bpt6k5749720r/f162


SYLVAIN

Henri Heine, dans un charmant article, a décrit les occupations et les déguisements des dieux en exil; il nous a montré, après l'avènement triomphal du christianisme, les olympiens forces de quitter leurs célestes demeures, comme au temps de la guerre des Titans, et s'adonnant à diverses professions en .harmonie avec le prosaïsme de l'ère nouvelle ; sans les renseignements positifs qu'il a recueillis de la bouche de Nichol Anderson, le baleinier, nous ignorerions que Zens, le dieu au noir sourcil et â la chevelure ambrosienne, est devenu un simple marchand de peaux de lapin comme l'ami du pair de France d'Henry Mon nier, et