Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 205 à 205 sur 486

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Dictionnaire de la noblesse : contenant les généalogies, l'histoire et la chronologie des familles nobles de France. Tome 7 / par de La Chenaye-Desbois et Badier

Auteur : Aubert de La Chesnaye Des Bois, François-Alexandre (1699-1783). Auteur du texte

Auteur : Badier, Jacques. Auteur du texte

Éditeur : Schlesinger frères (Paris)

Date d'édition : 1863-1876

Sujet : France -- généalogie

Type : monographie imprimée

Langue : français

Format : 19 vol. ; in-4

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5424928x

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-LM1-27 (A,7)

Notice d'ensemble : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34209079q

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 02/06/2009

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 96 %.
En savoir plus sur l'OCR


43g ESP ESP 44°

Seigneurie de Frofsay en Marquisat, sous le titre & nom de Marquisat d'Espinose. (Cet extrait généalogique a été dressé fur les titres communiqués.)

Les armes : tiercé au i d'azur, à la croix fteuronnée d'or ; au 2 d'or, au coeur de gueules ; & au 3 d'argent, à Varbre arraché de ftnople, au griffon passant de gueules.

* ESPINOUSE, en Provence, terre qui passa, vers l'an i38o; à Bermond de Glandevès,par son mariage avec Marguerite, fille & héritière de Rostaing de Blacas. Leur fille, Philippine de Glandevès, la porta en dot à Antoine de Villeneuve, Seignèurde Flayofc, mort en 1461. Le troisième fils d'Hélion de Villeneuve eut en partage Efpinoufe; & Isabeau, son arrière-petite-fille, la porta dans la Maison de Coriolis.

Ce fut en considération des services de PIERRE DE CORIOLIS DE VILLENEUVE, Ier du nom, fils aîné d'HoNORÉ, IIe du nom, & d'Elifabeth de Villeneuve, que le Roi érigea, au mois de Mai I65I, la Terre d'Efpinoufe en Marquisat. II porta d'abord les armes, & se distingua au siège de Rethel, où il reçut plusieurs blessure, & fut reçu Président à Mortier en 1652.'Voyez CORIOLIS.

* ESPINOY, Châtellenie en Hainaut, qui entra, en 1327, dans la Maison de Melun, par l'alliance d'Ifabeau, Dame d'Antoing & d'Efpinoy, avec Jean, premier Vicomte de Melun, dont elle fut la seconde femme, & mère de Hugues de Melun, Seigneur d'Antoing & d'Efpinoy, trisaïeul de François de Melun, Connétable héréditaire de Flandre, en faveur duquel le Roi LOUIS XII érigea la Châtellenie d'Efpinoy en Comté, par Lettres du 28 Novembre i514. Ce Seigneur s'attacha depuis à l'Empereur CHARLES V, qui érigea, Pan 1545, le Comté d'Efpinoy en titre de Principauté, en faveur de son fils Hugues de Melun, quatrième aïeul de Louis de Melun, IIe du nom, créé Duc de Joyeuse, & Pair de France en Octobre 1714, & dont la mort, arrivée le 3 Juillet 1724, sans enfans, a faitpasserla Principauté d'Efpinoy au Prince de Soubife, fils de fa soeur Anne-Julie-Adélaïde de Melun. Voyez ROHAN-SOUBISE.

ESPINOY (D'), en Champagne: famille noble maintenue dans fa noblesse en Juin 1667, d'après la production de ses titres faite

devant M. de Caumartin, Intendant de la Province. Elle remonte, par filiation suivie, à

I. ARNOUL D'ESPINOY, Ecuyer, Capitaine d'une Compagnie de Chevaux-Légers sous le règne <lu Roi JEAN. Sa qualité d'Ecuyer & ses emplois honorables pour le service de Sa Majesté sont prouvés par un extrait de la Chambre des Comptes de Paris, du compte rendu par Jean de l'Hôpital, fait à l'occasion de la guerre durant le règne du Roi JEAN, pour l'année 1355, & par un extrait d'un autre compte, rendu par Nicolas Odde, Trésorier des guerres, pour les années 1358 jusqu'en 1368. Cet ARNOUL D'ESPINOY eut de sa femme, dont le nom est ignoré :

II. JEAN D'ESPINOY, Ecuyer, Seigneur dudit lieu & de Vaux en Artoise, Fief qui est un très-ancien propre, lequel à passé de branche en branche par tous les degrés suivans, & a été partagé noblement. II fut Maîtred'Hôtel du Duc de Guyenne, frère unique du Roi, & épousa Marguerite, dont :

III. PIERRE D'ESPINOY, Ecuyer, Seigneur dudit lieu & de Vaux en Artoise, homme d'armes de la Compagnie du Duc de Bourgogne. II épousa Jeanne de Mauroy, & en eut:

IV. ANTOINE D'ESPINOY, Ecuyer, Seigneur d'Hardecourt, qui épousa, par contrat du 20 Septembre i520, Marie Coustes, de laquelle vint:

V. LOUIS D'ESPINOY, Ecuyer, Seigneur de Chavignon, &c, marié, par contrat du 24 Juin i55o, à Jeanne de Martigny, laquelle resta veuve avec sesenfans mineurs, dont elle eut la garde-noble le 28 Juillet i583. L'aîné de ses enfans fut :

VI. CÉSAR D'ESPINOY, Ecuyer, Seigneur de Pouilly, qui épousa, par contrat du i3 Janvier i5g3, Claude Bernier, dont il eut :

VIL JACQUES D'ESPINOY, Ecuyer, Seigneur, Vicomte de Coolie, marié, par contrat du 27 Octobre 1625, à Catherine Damas. II en eut:

1. FRANÇOIS, Ecuyer, Seigneur d'Eslremont, Page du Roi LOUIS XIV;

2. CÉSAR, Seigneur de Coolie, Page d'ANNE D'AUTRICHE, Reine, mère de LOUIS XIV;

3. ANTOINE, Ecuyer, Prieur de Cazal ;

4. JACQUES-FRANÇOIS, qui suit;

5. Et LOUIS, Page du Grand-Maître de Malte, & reçu Chevalier de cet Ordre.

VIII. JACQUES-FRANÇOIS D'EspiNOY,Ecuyer, Seigneur de Chongy, mort, avoit épousé 1