bpt6k509964v/f2


LE MARECHAL PETAIN

remercie en !a personne

du généra! Noguès

!a popuiat!on marocaine

.t,

Rabat, 4 mars. Le général N&guës, résident gênera], a reçu la lettre suivante du maréchal Pétain

Mon cher Général,

Le chèque de cinq millions de francs que vous venez de m'adres.ser au nom du Maroc pour le Secours National m'est bien parvenu et je vous en remercie. La contribution du protectorat s'élève donc au total à Ja somme remarquable de 25 millions, Pour manifester à la population marocaine la particulière gratitude que j'éprouve pur son magnifique .effort de solidarité, j'ai décidé que la moitié du complément que vous venez de m'adresser, soit deux millions cmq cent mtlle francs serait mise à la disposition des œuvres proprement marocaines. Je vous charge d'utiliser au mieux, en favorisant particulièrement les œuvres qui s'occupent des prisonTiders et des victimes de la guerre marocains le chèque que vous adressera ie Secours Nation aJ.

Croyez, mon cher général, à mea sentiment particuHère estime. Le général Ncguès a répondu par la. lettre suivante

Monsieur Je Maréchal,

En prélevant sur la contribution apportée par le Maroc au Secours NationaJ la somme de 2 millions et demi que vous me demandez de répartir .entre les œuvres qui, dans le protectra.1 vietMMnt en aide aux prisonniers et victimes de la guerre, vous avez profondément touché le cœur de tous les Marocaine. Je suis sûr d'être l'interprète de tous et particulièrement des familles françalsas et marocaines du protectorat qui at- tendent un des leurs prisonniers ':o. terre étrangère. En vous adr~seamt mes remerciements les plus fervents pour ~votre geste généreux, je vous prie d'agréer, Monsieur le MaTéchat, l'expresssion de mon profond et res- pectueux dévouement.

LES TRAFIQUANTS

A LYON

Bonneterie, matières grasses.

Lyon, 5 mars. Les policiers lyonnais .ont appréhenda un polonais Pioche Swire âgé de 28 ans, maMhand ambulant, demeurant 46, rue du BonPasteur, au domicile duquel on a découvert un stock de plus de 30,000 tr. d'articles de bonneterie et de confection.

Piïiche Swire, qui a été inculpé ce stockage, de défaut de comptabilité et d'e défaut de relevé des prix, sera poursuivi sur citation directe.

Un autre polonais nommé David Halpern, âgé de 34 ans, également marchand. forain, demeurant 5, rue d'Au'iÈ, '(;e m: HeM.uc'c: fjui av~it 3iss!mu!é dans quatre appartements loués, par lui. pour plus de :t00.00& fr. d'articles de bonneterie, de confection. et de soiries, a été appréhendé et écroué.

Ce dernier a été Inculpé d& stockage de bonneterie, de détention de marchandi&es hors du commerce autorisé. de non déclaration de marchandises, avamt Ie'deia.1 prévu et défaut de pièces comptables.

D'autre part, les inspecteurs de ia sûreté lyonniaise viennent d'appréhender un individu qui tentait de vendre à un commerçant des cartes de matiè:tes grasus du premier trimestre 1941, au prix de 15 francs pièce.

II s'agit du nommé Guy ArseJin, âgé de 29 ans, demeurant 36, place de l'HôM-d'ë-VilIe. à Villeu.r'banne.

Interrogé par M. Sergent, sous-chef

BERI~tÊRB BOETJRB

La France et ia Mande acceptent le plan

de médiation du Japon

Tokio, 6 mars. Un communiqué publié simultanément par ies gouvernements japonais, français et thaïlandais annonce qu'un accord a été obtenu par les représentants des trois puissances sur les principaux points de la proposition japonaise de médiation du conflit franco-thaïlandais.

Voici le texte de ce communiqué « Le plan de médiation proposé par le gouvernement japonais a été accepté par les gouvernements français et thaïlandais, en ce qui concerne ses principaux paragraphes. Quelques points de détails demeurent cependant à l'étude ils seront probablement réglés d'ici peu de jours. !).

Notre ambassadeur chez

M. Matsuoka

Tokio. 6 mars. (De l'Agence Doméi) Le bureau d'information a publié le communiqué suivant, au début de l'après-midi

« L'Ambassadeur de France, M. Charles Arsène-Henry, a rendu visite au ministre des affaires étrangères, M. Yosuke Matsuoka, ce matin à 11 heures, et l'a quitté à 11 h. 55 après une longue conversation sur la médiation japonaise pour le règlement du conflit de frontière entre l'Indochine française et la Thaïlande. On croit savoir que cette rencontre a eu lieu dans la résidence officielie du premier ministre o. Ce communiqué a été publié avant le communiqué annonçant l'accord de principe entre les trois délégations.

Bucarest, 6 mars. M. Lahovary, ministre de Roumanie à Presbourg (Bratis!ava). vient d'être nommé ministre de Roumanie à Berne.

La guerre en Afrique

Rome, 6 mars. En Afrique du Nord, intense activité de nos reconnaissances terrestres et a&ri'ehnes. Des avions du corps aérien allemand ont bombardé, le 4 mars, une des bases aériennes ennemies.

En Afrique orientale, nos forces ont contre-attaque, dans le secteur de Ken&n, une formation ennemie qui tentait de s'infiltrer dans nos lignes. Nous avons fait quelques prisonniers. L'ennemi a effectué quelques incursions aériennes sur des localités de l'Erythrée. On ne signale que des dégâts légers..

NOUVELLE ARRIVEE

DE RAPATRIES D'ALLEMAGNE A CLERMONT

Un. nouveau contingent de prisonniers, blessés et malades, venant d'AHemagne, est arrivé en gare de Clermont mei-CTedi, à 16 h. 30.

Les rapatriés étaient au nombre de 570.

Pour les recevoir, las autorités militaires, civiles et religieuses, la Légion des Anciens Combattants étaient présentes ou représentées. Nous avons remarqua M. Chevreux, préfet du Puyde-Dôme le général Grandsart, commandant la XIII" division le général Roton, commandant d'armes le médecin générai Courboulès. directeur du service de santé le lieutenant-colonel Peragatio. commandant militaire du département M Po&het, maipe de Clermont M. le chanoine Ferrandon, représentant Mgr Piguet M. TuaUlon, secrétaire général de la Préfecture M. OUier. adjoint aumaire M. Detetang, inspecteur principal de la S. N. C. F.; les majors Muhr et De Neveu, des ambulances américaines M. Pierre Moulin, directeur du comité d'entr'aide de l'Aéro-Club d'Auvergne.

Selon son habitude, la Légion des anciens combattants avait délégué une bonne partie de son état-major. Il y avait i& le docteur Grasse! préstden: départemental, MM. GUbert Sardier. président communal; Collomb, secrétaire généra] t Conche, Rauzier. docteur Betiet, Monnet, docteur Hochet, de Royat. membres du bureau départementai, Au premier rang de l~ssistance, de nombreuses dames de la. Croix-Rouge, des Compagnons de France.

L'arrivée à Vichy

Vichy, 5 mars. Cet après-midi est arrivé en gare de Vichy un train de 700 blessés et miMtaires venant des camps et dépôts de la région de Berlin.

47 Messes ont été dirigés sur l'hopital complémentaire radio de Vichy et un nombre égal de malades sur i'hôpital thermal militaire. Les autres occupants du train ont poursuivi leur route sur Clermont.

Le colonel Couchet. commandant ta place d'armes de Vichy, attendait le train sur le quai. Une compagnie j d'honneur du 152' régiment d'infanterie et la cNque rendaient les honneurs. On notait également la présemce d'une délégation de la Légion des Combattants et de la Croix-Rouge, des infirmiers, )es médecins chefs et gestionnaires de l'hôpital radio et de l'hôpital complémentaire.

C'est par les cris de Vive la France. que les blessés ont marqué leur arrivée. Des cigarettes et des friand'ises leur ont été offertes par des membres de la Légion des Combattants et un repas leur a été servi en gare par les services d&s hôpitaux.

Parmi les blessés, on n''en signale aucun dont l'état présente un caractère de gravité.

de i~ sûreté, Arseltn a déclaré avoir acheté ces cartes à une per&onne habitat Marseille où il se rendait fréquemment. H a été écroue.

A MARSEILLE

.Chcootat

Marseille, 5 mars. Avisée que le chocolat faisait l'objet de. transactions actives sur le marché noir, à des prix scandaleux, la police a. surveillé certains in'dividms et en a arrête deux, Gaston Dreher, 4S ans, et Lucien Karcher, 36 ans. Ces individus faisaient transporter dix caisses de '50 kiJogs de chocotat acheté à raison de 17 francs le kilog. Ils en avaient déjà vendu une même quantité 53 francs; la livraison du 2" lot se faisait au prix de 86 francs. Les deux merca'ntis ont été éoroués.

Activité nocturne réduite au-dessus de l'Angleterre

Berlin, 6 mars. Le haut commandement des forces armées allemandes communique

Au large de la côte orientale de l'Ecosse, un avion de comibat a atteint eti plein et détruit un mouilleur de mimes anglais. La tentattve de l'e-nnemi de pénétrer, au cours de ia. journée, avec quelques avions de combat, protégés par des chasseurs, en France septentrionale, a échoué, grâce à la résistance énergique de nos avions de chasse et de notre D. C.A.

Sur 16 avio'ne ennemis, participant à l'attaque, 6 ont été abattus en combats aériens et par la D.G.A. Ni de jour, nt de nuit, des avions ennemis n'ont pénétré dans le ciel allemand. Du 27 février au 5 mars, l'ennemi a perdu, au totat, 23 avions, dont 16 au cours de combats aériens, 5 par la D.C.A., 2 par la marme de guerre. En outre, un certain nombre d'appareils britanniques ont été détruits au sol. Pendant la même période, la Luftwaffe a perdu 15 appareils.

Londres, 6 mars. Communiqué des ministères de l'Air et de la Sécurité nationale:

Au cours de la nuit dernière, l'activité aérienne ennemie a été très réduite au-dessus de la Grande-Bretagne. Peu après la chute du jour. des bombes ont été lancées sur une ville de la côte du Sud de l'Angleterre on ne signale aucun dégât ni aucune victime.

Le conf~ t~o-grec

Ca!me sur !e front grec

Rome, 6 mars. Communiqué du quartier général italien

Sur ïe front grec, rien d'important à &ignaler. Nos avions de bombardement ont attaqué avec succès des installations portuaires dans l'Me de Mityiène.

Athènes, 6 mars. Communiqué officiel du haut commandement des forces armées henemqu.es du 5 mars au soir

« Combats d- patrouilles et activité d'artillerie

Athènes, 6 mars. Communiqué officiel du ministère de la Sûreté publique du 5 mars au soir

Calme à l'intérieur du pays n.

Londres, 6 mars. Le Ministère de la Guerre économique annonce qu'un accord a été conclu entre la Grande-Bretagne et la Suède, aux termes duquel cinq bateaux suédois se trouvant dans des ports d'outremer pourront appareiller chaque mois a destination de Gotheborg.

INTERESSANTES PREC!S!ONS SUR LA REPARTITION

DES MATIERES PREMIERES

Paris, 5 mars. M. Bichelonne, secréta)ire général à la production Industrielle, a donne hier, au cours d'une conférence. d'utiles précisions sur l'office central de répartition des matières premières et sur différents comMés appartenant à cet organisme.

M. Pichelonne à fait un rapide historique des faits qui ont amené la création de l'office.

'A la fin du mois d'août, a-t-il dit. toute notre organisation industrielle était presque réduite à néant Le 1(: août, on mettait sur pied le Comité d'organisation et le 10 &"ptfmbrf l'office central de répartition des matières grasses était en place. Ce dt'rnter comprenait 10 Motions s'ocout.'am chacune d'une catégorie de matières premières. Httes furent en état de fonctionner les uues après les autres, le M septembre. Celle des textiles, le 31 octobre, celle des cuirs, etc. Enfin, fait d'une importance capitale. le 20 novembre, les autorités d'occupation reconnaissaient notre office, qui ainsi devenait viable

M. Bichelonne a exposé ensuite la tache qui incombe aux répartiteurs placés à la tête des comités. Il a fait remarquer qu'ils ont pour premier but de planifier les besoins. C'est ainsi qu'en ce qui concerne les métaux ferreux, les grosses usines ont reçu 40 de ce qu'elles obtenaient en 1938. Le reste est maintenant distribué aux entreprises moyennes et aux artisans. Ce n'est que grâce à une collaboration étroite, a ajouté le secrétaire générai, avec les services compétents allemands que nous pouvons obtenir des résultats <

Les 18, lu et SO février, ainsi que la presse l'a annoncé, des échanges de vues eurent lieu à Paris. Ils se poursuivent maintenant à Berlin. Des liens étroits et durables sont d'ores et déjà établis, car il ne faut pas perdre de vue que l'office de répartition ne devrait pas être supprimé même si nous possédions de grandes quantités de matières premières, ne serait-ce que pour lutter contre le phénomène d'accaparement des grandes industries au préjudice des petites. De plus les interdictions d'emplois de certaines matières sont nécessaires pour éviter le gaspillage. Un exemple N'utilisait-on pas le cuivre pour la robinetterie? Enfin, il faut pousser très avant l'étude des produits de remplacement. Nous obtenons des résultats avec la fibre artificielle dans le textile. Il devrait en être de même dans tous les autres domaines D.

La repress!on des menées

communistes

Grenoble, 5 mars. La gendarmerie de Domene et la. police mobile de Lyon ont appréhendé six communistes Louis Colombet, 33 ans, Joseph André, 35 ans, Jean Marietta, 40 ans, François Garcia, 23 ans, Henri Tranchant, 31 ans, et Paul Bloyon, 35 ans, qui se livraient à une intense propagande communiste dans certaines localités d'à la vaille du haut Grésivaudan.

Tous ont fait des aveux.

Lyon, 5 mars. Cinq militants communsites accusés de détournement et recel de voitures placées sous séquestre et diffusion de tracts tendant à propager des mots d'ordre d~ la ni* internationale, viennent d'être jugés à Lyon. Les condamnations suivantes ont été prononcées Maurice Pelletier: deux ans et six mois de prison, 200 fr. d'amende Julien Airoldi deux ans et six mois de prison et 500 francs d'amende Joannes Berlioz dix-huit mois et 200 francs Georges Varaud si mois et 100 francs Henri. Cazade six mois de prison avec sursis.

f.o tenston Jons J~M Basons

Accord complet entre

!a Grande-Bretagne et !a Grèce

Londres, 6 mars. Le communiqué officiel suivant a été publié hier soir à Athènes

« M. Eden et le général sir John DiM sont arrivés à Athènes, en visite officielle, le 2 mars. Us ont été reçus par le rci et le président du conseil, avec qui ils ont eu de longs entretiens.

u M. Eden a exprimé &cn admiration pour la résistance héroïque et les victoires de l'armée grecque. De son côté, M* Koritzis, premier ministre de Grèce, a exprimé une fois de plus la profonde gratitude du gouvernement et du peuple grecs pour l'aide efficace donnée par la Grande-Bretagne à la Grèce, à la. suite de l'agression injustifée dont elle fut victime de la part des Italiens.

« Les deux gouvernements ont procédé à un examen détaillé de ~situation dans les Balkans, où tous leurs efforts tendent à éviter l'extension de la guerre. Us sont parvenus à un accord complet sur toutes l'es questions.

LE COMMUNtQUE RUSSE N'A PAS ÉTÉ PUBDË EN BULGARtE

Sofia, 6 mars. Le communiqué de l'agence Tass, exposant le point de vue soviétique sur l'adhésion de la Bulgarie au pacte tripartite et sur l'entrée des troupes allemandes en Bulgarie n'a pas été publié en Bulgarie.

Une mise au point de l'agence d'Athènes

Athènes, 6 mars. L'Agence d'Athènes communique

« Un journal de Belgrade reproduit une information purement fantaisiste d'un journal roumain qui annonce « comme probable une crise gouvernementale en Grèce, si le Président du conseil hellène accepte les propositions anglaises o et qui ajoute que le nouveau gouvernement qui serait ..tMi~ntue en Grè<;e « accepterait de conclure ia paix avec l'Italie, le pays ne voulajit pas reconnaître les engagements qu'assume le gouvernement actuel H. Nous opposons à toutes ces nouvelles' qui sont de pure imagination, le démenti le plus catégorique. Le gouvernement grec est soutenu dans sa politique par l'élan réellement unanime de toute la nation, de toute l'armée et de tout le peuple hellène il n'existe pas la moindre réserve, la moinJre restriction dans l'esprit d'un seul Grec, quant à la détermination de mener la guerre jusqu'à la victoire totale et définitive, malgré les sacrifices que cela ajouterait aux sacrifices consentis. jusqu'ici et malgré les dangers que 1 comporterait cette politique de guer- ¡ re jusqu'au bout ".<

UANS LE MONDE MARIAGES

Le 23 février a été célébré par Mgr Heintz.évêque de Metz, dans l'intimité en raison des circonstances, & l'a. ctiapeUe du château de la Fot, a Noth (Creuse), le mariage de Mlle Jeanne-Marie de Curel, fille du vicomte Charles de Curel, croix de guerre, et de la vicomtesse, née La Rochefoucauld, avec Je comte Armand de Vassetot de Ré.gn'é, sous-lieutenant au 12° cuirassiers. Croix de guerre 1940, fils du comte G. de Va&selot de Régné, chef d'escadron, en captivité, officier de la Légion d'honneur. Croix de guerre, et de la comtesse, née Cugnac,

Le Satint Père avait d'aignë envoyer par télégramme sa bénédiction aux jeunes époux.

^x_

~U!Lb

On annonce la mort du docteur Antoine Dorel, chevalier de la Légi'on d'honneur, décédé à Brioude le 20 février, muni des sacremenst de l'église, a. l'âge de 76 aM.

Mort du médec!n inspecteur généra!Savonnin

Paris, 5 mars. Le médecin inspecteur général Savonin, qui fut directeur du servifce de santé de l'armée du Rhin, puis médecin chef du gouvernement mMitaire de Paris, est 'mort hier à Paris.

Né en Algérie, H eut une carrière particulièrement brillante dans la médecine militaire.

THEATRE DE CLERMONT Samedi 8 mars, à 20 h. 30, et dimanche. à 14 h. 30 et 20 h. 30 (( Btchon )), pièce de Jean de Letraz, avec Armand Bernard, Milly Mathis et Jacques Lerner.

Mercredi 12 mars, en soirée, la troupe des Etudiants en Lettres donnera, au théâtre municipal de Clermont la première d'une pièce d'Henri Pourrat, !a POMte CM pot.

Des chants et des bourrées d'Auvergne feront à l'œuvre de l'auteur de e Gaspard des Montagnes un digne accompagnement.

Enfin, pour compléter ce remarquable spectacle, les étudiants Interpréteront l'amusante comédie de Moliëro Le M<~ec<n ma;~ :Mt.

Les Comédiens Routiers en tournée Les Comédiens Routiers, reformés après la guerre en une équipe nouvelle et désormais indépendante du Centre Dramatique que Léon Chancerel dirige & Toulouse, sont partis en tournée à travers la France libre. Joyeux garçons, ils emportent avec eux leur répertoire de comédies at de chansons traditionnelles « L'Huître et les Plaideurs L'Impromptu de la Médecine Les Irascibles Ils y ont joint, cette fois. « Le Duel do Boris Simfn et « L'impromptu de [!at'heB)~)M* do Pierre Barbier

On dit qu'ils rentreront bientôt à StMartin-d'Uriape, qui est actuellement leur port d'attache pour préparer un nouveau spectacle.

Chambéry, 5 mars. Deux trafiquants d'or, Lucien Reffet. â.gé de 31 ans, de Pans et Jean Laurent, âgé de 33 ans, de Saint-M'ar~in-i'a-Chambre, ont été arrêtés près de Samt-Jean-de-Maurienme. Leur trafic dirait depuis plusieurs semâmes.

tmprjmerie Moderne

)3. rue dM Port. C'!ertKOKt-F'erran<<

L< C~nf A. PRGURT.

Le message du chancelier Hitler au président Ismet Inonu

Berne, 6 mars. Le conseil des ministres de Turquie s'est réuni une deuxième fois, hier, pour' continuer l'examen du message du. chancelier Hitler, écrit le correspondant berlinois du journal <' Die Tat de Zurich. Ankara, continue le correspondant, est devenue, pour le moment, le foyer de l'action diplomatique allemande. Selon la même source, ie message du chancelier ne chercherait qu'à faire comprendre a Ankara les bonnes intentions de l'Allemagne à l'égard de la Turquie et l'absence de toute visée allemande sur les Dardanelles.

Après ta rencontre

Antonesco-Gcerm~"

Bucarest, 6 mars. L'agence Rador publie le co-mmuniqué suivant sur la rencontre AntMnesco-Goering: Le g-énêraJ. Antonesco, Conductor de l'Etat, a rencontré mercredi le maréchal Gœrmg à Vienne~.

L'-objet principat des confveTsatione a porté sur d'importantes questions politiques et économiques d'intérêt commun.

Ces conversations découlent de l'esprit d'amitié 'et d'étroite collaboration roumamo-allemandes.

La guerre en Chine

-I\I\r-

Tokio, 6 mars. L'Agence Doméi publie cette dépêche de Canton Les forces japonaises en Chine du sud ont achevé brillamment l'occupation de la bande cûtière longue de 400 kilomètres qui s'étend de Kwonghoi à Pakhoi. Les pertes japonaises sont de trois tués et huit blessés, tandis que les Chinois ont laissé 393 morts sur le terrain. Ils ont perdu en outre 156 prisonniers. Les japonais se sont emparés de deux mortiers de tranchée et de 64 fusils.

A la suite de cette operation, les forces japonaises occupent le chemin de fer de Sun Hui à Towshan pa.r Kongmoon et Taishan. Cette ligne est longue de 135 kilomètres. Toute voie d'accès vers les régions contrôlées par le régime de Tchang Kai Tcheik par la Chine du sud est ainsi coupée, dit un communiqué publié par le service d'information des forces japonaises en Chine du Sud.

r-

L'ancien roi Caro! est arrivé à Lisbonne

Berlin, 6 mars. On mande de Lisbonne, au « D.N.B x

« L'ancien roi Carol, accompagné de Mme Lupesco, est arrivé dans la capitale portugaise. Ils sont descendus chez un médecin de leurs amis n.

La loi sur la forme des actions

Vichy, 5 mars. La. loi sur la forme des actions promulguée hier matin prévoit que les actions des Societes ne pourront à l'avenir, en cas de négociation, être livrées que sous la forme n'ominative, à moins qu'eues ne soient deposë'es chez. un agent de change ou dans un établissement puMie agréé par le ministère des finances.

D'autre part, le texte interdit les mutations d'actions à titre onéreux sans l'intervention d'un officier ministériel ou d'un établissement agrée. Ces dispositions tendent à permettre d'exercer un contrôle sérieux sur les transactions en bourse et hors bourse. Jusqu'à présent, le projet de généralisation du titre nominatit avait surtout'pour objet le contrôle fisca). Actuellement, cette préoccupation doit être considérée comme tout à fait accessoire, du fait, en pa.rt.i..culier, de 1 existence du bordereau de coupons, Mais la spéculation qui s'exerce actuellement sur le marché des valeurs 'exige l'intervention de. mesures de su.veUl.ance particulières. En effet, des transactions très importantes se déve loppent en dehors de la. bourse sur m véritable marcné noir, et ces transactions consacrent des hausses qui no peuvent s'expliquer que par une spéculation contre le franc.

Aussi n'a-t-il pas paru possible d'en visager ;a réouverture du marché des actions à la Bour&e de Paris avant l'intervention d'un certain nombre de textes législatifs q~l constituent des précautions élémentaires.

La loi sur la. forme des actions répond à cette pr~ )c~upa.tion. Ses dispositions sont auft'i':u..Tnnen' soupies pour ne pas ent.aver les transactions sur les actions, comme l'aurait, fait l'obligation généralisée de la mi&e au nominatif.

En fait, les acquéreurs d'actions auront toujours l'option entre la. forme nominative et ia forme au porteur, sous ré&erve, dans ce dernier cas, de déposer leurs titres chez un agent de change ou dans une banque agréée. Ce n'est qu'au moment où ils retireront les titres pour se les faire remettre matériellement qu'ils devront adopter la forme nominative.

Au reste, voici quelques précisions extraites du « Journal Officiel c Toute infraction aux dispositions générales de la loi exposera l'agent de change, la compagnie d'agents de obange, l'établissement de banque ou la Société agréé à une amende de 1.000 francs par titre au minimum, et pouvant atteindre ta. valeur du titre. Les actions des Sociétés françaises émises à compter de la promulgation de la loi devront revêtir la forme nominative. Les actions nominatives ne pourront être converties au porteur, que si elles sont déposées chez un intermédiaire agréé.

Les actions des Sociétés françaises et étrangères admises à une cote officielle. ne pourront faire l'objet en France, en Algérie et dans Les colonies, d'aucune mutation à titre onéreux sans l'intervention d'un agent de. change, d'un notaire ou d'un. établissement agréé.

Les infractions à cette, disposition sont constatées par les agents de l'administration de l'enregitrement et par les officiers de police judiciaire qui procèdent à la saisie des titres cédés. Les mutations opérées en contravention aux prescriptions de la loi sont nulles.

En outre, les titres irrégulièrement cédés peuvent être confisqués et ;e vendeur est passible .d'une amende égale au quintuple de la valeur .des titres irrégulièrement cédés.

Le vendeur et l'acquéreur sont tenus solidairement au paiement de. l'amende.

La confiscation est prononcée par i.e tribunal correctionnel du li'eu où a été réalisée la mutation irrégulière. Le pro. duit de la réalisation des titres et ie montant des amendes seront attribués au Secours National.

Les AHemands en Bulgarie

Berne, 6 mars. « Les troupes allemandes en marche à travers la Bulgari'e atteignent ce soir (mercredi soir) tou.s les points frontière prévus pour l'occmpation sur la frontière bulgarogrecque », éenit le correspondant berlinois de la « Neue Zuercher Zeitung II y aura sans doute, ajoute-t-il, un temps d'arrêt, Berlin ayant l'intention d'observer d'abord l'orientation que prendra maintenant la politique hellénique sous l'mfluence de l'a pré~&nce d? M. Eden à Athènes. »

AUX ETATS-UNIS

-h-_

La discussion des amendements au Sénat

Washington, 6 mars. Le Sénat, poursutivant l'étude du projet Roose- veit d'aide aux démocraties, en a enfin terminé hier avec la discussion générale qui s'est poursuivie pendant deux semaines et demie.

La discussion s'est portée sur l'amendement proposé par M. Ellender, tendant à interdire l'envol de troupes américaines eh dehors de l'hémisphère américain. Cet amendement, dans l'esprit de M. EUender, qui est en réaIit6 un partisan du projet et un sop- porter de l'administration Roose- veit, n'a pas pour but de limiter les pouvoirs constitutionnels du président des Etats-Uns, « chef suprême des forces armées américaines o, mais d'éviter qu'une pareiNe mesure ne soit prise dans le cadre du plan prêt- bail )'. On sait que les leaders de la ( majorité sénatoriale ont décidé de s'opposer à cet amendement.

Grève dans une usine travaillant pour !a défense nationale

Birmingham (Alabama), 6 mars. Les ouvners, membres du C.1.0., appartenant au personnel de t'usine d'Incall, de la Compagnie Iron Works )', ont annoncé hier leur intention de se mettre en grève à partir d'aujourd'hui. La Compagnie Iron Works a en cours plus de cent milMons de dollars de travaux destinés à la défense nationale.

M. Rooseve!t étudie tes moyens d'éviter tes grèves

Washington, 6 mars. Le président Rooseveit a reçu hier simultanément M. Knudsen, membre de l'O.P. M., et M. Murray, président du C.LO. On pense que la conférence a porté sur les moyens d'éviter les grèves dans les usines.

Moscou, 6 mars. Le conseil des commissaires du peuple de t'U.R.S.S. publie une ordonnance modifiant les règlements en vigueur relatifs aux examens de la préparation militaire. Selon ces nouveaux règlements, les jeunes gens pourront se présenter à partir de l'âge de 16 ans et les jeunes filles à partir de celui de 17, pour l'obtention de l'insigne « prêt pour le travail et la défense

Le blocage des dividendes

Vichy, 5 mars. La situation écon.o'mique actuedie de ja France, qui ne comporte pas pour le moment de remèdes de-oisifs, empesé dp lourds sacrifices à l'ensemble de la nation. Pour que ces sacrifices soient ioyalement consentis paj chacun, il faut qu'il soient également supportés par tous.

Il a paru dès lors indispensable au gouvernement d'éviter que les actionnaires des entreprises françaises puissent, dans le moment présent, recevo'iir des attributions exagérées d'u fait dtM circonstances exceptionnelles.

La loi qui vient d'être promulguée au JouTnai officiel ~'t qui revêt un caractère temporaire, puisqu'elle ne vaut que jusqu'à la date lêga)e de cess'attion des hostilités, institue le blocage des dividendes et des tantièmes en interdisa.nt aux sociétés d'effectuer des distribu'tK'.tns supérieu'res à celles des mei'IleTjM's des trois derniers exercices clos avant le 1~ janvier 1940.

Toutefois, dans le cas où les dividendes antérieurs ne représenteraient pas 6 du capital, les distributions pourront attaindro ce montant. D'autre paTt, pour les capitaux effectivement versés depuis le l<jan'vieT MM, le texte autorise la distribution d'un dividende maximum de 8 des capitaux nouvellement investis. C-ette dernière disposition est de nature à faciliter la oréaDio.n d'e'ntr&pris&s nouveltes dont la constitu'tion se trouveTait entravée s4 le risque couru n'avait pas pour contre-partie des perspMtives de profits.

It y a lieu, du reste, de noter que l'a nouvelle loi n.institue aucun prélèvement nouveau sur les bénéfices réalisés. EDe a seulement pour conséquence d'en différer la distribution. Elle impose ainsi ufne sorte d'épargne forcée sur les rémunéTations de capital, conforme à la politique économique du gouvernement, qui tend à limier, dans le cadre de la polittique de restriction, le pouvoir d'aeh'at de chacun.

Pa'r ailleurs, le projet s'infère naturellement dans le cadre d'es mesures de précaution & prendre po~ur obtenir que la réouverture du marché d& Pans ne s'accompagne pas de spéculations dangereuses pour la monnaie nationale.

Programme de ta Rad!od!ffus!on DEMAIN VtENDREDt 7 MARS

7 h.. Informations 7 h. 15, Réminiscences musicales (Disq'.) 7 h. 25, Bonjour la France 7 h. 45, Couplets et romances. prés. Serge Hyb 8 h.. Sports par G. Briquet 8 h. 05, Pour les réfugies chr. de Pierre Brive 8 h. 10, Pour les réfugias des nouvelles des vôtres 8 h. 30, Informations 8 h. 50, L'heure scolaire 10 h. 45, Mélodies Jean PIanel 11 h., A la rech&rche du temps passé 11 h. 05, Poètes d'aujourd'hui Paul Claudel 11 h. 15, Pièces pour piano 11 h. 30, Elle et Lui, par Roger Allard 11 h. 45, Les Etoiles de Cinéma, par L.-R. Dauven (Disques); 12 'h.. La Pension B&Ue-Humeuf 12 h. 20, Jeunesse de France 13 h. 30. Informations 12 h. 50, La Légion des Combattants 12 h. 55, l'Actualité radiophonique 13 h. 20, Concert par la Musique de la Garde, dir. Commandant PieTre Dupont Ouverture caractéristique (Balay) < Danse maca' bre (Saint-Saëns), Ramuntcho (Gab. Pierné) 14 h.. Disques de musique militaire 14 h. 15, Suite du concert de la musique de la Garde « Le roi l'a dit (ouv.) (Léo Délites), Werther » (fantaisie), (Massenet), « Divertissement provençal (F. Casadessus). <; La fête des chasseurs (Se!Ienick), «La Féria. (suite d'orch.) (Lacome) 15 h.. Récital Ae piano, par (Yvonne Lefebure) 15 h. 30, Concert orchestre de Lyon, dir. Maurice Babin; 16 h. 30, Emission dramatique = !'a Dame de la Mer (Ibsen). Mise en ondes d'Henry Vermeil 17 h. 55, Transmission de la cérémonie protestante du Grand Temple de Xtmes, par M. le Pasteur Boegncr 18 h. 40, Emission consacrée aux famiDes françaises

U. R. S. S.

Un discours de M. Chtcherbakov Moscou, 6 mars. M. Chtcherbakov, secrétaire du parti communiste pour la région de Moscou, a prononcé hier soir un discours dans lequel il a insisté sur l'importance das décisions prises par la 18" conférence du parti sur la responsabilité accrue des chefs communistes dans la situation actuelle.

n La conférence a décidé, a-t-il déclaré notamment, de ne faire aucu ne différence entre les personnes si haut placées fussent-elles. Nous vivons dans une situation internationale troublée, entourés par la deuxième guerre impérialiste. Dans ces conditions, nos exigences à l'égard des hommes dans lesquels le gouvernement met sa confiance doivent être plus grandes. On ne peut maintenant pardonner les manquements à la discipline, ni tolérer les défauts de la production révélés par la conférence x.

Le commissaire aux Munitions, Sergueev est destitué

Moscou, 6 mars. Le Praesi iium du Soviet Suprême de l'U.R.S.S. a destitué le commissaire du peuple aux Munitions, M. Sergueev. M. Goremikine est nommé à ce poste. On se rappelle que M. Sergueev est l'un des six commissaires du peuple qui ont reçu un « avertissement lors de la 18* conférence du parti qui s'est tenue à la fin du mois dernier.

Un article de !a CozeHe de Laasanne sur t'œuvre du marécha! Pétain Berne, 6 mars. Dans un article intitulé « Regards sur la France nouvelle '), la <?aze«e de Lausanne écrit

Le maréchal Pétain s'est 'ait frénétiquement applaudir par les ouvriejs et mineurs de Saint-Etien ne, en leur disant des vérités qu'ils n'avaient peut-être jamais enten.dues En dépit des difficultés qu'il rencontre et des changements qui se produisent autour de lui, son prestige reste intact et c'est un grand bien pour la France.

Aux mutua!istes de la

Caisse autonome nationale

–~M–

Vichy, 6 mars. Les mutualistes rëp!iés dans Ja zone libre ou aux coiomies appartenant à la Caisse autono-me nationale d'oivent adresser leurs cotisations ou leurs coupons échus, signes et accompagnés d'un certificat de vie. au Bureau de trésorerie annexe, )H place DeiiHe. à Ciermont-Ferrand. Les services du bureau annexe traus mettent également à Paris les ffpmandes de liquMa.ti&n ou toutes entras questions du ressort de la. Cai&se autojiomc.

BOURSE DE LYON

Lyon, 5 mars. VMci les cours pra- Y Oiques sur les principates valeurs nego- ciées l'a. Bourse de Lyom:

3 88; 4%1917.93.9o; 4% 1918, 92,30; 5% 1920, 130; 4% 1925 or. 181; 4 1932 A, 93.50;4 4 %1932B.95.90; 5 1939, 101,50 Oblig~tco-ns du Trésor, 4 1933, 1145 4 1934, 1094 5 1935, 1017 Outillage, 4 1932, 960 Bons du Trésor, 4 1933, 1095 5 1934, 1063 4 4% 1934, 1076; 4% 1935, 1034; 5 sept. 1937, 1055 5 dec. 1937, 1083 5 4 1933, 1091 Caisse Autonome, 979 P.T.T.'5% 192e, 495; 4 1929-33. 470. Banque de Pa~-is. 1250 B.N.C.L. MO Banque Union Parisienne, 791 Cie Algérienne, 2350 Comptoir Nauional Escompte, 1050 Crédit Corn. de France, 900 CrécKt Lyonnais. 2460; Ste Générale n. liber., 1135; lib.1390; Suez, cap., 16.750; jouis.. 13.000; part, 12.200; 1/5, 3.600 Générale des Eaux, cap., 2800 Lyonnaise des Eaux, cap.. 2.840 Thom- son, 470; Electricité de MarseiiLe; 4-M); Nord-Lumière. 1350 Littoral, 1300 Tru'yëre, 4100 Distribution Eiectrictté. U85; Gmiérale Electrique. 3050 Union Elfctricitë, 830 Gaz et Eaux, 1320 BIamzy, 2150; M&rles. 750; Tonkin, 3750 Courrières. 430 Lens, 540 Bojeo. 185; Penarroya, 620 Schnet. der (Creusot), 2125 TreCUeries Havre, 1100 Mines de Bor, 3500 Nickel, 2400 Ugine, 4300 Rhône-Poutenc, 1675 Kali. 1135 Péchiney, 4000 Air Liquide, 3300: St-Gobain, MOO, Port de Rosario, 24.000; Afrique Occident., 2050 Peugeot, 1300 Terres Rouges, 895 Ucion Européenne, 1435; Canad~anPacM'M, 410 Rio, 3460; Royal Dutch (10'°c), 7260; grosse, 75.100 Nestlé, 29.000 Carbtu-a~urs Zénith, 460; Aciéries St-Etienne,ord.,8.30;priviI., 825 Gnome, cap., 890 jce.. 800 Grand' Combe, 1650 Rochebelie. jce. 4600 Bout)ie, jcs, 710 Péronni&re, 1400 Roche Mo'MÈre, jce, 2025 cap:, 2480 Ch&-< mi'ns de fer de Lyon, 1295 Midi, 1065 Nord, 1090; SantaFé, 1249;

Energie IndustrieHe, 2145 Force et Lumière, 420 part, 1500 Hydro-Electr. Auvergne, 2300 Orb, 68 Vicat. 1150 Ouest Africain, 880 Coty. 410 Bergou-' gnan, 900 Navigation, 270 Pathë. cap., 79; jcs, 80; Crown Mi'nes. 3500; De' Beers, ord., 1670 p.ref., 2200; East Rand., 490 Gênerai Mining. 920 Golfields. 475; Huanchaca. 48 Hydrocere, 460 Langlaagte. 105 London Tin,'31.50 Mimot, 490; Mozambique, 76; M'Zaita, 363.; Naltagua. 368 Padan.g. 1130 Ka'ta'nga.~ part, 8025 Phosphates Constantine, 800;\ Tun.isi.e'ns. 390 Rand Mines, 1790 )Rho- desian, 221 Shans'i. 28 Simm~er. 201 TanganviKa, 60 Townships. 70 Trans– ° vaal,207;TuMze.I61;

Crédit National 1919. 586; 1920, 542; > 1923, prem., 542 1923. deux.. 559 1924, 582 1934, de 1060 à )071 1935, de .1000 à 1030 5;% 1937, 1050.

La tournée triomphale

de !a revue « Cocorico )) Kou& avons dit le succès remporté par la revue « Cocorico x, écrite, mise en scène et créée par des artistes [égionnaires elermontois, populaires dans toute la région, notamment Jean Maupoint. Léo Brun. Gripel, Toinou. Coste, Meynial, Dérossi, Mndan~c ptc.. Cette revue sera donnée dimanche pro" chfir' au théâtre de MonUuçont'accuf-'jlera la même faveur qu A Ciermont. Etie permettra en particulier aux Monttuçonnais d'applaudir une de leurs sympathique compatriotes d'adoption. Netta Pescado, de l'Opéra-Comique, dont la voix magnifique ne manquera pas de les charmer. Notons encore les jolis baliets des dë'\ iicieuses Coqueriquettes ainsi que la danseuse étoile Lisette Ronin, du Théâtre de Lille, le danseur noir Caroïffa. du concert Mayo'I une gentille commère Mlle Suzan et aussi l'excellent orchestre dirigé par le maestro nancéen Georges Jacquet.

Deux matinées ont été prévues, & 13 h. 30 et à ]7 h. 30. Il sera prudent de retenir ses places.

Nominattons de maires

Vichy.ttmars.– M. Joseph Hambaud, docteur en médecine, est maintenu dans ses fonctions de maire de Pamiers(Ariège~;

M. Pierre Du Lac, propriétaire, président de la délégation spéciale, est nommé maire d'Arles, (iBouehes-duHMtie) en remplacement de M. Imbert; M. Marius Boyer, industriel, est nommé maire d'Aubagne (Bouches-du-Hhô. nes en rempiacement de M. Espanet M. Charles Uoque, propriétaire .e~mommé maire des Martigues (Bouches-duRhône) en remplacement de M. Granier M. Ferdinand Coudray est nommé maire de Perpignan '(Pyrénées-' Orientâtes), en remplacement de M. Baudru M. François Galissard, est nommé maire de la Seyne-sur-Mer (Var) en remplacement de J~. Mazen.

M. J -L. Vaudoyer e<t nommé administrateur

de !a Comédie-Française

Vichy, 6 mars. Le « Journal otficM.1 publie un arrêté du s&crétaire d'Etat à l'Education nationale nommant administrateur général de la Comédie Française M. Jean-Lou.is Vaudoyer, conservateur du Musée Carnavalet.

AU JOURNAL OFFICIEL

Vichy. 6 mars. Le Journal Officiel "publie:

Une loi aux termes de laquelle les biens mobiliers et immobiliers ayant appartenu aux anciens établissements publics du culte et n'ayant encore fait l'objet d'aucun décret d'attribu- tion dans ]es conditions prévues par `, la loi du 13 avril 1908, seront, avant le I"' janvier 1943, à l'exception de ceux qui étaient destinés à des œuvres d'assistance ou d'enseignement, attribués par décret, sans aucune perception au profit du Trésor, mais avec toutes les charges et obligations qui les grèvent et leur affectation spéciale, aux associations culturelles légalement constituées dans les circonscriptions ecciésiastiques lesdits éta- btissements avaient leur siège.

Les biens qui, avant ou âpres la promulgation des lois du 9 décembre 1905. 2 janvier 1907 et 13 avril 1908, ont été affectés par des particuliers, associations ou unions d'associations, sociétés, syndicats, coopératives et les étahtissements privés, à l'exercice pubtic d'un cu!<e peuvent, jusqu'à la clôture du présent exercice, être attribués & une association culturelle ou union d'associations cuitureHes. sans aucune perception au tprnfit du Trésor Une loi aux termes de laquelle les assemblées de l'Office national des Mutilés, combattants, victimes de la guerre et pupilles de la Nation sont suspendues. Leurs pouvoirs sont dévolue au secrétaire général des Anciens Combattants Les assemblées des offices départementaux sont également suspendues. Leurs pouvoirs sont dév<fus aux préfets.

Sont aussi suspendues tes sessions de conseils d'administration des office de mutilés des colonies et des terri. ts~rss M"s mandat.