Reminder of your request:


Downloading format: : Text

View 1 to 132 on 132

Number of pages: 132

Full notice

Title : Musée de Toul : historique, règlement et catalogue

Publisher : Thiebaut (Toul)

Publication date : 1909

Type : text

Type : monographie imprimée

Language : french

Language : français

Format : 106 p. ; 18 cm

Format : Nombre total de vues : 132

Description : Avec mode texte

Rights : public domain

Identifier : ark:/12148/bpt6k6226917g

Source : Bibliothèque de l'INHA / coll. J. Doucet, 2012-54805

Relationship : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42616785k

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date of online availability : 09/07/2012

The text displayed may contain some errors. The text of this document has been generated automatically by an optical character recognition (OCR) program. The estimated recognition rate for this document is 99 %.
For more information on OCR





S. Oi-i V








IlSil II TOOL

32 Historique Règlement

Catalogue

TOUL Em. THIEBAUT, Editeur.

1909

Deuxième Edition



MUSÉE DE TOUL

HISTORIQUE RÈGLEMENT & CRTRLOQUE

TOUL.

EM. THIEBAUT, EDITEUR.

1909

Deuxième Edition.



- MUSÉE DE TOUL

NOTICE Jusqu'en 1872, la Ville de Toul qui possédait quelques rares objets d'art, provenant de l'ancien Palais des Evêques, n'avait pas de Musée. Seul, le Salon Rond, destiné à perpétuer le souvenir des hommes illustres ou distingués, dont la Ville pour vait s'honorer, renfermait quelques toiles ; encore n'était-ce pour la plupart que des copies ou des reproductions en bronze.

M. Desloges, lors de son passage à la Mairie (1860-1871), avait acquis deux tableaux, qu'on trouvera, ainsi que le reste, au catalogue. Mais il avait fait, pour la circonstance, plutôt œuvre de charité ou d'encouragement que choix artistique et raisonné. Si on ajoute la série de huit portraits de Maires de Toul depuis 1790, on aura le bilan artistique de l'Hôtel de Ville à cette époque C'est en 1872 que M. Deligny, alors à la tête de la Municipalité (1871-1881), s'aboucha avec l'un de nos compatriotes aujourd'hui décédé, M. Albert Liouville, en relation avec un grand nombre


d'artistes à Paris, et conçut avec lui le projet du Musée Toulois.

Cette pensée fut immédiatement réalisée. M. Liouville se mit en rapport avec le Directeur des BeauxArts, M. Charles Blanc, et obtint de lui l'allocation d'une série de livres artistiques traitant notamment de la Céramique, pour la Bibliothèque communale, et de reproductions en plâtre des chefs-d'œuvre de l'Antiquité ou de la Renaissance française. La pièce ci-jointe précise exactement la date où ce premier fonds fut acquis à la Ville.

« Le Maire de Toul, soussigné, autorise M. Albert « Liouville, avocat à Paris, 15, rue des Moulins, à « retirer du - Bureau des Beaux-Arts, 3, rue « de Valois, les livres que M.. le Directeur « des Beaux-Arts, membre de l'Institut, met à sa « disposition, par lettre d'avis en date du 11 sep« tembre 1872. Je l'autorise en outre à retirer les « plâtres, dessins, cartes, etc., que M. le Ministre « voudrait bien nous attribuer.

« Toul, le 14 novembre 1872.

« Le Maire, « ED. DELIGNY. »


Grâce à cet embryon, le-Musée de Toul était ïjbudé. i Il n'a fait malheureusement que des progrès peu sensibles jusqu'en 1879; quelques rares dons de ^l'Etat étaient venus s'ajouter au premier fonds, Lmais l'initiative privée n'avait point encore été tmise en éveils

t Il appartenait à un Toulois, M. Haudot, de tonner un puissant élan à cette force créatrice, au |premier chef : l'initiative privée.

I M. Haudot, décédé à Toul le 26 mai 1879, a par ^testament laissé à la Ville, outre une série de étoiles, dont on trouvera au catalogue l'énuméFration et la description, une somme de vingt-cinq ; mille francs, destinée au Musée.

Par un juste sentiment de reconnaissance, fcl' Administration municipale a cru devoir attribuer r um salle de nos collections le nom de «Salle Haudot. » -

L'exemple donné par ce concitoyen éclairé a été suivi depuis, et de nombreux dons, joints à des envois importants de l'Etat, ont permis de cons~tituer successivement le Musée.

Parmi ces généreux donateurs, il convient de citer M. le marquis de Pimodan, M. Gustave Lévy, le graveur bien connu, M. Albert Croissant et II. Marceloff, qui, dans leurs dispositions testa-


mentair.es, n'ont pas oublié le Musée de leur ville natale.

M. Lévy lui a légué, en effet, les épreuves avant la lettre de ses plus belles gravures, et M. Croissant une somme de cinq mille francs, qui a été acceptée par une délibération du conseil municipal du 29 mars 1901.

De son côté, M. Marceloff, en mémoire de son beau-père, M. Bonnetty, qui fut, durant de longues années, professeur de dessin au collège de Toul, a tenu, par ses dispositions testamentaires du 20 février 1899, à léguer au musée de Toul, non seulement un grand nombre de copies de tableaux de maîtres célèbres, mais aussi la plus grande partie de, sa fortune, dont les arrérages serviront à l'accroissement et à l'entretien du Musée. Ce. don, qui peut être évalué & trente mille francs, est un des plus important de ceux que la ville a reçus jusqu'à ce jour pour son Musée.

Quant à M. de Pimodan, se souvenant que son arrière-grand-oncle de Rarécourt de la Vallée de Pimodan (Christophe) avait été le 7ge évêque de Toul (1589) et que son grand-père, le marquis et comte de Rarécourt de la Vallée de Pimodan (Charles-Henri), avait été le dernier Grand-Bailli d'épée de Toul, il a voulu, en consacrant le souvenir des deux illustrations de sa famille, constituer une collection unique d'eaux-fortes, gravures,


estampes, ayant un trait direct à la ville de Toul et à la Lorraine. Cette réunion d'objets rares, à laquelle on, a joint différentes gravures ou lithographies intéressant le département, constitue à -proprement parler, avec une série d'objets provenant des fouilles faites à Toul et dans la Moselle, la partie vraiment Touloise du Musée.

Cette dernière série est due, en grande partie, à la générosité de Mme veuve Husson.

Le même sentiment de reconnaissance, qui a fait consacrer à une salle de peinture le nom de Haudot, a "guidé la Municipalité quand elle a décidé que la salle qui renfermait ces souvenirs locaux prendrait le nom de Salle de Pimodan. q M, Gustave Lévy, premier vice-président de la Société des Artistes-Graveurs à Paris, s'est souvenu qu'il était un enfant de Toul ; il a donné à sa ville une suite intéressante de ses œuvres de gravure et il a complété cette collection après sa mort.

Une place à part a été réservée à ce don important, auquel a été consacrée une salle spéciale qui a reçu le nom de cet artiste Toulois distingué.

* - * *

L'gxécution, des volontés de M. Haudot amena la Municipalité à créer une Commission spéciale du Musée et à organiser la Conservation.


Par arrêtés de M. le Ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts en date des 23 mars et 18 novembre 1889, cette première Commission fut ainsi constituée :

MM. BENOIT (Edouard-Jean-Baptiste), Président de Chambre honoraire à la Cour de Nancy, BLOCQ (Louis-Alfred), Avocat ; BAUVALET (Jean-Auguste) ; DELIGNY (Edouard-Lucien), ancien Maire de Toul ; DENIS (Léon-François) ; GILLES (Prospet), Professeur en retraite ; LIOUVILLE (Albert), Avocat à la Cour d'appel, Membre de la Commission des Beaux-Arts de la ville de Paris.La Commission se réunit immédiatement et désigna comme Vice-Président, M. Benoit.

Le Conservateur, M. Gilbert, Photographe et collectionneur, assistait à cette séance, où il fut présenté à la Commission.

On s'occupa tout d'abord de la confection d'un Règlement du Musée et l'on décida, d'accord avec la Mairie, l'annexion aux salles, déjà existantes, de la grande pièce occupée par la justice de paix. De fait, les travaux d'appropriation ont été rapidement


exécutés et cette salle, ancienne chapelle des Evêques, dont on a conservé avec soin l'ornementation artistique, d'ailleurs très réussie, est aujourd'hui la grande salle de peinture : la salle Liouville. -, C'est sur la paroi du fond de ce magnifique salon qu'a été placé la maquette du bas-relief du grand sculpteur Dalou : Mirabeau et le marquis de Dreux-Brézé. L'éminent artiste a tenu à assister lui-même au placement de son œuvre et il a témoigné toute sa satisfaction de la voir attribuée à notre Ville. - , M. Falguière a fait don au Musée de l'une de ses Diane, assurément l'une des plus suggestives. Elle est placée dans la salle de sculpture où les noms de Carpeaux, d'Antoine Etex, de Dalou, de Rocher, d'Aubé, de Bonheur, pour ne parler que des contemporains, de Ligier-Richier et de Houdon se trouvent dans un heureux assemblage. C'est là le commencement d'une collection qui, on l'espère, deviendra des plus intéressantes, si les artistes parisiens ou locaux continuent, quand ils peuvent disposer du modèle de l'une de leurs œuvres, à le réserver au Musée de Toul. Plusieurs ont déjà rempli leurs promesses ; on attend sous peu la réalisation des autres et de celles de l'Etat ; ainsi sera constituée une collection des plus intéressantes.


Tel esl, en quelques mots, l'historique de, Ce petit Musée, destiné, nous n'en doutons pas, à prendre, à un moment donné, une réelle importance artistique.


(COMMISSION DE SURVEILLANCE r- depuisl899 MM.

rENIS Albert, Maire de Toul, Président EMASSON Charles, 1er Adjoint, Vice-Président, ROSMARIE Eugène, Architecte, Conseiller munii cipal, Secrétaire. - , AIRIER Constant, Antiquaire.

DENIS René, Collectionneur.

tGROSJEAN Sébastien, Propriétaire. -

rPoLGUÈRE René, Commissaire-priseur.

^TOVANY Edmond, Sculpteur-statuaire.

CONSERVATION Par arrêté préfectoral en date du 20 septembre 1902 : ■ M. H. -CALOT, artiste-peintre, professeur de ; dessin au Collège de Toul, a été nommé Conser- vateur du Musée en remplacement de M. GILBRET, y décédé. gardien du Musée : M. MICHEL.

r t. ———————



Règlement du Musée t =- 0-= t

TITRE PREMIER

Commission de Surveillance

ARTICLE PREMIER. — Une Commission, composée de sept membres, auxquels se joindra avec voix consultative, le Conservateur, est chargée de la surveillance du Musée de peinture, sculpture et gravure de la ville de Toul.

ART. 2. — En cas de vacance, il sera pourvu au -remplacement par M. le Maire.

ART. 3. — La Commission est appelée à délibérer sur tout ce qui est relatif à l'admission dans les salons; à la. conservation, à l'entretien, et à la disposition des objets appartenant au Musée.

Elle est toujours entendue sur l'emploi des fonds destinés à l'entretien et à l'amélioration du Musée, à l'acquisition et à l'entretien des objets d'art qui y sont déposés. Aucun travail de restau-


ration lie pourra notamment être exécuté sans son autorisation.

En ce qui concerne les tableaux et objets d'art confiés par l'Etat au Musée, à titre de dépôt, leur nettoyage ou restauration seront exécutés par l'Administration des Beaux-Arts, à qui le Maire les signalera sur la demande de la commission. * (Circulaire Ministérielle des 14 août 1890 et 23 dé cembre 1896).

Elle vérifie à la fin de chaque exercice l'état des recettes et dépenses présenté par le Conservateur et fixe le reliquat disponible.

ART. 4. — La Commission se réunit régulièrement tous les deux mois, le 1er lundi du mois, à 4 heures, à l'Hôtel de Ville. Elle s'assemble extraordinairement sur la convocation du Maire, président, ou du vice-président.

ART. 5. — La Commission est présidée par le Maire ou par un vice-président, choisi dans son sein ; en l'absence de l'un et de l'autre, elle est présidée par son doyen d'âge. Elle choisit ellemême son secrétaire.

Tous les trois ans, à la première réunion de l'année, il sera procédé par la Commission au renouvellement de son bureau. Les membres sortants sont rééligibles.

Les délibérations sont prises à la majorité des


sufir-ages. En cas de partage, la voix prépondérante sera attribuée à celui qui présidera la commission.

Il sera tenu registre des délibérations, qui seront signées par les membres présents à la séance.

TITRE II

- DU Conservateur

ART. 6. - Un Conservateur est spécialement chargé de la garde et de la tenue du Musée, ainsi que de l'entretien des salles.

ART. 7. —Le Conservateur est chargé de dresser, en double minute, l'inventaire de tous les objets d'art que renferme le Musée, au fur et à mesure de leur entrée, ainsi que du mobilier dont l'état devra 1 être mentionné.

Un double sera déposé aux archives de la Mairie ; l'autre, aux mains du Conservateur, fera partie des archives de la Commission.

ART. 8. - A l'entrée en fonctions d'un nouveau Conservateur, et chaque année, au mois de janvier, - il sera procédé au récolement des objets d'art et du mobilier, en présence d'un délégué du Maire et d'un membre de la Commission. Cette opération sera constatée par un procès-verbal, dressé en


double et transcrit sur le registre de l'inventaire général.

ART. 9. — Le Conservateur est chargé de l'exécution de toutes les mesures, prises sur l'avis de la Commission ; il examine, contrôle et prépare toutes les pièces de comptabilité.

Il est toujours entendu sur les mesures à prendre concernant le Musée.

ART. 10. — Son traitement est fixé par le Maire et prélevé sur le crédit inscrit par la Ville au budget annuel au titre du Musée.

TITRE III

Du Musée ART. 11. — Le Musée est ouvert : 1° A tous les visiteurs, le dimanche et les jours fériés, de 2 heures à 4 heures du soir.

2° Aux artistes amateurs ou élèves et aux travailleurs autorisés par le Maire, aux heures indiquées par le Conservateur et sous sa responsabilité.

3° Aux étrangers, tous les jours de dix heures du matin à qautre heures du soir, mais avec l'autorisation du Maire ou du Conservateur. Les visiteurs devront dans -Ce cas être accompagnés par le concierge de l'Hôtel de- Ville.


ART. 12. — Tout visiteur est tenu de déférer aux observations qui lui sont faites par le Conservateur ou le gardien, pour le maintien du bon ordre, et de se conduire avec décence et réserve, à peine de se voir interdire l'entrée des salles.

ART. 13. — Aucun des tableaux ou objet d'art ne pourra être déplacé ; sans la participation du conservateur, et en aucun cas, ne devra sortir des salles.

ART. 14. — Il est expressément défendu aux visiteurs de toucher, de quelque manière que ce soit, aux objets d'art, et aux artistes amateurs ou élèves, de calquer, de tracer des lignes, d'apposer des couleurs d'essai, ou d'appliquer des règles ou compas sur les tableaux, statues, gravures, etc., de fumer ou d'entrer dans les salles avec un chien, - même tenu en laisse, ainsi qu'avec des paniers ou des paquets. Les cannes et les parapluies sont obligatoirement déposés à l'entrée.

ART. 15. — Le titre III du présent règlement sera affiché d'une façon permanente aux deux portes d'entrée du Musée.

ART. 16. — Le règlement du 27 septembre 1890, les arrêtés municipaux et les dispositions contraires au présent sont abrogés à dater de ce jour.


ART. 17. — Le présent arrêté réglementaire sera soumis au visa de M. le Préfet de Meurthe-etMoselle.

Toul, le 2 mai 1899.

Le Vice-Président, Le Maire, Président, Ch. MASSON. Signé : A. DENIS.

Pour copie conforme, v Le Conservateur, Ii. CALOT.

»


CATALOGUE

des

Sculptures, Peintures, Gravures, Médailles et Antiquités 1 COMPOSANT LE MUSÉE DE TOUL



GHTAL0GLJE des Sculptures, Peintures, Gravures, Médailles jet Antiquités COMPOSANT LE MUSÉE DE TOUL <=§<=>

SCULPTURES 1. Buste du Général Balland. Marbre par ALLOUARD (1878).

Don de l'Etat (1879).

Hauteur : 0m85.

2. Première pensée du monument élevé à la mémoire de Gambetta sur la Place du Carrousel, à Paris; œuvre de J. AUBÉ.

Don de M. Jacques Liouville.

3. Le général Raoult, par J. AUBÉ (1892), modèle de la statue en bronze, élevée par la ville de Meaux.

Don de la ville de Meaux et de l'Auteur.

Hauteur : 2m35.


4. Buste du vice-amiral comte de Rigny. Marbre, par Adam SALOMON (copi-e).

Don de Mmo la comtesse de Rigny.

Hauteur :- 0m78.

5. Modèle plâtre d'une des cheminées du nouvel Hôtel de Ville de Paris, d'après les dessins de M. BALLU, architecte (1874).

Don de M. Albert Liouville.

6. Cavalier Louis XIII, par I. BONHEUR.

Don de l'Auteur.

Hauteur : 1m06. — Largeur : 0m75.

7. La Liberté éclairant le monde, terre cuite, réduction de la statue colossale, élevée aux Etats-Unis, par BARTHOLDI.

Don de l'Auteur.

L'un des 200 exemplaires exécutés par l'auteur, no 45.

Hauteur : lm.

8. Carnot, président de la République, buste en biscuit de Sèvres, par CHAPU.

Don du chef de l'Etat à l'occasion de sa venue à Toul (1892).

Hauteur : 0m50.

9. Buste d'Albert Liouville, membre du Conseil de l'ordre des Avocats de Paris, par DALOU (1890). (Bronze fondu par BARBEDIENNE.) Don de sa veuve.

Hauteur : 0m60.

10. Tombeau de Blanqui. Modèle plâtre de l'ori- ginal en bronze, par J. DALOU.


L'original au cimetière du Père Lachaise, à Paris.

Don de l'Auteur.

11. Mirabeau et le Marquis de Drcur-Brézé, modèle du bas-relief en bronze, coulé à cire perdue, par G. DALOU, placé dans l'une des salles du Palais-Bourbon, à Paris. Il n'en existe pas d'autre reproduction.

Don de l'Etat (1891).

12. Une Européenne. Modèle du buste par CARPEAUX.

Don de Mm6 Veuve Carpeaux.

N'a jamais été exécuté.

Hauteur : 0m70.

13. L'Afrique. Modèle plâtre du buste par CARPEAUX.

14. L'Asie. Modèle plâtre du buste par CARPEAUX.

Don de Mme Veuve Carpeaux.

NOTA. — Ces deux figures font partie de la fontaine monumentale en bronze : Les cinq parties du Monde, au jardin de l'Observatoire, à Paris.

15. Médaillon de Dornès, ancien représentant du peuple, mort sur les barricades en juin 1848, pour la défense des lois. Marbre, par A. ETEX (1849).

Don de M. Albert Liouville.

16. Modèle réduit du Tombeau de Géricault, par A. ETEX; restauré en 1888 par l'auteur, au cimetière du Père Lachaise.


17. Buste de Félix Liouville, ancien Bâtonnier de l'Ordre des avocats de Paris, par A.

ETEX. Bronze fondu par BARBEDIENNE (1860).

Don de se fils.

Hauteur : 0m80.

18. Buste du général Chanzy. Marbre, par A, ETEX (1872).

Don de M. Albert Liouville.

Hauteur : 0m60.

19. Buste de P.-J. Proudhon. Marbre inachevé, par A. ETEX (1849).

Don de M. Albert Liouville.

Hauteur : 0m65.

20. Paysanne. Plâtre, imitation terre cuite; d'après l'original, par Mme PAULE DESBARRES (1887).

Don de l'Auteur.

Hauteur : 0m60.

-21. Diane. Modèle plâtre de la statue en marbre par FALGUIÈRES, appartenant à l'Etat.

Don de l'Auteur.

Hauteur : lm74.

22. Le Jeune Martyr, plâtre, par FALGUIÈRE.

Don de l'Auteur.

NOTA. — L'original en marbre se trouve dans la chapelle du Château de Gerbéviller (Meurthe-et-Moselle).

23. Buste de Thiers. Marbre, par GUILBERT (1880).

Don de l'Etat (1881).

Hauteur : 0m80.


24. Thiers. Statuette plâtre, réduction de la statue érigée à Nancy au Libérateur du Territoire. Œuvre de GUILBERT.

Don de l'Auteur.

Hauteur : 0m80.

25. Thiers, Buste plâtre par GUILLEMIN; imitation terre cuite.

Don de l'Etat.

Hauteur : 0m70.

26. La Déposition ou la Mise (lU tombeau. Plâtre d'après l'original en pierre de JEAN Gou-.

JON, exécuté en 1541 pour le Jubé de SaintGermain l'Auxerrois.

Don de l'Etat.

Hauteur : 0m66. — Largeur : lm80.

27. Chien couché. Plâtre d'après l'original de GIRAUD (Pierre-François-Grégoire), 17831837.

Sujets de chasse en bas-relief sur le soubassement.

Don de l'Etat.

L'original en marbre au Musée du J ouvre ( sculpture moderne).

Hauteur : 0m50. — Largeur : 0m80.

28. Buste de Gerbier, ancien Bâtonnier de l'Ordre des avocats au Parlement de Paris (XVIIIe siècle), par HOUDON. Plâtre.

L'original en terre cuite cuite à la Bibliothèque des avocats près la Cour de Paris.

Don de M. Albert Liouville.

Hauteur : 0m50.


29. Robespierre. (Attribué à HOUDON.) Reproduction en plâtre, terre cuite.

Don de, M. Pierson, de Vaucouleurs (1892).

Hauteur : 0m70.

30. La Vierge de pitié. Plâtre d'après la maquette en terre cuite, datée de 1530, par LIGIER-RICHIER, sculpteur lorrain. L'original à la Cure de Clermont-en-Argonne.

Don de M. Pierson, sculpteur à Vaucouleurs (Meuse).

Hauteur : 0m85. — Largeur : 0m30-

31. La Source, Bas-relief plâtre, par LEGROS, de Londres (Angleterre).

L'original en marbre, .à Londres.

Don de M. Albert Liouville.

Hauteur : lm25. - Largeur : 0m50.

32. Buste du docteur Béhier, professeur de clinique à la Faculté de médecine de Paris.

Modèle de plâtre du buste marbre par H. MOULIN (1868).

Don de M. le docteur Henry Liouville.

Hauteur : 0m75.

33. L'homme piqué au talon. Modèle plâtre de la statue de H. MOULIN.

A figuré au Salon de Paris, en 1868.

L'original marbre appartient à l'Etat.

Don de M. Albert Liouville.

Hauteur : lm80.


34. La France recueillie, statue en marbre, par MAINDRON (1874).

Don de l'Etat.

Cette statue se trouve dans le jardin de l'hôtel de ville.

35. La Famille. Modèle plâtre du groupe par - OSBACH, acquis par l'Etat.

A figuré au Salon de Paris, en 1886.

Don de l'Etat.

Hauteur : 1m85.

36. Saint-Jean, plâtre original, par PEYRE.

Hauteur : lm40.

37. Gouvion Saint-Cyr, maquette pour une statue non exécutée, par PEYRE.

Don de M. le président Benoit (1896).

Hauteur : lm40.

38. Buste de Jean Midot, vicaire général de l'évêché de Toul et conseiller au Parlement de Metz; né à Toul en 1569, mort en cette ville le 23 janvier 1653. Marbre exécuté en 1641. (auteur inconnu).

Provient de la chapelle du collège.

Hauteur cfubuste r-0™53. Hauteur du piédestal : 0m 58.


MOULAGES

39. Vase aux masques bachiques. Plâtre d'après l'antique, sortant des ateliers de moulage du Louvre. L'original en marbre-de Paros est au Lou- vre (salle des Antiques, provenant de la Villa Borghèse). Barbedienne en a fait une réduction en bronze.

Don de l'Etat.

Hauteur : 0m80.

40. La Déposition de la croix. Bas-relief, d'après Germain PILON, exécuté en 1541 pour le Jubé de Saint-Germain l'Auxerrois, par JEAN GOUJON.

Hauteur : 0m 68. — Largeur : lm80.

41. Vase aux sphinx. Plâtre, moulage du Louvre (commencement du règne de Louis XVI).

L'original en bronze dans le parc de Versailles.

Don de l'Etat.

Hauteur : 0m70-

42. Partie de Frise du Parthénon (Grèce), plâtre d'après l'original de PHIDIAS (milieu du ve siècle).

L'original en marbre est au Brittisch Muséum, à Londres.

Hauteur : lm08. — Largeur : lm50.

Don de l'Etat.


43. Casque de Henri IV. Moulage plâtre.

L'original au Musée d'artillerie de SaintThomas d'Aquin, à Paris.

Le moule n'existe plus.

Don de l'Etat.

44. Vase Renaissance, plâtre d'après l'original en bronze qui se trouve au Louvre (Musée de la Renaissance).

Cette pièce date de la fin du xve siècle et a été autrefois attribuée à Benvenuto Cellini. Ancien bénitier de Saint-Eustache, de Paris.

Hauteur 0m30 sur 0m45.

Don de l'Etat.

45. Trépied. Plâtre d'après l'antique. Moulage du Louvre.

L'original en marbre rouge ou porphyre, au Musée des Antiques, salle des Empereurs, au Louvre.

Don de l'Etat.

46. Persée tuant la Gorgone. Bas-relief plâtre, d'après l'antique. Métope d'un des templesde Sélinonte (Grèce).

L'original en tuf calcaire du pays, au Musée de Palerme.

Don de l'Etat.

Hauteur : lm20. — Largeur : lm10.

47. Lion à l'anneau, de Ninive. Plâtre, d'après l'original assyrien, au Musée du Louvre.

48. Taureau attaqué par un lion. Bas-relief plâtre d'après l'antique. Moulage du Louvre.


L'original au Musée du Louvre.

Don de l'Etat.

Hauteur : lm10. — Largeur : lm35.

49. Vase du Zodiaque. Plâtre d'après l'antique.

Moulage du Louvre.

Don de l'Etat.

Hauteur :. lm82.

50. Vase aux Cygnes (la Musique, la Chasse, la Guerre). Plâtre d'après l'antique (époque grecque).

Don de l'Etat.

Hauteur : 0m70.

51. Vase Sosibos.

52. Piédestal Louis XIV (attributs de chasse).

Plâtre des moulages du Louvre.

Don de l'Etat.

Hauteur : lm20. 53. Pandore. Moulage plâtre sur statuette en bois de la Renaissance allemande appartenant à M. L.

Don de M. Albert Liouville.

Hauteur : 0m88.

54. Bonaparte à Brienne. Moulage d'après la statue de ROCHET.

L'original au Musée du Louvre, dans la réserve.

La princesse Mathilde en possède un exemplaire en marbre.

Don de l'Auteur.

Hauteur : Im75.

55. Médaillon du Cloître de Saint-Gengoult.

Moulage (1895),


[56. Tympan de porte. Ange portant les armes de t la corporation des recouvreurs (xve siècle).

I Provient de la maison de M. Thiéloy, rue | des Teinturiers, no 39.

57. Tympan de pôrte. Mouton entouré d'armes, cintre (xve siècle).

: Provient de la maison de M. Monvel, rue des Teinturiers, n° 4.

e. Fronton de porte, style Louis XIII.

L Provient de la grande porte de la maison de M. Plauche-Girin, rue Gengoult, n° 3.

59. Dès de porte, style Louis XIII.

I Provient de la porte de la maison de M.

Villaume, rue Gengoult, n° 28.

60. Fronton de porte.

f Provient de la cour de la maison de M. Garnier-Chapuis,? rue Pierre-Hardie, n° 1.

1. Fronton de porte, style Louis XIV.

L Provient de la maison rue Michâtel 35 (li: brairie Thiébaut).

2. Fragment d'une cartouche en pierre, provenant d'un trophée militaire du XVIIe siècle, trouvé à Toul.

t Don de M. Augustin, entrepreneur (1896).

[, Hauteur ': 0m75. — Largeur : lm25.

53. Buste du docteur Denis, de Commercy. Membre de l'Académie de médecine. Né à Com; mercy le 28 anvier 1799, mort à Toul le 3 juillet 1863. Maquette en plâtre du sculpi teur BROQUET.


64. Buste de Napolitain, par CARPEAUX. Terre cuite.

Don de M. Ed. Deligny.

65. Buste de Napolitaine, par CARPEAUX. Terre cuite.

Don de M. Ed. Deligny.

66. Sainte Anne et la Vierge.

Groupe provenant du jardin de l'hôpital civil.

67. Bustes de Béranger, de Ledru-Rollin et de Barbès. Don de M. Beauvalet.

68. Maquette de la fontaine Curel. Plâtre (12 motifs).

Don de l'auteur (1895) 69. Bas-relief de la fin du xve siecle, provenant de la maison de M. Seichepine, rue Jeanned'Arc. Plâtre (1894).

Hauteur : 0m50. — Largeur : lm10.

70. Armes de Jean des Porcelets de Mailane, 80e évêque de Toul.

Porte d'or aux pourceaux passant de sable.

Se trouve dans la cour de la maison de M. Rénaux, au faubourg Saint-Mansuy, n° 48 (abbaye).

71. Buste de Cicéron. Plâtre d'après l'antique.

L'original en marbre au Musée du Louvre, (salle des Antiques).

Don de M. Barboux, Bâtonnier de l'Ordre des avocats de Paris.

Hauteur : 0m50.


72. Armes .de François Blouet de Camilly, 88e évêque de Toul, 1704-1721.

i Porte d'azur au lion d'or armé, lampassé de gueules, au chef cousu du même, chargé d'un cœur d'or entre deux croissants d'argent.

Provient de la porte de la maison de M.

About, rue Saint-Waast, no 10.

73.. Mêmes armes.

Proviennent d'un panneau de la grande porte de la même maison.

74. Tympan de porte (xin° siècle).

Provient de la maison de M. Auguste Friry, au faubourg Saint-Mansuy (abbaye).

75. Dessus de fenêtre aux armes de France et 'l de. (fin du XIVe siècle).

Provient de la maison de Mme Le Limonier de Lamarche, à Toul. rue d'Inglemur, 7.

76. Vice-amiral de Rigny, vainqueur de Navarin, ancien ministre de la marine, né à Toul en 1782, mort en 1835. Médaillon marbre sur velours.

Don de la famille.

Hauteur : 0m50, — Largeur : 0m52.

77. Le Baron Louis. Médaillon marbre sur velours noir.

Don de la famille.

Hauteur : 0m50.

Cabinet du Maire.

78. Bas-relief égyptien.

Don de l'Etat.


'79. Chapiteau roman (xne siècle).

Don de Mme Husson Camille. 1

80. Armes de Hugues des Hazards, 72e évêque de Toul (1506-1517). Porte d'azur à la croix d'argent cantonnée de 4 dés du même.

Dessus de porte de l'ancien pensionnat de la Doctrine chrétienne. -

81. Armes de Jean, cardinal de Lorraine (15171524). Porte de Lorraine pleine.

A la mort d'Hector d'Ailly, le cardinal, aux termes de son acte, reprit possession de son évêché (1532-1537).

Se trouve dans le mur de M. Barbier, faubourg Saint-Mansuy, 46, à Toul, côté du jardin (Abbaye).

82. Manteau de cheminée du XVIE siècle, provenant de la maison de M. Plassiard (plâtre) (1894). 1 Hauteur : 0m40. —Largeur 2m.

83. Stèle romaine, moulée d'après l'original qui; est dans un contrefort de l'église SaintGengoult, qui se trouve dans la maison de M. Maucourps, rue Mur-des-Blés, n° 7.

Plâtre (1894).

Hauteur : lm70. — Largeur 0m80.

84. Deux médaillons. Terre cuite : Docteur Bonnejoy, par LEBOURG.


PEINTURES

1. Portrait d'homme, par ANGÉNIOL, copié au Louvre, d'après BELLINI.

- Don de l'Etat. ,.

2. Monseigneur Bégoll, 89° évêque de Toul (de 1721 à 1753), né à Brest en 1681, mort à Toul le 28 Décembre 1753, .:t.,-"" A commençé la construction de l'Evêché.

3. François-Cômc Sganzin, ingénieur du roir, né en Italie en 1700, mort à Metz en 1764, un des ingénieurs-constructeurs du pont de la Moselle à Toul en 1754.

NOTA. — Sa fille Anne-Marie Sganzin a épousé Louis Naquard, l'un des échevins de Toul.

M. Naquard, juge honoraire à Toul, a offert ce portrait de son bisaïeul, copié en 1894 sur un portrait de l'époque par Mlle Apchié, son arrière petite-fille.

Hauteur : 0m80. — Largeur : 0m60.

4. Le vieux Jacques et ses bêtes, peinture de BARILLOT.

Don de l'Etat (1879).

Hauteur: 1m40. — Largeur : lm70.

5. Général baron de Bicquillcy, né à Toul, le 6 novembre 1771; mort à Villafranca le 27 janvier 1809, peint par BATAILLE (1854).

Don de son fils.

Hauteur : 2m. — Largeur 1m50.


6. Frère et Sœur (épisode de la guerre de 1870)-, par BEAUQUESNE.

7.. Gendarmes pris au piège, peinture de BIARD.

Don de son fils, consul général de France.

f.ûh^wV 8. Religieuse, peinture, par BONVIN.

Don de M. Albert Liouville.

Hauteur : 0m34. — Largeur : 0m25.

9. L'agréable leçon, peinture de F. BOUCHER

(XVIIIe siècle).

Achat du Musée (1890).

NOTA. — Cette toile provient de la collection, de M. le marquis de l'Estang-Parade. C'est la répétition de la toile ovale exposée par Boucher au salon de 1748.

Hauteur : 0m64. — Largeur : 0m81.

10. Général baron de Pintevill'e, né à Vaucoucouleurs le 31 janvier 1771, mort à Toul le 27 août 1850, blessé en 1813, à Arbosau, où - il commandait une brigade de la Vieille Garde, peinture par BOULANGER.

Don de la famille (1853).

Hauteur : lm50. — Largeur : lm20.

11. Roses-thé, peinture de P. BOURGOGNE.

Achat de la Ville (1888).

12. La Sainte Famille, peinture de BOTICELLI.

Achat du Musée (1891)

Hauteur : 0m42. — Largeur : 0m34.

13. Une bergerie, par BRINDEL.

Don de l'Etat.


14. Cardin-Roussel (Mme), portrait de l'artiste '15. Mme de Montespan (XVIIe siècle).

16. Princesse de Salm.

1.7. Dame du temps de Louis XVI, par CARDINROUSSEL.

18. La Métamorphose de Daphné, par CARÊME.

Don de l'Etat. ~\tr~<~~ 19. Tête de moine, peinture de CHARBONNIER, étude.

Don de l'auteur (1888).

20. La pose du modèle, peinture de CHARBONNIER.

Achat de la Ville (1888).

Hauteur : 0m60. - Largeur : 0m30.

2.1. Paysage décoratif (coucher de soleil), attribué à CLAUDOT.

Don de M. Deligny Edouard.

22. Paysage décoratif, attribué à CLAUDOT.

Don de M. Deligny Edouard.

23. Jules Favre à la barre, peinture par J. CLÉMENT.

Don de M. Albert Liouville.

Hauteur : 3m. — Largeur : 2m30.

NOTA. — Les magistrats qui écoutent Jules Favre faisaient partie de la Cour de Paris. L'avocat, assis à la barre, derrière l'orateur, est Me Cresson, Bâtonnier de l'ordre des avocats de Paris.

24. La République (cabinet du Maire), par COLIN.

Don dé l'Etat,


25. La Reconnaissance (sujet militaire) par COLLET.

26. Lieutenant-général baron Gengoult (LoiysThomas), né à Toul, le 2i décembre 1767; mort à Toul le 13 juin 1846). Peinturé par H. COUPIN (1863).

Don de son petit-fils, Jacques-Adrien, baron Gengoult, officier d'infanterie.

Hauteur : 2m. — Largeur : 1m20.

27. Le denier de la veuve, peinture par LÉON CUNY (1832). Don de M. G. Lévy. J Hauteur : lm. — Largeur : 00180.

27 bis. Promenade en gondole, peinture par le même (1832).

Don de M. G. Lévy.

28. De Rarécourl de la Vallée de Pimodan (Charles-Henri), dernier Bailli d'épée de

Toul, représenté à cheval ; par DEFAUX (1890).

Don de M. de Pimodan (1892).

Hauteur : 0m80. — Largeur : 0m60.

29. Le dévideur, peinture par P. DESCELLES.

Achat de la ville (1888).

30. La veille d'une fête, peinture de P. DESCELLES.

Achat de la ville (1888).

Hauteur : 0m80.

31. Une jeune fille (tabJeau,par DESCELLES, 1891).


- i Don de M. Jacques, de Nancy, rue de Metz, ; n° 52 (1895).

Hauteur :.2 m. - Largeur lm.

32. Baron Louis, ancien Ministre des Finances sous la Restauration; né à Toul le 13 novembre 1755;'mort à Bray-sur-Marne le 26 août 1837; peinture par DEVÉRIA.

Don de la Famille.

Hauteur : 0m80. — Largeur : 0m70.

33. Saint Antoine de Padoue, peinture sur cuivre par DOMENICO ZAMPIERI, dit le DOMINIQUIN, 1581-1641 (Ecole Bolonaise).

Don de l'Etat (1894).

Hauteur : 0m52. — Largeur : 0m35.

34. Marquis et comte de Rarécourt de la Vallée de Pimodan (Charles-Henri), dernier grand Bailli d'épée de Toul, lieutenant-général aide de camp de Louis XVIII. Peinture par DUFOUR (1890).

Don de son petit-fils, le marquis de Pimodan.

Hauteur : 2m50. —Largeur : lm50.

-35. De Rarécourt de la Vallée de Pimodan (Christophe), 79°-évêque de Toul, sous le nom de Christophe de la Vallée (15891607). Mort à Liverdun le 27 avril 1607.

Toile encastrée au-dessus de la cheminée.

Peinture moderne. n , Don de Mme la marquise de Pimodan.

Hauteur : 2m40. — Largeur : 0m95.

36. La descente de Croix, peinture de FEYENPERRIN (1826-1888).


Don de M. le docteur Henry Lionville.

Hauteur : 2m40. - Largeur : lœ80. NOTA. — C'est une des premières œuvres- de l'artiste, première manière. Elle a figuré à l'Exposition de 1889.

37. Embarquement d'huîtres à Cancale (1888), peinture d'AuGUSTÉ FLAMENG.

Achat de la Ville (1888).

38. Le Pain, peinture par EMILE FRIANT.

Achat du Musée. Don Curel (1894).

Hauteur : lni20. - Largeur : 1 m.

39. L'ange gardien (Ecole Romaine), couie par A--- J. GOBLET. 40. La cruche cassée, copie de GREUZE.

Parloir du Collège.

41. Un paysage du Luxembourg, copié par J. GOBLET.

, Parloir du Collège.

42. Déception, peinture de GRIDEL.

Achat de la Ville (1888).

43. Intérieur d'atelier, peinture de HOREMANS (XVIIIO siècle).

Achat du Musée (1890).

Hauteur : 0m61. — Largeur : 0m95.

44. Scène d'intérieur sous Henri II, par JACQUAND.

Don de M. Deligny Edouard.Hauteur : 0m46. — Largeur : 0m61.


45. Vue de la plaine de Dommartin-les-Toul, peinture par JEANNIOT.

Hauteur : 0m30. — Largeur : 0m15.

46. Paysage avec animaux, peinture d'ALBERT 1 KLOMP.

Achat du Musée (1891). Hauteur : 0m35. - Largeur : 0m40. *0??*^ 17. Apothéose de Hameau, peinture par LEBAR-

Don de l'Etat (1892).

Hauteur : 2m60. — Largeur : 2IU.

48. Apothéose de Lulli, peinture par le même. Don de l'Etat (1892).

49. Lisière de bois, peinture par PAUL LJCOURT.

Achat du Musée. Don Curel (1894).

Hauteur : 0m30. — Largeur : 0m45.

50. Ln coin de Manutention militaire (1885), peinture de CAMILLE MARTIN.

Achat de la Ville (1888).

Hauteur : lm50.

51. Le Lavoir, peinture de MEIXMORON DE DOMBASLE.

Don de l'Auteur.

Hauteur : lm50. — Largeur : 1m70.

52. Un point de jurisprudence, peinture de Q* MOYSE. (

Achat de la Ville (1888).

Hauteur : lm.

54. Tête de moine, par MOYSE. 0


,54. Monseigneur. Drouas, 90e évêque de Toul, de 1754 à 1773, né en 1712 en Bourgogne, mort à Toul le 21 octobre 1773. Peinture par MULNIER (1755).

A achevé la construction de l'Evêché.

Don de la Ville.. - -

Hauteur : 2m50. — Largeur : lm50.

55. Portrait de Joseph Garez, premier sous-préfet de Toul (pastel). Cabinet du Maire.

,'56. La montée de Bouxières-aux-Dames, peinture de PETITJEAN.

Achat de la Ville (1888) 57. Le port du Havre, marine de E. PETITJE\N.

Achat du Musée (1889).

Hauteur : 0m40. —Largeur : Om60.

58. Le bourg de Rastez, marine de QUINTARD.

Achat de la Ville (1888).

59. Portrait, par Mme RICHARDIN, née GOBLET (père de l'artiste).

60. Portrait, par Mme RICHARDIN, née GOBLET (mère de l'artiste).

61. Bossuet, copie de RIGAULT HYACINTHE.

62. Précoce, peinture de ROYER.

Achat de la Ville (1888).

63. Le triomphe de Silène, peinture de ROYER.

64. Docteur Joly (Nicolas), Doyen de la Faculté des Sciences de Toulouse; né à Toul le il


- juillet 1'812; mort à Toulouse le 17 octobre - 1885. Peinture par ROUCOLE.

Don de son fils (1886).

■ Hauteur : 2 m. - Largeur : 1m20.

65. Un sapeur, par ROULLET.

66. Le pont des Fées, près de Gérardmer Vosges), par ROVEL.

67. Une Vosgienne, par ROVEL.

1 Parloir du Collège.

68. Un quartier de lune, par Mme ROUSSEAU.

69. Intérieur de jardin, peinture de HENRI F- AINTIN.

Achat de la Ville (1887).

70. Paysage, peinture par H. SAINTIN (1887).

- Don de M. Albert Liouville.

71. Tête de /emme, peinture de C. SELLIER (1890).

Don de l'Etat.

Hauteur : 0m57. — Largeur : 0m38.

NOTA. — C'est le portrait de la mère de l'artiste.

72. Table chargée de fruits; nature morte de SOHN.

Achat du - Musée (1891).

Hauteur : 0m70. — Largeur : 0m55 NOTA. — Cette toile provient de la collection François, de Nancy.

73. Roses blanches, par Mme TULPIN.

Don de l'Etat.


74. La Toilette, peinture DE VIRLING.

Achat, de la Ville (1888).

75. Le Passage du gué, par VOIRIN.

76. La baie de Cancale, par WAGNER.

Don de l'Etat.

77. Paysage, par WEISSE LÉON.

78. Une Cabane dans les Vosges, peinture de E. WITTMANN.

79. Adoration des bergers; d'après RUBENS.

Provient de la chapelle de la Maison-Dieu.

80. Firmin Gouvion distribuant des aumônes, peinture par 1'1. DE BALTHAZARD DE GACHÉO.

8J. Vue -de Toul ancien (auteur inconnu).

82. Buste de l'évêque Drouas (auteur inconnu).

Provient de la chapelle de la Maison-Dieu.

83. Portrait de chanoine de l'évêché de Toul Provient de ] a" chapelle de la Maison-Dieu.

84. Paysage.

Don de M. Deligny Edouard.

85. Portrait du général Vergé.

Don de sa fille (1894).

86. Portrait du colonel Roussel.

Don de la famille Cardin-Roussel.

87. Von Quichotte, par BONNETTY.

88. L'Aurore et Céphale, legs BQNETTY.

89. Peinture sur cuivre, - _1


90. Peinture sur cuivre, legs BONETTY.

91. Abraham congédiant Rebecca, par BONNETTY.

92. Aristide se frappant d'ostracisme, 93. Serment des Horaces, d'après DAVID, 94. Naissance de Louis XIII, d'après RUBENS, — 95. Henri IV reçoit le portrait de Marie de Médicis, d'après RUBENS, copié par BONNETTY/ 96. Jésus au jardin des oliviers, par BONNSTTY.

97. La Savonneuse, 98. Diane et Vénus, 99. Saint Jean visitant les prisonniers, 100. Moutons, 101. Chèvres, 102. Portrait de Bonnetty (portrait de l'artiste).

103. Portrait de la famille Bonnetty.

104.

105. — 106. Marie-Magdeleine, fragment d'un tableau de PHILIPPE DE CHAMPAIGNE, copié par BoNETTY.

107. Peinture, legs BONETTY.

108. Napoléon, d'après DAVID, 109. Intérieur d'église, 110. Buste d'homme, .--


111. Etude académique, par BONNETTY, 112. - -

113. Paysages divers, legs BONETTY..

114. — - — 115. - 116. Une Réunion d'Amis, fusain par H. AXENFELD, né à Odessa, naturalisé français, élève de LÉON COGNIET.

NOTA. — Parmi les personnages se trouvent le docteur professeur Potin, le docteur Axenfeld et dans un cadre pendu au mur, le peintre Axenfeld.

Hauteur : 1m40. - Largeur: 2m.

117. Portrait de Feyen-Perrin, fusain par H.

AXENFELD, né à Odessa, naturalisé français.

118. Retour de pèche, par Th. DEYROLLE.

Achat du Musée.

119. Environ de Rouen le soir (pastel), par CAGNARD.

Achat du Musée.

120. Etude d'entant, par Henri DESCHAMPSu pastel.

Don de l'Etat (1904).

121. Portrait du capitaine Poirot (1847), peinture de FONTAINE.

Don de Mlle Poirot.

122. Sites vosgiens, aquarelles par Henri CALOT, conservateur du Musée (1902).


123. Le cloître de Saint-Gengoult, aquarelle par H. CALOT.

124. Fontainebleau Vhiver, aquarelle par JEANNOT.

C Achat du Musée.

125. Nature morte, aquarelle par WAQUEZ.

Hauteur : 0m30. — Largeur : 0m 46.

126. Un cardinal (peintre amateur, aquarelle par BORIONE.

127. Un dogue, aquarelle par MASSON-FORESTIER.

128. Gouvion Saint-Cyr , aquarelle du Lt BUCQUOY.

129. Portrait de Joseph Carez, imprimeur, inventeur de la stéréotypie, ancien député de la Meurthe en 1791, premier sous-préfet de Toul; né à Toul le 15 mars 1752, mort à Toul le 6 juillet 1801.

Pastel par PARADIS.

Hauteur : 0m55. — Largeur : 0m45.

Don de la famille Bastien-Carez.

130. Page d'un missel xve siècle, gouache par N. BEAUFILS.

- Don de l'Auteur (1896).

Hauteur : 0m53. — Largeur : 0m435.

131. Monseigneur Drouas, 90c évêque de Toul, de 1754 à 1773; né en 1712, mort à Toul en 1773.

Pastel de l'époque, provenant de l'ancienne abbaye de Saint-Evre, —- - - Don de M. Adolphe Malj ean.

Hauteur : 0m35. — Largeur : 0m56.


132. Jeanne d'Arc entend les voix, émail par William RENEUVE.

Don de l'Auteur. r

133. Jeune glaneuse, pastel par Mlle APCHIÉ.

134. Portrait de M. Riehl', horloger à Toul. Dessin à la plume de GRANDVILLE.

Don de M. le président Benoit (1891).

135. Bourgeoise allemande, peinture de l'Ecole de Bâle (xvr siècle).

Achat du Musée (1890).

Hauteur : 0m45. — Largeur : 0m34.

136. Rivière avec pont, peinture (auteur inconnu).

Provient de la collection Haudot.

Hauteur : 0m40. — Largeur 0m50.

137. Les Arts et l'Industrie, peinture décor de l'Ecole Française (XVIIIe siècle).

Achat du Musée (1890). Hauteur : 1m70. — Largeur : lm40.

138. Vierge allaitant, accompagnée d'un ange offrant des fruits, peinture de l'Ecole Italienne (XVIIe siècle).

Achat du Musée (1890).

Hauteur : lmlO. — Largeur : llU., 139. Paysage avec animaux, peinture de l'Ecole de Berghem.

Provient de la collection Haudot.

Hauteur : 0m40. — Largeur 0m50.

140. Maréchal Gouvion Saint-Cyr, ancien Ministre de la guerre; né à Toul, le 13 avril 1764; mort à Hycres, le 17 mars 1830. Copie d'après le tableau original par Horace Vernet.

141. Comte Gouvion (Louis-j ean-Baptiste ),général, Sénateur et Pair de France; né à Toul, le 6 février ., 1752; mort à Paris, le 22 novembre 1825.


SALLE DES DÉLIBÉRATIONS (1er étage) Portraits des anciens Maires de Toul

1. BICQUILLEY (Charles-François), maire du 4 février 1790 au 13 novembre 1791.

2. JACOB (Dominique), maire du 13 novembre 1791 au 9 décembre 1792.

3. GENNEVAUX (Philippe), maire du 23 février 1794 au 7 mai 1795.

4. HOUILLON (Dominique-Etienne), maire du 11 mai 1800 au 6 janvier 1814.

5. LE LIMONIER DE LA MARCHE, maire du 5 avril 1814 au 7 avril 1815 et du 9 août 1815 au 28 décembre 1815.

6. CROISSANT (Jean-François), maire de 1829 à 1848.

7. DIDELOT, maire de 1848 à 1851.

8. DROUARD (François), maire de 1851 à 1860.

9. DESLOGES (Donat), maire de 1860 à 1871.

10. DELIGNY (Edouard), maire de 1871 à 1881.

11. MANGINOT (Etienne), maire de 1881 à 1884 et, de 1886 à 1894.

12. DOLLOT (Jules), maire de 1884 à 1886.


GRAVURES, ESTAMPES, DESSINS PHOTOGRAPHIES

1, Cent-vingt-une planches cuivre,. gravées par Sébastien LECLERC. Modèles de dessin, avec les épreuves correspondantes.

Don de M. de Pimodan (1889).

Hauteur : 0m10. — Largeur : 0m05.

.2. Quatre planches cuivre gravées, par CALLOT, représentant l'Entrée de Jérusalem et trois épisodes de l'Enfant prodigue ; avec les épreuves correspondantes.

- Copies de Duplessis-Bertaux (dessin et gravure à l'eau forte) ; mort à Paris en 1818, surnommé le petit Callot.

Don de M. de Pimodan (1889). Hauteur : 0m12. —Largeur : 0m05.

3. Dix-sept gravures de Sébastien LECLERC (1637-1734), représentant les actions glorieuses de Charles de Lorraine en. Hongrie. Don de M. de Pimodan (1889).

Proviennent de la collection Meaume, de Nancy.

Hauteur : 0m35. — Largeur : 0m20.

4. Soixante-sept gravures d0 CALLOT, représentant les Misères, vues et fantaisies, etc.

Jacques Callot, né à Nancy en 1593, mort en cette ville le 28 mars 1635.

Don de M. de Pimodan (1889).

Même provenance.


5. Places fortes de Lorraine (Strasbourg, Toul, Metz, Verdun, Stenay, Moyen-Vie, Thionville, Montmédy, Marsal, Sierck).

10 gravures du XVIIe siècle, sans nom d'auteur.

Don de M. de Pimodan.

Hauteur : 0m40.-— Largeur : 0m10.

6. Députés de Lorraine aux Etats-Générauxde 1789. , 5 gravures sans couleur et 5 autres coloriées,.- éditées par Déjabin et Le Vachez. Don de-M. de Pimodan.

Hauteur : (WO. — Largeur : 0m07.

OBSERVATIONS. — Sans couleur : Le comter d'Alençon, par Courbe. — A. L. H. de la Farre, par Voyez. — Laurent Chatrian, par Tellier. — Henry Grégoire, par Courbe. — L. P. J. Prugnon, par Tellier.

En couleurs : Em. Pérès de Lagesse, parAllais. — Grégoire/par Alix. — J. G. Ch.

Voidel, par Coqueret. — N. Gillon, parAUais. - F. M. de Rondeville, par Coqueret, 7. Représentants du peuple à l'Assemblée Nationale pour le département de la Meurthe (1848).

6 lithographies, par divers.

Don de M. de Pimodan.

OBSERVATIONS. — A. J, Viox, par Desmaisons. — V. E. Ferry, par Desmaisons.

G. Ch. La. Flize, par Grenedon. — C. de Ludres, par Patout. — F. Leclerc, par Levasseur. - P. F. Marchai, par Bour.-


Manque le portrait de Joseph Liouville, memblre de l'Institut, Représentant du Peuple à la même époque.

Collection éditée par Goupil, Vibert et Cie.

Hauteur : OmlO. — Largeur : 0m05.

8. L'Union de la Lorraine à la France. Gravure par COCHIN (1738).

9. Callot. Portrait par lui-même, à 36 ans.

An. œtat. suœ 36 seipsum pinxit.

Hauteur : 0m15: — Largeur : 0m08.

10. Vingt vues de Toul et villes diverses, par ISRAËL SYLVESTRE (1621-1691)..

Don de M. de Pimodan.

11. C-F. Denis, archéologue (1762-1853), d'après un pastel de VALLIÈRE (1799).

Don de son petit-fils.

12. Douze plans de places-fortes et villes diverses de Lorraine (Bar-le-Duc (1617) - Metz — La Mothe — Charleville — Nancy Reims - Verdun — Sierck - Stenay).

Don de M. de Pimodan (1889).

13. Prise de Thionville et de Marsal, deux gravures par SÉB. LECLERC.

1

14. Un débarquement, gravure d'après CLAUDE GELÉE.

15. Onze portraits de personnages célèbres des XVIe et XVIF siècles (duchesse de Guise Philippe II — François de Médicis — Rodolphe JI — Béatrix de Cusance — Anne


d'Autriche (1516 — Charles III, duc de Lorraine -' Marguerite de Lorraine Françpis de Lorraine — Louvois — Joseph II).

16. Toul, Metz et Verdun, vues gravées en 1630 - par Jean PETERS.

17. Pompe funèbre en l'honneur des citoyens soldats morts à Nancy le 31. août 1790.

18. Notre-Dame de Strasbourg, gravure du xvi* - siècle. -

1-9. La Place Royale de Nancy, deux vues, par un graveur inconnu.

Don de M. de Pimodan.

20. Maison du commandant Chaudron, rue Michatel. Gravure de M. LoYs-DELTEIL.

Don de l'auteur.

21. Le duc de Chois cul, gouverneur de Toul, Dom Cahnet, gravure.

Don de M. le marquis de Pimodan (1895).

22. Saint-Sébastien, gravure par CALLOT (1693).

.23. Façade latérale de la Cathédrale de 'Toul (France en miniature) lithographie (1884).

24. Les Etats du duc de Lorraine et le Temporel des Evêques de Metz, Toul et Verdun, par Hubert- JAILLOT, géographe, 1743 (carte).

Achat du Musée (1895).

Hauteur : lm30. — Largeur : lm40.


25. Douze gravures de Callot, sur parchemin,.

représentant la Passion.

Achat du Musée (1895).

26. Portrait d'Henri Arnauld, ne-en 1596, abbé de Saint-Nicolas de Verdun, élu doyen de la Cathédrale de Toul, en 1636, puis évêque d'Angers.

Don de M. le marquis de Pimodan.

27. Prise de la Smala, gravure d'après le tableau original au Musée de Versailles par HORACE VERNET (provenant de la Calcographie du Louvre).

Don de l'Etat.

Hauteur : lm40. — Largeur : 0m75.

28. Carte de la haute et supérieure Lorraine.

Don de M. de Pimodan.

29. Paysage. Gravure par J. BEST. X Don de M. Tilly.

30. Vue d'une ville avec cathédrale. Gravure par A. TILLY.

Don de M. E. Tilly.

31. Dom Calmet. Gravure par Séb. ANTOINE.

32. Portrait inconnu. Gravure par REMBRANDT.

Don de M. Malj ean.

33. Tombeau de Hugues des Hazards. Lithographie.

34. Dindon. Gravure par J. BEST.

Don de M. E. Tilly.


35. Six plans de la ville de Toul (un plan des -fortifications avant 1700; idem, plus petit; idem, avec légende; un plan du gouvernement de Toul; idem, avec les armes de la ville; idem, plus grand en 1700. -

Don de M. le capitaine Charpentier (1891).

36. Plan de Toul ancien (avant 1700) dressé par M. le Docteur Denis et dessiné par M. Sueur, garde du Génie (1861).

Don de MM. Denis et Sueur.

Série des œuvres de M. GUSTAVE LÉVY, premier vice-président de la Société des graveurs, à Paris, né à Toul en 1819, chevalier de la Légion d'honneur (1892) médaille d'honneur de gravure (1894).

Don de l'auteur.

37. Damoclès, d'après le tableau de COUTURE.

38. T-arquin chez LucTèce, d'après CABANEL.

39. Béranger, d'après SANDOZ.

40. Le général prim, à la bataille de .-iisteUi^1 >-•41. La Vierge, dite Belle-Jardinière, d'après RAPHAËL.

42. Vierge aux flambeaux.

43. Mélodie, d'après HÉBERT.

44. Portrait de Cabanel, d'après l.;-nu.

45. Portrait de Crémieux, d'après Ji> NONY.


46. Message, d'après CABANEL.

47. Portrait du roi des Belges, d'après WINTERHALTEN.

48. Jeune fille à la couronne, d'après ROSALBACARRIERA.

49. Benedicile, d'après HALLEZ.

50. La famille Concina, d'après Paul VtRONtSE.

51. Portrait de Madame de Grignan.

52. Portrait de Charles de Sévigné.

53. Le Cardinal de Retz.

A. ¡.J,! 1 ~ait de Racine.

l'",'i viit de Lamartine.

56. Por~it de M. Isidor, grand rabbin de j rance.

;J,. Portrait de M. Zadoc-Kahn, grand-rabbin de i'aris.

5~ T)ortrtÚ:' de.M. L. Dinck.

5< IL PAIX ajnettes pour l'illustration des œuvres d'Alfred de Musset, d'après BIDA.

60. ~ne ai repos, d'après CABANEL.

61. Portrait de M. K.

$2. Portrait ,Ii- Ville, d'après GREUZE.

63. 1 /fj>ge : 'a' voile, d'après RAPHAËL.


64R Vierge au silence, d'après Annibal CARRACHE.

65. Portrait du poète Ventura de la Véga.

66. Portrait de la princesse X.

67. Le bon pasteur, d'après REMBRANDT.

.68. Suite de 36 dessins à l'encre de Chine, (sujets religieux, par THOREL.

Achat du Musée.

,69. Plan de Toul (Dom Calmet, 1707).

Don de M. le Capitaine Garnier.

Hauteur : 0m45. — Largeur : 0m35.

70. Portrait de M. Rie-hl, horloger à Toul.

Dessin à la plume de GRANDVILLE.

Don de M. le Président Benoit (1891).

71. Sérié de lithographies sur la Cathédrale de Toul, son portail, les ornements du cloître, etc.

Dons de M. Save, décorateur du nouveau théâtre.

72. Série de huit plans de la ville de Toul, parle Commandant DAULNOY (1700) ; E.-E.

CHARPY (1775) ; l'abbé MOREL (1841) ; DAULNOY (1876), etc.

Dons des auteurs.

73. Série de dessins et gravures sur Toul, entre autres : Vue du quai Drouas en 1848 (don de M. Save) ; Vue de l'hôtel de ville, - dessin de J. POITTE, etc.

74. Portrait de Jean Best, graveur, né à Toul (1808-1879), gravure de TILLY.


75. Portrait de Dedon, général d'artillerie, né à Toul.

76. La Cathédrale de Toul avant la Révolution, dessin de Hiss.

Hauteur : 0m75. — Largeur : 0m57.

Don de M. Albert Liouville.

77. Idem, dessin de CHASSEL (Dom Calmet, 1737).

78. La Cathédrale de Toul, dessin de THOREL (1836).

Achat du Musée.

Hauteur : 0m56. — Largeur : OHl.

79. Idem., — Vue intérieure et vue extérieure, deux dessins de CHAPUY et DE SANSONETTE.

80. Escalier d'une maison place Croix-de-Just à Toul, eau-forte, par DUJARRIC (d'après nature (1883).

81. La Sorcellerie à Toul aux XVIe et xvir siècles, dessin à la plume de J. POITTE, pour servir à illustrer l'ouvrage de M. Albert Denis (1888).

Don de l'auteur (1890).

82. Vue de Toul, gravure d'Emile TILLY, d'après une photographie de M. Gilbert.

83. Toulx Metz et Verdun, vues gravées en 1630 par Jean PETERS.

84. Portrait de Cabanel, par lui-même-.

85. Portrait. de Crémieux, dessin par Je comte - DUNOY.


86. L'impératrice Eugénie, dessin par Gustave LÉVY.

87. Femme inconnue, gravure par Gustave LÉVY.

88. La cruche cassée, gravure par Gustave LÉVY.

89. Portrait de Rotschild, gravure par Gustave LÉVY.

DO. Portrait inconnu, gravure par Gustave LÉVY: 91. La mère et l'enfant, gravure par Gustave LÉVY.

92. La mère et l'enfant, dessin par Gustave LÉVY.

93. Portrait de llenan, gravure par Gustave LÉVY.

94. Ilenan, dessin de BONNAT (1892).

95. Madame Bonnat, gravure par Gustave LÉvy.

96. L'enlèvement de Vénus, dessin par Gustave LÉVY.

97. Miracle, par Francesco FLORIDI.

98. Christophe Colomb, par Gustave LÉVY.

99. Louis XIV, par Gustave LÉVY.

100. L'Hémicycle du Palais des beaux-arts (3 tableaux), peinture par Paul DELAROCHE, gravé par Gustave LÉVY.


101. La vierge au voile, gravure par Gustave LÉVY.

102. Vignettes pour l'illustration des œuvres d'Alfred de Musset, d'après BIDA.

103. La belle jardinière, dessins aux - 2 crayons, par Gustave LÉVY.

10'4. Un inconnu, gravure par Gustave LÉVY.

105. Paysager, fusain par Gustave LÉVY.

106, L'innocence, gravure d'après Greuze, par Gustave LÉvy. 107. Portrait de Villé, dessin d'après Greum, par Gustave LÉVY.

108. Les Enfants d'Edouard (dernière prière), peint par Paul DELAROCHE, gravé par Jules FRANÇOIS. 109. Exécution de Jeanne Grey, peint par Paul DELAROCHE, gravé par P. MERCURI.

110. Reproduction photographique des Fiançailles, d'après dessin, MERSON-Luc OLIVIER.

Récompenses décernées à M. Gustave LÉVY.

111. Tête de Méduse, dessin, Gustave LÉVY.

112. Portrait de Rembrandt, gravure, Gustave LÉVY.

113. Panorama de Paris, gravure de TILLY.

114. Portrait de Jean Be'st, graveur, né à Toul 1808-1879), gravure de TILLY.


115. Gouvion Saint-Cyr, portrait-lithographie, par GÉRÉDON, d'après le tableau d'Horace VERNET.

Hauteur : 0m65. — Largeur : 0m84.

116. Etude de chameau, dessin aux deux crayons, par FROMENTIN.

Don de M. Albert Liouville.

Hauteur: 011165. - Largeur : 0m55.

117. Monseigneur Donnet, gravure d'après le tableau de M. DE BALTHAZAR DE GACHÉO.

Don de M. de Balthazar.

L'original appartient au collège d'Arras.

Hauteur : 0m70. — Largeur : 0m50.

118. Le Maréchal Chevert, dessin aux deux crayons, par THOREL (1844).

Achat du Musée.

Hauteur : 0m82. — Largeur : 0mG7.

119. Portrait d'homme (XVIIC siècle), gravure.

Don de M. E. Benoit (1891).

120. Portrait de N.-A.. Tilly père, graveur, né à Toul. Dessin au crayon d'après une photographie, par son fils.

Don de l'auteur (1896).

121. Gravures par MM. TILLY (Emile, Alphonse et Auguste).

Don de M. Emile Tilly.

122. Portrait de M. Haudot, fondateur du Musée (photographie) (1894).

123. Portraits de Chevert et de Fabert, deux gravures coloriées, dessin de SERGENT.


124. Dix-neuf p'ortraits de personnages du xvir siècle (Louise de Lorraine, Charles duc de Lorraine, Philippe de Gueldre, le cardinal duc de Guise, le B. Pierre Fourier, le duc de Guise, Henri de Bourbon, le duc de Joyeuse, le duc de Mayenne, Catherine de Bourbon, Antonia, duchesse de Lorraine, Henri de Lorraine, Henri duc de Guise, Philippe de Lorraine, Henri de Lorraine, Chevert).

125. Série de dix portraits d'évêques de Tout (Cardinal de Lorraine — Jean de Chevrot — Pierre du Châtelet — Christophe de la Vallée — Thiard de Bissy — Blouet de Camilly). 126. Le général de Valory, né à Toul, gravure avec légende commencement du XIXe siècle.

ANTIQUITÉS, FAÏENCES, POTERIES OBJETS CURIEUX

1. Porte en bois sculpté provenant du Couvent des Dominicains du Tiers-Ordre (sur l'emplacement duquel a été bâti le Café actuel de la Comédie) (XVIe siècle).

Don de la Ville.

"2. Fragment de frise ronwne. Sculpture pierre


provenant du Cloître de Saint-Gengoult.,.

de Toul.

Don de Mme veuve Husson.

Hauteur : 0m18. — Largeur : 0m32.

3. Console (XVIe siècle). Sculpture (pierre).

Don de Mme veuve Husson.

Hauteur : 0m20.

4. Fragment d'une statuette J'omaine. Sculpture pierre, provenant de fouilles faites sur la voie publique par M. Augustin, entrepre- neur.

Hauteur ; Dm30.

5. Vierge à l'entant. Sculpture pierre, époque romane, — l'enfant mutilé, - provenant des mêmes fouilles.

Hauteur : 0m65.

6. Quatre meules romaines, un mortier, pierre,.

provenant des mêmes fouilles.

Largeur : 0m40. — Epaisseur : 0m05.

7. Plaque de cheminée en fonte (1581).

Don de la Ville.

J Hauteur : 0m90. — Largeur : 0m70, 8. Plaque de cheminée aux armes de Lorraine .Don de la Ville.

Hauteur : 0m65. — Largeur : 0m65.

9. Série de stalagmites provenant des nouvelles galeries, découvertes le 30 juin 1890, dans.

, les cavernes de Sainte-Reine, en face d& Pierre-la-Treiche..


Don de MM. Ernest Brésillon et Charles Deschamps.

10. Grande plaque de cheminée aux. armes de l'évêque Bégon.

Hauteur : lm50.

Don de la Ville.

11. Pierre ex-voto aux armes de Paffenbroven (d'argent à trois têtes de Maures, de sable, deux en chef et une en pointe, au croissant d'or en abîme).

Provient de l'ancien Couvent des Cordeliers.

Don de la Société d'électricité de Toul.

Hauteur : Om47. — Largeur : 0m45» 12. Console. Ange ailé, pierre.

Provient des fouilles faites à Toul.

Don de la même Société.

13. L'Adoration des bergers, provenant des Cordeliers de Toul.

Don de M. Maucorps.

14. Ras-relief gallo-romain, connu le nom de stèle de Carosœ.

Il provient de la courtine 45-46 des fortifications de la ville et porte cette inscription : CAROSÆMLINDI.FIL. Les archélogues ne sont pas d'accord sur son origine et ont disserté sur elle. (Voir principalement le travail de Dufresne, celui de Save, les histoires de Toul de Thiéry et de Daulnoy, l'ouvrage de M. François Bataille sur Toul ancien, etc.).

Don du génie militaire*


15. Deux Tues de Verdun, petites gravures du XVIIe siècle.

Remettre la maquotte-rltj M. de Ra.ltl.ÎElIu d.----16. Deux pages d'un missel manuscrit (fin du xve siècle), avec deux miniatures, les armes de la famille Matte de Chevrières et le tau des Antonistes.

17. Pendule astronomique, provenant du cabinet du général de Pinteville.

Don de ses fils.

18. L'Eglise primatiale de Nancy, gravure du XVIIIe siècle.

19. Portrait de M. Rodolphe Perronet, membre de l'Académie des Sciences, Directeur des ponts et édifices publics de France (1782).

Gravure ancienne sans nom d'auteur.

Don de la Ville.

20. De Rare court de la Vallée de Pimodan (Charles-Henri), dernier bailli d'épée de Toul, gravure ancienne.

21. Gouvion St-Cyr, portrait gravé par FIESINGER et dessiné par GUÉRIN. — In-folio (an IX).

22. Débris d'amphores, trouvés à Toul, près du puits, rue des Fèvres, aujourd'hui rue Gambetta.

Collection Husson (1890).

23. Fragment de colonne d'ordre dorique galloTomain, trouvé à Toul, rue des Clercs, Même Collection (1890).


24. Débris d'amphore à partie inférieure se terminant en pointe et destinée à conserver le vin, trouvés à Toul, rue Gengoult, n° 22.

Don de M. Augustin, entrepreneur '(1892).

25. Moitié de boulet de catapulte en jpierrx qui a servi de pavé, trouvé à Toul, sol galloromain, entrée du Castrum, pont des Cordeliers.

Collection Husson (1890).

26. Col d'une amphore de grande taille, trouvé à Toul, rue Traversière-dea-Teinturiers.

Don de M. Polguère, commissaire-priseur - (1896). -

27. Aigle et cravate du 30e régiment de dragons, sauvées et rapportées par le général de Pintevillle pendant la retraite de Russie.

Don de sa fille, la baronne de Lépinau.

28. Plaque de cheminée, aux armes de l'évêque Drouas.

Hauteur : 0m75. - Largeur : 0m75.

Don de la Ville.

29. Plaque de cheminée, aux armes de l'évêque Bégon.

Hauteur : 0m80. — Largeur : 0m80.

Don de la Ville.

30. Vase en faïence de Lunéville, peintures par M. MAJORELLE, père, de Nancy.

Offert par sa veuve et- ses enfants.

Hauteur : 0m80.


31. Vitraux des XIIIe et XIVe siècles, provenant du cabinet Mangeot, architecte.

Don du docteur Leclerc, son gendre.

32. Jeanne d'Arc, statuette équestre du XVe siècle. Reproduction en plâtre bronzé.

Don de H. de Pimodan.

L'original bronze au Musée de Cluny.

Hauteu: • i)m40.

33. Vase auj ,}me,') de Tout, faïence polychrome au grand fou, provenant de la manufacture de Bellevue, près Toul.

Don de M. Aubry (1892).

34. Boîte à sel en cuivre du XVIIIe siècle.

35..Buire en cuivre en forme de casque.

36. Anneau de bronze romain à bords interne et externe saillants et anguleux.

37. Trois sceaux en cire de Charles VI.

Don de Mme la baronne de Pinteville.

38. Assignats de la Révolution, de divers modèles.

Don de MM. P. Bastien et J. Nicolas (1892).

39. Deux pièces en ivoire, l'une provenant d'un tryptique (fin du xve siècle), l'autre représentant la vierge (1574).

40. Méreau du chapitre de Toul (en plomb), trouvé à Toul, dans une maison de la rue de la Monnaie et provenant de la collec-


tion Robert (n° 1037). — Voir les mémoires de la société d'archéologie lorraine, 36 volume, page 172 et n° 7, de la planche41. Deux épaulettes (1er Empire).

Don de M. Bonnejoy.

42. Livre d'heures (1er Empire) avec une miniature.

Don du même.

43. Les Saintes Prières de l'Ame Chrétienne, par MOREAU (1632).

44. Frontispice d'un bréviaire de Toul, imprimé chez Simon Belgrand (1623).

45. Quatre pistolets et un sabre (1er Empire).

Don de M. le docteur Bouchon.

46. Boîte à poids (XVIIe siècle).

Hauteur : 0m10.

Don de M. Mathieu Blocq.

47. Missel de 1390 à 1400, exécuté par ordre de Henri de Ville, 76e évêque de Toul (provenant de la Bibliothèque communale.

Don de la ville (1891).

48. Dix pièces Moyen-Age, provenant de fouilles à Toul. Casse-tête ; pot en bronze ; éperon, etc.

Don de Mme veuve Husson.


49. Six objets de l'époque franque, provenant de fouilles à ToulDon de la même.

50. Fragments du carrelage de la chapelle SaintGeorges, près Saint-Evre (XIIIe siècle, aujourd'hui détruite).

Don de M. Paul Denis (1890).

5-1. Débris de peintures à fresque gallo-romaines, provenant de fouilles à Toul.

Don de Mme veuve Husson (1890).

52. Fragments de briques romaines, provenant de fouilles à Toul.

Don de la même.

53. Débris de mosaïques gallo-romaines, provenant de fouilles à Toul.

Don de la même.

54. Débris d'armes des xve et XVI" siècles, provenant de fouilles dans la Moselle. Mors de bride ; 5 épées ; 2 fers de lance ; poignards ; éperons.

Don de M. Hubert (1891).

55. Quatorze fers de chevaux provenant de fouilles dans la rue d'Inglemur, fers de très petite dimension (fers de mulets).

Don de M. Plongué (1890).

56. Bague en or de l'Empereur Constantin (306 ap. J.-C.). Signe de commandement ou de fidélité des chefs d'armée de l'Empire,


trouvée dans le lit de la Moselle, près Toul.

Achat de la ville (5 février 1890).

Observation. — C'est la douzième bague' de Constantin trouvée en France.

Poids : 10 grammes d'or. 57. Environ cent pièces historiques, provenant de fouilles à Toul.

13 silex, 3 pointes de flèches, 10 dents d'animaux, 6 cornes d'animaux, 2 grattoirs, 7 pièces diverses.

Don de Mme Veuve Husson (1890).

58. Débris de poteries préhistoriques, provenant de fouilles à Toul.

Don de la même. (

59. Vingl-et-unr pièces celtiques, provenant de fouilles à Toul.

2 haches, 1 collier (incomplet), 2 bracelets, 2 objets en bronze, 14 verroterie, ambre, etc.

Don de la même.

60. Quatorze boulets de catapulte romains en pierre, provenant de fouilles à Toul.

Don de Madame veuve Husson (1890).

61. Quatre-vingt-sept boulets de catapultes romains de 0m25 de diamètre, trouvés en face la rue des Tanneurs, pont des Cordeliers à Toul.

Se trouvent dans la cour de l'hôtel de ville.


62. Six fragments d'une meule romaine trouvés rue de Foy.

Se trouvent dans la cour de l'hôtel de ville.

63. Fragment de tombeau romain, provenant de la collection HussonSe trouve dans la cour de l'hôtel de ville.

64. Débris de verreries romaines, provenant de fouilles à Toul.

Don de Mme veuve Husson (1890).

65. Cinq pièces gallo-romaines, provenant de fouilles à Toul.

1 fragment de trépied en bronze, — 1 pot en bronze, — 1 fer de lance, - clef.

Don de Mme veuve Husson (18tJ0).

66. Cinq sceaux en cire rouge, de diverses abbayes (abbayes de Saint-Mansuy-lesToul, — idem, de Saint-Evre-les-Toul, idem, des Frères Prêcheurs de Blainville, — reproduction de la bulle d'or de Charles IV, — tabellion de Toul).

Don de la Ville (1892).

67. Vingt-deux timbres et sceaux de la ville de Toul, de 1669 à nos jours. — 2 cachets en cuivre.

Don de la Ville (1892).

68. Débris de poteries rouges, vernissées, gal'loronwines, provenant de fouilles à Toul.

Don de Mme Veuve Husson (1890).

69. Débris de poteries rouges sigillées, galloromaines, provenant de fouilles à Toul.

Don de la même.


70. Onze pièces, poteries gallo-romaines, provenant du musée Campana.

(2 œnochoès, terre noire, - 1 olpé, — i Cylix archaïque, — 1 prochoï vernissé, avec ornements, — 1 Cylix, — deux plats vernissés, — 2 lampes, — 1 scyphe.)

Don de l'Etat. -

'71. Seize pièces, poteries gallo-romaines, provo- nant de fouilles à Toul.

Don de MM. Daulnoy et Husson.

72. Cassette Louis XIII, cuir gauffré.

Don de M. Bastien père (1894).

73. Portrait de M. Baudot, fondateur du Musée (photographie), (1894).

74. 'Sceaux de l'ordre militaire de Saint-Louis.

Don de MM. Bastien père et fils (1894).

75. Dague offerte par Mme Veuve Calot, en souvenir de M. Richardin, son frère.

76. Grande clef de fer, trouvée sur le plateau d'Ecrouves par M. L. Bordet, entrepreneur à Toul.

Don de M. L. Bordet (1895).

77. Coin en fer, fleurs de lys. Deux clefs en fer du XVIIIe siècle.

Don de Mme Adam (1894).

78. Poignard. Ce poignard a été trouvé au Brésil dans une estancia en 1878, d'après des connaisseurs, ce poignard remonterait aux


premiers Portugais qui civilisèrent le Brésil, mais la lame a été ajoutée depuis.

Don de M. Lamaignière (1895).

79. Livre imprimé en 1585, avec reliure de la même - époque.

Don de M: Gruyer, instituteur à Blenod-lesToul. -

80. Débris de Vases, Morceau d'Etoffe, trouvés dans un tombeau, dans la maison Barbier, boulanger, rue Saint-Jean, n° 9.

Don de M. Barbier (1895).

81. Serrure à bosse, clef en fer forgé, provenant de la Cathédrale de Toul.

82. Deux médaillons ronds en terre cuite : 1° la caserne Drouas ; 2° les armes de l'architecte.

1 Don de M. J. Aubry, président du Comice agricole (1896).

83. Poteries et monnaies, trouvées à Pierre-laTreiche, lieu dit « Plateau de la Rochotte ».

Ces poteries ont été trouvées dans une cavité de 2 mètres carrés sur 3 mètres de profondeur ; il y avait dans cette cavité des pierres plates étrangères à la nature ru roc dans lequel elle avait été creusée. Cette cavité était remplie de poteries, d'os d'animaux et de pièces de monnaie. (Enumération des monnaies.) Don de M. Vosgien, maître-carrier à Pierre (1896).


84. Epée trouvée dans les déblais de la route de Bruley, lieudit « Pont-des-Gelines », XVIe siècle.

Don de M. Justin Nicolas (1890).

85. Lampe romaine en bronze, trouvée à Toul, place de Rigny. J Collection Husson (1890).

86. Défenses de sanglier, époque gallo-romaine, trouvées à Toul, rues Michâtel, SaintJean et Lafayette.

Collection Husson (1890).

87. Clef romaine en cuivre, soc de charrue en fer, trouvés à Toul, place de Rigny et rue Michâtel.

Don de la Ville (1890).

88. Cornes de bos primigenus, lames de poignard gallo-romain, trouvées dans les fondations du collège de Toul.

Don de M. Augustin, entrepreneur (1895).

89. Haut talon en cuir d'un soulier du XVIIC siècle, trouvé à Toul, près de la maison "portant le n° 17, rue de la République.

Même collection (1890).

90. Gros clou d'ornement à tête ronde moyenâge, trouvé à Toul, rue des Clercs.

Même collection (1890).

91. Andouillers sciés, trouvés à Toul, rue du Quartier-Neuf.

Même collection (1890).


92. Petite hache celtique en bronze, trouvée à Toul.

(1896).

93. Titre de noblesse sur parchemin, avec armes de Lorraine et armes de Jacques de Brabant, muni de son grand sceau en cire rouge, retenu par des cordons d'argent avec soie rouge et bleue, accordé à Jacques de Brabant par le duc Charles de Lorraine et de Bar, le 21 mars 1668.

Achat du Musée (1895).

94. Objets d'argenterie (Prix décernés à M. de Valcourt par la Société d'agriculture de Nancy en 1821).

Don de la Ville.

95. Mercure, statuette bronze.

Don de Mme de Pinteville.

96. La Fortune, statuette bronze.

Don de la même.

97. Couronne, palmes et médailles (vermeil), décernées aux sapeurs-pompiers de la ville de Toul.

Don de la Ville.

98. Vase couleur haricot de Chine, faïence au grand feu de la Faïencerie de Toul (avec piédestal).

(Au Cabinet du Maire.) Don de M. Aubry.


99. - Réduction de la Colonne Vendôme et du tombeau de Napoléon 7cr, en bronzeDon de Mme Alexandre Deligny, en souvenir du docteur G.-T. Bancel.

100. L'Etoile du soir. Bronze par POLLET.

Don de M. Desloges, ancien Maire.

101. Bélisaire. Statuette en terre de Lorraine, par CIFFLÉE (1724-1810). Don de M. le Président Benoît.

Hauteur : 0m30.

102. Vase en grès (xvnc siècle), provenant fouilles à Toul. Don de M. Augustin, entrepreneur.

103. Cruche. Fayence de Lunéville au petit feu.

Don de Mme Husson.

Hauteur : 0m25.

104. Mesure en cuivre.

Don de la Ville.

105. Pinte, vérifiée sur l'étalon de Paris, le 7 janvier 1774, avec les- armes de la ville et cette inscription gravée : « T appartiens à l'Hôtel de Ville de Toul. »

Don de la Ville.

106. Pistolet d'arçon (1er Empire).

Don de M. Dominique Royer.

107. Tromblon Louis XVI.

Don de M. Bastien (1892).

108. Armes du Gabon, vêtements et armes cana-


ques des Nouvelles-Hébrides et de la Nouvelle-Calédonie, rapportées par le commandant de la Dives, le capitaine de frégate Legrand, originaire de Toul.

Don de Mme Simon, née Legrand.

Les franges blanches ou noires servent de vêtements aux femmes et entourent leurs reins. Le peigne retient leurs cheveux laineux et crépus. Casse-tête et flèches. Les masques servent à exécuter des danses guerrières.

109. Serviette donnée en 1876 à Buenos-Ayres.

Cette serviette fut achetée aux Indiens du grand Chaco, par le fournisseur du gouvernement.

110. Grand plat aux armes des Trois-Evêchés, fayence grand feu de la faïencerie de Toul.

Don de M. Aubry.

111. Série de jaycnces anciennes: Plat à barbe, fayence des Islettes (Meuse) primitives.

Plat rond, fayence bleue de Delft.

Assiette, Strasbourg ancien.

Petit plat ovale, Camayeu, Marseille.

Deux plats ronds, Lunéville, fin Louis XV.

Assiette, Rambervillers, série verte.

Assiette, Strasbourg, très ancienne.

Assiette, Marseille, polychrome.

Assiette, Lunéville, série des chinois.

Saladier.

Don de Mme veuve Husson.


112. Trophée rappelant la belle défense de Toul en 1870. Bas-relief bronze sur chêne, fondu par Casse.

Don de M. Peltier, capitaine de la compagnie des sapeurs-pompiers de Toul (1873).

113. Série de pièces provenant d'une sépulture à Andilly, près Toul. 4 haches, 1 lance, 1 dessus de bouclier, etc.

Don de Mmc veuve Husson.

114. Quatre rosaces en bois sculpté, provenant de l'ancien théâtre de Toul.

Don de la Ville (1891).

115. Une paire de bottes du XVIIIe siècle.

Don de Mme Robert-Latour.

116. Boîte à poids (cuivre).

117. Une carabine à deux coups.

118. Privilège d'indulgences de 1440 pour les paroisses et chapelles de Toul et plusieurs autres églises de Lorraine.

Enluminure sur parchemin.

119. Médailles obtenues par l'ancienne Société de gymnastique de Toul et par M. Ch.

Liebgott.

La vitrine contenant ces récompenses a été offerte par M. le marquis de Pimodan.


MONNAIES ET MÉDAILLES Dans les Vitrines:

1. Agrippa (12 avant J.-C.) M. AGRIPPA IMP. buste à gauche. - Au revers : guerrier S. C. (bronze).2. Canes et Lucius CæsaT (morts en l'an 2 et en l'an 4 après J.-C.).

CiES AVG. buste à droite ; au revers les deux petites têtes de ces jeunes princes se fai- sant face (bronze).

3. Tibère (Claudius, Tiberius, Nero, Drusus), ans 14 à 37.

TI. CiESAR DIVI. AVG. AVGVSTVS. Tête laurée de Tibère à droite ; .au revers : PONTIF.

MAXIM. Livie assise à droite, tenant un sceptre et une fleur (argent : belle frappe).

4. Claude (Tiberius, Claudius, Nero, Drusus), ans 41 à 54.

TI. CLAVDIV. tête laurée à gauche ; au revers, guerrier S. C. (bronze).

CLAVDIVS. CÆSAR. P. M. T. R. P. I, tête à gauche ; au revers, légende fruste, Victoire passant S. C.

5. Néron (Domitius, Nero, Claudius), ans 54 -- à 68. -' N. CLA VD. CÆSAR. VICTORIA AVGVSTI S.

C. Tête laurée ; au revers Victoire ailée te-


nant d'une main une palme et de l'autre une couronne S. C. (bronze).

NERO CÆSAR. AV. P. MAX. Buste à droite; au revers ue figure de l'abondance S. C.

IMP. NERO CÆSAR. AVG. P. M. T. R. P. P.

tête laurée à droite ; au revers, victoire passant, pas de légende. -

6. Domitien (Titus, Flavius, Domitianus), ans 81 à 96.

IMP. CÆS. DOMIT. AVG. GERM. COS. tête laurée à droite ; au revers : légende fruste, empereur victorieux S. C. (bronze).

7..Yerva (Marcus, Cocceius, Nerva),ans 96 à 98.

NERVA C/ES. AVG. P. M. tête laurée à droite ; au revers : mules paissant S. C. (bronze).

8. Trajan (M. Ulpius, Nerva, Trajanus), ans 97 à 117.

Tête à droite, légende fruste ; au revers, un génie assis, légende fruste.

9. Hadrien (Œlius, Hadrianus), ans 117 à 138.

HADRIANVS. tête laurée à droite ; au revers : femme assise, légende fruste S. C.

(bronze).

HADRIANVS. AVG. COS. III. P. P. tête laurée ; au revers : PROVIBENTIA. AVG. femme debout S. C. (beau bronze).

10. Sabina (petite-fille de Trajan et femmed'Adrien, morte en 138).


SABINA AVGVSTA. Sa tête avec diadème, à.

droite ; au revers : VENERI. GENETRICI.

Vénus debout à droite (argent).

1F, Antonin, dit le Pieux (Aurelius, Fulvus, Antoninus, Pius), ans 138 à 161.

ANTONINVS. AVG. PIVS. P. P. T. R. Têtelaurée à droite ; au revers, légende fruste, femme assise.

M. ANTONINVS, tête laurée à droite ; au revers, AVG. COS. femme debout S. C. (bronze).

12, Marc-Aurèle, M. Œlius, Aurelius, Verus, Antonius, dit le Philosophe, ans 161 à 180.

,. IMP. CES. M.* AVR. ANTONINVS. PIVS.

AVG. tête laurée à droite ; au revers, MAX.

T. R. P. Minerve assise S. C. (bronze). 13. Faustine (Annia, Faustina) la jeune, fille deMarc-Aurèle.

- FAVSTINA tête à droite ; au revers, FECONDITAS femme debout avec corne d'abondance S. C. (bronze).

14. Lucille (Annia, Lucilla), fille de Marc-Aurèle, femme de Lucius Verus, tuée en 143 sur l'ordre de son frère Commode.

- LVCILLA. AVGVSTA, tête à droite ; au revers, femme debout S. C, (bronze).

15. Septime Sévère (Lucius, Septimus, Severus> - Pertinax), ans 193 à 211.

AVG. IMP. tête laurée à droite ; au revers, P. M. T. R. P. VI. COS. II. P. P. Génie debout (argent).


DIVO. SEVERO. PIO. tête, à droite ; au revers, CONSECRA TIO, aigle (bronze).

16. Julia (Domna, femme du Septime Sévère), morte en 217.

JVLIA. PIA. FELIX. AVG. tête à droite ; au revers, MATRI DEVM. Divinité debout (argent).

17. Héllogabale (Valer, Marcellus, Avitus, Bestianus), ans 218 à 222. Tête laurée, légende manque ; au revers, AVG.

II. La Libéralité debout S. C.

.18. Maximim (Caius, Julius, Verus, Maximinus), ans 235 à 238.

IMP. MAXIMINVS. P. M. AVG. tête laurée à droite ; au revers, CONCO. POP. ROM..

Abondance debout (beau bronze).

19. Gordien, dit le Pieux (Marcus, Antoninus, Gordianus), ans 238 à 244. J IMP. GORDIANVS. PIVS. FEL. AVG. buste radié à droite ; au revers, IOVI, STATORI.

Jupiter debout tenant la foudre (argent). IMP. GORDIANVS. PIVS. FEL. AVG. buste radié à droite ; au revers, ROMAE ÆTERNÆ, Rome debout, tenant une Victoire dans la main (argent, belle frappe).

:20. Philippe (Marcus, Julius, Philippus), ans 244 à 249.

IMP. M. I. PHILIPPVS. AVG. tête radiée à droite ; au revers, ÆTERNIT. IMP. Gladiateur debout (argent, belle frappe).


21. Valérien (Publius, Lucinius, Valerianus), ans.

253 à 260.

IMP. C. P. LIC VALERIANVS. AVG. busté radié à droite ; au revers, VICTORIA. AVG.

Victoire debout à gauche (argent).

22. Gallien (Publius, Lucianus, Œgnatius, Gallienus), ans 253 à 268, associé par son père à l'Empire.

.ENVS. AVG. tête radiée à droite ; au revers, cheval en action.

23. Salonina, femme de GaUien.

SALONINA. AVG. buste diadème à droite; au revers, VENVS. FELIX. Vénus assise à gauche (argent).

24. Postumus (Marcus, Cassianus, Latinius, Postumus), tyran de 258 à 267.

IMP. POSTVMVS. P. F. AVG. buste radié à droite; au revers, P. IN. TR. P. COS. I. P. P.

Mars debout à gauche (argent).

25. Victorinus (Marcus, Victorinus, Augustus),.

tyran de 264 à 268.

IMP. C. VICTORINVS. P. F. AVG. tête radiée à droite ; au revers, VIRTVS. AVG. Génie debout S. C. (bronze).

Deux autres pièces avec personnages différents au revers.

26. Tetricus (P. Pivesuvius, Tetricus, Augustus),.

tyran de 268 à 272.

IMP. TETRIC.,.. tête radiée à droite ; au revers SALVS. AVG. Hygie debout tenant sa main sur un enfant (bronze).

Cinq autres pièces avec des revers différents.


27. Tetricus le Jeune (G. Pivesurius, Tetricus), tyran.

IMP. TETRICVS. CÆS. Tête radiée à droite ; au revers, légende fruste. Génie debout (bronze)

PIVESV. TETRICVS. CÆS. Tête radiée à droite ; au revers, O. M. Victoire (bonze).

28. Dioclétien (Caius, - Valerius, Diocletianus, Augustus), ans 284 à 305. IMP. C. C. VAL.. DIOCLETIANVS. P.F. AVG.

tête-laurée à droite ; au revers, GENIO. POPVLI ROMANI. Génie tenant de sa main droite un serpent et de sa main gauche une corne d'abondance (beau bronze).

.29. Constance Chlore ou Constance 1 (Flavius, Valerius, Constantius, Chlorus), an 305.

CONSTANTIVS. NOB. CÆS. tête laurée à gauche ; au revers, GENIO. POPVLI. ROMANI.

Génie avec une couronne A. I. .30. Constantin le Grand, (Flavius, Valerius, Gonstantinus, Maximus, Augustus), ans 306 à 337. 1 IMP. CONSTANTINVS. P. F. AVG. tête laurée à droite ; au revers SOLI. INVICTO.

COMITI. personnage debout S. F..

Autre pièce semblable, avec cette seule différence F. T.

Autre pièce de plus petite, dimension : CONSTANTINO. POLIS, tête casquée à gauche : au revers, la ville, sans légende.

:31. Crispus (Flavius, Julius, Crispus), fils de Constantin, tué en 327 sur J'ordre de son père.


FL. IVL. CRISPVS. NOB. CÆS. tête laurée à droite ; au revers, IVVENTVTTI. Génie debout avec une lance,

32. -Constant (Flavius, Julius, Constans), an 305.

D. N. CONSTANS. P. F. AVG. tête diadémée èt droite A. ; au revers, FEL. TEMP. L'empereur debout sur un navire avec une Victoire à la main A.

Autre pièce : FL. IVL. CONSTANS, tête laurée à droite; au revers, GLORIA ROMANORVM.

, Deux figures militaires tenant le labarum.

33. Constance II (Flavius, Julius, Valerius, Constantius), an 337.

T. N. CONSTANTIVS. P. F. AVG. tête laurée à droite ; revers difficile à lire.

34. Decencius (Magnus, Decencius), an 351.

D. N. DECENCIVS. NOB. CiES. tête à droite-, au revers, JVICTORLE. D. N. N. N. ET. CÆ.

deux Génies tenant un bouclier sur lequel est inscrit : VOT. V. MVLT. S. P.

Trouvé au Camp des Romains, près Toul. Don de M. Lafarge. 35; Julien II, dit l'Apostat (Flavius, Claudius" Julianus), ans 361 à 363. D. N. FL. C. L. IVLIANVS. P. F. AV. tête easquée à gauche ; au -revers, dans l'intérieur d'une couronne : VOT. X. MVLT. XX.

et au bas : CONST. -

36. Valens (Flavius, Valens, Maxirpus, Augustus, ans 364 à 367.

D. A. VALENS. P. F. AVG. tête laurée ;. au


revers, GLORIA ROMA-NORVM. L'Empereur traînant un captif (bronze).

Autre pièce semblable avec, au bas du revers : CONST.

37. Gratien (Flavius, Gratianus, Augustus). ans 367 à 375.

TIANVS. AVG. CÆS. tête laurée à droite -, au, revers, .MANORVM. Personnage debout 0. FIL. (bronze).

Autre pièce : D. N. GRATIANVS P. F. AVG.

tête casquée ; au revers, REPARATIO. REL PVB. Vicoire ave un captif à genou ; au bas, P. CON. (beau bronze).

38. Valentinien II (Flavius, Vailentinianus, Junior, Augustus, ans 375 à 379.

D. N, VALENTINIANVS. P: F. AVG. tête couronnée à droite ; au revers, GLORIA ROMANORVM. L'Empereur une main sur un captif, de l'autre tenant le labarum.

Dons de MM. Bastien, Jourée, Justin Nicolas et autres.

39. Colonies Romaines : Auguste et Agrippa, son gendre : IMP. DIVI. F. deux têtes accolées ; au revers, COL. NEM. Un Crocodile. Frappée à Nîmes.

116. Monnaies Gauloises: LEHCI : Boviolles, pagus tullensis (1er siècle avant la conquête des Gaules).

Une tête, sans légende ; au revers, un sanglier.

Douze exemplaires.

LEUCI : Boviolles, Matugensis.


Une tête sans légendç ; au revers, un sanglier.

Don de la ville.

117. Monnaies Lorraines :

LES ÉVÉCHÉS * Metz

Denier attribué à, Jean d'Apremont, évêque de Metz (1225-1239).

Légende illisible. Buste mitré avec crosse, de profil à gauche. — R] Légende illisible. Croix pattée cantonnée de 2 étoiles et de 2 croissants (argent).

Henri de Verneuil, évêque de Metz (16211668). Gros frappé à Vie. HENRI. D. G. EPVS. METENSIS. Ecusson de bâtard de France, couronné et surmonté d'une mitre et d'une crosse. — R] MONETA. NOVA VICENSIS. Au centre, grande H couronnée (Argent bas).

Metz. Liard. — MONETA METENSIS.

- Dans le champ, un grand M. — R] QVARTA SOLIDI. L'écu de la cité. Millésime 1561 ?

(Cuivre ou mauvais billon).

Toul

Denier de l'atelier de Toul, que Robert attribue à Conrad Probus (1271-1296).

Défaut de métal à la frappe, sur des points correspondant du droit et du revers. Droit


sans légende. Fragment d'un buste épiscopaf - à -gauche, bénissant. - R) TV [L] LV. Croix potencée (argent).

Denier dont l'attribution est rendue difficile par une surfrappe. -

Légende illisible. Buste à gauche, mitre aveccrosse. — R] Légende illisible. -Croix pattée cantonnée de points (argent). Lorraine Ferri III, ou son héritier présomptif -Thibaut II. (Période vers 1300 ?

Frappé à Neuf château. - -Sans légende, au droit. Cavalier armé. - R] [N]0[V0]CA[TR].

Croix dans un grènetis. Paraît un bas billon.

Lorraine et Bar René II de Lorraine-Vaudémont'(1473-1508).

Quart de gros. - RENATVS. — Ecusson de Lorraine sur une- épée, la pointe en bas.

— R) MONETA. FACTA. IN. NANCEI. Croix de Lorraine.

Antoine (1508-1544).

ANTHON. D. CALAB. LOTO. Ecusson de Lorraine. — R] MONET[A. FACTA. NANCJEIOÇroix de Lorraine évidée (billon).

Charles III, dit le Grand-Duc (1545-1608).

Gros. — CARO. D. G. LOTAR. B. DVX. Ecusson de Lorraine et de Bar. — R] MONETAFACTA. NAN. Epée la pointe en ias.

(Id., deux autres exemplaires).


CARO. D. G. LOT[HO. DVX]. Ecu de Lorraine sur une épée. — ri MONETA. FA[CTA. NAN].

Croix de Lorraine. (Billon).

CAROLVS. D. G. LOTH. DVX. Même écusson proportionné à la monnaie plus petite.

Ri MONETA. NANCEI. CV. Croix de Lorraine. (Billon).

CAROL. D. G. LOTH. B. DVX. Epée entre deux croix de Lorraine couronnées. — R] MONETA. NOVA. NANCEI. C. Croix de Jérusalem cantonnée de croipettes. (Cuivre).

Charles IV avec Nicole sa femme (1624-1625).

CA[R, ET. N]IC. D. G. DUC. LOTH. B. Alérion couronné. — R) MONETA. NOV[A. NANCE]. Ecusson de Lorraine à contour orné et arrondi. (Billon).

(Id., autre exemplaire).

CAR. ET. NIC. D. G. DVC. LOTH. B. Alérion couronné. — RJ MONETA. NOVA. NANCEII.

Ecusson rond couronné, mi-partie de Lorraine et de Bar (argent).

CAR. ET. NIC. DVC. LOTH. ET. B. Alérioîf couronné. — R) MONETA. NOVA. NANCEII.

Ecussons couronnés de Lorraine et de Bar.

(Billon).

(Id., autre exemplaire).

Charles Il', çetit muni des droits qui appartenaient à sa femme (1626-1634).

CAROL. D. G. LOT. B. DVX. Ecussons accolés de Lorraine et de Bar, sous une couronne.

- Ri MONETA. NOV. NANCEI. CVSA. Alérion couronné. (Billon).


(Le même, avec la variante : LOT. ET. B. DVX; puis au revers : MONETA. CVSA. NANCEII.} (Id., quatre autres exemplaires ou variétés.) Charles IV ayant, après l'occupation française, récupéré quelques places en Lorraine (1638-1639).

Teston frappé à Remiremont. - CAROLVS. D.

G. DVX. LOTH. MARCH. D. C. B. G. Buste à droite. — R) MONETA. NOVA. ROMARti.

CVSA. Ecu plein de Lorraine couronné. Entre les fleurons de la couronne, 1638. (Argent).

Teston. CAROLVS IIII. D. G. LOT. ET. B.

DVX. buste à droite. — R) MONETA. NOVA.

NANCEII. CVSA. 1669. (Argent).

Charles IV, dernière période de son règne 1661-1675).

Teston. CAROLVS. D. G, DVX. LOTH.

MARCH. D. C. B. G. Buste à droite.

R] MONETA. NOVA. NANCEIÎ. CVSA. 1'663.

Ecu plein de Lorraine couronné (argenté).

Demi-teston. CAR. IIII. D. G. DVX. LOT. MAR.

D. C. B. G. Buste à droite. — r) MONETA.

NOVA, NANCEII. CVSA. 1665. Même écu de Lorraine.

Henri, dit le Bon Duc (1608-1624).

HENRI. D. G. DVX. LOTH. M. Ecusson couronné de Lorraine et de Bar. — R) MONETA.

NOVA. NANCEI. CV. Alérion couronné. (Aiv gent assez bon).

HENRI. D. G. LOTH. DVX. Epée, et transversalement la bande de Lorraine. - II) MONE-


TA. NOVA. NANCEI. Croix fleuronnée et évidée. (Bas billon).

Léopold (1690-1728).

Monnaie dite Masson. LEOP. I. D. G. D. LOT.

BAR. REX. 1ER. Tête à droite. — r] MON.

NANC. CVSA. 1728. Croix formée de 4 alérions couronnés; au centre, une croisette d'où partent des rayons lumineux. (Argent assez bon).

(Id., 5 autres exemplaires, dont 2 usés), LEOP. I. D. G. D. LOT. BA. REX. 1ER. Ecussons accouplés de Lorraine et de Bar, surmontés d'une couronne.— R] MONETA. CVSA.

NANCEII. Alérion couronné (billon).

LEOP. I. D. G. LOT. BA. REX. 1ER. 1728.

Alérion couronné. — rJ PIECE DE XXX DENIERS. Croix de Jérusalem évidée et cantonnée de quatre croisettes. (Billon ou cuivre argenté).

Liard. LEOP. I. D. G. D. LOT. BA. REX. I., Tête à droite. — nj LIARD DE LORRAINE.

Au-dessus, croisette ; au-dessous, alérion 1713 (cuivre).

(Id., exemplaire de 1714).

(Id., exemplaire de 1715).

(Id., avec la variante B. R. 1ER., qui est plus Claire 1728).

(Id., deux autres exemplaires de ce dernier).

François III (1726-1737.

FRANCISCVS III. D. G. D. LOT. B. REX.

1ER. 1729. Alérion couronné. — r] PIECE DE XXX DENIERS. Croix de Jérusalem cantonnée de croisettes. (Bas billon).


Nancy Jeton.

IETTON DE LA CHAMBRE DE VILLE DE NANCY. 1729. Vue de Nancy. — R) Cartouche aux armes de Maimbourg et de Lefebvré, timbré d'une couronne de Cômté. (Cuivre).

Seigneuries diverses Ncufchâteau.

.HE. VX. LONG. D. G. PRINOVICAS. Ecusson couronné. — R) OCULI. DOMINI. ET.

PAX. SVP. IVSTO. Croix neuronnée, cantonnée de fleurs de lis. (Cuivre).

Charles de Gonzayue, prince souverain de Charleville.

CAR. GONZ. D. M. ET. RETH. 1610. Buste à droite. — R) SVP. PRINCEPS. ARCHENSIS, Ecusson couronné. (Cuivre).

Don de M. navnillicr.

François de Bourbon-Cenli, époux de LouiseMarguerite de Lorraine et Seigneur de Château-Renaud.

Tiers de son. — FRANÇOIS DE BOVRBON.

1G13. Buste à droite. — R] PRINCE DE CONTI. S. DE. CH. RENAV. Ecu de France, barre de bâtardin. (Cuivre).

FRANÇOIS DE BOURBON. Buste à droite.

!Il DOVBLE TOVRNOIS 1613. Trois fleurs de lis, barre de bâtardise. (Cuivre).

Don de M. Gilbert, entrepreneur.

(Autre exemplaire portant au droit : F. DE.

BOVRBON, P. DE CONTIJ.


Différentes autres régions Philippe IV d'Espagne.

Escalin frappé pour la Franche-Comté. PHIL, 1111. D. G. HISPAN. INDIAR. REX. Lion debout à gauche, armé et s'appuyant sur l'écu de Bourgogne-Comté. — R) ARCHID.

AVST. DVX. CO. BVR. PIOR. Z. Ecusson couronné sur la croix de Bourgogne. 162.

(Argent).

Besançon. CAROLVS. V. IMPERATOR. Tête à gauche.

R) MONE. CIVI. BISVNTIN. Ecu sans date lisible. (Argent bas).

Strasbourg.

Petite monnaie d'une détermination difficile.

— Reste de l'une des légendes : TA. NOVA.

R. — D'un côté, fleur de lis ; de l'autre, croix pattée entourée de lobes (cuivre).

Duché de Bretagne. Jean IV (1365-1399) ?

IOHANNES. BRITONV. DVX. — R) SIT. NOME.

DNI. BENEDICTV. Croix pattée (bas argent).

~<~

JETONS ET MÉDAILLES AVE. MARIA. GRATIA. PLENA. (en capitales gothiques). Couronne fleurdelisée. — R) Croix fleuronnée et fleurdelisée, dans quatre lobes pareillement ornés. Dans les angles rentrants: A. V. E. Croisette. (Cuivre).


EX. BELLO. PAX. EX. PACE. VBERTAS. femme portant les emblèmes de la guerre et de l'abondance. Au-dessous, la signature CHI- LIA. KOCH. — II) HIS. FLORENTIBUS. FLOREBIT. REGNVM. Au centre l'écu de France..

(Cuivre).

LOVIS LE GRA. ROY DE FRANCE. Buste lauré à droite. — R) LAZA. GOTTL. LAVFFERS.

RECH. PF. Au centre, l'écu de France. (Cuivre).

LVDOVICVS. MAGNVS. REX. Buste à droite.

— R) INCENSA: BATAVORVM. CLASSA (sic).

Une victoire sur un navire. (Cuivre).

LDV. XV. D. G. FR. ET. NAV. REX. Tête du roi à gauche. — r] OPTIMO. PRINCIPI. Piédestal et figure équestre du roi. MDCCXLIII.

(Cuivre).

Jeton satirique sur la malice des femmes. OMNE. FERENS. MALVM. Baudet supportant un singe. — r] VNICVS AT SPECIE. Deux for-, gerons frappant (sur une image féminine ?).

(Cuivre).

118. Diverses empreintes en plomb, de SaintUrbain, représentant les Ducs et Duchesses de Lorraine.

Une empreinte de Calvin et de Luther.

Don de M. Desloges.

Vingt-deux monnaies des évêques, de Toul, savoir :

119. Dans un médailler spécial, don de M..de Pimodan, 16 monnaies de Conrad Prabus, 52e évêque de Toul (1278-1296)., -


120.

5 de Henri de Lorraine, 42e évêque (1127-1163)r provenant de l'atelier de Toul : deniers Hen- ricus. croix pattée, avec point au centre B.

, S. TVLV. Eglise flanquée de deux tours, troisportes cintrées et 2 de Pierre de Brixei, 43e évêque (1168-1191), provenant de l'atelier deToul : deniers Petr. l'évêque à mi-corps, à droite, nu-tête, tenant un livre. TVLLI, croix cantonnée de quatre étoiles inscrites dans des.

annelets.

1 du même. — Main de commandement avec la crosse, trouvée à Vannes (Meurthe-et-Moselle).

1 de Mathieu de Lorraine, dit de Bitch, 45^ évêque (1198-1217) provenant de l'atelier deToul : denier : MAHE EP., buste mitré et crossé, de profil à gauche. — Au revers,.

TVLLI. Eglise à double portail accosté de deux tours.

1 de Conrad Probus, 52e évêque (1271-1296), provenant de l'atelier de Toul. Buste épiscopal à gauche, mitré et bénissant. — Au revers :: TVLLY. Croix pattée.

; 1 de Jean d'Arzilières, 57° évêque (1309-1320), provenant de l'atelier de Liverdun : denier, l'évêque debout de face, tenant une crosse et un livre : au revers épée en pal.

1 d'Amédée de Genève, 58e évêque (1320-1330), provenant de l'atelier de Toul : denier. Guerrier Rev. N. O. au revers CITEI, épée.

1 de Charles de Lorraine, Cardinal de Vaudémont, 78e évêque (1580-1587), jeton + Caro. a.

lothar. Cardi. Vademontanus. Ecu de Lorraine surmonté du ehapeau de Cardinal dan&


le champ des croisettes. — Au revers, Eglise sur un rocher.

Don de M. de Pimodan.

121. Trois sceaux en cire de Charles VI.

Don de Madajne, la baronne de Pinteville.

122. Médaille en plomb au millésime de 1762, - trouvée à Toul dans l'angle Sud-Est des Ecuries, dites de Bourgogne, lors de leur démolition, en 1850.

Description : un T et 4 fleurs de lis. — Henry, maître-échevin. — Olrion, Aubert, Magron, Cambrai, Laurent,, échevins. — Guilïepand et Thouvenin, assesseurs. — Daulnoy, procureur du roi. — André, secrétaire.

Don de la ville.

MONNAIES ET MÉDAILLES ROYALES ET NATIONALES

123. Louis IX. Gros d'argent.

LVDOVICVS REX. Croix. Légende esjtér. BENEDICTV. SIT. NOME. DNI. NRI. IHV. XPÏ.

— R) TVRONVS. CIVIS. Portail à la croix entouré d'une bordure de douze lis.

Jean II le Bon. Franc à cheval. JOHANNES DEI GRATIA FRANCOR REX, Cavalier armé de toutes pièces, courant à g. -R) XPC. VINCIT, etc. Croix feuillue dans un cercle à 4 lobes fleuronnées, et 4 trèfles.


Charles VI ; douzain (?). KAROLVS. FRANCORV. REX. L'écu de France aux 3 fl. de lis.

R] SIT. NOME. DNI. BENEDICTV. Croix cantonnée de 2 lis et 2 cour.

(Deux autres variétés) Est-ce du même Charles ? 1

François Ièr. Douzain. FRANCISCVS. FRANCORVM. REX. Ecu couronné et accosté de deux couronnes dans un cercle de 3 arceaux.

R) SIT., etc. Croix cantonnée de 2 lis et 2 couronnes dans un cercle à 4 arceaux.

Henri II [.] HENRICVS II DEI G. FRANCORVM REX. Ecu couronné, accosté de deux croissants couronnés. — R] SIT. etc. Croix fleurdelisée, les bras formés de croissants enlacés ; cantonnée de deux H et deux couronnes. 1552. -

François II au type de Henri II [. arg.] HENRICVS II D. G. FRANC. REX. M. Buste sans couronne, barbu, colleretté et cuirassé.

— R] XPS., etc., date 1560. Ecusson couronné accosté de 2 H. — D.

Charles IX (Teston ?) CAROLVS VIIII D. G.

FRANC, REX. Tête imberbe du roi à gauche. — R] SIT., etc. Ecu couronné accosté de 2 C couronnés 1562.

Henri III. (Est-ce le double sol parisis dit gros de Nesle ?) H couronné accomp. de 3 lis.

Légende HENRICVS, etc. — R] SIT, etc.

Croix à la mousquetaire, fleurdelisée.

Henri III (Demi-teston? ou 1/4 d'écu? ou franc?

du 2e système mon. ?) HENRICVS III. D. G.


FRANC. ET. POL. REX. 1577. Buste lauré et fraisé à droite. — II) SIT, etc. Croix feuillue et fleurdelisée avec H en cœur.

Henri III. Double Tournois. HENRI III. R. DE FRAN. ET. POL. A. Buste lauré à droite.

Ri DOVBLE TOVRNOIS. 3 lis. 1580.

Autre exemplaire de 1584.

Charles X, roi de la Ligue. (Douzain ?) CAROLVS X, etc. Ecu accosté de deux C. — R) SIT, etc. Croix échancrée cantonnée de 4 couronnes, 1593.

Henri IV. Douzain de Navarre ? HENRI. 4. Do G. FRAN. E. NAVAR. REX. Croix échancrée acc. de 2 lis et 2 couronnes. — R] GRA, TIA. D. SVM. Q. SVM. 1592. Ecusson de France et de Navarre.

Henri IV. Jeton. HENRICVS IIII. FRANCORVM ET NAVA. REX. Ecusson de laiton double entouré de deux colliers. — R] effacé sauf l'inscription FYDEM MIHI PRINCIPIVM ET FINIS. 1609.

Id. Jeton de laiton. HENRI IIII. D. G. etc. Le roi armé, à cheval. Au-dessous, H * K.

R) REGIS SACRA FŒDERA MAGNI. Couronne surmontant 2 colonnes nouées et entourées de branches de laurier et d'olivier.

Louis XIII (dauphin) et Anne d'Autriche. Jeton. LUDO XIII. D. F. ET. N. ANNA. A. HISPANI. Bustes couronnés et accolés. — R] MATHEVS. LAVFER. IN. NORIM. Ecu de France couronné - et entouré de lauriers.

2 mains unies.


Louis XIII (1/ ou 1/8 d'écu ? ; ancienne monnaie ??) LVDOVICVS XIII. D. G. FRANC.

ET NAVA. RX. 1611. Croix fleurdelisée.

R] SIT., etc. Ecusson accosté de II — II.

Louis XIII (Ancienne monnaie, l'équival. de 30 sous ??). LVDOV., etc. B. sous le buste.

R) SIT., etc. L. entourée de 4 fleurons.

Louis XIII. Doubles tournois. LOVIS XIII. etc.; 1614.

Autre exemplaire, LOVIS, etc. Buste enfantin. — Autre buste moins jeune, LOVS, etc., 1627. — Autre, 1629. — Autre, buste de l'homme fait, 1640.

Louis XIV. — Trois variétés de : blanc ? ou 8e d'écu ? de 1643, 1675 et 1692. 1 Louis XIV. Système duodécimal, demi-écu, frappé à Paris, 1644. Buste « poupard ».

Louis XIV. LVD. XIIII, etc. 1710. Grandes L adossées, avec couronne et 3 lis. — R) Pièce de XXX deniers. Croix cantonnée.

Louis XIV. Jeton de laiton. LOVIS XIV. ROY DE FR. ET DE NAV. Buste du roi. — R] L'écu de France ; LAZA. GOTTL. LAVFFERS.

RECH. PF.

Id., id. LVDOVICVS. MAGNVS. REX. Buste.

R] LA VILLE DE PARIS. Elle est représentée.

Louis XV (minorité). LVD. X, etc. Buste.

R1 AVVNCVLVS. EXCITAT. HECTOR. TVTOR REG. PHILIPPVS. D. AVREL. Le jeune roi couronné de lauriers par ce tuteur.


Louis XV. L'écu aux lauriers. LVD. XV,, etc.

Buste juvénile, à gauche. — R) SIT. etc.1730. Y.

Id. — Même type. Pièce de-15 sols, 1720.

— — 12 sols (?) 1727.

- - - 1769.

Louis XV. Jeton d'argent de la dimension d'un 1/2 écu. LVD. XV. REX. CHRISTIANISS. Buste lauré à droite. — R] JETON DES ESTATS DE BRETAGNE. 1756. Ecu aux.

armes de France et de Bretagne, couronné et enveloppé du manteau d'hermine.

Louis XV. Double sol de billon. LVD. XV., etc.

Grande L. couronnée et accompagnée de 3 lis. — W SIT, etc. Deux L feuillues et affrontées, surmontées d'une couronne, 1739, V..

Louis XV. Sol de bronze, au buste et à l'écusson 1773. AA.

Id., 1/4 (?), 1769.

Id., (2 deniers .?), 1770.

Louis XVI. Double écu, 1785. Buste à gauche, LUD. XVI, etc. - R] SIT., etc. L'écusson de l'ancien régime.

Id. 1792, Louis XVI roi des Français. - R] Règne de la loi, l'an IV de la liberté. Génie écrivant.

15 sols. 1791. L'an III de la Liberté.

Louis XVI. Pièce de 2 sols en métal de cloche, 1791.


Louis XVI. 1792.

— Pièce de 12 deniers, 1791, encore à l'écusson royal.

— Pièce de 12 deniers, 1792, au type de la Révolution.

Louis XVI. Petite pièce de 2 sols de 1789. Louis XVI, etc., couronné et 3 fleurs de lis.

R] Colonie de Cayenne.

République française, 1 sol, métal de cloche, République française. Les hommes sont égaux devant la loi. Sous un œil entouré de rayons. Un épi ; un raisin. L'an I. — R) Liberté, égalité. Bonnet, couronne et balance, 1793.

République française, 1 décime l'an VIII.

- 1 centime, l'an VI.

- J 1 centime, l'an VII.

Monneron, médaille de confiance remboursable en assignats. Type de deux sols, 1791.

Type de cinq sols, 1792.

République française. Un franc. Bonaparte, 1er consul, an XII.

République française. Un franc. Napoléon, empereur, an XIII.

Regno d'Italia. 1 lira. Napoleone imperatore e re, 1811.

Maria-Luigia (Marie-Louise, duchesse de Parme), 1 lira, nuova, 1815.

Anvers, N couronnée et entourée de lauriers, 1814. — R) Monnaie obsidionale, 10 cent.


Empire, 10 cent. La petite pièce de cuivre mal argenté -à l'N couronnée, 1809.

; 1 décimé, 1814, BB. à l'N couronnée, et 3 fleurs de lis. Id., 1814, id.

Id., 1815, id., Louis XVIII. 1 franc, 1822.

Charles X. 1 franc, 1828. -:-- 10 centimes, colonies-françaises, 1825.

— 5 - — 1830.

Henri V, prétendant. Un franc. Tête à gauche.

Henri V, roi de France. — a] Ecusson couronné et entouré de lauriers, 1831, entre 2 lis. - Le même. Plomb bronzé du module de la pièce de 5 francs. Même type et année que le précédent.

Louis-Philippe. Pièce de 2 francs de 1845.

— Pièce de 25 centimes de 1848.

— Pièce de 10 cent. de 1841, colonies françaises.

Louis - Philippe. Médaille commémorative, Louis-Philippe, roi dès Français. Tête laurée à gauche. — R] L'armée au duc d'Orléans prince royal. M. DCCC. XLII. Ce prince à cheval.

Seconde République + Piéfort + Concours monétaire + 10 centimes, 1848. Chêne et laurier. La devise républicaine. Au lieu de la face, même devise accompagnant les mesures : 3 centimètres, 20 grammes.


Seconde République : Un centime 1848.

- 1849.

— 1850.

- 1851.

Napoléon III, 1853. — La face de la pièce de 10 centimes. — R) La ville de Lille reconnaissante. Visite 23-24 septembre.

Napoléon III. 1 franc, 1870.

— 20 centimes, 1867.

- 5 centimes, 1861.

— 2 centimes, non lauré, 1856.

— - 2 céntimes, lauré, 1861.

— 1 centime, 1854.

— 1 centime, 1862.

Ille République, 50 centimes de 1888.

- 10 — 1884.

- 5 — 1890.

- 1 — 1872.

Pièce commémorative de laiton. République française ; Sa tête à gauche. — R] Fête nationale 14 juillet ; branches de lauriers.

«S®

COLLECTION DE MONNAIES FRANÇAISES (DON DE M. A. LIOUVILLE).

124. Louis XIV (1692), 10 sols - jeton cuivre (lilia florent hoc sidere).

Louis XV (1741) 10 sols. — (1748) écu de 3 livres. — (1765) écu de 6 livres.


Louis XVI (1778), 10 sols. — (1792), écu de 6 Livres. — (1786), un liard.

République (an II), 5 francs.

Bonaparte 1er consul (an XI), 5 francs.

(an XII), 5 francs.

Napoléon, empereur (an XIII), 5 francs. (1808), 10 sols. — (1810), 10 sols. — (1815), 5 francs.

Napoléon, roi d'Italie (1808) 10 sols.

Joachim Napoléon Murat, roi des Deux-Siciles : 2 lires. -

Louis XVIII (1814) 5 francs.

Chàrles X (1827), 5 francs, (1827), 10 centimes.

Colonies.

Louis-Philippe (1843), 10 centimes. — Colonies.

République (1849), 5 francs. — (1870), 10 centimes (nickel) (sans date) 10 centimes, République (1870), 5 francs. — (1870), 10 centimes (2 pièces à effigies différentes). — (1889) 10 centimes (Indo-Chine).

Pièce frappée, d'une valeur de 10 centimes : Napoléon III le Misérable (2 décembre) tête coiffée d'un casque prussien. - R] aigle sans tête. Vampire de la France.

Pièce de 10 centimes (1870), casque prussien gravé. — RI L'aigle tient une banderolle avec l'inscription : Sedan.


Médaille de bronze à l'effigie de Barnabé Brisson.

Autre médaille de bronze commémorative de la paix de Lunéville (20 pluviôse, an IX). Effigie de Bonaparte, premier consul. - RJ La paix tenant un laurier.

<=~c PIÈCES ÉTRANGÈRES

125. 1° Monnaies données par M. Mathieu Blocq : Angleterre : Georges III, 1793 (or).

Turquie : Abdul-Medjid, an 1255 de l'hégire, (or).

Sicle d'argent de Jérusalem (ancienne monnaie juive).

20 Monnaies données par M. A. Liouville : Angleterre : Georges III, 1799 ; Georges III, 1816 (1 s.) ; Georges IV, 1826 (1 s.) ; Victoria, 1838 (2 s.).

Autriche : François-Joseph 1er, 1884, 2 florins; François II, 1794 ; François, 1763, 6 livres.

Prusse : Frédéric, 1782 (3 pf.). — 1764, 1/4 thaler) ; Frédéric Guilaume III, 1814, (un thaler).

Papauté : Benoît XIV, 1754 (écu de six livres); Pie IX, 1858 (8 pièces de 5 s. : 1 pièce de 10 s.).


Pérou : République, 1870, un sol.

Deux-Siciles : Ferdinand, 1855, 10 sols.

Es-pagne : Fernando VII, 1809, 5 piastres ; Charles III, 1777, 2 piastres. L Principauté de Luc et Piombino: 1809, 5 francs.

Hollande : Guillaume, 1829, 1 g. - Duché de Parme : Marie-Louise, 1815, 5 s.

3° Monnaies étrangères trouvées sur un soldat prussien déterré après le siège de 18t0: Prusse : Frédéric-Guillaume III, 1817, un thaler ; Frédéric-Guillaume IV, 1848, un thaler; Guillaume, 1863, un thaler.

Bavière : Louis Ier, 1838, un gulden. Autriche : François-Joseph Ier, 1859, 1 florin ; François-Joseph IV, 1865, 1 thaler.

m

126. Vingt assignats de la Révolution, de divers modèles.

Don de MM. P. Bastien et J. Nicolas (1892).



TOUL. — DI. THt)::ii.\L''r