Reminder of your request:


Downloading format: : Text

View 1 to 211 on 211

Number of pages: 211

Full notice

Title : Album contemporain européen : biogr. historiques avec portraits photographiques des personnages illustres du XIXe siècle / par Justin Lallier,...

Author : Lallier, Justin (1823-18..?). Auteur du texte

Publisher : (Paris)

Publication date : 1865

Type : text

Type : monographie imprimée

Language : french

Language : French

Format : 1 vol. (210 p.) ; in-8 oblong

Format : Nombre total de vues : 211

Description : Avec mode texte

Rights : public domain

Identifier : ark:/12148/bpt6k432265n

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, G-25372

Relationship : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30723579c

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date of online availability : 21/10/2008

The text displayed may contain some errors. The text of this document has been generated automatically by an optical character recognition (OCR) program. The estimated recognition rate for this document is 92 %.
For more information on OCR



ALBM CONTEMPORAIN



EUROPEEN

BLOG. HISTORIQUES AVEC PORTRAITS PHOTOGRAPHIQUES

RUDES PERSONNAGES ILLUSTRES DU XIXE SIÈCLE

Par

JVSTIN LALLIER

Membre dek Société Française pour la conservation des Monuments Historiques et des Société s Archéologiques de l'Orléanais et de la Ville de Sens.

Auteur de l'Album-Timbre s-Poste, tiré à 50,000 exemplaires.

POINSIGNON & LOUBÈRE, Rue Pavée-St André, 14, Manufacrure d'Albums divers

DÉPÔT CHEZ M.C. AUFIÈRE, 17, RUE DE GRAMMONT, PARIS Janvier 1865.

1865

Lith Ruinet rue Amelot 74. Bors


Tout Exemplaire non revêtu de Ta signature de l Auteur sera réputé contrefait et poursuivi comme tel.


AVIS.

Le succes inattendu qu'a obtenu l'Album-Timbres-Poste de M. Justin LALLIER, dont la 4me édition

est presqus épuisée, nous a prouvé que le publie a compris l'utilité de cet ouvrage, nomenclature historique et complête de la monnaie postale de tous les gouvernements civilisés.

Nous pensons intéresser nos concitoyens en leur présentant un nouvel ouvrage qui sera une Biographie historique sommaire de toutes les illustrations de l'Europe, avec un cadre en regard, où chacun pourra placer les portraits photographiés.

Nous espérons que la jeunesse studieuse et intelligente, dont l'émulation est, en toutes circonstances, stimulée par l'intérêt de M. le Ministre de l'Instruction publique, accueillera notre Album-Contemporain historique avec faveur, en y voyant le moyen d'apprendre en s'amusant, les titres que chacune des illustrations de France et d'Europe a acquis pour passer à la postérité.

Le cadre de notre ouvrage comprend les personnages du siècle, vivants ou morts.

Paris, le 1er Janvier 1865.

Justin LALLIER et Louis LAUZERAL.

NOTA. — La Maison C. AUFIÉRE, rue de Grammont, 17, est la seule dépositaire des photographies spéciales à l'Album Contemporain. Chacune des épreuves, tirées exprès, porte aux angles supérieurs les lettres A-C (Album-Contemporain), pour éviter les contrefaçons.


SOUVERAINS

1FRANCE. — NAPOLÉON III (Charles-Louis), empereur des Français, né le 20 avril 1808, fils de Louis-Napoléon, roi de

Hollande, et de Hortense-Eugénie, reine de Hollande. — Marié le 29 janvier 1853 à Eugénie, impératrice des

Français. — Grandes guerres de Crimée (—) et d'Italie (—). — Expéditions de Chine (— —) et du Mexique

(—), — Jonction du Louvre et des Tuileries, — Embellissements de Paris, etc.

2 ANGLETERRE. — VICTORIA Ire (Alexandrine), née Je 24 mai 1819, reine de la Grande-Bretagne et d'Irlande; fille de feu

Edouard-Auguste, duc de Kent et de Strathern ; frère des rois Georges IV et Guillaume IV; succède à ce dernier le 20 juin 1837. — Veuve le 14 décembre 1861 de François-Albert-Charles-Emmanuel, duc de Saxe-Cobourg-Gôtha.

3 AUTRICHE — FRANÇOIS-JOSEPH 1er (Charles), empereur d'Autriche, roi de Hongrie et de Bohême, né le 18 août 1830. —

Monte sur le trône le 2 décembre 1848, en vertu de l'acte d'abdication de son oncle l'empereur Ferdinand 1er, cl de l'acte de renonciation de son père, l'archiduc François-Charles -Joseph. — Marié le 4 avril 1854 à Elisabeth-Eugénie-Amélir, née le 24 décembre 1837 ; fille de Maximilien-Joseph, duc en Bavière.

4 BAVIÈRE. — Louis (Othon-Frédéric-Guillaume), roi de Bavière, né le 25 août 1845. — Succède à son père, le feu roi

Maxi mi lien II (Joseph, mort en 1864.


[texte manquant]

France.

Angleterre.

Autriche.

Bavière.


SOUVERAINS (SUITE)

1BELGIQUE. — LÉOPOLD (George-Chrétieh-Frédéric), né le 16 décembre 1790 (duc de Saxe-Cobourg-Gotha). —Élu roi

des Belges le 4 juin 1831; proclamé à Bruxelles le 21 juillet suivant. — Veuf : 1e le 6 décembre 1817, de Charlotte-Augusta, fille de feu Georges IV, roi d'Angleterre: 2° le 11 novembre 1850, de Louise-Marie, Thérèse-Isabeile d'Orléans, fille île feu Louis-Philippe Ier, roi des Français.

2 BRÉSIL.— DON PEDBO II D'ALCANTARA (Jean-Charles-Léopold-Salvador-Bibiano da Paula-Léocadio-Michel-Gabriel-Raphaël-Gonzaga),

Paula-Léocadio-Michel-Gabriel-Raphaël-Gonzaga), le 2 décembre 1825, empereur du Brésil (sous tutelle) le 7 avril 1831, par l'abdication de feu Dom Pedro Ier, son père. — Prend lui-même les rênes du gouvernement le 23 juillet 1840. —.Marié par procuration le 30 mai 1843, et en personne le 4 septembre suivant, à Thérèse-Christine-Marie, née le 14 mars 1822, fille de feu François Ier, roi des Deux-Siciles.

3 DANEMARK. — FRÉDÉRIC VII (Charles-Chrétien), né le 6 octobre 1808. — Succède à son père, le roi Chrétien VIII, le'

20 janvier 1848.—Marie le 1er novembre 1828 à Wilhelmine-Marie, fille de feu Frédéric VI, roi de Danemark, et séparé en septembre 1837, remarié le 10 juin 1841 à Caroline-Charlotte-Marianne, née le 10 janvier 1821, filles de George, grand-duc de Mecklembourg-Strélitz; séparé le 30 septembre 1848 ; marié marganitiquement le 7 août 1850 à Louise-Christine, comtesse de Danner, née le 21 avril 1815.

4 ESPAGNE. — ISABELLE II (Marie-Louise), née le 10 octobre 1830, reine d'Espagne. —Succède, sous la régence de sa

mère, la reine Marie-Christine, à son père, le roi Ferdinand VII, le 29 septembre 1833, en vertu de l'ordre de succession, confirmé par décret du 29 mars 1830 ; proclamée reine le 2 octobre 1833;.déclarée majeure, prend les rênes du gouvernement le 8 novembre 1843. — Mariée le 10 octobre,. 1846 à François d'Assises-Marie-Ferdinand, né le 13 mai 1822, infant d'Espagne; déclaré roi le 10 octobre 1846.


[texte manquant]

Belgique.

Brésil.

Danemark

Espagne.


SOUVERAINS (SUITE)

1 ÉTATS-ROMAINS. — PIE IX (Mastai Ferretti), né à Sinigaglia le 13 mai 1792.— Évêque d'Imola le 17 décembre 1832 ;

cardinal le 13 décembre 1839 ; Élu pape, à Rome, le 16 juin 1846 ; couronné le 21.

2 GRÈCE.— GEORGE Ier (Chrétien-Guillaume-Ferdinand-Adolphe), fils de Christian IX, roi de Danemark, né le 24 décembre

décembre — Roi des Hellènes ; accepte le 6 juin 1863, la couronne de la Grèce, qui lui est offerte par l'Assemblée nationale grecque le 27 juin suivant.

3 HANOVRE. — GEORGE V (Frédéric-Alexandre-Charles-Ernest-Auguste), né le 27 mai 1819. — Roi de Hanovre, prince

de la Grande-Bretagne et d'Irlande duc de Cumberland, duc de Brunswick et Lunebourg. — Succéde, le 18 novembre 1851, à son père, le feu roi Ernest-Auguste, fils de Georges III, roi de la Grande-Bretagne et d'Irlande. — Marié le 18 février 1843 à Marie-Alexandrine, née le 14 avril 1818, fille de Joseph, duc de Saxe-Altenbourg.

4 ITALIE. — VICTOR-EMMANUEL II (Marie-Albert-Eugène-Ferdinand-Thomas), né le 14 mai 1820, roi d'Italie. — Succède, le

13 mars 1849, à son père, feu Charles-Albert, roi de Sardaigne, en vertu de l'abdication de celui-ci. — Veuf le 20 janvier 1855, de Marie-Adélaïde-Françoise-Reinière-Elisabeth-Clotilde, née le 3 juin 1822, archiduchesse d'Autriche, fille de feu l'archiduc Reinier.


[texte manquant]

Etats de l'Eglise

Grèce.

Italie.

Hanovre.


SOUVERAINS (SUITE)

1 MEXIQUE.—MIXMILIEN Ier (Ferdinand-Joseph), empereur du Mexique, frère de François-Joseph Ier, empereur d'Autriche,

né le 6 juillet 1832. — Marié le 27 mai 1857 à Marie-CftarloMe-Amélie-Auguste, etc., née le 7 juin 1840, fille de Léopold Ier, roi des Belges.

2 PAYS-BAS. — GUILLAUME III (Alexandre-Paul-Frédéric-Louis), né le 19 février 1817, roi des Pays-Bas, prince d'Orange-Nassau,

d'Orange-Nassau, de Luxembourg, duc de Limbourg, succède à son père, le roi Guillaume II, le 12 mai 1849. Marié le 18 juin 1859 à SopMa-Frédérique-Mathilde, née le 17 juin 1818, fille de Guillaume Ier, roi de

Wurtemberg.

5 PERSE. — NASSER-ED-DIN-SCHAH, né le 10 du mois de Sefer 1247 de l'hégire, et monté sur le trône le 21 du mois de ZilKa'adé

ZilKa'adé de l'hégire.

4 PORTUGAL.— DOM LUIS Ier (Philippe-Maria-Fernando-Pedro de Alcantara-Antonio-Miguel-Raphaël-Gabriel-Gonzaga-Xavier-Francisco de Assiz-Joâa-Augusto-Julios-Volfando), né le 31 octobre 1838, roi de Portugal et des Algarves. — Succède à son frère, le roi Dom Pedro V, le 11 novembre 1861. — Fiancé en mars 1862 à Marie-Vie, née le 16 octobre 1847, fille de Victor-Emmanuel II, roi d'Italie.


[texte manquant]

Méxique.

Pays-Bas.

Perse.

Portugal.


SOUVERAINS (SUITE)

1 PRUSSE. — GUILLAUME Ier (Frédéric-Louis), né le 22 mars 1797, roi de Prusse. —Succède à son frère, le feu roi Frédéric-Guillaume

Frédéric-Guillaume le 2 janvier 1861. — Marié le 12 juin 1829 à-Marie-Louise-Augusste-Catherine, née le 30 septembre 1811, fille de feu Charles-Frédéric, grand-duc de Saxe-Weimar.

2 RUSSIE. — ALEXANDRE II NICOLAIEVITCH, né Te 29 (17) avril 1818, empereur de toutes les Russies. — Succède à son

père, l'empereur Nicolas, le 2 mars (18 février) 1855. —Marié le 28 (16) avril 1841 à Marie-Alexandrowna (Maximilienne-Wilhelmine-Augusle-Sophie-Marie), née le 8 août 1824, fille de feu Louis, grand-duc de Hesse.

3. SAXE. — JEAN (Népomucène-Marie-Joseph), né le 12 décembre 1801, roi de Saxe, — Succède à son frère, le feu roi Fridéric-Auguste. — Marié par procuration le 10 novembre 1822, et en personne le 21, à Amélie-Auguste, née le 13 novembre 1801, fille du deuxième mariage du feu roi de Bavière, Maximilien-Joseph.

4 SUÈDE ET NORWEGE. — CHARLES XV (Louis-Eugène), né le 3 mai 1826. — Succède à son père, le roi Oscar Ier, le 8 juillet 1859.—Marié, le 19 juin 1850 à Wilhelmine-Erédérique-Alexandrine-Anne-Louis, née le 5 août 1828, fille de Guillaume-Fréderic, oncle du roi des Pays-Bas.


[texte manquant]

Prusse.

Russie.

Saxe.

Suède.


SOUVERAINS (SUITE)

1TURQUIE. — ÀBDUL-AZIZ-KHAN, sultan, né le 15 chaâban 1245 (9 février 1850).— Succède à son frère, le sultan AbdulMedjid-Khan,

AbdulMedjid-Khan, 17 kilhidjé 1277 (25 juin-1861).

2 WURTEMBERG. — CHARLES (Frédéric-Alexandre), né le 6 mars 1823, fils de feu Guillaume Ier (Frédéric-Charles), mort

en 1864. —Marié le 13 juillet 1846 à Olga Nicolaïewna, fille de feu Nicolas, empereur de Russie.


[texte manquant]

Turquie.

Wurtemberg


PRINCES ET PRINCESSES, ETC.

FRANCE (1) EuGÉNiE-Marie de Gusman, comtesse de Teba, impératrice des Français, née le 5 mai 1826, mariée le 29 janvier 1853 à Napoléon III, empereur des Français.

(2) NAPOLÉON-Eugène-Lonis-Jean-Joseph, prince impérial, né le 16 mars 1856.

(3) MATHILDE-Loetitia-Withelmine, cousine de l'Empereur, née le 27 mai 1820, mariée en 1841 au prince

Anatole Demidoff de San Donata.

(4) NAPOLÉON-Joseph-Charles-Paul, cousin de l'Empereur, né le 9 septembre 1822, marié le 30 janvier 1859,

à la princesse :

(5) CLOTILDE-Marie-Thérése-Louise, fille de Victor-Emmanuel II, roi d'Italie, née le 2 mai 1843.

ANGLETERRE (6) ALBERT-François-Augusie-Charles-Emmanuel, duc de Saxe-Cobourg-Gotha, prince-époux, né le 26 août 1819, mort le 14 décembre 1861.

(7) ALBERT-Edouard, prince de Galles, prince royal, né le 9 novembre 1841.

(8) VICTORIA-Adélaîde-Marie-Louise, née le 21 novembre 1840, princesse royale, mariée le 25 janvier 1858

à Frédéric-Guillaume de Prusse.

(9) ALice-Mathilde-Mary, née le 25 avril 1843, mariée en 1862 a Frédéric-Guillaume-Louis-Charles, neveu

du grand-duc de Hesse.

(10) ALFRED-Ernest-Albert, né le 6 août 1844.



PRINCES ET PRINCESSES, ETC. (SUITE)

ANGLETERRE (1) HÉLÈNE-Auguste-Victoria, née le 25 mai 1846.

(2) LOUISE-Caroline-Allerte, née le 18 mars 1848.

(5) ARTHUR-William-Patrick-Albert, né le 1er mai 1850.

(4) LÉOPOLD-George-Dunkan-Albert, né le 7 avril 1853.

(5) BÉATRICE-Mary-Victoria-Théodore, née le 14 avril 1857.

AUTRICHE (6) ÉLIABETH-Amélie-Eugénie, née le 24 décembre 1837, fille de Joseph-Maximilien, duc de Bavière. (7) RODOLPHE-François-Charles-Joseph, prince héréditaire, né le 21 août 1858.

BAVIÈRE (8) FRÉDÉRiQUE-Françoise-Auguste-Marie-Hedwige, reine de Bavière, née le 15 octobre 1805, fille du feu prince Frédéric-Guillaume-Charles, oncle du roi de Prusse.

(9) Louis-Othon-Frédéric-Guillaume, né le 25 août 1845, prince royal.

BELGIQUE (10) LÉOPOLD-Louis-Philippe-Marie-Victor, duc de Brabant, prince royal, né le 9 avril 1835, marié le 22 août 1853 à Marie-Henriette-Anne, née le 23 août 1836, archiduchesse d'Autriche.



PRINCES ET PRINCESSES, ETC. (SUITE)

BRÉSIL (1) THÉRESE-Christine-Marie, impératrice du Brésil, née le 14 mars 1822, fille de feu François Ier, roi des

Deux-Siciles.

DANEMARK (2) CHRÉTIEN, prince héréditaire, né le 8 avril 1818.

ESPAGNE (3) FRANÇOIS-D'ASSISE-Marie-Ferdinand, né le 13 mai 1822, infant d'Espagne, déclaré roi le 10 octobre 1846.

(A visité la France en août 1864, à l'occasion de l'inauguration du chemin de fer qui relie Paris à Madrid.

(4) ALPHONSE-François-d'Assise, prince des Asturies, né le 28 novembre 1857.

(5) MARIE-CHRISTINE, mère de la reine, reine douairière, née le 27 avril 1806, fille de feu François Ier, roi

des Deux-Siciles

BRANCHE (6) FRANÇOIS II, Marie-Léopold, né le 16 janvier 1836, succède à son père Ferdinand II, roi des Deux-Siciles, DEs marié le 3 février 1859 à :

DEUX-SICILES (7) MARiE-Sophie-Araélie, ex-reine de Naples, née le 4 octobre 1841, fille de Joseph-Maximilien, duc de Bavière.

(8) HENRI-Charles-Ferdinand-Marie-Dieudonné d'Artois, oncle du roi François II, né le 29 septembre 1820,

duc de Bordeaux, aujourd'hui comte de Chambord, marié le 7 novembre 1846 à Marie-Thérèse-Béatrice Gaëtane, née le 14 juillet 1817, archiduchesse d'Autriche-Este.

(9) MARIE-AMÉLIE, grand'tante de François II, née le 26 avril 1782, veuve le 26 août 1850 de :

(10) Louis-PHILIPPE Ier, né le 6 octobre 1773, roi des Français, de 1830 à 1848, mort comte de Neuilly le

26 août 1850.



PRINCES ET PRINCESSES, ETC. (SUITE)

BRANCHE (1) FERDiNAND-Philippe-Louis-Cbarles-Henri-Joseph d'Orléans, due d'Orléans, né le 3 septembre 1810, décédé DES prince royal de France le 13 juillet 1842.

DEUX-SICILES(2) HÉLÈNE-Louise-Elisabeth, princesse de Mecklembourg-Schwérin, née le 24 janvier 1814, mariée le 30 mai 1837 au duc d'Orléans, morte le 18 mai 1858.

(3) Louis PHILIFPE-Albert d'Orléans, comte de Paris, né le 24 août 1838.

(4) MARIE-Louise-Thérèse-Charlotte-Isabelle d'Orléans, née le 3 avril 1812, mariée le 9 août 1832 à Léopold,

roi des Belges, morte le 11 novembre 1850.

(5) Louis-Charles-Philippe-Raphaël d'Orléans, duc de Nemours, né le 25 octobre 1814, veuf le 10 novembre

novembre de Victoire-Auguste-Antoinette, née le 14 février 1822, fille de feu Ferdinand, duc de Saxe-Cobourg-Gotha.

(6) MARIE-Clémenfine-Caroline-Léopoldine-Clotilde d'Orléans, née le 3 juin 1817, mariée le 20 avril 1843 à

Auguste, prince de Saxe-Cobourg-Gotha.

(7) FaiNçois-Ferdinand-Philippe-Lonis-Marie d'Orléans, prince de Joinville, né le 14 août 1818, marié le 1er mai 1843 à la fille de feu Dom Pedro Ier, empereur du Brésil.

(8) HENRI-Engène-Philippe-Louis d'Orléans, duc d'Aumale, né le 16 janvier 1822, marié le 25 novembre 1844

à la fille de feu Léopold, prince de Salerne.

(9) ANTOINE-Marie,-Philippe-Louis d'Orléans, duc de Montpeusier, né le 31 juillet 1824, marié le 10 octobre

octobre à la soeur de la reine d'Espagne.

BRANCHE DUCALE (10) ROBERT Ier, Charles-Louis-Marie de Bourbon, ne le 9 juillet 1848, infant d'Espagne, duc de DE PARME Parme.



PRINCES ET PRINCESSES, ETC. (SUITE]

HANOVRE (1) MARIE-Alexandrine, née le 14 avril 1818, fille de Joseph, duc de Saxe-Altenbourg, reine de Hanovre.

(2) ERNEST-Auguste-Guillaume-Adolphe-George-Frédéric, né le 21 septembre 1845, prince royal.

ITALIE (3) HUMBER r-Reinier-Charles-Emmanuel-Jean-Marie-Ferdinand-Eugfene, prince de Piémont, né le 14 mars

1844, prince royal héréditaire; a visité la France au mois d'août 1864.

PAYS-BAS (4) SOPHIE-Frédérique-Mathilde, née le 17 juin 1818, fille de Guillaume Ier, roi de Wurtemberg, reine des Pays-Bas.

(5) GUILLAUME-Nicolas-Alexandre-Frédéric-Chailes-Henri, prince d'Orange, né le 4 septembre 1840.

PORTUGAL (6) MARIE-PIE, née le 17 octobre 1847, fille de Victor-Emmanuel II, roi d'Italie.

PRUSSE (7) MARIE-Louise-Auguste-Catherine, reine de Prusse, née le 30 septembre 1811, fille de feu Charles-Frédéric,

Charles-Frédéric, de Saxe-Weimar.

(8) FRÉDÉRIC-Guillaume-Nicolas-Charles, né le 18 octobre 1831, prince royal, marié le 25 janvier 1858 à Victoire, princesse royale de la Grande-Bretagne.

RUSSIE (9) MARIE-Alexandrowna-Maximilieune-Wilhelmine-Auguste-Sophie-Marie, née le 8 août 1824, fille de feu

Louis II, grand duc de Hesse.

(10) Nicolas-Alexandrowitch, né le 20 (8) septembre 1843. Césaewitch, grand-duc héritier.



PRINCES ET PRINCESSES, ETC. (FIN)

SAXE (1) AMÉLiE-Auguste, reine de Saxe, née le 13 novembre 1801, fille du deuxième mariage du feu roi de Bavière,

Maximilien-Joseph.

(2) Frédéric-Auguste-Albert, prince royal, né le 25 avril 1828, marié le 18 juin 1853 à Caroline, née le 5 août 1833, fille du prince Gustave de Wasa.

SUÈDE (5) WILHLMINE-Frédérique-Alexandrine-Anne-Louise, née le 5 août 1828, fille de Guillaume-Frédéric, oncle

du roi des Pays-Bas.

WURTEMBERG(4) PAULiNE-Thérèse-Louise, née le 4 septembre 1800, fille de feu Louis-Frédéric, duc de Wurtemberg, oncle du roi.

(5) CHARLEs-Frédéric-Alexandre, né le 6 mars 1823, prince royal; marié le 13 juillet 1846, à Olga-Nicolaiewna, fille de feu Nicolas Ier, empereur de Russie.



ACADÉMICIENS

1 AMPÈRE (Jean-Jacques-Antoine), fils du célèbre mathématicien; né à Lyon le 12 août 1800, reçu académicien en 1847.

Auteur d'études littéraires d'après nature et de nombreux articles appréciés dans la Revue des Deux-Mondes.

— Mort le 27 mars 1864.

2 AUGIER (Guillaume-Victor-Émile), poète et littérateur, né à Valence en 1823, reçu académicien en 1857 ; auteur de la

Cigüe, de Gabrielle, de la Pierre de touche, du Gendre de M. Poirier, etc.

3 BARANTE (Amable-Guillaume-Prospère-Brugière, baron de), né en Auvergne le 10 juin 1782, reçu académicien en 1828 ;

auteur de divers ouvrages dont le plus estimé est l'Histoire des ducs de Bourgogne. — Nommé pair de France en 1819.

4 BERRYER (Pierre-Antoine), né à Paris le 4 janvier 1790, avocat éminent du barreau de Paris et homme politique; reçu

académicien en 1852.

5 COUSIN (Victor), né à Paris en 1792 ; auteur d'un grand nombre d'ouvrages philosophiques, ancien pair de France et

ministre de l'Instruction publique; reçu académicien depuis 1830.

6 DUFAURE (Jules-Armand-Stanislas), né en 1798, avocat célèbre du barreau de Paris, ancien ministre des Travaux publics.

— Reçu académicien le 7 avril 1864.

7 DUPANLOUP (Félix-Antoine-Philibert), né à St-Félix (Savoie), le 3 janvier 1802. — Prélat français, orateur célèbre. Fut

successivement confesseur du duc de Bordeaux et aumônier de Mme la Dauphine en 1830 ; nommé évêque d'Orléans, le 6 avril 1849 et reçu académicien en mai 1854. — Décoré le 5 janvier 1850.

8 DUPIN (André-Marie-Jean-Jacques), jurisconsulte et magistrat, né à Varzi (Nièvre), le 1er février 1783. Auteur

d'ouvrages de jurisprudence; reçu académicien en 1832; aujourd'hui procureur général à la Cour de Cassation.

9 FALLOUX (Frédéric-Alfred-Pierre, Vte de), homme politique, ancien ministre de l'Instruction publique, né à Angers le

11 mai 1811. — eçu académicien en 1856.

10FEUILLET (Octave), né à St-Lô en 1822. Homme de lettre, auteur de divers articles publiés dans la Revue des Deux-Mondes

et de drames et de comédies. — Reçu académicien le 26 mars 1863.



ACADÉMICIENS (SUITE)

1 FLOURENS (Marie-Jean-Pierre), né à Maureilhan en 1794; auteur d'ouvrages et de mémoires sur la physiologie et

l'anatomie; reçu académicien en 1840. Membre de l'Académie des Sciences.

2 GUIZOT (François-Pierre-Guillaume), né à Nîmes le 4 octobre 1787 ; homme politique et écrivain; ancien professeur

d'histoire à la Sorbonne. — Ambassadeur à Londres. — Ministre de l'Instruction publique. — Membre de l'Académie des Sciences en 1832, de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres en 1833, de l'Académie française en 1836.

3 HUGO (Marie-Victor), né à Besançon le 26 février 1802 ; littérateur et poète. — Fait pair de France sous Louis-Philippe.

— Elu représentant du peuple. — Reçu académicien en 1841.

4 LAMARTINE (Marie-Louis-Alphonse, de Prat de), né à Mâcon le 21 octobre 1790 ; littérateur et poète.— En 1848 fit partie

du gouvernement provisoire. — Reçu académicien en 1829.

5 LEGOUVÉ (Ernest-Wilfrid), né à Paris le 15 février 1807 ; auteur dramatique. — Reçu académicien en 1855.

6 PATIN (Henri-Joseph-Guillaume), né à Paris le 21 août 1793 ; auteur d'études sur la tragédie grecque, sur Bossuet et

Bernardin-de-St-Pierre. — Reçu académicien en 1843.

7 PONSARD (Francis), né en 1814 ; poète et auteur dramatique estimé. — Reçu académicien en 1855.

8 NISARD (Jean-Marie-Napoléon-Désiré), né à Châtillon-sur-Seine le 20 mars 1806, littérateur; directeur de l'Ecole

normale supérieure de Paris en 1857. — Parmi ses nombreux ouvrages, on cite les Poètes latins de la décadence. — Reçu académicien en 1850.

9 ST-MARC-GIRARDIN, né en 1801 à Paris, professeur à la Faculté des Lettres de Paris ; a longtemps écrit dans les Débats.

— Reçu académicien en 1844.

10 SANDEAU (Jules), né à Niort en 1810, auteur dramatique et littérateur, a donné plusieurs romans. — Reçu académicien

en 1858.



ACADÉMICIENS (SUITE)

1 SËGUR (Philippe-Paul, comte de), né à Paris le 4 novembre 1780, général et historien; à fait divers recueils et ouvrages

historiques et militaires. — Reçu académicien en 1830.

2 THIERS (Louis-Adolphe), né à Marseille le 16 avril 1797. — Homme d'Etat et historien; ancien ministre de l'Intérieur

le 11 octobre 1831. — Ministre du Commerce le 25 septembre 1832. — Président du Conseil des ministres en 1834. — Reçu académicien le 13 décembre 1834. —Député au Corps Législatif en 1864.

3 VILLEMAIN (Abel-François), littérateur, né à Paris le 11 juin 1790 ; reçu académicien en 1821, secrétaire perpétuel de

l'Académie.

4 VIENNET (Jean-Pons-Guillaume), né à Béziers le 18 novembre 1777, littérateur, ancien pair de France, ancien député. —

Reçu académicien en 1830.

5 VIGNY (Alfred-Victor, comte de), né à Loches le 27 mars 1799, littérateur. — Reçu académicien en 1845. — Mort

en 1864.



ADMINISTRATION

1 CARLIER (Pierre), né à Sens en 1799, montra un grand zèle et une grande intelligence dans les fonctions de chef de

la police municipale de Paris. — Préfet de police du 10 novembre 1849 au mois de novembre 1851. — Conseiller d'Etat. — Mort

2 DELESSERT (Gabriel), né à Paris le 17 mars 1786, ancien préfet.— Préfet de police du 6 septembre 1836 au 24 février 1848.

— Pair de France en 1844.

3 DEMETZ (Frédéric-Auguste), né en 1796, fondateur (1840) de la colonie de Mettray.

4 ESPINASSE (Esprit-Charles-Marie), né à Seissac le 2 avril 1815, général de division, a fait les campagnes de Rome et de

Crimée; ministre de l'Intérieur en 1858 et ensuite sénateur. — Mort

5 HAUSSMANN (Georges-Eugène), né en 1808. — Préfet de la Seine en 1853. —Sénateur en 1857. — Grand'croix de la

Légion d'honneur.

6 LESSEPS (Ferdinand de), né à Versailles en 1805. — Occupa diverses fonctions diplomatiques. — Fondateur de l'entreprise

du percement de l'isthme de Suez.

7 MAUPAS (Charlemagne-Emile de), né à Bar-sur-Aube en 1817 ; ministre de la police générale en 1852. — Ambassadeur

à Naples de 1853 à 1854. — Sénateur.

8 PIETRI (Pierre-Marie), né en Corse en 1810. — Représentant du peuple. — Préfet de police de 1851 à 1858.

9 RAMBUTEAU (Claude-Philibert-Barthelot, comte de), né à Mâcon le 9 novembre 1781, ancien préfet en 1814. — Député. —

Préfet de la Seine de 1833 à 1848.

10 VAÏSSE Né à Marseille en 1805, ancien ministre de l'Intérieur (24 janvier 1851). — Sénateur en 1854. — Mort à Lyon

en août 1864.



ARMÉE. — MARÉCHAUX

1 BARAGUEY-D'ILLIERS (Achille, Cte), né à Paris en 1795 ; perdit le poignet gauche à Leipsick, en 1813; vice-président

du Sénat, maréchal de France.

2 BAZAINE (François-Achille), né en 1811, a passé par tous les grades. — Colonel en 1854 en Crimée. — S'est distingué

au Mexique. — Nommé maréchal le 8 septembre 1864.

5 BOSQUET (Pierre-François-Joseph), né à Mont-de-Marsan le 8 novembre 1810. — Colonel (1847). — Général (1848).— Général de division (1855). — Sénateur (1856). — Maréchal de France (18 mars 1856). — Grand'croix de l'ordre du Bain d'Angleterre (1855).— Grand'croix de la Légion d'honneur (1855).— Mort le 3 février 1861.

4 CANROBERT (François-Certain), né dans le Gers le 27 juin 1809. — Général de brigade (1850). — Général de division

(1853). —Maréchal (18 mars 1856). — Grand'croix de la Légion d'honneur (20 mai 1855).

5 CASTELLANE (Esprit-Victor-Elisabeth-Boniface, comte de), né à Paris le 21 mars 1788. — Capitaine (1810). — Colonel

(1822). — Pair de France (1857). — Sénateur-Maréchal (2 décembre 1852). — Grand'croix de la Légion d'honneur depuis 1847.

6 FOREY (Élie-Frédéric), né à Paris le 10 janvier 1804. — Général (1848).— Commandeur de la Légion d'honneur (1851).

— Général de division (1852). — Grand-officier (1854). — Grand'croix (1859). — Sénateur (1859). — Maréchal de France (1863).

7 MAC-MAHON (Marie-Edme-Patrice-Maurice, de), né à Sully (Saône-et-Loire) le 13 juillet 1808. — Colonel (1845). — Général

Général brigade (1848). — Général de division (1852). — Sénateur (1856). — Nommé maréchal de France sur le champ de bataille de Magenta, duc de Magenta, gouverneur général de l'Algérie (1864).

8 MAGNAN (Bernard-Pierre), né à Paris le 7 décembre 1791. — Engagé volontaire en 1809. — Colonel (1827). — Maréchal

et grand'croix (1852). Commandant de l'armée de Paris.

9 NIEL (Adolphe), né à Muret (Haute-Garonne) le 4 octobre 1802. — Lieutenant de génie (1827). — Capitaine (1831).

Colonel (1846). — Général de division (1855) — Grand'croix (1855). — Sénateur (1857) — Maréchal de France (24 juin 1859).

10 ORNANO (Philippe-Antoine, comte d'), général, sénateur, né à Ajaccio le 17 janvier 1784. — Général de brigade (1811)

— Générai de division (1812). — Pair de France (1832). — Sénateur (1852). — Gouverneur des Invalides.

— Grand'croix de la Légion d'honneur (850). —Mort le 13 octobre 1863.



ARMÉE — MARÉCHAUX (SUITE)

1 PÉLISSIER (Aimable-Jean-Jacques, duc de Malakoff), né le 6 novembre 1794 à Maromme (Seine-Inférieure). — Général

de division (1850). — Maréchal le 12 septembre 1855. — Sénateur (1856). — Ambassadeur à Londres (1856). — Grand'croix de la Légion d'honneur (1853). — Gouverneur général de l'Algérie. — Mort récemment.

2 RANDON (Jacques-Louis-César-Alexandre, comte), né à Grenoble le 25 mars 1795. — Lieutenent-général en 1847. —

Ministre de la Guerre (1851). — Gouverneur générai de l'Algérie.— Sénateur (1852). — Maréchal (1856).

— Grand officier de la Légion d'honneur (1850).

3 REGNAUD DE SAINT-JEAN-D'ÀNGELY (Auguste-Marie-Étienne, comte de), né à Paris le 21 juillet 1794. — Général de

division (1848). — Sénateur (1852). — Maréchal de France (1859). — Grand-officier (1849). — Grand'- croix (28 décembre 1849).

4 VAILLANT (Jean-Baptiste-Philibert), né à Dijon le 6 décembre 1790. — Commandant de l'École Polytechnique (1839).

— Maréchal (1851). — Grand-maréchal du Palais. — Ministre de la Guerre (1854).

GÉNÉRAUX

5 AUPICK (Jacques), né à Gravelines le 28 février 1789, général de division en 1847, commanda l'École Polytechnique

jusqu'en 1848. — Ambassadeur à Constantinople, à Londres et à Madrid. — Sénateur. — Mort en 1857.

6 BEDEAU (Marie-Alphonse), né à Vertou près de Nantes en 1804 ; général de division, a été quelques jours gouverneur

de l'Algérie en 1847, commandant la place de Paris, puis vice-président des Assemblées constituante et législative. Depuis 1851 est resté éloigné des affaires publiques.

7 CARNOT (Lazare-Nicolas-Marguerite), né à Nolay en Bourgogne en 1753. — Député à l'Assemblée législative en 1791 et

1792 à la Convention.— Ministre de la Guerre.— Ministre de l'Intérieur.— Défendit Anvers.— Mort en 1823.

8 CAULAINCOURT (Armand-Augustin-Louis, de), duc de Vicence, né en 1773 à Caulaincourt, mort en 1827. — Ambassadeur

en Russie en 1808. Prit part à presque toutes les guerres de la Révolution.

9 CHANGARNIER (Nicolas-Anne-Théodule), né à Àutun (Saône-et-Loire) le 26 avril 1793. — Chef de bataillon (1835). —

Colonel (1837). — Général (1845). — Commandant supérieur des gardes nationales de la Seine. — Grand-officier de la Légion d'honneur en 1859.

10 CLARKE (Henri-Jacques-Guillaume), duc de Feltre, maréchal de France et ministre d'État, né en 1769. — Général en

chef de l'armée du Rhin. — Mort en 1818.



ARMÉE — GÉNÉRAUX (SUITE)

1EVANS (Sir Georges de Lacy), né en Irlande en 1787, général anglais. —Était lieutenant-colonel en 1815. — S'est

principalement distingué à la guerre de Crimée où il fut blessé; sa bravoure lui a valu les félicitations publiques du Parlement anglais (1854).

2 GÉRARD (Cécile-Jules-Rasile), né à Pignam le 14 juin 1817. Officier de spahis. S'est rendu populaire par son intrépidité

à la chasse aux lions. — Surnommé le Tueur de lions.

3 GOYON (Charles-Marie-Auguste, comte de), né le 19 novembre 1802. — Sorti de St-Cyr. — Capitaine en 1831. —

Major en 1839 — Colonel en 1846. — Général de brigade en 1850. Général de division en 1853. — Aide de-camp de l'Empereur. — Commandant la division d'occupation à Rome. — Grand-officier de la Légion d'honneur.

4 HAUTPOUL (Alphonse-Henri-Beaufort, marquis d'), général de division, né à Versailles le 4 janvier 1789. — Pair de

France en 1846. — Représentant du peuple en 1849. — Minisire de la Guerre. — Sénateur en 1852. — Grand'croix de la Légion d'honneur.

5 JUSUF né à Lille vers 1810 —Engagé volontaire. — Passa par tous les grades. — Combattit Abdel-Kader.—

Fait général par le maréchal Bugeaud. — Général de division.

6 LAWESTINE (Alexandre-Charles, marquis de), né en 1782.— Général de division. — Général de brigade en 1830. —

Général de division en 1841. — Sénateur en 1852. — Commandant supérieur des gardes nationales de la Seine. — Gouverneur des Invalides.

7 LAMORICIÈRE (Christopke-Léon-Louis Juchault de), né à Nantes le 5 février 1806. — Général de division en 1843. —

Député. — Représentant du peuple. — Ministre de la Guerre. — Ambassadeur à St-Pétersbourg. — Éloigné des affaires publiques depuis 1851.

8 MELLINET (Emile), né vers 1808. — Sorti de St-Cyr. — Acquit ses grades en Algérie, se distingua en Crimée où il fut

nommé général de division. — En 1864, nommé commandant supérieur des gardes nationales de la Seine.

9 OUDINOT (Nicolas-Charles-Victor, duc de), né à Bar-le-Duc le 3 novembre 1791. — Général de division en 1835. —

Député en 1842. — Représentant du peuple en 1848. — Commanda l'expédition de Rome en 1849. — Éloigné des affaires publiques depuis 1851.

10 TASCHER DE LA PAGERIE (Pierre-Claude-Louis-Robert, comte de), né le 1er avril 1787. — Aide-de-camp du prince

Eugène. — Sénateur (1852). — Grand-maître des Cérémonies de la maison de l'Impératrice (1853). — Grand'croix de la Légion d'honneur (1856). — Mort le 4 mars 1861.



ARTISTES CHORÉGRAPHIQUES

1 CERITTO (Francesca dite Fanny), née à Naples en 1823. — Danseuse italienne, débuta en 1835 au théâtre St-Charles,

puis se fixa à l'Opéra de Paris où elle eut de grands succès — A épousé St-Léon, danseur et musicien.

2 FERRARIS (Amalia), née à Voghere en 1830. — Danseuse italienne. — Débuta à Milan. — Elle se distingua sur les principaux

principaux de l'Italie. — Puis à l'Opéra où elle eu d'immenses succès, depuis 1856.

3 GRISI (Carlotta), née à Visinida en 1821. — Débuta à la Scala de Milan à l'âge de cinq ans. — Parut sur le théâtre de la

Renaissance, à Paris, puis à l'Opéra où elle se distingua spécialement dans Giselle.

4 LIVRY (Emma), danseuse célèbre. — Morte des suites d'une brûlure lors des répétitions d'une pièce où elle devait jouer le

premier rôle. — Elle était l'élève et la protégée de Taglioni.

5 MOURAWIEF. — Danseuse russe qui eut d'éclatants succès à Paris en 1863.

6 ROSATI (Caroline), née à Bologne le 14 décembre 1827. — Danseuse italienne. — Débuta à Florence, puis alla à Venise,

Milan, Rome et Turin. — Attachée aujourd'hui à l'Opéra où elle a brillé dans Giselle, le Cheval de bronze, les Elfes, etc.

7 TAGLIONI (Marie), célèbre danseuse, née à Stockholm, en 1804. — Ses succès à l'Opéra sont de 1827 à 1832. — Mariée

en 1832 avec le comte Gilbert de Voisins, elle resta à la scène jusqu'en 1847.

8 TAGLIONI (Paul), né à Vienne en 1808. — Compositeur et danseur, frère et père de danseuses célèbres; s'est fait remarquer

remarquer les principaux théâtres de l'Europe, surtout dans les ballets de sa composition.



ARTISTES DRAMATIQUES

1 ACHARD (Frédéric-Adolphe), né à Lyon le 4 novembre 1808. — Acteur et chanteur. — Ses plus grands succès furent

obtenus au théâtre du Palais-Royal. — Mort en 1856.

2 ARNAL (Etienne), né à Meulan le 1er février 1774. —Acteur comique. — Débuta aux Variétés ; joua sur les théâtres du

Vaudeville, du Gymnase et du Palais-Royal. — Acteur très-apprécié du public. — Mort récemment.

3 BEAUVALLET (Pierre-François), né à Pithiviers (Loiret), le 13 octobre 1801. — Débuta à l'Odéon, de là à l'Ambigu, puis

au Théâtre-Français où il joua les principaux rôles dans les tragédies de Racine, Corneille et Casimir Delavigne.

4 BERTON (Francis), né à Paris en 1814. — Elève de M. Samson dont il devint le gendre; débuta sans succès au Théâtre-Français,

Théâtre-Français, à St-Pétersbourg, et depuis 1854 occupe la première place au Gymnase.

5 BOCAGE (Pierre-Martinien Bousez, dit), né à Rouen en 1796. — Acquit une grande célébrité sur les théâtres du boulevart et

à l'Odéon dans Lucrèce, de Ponsard. — Mort en 1863.

6 BONVAL (Clarisse), née à Paris en 1824 — Sociétaire du Théâtre-Français où elle entra au sortir du Conservatoire. — Joua

avec succès à l'Odéon.

7 BOUFFÉ (Marie), né à Paris le 4 septembre 1800. — Débuta à la Gaîté avec succès, puis an Gymnase et aux Variétés, dans :

le Gamin de Paris, Pauvre Jacques, Michel Perrin, les Enfants de troupe. — C'est un des meilleurs comédiens de notre époque.

8 DRESSANT (Jean-Baptiste-Prosper), né à Châlons-sur-Saône le 25 octobre 1816. — Artiste dramatique, débuta aux Variétés.

— En 1839 il alla à St-Pétersbourg, revint en 1846 pour entrer au Gymnase. — Depuis 1854 il est sociétaire du Théâtre-Français où il obtient de légitimes succès.

9 BROHAN (Augustine), née à Paris en 1824. — Débuta de suite au Théâtre-Français où elle brilla sans égale dans les rôles de

soubrettes du répertoire de Molière.

10 BROHAN (Madeleine), née à Paris le 21 octobre 1834. — En 1850, à sa sortie du Conservatoire elle entra au Théâtre-Français.

Théâtre-Français. Ses principaux succès furent obtenus dans : les Contes de la reine de Navarre; Par droit de conquête; Mlle de la Seiglière, etc.



ARTISTES DRAMATIQUES (SUITE)

1CHÉRI (Rose-Marie-Cizos, dite Rose), née à Étampes en 1824. — Ses premiers succès datent de 1842. — Mariée en 1845 à

M. Lemoine-Montigny, directeur du Gymnase. — Morte à Passy le 21 septembre 1861.

2 DEBUREAU (Charles), né à Paris le 12 février 1829. — Fils de Debureau, l'ancien Pierrot des Funambules, mort en 1847.

— Adopta le genre de son père et obtint de grands succès sur le même théâtre.

5 DÉJAZET(Virginie), née vers 1800. — Débuta de très-bonne heure. — Ses premiers succès datent de son entrée au Gymnase en 1821. — De là elle passa au théâtre du Palais-Royal, où elle eut ses créations les plus heureuses.—Elle a conservé une voix pure quoique peu étendue et une méthode excellente.—Depuis plusieurs années elle dirige, au boulevard du Temple, le théâtre qui porte son nom.

4 DELAUNAY (Louis-Arsène), né à Paris le 21 mars 1826. — Débuta à l'Odéon. en 1846. — Sociétaire du Théâtre-Français

depuis 1850. — Jeune acteur aimé et applaudi.

5 DOCHE (Eugénie-Marie-Charlotte de Plunkelt), née à Bruxelles en 1821. —Débuta au Vaudeville, passa au Gymnase pour

revenir au Vaudeville, où elle a été fort applaudie dans la Dame aux Camélias, Louise de Nanteuil, etc.

6 DUMAINE (Louis-François), né en 1831. — Débuta à la Gaîté, puis à l'Ambigu, où il a abordé les grands rôles de drame et

se fait beauconp applaudir.

7 DUPUIS (Adolphe), né à Paris en 1825. — Acteur estimé du Gymnase, où il a créé des rôles importants dans les principales

pièces d'Alexandre Dumas fils et dans le Gendre de M. Poirier.

8 FARGUEIL (Anaïs), née à Toulouse le 21 mars 1819. — Sortie du Conservatoire en 1854 avec le prix de chant. — Débuta au

Vaudeville en 1836. — Voyagea et rentra eu 1852 au Vaudeville qu'elle n'a plus quitté.— Est une de nos meilleures comédiennes.

9 FAVART (Marie), née à Beaune en 1827. — Sociétaire du Théâtre-Français, où elle entra en 1848, à sa sortie du Conservatoire;

Conservatoire; y occupa une des premières places. — Son talent et son jeu sont fort applaudis du public.

10 FECHTER (Charles-Albert), né à Belleville, de parents Français, le 23 octobre 1824. — Commenaça en 1847 à se faire connaître

connaître l'Ambigu, puis à l'Odéon, à la Porte-Saint-Martin et au Vaudeville, où il obtint ses plus grands succès dans la Dame aux Camélias.



ARTISTES DRAMATIQUES (SUITE)

1FÉLIX, né à Paris en 1815. — Entra au Vaudeville en 1840, où il obtint plusieurs succès, dans les Filles de Marbre, les

Parisiens, les Faux Bons-Hommes, etc.

2 FIRMIN (Jean-François Becquerel, dit), né à Paris en 1787.— Entra au Théâtre-Français en 1811 jusqu'en 1845. — Mort

en septembre 1859.

3 FIX (Dlle DELPHINE Eléonore), née en Lorraine en 1831.—Entra au Théâtre-Français en 1849, y devint sociétaire en 1854,

et occupa une des premières places dans la comédie.—Retirée du théâtre et mariée en 1864, elle est morte récemment.

4 GEFFROY (Edmond), né en 1806.—Débuta en 1829 au Théâtre-Français, se fit remarquer dans Tartufe, le Misanthrope, etc.

— Peintre estimé. — Sociétaire depuis 1836 et membre du Conseil d'administration du Théâtre-Français.

5 GOT (François-Jules-Edmond), né à Lignerolles (Orne) le 1er octobre 1822. — Fit de brillantes études au collège Charlemagne.

Charlemagne. Entra au Théâtre-Français en 1844 et y devint sociétaire en 1850. — M. Got excelle dans les rôles comiques de l'ancien et du nouveau répertoire. — C'est un des meilleurs artistes du théâtre.

6 GRASSOT (Paul-Louis-Auguste), né à Paris le 25 décembre 1800. — Joua à Reims, au Gymnase et à Rouen, entra au Palais-Royal

Palais-Royal 1838.—Excellait dans son jeu par une bouffonnerie comique qui lui a valu, de la part des auteurs, une foule de rôles faits pour lui. — Il possédait surtout un grand talent dans l'art de se costumer et de se grimer. — Mort à Paris en février 1860.

7 GUYON (Emilie-Honorine, dame), née le 2 octobre 1821. — Joua à l'Ambigu et à la Porte-Saint-Martin. — Entra au Théâtre-Français

Théâtre-Français 1858 et devint sociétaire la même année. — Actrice tragique estimée.

8 LACRESSONNIÈRE (Louis), né le 11 décembre 1819. — Joua en province, et en 1847 au Théâtre-Historique d'Alexandre

Dumas père.—En 1849, entra à la Gaîté. — Il obtint ses succès dans la Closerie des Genêts, les Mousquetaires, les Bohémiens, le Courrier de Lyon, etc.

9 LAFERRIERE (Adolphe), né à Alençon vers 1800. —Débuta dans les choeurs d'Athalie, joua successivement à la Porte-St-Martin.

Porte-St-Martin. la Gaîté, puis à l'Odéon. —Eut des sucrès dans la plupart de ses rôles : le Chevalier de Maison Rouge, le Sonneur de Saint-Paul, l'Honneur et l'Argent, la Bourse, etc.

10 LAFONTAINE (Louis-Marie-Aimé Tho nas, dit), né à Bordeaux le 29 novembre 1826.—Joua à Batignolles, à la Portc-St-Martin

Portc-St-Martin au Gymnase. — Ses principaux rôles sont dans : Brutus, lâche César, Faust, le Mariage de Victorine, Philiberte, le Pressoir, leFils de Famille, Diane de Lys, etc.—Entré au Théâtre-Français avec sa femme, Mme Victoria.



ARTISTES DRAMATIQUES (SUITE)

1 LEMAITRE (Frédérick), célèbre acteur français, né au Havre en juillet 1798. — Débuta à l'Odéon, à la Porte-St-Martin, à

l'Ambigu et à la Gaîté. — Ses grands et légitimes succès l'ont placé au premier rang des acteurs contemporains et lui ont valu le surnom de Talma des boulevards.

2 LESUEUR (François-Louis), né à Paris. —Acteur estimé du Gymnase. —Épousa Mlle Anna Chéri. — En 1842, joua successivement

successivement théâtres Saint-Marcel, du Panthéon, de la Gaîté et du Cirque, et enfin au Gymnase.

3 LEVASSOR (Pierre), né à Fontainebleau en 1808 ; chanteur et acteur comique; a successivement tenu la première place au

Palais-Royal, où il entra vers 1832, puis aux Variétés, et enfin au Palais-Royal, où il resta jusqu'à sa retraite (1856). — Il excellait dans la chansonnette.

4 LIGIER (Pierre), né à Bordeaux en 1797. —Débuta au Théâtre-Français en 1819, où il n'entra qu'en 1831, après avoir

joué à l'Odéon et à la Porte-St-Martin. — Il se consacra tout entier à la tragédie et obtint de grands succès dans les Enfants d'Edouard, le Roi s'amuse, Andromaque, etc. — Retiré du théâtre.

5 MAILLART, né à Metz le 10 décembre 1812. — Débuta dans la banlieue. — Joua aux Français de 1838 à 1841.—Parut aux

Variétés et rentra en 1846 au Théâtre-Français, où il fut reçu sociétaire.—Sa principale création est Mlle de Belle-Isle.

6 MÉLINGUE (Etienne-Marin), acteur et sculpteur. — Né à Caen en 1812. — Débuta à Rouen. — Se fit remarquer à la Porte-Saint-Martin

Porte-Saint-Martin la Tour de Nesle.—A la Gaîté, il a joué Lazare le Pâtre, l'Avocat des Pauvres, etc.

6 MONROSE (Louis), né à Paris en 1809. Débuta à l'Odéon (1841).— Au Théâtre-Français (1846). — Fut directeur du théâtre

de Nîmes.—Rentra aux Français en 1850, et est devenu sociétaire en juillet 1852. — Il est auteur.

7 MONTALAND (Céline), née à Gand (Belgique) le 10 août 1843. — Débuta au Palais-Royal dans la Fille bien gardée, qui a eu

un grand succès. — Depuis lors, après quelques années en province, elle entra au Gymnase, puis à la Porte-Saint-Martin dans le Pied de Mouton, etc.

9 MÈNIER (René Lecomte, dit Paulin), né à Nice en 1829. —Débuta au théâtre Comte. — Passa à l'Ambigu et à la Gaîté. —

Acquit une grande popularité dans le Courrier de Lyon, les Cosaques, la Closerie des Genêts, le Médecin des Enfants, etc.

10 PROVOST (Jean-Baptiste-François), né le 29 janvier 1798.— Elève du Conservatoire.—Professeur de déclamation.— Joua

à l'Odéon (1819-1828), à la Porte-Saint-Martin pendant 7 ans, et fut reçu aux Français en 1835, et devint sociétaire en 1839.—Le rôle de l'Avare, de Molière, est un de ses triomphes.



ARTISTES DRAMATIQUES (SUITE)

1 RACHEL (Elisa-Rachel Félix, dite), célèbre tragédienne. — Née à Munf (Suisse) le 28 février 1820. — Elle fut la plus grande

tragédienne de la scène française. — Débuta au théàtre Molière, puis au Gymnase. Encouragée par M. J. Janin, elle aborda avec un immense succès les plus grands rôles de l'ancien répertoire. — Sa carrière dramatique a été une suite de triomphes. — Aucun artiste n'a acquis une fortune aussi considérable que celle de Rachel. — Morte au Cannet (Var) le 3 janvier 1858. —Elle a été surnommée la GRANDE RACHEL par ses nombreux admirateurs.

2 RÉGNIER (François-Joseph), né à Paris le 1er avril 1807. — Entra au Théâtre-Français en 1831 et débuta dans le Mariage

de Figaro. — Devint sociétaire en 1834. — Tient les premiers comiques du répertoire ancien et contemporain. — Professeur au Conservatoire depuis 1854. — A écrit avec M. Foucher la Joconde, comédie en 5 actes, jouée aux Français en 1856. — A écrit l'histoire du théâtre dans Patria.

3 RIBES, acteur de l'Odéon, où il tient un des premiers emplois. — Artiste fort apprécié.

4 RISTORI (Adélaïde), née en 1821, à Cividale, dans le Frioul. — Tragédienne italienne, qui débuta sur la scène dès l'âge le

plus tendre (2 mois), se fit remarquer dès 1841. —Elle joua d'abord la comédie à Livourne. — En 1855 elle vint à Paris, joua Myrrha, Françoise de Rimini, Marie Stuart, etc. — Elle recueillit en France de légitimes succès.

5 ROUVIÈRE (Philibert), peintre et acteur, né à Nîmes en 1809.—De 1839 à 1843, il joua à l'Odéon dinsRodogune, Antigone,

le Duc d'Albe, etc. — Au Théâtre-Historique, dans Hamlet, la Reine Margot, les Mousquetaires. — Il est resté 3 ans aux Français.

6 SAINT-ERNEST (Louis-Nicolas Brette, dit), né à Orléans en 1806. — Commença à se faire remarquer en 1832 à la Porte-Saint-Martin,

Porte-Saint-Martin, à l'Ambigu, où il occupa la première place, de 1837 à 1852. — Mort il y a cinq ans. — A écrit plusieurs pièces de théâtre.

7 SAMSON (Joseph-Isidore), né le 2 juillet 1793, à St-Denis. — Admis au Conservatoire en 1812. — Se maria en 1814 avec

une actrice et joua en province. — Joua à l'Odéon. — Entra aux Français en 1827. Il y a occupé la première place dans la comédie jusqu'à sa retraite (1864). — A écrit plusieurs pièces. — Professeur au Conservatoire depuis 1836. — Décoré en 1864.

8 THUILLIER (Mlle), première actrice du théâtre de l'Odéon. — S'est attiré la faveur du public par son talent remarquable dans

plusieurs créations importantes.

9 TISSERANT (Hippolyte), né à Meudon en 1802. — Débuta en province. — Entra au Gymnase en 1837, où il resta jusqu'en

1844, et eut de grands succès. — Depuis, il joue à l'Odéon et y tient la première place.

10VICTORIA (Dame LAFONTAINE). — A débuté très jeune à Pau, puis au Gymnase, où elle a conquis de légitimes succès. —

Est aujourd'hui sociétaire du Théâtre-Français.



ARTISTES LYRIQUES

1 ACHARD (Léon), fils de l'auteur dramatique. — Joua en province et débuta à Paris à l'Opéra-Comique eu 1864. — Fut

très-applaudi principalement dans la Dame Blanche.

2 ALBONI (Marietta), née à Forli (Italie) en 1824. — Cantatrice. — Elle prit ses premières leçons de chant à Bologne où

elle profita des conseils de Rossini. — Débuta vers 1840. — Parut à la Scala de Milan, puis aux Italiens et à l'Opéra où elle interpréta les principaux rôles des opéras de Rossini, Meyerbeer et Verdi. — Elle a épousé le marquis Pepoli.

3 BATTU (Marie. Mlle), cantatrice française. — Débuta aux Italiens, puis à l'Opéra en janvier 1864 dans Moise, de Rossini, où

elle obtint un grand succès.

4 CABEL (Marie-Josephe Dreullete, dame), née à Liége le 31 janvier 1827. — Vint à Paris en 1847 et chanta au Château

des Fleurs, puis à l'Opéra-Comique dans le Val d'Andorre. — Passa au Théâtre-Lyrique où elle chanta le Bijou perdu, la Promise, l'Etoile du Nord, etc. — Obtint des succès.

5 MIOLAN-CARVALHO (Marie-Caroline dite Miolan, dame), née à Marseille le 31 décembre 1827. — Épousa M. Carvalho,

directeur du Théâtre-Lyrique. — Chanta dans les concerts. — Débuta en 1849 à l'Opéra-Comique et devint la première chanteuse du Théâtre-Lyrique. — Sa méthode exquise et sa jolie voix lui ont conquis de nombreux et légitimes succès dans Giralda, la Fanchonnette, etc.

6 CHOLLET (Jean-Baptiste-Marie), né à Paris le 20 mai 1798. — Élève du Conservatoire. — Entra à l'Opéra-Comique

en 1826 où il eut un grand succès dans le Postillon de Lonjumeau, Marie, Zampa, Fra Diavolo.

7 COUDERC (Charles), né à Toulouse le 10 mars 1810.— Elève du Conservatoire.— Débuta en 1834 à l'Opéra-Comique dans

le Chaperon rouge. — Joua avec succès dans le Châlet, l'Eclair, l'Ambassadrice, etc.

8 CRUVELLI (Sophie Cruwell, dite), né en Prusse en 1824. — Alla en Allemagne, en Italie, à Londres et enfin à Paris.— Ses

succès furent obtenus dans les Huguenots, la Somnambule, les Vêpres siciliennes, etc. — Mariée et retirée du théâtre.

9 DAMOREAU (Mme Laure Cinthie-Damoreau, dite Cirti), née à Paris le 6 février 1801. — Au Conservatoire en 1808, aux

Italiens, à l'Opéra et à l'Opéra-Comique où elle brilla dans Fernand Cortès, Moïse, la Muette, le Comte Ory, le Domino noir, etc.

10 DORUS-GRAS (Emilie), née à Valenciennes en 1813. — 1er prix de chant. — Débuta à Bruxelles. — En 1830 entra à l'Opéra.

— Se fit remarquer dans Guillaume Tell, la Muette, les Huguenots, etc. — Retirée du théâtre depuis 1850.



ARTISTES LYRIQUES (SUITE)

1 DUPREZ (Gilbert), né à Paris le 6 décembre 1806. — Au Conservatoire en 1816. — Connu depuis 1834 dans Guillame Tell qui fut son triomphe. — Professeur de chant très-recherché. — A laissé des regrets lors de sa retraite.

2 DUPREZ-VANDENHEUVEN (Caroline, Mlle), née à Florence en 1832.— Débuta en 1850 dans la Somnambule.— Joua au

Théâtre-Lyrique et à l'Opéra-Comique où elle continue à recueillir des bravos dans : Marco Spada, l'Etoile du Nord, etc.

3 FAURE (Jules), né à Rouen en 1827. — Entré à l'Opéra-Comique en 1854 et acquit promptement une réputation qui le fit

nommer professeur au Conservatoire.

4 FÉRÉOL, ancien ténor de l'Opéra-Comique, né à Orléans. — Retiré du théâtre depuis longtemps où il a eu quelques succès

avec Chollet.

5 FRASCHINI. — Ténor des Italiens, débuta avec succès l'hiver de 1864 dans Poliuto, Lucia, etc.

6 FREZZOLINI (Erminia-Mencini, dame), née à Viterbe en 1820. —Débuta à Florence, puis à Milan, Turin, Modène et aux

Italiens de Paris de 1853 à 1857.

7 GALI-MARIÉ. — Cantatrice de l'Opéra-Comique où elle eut de grands succès, surtout dans Lara, de M. Maillard.

8 GRISI (Giulia), née à Milan en 1812. — Débuta en Italie et se fixa aux Italiens en 1832. — Ses principales créations sont

dans : Othello, le Barbier, Don Juan, la Norma, etc.

9 GUEYMARD (Louis), né en 1824. — Entré à l'Opéra en 1848. — A été très-applaudi dans les oeuvres de Rossini, Meyerbeer,

Verdi.

10 HERMAN-LÉON. — Né à Lyon en 1816. — Débuta à Versailles en 1836 dans Robert-le-Diable, puis fut lancé par M. Auber

à l'Opéra-Comique, où il eut une vogue méritée jusqu'à sa retraite en 1857, dans Haydée, le Caïd, les Porcherons, etc.



ARTISTES LYRIQUES (SUITE)

1 LABLACHE (Louis), né à Naples le 6 décembre 1794. — Entra à douze ans an Conservatoire de Naples. — Parcourut les

théâtres de l'Italie. — Se fixa à Paris en 1830 où sa voix de basse, l'une des plus belles qu'on ait entendues, a été admirée dans : la Gazza Ladra, l'Elisir d'Amore, I Puritani, etc. — Mort il y a cinq ans.

2 LIND (Jenny), née à Stockolm en 1821.— Vint à Paris en 1841.— En 1843, elle parcourut les différentes scènes de l'Europe

l'Europe alla s'enrichir en Amérique. — Elle vit aux environs de Dresde.

3 MAËSEN (Mlle), cantatrice du Théâtre-Lyrique où elle s'est fait remarquer dans Rigoletto et Dom Pasquale.

4 MARIO (Joseph, marquis de Candia, dit), né à Turin en 1810.—Débuta à l'Opéra en 1838 dans Robert-le-Diable.— Devint

le ténor le plus goûté des Italiens où il est toujours resté. Il s'est fait applaudir dans l'ancien et le nouveau répertoire de ce théâtre.

5 MONJAUZE. — Ténor du Théâtre-Lyrique où il a créé depuis plusieurs années différents rôles dans la Reine Topaze, la Fanchonnette,

Fanchonnette, etc.

6 MONTAUBRY. — Ténor de l'Opéra-Comique où il a obtenu de légitimes succès dans Lalla-Ruhk, Lara, Fra Diavolo, le Postillon

Postillon Lonjumeau, etc.

7 NOURRIT (Adolphe), né en 1802, mort en 1839. — Débuta en 1821. — Se fit remarquer dans Guillaume Tell, les Huguenots,

Robert-le-Diable, etc. — Quitta le théâtre en 1837.

8 PATTI (Adelina). Jeune cantatrice dont les triomphes au Théâtre-Italien ont eu un grand retentissement l'hiver de 1864.

Dans la Traviata, le Barbier, la Somnambule, Maria di Rohan, etc.

9 PERSIANI (Fanny,dame),née à Rome le 4 octobre 1818.— Débuta à Livourneen 1832. — Se fixa à Paris en 1837 jusqu'en

1830 aux Italiens où elle fut très-appréciéedansMathilda di Shabran, Matrimonio Segreto, Lucia et Linda di Chamouni.

10 PONCHARD (Jean-Frédéric-Auguste), né à Paris le 8 juillet 1789. — Elève du Conservatoire. — De 1812 à 1834 à

l'Opéra-Comique où il fut applaudi. — Professeur au Conservatoire jusqu'en 1856.



ARTISTES LYRIQUES (SUITE)

1ROGER (Gustave-Hyppolite), né à Paris le 27 août 1815. — lu Conservatoire en 1837. — Debuta à l'Opéra-Comique où il

eut un très-grand succès dans Haydée, la Part du Diable, la Sirène. — Passa ensuite à l'Opéra en 1849.— Retiré du théâtre depuis quelques années.

2 RONCONI. — Baryton du Théâtre-Italien où il brilla avec Lablache, Grisi et Mario, surtout dans Dom Pasquale.

3 SAINTE-FOY (Charles-Louis Pubereaux dit), né à Vitry-le-Français en 1817. — Débuta b l'Opéra-Comique en 1840 où il a

eu et a encore un grand succès dans les rôles comiques.

4 SAX (Marie), a commencé à chanter au café du Géant. — Entrée à l'Opéra-Comique où elle se fit remarquer dans le Châlet,

l'Etoile du Nord, etc.

5 TAMBERLIK. — Très-bon ténor qui a chanté quelque temps au Théâtre-Italien où il a reçu de nombreux applaudissements,

surtout dans le Trovatore, etc.

6 TAMBURINI (Antonio), né à Faenza le 28 mars 1800. — Débuta à Bologne en 1818. — A Paris de 1832 à 1852. — Se fit

remarquer dans tout le répertoire du Théâtre-Italien.

7 UGALDE (Delphine Beaucé, dame), née à Paris le 3 décembre 1829. — Débuta à la salle Chantereine. — En 1848 entra à

l'Opéra-Comique où elle fut applaudie dans le Domino noir, les Monténégrins, Galathée, Orphée aux Enfers, le Caïd, la Fée aux Roses, etc.

8 VIARDOT (Michelle-Pauline Garcia, dame), née à Paris le 18 juillet 1821.— Débuta en 1839 à Londres dans Othello et Cenerentola.

Cenerentola. A joué aux Italiens et à l'Opéra. — Ses grands succès furent dans les Huguenots et le Prophète.

9 VILLARET. — Ténor de l'Opéra, s'est surtout fait applaudir dans la Juive, Guillaume Tell, etc.



ARTISTES PEINTRES

1 ABEL DE PUJOL (Alexandre-Denis), né à Valenciennes le 30 janvier 1785, reçut les leçons de David, fit un grand nombre

de fort belles toiles — Grisailles du palais de la Bourse et fresques de saint Robert à Saint-Sulpice. — Membre de l'Académie des Beaux-Arts depuis 1835.

2 ADAM (Jean-Victor), né à Paris le 29 février 1801. — Peintre et lithographe. — Le Musée de Versailles compte parmi

plusieurs tableaux de ce peintre, la bataille de Montébello. — Reproduisit également des animaux. — Médaille de 3e classe en 1824. — Médaille de 2e classe en 1856.

3 ANTIGNA (Jean-Pierre-Alexandre), né à Orléans en 1818, — Elève de Paul Delaroche. — Peintre de genre et de portraits.

— Le Luxembourg possède l'Incendie.—On peut citer parmi ses tableaux : les Enfants dans les blés, l'Atelier, l'Hiver, etc. — Décoré en 1861. — Médaille 3e classe en 1847. — 2e, 1848. — 1re, 1851.

4 ANASTASI (Auguste), né à Paris. — Peintre lithographe. — Élève de Paul Delaroche et de Corot. — A obtenu en 1848 une

médaille de 2e classe en paysage, — et en 1852 une médaille de 3e classe en lithographie. — A Publié un grand nombre de paysages composés dans l'Illustration.

5 BARRIAS (Félix-Joseph), né à Paris. — Elève de M. Léon Cogniet. — Grand prix de Rome d'histoire, 1844. — Médaille

de 3e classe 1847. — Médaille de 2e cl. 1855. — Médaille de 1re classe 1851. — Décoré en 1859. — Epître à Auguste, Danseuse du Triclinium, etc.

6 BADDRY (Paul-Jacques-Aymé). — Grand prix de Rome en 1850. — Médaille de 1er classe 1851-1861. — Décoré en 1861.

7 BIARD (Auguste-François), né à Lyon en 1800. — Peintre français. — Sa réputation date de 1828, par son tableau des Enfants

perdus dans une forêt, puis les Comédiens ambulants, le Désert, le Baptême sous la ligne, etc. — On voit de ses tableaux au Luxembourg et à Saint-Cloud. — Méd. de 2e cl., 1827-1848.—De 1re cl., 1836. — Décoré en 1838.

8 BELLANGÉ (Joseph-Louis-Hippolyte), né à Paris le 17 janvier 1800. — Elève de Gros. — Adopta les scènes militaires et les

batailles. — La bataille de Fleurus, de Jemmapes, de l'Alma — On voit à Versailles quelques toiles de ce peintre.— Méd. de 2e cl,, 1824-1855.— Chevalier, 1834. — Officier, 1861.

9BONHEUR (Dlle Rosalie, dite Rosa), née à Bordeaux le 22 mars 1822. — Se voua à l'étude des animaux, où elle excelle. —

Le Pâturage nivernais, le Marché aux chevaux, etc —Méd. de 3e cl. en 1845.—De 1re cl. en 1848-1855.

10 CABANEL (Alexandre), né à Paris le 28 septembre 1823. — Elève de M. Picot. — Ses oeuvres principales sont : le Christ

au jardin des Oliviers, un saint Jean, Velléda, le Martyr chrétien, etc. — Grand prix de Rome, 1845. — Méd. de 2e cl., 1852. — De 1re cl., 1855. — Décoré, 1855. — De l'Institut, 1865.



ARTISTES PEINTRES (SUITE)

1 CHARLET (Nicolas-Toussaint) , né à Paris en 1792, — Peintre et dessinateur. —Elève de Gros. — Professeur de dessin à

l'Ecole Polytechnique. — A fait l'histoire du soldat de la République et de l'Empire, ainsi que les moeurs populaires et enfantines. — Mort en 1845.

2 CHAM (Amédée de Noë, dit), né à Paris le 26 janvier 1826. — Elève de Paul Delaroche. — Se livra tout entier à l'étude des

dessins de charges et grotesques, où il a acquis une grande popularité par les illustrations du Musée Philippon et surtout du Charivaii.

3 CICÉRI (Pierre-Luc-Charles), peintre décorateur, né à St-Cloud le 17 août 1782.—Décorateur en chef de l'Opéra.—Décors de la Muette, de la Vestale, d'Aladin, etc. — Fit aussi quelques aquarelles estimées. — Décoré en 1825,

4 COGNIET (Léon), né à Paris le 29 août 1794. — Grand prix de Rome. — Ses principales toiles sont : Marius sur les ruines

de Cartbage, (au Luxembourg). — Le Tintoret peignant sa fille morte. — Portraits du maréchal Maison et de Louis-Philippe. — Grand prix de Rome (1817).— 2e med. (1824).— 1re méd. (1855).— Décoré (1828).— Officier (1846).— Membre de l'Institut (1849).

5 COUDER (Louis-Charles-Auguste), né en 1790. — Élève de David. — Grand prix en 1807. — Parmi ses oeuvres on peut

citer : l'Adoration des Mages. —Le Serment du Jeu de Paume, etc., etc. —Peintures de la salle d'Apollon au Louvre. Officier de la Légion-d'Honneur en 1841. — Membre de l'Institut depuis 1859.

6 COURBET (Gustave), né en 1819. — Débuta au Salon de 1844. — Peintre réaliste. — Outre d'assez nombreuses toiles, ce

peintre a fait aussi quelques portraits. (Médaille de 2e classe (1849-1857-1861).

7COUTURE (Thomas), né à Senlis le 21 décembre 1815. — Peintre d'histoire. — Elève de Gros et de Delaroche.—Commença

en 1840. — Sa principale toile est : les Romains de la décadence, qui lui valut une médaille d'or et la décoration en 1848.

8 DAGNAN (Isidore), né à Marseille en 1794. — Paysagiste. — Ses principales toiles sont : Vue du lac de Genève. — Vue de

Lausanne. — Vue de Paris. — Marine à Marseille. — Vue d'Avignon, etc. — Médaille de 2e classe en 1822. — Médaille de 1re classe en 1831. — Décoré en 1836.

9 DAUBIGNY (Charles-François, né à Paris le 15 février 1817. — Élève de Delaroche. — Ses principales toiles sont : la

Moisson. — Les bords du Cousin. — L'étang de Gylien. — La Mare au bord de la mer, etc. — 2e médaille en 1848. 1re en 1853. — Décoré en 1859.

10 DAUMIER (Henri), né à Marseille en 1810. Caricaturiste célèbre. — Attaché au Charivari où il publia une série de

charges fort intéressantes.



ARTISTES PEINTRES (SUITE)

1DAVID. Célèbre peintre, né à Paris en 1730, mort à Bruxelles en 1825. — Parmi ses chefs-d'oeuvre, on cite le Serment

du Jeu de Paume, — Brutus, — Les Horace, — L'Enlèvement des Sabines, — Le Couronnement de l'Empereur. — La Distribution des Aigles, etc.

2 DECAMPS (Alexandre-Gabriel), né à Paris en 1803. — Élève de M. Abel de Pujol. — Peintre d'un grand talent dont on

cite : la Sortie de l'École turque. — Les Singes boulangers.— La Bataille des Cimbres, etc. — Mort il y a peu d'années.

5 DELACROIX (Ferdinand-Victor-Eugène), né le 26 avril 1799. — On remarque surtout dans ses toiles : Dante et Virgile.

— La Prise de Constantinople par les Croisés. — Descente de croix, etc., etc. — L'église Saint-Sulpice possède des fresques, récemment peintes par lui dans la chapelle des Saints-Anges. — 2° médaille en 1824. — 1re en 1848. Décoré en 1831. — Officier en 1846. — Commandeur en 1855. — De l'Institut en 1857. — Mort en 1863.

4 DELAROCHE (Hyppo'ite-Paul), né le 17 juillet 1797. — Peintre célèbre. — On remarque surtout parmi ses oeuvres : Jeanne

Darc dans son cachot, — Cromwell, etc. — Décoration de l'hémicycle au Palais des Beaux-Arts. — Médaille d'or en 1824. — Chevalier en 1828. — Officier en 1834.— Membre de l'Institut en 1832. —Mort le 4 novembre 1856.

5 DEVÉRIA (Jacques-Jean-Marie-Achille), né à Paris le 6 février 1800. — Elève de Girodet. — Peintre et dessinateur. —

L'après-dîner chez Bartholo. — Le Tasse à la cour de France. — L'Assomption de la Vierge, etc.

6 DIAZ DE LA PÊNA (Narcisse), né à Bordeaux en 1809. — Se fit remarquer par un coloris nouveau; on a de lui une foule de

petits tableaux de nymphes et odalisques.— Médaille de 3e cl. en 1844. — 2e en 1846. — 3e en 1848.—Décoré en 1851.

7DORÉ (Paul-Gustave), né à Strasbourg en 1833. — Peintre et dessinateur. — Exposa de 1849 à 1863.— Illustra les oeuvres

de Rabelais, les Contes de Perrault, la légende du Juif-Errant et acquit une grande vogue. — Décoré en 1861.

8 DUBUFE (Claude-Marie), né à Paris en 1793. — Élève de David. — Ses principaux tableaux sont : Jésus-Crist apaisant

une tempête. — La Délivrance de saint Pierre. — Les portraits de la reine des Belges, de Louis-Philippe, etc. — Médaille de 1er classe en 1831. — Décoré en 1837.

9 DUBUFE (Édouard), né en 1818, élève de son père et de Delaroche. — Débuta en 1839. — On cite : une Chasseresse, —

Le Miracle des Roses, Tobie,—Et les portraits de l'Impératrice,—de M. J. Janin, etc. — 3e médaille (1839), 2e (1840). 1er médaille (1844). — Décoré en 1853.

10 DUCORNET (Louis-César-Joseph), né à Lille le 10 janvier 1806. — On a de lui : le Repos de la Sainte Famille, — Saint

Louis rendant la justice,— les Adieux d'Hector et d'Andromaque, etc.—Tout le monde s'est intéressé à son infortune, car il était né sans bras et peignait avec ses pieds. — Mort à Lille le 27 avril 1856.



ARTISTES PEINTRES (SUITE)

1 DURAND-BRAGER (Jean-Baptiste-Henri), né en 1814.— Élève de Guérin et Isibey. —Suivit comme dessinateur plusieurs

expéditions. — Ses toiles sont : la Prise de Mogador, le Bombardement de St-Jean-d'Ulloa, qui sont à Versailles. — Décoré en 1844.

2 FLANDRIN (Jean-Hippolyte), né à Lyon en 1807. — Élève aimé de M. Ingres. — Second peintre de notre siècle. — Grand

prix de Rome en 1832. — Parmi ses chefs-d'oeuvres : Le Christ et les Petits enfants, les Saintes-Vierges, etc. — Fresques de St-Vincent-de-Paul et de St-Germain-des-Prés. — Mort à Rome dernièrement.— 2me méd. 1836.— 1re méd. 1837-1848-1855. — Décoré en 1841. — Officier, 1853. — Membre de l'Institut, 1853.

3 FLANDRIN (Jean-Paul), frère du précédent, né à Lyon en 1811. — Paysagiste. — Les Pénitents de la campagne de Rome,

la Villa Borghèse, une vue des Alpes, etc. — Méd. de 2me cl. 1839-1848. — 1re cl. en 1847. — Décoré en 1852.

4 FLEURY (Léon), né à Paris en 1804. — Elève de M. Hersent. — Paysagiste. — Le Trou d'Enfer, le Pont-de-l'Arche, le

Monte-Calvo, etc.

5 FRANÇAIS (François-Louis), paysagiste, né à Plombières le 17 novembre 1814. — On cite de lui : Une Chanson sous les

Tilleuls, Soleil couchant en Italie. — 3me méd. en 1841. — 1re méd. 1848-1855. — Décoré en 1853.

6 FROMENTIN (Eugène), né à La Rochelle en décembre 1820. — Paysagiste. — Parmi ses toiles : La Place de la Brèche, à

Constantine, Enterrement maure, etc. — Méd. de 2eme (1849). — Méd. de 1re classe. — Décoré en 1859. —A rempli des missions archéologiques pour le Comité des Monuments historiques.

7 GAVARNI (Sulpice-Paul-Chevalier, dit), né à Paris en 1801.— Dessinateur. — A illustré le Juif-Errant, le Diable à Paris,

les oeuvres de Balzac, et a donné dans le Charivari une immense quantité de caricatures qui ont eu une vogue méritée tant à cause du dessin que des spirituelles légendes qui les accompagnent. — Décoré en 1852.

8 GENDRON (Auguste), né en 1818. — Elève de Delaroche. — On cite surtout : L'Ile de Cythère, Tibère à Caprée, etc. —

Décoré depuis 1855.

9 GÉROME (Jean-Léon), né à Vesoul le 11 mai 1824. —Élève de Delaroche. — Parmi ses tableaux, on remarque principalement

principalement Le Duel de Pierrot, la Mort de César, le Roi Candaule, l'Almée, etc. — 3me méd. en 1847. — 2me méd. en 1848-1855. — Décoré en 1855.

10 GÉRICAULT (Jean-Louis-Théodore-Andre), né en 1792, mort en 1824. — Peintre d'histoire. — Élève de Guérin. —

Son chef-d'oeuvre est le Naufrage de la Méduse (1819); un Cuirassier blessé, Chasseur à cheval, etc.



ARTISTES PEINTRES (SUITE)

1 GIRARDET (Karl), né en Suisse en 1800, élève de M. Léon Cogniet. — Une Mosquée au Caire, l'Odalisque, les Bords du

Nil, etc. — A illustré le Roland furieux et l'Histoire du Consulat et de l'Empire. — Méd. de 3me classe en 1838. — 2me classe en 1842.

2 GIRODET (Anne-Louis), né en 1767 à Montargis, mort en 1824. — Fut adopté par le médecin Trioson.— Élève de David.

— Grand prix de Rome en 1789 — Son chef-d'oeuvre est la scène du Déluge qui lui fit remporter le grand prix décennal. — Puis les Funérailles d'Atala, etc.

3 GLAIZE (Auguste-Barthélemy), né à Montpellier en 1812.— Ses principales toiles sont : Suzanne au bain, les Femmes gauloises,

gauloises, Amours à l'encan, les Ecueils. — Méd. de 3me cl. 1842. — 2me cl. 1844-1848-1835. — 1re cl. 1845. — Décoré en 1855.

4 GLEYRE (Gabriel-Charles), né en 1807. — Élève de M. Hersent. — On cite de lui : Une Pentecôte, les Apôtres allant

prêcher l'Évangile, etc. — Méd. de 2me cl. en 1843. —Méd. de 1re cl. en 1845.

5 GROS (Antoine-Jean, baron), né à Paris en 1771, mort en 1835. — Un des plus célèbres peintres d'histoire de l'École française.—

française.— de David.— Peignit la coupole du Panthéon.— On cite : Les Pestiférés de Jaffa, François Ier et Charles-Quint visitant les tombeaux de St-Denis, etc.

6 GUDIN (Théodore), né le 15 août 1802. — Peintre de marine. — A fait paraître un grand nombre de toiles, dont plusieurs

sont à Versailles. — 2me méd. en 1824. — 1re en 1848-1855. — Décoré en 1818. — Officier en 1841. — Commandeur en 1855

7 HAMON (Jean-Louis), peintre aimé du public, né le 5 mai 1821. — Élève de Delaroche. — Composa des tableaux d'un genre

particulier qui lui attirèrent les faveurs du public ; on cite entre autres : Le Papillon enchaîné, Ma soeur n'y est pas, les Orphelines, le Marchand de statuettes, le Tuteur, l'Aurore, le Saltimbanque, la Comédie humaine, etc. — Méd. de 3e cl. en 1853. — Méd. de 2me cl. en 1855. — Décoré en 1855.

8HÉBERT (Antoine-Auguste-Ernest), né le 3 novembre 1817.— Elève de David d'Angers. — Grand prix de Rome en 1839.

— On cite de lui deux odalisques, la Sybille, les Filles d'Alvito, etc. — Méd. de 1re cl. 1851-55.— Décoré en 1853.

9 HEIM (François-Joseph), né le 16 décembre 1787. — Ses principaux tableaux sont : Thésée, vainqueur du Minotaure, la

Résurrection de Lazare, Ste-Adélaide, Massacre des Juifs. — Décora au Louvre la galerie de Charles X. — Grand prix de Rome en 1807. — Méd. de 1er cl. 1812-1817. — Chevalier en 1825. — Officier en 1855. — Membre de l'Institut en 1829. — Grande médaille d'honneur en 1855.

10HERSENT (Louis), né le 10 mars 1777.— Parmi ses oeuvres on remarque : Achille livrant Briséis, Atala s'empoisonnant,

Louis XVI distribuant des secours au peuple.—Puis Les portraits de Casimir Périer et de Mme Delphine Gay.—Membre de l'Institut. — Mort en octobre 1860.



ARTISTES PEINTRES (SUITE)

1 HESSE (Nicolas-Auguste), né en 1795. — Élève de Gros. — Grand prix de Rome en 1818. — Ses toiles les plus remarquées

remarquées : Les États généraux en 1789, Clytie mourante. — A exécuté des peintures de vitraux pour différentes églises, et celles du grand salon de l'Hôtel-de-Ville. — Méd. de 1er classe en 1838. — Chevalier de la Légion d'honneur en 1840. — Membre de l'Institut en 1863.

2 HUET (Paul), né le 3 octobre 1804. — Élève de Gros et Guério. — Artiste d'une grande fécondité et d'une réputation justement

justement — Méd. de 2me classe en 1833 — de 1er classe en 1848-1855. — Décoré en 1841.

3 INGRES (Jean-Dominique-Auguste). — Le plus grand peintre de notre époque. — Né à Montauban le 15 septembre 1781.

— On cite dans la longue liste de ses chefs-d'oeuvre : L'Odalisque, l'Apothéose d'Homère, au Luxembourg, le portrait du 1er Consul, l'Epée d'Henri IV, la Mort de Léonard de Vinci, la Source, etc., etc., etc. — Grand prix de Rome en 1801. — Chevalier en 1824. — Officier en 1826. —Commandeur en 1845. — Grand-officier en 1855. —Membre de l'Institut en 1825. — Grande médaille d'honneur en 1855. — Sénateur en 1862.

4 ISABEY (Jean-Baptiste), né le 11 avril 1767, mort le 18 avril 1844. — Élève de David. — Revue du premier Consul,

Table des Maréchaux, etc. —Commandeur en 1853.

5 JADIN (Louis-Godefroy), né en 1805. — Paysagiste. — Élève de M. Hersent. — Sujets de chasse et de nature morte : Le

Débuché, l'Hallali, la Retraite, etc. — Méd. de 3me classe 1834-1855. — 2me méd. 1840. — 1re méd. 1848. — Décoré en. 1854.

6 JANET-LANGE (Ange-Louis), né le 19 novembre 1818. — Élève de M. Ingres et d'Horace Vernet.— L'abdication de Fontainebleau,

Fontainebleau, pèlerins d'Emmaüs. — Méd. de 2me classe en 1859.

7 JAQUOTOT (Mme Marie-Victoire), peintre sur porcelaine, née en 1778. — Morte à Florence en 1855. — Médaille

d'or en 1808.

8 KNAUS (Louis), né à Wiesbaden en 1829. — Peintre de genre. — La Famille rustique, le Convoi funèbre, etc. — Méd.

2me classe 1853. — Méd. 1re classe 1855-1857-1859. — Décoré 1859.

9 LANGLOIS (Jean-Charles), peintre de batailles, né le 22 juillet 1789. — Élève d'Horace Vernet. — On remarque parmi ses

panoramas : La bataille de la Moskowa, le combat des Pyramides, le combat de Navarin, etc. — Méd. de 2me classe 1822. — Méd. 1re cf., 1834.— Décoré, 1814. — Officier, 1832. — Commandeur, 1860.

10 LEHMANN (Charles-Ernest-Rodolphe-Henri), né en 1814. — Élève de M. Ingres. — Éducation de Tobie. — Prométhée,

le Cid, la fille de Jephté, etc. — Méd. de 2me classse 1835. — Méd. 1re classe 1840-1848-1855. — Décoré, 1846.

— Officier, 1853.



ARTISTES PEINTRES (SUITE)

1LE POITEVIN (Eugène), né le 31 juillet 1806. — Elève de M. Hersent. — Les Moissonneurs. — La Marée basse. —

Méd. de 5e cl. en 1885. — 2e cl. 1831-1848. — 1re cl. en 1836. — Décoré en 1843.

2 LUMINAIS (Evariste-Vital), né à Nantes en 1818. — Elève de M. Léon Cogniet. — Jeunes filles passant le gué, Foire bretonne,

bretonne, d'oiseaux de mer, etc. — Méd. de 3e cl. en 1852-1855-1857-1861.

5 MARÉCHAL (Charles-Laurent), né à Metz en 1800.— Peintre. — Composa de nombreux carions pour vitraux. — Auteur des hémicycles du Palais de l'Industrie. — Méd. de 3e cl. 1840. — 2e cl. 1841-1842-1855. — Décoré en 1846.

— Officier en 1855.

4 MEISSONNIER (Jean-Louis-Ernest), né à Lyon en 1813. — Elève de M. Léon Cogniet. — S'appliqua à des toiles de très-petites

très-petites et acquit une grande réputation.— Le Liseur, la Partie de piquet, la Rixe, la bataille de Solferino, la retraite de Russie, etc. — Méd. 3e cl. 1840. — 2e cl. 1841-43-48. — Décoré, 1846.— Officier, 1856.— Grande médaille d'honneur, 1855.— Membre de l'Institut, 1861.

5 MOREL-FATIO (Antoine-Léon), né à Rouen en 1810. — Peintre de marine. — Coup de vent en rade d'Alger, Attaque

d'Alger, Marée basse, Vue de Brest, Vue de Toulon, etc. — Médaille 3e classe, 1837. — 2e classe, 1843-1848. — Décoré en 1846.

6 MÙLLER (Charles-Louis), né le 27 décembre 1815. — Elève de M. Léon Cogniet. — On peut citer de lui le Martyre de

saint Barthélémy, Marie-Antoinette à la Conciergerie, l'Appel des Condamnés (au Luxembourg).— Méd. 3e cl. 1838.

— 2e cl. 1846. — 1re cl. 1848-1855. — Décoré, 1849.— Officier en 1859.

7 MULREADY (William), né en 1786 — La Boutique d'un Charpentier, le Combat interrompu, le Loup et l'Agneau, etc.—

Décoré de la Légion d'honneur à la suite de l'Exposition de 1855. — Graveur des premières enveloppes à vignettes émises par l'administration des Postes anglaises en 1840.

8 NAZON (François-Henri), né à Réalmonl (Tarn).—Elève de M. Gleyre.—Paysagiste dont la réputation récente est incontestée.

— A obtenu une médaille au Salon de 1864 avec ses toiles : les Bords du Tarn, Novembre.

9 NORBLIN (Sébastien-Louis-Wilhem), né le 24 février 1796. — Grand prix en 1825. — On cite : La Mort d'Ugolin, SteSuzanne

SteSuzanne prière, la Vision de St-Luc, etc. — 2e méd. en 1833. — 1re méd. en 1844. — Décoré en 1859.

10 PALIZZI (Joseph), paysagiste napolitain, né en 1813. — Combat de béliers, le Printemps, etc. — 2° méd. en 1848. —

Décoré en 1859.



ARTISTES PEINTRES (SUITE)

1 PHILIPPOTEAUX (Henri-Emmanuel-Félix), né à Paris le 3 avril 1815.— Elève de M. Léon Cogniet. — On cite parmi ses

tableaux : une Razzia, les Femmes mauresques, Défaite des Cinabres, le Retour du Cabaret. etc. — Méd. de 2e cl. en 1857. — De 1re cl. en 1840. — Décoré en 1846.

2 PICOT (François-Edouard), né en 1786. — Ses principales toiles sont : l'Amour et Psyché, un portrait de Talma, le Couronnement

Couronnement la Vierge, l'Entrée du duc de Guise à Calais, etc. — Grand prix de Rome en 1813. —Méd. de 1re cl en 1819. — Décoré en 1825. — Officier en 1852. — Membre de l'Institut en 1836.

3 PILS (Isidore-Alexandre-Augustin), né le 19 juillet 1813.—Elève de M. Picot.—La Mort de sainte Madeleine, les Athéniens

esclaves à Syracuse, une Tranchée à Sébastopol, etc. — Grand prix de Rome en 1838. — 2e méd. 1846-1855. — 1re méd. 1857. — Décoré, 1857. — Médaille d'honneur 1861.

4 RÀFFET (Denis-Anguste-Marie), peintre et dessinateur, né à Paris en 1804. — Elève de Gros et de Charlet. — Se fit

connaître par l'illustration de l'Histoire de la Révolution française et de l'Histoire du Consulat et de l'Empire., de M. Thiers, et celle de la Révolution, de M. Louis Blanc.

5 RIBERA (Carlos-Louis), peintre espagnol, né en 1812. — Elève de son père et de Paul Delaroche. — A figuré en France à

la plupart de nos Expositions. — On peut citer : Vierge adorant son enfant, Marie-Madeleine au sépulcre, etc. — 3e méd. en 1839. — 2e méd. en 1845.

6 ROBERT-FLEDRY (Joseph-Nicolas), né le 8 août 1799. —Scène de la Saint-Bartbclerny, Henri IV rapporté au Louvre,

Charles-Quint à Saint-Just, etc. — 2e méd. en 1824.— 1re méd. en 1854-1855.— Chevalier, 1836.— Officier, 1849. Membre de l'Institut, 1850.

7 ROUSSEAU (Philippe), peintre de genre. — Elève de Gros et de Butin. —Né à Paris en 1808. — On a de lui le Rat de ville

et le Rat des champs, la Récréation, les Perroquets, un Marché d'aulrefois. — 3e méd. 1845. — 2e méd. 1855, — 1re méd. 1848. — Chevalier en 1852.

8 ROUSSEAU (Théodore}, né à Paris en 1810.— Peintre paysagiste. — La Fête de Barbison, Effet du matin, Sortie de forêt,

Matinée orageuse, Ferme dans les Landes, etc.— 3e méd. 1834, — 1re méL. 1849-1855. — Décoré en 1852.

9 SCHEFFER (Ary), né en Hollande en 1794.— Débuta à 12 ans par un tableau admiré.— Dévouement des bourgeois de

Calais, Abel et Thirza, la Veuve du soldat, Françoise de Rimini, etc., etc.

10 SCHEFFER (Henry), frère du précédent, né à La Haye en 1798, — Elève de Guérin. — Peintre d'histoire et de portrait.

Charlotte Corday protégée contre le peuple, Jeanne Darc à son entrée dans Orléans, M. Orfila, Mgr Sibour, etc.



ARTISTES PEINTRES (SUITE)

1 SCHOPPIN (Henri-Frédéric), né à Lubeck de parents français en 1804. —Elève de Gros.—Donna un grand nombre de toiles

qui, pour la plupart, ont été reproduites en gravure ou en lithographie : Moïse sauvé des eaux, Paul et Virginie, etc. — Grand prix de Rome en 1831. — Méd. de 1er cl. 1835. — Décoré en 1854.

2 SIGNOL Emile), né à Paris le 11 mars 1804 —Elève de Gros. — On a de lui la Femme adultère, Noë maudissant son

fils, etc. — En outre, un grand nombre de tableaux de religion qui ornent les églises de Paris. — Grand prix de Rome en 1830.—2e méd. en 1834.—1er méd. en 1835.—Chevalier en 1841.—Membre de l'Institut en 1860.

3 STEUBEN (Charles), né à Manhcim en 1791.—Elève de Prudhon.—Professeur de dessin à l'Ecole Polytechnique.—Pierre-le-Grand,

Polytechnique.—Pierre-le-Grand, Retour de l'île d'Elbe, Mort de Napoléon, etc.

4 STEWENS (Joseph), né à Bruxelles en 1819. — A atteint un grand degré de vérité dans les scènes quelque peu originales et

amusantes qu'il a reproduites. — Il faut citer : un Métier de chien, Intérieur de saltimbanques, etc. — 2e méd. en 1852-1855-1857. — Décoré en 1861.

5 STEWENS (Alfred), frère du précédent, né à Bruxelles en 1822. — On a de lui : la Lecture, la Méditation, la Sieste, Consolation,

Consolation, — 3e méd. 1853. — 2e méd. 1855. — Décoré en 1863.

6 TAYLOR (Isidore-Séverin-Justin, baron), dessinateur, voyageur et littérateur. — A obtenu une médaille d'or au Salon

de 1827. — Med de 2e classe en 1824. — Chevalier en 1822. — Officier en 1834. — Commandeur en 1837. — Membre de l'Institut en 1847.

7 TROYON (Constant), né à Sèvres en 1813. — Un des premiers paysagistes français. — Parmi ses nombreuses toiles on

remarque : L'Abreuvoir, le Marché d'animaux, le Braconnier, la Fête de Sèvres, etc. — 3e méd. 1838. — 2e méd. 1840. — 1re méd. 1846-1848-1855. — Décoré en 1849.

8 VAUCHELET (Théophile-Auguste), né le 7 mars 1802. — On cite de lui : L'Assomption, la Charité chrétienne, la Mort de

la Vierge, etc.

9 VERNET (Émile-Jean-Horace), né au Louvre le 30 juin 1789. — Célèbre peintre de batailles, digne descendant des Vernet

déjà si illustres. — Débuta en 1809. — Ses principales toiles sont : La Prise d'une redoute et le Chien du régiment, le Frère Philippe, la prise de la Smalah, la Bataille d'isly, Judith et Olopherne. — Horace Vernet a illustré une des salles du palais de Versailles. — Décoré en 1814. — Médaille de Ste-Hélène. — Officier en 1825. — Membre de l'Institut en 1826. —Commandeur en 1842. — Membre de toutes les académies des beaux-arts d'Europe. — Mort le 17 janvier 1863.

10 WATELET (Louis-Étienne), né à Paris en 1780. — Paysagiste. — Vues du Tyrol, Sites des Vosges, Cascatelles de Tivoli,

Henri IV et Michaud (Fontainebleau). — 2e méd. en 1810. — 1re méd. en 1819. — Décoré en 1825.



ARTISTES PEINTRES (SUITE)

1 WILLEMS (Florent), né à Liège en 1812. — La Visite à la nourrice, l'Heure du duel, J'y étais, etc. — 3e méd. 1844. —

2e méd. 1846. — 1re raéd. 1855. — Décoréen 1853.

2 WINTERHALTER (François-Xavier), né à Bade en 1806. — Peintre de portraits. — Louis-Philippe Ier, le Prince de

Wagram, Napoléon III, l'Impératrice et le Prince Impérial. — 2e méd. 1856. — 1re méd. 1857-1855. — Chevalier 1859. — Officier 1857.

3 YVON (Adolphe), né à Eschwilkr (Moselle) en 1817. — Élève de Paul Delaroche. — Peintre de batailles. — La Retraite de

Russie, Malakoff, Solférino. — 2e méd. 1855. — 1re méd. 1848. — Grande médaille d'honneur en 1857. — Décoré en 1855.



ARTISTES SCULPTEURS-GRAVEURS

1BARRE (Jean-Jacques), graveur, né à Paris le 3 août 1793. — Graveur général des monnaies depuis 1822. — Mort le

16 juin 1855 — A laissé un grand nombre de médailles signées de lui, et, entre autres, celles des chemins de fer à l'effigie du roi Louis-Philippe qui est du plus grand module connu. — Officier de la Légion d'honneur en 1852.

2 BARRE (Jean-Auguste), né le 25 septembre 1811. Sculpteur, —Élève de Cortot. —2e méd. en 1834. —1re méd. en 1840.

— Décoré en 1852.

3 BARRE (Désiré-Albert), né le 6 mai 1818. — Élève de Delaroche. — Aujourd'hui graveur général de la Monnaie de Paris,

depuis la mort de son père (1855).

4 BARYE (Antoine-Louis), statuaire, né à Paris le 24 septembre 1795. — Depuis 1850, chargé du cours de dessin d'histoire

naturelle à Versailles et au Muséum. — Martyre de St-Sébastien, Buste du duc d'Orléans, Cheval renversé par un lion, Ste-Clotilde (à la Madeleine), le Lion assis et le lion vainqueur, jadis aux Tuileries, etc., etc. — 2e méd. en 1831. — Décoré en 1833. — Officier en 1855.

5 BRIAN (Louis), né à Vignon le 15 novembre 1805. — Elève de David. — Son dernier envoi de Rome est un Faune qui

appartient au Musée d'Avignon. — Mercure, statue de plâtre inachevée qui a figurée au Salon de 1864. — Grand prix de Rome en 1832. — Méd. de 1er classe en 1840. —Méd. d'honneur en 1864. — Mort en 1864.

6 CALAMATTA (Luigi), né dans les États-Romains en 1802. — Paganini, le Voeu de Louis XIII, Souvenirs de la Patrie, portraits

portraits M. Guizot, du duc d'Orléans.

7 CANOVA (Antoine), sculpteur italien, né à Possagno en 1747, mort en 1822. — Remporta plusieurs prix à l'Académie de

Venise. — Thésée assis sur le Minotaure vaincu, le Tombeau de Clément XIII, Psyché enfant.— Associé de l'Institut.

8 CARPEAUX (Jean-Baptiste), sculpteur français, né à Valenciennes. — Elève de MM. Rude et Durct. — La Palombella,

Jeune fille à la coquille, etc. — Premier grand prix de Rome en 1854. — 2e méd. en 1859. — 1re méd. en 1863.

9 CAVELIER (Jules-Pierre), né à Paris le 30 août 1814. — Elève de David d'Angers et Paul Delaroche. — Coureur grec

vainqueur, Pénélope endormie, la Vérité, Cornélie, etc. — Grand prix de Rome eu 1842. — 3e méd. 1842-1853.— 1re méd. 1849. — Médaille d'honneur. — Décoré en 1853. — Officier en 1861.

10 CLÉSINGER (Jean-Baptiste-Auguste), né à Besançon en 1820. — Elève de son père. — Son buste de M. Scribe commença

à le faire connaître.— Il a fait depuis Rachel dans Phèdre, etc.— 3e méd. 1846. — 2e méd. 1847. — 1re méd. 1848.

— Décoré en 1849.



ARTISTES SCULPTEURS-GRAVEURS (SUITE)

1 CRAUK (Gustave-Adolphe-Désiré), né à Valenciennes. — Élève de Pradier. — Parmi ses oeuvres on cite : La Victoire

couronnant le drapeau français, Portrait de M. Samson, de la Comédie-Française. — Premier grand prix en 1851. — 3e méd. en 1657. — 2e méd. en 1859. — 1re méd. en 1861-1863.

2 DANTAN aîné (Antoine-Laurent), né le 8 décembre 1798. — Elève de Bosio. — On a de lui : L'Asie, l'Ivresse de Silène,

Jeune fille napolitaine, Buste de Rachel, etc. — Grand prix de Rome en 1828. — 3e méd. en 1855. — 2e méd. en 1824. — 1re méd. en 1835. — Décoré en 1843.

3 DAVID d'Angers (Pierre-Jean), né à Angers le 12 mars 1789. — Mort le 5 janvier 1856. — On remarque de lui : La Statue

de Condé, les Bustes d'Armand Carrel, de Mlle Mars, de Rossini, etc. — Fut élu en 1848 représentant du peuple. — Premier grand prix. — Décoré en 1825. — Membre de l'Institut en 1826.

4 DESBOEUFS (Antoine), né à Paris en 1793. — Grand prix de Rome. — Jeune pâtre jouant avec un chevreau, Psyché,

Pandore, Ste-Anne. —Décoré depuis 1851.

5 DROZ (Jules-Antoine), né à Paris, en 1807. — Fils du graveur de ce nom. — Élève de Cartellier et de Regnault. — Ses

travaux les plus remarquables sont : Le Génie du Mal, Mathieu Molé, le Lierre, la Gravure. — 3e méd. en 1855. — 2e méd. en 1833. — Décoré en 1854.

6 DUMONT (Augustin-Alexandre), né à Paris le 14 août 1801. — Elève de Cartellier. — La Justice, Nicolas Poussin,

François Ier, Louis-Philippe Ier, Ste-Cécile, etc. — Grand prix de Rome en 1823. — 1re méd. en 1831. — Chevalier en 1836. — Officier en 1841. — Membre de l'Institut en 1838. — Grande médaille d'honneur en 1855.

7 DURET (François-Joseph), né à Paris le 19 octobre 1807. — Elève de Bosio. — La France protégeant ses enfants, Vénus,

Philippe de France, Dunois, Richelieu, la Comédie, la Tragédie, etc. — Grand prix de Rome en 1823. — 1re méd. en 1831. — Chevalier en 1833. — Officier, 1853. — Membre de l'Institut en 1843. — Grande médaille d'honneur en 1855.

8 ETEX (Antoine), né à Paris le 20 mars 1808. — Caïn, Groupe de 1814 et 1815 de l'Arc-de-Triompbe, etc. — 1re méd.

en 1833. — Décoré en 1841.

9 FORSTER (François), graveur, né le 22 août 1790. — Elève de Langlois. — Les Trois grâces, la Vierge à la légende, Enée

et Didon, Henri IV, la reine Victoria, etc. — Médaille d'or du roi de Prusse. — Grand prix de Rome en 1814. — 2e méd. en 1824. — 1re méd. en 1831. — Décoré en 1828. — Membre de l'Institut.

10 FOYATIER (Denis), né en 1793, à Bussière (Loire). — Mort à Paris le 19 novembre 1863. — Elève de Marin et Lemot.

— Spartacus, Jeanne Darc à Orléans, etc. — 2e méd. 1819-1855. — Décoré en 1834.



ARTISTES SCULPTEURS-GRAVEURS (SUITE)

1 FRÉMIET (Emmanuel), né à Paris en 1824 — Elève de Rude.— Une Gazelle, Ravageot et Ravageode, Ours blessé, Statue

équestre de l'empereur Napoléon III. — 3e méd. 1849-1835. — 2e méd. 1851. — Décoré en 1860.

2 GATPEAUX (Jacques-Edouard), graveur en médailles. — Né à Paris le 4 novembre 1788. — Élève de Moitte. — Mars

suivi de la Victoire, le rétablissement de la villa Médicis, les bustes de Marie-Louise, de Napoléon, de Michel-Ange, etc. — Grand prix de Rome en 1809. — 2° méd. 1824-1855. — 1re méd. 1831.— Décoré, 1833.— Officier, 1861.— De l'Institut en 1845.

3 GUILLAUME (Claude-Jean-Baptiste-Eugène), né à Montbard en février 1822. — Elève de Pradier. — Démon de Socrate,

Vie de sainte Clotilde, buste de M. Hittorff, le monument de Colbert à Reims, etc. — Grand prix de Rome, 1845.— 2e méd. 1852. — 1re méd. 1855. — Décoré, 1855.— De l'Institut en 1862.

4 GUMERY (Charles-Alphonse), né à Paris le 14 juin 1827. — Elève de M. Toussaint. — Faune jouant avec un chevreau,

Retour de l'Enfant prodigue, un Moissonneur, buste de la duchesse d'Albe, etc. — Grand prix de Rome, 1850.— 3e méd. 1855. — 2e méd 1857-1859-1863.

5 JALEY (Jean-Louis-Nicolas), né à Paris le 27 janvier 1802 — On cite de lui : Mutius Scévola, la Prière (au Luxembourg),

la Pudeur, la Bacchante, la Rêverie, Mirabeau, Louis XI, Bailly, etc. — 1er grand prix de Rome, 1827.— 2e méd. 1833-1848-1855. — 1re méd. 1836. — Décoré, 1837. — De l'Institut, 1850.

6 JOUFFROY (François), né à Dijou le 1er février 1806. — Elève de Ramey.— Pâtre napolitain sur un tombeau, l'Abandon,

le Printemps et l'Automne, Caïn maudit, etc.— Grand prix de Rome, 1832.— 2e méd. 1838-1848.— 1re méd. 1839. Décoré, 1863.— Officier, 1861.— De l'Institut, 1857.

7LE HARIVEL DU ROCHER (Victor), né à Chanu (Orne) le 20 novembre 1816. — Statuaire. —Débuta au Salon en 1845.

On a de lui : la Rédemption de la Vierge, la Cène, la Rêverie, sainte Marie-Madeleine, tombeau de Visconti, la Comédie, le Colin-Maillard, etc., etc. — 3e méd. 1849. — 2e méd. 1837-1861.

8 LEMAIRE (Philippe-Henri), né à Valencienues en 1798. —Elève de Cartelier. — Député du Nord. — Statues de Kléber et

de Louis XIV, saint Marc pour la Madeleine, etc.—Grand prix de Rome, 1821.— 1reméd. 1827.— Chevalier, 1831. Officier, 1843.—De l'Institut, 1845.

9MARTINET (Achille-Louis), graveur. — Né à Paris le 21 janvier 1808.— Elève de MM. Heim et Forster. — Les portraits

de Rembrandt et du Pérugin, la Vierge à l'oiseau, la Femme adultère, le Tintoret au lit de sa fille, etc. — 2e méd. 1835. — 1re inéd. 1843. — 2e méd. 1855.— Décoré, 1846. — De l'Institut en 1857.

10MÈNE (Pierre-Jules), né à Paris en 1802. — Elève de Compani. — Chasse au cerf, Taureau normand, Chiens anglais,

d'arrêts, chevreuils, etc. — 3e méd. 1855. — 2e méd. 1848. — 1re méd. 1852. — Décoré en 1861.



ARTISTES SCULPTEURS-GRAVEURS (SUITE)

1 NANTEUIL (Charles-François-Leboeuf), né à Paris en 1792. — Agis mourant sous les armes, Eurydice mourante, sainte

Marguerite, une Naiade, fronton de Notre-Dame-de-Lorette. — Grand prix de Rome en 1817. —1re méd. 1827. — Décoré en 1837 — De l'Institut en 1831.

2 NIEUWERKERKE (Alfred-Emilien, comte de), né à Paris en 1815. — Statuaire. — On possède de lui : Guillaume-le-Taciturne,

Guillaume-le-Taciturne, Napoléon 1er et statue équestre de Napoléon III. — 3e méd. 1855.— Décoré, 1848. — Officier 1851. — Commandeur, 1855. — Grand officier en 1863.— Surintendant des Beaux-Arts.

3 OUDINÉ (Eugène-André), sculpteur et graveur. — Né à Paris le 1er janvier 1810.— Le Gladiateur blessé. — Auteur de

médaillons, médailles et types de monnaies.— Grand prix de Rome en 1831.— 2e méd. 1837-1848-1855. — 1re méd. 1839-1843-1857. — Décoré en 1857.

4 PERRÀUD (Jean-Joseph), né à Monay (Jura) en avril 1821.— Elève de Ramey et Dumont.— Adam, les Adieux (bas-relief),

l'Isolement, buste de Béranger. — Grand prix de Rome en 1847. — 1re méd. 1855-1857. — Décoré en 1857. — Médaille d'honneur en 1863.

5 PRADIER (James), né à Genève en 1792. — Mort en 1852. — Parmi ses chefs-d'oeuvre, on cite : Philoctèle dans l'île de

Lemnos, Psyché, Vénùs, la Poésie, Légère, Sapho, Flore, etc., etc.—Grand prix de Rome en 1813.— 1re méd. 1819. De l'Institut en 1827. — Grande médaille de 4,000 fr. après sa mort pour la Sapho.

6 ROBERT (Louis-Valentin-Elias), né à Etampes en 1818.—Elève de Pradier et de David d'Angers.—Houdon, M. de Persigny,

Mad. Brohan, Rabelais, Jacques Coeur, etc. — 3e méd. 1847. — Décoré en 1858.

7 SEURRE (Bernard-Gabriel), né à Paris le 11 juillet 1795. — Elève de Cartellier. — Une Baigneuse, sainte Barbe, Sylvie

pleurant la mort de son cerf, statue de Molière, rue Richelieu, etc.— Grand prix de Rome, 1818. — Décoré en 1837. De l'Institut en 1852.

8 SIMART (Pierre-Charles), né à Troyes le 27 juin 1806. — Mort le 27 mai 1857. — Elève de Dupaty, de Pradier et de

M. Ingres.—Le Vieillard et les Enfants, la Philosophie, la Vierge (pour Troyes), fronton du nouveau Louvre, etc., etc. — 1re méd. 1840. — 2e méd. 1855. — Décoré, 1846.— Membre de l'Institut.

9 TRUPHÊNE (François), né à Aix (Provence) en 1820. — La Rêverie (marbre médaillé), Jeune Fille à la source (1864),

Angélique attachée au rocher (mention honorable en 1855, Musée de Grenoble), le berger Lycidas (marbre pour la cour du Louvre), sainte Geneviève à Sainte-Clotilde, saint Thadée, église de la Trinité.— Méd. de 3e cl. 1859.

10VALETTE (Jean), né à Ainay-le-Vieil (Cher) le 30 mai 1825. — Le Semeur d'ivraie (bronze), Cérès encourageant l'agriculture

l'agriculture la Menade (groupe), Desdémone, Pandore, saint Victurnien, saint Martial, le cardinal Dupont, sainte Aldegonde, cardinal d'Amboise et Mme de Mortemart, abbesse de Fontevrault, au château de Meillant (Cher), etc. — 3e méd. 1861.



ARTISTES ARCHITECTES

1 BALTARD (Victor), né à Paris en 1805. — Architecte célèbre. — Architecte du gouvernement et de la ville de Paris. — A

restauré les églises de Saint-Germain-des-Prés, Saint-Eustache, Saint-Séverin, etc. — Grand prix de Rome en 1840.

— 2e méd. en 1855. — Décoré, 1854.— Membre de l'Institut en 1863.

2 CAILLEUX (Alphonse, de), né à Rouen le 13 décembre 1788. —Ancien directeur général des Beaux-Arts. — Peintre,

littérateur et dessinateur.— A coopéré au Voyage pittoresque dans l'ancienne France, etc.— Méd. de 2e cl. en 1822.

— Chevalier, 1821.— Officier en 1825. —De l'Institut en 1845.

3 CLERGET (Jacques-Jean), né à Dijon le 30 novembre 1808 —Portes romaines d'Autun, temple d'Auguste et de Lyvie. —

A collaboré à l'Encyclopédie d'architecture, etc.— Grand prix de Rome en 1856.— 3e méd. 1844. — 2e méd. 1855.

— Décoré, 1855.

4 CONSTANT-DUFFEUX (Simon-Claude), né à Paris le 5 janvier 1801. —Elève de Debret. — Professeur de perspective à

l'Ecole des Beaux-Arts. — Architecte du Panthéon. — Auteur de la façade de l'Ecole de Dessin, etc. — Grand prix de Rome, 1829. — 2e méd. 1848. — Décoré, 1852. — Officier, 1860.

5 DALY (César), né à Verdun en 1809. — A dirigé la restauration de la cathédrale d'Albi. — Fondateur delà Revue d'architecture

d'architecture des travaux publics, etc. — Architecte diocésain du Tarn. — 2e méd. 1855. — Décoré en 1861.

6 DUBAN (Félix-Jacques), né à Paris le 14 octobre 1797. — Elève de Debret. — Continua l'Ecole des Beaux-Arts.—Restaura

le château de Blois et celui de Dampierre. — Architecte du Louvre. — Restaura la façade du bord de l'eau. — Inspecteur des bâtiments civils.—Grand prix de Rome, 1823. Chevalier, 1836.— Officier, 1851.— De l'Institut, 1854. Grande médaille, 1855.

7 DUC (Joseph-Louis), né à Paris le 25 octobre 1802.— Le Colisée. — Travailla à la colonne de Juillet. — Restaura l'horloge

du Palais-de-Justice.— A travaillé à la construction de la cathédrale de Marseille. — Grand prix de Rome, 1825.— 1re méd. 1855. — Chevalier 1840. — Officier 1862.

8 GARNIER (Jean-Louis-Charles), né à Paris le 6 novembre 1825.— Un Conservatoire pour les arts et métiers. — A travaillé

à la restauration de la tour Saint-Jacques.—Chargé de la construction du nouvel Opéra.—Grand prix de Rome, 1848. 3e méd. 1857. — 1re méd. 1863. — Décoré en 1864.

9GILBERT (Emile-Jacques), né à Paris le 3 septembre 1793.—Restauration du temple de Jupiter à Ostie.—L'Ecole d'Alfort.

Travailla à l'hôtel de la Préfecture de police, etc.— Grand prix de Rome, 1822.— Chevalier, 1845.— Officier, 1860. De l'Institut, 1853.

10 GISORS (Alphonse-Henri de), né à Paris le 3 septembre 1796.—Elève de son père et de Percier.—Construisit la préfecture

d'Ajaccio, l'amphithéâtre de l'Observatoire, les nouveaux bâtiments de l'Ecole normale. — Architecte du Luxembourg, etc. — Chevalier, 1836. — Officier, 1845. — De l'Institut en 1854.



ARTISTES ARCHITECTES (SUITE)

1 HITTORFF (Jacques-Ignace), né à Cologne le 20 août 1793. — Coupole de la Halle-aux-Blés. — Architecte du roi. —

Théâtre de l'Ambigu. —Eglise de Saint-Vincent-de-Paul. — Embellissement de la place de la Concorde, etc. — 2e méd. 1827. — 1re méd. 1831.— Chevalier, 1823. — Officier, 1855. — De l'Institut en 1853.

2 LABROUSTE (François-Marie-Théodore), né à Paris le 21 mars 1799. Elève de MM. Lehas et Vaudoyer. — Le temple de

Vesta. — Le temple d'Hercule. — Collège Sainte-Barbe. — Architecte du gouvernement. — Grand prix de Rome, 1837. — Décoré, 1855.

3 LABROUSTE (Pierre-François-Henri), né à Paris le 11 mai 1801. —Temple de Neptune à Poestum. —Architecte de la

Bibliothèque Sainte-Geneviève. — Architecte de la Bibliothèque de la rue Richelieu, qu'il reconstruisit, etc. — Grand prix de Rome, 1824.— 1re méd. 1855. — Chevalier, 1841.— Officier, 1852.

4 LEBAS (Louis-Hippolyte), né à Paris en 1782.—Eut l'entreprise du monument de Malesherbes au Palais-de-Justice de Paris,

de la prison de la Roquette, de l'église de Notre-Dame-de-Lorette, etc. — 2e méd. 1808-1819.— Chevalier, 1856.

— Officier, 1847.—De l'Institut, 1825.

5 LEFUET, (Hector-Martin), né à Versailles le 14 novembre 1810. — Projet d'un Hôtel-de-Ville pour Paris. — Temple de la

Pitié, de l'Esperance et de Junon Maluta.—Architecte du château de Meudon.—Acheva le Louvre. — Hôtel de M. A. Fould, etc.— Grand prix de Rome, 1839. — 2e méd. 1855. — Chevalier, 1854. — Officier, 1857. — De l'Institut, 1855.

6 LESUEUR (Jean-Baptiste-Cicéron), né près de Rambouillet le 5 octobre 1794. — La basilique ulpienne. — Eglise de Vincennes,

Vincennes, — Grand prix de Rome, 1819. —Chevalier, 1847. — De l'Institut, 1846.

7 QUESTEL (Charles-Auguste), né à Paris le 18 février 1807.— Construisit la cathédrale de Nîmes.—Architecte de Versailles

et de Trianon. — Professeur à l'Ecole des Beaux-Arts.— 3e méd. 1846. — 1re méd. 1852-1855.— Chevalier, 1852. Officier, 1863.

8 REYNAUD (François-Léonce), né à Lyon le 1er novembre 1893. — Se livra spécialement à la construction des phares. —

Ancien inspecteur général des ponts et chaussées.— Chevalier, 1839. — Officier en 1854.

9 VIOLLET-LE-DUC (Eugène-Emmanuel), né à Paris le 27 janvier 1814. —Elève de Leclère. — Restaura Notre-Dame de

Paris, l'église de Saint-Denis, le château de Pierrefonds. — Auteur du Dictionnaire de l'architecture et du mobilier.

— Architecte distingué. — 3e méd. 1834. — 2e méd. 1858. — 1re méd. 1855. — Chevalier, 1849. — Officier, 1858.



ARTISTES LITHOGRAPHES

1 LASSALLE (Emile), né à Bordeaux en 1813. — Groupe de jeunes filles, Bonaparte et Napoléon, l'Angoisse, la Médée poursuivie,

poursuivie, etc.—3e méd. 1847. — 1re méd. 1848-1857-1859. — Décoré, 1861.

2 MOUILLERON (Adolphe), né à Paris le 13 décembre 1820. — L'Auto-da-fé, l'Ecole juive, une Fantaisie, la Ronde de

nuit de Rembrandt, etc., etc. — 3e méd. 1846. — 2e méd. 1849-1852-1855. — Décoré, 1852.

3 NANTEUIL (Célestin), né à Rome en 1813. —Elève de Langlois. —Sainte Famille, la Source, un Rayon de soleil, le

Buveur, etc. — 3e méd. 1837.— 2e méd. 1848.

4 SOULAINGE-TEISSIER (Louis-Emmanuel), né à Amiens le 8 juillet 1814.— Lesueurchez les Chartreux, la Forge, la Basse-cour,

Basse-cour, Dessinateur, la Prise de la tour Malakoff, etc., etc. — 3e méd. 1841. — 2e méd. 1857-1859. — Décoré, 1859.



AUTEURS DRAMATIQUES

1 ANICET-BOURGEOIS (Auguste-Anicet Bourgeois, dit), né à Paris le 25 décpmhre 1806. — Il réussit à faire jouer à la

Gaîté, en 1825, un mélodrame : Gustave ou le Napolitain. Depuis il a produit une quantité innombrable de pièces, parmi lesquelles : Périnet Leclere, les Pilules du Diable, le Médecin des Enfants.

2 BARRIÈRE (Théodore), né à Paris en 1823, s'occupa jusqu'en 1843 de travaux graphiques. A vingt ans il donna sa première

pièce au théâtre Beaumarchais, puis au Palais-Royal; elle eut du succès, cl, à partir de ce jour, soit seul, soit en collaboration, il donna une grande quantité de pièces à succès. Parmi elles : les Filles de marbre et les Faux-Bonshommes.

3 BOUILLET (Louis), né à Rouen. — Auteur dramatique et poète. — Auteur de Moelenis, conte romain, Mme de Montarcy,

Hélène Peyron, Dolorès (Théâtre-Français).

4 BRISEBARRE (Edouard-Louis-Alexandre), né à Paris le 12 février 1818, donna au Palais-Royal la Fiole de Cagliostio qui

eut un grand succès ; depuis, le nombre de ses créations est innombrable.

5 CARRÉ (Michel), né en 1819. — La Jeunesse de Luther, à l'Odéon, Scaramouche et Pascariel, au Théâtre-Français, Galalhée,

les Noces de Jeannette, le Pardon de Ploërmel, etc.

6 CLAIRVILLE (Louis-François Nicolaie, dit), né à Lyon le 28 janvier 1811. Une fois ses pièces reçues aux théâtres de Paris

en 1836, ce fut l'un des auteurs les plus féconds pour le Palais-Royal, les Variétés, l'Ambigu, etc. Les Petites misères de la vie humaine, les Sept châteaux du diable, les Pommes de terre malades, entre antres, ont été fort applaudis.

7 DUMANOIR (Philippe-François Pinel), né à la Guadeloupe le 31 juillet 1806. Il devint bien vite l'un des collaborateurs

collaborateurs plus actifs de MM. Clairville, Bayard et autres. Parmi les pièces qui eurent beaucoup de succès et qu'il fit seul ou en collaboration, il faut citer : La Savonnette impériale, les Premières armes de Richelieu, Gentil Bernard, Clarisse Harlowe, le Code des femmes. Décoré depuis 1847.

8DUMAS (Alexandre), né à Villers-Cotterets le 24 juillet 1803. Romancier, publiciste et auteur dramatique, l'un des plus féconds

de l'univers. Il serait impossible d'énumérer ses oeuvres de toute espèce. Parmi ses plus belles pièces, il faut citer néanmoins la Reine Margot, le Chevalier de Maison-Rouge, les Mousquetaires, etc.

9DUMAS (Alexandre), fils du précédent, né à Paris le 29 juillet 1824, commença très-jeune à écrire des vers et des romans et se

fit bientôt connaître au théâtre par la Dame aux camélias (1852), Diane de lys (1853), le Demi-Monde (1855), la Question d'argent (1857), la plupart tirées de ses romans.

10 ENNERY (Adolphe-Philippe d'), né à Paris le 17 juin 1811. — Directeur du Théâtre-Historique. — Dramaturge populaire

et fécond. — Avec Dumanoir : Don César de Bazan, etc. Il a écrit deux cents pièces environ, seul ou en collaboration. — Décoré en 1849. — Officier en 1859.



AUTEURS DRAMATIQUES (SUITE)

1 FÉVAL (Paul-Henri-Corentin), né à Rennes le 27 septembre 1817, aborda différents genres et principalement le roman ; les

Mystères de Londres, le Fils du Diable, la Quittance de minuit et les Amours de Paris ; il est classé ici aux auteurs dramatiques à cause de l'immense succès obtenu par son drame le Fils du diable, à l'Ambigu (1847) et les Mystères de Londres, au Théâtre-Historique (1848).

2 GAILLARDET (Théodore-Frédéric), né à Paris en 1805 littérateur et auteur dramatique, écrivit dans un journal français qu'il

fonda à New-York, puis se lança dans le théâtre, donna la Tour de Nesle, son chef-d'oeuvre, Struensée ou le Médecin de la reine, Georges ou le Criminel par amour. Il est décoré depuis 1843.

3 LABICHE (Eugène-Marin), né à Paris le 5 mai 1815, commença sa carrière littéraire par quelques écrits sans grande importanc

importanc se livra au vaudeville et donna une foule de pièces fort amusantes et plusieurs d'esprit, notamment au théâtre du Palais-Royal; citons : 2 Papas très-bien, Un Chapeau de paille d'Italie, Edgard et sa Bonne, la Perle do la Cannebière, l'Affaire de la rue de Lourcine.

4 LAFONT (Charles), né à Liège le 16 décembre 1809. — Écrivit dans les journaux. — On cite de lui : La Famille Moronval,

la Folle de la Cité, le Chef-d'oeuvre inconnu, Un cas de conscience, etc. — Bibliothécaire à Ste-Geneviève. — Décoré en 1847. — Mort récemment (1864).

5 LATOUR DE SAINT-YBABS (Isidore), auteur dramatique, né dans l'Ariège en 1809. Donna comme première pièce le

Comte de Gowrie, à Toulouse (1836), Vallia, au Théâtre-Français (1841), et Virginie au môme théâtre (1845), puis à l'Odéon, le Tribun de Palerme (1842).

6 LAURENCIN (Auguste-François-Zéphyrin Chapelle, dit), auteur dramatique, né en 1810. Débuta au théâtre en 1830 : Ma

Femme et mon Parapluie, Père Pascal, l'Abbé galant, Quand l'amour s'en va, les Cascades de St-Cloud.

7 MAQUET (Augustet, né à Paris le 13 décembre 1813. Romancier et auteur dramatique, fit avec Alexandre Dumas père une

partie de ses principaux romans et drames. Mais il faut citer néanmoins : Valéria, le Comte de Lavernie et la Belle Gabrielle.

8 MEURICE (François-Paul), né à Paris en février 1820. — Auteur de Falstaff, le Capitaine paroles, Ascanio, Amaury, Benvenulo

Benvenulo Faafan-Ia-Tulipe, l'Avocat des Pauvres, etc.

9 MONNIER (Henry), artiste comédien et auteur dramatique, né à Paris en 1805. Commença sa carrière par être caricaturiste,

puis écrivain. Ses scènes populaires lui ont fait sa réputation ainsi que les Mémoires de M. Prudhomme d'où il a tiré deux pièces où il remplissait le principal rôle : Grandeur et décadence de Joseph Prudhomme et le Roman chez la Portière, qui ont eu un succès énorme.

10 PLOUVIER (Edouard), né à Paris le 2 août 1821. — On peut citer parmi ses pièces : Le Songe d'une nuit d'hiver, le Pays

des amours, Trop beau pour rien faire, etc. A aussi écrit plusieurs romans.



AUTEURS DRAMATIQUES (SUITE)

1 SAINT-GEORGES (Jules-Henri Vernoy de), auleur dramatique, né à Paris en 1801. Il débuta par le vaudeville la Saint-Louis,

Saint-Louis, donna Pierre et Catherine Wallon, l'Ame en peine, les Mousquetaires de la Reine, Jaguarita l'indienne, le Val d'Andorre, l'Espion du grand monde tiré d'un de ses romans.

2 SAUVAGE (Thomas-Marie-François), auteur dramatique, né à Paris le 5 novembre 1794. Fit de nombreuses pièces

tels que drames, vaudevilles, opéras et opéras-comiques, notamment : Le Petit ramoneur (drame), Marguerite d'Anjou (opéra), l'Eau merveilleuse (opéra bouffe), Gilles le ravisseur (opéra-comique), le Toréador, les Porcherons (opéras-comiques).

3 SÉJOUR (Victor), né à Paris en 1816. Auteur dramatique, s'adonna au théâtre en 1814 et donna Richard III, les Noces

vénitiennes, le Fils de la Nuit, André Gérard, drames pour la plupart fort applaudis.

4 SIRAUDIN (Paul), né en 1815. A travaillé dès 1835 comme auteur dramatique pour les théâtres de vaudevilles de Paris et a

eu la plupart de ses pièces fort applaudies : Le Misanthrope et l'Auvergnat, le Bourreau des Crânes, Sous un Parapluie, le Gendre de M. Pommier.

5 SCRIBE (Augustin-Eugène), écrivain célèbre, né à Paris le 24 décembre 1791. Il donna au Gymnase plus de cent pièces différentes,

différentes, autres : La Demoiselle à Marier, la Chanoinesse, l'Héritière, la Loge du portier, le Mariage de raison, le Verre d'eau, Adrienne Lecouvreur, la Camaraderie, etc., etc., etc. Commandeur de la Légion d'honneur (1848). Mort le 20 février 1861.

6 THIBOUST (Lambert), auteur dramatique, né en 1826. Joua à l'Odéon, puis donna au théâtre l'Homme au petit manteau

bleu, puis en collaboration avec d'autres dramaturges une foule de pièces : Paris qui dort, la Corde sensible, le Cabaret du Pot cassé, les Enfers de Paris, un Bal d'Auvergnats, les Princesses de la Rampe, etc.

7 VÀNDERBURCH(Louis-Émile), né à Paris en 1794. Débuta au théâtre en 1816, fournit un nombre considérable de pièces soit

seul, soit en collaboration : La Veuve Pinchon, Un Oiseau de passage, Une Maîtresse femme, et le Gamin de Paris qui est son chef-d'oeuvre et a fait sa réputation.



AVOCATS

1 CRÉMIEUX (Isaac-Adolphe), né à Nîmes le 30 avril 1796. — Célèbre avocat. — Membre du gouvernement provisoire

en 1848. — Ministre de la justice. — Jouit d'une grande estime comme homme et comme avocat.

2 FAYRE (Jules-Gabriel-Claude), né à Lyon le 31 mars 1809. — S'est placé à l'un des premiers rangs du barreau de Paris

par son talent oratoire. — Député au Corps législatif.

3 LACHAUD (Charles-Alexandre), né le 25 février 1818. — Avocat célèbre.— Débuta à Tulle dans le procès Lafarge, et depuis son talent n'a cessé de lui acquérir une renommée universelle.

4 MARIE (Alexandre-Thomas), né à Auxerre (Yonne) le 15 février 1795. — Ancien bâtonnier de l'Ordre des avocats. — Plaida

plusieurs procès criminels où il obtint de grands succès. — Membre du gouvernement provisoire en 1848.

5 NOGENT SAINT-LAURENT (Edme-Jean-Joseph-Jules-Henri), né à Orange le 27 décembre 1814. — Plaida avec succès

devant la Chambre des Pairs. — Député au Corps législatif.

6 PAILLET (Alphonse-Gabriel-Victor), né à Soissons le 17 novembre 1796. — Déploya une grande éloquence dans plusieurs

causes célèbres. — Ancien bâtonnier de l'Ordre. — Député. — Représentant du peuple. — Mort (1855).

7 SÉNART (Antoine-Marie-Jules), né à Rouen le 9 avril 1800. — Député. — Représentant du peuple. — Ministre de l'Intérieur.

l'Intérieur. Président de la Constituante. — Avocat renommé.

NOTA. — MM. Berryer et Dufaure figurent aux Académiciens.



CLERGÉ

1 BILLIET. Cardinal (1861), né aux Chapelles-en-Tarentaise le 28 février 1783. — Nommé archevêque de Chambéry le

21 mars 1840. — Commandeur de la Légion d'honneur.

2 BONNECHOSE (de). Cardinal (1864), né à Paris le 30 mars 1800. —Nommé archevêque de Rouen le 20 février 1858. —

Chevalier de la Légion d'honneur.

3 BONALD (de). Cardinal (1841), né à Milhau (Aveyron) le 30 octobre 1787. —Nommé archevêque de Lyon le 4 décembre

1839. Commandeur de la Légion d'honneur.

4 DONNET. Cardinal (1852), né à Bourg-Argental (Loire) le 16 novembre 1795.— Nommé archevêque de Bordeaux le 30 novembre

novembre —Commandeur de la Légion d'honneur.

5 GOUSSET Cardinal (1850), né à Montigny (Haute-Saône) le 1er mai 1792. — Nommé archevêque de Reims le 26 mai 1840.

— Officier de la Légion d'honneur.

6 MATHIEU Cardinal (1850), né à Paris le 20 janvier 1796. — Nommé archevêque de Besançon le 22 juin 1834. — Commandeur

Commandeur la Légion d'honneur.

7 MORLOT. Cardinal (1853), né à Langres le 28 décembre 1795.—Nommé archevêque de Paris le 24 janvier 1857.—Grand-aumônier

1857.—Grand-aumônier l'Empereur. — Primicier du chapitre impérial de Saint-Denis. — Membre du Conseil privé. — Grand officier de la Légion d'honneur. — Mort à Paris en 1863.

8 COMBALOT (Théodore), né à Chatenay (Isère) le 21 août 1798. — Prédicateur célèbre. — Prêcha devant Charles X et Grégoire XVI. — Vicaire général de Rouen.

9 COQUEREAU (Félix), né à Laval le 27 novembre 1808.— Prédicateur. — Aumônier en chef de la flotte. — Chanoine de

Saint-Denis en 1843.

10 COQUEREL (Athanase-Laurent-Charles), pasteur protestant. — Né à Paris le 27 août 1795. — Prêcha en Hollande. —

Prédicateur éloquent. — A siégé aux Assemblées nationales. — Décoré en 1835.



CLERGÉ (SUITE)

1 DARBOY (Georges), né en 1813. — Aumônier du Lycée Henri IV en 1846, puis chanoine de Notre-Dame de Paris. —

Evêque de Nancy et aujourd'hui archevêque de Paris. — On a de lui divers sermons et ouvrages.

2 FÉLIX (R. P.), né le 28 juin 1810. — Prédicateur distingué. — Fit les conférences à Notre-Dame de Paris en 1853. — En

1852, a prêché l'Avent à Saint-Thomas d'Aquin.

3 LACORDAIRE (Jean-Baptiste-Henri), né le 12 mai 1802. — Avocat. — Elève de Saint-Sulpice. — Aumônier de Juilly. —

Aumônier du collège Henri IV. — Ouvrit les Conférences à Notre-Dame. — Siégea à la Constituante. — Membre de l'Académie le 2 février 1860. — Parmi ses ouvrages, on cite : les Paroles d'un Croyant, ses Conférences, etc. — Mort récemment (1862).

4 LAMENNAIS (Jean-Marie Robert, de), né à St-Mâlo vers 1775. — Fondateur de l'Ordre des Frères de St-Joseph. — Vicaire

général de la grande Aumônerie de France. — Auteur de : L'Enseignement mutuel. Règles des Filles de la Providence, etc.

5 RAVIGNAN (Jules-Adrien-Delacroix, de), né à Bayonne en 1793. — Prédicateur célèbre. — Fit des Conférences à Notre-Dame

Notre-Dame obtint de grands succès. — Directeur de la succursale des Jésuites à Bordeaux. — Mort le 26 février 1856.

6 SIBOUR (Marie-Dominique-Auguste), né le 4 avril 1792. — Evêque de Digne en 1840. — Archevêque de Paris en 1848.

Sénateur en 1852. — Mort assassiné par Verger dans l'église de Saint-Etienne-du-Mont le 3 janvier 1857.

7VENTURA (Joachim), prédicateur, né à Palerme le 8 décembre 1792. — Se fit remarquer par ses sermons à la Madeleine. —

Auteur de plusieurs ouvrages.

NOTA. — Mgr Dupanloup figure aux Académiciens.



COMPOSITEURS DE MUSIQUE — MUSICIENS

ADAM (Adolphe-Charles), né à Paris le 24 juillet 1804.— Débuta en 1829 par l'opéra-comique Pierre et Catherine, puis : le Châlet, le Postillon de Lonjumean, le Toréador, Gnalda, le Corsaire, etc.

2 AUBER (Daniel-François-Esprit), né à Caen le 29 janvier 1784. — Directeur du Conservatoire. — Peut-être le plus fécond

des compositeurs français. — A fait des ballets, des opéras, des opéras-comiques, etc. — Fra Diaviolo, l'Ambassadrice, le Domino noir, la Sirène, Mario Spada, etc. — Décoréen 1825. — Commandeur en 1847. — De l'Institut en 1829.

3 BALFE (Michel-William), compositeur anglais, né à Dublin le 15 mai 1808. — Débuta au théâtre de Londres dans le

Freischütz. — Chanta aux Italiens. — Parmi ses opéras : Les Rivaux, Manon Lescaut, l'Etoile de Séville, la Bohémienne, l'Enchanteresse, etc.

4 BELLINI (Vincent), compositeur italien, né à Catane en 1802. — Mort en 1835. — La Norma, la Somnambula, les

Puritains, etc.

5 BERLIOZ (Hector), né à la Côte-St-André le 11 décembre 1803. — Auteur de symphonies et de mélodies : La Ballade du

Pêcheur, la Symphonie d'Harold, etc. — Membre de l'Institut. — Bibliothécaire du Conservatoire.

6 BEETHOVEN (Louis), né en 1772 (Allemagne). — Mort en 1827. — Auteur de sonates et de symphonies. — On a de lui

la musique de Fidelio et l'ouverture de Coriolan.

7 BOÏELDIEU (Adrien), né à Rouen en 1775. — Mort en 1834. — Parmi ses opéras : Le Calife de Bagdad, Ma Tante Aurore,

le Nouveau seigneur, le Chaperon Rouge, la Dame Blanche, etc.—Ancien maître de chapelle de l'empereur de Russie.

8 CLAPISSON (Antoine-Louis), né à Naples le 16 septembre 1809. — Parmi ses oeuvres : La Promise, la Fanchonnette,

Jeanne la folle, la Statue équestre, etc.

9 CHÉRUBINI (Salvador), né à Florence en 1760. — Mort à Paris en 1842. — On cite de lui : Ali-Baba, Pygmalion,

Faniska, etc. — Sa musique d'église est très appréciée. — Membre de l'Institut en 1816.

10 DALAYRAC (Nicolas), né en 1753. — Mort à Paris en 1809. — Parmi ses opéras : Nina ou la Folle par amour, Adolphe

et Clara, Maison à vendre, Gulislan. — Il composa beaucoup de romances.



COMPOSITEURS DE MUSIQUE — MUSICIENS (SUITE)

1DAVID (Félicien), né le 8 mars 1810. — Débuta par des mélodies orientales, puis donna sa grande symphonie : le Désert,

au théâtre : la Perle du Bi esil, etc.

2 DONIZETTI (Gaétan), né à Bergame en 1798. — On a de lui : Anna Balena, tucrezia di Borgia, Lucia di Lamermoor, la

Fille du régiment, l'Elixir et Dom Pasquale. — Maître de chapelle de l'empereur d'Autriche. — Mort en 1848.

3 GOUNOD (Félix-Charles), né à Paris le 17 juin 1818.— Débuta par une messe solennelle à Saint-Eustache.— Donna Sapho, la Nonne sanglante, le Médecin malgré lui, etc.

4 GRÉTRT (André-Ernest-Modeste), né à Liège en 1741. — Mort en 1813. — Surnommé le Molière de la musique. — Le

Tableau parlant, Zémiret Azor, la Caravane, Panurge et Richard Coeur-de-Lion, etc.

5 HALÉVY (Jacques-Elie-Fromental), né à Paris le 27 mai 1799, l'un de nos plus célèbres compositeurs de musique, dont les

oeuvres sont connues partout et dont le principal ouvrage est la Juive. Il faut citer encore do lui : La Reine do Chypre, Charles VI (1842), le Val d'Andorre, la Magicienne. — M. Hilévy est mort il y a deux ans environ.

6 HAYDN (François-Joseph), célèbre compositeur allemand, né en 1752. — Mort en 1809. — On cite de lui : Le Diable

boîteux, Armide, Orféo, Cinq oratorios (la Création), des symphonies, des sonates, des sérénades, des quatuors, etc.

7LISZT (François), compositeur et pianiste hongrois, né le 22 octobre 1809.— En 1825 il composa un opéra : Don Sanche,

en 1830 une symphonie révolutionnaire, puis des fantaisies. — Comme instrumentiste, il passe pour le plus habile pianiste.

8 LITOFF. Compositeur et pianiste, né à Londres en 1817. — Vint à Paris en 1839, parcourut une grande partie de l'Europe,

se fixa en qualité de maître de chapelle auprès du duc de Saxe Cobourg Gotha. — Il a composé quelques concertos et opéras qui ont eu du succès en Allemagne : mais comme pianiste il jouit d'une grande réputation.

9 MAILLART (Louis-Aimé), né à Montpellier le 24 mars 1817. — Grand prix de Rome en 1841. — On cite de lui : Gastibelza,

Gastibelza, Moulin des Tdleuls, la Croix de Marie, les Dragons de Villars. — Décoré en 1860.

10MASSÉ (Victor), compositenr français, né à Paris en 1814. — Grand prix de Rome en 1845. — Il composa quelques

mélodies, puis en 1852 la Chanteuse voilée, en 1854 Galathée, en 1856 la Reine Topaze, opéras-comiqucs où il eut beaucoup de succès.



COMPOSITEURS DE MUSIQUE — MUSICIENS (SUITE)

1 MÉHUL (Etienne-Henri), né à Givet en 1763. — Mort à Paris en 1817. — Parmi ses oeuvres : l'opéra d'Euphrosine et

Coradin, la Stratonice, Joseph. — À composé des sonates, des symphonies, des hymnes, etc.

2 MERCADENTE (Saverio), compositeur italien, né en 1798. — Fit ses études musicales à Naples, et débuta très-jeune dans la

composition. Dans le couts de sa vie, il a en dans ses productions ou un insuccès complet ou une grande réussite. — Il a donné : Scipion à Carthage, Marie-Stuart, les Brigands, la Vestale, Zaïre.

3 MEYERBEER (Giacomo), né à Berlin le 5 septembre 1794.— L'un des plus grands compositeurs de l'Europe. — A neuf ans était déjà très-bon pianiste. Débuta à Munich en 1812 par un opéra : le Voeu de Jephté ; parcourut l'Allemagne, l'Italie ; fit quelques opéras et quelques hymnes religieux, tout en se préparant à son oeuvre capitale : Robert-le-Diable (1851), qui fut bientôt suivi d'autres chefs-d'oeuvre : les Huguenots (1836), et un peu plus tard (1849), le Prophète. Il donna aussi en 1854 un opéra-comique : l'Etoile du Nord. — Meyerbeer vient de mourir à Paris (1864) au moment où il terminait une grande oeuvre attendue depuis longtemps : l'Africaine.

4 ONSLOW (Arthur), fils du comte d'Onslow, pair d'Angleterre, — Célèbre compositeur.

5 OFFENBACH (Jacques), compositeur français, né en 1822. — Commmença en 1847 sa réputation de compositeur dans des

bluettes de salon : la Cigale et la Fourmi, le Savetier, et autres fables de Lafontaine, ce qui lui valut quelques années après le privilège du théâtre des Bouffes-Parisiens, qui a un très-grand succès avec grande partie des compositions de lui. : les Deux Aveugles, le Financier et le Savetier, Crock-Fer, etc.

6 PACINI (Jean), né à Syracuse en 1790. —Commença ses études à Rome et à Bologne, et débuta à Venise par un petit

opéra : Anneta et Lucindo, et composa depuis, pour les théâtres d'Italie, une foule d'opéras, dont le plus remarquable est Nioba.

7 PAGANINI (Nicolo), célèbre violoniste, né à Gênes eu 1784. — Mort à Nice en 1840. — A donné à Paris et dans les principales

principales d'Europe des concerts très-suivis.

8 PUGET (Loisa). Composait la musique des nombreux Albums de romances de son mari, M. G. Leinoine. —L'Ave Maria, la

Demande en mariage, la Dot d'Auvergne, le Soleil de ma Bretagne, etc.

9 ROSSINI (Joacchino), né à Pesaro le 29 février 1792. — Le plus illustre des compositeurs italiens. — Il débuta à Bologne

à l'âge de 16 ans par une cantate : Il Piauto d'harmonia.— Depuis ce moment jusqu'à 1828, où il fit Guillaume Tell, sa dernière oeuvre et peut-être sa plus importante, il n'a cessé de produire des opéras qui, presque tous, ont été admirés, notamment : le Barbier deSéville, Otello, Cenerentola, la Gazza Ladra, le Comte Ory.

10SCHUBERT (François), né à Vienne en 1795. — Mort en 1830. — A composé des mélodies, entr'autres : le Roi des Aunes,

l'Ave Maria, l'Attente, etc.



COMPOSITEURS DE MUSIQUE — MUSICIENS (SUITE)

1 SPONTINI (Gaspard), né dans les États-Romains en 1778. — Compositeur célèbre. — On cite : Milton, la Vestale, Fernand

Cortez, etc. — Membre de l'Institut en 1839. — Mort en Italie en 1851.

2 THOMAS (Charles-Louis-Ambroise), compositeur, né à Metz le 5 août 1811. —Grand prix de Rome en 1832. — Il débuta

à l'Opéra-Comique, en 1837, par la Double Echelle, puis donna le Panier fleuri (1839), le Caïd (1849), le Songe d'une nuit d'été (1850), le Carnaval de Venise (1857).

3 VERDI (Giuseppe), compositeur italien, né à Roncole le 9 octobre 1814. — Débuta à Milan en 1839 par un drame musical :

Oberto di San Bonifazio. — Commença ses succès par Nabucco (1842), et depuis a eu une vogue de compositeur toujours croissante.—Parmi ses oeuvres, citons : Ernani, il Rigoletto, il Trovatore, la Traviata, les Vêpres siciliennes.

4 VIEUXTEMPS (Henri), né à Vervins (Belgique) le 20 février 1820. — Célèbre violoniste. — Se fit applaudir en Europe et

surtout en Russie, où il est encore.

5 WAGNER (Richard), né à Leipsick le 22 mai 1813. — Débuta en 1836 comme maître de chapelle de Magdebourg. — On

peut citer : Rienzi, Tanhaeuser, Lohengruri, etc.

6 WEBER (Marie, de), né en 1786 dans le Holstein. — Mort en 1826. — Robin-des-Bois ou le Freychüts, Obéron. — A

composé des opéras, des concertos, des cantates, etc.



ÉCONOMISTES — JOURNALISTES — PUBLICISTES

1 CABET (Etienne), né à Dijon en 1788. — D'abord avocat, puis journaliste. — On a de lui : Voyage en Icarie, Association

libre pour l'éducation du peuple, Histoire populaire de la Révolution, etc.

2 CARAGUEL (Clément), né à Mazamet (Tarn), en 1819. — Collabora au Vert-Vert, au National, à la Revue de Paris et à

plusieurs autres journaux. — Depuis 1848, le Charivari lui doit ses articles les plus remarquables par la finesse. — Il a fait jouer à l'Odéon, avec beaucoup de succès, le Bougeoir, comédie en un acte.

3 CHEVALIER (Michel), né à Limoges en 1806. —Conseiller d'Etat, membre de l'Institut, sénateur. — Sortit en 1826 de

l'Ecole Polytechnique pour passer à l'Ecole des Mines. — Eu 1830, il embrassa avec ardeur les idées saints-simoniennes.— Occupa en 1840 la chaire d'économie politique au Collége de France ; collabora au journal des Débats ; auteur d'ouvrages d'économie.

4 COMMERSON (Joseph-Jacques), né en 1802. — Il fonda le Tintamarre, dont il rédige les articles les plus comiques, qu'il a

quelquefois réunis et publiés à part sous les titres : Pensées d'un emballeur, Binettes contemporaines, etc. — Il a fait représenter avec succès plusieurs vaudevilles.

5 CONSIDÉRANT (Victor-Prosper), né à Salins (Jura) en 1808. — Sortit de l'Ecole Polytechnique en 1828 et devint capitaine

dans le génie ; donna sa démission en 1831 pour se faire le propagateur du fouriérisme. — Il fit des essais de phalanstère en France et au Texas. — En 1848 il fut nommé représentant du peuple.

6 DUNOYER (Joseph), né à Carennac (Lot) en 1786. — Il créa en 1814 le journal le Censeur, célèbre par les poursuites qu'il

s'attira. — Plus tard, il écrivit dans le Courrier Français. — Il publia plusieurs ouvrages d'économie politique. — Il est depuis 1832 membre de l'Académie des sciences morales et politiques.

7ENFANTIN (Barthélemy-Prosper), né à Paris en 1796. — Élève de l'École Polytechnique. En 1814 il combattit aux buttes

Montmartre. — En 1823 il embrassa la doctrine de Saint-Simon et, pour la propager, fonda le Producteur. — Il est mort en août 1864.

8 FIORENTINO (Pierre-Ange), né à Naples en 1806.—Collabora à plusieurs romans de MM. Léon Gozlan et Alexandre Dumas;

écrivit dans le Corsaire, et, depuis 15 ans, était chargé de la critique musicale au Moniteur et au Constitutionnel. — Mort au commencement de 1864.

9 GIRARDIN (Émile, de), né en 1806.—Fonda le Voleur, la Mode, le Journal des Connaissances utiles, le Musée des Familles,

la Presse. — A écrit une grande quantité de livres et brochures.

10 HUART (Louis), né à Trèves en 1813. — Attaché au Charivari depuis 1835. — A collaboré en même temps à d'autres

publications. — Auteur des Physiologies de l'étudiant, du flâneur, etc.



ÉCONOMISTES — JOURNALISTES — PUBLICISTES (SUITE)

1 PLÉE (Léon), né à Paris en 1815.—D'abord professeur d'histoire aux collèges de Blois, de Reims et d'Orléans, s'occupa de

traductions, et, depuis 1850, secrétaire de la rédaction politique au Siècle.

2 PRÉVOST-PARADOL (Lucien-Anatole), né à Paris en 1829. — Fit de brillantes études. — Occupa à Aix la chaire de littérature

littérature qu'il quitta en 1856 pour faire partie de la rédaction des Débats.

3 PROUDHON (Joseph), né à Besançon en 1809. — Célèbre publiciste. — Ses écrits les plus remarquables sont : Système des contradictions économiques, De la justice dans les révolutions et dans l'église.

4 SIMON (Jules), né en 1814 à Lorient. — Débuta dans l'enseignement et suppléa M. Cousin à l'École Normale, puis à la

Sorbonne. — Depuis 1848 il appartient à la politique et il a publié : Le Devoir, la Religion naturelle, l'Ouvrière, la Liberté, etc.

5 THOURET (Antony), né à Tarragone en 1807. — Fut un des combattants de 1830, entra dans la Presse libérale et composa

plusieurs romans. Après la révolution de 1848, il prit part aux événements politiques, et fut expulsé en 1851.

6 TOCQUEVILLE (Alexis de), né à Verneuil (Seine-et-Oise) en 1805. — Publia en 1835 l'ouvrage célèbre intitulé : De la

démocratie en Amérique. — Ministre en 1849. — Il fit paraître en 1856 : l'Ancien régime et la Révolution, et mourut à Cannes en 1859. — De l'Académie depuis 1841.

7 VÉRON (Louis), né en 1798 à Paris. — Fut reçu docteur en médecine. — Il fit sa fortune dans les affaires, devint journaliste,

journaliste, directeur de l'Opéra ; acheta le Constitutionnel et fut nommé député en 1852. Il est l'auteur des Mémoires d'un bourgeois de Paris, etc.

8 VEDILLOT (Louis), né en 1815 à Boynes (Loiret) — Après un voyage à Rome, il fit imprimer plusieurs ouvrages religieux;

devint rédacteur en chef de l'Univers, qui fut supprimé en 1860.

9 VILLEMESSANT (Hippolyte Cartier de), né à Rouen en 1812. — Fonda plusieurs petits journaux, entre autres le Figaro

dont le succès dure encore.

10 WOLOWSKI (Louis), né à Varsovie en 1810. — Prit part à la révolution polonaise en 1830, puis vint à Paris où il étudia

l'économie politique. — Élu représentant en 1848. —De l'Académie des sciences morales et politiques en 1855.



FINANCIERS

1 MILLAUD (Moyse), né à Bordeaux le 27 août 1813. — Banquier français. — Fonda divers journaux. — Créa la caisse des

chemins de fer, etc.

2 MIRÉS (Jules), né à Bordeaux en 1805. — En 1848, s'associa avec M. Millaud à la fondation de la caisse des actionnaires et

des chemins de fer. — Entreprit la reconstruction des ports de Marseille, etc.

3 PEREIRE (Emile), né à Bordeaux en 1800. — Ecrivit dans le Globe et le National. — Entreprit la construction du chemin

de fer du Nord. — Fonda le Crédit mobilier, la plus hardie des entreprises financières de ce siècle.

4 PEREIRE (Isaac), né à Bordeaux en 1808. — Frère du précédent et de moitié dans ses entreprises et ses affaires

financières.

5 SOLAR (Félix), financier et littérateur, né le 11 février 1815. — Collabora à la Presse, au Courier français, au Globe, à

l'Epoque, etc. — Dirigea le Journal des chemins de fer et fonda une maison de banque.

6 ROTHSCHILD (James, baron de), né à Francfort le 15 mai 1792. — Tant à cause des mouvements financiers de notre siècle

que des entreprises énormes qui en sont la conséquence, la maison Rothschild a atteint une importance inconuue dans tout l'univers.



HOMMES POLITIQUES

1 ABBATUCCI (Jacques), né à Zicavo (Corse) en 1791.— Entra dans la magistrature sous la Restauration.-— Après le 2 décembre,

décembre, fut fait sénateur et ministre de la justice. — Mort le 14 novembre 1857, grand'croix de la Légion d'honneur.

2 ABD-EL-KADER, né en 1807 près de Mascara, souleva les Arabes contre l'occupation française et lutta pour l'indépendance

l'indépendance son pays de 1832 à 1847. — Captif sous le règne de Louis-Philippe, mis en liberté par Napoléon III. — Retiré en Syrie où il défendit les chrétiens contre les Musulmans en 1860.

3 ABERDEN (George-Hamiiton Gordon, comte d'), né en 1784. — Fut nommé pair d'Angleterre en 1807, soutint le parti

Tory pendant toute sa carrière. — Il se relira avec Robert Peel en 1846, revint au pouvoir en 1852 et le quitta en 1855 à l'occasion de la guerre de Crimée.

4 ALBUFÉRA (Louis-Napoléon Suchet, duc d'), né à Paris en 1813. — Fils du maréchal de l'Empire. — Donna sa démission

de capitaine d'artillerie à la révolution de Février. — Il fut élu député en 1852 et 1857.

5 ALTHON SHÉE (Edmond, comte d'), né en 1810. — Fut fait pair de France en 1816 et passa en 1847 du parti conservateur

conservateur celui de l'opposition. — Il prit part à la révolution de Février et se retira de la politique après 1849.

6 BAROCHE (Pierre-Jules), né en 1802 à Paris, se fit connaître comme avocat dans divers procès politiques, soutint l'opposition

l'opposition en février 1848 et vota avec la droite dans les Assemblées républicaines. — Après le 2 décembre il fut président du conseil d'État et ministre de la justice.

7 BARROT (Odilon), né à Villefort (Lozère) en 1791, d'un père conventionnel. — D'abord avocat. — Entra dans l'opposition

et appuya en 1830 la candidature de Louis-Philippe. — Jusqu'en 1848 il fut le chef des Députés de la gauche. — Député à la Constituante, ministre après le 10 décembre, protesta contre le coup d'État et se retira de la vie politique.

8 BETHMONT (Edmond), né en 1804 à Paris. — Député sous Louis-Philippe. — Ministre du gouvernement provisoire, fit

partie du Conseil d'Etat et se retira de la politique après les événements de 1851. — Mort en 1860.

9 BILLAUT (Auguste), né à Vannes en 1805. Plaida à Nantes et fut député sous Louis-Philippe.— Elu représentant en 1848,

il devint ministre en 1854 et sénateur la même année. — Mort en 1863.

10BLANC (Louis), né à Madrid en 1814. — Obtint un grand succès avec l'Histoire de Dix ans et l'Histoire de la Révolution

française. — Fit partie du gouvernement provisoire et fut forcé de s'exiler par suite des événements du 15 mai. — Il a publié depuis plusieurs ouvrages.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1 BOINVILLERS (Eloi-Ernest Forestier-), né à Beauvais en 1799. — Avocat et homme politique, entra au Conseil d'État après

le 2 décembre.

2 BOISSY (Octave Rouillé, marquis de), né à Paris en 1798. — Entra à la Chambre des Pairs en 1839 et sénateur en 1853. 5 BOULAY DE LA MEURTHE (Henri-Georges, comte de). — Prit part à la révolution de Juillet. — Député sous Louis-Philippe,

Louis-Philippe, en 1848, vice-Président de la république. — Sénateur en 1852. —Mort en 1858.

4 BROUGHAM (Henri, baron), né à Edimbourg en 1779. — S'occupa de science d'abord, puis de politique, entra au Parlement

Parlement 1816. — Devint pair en 1830.— Se relira des affaires publiques en 1834. — Publia plusieurs ouvrages scientifiques.

5 BUCHANAN (James), né en 1795 à Stony-Batter (Pensylvanie). — Fit partie du congrès américain de 1820 à 1831. —

Sénateur, secrétaire d'État, ambassadeur. — Président de la république en 1857.

6 CAVAIGNAC (Louis-Eugène), né à Paris en 1802. — Se distingua en Algérie ; fut nommé gouverneur général par le gouvernement

gouvernement et fait ministre de la Guerre après le 15 mai. — Investi de la dictature le 24 juin, il réprima l'émeute et descendit du pouvoir le 20 décembre. — Mort en novembre 1857.

7 CARNOT (Hippolyte), fils du conventionnel, est né à Saint-Omer en 1801. —La révolution de février le fit ministre.

— Il siégea à la Législative jusqu'en 1851, refusa le serment en 1852 et en 1857, mais il consentit à le prêter en 1863 et entra au Corps législatif.

8 CAVOUR (Camille Benso, comte de), né à Turin en 1810. —Député en 1849 et ministre. —Représenta le Piémont au

congrès de Paris et ne cessa de travailler à l'unité de l'Italie. — Après Villafranca il se retira du ministère, y rentra en 1860 et mourut en 1861.

9 CHASSELOUP-LAUBAT (Prosper, comte de), né à Alexandrie (Piémont) en 1805. —Entra au Conseil d'État, fit partie de

l'Assemblée législative, fut ministre de la marine en 1851, de l'Algérie et des colonies en 1859.

10 CLARENDON (Georges Villiers, baron Hyde, comte de), ne à Londres en 1810. — Se distingua dans la carrière diplomatique,

diplomatique, un des chefs du parti Whig et se retira de la politique en 1858.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1 CLERMON'-TONNERRE (Gaspard, duc de), né en 1780. — Sortit de l'École Polytechnique ; aide-de-camp du roi Joseph

jusqu'en 1814; nommé maréchal de camp en 1815. En 1821 il fit partie du ministère Villèle, et en 1827 abandonna les affaires publiques.

2 COBDEN (Richard), né en 1804 à Dunford (Sussex). — Entra dans la politique en 1835 pour chercher à faire prévaloir le

libre-échange. Depuis 1841 fait partie du Parlement. Eut une très-grande part à la rédaction du traité de commerce entre la France et l'Angleterre.

3 CORMENIN Louis-Marie de La Haye, vicomte de), né à Paris en 1788. — Appelé par l'Empereur au Conseil d'État, en fit

partie sous les Bourbons. En 1828 député, fit paraître une quantité de pamphlets politiques sous le pseudonyme de Timon. — Représentant en 1848, il fut maintenu au Conseil d'Etat — De l'Institut en 1855.

4 CUNIN-GRIDAINÉ (Laurent Cunin, dit), né en 1778 à Sédan, manufacturier. — Député en 1827, devint dix ans après

ministre de l'agriculture et du commerce. Depuis 1848 il a vecu à Sédan dans la retraite, et y est mort en 1859.

5 CZARTORYSKI (Adam-George, prince), né à Varsovie en 1770. —Combattit sous l'Empire avec l'armée française; prit les

armes pour son pays en 1830, perdit tous ses biens par la confiscation, et se réfugia à Paris où il mourut en 1864.

6 DUPONT DE L'EURE (Jacques-Charles), né à Neubourg (Eure) en 1767. — Magistrat sous la République et destitué par la

Restauration. Depuis 1798 il se distingua dans les assemblées législatives, fut l'ami de La Fayette et ministre en 1830. Fit partie de la Constituante. Mort en 1855.

7 DALLOZ (Victor-Alexis-Désiré), né à Septmoncel (Jura) en 1795. — Plaida sa première cause en 1816. Député sous la

Restauration. Quitta la vie politique en 1848. Parmi ses grands travaux de jurisprudence, on connaît surtout : le Répertoire de Jurisprudence générale.

8 DARIMON (Alfred), né à Lille en 1819.— Travailla au journal le Peuple en 1848, et depuis 1854 est un des rédacteurs de

la Presse. Député en 1857 et 1863.

9 DECAZES (Élie, duc), né en 1780 à Saint-Martin-de-Laye (Gironde). — Devint conseiller à la Cour Impériale en 1806,

accepta la Restauration et fut exilé pendant les Cent-Jours. Louis XVIII le nomma ministre de la police et pair de France.

10DERBY (Smith-Stanley, comte de), né en 1799. — Entra dans la vie politique en 1820. Il sut présenter avec succès au

Parlement le bill de l'émancipation des esclaves ; depuis 1859 il reste éloigné des affaires.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1 DEVAUX (Isidore), né à Bruges en 1801.— Avocat, journaliste, et député en 1830. Dut sa popularité à l'appui qu'il donna

toujours au parti libéral.

2 DISRAELI (Benjamin), né a Londres en 1805. — Homme d'État anglais. Il fut l'un des ennemis du libre-échange. Chancelier

Chancelier l'Echiquier depuis 1859.

3 DROUYN DE LHUYS (Edouard), né à Paris en 1805. —Représentant en 1848 ; devint ministre des affaires étrangères

en 1849.

4 DUCHATEL (Tanneguy, comte), né à Paris en 1803.—Reçut de l'Empereur le titre de comte, et de Louis-Philippe la pairie.

Député conservateur depuis 1833, ministre du commerce, des finances et de l'intérieur jusqu'en 1848.

5 DURUY (Victor), né à Paris en 1811.—Entra en 1830 à l'Ecole Normale et professa au Collège Henri IV. Il a composé un

grand nombre d'ouvrages destinés à l'enseignement de l'histoire et de la géographie. En 1863, appelé au ministère de l'instruction publique.

6 DUVERGIER DE HAURANNE (Prosper), né à Rouen en 1798. — Collabora au Globe, à la Revue française; député en

1831. Fit partie de la Constituante et de la Législative.— Vient de publier une Histoire du Gouvernement parlementaire en France.

7 EGMONT (Georges-James Perceval, comte d'), né en 1794 —Devint officier de marine, et combattit les Français en Égypte

et plus tard à Alger. Il hérita de la pairie à la mort de son père et fut nommé contre-amiral en 1851.

8 ESPARTERO (don Baldoméro, duc de la Victoire), né à Granatula (Manche) en 1792. — Soutint la reine Isabelle contre

don Carlos ; entra aux Cortès en 1837,devint ministre. Chassé par Narvaez en 1843, il revint aux affaires en 1854 et donna sa démission en 1856.

9 ESTERHAZY (Paul-Antoine), né en 1786. —Fut chargé de plusieurs ambassades, et nommé ministre de Hongrie en 1848;

mais il donna bientôt sa démission et renonça aux affaires publiques.

10 FOULD (Achille), né à Paris en 1800, fils d'un banquier israélite. — Député en 1842, soutint le Gouvernement de juillet

et plus tard le Gouvernement provisoire. Il fut quatre fois ministre des finances sous la Présidence, et reçut le même portefeuille en 1862.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1 FEZENSAC (Raymond de Montesquiou, duc de), né à Paris en 1784. — Général de brigade à 28 ans. Entra à la Chambre

des pairs en 1832, chargé en 1838 de l'ambassade d'Espagne, et prit sa retraite en 1848.

2 FLAHAUT DE LA BILLARDERIE (Auguste, comte de), né à Paris en 1785. — Général de division en 1813 ; exilé par les

Bourbons, il revint en 1830 ; entra à la Chambre des pairs et fut chargé de plusieurs ambassades. Sénateur depuis 1852 ; grand-chancelier de la Légion d'honneur depuis 1838.

3 FORTOUL (Hippolyte), né à Digne en 1811.— Après avoir professé à Toulouse et à Aix, il entra à la Constituante. Ministre

de la marine. Ministre de l'instruction publique en 1851. Mort en 1856.

4 FOUCHE-LEPELLETIER (Edouard), né au Havre en 1809. — S'occupa d'abord de chimie, et dirigea l'importante fabrique

de Javelle. Il entraau Corps législatif après le 2 décembre, réélu en 1857.

5 FRÉMONT (John-Charles, dit Colonel), né en 1813 à Savanah (Géorgie) d'un père français.— Professeur de mathématiques,

ingénieur, dirigea d'importantes expéditions scientifiques.

6 GARIBALDI (Joseph), né à Nice en 1807. — En 1848, il conduisit ses volontaires contre l'Autriche; en 1849, il défendit

Rome contre les Français et retourna en Amérique. En 1859, il seconda l'armée franco-sarde; en 1860, il prit la Sicile, Naples, déposa les armes, et en 1861 lut élu député.

7 GARNIER-PAGÈS (Louis-Antoine), né à Marseille en 1803. Député. En 1848, il fit partie du Gouvernement provisoire. En

1863, devint député de Paris.

8GLADSTONE (William-Ewart), né en 1809 à Liverpool.—Entra très-jeune au Parlement; combattit la politique des Torys.

Ministre des colonies en 1845. Il fait partie du ministère Palmerston depuis 1859.

9 GORTSCHAKOFF (Alexandre), né en 1798. — Fut secrétaire d'ambassade, ambassadeur à Vienne et ministre des affaires

étrangères. Après la guerre d'Orient, il s'est appliqué à faciliter la conclusion de la paix.

10 GOUDCHAUX (Michel), né en 1797 à Paris d'une famille israélite.—Il collabora au National. Nommé ministre des finances

de la République, il se retira le 6 mars et fut rappelé par le général Cavaignac. Elu député en 1857, il refusa le serment. Est mort en 1863.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1 GOUIN (Alexandre), né en 1792 à Tours. — Banquier et homme politique. — Ministre du commerce en 1840, combattit

M. Guizot, succéda à M. Laffitte dans la direction de la Caisse commerciale qui fut liquidée à la suite des événements de 1848. — Il fit partie de la Constituante, de la Législative et du Corps législatif.

2 GRANIER DE CASSAGNAC (Adolphe de), né à Bergelle (Gers) en 1808, travailla au journal des Débats, à la Revue de

Paris, à la Presse, et au Globe, fonda l'Epoque, écrivit dans le Constitutionnel. — Député.

3 GRÉVY (François-Jules), né à Mont-sous-Vaudrez (Jura) en 1807. — En 1848 commissaire du gouvernement provisoire et

vice-président de la Constituante, réélu à l'Assemblée législative et s'éloigna de la politique après le 10 Décembre.

4 GUÉROULT (Adolphe), né à Radepont (Eure) en 1810. — D'abord disciple de l'école St-Simonienne, a continué à écrire dans

les journaux démocratiques, et en 1859 fonda l'Opinion nationale. — Député de Paris (1863).

5 GUINARD (Auguste-Joseph), né à Paris en 1799, écrivit dans le National, combattit en 1830. — Chef d'état-major de la

garde nationale. — Mort récemment.

6 HASTINGS (Jacob Astley, baron d'), né en 1797. — Entra au Parlement en 1832, appuya le parti libéral, pair d'Angleterre

ua 1841. — Mort en 1859.

7 HAVIN (Léonor), né à St-Lô en 1799. —En 1848 il fut membre de l'Assemblée constituante et donna sa démission pour

entrer an Conseil d'État.— Devenu directeur politique du Siècle. —Député en 1863.

8HÉBERT (Michel), né à Pont-Audemer en 1799.— Entra dans la magistrature et appuya de toutes ses forces le gouvernement

de juillet à la Chambre des Députés. — Ministre de la Justice en 1847. — Eloigné des affaires depuis 1848.

9 HUBNER (Joseph, baron de), né à Vienne en 1811. — Entra dans la diplomatie sous les auspices de Metternich. — En 1849

fut envoyé à Paris, signa le traité de 1856 et quitta la France au commencement de la guerre d'Italie.

10 ISMAÏL-PACHA, né en 1812 près de Smyrne. — Après quelques études médicales il vint suivre les cours de Paris et fut

nommé médecin en chef de l'empire ottoman; depuis 1852 il est membre du conseil du Tanzimat.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1 KISSELEF (Paul Demitrevitch, comte de), né à Moscou en 1788 — Combattit les Français en 1812, les Turcs en 1828 et

fut ensuite chargé de fonctions diplomatiques. — En 1856, ambassadeur de Russie en France.

2 KOSSUTH (Louis), né à Molok (Hongrie) en 1802, d'une famille croate. — Se fit recevoir avocat et fonda le journal la Diète,

puis le Pesti-Hirlap qui l'enrichit.— En 1817 les démocrates le mirent à leur tête, il reprit Pesth sur les Autrichiens et s'exila après la trahison de Goergei.

3 LABOULAYE (Edouard), né à Paris en 1811. — Étudia la jurisprudence, publia Paris en Amérique, professeur au Collége de France ; choisi en 1863 pour représenter l'opinion libérale au Corps législatif, il s'est retiré devant la candidature de M. Thiers. — Membre de l'Institut.

4 LA CROSSE (Bertrand-Théobald-Joseph, baron), né en 1794. — Débuta dans la marine. — Député en 1834. — Représentant

Représentant 1848, ministre des travaux publics, sénateur en 1852 et secrétaire du Sénat. — Commandeur de la Légion d'honneur.

5 LAGRANGE (Charles), né à Paris en 1804. — Débuta dans l'armée, se mêla aux révolutions de 1830 et de 1848. — Représentant

Représentant 1848. — En 1851 il disparut de la scène politique.

6 LAGUÉRONNIERE (Louis-Etienne-Arthur, vicomte de), né à Poitiers en 1816. — S'occupa de journalisme à Paris où, en

1850, il fonda le journal le Pays. — Conseiller d'Etat en 1852. — Sénateur.

7LA ROCHEJACQUELEIN (Henri-Auguste-Georges du Vergier, marquis de), né le 28 novembre 1805. — Débuta dans

l'armée. —En 1842, député. — En 1848, représentant. — En 1852, sénateur. — Il est officier de la Légion d'honneur.

8 LASTEYRIE (Ferdinand, comte de), né en 1810. — Député en 1842. — Représentant en 1848. — Député en 1857. —

Il a publié différents ouvrages fort estimés sur l'archéologie et l'art de la peinture sur porcelaine.

9 LEDRU-ROLLIN (Alexandre-Auguste), né à Paris le 2 février 1808. — Débuta au barreau de Paris avec succès. — Député

en 1841. — Avocat à la Cour de cassation, charge dont il se démit en 1846. — En 1848 il fit partie du gouvernement provisoire. — Fut ministre.

10 LEFEBVRE-DURUFLÉ (Noël-Jacques), né à Pont-Audemer le 19 février 1797. — Manufacturier fort riche d'Elbeuf. —

Fut élu représentant en 1842. — Ministre des Travaux publics en 1859 et sénateur la même année.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1MAC GREGOR (John), né en 1797. — Économiste anglais, ancien shérif d'une possession anglaise de l'Océanie. — Il fit

partie du Parlement en 1847. — Gouverneur de la banque d'Angleterre. — Mort récemment à Boulogne-sur-Mer.

2 MAGNE (Pierre), né à Périgueux en 1806. —Débuta au barreau de Périgueux. —Député en 1843. —Ministre des

Finances en 1849, puis des Travaux publics, et ministre sans portefeuille. — Grand'croix de la Légion d'honneur.

3 MARIN (Daniel), né à Venise en 1804. — Débuta comme avocat en 1830. — S'occupa de politique et fut bientôt à la tête

du mouvement républicain. — Chef du gouvernement de Venise qu'il proclama république. — Mort à Paris le 22 septembre 1857.

4 MANTEUFFEL (Othon-Théorlore, baron de), né à Lubben le 3 février 1805. — Débuta dans la magistrature à Berlin. —

Député à la Diète provinciale. — Ministre des Affaires étrangères en 1850. — Siégea au congrès de Paris en 1856.

5 MARTINEZ DE LA ROSA (Francisco), né à Grenade en 1789. — Député des Cortès en 1812, — Président du Conseil

des ministres en 1822. —Ambassadeur à Rome, puis à Paris. — Poète et littérateur, a produit quelques oeuvres remarquables, notamment des drames.

6 MENTSCHIKOFF (Alexandre Sergewitsch, prince), né en 1805. — Débuta dans l'armée. — Attaché d'ambassade. —

Général. — Ambassadeur en Perse. — En 1853 il était à Constantinople ambassadeur. — Gouverneur de Crimée pendant le siége de Sébaslopol et gouverneur à Cronstadt.

7 MÉRODE (Frédéric-Xavier-Ghislain), né le 25 mars 1820. — Servit en Afrique et fut décoré en 1846. — Camérier secret.

— Grand échanson du pape et ministre des Armes.

8 METTERRICH (Clément Winceslas, prince de), né à Coblentz en 1773, fit son droit à Mayence. — Ambassadeur à Dresde,

puis à Paris, et mêlé à toutes les grandes questions politiques qui ont eu pour résultat la guerre d'Autriche et la guerre de Russie.

9 MOLË (Louis-Mathieu, comte), né à Paris le 24 janvier 1780. — Ministre de la justice en 1813. — Ministre de la justice

en 1830. — Représentant en 1848 et 1849. — Mort le 25 novembre 1855. — Grand'croix de la Légion d'honneur.

10 MONTALEMBERT (Charles Forbes, comte de), né à Londres le 10 mars 1810. — Débuta dans la carrière de publiciste et

journaliste. — Représentant en 1848 et 1849. — Député en 1852. — En 1851 il a remplacé M. Droz à l'Académie française et a publié de nombreux ouvrages sur les questions politiques et religieuses.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1 MONTALIVET (Marthe-Camille Bachasson, comte de), né à Valence le 25 avril 1801.— Pair de France en 1826, ministre

de l'intérieur, puis de la justice (1831). De 1840 à 1848, il fut intendant de la liste civile.

2 MONTEBELLO (Napoléon Lannes, duc de), né à Paris le 30 juillet 1801. — Fils du maréchal Lannes. Fait ambassadeur en

Danemarck, en Suisse, puis à Naples. Représentant du peuple (1849). Ambassadeur à Saint-Pétersbourg.

3 MORNY (Charles-Àuguste-Louis-Joseph), duc de), né à Paris le 23 octobre 1811. — Débuta dans l'armée, créa plusieurs

plusieurs usines. Ministre de l'intérieur (1852); président du Corps législatif (1854) ; représenta la France à Saint-Pétersbourg et à Moscou au sacre d'Alexandre II. Il est grand'croix de la Légion d'honneur.

4 NAPIER (Charles), né le 6 mars 1786. — Embrassa de bonne heure la carrière de la marine. Capitaine de vaisseau en 1809.

Il devint, après de nombreux exploits maritimes, contre-amiral, puis vice-amiral. Il a fait l'expédition de la Baltique en 1854. Membre de la Chambre des communes.

5 NARVAÈZ (Ramon), né à Loja le 4 août 1800. — Homme d'État espagnol. Débuta dans l'armée, arriva vite au grade de

général de division. En 1856, président du Conseil des ministres.

6 NESSELRODE (Charles-Robeit, comte de), né à Lisbonne en 1780. — Débuta par la carrière militaire, puis entra dans la

carrière diplomatique. Ambassadeur. Ministre des affaires étrangères. Chancelier de l'Empire russe.

7 NORMANBY (Constantin, marquis de), né le 15 mai 1797.—Fut dès 1818 élu membre de la Chambre des communes. Gouverneur

Gouverneur l'Irlande en 1835. Ambassadeur en France jusqu'en 1852.

8 O'BRIEN (William-Smith), né en 1803. — Député en 1830; n'eut qu'un but, c'était de révolutionner l'Irlande. Mais après

quelques engagements, il fut vaincu et condamné à mort, peine qui a été commuée.

9 O'CONNOR (Feargus), né en 1795 en Angleterre. — Débuta dans le barreau, devint chef de parti, et ne parvint à être élu

député qu'en 1847. — L'année suivante, il voulut agiter Londres ; il n'eut aucun succès. Mort le 30 août 1855

10 O'DONNEL (Léopold), né en 1808 en Espagne. — Débuta par la carrière des armes. En 1832, il était colonel, et embrassa

le parti de la reine Christine jusqu'au moment où on l'envoya à Cuba comme gouverneur. Depuis, il fut à diverses reprises chef du cabinet espagnol.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1 OLOZAGA (Salustiano), né à Logrono en 1803. — Avocat. — Député aux Cortès. — Ambassadeur en France ; fut mêlé à la

plupart des événements politiques d'Espagne comme ministre ou ambassadeur.

2 OMER PACHA ( Michel Laftas, dit), né en Croatie en 1808.— Occupa diverses fonctions avant d'être nommé par le sultan

capitaine dans l'armée ottomane, général en Crimée. — Il est grand'croix de la Légion d'honneur.

3 OSMAN PACHA, né en 1785 à Rizé (Turquie d'Asie). — S'enrôla dans la marine où il fut vite lieutenant de vaisseau. —

Pendant la guerre de Crimée il était contre-amiral et fut fait prisonnier à Sinope ; à son retour à la liberté, le sultan lui donna le commandement de l'arsenal de Constantinople.

4 PADOUE (Louis-Honoré Arrigbi de Casanova, duc de), né à Paris en 1814. — Fut nommé en 1848 préfet de Versailles, puis conseiller d'Etat et enfin sénateur en 1853.

5 PALMERSTON (Henry-John Temple, vicomte), né le 20 octobre 1784. — Fit ses études à Cambridge. — Député. — Un

des hommes les plus importants de l'Angleterre comme politique : souvent ministre des Affaires étrangères, il a été aussi longtemps chef du Cabinet.

6 PASSY (Hippolyte), né à Paris le 16 octobre 1793. — Il se destina à l'état militaire. — Il commença sa carrière politique

en 1830 comme député de Louviers. — Se lia avec M. Thiers. — Ministre des Finances. — Depuis 1851 il est retiré des affaires publiques.

7 PASTORET (Amédée David, marquis de), né à Paris le 2 janvier 1791. — Servit dans l'administration comme sous-préfet;

plus tard (1824) il fut nommé conseiller d'Etat. — En 1852, sénateur. — Mort à Paris le 19 mai 1857.

8 PEEL (Sir Robert), né à Londres en 1822. — Entra dans la carrière diplomatique; occupa divers postes importants; représenta

représenta au couronnement d'Alexandre II. — Membre du Conseil de l'Amirauté.

9 PERSIGNY (Jean-Gilbert-Victor Fialin, comte de), né à St-Germain (Loire) le 11 janvier 1808. Représentant en 1849. —

Ministre de l'Intérieur en 1852. — Sénateur en 1852. — Ambassadeur à Londres en 1855-1858. — Grand'croix de la Légion d'honneur.

10PERSIL (Jean-Charles), né le 13 octobre 1785 à Condom (Gers). — Débuta dans le barreau. — Fut député du Gers

en 1830. — Ministre de la justice en 1834. — Directeur des Monnaies. — Conseiller d'Etat en 1852. — Grand-officier de la Légion d'honneur.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1 PORTALIS (Joseph-Marie, comte), né à Aix le 19 février 1778. — Entra de bonne heure dans la carrière diplomatique. —

Conseiller à la Cour de Cassation en 1816. — Ministre de la justice, des Affaires étrangères et premier président à la Cour de cassation, où il fut remplacé en 1852 par M. Troplong.

2 RADETSKY (Joseph Wenzel, comte de), né le 2 novembre 1766. — Fit les campagnes d'Italie en 1795. — Fut fait major

général de l'armée autrichienne en 1805. — Combattit Charles-Albert en 1848. — Gouverneur général de la Lombardie. — Mort le 2 janvier 1858.

3 ROUHER (Eugène), né en 1813. — Débuta à Riom dans le barreau, où il eut une grande renommée. — Fut élu représentant

représentant 1849. — Ministre de la Justice en 1849. — Vice-président du Conseil d'Etat en 1852.— Ministre des Travaux publics. — En 1863, ministre d'Etat, à la mort de M. Billaut.

4 RUSSELL (Lord John), né à Londres le 18 août 1792. —Commença sa vie politique en 1813, comme membre du

Parlement. — Plusieurs fois ministre. — A publié plusieurs ouvrages, dont ; L'État politique de l'Europe depuis la paix d'Utrecht.

5 SALVANDY (Narcisse-Achille, comte de), né à Condom (Gers) le 11 juin 1795. — Débuta dans l'état militaire. — Nommé

en 1819 maître des requêtes au Conseil d'Etat. — Député. — En 1837, il remplaça M. Guizot au ministère de l'Instruction publique. — Ambassadeur à Madrid. — En 1845 ministre de l'Instruction publique. — Reçu à l'Académie française en 1836.

6 SCHAMYL (Imam), tartare, né en 1797. — Dès son jeune âge s'imbut des principes qu'il devait commander en chef à sa

nation. — Il se lança dans la guerre contre la Russie, et dès 1837 devint le commandant supérieur des forces du Caucase.

7 STRATFORD DE REDCLIFFE (Stralford Canning, vicomte), né en 1788 à Londres. — Fut attaché au ministère des

affaires étrangères en 1825. — Ambassadeur en Turquie. — Membre de la Chambre des communes, ambassadeur à Constantinople, où son influence fut grande. — En 1852 fait lord d'Angleterre.

8 TALLEYRAND PERIGORD (Augustin-Marie-Elie-Charles, duc de Périgord), né à Paris le 10 janvier 1788 —Entra dans

la carrière militaire où il se distingua. — En 1824 maréchal de camp. — Pair de France sous Louis XVIII. — Depuis 1830 il s'est tenu à l'écart.

9 TRACY (Antoine-César, comte de), né en 1781. — Etait en 1812 chef de bataillon. — Prisonnier en Russie. — Député

en 1822. — Représentant en 1848 et ministre de la Marine.

10 TURGOT (Louis-Féhx-Elienne, marquis de), né le 26 septembre 1796. — D'abord officier dans l'armée. — Il fut fait pair

de France en 1832. — En 1852 il devint ministre des Affaires étrangères, puis sénateur. — En 1833 il passa ambassadeur à Madrid et de là en Suisse.



HOMMES POLITIQUES (SUITE)

1 VATIMESNIL (H. Lefebvre, de), né en 1789 — Débuta dans le barreau à Paris. — Nommé en 1824 avocat général à la

Cour de Cassation,—Ministre de l'Instruction publique en 1828. — Élu député en 1830, puis représentant du peuple en 1849. — Il a travaillé au Recueil général des Lois et Arrêts.

2 WALEWSKI (Florian-Alexandre-Joseph Colonna, comte), né le 4 mai 1810.— Commença par avoir un grade dans l'armée,

puis s'occupa de littérature. — En 1849 il fut envoyé en Toscane. — Ambassadeur à Londres. — Ministre des affaires étrangères en 1856. — M. Walewski est sénateur depuis 1855.



INDUSTRIE

1 BARBEDIENNE (Ferdinand), né à Rouen en 1805. — A fondé en 1841 une maison de fabrication, de reproduction et de

vente des chefs-d'oeuvre de la statuaire ancienne et moderne.

2 BIÉTRY (Laurent), né à Bagnolet le 4 octobre 1799. En 1823, il eut à lui une filature qui, depuis, par une prospérité

croissante, occupe beaucoup d'ouvriers, et où se fabrique les châles de cachemire français façon de l'Inde. Il est officier de la Légion d'honneur.

3 BRÉGUET (Louis), né à Paris le 22 décembre 1804. —S'occupa en Suisse, dès sa jeunesse, d'horlogerie; puis, en 1826, eut à diriger la maison d'horlogerie de marine de son père. Il est membre du Bureau des longitudes.

4 CAIL (Léon-François), né à Douai en 1804. — Directeur en chef et seul propriétaire de la maison Desrone et Cail, établie

à Paris quartier de Chaillot pour la construction des machines à vapeur. Construisit la plus grande partie des machines à raffiner le sucre du royaume des Pays-Bas, etc. — Il a été décoré en 1844.

5 CHARRIÈRE (Joseph-Prançois-Bernard), né en Suisse le 20 mars 1803. — S'adonna à la coutellerie chirurgicale, et par

suite d'études faites en Angleterre, fonda à Paris une maison de fabrique d'instruments de chirurgie peut-être sans rivale en Europe. M. Charrière est, depuis 1851, officier de la Légion d'honneur.

6 DIDOT (Ambroise-Firmin), imprimeur français, né à Paris le 20 décembre 1790. — Fit de sérieuses études de la langue

grecque, notamment dans un séjour en Grèce vers 1815. En 1827, il prit la direction de la maison d'imprimeur-éditeur de son père, dont la vogue universelle ne s'est pas démentie. Il est officier de la Légion d'honneur.

7HACHETTE (Louis-Christophe-François), né à Rethel le 5 mai 1800. — Elève de l'Ecole Normale de 1819 à 1822. Fonda

une librairie classique dont la vogue est due principalement aux connaissances étendues de M. Hachette. M. Hachette acquit une fortune considérable. Mort en 1864.

3 MAME (Alfred-Henri-Armand), né à Tours le 17 août 1811. — Propriétaire d'une des grandes imprimeries de province, à

laquelle il a donné une extension colossale. Parmi les oeuvres remarquables sorties de celte maison, il faut citer : la Touraine.

9 NADAR (Félix Tournachon, dit), né à Paris le 5 avril 1820. — S'occupa d'abord de médecine, puis écrivit dans quelques

journaux. Fonda la Revue comique, puis fonda vers 1850 un atelier de photographie qu'il exploite encore. Il est fort connu par son Panthéon Nadar, galerie des célébrités contemporaines.

10 PANCKOUCKE (Ernest), littérateur et libraire fort érudit, né à Paris en 1806. — Il étudia à fond le grec et le latin : prit

la suite des affaires de son père, qui publia la Bibliothèque latine-française, à laquelle E. Panckoucke travailla fort activement. Il est gérant du Moniteur et décoré depuis 1844.



INDUSTRIE (SUITE)

1 RUOLZ (François-Albert-Henri-Ferdinand, comte de), chimiste français, né à Paris en 1810. — Sortit de l'Ecole Polytechnique;

Polytechnique; officier de génie ; quitta l'armée pour se consacrer à la chimie, et inventa l'argenture et la dorure par la pile voltaïque qui porte son nom, invention si utile. Il a été décoré en 1846. Inspecteur général des chemins de fer.

2 SALLANDROUZE DE LAMORNAIX (Charles), né à Paris le 27 mars 1809. — Fils du propriétaire de la manufacture de tapis

d'Aubusson. Prit vers 1830 la direction de celte fabrique ; fit faire d'immenses progrès à cette industrie, ce qui lui valut une foule de récompenses industrielles et le mandat de député en 1846, puis de représentant du peuple en 1848, puis de député en 1852. Il est officier de la Légion d'honneur.

5 SAX (Antoine-Joseph-Adolphe), né à Dinant le 6 novembre 1814.— S'appliqua, comme son père, à la fabrication des instruments d musique, notamment des instruments de cuivre, où il acquit une énorme réputation, notamment par la dimension peu commune de ses produits. Il a été décoré en 1845.

4 SCHNEIDER (Eugène), industriel français, né à Nancy en 1805. — Débuta dans la banque ; devint bientôt gérant du

Creuzot, auquel il fit acquérir un grand développement. Il fut député en 1845, ministre de l'agriculture et du commerce en 1851, puis député et vice-président du Corps législatif. Il est régent de la Banque de France et grand-officier de la Légion d'honneur.

5 SOLEIL. Né à Paris en 1798.—S'occupa dès 1823 de la construction des phares ; étudia l'optique assez à fond pour devenir

l'un des plus habiles constructeurs des instruments de ce genre. Il est décoré depuis 1849.

6 WAGNER (Jean), mécanicien, horloger, né à Pfalzel le 7 mars 1800. — Fonda en 1836 une maison de fabrication d'horlogerie

d'horlogerie d'instruments de précision, maison qui s'accrut de jour en jour. Il est célèbre par ses chronomètres, ses dynamomètres et ses horloges électriques. Il est décoré depuis 1851.



JURISCONSULTES

1 BATBIE (A.), né à Seissan (Gers) le 30 mai 1828- — Auditeur au Conseil d'Etat (1849); suppléant à la Faculté de droit

de Dijon (1852), à la suite d'un concours public; à Toulouse (1853); à Paris (1862).— Professeur titulaire d'économie politique le 18 septembre 1864. —Auteur de : Précis de droit public et administratif, 1 vol. —Traité théorique et pratique de droit public, 4 v.—Turgot, 1 v.—Crédit populaire, 1 v.—Etudes sur le Forum Judicum des Visigoths.

2 BOILEUX (Jacques-Marie), magistrat et jurisconsulte, né à Caen en 1803. — Docteur en droit en 1832 ; juge à Vendôme,

puis à Blois. — On lui doit : Commentaires sur le Code civil, Commentaires sur le Code Napoléon, Manud de droit administratif et Traité des faillites.

3 BONNIER (Edouard), né à Lille le 27 septembre 1808. — Suppléant à la Faculté de droit de Paris en 1839, et professeur

de procédure civile et de législation pénale en 1844. — Il a publié divers ouvrages, dont le plus estimé est le Commentait e théorique et pratique du Code civil. — Décoré en 1846.

4 BRAVARD-VEYRIÈRES (Pierre-Claude-Jean-Baptiste), né le 3 février 1804.—En 1830, professeur suppléant, et en 1832

professeur titulaire à la Faculté de droit de Paris. En 1848, représentant. Décoré en 1847. Parmi ses ouvrages, il faut citer son Manwl de droit commercial.

5 COLMET-D'AAGE (Gabriel -Fiédéric), né à Paris le 7 janvier 1813. — En 1841, professeur suppléant à la Faculté de droit

de Paris, et en 1847 professeur titulaire de procédure civile. Un fort remarquable ouvrage de lui mérite d'être cité : Leçons de procédure civile (1854).

6 DEMANTÈ (Antoine-Marie), né à Paris le 28 septembre 1789. — En 1819, professeur suppléant à l'Ecole de droit de

Paris, et en 1821 professeur titulaire. En 1848, représentant, prit part aux principales discussions concernant les réformes à apporter au Code civil. Parmi ses ouvrages, il faut citer son Cours analytique de code civil. Mort le 26 décembre 1856.

7 DEMOLOMBE (Jean-Charles-Florent), né à La Fère le 22 juillet 1804. — Docteur en droit en 1826. Professeur suppléant,

professeur titulaire à la Faculté de droit de Caen (1831); il en est doyen dequis 1853. Parmi ses nombreux ouvrages, il faut citer son Traité du Code Napoléon, son Traité des successions et son Traité des servitudes

8 LAFERRIÈRE (Louis-Firmin-Julien), né à Jonzac le 5 novembre 1798. —En 1838, professeur à la Faculté de droit de

Rennes, recteur de l'Académie de Versailles, puis de Toulouse ; est membre de l'Académie des sciences morales et politiques; officier de la Légion d'honneur (1846). Ses nombreux ouvrages sont tous fort estimés.

9 MACHELARD (Eugène), né à Carpentras le 20 mars 1815. — Nommé suppléant à la Faculté de Paris en 1844 ; professeur

(1850). — Auteur des Textes de droit romain expliqués à la Faculté de Paris.

10 MOURLON (Frédéric), né en 1814. — Docteur en droit.— Auteur de divers ouvrages de jurisprudence : Répétitions sur

le Code civil. — Traité des subrogations, Revue pratique de jurisprudence.



JURISCONSULTES

1 ORTOLAN (Joseph-Louis), né à Toulon le 21 août 1802.—Professeur à la Faculté de droit de Paris.—Représentant en 1848. Auteur de divers ouvrages. — Décoré en 1847.

2 OUDOT (François-Julien), né à Ornans le 10 avril 1804.— En 1830, suppléant à la Faculté de Paris.— Professeur en 1857.

— S'est occupé de la philosophie du droit. — Mort en septembre 1864.

3 PELLAT (Charles-Auguste), doyen de la Faculté de droit de Paris, né à Grenoble le 6 octobre 1793. — Suppléant à Paris en

1827. — Professeur en 1829. Officier de la Légion d'honneur. — Auteur d'un grand nombre d'ouvrages tres-estimés.

4 ROUSTAIN (J.-B.-Pierre), né à Paris le 21 octobre 1804.— Suppléant à Paris en 1839. — Professeur en 1853. — Ancien

adjoint du XIe arrondissement. — Mort il y a quelques années.

5 ROYER-COLLARD (Albert-Paul), né à Paris le 13 avril 1797. — Professeur en 1829. — Décoré en 1837. — Auteur de

plusieurs ouvrages.



LITTÉRATEURS — HISTORIENS — POÈTES

1 ABOUT (Edmond), né à Dieuze (Meurthe) en 1828. — Élève de l'École normale et de l'École d'Athènes. — Auteur de : La

Grèce contemporaine, la Question romaine. — Des romans. — Des articles de critique. — Gaëtana, pièce jouée à l'Odéon. —Décoré.

2 ANCELOT (Mme), née à Dijon en 1792. — Auteur de différentes pièces de théâtre ; de romans, parmi lesquels on cite :

Gabriel.

3 ANGLEMONT (Edouard-Hubert-Scipion d'), né à Pont-Audemer le 28 décembre 1798. — Auteur des légendes françaises :

les Pèlerinages, les Euménides; Tancrède, opéra joué en 1827.

4 ANQUETIL (Pierre), historien, né à Paris en 1723. — Mort en 1808. — Auteur d'une Histoire de France en 14 volumes.

— Prix d'histoire universelle, etc. — Membre de l'Institut. — Son Histoire de France fut composée au château de Châteaurenard (Loiret).

5 BARBEY D'AURÉVILLY (Jules), né à St-Sauveur en 1811. — Attaché au journal le Pays, dans lequel il publie des

articles littéraires. — Auteur d'Une Vieille maltresse, les Prophéties du passé, l'Amour impossible, etc.

6 BARBIER (Henri-Auguste), poète satirique, né à Paris le 28 avril 1805. — Auteur de la Curée, les Jambes, etc., etc.

7 BEAUDELAIRE (Charles — Pierre), né à Paris en 1821. — Littérateur-poète. — Auteur des Fleurs du mal, Aventures

d'Arthur Gordon Pym, 3 vol., etc.

8 BÉRANGER (Jean-Pierre, de), célèbre chansonnier, né à Paris le 19 août 1780. — Mort en juillet 1857 ; ses funérailles

eurent lieu le 17, aux frais de l'Etat.— Représentant en 1848.— Ses plus joyeux refrains datent de l'Empire. — Sous Louis-Philippe il refusa toutes les distinctions.

9 BERCHOUX (Joseph), né en 1761, mort en 1838.— Poète. — Auteur de la Gastronomie, la Danse, Voltaire ou le Triomphe

de la philosophie moderne, etc.

10 BERTHET (Élie), né en 1815. — A écrit des romans parmi lesquels : Le Nid de Cigogne, les Catacombes de Paris, la

Bêle du Gévaudan, etc.



LITTÉRATEURS — HISTORIENS — POÈTES (SUITE)

1 BRILLAT-SAVARIN (Anthelme), né en 1755. — Mort en 1826. — Député b la Constituante. — Président de Tribunal

civil. — Auteur de la Physiologie du goût, Recherches sur la construction des instruments à corde, etc.

2 CHAMPFI.EURY (Jules), né à Laon en 1821. — Auteur de : les Confessions de Sylvius, Aventures de Mariette, les Bourgeois

Bourgeois Molinchart, M. de Buis d'Hyver, etc.— Grand collectionneur de faïences et auteur sur ce sujet d'un article dans la Gazette des Beaux-Arts.

3 CHATEAUBRIAND (François-Réné, vicomte de), né en 1768 à Saint-Malo. — Auteur des Natchez, Atala, les Martyrs, le

Génie du Christianisme, l'Itinéraire de Paris à Jérusalem, Etudes et Discours historiques, etc.—Secrétaire d'ambassade. — Membre de l'Institut.— Mort on 1848 à Paris.

4 DICKENS (Charles), célèbre romancier anglais, né en 1812. — Auteur do Pickwick, Nicolas Nickleby, le Grillon du Foyer,

Dombey père et fils, la Petite Dorrit, David Copperfield, etc.

5 DOUCET (Camille), né en 1812. — Avocat. — Auteur de la Chasse aux Fripons, le Fruit défendu.— Rédigea au Moniteur

la critique dramatique. — Officier de la Légion d'honneur (1857).

6 GÉRARD DE NERVAL, né à Paris en 1808. —Débuta à 20 ans par des comédies. — Auteur des Illuminés. — Mort en

1855 des suites d'une maladie mentale.

7 GÉRUZEZ (Nicolas-Eugène), né à Reims en 1799. — Elève de l'Ecole Normale. — Professeur suppléant à la Sorbonne. —

Auteur d'un Cours de philosophie et d'une Histoire de la littérature française.

8GOETHE (Jean-Wolfgang), grand écrivain allemand, né à Francfort le 28 août 1749. — Membre du Conseil privé du duc

de Weimar. — Auteur de Werther, Herman et Dorothée, etc , etc. — Mort en 1832.

9 GONDRECOURT (Henri, de), né à la Guadeloupe en 1816. — Colonel en 1859.— Auteur de : Les Derniers Kerven, etc.

10 GONZALÈS (Emmanuel), né à Saintes en 1815. — Composa de nombreux romans : Les Frères de la côte, le Pêcheur de

perles, les Chercheurs d'or, etc.



LITTÉRATEURS — HISTORIENS — POÈTES (SUITE)

1 GOZLAN (Léon), né à Marseille en 1806. — Auteur de : Le Médecin du Pecq, Aristide Froissard, les Nuits du Père-La-chaise,

Père-La-chaise, Famille Lambert, etc. — A écrit aussi pour le théâtre.

2 HOUSSAYE (Arsène), né en 1815 (Aisne). — Directeur du journal l'Artiste. — Publia des romans et l'Histoire du 41me fauteuil,

fauteuil, Roi Voltaire, etc.

3 JANIN (Jules), né à Condrieu (Loire) en 1804. — Fondateur de la Revue de Paris et du Journal des Enfants. — Critique

du journal des Débats. — Auteur de l'histoire de la Littérature dramalique. — Surnommé à bon droit le Prince des critiques. — Décoré.

4 JASMIN (Jacques), né à Agen le 6 mars 1798. — Mort le 5 octobre 1861. — Perruquier. — Poète. — Auteur d'un grand

nombre de poèmes célèbres. — A obtenu des prix à Toulouse, Bordeaux, etc. — Décoré en 1846.— La ville d'Agen s'est chargée de ses funérailles qui ont été faites avec une grande pompe.

5 JUBINAL (Achille), né à Paris en 1810. — Élève de l'école des Chartes. — Archéologue distingué. — Auteur de plusieurs

articles dans des revues littéraires. — Décoré en 1846. — Député en 1852.

6 KARR (Alphonse), né à Paris en 1808.— Auteur de : Sous les Tilleuls, les Guêpes, la Pénélope normande, etc. — Retiré à

Nice où il s'occupe d'horticulture.

7 LACHAMBAUDIE (Pierre), né à Sarlat en 1806. — Auteur des essais poétiques, de fables populaires qui obtinrent un prix

de 2,000 fr. — Retiré à Bruxelles.

8 LACRETELLE (Charles, de), né à Metz en 1766. — Écrivit dans les Débats. — Auteur d'une histoire du Consulat et de

l'Empire, Histoire de la Révolution. — Mort en 1855.

9LAURENT (Émile, dit Colombey), né en Lorraine le 24 juin 1819. — D'abord attaché à la Bibliothèque de la rue Richelieu,

aujourd'hui à celle du Corps législatif. Auteur de Ruelles, salons et cabarets, Histoire anecdotique du Duel, Ninon de Lenclos, Aventures de Dassoucy, Histoire comique de Francion, etc.

10 LAVALLÉE (Théophile), né à Paris en 1804. — Auteur d'ouvrages de géographie et d'histoire. — L'histoire des Français,

OEuvre de Mme de Maintenon, etc.



LITTÉRATEURS — HISTORIENS — POÈTES (SUITE)

1 LALLIER (Justin-Jean-Pierre), né à Joigny (Yonne) en 1796. — Élève du Lycée Bonaparte. — Principal du collége de

Joigny. — Proviseur du lycée d'Orléans. — Vicaire général et chanoine de l'archevêché de Sens. — Latiniste et helléniste distingué. — A traduit en vers latins l'Iliade et l'odyssée d'Homère, et en français les odes choisies d'Horace. — Auteur du Carmina, d'une Histoire du monde, et d'un grand nombre de mandements et sermons.

2 LAYA (Léon), né à Paris en 1810. — Auteur de drames et de comédies, entre autres : Le Duc Job au Théâtre-Français.

3 LÉO LESPÈS, né en 1811. — Publia plusieurs romans, fonda plusieurs recueils : Le Magasin des Familles, la Presse

théâtrale, etc.

4 LIMAYRAC (Paulin), né en 1817. — Écrivit dans la Revue de Paris, Revue des Deux-Mondes; rédigea dans la Presse la

critique littéraire; aujourd'hui rédacteur politique au Constitutionnel. — Décoré en 1856.

5 LOMÉNIE (Louis, de) né à St-Yriex eu 1818. — Auteur de la Galerie des Contemporains illustres. — Collaborateur de la

Revue des Deux-Mondes. — Études sur la société française. — Professeur suppléant au Collége de France.

6 LOUISE COLET, née à Alx le 13 septembre 1811.— Lauréat de l'Institut. — Auteur d'un grand nombre de poésies et d'ouvrages

d'ouvrages En dernier lieu Lui (au sujet d'Alfred de Musset).

7 LOPEZ (Bernard), né en 1815. —Composa un certain nombre de vaudevilles et collabora avec plusieurs auteurs dramatiques.

dramatiques. L'Imagier de Harlem fut fait avec MM. Méry et Gérard de Nerval.

8 LURINE (Louis), né en 1810 à Burgos. — Se fit connaître par des nouvelles et des publications plus étendues, entre autres

les Prisons de Paris avec Maurice Alhoy. En 1859 il fut nommé directeur du Vaudeville, et mourut en 1860.

9 MACAULAY (Thomas Babington, baron), historien anglais célèbre, né en 1800. — Membre de la Chambre des communes

en 1830. —Recteur de l'Université de Glascow. —Auteur de l'histoire d'Angleterre, les Légendes fabuleuses de Rome, etc. — Mort le 28 décembre 1839.

10 MARTIN (Henri), né à St-Quentin le 20 février 1810. — Auteur d'une remarquable Histoire de France. — A publié

plusieurs articles et notices dans différents journaux.



LITTÉRATEURS — HISTORIENS — POÈTES (SUITE)

1 MÉLESVILLE (Charles Duveyrier, dit), né à Paris en 1803.— Adopta les doctrines de Saint-Simon ; composa des pièces de

théâtre. — La Comédie Française représenta de lui : la Marquise de Senneterre et Oscar ou le Mari qui trompe sa Femme, etc.

2 MÉRIMÉE (Prosper), membre de l'Académie française, sénateur, né à Paris en 1803. — Auteur d'articles d'archéologie, de

romans et d'histoire. — Colomba et d'autres nouvelles furent accueillies par la Revue des Deux-Mondes. — Commandeur de la Légion d'honneur en 1860.

3 MÉRY (Joseph), né près de Marseille en 1798.— Auteur du poëme épique : Napoléon en Egypte, et d'un grand nombre

de satires, dont quelques-unes sous le titre de : Némésis.

4 MICHELET (Jules), né à Paris en 1798. — A voué toute sa vie à des travaux d'histoire. — Professeur au Collége de France.

— Auteur de : Histoire de la Révolution, de Histoire de France. — L'Oiseau, l'Insecte, l'Amour, la Femme, la Mer, etc.

5 MILLEVOYE (Charles-Hubert), né à Abbeville en 1782. — Poète français. — Remporta à l'Académie le prix de poésie en

1806. — On cite de lui : L'Indépendance de l'homme de lettres, le Voyageur, la Mort de Rotrou, le Poète mourant, la Chute des feuilles, etc. — Mort à Paris en 1816.

6 MOCQUARD (Constant), né à Bordeaux le 11 novembre 1791. — Prix d'honneur au concours général. — Avocat, sous-préfet,

sous-préfet, du cabinet de l'Empereur Napoléon III. — Auteur d'une notice sur la reine Hortense. — A collaboré à plusieurs drames : La Tireuse de cartes, les Massacres de Syrie, etc.

7 MONTÉPIN (Xavier, de), né à Apremont (Haute-Saône) en 1824. — S'est fait connaître depuis 1848 comme romancier et

dramaturge. — Les Chevaliers du Lansquenet et les Viveurs de Paris, transformes en drames par l'auteur.

8 MOREAU (Hégésippe), né à Provins en 1809. — Mort à Paris en 1838, à l'hôpital de la Charité. — Auteur de : Myosotis,

recueil de poésies diverses pleines de style, de grâce et de fraîcheur.

9 MÜRGER (Henry), né à Paris en 1822. — Auteur de : la Vie de Bohême, le Pays latin, le Serment d'Horace, le Bonhomme

Jadis, les Vacances de Camille, les Buveurs d'eau, etc. — Mort le 28 janvier 1861.

10MUSSET (Alfred, de), né à Paris en 1810. — On a de lui : Contes d'Espagne et d'Italie, plusieurs petits poèmes, des

ballades, des élégies, et en prose, outre des romans et des nouvelles, une vingtaine de proverbes, dont le plus connu est le Caprice.— Reçu à l'Académie en 1852, il est mort en 1857.



LITTÉRATEURS — HISTORIENS — POÈTES (SUITE)

1 PÉCONTAL (Siméon), né en 1802. — Poète. — Sous-bibliothécaire de la Chambre des députés depuis 1848. — Auteur de :

Une Première Ménippée (1831). Volberg, poëme (1838), Ballades et Légendes, ouvrage couronné par l'Acadéamie, etc.

2 PERRIN (Maximilien), né à Paris en 1796. — Ecrivit après 1830 de nombreux romans dans le genre choisi par Pigault-Lebrun.

Pigault-Lebrun. Tels sont : Le Mari de la Comédienne, les Saltimbanques, la Marchande du Temple, etc.

3 PLANCHE (Jean-Baptiste-Gustave), né à Paris le 16 février 1808. — Critique célèbre dans la Revue des Deux-Mondes. —

Auteur de : Portraits littéraires, Portraits d'artistes, Etudes sur les arts, etc. — Mort le 18 septembre 1857.

4 PONGERVILLE (Jean-Baptiste Sanson, de), né à Abbeville en 1792. — Traducteur du poëme de Lucrèce. — De l'Académie

française en 1830. — Depuis cette époque, il a donné plusieurs autres traductions en vers et en prose, des épitres et divers morceaux de poésie.

5 PONSON DU TERRAIL (Pierre-Alexis, vicomte de), né près de Grenoble en 1829. — Est connu depuis 1850 par de

nombreux romans publiés en feuilletons, entr'autres : La Tour des Gerfauts, les Cavaliers de la nuit, etc.

6 PONTMARTIN (Armand, de), né à Avignon en 1811. — Critique dans le jourual l'Assemblée nationale, sous le titre de :

Causeries littéraires. — Comme romancier, il a donné : Contes d'un Planteur de choux, Mémoires d'un Notaire, etc.

7 PYAT (Félix), né à Vierzon (Cher) eu 1810.— Ecrivit après 1830 dans plusieurs journaux, et composa des pièces de théâtre,

dont les plus remarquables sont : Les Deux Serruriers et le Chiffonnier de Paris. — Deux fois représentant du peuple, en 1848 et en 1849.

8 QUINET (Edgard), né à Bourg (Ain) en 1803. — Consacra sa vie à des travaux historiques et philosophiques. — Professa au

Collége de France.—Expulsé de France en 1852, il se retira en Belgique.— Ses principaux ouvrages sont : Ahsvèrus, Napoléon Prométhée, Allemagne et Italie, l'Epopée indienne, Merlin l'enchanteur, etc.

9 REBOUL (Jean), né à Nîmes en 1796. — Boulanger poète. — Auteur d'un poème Liblique : Le Dernier Jour, de trois tragédies,

tragédies, plusieurs morceaux de poésie. — Mort en août 1864.

10 SAINT-FÉLIX, né à Uzès (Gard) en 1806. — Publia un recueil de vers, des romans : Dalilah, la Chasse aux Cosaques et

les Tribunes, portraits politiques, etc.



LITTÉRATEURS — HISTORIENS — POÈTES (SUITE)

1 SAINT-HILAIRE (Emile, dit MARCO de). — D'abord page de l'Empereur. — Auteur des Souvenirs du temps de l'Empire,

la Veuve de la grande armée, Histoire de la campagne de Russie.

2 SAND (Aurore Dupin, dame Dudevant, connue sous le nom de Georges), née à Paris en 1804. — Auteur de : Indiana, Valentine,

Valentine, la Mare au Diable, la petite Fadette, le Marquis de Villemer, etc., etc. — Brille par la pureté et l'élégance de son style.

3 SOULIÉ (Frédéric), né à Foix en 1800. — Mort en 1847. — Auteur de Roméo et Juliette, tragédie en 5 actes; Christine à Fontainebleau, les Deux Cadavres, les Mémoires du Diable, etc.

4 SEGALAS (Anaïs), née à Paris le 24 septembre 1813. — Poète. — Auteur de : Les Algériennes, Poésies enfantines, les

Violettes et les Abeilles, le Trembleur, comédie en 5 actes ; les Absents ont raison, comédie en 2 actes, etc. — A publié un grand nombre d'articles.

5 SUE (Eugène-Marie-Joseph), né à Paris en 1804. — Auteur des Mystères de Paris, du Juif-Errant, Malhilde. — Mort à

Annecy en 1857. — Décoré en 1839.

6 SOUMET (Alexandre), né à Castelnaudary en 1786. — Mort en 1845.— Lauréat des Jeux floraux. — Auteur de : L'Incrédulité,

L'Incrédulité, h Napoléon-le-Grand, Clytemnestre, tragédie; Saül, Cléopâtre, etc.

7 TASCHEREAU (Jules-Antoine), né à Tours en 1801. — Journaliste. — Député à la Constituante et à la Législative. —

Directeur de la Bibliothèque Impériale. — Histoire de la Vie et des écrits de Molière, etc.—Décoré en 1859.

8THIERRY (Augustin), né à Blois en 1795. — Auteur de l'Histoire de la conquête de l'Angleterre par les Normands, les

Récits mérovingiens, et d'autres travaux dans lesquels il perdit la vue, sans interrompre ses recherches. — Mort à Paris en 1856. — Commandeur de la Légion d'honneur depuis 1845.

9THOMPSON (Daniel-Pierce), né en 1795 à Chariestown (Massachussets). — A vécu dans l'Etat de Vermont, qu'il a fait

Connaître dans : Les Fils du Vermont, May Martin ou les Chercheurs d'or.

10 ULBACH (Louis), né à Troyes le 7 mars 1822, 1er prix du concours général (1840). — Rédacteur à la Revue de Paris. —

Auteur de : Suzanne Duchemin. Ecrivains et Hommes de lettres, Mme Fernel, roman mis en pièce, etc.



LITTÉRATEURS — HISTORIENS — POÈTES (SUITE)

1 VACQUERIE (Auguste), né à Paris en 1818. — Est un disciple de Victor Hugo et le père de Charles Vacquerie, qui épousa

la fille du grand poète et mourut avec elle. — Il a écrit : L'Enfer de l'Esprit, Tragaldabas, drame; Profils et Grimaces, etc.

2 VAULABELLE (Achille Tenaille, de), né à Châtel-Censoir (Yonne) en 1799. — Écrivit dans le National, et consacra de

longues années à un ouvrage qui fut très-bien reçu du puslic : L'Histoire des deux Restaurations, dont la première édition parut en 1844.

3 ZACCONE (Pierre), né à Douai en 1817. — A écrit quelques ouvrages et un certain nombre de romans publiés en volumes

ou en feuilletons, tels que : Eric le Mendiant, les Mystères du vieux Paris. — Quelques-uns de ses ouvrages ont été faits en collaboration avec MM. Paul Féval et le marquis de Foudras.

4 DELAVIGNE (Casimir), né en 1793. — Poête célèbre. — Auteur des Messéniennes, des Vêpres siciliennes, les Comédiens,

l'Ecole des Vieillards, les Enfants d'Édouard, Charles VI, surtout la Parisienne, improvisée le lendemain des journées de Juillet. — Membre de l'Institut.

5 FLAUBERT (Gustave), littérateur, né à Rouen en 1821. — Fils du célèbre médecin. — Auteur de : Mme Bovary et de

Salambô.

6 FEYDEAU (Ernest), né à Paris le 16 mars 1821. — Travailla dans le Moniteur, la Presse et l'Artiste. — Auteur de : Histoire

Histoire des usages funèbres et des sépultures chez les anciens, Fanny, etc.

7GAUTIER (Théophile), poète-littérateur-critique, né à Tarbes le 31 août 1808. — Écrivit dans le Musée des Familles, la

Revue des Deux-Mondes et dans le Moniteur. — Auteur de : Albertus, la Comédie de la Mort, Émaux et camées, Italia, Trésors d'art de la Russie, etc.

8 NADAUD (Gustave), né à Roubaix le 20 février 1820. — Poète, musicien et chanteur. — Auteur d'un grand nombre de

chansons dans tous les genres.

9RENAN (Ernest), historien-philologue, né en Bretagne le 27 février 1823 — Membre de l'Institut. — Professeur au

Collège de France.—Obtint plusieurs missions scientifiques.— Auteur de : Étude de la langue grecque au Moyen-Age, Études d'histoires religieuses, la Vie de Jésus, etc.



MAGISTRATS

1 BARTHE (Félix), né à Narbonne le 28 juillet 1795. —Fit son droit à Toulouse. — D'abord avocat, puis, en 1830, procureur

procureur à la Cour royale do Paris, et ministre. — Il fut fait pair de France et premier président de la Cour des comptes. — Il est mort à ce poste et sénateur. — Grand'croix de la Légion d'honneur.

2 CHAIX-D'EST-ANGE (Victor-Charles), né à Reims le 11 avril 1800. — Il débuta très-jeune dans le barreau, et eut un

très-grand succès à Paris et ailleurs dans des procès célèbres. — Bâtonnier de l'ordre des avocats de Paris. — Il est depuis 1857 procureur général à la Cour de Paris. — Officier de la Légion d'honneur (1845).

3 DE BELLEYME (Louis-Marie), né à Paris le 16 janvier 1787.—Débuta comme avocat au barreau de Paris.—Fut Magistrat.

Préfet de police de Paris, puis président du Tribunal civil de la Seine. — Il est mort à Paris conseiller à la

Cour de cassation. — Commandeur de la Légion d'honneur en 1837.

4 FRANK-CARRÉ (Paul), né à Montmorency le 20 septembre 1800. — Fit son droit à Paris. — Occupa divers postes de la

magistrature de Paris. — Fut fait premier président de la Cour de Rouen en 1838, et pair de France.

5 MADIER DE MONTJAU (Paulin), né dans l'Ardèche en 1785. — Il fut fait conseiller à la Cour de Nîmes en 1813, procureur

général à la Cour de Lyon, et conseiller à la Cour de cassation en 1831. — Il est l'un des fondateurs du journal l'Esprit public de Lyon.

6 TROPLONG (Raymond-Théodore), né à Saint-Gaudens le 8 octobre 1795.— Fit partie de la magistrature de diverses cours,

notamment celle de Nancy ; conseiller à la Cour de cassation, premier président à la Cour de Paris, premier président à la Cour de cassation (1852); grand'croix de la Légion d'honneur et président du Sénat. — Il a fait beaucoup d'ouvrages de jurisprudence, dont : le Code civil expliqué, etc.



MÉDECINS-CHIRURGIENS

1 ANDRAL (Gabriel), né à Paris le 6 novembre 1797. — Reçu docteur en 1823 ; il devint en 1830 professeur do pathologie à

la Faculté de médecine de Paris. — Il a fait de nombreux ouvrages : Traité d'auscultation, Traité de pathologie et de thérapeuthique. — Commandeur de la Légion d'honneur.

2 BÉCLARD (Auguste), né à Angers en 1785. — Mort en 1825. — Professeur d'anatomie à la Faculté de Paris. — Auteur

des Eléments d'anatomie, de mémoires et d'articles.

3 BROUSSAIS (François-Joseph-Victor), célèbre médecin, né à Saint-Mâlo en 1772. — Mort en 1838. — Médecin du Val-de-Grâce.

Val-de-Grâce. Professeur de pathologie. — Membre de l'Académie des sciences. — Auteur du Traité sur l'irritation et sur la folie.

4 CIVIALE (Jean), né dans le Cantal en juillet 1792. — Membre de l'Institut et de l'Académie de médecine, — Officier de la

Légion d'honneur en 1850. — S'est adonné spécialement aux maladies des voies urinaires et a publié plusieurs ouvrages sur ce sujet.

5 CLOQUET (Germain-Jules), né à Paris le 18 décembre 1790. — Professeur de pathologie. — Membre de l'Institut et de

l'Académie de médecine.— Auteur d'une quantité d'ouvrages, de mémoires et d'articles.— Décoré en 1847.—Officier eu 1856. — Commandeur en 1860.

6 CORVISART (Nicolas, baron), né à Dricourt (Ardennes) en 1755. — Mort en 1821. — Professeur de clinique. — Médecin

de Napoléon Ier. — Auteur des Essais sur les maladies du coeur et plusieurs traductions. — Officier de la Légion d'honneur.

7 CRUVEILHIER (Jean), né à Limoges en 1781. — Professeur à la Faculté de Montpellier. — Professeur de pathologie à

Paris. — Auteur de nombreux ouvrages. — Officier de la Légion d'honneur.

8 CULLERIER (Auguste), né à Paris en 1805. — Occupa divers postes dans les hôpitaux de Paris, et notamment à l'hospice

du Midi. — Auteur d'un mémoire sur les affections syphilitiques. — Décoré en 1848.

9DUBOIS (Paul, baron), né à Paris le 7 décembre 1795. — Professeur à l'hospice de la Maternité. — Professeur d'accouchement

d'accouchement la Faculté de Paris.— Auteur de différents ouvrages sur les accouchements.— Commandeur de la Légion d'honneur.

10 DUPUYTREN (Guillaume, baron), chirurgien célèbre, né en 1777. — Mort en 1835. — Chirurgien de l'Hôtel-Dieu. —

Chirurgien du roi. — Membre de l'Institut. — A fondé une chaire d'anatomie pathologique.



MÉDECINS-CHIRURGIENS (SUITE)

1 GENDRIN (Augustin-Nicolas), né à Châteaudun le 6 décembre 1796. — Reçu docteur en 1821. — Il fut médecin dans

divers hospices de Paris, et a publié un grand nombre d'ouvrages sur les fièvres jaunes, le choléra et les fièvres continues. — Chevalier de la Légion d'honneur.

2 JOBERT DE LAMBALLE (Antoine-Joseph), né à Lamballe en 1799.—Commandeur de la Légion d'honneur.—Chirurgien de

l'hospice Saint-Louis, de l'Hôlel-Dieu et professeur de clinique chirurgicale.— Membre de l'Académie des sciences. — Il a publié beaucoup d'ouvrages : Traité des fistules, Traité des maladies chirurgicales du canal intestinal, etc. 5 MALGAIGNE (Joseph-François), né dans les Vosges le 14 février 1806.—Professeur de médecine opératoire.—Chirurgien de l'hôpital de la Charité.— Député. — Décoré en 1844, et officier depuis. — Auteur d'un grand nombre d'ouvrages estimés. — Membre de l'Académie de médecine.

4 NÉLATON (Auguste), né le 17 juin 1807. — Reçu docteur en 1836. — Professeur de clinique chirurgicale en 1851. —

Membre de l'Académie de médecine. — S'est occupé beaucoup de l'extraction de la pierre. — C'est un des chirurgiens dont la réputation est la plus grande. — Commandeur de la Légion d'honneur.

5 NONAT(A.). Médecin attaché à l'hôpital de la Charité.—Chevalier de la Légion d'honneur.—Auteur de différents mémoires.

6 PIORRY (Pierre-Adolphe), né à Poitiers en 1794. — Professeur à l'hospice de la Charité, puis à la Pitié. — A publié divers

ouvrages, dont : Traité de dianostic et Traité de médecine pratique. — Officier de la Légion d'honneur.

7RAYER (Pierre-François-Olive), né le 7 mars 1793. — Médecin de l'Empereur. — Membre de l'Institut et de l'Acadcmie

de médecine. — Fondateur de la Société de biologie. — Commandeur de la Légion d'honneur. — Auteur d'un grand nombre d 'ouvrages de médecine.

8 RICORD (Philippe), né à Baltimore en 1800. — Chirurgien en chef de l'hospice du Midi. — Membre de l'Académie de médecine

médecine 1850. — A publié de nombreux ouvrages, et est décoré de beaucoup d'ordres étrangers et grand-officier de la Légion d'honneur. — Médecin de S. A. I. le Prince Napoléon.

9 ROSTAN (Louis-Léon), né dans le Var le 16 mars 1790. — Professeur à la Faculté de médecine. — Membre de l'Académie

de médecine. — Officier de la Légion d'honneur en 1849.— Auteur des Recherches sur le ramollissement du cerveau, Cours de médecine clinique, etc.

10 SÉGALAS (Pierre-Salomon), né à Saint-Palais le 1er août 1792. — Médecin. — Membre du Conseil général et municipal de

la Seine. — S'occupa des maladies des organes genito-urinaires — A publié un grand nombre d'ouvrages et de mémoires. — Membre de l'Académie de médecine. — Officier de la Légion d'honneur.



MÉDECINS-CHIRURGIENS (SUITE)

1 TARDIEU (Augusle-Ambroise), né à Paris en 1818.— Docteur en 1843 ; agrégé à la Faculté de Paris; médecin en chef

de l'hospice de Lariboisière. — A publié de nombreux ouvrages, dont : Manuel de pathologie, le Choléra épidémique, Dictionnaire d'hygiène publique, etc. — Officier de la Légion d'honneur.

2 TROUSSEAU (Armand), né à Tours en 1801. — Reçu docteur en 1825. — Nommé en 1839 professeur de thérapeuthique

à la Faculté de Paris. — Publia divers ouvrages de thérapeutique. — En 1848, il fut nommé représentant du peuple. — Commandeur de la Légion d'honneur.

3 VELPEAU (Alfred-Armand-Louis-Marie), né en Touraine le 18 mai 1795.—Reçu docteur en 1822.—Chirurgien à l'hospice

de la Pitié en 1830, et en 1835 professeur de clinique chirurgicale. — M. Velpeau a beaucoup publié, notamment : Anatomie chirnrgicale, Opération du trépan, Traité des maladies du sein. — Il est connu comme un des plus habiles opérateurs. — Commandeur de la Légion d'honneur.

4 BOUILLAUD (Jean-Bapliste), ne à Angouléme le 16 septembre 1796. — Professeur à la Charité. — Député. —Membre du

conseil supérieur de l'Université. — Officier de la Légion d'honneur.

5 CONNEAU (Henri), né à Milan en 1802. — Premier médecin de l'Empereur Napoléon III. — Député. — Commandeur de la

Légion d'honneur.

6 LARREY (Félix-Hippolyte, baron), né à Paris le 18 septembre 1808. — Chirurgien. — Professeur au Val-de-Grâce. —

Chirurgien de l'Empereur. — Inspecteur du service de santé des armées. — Commandeur de la Légion d'honneur.

7ROBERT (César-Alphonse), né à Marseille en 1801. — Chirurgien. — Professeur d'Anatomie à l'École des Beaux-Arts. —

Chirurgien de plusieurs hôpitaux de Paris, membre de l'Académie de Médecine. — Décoré en 1847. — Auteur de nombreux ouvrages. — Mort il y a peu d'années.

8 SICHEL (Jules), né à Francfort en 1800. — Occuliste. — Médecin des établissements d'éducation de la Légion d'honneur.—

Officier de la Légion d'honneur. — Auteur d'ouvrages estimés.



SAVANTS — SCIENCES — ENCYCLOPÉDIE, ETC.

1 BABINET (Jacques), né à Lusignan le 5 mars 1794. — Sorti de l'École Polytechnique. — Professeur de mathématiques spéciales.

spéciales. Membre de l'Académie des Sciences. — Il est auteur de beaucoup d'ouvrages de sciences et d'astronomie.

2 BERNARD (Claude), chimiste et physiologiste, né le 12 juillet 1813. — Professeur au Collège de France. — Membre de

l'Institut. — On a de lui : Recherches sur les usages du pancréas, etc., etc.

3 BERTRAND (Joseph-Louis-François, né à Paris en 1822. — Élève de l'École Polytechnique et de l'École des Mines. — Professeur

Professeur de sciences au Collège de France. — Membre de l'Institut et Chevalier de la Légion d'honneur. — De lui : Traité d'algèbre, Traité d'arithmétique, etc.

4 BESCHERELLE (Louis-Nicolas), né à Paris le 10 juin 1802. — Se consacra dès sa jeunesse à l'étude de la grammaire et

publia une foule d'ouvrages très-estimés; de plus, il a publié un important Dictionnaire d'Histoire et de Géographie.

5 BIOT (Jean-Baptiste), né à Paris le 21 avril 1774. — En 1800, nommé professeur de physique au Collège de France; travailla

travailla Arago et Gay-Lussac à des expériences fort utiles. — Commandeur de la Légion d'honneur. — Ses travaux sont en nombre considérable.

6 BOUILLET (Marie-Nicolas), né à Paris le 5 mai 1787. — Fut professeur de philosophie à Sainte-Barbe. — Proviseur du

Collège Bourbon. — Inspecteur de l'Académie de Paris. — Indépendamment de ses ouvrages philosophiques, il faut citer : Son Dictionnaire universel d'Histoire et de Géographie et son Dictionnaire universel des Sciences, des Lettres et des Arts.

7 BRIOT (Charles), né le 19 juillet 1817 à St-Hippolyte (Doubs). — A sa sortie de l'École normale, il fut professeur de mathématiques

mathématiques au Collège d'Orléans, puis professeur à la Faculté des Sciences de Lyon. — Chevalier de la Légion d'honneur. — Maître des conférences à l'École normale. — A publié bon nombre d'ouvrages très-savants.

8 CHABOUÏLLET (Jean-Marie-Anatole), antiquaire et numismatiste, né à Paris le 18 juin 1814. — Conservateur-Directeur

Conservateur-Directeur Cabinet des antiques à la Bibliothèque Impériale. — Collaborateur de la Revue numismatique. — Auteur du Catalogue d'Emaux et Camées. — Décoré en 1848.

9 CAUMONT (Arcisse, de), archéologue et géologue, né à Bayeux (Calvados) le 28 août 1802. — Fondateur directeur des

congrès scientifiques de province. — Auteur de : Cours d'antiquités monumentales, Histoire de l'architecture religieuse, etc., et un grand nombre de mémoires. — Officier de la Légion d'honneur, etc.

10 CHASLES (Philarète), né à Mainvilliers le 8 octobre 1799. — Fut attaché à la rédaction du journal des Débats. — Devint

conservateur de la Bibliothèque Mazarine. — Professeur au Collège de France. —- A publié une foule d'oeuvres savantes, notamment dans la Revue de Paris, la Revue des Deux-Mondes, etc.



SAVANTS — SCIENCES — ENCYCLOPÉDIE, ETC. (SUITE)

1 COMBROUSE (Guillaume), né à Paris. — Numismatiste-antiquaire. — Auteur du Catalogue raisonné des Monnaies françaises,

françaises, de planches gravées avec soin ; ouvrage estimé et recherché.

2 CONTÉ (Nicolas-Jacques), né en Normandie en 1755. — Mort à Paris en 1805. — S'occupa de sciences. — Dirigea une

école d'aérrsliers h Meudon. — Créa plusieurs fabriques, entre autres celle des crayons Conté. — Pair de France.

3 CUVIER (Georges), célèbre naturaliste, né à Montbéliard en 1769. — Mort à Paris en 1832. — Professeur au Collège de

France. — Membre de l'Institut. — Pair de France. — Auteur de : Leçons d'anatomie comparée, le Règne animal, etc., etc.

4 DAGUERRE (Jacques-Maudé), inventeur de la photographie, né en 1788. —Mort en 1851.— Inventeur du diorama. —

Auteur de : Historique et description du Daguerréotype et du Diorama, etc.

5 EDWARDS (Henri-Milne), né à Bruges en 1800.—Professeur au Muséum d'histoire naturelle et actuellement doyen de la Faculté

des Sciences de Paris. — Il a publié plusieurs ouvrages de sciences : Eléments de zoologie, Histoire naturelle des non vertébrés, etc. — Commandeur de la Légion d'honneur.

6 ÉLIE DE BEAUMONT (Jcan-Baptiste-Armand-Louis-Léonce), géologue, né le 25 septembre 1798. — Sortit le premier de

l'École Polytechnique. — Secrétaire perpétuel de l'Académie des Sciences — Sénateur. — Inspecteur général des Mines. — Grand'croix de la Légion d'honi eur. — Auteur d'un grand nombre d'ouvrages estimés.

7 FOURCROY (Antoine-François, de), chimiste, né à Paris en 1755. — Mort en 1809. — Député. — Directeur général

de l'Instruction publique. — Auteur du Système des connaissances chimiques, Philosophie chimique, etc.

8GEOFFROY SAINT-HILAIRE (Isidore), né à Paris en 1805. — Professeur au Muséum. — Membre de l'Académie des

Sciences — Directeur de la Ménagerie. — Auteur de : Essais sur la zoologie générale, Histoire naturelle des insectes et des mollusques, etc.

9 HERSCHELL (John-Frédéric-William), né près Londres en 1792. — Se livra tout entier aux sciences mathématiques et à

l'astronomie. — Publia une foule d'ouvrages sur l'Astronomie et la théorie de la lumière. — Alla faire au Cap de Bonne-Espérance des expériences astronomiques. — Sa renommée est européenne.

10 HUMBOLDT (Frédéric-Henri-Alexandre, de), né à Berlin le 14 septembre 1769. — Fit ses éludes à l'Université de Franc-fort-sur-l'Oder.

Franc-fort-sur-l'Oder. Fit plusieurs voyages de découvertes autour du monde, plusieurs ascensions aérostatiques. Parmi ses nombreuses oeuvres, il faut citer : Le Cosmos, qui est un véritable monument de science. — Un des premiers savants de l'Europe. — Il est mort à Berlin en 1863.



SAVANTS — SCIENCES — ENCYCLOPÉDIE, ETC. (SUITE)

1 JOMARD (Edme-François), né à Versailles le 22 novembre 1777. — Élève de l'École Polytechnique, sortit ingénieur géographe.

géographe. Fit de grands voyages d'où il retira des notions précieuses d'archéologie et de géographie, qu'il consigna dans ses nombreuses et utiles oeuvres. — M. Jomard était membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.— Commandeur de la Légion d'honneur. — Bey d'Ëgypte. — Mort à Paris en 1863.

2 LACABANE (Jean-Léon), né à Fons (Lot) le 21 novembre 1798. — Élève de l'École des Chartes, il en devint professeur

en 1841. — Il est membre de la Société des antiquaires de France.

3 LAGRENÉE (Théodore, de), né près d'Amiens le 14 mars 1800.— Entra dans la carrière diplomatique, fut ministre en Allemagne

Allemagne en Suisse et fit partie de l'expédition scientifique de Chine (1844), dont le résultat lui valut la pairie. — Il est officier de la Légion d'honneur.

4 LALLIER (André-Séraphin), chimiste-géologue, né à Joigny (Yonne) le 31 juillet 1783. — Mort le 22 juin 1845. — Lauréat

Lauréat l'École centrale de Fontainebleau. Préparateur en chef de chimie au Collége de France sous le baron Thénard.

— S'occupa ensuite de géologie et particulièrement de celle du département de l'Yonne, fut en relation avec MM. Elie de Beaumont et Alcide d'Orbigny; ce dernier, dans son grand ouvrage, donna le nom de M. Lallier à un nautile découvert par lui. — Membre de la Société d'Agriculture de l'Yonne. — Directeur des Contributions directes à Guéret et à Bourbon-Vendée.

5 LACÉPÈDE (Étienne de Laville, comte de), savant naturaliste, né à Agen en 1756. — Mort à Paris en 1825. — Député. —

Sénateur. — Grand-chancelier de la Légion d'honneur. — Histoire naturelle des Quadrupèdes, des Poissons. — Histoire de l'Europe, etc.

6 LEVERRIER (Urbain-Jean-Joseph), né à St-Lô le 11 mars 1811. — Astronome distingué. — Membre de l'Institut (1846).

— Nommé à l'Observatoire en 1863. — Sénateur et commandeur de la Légion d'honneur.

7 LONGPERRIER (Henri-Adrien, Prévost de), antiquaire numismatiste, né à Paris le 21 septembre 1816. — Membre de

l'Institut. —Conservateur au Louvre —Décoré. — Fondateur de la Revue numismatique. — Auteur d'un grand nombre de mémoires.

8 MALTE-BRUN (Conrad), savant danois, né en 1775. — Mort à Paris en 1826. — Auteur de la Géographie mathématique,

physique, politique; Précis de géographie universelle, etc.

9 MICKIEWICZ (Adam), célèbre poète polonais, chimiste, né en 1798. — Professeur de langues an Collège de France. —

Auteur de Leçons sur l'Histoire et les États slaves; oeuvres poétiques, etc.

10 MIONNET (Théodore), numismatiste distingué, né en 1770. — Mort à Paris en 1842. — On a de lui son grand ouvrage :

Description des Médailles grecques et romaines avec leur degré de rareté et leur estimation. — Membre de l'Institut en 1830.



SAVANTS — SCIENCES — ENCYCLOPÉDIE, ETC. (SUITE)

1 MILLIN (Aubin-Louis), archéologue et naturaliste, né en 1759.— Mort en 1818. — Conservateur du Cabinet des médailles.

On a de lui : Antiquités nationales, Dictionnaire des beaux-arts, Galerie mythologique, etc.

2 PELOUZE (Théophile-Jules), chimiste distingué, né à Valognes le 26 février 1807. — Membre de l'Académie des sciences (1837). — Professeur de chimie au Collége de France. — Président de la Commission des monnaies. — Commandeur de la Légion d'honneur et de l'ordre du Christ du Portugal. — Auteur d'un grand nombre d'ouvrages de sciences. 5 POUILLET (Claude-Servais-Mathias), physicien, né le 16 février 1791. — Membre de l'Institut. — Directeur du Conservatoire des Arts et Métiers.—Officier de la Légion d'honneur.—Auteur de nombreux mémoires et rapports très-estimés.

4 QUICHERAT (Jules-Etienne-Joseph), archéologue distingué, né à Paris le 13 octobre 1814. — Sorti le premier de l'Ecole

des Chartes. — Auteur d'un ouvrage sur Jeanne Darc (5 vol. in-8). — Membre de la Société des antiquaires de France. — Professeur d'archéologie à l'Ecole des Chartes. — Décoré en 1847.

5 QUICHERAT (Louis), né à Paris en 1799.—Conservateur de la Bibliothèque Sainte-Geneviève.— Auteur de : Traité de versification

versification Dictionnaire latin-français, etc .....

6 THÉNARD (Louis-Jacques, baron), célèbre chimiste, né à la Louptière (Aube) le 4 mars 1777. — Député. — Professeur au

Collége de France. — Membre de l'Académie des sciences. — Chancelier de l'Université. — Grand-officier de la Légion d'honneur.— Pair de France. — On a de lui : Traité de chimie élémentaire, Essai sur la philosophie chimique. Précis sur l'analyse, etc., etc. — Mort à Paris le 21 juin 1857. — Laissa un fils, le baron Paul Thénard, chimiste, membre de l'Académie des sciences.

7 VAPEREAU (Louis-Gustave), né à Orléans le 4 avril 1819. — Elève de l'Ecole normale. — Professa la philosophie. —

Avocat au barreau de Paris. — A fait quelques ouvrages philosophiques; mais sa principale oeuvre est : le Dictionnaire universel des contemporains, dont la 1er édition parut chez Hachette en 1858.

8 WAILLY (Joseph-Noël, dit Natalis de), né à Mézières le 10 mai 1805. — Sorti de l'Ecole des Chartes, nommé dans l'administration

l'administration Archives, membre de l'Académie des inscriptions et belles lettres et conservateur des manuscrits à la Bibliothèque Impériale. — A publié bon nombre de documents pour la bibliothèque de l'Ecole des Chartes.— Décoré en 1839.

9DUMAS (Jean-Baptiste), célèbre chimiste, né à Alais (Gard) le 14 juillet 1800 — Membre de l'Institut. — Sénateur. —

Membre du Conseil supérieur de l'instruction publique. — Grand-officier de la Légion d'honneur. — Traité de chimie appliquée aux arts, etc., etc.

10 ORBIGNY(Alcide d'), né en 1802, — Géologue distingué. — Auteur d'un grand nombre d'ouvrages et de mémoires scientifiques

scientifiques Histoire générale des mollusques, Paléontologie française, etc. — Mort à Paris le 30 juin 1857.

FIN.



TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMS Pages.

SOUVERAINS.

ALBERT Prince de Galles

18

LEOPOLD d'Angleterre 20

ALFRED d'Angleterre

18

LÉOPOLD de Brabant 20

ABDUL-AZIZ-KHAN

16

ALICE d'Angleterre

18

LOUIS de Bavière 20

ALEXANDRE II

14

ALPHONSE d'Espagne

22

LOUIS d'Orléans 24

CHARLES..

16

AMELIE de Saxe

28

LOUISE d'Angleterre 20

CHARLES XV

14

ANTOINE d'Orléans

24

LOUIS-PHILIPPE 1er d'Orléans 22

6

ARTHUR d'Angleterre

20

LOUIS-PHILIPPE d'Orléans 24

FREDÉRIC VII

8

BEATRICE d'Angleterre

20

MARIE de Naples 22

10

CHARLES de Wurtemberg

28

MARIE de Hanovre 26

10

CHRETIEN de Danemarck

22

MARIE de Prusse 26

ULIILLAUME 1er .............

14

CLEMENTINE d'Orléans

24

MARIE de Russie 20

GUILLAUME III. ............

12

CLOTILDE de Savoie

18

MARIE d'Orléans 24

ISABELLE II

8

ELISABETH d'Autriche

20

MARIE-AMELIE d'Orléans 22

JEAN Ier

14

ERNEST de Hanovre. .

26

MARIE-CHRISTINE d'Espagne 22

LEOPOLD Ier

8

EUGENIE (Impératrice)

18

MARIE PIE de Savoie 26

LOUIS II

6

FERDINAND d'Orléans

24

MATHILDE (Princesse Impériale 18

12

FRANÇOIS D'ASSISE

22

NAPOLÉON (Prince Impérial) 18

MAXIMILIEN

12

FRANÇOIS d'Orléans

24

NAPOLÉON 18

NAPOLEON III. .

6

FRANÇOIS II de Bourbon

22

NICOLAS de Russie 26

NÀSSER-ED-DIN-SCHAH .........

12

FRÉDÉRIC de Prusse

26

PAULINE de Wurtemberg 28

8

FRÉDÉRIC de Saxe

28

ROBERT de Bourbon 24

PIE IX

10

FRÉDÉRIQUE de Bavière

20

RODOLPHE d'Autriche 20

VICTOR-EMMANUEL II

10

GUILLAUME de Hollande

26

SOPHIE de Hollande 26

VICTORIA Ire

6

HÉLÈNE d'Angleterre

20

THÉRÈSE du Brésil 22

PRINCES-PRINCESSES.

HÉLÈNE de Mecklembourg

24

VICTORIA d'Angleterre 18

HENRI d'Artois

22

WILHELMINE de Suède 28

HENRI d'Orléans

24

ALBERT d'Angleterre

18

HUMBERT de Savoie

26


TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT.

NOMS

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

ACADEMICIENS.

ADMINISTRATION.

GÉNÉRAUX.

AMPÈRE

30

CARLIER

36

AUPICK

40

AUGIER

30

DELESSERT

36

BEDEAU

40

BARANTE

30

DEMETZ

36

CARNOT

40

BERRYER

30

ESPINASSE

36

CAULAINCOURT

40

COUSIN

30

HAUSSMANN

36

CHANGARNIER

40

DUFAURE

30

LESSEPS

36

CLARKE

40

DUPANLOUP

30

MAUPAS

36

EVANS

42

DUPIN

30

PIETRI

36

GERARD

42

FALLOUX

30

RAMBUTEAU

36

GOYON

42

FEUILLET

30

VAISSE

36

HAUTBOUL

42

FLOURENS

32

LAWOESTINE

42

GUIZOT

32

ARMÉE. — MARECHAUX.

LAMORICIÈRE

42

HUGO

32

MELLINET

42

LAMARTINE

32

BARAGUAY-D'HILLIERS

38

OUDINOT

42

LEGOUVÉ.

32

BAZAINE

38

TASCHER DE LA PAGERIE

42

PATIN

32

BOSQUET

38

ARTISTES CHOREGRAPHIQUES.

PONSARD

32

CANROBERT

38

NISARD. . .

32

CASTELLANE

38

ST-MARC-GIRARDIN. . .

32

FOREY

38

CERITTO

44

SANDEAU

32

MAC-MAHON

38

FERRARIS

44

SEGUR

34

MAGNAN

38

GRISI

44

THIERS

34

NIEL

88

LIVRY (Emma)

44

VILLEMAIN

34

ORNANO

38

MOURAWIEF

44

VIENNET

31

PELISSIER

40

ROSATI

44

VIGNY 34

RANDON

40

TAGLIONI 44

REGNAUD de Saint-Jean-d'Angély

10

VAILLANT

40


TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages,

ARTISTES DRAMATIQUES.

GUYON

50

ALBONI (Mme)

56

LACRESSONNIÈRE

50

BATTU (Mlle Marie)

56

ACHARD

46

LAFERRIERE

50

CABEL (Mme)

56

ARNAL

16

LAFONTAINE

50

MIOLAN-CARVALHO (Mme)

56

BEAUVALLET

46

LEMAITRE (Frederick)

52

CHOLLET

56

BERT0N

46

LESUEUR

52

COUDERC

56

BOCAGE

46,

LEYASSOR

52

CRUVELLI (Mme)

56

BONVAL

46

LIGIER

52

DAMOREAU (Mme)

56

BOUFFÉ

46

MAILLART

52

DORUS-GRAS (Mme)

56

BRESSANT

46

MÉLINGUE

52

DUPREZ

58

BROHAN (A.)

46

MONROSE

52

DUPREZ-VANDENHEUVEN (Mme). . . .

58

BROHAN (M.)

46

MONTALAND

52

FAURE

58

CHÉRI (Rose)

48

MENIER (Paulin)

52

FERÉOL

58

DEBUREAU

48

PROVOST

52

FRASCHINI

58

DÉJAZET

48

RACHEL

54

FREZZOLINI (Mme)

58

DELAUNAY

48

RÉGNIER

54

GALI-MARIÉ (Mme)

58

DOCHE

48

RIBES

54

GRISI (Giulia)

58

DUMAINE

48

RISTORI

54

CUEYMARD

58

DUPUIS

48

ROUVIÈRE

54

HERMAN-LÉON

58

FARGUE1L

48

SAINT-ERNEST

54

LABLACHE

C0

FAVART

48

SAMSON

54

LIND (Jenny)

50

FECHTER

48

TISSERANT

54

MAÉSEN (Mlle)

50

FÉLIX

50

THUILLIER

54

MARIO

50

FIRMIN

50

VICTORIA

54

MONJAUZE

50

FIX.

50

ARTISTES LYRIQUES.

MONTAUBRY

50

GEFFROY

50

NOURRIT

50

GOT

50

PATTI (Adelma)

50

GRASSOT

50

ACHARD

56

PERSIANI (Mme)

50


TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages

NOMS.

Pages.

P0NCHARD.

50

COURBET

66

GLEYRE

72

ROGER

62

COUTURE

66

GROS

72

RONCONI

62

DAGNAN

66

GUDIN

72

SAINTE-FOY

62

DAUBIGNY

66

HAMON

72

SAXE (Marie)

62

DAUMIER

66

HEBERT

72

TAMBERLICK

62

DAVID

68

HEIM

72

TAMBURINI

62

DECAMPS

68

HERSENT

72

UGALDE (Mme)

62

DELACROIX

68

HESSE

74

VIARDOT (Mme)

62

DELAROCHE

68

HUET (Paul)

74

VILLARET

62

DEVERIA

68

INGRES

74

ARTISTES PEINTRES.

DIAZ

68

ISABEY

74

DORE (Gustave)

68

JADIN

74

DUBUFE

68

JANET-LANGE

74

ABEL DE PUJOL

64

DUBUFE

68

JAQUOTOT

74

ADAM

64

DUCORNET

68

KNAUS

74

ANTIGNA

64

DURAND-BRAGER

70

LANGLOIS

74

ANASTASI

64

FLANDRIN (Hippolyte)

70

LEHMANN

74

BARRIAS

64

FLANDRIN

70

LEPOITEVIN

76

BAUDRY

64

FLEURY

70

LUMINAIS

76

BIARD

64

FRANÇAIS

70

MARECHAL

76

BELLANGÉ

64

FROMENTIN

70

MEISSONNIER

76

BONHEUR (Rosa)

64

GAVARNI

70

MOREL-FATIO

76

CABANEL

64

GENDRON

70

MULLER

76

CHARLET

66

GEROME

70

MULREADY

76

CHAM

66

GÈRICAULT

70

NAZON

76

CICERI

66

GIRARDET

72

NORBLIN

76

COGNIET (Léon)

66

GIRODET

72

PALIZZI

76

COUDER

66

GLAIZE

72

PHILIPPOTEAUX

78


TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMSr

Pages,

PICOT

78

BARYE

84

NIEUWERKERKE (comte de)

90

PILS

78

BRIAN

84

OUDINE.

90

RAFFET

78

CALAMATTA

84

PERRAUD

90

RIBERA

78

CANOVA

84

PRADIER

90

ROBERT-FLEURY

78

CARPEAUX

84

ROBERT (Elias)

90

ROUSSEAU (Philippe)

78

CAVELIER

84

SEURRE

90

ROUSSEAU (Théodore)

78

CLESINGER

86

SIMART

90

SCHEFFER (Ary)

78

CRAUK

86

TRUPHÈME

90

SCHEFFER (Henry)

78

DANTAN

86

VALETTE

90

SCHOPPIN

80

DAVID

86

SIGNOL

80

DES BOEUFS

86

ARTISTES ARCHITECTES.

STEUBEN

80

DROZ

86

STEWENS (Joseph)

80

DUMONT

86

BALTARD •

92

STEWENS (Alfred)

80

DURET

86

CAILLEUX

92

TAYLOR (baron)

80

ETEX

86

CLERGET

92

TROYON

80

FORSTER

86

CONSTANT-DUFFEUX

92

VAUCHELET

80

FOYATIER

88

DALY (César)

92

VERNET (Horace)

80

FREMI ET

88

DUBAN

92

WATELET

80

GATTEAUX

88

DUC

92

WILLEMS

82

GUILLAUME

88

GARNIER

92

WINTERHALTER

82

GUMERY

88

GILBERT

92

YVON 82

ARTISTES SCULPTEURSG-RAVEURS

JALEY

88

GISORS

92

JOUFFROY

88 88

HITTORFF

94

LE HARIVEL DU ROCHER

LABROUSTE.

94

LEMAIRE

88

LABROUSTE

94

BARRÉ

84

MARTINET

88

LEBAS

94

BARRE

84

MÈNE

88

LEFUEL

94

BARRE

84

NANTEUIL

90

LESUEUR

94


TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages

REYNAUD

94

MAQUET (Auguste)

100

DONNET

106

VIOLLET-LEDUC

94

MEURICE (Paul).

100

GOUSSET

106

ARTISTES LITHOGRAPHES.

MONNIER (Henri)

100

MATHIEU

106

PLOUVIER (Edouard

100

MORLOT

106

SAUVAGE

102

COMBALOT

106

LASSALLE

96

SAINT-GEORGES

102

COQUEBEAU

106

M0UILLER0N

96

SCRIBE (Eugene)

108

COQUEREL

106

N0EL

96

SEJOUR (Victor)

102

DARBOY

108

SOULANGE-TEISSIER

96

SIRAUDIN

102

FELIX

108

AUTEURS DRAMATIQUES

THIBOUST (Lambert)

102

LACORDAIRE

108

VANDERBURCH

102

LAMENNAIS

108

AVOCATS.

RAYIGNAN

198

ANICET-BOURGEOIS . .

98

SIBOUR

108

BARRIÈRE (Théodore)

VENTURA

108

CRÉMIEUX

104

NOTA. — M. Dupanloup figme aux Académicien.

BRISEBARRE

98

FAVRE (Jules)

104

CARRE (Michel) .......

98

LACHAUD

104

COMPOSITEURS DE MUSIQUE. MUSICIENS.

CLAIRVILLE

MARIE

DUMANOIR

NOGENT-SAINT-LAURENT.

104

DUMAS (père)

PAILLET

104

DUMAS (fils)

98

SENART..

104

AUBER

ENNERY (d')

98

NOTA. — MM. Berryer et Dufaure figurent aux Academiciens.

BALFE

110

FEVAL (Paul)

100

BELLINI

110

GAILLARDET

100

CLERGE.

BERLIOZ.

110

LABICHE

100

BEETHOVEN

LAFONT (Charles)

100

BILLIET

106

BOIELDIEU

110

LATOUR-SAINT-YBARS

100

BON NECHOSE (de)

106

CLAPISSON

110

LAURENCIE

100

BONALD (de)

106

CHERUBINI

110


TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages,

DALAYRAC

110

ECONOMISTES. — PUBLICISTES. JOURNALISTES.

PÉREIRE (Isaac)

122

112

ROTHSCHILD (baron de)

122

SOLAR

122

GOUNOD

112

CABET

118

HOMMES POLITIQUES.

GRETRY

112

CARAGUEL (Clement)

118

CHEVALIER (Michel)

118

HALEVY.

COMMERSON

118

ABBATUCCI

124

LISTZ. . . . .

112

CONSIDERANT (Victor)

118

ABD-EL-KADER

124

LITOFF

112

DUNOYER

118

ABERDEN (comte d')

124

MAILLART

112

ENFANTIN

118

ALBUFERA (duc d')

124

MASSE . .

112

FIORENTINO

118

ALTHON-SHEE (comte d'). :

124

MEHUL

114

GIRARDIN (Emile de)

118

BAROCHE

124

HUART (Louis)

118

BARROT (Odilon)

124

MEYERBEER

114

PLEE (Léon)

120

BETHMONT

124

PREVOST-PARADOL

120

BILLAUT .

124

114

PROUDHON.

120

BLANC (Louis..

124

PACINI

114

SIMON (Jules). ,

120

BOINVILLERS

126

PAGANINI

114

THOURET (Antony)

120

BOISSY (marquis de)

126

PUGET (Loisa)

114

TOCQUEVILLE (de)

120

BOULAY (de la Meurthe)

126

ROSSINI

VEUILLOT (Louis)

120

BROUGHAM (baron)

126

SHUBERT

114

VILLEMESSANT (de)

120

BUCHANAN

126

SPONTINI

116

WOLOWSKI

120

CARNOT

126

THOMAS (Ambroise)

FINANCIERS.

CAVAIGNAC

126

VERBI

CAVOUR (comte de)

126

VIEUX TEMPS

CHASSELOUP-LAUBAT (comte de). . .

126

WEBER . .

MILLAUD

CLARENDON (comte de)

126

WAGNER ............

MIRÈS

CLERMONT-TONNERRE (duc de).. . .

128

PÉREIRE (Émile)

COBDEN.

128


TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT.

NOMS.

Pages

NOMS.

Pages

NOMS.

Pages,

CORMENIN (vicomte de)

128

GOUIN

134

MOLE (comte)

138

CUNIN-GRIDAINE

128

GRANIER DE CASSAGNAC (de) ....

134

MONTALEMBERT (comte de)

138

CZARTORYSKI (prince). .......

128

GREVY

134

MONTALIVET (comte de)

140

DUPONT (de l'Eure).

128

GUEROULT (Adolphe)

134

MONTEBELLO (duc de)

140

DALLOZ

128

GUINARD

134

MORNY (duc de)

140

DARIMON

128

HASTINGS (baron d')

134

NAPIER

140

DECAZES (duc)

128

HAVIN

134

NARVAEZ

140

DERBY (comte de).

128

HEBERT

134

NESSELRODE (comte de)

140

DEVAUX

130

HUBNER (baron de)

134

NORMANBY (marquis de)

140

DISRAELI

130

ISMAIL-PACHA

134

O'BRIEN

110

DROUYN DE LHUYS

130

KISSELEF (comte de)

130

O'CONNOR

140

DUCHATEL (comte)

130

KOSSUTH

136

O'DONNEL

140

DURUY

130

LABOULAYE

136

OLOZAGA

112

DUVERGIER DE HAURANNE

130

LACROSSE (baron)

136

OMER-PACHA

142

EGMONT (comte d')

130

LAGRANGE

136

OSMAN-PACHA. . .

112

ESPARTERO (duc de la Victoire)

130

LAGUERONNIÈRE (vicomte de)

136

PADOUE (duc de)

112

ESTERHAZY

150

LAROCHEJACQUELEIN (marquis de). . .

136

PALMERSTON (vicomte)

112

FOULD (Achille)

130

LASTEYRIE (comte de)

136

PASSY

142

FEZENZAC (duc de).. . .

132

LEDRU-ROLLIN

136

PASTORET (marquis de)

142

FLAHAUT (comte de)

132

LEFEBVRE-DURUFLE

136

PEEL (sir Robert). .

142

FORTOUL

132

MAC-GREGOR

138

PERSIGNY (comte de)

142

rOUClIE-LEPELLETIER.. ......

132

MAGNE

138

PERSIL

142

FREMONT

132

MANIN (Daniel)

138

PORTALIS (comte de)

144

GARIBALDI

132

MANTEUFFEL (baron de)

138

RADETSKY (comte de)

144

GARNIER-PAGÈS

132

MARTINEZ DE LA ROSA

138

ROUHER

144

GLADSTONE

132

MENTSCHIKOFF (prince)

138

RUSSELL (lord John)

144

GORTSCHAKOFF,

132

MERODE (de)

138

SALVANDY (comte de)

144

GOUDCHAUX

132

METTERNICH (prince de) .

138

SCHAMYL

144


TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT.

NOMS.

Pages,

NOMS.

Pages

NOMS.

Pages

STRATFORD DE REDCLIFFE (vicomte). .

144

BONNIER

CHAMPFLEURY

158

TALLEYRAND PERIGORD (duc de). . . .

144

BRAVARD-VEYRIÈRES

152

CHATEAUBRIAND (vicomte de)

158

TRACY (comte de)

144

COLHET-D'AAGE

152

DICKENS

158

TURGOT (marquis)

144

DEMANTE

152

DOUCET (Camille)

158

VATIMESNIL (de)

144

DEMOLOMBE

152

GERARD DE NERVAL

158

WALEWSKI (comte)

146

LAFFERIÈRE

152

GERUZEZ

158

INDUSTRIE.

MACHELARD

152

GOETHE

158

MOURLON

152

GONDRECOURT

158

BARBEDIENNE

148

ORTOLAN

154

GONZVLÈS (Emmanuel)

158

OUDOT

154

GOZLAN (Léon)

160

BREGUET .....

PELLAT

154

HOUSSAYE (Arsène)

160

CAIL.

ROUSTAIN

154

JANIN (Jules)

160

CHARRIÈRE

ROYER COLLARD

154

JASMIN

160

LITTERATEURS. — HISTORIENS. FORTES.

JUBINAL

160

HACHETTE

KARR

160

LACHAMBAUDIE

160

NADAR . . ........

LACRETELLE

160

PANCKOUCKE

ABOUT (Edmond)

156

LAURENT (Colombey)

160

ANGELOT (Mme)

156

LAVALLEE (Théophile)

160

150

ANGLEMONT (d')

156

LALLIER (Justin)

162

ANQUETIL

156

LAYA (Léon)

162

SCHNEIDER

BARBEY D'AUREVILLY

156

LEO LESPÈS

162

WAGNER

BARBIER (Auguste)

156

LIMAYRAC (Paulin)

162

JURISCONSULTES.

BAUDELAIRE

156

LOMÉNIE (de)

162

BERANGER (de)

156

LOUISE COLET

162

BERCHOUX

156

LOPEZ , . . .

162

BATBIE

152

BERTHET (Élie)

LURINE (Louis)

152

BOILEUX

152

BRILLAT-SAVARIN

158

MACAULAY

162


TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

MARTIN. (Henri)

162

THIERRY (Augustin)

CIVIALE

174

MELESVILLE

164

THOMPSON

168

CLOQUET

174

MERIMEE

164

ULBACH (Louis)

168

CORVISART

174

MERY

164

VACQUERIE (Auguste)

170

CRUVEILHIER

174

MICHELET

164

VAULABELLE

170

CULLERIER

174

MILLEVOYE

164

170

DUBOIS (baron)

174

MOCQUARD

164

DELAVIGNE (Casimir)

170

DUPUYTREN (baron)

174

MONTEPIN (Xavier de)

164

FEYDEAU (Ernest)

170

GENDRIN

176

MOREAU (Hegésippe)

164

FLAUBERT (Gustave)

770

JOBERT DE LAMBALLE

176

MURGER (Henry)

164

GAUTIER (Théophile)

170

MALGAINE

176

MUSSET (Alfred de)

164

NADAUD (Gustave)

170

NELATON

176

PECONTAL,

166

RENAN (Ernest)

170

NONAT

176

PERRIN

166

ROQUEPLAN (Nestor)

170

PIORRY.

176

PLANCHE (Gustave)

166

MAGISTRATS.

RAYER

176

PONGERVILLE (de)

166

RICORD

176

PONSON DU TERRAIL (vicomte de) . . .

166

ROSTAN

176

PONTMARTIN (de)

166

BARTHE

172

SÉGALAS

176

PYAT (Felix)

166

CHAIX D'EST-ANGE

172

TARDIEU

178

QUINET (Edgard)

166

DE BELLEYME

172

TROUSSEAU

178

REBOUL

166

FRANK-CARRE

172

VELPEAU.

178

SAINT FELIX

166

MADIER DE MONTJAU

172

BOUILLEAU

178

SAINT-HILAIRE (Marco)

168

TROLONG

172

CONNEAU

178

SAND (Georges)

SOULIÉ (Frédéric)

168 168

MEDECINS. — CHIRURGIENS.

LARREY (baron)

178

ROBERT

178

SÉGALAS (Anais)

168

SICHEL

178

SUE (Eugène)

168

ANDRAL

174

SOUMET (Alexandre)

168

BECLARD

174

TASCHEREAU

168

BROUSSAIS

174


TABLE PAR ORDRE DE CLASSEMENT.

NOMS.

Pages,

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

SAVANTS. SCIENCES. — ENCYCLOPEDIE.

CUVIER

182

MALTE-BRUN

184

DAGUERRE

182

MICKIEWICZ

184

ELIE DE BEAUMONT

182

MIONNET

184

BACINET

180

FOURCROY

182

MILLIN

186

BERNARD (Claude)

180

GAY-LUSSAC

182

PELOUZE

186

BERTRAND

180

GEOFFROY-SAINT-HILAIRE

182

POUILLET

186

BESCHERELLE

180

HERSCHELL

182

QUICHERAT (Jules)

186

BIOT

180

HUMBOLDT (de)

182

QUICHERAT (Louis)

186

BOUILLET

180

JOMARD.

184

THENARD (Baron)

186

BRIOT

180

LACABANNE

184

VAPEREAU

186

CHABOUILLET

180

LAGRENEE

184

WAILLY

186

CAUMONT (de)

180

LACEPÈDE

184

DUMAS

186

CHASLES (Philarète)

180

LALLIER (Séraphin)

184

ORBIGNY

186

COMBROUSE

LONGPERRIER (de)

184

CONTE

182

LEVEURIER

184



TABLE GENERALE PAR ORDRE ALPHABETIQUE.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

A

ANQUETIL

156

BATTU (Mlle Marie)

56

ANTIGNA

64

BAUDELAIRE

158

ABBATUCCI

124

ANTOINE d'Orléans

24

BAUDRY

64

ABD-EL-KADER

124

ARNAL

46

BAZAINE

38

ABDUL-AZIZ-KHAN

16

ARTHUR d'Angleterre

20

BEATRICE d'Angleterre

20

ABEL DE PUJ0L

64

AUBER

110

BEAUVALLET

46

ABERDEN (comte d')

124

AUGIER (Emile)

30

BECLARD

174

ABOUT (Edmond)

156

AUPICK.

40

BEDEAU

40

ACHARD (acteur)

46

B

BEETHOVEN

110

ACHARD (chanteur)

56

BELLANGÉ

64

ADAM (Adolphe). .

110

BABINET

180

BELLEYME (de)

172

ADAM (Victor)

64

BALFE

110

BELLINI

110

ALBERT d'Angleterre

18

BALTARD

92

BERANGER (de)

156

ALBERT Prince de Galles

18

BARAGUAY-D'HILLIERS

38

BERCHOUX

156

ALBONI (Mme)

56

BARANTE (de)

30

BERLIOZ

110

ALBUFÉRA (due d')

124

BARBEDIENNE

148

BERNARD (Claude)

180

ALEXANDRE II

14

BARBEY D'AUREVILLY

156

BERRYER

30

ALFRED d'Angleterre

18

BARBIER (Auguste)

156

BERTHET (Élie)

156

ALICE d'Angleterre

18

BAROCHE

124

BERTON

46

ALPHONSE d'Espagne

22

BARRE

84

BERTRAND

180

ALTHON-SHEE (comte d'). :

124

BARRE

84

BESCHERELLE

180

AMELIE de Saxe

28

BARRÉ

84

BETHMONT

124

AMPÈRE

30

BARRIAS

64

BIARD

64

ANASTASI

64

BARRIÈRE (Théodore)

98

BIÉTRY

148

ANCELOT (Mme)

156

BARROT (Odilon)

124

BILLAUT

124

ANDRAL

174

BARTHE . . . .

172

BILLIET

106

ANGLEMONT (d')

156

BARYE

84

BIOT

180

ANICET-B0URGEOIS , . .

98

BATBIE

152

BLANC (Louis..

124



TABLE GENERALE PAR ORDRE ALPHABETIQUE.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages,

NOMS

Pages,

COMMERSON

118

DALY (Cesar)

92

DIDOT (Firmin)

148

CONNEAU

178

DAMOREAU (Mme)

56

DISRAELI

130

CONSIDERANT (Victor)

118

DANTAN

86

DOCHE

48

CONSTANT-DUFFEUX

92

DARBOY

108

DONIZETTI

112

CONTE

182

DARIMON

128

DONNET (cardinal)

106

COQUEREAU

106

DAUBIGNY

66

DORE (Gustave)

68

COQUEREL

106

DAUMIER .

66

DORUS-GRAS (Mme)

CORMENIN (vicomte de)

128

DAVID

68

DOUCET (Camille)

138

CORVISART

174

DAVID (d'Angers)

86

DROLYN DE LHUYS

130

COUDERC

36

DAVID (Felicien)

112

DROZ

86

COUDERC (peintre)

66

DEBUREAU

48

DUBAN

92

COURBET

66

DKCAMPS

68

DUBOIS (baron)

174

COUSIN

30

DECAZES (duc)

128

DUBUFE

68

COUTURE

66

DEJAZET

48

DUBUFE

68

CRAUK

86

DELACROIX

68

DUC

92

CREMIEUX

104

DELAROCHE Paul)

68

DUCHATEL (comte)

130

CRUVEILHIER

174

DELAUNAY

48

DUCORNET

68

CRUVELLI (Mme)

56

DSL AVIGNE (Casimir)

170

DUFAURE

30

CULLERIER

174

DELESSERT

36

DUMAINE

48

CUNIN-GRIDAINE

128

DEMANTE

152

DUMANOIR

98

CUVIER

182

DEMETZ

152

DUMAS (père)

98

CZARTORYSKI (prince)

128

DEMOLOMBE

36

DUMAS (fils)

98

D

DERBY (comte de)

128

DUMAS

186

DESBOEUFS

86

DUMONT

86

DAGNAN

66

DEVAUX

130

DUNOYER

118

DAGUERRE

182

DEVERIA

68

DUPANLOUP

30

DALAYRAC

110

DIAZ

68

DUPIN (Philippe)

30

DALLOZ

128

DICKENS

138

DUPONT (de l'Eure)

128


TABLE GENERALE PAR ORDRE ALPHABETIQUE.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages

NOMS.

Pages.

DUPONT (Pierre)

170

FAURE

38

FOYATIER

86

DUPREZ

58

FAVART

48

FRANÇAIS

70

DUPREZ-VANDENHEUVEN (Mme). . .

FAVRE (Jules)

104

FRANCOIS-JOSEPH Ier (empeur)

6

DUPUIS

48

FECHTER

48

FRANÇOIS II de Bourbon

22

DUPUYTREN (baron)

174

FELIX

30

FRANÇOIS D'ASSISE

22

DURAND-BRAGER

68

FELIX (R-P.)

108

FRANCOIS d'Orleans

24

DURET

86

FEREOL

38

FRANK-CARRE

172

DURUY

130

FERDINAND d'Orléans

24

FRASCHINI

38

DUVERGIER DE HAURANNE

130

FERRARIS

44

FREDERIC VII

8

E

FEUILLET (Octave)

30

TREDERIC de Prusse

26

FEVAL (Paul)

100

FREDERIC de Saxe

28

EDWARDS-MILNE

182

FEYDEAU (Ernest)

170

FREDERIQUE de Baviere

20

EGMONT (comte d')

130

FESENZAC (duc de)

132

FREMONT

132

ELIE DE BEAUMONT

182

FIORENTINO

118

FREMIET

88

ELISABETH d'Autriche

20

FIRMIN

30

FREZZOLINI (Mme)

58

ENFANTIN . . . .

118

FIX (Mlle)

30

FROMENTIN

70

ENNERY (d' )

38

FLAHAUT (comte de).

132

G

ERNEST de Hanovre

26

FLANDRIN (Hippolyte)

70

ESPARTERO (duc de la Victoire) ....

130

FLANDRIN

70

ESPINASSE

36

FLAUBERT (Gustave)

170

GAILLARDET

100

ESTERHAZY

FLEURY

70

GALI-MARIE (Mme)

58

ETEX

86

FLOURENS

32

GARIBALDI

132

EUGÉNIE (Impératrice)

18

FOREY

38

GANNIER

92

EVANS

42

FORSTER

86

GARNIER-PAGÈS

132

F

FORTOUL

132

GATTEAUX

88

FOUCHE-LEPELLETIER.. ......

132

GAUTIER (Théophile)

170

FALLOUX (de)

30

FOULD (Achille)

130

GAVARNI

70

FARGUE1L

48

FOURCROY.

182

GEFFROY

50


TABLE GENERALE PAR ORDRE ALPHABETIQUE.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

GENDRIN

176

GOZLAN(Léon)

160

HAVIN

134

GENDRON

70

GRANIER DE CASSAGNAC (de) ....

134

112

GEOFFROY SAINT-HILAIRE

182

GRASSOT

50

HEBERT (peintre)

72

GEORGES Ier

10

GRETRY

112

HEBERT

134

GEORGES V

10

GREVY

134

HEIM

72

GERARD DE NERVAL

158

GRISI

58

HELENE, d'Angleterre

20

GÉRARD (Jules)

42

GRISI (Giulia)

44

HELENE d'Orléans

24

GÉRICAULT

70

GROS

72

HENRI de Bourbon

22

GEROME

70

GUDIN

72

HENRI d'Orléans

24

GERUZEZ

GUEROULT (Adolphe)

134

HERMAN-LEON

58

GILBERT

92

GUEYMARD

58

HERSCHELL

182

GIRARDET

72

GUILLAUME Ier

16

HERSENT

78

GIRARDIN (Emile de)

118

GUILLAUME de Hollande

26

HESSE

74

GIRODET TRIOSON

72

GUILLAUME III

12

HITTORFF

94

GISORS

92

GUILLAUME

88

HOUSSAYE (Arsène)

160

GLADSTONE

132

GUINARD

134

HUART (Louis)

118

GLAIZE

72

GUIZOT

32

HUBNER (baron de)

134

GLEYRE

72

GUMERY

88

HUET (Paul)

74

GOETHE

158

GUYON

50

HUGO (Victor)

32

GONDRECOURT

138

H

HUMBERT de Savoie

26

GONZALES (Emmanuel)

158

HUMBOLDT (de)

182

GORTSCHAKOFF (prince)

132

I

GOT

50

HACHETTE.

148

GOUDCHAUX

132

HALEVY

112

INGRES

74

GOUIN

134

HAMON

72

ISABELLE II

8

GOUNOD

112

HASTINGS (baron d')

134

ISABEY

74

GOUSSET (Cardinal)

106

HAUSSMANN (comte)

36

ISMAIL-PACHA

134

GOYON (comte de)

42

HAUTBOUL (marquis de)

42


TABLE GENERALE PAR ORDRE ALPHABETIQUE.

NOMS.

Pages,

NOMS.

Pages

NOMS.

Pages.

J

LACHAMBAUDIE

160

LAWOESTINE (marquis de).

42 162

LACHAUD

LAYA (Léon)

JADIN

74

LACEPÈDE

184

LEBAS

94

JALEY

88

LACORDAIRE

108

LEDRU-ROLLIN

136

JANET-LANGE

74

LACRESSONNIÈRE

30

LEFEBVRE-DURUFLE

136

JANIN (Jules)

160

LACRETELLE

160

LEFUEL

94

JAQUOTOT

74

LACROSSE (baron)

136

LEGOUVE.

JASMIN

160

LAFERRIÈRE (acteur)

50

LE HARIVEL DU ROCHER

88

JEAN Ier

14

LAFFERIÈRE

152

LEHMANN

74

JOBERT DE LAMBALLE

176

LAFONT (Charles)

100

LEMAIRE

88

JOMARD

181

LAFONTAINE

50

LEMAITRE (Frederick)

52

JOUFFROY

88

LAGRANGE

136

LEO LESPÈS

162

JUBINAL

160

LAGRENEE

184

LEOPOLD d'Angleterre

20

JUSUF

42

LAGUERONNIERE (vicomte de)

136

LEOPOLD Ier, roi

8

K

LALLIER (Séraphin)

184

LEOPOLD de Belgique

20

LALLIER (Justin)

162

LE POITEVIN

76

KARR (Alphonse)

160

LAMARTINE

32

LESSEPS

36

KISSELEF (comte de)

136

LAMENNAIS

108

LESUEUR (acteur)

52

KNAUS

74

LAMORICIÈRE

42

LESUEUR (architecte)

94

KOSSUTH

136

LANGLOIS

74

LEVASSOR

32

L

LAROCHEJACQUELEIN (marquis de).

136

LEVERRIER

181

LARREY (baron)

178

LIGIER

52

LABICHE

100

LASSALLE

96

LIMAYRAC (Paulin)

162

LABLACHE

50

LASTEYRIE (comte de)

136

LIND (Jenny)

50

LABOULAYE

136

LATOUR-SAINT-YBARS

100

LITOFF

112

LABROUSTE (Théodore)

94

LAVALLEE (Théophile)

160

LISTZ

112

LABROUSTE (Henri)

94

LAURENCIN

100

LIVRY (Emma)

il

LACABANNE

184

LAURENT (Colombey)

160

LOMENIE (de)

162


TABLE GENERALE PAR ORDRE ALPHABETIQUE.

NOMS.

Page,

NOMS.

Pages

NOMS.

Pages.

LONGPERRIER (de)

184

MANTEUFFEL (baron de)

138

MENIER (Paulin)

52

LOPEZ

162

MARECHAL

76

MEREADENTE

114

LOUIS II, roi

6

MARIE (avocat)

104

MERIMEE

164

LOUIS d'Orléans

24

MARIE de Bourbon

22

MERODE (de)

138

LOUIS de Baviere

20

MARIE d'Orléans

24

MERY

164

LOUISE d'Angleterre

10

MARIE de Hanovre

26

METTERNICH (prince de)

138

LOUISE COLET

162

MARIE do Prusse

26

MEURICE (Paul)

100

LOUIS-PHILIPPE 1er d'Orléans

22

MARIE de Russie

26

MEYERBEER

114

LOUIS-PHILIPPE d'Orleaus

24

MARIE-AMELIE d'Orleans

22

MICHELET

164

LUIS Ier, roi

12

MARIE-CHRISTINE d'Espagne

22

MICKIEWICZ

181

LUMINAIS

76

MARIE PIE de Savoie

26

MILLAUD

122

LURINE (Louis)

162

MARIO

50

MILLEVOYE

164

M

MAQUET (Auguste)

100

MILLIN

186

MARTIN (Henri)

162

MIOLAN-CARVALHO (Mme) .....

66

MACAULAY

162

MARTINET

88

MIONNET

184

MACHELARD

152

MARTINEZ DE LA ROSA

138

MIRÉS

122

MAC-GREGOR

138

MASSE Victor)

112

MOCQUARD

164

MAC-MAHON (de)

38

MATHIEU

106

MOLE (comte)

138

MADIER DE MONTJAU

172

MATHILDE (Princesse Impériale)

18

MONJAUZE

50

MAESEN (Mlle)

60

MAUPAS(de)

36

MONNIER (Henri)

100

MAGNAN

38

MAXIMILIEN

12

MONROSE

52

MAGNE

138

MEHUL

114

MONTALAND

52

MAILLART

52

MEISSONNIER

76

MONTALEMBERT (comte de)

138

MAILLART (Louis)

112

MELESVILLE

164

MONTALIVET (comte de)

140

MALGAIGNE

176

MELINGUE

52

MONTAUBRY

60

MALTE-BRUN

184

MELLINET

42

MONTEBELLO (duc de)

110

MAME. . ,

148

MENTSCHIKOFF (prince)

138

MONTEPIN (Xavier de)

164

MANIN (Daniel)

138

MÈNE

88

MOREAU (Hégésippe)

164


TABLE GENEBALE PAR ORDRE ALPHABETIQUE.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

M0REL-FATI0

76

NISARD .

32

PALIZZI

76

MORLOT

106

NOEL

96

PALMERSTON (lord)

142

MORNY (duc de)

110

NOGENT-SAINT-LAURENT

104

PANCKOUCKE

148

MOUILLERON

96

NONAT

176

PASSY

142

44

NORBLIN

76

PASTORET (marquis de)

142

MOURLON

152

NORMANBY (marquis de)

PATIN

32

MULLER

76

NOURRIT

60

PATTI (Adelma)

60

MULREADY

76

o

PAULINE de Wuitemberg

28

MURGER (Henry)

164

PECONTAL

166

MUSSET (Alfred de)

164

140

PEDRO II (Dom) ...

8

O'CONNOR

110

PEEL (sir Robert)

142

N

O'DONNEL

140

PELISSIER

40

OFFENBACH

114

PELLAT

148

OLOZAGA

142

PELOUZE

NANTEUIL (Charles)

170

90

OMER-PACHA

142

PERRAUD

90

NANTEUIL (Célestin)

96

ONSLOW

114

PEREIRE (Emile)

122

NAPIER

140

ORBIGNY (Alcide d)

186

PEREIRE (Isaac)

122

NAPOLEON III

6

ORNANO (comte d')

38

PERRIN

166

ORTOLAN

154

PERSIANI (Mme)

60

OSMAN-PACHA

144

NAPOLEON (prince)

NARVAEZ

18

OUDINE.

90

PERSIL

142

OUDINOT

42

PIE IX

10

OUDOT

154

PHILIPPOTEAUX

78

P

PICOT

78

NELATON

176

NESSELRODE (comte) de)

140

PACINI

114

PIETRI

36

NICOLAS de Russie

26

PADOUE (duc de)

142

PILS

78

NIEL

38

PAGANINI

114

PIORRY

176

NIEUWERKERKE (comte de)

90

PAILLET

104

PLANCHE (Gustave)

106


TABLE GENERALE PAR ORDRE ALPHABETIQUE.

NOMS.

Pages

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

PLEE (Léon)

120

RANDON

40

ROYER COLLARD

154

PLOUVIER (Édouard

100

RAVIGNAN

108

RUOLZ (comte de)

150

PONCHARD

60

RAYER (docteur)

176

RUSSELL (lord John) . . . .

144

PONGERVILLE (de)

166

REBOUL

166

S

PONSARD

32

REGNAUD de Saint-Jean-d'Angely

40

PONSON DU TERRAIL (vicomte de) . . .

166

REGNIER

54

SAINT-ERNEST

54

PONTMARTIN (de)

166

RENAN (Ernest) .

170

SAINT-FELIX

166

PORTALIS (comte de)

144

REYNAUD

94

SAINTE-FOY

62

POUILLET

186

RIBERA

78

SAINT-GEORGES

102

PRADIER

90

RIBES

54

SAINT-HILAIRE (Marco)

168

PRÉVOST-PARADOL

120

RICORD (docteur)

176

ST-MARC-GIRARDIN

32

PROUDHON

120

RISTORI

54

SALLANDROUZE de Lamornaix

150

PROVOST

52

ROBERT

90

SALVANDY (comte de)

144

PUGET (Loisa)

114

ROBERT-FLEURY

78

SAMSON

54

PYAT (Félix)

166

ROBERT de Bourbon

24

SAND (Georges)

168

Q

RODOLPHE d'Autriche

20

SANDEAU (Jules)

32

ROGER

62

SAUVAGE

102

QUESTEL

94

RONCONI

62

SAX

150

QUICHERAT (Jules)

186

ROQUEPLAN (Nestor)

170

SAXE (Marie)

62

QUICHERAT (Louis)

186

ROSATI

44

SCHAMYL

144

QUINET (Edgard)

166

ROSSINI

114

SCHEFFER (Ary)

78

R

ROSTAN

176

SCHEFFER (Henry)

78

ROTHSCHILD (baron de)

122

SCHNEIDER (Eugène)

150

RABON

166

ROUHER

144

SCHOPPIN

80

RACHEL

54

ROUSSEAU (Philippe)

78

SHUBERT

114

RADETSKY (comte de)

144

ROUSSEAU (Théodore)

78

SCRIBE (Eugène)

102

RAFFET

78

ROUSTAIN

154

SEGALAS (docteur)..

176

RAMBUTEAU

36

ROUVIÈRE

54

SEGALAS (Anais)

168


TABLE GENERALE PAR ORDRE ALPHABETIQUE.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages

NOMS.

Pages.

SEGUR (de)

34

TAMBURINI

62

VAILLANT

40 36 90 102

SÉJOUR (Victor)

102

TARDIEU

178

VAISSE

SENART

104

TASCHEREAU

168

VALETTE

SEURRE

90

TASCHER DE LA PAGERIE

42

VANDERBURCH

SIBOUR

108

TAYLOR (baron)

80

VAPEREAU

186

SICHEL

178

THENARD (Baron)

186

VATIMESNIL (de)

116

SIGNOL

80

THERESE de Bourbon

22

VAUCHELET . . .

80

SIMART

90

THIBOUST (Lambert)

102

VAULABELLE

170

SIMON (Jules). ,

120

THIERRY (Augustin)

168

VELPEAU

178

SIRAUDIN

102

THIERS

34

VENTURA

108

SOLAR (Félix)

122

THOMAS (Ambroise)

116

VERDI

116

SOLEIL

150

THOMPSON

168

VERNET (Horace)

80

SOPHIE de Hollande

26

THOURET (Antony)

120

VERON

120

SOULANGE-TEISSIER

96

THUILLIER

54

VEUILLOT (Louis)

120

SOULIE (Frédéric) .......

168

TISSERANT

54

VIARDOT (Mme)

62

SOUMET (Alexandre)

168

TOCQUEVILLE (de)

120

VICTOR-EMMANUEL II

10

SPONTINI

116

TRACY (comte de)

144

VICTORIA Ire

6

STEUBEN

80

TROPLONG

172

VICTORIA d'Angleterre

18

STEWENS (Alfred)

80

TROUSSEAU (docteur)

178

VICTORIA LAFONTAINE

54

STEWENS (Joseph)

80

TROYON

80

VIENNET

34

STRATFORD DE REDCLIFFE (vicomte). .

144

TRUPHÈME

90

VIEUXTEMPS

116

SUE (Eugène)

168

TURGOT (marquis)

144

VIGNY (Aljred de)

34

T

U

VILLARET

62

62 168

VILLEMAIN

34 120

TAGLIONI (Marie)

44

UGALDE (Mme) ..........

ULBACH

VILLEMESSANT (de) , .

TAGLIONI (Paul)

44

MOLLET-LEDUC

94

TALLEYRAND-PÉRIGORD (duc de). . . .

144

V

W

TAMBERLICK

62

VACQUERIE (Auguste)

170

WAGNER (Jean)

150


TABLE GENERALE PAR ORDRE ALPHABETIQUE.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages.

NOMS.

Pages

WAGNER

110

WILLEMS

82

Y

WAILLY (de)

186

WILHELMINE de Suède

28

WALEWSKI (comte) . . .

146

WINTERHALTER

82

YVON

82

WATELET

80

WOLOWSKI

120

Z

WEB:

116

ZACCONE

170

Pnssette, imp., passage Kuszner, 17.