, et la commission interalliée des chemins de fer.

Les tableaux de transport par chemin de fer et les tableaux de marche par étapes seront établis dans le plus bref délai possible à Sofia et envoyés au général commandant en chef (8e bureau).

IV. — A partir du moment où le Q. G. de l'armée du Danube fonctionnera dans la zone de concentration, le général Berthelot aura la charge de la surveillance et de la garde du Danube qui avaient été confiées provisoirement au général Chrétien par l'instruction n° 56o3/3 du fàlt octobre1.

Le détachement de marins affecté au secteur du Danube en aval de Lom Palanka sera à sa disposition. ,

F. D'ESPÈREY.

Destinataires : général Berthelot, général Chrétien, A. F. 0., 1er groupement, armée britannique.

A. F. 0. Entrée le ier novembre 1918, n° 1768, transmise au 3e bureau.

Annexe n° 1655.

MINISTÈRE DE LA GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Télégramme parvenu au ministère le 99 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 98 octobre.

Destinataire : Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

-Texte 2 : I. — FRONT TURQUIE. ,

Infanterie 29°, 8 o Il 3, embarquée de nouveau à Stavros, a pu être débarquée aujourd'hui Dédéagatch. Transport artillerie de la 26e D. I. continue vers Mustapha Pacha.

II. - FRONT SERRIE.

-- Groupement Henrys. Dans région au sud des Portes de Fer, nos patrouilles de cava-

1 Note du S. H. — Voir annexe 161 8.

2 Note du S. H. - Voir carte n° 18.

3 NotçjiiijJ. Hv— Lire ; « Infanterie 22* division britannique, embarquée.

a , "J i


lerie sont en contact avec ennemi qui paraît vouloir tenir ligne Mijailovac, Slatina, Brza Palanka, Miroc, Mosna, Dl. Milanovac. Quelques obus tirés vers Milanovac, par monitors, et vers Vidin, par batteries ennemies placées sur côte roumaine.

2° Groupement Michitch. Austro-allemands talonnés par avant-garde et cavalerie serbes ont continué à battre en retraite. Éléments de I" armée ont franchi défilé de Brzan et atteint le a y au soir ligne Stragari, Raca, rivière Resava, à 20 kilomètres nord Kragujevac. Plusieurs centaines de prisonniers, quelques canons, et des mitrailleuses, ont été capturés.

Dans la II" armée, les divisions Timok et Choumadia ont continué mouvement vers nord échelonnées entre Progorelica (sud-ouest Kraliévo) et Mure. Liaison avec Ire armée serbe assurée par cavalerie au nord de Kralievo.

Sur route Cacak à Ujice, patrouilles cavalerie ont atteint le défilé de Ovca Kabler1 sans rencontrer ennemi. Un régiment yougo-slave opérant au Monténégro a dépassé Ipek, un autre régiment est à Djakova. Un.détachement comprenant 58e bataillon de chasseurs, bandes serbes, et deux batteries de montagne, a été dirigé 2 7 octobre de Prizrend vers Scutari par rive nord du Drin Nord 2.

E. M. A. Groupe de l'avant. Arrivé le 29 octobre 1918, n° 1079 B. S., remis au 3a bureau.

Annexe n° 1656.

L'OFFICIALE DI COLLEGAMENTO.

ITALIANO A SALONICCO.

N° 2917.

Salonique, le 28 octobre 1918.

Le lieutenant Villari, oiffcier de liaison italien, à M. le général Franchet d'Espèrey, commandant en chef les armées alliées.

J'ai l'honneur de vous transmettre le télégramme suivant que le général Piacentini vous adresse : cc Kanina 26 octobre. — J'ai l'honneur de vous informer que de minuit du 27 courant je prendrai le commandement supérieur des forces italiennes en Albanie avec Q. G.

à Valona, selon les ordres du G. Q. G. italien. Les troupes italiennes en Albanie seront sous mon commandement à tous les effets, et, pour ce qui concerne exclusivement la

- 1 Note du S. H. — Lire : k Ovcar Kablar", à 12 kilomètres ouest de Tchatchak (Cacak).

1 Note du S. H. — Lire : k .du Drin noir.» • - - -


discipline, aussi la 35e division détachée en Macédoine. Je suis heureux de saisir cette occasion pour souhaiter victorieuse continuation opérations armées alliées sous vos ordres 1-2.

Commandant supérieur troupes italiennes dans les Balkans.

Général PIACENTINI." Lieut. VILLARI.

Annexe n° 1657.

LIAISON SERBE.

3* BCBEAD C. A. A.

N" 405.

Q. G. A. A., le 28 octobre 1918.

A M. le général commandant en chef les armées alliées (3e bureau).

Compte rendu du G. Q. G. serbe n° 3 1 à 5 à du 27 octobre 1918, 23 heures 50.

SITUATION LE 2 7 OCTOBRE3 : La I e armée était, le 2 7 au matin, sur la ligne Medvedja, Glozani, Rogot, Dracko Polje, Vrbica. Par conséquent elle est déjà à 15 kilomètres au nord de Kragujevac, et le défilé de Bagrdan est entre nos mains. On a continué à progresser vers le nord au cours de la journée; mais il n'y a pas de renseignements sur l'avance qui a été effectuée.

II' armée : la cavalerie est entrée à Cacak4 le 26 octobre. L'ennemi a détruit les deux ponts et tient la rive gauche de la Morava (ouest). La tête de la division Timok est près de Kralievo.

Le détachement français est parti le 2 7 octobre de Prizrend, par Djakovica5 et la rive droite de la Drin, vers Scutari.

L'ofifcier de liaison serbe, 3' bureau du C. A. A., Commandant M. MARINKOVITCH.

1 Note du S. H. — Voir, aux annexes 11290 et 1564, la nouvelle organisation du corps expéditionnaire italien d'Albanie.

2 Note du S. H. — Au-dessous du document est inscrite au crayon noir la mention ci-après : « 8e bureau. Répondre aimablement et souhaiter succès aux troupes italiennes d'Albanie qui contribuent avec les autres troupes alliées à chasser ennemi des Balkans. — En outre, télégramme pour Paris lui faisant connaître cette nouvelle organisation des forces italiennes en Italie, avec ce fait nouveau de la dépendance de la 358 D. I. italienne au point de vue de discipline (rechercher si c'est en concordance avec les conventions établies par les armées alliées au moment de l'envoi à l'A. 0. de 35* D. I.), si non, signaler contradiction." La réponse au général Piacentini, télégramme 5658/3 du 29 octobre, est sans intérêt du point de vue opérations. -

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

* Note du S. H. — Tchatchak sur la carte.

5 Note du S. H. - Ou Diakova.


Annexe n° 1658.

SECTION SERBE - Le 28 octobre 1 9 18.

DU 3* BmÀi DU C. A. A.

N° 407.

A M. le général commandant en chef les armées alliées en Orient (3e bureau)* Compte rendu de la IIe armée du 27 octobre 1918, 20 heures1.

« Quartier général : à Raska.

Division Timok : ier échelon à Trogerlica2 (sud-ouest de Kraljevo); 2 e échelon dans la région Trogerlica, Usce.

Division Choumadia : dans la région Kaznovici, Mure.

Division yougo-slave : sans changement3.

Une patrouille de cavalerie envoyée au nord de Kraljevo a établi la liaison avec la gauche de la Ire armée.

Une autre patrouille envoyée vers Gornji Milanovac est entrée en contact à Mrcajevci avec 2 compagnies ennemies, avec des mitrailleuses, qui se sont retirées vers Gornji Milanovac.

Une patrouille de cavalerie envoyée du Cacak vers Uzice a atteint le défilé Ovcar Kablar sans rencontrer l'ennemi." L'oficier de liaison serbe, du 3' bureau du C. A. A., M. MARINKOVITCH.

Annexe n° 1659.

Le 28 octobre 1918.

Général 2e G. D. I. à général A. F. 0.4.

N° 2705/3. La 3e division grecque m'est signalée comme ayant de très nombreuses évacuations résultant du cantonnement, manque de chaussures et habillements. En raison

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Progorelitsa sur la carte.

3 Note du S. H. — C'est-à-dire régions de Prichtina et d'Ipck; voir annexe 16 4 o.

* Note du 0. n. — Message ou télégramme.


de cet état qui ne peut qu'empirer et devenir critique, et de la situation générale, vous demande le retour à l'arrière de cette unité que je fais rester à Nich en attendant vos ordres 1. 0 L'oiffcier de service, Illisible.

A. F. 0. Arrivé le 98 octobre, n° 510, remis au chef d'état-major.

Annexe n° 1660.

A. F. O. Q. G., le 28 octobre 1918, 17 h. 3o.

2' GROUPEMENT DE DIVISIONS.

ÉTAT-MAJOR.

3 * BUMiC.

? 2908/3.

Ordre général d'opérations n° 162.

, I. - L'ennemi se retire sur tout le front devant les armées serbes. Il occupe, avec des troupes de toutes armes, la ligne : Brza Palanka, Milanovac.

II. - le 9e groupement continue sa marche le plus rapidement possible en direction de Belgrade.

III. — La brigade de cavalerie du général Gambetta, laissant un escadron à Négotin à la disposition du général cdt la 17e D. I. C., se portera le 3 novembre en direction générale de Pozarevac.

Mission. Couvrir la droite du gros du 2 e groupement de divisions et assurer la liaison avec la 17e D. I. C.

Le à" chasseurs d'Afrique doit quitter Nich le 3o octobre, pour rejoindre la brigade Gambetta par la vallée de la Morava, chemin le plus court ( IV. — La 17e D. I. C. (moins le 1 R. I. C. et le 1/2 escadron divisionnaire) continuera sans arrêt, à partir du 2 9 octobre, sa marche de Kniazevac sur Zajecar et de là sur Négotin, avec son gros, et sur Vidin, avec un bataillon.

1 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1668, la réponse du commandant de l'A. F. 0.

2 Note du S. H. — Voir carte nG 18.

3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe i663, le changement de destination du 41 chasseurs d'Afrique.


Les troupes devront parvenir dans ces deux localités le 2 novembre.

Le général cdt la 17e D. I. C. disposera de deux btns du 167e B. I., l'un à Vidin, composé surtout d'hommes fatigués ou malades, l'autre à Lom Palanka, ainsi que de la batterie de 75 de l'A. D./7 6 faisant barrage sur le Danube à hauteur de ces deux localités.

Mission. Relever la brigade de cavalerie et un bataillon du 22 7 e R. I. à Vidin; former couverture le long du Danube, de Milanovac à l'ouest, jusqu'à Lom Palanka inclus, à l'est.

Les détachements ennemis signalés à Brza Palanka et Milanovac devront être attaqués pour s'assurer la possession de la route reliant ces deux points.

Le 54e R. I. C. (état-major et 1 bataillon) sera porté à Vidin qui doit être mis à l'abri d'un coup de main ennemi.

Le général cdt la 17e D. I. C. se mettra en relation le plus tôt possible, à Négotin, avec le général cdt la cavalerie qui lui fournira tous renseignements utiles pour l'exécution de sa mission.

V. — La 76e D. I. continuera sa marche sur l'axe Zajecar, Zagubica, Pétrovac, en vue de déboucher le plus tôt possible sur la basse Morava.

Le ier R. I. C., et le 1/2 escadron divisionnaire de la 17e D. I. C. qui se trouve le 28 octobre à Banja Brestovacka, sont mis sous les ordres du général cdt la 76e D. I.

Le dernier bataillon du 227e R. I. quittera Vidin le 3 novembre matin, après avoir été relevé dans son service par le 54e R. I. C. Il rejoindra à fortes étapes sa division sur sa route de marche.

VI. — Le détachement du général Tranié qui est le 28 octobre à Trnova1 (12 km. nord de Nich) poursuivra sa marche dans la vallée de la Morava, conformément aux ordres déjà donnés VII. — Le groupement d'artillerie lourde du commandant Querillac3 partira de Zajecar le 29 octobre et fera mouvement sur l'axe de marche Boljevac, Paracin, pour rejoindre le détachement Tranié.

Il devra être le ier novembre à Cuprija.

VIII. — Liaison.

Axe de liaison de la 76e D. I. : Zajecar, Bor, Zagubica, Petrovac.

Un poste de correspondance de cavaliers sera maintenu par la 75° D. I. à Bor, tant que la ligne téléphonique ne sera pas prolongée au delà de ce point.

La ligne téléphonique Zajecar, Paracin, sera réfectionnée par le détachement du 2e G. D. I.

1 Note du S. H. — Lire : ttTrnava."

2 Note du S. H. - Voir annexe i6o5, S k.

3 Note du S. H. — Une batterie de io5 et une section de i55 C. S. (Ordre particulier d'opérations n° 78, 2777/3 du 13 octobre 1918, du 20 G. D. I.)


IX. — Quartier général du 2 e G. D. I. à Zajecar jusqu'au 3o octobre inclus. Permanence jusqu'au ier novembre.

Le général Patey, commandant le 2' groupement de divisions, Signé : PATEY.

P. A. Le chef d'état-major, PICHOT-DUCLOS.

Destinataires : MM. le général cdt la 176 D. I. C., le général cdt la 76e D. I., le général cdt le détachement Tranié, le général cdt la brigade de cavalerie, le commandant de la base de Vidin, génie, service télégraphique, santé, 4e bureau, le général cdt l'A. F. 0.

(à titre de compte rendu).

Arrivé A. F. 0. le 6 novembre1.

Annexe n° 1661.

Le 29 octobre 191 8 2.

Télégramme.

État-major 2e groupement à état-major A. F. 0.

N° 2904/3. SITUATION 28 OCTOBRE AU SOIR3 : Cavalerie autour de Jabukovac, Négotin, sans changement.

76' D. L : Banja4 Zajecar, reste sans changement.

17e D. I. C. : P. C. et gros à Kniajevac, bataillon à Kalna5.

Détachement T.6 sain et sauf : 22" B. I. C.7, région Trnova, 3e D. I. H., Nich.

A. F. 0., arrivé le 29 octobre, n° 512, remis au 36 bureau.

1 Note du S. H. — Mention inscrite au crayon rouge.

1 Note du S. H. — La minute. est du 28 octobre. -

3 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

'If Note du S. H. — Banja Brestovacka (Banya Brestovatchka), à a 5 kilomètres nord-ouest de Zayetchar.

s Note du S. H. — Lire vraisemblablement : « Un bataillon à Kalna » ao kilomètres sud-est de Kmajevats.

, 1 Note du S. H. — Lire sans doute : tt Détachement Tranié : 22" brigade I. C."

7 Note du S. H. — Lire : tcaa* brigade I. C. région Trnava" à 12 kilomètres nord de Nich.


Annexe n° 1662.

29 octobre 19 1 8.

Copie de télégramme.

Ministre Paris à amiral Patrie1.

Le ravitaillement de Dedeagatch par Moudros n'a pu encore être réglé2. Aussi le département de la Guerre demande que vous assuriez les premiers ravitaillements par des caboteurs prenant chargement à Salonique.

Par ailleurs le département de la Guerre fait les remarques suivantes : i° Les approvisionnements viennent, selon leur nature, de régions différentes. Impossible donc d'envoyer tous ravitaillements à Moudros sur un seul navire.

Plusieurs navires seront nécessaires, d'où immobilisation de tonnage et encombrement de la rade de Moudros.

20 Les munitions seront fournies par Salonique qui a des approvisionnements élevés.

Je vous aviserai dès que la question aura reçu une solution.

Veuillez en attendant assurer le ravitaillement par caboteur, dans toute la mesure de vos moyens.

P. 0. Le capitaine de corvette, officier de liaison, Illisible.

Copie pour M. le général directeur de l'arrière, 4e bureau C. A. A., liaison Marine,

1 Note du S. H. — Commandant de la division navale d'Orient, ou de Salonique, contre amiral Pugliesi Conti.

2 Note du S. H. — L'établissement d'une base maritime à Dedeagatch, demandé le 6 octobre par le commandant des armées alliées (annexe r364) rencontrait bien des difficultés; Dedeagatch étant souvent inabordable, on avait d'abord pensé à décharger les bâtiments de mer à Moudros, et à transporter les approvisionnements à Dedeagatch sur des chalands (annexe 143 1); on avait ensuite songé à créer une base, protégée par des filets, entre l'île de Thaso et la terre, et installer à Deutheros une base provisoire (annexe i5i8). L'armistice conclu à la fin d'octobre avec la Turquie allait, à brève échéance, faire envisager l'utilisation, comme base, de Constantinople, et peut-être même de Varna (annexe 168 5).


Annexe n° 1663.

Télégramme.

De Salonique, le 29 octobre 1918, à 20 h. 45, reçu à 2 1 heures.

3e bureau à général commandant A. F. 0. 1.

N° 5655/3. Réponse à 446o/32.

Désignez 4e chasseurs. Étant donnée sa situation actuelle, dirigez-le sur Plevna au lieu de Vidin, par modification à n° 5644/33. Rendre compte conditions de son mouvement et aviser général Chrétien4. , Général FRANCHET D'ESPÈREY.A. F. 0. Arrivé le 29 octobre 1918, n° 1696, transmis au 3e bureau.

Annexe n° 1664.

COMMANDEMENT EN CHEF DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL.

3. BUREAU.

N° 5659/3.

Q. G. A. A., le 29 octobre 1918.

Le général Franchet d'Espèrey, G. C. M. G., G. C. V. 0., commandant en chef les armées alliées, à M. lé général Milne, K. C. B., D. S. 0., commandant en c hef V armée britannique, à M. le général Mombelli, commandant le corps expéditionnaire italien.

Comme suite aux notes nos 5483/3 et 5484/3 du 15 octobre5 la brigade Sicilia, qui doit prendre part aux opérations contre la Turquie, sera transportée, en chemin de fer, de Monastir à Salonique, dans les conditions indiquées par le 4e bureau de l'étatmajor C. A. A. (n° 8947/4 du 29 octobre)6.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 19, B.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1669.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1653.

4 Note du S. H. — Par message téléphoné n° 4465/3 du 29 octobre, le commandant de l'A. F. 0.

avisa le général Chrétien de l'envoi sur Plevna du 40 chasseurs d'Afrique. Parti le 29 octobre de Nich à destination de Zayetchar, le 4e chasseurs d'Afrique reçut à Glogovitsa (2 5 kilom. nord de Nich) l'ordre d'aller s'embarquer à Tsaribrod, qu'il atteignit le 4 novembre. Il débarqua à Plevna à partir du 7 et fut dirigé, les 9 et 10 novembre, sur Brest, pour couvrir la gauche de la 3o° D. I.

5 Note du S. H. — Voir annexes i4qo et 1499.

6 Note du S. H. — Document non publié; la brigade Sicilia devait embarquer à partir du 3o octobre au soir, à raison d'un bataillon par jour.


Les éléments de la brigade Sicilia passeront successivement sous les ordres du général commandant en chef l'armée britannique, à partir de leur arrivée à Salonique.

Toutefois, il reste entendu que l'un des 6 bataillons de la brigade Sicilia, avec sa compagnie de mitrailleuses, est destiné à tenir garnison à Philippopoli.

Ce bataillon suivra la brigade jusqu'à nouvel ordre. Les conditions de son transport seront indiquées ultérieurement.

P. 0. Le chef d'état-major, Copies : A. F. 0., 4 e bureau, lieutenant Villan.

Annexe n° 1665.

COMMANDEMENT EN CHEF DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-HAIOR GÉNÉRAL.

3. BUllUU.

Q. G. A. A., le 29 octobre 1918.

: Télégramme.

Général commandant les A. A. à M. Barrère, ambassadeur de France, Rome.

Réponse à télégramme du 2 6 octobre 1° Je suis d'accord avec vous au sujet principe des effectifs qui doivent composer garnison Scutari. Ces forces' seront placées sous commandement colonel dè Fourtou qui doit, d'après ordres reçus du gouvernement français, dépendre du général en chef armée d'Orient.

20 Aucune troupe serbe ne fera partie de cette garnison.

3° Dans un télégramme du 20 octobregouvernement français admet possibilité d'une action des troupes italiennes en Albanie au nord du Mati et, éventuellement, au Monténégro. Je ne saurais donc m'y opposer, c'est une question à régler entre les gouvernements. Toutefois, .en vue obtenir convergence des efforts et éviter tous incidents, il est indispensable si les troupes italiennes et les miennes opèrent de concert en Albanie du nord, et surtout au Monténégro: que commandement italien dans ces régions me soit subordonné au point de vue des opérations. J'ai demandé au gouvernement français d'adopter cette solution et de la faire admettre par gouvernement italien..D'après télégramme gouvernement, pourparlers sont en cours 3.

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

P. 0. Le chef d'état-major, CH. CHARPY.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1621, ire note.

2 Note du S. H. - Voir annexe i563.

3 Note du S. H. — Voir annexe 1614.


Annexe n° 1666.

MINISTÈRE DE LA GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Télégramme parvenu au ministère le 3o octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 29 octobre.

Destinataire : Ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : Général Franchet d'Espèrey.

Textel: 1° SUR LE FRONT TuRQuiE : mouvements concentration continuent. Aucune activité 2.

20 SUR LE FRONT SERBIE : Groupement Henrys : rien de nouveau.

Groupement Michitch : dans vallée Morava, ennemi précipite retraite et oppose faible résistance. Avant-garde serbe a atteint nuit 28 ligne Grn Milanovac, Topola, Palanka, Veliko Orasje.

Brigade de cavalerie serbe a atteint Danube et occupé Pozarevac. Serbes ont capturé prisonniers, 1 canon, 3 mitrailleuses.

E. M. A. Groupe de l'avant. Arrivé le 3o octobre 1918, n° 1112 B. S., remis au 3 e bureau.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

! Note du S. H. — Sur la minute, on lit : «Aucune activité n'est signalée sur le front ennemi le long de la Maritza".


Annexe n° 1667.

LIAISON SERBE.

3* BUREAU C. A. A.

N° 416.

Q. G. A. A., le 2 g octobre 1918.

A M. le général commandant en c-hef les armées alliées, 3e bureau.

Compte rendu du G. Q. G. serbe n° 31685 du 28 octobre, 23 heures 40.

SITUATION LE 28 OCTOBRE1 : Ire armée.

Pas de renseignements de la division Morava. Elle est partie ce matin, à la poursuite de l'ennemi, de la ligne Vitezevo, Kusiljevo.

La division de cavalerie a occupé à 6 heures du matin Zab are2.

La division Danube a occupé, le a y au soir, Velika Plana, et a capturé 1 canon et 3 mitrailleuses.

La division Drina a atteint, avec son gros, Bozurnja et Satornja.

Les insurgés de Rudnik nous rendent de grands services.

lIe armée.

Pas de renseignements.

Troupes d'Adriatique. Pas de renseignements.

Détachement d'Ochrida. Est arrivé à Tetovo3.

L'officier de liaison serbe, 3e bureau du C. A. A., Commandant M. MARINKOVITGH.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Jabari sur la carte.

3 Note du S. H. - Ou Kalkandelen.


Annexe n° 1668.

, Message téléphoné.

D'Uskub, le *, déposé à 21 h. 30, reçu à 22 h. 10.

Général commandant A. F. 0. à général commandant 2e G. D. I.

)

N° 4457/3. Réponse à message 2905/32.

1° Impossible faire faire 3e D. I. H. mouvement en arrière.

20 Echelonnez cette division entre Nich et Pirot pour travailler à la route d'après indications commandant Boissel, chef service routier A. F. 0.

3° Aucune troupe ne devra cantonner à Nich et Pirot; pas de Q. G. à Nich réservé pour quartier général A. F. 0.

40 Cantonner troupe dans villages, faire prendre toute mesure3- pour éviter, et au besoin réprimer sévèrement, tout acte d'indiscipline ou de maraude.

5° M'occupe question d'habillement et chaussures.

Annexe n° 1669.

Télégramme.

D'Uskub, le 29 octobre 16 h. 45, reçu 16 h. 55.

Général commandant A. F. 0. à général commandant en chef.

N° 4460/3. Réponse à message n° 5644/3

10 Spahis et 1" chasseurs actuellement engagés sur le Danube dans conditions rendant leur retrait difficile.

20 chasseurs, en mouvement de Nich sur Zajecar, immédiatement disponible, mais

1 Note du S. H. — La date omise ici est le 29 octobre. Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Par ce message, le général Patey avait rendu compte du mauvais état sanitaire de la 3° D. I. H. et demandé son envoi au repos à l'arrière; il signalait que cette unité manquait de vêtements et de chaussures; voir annexe 1659.

3 Note du S. H. — Lire : n toutes mesures».

4 Note du S. H. — Voir annexe 16 5 3, et carte n° 18.


il n'y a que trois escadrons, le 4 e ayant servi constituer cavalerie divisionnaire des 156e et 76e divisions.

3° Le 4e chasseurs désigné, sa situation près Nich permettrait le diriger sur Vidin ou telle autre destination qui vous semblerait mieux convenir.

40 Vous demande réponsex.

Annexe n° 1670.

1

ARMÉES FRANÇAISES D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3* BUBEAD.

N° 4472/2.

Q. G. A., le 29 octobre 1918.

Le général Henrys, commandant l'armée française d'Orient, à M. le général commandant en chef les armées alliées2.

Par votre instruction particulière n° 5 5 7 B/3 3, en date du 92 octobre courant, vous avez confié à l'A. F. 0. la surveillance du Danube et l'interdiction du trafic ennemi en amont de Lom Palanka, cette localité comprise.

Les premiers ordres que j'ai donnés à ce sujet font l'objet de la note n° Mo 6/34, dont je vous ai adressé une copie à titre de compte rendu5.

Nos intentions sont : 10 De faire établir vers Lom Palanka ou Vidin un barrage de mines interdisant complètement la navigation sur le Danube.

De nouveaux barrages seront par la suite installés plus en amont, au fur et à mesure de l'arrivée des mines nécessaires. -

20 De faire réunir en des points abrités, choisis, les embarcations de toute nature que l'on saisira sur le Danube, afin que l'on ait ainsi les moyens pour exécuter des patrouilles travaillant de concert avec les détachements pourvus d'artillerie échelonnés sur la rive, et, éventuellement, les moyens pour passer sur la rive opposée.

1 Note du S. H. — Voir annexe 1663.

2 Note du S. H. - Voir carte n° 18. , -

3 Note du S. H. — Voir annexe i58q. - -

4 Note du S. H. — Voir annexe i58q, 2 e note. 1

5 Note du S. H. — En marge, au crayon noir : k Régler questions avec Pontevèsa; le commandant de Pontevès était officier de liaison entre le commandant des armées alliées et le vice-amiral commansant en chef.


Je compte que l'enseigne de vaisseau Madelin pourra assurer sous peu, avec du personnel prélevé sur son détachement, le placement du premier barrage de mines et la surveillance du fleuve entre Lom Palanka, Radujevac, et, ultérieurement, Turnu-Severin.

Je l'envoie dès maintenant exécuter des reconnaissances préalables.

Mais il serait nécessaire qu'un autre officier de Marine compétent et doté de tous les renseignements sur l'hydrographie du Danube fût mis à ma disposition pour organiser le service sur l'ensemble du front de Chabatz à Lom Palanka.

Des cartes du Danube et des documents hydrographiques à l'appui sont gracieusement mis par l'amiral Troubridge à la disposition de l'amiral français, ainsi que j'en ai eu connaissance par un message adressé à l'escadre britannique à Salonique. L'officier - de marine envoyé pourra donc venir documenté.

En ce qui concerne le matériel, je puis faire état de 5 canots à vapeur du lac Prespa.

Mais il faudrait que les embarcations fussent transportées d'Asamati à Gjujesevo, d'où elles seraient embarquées pour Lom Palanka. Cinq châssis et cinq tracteurs seraient nécessaires à cet effet.

Je vous demande de les faire envoyer de Salonique sous le commandement d'un officier de marine qui assurerait les opérations de démontage et de chargement à Asamati et Gjujesevo. Aucun des canots ennemis des lacs d'Ochrida et de Prespa ne peut être utilisé.

En ce qui concerne l'action de l'artillerie contre les bateaux ennemis, les projectiles de 15 5 et les obus de 7 5 à fausse ogive spéciaux ne perforent pas le blindage des monitors. D'ailleurs, notre artillerie longue lourde montée sur des affûts rigides est peu apte à exécuter des tirs sur but mobile. Il y aurait donc lieu de doter les détachements établis sur la rive de moyens plus puissants et plus appropriés.

En résumé, je demande pour l'organisation du service de surveillance et de police du Danube en amont de Lom Palanka : 1° Un officier de marine supplémentaire, au moins du grade de lieutenant de vaisseau.

2" Des canons de marine avec les projectiles appropriés, qui seraient envoyés à Lom Palanka.

3° Des mines propres à l'établissement de barrages. Le nombre de ces engins nécessaires sera précisé dans une demande ultérieure.

40 L'envoi à Asamati 1 de cinq châssis et 5 tracteurs qui transporteront jusqu'à Gjujesevo les 5 canots à vapeur du lac de Prespa. Le général Henry s} commandant VA. F. 0., Signé : HENRYS.

Copies : gai cdt le 2 e G. D. I., chef du 48 bureau.

C. E. I. (à titre de renseignement).

C. A. A. Arrivée le 1er novembre 1918, 11 h. 45, n° 5 i43, remise au 38 bureau.

] Note du S. H. — Sur le lac de Prespa.


Annexe n° 1671.

MINISTÈRE DE LA GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Télégramme parvenu au ministère le 3 1 octobre 19 1 8.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 3o octobre.

Destinataire : Ministre Guerre.

Expéditeur : Général Berthelot.

Texte : 10 Monsieur Antonesco 1 est arrivé à Jassy le a a courant en avion piloté par le lieutenant Noël. Ministre de France et général Lafont2 ont répondu à ma demande de renseignements en envoyant par la même voie le lieutenant de Flers qui est arrivé hier à Salonique.

20 L'état d'esprit général dans le public roumain et dans l'armée roumaine est en pleine exaltation et il suffira de franchir le Danube pour mettre le feu aux poudres.

Bien que l'armée roumaine ait été aussi complètement désorganisée que possible, une mobilisation énergiquement voulue peut mettre 6 divisions sur pied au bout de 8 jours, 2 autres en 3o jours ou "6 semaines.

3° Armement et munitions infanterie existent pour 250.000 hommes : armement et munitions artillerie largement suffisants pour 10 divisions et 12 à la rigueur.

Matériel et munitions sont en territoire non occupé.

40 La Moldavie n'est pas occupée actuellement. L'ensemble des forces ennemies d'occupation de la Valachie, y compris Dobroudja, ne semble pas dépasser 6 à 7 divisions, dont 2 ou 3 austro-hongroises. Mais on craint, si la Roumanie prend les armes, une intervention des troupes allemandes et autrichiennes qui sont encore en Ukraine. Il me semble que si l'on peut arriver à régler la question turque, il y aurait un gros intérêt à nettoyer la mer Noire et à entreprendre une opération sur Odessa. Le débarquement pourrait se faire facilement à Akkerman où il n'y a pas de troupes ennemies.

5° Le général Lafont signale la situation déplorable qui existe en Roumanie au point de vue alimentaire. Il dit que les premiers secours à envoyer, après le nettoyage de la mer Noire, devront porter sur ce point ; en deuxième ligne, ce serait l'équipement, surtout des chaussures, manteaux, et du linge, en troisième ligne seulement, l'armement et les munitions. A ce dernier point de vue, les ressources livrées par la Bulgarie pourraient être utilisées pour porter à 18, au cours de l'hiver, le nombre des divisions roumaines.

1 Note du S. H. — Ancien ministre de Roumanie à Paris, voir annexe 1180, 2e note.

3 Note du S. H. — Attaché militaire de France en Roumanie.


6° En ce qui concerne les mouvements de troupes françaises en Bulgarie, j'espère qu'ils seront terminés vers le 18 novembre et permettront, vers cette date, le passage du Danube. A ce moment, je lancerai un appel aux armes à toute la Roumanie.

Le roi et M. Bratiano proclameront alors la mobilisation. J'espère pouvoir simultanément organiser un soulèvement de la population de la Valachie sur les derrières mêmes de l'armée allemande1.

70 Tout le personnel de la légation de France en Roumanie est en bonne santé.

; Signé : Général BERTHELOT.

E. M. A. Groupe de l'avant. Arrivé le 3 î octobre 1918, n° 1 i 4g F. S., remis au 3e bureau. : -

Annexe n° 1672.

MINISTÈRE DE LA GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Télégramme parvenu au ministère le 3i octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 3i octobre2.

Destinataire : ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : général cdt en chef A. 0.

Texte3 : I. — FRONT TURQUIE.

Armée Milne. E. M. du 12e corps d'armée britannique arrivé Dedeagatch par voie de mer. Mouvement par terre continue.

II. — FRONT SERBIE.

A. Armée Henrys. Au sud des Portes de Fer, cavalerie française est au contact avec l'ennemi dans région Jabukovac4. Malgré tempête et pluie persistante5, 76e D. I. et 17e D. I. C. ont continué progression dans région Zajecar.

1 Note du S. H. — Le 2 novembre, le Gouvernement français répondait en approuvant le projet du général Berthelot; il faisait connaître que des démarches étaient entreprises pour réaliser un accord des puissances de l'Entente au sujet de l'opération à entreprendre par la mer Noire. Le général Franchet d'Espèrey, mis au courant des plans d'action éventuelle envisagés, était invité à en étudier les possibilités d'action de concert avec le général Berthelot.

2 Note du S. H. — La minute est du 3o octobre.

3 Note du S. H. - Voir carte n° 18.

a Note du b. 11. — Voir annexe ltJth.

5 Note du S. H. — Voir annexe 1009.


B. Armée Michitch. Serbes, poursuivant sans répit les forces Austro-allemandes en fuite, ont .franchi en entier massif Rudnik, où eurent lieu combats victorieux de 1914, et atteint positions avancées de la défense Belgrade. Dans 8 derniers jours, Ire armée a franchi plus 160 kilomètres malgré mauvais temps, difficultés de terrain, routes et voies ferrées détruites, allongement toujours croissant des lignes de communications.

Division Drina, après avoir occupé Arangjelovac, s'est emparée après combat du sommet important Kosmaj (cote 624) situé à 38 kilomètres Belgrade. A sa droite, division Danube a dépassé Azanja. Enfin, sur Danube, cavalerie serbe a refoulé au delà de Pojarevatz ennemis qui se retirent sur Semendria avec éléments à Dubravica. Action serbe est aidée par bandes insurgés qui opèrent nettoyage du pays. On signale, dans région Rudnik, 4.000 insurgés armés fusils autrichiens et 2' canons capturés à Milanovac.

lIe armée continue marche au nord Cacak, éléments à Pozega.

Détachement de Novi-Bazar s'est approché Sjenica. Détachement Dibra est arrivé à Kalkandelen.

C. Armée général Berthelot (armée du Danube) en cours organisation.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le ier novembre 1918, n° 1172 B. S., remis au 3 e bureau.

Annexe n° 1673.

GENERAL STAFF..

N" 1060/G.

(Operations).

General Headquarters, Salonika, 3oth october 1918.

From General G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0., commanding-in-chief, British Salonika Force,

To General Franchet d Esperey, G. C. M. G., G. C. V. 0., Commander-inChief, the Allied forces.

Sir, I have the honour to acknowledge your letter N° 564-7/3 dated 28th October 1918, and to inform you that the leading brigade of the 27th division will reach the following places on the dates as shewn.

3oth october Kocerinovo.

3 ist october Dupnica area.

1st november Krnol.

2nd november 10 kilos S. of Radomir.

3rd november Radomir.


Divisional Headquarters closes Sv Vrac on 2nd November and opens same date at Radom r.

I Have the honour to be, sir, Your obedient Servant, G. N. CORY.

for General Commanding-in-Chief, British Salonika Force.

Annexe n° 1673 bis.

GENERAL STAFF 1060/G.

(Opérations.)

G. H. Q., Salonique, 3o octobre 1918.

Le général Milne, K. C. B., D. S. O., au général Franchet d'Espèrey, G. C. M. G., G. C. V. O1. J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre lettre n° 5647/3 du 28 octobre 19182, et de vous faire connaître que la première brigade de la 2 7e division atteindra les points suivants aux dates ci-dessous : 3o octobre : Kocerinovo3; 3 1 octobre : région de Dupnica ; 1er novembre : Krnol; 2 novembre : i o km. au sud de Radomir.

3 novembre : Radomir.

Le Q. G. de la division se déplace de Sv. Vrac le 2 novembre et s'installe à Radomir le même jour4.

J'ai l'honneur, etc.

Signé : G. N. CORY.

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

- 3 Note du S. H. — Voir annexe i65h.

3 Note du S. H. — Kotcharinovo sur la carte. - - -' n..

4 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1082, 1 ordre donné par le commandant des armées alliées.


Annexe n° 1674.

GENERAL STAFF.

N" 1060/G.

(Operations. )

General Headquarters, Salonika, 3o th October 19 18*

From General G. F. Milne, K. C. B., D. S. 0., commanding-in-Chief, British Salonika Force, To General Franchet d' Esperey, G. C. M. G., G. C. V. 0Commander-inChief, Allied Armies.

Sir, I have the honour to inform yfrn the following telegram has been received by me from the British Naval Commander-in-chief in the Mediterranean.

w Britforce, Salonika.

Acting under authority given me by the British Government I have to-day 3 oth october concluded an armistice with Turkey by the terms of which hostilities between the Allies and Turkey will cease at noon, local time, Thursday October 3 1 st repetition noon 31 October. Please inform French 0 in-C.

2002.

From Britcom, Mudros. 30/10/18.» [ am accordingly ordering my troops on the Turkish frontier to stand fast.

I have the honour to be, Sir, Your obedient servant, G. N. CORY.

For General, Commanding-in-Chief British Salonika Force.

Annexe n° 1674 bis.

Tra duction. G. H. Q., 3o octobre 1918.

Traduction.

Le général Milne, K. C. - B., D. S. 0., au général Franchet d'Espèrey, G. C. M. GG. C. V. 0.

J'ai l'honneur de vous faire connaitre que le télégramme suivant a été reçu par moi de la part du commandant en chef britannique de marine dans la Méditerranée.

« Britforce, Salonica.

ib


Sous l'autorité qui m'a été donnée par le gouvernement britannique, j'ai conclu aujourd'hui, le 3o octobre, un armistice avec la Turquie sous les termes duquel les hostilités entre les alliés et la Turquie cesseront à midi — temps local — jeudi octobre 31.

Je répète : midi, 3 1 octobre. Prière faire connaître au général commandant en chef français.

De Britcom Mudros, 20 h. 02 m., 3o/io/i8.

Par conséquence, je donne des ordres à mes troupes sur la frontière turque de cesser leur mouvementé J'ai l'honneur, etc.

Signé : G. N. CORY.

Annexe n° 1675.

Télégramme.

r, D'Uskub, le 3o octobre, 18 h. a 5.

État-maior A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4468/3. COMPTE RENDU DE 18 HEURES2.

I. — 2e groupement de D. I. : situation du 2 9 au soir : 17e D. I. C. avait son gros à Kraljevo Selo au nord de Kujazevac.

L'avant-garde de la 76E D. I. était au nord-ouest de Banja3, le gros entre Slatina et Zajecar.

Détachement Tranié : a a" bde I. C. à Alexinatz, 3" D. I. H. dans la région de Nich.

II. — Le 2 9.à 10 h. 3o, un peloton de cavalerie ennemie a tenté d'approcher de Kamenica, entre Radujevac et Brza Palanka. Les feux de notre cavalerie l'ont obligé à se replier vers le nord-ouest.

Le même jour, de forts convois ennemis de bœufs et chariots, escortés par des cavaliers, ont remonté la rive gauche du Danube vers Grnia4 en face de Radujevac.

III. — La 3oe D. I. et le C. E. I. continuent leur mouvement vers la Bulgarie.

Arrivé le ier octobre, 10 h. 10.

1 Note du S. H. - Voir, à l'annexe 1681,-l'ordre donné par le commandant des armées alliées, et, à l'annexe 1686, les conditions de l'armistice acceptées par les Turcs.

« 2 Note du S. H. — Voir carte n° 18. -

3 Note du S. H. — Il s'agit de Banja Brestovacha (Banya Brestovatchka), 3o kilomètres nord-ouest de Zayctchar.

4 Note di-S, H. — Lire : ccGruia;, (Grouia).

1-


Annexer 1676.

ARMÉE FRANÇAISE D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3 e BUBE1C.

N° 4471/3.

Q. G. A., le 3o octobre 1918.

Message téléphoné.

Général commandant A. F. 0. à général commandant le 2e G. D. 1. 1.

Ai prescrit à section courrier enquête en vue déterminer pourquoi instruction 1162 a mis 7 jours à vous parvenir.

Prière en prescrire une de votre côté pour déterminer dernières étapes faites par instruction avant arriver jusqu'à vous.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

Copie : section du courrier.

1 Note du S. H. — Le document ci-après est publié à titre d'exemple des retards qui pouvaient se produire dans la transmission des courriers. Le dossier établi par le 2 e G. D. I. et adressé au commandant de l'A. F. 0. fut suivi, le 8 novembre, d'un compte rendu (n° 3o5o/3) précisant : «. Les courriers de l'armée des 27, 28, 29 octobre ne sont jamais parvenus, ainsi qu'une partie des courriers du 26 octobre". Le dossier en question fut retourné le 8 novembre au général Patey avec la note suivante (n° 4674/3) : ctll ressort de son examen que le pli contenant l'Instruction particulière n° 116, parvenu le 2 4 octobre à Sofia, n'en est reparti que le 27 octobre porté par le capitaine Stella, de l'état-major du 2 e G. D. I.

Aucun estafette du 2 e G. D. I. ne s'est présenté à Sofia du 2h au 27 octobre, alors que l'ordre particulier n° 1170 du 13 octobre prévoyait un service de liaison par le 2e G. D. I.

L'ordre particulier n° 1170 (42 17/3) était rédigé comme suit : etI. — A partir du 14 neuf heures, le général commandant le 20 G. D. I. aura toute latitude pour déplacer son Q. G. suivant la situation de son groupement.

et II. — Il fera connaître en quel point devra se faire chaque jour l'échange du courrier.

et A partir de Gjujesevo, le courrier sera acheminé par voie ferrée.

« Le service de liaison de Gjujesevo à Sofia et Tsaribrod et retour sera assuré par le général commandant le 2 e G. D. 1. n

2 Note du S. H. — Voir annexe 1600.


Annexe n° 1677.

ARMÉE FRANÇAISE D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3 e BUREAU*

X. 4475/3.

Q. G. A., le 3o octobre 1918.

Le général Henrys, commandant l'armée française d'Orient, à M. le général commandant le corps expéditionnaire italien1.

J'ai l'honneur de vous prier de vouloir bien faire régler, d'accord avec le commandant Darde, à Sofia, le transport du C. E. I. par voie ferrée pour Alexandrovo.

La route Alexandrovo, Zajecar, a été reconnue en bon état et les ravitaillements du C. E. I. par la gare d'Alexandrovo semblent donc très facilités.

Le général commandant en chef me fait connaître que la D. I. britannique destinée à la garde du Danube entre Lom Palanka et Kladovo ne sera plus placée sous mes ordres.

Au cas où cette D. I. B. recevrait une autre destination vous pouvez être amené à relever les unités françaises de Lom Palanka (2 bataillons, 2 batteries) et Vidin (1 bataillon, 1 batterie).

Je vous prie d'envisager dès maintenant cette éventualité, me réservant de vous faire parvenir fflg instructions dès que j'aurai reçu celles que le général en chef m'a annoncées 4.

P. 0. Le chef d'état-major, Signé : EXPERT-BEZANÇON.

1 Note du S. H. — Voir carte n° iq, A.

2 Note du S. H. — A 18 kilomètres sud-est d'Orsova.

3 Note du S. H. — Voir annexe i654.

4 Note du S. H. — Voir annexe 1715.


Annexe n° 1678.

ARMÉE FRANÇAISE D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3 e BURE A U.

N. U 92/3.

Q. G. A., le 3o octobre 1918.

Le général Henrys, commandant l'armée française d'Orient, à M. le général commandant en chef les armées alliées.

J'ai l'honneur de vous rendre compte que le général Patey m'a signalé le mauvais état sanitaire des troupes de la 3 e D. I. H. et demandé que cette unité soit renvoyée au repos à l'arrière 1.

Je n'ai pas cru devoir donner satisfaction à ce désir, mais j'ai prescrit le maintien provisoire de la 3 e D. I. H. dans la région Pirot, Nich 2. Les troupes de la 3 e D. I. H. cantonneront dans des villages le long de la route et travailleront à la réfection de cette voie, actuellement impraticable aux poids lourds.

Ce travail s'impose d'autant plus que la route Pirot, Nich. sera une des lignes de ravitaillement de l'armée.

J'ai également pris des dispositions pour que les règles de la discipline soient strictement observées.

Le général commandant le 2 e groupement de D. I. a signalé que la 3 e D. I. H. manquait de vêtements et de chaussures. J'ai pris des dispositions pour faire délivrer à cette unité 1.5 00 paires de chaussures et faire acheminer par Uskub, sur Nich, l'habillement qui a été expédié pour cette D. I. sur Monastir. Je demande, en outre, que l'armée hellénique fasse le nécessaire pour faire parvenir des vêtements directement sur Sofia, d'où ils seront acheminés sur Tsaribrod et Nich3.

HENRYS.

C. A. A., Arrivée le ier novembre 1918, 11 h. 45, n° 5140, remise au 3e bureau.

1 Note du S. H. — Voir annexe i65q.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1668.

3 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1756, la réponse du commandant des armées alliées.


Annexe n° 1679.

Télégramme.

De Salonique, le 3 1 octobre 1918.

Général Franchet d'Esperey à ministre Guerre, Paris.

Comme suite à prescriptions dépêche ministérielle i8oo3 1/11 du 19 août 19181, je vous demande autorisation commencer rapatriement des 5 bataillons tirailleurs sénégalais ayant dépassé 18 mois de séjour Orient soit : les 20e, 26e, 3oe, k7 e, et 49e2.

État-major de l'armée, bureau de l'organisation et la mobilisation de l'armée, arrivée le ier novembre, remise à la 2 e section.

Annexe n° 1680.

MINISTÈRE DE LA GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Télégramme parvenu au ministère le 31 octobre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : 31 octobre.

Destinataire : ministre Guerre.

Expéditeur : général Franchet d'Espèrey.

Texte : Armistice turc m'est annoncé officiellement par amiral anglais commandant Méditerranée orientale.

Afin de me permettre d'accélérer mon action sur Constanlza et Roumanie, prière de me faire connaître, le plus tôt possible, dans quelle mesure mes troupes doivent participer à l'occupation de la Thrace et de Constantinople et si je puis y envoyer des Grecs3.

1 Note du S. H. — La D. M. du 18 août ig 18 prescrivait que la relève des Sénégalais de l'A. 0.

serait assurée par des B. T. S. de nouvelle formation qui seraient, à partir de la fin d'août, dirigés sur la Macédoine. Les bataillons de l'A. 0. seraient, après l'offensive envisagée pour l'automne, mis en route sur la France. Voir annexe 626.

2 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1704.

3 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe 1705.


Annexe n° 1681.

C. A. A.

3* BtTBKlB.

Q. G. A. A., le 3i octobre 1918.

Télégramme.

Général commandant les A. A. à général commandant A. F. 0.1.

Armistice conclu avec Turquie.

Hostilités cesseront aujourd'hui 3 1 octobre, à midi, avec armée turque.

Général FRANCHET D'ESPÈREY.

P. 0. Le chef d'état-major, CH. CHARPY.

Expédié le 31 octobre 1918.

Annexe n° 1682.

COMMANDEMENT EN CHEF Q. G. A. A., le 3i octobre 1918.

DES ARMÉES ALLIÉES.

ÉTAT-MAJOR GÉdRAL.

N* 5677/3.

Le général Franchet d'Espèrey, G. C. M. G., G. C. V. 0., commandant en chef les armées alliées, à M. le général Milne, K. C. B., D. S. 0., commandant en chef l'armée britannique 2-3.

J'ai l'honneur de vous faire connaître que le mouvement de la 3 78 D. I. britannique, actuellement dans la région de Dupnica, devra continuer les jours suivants par Samokov sur la gare de Kostenetz, où elle passera sous les ordres du général Berthelot, commandant l'armée du Danube4 5.

1 Note du S. H. — Le même télégramme, complété par la mention : «Veuillez prévenir gouvernement et grand état-major bulgares, fut adressé au général" Chrétien, à Sofia.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 4a, B. La 27e D. I. B. était en route, par Doupnitsa. vers Radomir.

3 Note du S. II. — En réponse à la lettre 1060/G. du 3o octobre, annexe 1673.

4 Note du S. H. — Le 1er novembre, le commandant des A. A. 0. prescrivait, sous n° 5696/3 : m Au fur et à mesure de leur arrivée dans la région de Kostenec (Samakov), les éléments de la 2 7* D. I. B.

seront mis à la disposition du général commandant l'armée du Danube a.

S Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1711, la réponse du commandant de l'armée britannique. Le commandant des armées alliées avisa le général Chrétien, par télégramme 568o/3 du 3i octobre, comme suite à l'Instruction n° 5647/3 (annexe 1654), de la destination donnée à la 27* D. I. B


Le ravitaillement de cette division sera assuré jusqu'à nouvel ordre par les soins de l'armée britannique et, ultérieurement, par le 4e bureau du C. A. A.

P. 0. Le chef d'état-major, Copies : général Berthelot (à titre de renseignements), à" bureau. -

Annexe n° 1683.

MINISTÈRE DE LA GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Télégramme parvenu au ministère le 1er novembre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : îe* novembre'.

Destinataire : ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : généraLcdt en chef A. 0.

Texte2 : 1" FRONT TURQUIE.

Armée Milne : Depuis aujourd'hui midi, armistice.

FRONT SERBIE.

Armée Henrys : Nos détachements de cavalerie ont eu engagements avec éléments d'infanterie et de cavalerie ennemies dans région Jabukovac, Kamenica, et les ont repoussés par leur feu. Continuant avance, 76e D. 1. a atteint avec avant-garde nord-ouest Banja (25 kilomètres nord-ouest Zajecar). Gros 17e D. I. C. est à Kralievo Selo (nord Kajarevatsch) Armée Michitch : après avoir rejeté ennemi de Umcari, division Morava a atteint Danube à Grocka : son artillerie a tiré sur monitors, remorqueurs, et chalands ennemis, naviguant vers Belgrade. Division Danube est sur la ligne Varovnica, Djurince4, Kosmaj. Division Drina a avancé au delà de Stapnik5, Lajkovac, et franchi Kolubara, capturant des prisonniers autrichiens.

Au moment où Français et Serbes tiennent rives du Danube sur front de plus de 100 kilomètres, on peut mesurer effort qu'ils ont donné durant cette vigoureuse poursuite. Sans souci des fatigues, du manque fréquent de vivres, d'usure des vêtements

1 Note du S. H. — La minute est du 31 octobre.

2 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

3 Note du S. H. — Lire : ttKniaievats"; voir annexe 1675.

* Note du S. H. — Diourintsi sur la carte.

fi Note du S. H. — Lire : «Stojnik» (Stoynik), à Sa kilomètres sud de Belgrade.


et chaussures, malgré état sanitaire défectueux, troupes ont franchi d'un seul élan, en combattant 45 jours, le territoire serbe, sur distance de plus de 5oo kilomètres à vol d'oiseau, conservant moral et entrain admirables avec volonté tenace chasser ennemi au delà frontière. Chefs et soldats méritent grande admiration pour cette splendide randonnée.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le 2 novembre 1918, n° 1212 B. S., remis au 3 e bureau.

Annexe n° 1684.

MINISTÈRE DE LA GUERRE.

CABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Télégramme parvenu au ministère le 1er novembre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : ier novembre1.

Destinataire : ministre de la Guerre.

Expéditeur : général Franchet d'Espèrey.

Texte :

Je vous transmets ci-après télégramme que je reçois du général Piacentini, commandant les troupes italiennes des Balkans2 :

- Des éléments de la division yougo-slave occupent déjà une grande partie du Monténegro où des éléments français ont pénétré depuis 18 jours et occupé Ipek 13 octobre, et ennemi semble ne plus opposer résistance.

Si Italiens veulent y pénétrer sans aucun motif, je crains qu'il ne se produise incidents entre Italiens et Serbes 3-4.

E. M. A. Groupe de l'avant. Arrivé le 2 novembre 1918, n° 120 7 B. S., remis au 3 e bureau.

1 Note du S. H. — La minute fut signée le 31 octobre.

s Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1687, le texte de ce télégramme.

3 Note du S. H. — Voir la réponse à l'annexe i75o.

4 Note du S. H. — Le commandant des armées alliées adressa à l'ambassadeur de France à Rome, le 1er novembre, un télégramme analogue au document ci-dessus. L'ambassadeur lui répondit, le 4 novembre, que dans ses entretiens avec le gouvernement italien, il n'avait pas été question de l'occupation exclusive du Montenegro par l'Italie, et qu'il n'y avait pas lieu de tenir compte, sur ce point, de la demande du général Piaccutini.


Annexe n° 1685.

MINISTÈRE DE LA GUERHE.

ABINET DU MINISTRE.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Télégramme parvenu au ministère le 2 novembre 1918.

Lieu d'origine : Salonique.

Date de dépôt : a novembre1.

Destinataire : ministre Guerre, Paris.

Expéditeur : général cdt armée Orient.

Texte : Réponse 20697:4/112.

Utilisation port Dedeagatch pour ravitailler unité opérant en Bulgarie avait été reconnue nécessaire 3-4.

Dedeagatch étant souvent inabordable, marine avait envisagé relâche ravitailleurs à Moudros5.

Événements nouveaux amènent à prévoir utilisation Constantinople ou Varna comme base.

Dédéagatch ne fonctionnerait que peu de temps et serait desservi par caboteurs partant de Salonique.

Renseignement marine fait espérer que accès Constantinople sera possible dans quinzaine de jours. Est encore prématuré escompter à heure actuelle utilisation de Varna qui pourra être cependant désirable dans avenir prochain.

Nécessaire prévoir dès maintenant envoi des ravitailleurs de l'armée d'Orient d'abord sur Constantinople puis peut-être sur Varna. Vous demande me faire connaître télégraphiquement si puis compter en principe sur envoi ravitailleurs dans ces ports, et dans quel délai ravitailleurs pourront. après que vous aurez fait connaître date à laquelle ports seront utilisables, Salonique continuerait à recevoir denrées expédiées via Tarente, Itéa. Animaux venant de France, Algérie, Indes, ou Égypte, seraient à envoyer dans nouvelle base Constantinople ou Varna à partir date à fixer suivant propositions que vous adresserais.

Complément approvisionnements nécessaires à nouvelle base serait prélevé sur stocks Salonique et transporté par caboteurs.

Salonique ravitaillerait toujours directement Macédoine et partie sud de Serbie6.

E. M. A. Groupe de l'Avant. Arrivé le a novembre 1918, n° iaA3 B. S., remis au 3 e bureau.

• - — ■■ - ■■ ■■

1 Note du S. H. — La minute semble avoir été signée le 3 1 octobre.

2 Note du S. H. — Ce document, qui n'a pas été retrouvé, demandait vraisemblablement des renseignements sur la question des bases de ravitaillement.

5 Note du S. H. — Voir annexe i364.

4 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1771, le rendement des chemins de fer bulgares.

6 Note du S. H. — Voir annexe 1 A31. - - - - -

6 Note du S. H. — Le commandant des armées alliées devait insister, le 3 novembre, sur t'urgence de la désignation de Constantinople comme base de ravitaillement; voir annexe 173 6.


Annexe n° 1686.

DIVISION NAVALE DE SALONIQUE.

ÉTAT-MAJOR.

3 1 octobre.

Copie de télégramme.

Amiral Diderot à amiral Bruix1.

Conditions armistice acceptées par les Turcs.

1. Ouverture des Dardanelles et du Bosphore et libre accès de la mer Noire.

Occupation militaire par les alliés des forts des Dardanelles et du Bosphore.

2. Les positions de tous les champs de mines, des tubes lance-torpilles, et de toute autre obstruction dans les eaux turques, seront indiquées et toute l'aide nécessaire sera apportée pour draguer ou enlever ces obstacles.

3. Communication de toutes les indications au sujet des mines qui sont dans la mer Noire.

à. Tous les prisonniers de. guerre alliés, tous les Arméniens internés ou prisonniers de guerre, devront être réunis à Constantinople et y être remis sans conditions aux alliés.

5. Démobilisation immédiate de l'armée turque, excepté les troupes nécessaires pour la surveillance des frontières et le maintien de l'ordre intérieur; les effectifs et leur répartition seront déterminés ultérieurement par les alliés après avoir pris l'avis du gouvernement turc.

6. Reddition de tous les bâtiments de guerre actuellement dans les eaux turques ou dans les eaux occupées par les Turcs. Ces bâtiments seront internés dans le ou les ports turcs qui seront désignés, excepté les petits bâtiments qui seront nécessaires pour la police ou dans les eaux territoriales turques.

7. Les alliés auront le droit d'occuper tous les points stratégiques, dans le cas où les choses deviendraient menaçantes pour la sécurité des alliés.

8. Libre usage pour les navires alliés de tous les ports et mouillages actuellement occupés par les Turcs et (interdiction) à l'ennemi de se servir de ces ports. Les mêmes conditions seront appliquées aux bâtiments de commerce turcs dans les eaux turques pour des buts de commerce et pour démobilisation de l'armée.

1 Note du S. H. — Le vice-amiral Amet, commandant l'escadre française de la mer Égée, au contreamiral commandant la division navale d'Orient, ou de Salonique (contre-amiral Pugliesi Conti).


9. Usage de tous les moyens de réparation qui se trouvent dans les ports de Turquie et leurs arsenaux.

10. Occupation militaire par les alliés du système de tunnels du Taurus.

11. Le retrait immédiat des troupes turques au N.- W de la Perse, jusque (derrière) la frontière d'avant-guerre a déjà été ordonné et sera continué. Les (troupes) turques ont déjà reçu l'ordre d'évacuer une partie de la Transcaucasie, le reste également retiré sur la (demande) des alliés après étude de la situation locale.

13. Les stations de télégraphie sans fil et les câbles seront sous le contrôle des alliés, excepté en ce qui concerne les communications (gouvernementales) turques.

Défense de détruire aucun matériel naval, militaire, ou commercial.

14. Des facilités devront être données (aux) alliés pour les achats de charbon, huile, mazout, matériel naval (que l'on) peut obtenir de source turque après les besoins du pays assurés. Aucune de ces matières exportées.

16. Reddition de toutes les garnisons de l'Hedjaz, Yemen, Assir, Syrie, Mésopotamie, au commandant allié le plus rapproché, et retrait des troupes de la Cilicie, excepté celles qui sont nécessaires au maintien de l'ordre, ainsi qu'il sera décidé à la clause 5x.

18. Reddition de tous les forts occupés en Tripolitaine et en Cyrenaïque, y compris Misurata, à la garnison la plus proche.

19. Tous les sujets allemands et autrichiens, militaires ou civils, seront évacués d'ici un mois de toutes les possessions turques : dans les districts trop éloignés, aussitôt que cela sera possible.

20. Exécution de tous les ordres qui pourraient être donnés pour la mise à la disposition des équipements, armes et munitions, y compris les moyens de transport de la fraction de l'armée turque à la clause 5.

21. Un représentant allié sera attaché au ministère turc du ravitaillement, de façon à sauvegarder les intérêts alliés. Ce représentant recevra tous renseignements à ce sujet.

22. Les prisonniers turcs seront gardés à la disposition des puissances alliées.

L'élargissement des prisonniers civils turcs et des prisonniers ayant dépassé l'âge de service militaire sera pris en considération.

23. (Commencement) obligation pour la Turquie de cesser toutes relations avec les puissances centrales.

24. En cas de désordre dans un des vilayets arméniens, les alliés se réservent droit d'en occuper une partie.

1 Note du S. H. — L'alinéa 17 manque.


25. Les hostilités entre les alliés et la Turquie cesseront, à midi, temps local, le jeudi 3i octobre 191 8.

Marine Paris, commandant en chef Corfou, amiral Patrie prévenus.

Bord Patrie, 31 octobre 1918.

P. C. C. Le chef d'élal-major, Signé : LEFEBVRE.

Annexe n° 1687.

L'OFFICIALE DI COLLEGAMENTO.

ITALIANO A SALONICCO.

N* 20C9.

Salonique, le 3 1 octobre 1918.

Le lieutenant Villari, officier de liaison italien, au général Franchet d'Espèrey, commandant en chef des armées alliées.

J'ai l'honneur de vous transmettre le télégramme suivant que le général Piacentini vous adresse1.

tt2794. Faisant suite à mon télégramme du 96 courant2, j'ai l'honneur de vous informer que G. Q. G. italien, autorisé par gouvernement, accepte occupation mixte de Scutari par force franco-anglo-italienne, aux conditions suivantes déjà communiquées au gouvernement français : 1° qu'éléments serbes soient exclus3 même si faisant partie du contingent français; 20 que contingent occupation Scutari soit réparti en parties égales entre les trois nations occu pantes ; 3° que toute occupation future éventuelle du Monténégro soit réservée troupes italiennes ; que occupation Alessio et port San Giovani di Medua et restant de l'Albanie septentrionale soit réservé aussi troupes italiennes1.

Je vous serai très obligé si vous voudrez bien me faire connaître effectifs de chacun des contingents destinés garnison Scutari. De ma part, je vous signale que pendant déve-

1 Note du S. H. — Voir carte n° 18.

2 Note du S. H. — Voir annexe 1650.

3 Note du S. H. — La fin de la Dhrase manmip. dans la l'.nnip. t.T'an"mi"p' nar l'annpyp. i684.

.1 -- - - - ---"1.-- ---- -- -- r-- r'-- - ------ - - - - ! 4 Note du S. H. — Voir, aux annexes 1744 et 18 i4, des indications complémentaires sur les directives de l'action italienne au Monténégro.


loppement opérations militaires1 il me sera utile établir à Scutari P. C. d'une division ou au moins d'une brigade. Troupes italiennes avancent déjà de San Giovanni di Medua vers Scutari pour continuer au delà selon les circonstances. Pour ce qui concerne ravitaillement troupes et garnison Scutari, Marine italienne pourra l'effectuer par mer et le long de la Bojana aussitôt que la rivière permettra navigation. Ravitaillement pourra être aussi dirigé par la route de San Giovani Di Medua dès qu'elle sera complètement camionnable2. Général PiacenLini.

Lieut. VILLARI.

Annexe n° 1688.

LIAISON SERBE.

DU 3* BUREAU C. A. A.

N° 425.

Q. G. A. A., le 3 1 octobre 1918.

A M. le général commandant en chef les armées alliées (3e bureau).

Compte rendu du G. Q. G. serbe, n° 31570 du 30 octobre 1918, a a heures 3o3.

« I" ARMÉE.

Division de cavalerie : est sur le Danube, de Klicevac à Smederevo 4. La ville de Smederevo a été occupée après des combats au sud de la ville. D'après les déclarations des habitants, il y avait encore aujourd'hui à Vel. Gradiste environ 5o soldats magyars, qui étaient chargés de détruire la voie ferrée Petrovac, Dubravica. L'ennemi a enlevé toutes les locomotives de cette ligne et les a passées de l'autre côté du Danube. Mais il n'a pas eu le temps de détruire les ponts, excepté un, sur la route Cupri, Despotovac, Svilajnac, Pozarevac, de sorte que les automobiles peuvent circuler sur cette route.

Division Morava : A rejeté l'ennemi de Umcari et a occupé Grocka. L'artillerie de cette division a tiré sur des monitors, remorqueurs, et chalands ennemis, qui naviguaient vers Belgrade. Les habitants déclarent que l'état-major de la 2 19 e division allemande est parti de Lozovik vers le nord, le 28 octobre.

Division Danube : A occupé la ligne Varovnica, Djurinci, Kosmaj. L'escadron divisionnaire est dirigé sur Koviona.

1 Note du S. H. — Dans la copie transmise par l'annexe 1684, on lit : «. pendant développement grand quartier général il me sera utile.

2 Note du S. H. — Voir, à l'annexe 1734, la réponse du commandant des armées alliées.

3 Note du S. H. - Voir carte n° 18.

4 Note du S. H. — Semendria sur la carte.


Division Drina : A occupé la ligne Stojnik, Lajkovac, avec des éléments sur la rive gauche de la Kolubara, elle a fait des prisonniers du 1er bataillon de chasseurs, apparlenant au 89e régiment autrichien.

tt Par conséquent, la Ie armée, en poursuivant un ennemi deux fois supérieur en nombre, a débouché sur un large front sur le Danube, sans se soucier de la fatigue de ses troupes dont les chaussures et les vêtements sont hors d'usage, ni de l'épidémie de grippe, ni de l'impossibilité de son ravitaillement.

II0 ARMÉE : État-major, à Cacak.

Division Timok, à Cacak.

Division Choumadia, sur la rivière Vrdilska, à l'oues de Kral evo.

Pas de nouvelles des troupes de l'Adriatique.

L'officier de liaison serbe, du 3' bureau du C. A. A., Commandant M. MARINKOVITCH.

Annexe n° 1689.

Télégramme.

D'Uskub, le 3 1 octobre, à 8h 5o. Reçu à 11" 12.

État-major A. F. 0. à état-major C. A. A.

N° 4493. COMPTE RENDU DE 9 HEURES1.

Température très basse dans la zone de l'armée. Chute de neige qui gêne les communications avec la Bulgarie.

La a a bde I. C. a atteint le 3o Rasanj (25 km. N. Alexinatz).

1 Note du S. H. - Voir carte n° 18.


Annexe n° 1690.

ARMÉES FRANÇAISES D'ORIENT.

ÉTAT-MAJOR.

3° BUREAU.

M. 4498/3.

Q. G. A., le 3 î octobre 1918.

Ordre particulier d'opérations n° 119A.

En raison des modifications qui se sont produites dans la situation devant le front de l'arméele renfort de la brigade de cavalerie par a escadrons italiens n'aura pas lieu.

Ces deux escadrons sont remis à la disposition du général cdt le C. E. I., le 3 1 ocfc)bre, à Dragucevo2.

L'ordre particulier d'opérations n° 1185 du 21 octobre 19183 est annulé4.

Le général Henrys, commandant rA. F. 0., P. 0. Le chef d'état-major, EXPERT-BEZANÇON, Destinataires : Général cdt le 2e gr. de D. I., commandant Collat à Kjustendil, chef du 4e bureau.

Annexe n° 1691.

ARMÉE DU DANUBE.

ÉTAT-MAJOR.

3° cunEAU.

N- 3/3.

Le 3 1 octobre 19 1 8.

Instruction pour la concentration de Varmée du Danube I. — Fait envoi de l'instruction particulière du C. A. A. relative à la constitution et à la concentration de l'armée du Danube n° 5647/3 du 28 octobre 19180.

1 Note du S. H. — Le 31 octobre, la Irc armée serbe était à 20 kilomètres sud de Belgrade, et les Austro-Allemands avaient évacué la presque totalité de la Serbie.

x 2 Note du S. H. — Lire : «Dragicèvoii, à 13 kilomètres sud-ouest de Sofia. - -

3 Note du S. H. — Cet ordre, sans intérêt puisqu'il fut annulé, prévoyait la continuation de Radomir sur Pirot, où ils devraient arriver le 5 novembre, des 2 escadrons de cavalerie du C. E. I. mis à la disposition de l'A. F. 0.: voir annexe 1 h q 4.

4 Note du S. H. — Le commandant des A. A. 0. avait avisé de ces nouvelles dispositions le commandant de la 35e D. I. italienne par message téléphoné n° âkçji/3, le 3o octobre.

5 Note du S. H. — Voir carte n° 20, A.

6 Note du S. H. — Voir annexe i654.


II. — Le commandant Landrot, sous-chef d'état-major détaché à Sofia, est chargé, dans les conditions du S 3e de ladite instruction, de régler les mouvements des unités en s'inspirant des directives ci-dessous quant au dispositif à réaliser en fin de concentration, dispositif dont la couverture sera assurée par la 3oe D. I. conformément à l'ordre n° 56o3/3 du 26 octobre 19183, cette division ne réalisant le dispositif prévu cidessous que sur un ordre spécial.

III. — Dispositif à réaliser : Deux divisions françaises sur le Danube sous le commandement du général d'Anselm; Q. G. à Tirnovo.

La 30e D. I. ayant un régiment et un groupe à Roustchouk et le reste de la D. I.

dans la zone Krivina, Biela, Belina, détachant un bataillon à Tirnovo; Q. G. à Biéla.

La 16e D. I: C. dans la zone Nicopoli, Samovit, Magura, Plewna; Q. G. à Plewna.

En arrière, la a 7e D. I. britannique dans la région de Lewski; Q. G. à Lewski.

La 57e (ou 156e D. I.) dans la région de Tirnovo.

Le régiment de cavalerie devra être dirigé sur la région Slavica, Besli, où il stationnera à la gauche de la 16e D. I. G.

Q. G. dé l'armée du Danube à Tirnovo.

IV. - Mouvement de l'E. M. du I e groupement de D. I. A diriger par voie ferrée sur Trinovo, par Sofia, Mizdra2, Plewna.

Mouvement de la 30e D. 1. Dans les conditions de l'ordre n° 5603/3 du 21t octobre 1918 du G. A. A., en accélérant le plus possible le transport de ses éléments.

Mouvement de la 16e D. I. C. A orienter à Djumaia, par Dubnica, sur Radomir où elle s'embarquerait pour Samovit par Sofia, Plewna, les embarquements de cette D. I.

succédant à ceux de la 30e D. I. et également avec le maximum de rapidité compatible avec le rendement des voies.

Mouvement de la 27e D. I. britannique3. Sera dirigée de Dubnica sur Samokov et Kostenetz où elle s'embarquera pour Lewski, par Philipopoli, Sta