Reminder of your request:


Downloading format: : Text

View 1 to 319 on 319

Number of pages: 319

Full notice

Title : Annuaire de la vie internationale... / par Alfred H. Fried

Author : Institut international de la paix (Monaco). Auteur du texte

Author : Union des associations internationales. Auteur du texte

Publisher : (Monaco)

Publisher : Office central des institutions internationales (Bruxelles)

Publication date : 1906

Contributor : Fried, Alfred Hermann (1864-1921). Directeur de publication

Type : text

Type : printed serial

Language : multilingue

Format : Nombre total de vues : 756

Description : 1906

Description : 1906 (A2).

Description : Collection numérique : Bibliothèque Diplomatique Numérique

Description : Collection numérique : Histoire diplomatique : IIIe République (1870-1914)

Description : Collection numérique : Droit international

Description : Collection numérique : Documents diplomatiques

Description : Collection numérique : Traités, accords et conventions

Rights : public domain

Identifier : ark:/12148/bpt6k5688624m

Source : Bibliothèque nationale de France, département Fonds du service reproduction, 8-E*-820

Relationship : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb326966804

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date of online availability : 17/08/2009

The text displayed may contain some errors. The text of this document has been generated automatically by an optical character recognition (OCR) program. The estimated recognition rate for this document is 93 %.
For more information on OCR




Annuaire

de la Vie Jnterriafipiîa'lef



PUBLICATIONS 1)F/L'INSTITUT INTK11NATIONAL 1 DE LA PAIX.—No 4 #.##*$#$#$.

Annuaire

DE LA

Vie Ihternationale

PAR ALFRED H. FRIED •2-« ASXKK (1900)

Classification décimale : o.58 (4-9)

MONACO

INSTITUT INTERNATIONAL DE LA PAIX 1900



JPR É F A C E

iipfci ire ANNKK'

Danl'jl» pk^ojït travail, on s'est proposé d'einbwsser\F£nsemblo do.la, vie internationale actuelle, fie reconnaîtrai^ Caractères de la civilisation intornatioiiaîi^on-vrile de formation, de montrer que l'internationalisa tion de l'humanité civilisée est, dès maintenant, plus avancée qu'on ne l'admet généralement.

Mus ce travail n'est qu'un essai. On ne peut y voir que l'esquisse d'un tableau qui reste à taire. 11 fallait commencer par le commencement, et il était ^ impossible de faire mieux, dans les conditions où l'on se trouvait. L'auteur, on effet, ne disposait, pour se renseigner, que des journaux, et de la complaisance des quelques personnes qui ont bien voulu ; répondre à ses questions. Dans ces conditions, il ne pouvait aboutir qu'à l'oeuvre imparfaite qu'il présente actuellement au public, et que l'on ne peut cpnsidérer que comme'le plan d'un édifice futur.

Mais un plan permet déjà, dans une certaine- "; mesure, de se rendre compte île ce que sera la construction achevée.

Avec le temps, cet Annuaire doit devenir un j>uido sûr et complet de la vie internationale. Il viendra compléter, par son universalité, les divers annuaires '; nationaux : il aura sa place à côté du « Gotha ».

(*) Cette piï'faei! n'a pas M puMic'c on ontKT par erreur dans . la 1" année.


"'■'■".■■' — ti — '-'

Puissent ces considérations et cette perspective excuser la qualité du présent travail, en expliquer les. imperfections, les inégalités et les lacunes. C'est ici l'oeuvre d'un homme isolé, et il ne s'agissait pas moins que' d'enregistrer l'ensemble de l'internationalité,au début du xxc siècle. Le fait même que la tâche soit au-dessus des moyens d'un homme, suffit a montrer l'intensité de cette vie internationale que l'on se proposait de retracer ; et l'imperfection du début vient précisément justifier l'entreprise et prouver la grandeur de l'idée que l'on veut servir.

Quelle est cette idée ? — C'est celle de la solidarité internationale, do l'homogénéité des peuples, de l'interdépendance de ces nations, qui ne veulent pas encore reconnaîti'e que c'est leur union qui fera leur force et leur grandeur, que le temps de l'existence isolée est passée pour elles, et que nous sommes au début de l'ère du travail en commun, ou', pour parler comme Herbert Spencer, de l'intégration des forces sociales.

Précisément de nos jours, il importe de fournir celle prouve. De toutes parts, le nationalisme provoque do'tristes phénomènes. Un patriotisme mal entendu s'efforce encore partout de contester aux autres nations leur droit à l'existence, de prêcher la politique de l'égoïsme. Il est donc à propos, de montrer que ce nationalisme est en opposition avec la nature des choses, qu'il est aussi erroné que dangereux. La nature des choses tend vers l'intégration des forces sociales, vers la transformation dos peuples isolés, dos groupes alliés et dos-fédé-


rations on une grande union civilisée. Se régler sur)- cette notion irréfutable, diriger sa patrie dans la * voie de l'évolution naturelle, c'est épargner à cette." patrie les dangers qui résultent d'une méconnais- ' sauce des lois de l'évolution, c'est lui promettre à elle plus de grandeur, à ses enfants plus de bonheur.', Car l'union pour la culture internationale présuppose, la puissance et la grandeur do chacun, do ses ! membres; et riutornattonalisme,qui profite à chacun d'eux dans la mesure même où il profite à l'ensemble,' est le meilleur moyen de les faire progresser. C'qst <- ici une vérité que l'on ne peut plus contester audébut -. du xxcsiècle : rinternationalisme biencomprisest Un . patriotisme d'essence supérieure, et ceux qui le favorisent sont les seuls, les véritables patriotes. Ils no veulent plus l'impossible, le bien d'un pays aux dépens du voisin, mais ils veulent ce que veut précisément la nature, le salut national par le salut général. Cet Annuaire est destiné à fournir un modeste appui à ces grandes idées et aux efforts qui tendent à les réaliser. Le pourra-t-il ? Malgré tous les défauts d'une première ébauche, je crois pouvoir répondre affirmativement. Car l'efficacité no dépend pas de la manière dont le sujet a été traité, mais bien delà nature même de ce sujet. Ce dernier est si vaste, si imposant, que l'imperfection d'une esquisse improvisée n'en saurait affaiblir l'effet. L'Annuaire suffit à montrer que ce que beaucoup de gens ne considèrent ijite comme un (idéal, un but lointain, existe déjà. L'idée dos Mais-Unis d'Europe, ou même dos Ktnts-Unis du Monde civilisé, n'osl plus


... ti ' '■ ■ ■'

un desideratum, elle est devenue une réalité.Que l'on examine cet instantané de la vie internationale, tel qu'il est présenté ici, sans aucune retouche, et l'on se convaincra de ce fait, que l'union international^, existe dès maintenant. Sans doute, elle no porto encore aucun nom, elle ne possède ni constitution, ni armoiries, ni pavillon, elle n'a point de fonctionnaires, point de roi, ni de chef, elle n'exerce aucun droit île souverai noté et ne frappe point de monna ies, et pourtant, elle existe.

Le Dr Schou, un jeune autrichien, a développé la notion de la « politique de civilisation ». Il s'est élevé au-dessus du point de vue purement patriotique, en proposant pour son pays, si déchiqueté par les questions de nationalités, une réforme politique destinée à assurer le bien de tous ces peuples divers. Cela l'a conduit à montrer que la représentation actuelle des peuples, suivant les territoires qu'ils occupent, ne saurait donner une idée exacte de leur ensemble,'puisqu'elle ne connaît qu'une foule mécaniquement subdivisée, d'où ne peuvent émaner (pie des délégations capables de la représenter en quantité, mais non en qualité. l)u chaos de l'ensemble procède simplement un chaos en réduction. Pour remplacer cette subdivision mécanique, le l)r.Seheu demande que le peuple soit, réparti suivant les divers intérêts on présence, et -que sa représentation se compose do .représentants des groupes ainsi constitués.

Ce que propose cet auteur pour le microcosme national qu'est sa pairie est, dans une corlaino


mesure, et par la force dos choses, devenu ùïu> réalité pour le inonde international L'évoliitipn# naturelle a franchi'les bornes territoriales créées; par l'homme, et .s'est accomplie par l'internationalisation dos intérêts. Le monde civilisé s'est uni, en se réglant, non sur les délimitations 'que portent nos atlas, mais sur toute l'ampleur do l'esprit humain, do l'activité humaine, qui depuis longtemps se trouvaient à l'étroit dans le domaine national. .Chaque groupe d'intérêts, dans les divers pays, a cherché à prendre contact avec les groupes'correspondants dos mitres pays, lisse sont rapprochés pour; délibérer en commun et organiseruno représentation commune de tleurs intérêts. La science et le c »mmerce, les beaux-arts et l'agriculture, l'industrie et les métiers, le travail et le .capital sentent qu'ils resteront désormais impuissants s'ils s'obstinent, dans lopirficularisme national, et ils s'efforcent de trouver, dans leur union avec les intérêts analogues des autres pays, la force nécessaire dans la lutte pour la vie. Le mouvement a commencé par. quelques groupes isolés ; puis il en vint d'autres. Nous, sommes encore loin de son point culminant, mais déjà nous pouvons reconnaître à ([iioi.il tond : a. l'internationalisation do l'humanité créatrice, par .de là l'obstacle matériel des limites territoriales. . Gomment se produit cette unification, c'est ce que, montrera un coup d'o'il sur le présent Annuaire. L'union européenne, l'union de la civilisation internationale, m voici ! IClie est uêo, sans qu'on l'ail voulue ; elle. est tin phénomène naturel, et on


' ■ — 1° — / '•'■;•

ne peut donc plus l'empêcher d'être, l'arrêter dans son développement. . Kncore quelques dizaines d'années, et. son organisation étani parachevée, elle „ cherchera a se centraliser, elle trouvera les organes dont elle a besoin, elle agira avec la fuiissaneo décuplée d'une collectivité plus, heureuse et. plus libre.

L'Annuaire do vie internationale o*tf destiné à observer la marche do cette évolution, et à on donner chaque année un tableau fidèle. On croit, par là, faire (ouvre utile. Connaître l'origine et le ' cours dos événements quand on vent y participer, c'est s'épargne! 1 des efforts et accroître la valeur de son travail.

Décembre lilO'i. ' A.-H.P.


11 ~

sPRÉFACE

•<5, M)E LA Up ANNEE

Ufatinuairo do .h/ Vie Internationale m» peut être com^>l^s\^V^touxièino année. L'auteur n'a pas cncore^pii-colîîiailn* tons les 'faits internationaux. Néanmoins ce second volume est plus riche et plus complot que le précédent. D'une pari les faits d'ordre international ont augmenté et d'autre part l'auteur a été mieux renseigné.

Le volume de 11)05 no comptait que 59 offices ou bureaux internationaux officiels; celui de 1906 en compte 80. Le nombre dos associations internationales d'ordre privé a passé de 143 à 235 : celui des congrès internationaux d'ordre privé de 115 à 150.

Cef accroissement d'intensité dans la vie internationale confirme les idées que nous émettions au commencement de noire 1er volume et légitime une fois do plus notre publication.

Vienne, le 29 Janvier 1900

A.-II. V.



— 18 —

NOTICES

l

LAiÎGRÎMlNh^iT^JNTER^ATIONALr: ORGANISEE

\tf SA RÉPRESSION

Kxtiairrmm-Kapport de M. Lindenau, Dr. en droit. ;; Uegioning.sassessoL'a lîoilin, fait à l'occasion du X« congrès de l't'nion intern. dosCrhninalistosà Hambourg (11-15. Sept. IJI05). D'après la traduction du Dr Charles .tacot dans le. Hulletin do l'Union intern. de Droit pénal, Vol. XIII.

liit forme typique sous laquelle se présente le délit internationalement organise est relie tlu commerce, fia traite des blanches, dont les relations sont très ('tendues quoique sensiblement localisées, a provoqué les premières mesures énergiques de répression internationale, Mipulêes dans la convention conclue lo Is mai l!K)'i. 11 est fort naturel que ce soit la lutte contre des agissements aussi condamnables qui ait attiré «l'abord les regards des gouvernements. Mais après?avoir payéun justo tribut d'indignation à la morale outragée il n'est pas permis d'oublier que les Etats, ceux d'Europe surtout, ont un intérêt inliniment plus considérable encore à l'extirpation des autres brandies de l'exploitation commerciale du crime. Parmi les chancres rongeurs qui s'attachent aux lianes du bien-être


— 14 -

national de tous les peuples, nous'remarquons le négoce frauduleux auquel se livrent les " bandes noires " qui, sous la pompeuse enseigne do raisons sociales toujours nouvelles, su* vent se procurer à crédit des chargements entiers de marchandises aussitôt dirigées sur l'étranger. La fabrication et l'émission de la fausse monnaie'sont à leur apogée. On fait appel pour la confection des matrices et des coins, aux graveurs les plus habiles d*s diverses villes i!u monde, et ceux-ci deviennent les auxiliaires inconscients des faussaires qui ont soin de ne leur faire exécuter que des pièces détachées n'éveil,- Jant pas les soupçons en soi et que les techniciens de la bande ujustent ensuite. La mise en circulation s'opère par l'intermédiaire de nombreux complices sur les plaeeséparses du marché universel. La criminalité internationale suit aussi le mouvement qui porte le commerce honnête à remplacer le numéraire ou la monnaie fiduciaire par des chèques et des lettres de change. Depuis quelques années les fabriques de " cavalerie " (effets fictifs) ont surgi comme poussent.les cryptogames vénéneux après une ptuio d'orage. Une nuée d'agents et de sous-agents passent leur temps à recueillir, au prix moyen de 30 ù50 centimes pièce, les signatures de gens dépourvus des moindres ressources et à créer ainsi de prétendues valeurs. Tous les moyens de la réclame moderne, la plus effrénée — commis-voyageurs, offres manuscrites ou imprimées, annonces — sont mis en action pour obliger les commerçants aux abois à recourir à ce tris-te crédit. Il va sans dire que le naufrage inévitable de l'emprunteur qui se cramponne à cette fallacieuse planche de salut n'est retorde que de bien peu, mais ceux qui ont endossé ces chiffons de papier sont à leur tour entraînés dp»is le gouffre. Les sociétés internationales de lots de séries, faisant participer leurs membres à des titres qu'elles n'ont jamais possédés, sont les dignes émules dei précédentes et ont une grande analogie avec les propriétaires espagnols de trésors qui, soit dit en passant, semblent se servir de boltins internationaux, fin tout cas les lettres que l'on sait, où de malheureux prisonniers offrent la moitié de leurs millions cachés moyennant un modeste secours de quelques mille francs sont, ces temps derniers, adressées simultanément A des personnes ap-


_ 15 —

partenanl, «tans la mémo localité, à telle ou telle profession déterminée. Les usuriers et les escrocs au prêt et au cautionnement foraient, eux également, des associations soigneusement organisées. Un autre grave péril menace la fortune et la santé publiques, nous avons nommé le charlatanisme qui, de nos jours, a pris une extmsion formidable, célébrant à tous les échos les vertus de ses croix et de ses ceintures électriques, ses procédés de suggestion et d'hypnotisme, ses thés et ses élixirs -Partout enfin nous assistons nu placement international des ignobles produits de la littérature et de l'imagerie pornographiques qui empoisonnent systématiquement la jeunesse. Pour lutter avec succès contre la criminalité internationale organisée il n'y a qu'un moyen — et il a fait ses preuves en matière de politique criminelle, — adapter les mesures de défense à la tactique de. l'ennemi. La Justice pénale ne pourra vaincre le crime international que si elle parvient à loi opposer une organisation aussi centralisée que celle doot. il dispose. Le fait do saisir quelques membres d'une association internationale et de les condamner n'a pas grande signification tant" que l'cntreprise-mère continue à fonctionner sans être inquiétée. 11 faut qu'on arrive à surmonter lesdiflicultés de procédure naissant de ce (jue les divers membres des bandes commettent leurs infractions simultanément ou successivement dans plusieurs Etats. Les efforts du législateur ont principale-' ment tendu jusqu'à présent à déclarer .délits distincte et punissables en tant que tels, même des actes qui, pris isolément, ne se caractérisent que comme faits do coopération. Nous en avons un exemple dans la loi anglaise du 14 août l&KJ qui punit la possession d'objets que leur détenteur suit avoir été volés, l'eussent-ils été en dehors du Hoyaume-Uni. On n'ignore point en effet «pie, sous l'empire de l'ancienne législation, Londres était devenu le marché mondial de tous les fruits imaginables du vol, surtout des bijoux et des billets de banque. Toutefois de semblables proscriptions répondent, en somme, à un simple devoirde préservation nationale, soit qu'elles s'appliquent à des faits déterminés, ainsi que c'est le cis ci-dessus, soit qu'on les généralise selon la formule pi.iposée par M. Keuilloley au (JottgvPx du (troupe Ft'tinçnut de noire lUu'oii et


- 16 -

dont voici la teneur : " Tout acte de coopération ou do complicité constitue un délit distinct lequel pourra être poursuivi dans le pays où il aura été accompli et jugé selon la législation en vigueur dans ce pays. " Pour porter des coups mortels aux organisations internationales do malfaiteurs, on doit les forcer à découvrir en une fois toutes leurs positions. Ici encore la première condition à remplir est la création d'offices centraux en état de fournir aux juges, cantonnés dans le principe de la nationalité, au moins le matériel des charges inter. nationales qui pèsent sur l'accusé, c'est-'vdire une image nette de son importance et des dangers qu'il fait courir à la société. Le but auquel il faut viser — et qu'on atteindra indubitablement un jour ou l'autre — est l'unité de jugement. Les obstacles qui s'opposent actuellement à sa réalisation, eu particulier ■ la difficulté qu'il y aurait à obtenir certains témoignages ou à procéder à certaines constatations, seront évidemment écartés par le progrès des moyens de communications et par le perfectionnement de la technique moderne.

La question, 1res discutée, de savoir à quel Elut incombera le devoir international de prononcer le jugement ne peut dépendre du hasard voulant que l'arrestation se. produise à tel ou tel endroit. C'est au siège principal de l'activité criminclle.toiit indiqué du reste pour la juste appréciation des faits au point dé vue sociologique, que '«craie for mondial: autrement dit. on adoptera le principe généralement en usage en matière de règlement de juges (compétence de la juridiction dans le ressort de la quelle a été commis le délit le plus grave ou, en cas de connexité. le plus grand nombre d'infractions).

Lu politique criminelle nous conduit donc aux mêmes résultats qu'il s'agisse de s'emparer sûrement du délinquant en fuite on de combattre efficacement Incriminante internationale. Les offices centraux 'doivent préparer cl entreprendre lu poursuite du fugitif, surveiller le malfaiteur étranger domicilié et le vagabond international ; ils se mettront mutuellement en garde contro le chevalier d'industrie et le cambrioleur ambulants à la charge desquels ils réuniront en collaboration le faisceau des présomptions et des preuves. Seuls, ils sont capables de découvrir les agissements des associations internationales de criminels et d'y mettre fin.


— 1? -

L'organisation intérieure «les stations où se concentreront les communications de droit pénal internatiotàl est, dans ses détails, affaire d'administration pratique ; au point de vue scientifique il n'y aurait guère que la question de savoir à quelle autorité ces organrs devront être rattachés qui put à la rigueur offrir quelque intérêt. Personnellement, nous croyons que les " Sûretés générales " sont les mieux qualifiées pour remplir celle tâche. Le service anthropométrique des grandes villes possède déjà de riches collections, soigneusement, classées de portraits, de mensurations, de renseignements divers, d'instruments en usage dans le monde des malfaiteurs, Quoique dans des limites restreintes, ces bureaux ont déjà la liberté de communiquer directement cntie eux el ont l'habitude des relations internationales. Ils sont ouverts en permanence, disposent d'un personnel au courant des langues vivantes usuelles et de l'argot des criminels. Des voyages en vue de poursuites ou d'enquêtes ont établi entre les chefs et les membres des polices des divers Etats civilisés des relations personnelles dont on ne saurait assez apprécier l'utilité, On s'est engagé dans la bonne voie, il faut y persévérer : laisser se nouer librement les rapports internationaux aussi loin que s'étend l'action de la police judiciaire oudesàreté elles faciliter pur l'adoption de formules identiques do signalements et d'un chiffre unique, en prenant, pour base les travaux d'Aiphonse Berlillon ; avoir un journal commun pour les recherches importantes, la publication des mandats ot autres avis : maintenir d'une manière régulière le contact personnel, au moyen de pattouilles internationales circulant sur les grandes lignes de communication par terre et par eau. Des conférences internationales ser- ni appelées à régler I.a marche de tout ce mécanisme et à travailler à son perfectionnement. La constitution d'une entente policièro internationale ne représente en eil'ct qu'un premier pas dans la lutte contre la criminalité coalisée. Pour arriver au résultat final, l'unification do la justice pénale entière, il faut avant tout, une connaissance sûre et. approfondie de la criminalité internationale ainsi qu'un rapprochement sérieux et général des Etals entreeux. Les offices centraux peuvent y contribuer. Lo matériel criminologique affluant aux dits bureaux


ts

aura une influence extrêmement heureuse sur lu développement delà science juridique pénale. Et l'assaut livré, coude à coude, à l'ennemi international commun fortifiera les sentiments de solidarité bien au delà des milieux directement intéressés : on verra peu à peu se dissiper les malentendus, se-fondre les préjugés. Une pierre solide sera venue s'ajouter à la construction du temple de lu Paix Universelle !


-m — ■• ■"'

n

ORIGINE ET PROGRÈS

DE L'OEUVRE INTERNATIONALE DE LA CROIX-ROUGE

par HENRI DUNANT

185II. JUIN 2'I. — Bataille de «olférino.

— Jean Henri Dunant. de Genève, ambulancier volontaire à Oastiglione, près Solférino.

1859. JUIN 28. — Untrevue à Dorghelto du maréchal de Mac Mahon et do Dunant. qui sollicite des médecins autrichiens, prisonniers des français, pour soigner les blessés de Oastiglione. quelque soit leur nationalité. Intérêt manifesté, à Cavriana. par Napoléon III. au sujet de cette question d'Ium'ianité. il accorde la liberté aux médecins autrichiens prisonniers.

1850. JUILLET 4-U. — Création par la Comtesse Agénorde (Jasparin.sur lademande faite de Castigliono.parl.H. Dunant. d'un Comité pour les Dlessés des belligérants de la uuerre de Lombardie.


— ->n —

18(i2. Publication, par 1. H. Dunant, du livre « l'n Souvenir de Sol/'crino », demandant la création, dans tous les pays civilisés, de Sociétés permanentes de secours aux blessés de la. guerre, sans distinction de nationalités, ainsi que «l'adoption d'un '« principe international, conventionnel et « sacré, en faveur «les victimes de la «i guerre. » En temps de paix, ces Sociétés s'occuperaient des victimes des fléaux divers, des catastrophes imprévues, etc.

t.srj'sî. OCTOBRE li).— Adhésion écrite et publiée, {\\\ Général G. H. Du four, général en chef de l'Armée de la Confédération Suisse.

isti:». JANVIER.— Adhésion aux idées émises par le Souvenir de Solferino,\mvU^ Sociétés d'Utilité publique des cantons suisses de Vaud et NeucluUel ; et témoignages de sympathie venant de presque tous les pays do l'Europe.

18f>3." KÉVRIEIU).— La Société genevoise d'utilité publique nomme une Commission, composée de cinq do ses membres, (Messieurs le Général Dufottr, Gustave Aloynier, président, de ladite Société, Henri Dunant et les Docteurs Théodore Maunoir et Louis Âppia), pour étudier la question mise à Tordre du jour par son président: « de « l'adjonction aux armées belligérantes « d'un corps d'hospitaliers volontaires J»,


~ ->l -

tj'iine des idées émises dans le livre do Monsieur Henri Dtiuaul « Un Souvenir de Solférino >».)

18(13. Séance de la Commission Genevoise: 17 février, 17 mars. 25 août. Général Dufour, président, M. Gustave Moynier, viceprésident, M. Henri Dunanl, secrétaire.

18113. SEPTEMBRE 1er.'-— Envoi d'une Circulaire, par la Commission Genevoise, (devenue Comité Genevois de Secours pour les Militaires blessés) à diverses notabilités européennes, les invitant à assister à une Conférence devant s'ouvrir, à Genève, le 26 Octobre 1863. dette Circulaire porte le titre de : « Conférence Internationale pour « examiner les moyens de pourvoir à «l'insuffisance <lu Service Sanitaire dans « les Armées en campagne ». Elle est accompagnée d'un « Projet de Concordai », en dix articles, destiné à servir de base aux travaux de la Conférence.

1868. SEPTEMBRE 15. — Nouvelle Circulaire, l'aile, à Berlin, par M. Dunant. après lesréunions du cinquième Congrès international de Statistique, (6au 12 septembre)où, appuyé dans cette ville par le D 1' Rasting, délégué du Roi des Pays-Bas, il parvint à obtenir l'approbation du Congrès de Statistique au sujet de sa proposition de la neutralisation des Corps sanitaires officiels de tous


- 32 -

les pays civilisés,du personnel médical militaire et de ceux qui en dépendent, y compris les secoureurs volontaires reconnus, devant être regardés comme neutres par les Puissances belligérantes. — Cette circulaire est envoyée, de Berlin, pur M. Dunant, — avec celle du Ie'' septembre, — aux Ministre de la Guerre et dos Affaires Etrangères des principaux pays de l'Europe. — Il obtient aussi le concours de la Cour de Prusse, des ministres à Berlin, et de l'Ordre di! St. Jean de Jérusalem.

1863. OOCTOBRE 2. — Il obtient l'approbation de S. M. le Boi Jean de Saxe, dans une audience où ce Souverain manifeste le plus vif intérêt pourle projet d'un accord international protégeant les blessés de la guerre et ceux qui en prennent soin.

1863. OCTOBRE 26,27, 28, 2!) : Séances de la Conf. Internationale de Genève. — Elle était comrosée de 36 personnes, dont 18 délégués ofliciels ad audiendum et ad référendum* représentant 14 Gouvernements; et dont 2 étaient directement envoyés par leurs Souverains : S.À.B. le grand Duc de Bade et S. M. le Boi des Pays-Bas. Le prince Henri XIII de Beuss, branche cadette, était chargé d'assister à la Conférence par le grand Maître de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, U prince Charles de Prusse. Les Consuls à Genève d'Angle-


Ï!8 ~

terre, d'Italie et de Franc<Mivaient été invités d'une manière spéciale. Deux membres «le la IFamille Impériale de Bussie, Madame la Grande Duchesse Hélène Paulovna et le Grand Duc Constantin, frère du Czar Alexandre II, s'étaient fait représenter par deux Russes. Plusieurs sociétés de bienfaisance, notamment les sociétés d'utilité publique du Canton de Vaud et • de Neiiehàtel (Sciences Sociales), avaient envoyé dos représentants. Enfin, les 5 membres du Comité Genevois.

L'Assemblée était présidée parle Général Dr four, puis, par M. Moynier. Le prince de Beuss fut nommé Vice-Président , et M. H. Dunant secrétaire de la Conférence. Les Etats représentés étaient les suivants : Autriche. Bade, Bavière, Espagne, France, Grande Bretagne, Hanovre, Hcsse-Darmstadt,Italie, Pays-Bas, Prusse Bussie, Saxe Boyale, Suède et Norwège, Suisse, et Wurtemberg. — Le Danemark, Mecklembourg-Schwérin et le Portugal firent connaître qu'ils adopteraient les > conclusions de la Conférence. 1863. OCTOBRE 29. — L'Assemblée adopte des « Résolutions », (en dix articles) et for\ mule en outre des u Voeuot » adressés aux

Gouvernements, relatifs à la Neutralisation des Ambulances, des Hôpitaux, du personnel Sanitaire officiel des armées,


- 2\ r- -

ainsi quo des infirmiers volontaires, des blessés et. des habitants du pays qui iront secourir les blessés —Un drapeau et un brassard identiques seraient admis universellement. 1863. NOVEMBRE. — La Commission Genevoise (issue de la Société Genevoise d'utilité publique) se constitue en permanence et prend le nom '.e « Comité Intornationajdo secours aux Blessés ». Genève devient ainsi le berceau de l'CEuvro.

Voici le résnmé des Résolutions île la Conférence :

Dans chacun des pays qui adhéreront à l'accord proposé, un Comité sera formé dans le but de concourir, en temps de guerre, s'il y a lieu, par tous les moyens en >on pouvoir, au service do santé des armées. Il s'organise lui môme, de la manière qui lui paraît la plus convenable. Chaque Comité s'adresse au Gouvernement de son pays pour faire agréer ses services. Eu temps do paix, les Comités Nationaux s'occupent des moyens de se rendre véritablement utiles en temps de guerre. Us préparent des secours matériels de tout genre et cherchent à former et à instruire des hospitaliers volontaires. En cas de guerre, les comités des nations belligérantes fournissent des secours à leurs armées respectives. Ils organisent


— ->:* —

les hospitaliers volontaires-d'accord.avec l'autorité militaire, ils envoient, sur le champ de bataille, des secoureurs volontaires qui sont placés sous la direction des chefs militaires et doivent', tous porter un brassard blanc avec .une croix rouge.

Toi est le statut fondamental de l'OEuvre dite aujourd'Jiui de la Croix-Bouge.

1863. NOVEMBRE 15. —Circulaire du Comité Inlernatbnal aux 'Etats Européens leur demandant s'ils sont disposés à donner leur adhésion aux a Résolutions» de la Conférence Internationale et à accueillir favorablement les if Vwuoe » formulés par cette assemblée

M. le Général Dufour devient Président Honoraire du Comité International et M. G. Moynier Président.

1863. DÉCEMBRE 21. — Lettre de l'Empereur Napoléon

Napoléon à M. Dunant: Sa Majesté a pris connaissance des Voeux émis par la Conférence Internationale. Elle approuve hautement l'objet de la Conférence et les Voeuoe émis pour l'accomplir. Elle, désire favoriser la formation du Comité français que Dunant cherche à constituer à Paris et l'autorise à faire connaître toute la sympathie qu'Ello éprouve à cet égard.

1864. FÉVRIER 6. — Constitution définitive du Co-


mité Central prussien, sous la présidence de S. A. le Prince Henri XIII de Reuss, à Berlin, et le haut patronage de la Cour.

186'i. FKVHIKR lfl. —Nouvelle communication de l'Empereur Napoléon 111 à Dunant, l'informant qu'il le mettra en rapport-aveu son Ministre des Affaires Etrangères au sujet de la proposition de la neutralisation des ambulances, des hôpitaux, des blessés et des corps sanitaires.

iSiVi. MARS. — Le Comité International envoie des délégués sur le théâtre des hostilités, pondant la guerre du Schlcswig: M. le Dr. Louis Appia, du côté de la Prusse, et M. le capitaine vair de Velde, d'L'trecht, du côté du .Danemark ; — le Ministre de la guerre à Copenhague ayant informé le dit Comité, à la date du 20 janvier 186'i, de l'adhésion du Danemark aux désirs delà Conférence. ' •

186i. AVRIL 22. — Audience de M. Dunant au Ministère des Affaires Etrangères de France. S. Exe. M. Drouyn de Lhuys l'informe que si —' en vue de transformer l'idée do neutralité en loi internationale— la Suisse adressait aux Puissancces une invitation pour la réunion d'un Congrès diplomatique, le Gouvernement français, d'après l'ordre, de l'Empereur, était prêt à la seconder dans cette; voie et à engager les Etats à accepter l'invitation.


- 87 —

M, Dunant insista auprès du Ministre pour que le Congrès ait lieu à Genève.

1864. AVRIL et MAI. — Démarches faites à Berne, auprès du Haut Conseil Fédéral Suisse, par M. le Général Dufour et M. Moynier, à la suite de la décision «le M. Drouyn de Lhuys.

186*. JUIN 6.— Dépêche adressée, par le Haul Conseil Fédéral Suisse, aux Puissances civilisées, les invitant à prendre part à un Congrès diplomatique devant s'assembler sous ses auspices pour traiter la question spéciale de la Neutralisation des Ambulances, des Hôpitaux, des Blessés et des Corps Sanitaires. Le Conseil Fédéral, propose comme lieu de réunion la ville de Genève, et, pour époque do l'ouverture du Congrès, la date du 8 Août 1864.

1861. JUIN.—'Envoi d'une circulaire officielle du Ministre des Affaires Etrangères de Franco appuyant, auprès des divers Cabi nets, la dépêche partie de Berne.

1864. JUILLET 6. — Décret royal, daté de Madrid le 6 juillet 1864, par lequel S.M. la Beine Isabelle II autorise l'Organisation dans toute l'Espagne, de Comités permanents de secours aux blessés des armées.

1864. Juillet. — Au mois de Juillet 1864, quinze pays pouvaient être considérés comme s'étant déjà conformés aux indications de


- :>8 -

lu Conférence Internationale pour la formation des Comités de secours. Ces Etats étaient les suivants : Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, France, Hanovre, Hosse-Darmstadt, Italie. MecklembourgSchwérin, Oldenbourg, Prusse, SaxeBoyalo, Suède et Norvège. Suisse, Wurtemberg.

Successivement, avec les années, ces Comités Nationaux de secours prirent, le noms de Sociétés Nationales de la CroixBouge.

CONVENTION DE GENEVE

1864. AOÛT 8 au 22.— Le Congrès diplomatique, ouvert, le 8 août à l'Hôtel de Ville de Genève, sous la présidence du Général Dufour, fut clos le 22 août, après avoir arrêté les termes d'un Traité international. Les Boprôsentants de 16 Puissances étaient présents, savoir : Bade, Belgique, Danemark, Espagne, Etats-Unis d'Amérique, Grande-Bretagne, Hesse-Darmstadt, Italie, Pays-Bas, Portugal, Prusse, Saxe royale, Suède et Norvège, Suisse et Wurtemberg. Quatre de ces Etats, la Grande Bretagne, les Etats-Unis, la Saxe et Suèdc-Norwège n'avaient pas accrédité leurs délégués avec des pouvoirs suffisants pour signer le traité (mais, ils ont signé au protocole, à Borne, pou de temps


au

après) c'est pourquoi la Convention diplomatique a été conclue, à Genève, entro.les 12 autres Etals contractants.

Le Général Dufour, dans son discours d'ouverture, fit comprendre aux Délégués des Gouvernements qu'ils avaient à examiner les Voeux émis par la Conférence internationale de 1863; puis, il remit la présidence à M.-Moynier.

La Convention est composée de dix articles ; (die fut signée le 22 Août 1864. Son titre exact est: « Convention pour « l'amélioration du sort des militaires « blessés dans tes armées en campa« gne. »

Les ratifications ont été échangées à Berne, par les soins du Conseil Fédéral Suisse. — Conformément au texte de l'art. 9 do la Convention, les Hautes Puissances contractantes sont convenues de communiquer la Convention aux Gouvernements qui n'ont. pas pu envoyer des plénipotentiaires au Congrès de 1864 en les invitant à accéder à la. dite Convention le protocole étant, à cet effet, laissé ouvert.


80 —

RATIFICATIONS ET ADHÉSIONS. A BERNE:

.France U2 Septembre 1864

Suisse 1 Octobre 1864

Belgique 14 Octobre 1864

Pays-Bas 20 Novembre 1864

Italie 4 Décembre 1864

Espagne 6 Décembre 1864

Suède-Norvége 13 Décembre 1864

Danemark 15 Décembre 1864

Bade. : 16 'Décembre 1864

Prusse 4 Janvier 1865

Grèce :..."...; 5/17 Janvier 1865

Grande Bretagne 18 Février 1865

Meeklembourg-Sclrwerin, 9 Mars 1865

Turquie 5 Juillet 1865

Wurtemberg 2 Juin 1866

Hessc-Darmstadt 22 Juin 1866

Bavière.... PO Juin 1866

Autriche 21 Juillet 1866

Portugal 9 Août 1866

Saxe 25 Octobre 1866

Russie 10/22 Mai 1867

Etats de l'Eglise 9 Mai 1868


- 31 -

République Argentine.

Bolivie.

Bulgarie.

Chili.

Congo.

Etats-Unis d'Amérique.

Japon.

Luxembourg.

Monténégro.

Pérou.

Perse.

Roumanie. San Salvador. Serbie. Siam. Venezuela.

Transvaal et Etat d'Orange. Honduras ; Nicaragua ; - Uruguay, Chine, en 1904.

La partie diplomatique, c'est-à-dire tout ce qui. concerne Ut « Convention de Genève » est du ressort du Haut Conseil Fédéral Suisse, à Berne, lequel s'est chargé, dès l'origine en 1864, de transmettre aux diverses Puissances Contractantes les adhésions successives dos Etats civilisés. Le Conseil Fédéral reçoit ces adhésions nouvelles, par transmissions diplomatiques et en donne immédiatement communication officielle aux autres Etats.

Le texte de la Convention, aujourd'hui en vigueur, est toujours celui adopté diplomatiquement par le Congrès tenu à Genève du 8 au 22 Août 1864.

Pour en revenir aux Sociétés Nationales Centrales de la Croix-Bouge, ces dernières se réunissent tous les cinq ans, dans une capitale ou une autre, pour discuter en commun diverses grandes questions humanitaires de leur ressort, Ces Assemblées Internationales ont eu lieu, en :


1867, à Paris

1869, à Berlin

1884, à Genève

1887, à Carlsruhe

1892, à Borne

1897, à Vienne

100*. à St-Pélorshoiirg. Outre les Délégués officiels des Sociétés Nationales de la Croix Bouge, des Délégués accrédités des divers Gouvernements assistent à ces Assemblées.

1866. Ce furent les démarches officieuses et renouvelées, directes et indirectes, i\u Comité Genevois devenu Comité International, qui, en 1856, amenèrent l'adhésion de l'Autriche et de la Bavière à la Convention de Genève, ainsi que les ratifications t\u Wurtemberg, de Hcsse-Darmstadl. et de la Saxe Royale.

18^6. Au mois de Juin 1866, S. A. H. Madame la Grande Duchesse de Bade propose, à Carlsruhe, au Ministre de la Guerre, qui accepte, de confier à l'Association de Dames patronée par Elle, les fonctions de Comité permanent pour les blessés sur le principe de la Conférence de Genève, avec 74 Comités auxiliaires dans le Grand Duché (Badishen Frauenverein).

1866. S. A. B. le prince Alexandre de Hesse, commandant en chef le8rllc Corps do l'Armée austro-allomande, composée des conlin-


- 33 -

gents do Bade, Bavière, Hesse et Wurtemberg, consacre, dans sa proclamation datée de Hornhohn, le 9 Juillet 1866, les principes de la Convention de Genève de 1864, ainsi que le drapeau et le brassard blancs à Croix-Bouge. (Première réalisation officielle).

1866. Le Comité International adresse une lettre

au Président du Comité Central français de Secours aux Blessés Militaires des Armées de terre et de mer, M. le Général duc de Fezensac, proposant de convoquer une conférence générale des Comités de secours des divers pays i\ l'occasion de l'Exposition devant se tenir en 1867 à Paris, et de faire une Exposition internationale des services sanitaires.

1867. JUILLET 7. — S. M. l'Impératrice Eugénie

mande, au palais des Tuileries, M. Dunant et le charge d'exprimer aux Comités européens son désir do voir participer aux bénéfices de la neutralité les marins naufragés, les soldats blessés, ainsi que les bâtiments et le personnel destinés à leur porter secours. 1867. AOÛT. — Les Conférences internationales des Sociétés de secours aux blessés ont lieu du 26 au 31 août, au Champ do Mars, à Paris, à l'Exposition Universelle.

1867. AOÛT. — Première Exposition internationale

5


- 34 -

des objets concernant les services hospitaliers en campagne envoyés par les divers pays du momie, organisée dans l'enceinte de l'Exposition Universelle par les soins du Comité Central français.

1868. Convocation d'une réunion de Délégués ad audiendtmi et ad référendum des Gouvernements, par le Conseil Fédéral Suisse, pour une Conférence destinée à l'examen de la question de la Marine (5 au 20 Octobre 1868). — Projets d'articles additionnels. — Différences d'appréciations postérieures des Etats et. divergences de vues entraînant des longueurs diplomatiques considérables : et, finalement les négociations furent troublées et interrompues par la guerre de 1870-71.

18Î0-71— M. Gustave Moynier, président du Comité International, installe à Bftlo, une Agence internationale, qui rend de grands services aux belligérants.

18/5. Mort du Général Dufour. (14 juillet 1875).


— 30 -

t ....'■'•'

LE COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX ROUGE

Le Comité international est absolument indépendant. Il a toujours considéré comme étant de son ressort tout ce qui concernait les intérêts généraux de la Croix-Bouge. Il a toujours été composé de genevois et il a toujours eu son siège à Genève. U n'a point d'ordres à donner à qui que ce soit ; il \\%oi\ reçoit de nulle part. — En temps de guerre, il a été fort utile, comme intermédiaire bénévolententre les Etals belligérants et les Etats qui, généreusement, désiraient leur apporter des secours. 11 publie lotis les trois mois un Bulletin international.

« Ce fut dans la Conférence de Carlsruhe. en 188Î « (dit le Bulletin international de janvier 1904, sup« {dément au n« .137) que pour la dernière fois, on « s'appliqua à préciser les fonctions du Comité in« lernational.

« Dans l'intérêt général de la Croix-Bouge, y ful<( il convenu, il est utile de maintenir, tel qu'il « existe depuis l'origine de l'tEuvre, le Comité inii lernational qui siège à Genève.

u 11 continuera comme précédemment :

«. a) à maintenir et à développer les rapports des « Comités centraux entre eux ;

« //) à notifier la constitution des nouvelles Sociétés


- m ~ . '

« Nationales après s'être assuré des bases sur les« quelles sont fondées ;

« c) à publier le Bulletin international.

« d) à créer, en temps de guerre, une ou plusieurs « Agences internationales de renseignements, aux u bons offices desquelles les sociétés nationales i' puissent recourir, pour faire parvenir des secours < en argent ou en nature, aux blessés des armées « belligérantes.

c) à prêter en temps de guerre, s'il en est requis, « son entremise ou celle de ses Agences aux Sov- ciété nationales des belligérants pour la transmisse sion de leur correspondance. »

« L'énumérationqui précède ne comprend guère, on le voit, ({lie des devoirs misa la charge diiComilé et ne lui confère aucun droit qui lui permette de s'immiscer dans l'Administration des Sociétés Nationales, dont elle respecte absolument le Self i/ocernmenf.

« La seule autorité dont elle ait investi le comité

international est d'opposer son veto à l'admission de

sociétés nouvelles dans la famille de leurs ainées si

• elles étaient constituées sur iU>s bases autres que

celles prescrites eu 186il. »

La situation du Comité inlornnlion.il est probablement sans analogie nulle part.


LISTE OES 34 COMITÉS CENTRAUX DE LA CROIX-ROUGE

Allomagne(Berlin)l^'q)ublique Argent ino(BiienosAyres) Autriche (Vienne) ; Bade fCnlsruhuJ : Bavière (Munich): Belgique (Bruxelles): Bulgarie (Sophia) : Congo (Bruxelles) : Danemark (Copenhague) : Espagne (Madrid); Etats-Unis(Washington/) France (Paris) ; Grande Bretagne (Londres,) ; Grèce (Athènes,) : liesse (Darnistadl ; Hongrie (Budapest) Italie (Home) : Japon (Tokio), Monténégro (Cet ligné) Norvège (Cristianin) : Pays-Bas (La Haye) Pérou (Lima); Portugal (Lisbonne): Prusse (Berlin): Roumanie (Bucharesl) ; Bussie (Sl.-Pétersbourg) : Saxe (Dresde) ; Serbie (Belgrade) Suède (Sloekholmj Suisse (Berne) ; Turquie Uruguay : Venezuela ; Wurtemberg.

COMITÉ INTEKNATIONAL,: Président: M. Gustave Moynier: Vice-Président : M. Gustave Ador: Secrétaire: M. Edouard Odier. — secrétaire de ta Présidence du Comité International : M. Paul Des Soûl tes, n vocal, à Genève.


ANNUAIRE de la Vie Internationale

PBEMIEBE PAIiTIE VIE INTERNATIONALE OFFICIELLE

I. Unions, Conventions, Ententes,

Services OEuvres, Bureaux. Commissions

permanents.

A) DROIT PUBLIC ET PRIVÉ

UNION ÎXTKHN. I«'Arbitrage.

Fondé» par In Convention de la Haye, le 'i\\ juillet 18!>!I.

■ Ktnts adhérents : Allemagne. Autriche,-! longric. Belgique, Bulgarie, l'.hiue. Danemark, Kspagnc, Etals-Unis d'Amérique. France. (Irnnde-Bretagiie. tiréVc. Italie, •lapon, Luxembourg. Mexique. Monténégro. Pays-Bas, Perse. Portugal. Hoiinninie. Bussie. Serine. Siani. SuèdnNoi'vége. Suisse.


- 39 —

llut (d'après le préambule do la convention de la Baye) : Concourir nu maintien de la paix générale, favoriser le règlement amiable dos contlits intern., reconnaître la solidarité qui unit les membres de. la société des nations civilisées, étendre l'empire du droit nt fortifier le sentiment de Injustice internationale, etc., etc.

Ocfjanc : Le Bureau international de la Cour permanente d'arbitrage de la Haye (voir ci-après).

Coun PEiw.vNKNTi-: D'Arbitrage, La Haye. (Prin/.egrocht, 01)

Fondée par la Convention de la Haye, du 20 juillet 1809.

La Cour se compose : 1) duConsoil Administratif permanent, composé des représentants diplomatiques des puissances signataires accréditées à la Haye et du ministre des AlVaiivs étrangères des Pays-Bas, qui remplit les fonctions do Président. Pr. act. : le Joukhc :■ et Docteur endroit, I). A. \V. eau Fets vun (ioudriaan. — '2) du Bureau international qui sert de gretl'e à la Cour. ' Secr. gén. : le Baron L. P. M. II. Miehiels run Verduy«*>i. Docteur en droit, Min. plén. ; 1er Secr. le Jonkheor et Docteur en droit W, Hooll ; Commis : Baron W. Snonhacrl van fSchubury, 3) Membres de la Cour : Allemagne: von Front s lu s. Conseiller intime actuel, direeleurau département des AIV.Etr. à Berlin : Dr. M.F. Sievekiny, prés, du trib. sup. à Hambourg; prof. Dr. von Morliti. Conseiller à la Cour Boyale qe Justice administrative ; prof. I)r. von iiar. cens. int. do just. à (Jottingen. — Autriche-Hongrie : Dr. C" F. iScfuvnhorn, prés, do la cour de just. udm. : C<<' A. Apponyi Conseiller intime ; Dr. H Lumnittscli, dép ; A. de lier-


\Q -

zccicsy, meinb. delà Ch. des magnats. — Belgique: liearnacrt. min d'Kt. : le Baron Descamps, son., secr. gén. de l'fnst. do droit int. ; P. de Paepc, cons. à la Cour de cassât. Ernest Nys ; Conseiller à ta Cour d'appel do Bruxelles. — Bulgarie : Dr. St. Danef. ancien min. des aIV. étr. : Dr. D. Stanciof, repr.diplom à St-Péter.sbourg Chine, Wu-tiny-fan. - Ministre au Ministère dos AIT. Etr. à Pékin. Danemark : Dr. Malien, prof, a l'tlniv. de Copenhague, cons. extr. à la Cour suprême. —Espagne : B. Olircr,\\\\r\n\\ dir. gen. au min. delà just. : Dr. M. Torres Campas, prof, à Grenade; duo d'Almodovar del Mo, anc. min. d'Kt.; Don lia fa et de Urena y dmen~ jand. Dr. en droit à la faculté de Madrid. — EtatsUnis : M. W. Fuller. prés, de la Cour suprême ; J. W, Uriygs : C. (iray, juge de circuit ; (). S. Straus, env. extr. houor. — France : L. liourycois, son. ; baron d'Estourncllc< de Constant, min. plén. son; h. Renault. min plén., prof, de droit à Paris, cons. jurid, au min. des alV. étr. Dccrais, sénateur. — Grande-Bretagne: Sir Edward B. Malet, cons. pr. amb. bon. ; Dr. Sir Ed1 ward Fry. cons. pr. ; prof. Dr. .1. We tlahe : Dr. Sir .!. Ardayh,\uaj.gén. — Grèce: I). fitepttanos,dt\[).m\c,\\\U\.\ <î. Strcit. prof, à A-thènos ; M. KeOedyy, prof, à Berne.— Italie : Dr. Xiyra, sén ; Dr..!. B. Paya no (htarnas>elli, sén», prem près de la Cour de cassât. : Dr. ('!•« Tornielli ilntsati di Veryano. sén.. amb. à Paris; Chevalier ({. iliancheri, prés, de la Chambre des Députés. — Japon : .1. Motono, env. extr. et min. plén. à Paris ; H. Willnrd Denison, cons, jurid. du min. des aIV. étr. — Luxembourg: II. Vannent s. près, du cons, d'Kt. et du trib. sup. — Mexique : Dr..!. M. (iamboa. env.extr. et min. plén. Dr. (K Haiyosa, sén. : Dr. A. Chavero. dép. ; Don José Alyava, prof, et sous secrétaire d'Klat au Min. des ait*. Ktr. — Pays-Bas : Dr. T. M. C. A.txer, Min. d'Kt. ; Dr. F. B. Coninh LiofsUny, prés, de la Cour suprême ; Dr,


- 41 -

jonk. A. F. de Savorin Lohman..dép. ; Dr. jonk. (i. L. M. H. lluys de licerenbrouck, comin. roy. auLimbourg Perse : Samad Khan Momtazos Daltaneh K. K. et M. PI. à Paris ; Hacan Khan Monhirol Molk.. K. K. et M. PI. à St-Pétersbourg. — Portugal : CM de Maeedo, pair du roy., ancien env. extr. et min. plén. à Madrid ; A. 10. Correia du Hao lirandao, prés. de. ta Cour suprême cons. d'Kt., pair roy, ; F. M. Sanlos*— Pair du royaume ; — F. A. da Veiga Boirao. cons. d'Ktat. — Roumanie : Th. Itosetti, sén. ; Dr. J. Kalindé'ro. ad.m. des domaines delà couronne ; K. Staicseo, sén., min. de la' just. ; J. X. Lahovary. —Russie : X. V. Mouraviof, min. de la just. cons. pr. secr. d'Kt ; C. P. Pobwcdonoatsc proe. sup. du Saint-Synode, cons. pr. acl. secr. d'Kt., sén. ; K. V. Friscli, prés, de sect. au Cons. de l'empire, cons. pr. act, secr. d'Kt ; de Mations, monih. durons, du min. dos ail', étr., cons. pr. — Suède-Norvège? (J. (ira m, gouv. de prov. ; prof. (î. F. Ilayerup. min. d'Kt. ; Knttt lljalmar Léonard de MammarsIjoldA'vôs, Cour d'appel de (longkoping ; Joban Frcderik Svai Afsctitts. Dr. en «droit, etc. —Suisse: I). C. f.ardy.cnx. extr. et min. plén. à Paris ; Dr. C. ililly, prof, à l'Univ. de Berne, cons. nat. ; Ettgôno llabcr. Professeur à Berne. — Serbie ; prof. Ci. l'avlovich ; prof. C (lerchilch ; Dr. M. Milavano<"itcttf prof. Dr. M. Vesnilch. env. extr. et min. plén. à Paris. — Siam : H. H. Strobof, cons. polit. du gouv. siamois.

Ilitt : Faciliter te recours immédiat à l'Arbitrage pour les dilVêrends internationaux qui n'ont pu être réglés par la voie diplomatique.

UNION CKNTUK-AMI';UIC.\INI*. I»'Arbitrage. Fondée en janvier 1901 par le Traité de Corinto.


— 42 -

Etats adhérents : Costa-Riea, Honduras, Salvador, Nicaragua. > .

H ut : Solution, par un arbitrage obligatoire, de, tout différend pouvant survenir entre les Ktats adhérents.

Organe : Le tribunal d'arbitrage de San-José (voir cidessous).

TniitUNAL D'Arbitrage intern. DK SAN-JOSF": (CostaRica). Organe do l'Union ci-dessus.

Installé le2 net. 1001.

Put : Juger tous différends survenus entre Ktats de l'Union et non résolus à l'amiable.

UNION INTEUN. loua r,.\ protection de la propriété industrielle.

Fondée à Paris le 20 mars LSS3 ; complet, et modif. par un acte addit. signé à Bruxelles le 14 décembre 1000.

Etats adhérents : L'Allemagne, la Belgique, le Brésil, Cuba, le Danemark, la République Dominicaine, l'Espagne, les Etats-Unis d'Amérique, la Francis la GrandeBretagne, l'Italie, lis Japon, le Mexique, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Serbie, la Suède, la Suisse et la Tunisie.

Put : Assurer la protection des inventions, dessins et modèles industriels, marques de fabriques, noms commerciaux et indications de provenances et la répression de la concurrence déloyale.

Dans le sein de cette Union générale existent les doux Unions restreintes que voici :


- 48 -

a) UNION rouit LA Répression de fausses indications do, provenance*

Fondée par un Arrangement signé à Madrid le 14 avril 1801.

Etats adhérents : Brésil Cuba, Espagne, France, Grande-Bretagne, Portugal, Suisse ot Tunisie.

b) UNION rouit L'Enregistrement intern, des marques de fabrique et do commerce.

Fondée par un arrangement signé à Madrid le 14 avril 1891 ; compl. et modif. par une Convention signée à Bruxelles le 14 décembre 1900.

Etats adhérents: Belgique Brésil. Cuba, Espagne. France, Italie, Pays-Bas. Portugal. Suisse. Tunisie.

Put : La protection d'une marque dans tous les pays adhérents moyennant un seul enregistrement opéré au Bureau intern.

UNION INTKHN. rouit la protection de la propriété littéraire et artistique.

Fondée à Berne le 0 septembre 188(5 ; compl. et modif. par un acte addit. signé à Paris le 4 mai 1806.

Etats adhérents : Allemagne. Belgique, Danemark. Espagne, France, Grande-Bretagne, Haïti, Italie, Japon. Luxembourg, Monaco. Norvège .Suède, Suisse et Tunisie.

Rut : Assurer aux auteurs d'ouvrages littéraires et aux artistes une, protection efficace, sur tout le territoire de l'Union, contre la reproduction illicite do leurs «ouvres.

Organe: Le Bureau intern. de la propriété littéraire et artistique à Berne. (Voir plus loin).


_ 44 -

BUREAU INTERN. in: la propriété intellectuelle réunissant les deux Bureaux de l'Union pour la protection de la propriété industrielle et pour la protection do la propriété littéraire et artistique lesquels, tout en conser-» vaut leur autonomie sont placés sous une même direction id desservis par le même personnel à Borne.

Chacun de ces bureaux publie un organe mensuel : la Propriété Industrielle et le Droit d'Auteur et fournit au public des renseignements sur les matières se rapportant à l'Union dont il est l'organe.

Chncundispo.se d'un budget qui peut s'élever à 00.000 fr. par an au maxhmm.

Dir. : Henri Morcl;Sous-Dir. : Léon Poinsard; Secr. : B. Frey-dedet et Krnost Roihlisberye*\

KNTENTE INTEP.N. POUR la protection réciproque des marques de fabrique et de commerce au Maroc et en Chine.

Fondée en 1808-1899. en voie d'organisation.

Etats adhérents : Allemagne, Autriche-Hongrie, Belgique, Franco, Grande-Bretagne, Pays-Bas.

CONVENTION INTERN. rouit UEULER LES CONFLITS w. T.OIS EN MATIÈRES I>E Mariage.

CONVENTION INTERN. POUR UEULEU LES CONFLITS DE LOIS ET m: .îuiuMiTtoNs EN MATIÈRE DE Divorce et de séparation de corps.


— 45 -

CONVENTION INTERN. POUR RÉGLER LA Tutelle des mineurs conclue à La Haye le 12 juin 1002.

Etals adhérents : Allemagne, Belgique, France, Luxembourg, Pays-Bas, Roumanie. Suède. Los autres Ktats. ayant signé le traité, n'ont pas encore déposés les ratifications.

CONVENTION INTERN.pour régler certaines matières. Le Droit privé. I. Convention sur la procédure civile du 14 Nov. 1890 et du 22 Mai 1897.11. Convention sur les surcessions et les testaments. III. Convention sur la personne et le droit dos époux. IV. Convention sur la tutelle. Signée le 17 Juillet 1905 à La Haye. Laeonvention I a été signée par les Ktats : Allemagne, France, Italie, PaysBas, Portugal, Roumanie,Suéde, Kspagne, Luxembourg. Russie ; Los conventions II, III, et IV ont été signées par : Allemagne. France, Italie, Pays-Bas, Portugal. Roumanie, Suède.

. '"KNTENTE INTERN. SUR LES Tribunaux mixtes en Egypte.

Promulguée par le Khédive 10 Sept. 1875. Os tribunauxsont eomposésdo étrangers et des Egyptien* Il y a une Cour d'appel à Alexandrie (10 juges étrangers. 0 juges égyptiens), trois tribunaux ordinaires au Caire (12 étrangers. 7 égyptiens), à Alexandrie (11 étrangers. 5 égyptiens), à Mansurah (5 étrangers, 8 égyptiens).

Le règlement a été promulgué d'après des conventions conclues entre l'Kgyptoet les Ktats suivants : Allemagne. Autriche-Hongrie. Belgique. Danemark, France, Grèce, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas. Portugal, Russie. Suède. Norvège, Kspagne, Ktats-Unis.


- 46 -

UNION INTERN.SUD-AMKIUCAINE POUR LE Règlement du droit intern. privé.

Fondée par les Traités de Janvier-Février 1889 signés à Montevideo.

Etats adhérents : Argentine, Bolivie, Brésil. Chili, Paraguay, Pérou, Uruguay.

Put : Unifier les règles do procédure et les principes du droit privé entre les états signataires.

B) SCIENCES, ETC.

ASSOCIATION INTERN. Seismologique, Strasbourg.

Fondée on 1003. V.-Prés. Dir. Luigi Palasso. Rome, via del Caravita 7. Secret, gén. Prof. Dr. R. de K vesliyiihy. Budapest.

MEMRRES DE LA COMMISSION PERMANENTE : Allemagne : Prof. Dr. Wicheti. Dr. do llstitut géo-physique à Gottingue ; Hongrie : Prof. Dr. B. de Kovcsliyethy, Budapest ; Belgique : Prof. Dr. Lecointc, dir. astron. à l'observatoire roy. à Ucclo. Bulgarie : prof. Dr. Jpas Wftdo/f. Dir. de l'institut météorologique à Sophia. Chili: M. A. Pinto, ministre plènip. Etat du Congo:


■ ' - 47 -

Prof. Dr. K. Layranye, Bruxelles ; Espagne" : Don Kduordo Mie: y Minsa, Madrid ', Etats-Unis : Prof. Fieldiny Reid, de l'Université de Baltimore ; Grèce : Prof. Dr. Egimilis, Dir. do l'Observatoire nat. à Athènes; Japon : Prof. Dir. F. Omoni, Dir. do l'Institut soismol. Tokio ; Italie : Prof, de la Palasso. Rome ; Mexique : Prof. Aguilera,\Y\v. de l'Instituto geologico à Tacubayà; Norvège : Prof. Dr. Kalderup, du Musée do Bergen ; Pays-Bas : Prof. Dr. Van der Stoch Dir. de l'Institut météorologique à De Bill : Portugal : Prof. Dr. F. A. de Chaves, Dir, de l'Institut météorol. aux Açores ; Rou- , manie : Prof. Dr. St. K. Kepites. dir. de l'Institut météorol. à Bucarest ; Russie : Prof. Dr. Lewitsly, Université Dorpat ; Suisse : Prof. Dr. A. Fore la Marges.

Rut : L'avancement de tous les travaux soisnologiques , par le concours des nombreuses stations d'observation répandues sur tout le globe, etc.

Publications : 1.) « Verhandlugeu der vom 24.-28. Juli 1003 /u Strassburg abgehaltenen zweilen Internattoualen Seisinologissen Konferen/. ». Rudi/iert vom Se k relit r der Konferenz Prof. Dr. K. Rudolph. Krganzungsband 11 zu Bcitrago zur Goophysik, herausgegeben von (.t. Gerland. Leipzig, W. Kngelmann, 1004. 2.) « Kalalog der im .labre 1903 bekannt goNvonlonen Krdb'ehcn ». Im Auftrage der Kniserl, Hnuptstntion fitr Krdbodenforschung/uStrassburg in Klsass, zusauiinengestellt uml herausgegeben von Prof. Dr. K. Rudolph. Krganznngsbaud 111 zu Boit rage zur (.îeophysik. Leipzig 1005.

BUREAU CENTRAL I>E L'Association intern. Séismologique,

Séismologique, Prés, vacat.; V.-Prés. Professeur Paht::o. Rome.; Secrétaire gén. : Professeur À'oeeslighriis, Budapest.


— 48 —

ASSOCIATION géodésique intern., Postdam.

Fondée en 186'i.

Etats adhérents : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Kspagne, Etats-Unis d'Amérique, Franco, Grande-Bretagne,Grèce,Hongrie, Italie, Japon,Mexique, Norvège, Pays-Bas. Portugal, Roumanie, Russie, Serbie, Suède, Suisse.

Prés. : Gén. Passât (Nice) ; Viee-pr. Gén. Zachariae (Copenhague).

L'association tient tous les trois ans, des « Conféi lires générales de Géodésie intern. » (Dernière session, 4 a 13 août 1903, à Copenhague).

Rut : Voir ci-après.

» Organe : Le Bureau central de l'Association géodésique intern. (Voir ci-après.)

BUREAU CENTRAL DE L'Association géod. intern..

Postdam.

Fondé en 1804, définitivement constitué en octobre 1<S86 par le traité do Berlin.

Dir, : Prof. Dr. Jlelmart, cons. int, de gouv. Le Bureau est combiné avec la direction de l'Institut géodésique do Prusse.

Le Bureau est. l'organe de l'Association géodésique intern. Ses travaux exécutés d'après les indication* données par les <c Conférences générales de Géodésie, intern. » comportent:uirtout des déterminations astronomiques do la verticale en latitude et en longitude, de même que dos orientations astronomiques sur autant de points que possible, du réseau géodésique ; des déterminations dos distances zénithales de points convenables ; des déterminations de l'intensité de la pesanteur ; des


- 40 —

recherches sur le niveau moyen et la dénivolUtion de la surface dos mers et sur la réfraction des rayons lumineux par l'atmosphère ; enfin, toutes recherches théoriques et expérimentales qui contribuent à la connaissance de la surface de la terre et de la géodésie.

SERVICE INTERN. DES Poids et Mesures (CONVENTION DU MÈTRE) Sèvres.

Fondé par la Convention du "20 mai 1&75. Signée à Paris.

Etats adhérents : Allemagne, Argentine, AutricheHongrie, Belgique, Danemark,' Kspagne, Etats-Unis, France. Grande-Bretagne (I88ï), Italie, Japon (1885), Mexique (1801), Norvège, Pérou, Portugal, Roumanie, (1882), Russie, Serbie (1870), Suède, Suisse, Venezuela.

Le service a pour organe le JJurcau intern. des Poids et des Mesures (voir plus loin).

Rut : Sur le but du service intern. des Poids et Mesures [\cm Benoit, le directeur du bureau intern. à Sèvres, nous communique les détails suivants :

« Le Rut do l'organisation internationale dos poids et mesures est d'établir partout l'unité, ou l'unification, dos mesures, qui est indispensable [tour les progrès de la science et des arts techniques de précision ; c'est-à-dire de fournir aux Gouvernements signataires de la Convention, à leurs services publics (poids et mesures, géodésie, géographie, nivellements, artillerie, etc.), à leurs observatoires, aux laboratoires do leurs universités, à leurs savants, à leurs constructeurs, des points de départ rigoureusement et authentiquement vérifiés, et tous dérivés dos mémos unités fondamentales permettant de s'entendre, de comparer et de discuter avec

4


*

— 50 -

fruit les résultats obtenus dans tous tes pays du monde. Les savants et techniciens anglais continuent à mesurer im yards, pieds,pouces, livres et onces; mais, grAce aux travaux exécutés ici après entente avec leur Gouvernement ou avec eux-mêmes, lorsqu'ils nous donnent un résultat exprimé.en fonction de ces unités, nous pouvons le traduire sans erreur aucune dans nos propres unités, et savoir exactement ce qu'ils ont voulu dire. Kn ce moment même, par exemple, nous sommes occupés à l'étude d'une grande règle étalon de 10 pieds anglais,appartenant â rOrdnanee Survey de Londres, et qui doit servir à dos mesures géodésiquos en Angleterre ou dans ses Colonies. Les mesures faites avec cette règle seront rigoureusement comparables à colles qui s'exécutent d'autre part en France, en Allemagne, en Russie, au Mexique, au Japon, dans la République do l'Equateur, dans l'Afrique Méridionale, etc., au moyen d'autres étalons qui ont été également déterminés par notre bureau. La création de ce bureau a donc introduit, dans la Géodésie du monde entier — et c'est là l'une de ses plus importantes applications — une unité, qui lui faisait complètement défaut avant cette création.

BUREAU INTERN. dos Poids et Mesures, Sèvres; Pavillon de Bréteuil.

Fondé en 1875.

Directeur: M. René Rcnoit. Le Bureau fonctionne sous la direction gén. du Comité intern. dos Poids et Mesures (voir plus loin).

RutAtV bireau a le but de fournir aux administrations qui lui en font la demande, des résultats d'observations et d'expériences d'ordre exclusivement scientifique. Il


- 51 -

conserve les Prototypes intern, du mètre cl du kilogramme. Los prototypes nationaux reviennent périodiquement au bureau, et y sont l'objet de nouvelles vérifications, destinées à assurer la permanence des systèmes de poids et mesures auxquels ils servent de points do départ dans les différents pays.

Le bureau est chargé en outre do ta comparaison avec les nouveaux prototypes, des étalons fondamentaux dos mesures non métriques employées dans divers pays,ainsi que de ses étalons de précision dont la vérification lui est demandée parles Gouvernements pour leurs services publics ou leur institutions scientifiques. Il met également ses déterminations au service des particuliers, savants et constructeurs, pour l'étude d'étalons de mesure de premier ordre, moyennant certaines conditions fixées par un règlement. Enfin, on peut dire, d'une façon plus générale, que le bureau s'occupe de toutes les questions t]tiî intéressent les progrès de la Métrologie, c'est-à-dire de la science des mesures de précision, le perfectionnement de ses méthodes, de ses appareils, etc.

COMITÉ INTERN.des Poids et Mesures. Celui-ci se compose de 14 membres, (hommes de science) appartenant tous à des Ktats dilt'ércnts. Il nomme le directeur du bureau, qui peut-être pris parmi les 14 membres sus-indiqués, ou en dehors ; dans ce de-nier cas (qui est le cas actuel) le directeur fait do droit partie du Comité, qui eonrprend alors 15 membres.

Le Comité se réunissait à Paris, en M-ssion, autrefois tous les ans, maintenant une fois tous les doux ans, sauf circonstances exceptionnelles. Pendant ces sessions, il examine et discute toutes les questions qui intéressent


- 53 -

Ja gestion et l'activité du bureau international: relations avec les gouvernements, annexions d'Etats nouveaux, s'il y a lieu, commandes de prototypes, bâtiments, constructions et appareils, questions de linnnees, budgets, enlin travaux exécutés pendant l'exercice précédents, et travaux a exécuter pendant l'exercice suivant, dont il établit d'accord avec, la direction du bureau, le programme général.

Le Comité a un président ; le professeur W.Foostor.do l'Université de Berlin; et un secrétaire : le professeur P. Blaserna, sénateur du Royaume à Rome. Toutes les relations du Comité et du Bureau avec les gouvernements contractants ont lieu par l'intermédiaire de leurs représentants diplomatiques à Paris, et, pour la France, par le Ministère des AO'aires Etrangères.

Le Comité lui-même est placé sous l'autorité d'une Conférence générale dos poids et mesures, qui est formée, avec les membres du Comité eux-mêmes, de délégués spécialement désignés par les Gouvernements.Cette Conférence se réunit à Paris une fois tous les six ans, Elle reçoit les rapports du Comité sur les événements produits depuis la réunion précédente et pouvant intéresser l'organisation internationale, et sur les travaux effectués. Elle sanctionne les déterminations météorologiques fondamentales alVcctuées par le bureau : c'est elle par exemple qui, en 1880, a accepté les nouveaux prototypes intern. et nationaux présentés par le Comité, et leur a, la première, donné une valeur légale. Elle renouvelle le Comité, vote le .budget, etc.

CONSEIL PERMANENT INTERNATIONAL POUR l'exploration delà mer. COPENHAGUE.

Fondé en 1002.


Gouvernements participants : Allemagne, Belgique, Danemark, Finlande, Grande-Bretagne, Norvège, PaysBas. Bussie, Suède.

Prés. : Dr. Herwig cons. int. act. de gouv. (Hanovre) Vice-prés. : Prof. Pettersson (Stockholm) ; Secr. gén. et dir. du bureau perm. : Dr. Rock (Copenhnguc). Memb. extr. Capt. Drechsnl, Prof. Dr. de Grimm, cons. d'Kt. (St-Pétersbourg) ; Prof. d'Arc;/ Wentworth Thomson (Dundee) Pr. Frithjof Nanson dir. du laborat. cent. (Christiania).

Ce conseil, a pour but de faire des éludes sur la physique . et la biologie do la nier ; sur l'influence de la composition, de la température des courants otc; Sur les conditions de la vie dos poissons : puis de rechercher l'influence exercée par l'homme pur ces conditions, ainsi que les causes de la migralion et do la diminution des poissons intéressant la pécho.

Le budget atteint la somme de 100.000 marcs, sur lesquels la quote-part do l'Allemagne, de la Grande-Bretagne et de la Russie est de 25.000 marcs, celle do la Belgique, du Danemark de la Finlande, de la Norvège, de la Suéde, et dos Pays-Bas do ê.259 marcs.

INSTITUT PERMANENT INTERN. D'Agriculture, ROME.

Fondé par uneConlérenceintornationaleréunie à Rome du y9 Mai au lî Juin l'.)0). sous date du protocole du G .luin 1905.

Voici ce protocole in-oxtenso :

Article premier. — Il est créé un Institut inl-rnational permanent d'agriculture, ayant son siège a Rome.

Art. 2. — L'Institut international d'agriculture doit être tino inslilution d'Etal dans laquelle chaque puissance adhérente sera représentée par des délégués de son choix.

L'Institut sera composé d'une assemblée générale et d'un


Comité permanent, dont la composition elles attributions sont définies dans les articles suivants :

ATL 3. — L'Assemblée générale de l'Institut sera composée des représentation'» des Etats adhérent-». Chaque Etat, quel que soit le nombre do ses délégués, aura, dans l'assemblée droit à un nombre de voix qui sera déterminé par lo groupe auquel i) appartient, et dont il sera fait mention à l'article 10.

Art. 4. — L'Assemblée générale élit dans son soin, pour chaque session, un président et doux vice-présidents.

Les sessions auront lieu à des dates fixées par la dernière Assemblée générale, et sur un programme proposé par le Comité permanent et adopté par les gouvernements adhérents.

Art. ô. — L'Assemblée générale a la hau'e direction de l'Institut international d'agriculture.

Kilo approuve les projets du Comité permanent, relatifs à l'organisation et au fonctionnement intérieur de l'Institut. Elle arrête le.chiffre total des dépende*, contrôle et approuve les comptes.

Elle présente à l'approbation des gouvernonents adhérents les modifications de toute nature entraînant une augmentation de dépenses ou une extension des attributions de l'Institut. Elle fixe la date de la tenue des sessions. Elle fait son îèglcment.

La présence aux assemblées générales des délégués représentant deux tiers des voix des Etats adhérents sera requise pour li validité des délibérations.

Ait. 0. — Le pouvoir exécutif de l'Institut est confié au Comité permanent, qui, sous la direction et le contrôle de l'Assemblée générale, en exécute les délibérations et prépare les propositions à lui soumettre.

Art. 7. — Le Comité permanent se compose de membres désignés parles gouvernements respectifs. Chaque Etat adhérent sera représenté dans le Comité permanent par un membre. Toutefois, la représentation d'un Etat peut être conliée à un délégué d'un autre Etat adhérent, "ila condition que la nombre effectif des membres ne soit pas inférieur à quinze.

Les conditions de vote dans le Comité permanent sont les mêmes que celles indiquées à l'article 3 pour les Assemblées générales,


— 55 —

Art. 8. — Le Comité permanent élit pariai ses membres, pour une période do trois ans, un président et un vice-président, qui sontrééligîbles, Il fait son règlement intérieur ; vote le budget do l'Institut, dans les limites des crédits misa, sa disposition par l'Assemblée générale ; nomme et révoque les fonctionnaires et les employés de son bureau.

Le secrétaire général du Comité permanent remplit les fonctions de secrétaire de l'assemblée.

Art. fl. — L'Institut, bornant son action dans le domaine international, devra :

a) Concentrer, étudier et publier, dans le plus bref délai possible, !•"? renseignements statistiques, techniques ou économiques concernant la culture, les productions tant animales que végétales, le commerce de produits agricoles et les prix pratiqués sur les différents marchés.

b) Communiquer aux intéressés, dans les mêmes conditions de rapidité, tous 'les renseignements dont il vient d'être parlé.

c) Indiquer les salaires de la mahi-d'onivrrt rurale.

(t) Faire connaître les nouvelles maladies des végétaux qui viendraient t\ paraître sur un point quelconque du globe, avec l'indication des territoires atteints, la marche de Ja maladie, et ** s'il est possible, les remèdes efficaces pour les combattre.

e) Etudier les questions concernant la coopération, l'assurance et le crédit agricole, sous toutes leurs formes, rassembler et publier les informations qui pourraient être utiles dans les diffère Us pays à l'organisation d'oeuvres de coopération, d'assurance el de crédit agricoles.

/*) Présenter, s'il y a lieu, à l'approbation des gouvernements des mesures pour la ' protection des intérêts communs aux agriculteurs, et pour l'amélioration de leur condition, après s'être préalablement entouré de tous les moyens d'information nécessaires, tels que. : voeux exprimés par les Congrès interna tiommx ou autres Congrès agricoles et de sciences appîiquées à l'agriculture, Sociétés agricoles, académies, corps . savants, etc.

Toutes les questions qui toucheri* les intérêts économiques la législation et l'administration d'un Etat particulier, devront être exclues de la compétence de l'Institut.


— 50 -

Art 10. — Les Ktats adhérents à l'Institut seront classés en cinq groupes, selon ta place qui* chacun d'eux croit devoir s'attribuer.

Le nombre des voix dont chaque Etat dispose, et le nombre des unités de cotisation seront établis selon les deux progressions suivantes ;

Groupes Nombres Unités

d'Etats des voix de cotisation

I r. tes

II 4 8

III 3 4

IV 2 S

V 1 1

lin tout cas, la contribution correspondant à chaque unité 'de cotisation ne pourr* jamais dépasser la soinmo de 2.500 francs au maximum.

A litre transitoire, la cotisation pour les deux premières années ne pourra dépasser lu somme de 1.500 francs par unité.

Les colonies, sur la demande do l'Etat dont elles dépendent pourront être admises à faire partie de l'Institut aux mêmes comblions que les Elats indépendants.

Art. 11. — bu présente Convention sera ratifiée et les ratifications seront échangées le plus tôt possible moyennant dépôt auprès du gouvernement italien.

En foi de quoi, les délégués intervenus à la séance finale de ce jour ont signé le présent acte.

Fait à Rome, le sept juin mil neuf cent* cinq, en un exemplaire, qui sera déposé au ministère des Affaires Etrangères d'Italie et dont des copies certifiées conformes seront délivrées à tous les Etals représentés à la Conférence.


- 57 -

UNIOX INTERRN. CONCERNANT LES Echanges interna-. tionaux pour les documents officiels et pour les publications scientifiques et littéraires.

Fondée par uni) Convention signée à Bruxelles le

16 mars 1886.

Etats adhérents, Suisse, Belgique, Brésil, Kspagne, Etats-Unis d'Amérique, Italie, Portugal, Serbie, Argentine, Paraguay, Uruguay.,..

Rut : Echanger :1» lesdoeuntonts oflîciols, parlementaires et administratifs publiés dans ces divers pays ; 2° les ouvrages exécutés par ordre et aux frais des gouvernements.

Organe : D'après la convention il ost établi dans chacun des états contractants un bureau chargé du service dos échanges. Il n'y a pas do bureau intern.

SECRÉTARIAT INTERN. POUR l'Unification des médica*■* ments actifs.

En formation, à la suite d'une résolution prise parla Conférence intern. pour l'Unification des médicaments actifs, à Bruxelles, en 1902. Lo Gouvernement Belge a soumis un avant-projet aux puissances.

La Commission provisoire a déjà reçu l'adhésion de la Franco, do l'Allemagne, de l'Autriche, do l'Anglcterre,de l'Italie, de l'Espagne et dos Etats-Unis d'Amérique.

Seules quelques réserves de détail ont été faites par ' différents Etats, entre autres par la Suèdo, la Suisse, le Luxembourg et l'Angleterre.

Ces réserves ne portent cependant que sur des points très accessoires qui no portent pas atteinte à l'harmonie du plan d'ensemble.


- 58

C) NAVIGATION MARITIME ET FLUVIALE

RÈGLEMENT INTERN. UE Navigation maritime, établi on 1879 par un accord entre la France ot la GrandeBretagne.

Lorèglement a été remanié à diverses reprises, la dernière fois par une conférence tenue à Washington en 1897. Il est observé par tous les Etats maritimes d'Europe, plus los suivants: Argentine, Brésil, Chili,Chine, CostaRica, Egypte. Equateur, Etats-Unis, Guatemala, Mexique, Pérou, Uruguay, Venezuela.

Rut : Prévenir les abordages.

Le règlement n'est pas imposé aux marins, mais seulement recommandé. Son emploi se répand de plus en plus dans les marines marchandes des nations précitées.

UNION INTERN, pour l'Emploi d'un Code uniforme des signaux maritimes.

Fondée on 1804 par suite do négociations entamées entre la France et la Grande-Bretagne.

Etats adhérents : Tous les Etats maritimes d'Europe et d'Amérique, plus la Chine, l'Mgypto, lo Japon, le Maroc, la Perse, la Serbie, le Sinm, le Zanzibar.

Y,e code intern. établit une série de pavillons différents par la forme et la couleur, et porte une longue liste de combinaisons réalisables au moyen de ces pavillons. 11 constitue ainsi une véritable langue internationale pour la navigation de tous les peuples. Un code remanié a été mis en service le 1er janvier 1001


— 59 —

ENTENTE INTERN. noua L'ÉTABLISSEMENT ET L'ENTRETIEN d'un Phare à la pointe du cap Spartel.

Fondée par une Convention du 81 mai 1865, signée à Paris.

Etats adhérents: Autriche-Hongrie, Belgique, Espagne, Etats-Unis d'Amérique, France, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas, Portugal, Suède et Norvège.

CONVENTION INTERN. POUR LA Navigation sur le Canal de Suez conclue t'i Constantinoplo le 29 octobre 1888.

Etats adhérents : Allemagne, Autriche-Hongrie, France Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas, Russie, Espagne, Turquie, Danemark, Grèce, Portugal, Suède, Norvège, Japon, Chine.

La convention upourbut do neutraliser lo Canal do Suez.

CONVENTION INTERN. CONCERNANT L'Etat libre du Congo. 1» sur le libre échange dans le bassin du Congo ; 3o sur la traite; 3° sur la neutralité du bassin du Congo ; 4° sur la navigation du Congo ; 5« Sur la navigation du Niger ; 6° sur la prise de possession des côtes africaines, conclue à Berlin le 26 février 1885 entre : l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie, la Belgique, le Danemark, la France, la Grande-Bretagne, l'Italie', les Pays-Bas, le Portugal, la Russie, la Suède, la Norvège, l'Espagne, la Turquie, les Etats-Unis, l'Etat libre du Congo ot Zanzibar,

UNION INTERN. du Danube.

Fondée par l'article 16 du Traité de Paris du 80 mars


- GO —

185li ; elle a été plus tard organisée et continuée par les Conférences de Paris (août 185S et nov. 1805). Londres (mars 1871). Berlin (1878). Galatz (1881) Londres (1883).

Etats adhérents : Allemagne, Autriche-Hongrie, France, Grande-Bretagne, Italie, Roumanie, Russie, Turquie.

Rut : Débarrasser les embouchures du Danube et les parties environnantes dos bancs de sable et d'autres empêchements, ot les mettre dans le meilleur état possible pour la navigation.

Organe : Commission européenne du Danube {voir ci-après).

COMMISSION EUROPÉENNE nu Danube, Galatz. Organe do l'Union intern. do Danube (Voir plus haut).

Etats adhérents : les mémos. Secret.M. Aug.Gouvain.

Elle comprend en outre des ingénieurs ot des agents maritimes et financiers.

La Commission, organo de l'Union intern. du Danube, est indépendante du gouv. roumain, et possède, en sa qualité, de représentant dos Puissances contractantes, certains pouvoirs souverains sur la partie du Danube en aval do Bradai elle exerce la police, elle arrête et publie des règlements ayant force do loi ; elle lève des impôts, elle conclut des emprunts, ot dispose do ces ressources pour des travaux d'utilité publique ; elle possède son pavillon.

La Commission tient deux, séances plénières en mai et <3n novembre ; entre temps, l'administration est exercée par un Comité exécutif, formé de délégués.qui résident à Galatz.


- «il —

UNION INTERN. duPruth.

Fondée le à déc. 18i'(5, à la suite d'une Entente entre l'Autriche-Hongrie.la Roumanie et la Russie. Rut : Analogue à celui do l'Union intern. du Danube, Organe : La Commission mixte du Pruth(voirei-après).

COMMISSION MIXTE du Pruth, à GALATZ. Etats : Autriche-Hongrie, Roumanie, Russie.

D) TRAN8PORT, COMMERCE, POSTES, TÉLÉGRAPHIE.

UNION INTERN. POUR LE Transport des marchandises * par chemins de fer.

Fondée par la Convention du 14 octobre 1890 entre les Gouvernements àaY Allemagne, l'Autriche-Hongrie, la Relgiquc, la France, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Ras, la Russie et la Suisse. La Convention a été complétée par une déclaration additionnelle du 21) sept. 1893, un arrangement addit. du 16 juillet 1895 ot une convention addit, du 10. juin 1898. L'ensemble de ces ententes constitue le texte de l'édition du 10octobre 1901 de la Convention constitutive.

Le Danemark a adhéré à l'Union on 1897, la Roumanie en 1903.

Organn : Un Office central, à Berne (voir ci-après).


- 62 -

BUREAU INTERN. DES Transports par chemin de fer, à BERNE.

L'Office est l'organe do l'Union iutern. pour lo transport dos marchandises par chemins de for ; il a été fondé par la Convention du 14 oet. 1890 dont les articles 57. ot 58 de la déclaration additionnelle du 20 sept. 1893 détinissent la tache incombant à l'Office. Dir. : Dr. .1. Winhler ; Vice-dir. : G. Farner ; Secret : Dr. A. von Toussaint ot Dr. A. Gaivaiti. L'Office est placé sous la haute surveillance du Conseil fédéral suisse.

Lo budget duBur. est limité à tOO.OlHI fr. par l'art. 1er de son règlement.

CHEMINS DE FEU INTE'IK. d'Abyssinie.

Accord entre la Franco, la Grande-Bretagne et l'Italie pour empêcher la création d'un monopole pour une nationalité au détriment des autres dans les chemins de for d'Abyssinie.

UNION INTERN. POUR la publication des tarifa doua nlers, Bruxelles, W, Bue do l'Association

Prés. : L. Capelle, Min. plén. '

Fondée par une Convention signée à Bruxelles te 5 juillet 1890.

Etats adhérents: Allemagne. Argentine. Australienne (Confédération) Autriche-Hongrie, Belgique, Bolivie, Urésil, Bulgarie, Canada. Cap do lîonne-Mspérance. Chili, Chine, Colombie, Congo, Costa-ltiea. Danemark. Kgypte, Equateur, Dominicaine (Rép.), Espagne. Ktal'sUnis, Franco,Grande-Bretagne, Grèce, Guatemala, Haïti Honduras (Rép.).Indes Britannique, Italie, .lap^n. Mexique, Natal,Nicaragua, Norvège,Nouvelle Galles du Sud,


— 03 -

Nouvelle Zélande, Paraguay, Panama, Pays-Bas, Pérou Perse, Portugal, (Juecnsland, Houmanie, Russie, Salvador, Serbie,Siam,Suéde, Suisse, Terre-Neuve,Uruguay, Venezuela.

Organe : Un bureau intern. (Voir ci-après.)

BUREAU INTERN, DE L'UNION INTERN. rouit LA Publication des Tarifs douaniers. Bruxelles, 38, Rue de l'Association.

Fondé lo5juilllet 1890.

Direct. Lanckman ; Secr : ./, Renard,

Le bureau comprend on outre dos traducteurs pour chacune des langues employées pour la publication des tarifs : allemand, anglais, espagnol, français, italien. Le contrôle du bureau est exercé par le gouvernement belge.

Le bureau publie un « Bulletin intern. des Douanes » eu cinq langues. Son budget ne dépasse pas 125.000 fr.

CONVENTION INTERN. DES Sucres, conclue à Bruxelles le 5 mars 1902. entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie, la Belgique, la France, ta Grande-Bretagne,l'Italie,, les PaysBas, laSuèdo, PEsp.iyuo. lo Luxembourg, le Pérou. La Convention est valable du l,l>' Sept. 1903,elle a lo but do réglementer la production du sucre dans les Etats contractants.

Pour surveiller l'exécution dos décisions do la convention une commission permanente est constituée à Bruxelles (voir ci-après).


m -

COMMISSION INTERN. PERMANENTE des Sucres. — BRUXELLES.

Prés. M. Capelle, ministre plénipotentiaire: secrétaires MM. Janssons ot Brunot, directeur d'administration.

La commission a été instituée par la convention du 5 mars 1902.

Los pays qui ont signé cette convention et qui l'ont ratifiée sont : l'Allemagne, l'Autriche-Ilungrie, la Belgique, la Frano<\ la Grande-Bretagne, l'Italie, les PaysBas et la Suéde.

Le Grand-Duché de Luxembourg et le Pérou y ont adhéiê ultérieurement.

Lo commission permanente se réunit deux fois chaque année. Il est tenu despi'ocès-verbauxdo ses séances.

La mission de la commission est de surveiller l'exécution de la convention de 1902.

UNION ;NTERN. POUR la protection du commerce neutre en temps de guerre.

Fondée par une déclaration du Congrès do Paris en date du 10 avril 185li.

Etats adhérents : Allemagne. Autriche-Hongrie, Argentine, Belgique, Bolivie. Brésil, Chili, Colombie, Danemark, Equateur. Franco, Grande-Bretagne, Grèce, Guatemala, Haïti, -lapon, Pays Bas. Pérou. Portugal, Salvador. Suède, Norvège, Hiissie, Suisse, Turquie, Uruguay. L'F.spigne et les Etats-Unis d'Amétique. bien que no faisant pas partie de cette Union, y ont adhéré en fait pendant leur dernière guerre.

Rut : Assurer l'application do ectluiuesrèglos de droit maritime en temps do guerre, pourprolégerle commerce neutre, ainsi que la propriété privée des belligérants, et notamment empêcher la guerre de course.


— 05 —

UNION Monétaire latine.

Fondée par une Convention du 23 décembre 1865,

^- signée il Paris.

Etats adhérents : Belgique, France, Italie, Grèce, Suisse.

But : Faciliter réciproquement la circulation des monnaies dans les pays contractants, sur la base du « Franc », pour la plus grande commodité du commerce.

UNION Monétaire Scandinave. •Fondéo en 1873.

Etals adhérents : Danemark, Norvège et Suède. Rut : Unification des systèmes monétaires do ces pays, sur la base do la « Couronne ».

UNION Postale universelle. BERNE.

Fondée en 1874 à Berne, développée par les Confér. postales de Borne (18/0) ot de Paris (1880) ot par les Congr. postaux de Paris (18/8), Lisbonne (1885). Vienne (1891) et Washington (1897).

Etats adhérents : Tous les états d'Kurope et d'Amérique avec leurs colonies et protectorats, plus : le Congo, la Corée, l'Egypte, le Japon, le Libéria,la Perse ctlo Siam.

Rut : L'Union constitue ces Etats en un territoire postal unique d'environ 113 millions de. kilomètres carrés avec ). 1**1 millionsiritabitants. Filon pour objet rechange réciproque des correspondances (lettres, cartes postales, imprimés, papier d'alVaires et échantillons) entre les bureaux des postes des pays adhérents. A la convention

5


-60 -

principale do l'Union réglant cet échange des correspondances, sont venus se joindre successivement des arrangements spéciaux conclus entre la plupart dos pays de l'Union et ayant pour objet l'échange intern. do lettres et de boîtes avec valeur déclarée, de mandats de poste, de colis postaux et de recouvrements, et les services intern. dos livrets d'identité et des abonnements aux journaux.

En 1903, il a été expédié dans le territoire do l'Union 27.516 millions do correspondances (lettres, cartes postales, imprimas, papiers d'affaires, échantillons) 49 millions de lettres ot boites avoc valeur déclarée d'un montant do 47.303 millions do francs, 409 millions do mandats do poste d'un montant do *27.I34 millions <iv. francs; 487millions do colis sans et avec valeur déclarée d'un montant de 18.584 millions de francs, 40 millions de recouvrements d'un montant de 2.810 millions de francs, et 2.t30 millions do numéros do journaux servis par abonnements postaux.

Organe: Le Bnr. ilitorn. do l'Union postale .universelle (voir ci-après i.

BUREAU INTEUV. DE t/Union postale universelle, BERNE.

Dir. : Colonel E. Ruffy, ancien cons. fédér. : SousDir. Hermann dalle,cons. int.des postes;Secr. : Auguste Wondting et Hubert K raina.

Le Bureau est l'organe de l'Union postale universelle il a été fondé on 1874 par le Congrès postal do Borno ; 1 fonctionne sous la b de surveillance de l'admintstraition des postes suisses.

Le Bureau est chargé do réunir, de coordonner, de publier et do distribuer les îvuisiugnonients do toute na-


- 07 -

turc qui intéressent lo service intern. des pbstes,d'émet.tro, à la demande des parties on cause, un avis sur les questions litigieuses, d'instruire les demandes do modification dos actes du Congrès, do notifier les changements adoptés, et en général, de procéder aux études et travaux dont il serait sniu dans l'intérêt do l'Union Postale. Il dresse une statistique générale pour chaque année ; il rédige un journal spécial en langues allemande anglaise et française : [L'Union Postale) ; il publie un recueil officiel des renseignements d'intérêt général, concernant l'exécution do la convention do Washington dans chaque pays de l'Union ; il fournit sur les questions relatives au service international des postes, los renseignements spéciaux que peuvent réclamer les membres de l'Union : il prépare los travaux des Congrès ou Conférences, publie et tient au courant un dictionnaire des postes du monde et opère la balance ot la liquidation des décomptes entre los Administrations qui ont déclaré vouloir emprunter son intermédiaire. (Le montant total dos sommes liquidées par l'Office central do comptabilité s'est élevé on lOO'i ù 52 202 852 frs. 91 c.

Lo budget du bureau a été fixé par le Congrès postal do Vienne (1S91) à. 125.000 fr. au maximum.

UxtoN INTERN.DFS Administrations télégraphiques, BERNE.

Fondée le 1/ mai 1805.

Etala adhérents \ Allemagne. Argentine. Australie méridionale, Australie occidentale, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine. Brésil, Bulgarie, Cap de BonneEspérance. Coylan. Coohinehino, Colonies portugaises. Danemark. Egypte, Espagne, Franco et Algérie. Grande •


08 -

Bretagne, Grèce, Hongrie, Indes Britanniques, Indes Néerlandaises, Italie, Japon, Luxembourg, Monaco, Monténégro, Natal, Norvège, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle Galles du Sud, Nouvelle Zélande, Pays-Bas, Perso Portugal, Protectorats britanniques de l'Afrique orientale et Ouganda, Qucensland, Roumanie. Russie, Serbie, Siam, Suède, Suisse, Tasmanio, Tunisie, Turquie, Victoria.

Les Etats du réseau intern. comprennent 02 millions do kil. car. et plus do 900 millions d'habitants.

L'Union a pour but de faciliter l'expédition des télégrammes internationaux otles communications télépho niques, elle llxe los règles auxquelles est soumis l'échange des correspondances télégraphiques intern. elle établit dos bases do tarifs ot assute à chacun des Etats contractants la part qui lui revient dans lo. montant des taxes.

Organe : Le Bur, intern. des Admin. télégraphiques (voir ci-après).

BUREAU INTERN. DES Administrations télégraphiques, BERNE.

Dir. Colonel Emll Frey ; Sous-Dir. : A. C.rescity.

Rut : Servir do lien permanent entre les administrations lèlégr. des Etats qui constituenU'Union intern. des Admin. télégr. ; faciliter l'application uniforme dos dispositions qu'elles ont arrêtées de concert ; oontrnlisor et répartir les documents et informations d'utilité commune ; onlln, procéder aux travaux et publications intéressant l'ensemble du service, notamment préparer les travaux des Confér. télégr. intern. et en publier les actes. Lo Bur. a publié entre autres, un vocabulaire oflteiol de mots pris dans les huit langues que le règle-


-• 09 —

ment de service intern. admet pour la langue convenue (allem.,angl., esp., franc., holl., ital., port, et Int.).

Le Bur. est placé sous lo contrôle des hautes autorités fédérales suisses.

Le budget du bur. n'est pas publié, mais il est limité n la somme do 100.000 fr. par an.

VOCARULAIREOFFICIEL INTERN. ADMIS POUR LA CORRESPONDANCE télégraphique en langage convenu.

Publié parle Bureau intern. des Administrations télégraphiques.

CONVENTION POUR LA Protection des Câbles sousmarins.

Conclue par une convention signée lo 14 mars 1884 A Paris.

Etats adhérents : Allemagne, Argentine, AutrlchoHongtïo, Belgique, Brésil, Colombie, Costa-Bica, Danemark, République Dominicaine, Espagne. Etats-Unis. d'Amérique, France, Grande-Bretagne, Grèce, Guatemala, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pérou, Portugal, Roumanie, Russie, Salvador. Serbie, Suède. Turquie. Uruguay.

Rut : Obliger les navigateurs à prendre certaines précautions pour ne pas toucher les cables sous-marins.


- 70 -

E) VIE 80ÔIALE ET OEUVRES HUMANITAIRE8

(COMMISSION Pénitentiaire INTERN. BERNE.

Fondée en 1877 par Frd Wincs i\ Stockholm. Prés. J.S. Rarrows, New-York; décret, gén Dr. Guillaume, chef du Muséum féd. de statistique, Berne.

Los membres du Comité sont los représentants des gouvernements qui ont adhéré au règlement do la Commission.

Voici les pays ot les noms dos membres :

Angleterre : Sir Evclyn Rugyles-Rrise, Londres ; Bade : Dr. Reichardt, Carlsruhe ; Bavière : Auguste Raumgartl, Munich ; Belgique : Charles Didion, Bruxelles ; Bulgarie : Dr. Minkoff, Sophia ; Cuba : Dr. Francisco T. Falco, Gènes ; Danemark : Dr. Cari Goos, Copenhague ; Etats-Unis d'Amérique : Samuel J. Rarrows ; France: Grimanelli, Paris; Grèce: Alex. Skousès, Athènes et Typaldo-Rassia, Dr. en droit, Athènes ; Hongrie : Jules Richl de Rellyc, Budapest ; Italie: le Coin m. Alex. Doria, Rome ; Norvège : Frédéric Wo.ren, Christiania ; Pays-Bas : Dr. Simon van der A/*, La Haye ; Russie : A de Strcmoouhhoff, St-Pètorsbottrg ; Suisse : Dr. Guillaume, Borne.

Rut : La Commission a pour mission de recueillir les documents ot renseignements relatifs ù la prévention ot a la répression des crimes, ainsi qu'au «égtmc pénitentiaire, a l'olVct d'éclairer les gouvernements sur los mesures générales à prendre pour prévenir los infractions il la loi pénale et assurer leur répression. Lo bureau so com-


— 71 —

pose do délégués.do divers gouvernements. Il est subventionné par les Etats adhérents. Le siège du bur. do la Commission est toujours là où résident lo président et le secrétaire gén.

Publication : Bulletin des congrès pénitentiaires intern. Berne.

UNION INTERN. I>OUR LA Répression de la Traite des esclaves en Afrique.

Fondée par un Acte général du 2 juillet 1890, signé à Bruxelles.

Etals adhérents : Allemagne, Autriche-Hongrie, Belgique, Congo, Danemark, Etats-Unis d'Amérique, Franco, Grande-Bretagne, Italie, Libéria, Norvège, Orange, PaysBas, Perse, Portugil, Russie, Suède, Turquie, Zanzibar.

Rut: Réprimer l'esclavage et la traite des esclaves. Los Etats signataires exercent une surveillance étroite sur mer et sur terre et interdisent la traite et l'esclavage dans les territoires qui se trouvent sous leur influence.

Organes: 1» Le Bureau Intern. marit. delà traite à Zanzibar ; 2» Lo Bureau intern. de la répression de la traits à Bruxelles. (Voir ci-après).

BUREAU INTERN. MARITIME POUR LA Répression de la Traite, ZAN/IUAR.

Fondé par l'acte général do Bruxelles du 2 juillet 1890 (Art. 74) comme organe do l'Union intern. pour la répression do la traite dos esclaves on Afrique. Quelques-uns des Etats contractants, savoir: l'Allemagne, la Franco, la Grande-Bretagne, l'Italie, lo Portugal, se chargent par l'intermédiaire de ce bureau do la surveillance de la traite dans ces patngcs.


- 72 -

BUREAU INTERN. DE LA Répression de la Traite, BRU x H;LLES

Fondé par l'acte général de Bruxelles du 2 juillet 1890 (Art 82) comme organe do l'Union intern.pour la répression do la traite des esclaves en Afrique.

Prés.: Baron de Lambermont; Administrateurs : MM. Arcndt, Sficycr, comte de Robiano, agts. du min. des atï. étr. .

ARRANGEMENT INTERN. CONCERNANT LA Répression de la traite des Blanches.

Conclu à Paris lo 18 Mai 1904 entre : l'Allemagne, la Belgique, lo Danemark, l'Espagne, la France, la GrandeBretagne, l'Ilalio, les Pays-Bas, lo Portugal, la Russie, la Suède, la Norvège, la Suisse, l'Autrichc-Hongrie.

Les Etats signataires s'engagent à faire surveiller spécialement dans les gares de chemins do fer et les ports d'ernbirquotnent et d'escale, los personnes faisant la traite des blanches.

Ils s'engagent également, autant que possible, ù renvoyer dans leurs pays d'origine si elles le désirent, ou si dos personnes ayant autorité sur elles los réclament, les femmes et les jeunes Itllos destinées à la prostitution.

Ils s'engagent, en outre, à exercer, dans les limites légales, une surveillance sur los agences s'occupant do trouver un emploi à l'étranger pour les femmes et les jeunes tlllos. ,

(EuVRK INTERN. DELÀ Croix-Rouge.

Fondée par Henri Dunant et Gustave Moyntcr, constituée par la Convention de Genève pour l'amélioration du sort des soldats blessés sur tes champs do bataille,

("UiwMï'MW).


— 78 —

Etats adhérents: Allemagne, Argentine, Autriche, Belvgique, Bolivie, Bulgarie, Chili. Chine, Congo, Danemark Espagne. Etats-Unix, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Italie, Japon, Luxembourg, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pérou, Perso, Portugal, Roumanie, Russie, Salvador, Serbie, Siam, Suède, Suisse, Turquie, Venezuela, Honduras, Nicaragua, Uruguay. Le Conseil fédè-' rai Suisse sert d'intermédiaire diplomatique entre los Etats contractants. Los Sociétés nationales de la CroixRouge so réunissent tous les cinq ans.

CONVENTION INTERN. CONTRE L'US\GE DES Projectiles Inhumains.

Conclue u St-Pélcrsbourg lo 21. déc. 1808.

Etala adhérents : Tous les Etats civilisés.

CONVENTION INTERN. POUR L'Extension à la guerre maritime des principes de la Convention de Genève.

Fondée par la Convention de la Haye du 29 juillet 1899.

Elats adhérents : Tous les Etats do l'Europe, sauf la Bulgarie et la Turquie, plus : Chine, Ftats-Unis d'Amérique, Mexique, .lapon, Siam.

CONVENTION INTBRN. pour le Règlement concernant les lois et coutumes de la guerre sur terre. Conclue par la Convention de la Haye le 29 juillet 1899. Etats adhérents s Allemagne, Autriche-Hongrie, Bol-


- 74 -

giquo, Bulgarie, Danemark, Espagne, Etats-Unis, Franco Grande-Bretagne, Italie, Japon, Monténégro, Pays-Bas, Perse, Portugal, Roumanie, Russie, Siam, Suède, Suisse.

• CONVENTION INTERN. POUR LA Protection des oiseaux utiles à l'agriculture, signée ù Paris le 19 mars 1902 entre: France, Allemagne, Autriche-Hongrie, Rolgiquo, Espagne, Grèce, Luxembourg, Monaco, Portugal, Suède, Suisse. Los ratifications ont été déposées par la plupart des Etats signataires lo 0 décembre 1905.

CONVENTION INTERN. POUR LA Protection des animaux en Afrique.

Conclue n Londres au début do 1900.

Etats adhérents : Allemagne, Congo, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Portugal.

Rut : Protéger certains animaux utiles do l'Afrique ot empocher l'anéantissement complet do certaines espèces. On a proscrit la fixation do saisons do chasse, la délivrance do permis, la délimitation do réserves, la prohibition de moyens de destruction trop efficaces, etc. Lo territoire auquel la convention est applicable s'étend du 26c parallèle nord ù la frontière nord de la colonie allemande de l'ouest africain ot au cours du Zambèze.


F) ME8URE8 SANITAIRES ET PR0PHYLA0TIQUE8

UNION INTERN. contre la propagation de la peste.

Fondée il Venise lo 19 mars 1897.

Etats adhérents : Allemagne, Autriche-Hongrie, Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Inde anglaise, Grèce, Italie, Luxembourg, Monténégro, Pays-Bas, Perse, Portugal, Roumanie, Russie, Serbie, Suisse, Turquie.

But : Empêcher la propagation de la peste en imposant aux navires, aux voyageurs et aux objets suspects des quarantaines, des désinfections, etc., selon certaines règles uniformes.

UNION INTERN. contre la propagation du choléra. " Fondéo a Dresde lo 10 avril 1893.

Etats adhérents : Allemagne, Autriche-Hongrie, Belgique, Franco, Grande-Biotngnc, Italie, Luxembourg, Monténégro, Pays-Bas, Roumanie, Russie, Serbie, Suisse, quelques Colonies anglaises (Ccylan, Canada, Lagos, Natal, Sainte-Hélène).

But : Empêcher la propagation du choléra en imposant aux navires, aux voyageurs et aux objets suspects des quarantaines, des désinfections, etc., selon certaines règles uniformes.

CONSEIL INTERN. DE Santé, ALEXANDRIE ET CONSTANTINOPLE.

CONSTANTINOPLE.

Institué par l'art. 18 do la Convention do Galatz du


-- 70 -

SSnov. 1805 ot les Conventions do Venise (30 janvier 1892), do Dresde (15 mars 1893), de Paris (3 février 1894), Venise (19 mars 1897).

Lo conseil se. compose dos délégués des missions diplomatiques accrédités auprès de la Sublime Porte.

CONSEIL INTERN. Sanitaire u BUCAREST.

Fondé par la convention de Galats du 28. Mai 1881. Art. 0.

Le Conseil a pour but do surveiller l'exécution dos règlements sanitaires aux embouchures du Danube.

OFFICE INTERN. DE Santé ù PARIS.

Voté sur l'initiative du gouvernement français à la conférence sanitaire do Paris.

M. Camille Barrère et lo marquis Paulucci di Calboli ont nettement déterminé lo caractère et le rôle de cet office intern, de santé qui doit être fondé sur le modèle du bureau des poids et mesures.

Lo nouveau bureau intern. d'hygiène publique aura pour mission do recueillir los renseignements sur la marche dos maladies infectieuses ; il recevra a cet effet los informations qui lui seront communiquées par les autorités supérieures d'hygiène dos Etats participants.

UNION INTERN. POUR prévenir l'introduction et la propagation du Phylloxéra.

Fondée pur une Convention signée à Berne le 17 septembre 1878.


- 77 -

Etats adhérents ; Allemagne, Autriche-Hongrie, Belgique, Espagne, Fran.ce, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Serbie, Suisse. jiRul : Combattre le phylloxéra, on empêchant le transport dos fruits, tiges et feuilles de vigne à l'état frais, ot par des mesures à prendro dans los régiorj infestée*.

G) POLITIQUE, POLICE

CONCESSION INTERN. DE Shanghaï. Placée sous la protection do tous les Etats ayant conclu dos traités avec la Chine.

ENTENTE INTERN. POUR LA Répression des Cabarets flottants dans la mer du Nord.

Fondée par un Accord signé à la Haye, le 10 novembre 1837.

Etala adhérents : Allemagne, Belgique, Danemark, France, Grande-Bretagne. Pays-Bas.

L'entente donne aux croiseurs des nations signataires, qui surveillent la pèche dans la mer dn Nord, le droit do surveiller ot d'arrêter au besoin les cabarets flottants qui exploitent les matelots des bateaux de pêche.


— 78 — ' .

ENTENTE INTERN. pour la création et le règlement d'une police de la pêche^dans la .mer du Nord.

Fondée par une Convention signée à La Haye le 0 mai 1882.

Etats adhérents : Allemagne, Belgique, Danemark, Franco, Grande Bretagne, Pays-Bas.

L'entente donne aux croiseurs des nations signataires lo droit d'intervenir, sous certaines conditions, dans tous les cas, et d'arrêter au besoin n'importe quel bateau de pêche, appartenant à l'un dos Ktats syndiqués.

BUREAU INTBRN. DES Républiques américaines.

CONVENTION INTERN. ENTRE L'Allemagne, la Franco, la («rande-Bretagne, l'Italie, ot la Russie comme puissances protectrices do la Crète concernant l'Autonomie de la Crète et la garantie de l'inviolabilité territoriale de cet Etat.

Conclue à Berlin le 30 Cet. 189K.

GENDARMERIE INTERN. EN Macédoine.


79 -

II. Conférences tenues en 1905

RÉUNION DE LA COMMISSION D'ENQUÊTE INTERN. CONCERNANT L'Affaire du Doggerbank entre la GrandeBretagne et la Russie (voir I. Année de l'Annuaire p. 33).

La Commission a siégé du 9 janvier jusqu'au 27 février et a donné son rapport on faveur do l'Angleterre. L'Ambassadeur «lo Russie à Londres a remis a Lord Lanisdowne 1.020.000 francs montant de l'indemnité duc par la Russie aux pêcheurs do Hull,

H. CONFÉRENCE DE droit INTERN. Maritime, Bruxelles, du 10 au 2i oct. Prés. M. Reernaeti, Ministre d'Etat do la Belgique ; Ktats représentés : Cuba, Espagne, Etats-Unis, St-Dominiquo, Franco, Grande-Bretagne, Allemagne, Autriche-Hongrie. Mille, .lapon, Mexique, Paraguay, Pays-Bas. Nicaragua. Portugal, Roumanie, Russie, Suède.

La conférence a élaboré doux conventions ; l'une pour la réparation des dommages causés par un abordage. l'autre pour la rènumération des services d'assistance et de sauvetage,

VILCONIIRÉS INTERN. DES Chemins de fer, Washington du 4 au 13 Mai, Prés, d'hon. : Le Président Roosovoft. Prés: Mr. Fairbanha,

Gouvernements représentés: Tous les gouvernements • lu monde. Participants: environ 1000.


- 80 -

Proch. Congr. : 1910 en Suisse.

Communications (adresser les) ù la Commission permanente des Congrès des Chemins de fer, Bruxelles. Secret, gén. Louis Wcissenbtuch, ingénieur en chef des Chemins de fer d'Etat belges.

RÉUNION DE LA COMMISSION INTERN. DES Sucres, Bruxelles. 24 Oct.

Prés. M. Capelle, Ministre plénipot.

La Commission s'est occupée do l'approbation du budget du bureau permanent. Elle a abordé ensuito longuement l'examen de la situation dos pays à l'égard desquels l'application des droits compensateurs fixés antérieurement, a été provisoirement suspendue.

Le directeur du bureau a donné lecture des nouveaux éléments d'appréciation recueillis et la commission s'est ajournée pour étudier ces documents ot aviser aux solutions à prendre. Les pays spécialement visés sont la Bolivie et le Brésil, lo Guatemala, le Honduras, lo Nicaragua, le Paraguay et los Philippines...

RÉUNION DE L'Institut INTERN. Colonial, Rome: avril.

CONKÉRENCK INTERN. pour les Transports par chemins de fer, Berne du i au ? Juillet.

Prés. : M. leConsoillcr fédéral Xcmp. V.-Prés. : MM. von der Leycn (Allemagne), Raume (France), de Tchcremissinoff (Russie).

Etala représentés: Allemagne, Autriche-Hongrie, Belgique, Danemark, Franco, Italie, Pays-Bas. Roumanie,


81

Russie, Suisse. Le Luxembourg n'étant pas représenté déclare qu'il se ralliera aux décisions de la conférence.

CONFÉRENCE INTERN. loin i A Protection Ouvrière, Berne, du 8 au 10 mai.

Prés. : M. Doucher, conseiller fédéral ; V.-Piés : M. te Colonel Frey.

Participants : 45 Délégués de 15 Etats (Allemagne, Autriche, Hongrie. Belgique. Danemark, Espagne, France, Angleterre, Italie. Luxembourg, Norvège. PaysBas. Portugal. Suède. Suisse).

La Conférence avait pour mission d'améliorer et de compléter les dispositions en vigueur delà Convention de 1890, déjà modifiées par la première Convention additionnelle issue de lu. Conférence de Paris de 18(J0. Comme ses séances n'étaient pas publiques et que ses procès-verbaux ne sont pas, |rovisoirement du moins, destinés à ta publicité, il est difficile de connattre les décisions prises. Le Journal dts Débats suit néanmoins qu'il u été signé un procès-verbal flnat Bssez volumineux qui sera soumis, sous forme de seconde Convention additionnelle, à la ratification des Etats. Aucune innovation marquante n'a été introduite dans la Convention. La Conférence, paruit-il, s'est moins préoccupée do remettre en jeu les ques lions tranchées précédemment ou d'en soulever de nouvelles que de remanier une partie des testes actuels en «'inspirant des résultats d'une expérience déjà longue. Un peut donc ("lie que les conditions essentielles des transports intcrnaUor<aux n'ont pus été changées : seuls des points de détail, mais très nombreux, ont été louches, de manière à donner satisfaction au public, à nu lire en harmonie les législations particulière* des Ktats, et à faire disparaître certaines divergences diics la jurisprudence.


9i - .

La. Conférence adopta los textes suivants :

Base d'une Convention intern. sur l'interdiction de l'emploi du phosphore blanc dans l'industrie des allumettes.

Article premier — Dès lo I" janvier 1011 la fabrication, l'exportation, l'importation et le commerce d'allumettes à phossphoro blanc seront interdit*.

Art.'-J. — Les instruments do ratification devront ôtro échangés au plus turd le 81 décembre 11)07.

Art. 53. — ÏJI gouvernement du .lapon sera invité a accéder a l'accord d'ici au .11 décembre 100/.

Art. 4 — L'accord entrer.! en vigueur moyennant l'adhésion de tous les Etais représentés à la conférence et de celle du .lapon.

Bases d'une Convention internationale sur l'interdiction du travail de nuit des femmes employées dans l'industrie.

Article premier. — Lo travail industriel do nuit sera interdit à toutes les femmes, sans distinction d'égo, sous réserve dos exceptions prévues ci-après.

Lu cnnventioa s'appliquera à toutes les entreprises industrielles où. sont employés plus do dix ouvriers et ouvrières ; elle no s'appliquera ou aucun cas aux entreprises où ne sont employés que les membre! de la famille.

A chacune des parties contractantes incombera le soin de définir ce qu'il faut entendre par entreprises industrielles. Dans colles-ci seront comprises les mines et carrières, ainsi que les industries de fabrication ut de transformation dos matières ; la législation ntilionulo précisera sur ce dernier point la limite entre l'industrie, d'une part, l'agriculture ot lo corn merce, d'autre part.

Art. Si. — Le repos de nuit vhé ;'i l'article précédent aura une durée minimum de onze heures consécutives ; dans les


— 83 -

onze heures, quelle que soit la législation de chaque Etat, devra ôtro compris l'Jnter\alle de dix heures du BOir à Cinq , ^heures du matin.

Toutefois, dans les Etats où lo travail de nuit des femmes adultes employées dans l'industrie n'est pas actuellement réglementé, la durée du repos Ininterrompu pourra, à titre transitoire " et pour une période de trois ans au plus, .être limitée à dix heures.

Art. H. — L'interdiction du travail de nuit pourra être levée

1. en cas de force majeure, lorsque dans une entreprise so produit une interruption du travail, impossible ïi prévoir et n'ayant pas un caractère périodique;

y. dans lo cas où lo travail s'applique à des matières susceptibles d'altération très rapide, -chaque fois que cela sera nécessaire pour sauver ces matières d'une perle inévitable.

Art. 4. — Dans les industries soumises à l'influence des saisons et, on cas de circonstances exceptionnelles pour toute entreprise, la durée du repos ininterrompu de nuit pourra être véduito à dix heures, 00 jours par an.

Art. 5. — Les ratifications de la convention à intervenir devront être déposées au plus tard le 'Il décembre 1007.

Pour la mise en vigueur de la convention, il sera stipulé un délai de trois ans à dater du dépôt des ratifications.

Ce délai sera de dix ans :

1. pour les fabriques de sucro brut de betterave ;

'i. pour le peignage et la filature de la laine :

3. pour les travaux au jour des exploitations minières, lorsque cea travaux sonl arrêtés annuellement, quatre mois au moins, par des influences climatèriquea.

Pour compléter son leuvre et assurer le contrôle, ta Conférence a adopté à l'unanimité le vom suivant proposé par M. Milleraml :

Il est à déstiur qu'une autorité de surveillance chargée de contrôler l'interdiction du travail do nuit des femmes soit instituée ou, s'il y a Itou, perfectionnée pur chacune îles parties contraclantos de manière qu'elle offre toute garantie pour la stricte observation de ses dispositions. Il est, en outre, à


- 84 -

désirer que les divers Etats échangent entre eux les rapports annuels de leurs inspecteurs. ,.

COXFÉIIKXCK INTKRX. rouii LA Création d'un Institut intern. permanent d'agriculture, Home, du 28 mai auOjuin.

La conférence a été inspirée par le Moi d'Italie. Prés. : M. Tittoni, Ministre dos Affaires étrangères. Les Etats suivants ont adhéré ; Allemagne, Argentine, Autriche.. Hongrie, Belgique, Brésil, Chili, Chine, Danemark, Equateur, Espagne, Etats-Unis d'Amérique, Etats-Unis Mexicains, Ethiopie, France, Grande-Bretagne, Grèce, Guatemala, Italie, Japon, Luxembourg, Monténégro, Nicaragua, Norvège, Paraguay, Pays-Bas, Pérou, Perso, Portugal, Roumanie, Russie, Salvador, Serine, Suède, Suisse, Turquie. Egypte, Uruguay.

La conférence aboutit par la création d'un institut intern. permanent de l'Agriculture (Voir ci-dessus sous In rubrique : Sciences, etc.)

CI)NII':IU:NI.I: iNTKRN.Séismologique, Berlin, du 15 au lGaofil.

Prés. : M.Dr. Lewaldgcn. Oher. Itegiorungsrat, vorIrageniler Raliiu Roicbsaint des tnnern.

Gouverncmentaoffleiellemenl représf ntéa: \i\Qim\#\\(i Belgique, Bulgarie, Espagne, Etats-Unis. Grande-Bretagne, Grèce,. Hongrie. Italie, Mexique, Norvège, PaysBas. Portugal, Roumanie, Suisse.

Participants : 21.

La conférence a pris des décisions sur les propositions


— 85 —

do changements concernant l'organisation de l'association intern. sôismologiquo ; elle a institué une commission permanente, fait des communications concernant l'or*ganisation sôismologique dans les divers états A présenté le grand catalogue sôismologique pour 1903.

CONFÉRENCE INTERN*. Sanitaire, WASIIINGTON*. Oct.

Conférence entre les Etats latins d'Amérique et les Etats-Unis pour l'adoption do la Convention sanitaire de Paris (3 doc. 1903) et pour la création d'un Muséum intern. sanitaire. v

ARRANGEMENT INTERN. CONCERNANT EA Répression de la traite des blanches.

Conclu à Paris lo 18 Mai IHO'i. En vigueur à partir du 18 Juillet 1005.

Sa Majesté l'empereur d'Allemagne, roi de Prusse, au nom de. l'Empire allemand ; Sa Majesté le roi des Belges ; Sa Majesté le roi de Danemark ; Sa Majesté le roi d'Espagne ; le Président de la République Française : Sa Majesté lo roi du RoyaumeUni de la Grande-Bretagne et d'Irlande et des Possessions Britanniques au-delà des mers, empereur des Indes ; Sa Majesté le roi d'Italie : Sa Majesté la reine des Puys-Bas ; Sa Majesté le roi de Portugal et des Atgurvcs : Sa Majesté l'empereur de toutes les Russics : te Conseil fédéral Suisse et Sa Majesté le roi de Suède et de Norvège, désireux d'assurer aux femmes majeures, abusées ou Contraintes, Connue aux femmes et tilles mineures, une protection eflicuce contre le trallc criminel connu sous le nom de * truite des blanches >, ont résolu do conclure un arrangement ù l'ellVt de concerter les mesures propres à atteindre ce but, et ont nommé pour leur plénipotentiaire, savoir :

Su Majesté l'empereur d'Allemagne, roi do Prusse : S. A, S.


-SUlo prince do Radolin, son ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire près le président do la République française ;

Sa Majesté lo roi des Belges*! M. A. Leghait, son envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire près le président de la République françalso ;

Sa Majesté le roi de Danemark: M. le comte F. Roventlow, son envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire près le président do la République française ;

Sa Majesté le roi d'Espagne : S. Exe. M. F. d* Léon y Caslillo, marquis del Muni, son ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire près le président de la République française;

Le Président de la République Française : S. Exe. M. Th. Delcassé, dépidé, ministre dos affaires étrangères delà République française ;

Sa Majesté le roi du Royaume-Uni de *a Grande-Bretagne et d'Irlande, et des Possessions Britanniques au deh\ des mers, empereur des Indes: S. Exe.SirEdmund Monson, son ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire près le président de la République française ;

Sa Majesté lo roi d'Italie : S. Exe. M. le comte Tornielli Brusati di Vergano, sou ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire près le président de la République française ;

Sa Majesté la reine des Pays-Bus : M. lo chevalier de Stuers son envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire prés le président de la République française :

Sa Majesté le roi de Portugal et des Algarves : M. T. de Souza-Roza, son envoyé extraordinaire et ministre pléntpo-. tentiairo près le président de la République française :

Sa Majesté l'empereur de toutes les Russies : S. Exe. M. de Nelidow, son ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire près le président do la République française ;

Sa Majesté le roi de Suède et de Norvège : Pour la Suède et pour la Norvège : M. Akerman, son envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire près le président de la République française ;

Le Conseil fédéral Suisse : M. Charles-Edouard Lurdy,


- 87 —

envoyé, extraordinaire et ministre plénipotentiaire de la'Confédération suisse prés le président de la République française ;

Lesquels, ayant échangé leurs pleins pouvoirs trouvés en .bonne et due forme, sont convenus des dispositions suivantes :

Article premier. — Chacun des gouvernements contractants s'engage à établir ou à désigner une autorité chargée do centraliser tous les renseignements sur l'embauchage des femmes et filles en vue de la débauche à l'étranger ; cette autorité aura la faculté do correspondre directement avec le service similaire établi dans chacun des autres Etats contractants.

Art. '.*. — Chacun des gouvernements s'engage à faire exercer une surveillance en vue de rechercher, particulièrement dans les .gares ot ports d'embarquement et en cours de voyage, les conducteurs de femmes et filles destinées à la débauche. Des instructions seront udressèes dans co but aux fonctionnaires ou à toutes autres personnes ayant qualité à cet effet, pour procurer, dans los limites légales, tous renseignements do nature à mettre sur la trace d'un trafic criminel.

L'arrivéede personnes paraissant évidemment être los auteurs, les complices ou les victimes d'un tel trafic, sera signalée, le cas échéant, soit aux autorités du lieu do destination soit aux agents diplomatiques ou consulaires intéressés, soit à toutes autres autres autorités compétentes

Art. S. — Les gouvernements s'engagent à faire recevoir, le cas échéant cl dans les limites légales, les. déclarations des femmes ou filles de nationalité étrangère qui se livrent a la prostitution, en vue d'établir leur identité et leur état civil, et de rechercher qui les a déterminées à quitter leur pays. Les renseignements recueillis seront communiqués aux autorités du pays d'origine des dites femmes ou filles, en vue de leur rapatriement éventuel.

Les gouvernements s'engagent aussi, dans les limites légales et autant que fuira se peut, à confier, a titre provisoire et en vue d'un rapatriement éventuel, los victimes d'un traite criminel, lorsqu'elles sont dépourvues de ressources, à des institutions d'assistance publique ou privée ou à des particuliers offrant les garanties nécessaires.


— 88 —

Los gouvernements s'engagent aussi, dans les limites légales et autant (pie possible, à renvoyer dans leur pays d'origine colles de ces femmes ou filles qtii. dom-ndent leur rapatriement ou qui seraient réclamées par les personnes ayant autorité sur elles. Lo rapatriement»no sera effectué qu'après entente sur l'identité et la nationalité, ainsi que sur IQ HOU et la date de l'arrivée aux frontières. Chacun des pays connectants facilitera le transit sur son territoire.

La correspondance relative aux rapatriements se fera, autant que possible, par la voie directe.

Art. 4. — Au cas où la femme ou fille à rapatrier ne pourrait rembourser elle-même les frais de son transfert et oi'i ulle n'aurait ni mûri, ni parents, ni tuteur qui paieraient pour elle, les frais occasionnés [tarie rapatriement seront à la charge du pays sur le territoire duquel elle réside, jusqu'à la prochaine frontière ou port d'embarquement dans la direction du pays d'origine, — et à la charge du pays d'origine pour- lo surplus.

Art. 5. — Il n'est pas dérogé, par les dispositions des articles S et 4 ci-dessus, aux conventions particulières qui pourraient exister entre les gouvernements contractants.

Art. (5. — Les gouvernements contractants s'engagent, dans les limites légales, A exercer, autant que possible, une surveillance sur les bureaux ou agences qui s'occupent du placement des femmes ou filles à l'étranger.

Art. 7. — Les El.Us non signataires sonl admis à adhérer au présent arrangement. A col effet, ils uo'illeront leur intention, pir voie diplomatique, au gouvernement français, qui on donnera connaissance à tous les Etats contractants.

Art. H. — Le présent arrangement entrera on vigueur six mois après la date de l'échange djs ratifications.' Dans lo cas où l'une des parties contractantes le dénoncerait, cotte dénonciation n'aurait d'effet qu'à l'égard de cette partie, et cela douze mois seulement ù dater du jour de ladite dénonciation.

Art. \), — Le présent arrangement sera rattllê et les ratifications seront échangées ù Paris, dans le plus bref délai possible.


89 —

En foi de quoi, les plénipotentiaires respectifs ont signé lé présent arrangement et y ont apposé leurs caohets.

Fait à Paris, le 18 mai 1901, on un seul exemplaire, qui restera déposé dans los archives du ministère des affaires êlrangik.sii de la République française, et dont une copie, cortiflêo conforme, sera remise à chaqno puissance contractante.

ISitjné) : RADOMN (L. S.) -r- A. LÉCHAIT (L. S.) — F. REVENTLOW (L. S.) -*- F. DE LRON CASTILEO (L. S.) — DELCASSI': (L. S.) — EDMUND MONSON (L. S.) — G. TORNIEM.I (L. S.) — A, DE STUERS (L. S.) — T. DE SOUZA-UOZA (L. S.) - LAUDY (L. S.) 1 — NEMDOW (L. S.) — Pour la Suède et pour la Norvège : Le minisire de Suède cl Norvège [Siyné) : AKERMAN.

l'UOCl'lS-VERRAfi DE SIGNATURE

Les plénipotentiaires soussignés, réunis ce jour à l'effet de procéder à la signature de l'arrangement ayant pour but d'assurer une protection oflicace contre la «traite des blanches », ont échangé la déclaration suivanlo en ce qui concerne l'uppllcatioa dudit arrangement aux colonies respectives des Etats contractants.

Article premier. — Les pays signataires de l'arrangement susmentionné ont le droit d'y accéder en tout temps pour tours otonies ou possessions étrangères.

Ils peuvent, à cet effet, soit faire une déclaration générale par laquelle toutes leurs colonies ou possessions sont comprises dans l'accession, soit nommer expressément celles qui y sont comprises, soit se bornera Indiquer celles qui en sont exclues.

Art» %i. — Le gouvernement allemand déclare réserver ses résolutions au sujet do ses colonies.

Le gouvernement danois déclare qu'il se réserve le droit d'adhérer ù l'arrangement pour les colonies danoises»

Le gouvernement espagnol déclare réserver ses résolutions au sujet de ses colonies.


- 90 —

Le gouvernement français déclare que l'arrangement s'appliquera à toutes les. colonies françaises.

Le gouvernement de Sa Majesté britannique déclare se réserver le droit d'adhérer ù l'arrangement et do lo dénoncer pour chacune des colonies ou posses.ions britanniques, séparément.

Le gouvernement italien déclare que l'arrangement s'appliquera à la colonie de l'Erythrée.

Le gouvernement des Payj-Bas déclare que l'arrangement s'appliquera à toutes les colonies néerlandaises.

Le gouvernement portugais déclare se réserver de décider ultérieurement si l'arrangement sera mis en vigueur dans quelqu'une des colonies portugaises.

Le gouvernement russe déclare que l'arrangement sera applicable intégralement à tout lo territoire de l'empire en Europe et en Asie.

Art. :ï. - Les gouvernements qui auraient ensuite à faire des déclaration* au sujet de leurs colonie*, les feront dans la forme prévue à l'article 7 de l'arrangement.

Au moment de procéler à la signature do l'arrangement, S. A. S. le Prince de Radolin, ambassadeur d'Allemagne, demande, au nom de son gouvernement, à faire la déclaration suivante :

De l'avis du gouvernement allemand, les règlements qui pourraient exister entra l'Empire allemand et le pays d'origine, concernant l'assistance maladie d'indigents, no sont pas applicables aux personne*qui seront rapatriées, eu verlu du présent arrangement, en passant pai l'Allemagne.

En foi de quoi, les plénipotentiaires ont signé le présent procès-verbal.

Fait à Paris, le 1 S mai HM.

[Signé] : RADOEIN. —A. LÉGUAIT. — R. RKVENTEOW. — V. DE LÉON Y CASTILEO, — DKI.CASSE, — EDMUND MENSON. — G. TORNIEEEI, — A. DE

SlTlERS, --- T. DE SOUZA-ROZA, — L.\RDY. — X RU DOW.

Pour la Suède et pour la Norvège : Signé : AKERMAN.


91

l'ROOKS-VEltn.VE

De dép'it de ratifications sur l'arrangement international signé ù Paris le 18 mai 1904, en vue d'assurer une protection efficace contre le trafic criminel connu sou* le nom de « traite des blanches ».

En exécution de l'article ;) do l'arrangement international du 18 mai lDO'i, los soussignés, représentant des puissances cosi. gnataires, ;ont réunis au Ministère des Affaires étrangères à Paris, pour procéder au dépôt, entre les mains du gouvernement de la République française, des ratifications des hautes puissances contractantes, ce dépôt tenant lieu d'échange.

Les instruments des ratifications :

1° Du Conseil fédéral suisse ;

2° De Sa Majesté l'Empereur d'Allemagne, roi de Prusse :

3Q De Sa Majesté le roi de Danemark ;

'i° De Sa Majesté le roi d'Espagne ;

"y De M. lo Président de la République française ;

G0 De Sa Majesté le Roi du Royaume-Uni de la GrandeBretagne et d'Irlande el dc3 territoires britanniques au-delà des mers, empereur des Indes ;

7° De Sa Majesté le Roi d'Italie :

H-> De Sa Majesté l'Empereur de toutes les Russies ;

!t° Et de Sa Majesté le Boi de Suède et de Xorvége ; ont été produits et ayant été, après examen, trouvés en bonne et duc forme, sont confiés au gouvernement de la République française pour être déposés dans les archives (lu département des affaires étrangères.

D'autre part, M. le Ministre de Belgique, M. le Ministre de Portugal et M. le Ministre des Pays-Bas ayant demandé un délai pour accomplir celle formalité, les soussignés sont convenus de charger le gouvernement de la République française de recevoir les ratifications desdits Etals, qui devront les envoyer le 18 juillet 11105, au plus lard, date à laquelle l'arrangement, conformément à l'article 8 entrera en vigueur pour tous les Etats ayant alors ratifié.


- !>2

Le gouvernement français donnera avis de vas dépôts successifs aux puissances contractantes.

En foi de quoi, les soussignés ont dressé lo présent procèsverbal et y ont apposé leurs cachets.

Fait à Paris, le 18 janvier 1905.

Pour la Suisse. — (L. S ) : L.VUDY.

Pour l'Allemagne. — (L. S.) : RADOMN.

Pour le Danemark. — (L. S.) : F. REVENTLOW.

Pour l'Espagne. — (L. S.) : F. DE LÉON Y GASTIEU».

Pour la République française.— (L. S.): DEECASSE.

Pour la Giande-Bretagne. — (L. S ) : FRANCIS RERTIE.

Pour l'Italie. — (L. S.) : G. TOUMEU.I.

Pour la Russie. — (L. S.) : XEMDOW.

Pour la Suède et pour la Xorvège. - (L. S.) : AKERMAN.

N. B. — Conformément à son article 8. l'arrangement entrera en vigueur six mois après la date de l'échange des ratifications, soit le 18 juillet 1905.

Par déclaration du 18 janvier 1905, l'ambassade d'AutriehoIlongrie, à Paris,"a fait savoir au gouvernement français que t'Autric'ic-IIongrio adhérait à l'arrangement ci-dessus, ainsi qu'à la déclaration contenue dans le procès-verbal de signature. concernant l'application de l'arrangement aux colonies étrangères des parties contractantes.

Le Conseil fédéral suisse a désigné le Ministère public de la Confédération, ù Berne, comme autorité centrale suisse, au sens de l'article premier de l'arrangement.

Le Gouvernement des Etats-Unis du Brésil, usant de la faculté réservée par l'article 7 do l'arrangement international conclu à Paris, le 18 mai 1901, et destiné à réprimer le trafic criminel connu sous le nom de « traite des blanches », a accédé audit arrangement international en date du 12 mai (1).

(ly .Journal Officiel, 21 Mai 1905.


— '.»■' —

III. Conventions, Accords internationaux conclus en 1905.

Rapport final DE EACOMM. INTERN. d'Enquête de IIUEE, le 9 janvier, ->i février.

1. — Les commissaires, après un examen minutieux ot prolongé de l'ensemble des faits parvenus à leur connaissance sur l'incident soumis à leur enquête par la déclaration de SaintPétersbourg du l'-i-25 novembre 1904, ont procédé dans ce rapport ù un exposé analytique de ces faits suivant leur cncbainciucnt rationel.

En faisant connaître les appréciations dominantes de la commission, en chaque point important ou décisif de cet exposé sommaire, ils pensent avoir mis suffisamment en lumière les causes et les conséquences de l'incident en question, en même temps que les responsabilités qui s'en dégagent.

2. — La seconde escadre russe de !a llotte du Pacifique sous le commandement en chef du vicei-amiral aide-dc-camp général Rodjeslvensky mouillait le 7-*20 octobre 11H14, auprès du cap Skagen, avec l'intention de faire du charbon avant dcconlinuer sa route pour l'Extrême-Orient.

Il parait, d'après les dépositions acquises que, dès le départ de l'escadre de la rade de Rêvai, l'amiral Rodjeslvensky avait fait prendre des précautions minutieuses par les bâtiments dlacés sous ses or.lres afin de les mettre pleinement en état de repousser pendant la nuit une attaque de torpilleurs, soit à la mer.soil au mouillage.

Ces précautions semblaient justifiées par les nombreuses informations des agents du gouvernement impérial, au sujet de tentatives hostiles à redouter, et qui. selon toute vraisemblance,


— ili —

devaient so produire sous la forme d'attaques de torpilleurs.

En outre, pendant son séjour à Skagen, l'amiral Rodjeslvensky avait été averti do la présence de bâtiments suspects sur la côto de Norvège. Il avait appris, de plus, par le commandant du transport Ii'ikan arrivant du Nord, que celui-ci avait aperçu la nuit précédente quatre torpilleurs portant un seul feu, et en lèto do mal.

Ces nouvelles décidèrent l'amiral A avancer son départ do vingt-quatre heures.

3. — En conséquence, chacun des six échelons distincts de l'escadre appareilla séparément, à son tour, et gagna la mer du Nort indépendamment dans tordre indiqué par lo rapport do l'amiral Rodjestvensky, cet officier général commandant en personne lo dernier échelon formé par les quatre nouveaux cuirassés: Prince Sou coroff, Empereur Alexandre III, Rorodino, Orel. et le transport Anadyr.

Cet échelon quitta Skagen le ,'7-iJO octobre à dix heures du soir

La vitesse de douze nonids fut prescrite aux deux premiers échelons formés de torpilleurs, et celle de dix ineuds aux échelons suivants.

\. — Entre une heure trente et quatre'heures quinze de l'après-midi du lendemain 8 21 octobre, tous les échelons de l'escadre furent croisés successivement par le vapeur anglais Zéro, dont le capitaine examina avec assez d'attention les différentes unités pour permettre de les reconnrître d'après la description qu'il en lit.

Les résultats de ces observations sont conformes d'ailleurs, en général, aux indications du rapport de l'amiral Rodjestvensky.

5. — Le dernier navire croisé par le Zéro était le Kamtehatka d'après la description qu'il en donna.

Ce transport, qui formait primitivement groupe avecle7J»iitri'Donskoi et VAurora, se trouvait donc alors attardé et isolé à une dizair de milles environ en arrière de l'escadre. Il avait été obligé de diminuer de vitesse ù la suite d'une avarie de machine


- 9.j -

Ce retard accidentel fui pout-ètrj 'a cause incidente des ôvé* l'.emonts qui suivirent.

0. — Vers huit heures du soir, en lUt'cl, ce transport rencontra le bâtiment suédois AlUcbaran et d'autres navires inconnus, qu'il canouna, sans doute par suite des préoccupations que lui causaient, dans les circonstances du moment, son isolement,ses avaries de machines et sou peu do valeur militaire.

Quoiqu'il en soil, le commandant du Kamtchatka transmit à huil heures quarante-cinq à son commandant eu chef, par la télégraphie sans fil, au sujet du cette rencontre, l'information « qu'il était attaqué de tous cotés par des torpilleurs »

7. — Pour se rendre compte de la part que cette nouvelle put prendre dans les déterminations ultérieures de l'amiral Rodjeslvensky, il faut considérer que, dans ses prévisions, les torpilleurs assaillants, dont la présence lui était ainsi signalée, à tort ou à raison, ù une cinquantaine de milles en arriére de l'échellon des vaisseaux qu'il commandait pouvaient le rejoindre pour l'attaquer à soe tour vers une heure du matin.

Cette information décida l'amiral Rodjestvensky à signaler à ses lùtiments, vers dix heures du soir, de redoubler de vigilance et de s'uttendrj ù une attaque de torpilleurs.

8. — A bord du Souvaroff, l'amiral avait jugé indispensable que l'un des deux officiers supérieurs de son état-major fût de quart sur la passerelle de commandement, pendant la nuit, afin do surveiller à sa place la marche de l'escadre et de le prévenir immédiatement s'il se produisait quelque incident.

A bord de tous les h.itimcnts. d'ailleurs, les ordres permanents de l'amiral prescrivaient que l'officier chef de quart était autorisé à ouvrir le l'eu dans le cas d'une attaque évidente el imminente de torpilleurs.

Si l'attaquv. venait de l'avant il devait le faire de su propre initiative et, dans le cas contraire, beaucoup moins pressant, il devait en référer à son commandant.

Au sujet de ces ordres, la majorité des commissaires estime . qu'ils n'av. it rien d'excessif en temps de guerre, et particulièrement dans les circonstances que l'amiral Rodjestvensky avait tout lieu de considérer comme très alarmantes, dans l'im-


— 90 —

possibilité où il se trouvait de contrôler l'exactitude des avertissements qu'il avait reçus des agents de son gouvernement.

9. — Vers une heure du malin le 9-3 octobre 1904, la nuit était à demi obscure, un peu voilée par une brume légère et basse. La lune ne se montrait qui. 1 par intermittences, entre les nuages. Le vent soufflait modérément du Sud-Est, en soulevant une 'onguo houle qui imprimait aux vaisseaux des roulis de cinq degrés de chaque bord.

La route suivie par l'escadre vers le Sud Oue l devait conduire les deux derniers échelons, ainsi que la suite des événements l'a prouvé, à passer à proximité du lieu de pèche habituel de la flottille des chalutiers de ilull, composée d'une trentaine do ces petits bâtiments é vapeur et couvrant une étendue de quelques milles

Il résulte des dispositions concordantes des témoins brilanniques que tous ces bateaux portaient leurs feux réglementaires et chuintaient conformément à leurs règles usuelles, sous la conduite de leur maître de pèche, suivant les indications des fusées conventionnelles.

10. — D'après les communications reçues pai la télégraphie sans fil, rien d'anormal n'avait ètê signalé p;>r les échelons qui précédaient celui de l'amiral Rodjestvensky en franchissant ces parages. On a su, depuis, notamment, que l'amiral F<elkersam, ayant été conduit à contourner la Ilottile dans le Nord, éclaira de très près, avec ses projecteur* électriques, les chalutiers les plus voisins et, les ayant . asi reconnus pour des bâtiments inoffensifs, continua tranquillement sa route.

IL C'est pende temps après qu'arrivait, à son tour, à proximité du lieu de pèche des chalutiers, le dernier échelon de l'escadre conduit pur ht Souvaro/f, ballant pavillon de l'amiral Rodjestvensky.

La route de cet échelon le conduisait ù peu prés sur le gros delà flottille des chalutiers qu'il allait donc être obligé de contourner, mais dans le Sud, quand l'attention des officiers de service sur les passerelles du Houvaroff fut attirée par une fusée verte qui les mit en défiance.

Cette fusée lancée par le maître de pèche indiquait en réalité


— 97

suivant leurs conventions que les chalutiers devaient draguer, le côté tribord au vent.

Presque immédiatement après cette première alerte, en se reportant aux dépositions, les observateurs qui, des passerelles du Sottearo/f, fouillaient l'horizon avec des jumellesdenuit, découvrirent, sur la crè'e des lames, dans la direction du bossoir de tribord, et à une distance approximative de dix-huit à vingt encablures, un bâtiment qui leur parut suspect parce qu'ils ne lui voyaient aucun feu et que ce bâtiment leur sem blail se diriger vers eux à contre bord,

Lorsque le navire suspect fut éclairé par un projecteur, les observateurs crurent reconnaître un torpilleur à grande allure.

C'est d'après ces apparences «pie l'amiral Rodjostvenky lit ouvrir le feu sur le navire inconnu.

La majorité des commissaires exprime à ce sujet l'opinion ([ne la responsabilité de cet acte et des résultats delà canonnade essuyée par la llotlille de pèche incomba ù l'amir. 1 Rodjestvensky.

Vî. — Presque aussitôt après l'ouverture du feu, par tribord le ,SY;/<t;a;Y)//'uperçut sur s>>n avant un petit bateau lui barrant la route et fut obligé de lancer sur la gauche pour éviter de l'aborder. Mais ce bateau, éclairé par un prej oc leur, fut reconnu être un chalutier.

Pour empêcher que le tir des vaisseaux fut dirigé sur ce bâtiment inoll'ensif, l'axe du projecteur fut aussitôt relevé à quaranto-C'iiq degrés vers le ciel. Ensuite l'amiral fil adresser par signal à l'escadre l'ordre de » ne pas tirer sur les chalutiers »

Mais en même temps que le projecteur avait éclairé ce bateau de pèche, d'après les dépositions des témoins, les observateurs du No lu-o.roff a perçurent, à bâbord, un autre bâtiment qui leur parut suspect ù cause de ses apparences de même nature que ctlles de l'objectif de tir par tribord.

fie feu fut a us* i lot ouvert sur ce deuxiéjjic.Jjut et se trouva ainsi engagé des ihnw bords, la fdû^e*^rà|3seauv»L étant revenue, par un mouvement de contriy^jrmi.A sà"^M» primitive sans avoir chaiigé sa vitesse. /e , '". \


- i)i —

13.— D'après les ordres permanents de l'escadre, l'amiral ialiqiuit las buts sur lesquels devait ètrj dirigé le tir des vaiss'aux en lixanl sur eux ses projecteurs ; mais comme chaque vaisseau balayait l'horizon eu tous sens autour de lui avec ses propres projecteurs pour se garer d'une surprise, il était difficile qu'il ne se produisit pas de confusion.

Ce tir, d'un* duri'e do dix â douze minutes, causa de graves

dommages dans la iloltille des chalutiers. C'est ainsi que deux

hommes furent tués et six autres blessés ; que le Crâne sombra

qm le Snipe, le Mino, le Muulmcin, \QGUII, et !■* Majestic

i eçurent des avaries plus ou moins importantes.

D'autre part, le croiseur Aurore, fut alleint par plusieurs projectiles.

La majorité des commissaires constate qu'elle manque d'été, méats précis pour reconnaître sur quels buts ont tiré les vaisseaux.

, Mais, les commissaires reconnaissent unanimement que les bateaux ib la tlotlillo de pèche n'ont commis aucun acte hostile et, la majorité des commissaires étant d'opinion qu'il n'y avait ni parmi les chalutiers, ni sur les lieux, aucun torpilleur, l'ouverture du feu par l'amiral Rodjestvenky n'était cas justifiable.

Le commissaire russe, ne se croyant pas fondé à partager • celte opinioa, énonce la conviction que ce sont précisément les bâtiments suspects s'approcha nt de l'escadre dans un but hostile qui ont provoqué le feu.

M . — Au sujet des buts réels de ca tir nocturne, le fait que l'Auront a reçu quelques projectiles de 47 millimètres, et de 75 millimètres, serait de nature i faire,supposer queeo croiseur et peut-être même quelque autre bâtiment ru*se attardé sur la route du Souvarof}', à l'insu de ce vaisseau, ait pu provoquer et attirer les premiers feux. Cette erreur pouvait être motivée par le f lit que ce navire, vu de l'arrière, ne montrait aucune lumière apparente et, par une illusion d'optique nocturne, dont les observateurs du vaisseau amiral auraient été l'objet.

Ace propos, les commissaires constatent qu'il leur manque des l'enseignement s importants leur permettant de connaître les raisons qui ont provoqué la confirmation du tir ù bâbord.


— 99 —

Dans cette conjecture, certains chalutiers éloignés auraient été confondus ensuite avec les bruits primitifs et ainsi canonnés directement.

D'autres au contraire, ont pu être atteints par un tir dirigé sur des buts plus éloignés.

Ces considérations ne sont pas d'ailleurs eu contradiction avec les impressions de certains chalutiers qui, en se voyant atteints pur des projectiles et testant éclairés dans le pinceau des projecteurs, pouvaient se croire l'objet d'un tir direct.

15. — La durée du tir sur tribord, même en se plaçant au jioint de vue de la version russe, a semblé à la majorité des commissaires, avoir été [dus longue qu'elle ne paraissait nécessutîe. Mais celte majorité estime qu'elle n'est pas suffisamment renseignée, ainsi qu'il vient d'être dit, au sujet de la continuation du tir par bâbord.

En tout cas, les commissaires se plaisent à reconnaître, à l'unanimité, que l'amiral Rodjeslvenskv a fait personnellement tout ce qu'il pouvait, du commencement à la lin, pour empêcher que les chalutiers, reconnus comme tels, fussent l'objet du tir do l'escadre.

10. — ijuoi qu'il en soit, le Ihiiiti'i-Rinxkoi ayant fini par signaler son numéro, l'amiral se décida à l'abc le signal général de « cessez le l'eu ».

La file de ses vaisseaux continua alors sa route et disparut dans le Sud-Ouest sans avoir stoppé.

A cet égard, les commissaires sont unanimes à reconnaître qu'après les circonstances qui ont precelé l'incident et colles qui l'ont produit, il y avait, à la fin du tir, assez d'incertitudes au sujet du danger que courait l'échelon des vaisseaux, pour décider l'amiral â continuer sa route.

Toutefois, la majorité des commissaires regrette que l'amiral Rodjestvensky n'ait pas eu la préoccupation, en franchissant le Pas-de-Calais, d'informer les autorités des puissances maritimes voisines, qu'ayant été amené à ouvrir le feu près d'u'i groupe de chalutiers, ces bateaux, de nationalités inconnues, avaient besoin de secours,

17.— Les commissaires en mettant lin à ce rapport, décla-


- RIO —

t'enl que les appréciations qui s'y trouvent formulées, ne sont, dans leur esprit, de nature ù jeter aucune déconsidération sur la valeur militaire, ni sur les sentiments d'humanité do l'amiral Rodjeslvensky et du personnel de son escadre.

Signé : SKU M, FOURNIKH, DOUBASSOI-T, LEAVISRKAUMONT, CUARLES-HKNRY DAVIS.


— 101 -

Règlement du Contrôle intern. financier en Macédoine, 24 Décembre

Texte complet et définitif du règlement du contrôle international financier en Macédoine :

Article premier. — U est institué une commission financière pour les trois villayets de Salonique, Kossovo et Monaslir.

Cette commission exercera ses attributions au nom du gouvernement impérial ottoman.

Elte est composée de l'Inspecteur général des villayets de Rouraélie, des Agents civils d'Autriche-IIongrie et de Russie et des quatre conseillers nommés à cet effet par les gouvernements d'Alterna eue, de France, de Grande-Bretagne et d'Italie.

Elle a pour mission :

1) d'assurer l'application du règlement arrêté entre le Ministère impérial ottoman des finances et la Banque impériale ottomane â la date du 23 février 13. 20 7 mars 1905 tel qu'il est développé par lo présent règlement ;

2) de veillera la perception régulière des taxes, y compris la dîme ;

3) d'examiner les budgets des trois villayets qui devront lui être soumis avant de devenir définitifs et de veillera leur stricte exécution;

\) de veiller û l'exécution des réformes financières.

Art. 2. — La commission aura son siégea Salonique où seront établis ses bureaux. Toutefois, ses réunions auront toujours lieu dans la ville où résidera le président.

Art. 3. — La commission sera présidée par l'Inspecteur général et en cas d'absence ou d'empêchement par un haut fonctionnaire ottoman désigné par lui. Elle délibérera en séance sur toutes les allaites importantes de son ressort (art. 1).

Art. 4. — Un membre do la commission assiste le président


m

en qualité d'adjoint. Ces fonctions sont exercées â tour de rôle, pendant une période do trois mois, par chacun des membres de la commission, suivant l'ordre alphabétique des puissances. L'adjoint est chargé -.

1) do régler avec lo président les allaires de moindre importance qui no demanderaient pas de décision de la commission en séance ;

2) du service intérieur de la commission ; et,

3) des relations entre la commission et la Banque impériale ottomane.

Lorsqu'on suivant le président dans ses déplacements, le membre de service devra s'absenter de Salonique, ses fonctions, spécifiées sous les numéros 2 et 3 seront dévolues au membre qui suit dans l'ordre alphabétique des puissances.

Art. 5.— La Commission se réunira en séance ordinairement une fois par semaine. Elle sera convoquée en séance extraordinaire toutes les fois que le président te jujera nécessaire ou que deux membres de la. commission en feront lu demande.

Tout membre peut faire inscrire ù l'ordre du jour les affaires qu'il désire soumettre aux délibérations de la Commission.

La présence d'au moins quatre membres, y compris lo Président ou son remplaçant sera nécessaire pour rendre valables les délibérations et les décisions de la Commission. Tout délégué absent ou empêché pourra se faire remplacer par un dises collègues ; les Agents civils seront, dans ce cas, remplacés par leurs adjoints.

Les décisions de la Commission seront prises à la majorité des voix. En cas do partage, le Président aura voix prépondérante.

Si lo Président refuse d'exécuter la décision delà commission, il saisira la Sublime Porte ou le Ministère des Finances et les membres étrangers en référeront ù l'autorité dont ils relèvent.

Art. i>. — Les projets de budget tels qu'ils sont déterminés iiar le règlement du 22 février 13 20/7 mars J905, [tour les trois villayets seront remis chaque année, au plus tard le W Janvier n. s. à la Commission qui en achèvera l'examen dans le délai d'un mois. La Commission aura le droit de rectifier les dtspo*


— 103 —

silions qui ;.o serai, nt pas conformes aux lois existantes ou ne répondraient point aux besoins économiques ou financier* du pays.

fia Commission s'assurera en premier lieu que le budget contient les prévisions nécessaires pour les besoins de l'admirustration civile y compris la Gendarmerie, la police et l'armée,

Sur la demande delà Commission tontes informations concernant tes receltes budgétaires ains que les dépenses do l'admitiisIraUon civile devront lui être fournies.

Les budgets no pourront être modifiés en cours d'exercice.

Sur la demande de l'Inspecteur général la Commission pourra (outciois admettre lo transfert d'une partie des crédits d'un chapitre â l'autre du budget du menu villayot.

Art. 7. —Toutes les perceptions offecluées dans tes trois villayets à quelque titre que ce soit, à l'exception toutefois des droits de douane et de< revenus allée tés à la dette publique soit par le décret du 2S niouh. lSit'i, soit par des conventions en vigueur seront inscrites au budget des recettes.

Le prélèvement de 5 0 0 réservé, aux travaux publics et mentionné à l'art. Il du règlement du 7 mars constituera le minimum du chapitre des dépenses de ce', ordre qui devra être, appuyé d'un état détaillé. Si à la tin de l'exeivicc ce chapitre laisse un excédent disponible, le montant en sera reporté au budget do l'année suivante en vue de la même all'eclalion.

Art. H. — Le Banque lmp. Ottomane communiquera ù la Commission des états mensuels détaillés {\VA recettes effectuées et dos dépense piitlées. Kilo lui communiquera en outre sur demande tous es, pièces de comptabilité et de correspondance se rap' . ml au service dont elle est chargée par le règlement de .' février 13,20/7 mars î',105.

La GoniuiisMon vérifiera los règlements de comptes do chaque exercice qui devront lui être présentés par la Banque I. O. dans un délai de trois mois après la clôture de l'exercice.

La comptabilité tenue par la Banque. L O pour le service de trésorerie des trois villayets sera centi.fusée à t'agence de cette Banque à Salonique.

Art. 9. — La Commission sera appelée à étudier toute propo-


— 101 —

sition de taxe ou de charge nouvelle insi que tout pri'jet de modification du taux ou du mode de répartition des impôts existants ou do'l'organisation des services financiers applicables dans les trois villayets.

Art. 10. — Li Commission incarnera, à raisin d'un pour chaque villayet. des inspecteurs sujets ottomans connaissant tes langues officielles de l'Empire.

Ces inspecteurs,dont le choix sera agréé parle Gouvernement I. O., auront qualité de fonctionnaires ottomans Ils pourront procéder â des inspections dans les bureaux des services financiers, faire présenter tous livres, comptes et pièces de comptabilité publique et vérifier les caisses, sans pouroir, toutefois, intervenir directement dans la gestion des services. Ils adresseront leurs rapports à la Commis-, on.

La Commission recevra également communication immédiate des copies des rapports des Inspecteurs financiers institués par le règlement du 25 mai 1312. Elle pourra demander qu'il soit procédé â des inspections conjointement par ces inspecteurs et parceux qu'elle aura nommés on application du présent article.

La Commission ou le membre de service, de concert avec lu Président examineront toute plainte qui leur parviendrait concernant les services financiers des trois villayets el provenant de faits postérieurs à l'institution de la Commission.

Si les rapports et plaintes mentionnés au présent relèvent à la charge des fonctionnaires financiers des irrégularités ou abus, les inspecteurs de la Commission pourront assister aux empiètes motivées par ces faits. La Commission sera tenue par te Président au courant des sanctions disciplinaires ou judiciaires appliquées aux fonctionnaires fautifs.

Art 11. —l'oute in'ormalion concernant tes irrégularités ou abus constatés dans le fonctionnement des services financiers, et notamment dans la perception des taxes, y compris la dîme, seront transmises à la Commission par l'autorité compétente.

Art. 12. — Tous 'es changements dans le personnel linancier en service dans les trois villayets seront portés â la connaissance do la Commission avec indication des raisons qui les auront motivés. La Commission provoquera à l'égard des


10Ô -

fonctionnaires financiers reconnus fautifs les sanctions admi • nistratives qu'elle jugera nécessaires.

Art. 13. — La Commission pourra se faire représenter à toute adjudication faite pour les services <*ivils et financiers des trois villayets.

Art. 14. — Les frais d'administration de la Commission, à l'exclusion des traitements de ses membres, seront inscrits, par tiers, au budget de chacun des trois villayets.

Art. 15. — La Commission arrêtera :on règlement intérieur. G. H.

CONVKN'I'IOX l'ouï IA Protection des Oiseaux utiles à l'agriculture.

Signée à Paris le 19 mars 19!I2 entre les gouvernements de la France, de l'Autriche cl dota Hongrie, de la Relgiquo, de l'Espagne, de la Grèce, du Luxembourg, de Monaco, du Portugal, de la Suède ot do la Suisse, et les ratifications do cet acte ayant été déposées par la France, l'Allemagne. l'Autriche et la Hongrie, la Belgique. l'Espagne, lo Luxembourg, Monaco, la Suède et la Suisse (U nu ministère dos Affaires étrangères, le 6 décembre 190,'i, ee dépôt tenant lieu d'échange, ladite convention, dont la teneur suit, recevra sa pleine et entière exécution en ce qui concern* is Etats.

Art. ter —Les oiseaux utiles â l'agriculture, spécialement les insectivores et notamment les oiseaux énumérés dans la liste u' 1 annexée ù la présente convention, laquelle sera susceptible d'additions pur la législation de chaque pays, jouiront

(1) Les gouvernements de la Grèce et du Portugal n'étant pas en mesure de déposer leurs ratitlcalions ont demandé un délai pour procéder à cette formalité. Ce délai expirera le 0 décembre 190IÎ.


— 10(3 —

d'une protection absolue, de façon qu'il soit interdit de les tuer en tout temps et de quelque manière que ce soit, d'en détruire les nids, o.'tifs et couvées.

Eu attendant quo ce résultat soit atteint partout, dans son ensemble, les hautes parties c intruMuif. 4 s'engagent à prendre ou à proposer ù leurs législatures respectives les dispositions nécessaires pour assurer l'exécution des mesures comprises dans les articles ci-après.

Art.2. — Il sera défendu d'enlever les nids, de prendre les <eufs, do capturer et de détruire les couvées en tout temps et par des moyens quelconques.

L'importation et le transport, le colportage, la mise en vente, la vente et l'achat de ces nids.onifs et couvées seront interdils.

Cette interdiction ue s'étendra pas à la destruction, par le propriétaire, usufruitier ou leur mandataire, des nids que des oiscauxnuront construits dansnu contre les maisons d'habitation ou les bâtiments en général dans l'intérieur des cours. II pourra de plus être dérogé, à litre exeptionnel. aux dispositions du présent article, en ce qui concerne les <eufs do vanneau el de mouette,

Art. 3. — Seront prohibés la pose et l'emploi des pièges, cages, filets, lacets, gluaux, et de tous autres moyens quelconques ayant poucobje' de faliciter la capture ou lu destruction en massé des oiseuux.

Art. 4. — Dans le cas où les hautes parties eontrie'antes ne se trouveraient pas en mesure d'appliquer immédiatement et et dans leur intégralité les dispositions prohibitives de l'article «pli précède, elles pourront apporter des alténuutions jugées nécessaires auxditos prohibitions, mais elles s'engagent à res. treindre l'emploi des méthodes, engins et moyens de capture et de destructhn.dc façon à pirvenir à réaliser peu à peu les mesures de protection mentionnées dans l'article 3.

Art. — 5. Outre les défenses générales formulées à l'article 3, il est interdit de prendre ou de tuer, du 1" mars au 15 septembre de chaque année, les oiseaux utiles énumérés dans la liste n° 1 annexée ù la convention.


107 -

La vente et la mise en vente on seront interdites également pendant la même période.

Les hautes parties contractantes s'engagent, dans la mesure où leur législation le permet, à prohiber l'entrée et le transit desdits oiseaux et leur transport du 1er mars au 15 septembre,

La durée de l'interdiction prévue dans le présent article pourra, toutefois, être modifiée dans les pays septentrionaux,

Art. 6. —Les autorités compétentes pourront accorder exceptionnellement aux propriétaires ou exploitants de vignobles, vergers et jardins, de pépinières, de champs plantés ou ensemencés, ainsi qu'aux agents [(reposés à leur surveillance, le droit temporaire de tirer â 1 arme ù fou sur les oiseaux dont la présence serait nuisible et causerait un réel dommage.

Il restera toutefois interdit do mettre en vente et de vendre les oiseaux lues dans ces conditions.

Art. 7. — Des exceptions aux dispositions do cette convention pourront être accordées dans un intérêt scientifique ou do repeuplement par les autorités compétentes, suivant les cas et en prenant toutes les précautions nécessaires pour éviter les abus.

Pourront encore être permises, avec les mêmes conditions de précaution, la capture, la vente et la détention des oiseaux destinés à être lenes on cage. Les permissions devront èlre accordées par les autorités compétentes.

Art. 8. — Les dispositions de la présente convention ne seront pas applicables aux oiseaux de basse-cour, ainsi qu'aux oiseauxgibiers existant dans les chasses réservées el désignés comme tels par la législation du pays.

Partout ailleurs la destruction d-es oiseaux-gibiers no sera autorisée qu'au moyeu des armes â feu ot à des époques déterminées par la loi.

Les Etats contractants sont invités à interdire la vente, Ir transport et le transit des oiseaux-gibiers dont la .basse est défendue sur leur territoire, durant la période do celle interdiction.

Art. 9. — Chacune des parties contractantes pourra faire des exceptions aux dispositions de la présente convention.


— 10S --

1° Pour les oiseaux que la législation du pays permet de tirer ou de tuer comme éiant nuisibles à lâchasse ou â la pèche;

A défaut d'une liste officielle dressée par la législation du pays, le 2° du présent article sera appliqué aux oiseaux désignés dans la liston' 1 2 annexée ù lu présente convention.

Art. 10. —Les hautes parties contractantes prendront les mesures propres à mettre leur législation d'accord avec les dispositions de la présente convention dans un délai de trois ans à partir du jour de la signature de la convention.

Art. IL — Les haines parties contractantes se communiqueront par l'intermédiaire du Gouvernement franchis, les lois ot les décisions administratives qui auraient déjà clé rendues ou <pai viendraient â l'être dans leurs Etats, relativement à l'objet do la présenteconvenlion.

Art. 12—Lorsque cela sera sera jugé nécessaire, les hautes parties contractantes se feront représenter à une réunion internationale chargée d'examiner les questions que soulève l'exécution de la convention et de proposer les modifications dont l'expérience aura démontré l'utilité.

Art. 13. — Les Etats qui n'ont pas pris part à la présente. convention sont admis à y adhérer sur leur demande. Cette adhésion sera notifiée par voie diplomatique au gouvernement de la République française et par celui-ci aux autres gouvernements signataires.

Art 14. — La présente convention sera mise en vigueur dans un délai maximum d'un an à dater du jour de l'échapge des ratifications.

Elle restera en vigueur indéfiniment entre toutes les puissances signataires, Dans le cas où l'une d'elles dénoncerait la convention, celte dénonciation n'aurait d'effet qu'à son égard cl seulement une année après le jour où celle dénonciation aura été notifiée aux autres Elats contractants.

Art. 15,— La présente convention sera ratifiée et les ratifications, seront échangées à Paris dans le plus bref délai possible.

Art. 10. — La disposition du deuxième alinéa de l'article ,S


— 109 -

delà présente convention pourra, exceptionnellement, ne pas être appliquée dans les provinces septentrionales de la Suède, en raison des conditions climatqlogiqucs toutes spéciales où elles se trouvent.

1. — OISEAUX UTILES

Rapaces nocturnes.

Chevêches (Athéne) et Chevêcheltes [Glaucidium).

Chouettes (Surnia).

Hulottes ou Chats-Huants (Syrnium).

Effraie commune (Strix flammea L.}.

Hiboux bracbyotto ot Moyen-Duc {Otus).

Scops d'Aldrovande ou Petit-Duc (Scops gin Scops.).

Grimpeurs :

lyic[Picus, Gecinus, etc. etc.) toutes les espèces.

Syndni'tyles :

Rollier ordinaire {Coracias garrula L.). Guêpiers {Merops).

Passereaux ordinaires

Huppe vulgaire. (Lpitpaepops).

Grimpereaux, tiebodromes et sitelles (Certhia, Tiehodroma. SU ta).

Martinets [Cypsetus],

Engoulevents {Caprimirlgiis).

Rossignols {Luseinia).

Gorges-Bleues (Cyanecuta).

Rouges-Queues (Uutieilla).

Rouges-Gorges (Rubeeula).

Traquels [l'rintaeola et Saxieolo),

Accenteurs (Accentnr).

Fauvettes de toutes sortes, telles que : Fauvettes ordinaires \Sylvia) ; Fauvettes babillantes (Curruca) Fauvettes ictêrines \lIipolais) ; Fauvettes aquatiques, Roussoroles, Phtugmittes, Lncuslolles {Acroeephalus, Calamndyta, Locustella), etc. : Fauvettes oaslii olos [Ci.tlieola).


— 110 -

Pouillots (Phylloscopus).

Roitelets (Régulas) et Troglodytes (Troglodytes). Mésanges de toutes sortes [Parus, Pa.nurus, Orites, etc.) ' Gobes-Mouches (Muscicapa).

Hirondelles de toutes sortes (Hirundo, Chelydon, Cotyle).

Lavandières et Rergoronnelles (Molacilla, Rudytes).

Pipits (Anthtts. Carydala).

Becs-Croisés (Loxia).

Venturons et serins (Citrinella. el Serinas).

■Chardonnerets ot tarins {Cordeluis et t'.hrysomifris).

Elourneaux ordinaires el martins {Sturnus.l'astor, etc.)

Rchassiers. Cigognes blanche' et noire (Cicotiia).

IL OISKAUX >?I:ISIHI.KS Rapuces diurnes.

Gypaète barbu (Gypaetus barbntus L.).

Aigles (Affiliât, Xisaelus) ; toutes les espèces.

Pygarguos (Raliaetus) \ toutes les espèces,

Balbuzard lluviule (Pandion haliaetus).

Milans, Elanions et Nauclers (Milnts, Elanus, Naitrlerus) ; toutes tes espèces.

Faucons : Gerfauts, Pèlerins, Hobereaux, Emerillons (Falco) : toutes les espèces, à l'exception des Faucons kobez, Cresserello el Gresserine.

Autour ordinaire (Astur palumbarius L,).

Eperviers (Aecipiter).

Busards (Ciretts).

Rapaees nocturnes.

Grand-Duc vulgaire (Rubo maximus Plein.). Passereaux ordinaires.

Grand Corbeau (Corpus corax L,).

Pie voleuse (Rica rastiea Scop.).

Geai glaniivore (Garrulus ghmdarius L.l.


-111 -

Ecftassiers.

Hérons cendrés et pourprés (Ardea).

Butors et Bihoreaux (Rautorus et Xycticorex).

Palmipèdes. Pélicans (Pelecanus). Cormorans [Phalacrocorcx au Graculus). Hurles (Mergits). Plongeons (Colymbus).

CoxvKXTiox t»u Travail franco-luxembourgeois. Conclue le 5 avril.

D'après cette convention, los ouvriers belges victimes d'accidents du travail dans le Grand-Duché du Luxembourg, ainsi (pie leurs ayants droit, seront admis au bénéfice dos mêmes indemnités et des mêmes garanties que les sujets luxembourgeois. Par réciprocité, les ouvriers luxembourgeois victimes d'accidents du travail en Belgique ainsi que leurs ayants droit, seront admis au bénélice des mêmes indemnités et des mêmes garanties que les ouvriers belges.

Il sera cependant fait exception à la règle précédente lorsqu'il s'agira d'ouvriers sans distinction de nationalité, qui sont occupés passagèrement, c'est-à-dire pendant (> mois au plus, sur le territoire de celui des deux Etats contractants où l'accident est survenu, mais qui sont attachés â une entreprise située sur lo territoire de l'autre Ktnt, auquel cas la législation de ce dernier Ktat sera seule applicable.


m

IV. Actions en 1905

A. ARBITRAGE

PROCKS INTERN. DEVANT h\ COUR PEUMANENTE D'ARBITRAGE INTERN, le Japon contre la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne. (Voir I. Année de l'Annuaire, page 32.)

Le tribunal d'arbitrage constitué en vertu des protocoles signés ù Tokio le '28 août 11)02, entre le Japon d'une part, et l'Allemagne, la France et la Grande-, Bretagne d'autre part, composé do MM. Gram, ancien ministre de Norvège. ; président, l^ouis Renault, ministre plénipotentiaire, professeur à la faculté de droit de Paris, el Motono, ministre du Japon à Paris, a rendu, en mai 1003, la sentence suivante :

« Les dispositions des traités et autres engagements mentionnés dans les protocoles d'arbitrage n'exemptent pas seulement les terrains possédés en vertu des baux perpétuels concédés par lo gouvernement japonais ou on son nom, mais elles exemptant les terrains et les bâtiments do toute nature construits ou qui pourraient être construits sur ces terrains, de tous impôts, taxes, charges, contributions ou conditions quelconques, autres que. ceux expressément stipulés dans los baux en question. »


- 113 -

PROCÈS INTERN. DEVANT LA COUH PERMANENTE D'ARBITRAGE INTERN. CONCERNANT LE DIFFÉREND ENTRE la

France et la Grande-Rretagnc à propos des bontres de Muscat. Juillet-Août.

Le Tribunal se composait do M. le Prop. Henri Lammasch (Vienne), M. Mvlvillc W. Fuller-, (Ftats-Unis) ; M. le Jonkheer A. F. de Savorin Lohman (La Haye).

La France réclamait le.droit d'exercer sa protection, même dans les eaux territoriales du Sultanat de Muscat, sur les navires marchands indigènes et sur les propriétés des sujets du Sultan, qui ont, au cours de leur commuée avec la Côte Orienlale d'Afrique, obtenu la permission d'arborer le pavillon français. Pendant le printemps de ■1902, plusieurs de ces'navires refusèrent, sous ce prétexte, d'obéir aux ordres du Sultan et un navire do guerre français fut envoyé à Muscat pour faire prévaloir le protectorat français. Le Sultanen appela au gouvernement de l'Inde et lord Lansdowne lit, à ce sujet, des représentations amicales au gouvernement fiançais. Après un échange de notes à ce propos, il fut décidé entre les deux gouvernements, à la fin de 1903, de porter la question devant la cour de La Haye.

Cotte sentence du 8 août 1905 a donné raison à la France sur presque tous los points. Il a été jugé que les bontres françaises échappent au droit de visite, mais restent justiciables do la juridiction du Sultan de Muscat.

ARBITRAGE ENTRE LA France ET LA Grande-Bretagne constitué par l'accord du 6 avril 1905 en vue do régler les indemnités allouées aux pécheurs françaia de TerreNeuve.


— 114 —

Le Tribunal a alloué le 9 août une somme de 1.375.0011 francs.

ARBITRAGE ENTRE LA France ET LE Venezuela sur huit réclamations françaises, représentant une somme totale d'une quarantaine de millions de francs.

Lo Tribunal se composait de M. Frank Plutnley à Northfield (Vermont) ex-arbitre et de M. Comte Perclti d" la Roe.ca pjur la France et M.Jésua Paul pour le Venezuela ; il a accordé pour les cinq réclamations, la somme do 5 millions de francs.

ARBITRAGE ENTRE LES MAISONS Lippe Biesterfeld et Schaumbourg Lippe sur la succession de LippeDelmold.

Décidé par vote d'un tribunal d'Arbritrage constitué par la Haute Cour d'empire, à Leipzig en date du2ô oc 1.1905.

TRAITÉS D'ARBITRAGE EN 190."»

0 Janvier Autriche-Hongrie - Etats-Unis.

Il » Autriche-Hongrie - Grande-Bretagne

20 » Suède-Norvège-Ktats-I'nis.

Février Belgique - Kspagne.

11 » Ktats-Unis - Japon.

l«u* Mars Danemark- Hussie.

18 Avril Italie - Pérou.

20 » Danemark - Belgique.

0 Mai Norvège - Portugal. 15Septembre Danemark - France.

7 » Brésil - Argentine.

» Brésil - Chili.

'M » Suède-Norvège.


- 115 —

Octobre Belgique - Roumanie. :25 » Danemark - Grande-Bretagne. 4 Décembre Oabemark - Espagne. » Danemark - Italie. » Pérou - Colombie.

B) ÉVÉNEMENTS FINANCIERS, GUERRIERS, ETC.

CONTRÔLE FINANCIER INTERN. EN Macédoine.

Accord entre : VAutriche-Hongrie, VAllemagne, la Russie, la Grande-Bretagne, la France et l'Italie d'une part et la Turquie d'autre part sur los réformes dans la Macédoine.

L'article premier de ce règlement dit :

Une Conunissioa financière est constituée pour les trois villayets de Salonique, do Kossovo et de Monaslir. Cette Commission exercera ses fonctions au nom du gouvernementimpérial ottoman pendant deux ans. Elle so compose de l'inspecteur général des villayets de la Itouniélic, des agents civils d'Autricbe-Hongrie et de Russie et do cinq délégués nommés ù cet effet par ies gouvernements allemand, français, britun• nique, italien et turc.

ACTION DES TROUPES INTERN. contre les Insurgés de la Crète. Le, Contingent intern. en Crète est ainsi composé : 923 Anglais, G80 Français, 290 Italiens, ct50 Busses.


- 110 -

Démonstration navale intern. contre la Turquie delà part do l'Aulnelic-Hongrie, de l'Allemagne, '" lu France, do la Bussie, de la ( irandc-Brotagne et do l'Italie du 22 Novembre au 5 Décembre.

L'Escadre intern. occupa les îlesLeinnos et Mythilène.


- 117 -

XI. Congrès, Conférences, Réunions, etc.

I) SCIENCES.

a) Médecine, Hygiène.

CONFÉRENCE INTERN. DE LA Turberculose, Paris, y-S oct., sous lo patronage du Président do la République. Prés. ; M. Hérard. Gouvernements représentés : -il. Participants : 8.500. Proch. Congr. à Washington on 1908.

Los membres du congrès étaient répartis en quatre sections : scientifique, sociale, historique et industrielle. Signalons parmi-los principales questions étudiées, les -sujets suivants: méthodes do sérothérapie tuberculeuse; étude comparativo des diverses tuberculoses ot notamment des turborculoses humaines et bovines ; rôlo do la chirurgie dans lo traitement des tuberculeux ; préservation et assistance do l'enfant ; contamination dans la famille, dans la rue, à l'école, etc. ; désinfection des locaux habités par les tuberculeux ; hygiène individuelle du tuberculeux ; mariage des tuberculeux ; rôle dos assurances et des mutualités dans la lutte contre la tuberculose, etc.

RÉUNION DE L'ASSOCIATION INTERN. POUR LA Luttev contre la tuberculose, Paris, S oct.


- 118 -

Proch. réunion : 190(1 en Hollande, probablement!'» Amsterdam. (Communication du prof. Dr. Biouardol, Paris).

I. CONGRES INTERN. DE LA SOCIÉTÉ INTERN. DE Chirurgie, Bruxelles, 18-33 sept., sous le patronage de S. M. Léopold IL

Prés. : Prof, /t'oc/ter (Berne) ; secret, gén. : prof. Depage, (Bruxelles).

Participants : 200 de *Z pays.

Proch. congr. à Heidelberg en 190S. Prés, du futur congrès : prof, Ccerny (Heidelberg).

I. CONGRÈS INTERN. D'Anatomie, Cenève, 6-11 août. Prés. : prof. Etcrnod, Participants : 200 de 7 pays. Proch". congr. en 1910. Lieu non fixé.

CONFÉRENCE INTERN. DU COMITÉ CENTRAL POUR L'Anatomie du cerveau. Berlin, 29 mai. Prés. : prof. Waldeycr, (Berlin).

VIL CONGRÈS INTERN. D'Hydrologie, de Climatologie, de Géologie et de Thérapie par les agents physiques. Venise, 10-18 oct.

Prés. : Prof. L. Lucatello (Padova) ; Secret, gén.. Dr. Gausto Orrcffice (Venise).


\ ■

\ — 119 -

Gouvernements représentés : France, Italie, Serbie. Participants : 264.

Proch. congr. : Alger ou Toulouse en 1908. Adresse: Bureau pertn. des congrès intern. d'Hydrologie, Paris, Bd do Coureelles, 5:1).

I. CONGRÈS INTERN. DE LA Goutte de Lait, Paris, 20-21 oct.

Pré:'. : MM. G. Variol et Léon Du four, Fécamp.

CONGRÈS GÉN. ET INTERN. DE L'Assistance familiale, 24-2* sept. 1905.

Secret, gén. : Dr. C. De Pcron, Bruxelles, avenue Adolphe-Demeur.

Lo congrès s'occupa de l'assistance des enfants* des adulte- et des vieillards et accenta plusieurs résolutions relatives à la vieillesse, aux aliénés, aux épileptiques, aux tuberculeux, etc.

L CONGRÈS INTERN. DE Physiothérapie, Liège, 12-15. août.

Prés, d'hon. M. le baron Maurice van der Bruggen ; prés. : prof. Winiwarter.

Participants : G00.

Proch. congr. à Genève en 1907. (Communications: Dr. L. de Munter, Liège, 80, rue du Louvre).

Gouvernements représentés': Angleterre, Etats-Unis, Italie, France, Espagne, Roumanie, Grèce, Luxembourg.


- 120 —

Résultats: L'Assemblée vote un ordre du jour adoptant le voeu inclus dans le rapport du Dr.de Muntor :

« Inscrire, dans les lois sur l'art de guérir des.disposi« lions défendant aux personnes non diplômées docteurs « en médecine, de soigner parles agents psyehiqi "s si ce «n'est sous lo contrôle immédiat et avec la responsa« bilité du médecin. »

Publications : Ont paru 1 périodique dit Moniteur du Congrès (3 Numéros). Environ 10!) rapports.

A paraître : Comptes rendus des séances.

L CONGRÈS INTERN. D'Assainissement et de salubrité de l'habitation, novembre,

Prés. : sén. Paul Strauss ; secr. gén. : M. F. MariéDavy.

Gouvernements officiellement représentés : Autriche, Belgique, Chili, Danemark, France, Espagne, Grèce, Italie, Portugal, Roumanie, Russie.

Participants : 400.

Proch. congr. : Genève fin d'août 190o. (Communications : M. Marié-Davy, 7, rue Brô/.in, Paris, XIV).

Travaux :

Le Congrès avait pour but d'étudier les conditions hygiéniques dans lesquelles sont construits et installés les locaux destinés à. l'habitation, de rechercher les améliorations à introduire, etc.

Sections : I. Habitations urbaines — IL Habitations rurales.—-III. Habitations ouvrières. — IV. Habitations louées en garni. — V. Locaux hospitaliers, —V bis, Locaux mililaires. — V ter, Locaux scolaires, - VI.


- 121 —

Habitations flottantes. —- VIL Alimentation on eau potable et évacuation des matières usées.

Publications : Comptes rendus du Congrès publiés par les soins du secrétaire général.

I Volume in-3<>, 750 pages. JulesRoiissel, éditeur, l, rue Casimir-Dolavigne.

RÉUNION DU COMITÉ PERMANENT INTERN. DE l'Association Internationale de la presse Médicale ; Berne, 2021 avril.

V. Prés. : Prof. Dr. Posner (Berlin).

Proch. réunion : Medrid 17-19 avril 190G. Communications: M. Dr. Blonlel, Paris, 108, Boulevard Haussmann.

II a ét-j décidé de publier un Annuaire de l'Association. Et la questioii do la participation au Congrès international do médcôine a été réglée.

Enfin, un important débat a eu lieu à l'occasion de la propriété littéraire cl trois résolutions ont été votées.

L'une considère que la reproduction partielle ou totale dos thèses de doctorat par les journaux no peut être considérée comme portant préjudice û l'auteur étant donnée la publicité qui lui est ainsi faite.

Une autre condamne sévèrement les citations tronquées d'articles médicaux faites dans un but do publicité.

Enfin, la troisième porto interdiction aux auteurs de fournir le même article à plusieurs journaux, mémo dans une autre langue,.sans en prévenir.

RÉUNION DE LA Fédération DentaireInte-n., Hanovre, 7 août. Prés. : Dr. Miller (Hanovre). Participants: 21 délégués de 13 Pays. Proch. conférence : à Genève en 1906.


H EUX ION DE l'Association des Deotistes américains, en Europe, fîonève 15 avril. Proch. réunion à Berlin on 1906.

CONGRÈS ISTERN. uns Accidents du Travail, Liège, 29 mai-4 juin.

Prés. : Dr. Moeller et Dr. Winiicaster ; Seer. gên, : Dr. Poêla,

CONGRÈS JNTERN, DE Médecine, Liège, 25 Sept. Présidé par M, Bienvenu-Martin, Ministre do i'Instrui'tion publiquo de la Franco.

b) Sciences physiques et naturelles

V. CONGRES INTERN. de Chimie, Liège, 27 Juillet. Prés. : M. Gilhinel. Participants : 300.

IV. CONGRÈS INTERN. Ornithologiqi >. Londres, 13Juin. Prés. : Dr. lioicdler Sharpe. Participants : 350.

Proch. Congr. en 1910, à Berlin. Prés, futur : M. JReichenow (Mayence).

I. CONGRÈS INTERN. DE Radiologie (CONGRÈS DE Roentgen), Berlin, 30 avril-3 mai.


— 123 —

Prés. : Prof. Eherlein.

Proch. Congr. à Amsterdam, en 1908.

I. CONGRÈS INTERN. DE LA. Radiologie et de l'Ionisation, Liège, 12-14 sept.

Prés, d'hon. : MM. de Troos, Francotte, van der Brugge ; Prés. : Prof. Kuborn, de l'Université do Liège ; Secret, gén. : M. Daniel,

Gouvernements représentés : Etats-Unis, Belgique, Italie, Luxemhourg, Espagne, Suède, Hollande, Roumanie, Serbie, Turquie, Guatemala, République Argentine, Chine, Mexique, Perso, Bolivie.

Participants : 300.

V. CONGRÈS INTERN. DE Psychologie, Rome, 26-30 avril. Prés. Giuseppe Sergi ; Secret, gén. : M. Tamburini, Proch. Congr. : Genève 1909.

CONGRÈS INTERN. DE Botanique, Vienne, 11-18 juin. Prés. : Prof. Dr. Ii. von Wcttstein (Vienne). Participants : 5Y7. Proch. Congr. à Bruxelles en 1910. Communications. : MM. Durand, dir. du Jardin

Bvtanique de l'Etat. Résultat du Congrès :

1) Unification de la nomenclature botanique ;

2) Résumés sur des questions actuelles de Botanique r a) Assimilation ;


b) Régénération ;

o) Physiopaléontologie ;

d) Evolution de la llore d'Europe ;

a) Cytologie et Systématique.

CONFÉRENCE DU COMITÉ INTERN. Météorologique, Jnnsbruek, 9-16 sept.

Prés.d'hon. : M. îlann (Vienne) ; Prés, effectif : Vf. J.-M. Pernlor (Vienne).

Participants : 58.

Proch. Congr. dans 5 ans (Communication : Prof, //. Hildebrandsson, université Mysala.,

Travaux :

Convention intern. pour uniformiser les observations météorologiques courantes et leur publication. •■

Recommandations de nouvelles observations.

Unitîcation des signes internationaux des phénomènes météorologiques.

Définitions de la terminologie internationale on météorologie.

CONGRÈS INTERN. DE Recherches solaires, Oxford, 27 sept. •

Prés. :Délandres, iFrance).

IL CONGRÈS INTERN. DE l'Athmosphère, Liège, 7-10 sept.

III. COWEKENCF INTERN. DES Glaciers, Maleja (tënga<line).


- 125 -

Prés. : Dr. //. Heid, Prof, of the John Ilofkiiis Univer.sity (Baltimore) Sept.

c) Droit, Criminologie.

A'XIL RÉUNION INTERN. DE l'Assooiation du droit international, Christiania, 4-7 sept. Prés. : M. F. ÎX.Bcichmann (Trondjem).

VIII. CONGRÈS INTERN. poun LA Protection de la propriété industrielle, Liège, 12-16 sept.

Prés. : Georges de lio (Bruxelles) ; Secret, gén. : Prof. Albert Osterricth (Berlin).

Gouvernements officiellement représentés : Argentine, Autriche, Belgique, Bulgarie, Equateur, Espagne, France, Guatemala, Japon, Italie, Hongrie, Néerlande, Nicaragua, Portugal, Paraguay, Russie, Suède, Tunisie.

Participants : 300 environ.

Proch. cong. : Milan en 19c)6.

Communications: M. Prof. Albert Osterricth (Berlin). W. Wilhelmstrasse 57/5S.

Travaux du Congrès :

Révision de la Convention du 25 mars 1«83, pour la protection intern. de la propriété industrielle, de l'arran-. goment de Madrid du 14 avril 1891, concernant l'enregistrement intern. des marques do fabrique et de commerce, et do l'arrangement de Madrid du 14 avril 1891, concernant la répression des fausses indications de ■provenance sur les marchandises.


— 126 —

Publications: Annuaire do l'Association intern. pour la protection de la propriété industrielle. 1 vol. paru 2 a paraître.

CONFÉRENCE INTERN. DU Droit maritime, Liverpool, 14-17 juin.

Prés. : Sir William R. Kennedy, Juge de la Haute Cour, Londres ; Sccr. gén. : M. Louis Franck (Anvers).

Gouvernements officiellement représentés : Toutes les nations maritimes du monde.

Participants : 200.

Proch. congr. : Gènes ou Naples en 1907. (Communications ; Comité maritime intern. Anvers. 28, rue des Escrimeurs).

VIL CONGRÈS Pénitentiaire INTERN. Budapest, 3- lOsept.

Patr. : S. M. R. et I. François-Joseph /« ; Prés, d'hon. : M. Barth, de Lanyi, ministre de la Justice, Budapest ; Prés. : M. Jules llichl de Bellye, cons. minist.,Budapest; V.-Prés. : MM.Barroios, HolJinccht, Didion, Mincof}\ Falco, Grimanelli, lîuggles-Brice, etc. ; Secret, gén. Dr. Guillaumin (Berne) et Dr. Vambéry, prof. île l'Université (Budapest).

19 Etats étaient officiellement représentés.

Participants : 335.

Proch. congr. à Washington 1910.

Communications : Dr. Guillaumin, Dir. du bureau fédéral de statistique à Berne.

Publications : 1) Bulletin de la Commission pénitentiaire intern. Volume I-V (20 fascic.) ; 2) Bulletin du Vile Congrès pénitentiaire intern. Nos \.yf


— 127 -

A paraître: Actes du VII Congrès pénitentiaire intern. Vol. I-VI.

X. CONGEIKS DE L'UNION INTERN. DES Criminalistes, Hambourg, 11-15 sept.

Prés, d'hon. : Sénateur Loppcnberg', Prés. : Prof, Prinz (Bruxelles).

Participants : 350.

à.) Bibliographie.

SÉANCE DE LA. COMMISSION INTERN. DE surveillance de l'édition de Mahâbhâtra, Huremherg. 10 Juin. Prés. : Prof, de Schrocdcr.

CONGRÈS INTERN . POUR LA Reproduction des Manuscrits, des Monnaies et des Sceaux, Liège, 21 août.

Prés. : M. Omont,

Participants : 5t.

Le But du congrès est exprimé dans lu circulaire de la commission d'organisation :

Pour la (UfTusica des études historiques, paléographiques, archéologiques et artistiques, non inoins que pour le développement do l'enseignement par les méthodes intuitives, la fréquentation dos sources, manuscrits et pièces d'archives, ainsi que lo maniement des monnaies, des médailles et des sceaux constituent, nul no l'ignore, l'indispensable complément du livre et des truites du professeur. D'autre part,' il n'est pasdonné à tout le monde d'aborder ces collections de documents et, quoique lo prêt on soit aujourd'hui, plus aisément que par le passé, consenti à des bibliothèques et parfois même à des particuliers, ces mesures, pour libérales qu'elles soient, do-


- 128 -

meurent forcément restreintes, II. reste toujours un nombre considérable de documents précieux qui no peuvent, sous aucun prôtoxto, quitter les dépôts qui les gardent avec un soin jaloux. Heureusemont les progrès sans cesse croissant de l'industrie moderne permettent de suppléer, jusqu'à un certain point, Jes originaux eux-mêmes. En outre, le sinistre récent de la Bibliothéquo nationalo do Turin a rappelé l'attention du mondo savant sur l'urgento nécessité qui s'impose à tous les gouvernements de prendre d'énergiques mesures afin do préserver leurs collections publiques d'une si fatale éventualité. De toutes parts, on a préconisé lu reproduction de3 documents précieux pour qu'en cas de malheur tout ne fut point perdu. A cette fin, il serait désirable de provoquer une entente intern. ou, du moins, de prendro l'avis des hommes compétents et de tous ceux qui s'intéressent à la conservation des documents littéraires et artistiques du passé.

E) SCIENCES DIVERSES

RÉUNION DE L'INSTITUT Colonial Intern. Rome, Avril. Proch. réunion à Paris.

X. SESSION DE l'Institut Intern. de Statistique, Londres, 31 Juillet, 4 Août.

Prés, : Dr. Inama von Sternegg (Vienne).

Participants ;-100

Proch. Session : Copenhague on 1907.


- 180 -

I CONGRÈS INTERN . d'Archéologie, Athènes, 7 avril. Prés. : S. A. R. le Prince Royal des Hellènes.

XIV. CONGRÈS INTERN. DES Orientalistes, Alger, 20 Mai.

Protecteur : Oscar II, rot de Suède ; Prés, d'hon. : Archiduc Raine*' d'Autriche ; Prés. : M. René Basset, Dir. de l'Ecole supérieure à Alger.

CONGRÈS INTERN. DE L'EXTENSION ET DE LA Culture de la langue française, Liège, 10-14 sept.

Secret, gén. : M. Bech, Bruxelles.

Gouvernements représentés : Fiance, Suisse, Luxembourg, Canada, Roumanie, Belgique.

Participants : 525.

Proch. congr. : Genève oîi Lausanne 1907. , (Communi cations : M. Wilmotte, 22, rue Reikem, Liège).

I. CONGRÈS Esperantiste (ESPERANTISTA KONGRESO), Boulogne-sur-Mer, 5-13 août.

Prés, d'hon. : Dr. Zamenhof (Varsovie) ; Prés. : M. Boriac, recteur de l'Université, Dijon.

Participants'; 1.800 de 24 nations.

Proch. congr.: Genève en 1906. (Communications: Pasteur Schneberger, Laulïcn, près Zurich).


— 130 —

IL CONGRÈS INTERN. DES SECTIONS FÉDÉRÉES EUROPÉENNES DE L'ASSOCIATION Théosophique, Londres, 10 Juillet.

Prés. : M. Besant (Inde).

Participants : GÛO membres de tous pays : européens, américains et asiatiques.

CONGRÈS INTERN. DE Sténographie, Bruxelles, 21i>4 Juillet. Prés. : M. Schcere (Bruxelles).

CONGRÈS INTERN. POUR L'Avancement des Soionces, Captown, 15-18 sept. Prés. : Prof. G. H. Darwin (Cambridge). Participants : V» pays.

SÉANCE DE LA COMMISSION INTEUN. POUR LA DISTRIRIMION DU Prix Bolyoi, Budapest, -12 et 13 octobre. Prés. : M. Darbouv, Paris.

II. VIE SOCIALE

a) Politique sociale

I. CONGIIÈS INTERN. DHS Classes moyennes urbaines et rurales, Liège, 10-18 août.

Prés. : W'irfd» Geftt-Obcrregicrunffsral, Dr. Bùdihcr (Berlin).


- 131 -

Proch. congr. : Vienne en 1907. Communications : Institut intern. pour l'étude du Problème des classes moyennes.

S'adresser: Secrétariat de l'Institut intern., 47, rue de l'Association, Bruxelles.

Publications : 2 vol. de Mémoires et décisions en Séditions : allemande, française; néerlandaise.

II. CONGRÈS INTERN. DE LA Mutualité, Liège, 2-0 août.

Prés. : M. le Baron du Sart de Bouland ; Vice-prés. : MM. Tumelairc et Picrpont ; Secret gén. : M. Ver liées.

Communications : Bureau permanent d'études et do statistique mutualistes.

IV. CONGRÈS INTERN. POUR LA Protection des enfants moralement abandonnés et le Patronage des condamnés libérés, des mendiants et des vagabonds, Liège, 8-12 Août.

Prés. : M. Le Jeune, Ministre d'Etat ; Secret, gén. : M. Jaspar, avocat à la Cour d'Appel.

Couvernements oftlciellemcnt représentés : France, Pays-Bas, Suisse, Roumanie, Mexique, Chino4 EtalsTnis, etc.

Participants : 800.

Le Congrès émet le yo-u que les gouvern. s'entendent à l'effet de réunir une conférenee intern. ayant pour objet le patronage intern. des enfants mineurs des deux sexes abandonnés, eu danger moral ou placés à un titre quoteonque sous lu tutelle de l'aulnrité publique.


- 13sî -

Celte conférence pourrait notamment inscrire à son programme :

fia préparation de lois de protection contre les abus dont les enfants sont victimes, lois adaptées ensuite aux principes juridiques en vigueur dans les divers Ktats.

2° L'cxécut'on rapide et réciproque des décisions judiciaires, intéressant les enfants mineurs étrangers dans leur pays d'origine.

3° L'adoption de mesures communes de patronage, d'assistance et de rapatriement en faveur des enfants mineurs, mesures concertées avec les sociétés do bienfaisance ou de patronage des pays intéressés.

Le Congrès charge la Commission permanente de l'Union et son bureau de faire sans retard, les démarches nécessaires à la réalisation de ce voeu par les gouvernements intéressés.

VIL CONGRÈS INTERN. DES Accidents du Travail et des Assurances sociales, Vienne, 17-23 sept.

Prés, d'hon. : S. Exe. M. le Dr. de Korbcr, ancien prés, du Conseil ; Prés. : Wir/tl. (fvh. Ober-Rcgieriarttngsraf Dr. Bodickcr ; Secret. : Dr. V. Fayenthal

Etats représentés : Etats de la Fédération d'Australie. Belgique, Danemark, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Luxembourg, Nouvelle-Zélande, Pays-lins. Autriche, Russie, Suède, Suisse, Hongrie.

Participants : 1.507.

Proch. congr. : Rome, 1908.

(Communications; Comité permanent intern. des Accidents du travail et des Assurant s sociales, Paris, 05% rue «le Chatoaudun).

Vil. CONGRÈS INTERN. DES Habitations à bon marché. Liège, 0-9 août.

Prés. : M. O. Lcpreu.r, IN, rue Fossé-aux-Loups,. Bruxelles; Secret, gén. : M. E. Mahtin.


- 133 —

Gouvernements officiellement représenta : Allemagne, Angleterre, Autriche, Belgique, Etats-Unis, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Russie, Suède.

Participants : env. 900.

Proch. congr. : Londres en 1907.

(Communications : M. II. R. Aldrige, 18, Dulverton Koad, Leicestcr (Angleterre).

Publications : Les rapports présentés au Congrès et le compte rendu des séances du Congrès.

CONGRÈS INTRRN. Néo-Malthusien, Liège, 17-18 sept. Prés. : Dr. Hutgers (La Haye); Secret, gén. M. E. Humbcrl, (Paris). Participants : 61.

«IGNORÉS INTERN. DE L'Assistance familiale, Liège, 18-20 sept.

CONGRÈS INTERN. POUR L'Amélioration du sort des sourds-muets, Liège, 20-22 août.

Prés. : M. Drcne ; Secret, gén. : M. E. Grégoire, (Bcrchcm-Sainte-Agatho, Place do l'Eglise. 101, Belgique).

Etats officiellement représentés : Franco, Angleterre, Espagne, Portugal, Mexique, Luxembourg, Suède, Norvège, Guatemala, Roumanie, République Argentine, Pérou, Kinemirk, Pays-Bas, Jupon, Italie, Russie.

Participant* : C5t>.

CONGRÈS INTERN. DES Aveugles, Edimbourg (Ecosse), 21-24 juin.


- 134 --

b) Syndicalisme

RÉUNION INTERN. DES Secrétaires nationaux des syndicats, Amsterdam, 23-24 juin.

Prés. : VanErhel (Hollande) ; Secret, int. : M. Legien, (Berlin).

Ont été représentés : l'Angleterre, l'Allemagne, l'Autriche, la Hongrie, la Suède, la Norvège, l'Espagne, le Danemark, la Belgique, et la Hollande.

Proch. Réunion : Christiania.

CONGRÈS INTERN. DE LA. Boulangerie, 18-20 juin.

VI. CONGRÈS INTERN. DES OUVRIERS DE l'IndustrieTextile, Milan, 26 juin-1" juillet.

Prés. : M. Gal'.l. .'.Mun).

Participants ; S-> délégués représentant 300.000 travailleurs syndiques.

Proch. congr. : Vienne 1908. .

Communications : M. Marsland, secret, intern. des ouvriers textiles, à Yorhskire (Angleterre).

III. CONGRÈS (O GONFÈRENOES) DB LA. FÉDÉRATION INTERN. DES Ouvriers Chrétiens de l'industrie textile, Liège, 2-3 août.

Prés. : M. C. M. Schiffer* (Ddsseldorf) ; Secret, gén r Th. H. Uuising Entschede (Hollande).

Gouvernements officiellement représentés : Allemagne, Autriche, Belgique, Hollande.


- 130 —

Participants : 41 déléguées représentant 30.000 membres.

Travaux du Congrès :

Mouvements en faveur do la journée de 10 heures dans l'industrie textile ; mouvements en faveur des contrats collectifs ; unifications des moyens de propagande syndicale : nomination d'hommes libres, au service do l'organisation ; augmentation des contributions afin do fortifier les moyens do résistance ; protection légale afin d'obtenir l'admission du système métrique dans l'industrie textile, etc.

Publications : Un rapport sommaire des délibérations est paru dans : « Do Toxtielbewerker », organe belge, « Christlicher Textilarbeiter », organe allemand (Drtsseldorf), et « Unitas », organe hollandais, à Entschede. Bientôt paraîtra le rapport officiel, seulement en langue néerlandaise.

XVI. CONGRÈS INTERN. DE? Mineurs. Liège, 6 août.

Prés. • M. Canrots (Belgique).

Participants : 08 délègues représentants 327.000 ouvriers.

Proch, Congr. à Londres en 1906.

Communications : Le Secrétariat intern. des Mineurs, Secrétaire : M. Ashton (Manchester)

CONFÉRENCE INTERN. DES Relieurs. Berlin, 10 juillet.

CONFÉRENCE INTERN. DU COMITÉ INTERN. DES Mineurs Liège, 21 avril.


— 186 —

I. CONFÉRENCE INTERN. DE LA Céramique. Monteroau, 12 juin.

VI. CONGRÈS INTERN. DES Diamantaires, Paris, 23-26 Mai.

Prés. : IL Polah (Hollande).

Participants : 'M délégués représentant 12.000 ouvriers de 6 pays.

CONGRÈS INTERN. DES Dockers (des ports de la Méditerrannéo), Marseille, 1-3 Oct.

CONFÉRENCE INTERN. DES Travailleurs de la Céramique, Berlin, Juillet.

c) Métiers divers.

IL CONGRÈS INTERN. DES Avocats, Liège, 30Sopt.4Oct.

Patr : Le gouvernement belge.

Prés, d'hon. : M. van dcn Hourcn, Ministre de la Justice ; Prés. : M. Emile Dupont, Président de la Fédération des Avocats belges.

Ce Congrès s'est prononcé 1» en faveur du maintien de la liberté réglementaire, de la profession d'avocat, à condition do no faire juger l'avocat que par ses puirs;2» pour l'incompatibilité avec d'autres professions, mais suivant les règles de chaque paya ; 8* pour l'admission de l'avocat étranger a plaider occasionnellement devant les juridictions indigènes, avec l'agrément du triliunal ou de la cour qtit doit juger de l'affaire.

Il a été également décidé de former un bureau Intern. d'avocats, dont l'orgiinisation a été confiée à un comité provisoire.


— 137 —

RÉUNION INTERN. DE L'ASSOCIATION INTERN. DES Hôte^ teliers, Ostendc, 12 Sept. Prés. : M. Hoyer (Aix-la-Chapelle).

XXXIV. RÉUNION INTERN. DE LA SOCIÉTÉ INTERN. DES Hôteliers, Riva, 19-21 Mai.

Prés. : M. 0. Hoyer (Aix-la-Chapelle).

Lu Congrès salua l'institution d'un code télégraphique pour permettre aux voyageurs do retenir des chambres et s'occupa de la question des pourboires. On décida que les voyageurs devront m-vst.ro à la caisse de l'hôtel un montant do 15 0/0 pour les comptes au-dessous de iîO marks et 10 0/0 pour les comptes au-dossus.

CONQUES INTERN. DES Secrétaires municipaux, Liège, 1-3 Juillet.

Prés. : M. L. Castadct.

d) Morale et Ethique

IL CONGRÈS INTERN. DE LA Libre-Pensée, Paris, 3-7 Sept. Près. : Sénateur Petitjean, Paris. Participants : 2.500.

RÉUNIONTRENTENÀIRE DE LA Fédération abolitlonniste intern., Neuohatcl,lc'• Sept.

Prés, d'hon. : M'»c Joséphine Butler, M. Henri Picrsoft', Prés. : prof. James Stuart ; Vice-Prés. : MM. Yves Guyot


- 138 -

Dr. Larsen, A. de Mouron, Léopold Monod, Hugo Tamni, 1I.-J. Wilsàn ; Secret, gén. : M. Henri Monod.

Participants : 200 env.

Proch. congr. : problcment en 1907, en Belgique.

Communications: Secret, gén. de la Fédération, Genève, 6, rue Saint-Léger.

CONFÉRENCE INTERN.CONTRE LA Traite des blanches, Paris, 16-17 Nov.

Prés. : Sénateur Bérenger.

Le but de cette conférence était de préparer lo Congrès intern. des Associations contre la traite des blanches qui se tiendra dans les premiers jours d'octobre 1000, à Paris.

X. CONGRÈS INTERN. CONTRE L'Alcoolisme, Budapest, 11-16 Sept.

Prés. : Prof. Arpad de Billay, Prof. Dr. Léo de Liebermann ; Secret, gén. : Dr. Philipp Klein.

Gouvernements représentés : Autriche, France, Russie, Danemark, Pays-Bas, Suède, Serbie, Roumanie, Portugal.

Participants : 1.100.

Proch. congr. : Stockholm. Date encore inconnue.

CONGRÈS INTERN. DES Sociétés contre la cruauté envers les animaux, Vervier.s, Aviùt.

CONGRÈS INTERN. DES Végétariens, Londres, Juillet.


1.10 --

III) NAVIGATION.

X. CONGRÈS INTERN. DE Navigation, Milan, 2-1-30 Sept.

Pair : S. M. le Roi d'Italie ; Prés. : MM. les Sénateurs Colombo vACandiani ; Secret, gén. : M. Sanjust de Tculada, ingén. en chef.

Gouvernements officiellement représentés : Italie, Belgique, Allemagne, France. Etats-Unis, Russie, Japon, Autriche, Hongrie, Pays-Bas, Espagne, Argentine, Roumanie, Danemark, Norvège, Chine, Chili, Suisse,' Angleterre, Bavière, Prusse, Wurtemberg, Portugal, Suède.

Commission européenne du Danube.

Participants : 1.100.

Proch. congr. : en 190b.

(Communications : M. Dufourny, secret, gén. de l'Association intern. permanente des Congrès de navigation, Bruxelles, rue de Louvain, 38.

Coi! ÉRENCE INTERN. DE Navigation. Osnabrftck, 26-27 Oc t. But : Elaboration île tarifs uniformes pour le fret.

CONFÉRENCE INTERN. DES Armateurs de Navires à vapeur, Copenhague, 8 Juin.

Près. : Direct. Kommann (Copenhague) ; Vice-Prés. : M. Cairns (New-Castle),

Participants : 100 Délégués.


-- 140 -

IV) COMMEROE.

CONGRÈS D'Expansion Economique mondiale, Mons, 24-28 Sept.

Patr, : S. M. le Roi des Belges ; Prés. : Ministred'Etat Beernaert.

Participants : 2.000.

Le but de ce congrès est ébauché dans le « Rapport au Roi » adressé par le Comité d'organisation.

SIRE,

Les questions économiques et les solutions qu'elles comportent sont actuellement l'objet des préoccupations de tous les Gouvernements.

Les développements et les progrès de l'industrie, les facilités de communications, l'ouverture de paya nouveaux a la civilisation servent de stimulants à un mouvement de plus en plus accentué d'expansion qui met en présence, dans une lutt o ardente, les producteurs des différentes nations.

Ce serait un honneur pour la llelgiquo d'affirmer sa conllance dans les résultats d'efforts judicieusement combinés.

L'Exposition universelle de Liège, dont le succès est certain» et les fêtes nationales amèneront prochainement en Belgique des représentants autorisés du commerce et de l'industrie, des savants et des économistes de tous les pays ; des congrès spéciaux provoqueront des échanges de vues sur une série de questions d'actualité pratique.

II semble, Stre, qu'on pourrait très avantageusement couronner ces multiples manifestations de l'initiative officielle et privée en décrétant l'organisation d'un grand Congrès intern, dont le programme, conçu dans les vues les plus larges, comprendrait l'ensemble des matières intéressant l'expansion économique mondiale.


— 141 —

Dans le but de faciliter la marche des travaux et d'assurer éventuellement plus de précision aux conclusions, on créerait ■&U sein du Congrès un certain nombre de sections ayant à traiter respectivement l'enseignement, la statistique, là politique "douanière, les questions maritimes, les questions d'expansion civilisatrice ainsi que les moyens et les agents d'expansion en général.

An surplus, les détails de l'organisation et la détermination du programme définitif seraient confiés à une Commission composée de personnalités spécialement compétentes.

Si Votre Majesté, dont la sollicitude éclairée est acquise à toutes les oeuvres qui peuvent contribuer au rapprochement des nations et au progrès économique, daigne accorder au Congrès Son Haut Patronage et approuver le projet que nous avons l'honneur de, Lui soumettre, Elle voudra bien revêtir de Sa Royale Signature le projet d'arrêté ci-joint, destiné à en assurer la réalisation.

Ce rapport est contresigné pur MM. le Comte do Smet de Naeyer, ministre des Finances et des Travaux publics ; do Favereau, ministre des Affaires étrangères ; J. de Trooz, ministre de l'Intérieur et de l'Instruction publique ; Francotte, ministre de l'Industrie et du Travail, J. Liebacrt, ministre des Chemins de fer, Postes et Télégraphes.

CONFÉRENCE Economique INTERN., Berlin. 18-19 Mai. Convoquée par l'Union allemande pour la préparation dos traités de Commerce. Prés. : Le député Munstcrbcrg, le député (J. Bothein. Participants : 120.

Le congrès a eu pour but de discuter cet laines mesures à prendre d'un commun accord entre les Elats intéressés pour faciliter les échanges commerciaux, malgré 1 élévation des droits de douane (pie produisait l'application des nouvelles


_ 142 -

conventions commerciales. Les traclanda suivants figuraient à l'ordre du jour du congrès :

I. —Imposition dos voyageurs de commerce, agents et commissionnaires. — Traitement douanier des marchandises en retour, des échantillons, des imprimés réclames et des emballages.

II. — Les poursuites en cas do procès, entre malsons do nationalités différentes.

III. — Unification dans rétablissement des statistiques du Commerce extérieur pour en faciliter la comparaison.

IV. — Les rapports entre la politique des tarifs de transport P. V. et la politique douanière.

V. — Motifs à l'appui do la réunion do conférences intern. périodiques en vue de la discussion des questions concernant les relations d'affaires intern.

Le congrès institua un comité intern. pour étudier la question d'un congrès économique, périodique et d'un bureau international.

CONQUES INTBRN. DES Chambres de Commerce et des Assooiàtions commerciales et industrielles, Liège. 7OSept.

Prés. : M. Louis Uanon-Lcgrand. (Mons).

Gouvernements officiellement représentés: Allemagne, Autriche-Hongrie, Belgique, Bolivie, Brésil, Bulgarie, Chine, Cuba. Etats-Unis d'Amérique, France, GrandeBretagne et Irlande, Italie, Japon, Grand-Duché de Luxembourg, Pays-Bas, Perso, Portugal, République Argentine, Suède, Suisse, Tunisie et Turquie.

Participants : 1.000.

Proch. Congr. : Milan en Sept. 1900.

(Communications: VI. Emile Jothand, Mons (Belgique).


- 148 -

CONGRÈS INTERN. DU COMMERCE DES Vins, Spiritueux «t Liqueurs, Liège, 5-10 Juin.

Prés. : M. J. G. Dubosc (Bordeaux) ; Secret, gén. : M. Tricoche.

Participants : 300 délégués de 19 pays. La plupart des adhérents de la Convention de Madrid ont été représentés officiellement.

Le Congrès a décidé à l'unanimité do réclamer à tous les gouvernements l'exécution loyale et stricte do la Convention de Madrid. Le Congrès veut, par tous les moyens pratiques, assurer le respect des marques, non seulement des marques commerciales,mais.des marques régionales cl locales.Il n'admet pas qu'on vende sous lo nom de Bourgogne, de Bordeaux, de Sauternes, do Madère, de Oogiac, d'Armagnac, des vins ou dos eaux-de-yie qui ne soient pas do provenance authentique.

CONGRÈS INTERN. DE Réciprocité douanière. Chicago, Août.

V. INDUSTRIE.

CONGRÈS INTERN. DES Mines, de la Métallurgie, de la Mécanique et de Géologie appliquée, Liège, 25 Juin,

1er Juillet.

Prés. : M. A. Habcts. Liège ; Secret, gén, : M. Dechamps, prof. Liège.

Gouvernements officiellement représentés : Allemagne, Autriche-Hongrie, Belgique, Bolivie, Chine, Danemark, Etat indépendant du Congo. Etats-Unis, France, GrandDuché de Luxembourg, Hollande, Italie, Japon, Norvège, Roumanie, Suède, Tunisie.


- 141 -

Participants : 1.615

Proch. Cong. : à Dusseldorf en 1908 ou 1910. Communications : MM. Eug. Scbrodter, Dusseldorf Jacobistrasso,5.

Résultats :

Les résultats du Congrès sont consignés dans les rapports des sections présentés à l'Assemblée générale de clôture. (Le procès-verbal de cette séance ligure dans le volume des documents généraux du Congrès, page 200).

Cette Assemblée a adopté à l'unanimité la proposition de lu section des mines émettant lo voui (Je voir le Gouvernement belge prendre l'initiative de la réunion d'une conférence intern. pour miillcr les bases de la statistique minérale dans les différents pays du monde-.

Ello a également adopté la proposition faite par MM. Yungst et Schroedter, représentants de l'Association minière do Westphalie et de l'Association des sidérurgistes allemands,'de décider que le Congrès des Mines, de la Métallurgie, de la Mécanique et delà Géologie appliquées tiendrait ses prochaines assises dans le district rhénan-westphalien.

Publications parues et à paraître. Parues : Section des Mines. Tome I et 1" fascicule du Tome II des mémoires présentés. Section de la Métallurgie : Tome I ; Section mécanique appliquée : Tome I ; Section géologie appliquée : Tome I ; Paraîtront prochainement : t) Section des Mines : 2» fascicule du Tome II ; 2) Section métallurgie : Toi ne II ; o) Section mécanique : deux ou trois volumes ;

4) Section géologie : Tome II;

5) Un volume «les documents généraux «avec la liste des adhérents.


- 145 —

II. CONGRÈS INTERN. DU Pétrole, Liège, 30 Juin, 1er Juillet.

Prés, d'hon. : MM. les Ministres de Fuvereau et G. Francottc ; Prés. : M. L. Duejardin, Directeur au Ministère de l'Industrie et du Travail (Bruxelles).

IV. CONGRÈS INTERN. d'Acétylène, Liège, 17-19 juillet.

Prés. : M. Pichon ; Secret, gén. : MM. Pierre Rosonberg : Paris, XVIII, 10i, Bd de Clichy et' L.' Debruyno.

Gouvernements représentés : France, Belgique, Autriche, Russie.

Participants : 100.

Prcch. congr. : probablement en 1907 ou 1908 en Allemagne.

Publications : Volume des comptes rendus officiels du IVe Congrès paraîtra lo 15 novembre (1 vol.de 200 pages)

On peut se leprocurer en s'ndressant à M.Pierre Rossenberg, Sec. gén., administrateur au,Comité International du carbure et do racétylène,10i,Bd. de Clichy Paris

CONGRÈS INTERN. TECHNIQUE ET CHIMIQUE DE Sucrerie et de Distillerie, Liège. 5-10 Juillet. Prés. : M. Meeus. Participants: $00 (10,10 Etats.

IL CONGRÈS INTERN. DE L'Industrie cotonnière, Manchester, 5-9 Juin.


- 140 - '

Près. : (1. \V. Macara, V.-Prés. : John Sys

Participants : 90 délégués de 11 nations.

Proch. Congr. en 1900 à Brème.

(Communications: Féd, hit. cotonnièro, Manchester, 22 M. Marg. Gâte.)

Le Congrès n'a pris de décisions positives que sur deux questions d'ordre technique (emballage, marquage, Mais il a eu pour effet do rendre définitive l'organisation internationale.de l'industrie cotonnièro, et mémo dans les premières séances, on a sérieusement envisagé la nécessité de grouper tous les fabricants de coton en une association pour l'achat de la matière première, pour neutraliser la spéculation. Le Congrès a réélu la commission executive, qui comprend un délégué de chaque pays. Elle étudiera les questions posées au Confii'ôs.

RÉUNION EXTRAORDINAIRE DE LA FÉDÉRATION INTERN. DES Filateurs de coton, Londres. 31 juillet.

Son but était de rechercher quelles actions communes on pourrait prendre, en face des etl'ets pernicieux causés au commerce par la hausse subite et énorme des prix de la matière première, due à la spéculation.

A la réunion assistaient les représentants do l'Allemagne, de l'Anglcterrcde l'Autriche,de la Belgique, de l'Espagne.de la France.de l'Italie.du Portugal et de la Suisse.

Le Comité entier a émis l'opinion que la première décision a prendre devait être la publication de statistiques exactes concernant la quantité dû coton actuellement détenue par des filateurs, et l'importante de leurs engagements comme ordres à livrer..


- 147 -

RÉUNION DU COMITÉ DE I.A FÉDÉRATION INTERN. DES Filateurs de coton, Paris 14-15 Novembre.

I. CONGRÈS ROUR LE Contrôle des tissus de soie pure, Turin, 4 Sept. Prés. : M. Craponne (Turin). Participants : 60 Délégués de 7 pays env. Proch. congr. en 1906 à Como (Italie). Communications : Bureau du Congrès à Como.

CONFÉRENCE DE LA COMMISSION INTERN. I-OUR LE Contrôle des Tissus de soie pure, Turin, 12-13 Dec.

CONFÉRENCE INTERN. DES Industries de fer, Paris, Dec. Prés. : M. J.-A. Farell.

CONGRÈS INTERN. DES Fonderies (Bisenwerko), Londres, Mai. Préparé par l'Iron and Steel-Institut.

Iil. CONGRÈS INTERN. DE L'Industrie du liège, Berlin, Oct. Prés. : Dir. John Guttsmann. Participants : 104. Proch. Congr. ; en 1900, a Eisenach.

CONGRÈS INTERN. DES Eaux alimentaires gazeuses et minérales, Liège, ler-2 Oct.

Prés. : M. De Mey, chimiste à Laeken ; Secret, gén. : M. (Jhotteau, Bruxelles.


r- 148 -

Participants : 02Proch. Congr. à Bruxelles en 1910. (Communications : M. De Mey, Laccken (Belgique), 4'uo de Molonbock, 141).

CONGRÈS INTERN-, DES Mouleurs, Cincinnati, 12 Juin.

VI. POLITIQUE.

SÉANCE DU Conseil int?;>rparlemen,taire, Bruxelles Mai. Prés. : M. Bcernaert.

XIII. CONFÉRENCE interparlementaire, Bruxelles, 28-29 Août. Prés. : M. Beernaert, Ministre d'Etat. Participants : 300 délégués de 22 pays. Proch. Confér. à Londres en 1907. Communications : Office interparlementaire à Bruxelles,

RÉUNION DE LA COMMISSION PERMANENTE DU Bureau intern. de la Paix, Berne, 20 Mai et 20 Sept.

RÉUNION DU COMITÉ INTERN. POUR LE Rapprochement francorallemand, Berne, ,19 Mai.


— 149 --

XIV. CONGRÈS UNIV. DE LA Paix, Encorne, 19-21 Sopt.

Prés. : M. Elie Ducommun (Borne) ; Secret. : MM*. Gceving-Christ (Baie) et M. Frey (Lucefiie).

Participants : COO.

Proch. Congr. à Milan on 1900.

(Communications : Bureau intern. de la Paix à Berne).

Publications : Bulletin officiel du XIV» congrès univ. de la Paix.

RÉUNION INTERN. DES Socialistes d'Allemagne, d'Autriche et do Suisse, Constance, 9 Juillet.

RÉUNION INTERN. DES Socialistes d'Autriche et d'Italie, à Trieste, 21-22 Mai.

La réunion a pour but d'empêcher une guerre entre l'Autriche et l'Italie.

VIII. CONGRÈS INTERN. DES Sionistes, Baie, 27-28 Juillet.

CONGRÈS INTERN. DES Anarchistes, Boston (EtatsUnis), Août.

VII. TECHNIQUE.

II. CONGRÈS INTERN. DES Associations d'Inventeurs et des Associations industrielles d'Artistes, Bruxelles, 5 Sept.

Prés. : M. Claude Couhin ; Secret, gén. : M. Hasée, avocat à la Cour de Bruxelles.


- 150 -

Le Congrès se divisait en H sections : !•> Section des Brevets d'Invention ; 2° Section des Arts Industriels ; 3° Section de droit intern.

CONGRÈS INTERN. DES Bâtiments des Travaux publics, Liège, 14-20 Sept.

CONGRÈS INTERN. DE3 Ingénieurs, Liège, 25-20 Juin.

CONGRÈS INTERN. DE Photographie, Liège, 16-25 Juin. Prés. : M. Gravis, Participants : 50.

VI. CONGRÈS DE LA FÉDÉRATION INTERN. DES ChauffeursConducteurs, Mécaniciens, Electriciens et Automobilistes, Lyon, 13-15 Août.

VIII. ARTS, LITTERATURE, PRESSE.

CONGRÈS Artistique INTERN., Venise, 21-28 Sept. Prés, : M. A. Fradeletto. Participants : 350.

III. CONGRÈS INTERN. DE L'Art public, Liège, 15-21 Sept. Prés. : M. Beernaerl, Ministre d'Etat.


- 151 —

, RÉUNION DU COMITÉ PERMANENT DES CONGRÈS INTERN. D'Architectes, Paris, Dec.

Prés. : M. Daumet, de l'Institut.

17 nations étaient représentés. ,

X. CONGRÈS INTERN. DES Associations de la Presse Liège, 24-28 Juillet.

Prés. : M. Singer (Vienne).

Participants : 300 délégués.

Proch. Congr. à Milan en 1900.

Communications : Bureau des Associations de la Presse, Paris, rue de Sèvres, 21.

Questions discutées par le Congre :

I. — De la dignité delà Presse.

Constitution des tribunaux professionnul> t élection de leurs membres par les représentants 4>s Associations au Congres do Liège. Rapi^fteurs : MM. Singer, Bergougnan, Osterricth. II. — Du secret professionn» 1 en matière de presst Rapporteurs : MM. Singer, ' Schwcitzer, OsteiHeth, Taunay, Bodereau.

III. — La carte Intern. d'identité.

IV. — Réduction des tarifs télégraphiques de presse.

V. — Réduction des tarifs postaux pour le transport d -» journaux. (Communications verbales de M. l'ai nay). VI. — Des droits do l'auteur en matière de presse. — Définition. — Extension. — Rapporteur : M. Ostcrrieth. VII. •— Des rapports entre éditeurs et artistes dessinateurs.

(Communication verbale do M. Ostcrrieth,) VIII. — Du contrat d'édition en matière de presse. Rapporteur: M. Rothlisbergor.


— 152 —

IX. — Du modo et du délai de dénonciation des contrats entre directeurs et rédacteurs do journaux. Rapporteurs : MM. Singer et Schyveitzor. {' X, —Améliorations a apporter au fonctionnement dy. Bureau de correspondants. Rapporteurs: MM. Jarizon, Humbert et Doorman. XI. — Du refus opposé par la poste, ((liant à lu distribution des journaux en divers pays. Rapporteur* : MM. Singer et Kùmmer.

XII. — De lu collaboration non rétribuée dans les journaux. Rapporteurs : MM. Singer et Steinhorz.

XIII. — Du duel entre journalistes, en matière de presse.

Rapporteurs ; MM, Janzon et Taunay.

XIV. — Constitution d'un répertoire, universel des articles

de Presse. Rapporteur : M. Heinzmann Savino.

IL CONGRÈS INTERN. DE i/Art dramatique, Gerardmer, 29-30 Juillet.

Prés. : Alfred Capus.

Procli. Congr. ;\ Bussang, en 1900.

CONGRÈS INTERN. DÉ LÀ Danse, DE LÀ Mode, DU Bon ton, DES Usages ET DES Coutumes, Paris, 27 Nov. Prés. : Prof. K. Giraudet. Proch. Congr. : 10-15 Juillet 1900, à Rome.

CONGRÈS INTERN. DELÀ Danse, Hambourg, 9-11 Juillet. Prés, d'hon. : L'Fmporeur Guillaume lï ', Prés. M. Engclhardt.


— 153 -

IX. INSTRUCTION.

I. CONGRÈS INTERN. D'Education et de Protection de l'Enfance dans la famille, Liège, 18-20 Sept.

Prés. : M. Henri Delvau Cierreux-Bpvigny (Belgique); Secret, gén. : M. Louis Pien, 44, rue Rubens, Bruxelles.

Gouvernements' représentés : 12.

Participants : 1.200.

Proch. Congr. : Milan 1906.

(Communications A. M. L. Pien).

Publications : 7 vol. de rapports, 1 vol. de comptes rendus.

CONGRÈS INTERN. DE L'Enseignement primaire, Liège, 2-7 Sept.

Prés, d'hon. : M. Buis, ancien maire d'Anvers ; Vice-Prés. : M. Frenay, Liège; Secret, gén. : M. Cnudde, instituteur à Gynghem (Belgique).

Participants : 8.000 do 18 pays.

Publication : Compte rendu du Congrès, Fi's 3.

IL CONGRÈS INTERN. DE L'Education physique de là jeunesse, Liège, 28 Àoût-l<>f Sept.

Patron. : S. M. le Roi des Belges Léopàld II\ Prés, d'hon. : M. da Trocs ; Prés. : Dr. Victor Béègûih, échevin d'Anvers ; Secret, gén. : M. A. Fossépres, inspecteur de Gymnastique û Bruxelles.


— 154 —

Gouvernements officiellement représentés: Angletene, Argentine, Chili, Danemark, Etats-Unis, France, Grèce, Guatemala, Hollande, Italie, Japon, Luxembourg, Mexique, Paraguay, Roumanie, San Salvador, Suisse,. Suède, Turquie, Belgique.

Programme du Congrès.

1. Situation générale: Rapport par le Bureau do la commission intern, permanente do l'Education physique.

2. Enquêtes et statistiques sur les conditions actuelles do l'Education physique dans les divers pays. Rapports des délégués nationaux. Eventuellement : examen et voeux a émettre,

3. Bases scientifiques de l'Education physique.

4. L'Education physiquo de l'enfance et de la jeunesse dansles écoles des deux sexes : organisation, programme, méthodes, horaires, enseignements, etc.

ô. Enseignement universitaire et préparation des professeurs et des maîtres : organisation, programmes, écoles normales, etc.

0. Education physique des ouvriers : oeuvres post-scolaires, fôtes populaires et concours.

7. Unification do la terminologie gymnastique.

CONGRÈS INTERN. POUR LE DÉVELOPPEMENT DE l'Enseignement commercial, LIÈGE.

IL CONGRÈS INTERN. DE l'Enseignement Agricole. Liège, 28-29. Juillet.

Prés : M. Henry Delvaiuv (Liège) ; Secret. : M. van des Vaeren (La Hulpe).

Participants : 425.

Publications : 1 rapport préliminaire (650 pages). 2 Comptes rendus de 165 travaux. Fr.iO.


- lJJ

Le proch. Congr. sera fixé par la Commission intern, permanente de l'Enseignement agricole à Bruxelles.

III. CONGRÈS INTERN. DES Etudiants, Liège, 1-9 Sept,

CONGRÈS INTERN. Scolaire des médecins et Institeurs, Londres, 19-25 Juillet.

X) AGRIOULTUREI.

AGRIOULTUREI. INTERN. DE Mécanique Agricole. Liège» 17-21 Août.

Prés. : M. le Comte de Crunne, Sénateur; Secret, gén. : M. Alex Lonay, Mons.

Gouvernements représentés : Autriche, Grèce, Portugal, Luxembourg, Hongrie, Hollande, Russie, Tunisie.

Participants : 301.

(Communications : Prof. J. Rezek, Vienne, Ecole supérieure d'agriculture.)

RÉUNION INTERN. d'Agronomie Coloniale. Paris, 21-24 Juin.

Prés. : M. de Lanessen, anc. Ministre ; Secret. : Dr. Heim.

Proch. congr. à Marseille en 1906.

(Communications : Prof. Heim, 34, Rue Hamelin, Paris, XII).


- 156 —

II. CONGRÈS INTERN. DE Laiterie, Paris, 16-19 octobre.

Prés. : Dr. H. Ricard, spnatour ; Secret, gén. : M. Prof. J. Troude.

20 gouvernements officiellement représentés.

Participants : 1.600.

Proch.- congr. : Juin-Juillet 1907 û la Haye.

Communications : M. F. E. Posthuma, Gravenhage, Hollande.

CONGRÈS INTERN. DE LA Meunerie, Paris, 17-19, Oct. Prés, : M. Troubat.

350 participants de tous les Etats européens et des Etats-Unis.

IL CONGRÈS INTERN. DE l'Alimentation rationelle du Bétail, Liège, 30 juillet et 1er août. Prés. : Baron Peers et M. le Sénateur Mir.

VIL CONGRÈS INTERN. DE Médecine vétérinaire. Budapest, 3-9 sept. Prés. : M. Andréas Gyorgy,Ministre de l'Agriculture. Participants : 1.400 de tous les pays. Proch. congr. en 1909 dans une ville de Hollande.

CONGRÈS INTERN. DES Pêcheries; Vienne, 4-9 Juin. Proch. congr. dans les Etats Unis en 1908. (Lieu non encore fixé).


— 157 -

11° CONFÉRENCE INTERN. SUR LA SITUATION DU Marché des céréales, Berlin, Mai.

CONGRÈS INTERN. d'Aviculture. Bruxelles, Août. Prés. : M, le Chevalier Schellekens.

CONGRÈS INTERN. d'Horticulture générale. Paris, 22 Mai.

Prés. : M. le sénateur Yiger.

Proch. Congr. en 1906.

IXe CONGRÈS INTERN. DES Rosiéristes, Paris, 23 Mai.

Patron. : La société nationale d'horticulture de France.

Prés. : M. le Sénateur Viger; Vice-Prés: MM. George Paul (Londres), Gemen (Luxembourg), Peter Lambert (Trêves), Severi (Rome), Abel Chatenay (Paris), Roussel ,(Montpellier);Secrét. : MM,Georges Truffant (Versailles), Meyran (Lyon).

Proch. Congr. Rennesl906.

Parmi les questions qui ont été traitées,.et qui ont motivé de longues et intéressqntes discussions, nous signalons les suivantes : les exigences alimentaires et la fumure.rationnelle des Rosiers, par M. Georges Truffaut, l'hybriditô, par M. Viviand-^Iqrçl ;ies rneilleures.variétés de Rosiers à cultiver dans Je Nord de la France, et la culture retardée des Rosiers pour l'obtention de ileurs en hiver, par M. Van den Heede.; la tératologie des Roses, par M. Meyran ; les meilleures nouveautés do 1904, par M. ,Robiçhon ; les .meilleures variétés de Roses hybrides, de Thé. à cultiver pour la Heur coupée, par M, Croibier.


- 158 -

XI) RELIGION

III. CONGRÈS INTERN. DU Christianisme Libéral et Progressif (Unitaires), Genève, .28-31 Août. Prés. : Professeur Montet. Participants : 500 do il nationalités et de 22 églises.

Proch. Congr: Boston en 1907. (Communications : Rev. Charles Wendté, 352 Tappan. Street, Brooklino (Mass.)

XVI. CONFÉRENCE INTERN. DE L'Alliance des Unions chrétiennes de jeunes gens, Paris, 20-30 avril.

Prés. : Comte Jacques de Pourtatès.

Participants : 1.000 délégués de 25 pays.

Proch. Congr. : 1909 a Elherfcld.

Communications: M. IL Helhing, 26Besenhuehstiusse, Barmen (Allemagne).

Travaux et lésultats du Congrès :

Rapports sur : Les principes de l'Alliance Universelle des U. C. J. G. ; Histoire de l'Alliance Universelle des U. C. J. G.; Attitude dos II. C. J. G. vis-à-vis îles Eglises. Cette oeuvre, sous sa forme actuelle répond aux besoins de la jeunesse contemporaine.

Au Palais du Trocadéro,séance solennelle de célébration du Jubilé cinquantenaire de l'Alliance Universelle des U.C. J. G.

Uéafflrmation solennelle de la déclaration do foi et de principes formant la charte des U. C. J. G. du monde entier et instituée à Paris en 1855.


— 159 -

Publications : Compte rendu illustré de la Conférence, Un volume do 266 pages. En vente au Comité national français, 14, rue de Trévise, Paris. (Prix 2 fr. 80 franco).

CONFÉRENCE INTERN. DE LA FÉDÉRATION DE LA Jeunesse européenne, Berlin, 9-13 Juillet.

XXVI. CONGRÈS Eucharistique INTERN., Rome, 1-0 Juin.

Prés. : Les Cardinaux Satolli, Vanutclli, Respighi.

20.000 assistants.

Proch. congr. : Cologne en 1906.

Communications à M. le Curé Oberdorlïer de la paroisse Saint-Martin à Cologne..

CONGRÈ.Î INTERN. DU Chant grégorien, Strasbourg, 10-19 Août. Prés. : Prof. Dr. Wagner, (Eribourg).

XII. 8PORT8.

CONFÉRENCE INTERN. DES Automobile-Clubs. Paris, 18-19 Dec.

Prés. : Baron de Zuylen.

Proch. conf. : Dec. 1900.

Communications : Association des Automobile-Clubs, Paris, Place de la Concorde.


- 100 —

VIL CONGRÈS INTERN. DE LA LIGUE INTERN. DES Associations touristes, Liège, 9^12 Juin. Proch. Cong. : Milan 1900.

( CONVENTION INTERN. DES Touristes, .Çuneo (Italie)» 8-10 Sept. ' '' '_ _^~'

1er CONGRÈS INTERN. DU Tourisme-Automobile, Paris» 11-16 Dec.

Patron. : M. le Président Loubct ; M. le Ministre Trou il lot.

CONFÉRENCE INTERN. Aéronautique, Paris, 12-13 Oct. Près. : Le Prince Roland de Ponaparte ; Secret, gén. : -M. Ed. Surcouf.

Participants : les délégués do 8 nations,

CONGRÈS INTERN. DE LA FÉDÉRATION INTERN. DES Avirons, Garni, 26 Août. Prés: M. Oscar Grégoire.

CONGRÈS INTERN. DE LA FÉDÉRATION INTERN. DES SOCIÉTÉS D'Aviron, Ganjl. Prés. : M. Grégoire.

III. CONGRÈS INTERN. D'Escrime, Bruxelles, 19-20 Juin, Près, : M. Frcyerik.

XL CONGRÈS INTERN. DE l'Union (Cycii$te. 14 juillet.

Prés :>M. Rousseau.

Proch Congr. à Paris 10 février.IU00.


— 161 —

CONGRÈS INTERN. DE Sport et d'Education, Bruxelles, 9-14 Juin.' . Prés, : M. de Coubcrlin.

CONGRÈS INTERN. DES Motocyclettes, Paris, 25 Juin.

CONGRÈS INTERN. D'Echec, Barmen, Août-Sept. Vainqueurs : MM. Maroscy et Janowshy.

TOURNOI INTERN. D'Echec, Ostonde, Juillet. 1er prix : M. Marocsy,

III. Actions, Entreprises, Institutions, etc.

I. CONCOUR8, PRIX.

CONCOURS INTERN. Musical SPÉCIALEMENT RÉSERVÉ AUX Dames compositeurs, institué par lo Lyccum Club (intern.) à LONDRES.

Lo concours sera clos le 1er Mai 1900.

PRIX INTERN. A l'Occasion du centième anniversaire do la naissance du mathématicien hongrois Bolyat.


- 162 -

Le prix do 10.000 couronnes est institué par l'Académie hongroise et est distribué tous les 5 ans par une commission intern.

CONCOURS INTERN. DE L'Université de Chicago,sur le thème : « L'élément allemand dans les Etats-Unis d'Amérique au point do vue spécial de l'influence politique, éthique, sociale ot éducatrico ».

Prix : 3.000, 2.000, 1.000 dollars. Les travaux seront reçus jusqu'au 22 Mars au « German Dcpartmant of tho University of Chicago».

CONCOURS INTERN. DU Travail. PANAMA.

Afin de se rendre compte du rendement des travailleurs italiens, chinois ot japonais, la commission du Canal de Panama a décidé d'enrôler 2.000 hommes de chaque nationalité, sous contrat ronouvehihle de 500 jours.

CONCOURS INTERN. DES PRODUITS DE Laiterie à l'Exposition intern. de LtÈGE.

Le Grand Prix intern. a été remporté parla Laiterie d'Kehiré.

CONCOURS INTERN. POUR LA Recherche d'un antiseptique désinfectant idéal pour les Hôtels en particulier et pour l'hygiène publique en général.

Organisé par la Commission d'hygiène à l'Institut de l'Alimentation à Paris.

CONCOURS INTISRN. DE Prévision du temps. — Lo concours intern. de prévision du temps, organisé k


— 103 — .

l'occasion de l'Exposition de Liège par la Société belge d'astronomie, do météorologie ot de physique du globe, s'est terminé le jeudi soir 28 septembre. Le jury a siégé trois jours à l'Université de Liège, les 26, 27 et 28 septembre 1905, du8 heures du matin A ? ou 8 heures du soir. Etaient présents : MM. Flamache, ingénieur en chef des chemin de for de l'Etat belge, vice-prés, de la Société belge d'astronomie, qui a été choisi comme président du jury; Jacobs, prés, de la Société ; Brunhes, directeur de l'Observatoire du Puy-de-Dôme ; Polis, directeur de l'Observatoire d'Aix-la-Chapelle ; Rolch. directeur de l'Observaiolic de Bluo Hill. près Boston ; Teisserenc do Bort, directeur de l'Observatoire de Trappes ; Vincent, météorologiste à l'Observatoire royalde Belgique, à Ucele.

Lo jury ad'ahord exuininé réprouve préliminaire qui portail .sur la période du lfr au 15 septembre' HK)5. Après cette épreuve éliminatoire, neuf des concurrents, sur les vingt-quatre inscrits, avaient été convoqués à Liège ; sept ont répondu A la convocation.

Il leur a été demandé d'établir la prévision de la carte des isobares du lendemain, sur sept journées prises au hasard dans des volumes de bulletins météorologiques, allant de 1880 A 1SKW. Le 28 septembre ils ont du établir la prévision pour le lendemain, sur trois cartes prises dans des volumes tirés au sort, mais choisies dans ces volumes par le jury du manière A présenter des situations exceptionnellement difficiles. A la suite de cette épreuve, trois des concurrents, jugés supérieurs, ont été invités A fournir verbalement, puis par écrit, des explications sur les méthodes employées par eux, avec application aux cas particuliers qu'ils ont eus à traiter.

A l'unanimité, le jury a décerné lo prix à M. Gabriel Cullbert, secrétaire de la Commission météorologique du Calvados, A Gaen, A cause, do la méthode qui lui permet de prévoir avec précision les déplacements et les variations des centres de haute et do basse pression sur l'Europe : bien que celte méthode ne puisse encore donner une certitude absolue, elle a permis


— :164d'indiquer

:164d'indiquer des changements complets de situation qu'aucuao autre méthode jusqu'ici n'aurait pu prévoir, j Lo jury a tenu A marquer sa haute estime pour les travuux remarquables de M. Durand-Grévillc sur les grains et l'heureuse application qu'il en a faite, en certains cas, A la prévision du temps du lendemain. Les mémoires et les explications fournis présentent d'ailleurs des remarques intéressaiites, mais se rattachant en général aux méthodes déjA connues.

Le jury a décidé de publier un rapport détaillé sur ses travaux et en a conilé la rédaction A M. Brunhes. Ce rapport sera inséré dans le Bulletin de la Société belge d'astronomie,, de météorologie et de physique du globe. (Cosmos),

CONCOUHS INTERN. DU Prix Thibault.

Le bureau intern. »pcrmanent de la Paix mot au concours lo sujet suivant :

Arbitrage internatio'inl :

Quelles sont les conditions A remplir par l'Arbitrage intern. pour constituer un système complet de justice entre les nations 1

Quelles sont les conventions Intern. A conclure pour que oe système soit applicable A l'ensemble des nations, et comment parvenir le plus rapidement possible A la Conclusion de ces conventions î

Le prix A décerner est do 1.500 francs.

11 pourra être accordé des mentions honorables. Lo mémoire primé pourra être imprimé aux frais du bureau.

Toute personne est admise A concourir.

CONCOURS INTERN. DE Photographie Aérienne.

Un concours intern. de Photographie aérienne est créé sur l'initiative de l'Aéronautique-Club de l'rance,


— 105 -

Il donnera lien A l'attribution do deux séries de récompenses correspondant aux deux catégories suivantes :

1» Photographies de la lorro prises en ballon ou A l'aide do cerfs-volants.

2° Photographies prises de terre ou en ballon des nuages et phénomènes optiques de l'atmosphère, (mirages, arcs en ciel, auréoles, couronnes, halo ordinaire et ^rand halo, cercles parhéliques, parhélic, arcs circum zénithal, circum horizontal et tangent, anlhéllo, colonne solaire, déformation du soleil A l'horizon, etc.)

CONCOURS INTERN. POUR LA. Prévention et la guérison de la Tuberculose et du Cancer.

Sur la proposition do M. Medeiros Alburguegne la Chambre des Députés du Brésil a voté un prix de dix Millions en or qui sera décerné, sans distinction de nationalité, A l'auteur d'un procédé ofllcace pour la prévention et la guérison do la tuberculose, du cancer et de certaines maladies éminemment contagieuses.

Une Commission intern. de savants sera nommée par le Ministre do l'Intérieur brésilien pour examiner les éludes et les projets qui lui seront soumis A cet égard.

Cette Commission sera composée notamment do deux membres de l'Académie do médecine de Rio-de-Junoiro et do quatre médecins et chirurgiens appartenant chacun aux Académies do Paris, do Londres de Vienne et de Borne.

En cas do rapport favorable, le prix sera décerné deux ans uptès, si les expériences faites durant ce temps donnent un résultat nettement probant.

CONCOURS INTERN POUR LE Prix Nicolas H.

Au septième Congrès do zoologie, qui se réunira A Boston (Etats-Unis), en uoAt lDOT, sous la présidence do M, le professeur Agassii, sera décerné le prix do l'empereur Nicolas II, pour


- 100 --

lequel la Commission intern. des prix met au concours la question suivante :

Nouvelles recherches expérimentales sur la question des hybrides :

Les travaux manuscrits ou imprimés, mais dans ce cas publiés postérieurement A la présente insertion, devront être "adressés avant le 1« juin 1907 A M. R. Blanchard, professeur A la Faculté de Médecine, boulevard Saint-Germain, 226, A Paris.

CONCOURS INTERN. POUR LA Construction du Palais de la Paix, à La Haye.

Le concours commencera le 15 uoitt 100ô.

Il est ouvert aux architectes de tous les pays ; cependant, le le Comité des directeurs de la Fondation Carnegie se réserve d'inviter spécialement quelques uns d'entre eux A y prendre part.

Bans les sept mois qui s livront la publication du programme daté, les concurrents devront, faire parvenir au Comité dos directeurs de la Fondation Carnegie les dessins dontlo détail est indiqué au programme.

Les annotations et les textes seront en français.

bes prix A allouer sont :

t» 12.000 florins ; 2° 0.000 florins : 8* 7.0J0 florins ; 4» 5.000 florins; 5° 8.000 florins.

r.>,-i projets seront exposés pendant un mois, a La Haye, après» le jugement.

Dans lo cas d'exécution de son les projet, honoraires de l'architecte primé seront diminués do la somme obtenue comme prix.

Pour renseignements ultérieurs, les concurrents pourront s'adresser A M. D. E. Knuttcl, architecte. A la Haye, n° 10, Fluwelen BurgwnL


— 107—

CONCOURS INTERN. POUR LE Prix Humbert II AU MONTANT DE 2.500 LIRE POUR UN TRAVAIL 00 UNE INVENTION CONCERNANT L'Orthopédie.

Décerne une l'« fois à M. le Prof. D. Oshàr Vulpires, A Hoidelpreg.

Le prix est décerné tous les 5 ans.

CONCOURS INTERN. POUR LK PRIX DE L'Université, Zurich, au montant do 2.000 fr. pour chacune des deux: questions suivantes :

I. Dos mauvais traitements infligés aux enfants par les parents ou les personnes A qui leur garde incombe. Nature do ces mauvais traitements. Leurs causes individuelles et sociales. Mesures préventives et répressives. Faut-il confier les enfants victimes do traitements barbares A des familles on A des institutions ?

IL Du surmenage des enfants par leurs parents ou les personnes A qui leur-garde incombe et par les patrons. Los formes les plus communes do ce surmenage : dans la famille et '(! ménage, dans l'industrie domestique. Moyens de lo prévenir (inspection des industries domestiques). Mesures répressives.

Chacun pourra prendre part A ce concours. Les conclusions dos mémoires présentés A l'un et l'autre concours devront è're claires et sommuiros et s'inspirer des conditions ainsi que de la législation d'un pays déterminé.

Le jury que la faculté désignera verra s'il y a lieu de conférer pour chacun des concours un prix unique de 2.<KX) francs, ou de diviser lo prix entre deux ou trois concurrents au maximum.

Dernier délai pour lo dépôt des mémoires : 1" juillet 1000.

CONCOURS INTERN. POUR LE Prix de M'"" RathariunJeippe publié par VUniversité de Chicago, sur :


— 168 —

« l'élément allemand dans les Etats-Unis : son influence politique, éthique» sociale ot éducatrice. »

Trois prix : 3.000, 2.000 et 1.000 dollars.

Dernier délai : 22 mars 1907, au « German Department of tbo Univcrsity of Chicago ».

CONCOURS INTERN POUR LA Supression de la Céruse, annoncé par l'Association intern, de la protection légale des Travailleurs à Bâle.

Montant du prix : 35.000 fr. Ce prix est décerné par un Comité intern.

ASCENSION' INTERN. DE Ballons, 7 Juin, 3 Août, 5 Oct., 9 Nov., à Berlin, Strasbourg. Barmon, Munich, Vienne*. Zurich, Home, Trappes. Paris, etc.

UpREUVi» INTERN. DE LA Coupe Gordon-Bennett, courue le 5 Juillet tï Clennont-Ferrand : M. Théry (français), vainqueur.

CONCOURS INTERN. Aéronautique (Coupe GordonBennett).

Cette coupe est destinée A être distribuée chaque année au vainqueur du concours intern. aéronautique.


- 169

II. VISITES, FÊTE8, É0HANQE8

ECHANGE INTERN. DES Professeurs entre les Etats. Unis d'Amérique et l'Allemagne. Inspiré par Guillaume II, empereur d'Allemagne. Prof. Pcabody, fi Berlin ; Prof. Ostevald, A Boston.

ECHANGE INTERN. DES Instituteurs entre la Prusse et l'Angleterre.

En préparation par le Ministère des Cultes de la Prusse.

Rapporteur : M. le conseiller intime Reinhardt, à Berlin. •

B'ETE INTERN. Aéronautique, Paris, la Octobre. Participants : 420 ballons montés qui s'élevaient ensemble.

FÊTE INTERN. DU Gaz, 0-9 Juillet, à Bruxelles, a ou lieu pour commémorer le centenaire de la découverte du gaz do houille applicable au gonflement des aérostats.

Prés. : le Duc dWrenberg.

FÊTES INTERN. A. L'OCCASION DE LA VISITE DE L'Escadre Anglaise. A Brest, Juin.


— 170 —

VISITE ET FÊTES INTERN. A L'OCCASION DE L'Escadre Anglaise à Serinemunde, Dantzig, etc., Sept.

VISITE D'UNE Escadre Anglaise à Alger et Brest.

Un grand nombre D'Agriculteurs français de l'Association de l'ordre nat. du mérite agricole A Paris, ont entrepris une étude en Allemagne, au mois de Juillet, sous la conduite du Prof. Troude et du Dr. llailer.

. Etudiants allemands A Paris et dans la Bretagne, conduits par le Prof. Conduit, ancien prof, de l'Université de Goettingue, 1-20 Avril.

VISITE DES Etudiants Belges à Paris, Novembre. •

VISITE DES Etudiants Allemands à Paris et dans la Bretagne, Avril.

* VISITE DES MEMHRES DE LA City of London, Intern. Commercial Association, A Bruxellos, Oct.

VISITE DE LA City of London Association en Allemagne.

VISITE DÉ 300 membres des Chambres de Commerce anglaises n Cologne, 11-13 Sept.


- 171 -

VISITE DES MEMBRES D& LA Société des Touristes de Paris A Londres.

VISITE DE QUELQUES MILLIERS DE Travailleurs de Keighley ù Suresne, près de Paris, Juin.

Organisée par la Société F. I. G. (Fraternitas Inter Gentes).

VISITE DE MEMBRES DE L'Enseignement primaire de France A Heidelberg et Francfort, etc. Août.

VISITE DE 215 ouvriers du Lanoastor (Angleterre) A Paris.

Organisée par la Société « Fraternitas Inter Gentes », Août.

• VISITE DE 80 ouvriers de Walworth (Angleterre), ù Lillo (France). Juillet. Organisée par la Société « Fraternitas inter Gentes ».

VISITE D'UNE DÉLÉGATION DES Officiers municipaux de Londres, A Berlin. Juillet.

RÉUNION INTERN. DES Socialistes de Suisse, d'Autriche et d'Allemagne, près de Constance (Bade) Juillet.

ENTREVUE DE L'Empereur d'Allemagne et du Tsar près de Djorko. Juillet.


m

VISITE DU Roi d'Espagne à Paris,Mai.

VISITE DE L'Empereur d'Allemagne à Lisbonne, Tanger et Naples, Février-Mars.

VISITE DU Président Loubet à Madrid et à Lisbonne'

VISITE DU Roi d'Espagne Alphonse XIII ù Berlin et Vienne.

VISITE DU Roi Edouard VII A Vienne.

III. MU8ÉE8.

MUSÉE INTERN. de la Guerre et de la Paix, LUCERNE.

Fondé en 1900 par lo cous. d'èt. russe Jean de Bloch.

Le Musée est la propriété d'une Société d'actionnaires,

Prés, du cens, d'adin. : Henri de Bloch (Varsovie) ; Vice-Prés. : Dr. J. Zimmcrli (Lucerne). Actuaire : Dr. J.-F. Bûcher (Lucerne); Dir. du Musée : S.Zimmennann (Lucerne).

But : Représenter, d'après la doctrine de M. Jean de Bloch, les moyens d'action et les effets do la guerre moderne, pour démontrer par là, suivant renseignement de Jean de Bloch, la nécessité du règlement pacifique des •conflits internationaux.

MUSÉE INTERN. Océanographique, MONACO.

Ce Musée est construit par le prince Albert Pr, pour recevoir les riches collections rapportées des campagnes scien-'


■173

Internatlonopolis.

Plan de Dr. Egchmann do fonder avec un capital de fjO millions de francs, A La Haye, une villo intern.

tiflques de Son Altesse Sérénissimo et aussi tout ce qui sa rapporte d'une façon générale A l'Océanographie.

Ce vaste bâtiment, unique au monde, surplombant la mer et «'élevant jusqu'A 80 mètres au-dessus de son niveau, ren'-'Vmera dans ses salles les appareils propres aux recherches océanographiques, les engins de poche db tous modèles, les appareils servant A capturer A des profondeurs dépassant 6.000 mètres, des animaux do toutes dimensions, enfin la collection zoologique.

L'édifice u plus de 100 métros de long sur l'avenue Saint. Martin ; la largeur est do 20 mètres dans la partie centrale et 15 mètres sur les côtés.

Le Musée sera terminé vers la fin do 190G. A l'occasion de l'inauguration, un Congrès Intern. d'Océanographie serait tenu au commencement de 10Q7, dans une des salles du rez-dechaussée pouvant contenir 500 personnes.

Le Répertoire iconographique universel.

Sous ce titre, Y Institut intern. de photographie de Bruxelles organise une sorte do Musée de photographia documentaires qui poursuit dès l'origine son but avec des moyens pratiques fort intéressants. Les fondateurs do cette nouvelle création belge la définissent ainsi :

« Le Répertoire iconographique unieersel est formé de la réunion, en une seule collection classée méthodiquement et cataloguée d'illustrations provenant de sources diverses. Il s'efforce de recueillir au joui 'e jour, par la photographie l'image de l'activité humaine, s toutes ses manifestations C'est une encyclopédie universelle par l'image, un vaste panorama du monde ot de ce qu'il contient. »


-- 174 -

destinée A devenir le foyer des arts, des sciences et un lieu do fraternité internationale.

. MAISON Universitaire intern, PARIS.

But : Offrir aux travailleurs intellectuels, étudiants, professeurs, médecins, publicistes, artistes, ouvriers d'art, venant A Paris de tous les coins du monde, un logis hygiénique plus riant et plus complet que la chambre meublée, moins dispendieux ([lie l'hôtel et moins banal aussi, un calme et confortable chez eux, d'une belle simplicité, propice A la ponséo ; créer un centre de groupement et peut-être un foyer d'initiatives heureuses, tel est le but que se propose le Comité.

IV. INSTITUTIONS ET PUBLICATIONS DIVERSES

CAISSE INTERN. DES Antiquités*

M. Cavvadias, éphore (inspecteur) général des antiquités, constitue en ce moment une caisse intern. des antiquités dont le but est d'acquérir les collines environnant Athènes, qui renferment. A en juger paries résultat* de quelques fouilles partielles, des trésors archéologiques de la plus grande importance.

Un appel sera fait aux archéologues du monde entier pour alimenter cette caisse «lo dons considérables.

CODE Télégraphique intern, des Hôteliers.

Instituée par la Réunion intern. îles Hôteliers en 1005. Le but dv ce code est de faciliter les commandes de.


— 175 -

chambres par télégraphe en les rendant compréhensibles et claires pour le destinataire. Les commandes de chambres doivent indiquer :

1. Le nomhro do chambres et lo nombre de lits.

2. Lo jour de l'arrivéo.

8. Si l'on arrive le matin de bonne heure, dans la jouruéo ou tard le soir.

'i. Si c'est pour une nuit ou plusieurs jours (sans engagement).

5. Comme signature, l'adresse exacte du domicile hnbituel. (L'indication do l'adresse habituelle donne plus de sécurité A la commande, et, par cela mémo, l'exécution en est plus sùro).

En cas de non-besoin des chambres commandées, prière do

contremander do suite par télégraphe et par le simple mol

Cancel.

COMMANDES

Alba signifie l chambre, 1 lit

Albaduo » 1 » avec lit pour 2 pors.

Arab > 1 » 2 lits

Abec » 1 » 3 lits

lielab » 2 » 2 lits

liirac » 2 » 8 lits

Honnit » 2 >• A lits

Ciroc » îl » H lits

Varid » >i » 4 lits

C'a Mi' » <i » G lits

Caduf » !5 » lits

Casag » îl » 7 lits

Dnnid » \ » \ lils

Dittme » 4 » G lils

DanofA » 0 lits

lïahig )> \ » 7 lits

Dirich » \ » 8 lits

Dnrbi » \ » il lits

Kind » Lit d'enfant

Sal » Salon

Hat >» Oh. do bain privée

Serc » Ch. pour doincsl.


— 176 —

, . • • ARRIVÉE

Granmatia : Entre minuit et 7 heures» Ma'in : Entre 7 heures et midi. Sera : Entre midi et 7 heures. Oransera : Entre 7 heures et minuit.

S JOUR

Pass : Une nuit. * Stop '. Plusieurs jours.

Cancel : Contre-ordre •

La qualité des chambres peut être indiquée par l'addition do l'un des mots suivants :

Best pour les meilleures chambres disponibles.

Bon pour do bonnes chambres.

Plain pour des chambres simples. ,

EFFORTS INTERN. I-OUR L'UNIFICATION INTERN. DU Karat sur une Base métrique.

Inaugurée parla Comisslon intern. des Poids et des Mesures.

« La Commission estime qu'il serait extrêmement désirable que la valeur do l'unité de masse des pierres précieuses (le karat), laquelle est variable d'un pays A l'aui'-e, fut uniformisée et ramenée A son équivalent métrique le plus voisin. La masse de 200 milligrammes, très rapprochée du karat le plus usuel (205 mg, ô), semblerait réaliser très heureusement cette unification. La Commmissioii ne verrait pas d'inconvénient A ce que, pour-faciliter l'abandon do l'ancien karat, cette masse île 200 milligrammes fut désignée par les intéressés sous le nom daha 'al métrique. »

Le Timbre-Poste international.

L'agitation pour un timbre-poste intern. grandit.


— 177 —

La Chambre de Commerce do Hambourg, dans son dernier rapport annuel, demande, au Gouvernement allemand do prendre l'initiative pour la création d'un timbre intern. Actuellement,en effet, observe le rapport, beaucoup de lettres arrivant de l'étranger avec des demandes de toutes espèces restent sans réponses parce qu'elles ne peuvent pas contenir de timbre pour la réponse.

CARTE INTERN. d'Identité de la presse.

Bureau : Paris, 21, rue de Sèvres, chez M. Taunay.

Fondé en 1900,

Près. : Wilhelm Singer (Vienne).

La carte d'identité, nécessaire seulement en cas do voyage, est accordée aux journalistes appartenant aux associations inscrites au Bureau Central après demande d'une association, et sur une enquête comportant le double avis favorable de l'Association et d'un délégué national au Comité de direction.

bille n'est délivrée qu'aux journalistes professionnels et est valable un an.

DIPLÔME INTERN. Olympique.

Créé pur le Comité intern. Olympique, décerne A ■ l'occasion du Congrès intern. du sport et de l'éducation, A Bruxelles A MM. Rooscvell, Xansen cl SantosDumonl.

PutiLioATioN INTERN. DES OEuvres complètes de Leibniz. Comité Leibniz, Institut de France, Paris.


— 178 -

ANNUAIRE DE LA Vie Intern. publié par l'Institut intern. de la Paix de Monaco.

Fondé en 1004 ot rédigé pu* Alfred IL Fricd.

L'Annuaire do la Vie Intern. parait tous les ans. La rédaction se propose d'embrasser l'ensemble de la vie intern. actuelle, de reconnaître les caractères de la civilisation intern. en voie de formation, do montrer que les rapports intern. sont, dès maintenant, plus avancés qu'on no l'admet généralement.

CATALOCUE INTERN. DE LA Littérature scientifique.

Publié par une Commission 'intern., sous la direction de M. le Dr. Forster Morley, Paris, (Librairie (îauthierVillarsi.

• e répertoire intern. est publié au moyen de souscriptions reçues par les iïtuts du momie entier. Il est dirigé par un Conseil. Chaque volume contient, par ordre alphabétique d'auteurs, puis par ordre méthodique, les titres de tous les mémoires publiés pendant une année dans les recueils scientifiques.

CODE INTRRN. DE Nomenclature botanique. Résolu par le Congrès intern. botanique do Vienne en 100"). __

KNQUIVI'E ÎNTEUS. SUR ce qu'on pense de PAUomagne.

entreprise et publiée par h*. Courrinr Europérn A Paris.


• — 170 —

BULLETIN INTERN. ET OFFICIEL DE L'Enseignement. Proposé par le Prof. François Kémeng, A Budapest. IL Bulgoos/ky uteza 20.

Ce serait une publication officielle et périodique des divers ministères de l'instruction publique qui y feraient paraître leurs communications, (français, allemand, anglais). Il y aurait une double rédaction : collaboration nationale et rédaction centrale. Actuellement le projet est l'objet de considérations sérieuses de la part d'un ministère.

V. EXPOSITIONS.

EXPOSITION Maritime INTERN., Anvers, l^-Aont-l^'Oct.

EXPOSITION DE L'Art dans la Maison. Bruxelles, 'i-20 Sept.

EXPOSITION INTERN. DE* Machines agricoles ot des Moteurs à alcool. Cbni, Aoiit-Oet.

EXPOSITION INTERN. DE Photographie, CÈNES ".' EXPOSITION INTERN. DES Automobiles, l.oipsig, Oct.

EXPOSITION INTKUN. DE E'Alimentation. I.cipsig, 18 Mai.


— 180 — EXPOSITION INTERN. DES Journaux, LEIPSIG.

Exposition Universelle ET INTERN. DE LIÈGE, \vrilNov.

L'Exposition est placée sous lo Haut patronage do Sn Majesté lo Roi des Belges, la présidence d'honneur de S. A. R le Comte de Flandre et la présidence effective de S. A. R, Monseigneur lo Prince Albert de Belgique. Elle est organisée avec le concours du Couvernoment et de la ville de Liège.

Son inauguration, dans les derniers jours du mois d'avril, par Monseigneur le Prince Albert, fut des plus brillantes.

Les différents halls couvrent 110.000 mètres carrés do superficie. 08 pavillons d'architectures diverses s'élèvent en outre dans les diverses parties de l'Exposition et forment un ensemble des plus heureux et des plus variés.

■40 nations sont représentées.

IX." IMPOSITION INTERN. D«S Beaux Arts, Munich. 2Juin-3l Oct.

Protecteur : Prince Ludoeig ; Prés. : Prof. Karl Albett Baur.

XXII 1' EXPOSITION INTERN DE i/Alimentation, Paris (Jardin des Tuileries). Patron. : M. le Ministre du Commerce ot «le l'Industrie.

VIII" EXPOSITION* INTERN. DE l'Automobile, du Cycle et des Sports.


— 181

Organisée par l'Automobile-Club de France, Paris, 11 -10 Dec. '

EXPOSITION INTERN. D'Horticulture, Paris, (Serres du Cours la Reine), 20-28 Mai.

L'Angleterre, l'Autriche, la Belgique, la Hollande, l'Italie, le Portugal, la Russie et la Suisse y étaient représentés par des productions très remarquables.

EXPOSITION INTERN. DE r,ATuberculose, Paris, 2-20 Oct.

EXPOSITION INTERN. DES Céréales ET DU Matériel de Meunerie, Boulangerie et Agriculture, PARIS.

Il" EXPOSITION DES Beaux Arts, Venise, 22 Avril-3l Oct.

EXPOSITION Botanique INTERN. de Vienne.

' Organisée A l'occasion du Congrès des Botanistes dans le château impérial de Schonbrunn. L'Exposition, ouverte du il au 25 Juin 1005, a été organisée par M, le chevalier de Wcinzierl, directeur de la station de contrôle des semences, assisté de deux commissaires, MM. Josef Brunnthaler et Wilhehn Klcincrt.


— 182 —

DEUXIEME PARTIE

VIE INTERNATIONALE PRIVEE

I. Associations, Institutions, Comités, Commissions, Offices, Bureaux, etc.

I. 80IEN0E8 i

a) Médecine, Hygiène.

ASSOCIATION INTERN. POUR LA LUTTE CONTHK LA Tuberculose, BERLIN.

Prés. : Dr. Brouardcl (Paris) ; Dir. effectif : Prof. Panwilê (Berlin) ; Exe. Dr. Allho/f, dir. au min. des cultes do Prusse.

Adhérents : 21 Etats.

Le Comité central allemand, se conformant A la résolution de la Conférence de Berlin en 1002, a supporté, jusqu'A présent, A peu près iwul, tous les frais do l'Association. Celte avance a été comhlèe, ainsi qu'on en fut informé A la Conférence do Paris, par une subvention de 30.000 marks do l'Allemagne, par un don de 3.G00 marks du ministère des cultes du royaume de Prusse, et par une allocation de 100 livres sterling (2.600 fr.} du Comité central anglais.


- 183 -

i Pour l'année 1003, le ministère des linances de Hongrie a accordé 1.000 couronnes ot le Comité central allemand, 5.000 marks. L'Allemagne a, do plus, payé toute l'installation 4u Musée international de la tuberculose, soit 0.00(1 marks, et, jour 1003, la dépense s'est élevée à 30.000 marks.

Afin d'établir plus solidement le fonctionnement do cette association, chaquo membre ordinaire paiera désormais une cotisation annuelle. Des dons devront combler le déficit.

SOJIÈTE INTERN. DE Médecine Physique, PAIRS.

Fondée en 1003.

Prés, d'hon. : M. Landricuoe, médecin de l'hùpitalde Lariboisière ; Prés. : M. Fovvau de Courmcllcs, lauréat de l'Académie de médecine, directeur de l'An «de Electrique ; Vice-Prés. : M. H. Siora, Secrétaire de rédaction aux Archives générales françaises de Thérapeutique physique ; Secret, gén. : M. Ph.-N. Barbatis, directourfondateur des Archives générales françaises de Thérapeutique physique ; Trêh.: M. B. Scrlni, chef de clinique ophtalmologique do la Faculté. A l'Ilôtel-Dicu de Paris.

Membres fondateurs : M\L Athon, Baradat, Barbatis, Balurd d'Herlinville, Bruno-Bourdeaux, Cahen, Caramano, Doincc, Fortin, Foveau «le Courmelles, Hacks, Jacowski, Iaïs, Landrieux, Legrain, Matcbou, Peraire, Boux, Sarutldi, Scrini, Stora, Wetteiwald.

But : «. Le rôle do la Société est de codilier, d'enregistrer scientifi([ueinent et d'une façon indépendante, tout ce qui a trait aux agents physiques.

La nouvelle Société ouvre A tous un champ d'activité et de discussion dans les questions intéressant la santé publique ».


- 184 - !

SOCIÉTÉ INTERN. DE Chirurgie, BRUXELLES. f

Fondée en 1002. j

i

Prés. prov. : Dr. Ch. Williams, Gand, 6, place,' St-Michel. /

500 membres. /

Le Comité intern. de la Société se compose comme il suit: Allemagne: M. Ed. Sonnenburg (Berlin). >— France : M. Aug. Broca (Paris). — Iles Britanniques : M. Beginald Marri son (Londres). — Autriche : M. von Eiselsberg (Vienne). — Hongrie : M. Dollinger (Budapest). — Italie : M. Giordano (Venise). — Suisse : M. Jacques Hovcrdin (Genève). — Espagne : M. de Isla (Madrid). — Hollande : M. Botgans (Amsterdam). — Russie : M. Wellinminofï (St-Pétersbourg). — Roumanie : M. Jonnesco (Bucharest). — Serbie : M. Soubbotitch (Belgrade). - Turquie : M. Djèmil-Paclia (Constuntinople). — Suède : M. Borelius (Lund). —' Norvège : II. Nicoluyscn (Christiania). - Danemark : M. Oscar Bloch (Copenhague).— Pologne: M. Bydygier (Léopold). — Finlande : M. von Bonsdorff (Helsingfors). — Amérique : M. Roswcll-Park (liuffalo). — Belgique : M. Gh. Willems (Gand). —Grèce: M Kullionzis (Athènes). — Canada : Sir \V. Kingston (Montréal). — Egypte : M. Voronoff (Le Caire).

But : Grouper des chirurgiens du monde entier pour l'étude des questions chirurgicales, dont la solution demande le concours d'un grand nombre de collaborateurs.

Publications: Archives intern. de chirurgie.

BUREAU PEUMANENT DES CONQUES INTERN. D'Hydrologie, de Climatologie, de Géologie et de Thérapie - par des agents physiques, Paris, 53, Bd de Courcelles.


- 185 —

COMITÉ PERMANENT POUR L'ORGANISATION DES CONGRES D'Anatomie.

Membres : les prof. Minot, Nicolas, Rômiti, Symington, Waldeycr.

But : La préparation des Congrès d'anatomio.

Fondé par le 1er Congrès d'Anatomic, A Genève en 1905. •

COMITÉ CENTRAL INTERN. POUR i/Anatomie du cerveau, Prés. : Prof. Waldeycr, Berlin.

Membres : MM. Ehler.s (Allemagne) ; Golgi (Italie) ; Rotzius (Suède) ; Munk,Obersteincr Flechsig (Autriche) ; ' Bechterew(Russie) ;Cajals llamon (Espagne) ; L. Edingor Mail (Etats-Unis) ; Monak<>v. (Suisse) ; Langley (GrandeBretagne) ; Raymond (France) ; Sherrington (GrandeBretagne) ; Van Gchuchten (Belgique). Le Comité se divise en 7 commissions spéciales.

SOCIÉTÉ PERM. INTERN. D'Ophtalmologie. Proposée au 10° Congrès intern. d'ophtalmologie. A Lucerne, par Boaumont.

UNION INTERN. DES Médecins d'Assurances, Bruxelles, Bd. de la Senne, 53. Prés. : Dr. Pocts (Bruxelles). Fondée en 1000.

FÉDÉRATION Dentaire INTERN.

Près. : Prof. Dr. Mii!et\ 232, KirflRsterdam, Berlin 2.


— 180 —

ASSOCIATION INTERN. DES Dentistes Américains on Europe.

ASSOCIATION INTERN. DE LA Pre.se Médicale, BRUXELLES .

Fondée en idi)i.

Prés. : Pi-if. Cortéco (Madrid) ; V. Prés. : Prof. Dr. Posner (Berlin) ; Sécr. gén. : Dr. Blondcl, Paris, 103, Bd Haussmann.

B»t : Confraternité intern. de la Presse méd. île tous les pays.

COMMISSION INTERN. POUR PRÉPARER les Congrès intern. d'Assainissement et de Salubrité de l'habitation. PARIS.

Prés. : Paul Strauss, sén. (Paris) ; Secr. gén. : F. Marié-Davy, 7, rue Brézia, (Paris XIV).

La Commission se compose de : MM. Kalisch. Strassmann 'rrornsilorlf (Allemagne). — Stradal. J. Sterngy (Autriche). — Dr. Desguin, Dr. Devaux, Velghe, Mélius (Belgique). — Dr. Procliazkn, de Cenkov (Bohème). — Frnuzani (Chili).— Olaf Schmidt (Danemark).— Dr. Federico Montaldo, Cabello y Lapiedra Urioste y Veledu (Espagne). — Despradelles, Sajous (Eti-'s-Unis) Bartaumieux, Bechmann. Bonnier. Pr. Chantemesse, Dr. Delorme, Dr. Poveau de Courmelles, Joiu. a. Dr. A. J. Martin, Marié-Davy, Roger Merlin, Dr. Montricbor, Dr. Ricard, sénateur, Dr. Savoire, Dr. Henry Thierry (France). - Belcher Downes, .Morton W. Sebmith (Grande-Bretagne). — Proto-Papadakis, Spiridon Kakiousis (Grèce). — Manuel Aroyo (Guatemala). — Magaldi, Pr. Pagliani, Spataro Dr. Testi (Italie). — Dr.


— 187 —

Cisneiros Forreira(Portugal). — Dr. Manolesco (Roumanie). — de Bilbassof, Dr. Ségucl (Russie). — Backlund (Suède). - Piguet-Fages, Rudolf Mottler, Dr. Scbmidt (Suisse).

LmuE INTERN. CONTRE LA Poussière. Secret, gén. : Dr. Guglielminctii, Motaco.

ASSOCIATION INTERN. POUR LA Purification des fleuves, du sol et de Pair. Prés. : Dr. Mittermer, eons. int. de méde.-ine (Heideiberg).

(Heideiberg).

b) Sciences Physiques et Naturelles

COMITÉ INTERN. DES Congrès de Psychologie.

INSTITUT Nobel de la physico-Chimie STOÛKOLM.

Prés. : Prof. S. Y. Arrhc?iius.

L'Institut a pour but le contrôle scientifique dcsdécou vertes dans l'ordre de la science physico-chimique qui seront proposées pour le prix Nobel. L'institut encouragera aussi, dans la mesure de ses ressources, les recherches physico-chimiques dont on pourra attendre des résultats importants.

COMMISSION INTERN. DE Photomôtrie, LYON.

Fondée en 1000 par le Congrès intern. du Gaz A Paris.


- 188 —

Près. : M. Th. Vaatier, prof, à l'Université de Lyon ; Vice-Prés. Dr. IL liante, Carlsrruho ; Prof. Vivian B. Lewes, Royal Xnval Collège, Londres; Dr. E.-G. Love, New-York ; Secret, gén. : M. Ph. Dclahaye, Paris ; Secret. *. M. Albert Wm.f, Zurich.

Membres du Comité : il».

Dr. Broilhun, délégué de l'Institut Physico-technique de Charllottenbourg (Allemagne). — Dr. Hugo Kniss, A Hambourg. — M. von (Echolhaiiser ADcssau. — M. J. \V. Helps A Croydon. — M. Ch. Carpenter, A Londres. — M. T. O. Paterson. — M. Lauriol, A Paris.— M. E. SteClaire Deville, A Paris.— M. Tb.Verstraeten, A Bruxelles. — M. Van Rossum du Chàttel, à Amsterdam.— M. Bohm A Milan — M. Drehschmidt, A Berlin.

But : Fixer les règles A suivre dans les observations photométriques des becs A incandescence par le gaz.

Publications : Recueil des travaux et comptes rendus des séances de la i•',, session de la commission réunie à Zurich en Juin 1903, publiés par la Société technique <lc l'industrie du Gaz en Fiance, Paris, P. Moullot, édit.

ASSOCIATION INTERN. DES Botanistes, LEYDE (Hollande).

Fondée en 1901 par MM. le Prof. Dr. K. Goebcl et Dr. J. P. Lotsy.

L'Association est soutenue par les gouvernements do Hollande et d'Autriche.

Prés, d'hon. : Dr. Ed. Bornct, Paris ; Prés. : M. le Prof. R. von Wettstcin, Vienne ; Vice-Prés. : Prof. ChFlahault, Montpellier ; Secret, gén. : Dr. IL Lotsy, Leydes, Rijnes Schiekade.


— 180 —

Comité de 113 membres.

Nombre de membres : 8000.

But : Les progrès de la botanique scientifique.

1. La publication d'un journal hebdomadaire, le Botanisches Centralisait donnant des résumés de tout ouvrage ou article surjla botanique

'i. Par l'intermédiaire de son bureau central, l'Association facilite l'obtention de matériaux «l'étude et de démonstration. Elle peut procurer des plantes de tous les pays du monde, grAce A la collaboration gratuite de botanistes de chaque pays.

COMMISSION INTERN POUR L'ÉTUDE DE LA Radiation et de l'Insolation. '

Nommée par le Comité intern, météorologique de Londres.

Prés.: Prof. Viollo (Paris) ; Membres: Angslrom, Chistoni, Chtcolson, Svctlen, JStupart et Tacchini.

INSTITUT UNIVERSEL ET PERMANENT POUR LA Zoologie. En préparât. A la suite du Congrès intern. des Zoologistes A Berne.

INSTITUT Marey, PARIS.

Prés.: M. J. E. Maray;V. Prés. : if. Kronecker; Secret.

M. G. Weiss ; Membres* : MM. Lipmann (Paris).

:.. Levy (Paris), Amagat (Paris, Ch. Ricbet (Paris),

.intboveii (Lundi Grutzner (Tubingue), Langendorff(Rostockl,

Langendorff(Rostockl, Marburg). Atbanasiu (Paris).


— 100 —

COMMISSION INTERN. POUR l'Unification des mesures (Institut Marey).

COMITÉ INTERN. DES Physiolgistes. Nommé par le Congr. Intern. de Physiologie tenu en WO'i A Bruxelles.

Le Comité se compose : de Sir Micbael Foster (Cambridge), président honoraire, et de MM. Kessel (Heidelberg), président, Bohr (Copenhague), Bowditch (Boston. U. S. A.), Cybulski (Cracovie), Dastre (Paris), Einthoven (Leyde) Fredericq (Liège). Iléger (Bruxelles), Hcnson (Kiel), Exner (Vienne), Johunsson (Stockholm), Kroneeker (Berne), Langley (Cambridge), Luciani (Rome). Mislawski (Kasan), Xicslaides (Athènes), Prévost(Genévet Richet (Paris), Wedensky (Saint-Pétersbourg), membres, Dastre (Paris). Fano (Florence), Griitzner (Tubing'ue), Porter (Boston, U. S. A. ) Sherrington(Livcrpool), secrétaires généraux.

Le comité a pour but de préparer le proch. congr. • le Physiologie se tenant en 1907 A Hcidelberg.

LABORATOIRE INTERN. DU Mont-Rose.

Comité préparatoire : Mosso, Tiggemledt oAXunt:-.

But : Faire des recherches physiologiques, bactériologiques, botaniques et météorologiques A une altitude de plus de '-.030 mètres.

Les premiers frais d'installation ont été faits par MM. Solvay (Bruxelles), le gouvernement d'Allemagne, le gouvernement d'Autriche et un Anglais anonyme, à raison de 10 000 fr. chacun : la Reine tl'Ualie a donné AO.OOO fr.


101

En 100") on a décidé de construire, un observatoire comprenant 10 chambres, qui seront mises A la disposition des savants de tous les pays.

Lorsque lu construction de l'observatoire des Hosses, au Mont Hlanc, eut démontré ];t possibilité de séjourner, de construire ot de travailler aux grandes altitudes, lo Club Alpin Italien entreprit la construction d'un refuge au Mont Rose. A l'instigation de M. Angola Mosso, professeur de physiologie à l'Université de Turin, on adjoignit au refuge une pièce destinée spécialement A servir de laboratoire aux personnes qui entreprendraient des recherches scientifiques. La construction fut faite eu 1S!)3, sur la l'unta Cînifclti, A-LôtiO m. d'altitude, et pendant l'été de 1804, M. Mosso y tit une première expédition scientifique.

M. Mosso ayant obtenu du ministère de la guerre dix soldats alpins, commandés par un médecin militaire, lit, pendant deux semaines, sur ces sujets, sur quelques autre.- compagnons ot sur lui-même des expériences dans le . aivel observatoirerefuge. Les résultats furent publiés en un volume intitulé Fisiologia dell'Uomo suite Atpi. qui a fait époque dans la littérature scientifique alpine.

Mais M Mosso ne s'en tint pas là. ff rêvait d'un véritable observatoire, spacieux et pourvu des instruments nécessaires pour les études physiologiques et météorologiques. S'étant mis eu campagne, il obtint des souscriptions considérables de diverses personnalités, parmi lesquelles ou peut citer S M. la reine Marguerite, et aujourd'hui, grâce à ces libéralités désinléressées, li Club Alpin Italien a pu agrandir la construction primitive, suffisamment pou;- permettre d'arriver au but proposé. Telle est, en peu de mots, l'bisloire du Laboratoire intef i. de Physiologie SJO 1 le Mont Rose.

COMITÉ INTERN. Météorologique, Paris, l?'i, rue de lTniversité.

Fondé en IX};), renouvelé en 1800, 16 membres. Prés. :


1U2 --

Prof. Mascarl, du Bureau central météorologique de Franco ; Secret. : Prof. H, H. Hildcbrandsson, de l'Observatoire roy. d'Upsala.

Membres : M. Chaves (Ponta Delgada) ; M. Davis (Argentine) ; M. Eliot (Inde anglaise) ; M. Hellmann (Allemagne) ; M. Ilysihs (Roumanie) ; M. Laneuster (Belgique) ; M. Mohn (Christiania) ; M. Mooro (EtatsUnis d'Amérique du Nord) ; M. Palaz/j (Italie) ; M. Nukamara (Japon) ; M. Paulson (Danemark) ; M. Pernter (Autriche) ; M. Russel (Etats-Unis de l'Australie) ; M. Rykatchew (Russie) ; M. Shaw (Angleterre).

Le fonctions du Comité sont de discuter les questions météorologiques d'intérêt intern. et de formuler des propositions. Les délibérations ont un carctère officiel lorsque le Comité a été nommé par un Congrès dont les délégués ont répondu Aune invitation officielle d'un gouvernement européen. Le Comité est dans l'usage do nommer, de temps A autre, diverses commis sions dans le but de préparer certains rapports. Actuellement il y a ô de ces commissions : I. Magnétisme terrestre. II. Radiation et insolation. III. Télégraphie intern. du temps. IV. Observation des nuages. V. Aérostation scientifique. VI. Relations entre les phénomènes météo r. et les phénomènes solaires. (Voiries diverses commissions ci-dessous).

COMITÉ INTERX. POUR LA PRÉPARATION* D'UN* PLAN* POUR

LE TRAVAIL COMMUN DANS LE DOMAINE DE L'Electricité

atmosphérique. Fondé en 1004. Prés. : Prof. Eccner (Vienne).

Membres : MM. Arrhenius, Mascnrt, Schuster, Rigbi, Ebert, Riecke.


— 103 —

COMMISSION* INTERN. Solaire, LONDRES.

Constituée par la conf. intern. météorologique do Innsbruck en 1005.

Prés. : Sir Normann Lochyer (Londres).

Membres: MM. Angot, sir John Eliot, Hann, Konkoly, W. J. S. Lockyer, Lyons, Feinter, Rizzo, Rotch, Shaw, Toisserenc de Bort.

COMMISSION INTERN*. PERMANENTE POUR L'Exploration du soleil

Fondée sur l'initiative du Prof. Haie, directeur du Yerkes-Obscrvatory (Etats-Unis) selon le VOHI de l'Union intern. pour l'exploration du soleil, réunie A Saint-Louis en 100't. Les membres de la commission ont été nommés par le congrès intern. des recherches solaires, réuni à Oxford en 1005.

Etats Unis . MM. Haie et Campbell ; France: MM. Janscn, Dcslandres, Fabry, Pérot et de la Baume Pluvinel ; Angleterre : MM. Turner, Schuster, Fowler, Cortie, Wilson, Hiles, W.-J.-S. Lockyer et Halm ; Russie : M. Belopolsky ; Allemagne : M. Kayser ; Hollande : M. IL H. Julius ; Suède : M. Knut Angstroem; Suisse : M. A. Wolfer ; Autriche: M. EdmundWeiss.

COMMISSION INTERN. DU Magnétisme terrestre et de l'Electricité atmosphérique.

Fondée en 180G par le Comité intern. météorologique. Prés. : M. Rykatschew, directeur de l'Observatoire physique A St-Pétersbourg. Membres du bureau permanent exécutif : Prés. :

»3


Pli

M. Rt/halschew : Secret.: Prof. Srhmidl (Postdum), M. Carlheim-(ivllenskol-l (Stockolmj, Chree (Rew [nés Londres), M. Monreauv (Parc St-Maur,près Paris).

N'ombre des membies du Comité : 18.

But :• Organiser la coopération des observatoires magnétiques disséminés sur le globe terrestre.discuter et unifier les méthodes de travail de ces institutions, [«réparer les démarches A entreprendre auprès «les gouvernements pour approfondir et amplifier les recherches portant sur le magnétisme terrestre et l'électricité atmosphérique.

COMMISSION INTERN*. POUR LA RECHERCHE DES MEILLEURES MÉTHODES POUR FAIRE DES Observations magnétiques sur mer.

Fondée en 100L

Prés. : M. Bezold.

Membres : MM. Mascart, Pala/,20. Ruckkcr, Kelbin, Bauer, Liznar. Rykasev, WieehorC Paulsen.

COMMISSION INTERN*. POUR L'Aérostation scientifique, Strasbourg, (Meteorologisches Institut.i

Créée par le Comité intern. météorologique A Londres, en 18DG.

Prés. : Prof. Dr. Hergesell.

\\ membres.

But : La Commission se charge de toutes les études qui ont pour but d'éelaircir les lois qui régissent l'atmosphère. Elle organise chaque mois des ascensions scientifiques avec-des ballons montés, des billions sondes


— 105 —

et des cerfs volants,pour étudier par des recherches simultanées la haute atmosphère.

Principaux événements de l'année 1005 : Ascensions scientifiques [tour étudier les conditions météorologiques causées par l'éclipsé totale du 30 août.

Publications : Publications des ascensions intern. simultanées et des observations faites dans les stations <le montagne par M. H. Hergesoll.

Cahiers mensuels. Strasbourg, Duinorkt, Schenberg.

COMMISSION INTERN* POUR l'Observation des nuages.

Nommée, par le Comité intern. météorologique de Londres.

Prés. : Prof. IL II. Hildebrandson : Membres: Mohn Riggenbach, Rotch Ryhatcheff, Sprung et Tcisserenc de Borl.

COMMISSION INTERN. DE LA Télégraphie intern. du temps.

Nommée par te Comité intern. météorologique de Londres.

Prés. : Prof. J. M. Pointer (Vienne) ; membres : Billwiller. Mohn, von Xeumayer, Ryhvtcheff, Sncllen, Tacchini.

c) Géographie. Ethnographie.

INSTITUT Colonial INTERN*. Bruxelles. 36,Rue Vcydt.

Fondé en 1894.

Prés. ; M. Van Maldeghem ; V.-Prés. M. C. PynacUcr


— 100 -

Hordyk, M. Karl von Dcrhcydl ; Secr. Gén. : M. Camille Janssen.

60 membres officiels, 64 membres associés.

But : L'Institut colonial intern. est une association exclusivement scientifique et sans caractère officiel.

Il a pour but :

1* De faciliter et de répandre l'étude comparée de l'administration et du droit des colonies ; en particulier :

Des différents systèmes de gouvernement des colonies (possessions, protectorats, etc ) ;

De la législation coloniale, en tant qu'elle peut intéresser, soit plusieurs colonies déterminées par des mesures arrêtées en commun, soit toutes les colonies par l'importance des problèmes résolus ;

Des ressources des diverses colonies, do leur régime économique et commercial, etc.

2* De créer des relations internationales entre les personnes qui s'occupent d'une façon suivie de l'étude du droit et de l'administration des colonies, — hommes politiques, administrateurs, savants,

Principaux travaux et événements de l'année 1905 : Publication du Tome VI sur le Régime Gunder aux Colonies (803 pnges) ; Session tenue A Rome en Avril 1005 ; Compte rendu de la session do Rome (047 pages)

ASSOCIATION INTERN. POUR L'Exploration des régions polaires.

Au Congrès d'expansion économique mondial de Mons, le '1~> Sept. M.Lccoinle, au nom des explorateurs,le duc des Abruzzes, le duc d'Orléans, MM. Scotte, Koeke, de Gerlache et Charcot. demandent, par motion d'ordre, la constitution d'une association intern. pour l'étude de l'exploration des régions polaires, dans le but d'arriver à atteindre les pôles terrestres.


107

M. Lecoint-J voudrait voir cette association se constituer en l!H)i> et exprime le désir qu'elle soit précédée de la convocation d'une assemblée générale à laquelle prendraient part les étalsmajors scientifiques des expéditions polaires qui ont été entreprises jusqu'ici

L'orateur demande aussi que le gouvernement belge prenne l'initiative de cette convocation.

BUREAU INTERN. Etnographiquo, en formation A la suite d'un vote du Congrès d'expansion économique mondiale, tenu A Mons.

M Van Overbergh, directeur de renseignement supérieur aux Ministères de l'Intérieur et de l'Instruction publique â Bruxelles en a été nommé l'organisateur.

Le Bureau aura pour but d'unifier les questions A adresser aux missions scientifiques et centraliser toutes les observations concernant les indigènes des pays de civilisation inférieure.

SOCIÉTÉ INTERN. POUR LA Recherche du Pôle, DAWSON

(Canada).

ASSOCIATION INTERN. POUR L'Exploration de l'Asie Centrale et de l'Extrême-Orient.

L'Association a été fondée en Russie ; elle a des Comités dans les différents pays de l'Europe. Le Comité français est présidé par M. Km. Scnasl.

SOCIÉTÉ INTERN. OE Recherches sous-marines. Recommandée par M. Paul Vibert, (Paris).


— 108 —

UNION INTERN. POUR L'Exploration desMersdu Nord. Etats adhérents : Allemagne. Grande-Bretagne, Belgique, Pays-Bas,. Danemark, Suède, Norvège, Russie.

Prés. : Wintel get. Oberegierùngrsat, Dr. Herlwig (Hanovre).

INSTITUT Mondial, TERVUEREN.

COMMISSION INTERN. D'Etudes des Mers polaires

BERGEN (Norvège).

d) Bibliographie

INSTITUT INTERN. DE Bibliographie (I. I. B.) Bruxelles, 1, rue du Musée.

(Etablissements annexes : BUREAU BIRLIOORAPIIIQUE PARISIEN, 4L rue de Rennes, Paris ; Concilium bibliographicum, 39, Etdmatstrassc, Zurich).

Fondé le il sept. 1895 par MM. Henri La Fontaine et P. Otlet, Secret, gén.

But : Organiser la coopération scientifique intern. en vue d'établir un Répertoire bibliographique universel (voir ci-après) des productions intellectuelles du monde entier ; aider au développement dos travaux bibliographiques de toute nature, et, A cet effet, rechercher, étudier et propager les méthodes propres A "inventaire, A la description et au classement des livres, documents et écrits de toute nature.

L'Institut publie un Bulletin qui parait depuis 1895 en 0 fa --dénies par an, un Annuaire qui résume l'état de ses travaux, des Bibliographies spéciales, les Tables générales de la classification bibliographique décimale, etc.


— 109 —

BKI LRTOIRE Bibliographique Universel.

Fondé en 1895 par MM.//ewW La Fontaine et P Otlet, établi par l'instilut intern. de Bibliographie A Bruxelles.

Le R. IL U. doit réunir les notices bibliographiques se rapportant aux travaux do toute nature (livres, articles de revues, communications aux sociétés savantes, etc.) qui ont paru et qui paraissent chaque jour dans tous '••". pays et dans les divers domaines des sciences. Toutes les notices sont établies sur fiches d'un modèle uniforme, mesurant 1*25 millimètres de longueur sur 75 de hauteur ot conservées dans des meubles-classeurs appropriés. Le répertoire comprend doux parties; dans l'une les notices sont classées par ordre de matière en faisant usage de la classification bibliographique décimale (C. D.) ; dans l'autre les doubles des mêmes notices sont classées par ordre alphabétique des noms d'auteurs.

Le R. B. U. est établi avec la coopération des spécialistes des divers pays. L'Institut intern. de Bibliographie dirige le travail coopératif. Il procède A la répartition des travaux en vue d'éviter les doubles emplois ou l'abandon de certaines branches. Il arrête les méthodes selon lesquelles il y a lieu de procéder A chaque travai en particulier.

L'exemplaire original du R. B. U., constamment accru et tenu A jour par les divers travaux des collaborateurs, forme le manuscrit prototype d'après lequel peuvent être établies dos reproductions imprimées, dactylographiées ou manuscrites. L'exemplaire original est conservé au siège de, l'Institut. A Bruxelles.

Le Répertoire \uiticnt |190'i) environ ? millions de notices. Pour le mettre à jour, on estime qu'il sera nécessaire de réunir environ 50 millions de notices.


— 200 —

INSTITUT INTERN. POUR UNE Bibliographie socialiste. Fondé en 1905.

Dir. : M. Dr. H. Bech (Berlin) ; Dr. I. Hanauer (Francfort) ; Dr. IL liasse (Lepsig). Bureau : Berlin W. 50. Spichernstrasso 17 .

Concilium Bibliographicum, ZURICH-FLUNTERN.

Fondé en 1805 par M. Herbert Haviland Ficld.

Dir. : M. Dr. Herbert Haviland Ficld ; Prés. : Prof. Arnold Long ; Secret, gén. : Mlle L. Locher.

Comité int. : Prof. Arn. Lang (Suisse) ; Prof. J. W. Spengel (Allemagne) ; Prof. S. J. Hichson (Angleterre) ; Prof. W. B. Scott iEtats-Unis) ; Prof. R. Blanchard (France) ; Prof. P. C. G. Hoch (Danemark) ; Prof. Schimhetoitsch (Russie).

Dut : Centraliser la bibliographie des sciences naturelles et servir d'agence de documentation scientifique. Sections organisées jusqu'en 1905 : Zoologie, Microseopie, Biologie générale, Paléontologie, Ànatomic, Physiologie.

INSTITUT INTERN. DE Photographie, Bruxelles, 1, rue du Musée.

Dir. : H. de Potier.

But : Réunir et classer tout ce qui concerne la théorie, la pratique et l'art photographique, afin de conduire rapidement le chercheur A la source du renseignement ou du document désiré.

Les services que cette institution met A la disposition du public sont do deux sortes :

La première section est relative aux renseignements


— ;>01 -

de nature commerciale : consultation des catalogues de fabricants et éditeurs, renseignements et conseils pour l'achat d'appareils, accessoires, etc., communication de spécimens et d'échantillons ; itinéraire», indication des curiosités A visiter dans les localités visitées.

La deuxième section comprend les Archives, le Musée icoiv photographique (anciennement : l'Association des photographies documentaires), et un service d'échange.

Le Musée icono-photographique s'efforce de recueillir au jour le jour, par la "photographie, l'image de l'activité humaine dans toutes ses manifestations sous forme de clichés, d'épreuves, de positifs, de photogravures ou de galvanos .

COMMISSION INTERN. POUR EXÉCUTER LES RÉSOLUTIONS

PRISES PAR LE CONGRÈS INTERN*. POUR LA Reproduction

des Manuscrits, Monnaies et Sceaux.

1*2 membres. Siège : (Bruxellesi.

BUREAU INTERN. POUR LA Reproduction des manuscrits, des Médailles et des Sceaux.

Etabli par une résolution du Congr. Intern. pour la reproduction des manuscrits, et tenu A Liège en 1005.

M. Gaylay do l'Université de Californie a reçu le mandat d'instituer le bureau dans une ville américaine A déterminer.

CATALOGUE INTERN. DE LA Littérature scientifique exacte. Prés, du Comité exécutif : M. Armstrong, Londres


- 202 —

FÉDÉRATION INTERN. DUS Sociétés de Bibliothéconomie et de Bibliographie.

En prépar. d'après une proposition faite au Congrès Intern. des Bibliothécaires A Saint-Louis.

COMMISSION INTERN. DE Surveillance de l'édition de la Mahâbhârata..

Organisée par les Académies de Amsterdam, Berlin, Leipsig, Munich. Paris, St-Pétersbourg, Rome, Vienne.

COMITÉ INTERN. POUR UNE Bibliographie Physiologique.

Nommé par le IVe Congr. de Physiologie tenu en 1004 A Bruxelles.

Le Comité se compose do MM. Hotcdileh (Boston, U. S. A.i Fa no (Florence), Fredcricq «Li-get, Grutzncr (Tubinguei, Kroncchcr (Berne-, Mislaioshy (Kasan). Sherrington (Liverpool)et von Ktcidt (Vienne);il •> pour.but de s'entendre avec le Concilium bibliographù:um de Zurich pour établir une bibliographie physologiquo.

e) Fondations et Prix

FONDATION Nobel. (Cinq prix annuels, pour lu physique, la chimie, la physiologie ou la médecine, la littérature, la propagande pacifiste.)

La fondation Nobel a pour base le testament, dressé A la date du 27 novembre 18M5, par le docteur Alfred Bernbnrd Nobel, ingénieur, dont les stipulations, en ce qui concerne la fondation, ont la teneur suivante :


- 203 -

11 sera disposé comme il suit do tout le reste de la fortune réalisable que je laisserai en mourant : Le capital, réalisé en valeurs sûres par mes exécuteurs testamentaires, constituera un fonds, dont l'intérêt sera distribué annuellement comme récompense A ceux qui, au cours de l'année écoulée, auront rendu A l'Immunité les plus grands services. Le montant sera partagé en cinq parties égales attribuées, l'une à celui qui, dans U domaine des sciences physiques, aura fait ladécouverte ou l'invention la plus importante ; une autre A celui qui, dans la chimie, aura fait la plus importante découverte ou apporté le meilleur perfectionnement ; la troisième A l'autour de la plus importante «lévjuverte «Uns le domaine de la physiologie et de fa médecine ; la quatrième A celui qui aura produit l ouvrage Hlléraii'i le plus remarquable dans le sens de l'idéalisme enfin la cinquième partie A celui qui aura fait le plus ouïe mieux pour l'oeuvre «le la fraternité «les peuples, pour la suppression et la réduction des armées permanentes ainsi que pour la formation et la propagation des Congrès de la Paix.

COMMISSION INTERN. pour désigner à l'Académie hongroise le bénéficiaire d'un prix de 10.000 couronnes, institué A l'occasion du centième anniversaire de la naissance du Mathématicien Bohjai.

Membres: MM. Kouig et Rados, de Budapest ; M. Klein An Jotbn et M. Darbou.c. de Paris.

f) Droit

INSTITUT DE Droit international.

Fondé en 1873. . Prés. : Prof. Alberic Rolin-Jacqucmyns (Louvain). Secr. génér. le baron Descamps ministre «l'Etat, sén» (Louvain).


— 204 —

But : Etudes sur le droit intern. privé, le règlement «les conflits intern. et}e droit des gens 60 membres et C0 correspondants.

C'est une oeuvre de justice et do paix qui est poursuivie par l'Institut dont la devise est précisément justieia et pace ! Il a pour but de favoriser le progrès du droit international, notamment: 1* En travaillant A formuler les principes généraux de lo science, do manière A répondre à la conscience juridique du monde civilisé ; 2. en contribuant, dans les limites de sa compétence, soit au maintien de la paix, soit A l'observation des lois de la guerre : 3. en concourant par des publications, par renseignement public et par tous autres moyens, au triomphe des principes de justice et d'humanité qui doiVcnt régir les relations des peuples entre eux,

L'Inst. a reçu en 1904 le Prix Nobel de la Paix.

ASSOCIATION OU Droit International (International law association) LONDON.

I Mitre Court Building : Temple E. C.

Fondée A Bruxelles en 1873.

Prés, d'hon. : Tr. Hon. Lord Alberstonc, P. C. M. P.

Prés. : The bon. D. Waller. Judge of the Heigh Court. Secret. ; MM. Joseph G. Alexandcr et George G. Phillimore.

L'Assoeiat'-n a pour but do réformer et de codifier le droit des gens.

COMITÉ Maritime INTERN., Anvers, 28, rue des Escrimeurs.

Fondé en 1896 par Louis Franck et Charles Le Jeune.

Prés. : M. A. Beernaert, Ministre d'Etat ; Vice-Prés. : M. Charles Le Jeune ; Secret. : M. Louis Franck


205 —

(Anvers! ; Cons. : MM. Ch. Me. Arthur (Liverpool). F. G. Autran (Marseille), Coloman de Festime, E. de Gunther (Stockolm), A. Hindenburg (Copenhague), Dr. G. Martinolich (Trieste), X. Malsunami (Tokio), Dr. Oscar Platou (Christiania), Harrington Hutuam iXew-York), Dr. F. Sievehing (Hamburg), Dr. A. Marghieri (Xaples).

Associations nationales affiliées au Comité Maritime intern.

Allemagne : Deutscher Virinf int. Scrccbt. — Angleterre : Maritime Law Committee of the Intern. Law Association. — République Argentine : Association Argentine de Droit Maritime. — Autriche : Association Autrichienne de' Droit Maritime. — Belgique : Association Belge pour l'Unification du Droit Maritime. — Danemark : Association Danoise de Droit Maritime. — Etats-Unis : Maritime Law of the United States. — France : Association Framjuise «lu Droit Maritime. — Hollande : Comité de Droit Maritime des Pays-Bas. — Hongrie : Association Hongroise de Droit Maritime Intern. —Italie: Association Italienne de Droit Maritime — Japon: Association Japonaise de Droit Maritime. — Norvège : Association Xorvégienno de Droit Maritime. — Suède : Association Suédoise pour le Droit Maritime intern.

But : Unifier les législations des différents pays au point de vue maritime intern., de façon A ce que les navires rencontrent une seule et même loi dans tous les ports du monde. Prirnpaux travaux et événements de l'année 1905 : 1. Conférence de Liverpool (la 7"l« tenue par le Comité Maritime intern.) dont les résultats ont été brillants. Cette conférence a eu comme premier résultat l'adhésion


— 206 —

du Gouvernement britannique A la Conférence diplomatique de Bruxelleo, et l'accord des intéressés anglais sur un avant projet en matière de Limitation de la Responsabilité des Propriétaires de navires.

2. Conférence Diplomatique intern, réunie unel" fois A Bruxelles en février et une2e fois en octobre 1905, en vue «l'établir un accord intern., entre les gouvernements officiellement représentés, sur l'adoption «le deux projets de traités : Abordage et assistance en mer.

Publications :

1. Après chaque Conférence, il parait un compte-rendu sténographique en français et en anglais.

2. Tous les mois : circulaires et communications.

3. Avant chaque Conférence : les rapports préliminaires des Associations nationales affiliées.

4. Rapports de Commissions, etc.

ASSOCIATION INTERN. POUR LA Protection de la propriété industrielle.

Fondée en 1897.

Prés. d'h. MM. Sir Henry Roscoe (Londres) ; HuberWeidmullcr (Zurich),liosio (Turin), Jitta (Amsterdam) V. Marlius (Berlin), V. Schuts (Berlin), de Ro (Bruxelles).

Prés. : M. le Sénateur de Angeli (Milan); V.-Prés.: André (Bruxelles) ; Dr. Edwin Kats (Berlin ; Armengard jeune (Paris) ; V. Marken (Delft) ; Secret, gén. ; Prof. Albert Oslerrieth (Berlin, W.Wilhemstrasso, 57-58L

Comité : Le Breton (Argentine); G.Fchlcrl, Rom, Bat G ans. W. v. Siemens (Allemagne) F. G. Hardy, Kan-


- 207 —

nin (Autriche : van Hoegurdcn Belgique), Elzabum (Espagne) Gcorgu (V. St. Amérique) Ch. Le grand, Frère, Soleau (France) ; Sir Loyd Wise, F. Flctcher-Mouïton, Alcvander Siennens (Grande-Bretagne; ; Dr. Hellai, S. E. V. Matlctc'ovoiz (Hongrie) ; Barsanol (Italie), Stang Lund (Xorvège) ; Fjecink Willink fXéederlandj; Friedwil Kaupé (Russie); E. H. Bruhn (Schveden) \ E. Blum Imer Schneider, Oberst Naville (Suisse).

Nombre de membres •: 5'i0.

But : Défense «le la propriété industrielle, dans le domaine national et dans les rapports internationaux (brevets d'invention, dessins et modèles industriels, marques <le fabrique et de commerce, concurrence déloyale); Amélioration des lois et des traités internationaux.

Principaux travaux et événements de l'année 1905 : Congrès de Liège, 12-16 septembre, public d'un Annuaire.

UNION INTERN. DU Droit pénal (BERLIN).

Fondée en 1880.

Prés. : Prof. Prins, insp. gén. des Prisons belges (Bruxelles) : V.-Piés. : Prof. Dr. von Lits (Berlin), W. 0 Voss.-Str. 13.

But : L'étude scientifique de la criminalité et des moyens «le la combattre en tenant compte «tes résultats des recherches sociologiques et anthropologiques. L'Association insiste spécialement sur l'importance des mesures préventives et sur la nécessité de trouver des moyens de répression [tour remplacer les courts emprisonnements.

SOCIÉTÉ INTERN. DE LA SCIENCE DU Droit comparée. ,


- 208 —

ASSOCIATION INTERN. DES Avocats.

Fondée en 1005.

Comité provisoire élu parle lie Cong. des Avocats à Liège : M. Jules Lejeune, Edmond Picard, Alexandre Braum, Emile Dupont, Henri Bia, Moreau et De Jonghe.

Ont été nommés secrétaires, MM. Jaspar, capitaine des Cressonnières, Ennebicq et André. Le siège du comité provisoire sera Bruxelles.

g) Divers

ASSOCIATION INTERN. DES Académies.

Siège actuel : Vienne, Académie Impériale des Sciences,

Prés. : Prof. Saep ; V.-Prés. : Dr. V. Narlel, ancien ministre.

Les Membres de l'Association sont : Koninklijke Akademie van Wetenschappen, Amsterdam-,^1. preussische Aka«lemieder Wissenschaften, Berlin ; Académie Itoyale «les Sciences, Bruxelles ; Magyar Tudomanyos Akademia, Budapest ; Videnskabs Selskabet, Christiania ; Konglinke Danske Videnskabernes Selskab, Copenhague ; Kgl. Gesellschaft der Wissenschaften, Goettingue ; Kgl. sachs. Gesellschaft der Wissenschaften Lcipsig ; Royal Society, Londres ;, British Academy, Londres ; Beal Academia do Cioneins, Madrid ; Kgl. bar. Akademie der Wissenschaften, Munich ; Académie «les Inscriptions et Belles-Lettres, Paris ; Académie des Sciences, Paris ; Académie des Sciences Morales et Politiques, Paris ; Reale Academia «loi Lincei, Rome ; Académie iinp. des Sciences, Sl-Pélcrsbourg ; Kongl. Vetenskap, Akadcmicn, Stoeholm ; Kaiserl. Akademie


— 200 —

«1er Wissenschaften, Vienne ; National Acndemy of Sciences, Washington.

I/Association a le but «le préparer et «le propager des «mtreprises scientifiques d'intérêt commun, qui sont proposées par une des Académies associées et do s'entendre sur les institutions destinées A faciliter les relations scientifiques. ( gj 3 des statuts).

INSTITUT INTERN. DE Sociologie, Paris, Bd SaintGermain, 115.

Prés. : Prof. Gustave Schmoller (Berlin); V.-Prés. : Sénateur Luigi Bodio (Rome), Prof. AlbertDicey (Oxford), Prof Paul Heger (Bruxelles), Prof. Yvan Janschul (StPétersbourg) ; Sectét. gén. : Dr. René Worms (Paris).

Fondé en 1803 par René Worms.

Membres 07. Le nombre maximum «les membres, d'après les statuts est de 100, celui des associés : 00.

'But : Grouper les sociologues des.divers pays en vue de l'étude scientifique des lestions sociologiques.

Principaux travaux et événements de l'année 1905 : Préparation du Vie Congrès de l'Institut Intern. de Sociologie, <[ui se tiendra A Londres, en juillet 1006, dans les locaux de l'Université, sur l'invitation de la Sociological Society, et s'occupera spécialement « des luttes sociales ».

Publications : Annales «le l'Institut Intern. «le Sociologie (10 volumes parus), et Revue Intern. de Sociologie (13e année).

INSTITUT INTERN. DE Statistique,Londres. Fondé le 2i juillet 1885 A Londres.


- 210 —

Prés. : Karl Th. von Inama-Sternegg, prés, de la Comm. centr. I. R. de Statistique (Vienne). V.-Prés. : Ein. Levassent; de l'Inst. de France : W. Lexis, prof, à Goettingue ; Nicolas Troinitzky, prés, du Gons. de Statistique ; Secr. gén. honoraire : Luigi Boldio, cons. d'Et, sén. (Rome).

Le Bur. : de l'Inst. se trouve A Londres. Chef du Bur. prov. Maj.: Craigic.

L'Institut se compose de 200 membres.

But : Aider aux progrès d'une statistique officielle et scientifique.

DÊLEOATKJX POUR L'ADOPTION D'UNE Langue auxiliaire internationale, PARIS.

Secr. : Leau, 0 rue Vavin, Paris (6e). Très. : Coulurat 7, rue Pierre Nicole, Paris, (5e).

But : Les membres de divers congrès internationaux tenus A Paris en 1000, pénétrés du besoin universel d'une langue intern. auxiliaire et* convaincus qu'une solution pratique et définitive s'imposait d'urgence, désignèrent des délégués pour étudier les moyens pratiques d'arriver A l'adoption d'une telle langue dans toutes les relations internationales.

Ces délégués rédigèrent une déclaration posant les conditions que devait remplir une telle langue :

t. Etre capable de servir aux relations habituelles de In vie sociale, aux échanges commerciaux et aux rapports scientifiques fit philosophiques ;

S. Etre d'une acquisition aisée pou*' toute personne d'instruction élémentaire moyenne et spécialement pour les personnes de civilisation européenne ;

.¥. Ne pas être l'une des langues nationales.

La Délégation, se tenant sur un terrain -entièrement neutre, ne préconise aucun projet particulier.


-311

Elle se propose d'unir dans une action commune tous ceux qui désirent voir adopter une langue internationale, de représenter leurs opinions et leurs voeux et de s'en remettre pour le choix, soit A l'Association internationale des Académies, soit, A son défaut, A un comité international compétent élu par la Délégation.

Sont admis A faire partie de la Délégation, les représentants «le toutes les Sociétés régulièrement constituées qui auront adhéré A la déclaration ci-dessus.

COMITÉ CENTRAL DES Expérantistes.

Fondé en 1005 A Boulogne s. m.

Prés. : Dr. Xamcnhof (Varsovie.)

Le Comité central «levra être, suivant l'expression du Dr. Zamenhof, <« la haute autorité, qui seule aura le droit de résoudre tous les points douteux qui se présentent dans noire entreprise. »

ACADÉMIE INTERN. POUR UNI: Langue mondiale,

St.-PETERSROURÛ.

Prés. : Veldemar lloscnberget; (St -Péfersbourg. V.O. HelshoyO.)

ASSOCIATION INTERN.Sténographique (Système(labels, berger), A Dresde. Inst. royal de Sténographie.

Fondée en 1S1K3.

Prés. : Dr. Clemens. cens, du gouvernement.

Comité permanent: Prof. Dr. Lainlenhammrr (Munich) Prof. Alexandre (Munich) : Prof. Dr. Mcd.cm (Dant/.igi : Béd. en chef: Dr. Kronsboin (Berlin) ; y\. Nient (Berlin);


- 212 —

Ad. Dr. Goldberger (Prague) ; Prof, do Manincor (Trient), Prof. Resl (Lemberg) ; Adv. Dr. Fabro, (Budapest), Prof. Gondos (Budapest); Adv. E.Mafettt (Rome) Bèrgmann, (Mailand) ; Dir. Gasler (Antwerpen, Belge) Bibliothécaire Bjerch, (Chrisliania), Leutn, Fabrilins (Helsingfors), Exe. Gons. «l'Etat, Korsig, (Pétersbourg). Joli. Mindlet; (Athen) ; Prof. Besenseh (Sofia) et Fombo (New-York) A. Signorel (Algérie).

Nombre de membres : 180.

But : Propagation du système «le sténographie de Goldberger.

ASSOCIATION Phonétique INTERN . Secr. : Prof. Paul Passy, 20, rue de la Madeleine. Bourg-la-Reine (Seine, France). Plus de 1000 membres.

ASSOCIATION GÉNÉRALE INTERN. Théosophique(I.T. A.)- Fondée en 1875 A New-York par H. P. Blavatsky.Vns d'organisation fixe ; on peut prendre comme centre la Thcosophischc Gesellschaft in Deulschland, 12 Blumengasse, Leipzig. — Organ : Theosophischer Wcgweisur (Monatsschrift).

But : Former dans tous les pays un noyau de fraternisation générale, embrassant toute l'humanité sans distinction «le race, de nationalité, de religion, de position sociale ou «le sexe.

INTERNATIONAL INSTITUT, SIIANOHAI. Dr. M. Gilbert Reid.

L'institut a pour but «le répandre les sciences européennes parmi les Chinois.


— 313 -

II; VIE SOCIALE

a) Politique Sociale

ASSOCIATION INTERN. POUR LA protection légale des travailleurs, BALE.

Fondée le 28 juillet 1000, constituée le 27 septembre 1001.

Prés.: M. Schcrret; cons. d'ét. île Saint-Gall. et conseiller national ; V. Prés. : M. A, Lachcval, une. Conseil fédéral, cons. S. E. Genève ; Secr. : Prof. Baucr de Funiv. deBAle.

Bal : 1. Créer «les liens entre les partisans de la législation ouvrière

2. Organiser un office international du travail chargé de publier un recueil périodhpie de la législation du travail dans tous les pays.

3. Faciliter l'étude de la législation du travail dans tous les Pays et particulièrement fournir aux membres de l'association dos renseignements sur les législations en vigueuret leur application.

4. Favoriser par tous les moyens l'étude de la question «le la concordance des diverses législaiions protectrices des ouvriers ainsi «pte de celle d'une statistique internationale du travail.

5. Provoquer la réunion de congrès internationaux.

Un comité international assure la direction de l'Association qui comprend déjA neuf sections nationales : (Allemagne.Autricho, Belgique, France, Grande Bretagne, Hongrie, Italie, PaysBas et Suisse.)

Organe : L'office intern. du travail (voir ebaprès).

Publications : Compte Rendu de la 31"-? assemblée


- 214 -

générale du Comité, suivi «le rapports annuels, Berger Lovrault E'ie, Paris, Nancy 1005.

Deux mémoires présentés aux gouvernements des Etats industriels en vue de la Convocation d'uno conférence internationale do protectisn ouvrière, ParisNancy lOOô.

(Ces mémoires ont interprété les résolutions prises par l'Association on 1903. Ces dernières ont servi de base aux délibérations de la Conférence int. do la prot. ouvrière officielle, tenue A Berne du 8 au 10 Mai 1005).

OFFICE INTERN. du travail, BALE iRehgas.se Claruhof)

Fondé le 1er mai 1901.

Dir. : Prof. Bauer de l'université «le BAle.

L'office est l'organe «lo l'Association intern. pour la protection légale des travailleurs.

Le r«)le «le l'office intern. est tout objectif et est nettement séparé de celui de l'Association. L'office est un instrument de travail et d'étude scientifique ; il a, avant tout, A réunir et A publier en français, en allemand et en anglais, les documents officiels de la protection légale en tous pays. V. Bulletin de l'Office int. du Travail, éd. allemande chez Fischer, Ed. fram.-aiso chez Berger Levrault, Paris.

BUREAU PERMANENT INTERN. d'Etudes et de statistiques mutualistes.

Fondé en 1905.

Prés. : M. Mabilleau ; Prés, de la sect. des Mutualistes français.


- 215 -

> Prés, d'hon. M. Fritncotte, Ministre du Travail «lo la Belgique.

;, Membres pour la France, M. Mabilleau, président, et iMM. Cave, Arboux, Jean Hébrard et Nantie ; pour l'Italie, MM. le comte Sabini, de Angelis, Magaldi. Maffi ot iVbbiato ; pour la Suisse, MM. Carr^von, Stoessol ot Witerschloger ; pour l'Autriche, M.Brod ; pour la Bolivie, M. Beraud Chasteauneuf : pour la Uépuhlique Argentine, M. Belisario y Montero ; pour la Belgique, MVI. Kint de Roodenbeko, du Sart do Bouland et Dubois, directeur au Ministère du Travail.

Byt : Le bureau permanent international d'études et de sta tistique mutualistes est chargé :

1. De réunir tous les renseignements sur les institutions de prévoyance du monde ;

2. De publier, soit directement, soit indirectement par l'intermédiaire des instituts sociologhpics, les documents qui comportent une diffusion immédiate :

3. D'organiser la bibliographie internationale «le la mutualité, do concert avec l'Institut international d>. bibliographie ;

4. De contribuer A la préparation des Congrès internationaux de la mutualité.

COMMISSION PERMANENTE INTERN, DES C«JN<'RÈS DE Patronage des enfants abandonnés, des condamnés, libérés, etc.

Fondée A Anvers en l89i,Bruxelles, Rue Royale, Sainte Marie 96.-

Prés. M. Jules Lejeune, min. d'Etat, Bruxelles; V.-Prés. : M. Conrad von Massow, cons. intime, Potsdam.

Membr«3s : MM. Georges Batardy, idiot de division. < Bruxelles ; Albert Rivière, ancien magistrat, Paris ; Si-


— 210 —

mon van der AA. dir. gén. des prisons, La Haye ; Bene-.j dikt, prof. A l'Université. Vienne : Ferdinand Dreyfus,; av. A la Cour d'appel, ancien député, Paris; lo colonel sir Howard Vincent, membre du Parlement, aide de camp du roi, Londres ; Dr. Ladame, privat-docent à d'Université, de Genève ; Rethnan-Nacaré, avocat gén, A la C«»ur d'appel, Bucharest ; Stephanowski, prof. Varclaw ; Ulveling, prés, de la Cour des comptes, Luxeri■ bourg. Yarcklen, prés, de l'Union philanthropique de Moscou ; lecomin. Merlo, dir. gén. de l'Assistance publique Rome : Rome ; Henri Prudbomme. juge au Tribunal civil, secrô. gén. de la Société des Prisons, Lulo ; E. Rosenfeld, sécr. intern. de l'Union de droit pînal, Berlin ; de Levay, secré. royal du ministère de la jisiico Budapest ; Warburg, New York ; Montera, consul «le la Répulilique argentine. Anvers. Secr. gén. do l'Union : M. Henri Juspar.

ALLIANCE Coopérative INTERN. (International Coopérative Alliance). London, Rev. Léon Ignace, W. C. 22.

Fondée en 181)5 par MM. H. W.WollV, E.Y.Grenning, Charles Robert, A. de Boyveet d'autres.

Prés. : IL W. Wolff; Prés, d'hon. : Cte Grey ; Secr. gén. : J. C. Gray, London, Red Lion Square W. C, 22. Secr. : M"* J. Halford.

Membres du comité : MM. Caspers, Kaufmann, Dr. Kuszt-hn. Lorenz, Prevel (Allemagne) : Exner, Kessler, Stupecky (Autriche) ; Bertrand, Micha, Scrwy (Helgique) ; Blem, Hôgsbro (Danemark) ; Salas Anton (Espagne) ; Nelson, Rhodes (Etats-Unis) ; Barré, «le Boyvo, Gide, Héliès, Ladousse, Comte de Rocquigny (France) ; Comte A. Ivarolyi (Hongrie) ; Buft'oli, Luzzatti, Mafli (Italie); Dr. A. E. Elias, G. J. I). C. Goedhart <Pay-


- 217 ~-

Bas) ;Gray,Maxwell, Me lunes, Vivian, Wollï (Royaume Uni) ; Gorobiatiefl'(Russie) ; Avramovitch (Serbie) fvon Koch (Suède); Dr. Millier, Prof. Dr. Schar (Suisse). Nombre do membres : 5V7.

But,' 1. Faire ccnnatlre les uns aux autres les coopératours ilo tous les pays ;

2. Etudier en commun, en vue de l'amélioration du sort des classes laborieuses, et propage' .fans les Sociétés coopératives do toute nature, chez les divers peuples et dans l'opinion publique, les vrais principes et les meilleures méthodes de la Coopération organisée sans l'intervention de l'Etat, de la participation aux bénéfices, do l'association du travail et du capital, et de la rémunération des ouvriers et employés, en prenant pour base les délibérations du premier Congrès de l'Alliance tenu A Lon«lrc?s du lf) au 23 aoAt 1895, mais sans prétendre toutefois imposer A personne, comme condition d'admission dans l'Alliance, l'adhésion A un type uniforme de statuts, de système ou de règlements :

3. Hâter, par tous les moyens de propagande A sa disposition — la pardeipation du personnel dans les bénéfices étant le propre de toute coopération — io moment oi'i toutes les associations portant le nom de coopératives, qu'elles soient do production industrielle ou agricole, de consommation, de crédit ou de construction, auront organisé, en faveur du travail, la participation aux bénéfices étendue A tout le personnel sans exceptions et auront inscrit dans leurs statuts l'obligation de pratiquer cette participation ;

4. Etablir, dans l'intérêt commun, des relations d'affaires entre les coopérateurs des différents pavs.

Publication : Report of the First International Coopérative Congress.

Compte-rendu officiel du Ile Congrès de l'Alliance Coopérative Intern. Epuisé.

IIP' Congrès de l'Alliance Coopérative Internationale 1807. (1° Rapports ; 2° Compte-rendu avec supplément «les rapports). Epuisé.


- 218 —

Compte-rendu oftlciel du 1V« Congrès do l'Alliance Coopérative Intern. 3 fr.

Report of proceedings ut the Fifth Congress of the International Coopérative Alliance.

Compte-rendu officiel du V« Congrès de l'Alliance Coopérative Intern. 5 fr.

Report of proceedings at the sixth Congress of the International Coopérative Alliance. 5 s.

Compte-rendu officiel du VI« Congrès le l'Alliance Coopérative Intern. 0 fr. 50.

Mitteilungen uber don sechsten Kongress der Internationalen Genossenschaftsallianz. 5 mk.

Statistics of Coopérative Societies in various countries. Statistiqne des Associations coopératives de divers pays. Statistik der Benossenschaftlichen Vereine in versohiedenen Landern. London 1808. 10 s.

INSTITUT INTERN. POUR L'ÉTUDE DU PROBLÈME DES classes moyennes URBAINES ET RUIIALES.

Fondé le 2 sept. 1903

Prés. M. le Dr. Bodikcr, Wirklicher Geheimer OberRcderungsrat, 1, Nollendorfphiiz, A Berlin.

V.-Prés. MM. Giesslet; prof, prés honoraire «lu Verbaivl der Wiirttembergischen Gowerbe-Vereine, 105, Alexanderstrasse, Stuttgart ; Dr. Eug. Schwiedland cons. de Gouvern. prof. A l'Université et A l'Institut Polytechnique de Vienne, 11, Schwarzspanierstrasse, A Vienne IX.

Dir. du secret, permanent : M J. Stevens, ingénieur dir. au Ministère de l'industrie et du travail, 47, rue de l'Association, A Bruxelles.

Nombre des Membre* : 229


219

But : Réunir en un bureau central tous lesi'enseignements concernant la situation des classes moyennes dans les divers pays et les mesures prises en vue d'améliorer leur condition et mettre A l'étude, soit dans les assemblées plénières do ses membres, soit dans des Congrès internationaux accessibles aux personnes étrangères A l'Institut, divers questions relatives aux classes moyennes.

Principaux travaux ot événements de l'année 1905 • Assemblée plénière ù Liège, 16 août.

Organisation du 1er Congrès intern.«les classes moyennes urbaines et rurales A Liège. Organisation d'une enquête internationale sur les institutions de petit crédit

COMITÉ PERMANENT INTERN. DES Accidents du travail et des Assurances sociales, Paris, 55, rue de Chatcaudun.

Fondé en 1889.

Prés. : M. Lindner, inspecteur gén. des Mines on retraite ; Secret, gén. : M. E. Grimer, ing, civil des Mines.

Publications : Congr. Intern. «les Accidents du travail et des Assurances sociales. Bulletin du Comité permanent.

BUREAU INTERN. DES CONGRÈS DES Habitations à bon marché, Bruxelles, 48, rue Fossé aux loups.

Fondé en 1900.

Prés. : M. 0. Lépreux (Bruxelles) ; Secr. gén.: M 0. Velghe (Bruxelles), 3, rue Beyaert.


— 220 -

. But : Assurer les relations intern. dos Associations nationales et dos groupements similaires qui se préoccnpent de l'amélioration des conditions du logement.

LIGUE INTERN. DES Mères de familles POUR LA DÉFENSE DE LEURS FOYERS CONTRE LES GRANDS FLÉAUX. PARIS.

Prés. : M. D. Suarez de Mcndoza, 22, avenue Friedland, Paris ; V'-Prés. : Dr. Alfreu Bcni-Bardc, Dr. Glénard, Dr. Louis Rénon, Griffon.

But : Combattre rationnellement, et dans leurs sources mômes, les grands fléaux modernes : la tuberculose, l'alcoolisme, la mortalité infantile.

Spécialisant son action, la nouvelle Ligue s'appliquera particulièrement A grouper les mères, de famille, les femmes en général pour les armer — par un enseignement de prophylaxie dont, vraiment, il y a beaux jouis que les pouvoirs publics eussent dû prendre l'initiative — contre les profonds ravages des épouvantables plaies sociales énumérées ci-dessus.

SOCIÉTÉ INTERN. DE Protection de l'Enfance ..CONS-,

TANTINOI'LE.

Dir. : Dr. Violi.

Bul : Entrelien d'un Hôpital intern. où des enfants sont soignés gratuitement, sans distinction de nationalité.

BUREAU INTERN. DE LA Jeunesse socialiste,ASNIÈRES, près Paris.


- 221 -

Secr. intern. : Vincent Volkacrl, Asoières, 4, ïuoMortinat. Louis Contvi,(Holgique,)Po<ç.so«,(France,)membres du bureau intern.

Il existe des groupes adhérents eh Allemagne, en Autriche, en Belgique, en France, en Italie, en Suède et en Norvège.

LIGUE SOCIALISTE FOUR LA Correspondance INTERN. Secr. : W. W. Padflcld, 23, Murray Road, Ipswich ('Angleterre).

Club INTERN*. LONDRES.

Proposé par M. Félix Moscheles, Londres, 80, Elm Park Road, Chelsea.

FÉDÉRATION DES Sourds-Muets.

OFFICE INTERN. DE Placement gratuit, Paris, 15. rue des Grands-Augustins.

Bureaux de la Société d'études et de correspondances intern.

b) Syndicalisme.

COMITÉ Syndical INTERN. BERLIN. Secr. : M. Légion.

UNION FÉDÉRATIVE INTERN. DES Travailleurs de la peinture et parties assimilées, GRENOBLE.

Secr. : Eugène David, < îrenoble, Bourse du Travail.


- m ~

Décidéo en principe au le Congrès intern. des Travailleurs de la peinture, etc., tenu en 1901 A Grenoble; La constitution définitive de la fédération doit avoir lieu en 1905 au Congrès intern. A Stuttgart. En attendant, on a créé A Grenoble le Secrétariat intern. do la Peinture.

FÉDÉRATION INTERN. DES Métallurgistes.

Fondée en ÎOOL

Bureau eenlral A Stuttgart. Se- . gén. : Schliche, Stuttgart.

But f La Fédération Intern. des ouvriers sur métaux a pour but d'encourager et de développer la coopération syndicale des organisations nationales des ouvriers sur métaux de tous les pays et de travailler A l'organisation syndicale des travailleurs sur métaux dans les pays où cette organisation est encore en soulïrance.(§ 2 des statuts)

UNION INTERN. DES Ouvriers de Tabacs. Fondée en 1904. Secr. intern. : H. Juchters.

But : Entretenir des relations entre les ouvriers des tabacs et améliorer leur situation intellectuelle.

UNION INTERN. DES Travailleurs de l'industrie des Transports.

Fondée en 1897. Bureau central A HAM'^URG. Secr. intern. :Hcrmann Jochade, Hambourg, 27, AusschlagerAllée, 32.


— 293 —

La fédération a pour objet de «léfondre et «le favoriser les intérêts des travailleurs do l'industrio des transports;

1. En soutenant les organisations nationales affiliées, dans leurs efforts un vue do l'amélioration des conditions dans les divers pays et groupes professionnels ;

2. En faisant des enquêtes sur ces conditions dans les divers pays ot groupes professionnels ;

3. En faisant des enquêtes sur les lois et règlements concernant la protection delà vie et de la santé des travailleurs transporteurs ;

4. En contribuant dans la mesuro du possible A rétablissement de la législation sociale ;

5. En développant la solidarité et l'harmonie internationale.

•Peuvent s'affilier A la fédération les organisations des travailleurs des chemins <Je fer, des tramways, des entreprises de roulage et de transport, des ports, les organisations de marins, mariniers, tlottcurs, mécaniciens et chauffeurs.

La fédération est administrée par un comité central do » membres résidant dans un même pays. Ce comité est contrôlé par une Délégation siégeant dans un autre pays. En ce moment, le conseil est en.AUemagne, et la Délégation en France.

Tous les deux ans. a lieu un congrès, auquel lo comité rend ses comptes. Chaque organisation peut s'y faire représenter.

SECRÉTARIAT INTERN DES Ouvriers Textiles, Yorhshire (Angleterre). Scîr. int. M. Marsland, Secr. de la fédération des fileurs de coton du Yorkshirc.

SECRÉTARIAT INTERN. DE LA FÉDÉRATION INTERN. DES OUVRIERS CHRÉTIENS DE l'Industrie textile. ENSCHEDE (Hollande,) Secret, int. H. Vcrvcld. Comité: Belgique: M. René Debruyne (Gand; ; Allemagne ; C. M. Schiffer


- 224 -

Gornoliusstrasse, 66, Dusseldorf. ; Hollande : H. Vervelde, Enscheide ; Autriche ; M. Krikawaap, Vienne. Membres : 40OO.

Alliance Universelle des Travailleurs Diamantaitaires, ANVERS.

Fondée en 1905 A l'occasion du Congrès intern. des Diamantaires A Paris.

Prés. : Henri Polak (Ams "? 'uni) ; Secr. gén. : Jef Groesser (Anvers); les autres iLc.nbresdu Comité intern. sont : de Vrics, de van Xulfen (Amsterdam), Bartels (Anvers), Le Guerry (Paris), Bcsson (St-Claude).

But : (Art. 5 des statuts). L'Alliance Universelle a pour but l'association et coopération de tous les syndicats diamantaires, en vue de maintenir et do favoriser leurs intérè.s mutuels par tous les moyens légitimes.

COMMISSION INTERN. DES Chapeliers, Bruxelles (Maison du Peuple). Secr. intern. : M. Joseph Espanet.

COMITÉ INTERN. DES Travailleurs de la Céramique.

Membres : Wolman (Allemagne), Palme (Autriche), Andewen (Danemark), Tillct (France) ; Secr. gén. : M. Zielsch.

But: Le Comité a pour but de préparer une Conférence intern. «les Travailleurs de la céramique.


— 225 -

FÉDÉRATION INTERN. DES Ports méditerranéens, MARSEILLE. Secr. gén. : M. B. Pioch.

SECRÉTARIAT INTERN. DES Lithographes, Bruxelles (Maison du Peuple). Secr. : Robert Barner.

UNION INTERN. DES Ouvriers sur bois, STUTTGART.

Fondée on 1904 A Amstertlnm.

Secr. int. : M. Théodore Loiparl, Adlerstrasse, 43; très. : M. Auguste Bohne.

Nombre do membres : 175,000.

But : {% 2 clos statuts; L'union doit avant tout poursuivre les tAchos suivantes :

a) Créer dos relations entre les organisations syndicales des

différents pays ;

b) Amener l'information réciproque et l'entente entre ces

organisations, concernant des questions importantes ;

c) Empêcher l'aflluenco des ouvriers étrangers aux temps

des luttes économiques et syndicales ;

d) Intervenir, si cela est nécessaire et possible, pour procurer

du secours financier pour des grèves et lock-ouls d'importance ;

e) Encourager et appuyer des conventions entre les organisations

organisations des diflërents pays.régfant lo passage des membres d'un syndicat A un autre A l'étranger et le secours éventuel des syndiqués A l'étranger ;

f) Faire des efforts en général pour amener une coopération

solidaire des organisations syndicales des ouvriers sur bois des différents pays. '

Publication : International Union, Circulaire du secr. del'Û, I. d. 0. B.

15


- 226 -

COMITÉ INTERN. DES Mineurs élu. par lo XVIe Congrès dos mineurs à Liège (1905).

Angleterre : Edwards et Abraham pour 1 " Fédération des mineurs et John pour les mineurs uu Nord.

Allemagne : Schso, Hue et Schroeder, suppléant,

Belgique : Caeluwaert et Cavrot effectifs, Maroille suppléant.

Amérique : Mitchol et W. B. Wilson.

France : Lamondin, Gogneaux effectifs, Bexant suppléant.

Secr. intern. : M. Ashton, Manchester.

SECRÉTARIAT Typographique intern, BERNE. Fondé en 1893.

Secr. général, intern. :M. P. Stautner, Berne. Membres : environ 100.000, répartis dans 21 fédérations ou sociétés nationales.

But : a) Régler les rapports entee les différentes fédérations typographiques ; b) obtenir et publier dos informations complètes sur la constitution, les cotisations payées, les institutions de secours, l'avoir, les conditions de tarif, l'apprentissage, etc., de toutes les fédérations existantes : c) accorder son aide pour le règlement des conditions de tarif dans le rayon des fédérations appartenant au Secrétariat typographique international.

Principaux travaux et événements do l'année 1905 : Mouvement de tarif à Sophia (Bulgarie).

Ont été invités par un représentant du Secrétariat international : les Congrès de la Fédération française des travailleurs du livre à Lyon, de la Fédération typo-


- 227 -

graphique bolgo ù Liège, de la Fédération typographique de la Suisse allemande A Franeafold, do la Fédération typographique de l'Allemagne à Dresde et do la Fédération des typographes de la Suisse romande à Montreux. D'autres Congrès nationaux ont ou lieu en Danemark, en Norvège ot en Finlande. Mouvements de salaire en Autricho.A Agram, Fiume, Séraïew, Budapest.

Publications : Communications du secrétariat typographique intern. circulaires, brochures, rapports annuels .

FÉDÉRATION INTERN. DES Ouvriers-gantiers, BERLIN.

Secr. intern. : Wilhelm Riepehohl fBerlin).

La Fédération comprend 10 organisations avec 5635 membres.

SECRÉTARIAT INTERN, DES Tailleurs, BERLIN S. 0.. Gewerk.schaftshaus, Engelufer. Secr. intern. : Sliïhmer ("Berlin).

Fondé le 4 août 1806, A Londres.

Les travailleurs-tailleurs organisés de l'Autriche, de la Hongrie, de la Suisse, do la Belgique, des Pays-Bas, du Danemark-et de l'Allemagne font partie du secrétariat intern.

But : Entretenir et seconder les relations intern. de tous les travailleurs, de l'industrie du vêtement.

c) Métiers divers

UNION INTERN. DES Employés des Hôtels, GENÈVE. Fondée en 1877.


— 228 -

7.000 membres appartenant A 12 nations ; possède on Europe 30bureaux de placement.

But ~\ Améliorer le sort des employés d'hôtel, en développant leurs connaissances professionnelles et en leur assurant une protection juridique.

COMITÉ PERMANENT DES CONGRÈS INTEUN. D'Actuaires, BRUXELLES.

Fondé en 1895.

Prés. : Lépreux, dir. gén. de la Caisse gén. d'Epargne et «le Retraite do Belgique ; secr. gén. : Bégault.

FÉDÉRATION INTERN, DES Employés, GAND (Belgique).

Fondée «ni 1000 A Paris.

Secr. ij-.'n. ; M. Auguste Bruggeman, Gand.

But : La Fédération intern. «les,Employés est créé» 1 pour servir, répandre et défendre les idées représentées par les Congrès intern. d'employés sans distinction de nationalité, de culle, de race ou de sexe (Art. 1 «les statuts). Le dernier Congrès a eu lieu on 1003 A Bruxelles.

Publication : Le Trait d'Union, organe'mensuel.

SECRÉTARIAT INTERN. DES Employés socialistes du commerce, IIAMROURG.

Fondé en 1904.

Secr. intern. : Max Josephsohn, Hambourg,0, Markfstr, 1:10.


— 229

UNION INTERN. DES Employés dos Postes et des Télégraphes.

Proposée au Congrès «le l'Association générale des agents des postes et télégraphes, Paris, Juin 1905.

d) Féminisme

ALLIANCE UNIVERSELLE POUR LE Vote des femmes.

Fondée en 1904.

Prés. : Mme Chapman Cal (Etals-Unis) ; V.-prés. : M"c Dr. Anita Augspurg (Allemagne).

But : Propagande intern. pour les droits politiques «le la femme et pour la participation «le la femme A l'activité politique, sociale, etc.

Club intern. Lycée. LONDRFS.

Fondatrices : Mlle Sinedley et M 111" Williams. On prépare des dépendances dans toutes les grandes villes du continent.

But : Le club doit «ître le centre «l'une, aristocratie cérébrale A ci)té de l'aristocratie des finances, une féilèration de femmes produisant des u-uvres intellectuelles.

ALLIANCE UNIVERSELLE DES FEMMES POUR la Paix par l'Education, PARIS.

Fondée en 181)0.

Prés. : M'»« Mary a Chéliga (Paris).

But : Former une opinion favorable A la paix universelle par l'éducation.


— 230 — « INTERN. COUNCIL of Women.

Fondé en 1888.

But : Union de diverses Associations féministes pour l'action commune en faveur do la famille et de l'état par 20 Unions nationales avec plus do 2 millions de membres.

Prés, pour 1004-1000 : Lady Aberdeen (Ecosse).

e) Associations morales et éthiques

COMITÉ INTERN. DE LA Croix Rouge, GENÈVE.

Prés. : Gustave Moynicr , V. prés. : Gustave Ador ; Secr. : Edouard Odicr;Secr. du Comité intern.: Dr. Paul Des Gouttes, Genève Corraterie 2L

Fondé en 1803.

Le Bureau est h; centre «les <i\ Comités centraux (nationaux) de la Croix Rouge situés dans les capitales des pays suivants : Allemagne, Argentine, Autriche, Bade, Bavière, Belgùjue, Bulgarie, Congo (A Bruxelles) Danemark, Espagne, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Créée, liesse, Hongrie, Italie, Japon, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pérou, Portugal.Prusse, Roumanie, Russie, Saxe, Serbie, Suède, Suisse, Tunpùo, Uruguay, Venezuela, Wurtemberg.

liut : a) Travailler A maintenir et A «lèvelopper les rapports «les Comités centraux entre eux :

b) Notifier la constitution des nouvelles sociétés nationales après s'être assuré des bases sur lesquelles elles sont fondées :

c| Publier le Bulletin intern. (organe trimestriel, fr. 0 par an).

d) Fournir tous les renseignements «pii peuvent être utiles dans le domaine de la Croix-Rouge.

e) Kn temps de guerre, faire appel aux sociétés nationales, renseigner sur la nalur«> des «Ions qui seraient le


— 231 -

plus utile aux blessés belligérants et sur le moyen de les leur faire parvenir ; créer une ou plusieurs agences internationales de renseignements, aux bons oflices .desquelles les Sociétés nationales puissent recourir, pour l'aire parvenir des secours en argent ou en nature, aux blessés des armées belligérantes.

BUREAU INTERN. DES RELATIONS Maçonniques, NEUCHATEL.

NEUCHATEL.

Fondé en 1902.

Adresse : Ed. Quartier-la-Fcnte Ecole 2L NeuchAtel.

But : Servir d'intermédiaire entre les autorités ma«;onniques, leur fournir des informations et préparer les congrès maçonniques.

FÉDÉRATION INTERN. DE LA Libre pensée, BRUXELLES. Secr. gén. : Léon Furnemont.

Fondée le 29 mars 1880 par D. M. Bencll (Etat-Unis), Giovanni Bovio (Italie); Charles Bradlaugh (Angleterre) Wilhclm Liebknccht (Allemagne); Molcschott (Italie); César de Pacpe (Bclgurue); Charles Rcnouviet; Son siège est A Bruxelles. Mais elle a, dans chaque pays, un Comité intern. qui est le lion entre, les associations nationales et la Fédération.

Depuis sa fondation la Fédération intern. «le la Libre pensée a organisé les Congrès de Londres (1882), d'Amsterdam (188M), «l'Anvers (1885) de Londres (1887). «le Paris (1889), de Madrid (1892), «le Bruxelles (180'.). de Paris. (1000) de Genève (1902; «le Borne ii005.


— 232 —

FÉDÉRATION INTERN. POUR l'Observation du repos du dimanche. GENÈVE. Fondée en 1876 par Alexandre Lombard, banquier.

Prés. : Henri Gambini, Genève; V.-Prés. :MM. Frank Lombard, Genève, Jaob Probst, BAle , Secret, gén. : M. Elie Deluz, Genève, 19,Buo deCandolle.

But : Repos, liberté et emploi judicieux du dimanche pour tous les travailleurs.

Principaux travaux et événements de l'année 1905 : l. Conférence intern. entre le Sud de l'Allemagne et la Suisse allemande, tenue A BAle les 23 et 24 oct. 1905 sous la présidence «le M. Jacob Probst, de BAle.

2. Adoption en Belgique d'une loi pour assurer le repos du dimanche dans l'industrie et le commerce.

3. Mise en vigueur «le la loi sur le repos hebdomadaire, A Genève.

3 bis. Adoption d'une loi pour le repos du dimanche dans le canton de Berne.

4. Grande agitation des employés de commorco «le France pour amener le Sénat français A voter la loi déjà adoptée par la Chambre «les députés en faveur du repos hebdomadaire des employés et «les ouvriers.

5. Adoption en Autriche «l'une loi «pii restreint A 4 h, le travail du dimanche dans lo commerce.

Journaux : Sehwciscr Sonnlagsfreund, A BAle ; Ami du Dimanche A Paris.

LIGUE INTERN. contre le Duel.

Prés : S. A. B. l'Infant I). Alfonso d'Espagne, de Bourbon et d'Aulrichc-Este, A Eben/.weyer (Haute-Autriche). La ligue n'est pas organisée internationalement mais son but et son action sont internationaux. Il y a


— 233 —

des associations analogues en Allemagne, • on France, eh Autriche, en Belgique, en Espagne, en Hongrie et en Italie. Toutes ces associations sont indépendantes et ont leurs statuts propres.

But : Obtenir des 1 divers gouvernements une réformedes lois afin que des peines beaucoup plus sévères punissent l'offense et que ces peines soient rigoureusement appliquées.

Former des jurys d'honneur, dont la mission sera de trancher réellement les questions d'honneur— ce que ne fait point réellement le hasard des armes -— et par suite, «le remplacer avec avantage le duel.

La Ligue ne demande pas A ses adhérents la promesse «le ne jamais se battre. Elle veut «pie les ligueurs conservent leur libellée d'action ; niais «die espère que leur adhésion A la ligue leur donnera le courage do ne point céder au préjugé.

UNION UNIVERSELLE DES FEMMES CHRÉTIENNES POUR LA Tempérence.

Prés : Lady Somerset.

L'ARMÉE du Salut. Siège «ential : LONDRES, E. C. 101, Queen Victoria Slivot.

Fondé«> en 1803.

Prés. : Général William Iloolh.

L'année «lu Salut s'étend sur 49 pays, se compose de 7ô39 corps ou stations ; nombre «les officiers : 15.112. «les ofliciers locaux : 45.000 sans compter le grand nombre des soldats et recrues.

f/armèe du Salut est une association libre qui se propose de coniballro la misère sociale et de propager un


— 234 —

esprit véritablement chrétien. Elle ne cherche pas à fonder une religion nouvelle, mais d'imposer au peuple les idées du Christ. Le service de bienfaisance de l'armée du Salut est très considérable, : tous les jours elle reçoit 20.000 sans-abris dans ses Jô7 asiles ; elle possède aussi 113 maisons de refuge pour filles repenties, et 13 maisons pour prisonniers libérés, etc.

ASSOCIATION INTERN. Antimilitariste des Travailleurs, AMSTERDAM.

Fondée le 28 juin 190i.

Comité central : Hollande : Domela Nieuwenhuis (Schernerhorn) ; Angleterre : Charles Davion ; France : George Yoclos ; Miguel Almereyda ; Espagne et Portugal f Pedro Vallina, Nacht ; Autriche : Karl Vohryzch -f Suisse : Naine ; Belgique : Thonet;

Secr. gén. : Dométa Nieuwenhuis, Amsterdam.

La devise de l'Association est : « Pas un homme, pas un sou pour le militarisme. »

Le but est la généralisation «le l'idée antimilurislc et la propagande pour la grève générale antimilitariste.

LIGUE INTERN. POUR LA Défense du soldat, Paris 7, rue André-Gilb.

Fondée en 1002.

Secret, gén. : G. Hermitt.

Comité central : Léon Furnemont, Secret, gén. de la Fédération intern. de la Libre Pensée, avocat A Bruxelles Gustave Hervé, agrégé de l'Université ; Chauveton,


— 235 —

Prof. ; Jossot Roubille, dessinateur, ; Mme* Maria Vérone, secret, gén. de la Ligue Française du droit des Femmes ; Henriette Petit et Bonheur ; Lapuya, membres du Comité intern. de la Libre Pensée A Madrid ; Victor Charbonnel, Secret, gén. do l'Association nationale des Libres Penseurs de France ; Marcel Sembal G. Hubbard, Coûtant, Chauvière, J.-L. Breton, Députés ; Trêves ; Albert Bayet, Agrégé d'Université ; Gustave Téry, Prof, de Philosophie ; B. Guinaudeau, G. Lhermitte, publicistes ; Léoi Millot, rédacteur à l'Aurore ; Colly Weber, Conseillers municipaux ; Th. Cordé, Secret, gén. du P. 0. S. B., Allemane.

Plus un délégué do chaque section du département «te la Seine.

BUREAU INTERN. d'Informations contre la littérature immorale, GENÈVE.

Fondé en 1803 au Congrès intern. de Lausanne sur lu proposition de M. Eugène de Bude.

Prés. : Jérôme Périncl. ; V. - Prés. : MM. Eugène de Bude, Auguste de Morsier, Edmond Viollier, Secret.

Le Bureau, dès son début.a reçu l'assentiment do nombreux souverains des gouvernements d'Europe, du clergé catholique et protestant. Son but est «le lutter

But : Art. 2. — La Ligue a pour but de combattre et de faire dispararaitre les iniquités engendrées par la caserne et toutes les dispositions légales ou administratives qui placent le soldat en dehors de la société et mettent les officiers A l'abri des lois.

Elle aura atteint son but final lorsipa'ello aura obtenu le triomphe de la Paix Universelle par la suppression des forces armées.


— 23b' -

dans tous les pays contre les livres, les journaux, les illustrations et les cartes de nature licencieuse. Sous .la direction d'un Comité intern. siégeant A Genève, le Bureau porto des plaintes auprès des autorités compétentes et répond aux demandes d'informations.

ORDRE INTERN. ET INDÉPENDANT DES Bons Templiers.

Office principal A Stockholm Dalagatar, 7.

Prés. : Eduard Wavrinshy, Stockholm.

Le Comité intern. se compose comme suit :

International Chief Tomplar : Edvard Wavrinsky, ^l. P., Stockholm, Sweden. International Past Chief Tomplar : GouncilorJ. Mo.lins, Birmingham, England. International Counscllor : Prof. Lo.rs 0. Jensen, Bergen, Norway. International Vicc-Templar : Mrs. J. L. Ynle, Belfast, Ireland. International supt. Juvénile Work : Miss Jessie Forsyth, 27, Doano St., Boston, Mass., U.S.A. International Electoral Supt. : Guy Hoyler, Newcastle-on-Tyne, England. International Secretary : Col. B. F. Parker, Mihvaukee, Wiseonsin. U.S.A. International Assistant Secretary : Rev. Rees Evan*, Munwrtyd Wells, Wales. International Treasurer : H, Blumc, 122, Tarpcnbcckstras.se, Hamburg, 3ermany. International Ghaplaln : Rev. M. Bruce Meildeham, Glasgow, Scolland. International Marshal : J.W. Hoicelh, Durban, Natal. International Deputy Marshal : Miss M. E. Wright,- Sydney, Australia. International Messenger : J. A. Simpson, Amherst, Xova Scotia. International Guard : William Arnott, Bombay, India. International Senlinel : H. Sanditandt, Duncdin, New Salaud.

UNION INTERN. CONTRE LA Traite des Blanches, LONDRES. Prés. : Earl of Aberdeen.


- 237 -

FÉDÉRATION INTERN.Ethique, LONDON, Secret, gén. : M. Gustave Spillcr, London S. W, 30, Albert Bridge Boad.

FÉDÉRATION UNIV. DES Unions chrétiennes de jeunes gens.

Fondée le 22 août 1855 par George Williams A Paris.

La féd. comprend 7.320 associations locales avec 603.'r30 jeunes gens.

1011c est représentée parmi Comité universel A Genève. 3. rue Général-Dufour.

Prés. : M. Ed. Barde.

Bal : Les unions chrétiennes réunissent dans une mémo association les jeunes gens qui, regardant JésusChrist, comme leur Sauveur et leur Dieu, selon les Saintes-Ecritures veulent être ses disciples dans leur foi et dans leur vie, et travailler ensemble A étendre parmi les jeunes gens le règne do leur maître.

Les principes des Unions chrétiennes sont «loue au nombre de deux :

1" La foi individuelle des membres en Jésus-Christ Sauveur.

2° Ce devoir d'ùvangéliser la jeunesse.

UNION INTERN. CONTRE LA Vivisection, Paris, I2î, rue do Bennes. V.-Prés. : M. le Dr. Boucher. L'Union compte 125 médecins et 300 associés.


- 238 -

FÉDÉRATION Abolitioniste INTERN. Genève, 6, rue Saint-Léger.

, Fondée en 1875.

Prés. : Prof. J. Stuart (Norwich) ; Secr. gén. H. Minod (Genève).

But : Combattre le régime de la réglementation de la prostiaition.

UNION DE l'Amie de la jeune fille, NEUCHATEL. But : Procurer partout asile et appui aux jeunes filles obligées d'aller gagner leur vie au loin.

COMITÉ INTERN. POUR SURVENTIONNBR LES Juives Russes, LONDHES. Prés. : Lord Rotschild.

III) OHEMIN DE FER ET NAVIGATION

ASSOCIATION INTERN. DU CONGRÈS DES Chemins de Fer, Bruxelles, 11, rue de Louvain.

Fondée en 1885.

Prés. : M. A. Dubois (Bruxelles), MM. Alfred Picard, Ch. Amacckcrs ; Secr. gén. : M. L. Weisscnbruch (Bruxelles).

Adhérents : 40 gouvernements et 411 administrations de chemins de fer.

But : Favoriser les progrès des chemins do fer.


- 239 -

Principaux travaux et'événements de l'année 1905 : Tenue A Washington de la 7e session du Congrès (413 mai 1905)

Publications : Bulletin du Congrès intern. des chemint de fer, paraissant tous les mois, prix d'abonnement, union postale, 30 fr. par an.

Il est publié une édition anglaise de ce Bulletin sous le titre : Bulletin of the International Railway Congress.

COMMISSION PERMANENTE DU CONGRÈS INTERN.DES Chemins de fer.

Siège : Bruxelles, 11, rue do Louvain.

Prés. : A. Dubois ; Secr. gén. : Louis Weissenbmick. Très : Edouard Holemans.

La Commission se compose des anciens présidents do session et de 52 membres élus. Ces derniers sont renouvelés par tiers A chaque session.

But '. Favoriser les progrès des chemins de fer.

UNION INTERN. DES Administrations des Chemins de fer européens.

UNION INTERN. POUR DES Voyages intern. à itinéraires facultatifs.

Elle s'étend A tous les chemins do fer d'Allemagne, d'Autriche-Hongrie, de Belgique, do Bulgarie, du Danemark, «le Finlande, do France (avec la Corso, l'Algérie et la Tunisie), d'Italie, du Luxembourg,des Pays-Bas, «le Norvège, d'Orient, de Boumanie, de Suisse, de Serbie


- 240 -

et aux ports de la Grande-Bretagne, do l'Espagne, de la Méditerranée et de la Mer Noire.

UNION INTERN. DES Tramways et dos chemins de fer d'intérêt local, Bruxelles, 0, Impasse du Parc. Fondée en 1880.

Prés. : M. Léon Jansen, administrateur des tramways bruxellois; V.-Prcs. : MM. Kohlor, dir. des tramways de Berlin; Liffcr, près, des tramways des chemins do fer de la Bukowine; Secr. gén. : M. P. Scrstcvens, (Bruxelles).

Comité : liroca, dir. «les tramways de Paris et du département de la Seine; Géron, dir. «les tramways de Cologne ; Kessch. dir. de la Société Générale des chemins de fer économiques, Bruxelles; Lavalard, adm. délégué de la Com'pagnie Générale des Omnibus, Paris; Nonnenberg, dir. «le la Compagnie générale îles chemins «le fer secondaires, Bruxelles; Von Pirch, dir. «les Tramways «le Barmc et ElhorfeM.

Nombre «le membres : 501.

Bul : Tout ce qui se réfère aux progrès «le l'industrie des tramways et des chemins de fer «l'intérêt local. Renseignements aux membres concernant les résultats d'expériences faites A l'étranger, et .

Principaux travaux et événements de l'année 1005: Compte-rendu général du Congrès intern. «h; Vienne 190'». Préparation du Congrès; intern. de Milan (septembre 11)00).

Publication : Comptc-remlit général du Congrès l'.KJî.


— 241 —

UNION INTERN. DES Bureaux de voyages, BERLIN.

Fondée en 1001.

Prés. : Karl Stangen, Berlin.

But.: Aide mutuelle des Bureaux, par échange de renseignements. 30 maisons adhérentes.

UNION INTERN. DES Hôteliers A AIX-LA-CHAPELLE.

Fondée en 1871.

Prés. : Otto Hoyer, (Aix-la-Chapelle).

1.387 membres.. Avoir : 101.095 marcs,

But : Défende des intérêts communs des Hôteliers, placement des employés, solution des questions d'assistance aux employés, etc.

ASSOCIATION INTERN. DE LA Marine, 3, rue «les Muthuiins, A Paris.

Fondée en 1000'A lu suite du'Congrès do la Marine marchande (Paris).

Hauts protecteurs : Henri, prince de Prusse; Léopold IL, roi do Belgique; Christian IX, roi de Danemark; Loubcl, président de la République Française: Georges /*■•, roi de Grèce; Victor-Emmanuel III, roi d'Italie; le duc d'Aosle; le duc «le Gènes; lo duc des Abbruszes; Porfirio Diaz, président de la République du Mexique; .1 Ibert I'-r, prince de Monaco; Nicolas, prince de Monténégro; Carlos F*, roi de Portugal; le grandduc Alexis Alcxandrovilch; Oscar II, roi de Suède et de Norvège.

16


- 242 -

Prés, : J. Charles-Roux (Paris); V.-Prés. : Sir Henry Austln Lee (Paris) ; Quillain (Paris) ; Geo. Plate (Brome) ; A. Raffalovich (Paris); baron/ de Rolland (Monaco)* Secr. gén.: Chev. Pesco: Secr. gén. adj.: Maur. Loir. Secr.: P. Govare; Th. Longhurst. Très.: Dal Piaz.

But : Favoriser les progrès généraux de la navigation et du commerce maritime par l^s recherches dos meilleures solutions des questions maritimes ayant un caractère intern. et par la propagande en faveur de ces solutions.

Adhérents en 1002 : 60 Associations et 432 particuliers.

Moyens d'action : Congrès intern. (au m'oins tous les deux ans), conférences, publications, intervention auprès des pouvoirs publics.

Organe : Une Commission intern., au siège social. Dernier Congrès A Lisbonne (1904).

BUREAU maritime INTERN. PERMANENT. En préparât, par les soins de l'Association maritime internationale.

ASSOCIATION INTERN. PERMANENTE DES CONGRÈS DE Navigation, Bruxelles, rue de Louvain, 38.

Secr. gén.: Mr. Dufourny.

Fondée en 1900.

Adhérents : 25 Etats. 1.391 membres.

Les frais sont supportés par les membres et les Etats adhérents. Les membres payent frs. 15.970, les 25 Etats adhérents frs. 59.070.

UNION INTERN. DUS Armateurs de voiliers, LONDRES. Secr.: M. Pollach.


— 243 —

But : Fixor lo minimum de fret de sortie des grands voiliers, «léduction faite des navires affectés à des navigations spéciales. Le pourcentage des voiliers jaugeant plus de 1.000 tonnes nettes, français, anglais et allemands affiliés A l'Union s'élève A 78,70 %. Restent en dehors de l'Association 21,24 »'V Lo pourcentage pour les bAtiments anglais est de 70,542 °/o, pour les français de 76,75 °/o et pour les allemands de 78 %•

ASSOCIATION INTERN*. DES Chargeurs maritimes.

En prép. par décision de la Chambre de commerce française de Londres. Un comité a étudié le projet do création d'une Assoc. intern. des Chargeurs maritimes ; le rapport, présenté par M. Duché, prés, «le cette ch. de commerce, contient lo passage suivant :

« Tout d'abord nous insistons sur la nécessité de créer <« une association généraient internationale, c'est-A-dire « une association devant s'occuper, au point de vue des « transports maritimes, de la défense des intérêts de « tous les genres de commerce dans tous les pays d'Eu« rope et aux Etats-Unis, »

INTERNATIONAL Mercantile Marine Company, (Trust de l'Océanl. Dir.: M. Cl. A. Grincoux (New-York). Fondée en 1902 par J. P. Morgan (New*-York).

COMMISSION INTERN. POUR LA Révision des frets. Fondée en 1905 par la Conférence intern. des Armateurs de navires A vapeur A Copenhague.


24'i

IV) COMMERCE

COMITÉ INTERN. PROVISOIRE POUR L'INSTITUTION PÉRIODIQUE DES Congrès intern. économiques ET D'UN Bureau central permanent économique.

Fondé en 1005 par lo Congrès économique «le Berlin.

Secr. gén.: Dr. Borgius (Berlin).

Membres du Comité : Abrahamson (Stockholm). Dr. Borgius (Berlin), Ffirst de Maroth (Budapest), Abg. Gothein (Breslau), Gugclmann (Berne), Hennebieg (Brussel), Kjallmanson(HcWu\^'orsu Klittyard (Copenhague), Krcismann (Berlin), Miinsterberg (Dan/.ig), Pfaffinger (Vienne), Piolti (Turin), v. Polthof (Berlin), Rozenraad (London) de Slopelaar (Bnissel als vertreter Ilollaints).

COMITÉ INTERN. PERMANENT POUR LES Réuoions périodiques des Chambres de commerce du monde.

Fondé par les Congrès intern. des Chambres «le commerce et des Associations commerciales et industrielles A Liège (1005).

Membres : MM. Kacmpf, Moehel, Miinsterberg (Allemagne) ; Prince de Maroth, Maresch (Hongrie) ; Struss (Belgique) ; Amengual (Espagne) ; Armstrong, Kelly (Etats-Unis); Boden, Mabille, Ligrand (France); Barclay, Charletlon, DebenKam (Angleterre) ; Binelli, Salmoiràghi (Italie) ; Bischopp, de Stppclaar (Hollande) ; de Sousa, Deiro, Rozenraa (Portugal) ; Grunioald (Suède); Gugelman, Sulzer (Suisse).


— 245 -

Chambre de Commerce INTERN. DE L'AMÉRIQUE LATINE A LONDRES.

Proposée par M. Alfred DU Ion.

BUREAU INTERN. DU Commerce et de l'Industrie, PARIS.

Comité «lo patron. : MM. André Lébon, Marcel Dubois, Paul Fournloi; J. Odclin, Octave Noël, Camille Kcmpf. Paul Detaunay, Ferdinand Quantin.

Le Bal poursuivi parle Bureau estd'étendre et do faciliter les relations commerciales de }a France A l'étranger.

CHAMRRE INTERN. DE Compensation (INTERNATIONAL Cleraring House) axoc dépendances dans les grandes villes du monde,

La création de cette chambre a été proposée en septembre, A New-York, au Congrès «les banquiers américains, par le trésorier fédéral Ellis Roberts. Au lieu de faire voyager des quantités d'or d'un pays A l'autre, on se bornerait A solder périodiquement des différences comme on fait dès maintenant A l'intérieur des ports qui possèdent une chambre de compensations. Les réserves seraient constituées, par exemple, A Londres, Paris, Berlin ctXcw-York,au prorata de la quantité d'or existant dans les divers pays participants, et les certificats délivrés par ces quatre réserves seraient interchangeables

ASSOCIATION INTERN. DES Marchaads voyageurs. En prép. par l'initiative du Verband reiscnder Kaufleuto in Deutschland.


— 240 — Inaugurée par M. Ludwiz UUmann.

BUREAU PERMANENT DU CONGRÈS INTERN. DEsEditeurs BERNE.

Comité de direct. : MM. A. Brochhaus (Leipzig). E. Bruylant (Bruxelles) ; Fourct de la maison Hachette et Cift (Paris) et John Murray (Londres).

Membres hon. : MM. Henri Moret, F. Bnmetière. dir. du Bureau : M. Henri Moret; Secr.: M. Alfred Melly.

Fondé en 1806.

Ce bureau qui n'a aucun caractère officiel a été fondé en 1001 par le Congr. des éditeurs réuni A Leipzig, dans sa quatrième session et son siège a été fixe A Berne.

Les sessions précédentes du Congrès ont eu lieu A Paris (1890), Bruxelles (1807) et Londres (1899); la cinquième session aura lieu A Milan en 1900.

Il est chargé de réunir les renseignements concernant les taxes postales, les droits «l'entrée, les questions internationales en matières de commerce de livres, ainsi que d'assurer, dans la mesure «lu possible,l'application des décisions des divers Congrès.

BUREAU INTERN. DE VENTE DES Déchets de liège A PARIS.

Résolu par le III« Congr. Intern. de l'industrie du liège A Berlin en 1905.

En prép. par M. Man Hilbig, «le la Maison Hilberg et Ci» A Paris.


- :>4?

V) INDUSTRIE

COMITÉ PKKMANKNT DKS coxonfcs I>K Pétrole, BUUXKLLt'S.

BUUXKLLt'S.

Membres : Autriche : MM.D. Fanto,Bohm, Wagoman.

(îalicie : MM. Mac Garvey, Wolski, Zaloziecki.

Hongrie : MM. dr. Stephan, Freund, Szirmay.

bYance : MM. Monzie, Semhat, Neuburger.

Algérie : MM. Blazy, Georges Lesueur, Lippmann.

Hollande : MM. le Colonel Van Zuylen, J. Loudon, Lambrechtsen van Ritthem.

Italie : MM. Enrico Gabel, Muggia, Gapacci.

Perse : M. Assadolah Mir/a.

Roumanie : MM. G. Alimaneshtéano, dr. L. Edéléano, et dr. L. Mrazec. '

Russie : MM. Goulichambaroff, Bcrgucr et Gouehman.

Suède : MM. Cronquist, Allin et Settenberg.

Etats-Unis : MM. Barstow, F. Oliphant et Day.

Angleterre : MM. Marcus Samuel, Boverton Bedwood o.l PaulDvorkovitz.

Belgique : MM. Dejardin, Fernand Petit et Paul fiegrand.

COMITÉ INTKRN. DU Carbure ET DK L'Acétylène, Paris (xvme), 10i, boulevard de Clichy.

Fondé en 1905.

Secr. gén.: M. Pierre Rosenberj, publicisto.

Membres du Comité : Dr. Vogel, Dr. Frank, Ing. Schneider (AllemagQe); Sir Stewart Forbes, Ch. Bingham, J. Petitpierre (Angleterre); Dr. Fraenkel, Dr. H.


2'i8

Koller, El. Klingor'(Autriche} ; L. do Seynes, Ed. Fouehô. R. Guilbert (France); (J. Dallemagne, A. Rouma (Belgique); E. Sautter (Espagne) ; Birger Carlson, J. H. Skarsledd |Suède); Dr. Sehumaeher-Kopp, A. Gandillon (Suisse) ; R. Monuno (Italie).

Les questions confiées à l'étude du Comité intern. sont les suivantes, ainsi qu'il résulte des voeux votés par le Congrès :

1" Détermination du maximum des impuretés que pourra contenir l'acétylène développé normalement par le carbure de calcium commercial ;

2" Etude de la question des emballages:

8" Etude de normes à déterminer pour la construction des appareils ;

A0 Étude préparatoire à une proposition de règlemenUtion universelle.

5" Préparation du Ve Congrès intern.

FÉDÉHA'MOX INTKHX. Cotonnière (International Fédération of Master Cotton Spinners & Manufaeturers), Manchester, 22, St. Mary's Gâte.

Fondée en 1904 par Mr. \V. Macara.

Prés.: C. W. Macara (Manchester); Y.-Prés.: M. John Sys (Zurich) ; Secc. gén.: M. Arno Schmidt (Manchester).

Membres du Comité : G. Berger (Paris), Jean d'Hemptinne fGandJ. A. Kufiler (Vienne), Ferd. Gross (Augsburg), Baron C. Lantoi (Milan), Henry Higson (Manchester), John Syz (Zurich), H. P. Fa voira (Lisbonne), E. Galvet (Barcelone).

But : Protection des intérêts communs de l'industrie cotonnière.


- 249 -

COMMISSION INTEUN. POUR U; Contrôle des tissus de soie pure.

Fondée en t905 par la Conférence int. pour lecontr.de lu soie pure h Turin.

Prés.' M. Caponne (Turin).

La Commission a pour but d'étudier les moyens-pratiques qui permettraient à l'acheteur de reconnaître les tissus de soie pure.

CONVENTION INTERN. DES Glaceries, Bruxelles, Impasse du Parc, 1.

Fondée le 17 août 1904 pour cinq années.

Prés,: M. Delloge, dir. gén. des Glaceries de la Société do Saint-Gobain, Chauny et Cirey.

Directeur : M. Cultier, Impasse du Parc à Bruxelles.

18 Sociétés de Glaceries françaises, belges et allemandes font partie de cette Convention.

But : Les principes qui régissent cette entente sont les suivants : Chaque Société ou Groupe conserve son autonomie et vend sur tous les marchés, mais les prix de ventn sur ces marchés sont fixés dans des réunions tenues à cet effet, et grâce à des statistiques détailléps, les chiffres de production et de consommation sont soigneusement établis.

En cas de surproduction, les stations prévoient des chômages destinés à rétablir l'équilibre.

CARTEL INTERN. DKS Rails. Siège : LONDRES.

Signé à Londres en juin et octobre entre les fabricants des Etats-Unis, d'Allemagne, d'Angleterre, de Belgique et de France pour une durée de trois années.


— 250 —

CARTEL INTERN. DES Producteurs de fer. Signé à Londres entre les fabricants anglais, aile inands et belges.

SYNDICAT INTERN. DU Coke.

En formation entre producteurs allemands, belges et anglais.

SYNDICAT INTERN. DE Visserie. Le syndicat comprend les producteurs de l'Angleterre, do l'Allemagne, de la France, de la Suisse et do l'Italie.

ASSOCIATION INTERNATIONALE DE Statistique suorière, BRUXELLES. Prés.: M. Licht à Magdebourg.

VI) POLITIOUE

UNION INTERPARLEMESTAIRE pour l'Arbitrage.

Fondée en 1859.

BUREAU interpari, à Berne. Administ. : Gobât, cons. nat. Le Bureau est sous la haute direction du Conseil interparl., composé des délégués suivants :

Dr. Eickhoff, membre du Reichstag (Remscheid) ; Dr. Haùptmann, membre du Soudta/, de Prusse (Donn) S. E. von Plencr, membre de la Chambre des Seigneurs Vienne) ; chev. de Gniewosz, dép. (Potok-Zloty, Galicie). — Belgique. Prof. Houzeau-de Lev>aie, son. (Mons)


251 -

A. Berna'ert, min. d'ét., prés, de la eh. des représentants (Bruxelles). — Danemark. Fréd. Bajer, ancien dép. (Copenhague) ; Christophor Krabbe, dép. (Kjellcrup). -Etats-Unis d'Amérique. T. E. Burton, House of Représentatives (Washington) ; Richard Bartholdt^ House of Représentatives (Washington). — France. E. Labiche, sén. (Paris) ; vie. de la Batut, dép. (Paris.) — Grande-Bretagne. Hon. Ph. Stanhope^LV. (Londres) W. Randal Crcmer, M. P. (Londres). — Grèce. Nicolas Schinos, dép. tAthènes). — Hongrie. Ct« Apponyi, dép. (Budapest ; baron Inhey, dép. (Budapest). -- Italie Marquis Compans, député (Rome) ; comte Gerbais do Sonnard, sén. (Rome). — Norvège. lI.Roost,nn<i. dép. (Tromsve). J. C. Hrandt, dép. (Kristiana). — Pays-Bas. E. N. Rahusen, sén. (Amsterdam) ; D'' Tydéman, dép. (Broda). —Portugal. Joao de Paiva, anc. dép. (Lisbonne).— Roumanie. Poramboru, dép. (Bucarest) ; C. J Dinescuù, sénat. (Bucarest) Serbie. S. Necolajewitch, cons. d'ét. (Belgrade) \Gvozdit',h, dép. Belgrade — Suède. Ed. Wavrinshi, dép. (Stockholm) ; E. Bechmaun, dép. (Stockholm). — Suisse. Dr. Gobât, cons. nat. (Berne) ; Scherrer-Fullamann, cons. nat. (Saint Gall).

But : (§1 des statuts). L'Union interparlementaire a pour but de réunir dans une action commune les membres de tous les parlements constitués en groupes nationaux, à l'effet de faire reconnaître dans leurs Etats respectifs, soit par la voie do la législation, soit au moyen de traités intern. le principe que les différends entre nations seront soumis à rarbitrage,comme aussi dctraiter d'autres questions de droit intern. public.


- 252 -

INSTITUT INTERN. I»U LA Paix, MONACO (Principauté).

Fondé en 190? par son Protecteur.

Protecteur : S. A. S. le Prince Albert /er de Monaco; Prés, hon.: Gaston Moch, Paris; Prés.: l'Abbé Pichot; V.-Prôs.: M. de Monicault; Secr.: M. Isard. *

But : Publications de travaux documentaires conc. le droit intern., la solution des différends intern., la statistique des guerres et des armements, etc.

Membres (au maximum 45 dont 10 doivent résider à Monaco) : MM. Emile Arnaud (Luzarches), Asser (La Haye). Bajer (Copenhague), von Bar (Goettingen), Descamps (Louvain), Ducommun (liesse), Fried (Berlin), Geddes (Edimbourg), Guébin (Paris), Heftye (Bryn par Christiana), Houzeau de Lehaie (Mons), Kémèny (Budapest), Lange (Kristiania), Macdonnel (Londres}, Masson (Lausanne), Mead (Boston), Moneta (Milxn), Novicow (Odessa), Passy (Paris), Perris (Londres), Pierantoni (Rome), Poramboru (Bucarest), Raffalovich (Paris), Revon (Paris), Richot (Paris), Rogalla von Biberstein (Breslau), Ruyssen (Aix-en-Provence), M"1C la baronne de Suttnor (Zedlitzgasse 7, Vienne I, Autriche), Van der Vlugt (Leyde), Wavrinsky (Stockholm), Léger, ingénieur (Monacoi, Brusa, sén. (Turin), S. A. Mirza Rizza-Khan, (Constantinople).

Publications : Annuaire de la Vie intern. par A. H. Fried. Histoire sommaire de l'arbitrage permanent par Gaston Moch. Bibliographie de la Paix et do l'Arbitrage.

LIOUE INTERN. DE LA Paix et de la Liberté, BERNE.

Fondée en 1867 par Garibaldi, Victor-Hngo, Charles Lemonnier, etc. Bureau : Berne, 2, place du Théâtre.


- 253 -

Prés.: M. Emile Arnaud, notaire à Luzarches (Soineot-Oise» France; V.-Prés.: M. Emile Ducommun(Berne); Secr. gén.: Dr. G. Boccl (Berne).

La Ligue compte 50 sections.

But : La Ligue intern. de la Paix et de la Liberté u pour but l'organisation, entre les nations comme dans les nations, de la Paix, de la Justice et do la Liberté. Dans ce but elle travaille à l'amélioration des rapports internationaux, à l'établissement de l'ordre juridique intern., et finalement elle poursuit l'institution d'une Fédération des peuples libres.

COMITÉ DE Défense des Intérêts nationaux efc de Conciliation intern., Paris, 119, rue de la Tour.

Prés d'il.: MM. Berthelot, Léon Bourgeois ; Prés, fondateur : M. le baron d'Estoumelle de Constans ; Secr. gén.: M. A. Métis.

But : (d'après le programme d'organisation) :

1J Nous continuerons à poursuivre l'Education de l'opinion, comptant plus que juraaib sur la collaboration des maîtres dt.; l'enseignement supérieur, secondaire, primaire et de tant d'institutions volontaires atmirables, dont les représentants figurent parmi nos premiers adhérents. Nous échangerons entre les différents pays nos conférenciers pour propager les progrès, les découvertes, les innovations dont chacun et' tous bénéficient.

"2° Grâce à nos relations, nous serons en mesure de rectifier, le cas échéant, les Informai ions inexactes on tendancieuses propagées pour égarer l'opinion. Nos membres, renseignés et reliés entre eux, contribueront au maintien do la paix par. leur influence sur l'opinion, sur la Pressu, sur les Parlements et les Gouvernements eux-mêmes


— 254 -

8» Nous multiplierons les Relations entre Etrangers ; nous établirons le contact entro quantité d'individualités qui so cherchent mais qui s'ignorent et perdent dans l'isolement la plus grande partie do leur confiance et de leur forco.

4° Nous continuerons a susciter dos voyages, dos Visites ■internationales. Nous faciliterons les expéditions scientifiques.

5° Nous encouragerons la pratique des Langues étrangères.

6* Nous continuerons à favoriser, en y ajoutant des garanties nouvelles, l'Echange des enfants, des élèves, des professeurs, des ouvriers, des artistes, etc., le Pincement des jeunes gens rccommandables à l'étranger.

7° Un Bulletin périodique, en attendant une Revue Internationale dont la rédaction et la direction sont déjà prêtes, sera le complément naturel de ces différentes innovations et tiendra les adhérents au courant de l'activité générale du Comité.

8° Enfin, le moment venu, nous agrandirons notre domicile actuel ; nous créerons, à Paris pour commencer, ce qui manque jà toutes les capitales, un foyer dont on peut prévoir les imposants développements et qui sera la Maison des Etrangers : centre de réunions, de conférences, de congrès, d'auditions, d'expositions, rendez-vous des initiatives du monde entier.

BUREAU INTERN. PERMANENT, DE LA Paix, Berne, Ranonevarez, 12.

Fondé en 1891.

Secr. intern. bon. : Elie Ducommun, Berne.

Membres : Prés. I. H. M. Hogdson Pratt, le Pecqù ; Prés. Fréd. Bajer (Copenhague) ; V.-prés. Mme [a Baronne de Suttner (Vienne) : D<\ Adolphe Richter, comte de Bothmer, prof. Quiddc (Allemagne); H. La Fontaine (Belgique) ; M"" 5 Belva Lochwood, Dr. Truebblood (Etats-Unis) ; Frédéric Passy, Emile Arnaud, Gaston Moch (Franco) ; MH« Ellen Robinson, Dr. Darby Félix,


-- 255 —

Moscheles (Grande-Bretagne); Fr. Kémény (Hongrie); E. T. Moneta, Dr. Giretti "Italie) ; H. Hôrst (Norvège) ; Dr. Baart-de la Faille (Pays-Bas); Mago limes Lima (Portugal) ; Nicolas Fiera (Roumanie) ; Jacques Novicow (Russie); Edouard Wavrinshy (Suède); Henri Morcl, Ludwig Stem (Suisse).

But : Le bureau sort d* lion entre les sociétés de là Paix des divers pays, Il prépare les Congrès universels de la Paix et assure l'exécution do leurs résolutions.

CAISSE INTERN. DE Propagande pacifique. Fondée par les soins du Bureau intern. delà paix à Berne.

Un projet d'acte notarié pour la création d'une Caisse de propagande pacifiste a été rédigé dans les termes prévus par la loi suisse. Ce projet prévoit : 1° que le< sommes données pour être capitalisées formeront un fonds de réserve dont les intérêts seuls seront consacrés aux dépenses courantes, couvertes aussi au moyen des dons pour lequcls la réserve de la capitaltsalion n'aurait pas été faite et qui constitueraient avec ces intérêts le fonds disponible ; 2° que chaque année la Commission du Bureau soumettra ;'i l'Assemblée générale un budget prévoyant les dépenses de l'année suivante, mises en regard des ressources assurées ou probables de la Caisse de propagande.

INSTITUT Nobel norvégien, Kristiania, Drammennei 10.

En fondation depuis 1er janvier 1004.

L'Institut Nobel norvégien a pour but de se tenir au courant dos relations existant entre les divers peuples et principalement des efforts pacifistes, faits dans cotte di-


— 256 —

rcction, afin de pouvoir donner son préavis au Comité Nobel norvégien pour la distribution du prix de la Paix. L'Institut travaillera également au rapprochement des peuples et aux progrès de la justice et de la bienveillance entre b.s nations.

Il est composé comme suit :

Pour le droit des gens : M. Gjelsvik, N„ Dr. en droit.

Pour l'histoire politique : M. Kohi, H., Maître de conférences à l'Université de Kristiuna.

Pour l'économie politique : M. Hertsberg, Ebbe, ancien professeur à l'Université do Kristiania, Directeur du Crédit foncier public.

Bibliothécaire : Le secrétaire «lu Comité Nobel.

Adjoint : M. Selmcr-Andersscn, Olaf.

Assistante : Mme Horncman, Augu ta.

Fraternitas iater. Gentes. (Société intern.) Prés, fondateur : Sir Thomas Ravelag, Paris, 7, Bd Beauséjour.

Union intern. Paris, 222, rue de Rivoli.

Fondée en 1900 par W.T. Stcad.

Prés. : M. le prof. Charles Richct (Paris); Secret, gén. : M. Lucien Le Foyer, Avocat (Paris).

But : L'action en vue d'obtenir la prompte application des règles et le développement intégral dos principes votés par les gouvernements à laGonférence do la Haye.

L'étude et l'exposé impartial des difficultés intern. do toute nature. (Art. 2)


257 —

COMMISSION INTERN. POUR ÉTUDIER LES Conceptions Pacifiques du parti des travailleurs.

Fondée en 1005 à l'occasion du XVI" Congr. intern. de la Paix à. Luccrne.

Membres de la Commission : Prés. Guidde, Munfrid. Fried, Dr. Rassaner (Allemagne) ; M, P. Robinson, Applelon, Green, Perrin (Angleterre) ; La/ontaine, Houseau de Lchaie (Belgique) ; Prodhommeaux, Allégret, Gaillard, Fabre (France) ; Mlle Dachcr (Hollande) Glrcltl, Agnelli (Italie) ; Ed. Mead, Mop Harey Naubeg (Htats Unis).

Cette Commission aura pour mission, d'accord avec le Bureau International de Berne, de s'informer avoc soin des conceptions pacifiques du parti des travailleurs et d'en retenir les points susceptibles d'être incorporés à notre programme.

Le résultat de cette enquête et les décisions qu'elle comportera constitueront l'objet principal des délibérations du prochain Congr. Intern.

COMITÉ INTERN. POUR LE rapprochement Anglo-Allemand.

Fondé à Luccrne en 1905.

MM. Guidde (Munich), Fried (Vienne), Neufville (Francfort;, Roeltscl (Stuttgart), Rupel (Nurne), Perrin (Londres), Fon (London), Darby (London) Mocheles (London),Clarck (London),(Newmann (Haslemse.jSecrét. (pour l'Angleterre) M. J. R. Perrh, London S. E. 28 Victoria Street, Westminster ; ; (pour l'Allemagne) Dr. Von Ilollsa. Stuttgart, Stapptenbergstram 24.


— 258 —

ASSOCIATION MÉDICALE INTERN. contre la guerre. Paris, 25, rue des Mathurins.

Prés. : Dr, J.Rivèrc ; V.-Prés. : MM. Dr. Philippeau et Dr. Suarcs de Mendosa; Secret. : Dr. Masary.

Le But de l'Association médicale intern. est formulé dans le voeu suivant émis dans sa première réunion :

a) Que dans les conflits qui peuvent diviser les nations, les gouvernements, pénétrés de l'idée que l'amour-propre personnel doit s'effacer devant l'intérêt général, se fassent des concessions que réclame la raison.

b) Qu'en cas de conflits armés, les hostilités ne puissent commencer sans, au préalable, une déclaration de guerre formelle.

c) Qu'il serait sage et humain de réclamer unconlrnle intern. sur la fabrication des armes cl des explosifs modernes.

d) Que les problèmes infern. soient à l'avenir résolus par les deux tribunaux : tribunal intern. et tribunal humanitaire. Le premier, composé des délégués de toutes les corporations, tranchera les différends des pays intéressés : le second, formé des représentants élus par toutes les nations, décidera des questions qui touchent à l'ordre international et humanitaire.

SOCIÉTÉ INTKRN. Esperantistedo laPaix,Ncuilly-surSeine, 20. rue de Chartres.

Fondée en 1005 par M. Gaston Moch.

Prés.: M. Gaston Moch.

Comité: Em. Arnaud, H.Cnsevillx. G. Cliavet, Oit. Meunier, G. Moch, Mlle/. Pélrovilseh.

Nombre de membres : Ml.S.

But. : Propagande paeilislo par la langue intern. u Espéranto ».


-- 251) —

Publications : Revue mensuelle « Espero Pacifista », Bibliothèque pacifiste.

Potentia (The Potontia Organisation , London E. C. Club House, Fursey Str.

Comité : Sir Vincent Gaillard, Sir Michael Foster, Prof. (J. IL Darwin (Angleterre); Jules Clarctie, Dr. Charles Richet (Franco); le comte Goblct d'Alviela, Jules Le Jeune. (Belgique) ; Prof. Cesare Lombroso (Italie); Prof. Wilh. Firster (Allemagne).

But : Créer une collaboration mutuelle! entre les nations, pour la propagation de nouvelles exactes et un échange de vues sincères et sans préjugés concernant les affaires internationales.

BUHEAU socialiste INTERN., Bruxelles, Maison du Peuple.

Fondé en l'.iotl.

Membres : IL llyndinunn. London (Angleterre); J. Keir Hardie. London ''Angleterre): A. l'ebel. Schoneberg-Berlin (Allemagne): pjiul Singer. Herlin S. W. (Allemagne : II. Dh-rks. Sydney N.S. W. (Australie) ; Dr. V. Adler. Vienne (Autriche): Ferdinand Skaret. Vienne (Autriehei ; Edouard Anseele, (înnd (Belgique); Emile VnnderveMo. La llulpe «Belgique) : Anton Nemec, Prague 10.7.) (BohéiiHj: FIMUZ Soueup, Prague 1950 (Bohènio) ; Yanko Sakasow, Solla (Bulgarie); Georges Kyskow. Sofia (Bulgarie): P. Knudsen, Copenhague (Danemark): C. M. Dlsen, Copenhague (Danemark),* Daniel de.Léon, New-York (Etats-Unis); Morris Hillquit, New-York (Etals-Unis) : Pablo Iglesias, Madrid (Espagne), 4 Francisco Mon». Madrid (Espagne); Edouard


— 260 -r- '

Vaillant, Paris (France); Jean Jaurès, Paris (France); J. K. Karri, Turku (Finlande),* E. Walpas, Helsinki Son Katayama, Texas U.S.A. (Japon); Dr. Welter Luxembourg Grand Duché de Luxembourg ; Pierre Troelstra, Scheveningue (Hollande) ; Henri von Kol, Vorschoten (Hollande) ; Jacob Weltner, Budapest (Hongrie) ; Ernst Garami, Budapest (Hongrie/; Enrico Ferri, Rome (Italie): Fillipo Turati, Milan (Italie),* Olaw Kringen, Kristiana (Norvège) ; Dr. Alfred Eriksen, Kristiania Norvège) ; Rosa Luxemburg, Berlin (Pologne) ; Dr. Hcrmann Diamand, Lomberg (Pologne) ; Achille Cambier, Paris (llép. Argentine) ; Manuel Ugarte, Paris (Rép. Argentine); E. Roubanowitch, Paris (Russie): C. G. T. Wickmann, Stockholm (Suède); IIjalmar Branting, Soleure (Suisse); Vélémir M. Stoyanovitch, Belgrade (Serbie).

But : Entretenir des relations entre les partis socialistes dan ; les divers pays .et préparer les Congrès intern.

COMITÉ INTERN. DES Parlementaires socialistes» AMSTERDAM.

Fondé en 1004.

Le bureau est formé des délégués des groupes parlementaires de chaque nation. Le secrétaire intern. n'est pas encore nommé.

But : Défendre les intérêts du prolétariat intern. par des actions communes dans tous les parlements.

ORGANISATION INTERN. du Sionisme, Vienne (Autriche,), IX, Tiirkcnstrasse.


- 2G1 -

Le Sionisme a pour but : 1° La propagande en vue de la colonisation de la Palestine par des agriculteurs, des artisans et des industriels juifs. 2i> L'organisation du Judaïsme par des manifestations locales et communes, conformes aux lois des divers pays. 3° Le relèvement de la conscience nationale chez les juifs. 4<> Les démarches pour obtenir le consentement nécessaire des gouvernements.

L'organe ^principal du SioDismc est le Congrès. L'organe exécutif du Congrès est le Comité d'action, qui se divise en un petit comité et un grand comité. L'instrument financier est le Jcioish Colonial Trust, à Londi'es.

BASQUE COLONIALE Juive (Jewish COLONIAL TRUST), Londres. Succursales à Jalla et Jérusalem.

VII- TECHNIQUE

COMMISSION INTERN. POUR LA Construction du Canal do Panama.

Chaque puissance a désigné un ingénieur-conseil sur la demande «lu gouvernement américain.

FÉDÉRATION INTERN. DES Chauffeurs-conducteurs mécaniciens, Electriciens et automobilistes.

La Fédération intern. des chauffeurs-mécaniciens est un organe d'action, et sera, au besoin, un organe de résistance ; elle s'occupera du : commissionnement, de Vhygiènc des chambres de chauffe, des délé-


— 202 —

gués ouvriers à la surveillance dcsajjpareils à vapeur et moteurs divers, delà journée de huit heures, du minimum de salaire, etc.. etc. ; toutes questions techniques (jui trainent aujourd'hui dans les assemblées politiques pour aboutir aux plus pitoyables avortements.

ASSOCIATION INTKRN. POUR l'Essai des matériaux de construction.

Prés. : Micliaelis, Berlin.

CONSEIL INTERN. DES Sapeurs-Pompiers,

Fondé en 1900, à Paris.

V.-prés. : Casier, à Creil (France) ; Vesllplialen, à Hambourg (Allemagne) ; 0. Edwin Sachs, prés, du « Prévention Cominittee», à Londres (Angleterre; C'e Ssechenyi, prés. Fédér. Hongroise, à Sarpentele (Hongrie) ; secr. gén. : de Marie, prés. Fédér. Luxembourgeoise, à Etteibruek (Luxembourg) très. Philippst à Tcrmonde (Belgique) ; assesseurs : Goldoni, à Milan (Italie) ; Maicr, à Amsterdam (Hollande) ; Meyer, à Copenhague (Danemark) ; de Malkoioski, à Czenstowa (Russie).

But : (Art. I. des statuts) Le <:- nseil Intern. des Sapeurs-Pompiers est une Association permanente, ayant pour but do favoriser les progrès à accomplir dans l'organisation eontro les incendies et dans le service des secours.

UNION INTERN. DE Photographie. Fondée en 1880.


Y ■- ., ■■ - ■■ ■■ ■ ■ -■■ ':'' -

— 203 —

Le but do l'Association est d'organiser des Congrès . ou sessjons annuels, de publier un bulletin in'ern. en plusieurs langues et de rapprocher les ressortissants de différentes nations n'occupant de photographie.

COMITÉ INTERN. POUR l'Essai de l'Acier. Prés.: Prof. Glasebrook,

COMITÉ ISTKRN. PERMANENT DES Inventeurs.

Fondé en .1005.

Prés.: M. Claude Couhin ,* V.-Prés.: MM. les présidents des Associations adhérentes d'inventeurs et d'artistes industriels; Très, gén.: Dr. Labaehc; Secr. gén. : M. Plocque, avocat à la Cour de Paris ; Rapport, gén. adj.: M. Maurice Duchés ne, avocat à la Cour de Paris.

VIII. *RT, LITTÉRATURE, PRESSE

UNION INTEIIN. DES Architectes. Fondée à Madrid en 100 L Prés. M. Muthcsius à Londres.

BUREAU URUHNT DU CONCOURS INTRUS, POUR la Construction du Palais do la Paix à La Haye.

Bureau à La Haye,NY>rdeinde,3t : MM. Th.-E. Colcutt (Londres); Dr. P.-J.-H. Cugpers (Roermond), Geh. Obei'-Hof-Daurnt Ihne (Berlin), Prof. K. Konig (Vienne),


- 204 -

■ ■ " i

Nénol, membre de l'Institut de France (Paris),'Prof. W.R. Ware, Miiton (Massachusetts U.S.A.) /

BUREAU CENI MAL INTERN. DES Associations de la Presse, PARIS.

Fondé en 180L

Pré*. : M. Wilhelm Singer (Vienne) ; Secr. gén. : M. V. laùnay (France); J. Janson (Suéde).

Bureau : Paris, 21, rue de Sèvres.

Membres du comité : Allemagne : MM.G.Schweitzcr. •Y Berlin; le Dr. Osterrieth. à Berlin; Kail Stolz, à Augsburg.

Angleterre : M. D. A. Louis, à Londres.

Argentine (République) : Le Secrétariat du Bureau central, à Paris. ■ Autriche : M. \V. Singer à Vienne.

Belgique : M. Heinzmann-Savino, à Anvers.

Danemark : M. «larstenson, à Copenhague.

Espagne : Lo Secrétariat du Bureau central, à Paris.

Etals-Unis : MM. T.-.L Keenan junior, à Piltsburg: John C. Hennessy, à New-York.

Finlande'. M. Berndtson, à Stockholm.

France : MM Adrien Hébrard; Alphonse Huinbert ; Victor Taunay, à Paris.

Hollande : M. Doorman, à La Haye.

Hongrie: M. J. Ilukosi, à Budapest.

Italie : MM. Maggiorino-Fcrraris ; le Dr. Andréa Cantaluppi. à Borne.

Norvège : M. Christoforscn. a Christania.

Portugal : M. Magalhaës Lima, h Lishonne.

Suède : M. Jan/.on, à Paris.

Suisse : M. le colonel Secrelan, à Lausanne.

Membres : '.»S Associations avec 15.0'.M membres.


- 265 —

Bu". Le «BureauCentral des Associations ile la Presse» a pour objet d'établir une entente et une action commune entre les Associations do journalistes des différents pays, à l'égard des question-* purement professionnelles d'intérêt commun, en dehors de toute idée do religion, de politique, de racés et de national ité--.

Lo « Bureau Contrai des Associations delà Presse » a spécialement pour mission :

l" D'établir des relations régulières et permanentes entre les dites Associations pour assurer une assistance professionnelle réciproque a leurs membres exerçant momentanément leur profession hors de leur pays ;

2" D'étudier et de favoriser l'amélioration de la législation intern. relative au journalisme (propriété littéraire, conventions postales et télégraphiques, etc.), et en général l'étude de toute matière concernant la Presse ;

3'* De créer un bureau de renseignements et de placement des journalistes cherchant du travail comme correspondants cl collaborateurs de journaux hors de leur pays ;

\° D'établir et do préciser, en lant qu'il pourra èti'c utile, les usages et coutumes du journalisme dans les rapports internationaux :

> D'engager ses bans offices, et au besoin d'assumer le rôle d'arbitre pour la résolution des différends qui pourraient surgir entre journaux ou journalistes de divers pays ;

<!• De favoriser, d-ois les limites de l'équité et de l'avantage public, les prérogatives et fes intérêts professionnels desjournaJistes, tout en concourant à élever le niveau intellectuel et moral de leur profession.

Tribunaux intern. professionnels de la Presse. Prés.: M. Wilhelm Singer (Vienne). Fondés un 1005.

Le T.l.P.L.P. a pour misMon de trancher tous les dilférends qui peuvent s'élever dans le journalisme «Mitre publieistos.


— 266 --

BUREAU INTERN. DE Correspondants, Paris, 10, Avenue Wagram, chez M. J. Janson,

Fondé on 1898.

Prés.: M. Wilhelm Singer.

Le Bureau a pour but de placer les journalistes cherchant du travail comme correspondants ot collaborateurs de journaux hors de leur pays.

ACADÉMIE INTERN. DES AUTEURS ET MAÎTRES Ohorographes. Prés.: M. Giraudet (Paris).

UNION INTEHN. DE Photographie, Anvers, 25, ruo Rembrandt./

Fondée en 1801.

Priïs. d'hon.: Janssen (France); Prés.: Macs (Belgique); V.-Prés.: Abney (Grande-Bretagne): Davanne (France); Juhl (Allemagne) ; Secr. gén. d'hon.: Peclor (France); Secr.gén.: Pullemans (Belgique).

Sessions annuelles. La session de tOO'i s'est tenue en Hollande.

ASSOCIATION INTERN. DES Photographes-Artistes.

Fondée en 190i.

Prés. : Craig Annan, Glasgow.

INSTITUT Nobel de l'Académie de Suède. STOCKHOLM. Prés. : C. D. nf Wirscn


- 267 -

L'Institut Nobel de l'Académie suédoise a pour but de préparer les questions relatives au prix Nobel de littérature, de fournir des rapports sur les travaux nouvellement parus à l'étranger, et d'exécuter les traductions nécessaires d'ouvrages étrangers.

ASSOCIATION Littéraire et Artistique intern. PARIS. Secr. perp. ; Jules Lcrmina.

IX. INSTRUCTION

BUREAU INTERN. DES FÉDÉRATIONS d'instituteurs.

Fondé en 1905.

Secret, gén.: M. Cnudde, Synghcm. Belgique.

Comité : France, MM. Michel et Bontoux et Mil" Bodin ; Hollande, MM. Ketelaer et Sehook: Allemagne MM. Hoftet Backes; Bulgarie, MM. Kanelïet Polueheff; Norvège, MHo FUida Luth ; Chili. MM. Cabe/as et Zapala ; Espagne, M, Pereira ; Angleterre. MM. Sykes et Yoxhall ; Suisse, M, Fritschi ; Suède, M. Carisen ; Belgique, MM. Bossignol et Cnudde ; Synghcm Belgique.

But : Le Bureau intern. supprimera les distances entre les instituteurs des divers pays.

11 nouera des liens d'étroite amitié et de solidarité intern, dont tous les instituteurs sentent le besoin.

Il contribuera au progrès do renseignement et au »'elèvement do la position morale et matérielle de l'instituteur.


— 208 -

BUREAU INTERN. DE RENSEIGNEMENTS POUR LES Professeurs de langues vivantes.

En prép. Décidé au Congrès intern. des prof, de langues vivantes à Cologne en 190'i, devait être ratifié au C. à Munich on 1905.

Prés. : Prof. Potel (Paris) vie 14( quai d'Orléans.

But : (D'après le projet de Statuts)

Art. 1". — Le B. I. a pour but d'établir dos liens permanents do solidarité entre les Professeurs de Langues étrangères de tous les pays.

Art. 2. — Le B. I. est représenté dans les différents pays par des correspondants, a\ce lesquels les professeurs de langues étrangères se mettent directement en rapport.

La liste des Correspondants est publiée par les soins du B. I.

Le B. I. est administré par un Comité intern.

Art. S. — Le B. I. établit une liste de pensions à l'usage «les professeurs et de leurs élèves ; il favorise l'échange international des jeunes gens : d'une manière générale, il fournil toutes les informations qui peuvent être utiles aux professeurs ou aux élèves.

Centre consultant pédagogique intern. (Projet Kurnig lOOi). Ileilbroun (Wurttemberg).

Secr. : M. V. Kramer (Imprimerie Schell).

Le Centre consultant pédagogique intern. sera composé tic délégations «le pédagogues. Le gouvernement et les corps enseignant les délégueront d'un .commun accord. Le contre se vouera à l'étude approfondie de tous les sujets pédagogiques et publiera les procès-verbaux imprimés de ses discussions,-—toujours cependant dans l'esprit d'un rapprochement intern. pacifique des peuples.


— 269 —

( OMITÉ INTERN. D'Etudes Pédagogiques.

But • Favoriser la fraternité des peuples.

FÉDÉRATION INTERN. DE L'Enseignement du Dessin,. BERNE. Fondée en 1001.

Prés. : Fritschi, prof., cons. nat., à Zurich ; très. : Boos-Jegher, secr. de l'Union suisse des Arts et Métiers ; secr. : Léon Genoud, dir. du Technikum do Fribourg, chargé de l'Office intern. de renseignement du dessin et do l'enseignement professionnel.

But : Réunir toutes les * personnes, Institutions, Associations ou Autorités qui s'intéressent à l'enseignement du dessin.

Le bureau de la fédération préparera les Congrès, réunira tous les renseignements et publiera un bulletin. Le secrétariat assure le fonctionnement d'un Office intern. qui réunira les documents législatifs, méthodes, ouvrages ou matériaux se rapportant ù renseignement du dessin.

SOGtETE INTERN. POUR LE DEVELOPPEMENT DE L'Ensoignement

L'Ensoignement Préparé par M. le conseiller Slegman, a Brunswick.

INSTITUT ÏNTERN. Pédagogique.

Proposé par M. le prof. François Kémény (Budapest, Bulgowsky ntca,20).

L'auteur démontre dans une brochure la possibilité, la nécessité et l'utilité de son projet. Le but de cet Institut,


- 270 —

auquel l'auteur voudrait attribuer un caractère inter-gouvorncmental, do manière que tous les pays y soient représentés par des délégués officiels serait de faciliter le rapprochement intern. des instituteurs et des professeurs, de môme que la connaissance de l'organisation de l'enseignement des divers pays. Il servirait en outre de centre à toutes les entreprises d'un caractère universel, telles que ; missions à l'étranger, congrès internationaux, échange do publications, équivalences de scolarité et de diplômes, échanges d'écoliei\s et d'étudiants,questions do langues et autres réformes. Un Annuaire publierait l'état et les progrès do renseignement dans tous les pays. L'Institut serait li! premier pas vers le problème d'un système intern, d'éducation et d'instruction et en faciliterait la solution par une organisation définitive.

SOCIÉTÉ D'Etudes et de correspondance INTERN., PARIS.

Fondée en 1895.

Bureau central : Paris, 15. rue des (Irunds-Augustins.

Prés.: M. Th. Stceg.

But : Faciliter l'élude des langues par correspondance ot établir des rapports cordiaux entre les hommes de tons les pays.

Corda Fratres. FÉDÉRATION INTERN. DKS Etudiants, TURIN. Près.: M. Provansal.

COMMISSION INTERN. DES CONTRES D'Education et de protection de PEnfance.

Fondée en 1905.

Près. : M. Henri Delvau.v\ Secret, gén. : M. Louis Pion, Vi, rue Bubons, Bruxelles.


— 271 —

Comité: En formation.

SOCIKTE D'Echange intern. des enfants et des jeunes gens pour l'étude des langues étrangères, Paris, boulcy. Magenta, 36.

Fondée on 1903 par Toni Matthieu.

Prés, d'hon. : Baron d'Estourneltes de Constant; Prés.: Pierre Baudin,nnc. m.; Secr.gén.: M.Q.Jeannot\ Bureau-Dir. : M. Toni Matthieu.

Les personnes désireuses «le fairo, avec une famille étrangère, un échange d'enfant, pendant les vacances ou pour une plus longue période, n'ont qu'à en aviser la Société.Files reçoivent aussitôt un bulletin de renseignements à remplir, et sont avisées ensuite de l'adresse des familles répondant aux conditions requises.

De 25 pour l'année 1003, le nombre d>s échanges réalisés a passé à 44 en 100'»; cetbî année, il a été de 60, soit 51 pour la durée des vacances, et 15 poui'unc plus longue période jusqu'à une année.

Sur 58 échanges faits entre l'Allemagne et la France. 45 l'ont été pour les vacances, et 13 pour l'année. Il a été conclu un échange entre l'Autriche (Bohème) et la France, et 7 seulement entre l'Angleterre et la France (5 pour les vacances et 2 pour l'année).

Pendant les vacances, il a été échangé :

45 Français et G Françaises.

30 Allemands et 0 Allemandes.

3 Anglais et 2 Anglaises.

I Autrichien. Pour une plus longue période, il a été échangé :

14 Français et I Française.

0 Allemands et 7 Allemandes.

1 Anglais et 1 Anglaise.


- — 272 —

soit un total de 109 jeune gens, et de 20 jeunes filles. '

X. AGRICULTURE

BUREAU INTERN. D'Agriculture, ROME.

Fondé sur l'initiative de M. le marquis Capèlli.

Dir. prov. : M. Capelli, le prince d'Asturi et Luigi Loiosati.

Administration : Rome, 23, Via délia Stele'tta.

Le rôle de ce bureau consistera:

1° A faire en sorte que l'Institut reçoive de façon continue l'expression des intérêts essentiels et immédiats de l'agriculture.

2° A établir des rapports do solidarité enti'e les sociétés et organisations agricoles des divers pays, permettant ainsi d'agir sur l'opinion publique en général en faveur de l'agriculture et permettant aussi d'agir, grâce à l'opinion publique, directement sur les divers gouvernements et pouvoirs législatifs et indirectement sur l'institut ;

3" A servir de point de contact et d'union entre les diverses sociétés et organisations, afin que celles-ci aient un moyen de s'entendre pour atteindre leur but commun et étendre leu»*s affaires.

UNION INTERN. Agricole pour la fixation du prix des céréales, Berlin S.W., Dessauerstr. 7,

Fondée les 11 et 12 murs 1001, à Paris.

Prés.: Prince Gcorg Schonaieh-C^rotalh (Allemagne) > V.-Près.: Baron de Courccl{France) ; prince Ferdinand Lobkoioits (Autriche); Secr.: pour l'Allemagne, Prof. Dr. G. Ruhband ; pour la Franco, M. Tony Perrin;


— 273 -

pour l'Autriche, baron de Skibenshy ; pour la Hongrie, Dr. Richard von Arkocy ; Très.: baron de Kiesemoett, Friednau (Berlin).

But : Rechercher ot communiquer aux participants tous renseignements statistiques, légaux, administratifs, commerciaux, do nature à influer sur le prix dos céréalea; créer des comités affiliés, dans les états où il n'en existe pas encore.

COMMISSION INTERN. PERMANENTE DE l'Enseignement agricole, BRUXELLES.

Fondé en 1905.

Prés. : M. Delvawv membre «le la Chambre dos Représentants (Liègôi : Secret, gén. : M. Vander Vacren (La Hulpe) Belgique. Nombre do membres : 2 par pays.

But : Etudier les questions d'enseignement agricole intern. et tacher de faire adopter les résolutions préco. niséos par les gouvernements.

FÉDÉRATION INTERN. d'Aviculture, Bruxelles, Bd. de la Sonne, 90.

Fondée en 1905.

Près. : M. lo chev Schcllehens ; Secret, gén. : M. do Perre, avocat à Bruxelles.

But : Favoriser lo progrès des diverses branches do l'Aviculturet

UNION MUTUELLE INTERN. Colombophile. Fondée on 1005 par M. Xaudia, à Soyno-sur-Mor (Var).

18


— 274 — - ' . ■

COMITÉ PERMANENT DE LA Meunerie.

Fondé on 1905.

Membres : MM. Nicholss, Marcotly. Meyer, Scotsmans, Cramer, Simon Gautier, Trion, Van don Wingnder. Stucchi.

COMMISSION INTERN. POUR LA PRÉPARATION DES CONGRÈS INTERN. DR Mécanique Agricole. Prés.: Prof. Rescr, Vienne.

FÉDÉRATION INTERN, DE Laiterie. Secrétariat général Bruxelles, rue Jourdan,3l.

Fondée en 1903.

Prés. : Baron Peers de Niemoburg, Secret, gén. : L. Gedoelst, Bruxelles.

Allemagne : M. C. Boysen, conseiller écooomi«jue, à Hambourg. Kampfstrasse, 40.

Autriche : M. Maximilion Ripper, assistant à la station expérimentale de chimie agricole de Vienne ;

République-Argentine : M. Belisario, J. Montero. consul général de la République Argentine, 12, rue Van Moer, à Bruxelles, Belgique.

Belgique : M. Paul de Vuyst, inspecteur do l'Agriculture, à Bruxelles.

Danemark : M. Beinha'd Boggild, professeur à l'Ecole agricole et vétérinaire do Copenhague.

F.spagn» : M. J. Floroz y °osada, Coude. Aranda, 13, Madrid.

Etats-Unis : M. Ed. H. Webster, chef do la division de laiterie, au Ministère do l'Agriculture, à Washington.


Grande-Bretagne'. M. Lloyd-Bakcr, Granville, E. Hardwièko Court (Glowcestcr 1.

France : M. le Dr. H. Ricard, sénateur de la Gôted'Or, à Paris.

Italie : M. Barlo Besana, directeur de la station laitière de Lodi.

Hongrie : M. Thomas de Szily, inspecteur général do l'industrie laitière de Hongrie au ministère de l'Agriculture, à Buda-Pesth.

Grand-Duché de Lv.vembourg : M. Aschmann, directeur de la station agronomique du Grand-Duché, à Kttelbruck.

Puys-Jtas : M. lo Dr. N. P. Wysman, professeur ù ù l'Université de Leyde.

Russie : M. Kalantar.expert en laiteri<>,attaché au Mi nistère de l'Agriculture, à St-Pétersbourg.

Suède ' M. Ch. Barthel, directeur du laboratoire \U la Société Alfa-Laval, à Hamia.

Suisse : M. le Dr. Gerber, chimiste, à Zurich.

But : La Fédération Intern de Laiterie se propose comme but : le développement universel du progrès scientifique de l'indiidrie laitière, notamment : on poussant aux progrès scientifiques par la mise a l'étude «tes questions relatives à la technique laitière sous ses divers aspects ; 2° en prenant l'initiative «le la propagande en faveur de i»iesures législatives pour assurer la légularité du commerce «les produits laitiers.

COMITÉ INTERN. SUIENTIEUJUE POUR L'ÉTUDE DES Questions concernant l'Agronomie Coloniale.

Fondé par le Congrès pour l'agronomie coloniale tenu en 1905 ù Xogent-siir-Marne.


. — 270 —

' Prés. : M. de Lanessan, Prés, de la Société franc, pour la colonisation et l'agronomie coloniales, ù Paris.

Secret.: M. Heim.

Membres du Comité : MM. Le Myro de Vilcrs ; Prilliewv et Mantz, de l'Institut ; Henrique-Duluc ; Tisserand et Dyboioski. Les vice-présidents étrangers sont MM. D'm."?Jt7tt,directeur de l'Impérial Institute de Londres ; Warburgt de Berlin ; Groshoff, de Hanrlein ; Sabini, d'Italie ; Bathala Reis, do Lisbonne ; Vignaua. des Etats-Unis ; de. Pisa, du Brésil ; de Mie r, du Mexique ; Arroyo, du Guatemala, et Alvarcs Canas, «le Costa Rica.

Correspondants : MM. Webster (Ceylan), Hamctl Smith (Londres), Soshin (Berlin), Berhharl (Wageningen), Maltoso (Para), De Carvalho (Brésil), Rendon. (Equateur', Crisanto Médina (Nicaragua», Camara (Moxicpie), Gimenes Nunes (Costa-Rica), Pedro de Gavosh'a (Mexico), Heroia{Uni%ai\y) ci Mathieu (Salvatori.

COMMISSION INTERN. POUR LA RÉOLKMI-.NTATION DE Droit de pêcherie. VIENNE.

Fondée par le Congrès intern. de la Pêcherie à Vienne on 1005.

XI. RELIGION.

COMITÉ INTERN. POUR l'Union de tous les chrétiens libéraux.

Fondé on 1900 (25 mai) a Boston par l'Association unitaire américaine.


- 277 -

ALLIANCE INTERN. DES Unions Chrétiennes. Fondée en 1855 «à Paris.

SOCIÉTÉ INTERN. DES Catholiques. FRIROURG.

Fondée en 1845.

But : Protection dos jeunes Filbs et Femmes catholiques. La Société a des succursales dans toutes les grandes villes «l'Europe et d'Amérique.

UNION INTERN, DE Prières.

Fondée par un Comité Belge entre Français, Canadiens et Belges.

XII. 8PORTS

ASSOCIATION INTERN. DKS Automobiles-Clubs reconnus.

Fomlée en juin 1991 à Hombourg; Paris-, 0. place de la Concorde.

Prés.: deZuylcn; Secr.: Le secrétaire de l'AutomobileCluhde France.

Les Clubs actuellement reconnus sont les « Automobiles Clubs » «te France, d'Allemagne, de Grande-Bretagne, d'Autriche, de Hollande, de Belgique, de Turin, de Suisse, d'Espagne, d'Amérique, de Russie (Saint-Pétersbourg), de Danemark, do Portugal, de Hongrie.

COMMISSION PERMANENTE DU CONGRÈS DE LA Navigation automobile, PARIS.

Près. : M. le due de Deçà ses; Secr. : M. Boislel.


- 278 -

Club International (DES CONCOURS HIPPIQUES), BADENBADEN.

Fondation : (les Courses), en 1858, (lo Club), en 18)8.

Prés. : M. le comte E. de Furstenberg-Herdringen ; V.-Prés.: Prince H. Hohcnlohe-Oehrin<jen, comte G. Lchndorft'; Seei\ gén. : M. R. Voltscl.

Comité : MM. Aristide Baltnzzi, comte Auguste Bismark, comte YV. Doublas, A. Duvivos, comte Fassilo Festetics, comte F. Frauekcn-Sierstorplf, comte HahnBasedow, R. Hamiel, vicomte d'Hureourt, prince F. K. Hohenlohe, prince H. Hohenlohe, Loui< Fay, Alfred do Kaulla, prince K. Kinsley, comte G. LehndorlV, baron F. «le Nagell, U. de Oerlzen, baron E. de Oppenheim, comte Redorn, H. Ridgway, baron F. de Roter-Diersburg, Léopoîd de Rothschild, baron A. de Shifkler, K. de Fepper-Laski, Arthur Weinborg, Charles Weinberg, M. Zographa.

N'ombre de membres : 2-I3.

But : Encourager l'élevage «les chevaux et favoriser les cou»ses.

COMITÉ INTERN. Olympique, Paris, 10, Bd Flandrin.

Prés.: M le baron Pierre de Coubctin (Paris).

Membres : France : M. Hèbrard de Villeneuve; lé conOe Alb. de Bertier do Sauvigny ; M. E. Callot.

Angleterre : Sir Howard Vincent, M. P.; le Rév. de Courcy LntVan; M. C. Herbert.

Allemagne : Lo général comte Von «1er Assoburg; le comte C. Wurtensloben ; le Dr. W. Gebhardt.

Etats-Unis : Prof. W.M. Sloane; James H. Hy«te.

Russie '. Le prince Serge Boliosselsky ; le comte «le Ribenupierre.


2Î9

Suède : Lo colonel Balck ; le comte de llosen.

Autriche : Le prince Alexandre de Sotms Braunfels

Italie : Le comte Brunetta d'Usseaux.

Hongrie : Le Dir. Fr. Keniénu.

Bohème : Le Dr. Jiri Gutb.

Grècu : Lo comte Alex. Mercati.

Belgique : Le comte II. do Baillet-Latour.

Hollande : Le baron de Tuyll.

Espagne : Le comte do Mejorada del Campo.

Danemark : Le colonel Holbeck.

Suisse : Le baron Godefroy do Blonay.

Mexique : Miguel de Beistegui.

Australie :R. Goombes.

Sud Amérique : Le Dr. J.-B. Xubiaur.

Fondé en 185) i.

But : Célébrer une série d'olympiades internationales telles «pie cellts qui ont eu Hou en 1896 (Athènes), en 1900 (Paris) et en lOOi (Saint-Louis). Le Comité organise quelquefois des congrès intern.

FÉDÉRATION EUROPÉENNE DE Gymnastique, Anvers, 22, Canal au Sucre.

Fondée en 1S9Î sur l'Initiative de la Fèd. belge de Gymnastique.

Prés. : N. J. Cupérus, Anvers. Secret, gén. : Th. Dahlman, Copenhague. Très. : Kutl Millier, Amsterdam. Le-t membres de la Féd. sont les Fédérations de gym. de Belgique, «te Danemark, «l'Espagne, de Fiance, «le Grunile-Bietagne, d'Italie, de Luxembourg, de Hongrie, «le Hollande, de Norvège, de Suède.


— 280 —

FÉDÉRATION INTERN.DE Football.

Prés. : Robert Guérin (Paris, 34, rue do Provence).-

FÉDÉRATION INTERN. DES Aéro-Clubs,

En prép. par.l'initiative de l'Aéro-Club de France.

FÉDÉRATION INTERN. DUS SOCIÉTÉS d'Aviron. Secret, gén.: M. le comte de Vialardi (Vérone).

UNION Cycliste internationale.

Fondée on 1900.

Prés. : E. de Benhelaer.

LIGUE INTERN. DES Associations Touristes (L.I.A.T. Bureau central : Bruxelles, 2, rue des Vanniers. Fondée ù Luxembourg le 4 août 1898.

Prés. : van Zccbrocek, président du Touring-Club do Belgique, et Oscar Itcmy, président «lo la Ligue Vélocipédique Belge.

Associations adhérentes : Alternat/ne: Allgcmeinc Itadfahrer-Union ; Deutshrer-Bund ; Deutsoher Touring-Club Mnnchen. — Autriche '. Oesterreich. Touring-Club. — Belgique : Towing-Club de Belgique ; Ligue Vélocipédique Belge. — Danemark : Dansk Cycle Ring. — France : Union Vélocipédique do l'Yancc. —Grande-Bretagne : Gyclists Touring-Club — Italie ; "iouring-Cluh Italiuno. •- Luxembourg : TouringClub Luxembourgeois. — Pays-Bas : Algemceno Nederlandsche Wiellrijdershond. —Russie: Touring-Club de Russie ; Union Vélocipédique Russe. — Suède : Svenska Turislforcningen. — Suisse : Touring-Club Suisse.

But : Favoriser le développement du tourisme intern.


— 281

SOCIÉTÉ INTERN. DE Protection mutuelle des coureurs et des entraîneurs cyclistes (dite S.I.P.M.) Paris.

But : Venir en aide à tous les coureurs nécessiteux mis hors d'état do gagner leur vie, soit par la maladie, soit par un accident.


282 —

TROISIEME PARTIE

Congrès, Conférences, otc, Annoncés.

10O6

I) CONGRES, CONFERENCES ETC.

a) Conférences Officielles. CONFÉRENCE INTERN. DU Maroc. AI.OÉSIRAS (Espagn

CONFÉRENCE postale INTERN.. Rome, avril iUOo. La Conférence qui tout d'abord devait avoir lieu on 1901 é Rome, a été ajournée jusqu'en 1900.

CONFÉRENCE INTERN. DE LA Paix, LA HAYE, sur l'initiative du président Rooscve/l et du Tsar de Russie.

b) Sciences, Vie sociale, Politique, Morale, etc.

XVOCONORESINTERN.DE Médecine, Lisbonne, 10-26' avril.

Des Comités nationaux «le propagande so sont constitués dans les pays suivants : Allemagne, Autriche-


- 283 —

Hongrie, Autriche, Bohème, Bosnie-Herzégovine, Pologne, Hongrie, Croatie et Slavonie, Belgique, Brésil, Bulgarie, Chili, Colombie, Cuba, Danemark, Espagne, Etats-Unis, Franco, Grande-Bretagne ot Irlande, Australie, Grèce, Haïti, Italie, Mexique, Norvège, Pays-Bas. Pérou, Bussie, Saint-Domingue, Serbie, Suède, Suisse, Turquie, Egypte, Uruguay et Venezuela.

Le Bulletin Officiel sera envoyé gratuitement à tout médecin qui en fora la deman«le au Secrétaire général, M. le Prof. Miguel Bombarda.

RÉUNION INTERN. DE L'ASSOCIATION POUR la Lutte contre la Tuberculose. En Hollande (probablement Amsterdam). S'adresser à M. lo Prof. Brouardel, ù Paris.

II« CONGRÈS INTERN. D'Assainissement et de Salubrité de l'Habitation. Fin août à Genève. S'adresser à M. Marié-Davy, 7, rue Brèzin, (Paris, xiv«.)

IIIo CONGRÈS INTERN. îv'Electrologie et de Radiologie médicale, MILAN.

IVe CONGRES INTERN. DES Médecins experts des Compagnies d'assurances, BEULIN. (Automne),

La durée du Congrès sera do cinq jours. Les matinées seront consacrées à la discussion des rapports relatifs à l'expertise médicale en matière «l'assurance sur la vie, et les après-midis à celle des rapports concernant l'assurance-accidcnt'.

Les manuscrits des rapports et communications doi-


— 28i —

vent être envoyés au secrétaire général, Spichernstrasse. 22, Berlin \V. 50. avant lo l^ janvier 1000.

Tous les travaux seront imprimés et distribués avant l'ouverture du Congrès.

Vfi CONGRÈS INTERN. D'Obstétrique et Gynécologie,

SAINT-PÉTERSBOURG.

Patron. : S. M. l'Empereur de Russie.

Communications : M. lo Secr. gén. du Comité d'organisation, le Dr. P. Sadovsky, Saint-Pétersbourg, Xevsfey-Prcspeet, 00.

CONGRÈS INTERN. DE Dermatologie ET DE Syphiligraphie, NEW-NORK.

CONGRÈS INTERN. DE< Maladies du Travail, MILAN.

Ce Congrès comprendra trois sections : 1" Physiologie et hygiène du travail ,•

2o prévention des maladies du travail : 8° Assistance sociale.

CONGRÈS INTERN. DES Colonies et sanatoria scolaires Bordeaux. Juin 100o.

Le Congr. se tiendra sous la présidence «l'honneurde M. le ministre do l'Intérieur et de M. Monod, directeur de l'hygiène et de l'assistance publiques en France.

Pour tous renseignements, s'adresser à M. Louis Bonnin, président de la Fédération des patronages et des colonies de vacances des écoles de la ville do Bordeaux, 275, rue Sainte-Catherine, et à M. le Dr. Lauga, président de la Commission médicale, rue du ParlementSainte-Catherine, â Bordeaux.


- 285 —

RÉUNION DE LA Fédération Dentaire intern. ÙGUNEVE. S'adresser : M. Dr. Miller, Hanovre.

RÉUNION INTERN. DE l'Association des dentistes américains en Europe, BERLIN.

VII" CONGRÈS INEERN. d'Hydrologie, Climatologie, de Géologie et de Thérapeuthique par les Agents physiques. Venise 1006.

RÉUNION DU COMITÉ PERMANENT INTEHN.DE l'Association intern. de la Presse Médicale à Madrid. (17-10 avrill. S'adresser à M. Dr./tfo«t*f?/,Pari3,103,lid. Hausmann.

XVc CONGRÈS UNIVERSEL DE LA Paix. Milan en 1005. S'adressera M. E. T. Moneta, Portici settentrionali, 21 à Milan.

RÉUNION GÉN. DES MEMBRES DE l'Institut intern. de

la Paix, Monaco, Printemps 1006. Sous le patron, do S. A. S. le Prince Albert. Communication : Institut intern. de la Paix, Monaco.

CONGRÈS INTERN. DU repos du dimanche à Milan : dans l'été de 1906.

Communications : M. E. Deluse, 10, Rue de Candolle, Genève.

CONGRÈS INTERN. DES Employés des Po es et Télégraphes.


— 280 -

Communications : M. Sabra, Prés, de l'Association gén. «les Agents «les Postes et «les Télégraphes, Paris.

Xe CONGRÈS INTERN. DES Employés. LONDRES.

CONFÉRENCE INTERN. DES Travailleurs de la Céramique. LIMOGES. Le But : de la conférence sera :

1(> Création définitive du secrétariat international ;

2° Fixation du travail du secrétariat 'r

3° Décision sur les conditions d'adhésion des organisations au secrétariat international ;

4o Décision sur le siège du secrétariat ;

fv Présentation et discussion des statuts de la Fédération international.

S'adressera M. Lietsch, seciét. delà f-'éd. intern. dos Travailleurs de la Céramique ù Berlin.

V« CONGRÈS INTEHN. DES Teinturiers-Dégraisseurs, Xantes. 4-o février.

XIII« CONGRÈS INTERN. DES Mineurs, LONDRES. S'adresser à M. Ashlon, secr. intern. des mineurs à Manchester.

«"ONGRÈS INTERN. DES Jardins ouvriers et des Coins de Terre. Oct. 1900, Paris. Communications : Dr. G. Lancrg, Dunkerque.


- 287 -

CONGRÈS INTERN. CONTRE LA Traite des Blanches, dans les premiers jours d'octobre à Paris. S'adresser au Bureau de l'Union intern. des Associations contre la traite «h* blanches à Londres.

CONGRÈS INTERN. DE LA FÉDÉRATION éthique. S'adresser à M. Spieller, Londres S.W., 80. b. Albert Bridge.

IV" CONGRÈS INTERN. D'Assistance publique et privée, Milan, 23-27 mai 1900.

Prés, du Comité intern. permanent : M. Casimir Périer, ancien Président de la République Française; Prés, du Comité d'Organisation : M. le Dr. Angolo Filiivlti, Assesseur «le l'As-ast-inco publ. à Milan ; Secr. : M. Camillo Plaines, secr. de l'Assistance publ., Milan.

Cinq questions intéressantes sont inscrites à l'ordre du jour :

De l'assistance aux étrangers. Nécessité d'une entente intern, (proposition du Comité des congrès nationaux italiens constitué à Bologne et de M. Kmile Robert ;le Belgique).

Education professionnelle des auxiliaires bénévoles de l'assistance publique, (proposition de M. Munsterberg de Berlini

Des institutions ayant pour objet de protéger et d'assister la jeune fille et la femme isolée (proposition de M. Ferdinand Dreyfus de Paris).

Mesiuvs d'assistance prises ou à prendre dans les différents pays contre la mortalité infantile (proposition de M. Paul Strauss, sénateur de Paris).

Par quels systèmes et dans quelles limites les formes de l'assurance et de la prévoyance peuvent et doivent remplacer et compléter les fonctions de la bienfaisance et de l'assistance pablique avec le concours des institutions qui remplissent actuellement ces fonctions (proposition du Comité de Bologne).


- 288 -

CONGRÈS INTERN. Municipal.

Proposé par M. Edwin Cormcald. Prés, du Country Concil «le Londres.

V° CONGRÈS INTERN. DE LA Science des assurances, Berlin. 10 -15. Sept.

Patronage : M. le Ministre Grafvon Posadowsky.

Prés. ; Directeur gén. Dr. Hahn. S'adresser au secret. M. le Dr. Alfred Mânes, Berlin. W. Spichernstrasse 22.1.

CONFÉRENCE DE l'Union intern. pour la protection de la propriété littéraire et artistique, BERLIN.

CONGRÈS INTERN. d'Océanographie, MARSEILLE ; Sous le haut patronage de S. A. le Prince Albert de Monaco.

Commissaire : M. Bénard, Prés, delà société océanographique du Golfe de Gascogne, Marseille.

VI» CONGRÈS INTERN. d'Anthropologie Criminelle. Turin, 26, Avril.

Prés. : M. Blanchi, ministre de l'instruction publique S'adresser au Secrétariat du Congrès : Via Michelangelo 26 Turin.

Ille CONGRÈS INTERN. D'Anthropologie et d'Archéologie préhistoriques, 16-21 avril à Monaco.

S'adresser à M. Henri Hubert, 74, rue Claude-Bernard, à Paris.


-- 280 -

XVo CONGRÈS INTERN. DES Américanistes, QUÉBEC (Canada).

Prés. : Robert Bell, directeur de la Commission géologique du Canada (Québec).

Voici les matières sur lesquelles devront porter les travaux du prochain Congrès :

a) Les races indigènes de l'Amérique, leur origine, leur distribution géographique, leur histoire, leurs caractères physiques, leurs langues, leur civilisation, mythologie, religion, leurs moeurs et coutumes.

b) Les monuments indigènes et l'archéologie de l'Amérique.,

c) L'histoire de la découverte et de l'occupation européenne du Nouveau-Monde.

RÉUNION DE L'INSTITUT Colonial INTERN., Bruxelles, en 1906, 24 Juillet.

Communications : Institut colonial intern., Bruxelles, 3G, rue Veydt.

Les questions qui seront discutées sont les suivantes :

1° Des différents systèmes d'irrigation aux colonies et dans les pays neufs, (Rapporteur : M, l'î.-A. Van Sandick.)

2» De la meilleure manière de légiférer sur les colonies. (Rapporteur : M. J. Chailley.)

3° Des rapports financiers entre la métropole et les colonies. (Rapporteur : M. Maurice Chotard.)

4° De l'enseignement colonial. (Rapporteur: M. IL Froidevaux.)

5" De la constitution et de l'organisation du capital aux colonies. (Rapporteur : M. le docteur Scharlach.)

t> Le crédit à accoi'der aux indigènes. (Rapporteur : M. le docteur Alfred Zimmermann.)

7" De l'assistance intercolonialc en vue du maintien de l'ordre. (Rapporteur : M.IIenrico Castellani.)

8° Du recrutement des magistrats de l'ordi-e judiciaire des

19


— 290 -

colonies. (Rapporteurs : M. le docteur C. Pinacker-IIordyck et M. J. Chailley.)

Il 1 De l'utilisation des organismes politiques indigènes pour l'administration des colonies iutcrtropicales.

'.'oNEÉRENGE INTERN. D;.S Explorateurs arctiques et antarctiques, Bruxelles. »n mai <;t septembre.

Au cours do cette seconde conférence intern., on arrêtera : l" les bases d'une série d'explorations polaires : 2° le programme des observations ù effectuer dans les laboratoires ; 8" le texte du règlement organique de l'Association intern. pour l'étude des régions polaires.

IV'' CONGRÈS INTERN. Théosophique, à Nuremberg, Août lyou.

Communications : Theosophische Gesellschaft in Nuremberg. 18. Siomonstrasse.

Secr. : M. Georg Kuhnlein.

Ib- CcNiiRÈs INTERN. DES Espérantistes, GENÈVE. S'adresser à M. Pasteur Schnecberger, à Laùpfer près Zurich.

CONGRÈS INTERN. DE G aphologie pour célébrer le centenaire de l'Abbé Michon. Préparé par la Société de Graphologie do Paris.

Prés, du Comité : M. Jules Claretie.


- 291 --

c) Commerce, Industrie, Transports, Technique. 1 CONGRÈS INTERN. DES Editeurs. Milan. 0-10, Juin. Communications : M. Tito Ricordi, Prés, de l'Association tipografico-libvaria Italiana Corso Vene/ia, 10, Milan.

Ilf* CONGRÈS INTERN. DES Chambres de Commerce et des associations commerciales et industrielles. Milan ou i900. S'adresser à M. l'huile Jottrand, Mons, Belgique.

IR* CONGRÈS INTERN. ROUR lo Contrôle des Tissus de Soie pure à Gomo. S'adresser au Bureau du Congrès ù Como (Italie)

CONGRÈS INTERN. DES Employés du Commerce et de l'Industrie, à Lyon. S'adresser à la Fédération des Employés à Nantes. F

IV*- 1 CONGRÈS DE l'Industrie du liège àEisemach.

IIR CONGRÈS INTERN. DE L'INDUSTRIE Cotonnière,

Bremen. S'adresser à la Fédération intern. Cotonnière, Manchester, 22 Marg'skate.

RÉUNION DU COMITÉ INTERN. DU Carbure de calcium et de l'Acétylène, juin 1900 à Nuremberg.

Communications. M. Pierre Rosonberg, 10'i,B«L Clichy Paris, xvme.


292 —

Ville CONGRÈS INTERN. DES Chemins de Fer,en Suisse. S'adresser à la Commission permanente des Congrès des Chemins de Fer à Bruxelles.

CONEÉBENGE INTERN. DBS HorairOS.BREMEN.

CONGRÈS INTERN. DES Tramways et des Chemins de fer d'intérêt local, Milan, septembre. S'adresser à l'Union intern. de Tramways à Bruxelles.

CONGRÈS INTERN. d'Electricité, MARSEILLE.

CONGRÈS INTERN. DE LA Chimie appliquée, Rome.

Printemps 190G.

Toute personne t4ui s'intéresse aux applications do la chimie peut être membre du Congrès. Ces membres sont actifs ou honoraires. Le droit d'inscription est de 15 fr. et le Congrès est divisé en sections et sous-sections :

1° Chimie analytique, appareils et instruments. Pi'és. : prof. Spica.

2° Chimie inorganique et industrielle. Prés. ; prof. Oabha.

3° Métallurgie et mines.Prés. : L'iog. Matlirollo ; explosifs. Prés. : colonel Ninet.

4° Chimie organique et industrielle ; industrie des produits organiques. Prés. : prof. Giacomo ; substances colorantes et applications. Prés. : prof. Korner.

5» Industrie et chimie du sucre. Prés. : prof. Villa Veccbia.

G0 Fermentation et amidon ; industrie des fécules et dérivés. Prés. : prof. Giglioli ; fei-mentations spéciales et omologie. Prés. : prof. Zecchini.


— :!93 —

ï° Chimie agricole. Prés. : prof. Menozzi.

8" Hygiène, chimie médicale et pharmaceutique. Prés. : prof. Balbiano ; Bromatologie. Prés. : pn>f. Piutti.

il" Photochimie, photogi'aphio. Prés. : colonel Pizzighelli.

10" FJeetrochimie, physique chimique. lYés. : prof. Nasini.

11° Direction, économie politique et législation se référant à l'industrie chimique. Prés. : L'ing. Pirelli.

Les langues admises au Congrès sont le français, l'italien, l'allemand et l'anglais.Tous les actes des sections seront rédigés en italien.

CONGRÈS INTERN. pour uniformiser les méthodes d'essais pour les matériaux de construction

S'adresser à l'Association intern. pour l'essai des matériaux de construction à Berlin. (Prés. M. Michaclis).

VII'* CONGRÈS INTERN. DE LA FÉDÉRATION INTERN. des Chauffeurs-Conducteurs, etc.. 4 Sept, à Marseille.

CONGRÈS-CONCOURS SUR LES MESURES ET MOYENS pour prévenir et éteindre les incandies, à Milan, Mai 1900.

Communications : Comité exécutif du Congrès-Concours des Pompiers, Milan, Via Ansperto, 4.

d) Instruction, Arts, Sports, etc.

CONGRÈS DES Architectes, Londres. 16-21 juillet. S'adresser : M. Malhesias, Londres 9, Conduct Street, Londres W.

Voici le programme des questions qui seront soumises à l'examen du Congrès :

1° De l'exécution, par des fonctionnaires, des édifices importants destinés à l'Etat et aux municipalités.


•>!)!

'■2' De la propriété artistique «les (euvivs d'architecture et do la propriété des dessins d'ai'chitecture.

:>*• Des constructions en acier et en ciment armé :

a) Considérations générales ;

b) Questions spéciales relatives à l'esthétique et à l'hygiène dans les constructions a. grande, hauteur.

'»" De l'éducation du public en architecture.

5' Du titre et du diplôme d'architecte.

G-* De l'architecte-artisan. Jusqu'à quel point l'architecte doit-il recevoir l'éducation théorique ot pratique de l'artisan ?

7° Delà disposition et du développement des rues et des espaces libres dans les villes.

K> L'architecte doit-il exercer un contrôle sur les auti-es artistes et sur les artisans jusqu'à l'édification complète des monuments destinés à l'Etat ou au service public?

R' De la responsabilité des gouvernements dans la conservation des monument-; nationaux.

XI" CONGRÈS INTERN. DES Associations de la Presse, MILAN. S'adresser au Bureau de l'Association de la Presse, Paris, H, rue de Sèvres.

CONGRÈS DE la Danse, DE la Mode, DU bon Ton, DES Usages ET des Coutumes, à Rome, 10-15 juillet.

lie CONGRÈS INTERN. D'Education et de protection de l'Enfance dans la famille, à Milan 190G.

Communications : M. Louis Pien, 44, rue Rubens Bruxelles.


CONGRÈS DE LA FÉDÉRATION Aéronautique, BERLIN.

VIP* CONGRÈS INTERN DE LA LIGUE INTERN. DES Associations Touristes. MILAN. S'adresser à l'Association intern. des Touristes (voir ci-dessus sous le titre : Associations, etc.)

CONFÉRENCE INTERN. DES Automobile-clubs reconnus, PARIS. Dec. S'adresser à l'Association des Automobile-Clubs reconnus, Paris, Place de Concorde.

EPREUVE Aéronautique (Concours Gordon-Bonett à Berlin,

CONGRÈS IN ri:itN..d'Agronomie Coloniale, MARSEILLE. S'adresser Prof. Hcim,B'l, Bue Ramclin, Paris xvi".

CONGRÈS INTERN. d'Horticulture. Lieu non fixé.

Xe CONGRÈS INTERN. DES Rosiéristes. BENNES.

XXVIe CONGRÈS INTERN. Eucharistique. COLOGNE. S'adresser à M. le Curé Oberdorpperde la Paroisse St.- Mavtin à Cologne.

II. EXPOSITIONS, ETO

OUVERTURE OFFICIELLE ET INTERN. DU Tunnel du Simplon, 1er mai.


2-OR -

EXPOSITION INTERN. DE Pédagogie, Barcelone, avriloct.

L'Exposition sera composée de sept groupes :

1", Enseignement primaire; 2", Enseignement secondaire; 3e Enseignement supérieur; \< Spécialités ; 5°, Architecture s colaîrc ; 6e, Matériel scolaii'e ; 7«. Hvgiène scolaire.

EXPOSITION INTERN. d'Eloctrotechnique, Kiew 27 mars-25 Avril.

SVLON INTERN. d'Art photographique, Marseille ; 3-25 février. S'adresser à M. Ed. Astier, 11, Rue de la Grande Armée. Marseille.

EXPOSITION INTERN. DE L'ART DES Relieurs ; 15 mars 16 avril à Francfort s/m.

EXPOSITION INTERN.Universelle, Christchurch-Canterburg iNouvelle Zclande).

EXPOSITION INTERN. DE Photogravure. BRUXELLES.

Organisée par lo Cercle des éludes typographiques. S'adresser à M. U prés, du Cercle d'études, 51, Marehéau-Charbon, Bruxelles.

EXPOSITION INTERN. DE Peinture. Pittsburg (EtatsUnis) 2 novembre-lc janvier.

Les artistes désireux de prendre part à cette exposition devront faire déposer leurs oeuvres, à leurs frais, chez M. Guinchard, 76, rue Blanche, à Paris. Elles y seront examinées par un comité composé «le M'ic Mcry Cassai et do MM. Dagnan-Bouverct, W. Gay. Lher-


— 29V —

mitte, Pearce. Thaulow. Raffaelli, Aman-Jean, Melcheré et Cottet.

EXPOSITION INTERN. DE Milan en 190B.

Inauguration du percement du Simplon.

Sous le haut Patron, de S.M. le Roi d'Italie.

Sections internationales : Industrie - des transports parterre et des transports maritimes,expositions rétrospectives des transports, aéronautique, météorologie, arts décoratifs, galerie «lu travail pour les arts industriels, agriculture, pisciculture,.prévoyance, hygiène publique, hygiène et assistance sanitaire dans l'industrie des transports.

Section nationale : Beaux-Arts. Sections internationales Sections Italiennes

GROUPES :

1. Transports par terre, aéronautique, météorologie, ex- GROUPE I position rétrospective des

transports par terre 1G° Division nationale

2. Transports maritimes et fluviaux.Exposition rétrospec- GROUPE II tivo des transports maritimes ?c Catégorie nationale.

3. Arts décoratifs.

4. Galerie du travail pour les GROUPE V arts industriels.

5. Agriculture et aquiculture.. Agriculture (Divisions

nationales 1,2,4 et 5)

Zootechnie (Division 1.

race chevaline, cl, 1

C. Hygiène publique. - Hy- (nationale). Classe 1

giène industrielle. — IIv- catégorie'd(nationale)


— 298 —

giène et assistance sanitaire Divisions 2,3,4,ô(ra«lans les transports. ces bovine, porcine et

7. Prévoyance. bovine) nationales.

EXPOSITION INTERN. Electro-Technique à KIEFF (Russie). 27 mars-25 avril.

L'Exposition s'ouvrira sous les auspices de la Société technique et impériale et comprendra les sections suivantes :

1° Chaudières et accessoires. '1° Machines pour généi-ateurs électriques. 3" Machines électriques, 'i 9 Eleeti'o-ehimie et électi'O-métallurgie. 5* Echurage électriipie. G' Transmissions de force, ti*action élcctrhpie, moteurs électriques. fii Télégraphes, téléphones et signaux de chemins de fer. S" Appareils'mesureurs. '■)■> Electro-médecine 10° Applications diverses de l'électricité.

EXPOSITION INTERN. DE LA Cuisine, Vienne. Janvier.

EXPOSITION INTERN. DES Cuirs, Fourrures. Plumes et Duvets à Saint-Pétersbourg, i'i février. S'adressera. M.Eugène/'Vce^o.2, Puntotlimouskayor, St-pé|ersbourg.

EXPOSITION-INTERN. DES Arts de la Femme, MARSEILLE. Secrétariat : 10, rue Nouilles. Marseille.

EXPOSITION INTERN. DES Arts et Industries du Feu (Céramique, verrerie et cristallerie), Paris. Juin-oct.


— 299 -

EXPOSITION INTERN. DE L'Economie domestique, Anvers, avril et mai.

L'Exposition sera divisée en quinze groupes : Alimentation. — Hygiène. — Sauvetage. — Vêtements et accessoires. — Décoration, mobilier et accessoires. — Electricité. — (Euvies sociales. — Petit outillage. —- Lettres, sciences et arts. —Agriculture. — Horticulture et arboriculture. -- Chasse et pèche. — Sports. — Colonies. — Industries diverses.

Le secrétariat général «le l'Exposition est établi rue Vondel, 9, è Anvers.

EXPOSITION INTERN. DES Industries textiles à TOURCOINO.

Cette Exposition a pour but de mettre en relief l'activité laborieuse do nos centres textiles du Nord et les progrès «fu'ils ont réalisés; elle se complète par les industrios annexes et tout c qui contribue à développer leur puissance : la Mécanique. l'Electricité, sans en exclure la Décoration, l'Enseignement technique, l'Economie sociale et l'Hygiène sociale.

Kilo comportent dix groupes ;

Premier groupe : Industries textiles el Industries annexes. Mélieru, Machines et accessoires.

Deuxième groupe : Métal!ui'gie. Mécanique, générale, Electricité.

Troisième groupe : Industries chimiques.

Quatrième groupe : Matériaux et constructions. Habitations moyens de transport.

Cinquième groupe : llahillement des deux sexes et parures.

Sixième groupe : Industries diverses. Outillage des lettres et des arts.

Septième groupe : Agriculture, Horticulture


- 300 -

Huitième group'e: Industries alimentaires, Produits agricoles, viticoles et brassicoles.

Neuvième groupe. : Enseignement technique et pratique des industries textiles. Economie sociale. Hygiène sociale.

Dixième groupe ; Art rétrospectif, Art flamand.

EXPOSITION INTERN. D'Economie domestique, Anvers avril-mai.

Secret, gén.: 9, rue Vondel, Anvers.

La classification adoptée pour les produits est la suivante : Groupe I, alimentation ; II, hygiène ; III, sauvetage ; IV, vêtements et accessoires ; V, décoration mobilier et accessoires ; VI, électricité : VII, oeuvres sociales ; VIII, petit outillage ; IX, lettres, sciences et arts ; X, agriculture; XI, horticulture et arboriculture ; *XII, chasse et pèche ; XIII, sports ; XIV, colonies ; XV, industries diverses.

EXPOSITION INTERN. DE Photogravure, Bruxelles, février.

Secr. gén. : M. Von Overstralten, 8, Rue Joseph Steven, Bruxelles.

EXPOSITION INTERN. DES Moyens de lutte sociale contre la Tuberculose. MILAN.

1007

CONGRÈS INTERN. D'Agriculture, VIENNE. (Pentecôte).


— 301 —

CONFÉRENCE INTERN. Séismographique. Lieu non encore fixé. S'adresser au Bureau central séismographique à Strasbourg.

CONGRÈS INTERN. DE Zoologie, BOSTON en août. Prés.: M. le Prof. Agassis.

S'adresser avant lo 1er juin 1907 à M. le Prof. R. Blanchard, Paris, 226, boulevard Saint-Germain.

CONGRÈS INTERN. D'Anatomie, ROSTON*.

CONGRÈS INTERN. DE Physiologie, HEIDELBERG. S'adresser à M. le Prof. Rosscl à Heidelberg.

Ile CONGRÈS INTERN. D'Hygiène scolaire, LONDRES.

CONGRÈS INTERN. DE L'EXTENSION ET DE LA Culture de la langue française, LAUSANNE OU GENÈVE. S'adresser : U.Wilmoltc, 22, rue Reikem, Liège.

RÉUNION DE LA FÉDÉRATION abolitioniste en Belgique en 1907.

Communications : Secrétariat de la Fédération à Genève, 0, rue Saint-Léger.

Ile CONGRÈS INTERN. DES Classes Moyennes, URBAINES ET RURALES, VIENNE. S'adresser au Secrétariat do Tins-


- • 302 —

titut intern. pour l'étude du problème des Classes movenues, Bruxelles, 47, rue de l'Association.

CONFÉRENCE INTERN. DU Droit maritime, à Gènes ou Naples. S'adresser au Comité intern. maritime à Anvers, 28, rue des Escrimeurs.

CONGRÈS INTERN. Océanographique, MONACO.

XIVe CONFÉRENCE interparlementaire, à LONDRES. S'adresser ù l'Office interparlementaire à Berne.

CONGRÈS INTERN. DE L'Association coopérative, probablement ù Rome en 1907.

Communications : Le Secrétariat de l'Association, Londres W.C..22. Red Lion Square.

CONGRÈS INTERN. DES Ouvriers sur Bois à Stuttgart 1907.

Communications : M. Th. Leippart,Stuttgart, Adlerstrasse, 43.

CONGRÈS INTERN. DE L'Association intern. de Sténographie, (système Gabelsberger) à Graz. Communications : Institut royal de Sténographie

(Dresde).


303

Vile CONGRÈS INTERN. DES Ouvriers des Tabacs,

ANVERS. S'adresser à l'Union des ouvriers des tabacs, Anvers.

Secr. intern.: M. H. Juchter.

III« CONFÉRENCE INTERN. DES Académies, VIENNE. S'adresser à l'Académie impériale des Sciences, Vienne.

SESSION DE L'INSTITUT INTERN. DE Statistique, à Copenhague on 1907. S'adresser à l'Institut intern. de Statistique, Londres.

IVe CONGRÈS INTERN. DU Christianisme libéral et progressif, Boston en 1907. S'adresser au Rév. Charles Weadté, 852. Tappan-Strcet, Brookline (Mass.)

Ville CONGRÈS INTERN. DES Habitations à bon marché, Londres 1907. S'adressera M. IL-R. Aldrige, 18, Dulverton Road, Leicester (\ngleterre).

Ile CONGRÈS INTERN. DE Physiothérapie, GENÈVE. ' Communications : M. Dr. L. de Munlcr, Liège,-80, rue Lovure.

HR CONGRÈS INTERN. DE LA Laiterie. Juin-juillet à La Raye, 1907.

Communications : M. E.-E. Posthuma, secr. gén. des laiteries coopératives des Pays-Bas, s'Gravenhago.


304

1907 ou 1908

CONGRÈS INTBRN. D'Acétylène en ALLEMAGNE. Communications : Comité intern. de l'Acétylène, Paris, 104, Boulevard de Clichy.

EXPOSITION INTERN. D'Art, MAUNHEIM. Dh\: Prof, Dill à Karlsruho.

EXPOSITION INTERN. DES Sports, BERLIN. Préparéo par le « Deutsche Sportrover », Berlin.

EXPOSITION INTERN. à DUBLIN.

EXPOSITION INTERN. à JOHANNESBURG.

L'Exposition comprendra seize sections, d'une superli* cie de 57.600 pieds carrés chacune, dont 28.000 pieds seront à louer.

Les frais de construction, pour l'ensemble de l'Exposition, sont évalués à £ 170.000. Lo prix du pied carre loué aux exposants reviendra a environ 10 shillings.

EXPOSITION INTERN. DE LA Guerre, HAMPTON ROADS (Etats-Unis).


- 30."> -

1908

II». CONGRÈS INTERN. DE Chirurgie à HkiDELREiiG. S'adresser à M. le Prof. Cresny à Heidelberg.

CONGRÈS INTERN. DE Radiologie (Congrès Roentgen) à AMSTERDAM .

CONGRÈS INTERN. DE L'Enseignement du Dessin, LONDRES 1908.

Communications : M. lo Prof. Frislchi à Zurich.

IIIe CONGRÈS INTERN. DES OUVRIERS DE L'Industrie Textile, VIENNE. S'adresser au Secrétariat intern. des ouvrière textiles. Yorkshiro (Angleterre).

Secr. : M. Marsland.

CONGRÈS INTERN. Socialiste, STUTTGART. S'adresser : Bureau intein. socialiste, Bruxelles.

Xle CONGRÈS INTERN. DE Navigation. Lieu non encore fixé. S'adresser au Secrétariat intern. des Congrès tle navigation, Bruxelles, 38, rue do Louvain

Ville CONGRÈS INTI-RN. D'Hydrologie, de Climatologie, de Géologie et de Thérapeutique par les Agents physiques, ù Alger on Toulouse en 1908. S'adresser au Bureau permanent dos Congrès d'hydrologie, etc., Paris, boulevard de Courcellos, 5'i.


• . - soo -

VHP CONGRÈS INTERN. DES Accidents du Travail et des Assurances sociales à Rome. S'adresser au Comité permanent intern. «les accident» du travail et des assurances sociales, Paris, 55, rue de Chatcaudun.

CONGRÈS INTERN. DE IA Tuberculose, WASHINGTON.

IIP CONGRÈS INTERN. DES Mathématiques, ROME.

VIP CONGRÈS INTEHN. DES Vieux Catholiques en HOLLANDE.

CONGRÈS INTERN. DES Pêcheries dans les ETATS-UNIS.

IIP CONGRÈS INTERN. DE Philosophie, Heidelberg. S'adresser à M. le Prof. Windclband, Heidelberg.

IXc CONG'IÈSDE Géographie, GENÈVE.

VHP CONGRÈS INTERN. iVOtologie, BUDAPEST. S'adresser à M. le Prof. Boecke, Budapest. ,

1908 ou ÎGIO

IP CONGRÈS INTERN. DES Mines, de la Métallurgie, de la Mécanique et de la Géologie appliquée,!MJSSI.LDORF.

appliquée,!MJSSI.LDORF. ù M. Eiigon Schrudter, Dusseldorf, Jacobistrasse. 5.


— 307 -

EXPOSITION INTERN. D'Horticulture, GAND. S'adresser à la Société royale d'Agriculture de Gand.

EXPOSITION INTERN. POUR L'Armée et la Marine, VIENNE.

EXPOSITION INTKEN. DE LA Chasse, VIENNE.

EXPOSITION INTERN. Hispano-Américaine, MADHID.

FÊTE Olympique, Roino 1903. S'adresser au G/mité intern. Olympique, Paris, 10, boulevard Fiandrin.

1909-ieia

VP CONGRÈS INTERN DES Actuaires, VIENNE 19JJ. Communications : Verbandosterr. Versichcrungsgcsollschaften, Vienne.

XVIIc CONFÉRENCE IXTEKN. DE L'Alliance des Unions chrétiennes des jeunes Gens ù Elbcrfold (Allemagne). S'adressera Mr. IL HeVnng, 20, Bosenbuchstrasso, Barmen (Allemagne).

CONGRÈS INTKRN. DES Dentistes, BERLIN. S'adresser à M. lo Prof. Dr. Miller, à l'Institut dentaire, a l'Universitô do Berlin.


- 308 - Vie CONGRÈS INTERN. DE Psychologie, GENÈVE.

VIRe C INGRÈS INTERN. DE Médecine Vétérinaire, dans une ville «le HOLLANDE.

EXPOSITION INTERN. DE LA Vie ouvrière, PARIS .-

Vu la résolution adoptée par la Chambre des Députés dans sa séance du 17 avril 10-5,

Arrête :

Article premier. — Il est institué une commission chai'géo de rechercher les voies et moyens pour organiser une exposition intern. delà vie ouvrière en P-JOlJà Paris et en arrêter le programme

Art. 2. — Sont nommés membres de cette commission : MM. Léon Bourgeois, député, président; Klotz, député; Kcufcr, membre du conseil supérieur du travail, vice-pi*ésidonts; Delpecb, sénsteur; Lcydet, sénaleur; Lourdes, sénateur; Poirier, sénateur; Strauss, séna'cur; Astier, député. Bagnol, député; Basly, député ; Briand, député ; Brousse, président du conseil municipal de P.iris ; Gère député ; Colliard, député ; Dron, député ; Gervais député ; Lameivlin, député ; Lefèvro (André), membre du conseil municipal do Paris ; Massé, député, Messimy, député ; Millerand, député ; Noël, député ; Ranson,membre du conseil municipal de Paris ; Sombat, député ; Siegfried, député; Baré, directeur delà Banque coopérative des associations de production;

M •• Blondclu, membre du conseil supérieur du travail ; MM. Bouquet, conseiller d'Etat, directeur tlo l'enseignement technique au ministère du commerce ; Briat, membre du conseil supérieur du travail; Brunot, inspecteur général des services administratifs au ministère de l'intérieur ; C mpot, membre du conseil supérieur du travail ; Favaron, président de la charn* bre consultative des associations ouvrières do production ; B'ontainc, directeur du travail au ministère du commerce ;


- 309 -

Gide, professeur à la Faculté de droit, membre du conseil supérieur du travail; Grapin, chef adjoint du cabinet du ministre du commerce ; Jay, professeur à la Faculté de droit, membre du conseil supéiùeur dn travail ; Louis Juttet, chef de cabinet du ministre du commerce; Milhaud (Albert), professeur agrégé de l'Univei'sité de Montpellier, directeur général des forges et aciéries de la marine et d'Homécourt ; Pasquier, chef de la division du personnel et do la comptabilité au ministère «lu commerce; Paulet, directeur de l'assurance et de la prévoyance sociales au ministèi'e du eommei'ce ; Ricard, ancien député; Rostand, membre de l'Institut, membre delà com- ,. mission supérieure des caisses d'épargne ; Villemin, entrepre-"' neur île tnaçonnerie. président de la chambre syndicale de la maçonnerie.

Art. 3. — Sont nommés secrétaires :

MM. Marcel Bernard, chef du secrétariat particulier du ministre du commerce; Chillamcl, sous-chef de bureau au ministère du commerce ; Bourdois, sous-chef de burean au ministère du commerce.

Paris, le? juillet 1905.

Signé : F. DUBIEF.

II*'CONGRÈS INTERN. iVAnatomie. Lieu non encore lixé.

S'adresser au Comité permanent d'Organisation des Congrès d'Anatomie (voir ci-dessus Associations, etc.)

CONFÉRENCE DU Comité Météorologique. Lieu non lixé.

S'adresser à M. Prof. H. Hildebrandson, Université Upsala, Suède.

VHP CONGRÈS Pénitentiaire INTERN. WASHINGTON.


> ~ 310 —

S'adressera M. Dr. Guillaumin, DU*, du Bureau fédéral de Statistique à Berne.

V« CONGRÈS INTERN. Ornithologique à BERMN. S'adresser à M. Reichemnis à Mayenco.

Ho CONGRÈS INTERN. DEsEaux Alimentaires Gazeuses et minérales. Bruxelles on 1910. S'adressera M. De Mey, Chimiste- à Laeekon (Belgiie), rue de Molenbeck.Hl.

EXPOSITION INTERN. DU Transport. BERLIN.

CONGRÈS INTERN. DE Botanique à BRUXELLES.

MM. Th. Durand, directeur du Jardin botanique de l'Etat, et L. Errera, professeur a l'Université et directeur de l'Institut botanique, respectivement délégués du gouvernement belge et de l'Académie royale de Belgique, ont été nommés présidents de la Commission d'organisation du Congrès.

XOll

EXPOSITION INTERN. Universelle, a ROME.

EXPOSITIOV INTERN. EN^iXvfcikDYrA; Paix à la Haye.. Préparée par M. A. <«V^o«Va^Rottei*dam.

.'■- ■ ■ . \> . -v--/


TABLE DES MATIÈRES

PaRes

Préface de la pe Année &,

Préface de la 2«* année H

NOTICES

Henri Dunant. — Origines et Progrès do l'OEuvre int. de la Croix-Rouge 13

Dr. M. Lindenau. — La Criminalité internationale organisée et sa répression 19

PREMIÈRE PARTIE VIE INTERNATIONALE OFFICIELLE

I.— Unions, Conventions, Ententes, OEuvres, .

Commissions permanentes' 38

a. Droit public et privé. . . 38

b. Sciences, otc 4«T

c. Navigation maritime et fluviale ...... 53

d. Transport, Commerce, Poste, Télégraphie. . 61

e. Vie sociale et oeuvres humanitaires 70

f. Mesures sanitaii*es et prophylactiques. ... 75

g. Politique, Police 77

IL—Conférences tenue.s en 1905 79

III.— Conventions^raternationales conclues en

1905 .......... 93 ;

IV.—Actions en 1905 112

a. Arbitrage . 112

b. Evénements financiers, guerriers. . ... . 115 r*


II. — Congrès, Conférenoes, Réunions, eto. . . 117 /. Sciences 117

a. Médecine, Hygiène 117

b. Sciences physiques et naturelles ...... 122

c. Droit, Criminologie. 125

d. Bibliographie 137

o. Sciences diverses 128

//. Vie sociale 130

a. Politique sociale , 130

b. Syndicalisme 134

c. Métiers divers 130

d. Morale et Ethique 137

///. Navigation 139

IV. Commerce 140

V. Industrie 148

VI. Politique 148

VII, Technique 149

VIII. Art, Littérature, Presse 150

IX. instruction 153

X. Agriculture 155

AV. Religion 158.

XII. Sports 159

III. — Actions, Entreprises, Institutions, etc. . 161

/. Concours, Prix 161

, //. Visites, Fêtes, E hanges 1(59

///. Musées 172

IV. Institutions et Publications diverses. . , . 174

V. Expositions 179


DEUXIÈME PARTIE VIE INTERNATIONALE PRIVEE

I. — Associations, Institutions, Comités, Commissions, Offices, Bureaux, etc 182

/. Sciences '..*.. 183

a. Médecine, Hygiène . . . 182

b. Sciences physiques et naturelles ...... 187

ç, Géographie, Ethnographio 19i

d. Bibliographie 198

e. Fondations et Prix 202

f. Droit 20:V

g. Sciences diverses 208

//, Vie sociale 313

a. Politique sociale 3i3

b. Syndicalisme 231

c. Métiers divers 237

d. Féminisme 2-9

o. Associations morales et éthiques 230

///. Chemins de fer cl Navigation • 23S

IV. Commerce 244

V. Industrie 247

VI. Politique 250

VII. Technique .» 261

VIII. Arts, Liltérature, Presse 363

IX. Instruction 267

'X. Agriculture 272

XI. Religion '.-...' . 376^'

XII. Sports 277


TROISIEME PARTIE

CONQRÈ8, OONFERENOE8, EXP08ITION8, ETO. ANNONCÉS.

1906 :. . 283

/. Congrès 282

a Offieids. . 283

b. Sciences, Vie sociale, Politique, Morale, etc. 032

c. Commerce, Industrie, Transports.Technique. 201

d. Instruction, Arts, Sports, etc. 2)3

//. Expositions, etc. . .... . . . ... . . . 295

1907 :.' ........... ........ 300

1907 ou 1908: . . . 304

1908 : ;...;.... 305

1908-1910: . 306

1909-1912 :........... .307

1911-1912 : ,>>r*r^r>Nv. . • 310




%m

PUBLICATIONS ' #

DK L'INSTITUT INTERNATIONAL DE LA PAIX

K&-

. o/«5 : 172.4 - <:'/**$

1 JJsS No L; Bibliographie de la Paix et de l'Arbitrage^ par^yf

H. LA FONTAINE. Tome 1er -.-MouvementPacifique," t/jl Un fort volume in-8^ Prix.... 5 fr. - ,S'l%l

Edition sur fiches,

id.

20 fr.

fr341.63(og)

fr341.63(og) \ ' - , V^

• -■•'.■.' ■ , » "fi:/

N° 2. Histoire. Sommaire de l'Arbitrage permanepP,^

par G. MOCH, en français et en espéranto. > , "'%(&

Prix

Ô fr 30

1VF

£"« préparation :

[istoire do l'Aibitrage Intercan par G MASSON .

Histoire do 1 Aibitrage Intercantonal on 3maslej3m par G MASSON . L 4&m

-^—5^"

lliffsl % "'v "<* * hnptimerie du PetitJlonégfàque.>-"MonterCaVlbvif 3|§| ÈSsPtA^ rf ' v A.t « <■ / ;...? : K

3s<

3 751100286647 6

BareBBBBiBMBaaa»