bpt6k4095788/f8


SI J'ETAIS ENTRAINEUR 1 DE L'EQUIPE DE FRANCE. Par K. KAMILLOM

Qui ne connaît Robert Ramillon, un des plus sympathiques et un des meilleurs professionnels, français ? On sait que Ramillon fut un peu la cause des défaites de l'équipe de France dans la Coupe Davis, en 1936 et en 1937/ En ef fet, ces deux années la France fut battue une fois par la Yougoslavie, une fois par la Tchécoslovaquie, et les joueurs de ces deux pays avaient été entraînés par. Bamillon.

Leur succès rejaillit tout naturellement sur leur professeur, qui avait su par des méthodes d'entraînement judicieuse et appropriées, amener ses athlètes au summum de leur condition physique et tennistique, au jour de l'épreuve. Tout naturellement aussi on pensa « Mais puisque Ramillon est un si parfait entraîneur, pourquoi la Fédération française ne lui demande-t-ellé pas de préparer nos joueurs ? Il y a peut-être une question financière qui joue son rôle, mais la valeur de Ramillon mérite bien un léger sacrifice, »

Nous lui avons demandé que feriezvous si vous étiez entraîneur de l'équipe de France ? Et voici ce qu'il nous a répondu

• r*

Si j'étais entraîneur de l'équipe de France? ?.

Que je vous dise d'abord qu'avant de l'être en admettant, naturellement, que la Fédération veuille bien me le demander je poserais mes conditions. La première être seul entraîneur; la seconde, avoir une autorité absolue sur les joueurs.

Il est impossible sans cela d'obtenir de bons résultats. Il faut que les joueurs soient suffisamment disciplinés et intéressés pour se plier aux exigences de 'l'entraînement. Il n'y a pas, pour celuici, de règles strictes, il demande à être adapté aux besoins de chacun, mais ce n'est pas le joueur lui-même qui peut juger ce qui lui,est bon ou mauvais. C'est pourquoi j'ai besoin d'avoir pleine autorité pour décider l'emploi du temps. Si je dis aujourd'hui nous feTons une heure de balles, ensuite nous travaillerons le revers, ou nous jouerons deux sets, je ne veux pas qu'on me réVponde « J'ai envie de taper des services, ou de faire de la course à pied. » C'est à moi de juger si les joueurs sont fatigués ou non, s'ils ont plus besoin de faire de la culture physique, de sauter à la corde ou de jouer au tennis.

Il faut; chez chaque individu, développer ce qui lui manque chez l'un la résistance chez l'autre la technique, ou encore la tactique, la science de conduire un match. Dans peu de cas. malheureusement, les joueurs ont la patience de se plier à un tel entraînement. Ils ont tendance à suivre leurs impulsions c'est très mauvais, on n'arrive à rien. Il faut de la méthode.

La période d'entraînement pour la Coupe Davis est la seule de toute l'année où l'on peut' travailler sérieusement. Si on n'en profite pas, c'est douze mois de perdus 1 Je sais que les joueurs n'ont pas toujours beaucoup de temps à consacrer à l'entraînement, mais on peut aussi bien fixer les séances le matin de bonne heure ou le soir .tard. Il suffit qu'elles soient employées avec pro fit et non à parier un « verre » sur un set. Alors on ne joue plus qu'avec l'envie de gagner, sans se soucier de faire des progrès.

Je crois qu'actuellement les deux seuls joueurs français possibles pour la Coupe Davis sont Dèstremau et Petrq. JJs. possèdent des qualités égalés en simple,

APRES LA DEFAITE DE MUNICH JE METTRAI TOUT EN ŒUVRE I POUR QUE L'ATHLETISME OPERE SON REDRESSEMENT Nous dit M. Léo Lagrange, ministre des sports

Si bizarre que cela paraisse, la déroute ide Munich n'a provoqué, dans les milieux athlétiques français que peu de commentaires et encore moins de réactions. Les grandes douleurs sont muettes.

Tout de même, si accablante que soit cette défaite, elle n'est pas comme les typhons ou les tremblements de terre, une chose contre laquelle on ne peut rien et, à notre humble avis, un désastre comme celui-là doit commander l'action plutôt que la résignation. Ou alors renonçons tout de suite à tous les sports dont le but principal est d'inculquer à leurs adeptes l'amour de la lutte. '̃̃-

Cette opinion, nous sommes heureux de le dire, est aussi celle de M. Léo Lagrange, ministre des Sports, à qui nous sommes allé demander ce qu'il pensait de cette mémorable journée de Munich. M. Léo Lagrange n'est pas résigné, mais il est perplexe

« Je me doutais bien, nous a-t-il dit, que vous alliez me poser cette question, mais cette défaite, il fallait bien s'y attendre. Et qu' faire? Dans l'état actuel du sport en France, on ne saurait attendre une révolution immédiate. Régénérer l'athlétisme est un travail de longue haleine. Il est amorcé. Il y a une floraison de clubs universitaires qui de-

NOUVELLES AERIENNES •+ Fermée depuis plusieurs mois, la « Maison des Ailes », au château de Boulaines (Seine-et-Marne), va rouvrir ses portes grâce à l'activité qu'à déployée à cet effet M. Laurent Eynac, ancien ministre et président du conseil d'administration de cet établissement.

Nul doute que ce petit événement, qui se produira demain 12 août, ne réjouisse le monde de l'aviation, qui l'attendait non sans impatience.

'̃:̃̃

L'aviation commerciale

A L'hydravion d'Air-France Ville-de-Riode-Janeiro, transportant le 102e courrier hebdomadaire et entièrement aérien, est allé de Dakar à Natal en 19 h. 5 minutes. L'hydravion quadrimoteur HispanDrSuIza, type N. B. R., de 650 CV, transportait 319 kilos de poste et avait pour équipage Guerrero, Durand, Salvat, Néri et Roux. Dans le sens Amérique-France, la Ville-deMontevideo a quitté Matai hier matin à 2 heures (G. M. T.).

L'aviation sportive.

Le capitaine Rossi, pilotant le Caudron-Typhon, avec lequel finalement il participera à la course Istres-Oamas-Paris, est

Petra sera probablement meilleur en double.

Il- g très peu de choses à modifier dans leur jeu au point de vue technique,'mais ces petites réformes pourraient, je crois, leur' permettre de faire un sérieux bond en avant: Je pense que l'un et l'autre peuvent atteindre la

Un revers impeccable de Ramillon. «-classe» » d'un von Cramm ou d'un Budge; je dis « classe »^ ce qui ne signifie pas exactement qu'ils seront la même force, mais qu'ils seront de:, même susceptibles de les battre un jour de pleine forme.

Ce -sont là deux jeunes dont on peut obtenir beaucoup.

Je' ne sais pas encore quelle équipe j'entraînerai l'année prochaine, la Tchécoslovaquie m'a, demandé une option, mais si la Fédération nie charge de préparer l'équipe française, j'accepterai, naturellement, avec joie.

Recu eilli par Alain Bernard.

Ne quittez pas 'la balle des yeux avant qu'elle ait quitté votte raquette.

Sachez vous placer. Ne jouez pas la balle de trop près et jamais face an filet..

SEUL

VERSIGHY

ÀPPRENDaBIEN CONDUIRE A Lf LITE ou MONDE ÉLÉGANT Sun. tôuûè-w* gfta/ndtab manquas 87 Av.^dtfaGRANOE-ARMèEÔ/

161 AV."» HAl.O*ft

NrtaMAlU0T'Vs'>WS*<EMTRE£ OU BO*

vrait bientôt porter ses fruits, et déjà certains de ses éléments, figurent dans l'équipe de France.' D'autre part, des initiatives comme celle du Figaro, comme cette Coupe de la Jeunesse dont j'ai suivi les péripéties avec intérêt sont de nature procurer à notre athlétisme les recrues et les champions dont il a tant besoin.

Certes, mais ça, monsieur' le ministre, c'est l'avenir. et c'est l'initiative privée. Ne pensez-vous pas,que, dans le présent et dans le cadre officiel, ou tout le moins fédéral, il y aurait lieu de rechercher une solution nouvelle, et, en- tout cas, d'agir?

Toui à fait mon. avis. Il y a, il faut le dire, beaucoup de bonnes volontes partout, mais il n'en est pas moins nécessaire que celles-ci, s'il. se peut, prennent une orientation nouvelle, recherchent des remèdes originaux,: J'ai l'ïriténtibn de demander aux personnalités qualifiées un programme d'action. Qu'il faille agir, tout le monde en .est d'accord. Comment agir, c'est une autre question, mais j'escompte bien ̃_ 'qu'on trouvera quelque chose à me proposer. Il ne faut pas désespérer, -la France est spécialiste des rétablissements, miraculeux. Je mettrai tout en œuvre' pour que, l'athlétisme opère le sien.

̃ ̃ Jean Dauven..

arrivé à Istres, où il va se préparer pour l'épreuve du 20; août.

Mlle Lee Ya Ching, jeune aviatrice chinoise qui dirige une grande campagne pour la popularisation de l'aviation cri Chine,. va prochainement procéder un vol de démonstration vers l'Europe, El te ten'eirâ de relier Chânghaï à Rome, Paris,. Londres et différentes capitales européennes.

.H~

VIENT DE PARAITRE j I

la luxueuse revue j

du tourisine il

de l'outomobile

de l'élégance ^L: I -.Jfc Éf% ,fr- NUMERO

4PR?~ ̃ d'été-

des suggestions I.:

-des images V

des signatures

EN VENTE PARTOUT

LE TENNIS

Y' V. ̃ _M,MM^MM^M,

POUR NEW-YORK Boston, Forest-Hill Brugnon et Petra

sont partis ce matin Ce matin, à 8 heures, le train transatlantique quitté la gare Saint-Lazare, emmenant avec lui Brugnon et Petra. Celui-ci avait hier un large sourire, en bouclant sa valise. J'ai eu bien peur de ne pas pouvoir partir, nous dit-il. D'abord, cette angine qui m'a il retenu au lit avec 40 de fièvre, à Hambourg,

m'obligeant à déclarer forfait dans les cham-

pionnats d'Allemagne. Semis-je guéri pour le départ ? Je vous assure que je me suis soigné énergiquement 1 Mon inquiétude a peine passée à ce sujet, en voici une autre Ma permission I Je ne l'avais pas encore. Me l'accorderait-on ? N'allait-on pas me la refuser au dernier moment ? Heureusement, les autorités militaires ont montré un esprit sportif magnifique et m'ont donné l'autorisation de partir. Mdintenant tout va bien, je n'ai plus de souci! Je n'ai plus qu'a penser à être en forme pour les championnats des Etats-Unis, il faut que ce voyage me profite.

Que ferez-vous comme tournois ? Nous ne savons pas encore exactement. Dès notre arrivée à New-York, nous irons à Newport, une des plages élégantes de la côte, on nous participerons au tournoi qui commence le 16 août. Après, nous irons à Boston pour les championnats doubles des EtatsUnis. Je jouerai le double avec Brugnon, et le mixte auec Mme Henrotin, qui est déjà làbas.

Ensuite, nous aurons quelques jours de battement entre Boston et Forest-Hills. Que ferons-nous ? Rien n'est encore décidé. L'antiée dernière, avec Pelizza et Dèstremau, nous avions joue un match France-Amérique juniors, mais cette fois, je suis tout seul de mon espèce. « Toto » pouvant difficilement jouer le rôle de junior! Donc, après Boston, retour à New-York' pour les championnats simples qui se disputent à Forest-Hills, du 2 au 11 septembre.

Continuerez-vous votre tournée jusqu'à Los-Angelès ?

Ce n'est pas certain, malheureusement, j'ai cependant 'espoir que nous serons invités en Californie comme l'été dernier j'ai conservé un si beau souvenir de ce pays mais tout cela, c'est le capitaine « Toto » qui décidera.

Aujourd'hui, sur Normandie, nos deux champions vogueront vers New-York. Espérons que Petra nous en reviendra, ayant beaucoup vu et beaucoup retenu. A. B.

Ne servez pas toujours très fort. Variez la cadence, c'est ce qui gênera le plus votre adversaire.

Ne mésestimez jamais un adversaire.

Sur le court, ne vous laissez pas distraire par des contingencesextérieures

Concentrez votre attention sur la balle.

Ne vous croyez ni plus fort, ni moins fort que vous n'êtes en réalité. 11,

LES* SPORTS EN BELGIQUE La leçon du meeting

américain de Bruxelles Bruxelles (de notre correspondant particulier). Une des plus belles équipes d'athlétisme qu'il soit possible de voir « l'heure présente est venue courir à Bruxel- les, à Hnvitation du Cercle Athlétique de Scnaerbeek. La pluie a laissé les organisateurs en paix, mais la toute n'est pas venue au stade du Heysel. Quelques milliers de spectateurs tout au plus s'étaient dérangés. C'est pour les recompenser que le lielge Mostert, de l'Union Saint-Giiloise, réussit à battre le fameux Elrey Homnson, sur un kilomètre. Mieux, même, le record de Belgique de la distance, qui appartenait à Mostert déjà, avec 2 m. 28 s. o/ 10, fut abaissé de quatre dixièmes de seconde. Les autres coureurs belges firent leur possible, mais sans éclat, et quand les français s'eliarent de voir l'équipe française battue à plates coutures en Allemagne, on se demande ce que nous pourrions Attire si la Ligue Belge d'Athlétisme se hasardait à nous faire rencontrer les athlètes d'outre-Main.

Il ne s'agit pas de s'émerveiller à l'excès devant l'exploit de Mostert, car si son temps a battu le record de Belgique, il faut avouer que ce record était assez minable si on le compare aux temps réalisés à l'étranger. Aussi, sans insister davantage sur la défaite d'un Robinson 'un peu latigué par de multiples pérégrinations, étonnons-nous de voir un spectacle de sport pur comme le meeting du neysel remporter un aussi maigre succès. La faute en incombe avant tout aux gens de l'athlétisme eux-mêmes. Si dévoués soient-ils, ils ne font pas assez de publicité autour de leurs organisations. Le secrétariat de presse d'une grande réunion d'athlétisme ne s'improvise pas. Cette tache doit être menée de façon méthodique. Nul ne l'a mieux compris, en Belgique, que les organisations proiessionnelles qui excellent a Inonder les salles de rédaction de communiqués rédigés de manière succincte. Des démarches auprès des directeurs de journaux, et pourquoi pas des communiqués et interviews radiophoniques, peuvent créer autour d'une réunion ce mouvement d'engouement qui précipite les foules en rangs serrés vers. les stades où évoluent les proiessionnels.

275.000 francs.

C'est le chiffre auquel s'est arrêtée la fameuse souscription populaire au profit des « victimes du Tour de France. Mais ces « victimes »' sont à envier car, si comme Meulenberg 'l'a dit, les coureurs belges ne veulent être que des « ouvriers du vélo », on est en train d'en faire tout autre' chose. Mais quand une équipe de maçons abanuonne la construction d'une maison parce que l'échafaudage n'est pas sûr ou que l'entrepreneur les exploite, on ne lance pas de souscription au profit des maçons. Et si on le faisait une seule fois, les maçons riraient bien. Mais Syivère Maes et ses copains sont plus malins, ils restent oien sérieux. L'enjeu en vaut la peine. Louis N«ll«t.

CHEMIN DE FER DU NORD

'• VISITEZ i:

COMPIEGSB, 1.AON. JTOTON

SOISSOKS

Billets d'aller et retour* spéciaux du dimanche avec réduction de 40 délivrés, au. départ' de Paris-Nord, dimanches et jours de fête légale pendanttoute l'année.

LA COUPE DE PROPAGANDE DU « FIGARO » Mlle Embry et Fumel vainqueurs au Stade Toulousain

Les épreuves éliminatoires de la Coupe du Figaro disputées sur les excellents courts du Stade Toulousain, ont remporté un grand succès auprès de tous les joueurs. `

Chez les messieurs, Fumel remporta une victoire d'autant plus méritoire qu'elle fut difficile.

Il rencontra, en effet, des adversaires de qualité dès le premier tour, et ne dut de vaincre qu'à son: tempérament accrocheur et à sa volonté.

Chaque fois il dut céder un set. Contre Bacqué, il perdit la seconde manche, en demi-finale, contre Clavères également, et en finale contre Croze, ce fut le premier set que celui-ci enleva par 6 jeux à 4. Par la suite, la meilleure régularité de Fumel devait lui permettre de gagner les deux sets suivants par un double 6-3.

Félicitons-le donc pour avoir ainsi fait preuve d'un moral solide, en plus de ses autres qualités. F

Chez les dames, le succès de Mlle Embry ne fut également obtenu qu'après une longue lutte contre Mlle Gouzène.

CALENDRIER DES TOURNOIS du 22 et 30 août y

Alger

28-29-30 août Tennis Club de Médéa. 28-29 août Association Sportive de Gonraya (Coupe Tur).

Alpes

21-22-27 au 29 août Tennis Club de Voiron.

23 au 29 août T. C. de Mégève; Atlantique ".•̃̃

23 au. 29 août Amicale de Tennis de Saint-Michel.

26 au 29 août Tennis Club de Sablais. Bretagne

23 au 29 août Tennis Club de Carantec. 23 au 29 août Tennis Club de Lorient. 23 au 29 août Tennis Club de Saint-Lunaire.

Centre

23 au 29 août Sporting Club de Vichy. Centre-Ouest

28-29 août Tennis-Club de Fresnay..Côte d'Azur

23 au 29 août Monte-Carlo Country Club. Littoral

29 août: Tournoi du Tennis Club de Dieulefit. •̃̃•"̃• ̃' ̃ ̃ ̃̃̃̃̃"̃ •.̃̃-•̃.̃̃̃ Nord/- :<

24 au 29 août Tournoi international du Tennis Club de Boulogne-sur-Mer. Basse-Normandie

23 au 29 août Tennis Club de Deauville.

Paris

28.29 août S. S. Compiègne (double).

Le boxeur français Marcel Thil, qu'on voit ici en famille, quittera Paris aujourd'hui pour les Etats-Unis, où il se propose de défendre son titre de champion du monde. Thil sera de retour à la fin de septembre.

Au Polo de Biarritz Le 7 août, une partie amicale entre équipes mixtes a eu lieu au polo de Biarritz, a Beyris. Partie très intéressante, à la fin de laquelle les « Bleus » ont remporté la victoire par 5 goals contre 3 pour lés « Blancs ». Les équipes étaient les suivantes. Bleus duc de Montebello, lieutenant Paillard, M. Smith, comte du Bourg de Bozas: Blancs lieutenant de Vallandé, lieutenant Melix, M. Carlos de Pereira, lieutenant Darizcuren.

Le 8 août 1937, le polo de Biarritz a reçu la visite d'un team de polo constitué par les officiers du « Battle Ship Royal Oak », ancré à Saint-Jean-de-Luz. Ce team est composé comme suit Commander Allan Peachey, captain Bernard Drew, M. Robert Hennessy, M. Nicholson.

Une partie d'entraînement a eu lieu en vue d'un grand match international qui opposera, samedi 14 courant, l'équipe militaire française du 2» régiment de hussards et 20» dragons, l'équipe de la marine britannique Royal Oak et l'équipe du Polo Club de Biarritz.

Reconnu au hasard parmi la nombreuse assistance Capitaine Melion et famille, M Peret Mme Peret, Mlle Peret, M. Lacaze, duchesse de Montebello, Mlle Masson, Mme Melix comte et comtesse de Boury, M., Mme et Mile de Pereira, marquis et marquise de Villaverde.M., Mme et Mlle Urtassun, Mme, M. et Mlle Darizçuren, M. et Mine de, Vallandé, AI. et Mme Paillard; M. et Mme de Chastaignier, ete.

̃̃- im,

TIR AUX PIGEONS A DIEPPE

Le Prix de la Ville de Dieppe. Résultats 1. Duc d'Aven, 17 sur 17 2. M. Mérouze, 16 sur 17 3. Dr Lion, 12 sur 13.' Les poules ont été gagnées par Mérouze, duc d'Ayen et docteur Lion.

Prix de-la Société Française de Munitions. 1. Robert de Thézy, 17 sur 17 2, 3 et 4. de Bois Hébert. Mazohie, duc d'Ayen, 16 sur 17 5 et 6. Mérouze, Delannoy, 11 sur 12.; 7. Dr Luuglois, 10 sur 12. Les poules ont été gagnées par Dubus, Robert de Thézy, de Bois Hébert, Mérouze, duc d'Ayen, Dr Morlot.

Les prochaines réunions auront lieu le «anedi 14 août, le dimanche 15 août, le lundi 16 août, à 14 heures.

Cette dernière, après n'avoir perdu le premier set que de justesse, par 7 jeux a 9, enleva la seconde manche avec brio, par 6 jeux à 4. Fatiguée par son effort, elle ralentit légèrement la cadence au troisième, cela suffit à son adversaire pour reprendre la direction de la partie et conclure victorieusement par 6 jeux à 3.

Tournoi très intéressant, qui permit de mettre en valeur les qualités des joueurs et des joueuses toulousains. Voici les résultats

Simple messieurs, 1/4 de finale Clavères b. Arclies, 6-2, 1-6, 6-2 Fumel b. Bacqué, 6-3, 2-6, 6-3; Claudel b. Garrigues, 6-4, 3-6, 7-5; Croze b. Boué, 6-0, Demi-finales Fumel b. Clavères, 6-4, 3-6, 6-3; Croze b. Claudel, 7-5, 6-4. 6-0.. ̃

Finale Fumel b. Croze, 4-6, 6-3, 6-3. Simple dames, demi-finales Mlle Embry b. Mme Bacqué, 6-1, 6-0; Mme Gouzène b. Mme Castenas, 6-2, 6-1. Finale Mlle Embry b. Mme Gouzène, 9-7, 4-6, 6-3.

NOUVELLES DES COURTS

<+ Le championnat des minimes du Sporting Club d'Houlgate a donné les résultats suivants

Demi-finale Mlle Ann Xeal b. Mlle Brigitte Chain, 6-2, 6-0 Pascal de Brunhoff b. François Chain, 6-2, 6-4.

Finale Mlle Ann Neal b. Pascal de Brunhoff, 6-2, 6-2.

<+> Le tournoi annuel du Tennis Club de Concarneau aura lieu du 16 au 22 août. Il comprendra les épreuves suivantes simple messieurs, simple dames, double messieurs, double dames, double mixte. Le nombre et la qualité des joueurs déjà inscrits permettent d'assurer dès maintenant qu'il remportera son habituel succès. Les demandes de renseignements et les engagements sont reçus à la Villa KerMoor, à Concarneau (Finistère), jusqu'au 15 août, à midi.

+ Christian Boussus, en excellente forme, a enlevé les trois épreuves du tournoi du Touquet. En simple, il a battu Féret. En double, avec son frère Roland, il a triomphé en cinq sets de Glasser et Tiberghien, et en mixte, avec Mme M. Bernard, il a éliminé Mme Le 'Bailly et Féret. Le simple dames est revenu à Mme ï^e Bailly sur Mlle Barbier.

Voici les résultats des finales Simple Oh. Boussus b. P. Féret, 6-4, 6-2. Simple dames Mme Le Bailly b. Mlle Barbier, 6-0, 6-2.

Double Ch. Boussus-R. Boussus b. G. Glasser-P. Tiberghien, 5-7, 6-1, 6-4, 3-6, 6-1 Double mixte Ch. Boussus-Mme M. Bernard b. P. Féret-Mme Lebailly, 6-3, 9-7. G. P.

̃+ Sur les courts du Touquet T. C. seront disputés, du 12 au 15 août, les championnats professionnels de la Côte d'Opale. Dix joueurs sont engages W. Tilden, L. Stoeffen (E.U;), Alb. Burke (M.), R. Ra-

LA VOILE

"Lady-Edith^Bt^Galuchat" gagnent la course croisière lard-lie Bréhat et retour C'est Ladu-Edith, au docteur Lavielle, et Galuchat, à M. Motte, qui ont enlevé les premiers prix de la course-croisière DinardIle Bréhat et retour. Voici le classement de cette épreuve

Grande série. 1. Lady-Edilh (Dr Lavielle), 12 h. 46 m. 10 s. 2. Fox-Hound (comte de Gasquet-James), 13 h. 27 m. 55 s. 3. Edelweiss (M. Schueller), 14 h. 48 m. 43 s. 4. Ciboulette (M. Kieffer) 5. Den-Arvor (M. Lefebvre) 6. Francœur (Dr Duhem) 7. Les-Gémeaux (M. Fromal)

8. Noreg-II (M. Gutzeit).

Petite série. 1. Galuchat (il. Motte), 16 h. 49 m. 8 s. 2. Kornog (M. de Pontbriand), 16 h. 49 m. 39 s. 3. Laita (M. Rivière), 17 h. 3 m. 50 s. 4. Laisdir (M. Bouquet) 5. Nordet (Mme Nicolleau) 6. Joe-II (Mme Kleppel).

HIPPISME

LE TOURNOI DE LA BAULE a obtenu un gros succès Le Concours hippique de La Baule vient de se dérouler avec succès. Les différentes épreuves au programme avaient réuni de nombreux et brillants cavaliers. Résultats

Prix de Pornichet. 1. Glorieux (au lieutenant de Vandière de Vitrac) 2. Indien (au lieut, de Vandière de Vitrac); 3. SaintWandrille (au cap. Berger).

Le prix a été remis par Mme D. TreHardy.

Prix, de l'Elevage. 1. Jaseur (à M. J. Marcenat); 2. Kaouanne (à M. H. Hardy); 3. Léopold (à M. Fairand).

Prix des Hôtels et du Commerce. 1. Pignerol (à M. de Foucher de Careil); 2. Oloron (à M. D. Tre Hardy); 3. Lamourette (à M. Chiché), montée par M. Chesné. Le Prix a été remis par Mme Jacques Firmo.

Prix du Casino. 1. Eclectus (à la comtesse de La Forest-Divonne); 2. Gigolo (à M. A. de Busnel); 3. Jaseur, à M. J. Mécenat) 4. Justaucorps (au baron H. de Foucaucourt) 5. Fataliste (au baron H. de Foucaucourt).

Les Prix ont été remis par la marquise de La Villeboisnet.

Prix du Commandant de Champsavin. 1. Belle Alliance (au lieut. H. de Maupéou); 2. Idylle (Ecole de Saumur); 3. Faux-Contrat (Ecole de Saumur), tous deux montés par le lieutenant P. de Maupéou; 4. Eta- mine (vét. lieut. Benazeth).

Les Prix ont été remis par la /marquise de Niéul.

Prix de La. Baule (Coupe Civile). 1. Gigolo (à M. A. de Busnel); 2. Mlle de La Pichoiserie (au comte Auber de Peyrelongue); 3. Baccara (à M. D. Tre-Hardy); 4. Titaina (à la comtesse de La Forest-Divonne) 5. Justaucorps (au baron H. de Foucaucourt).

Les Prix ont été remis par Mme Pierre Droy. La Coupe était.offerte par Mile Mar-

chai.

Prix de Pouliguen (Coupe Militaire). 1. Belle Alliance (au lieut. H. de Maupéou), 2 Glorieux (au lieut. de Vandièrc de Vitrac) 3. Iroquois (Ecole de Saumur), monté par le vét. lieut. Benazeth.

Les Prix ont été remis par le comte de Laissardière. La Coupe avait été offerte par lai comtesse de Padiroc.

Reconnu, au jury commandant G. H. Marchai, M. André Lefeuvre, commandant de Padirac, M. Louis Bouchou, M. Joé deNioullle.

Dans les tribunes marquis et marquise de NieuJ, Mme Pirino, Mlle de Roussy de Sales, Mme François Forest, comM et comtesse Le Gualès de Mézaubran. M. at Mme Marcenat, vicomtesse du Bouéscie, amiral Lacaze, marquis et marquise de La Villeboisnet, comtesse de Maupéou, M. et Mme Plautier. Mme J. Allât i, M. <'t Mme de La (JuUlonrilère, comtesse de Padirac, Mme et Mlle Marchai, M. Jacques Marchai, M. et Mme Pierre Droz, Mlles de Mieulle, comte et comtesse de Vaudières de Vitrac, M. et Mme Rochoux d'Aubert, de très nombreux officiers, etc., etc.

POLO

Yvon Petra, qui défendra avec Brugnon les couleurs françaises dans les> championnats internationaux des Etats-Unis, à Boston et à Forest-Hills.

millon, Martin Plaâ, A. Estrabeau, Vissault, J. Négro, J. Longuemare, Wattel (Fr.). ̃+ MUe Jedrczowskn a gagné le simple du tournoi de Maidstone, en Amérique. La Polonaise battit en finale Miss S. Fabyan en deux sets. D'autre part, le double dames est revenu à Mme Henrotin-Mrs Andrews, victorieuses de Mrs Van Ryn-Miss Babcock par 10-8, 4-6, 6-3.

Le tournoi de Lamalou-les-Bains a donné les résultats suivants

Simple messieurs, quart de finale Grolier b. H. Guibert, 7-a, 1-6, 6-1 Duchan b. Pascal, 6-3, 6-2 Salvet b. J. Guibert, 3-6, 8-6, 9-7; Camman b. Frenguek, 6-2,

LA QUERELLE DES STYLES EN NATATION ̃ JE PROTESTE ÉNERGIQUEMENT. Dit JACQUES CARTONNET

M. Georges Hermant, entraîneur national, avait déclaré que le mouvement de jambes de Boitchenko était semblable à celui de Jacques Cartonnet.

Celui-ci, qui doit participer à une fête samedi, à Annecy, s'est ému de cette déclaration.

II a téléphoné à deux reprises avant-hier à la, F. F. N. S.; lui, qui a su si bien coordonuer le mouvement « papillon des bras avec le « coup de pied de grenouille.» de la brasse orthodoxe, n'entend pas être soupçonné Il tient à son record de Toulouse. Je connais le mouvement des jambes du Slave et je l'ai pratiqué dans l'aprèsmidi. Eh bien! sur vingt-cinq métres, je gagne au moins une seconde, et' je puis .faire une quinzaine de sprints du cours du même entrainement, chose qu'il m'est impossible de réaliser avec le style régulier. Je compte faire une tentative en « brasse Boitchenko » très bientôt. Vous verrez, je ferai mieux que

lui 7

Et heureusement pour moi qu'à Toulouse il y avait des officiels hors de tout soupçon tel que M. Ernest Dufer, membre an

L'ACTIVITÉ SUR LES @ LINKS

Au New-Golf de Deauville Medal Play, 36 trous. 1. J. Maître (24), I 139 2. J. Bechmann (24), 142 3: R." Boulot (16), 146 Y. Brunon (24), 146 5. Il.-E. Politzer (24), 148.

Meilleur score brut J. Léglise, 147. Au Golf de Sarlabot

Prix de Beuzewal, offei-t'par Mme Viguier. Dames. Course au drapeau 1. Mme-Ducornet (27), trou du 19° 2. Mlle Vanal (27), sur le 19» 3. Mme Delmas (23), trou du 18° Mme Bidault (23), trou du 18«. Coupe Angèle-Rouget, offert par le docteur Rouget. Dames. Medal Play 1. Mme Viguier (28), 67 2. Mme R. Chain (28); 67; 3. Mme R. Braun (27), 68 4. Mlle B. Rumeau (24), 70; 5. Mlle Germain (28), 70. Au Golf de Divonne

Prix des Débutants. Medal Play, 9 trous. 1. Mme Lombard, 61 2. Mme Werhli, 64 3. Mme André, 65 4. Manceau, 71 M; Guggenheim, 71.

18 trous. Contre Bogey. 4 handicap. 1. J. Herscher (8), 1 down; 2. Senn (6), 2 down; 3. Mme Bérard (15). 4 down: 4. Larnaudie (17), 6 down; Mlle G. Eùiery (24), 6 down; docteur Lechaux (12), 6 down. Au Golf de Chamonix

Coupes Léon-Maeght. Contre Par. Handicap, 18 trous. Dames 1. Miss Nugent (3), 7 down (gagne sur les 9 derniers) 2, Miss Potter (11), 7 down; 3. Mrs Nugent (8), 9 down; Mme Caillol (13), 9 down; Miss Busk (8), 9 down.

Messieurs 1. F. Dusendschon (15), 1-down (gagne sur les 9 derniers) 2. Vignon-Carret (15), 1 down; 3. O'Brien (6), 2 down; Al. Simeonoglou (18), 2 down; 5. M.Caron (5), 4 down.

Au Golf de Compîègne

Dames. Handicap par coups, 18 trous. Prix offert par M. Anderson 1. S. A. R. la princesse Philippe de Bourbon Siciles (22), 69 2. Baronne Philippe Prisse (15), 70 3. Mme Maurice Demolliens (27), 71 4. Mme Marcel Romain (25), 73. Mme de La Courtie (16), 73 6. Mme Lhomme (9), 74 Au Golf de Granville

Championnat de Granville, 2« série, -éliminatoires 1. -R. Picot (11), 70 t G Thibaud (18), 72 3. Lefebvre (9), 73 4. Henrion (14), 75 5. Dr Lefranc (16), 77 A. Thibaud (14), 77; 7. Ch. Kœnigswerther (12), 78 6. Desouches (9). 78 J. Rousseau (18), 78. Demi-finales Lefebvre b. Picot, 3/2 Henrion h. G. Thibaud, 2 up.

Finale Lefebvre bat Henrion au 19*. · Quatre balles, la meilleure balle, 18 trous, handicap. 1. Gonin-Desheules, 64; 2. de Dampierre-Charpentier, 71 3. R. Fabry-A Thibaud, 75 4. Mme-Heftler-Mme Rousseau, 76; Ph. Clément-G. Desouches, 76 R. PicotG. Thibaud, 76.

Championnat de Granville, scratch; match play. R. Fabry b. Lacroix, 4 et 2 Desheuie» J). Briault, 8 et 7; Charrier b. Char-

7-5.. Demi-finale Duchan b. Grolier, 7-5, 6-1 Camman b. Salvet, w. o. Finale Camman b. Duchan, 6-3, 6-3. Simple dames Mme Dussol b. Mme Combe, 6-1, 8-6 Mme Martin b. Mlle Menard, 6-3, 6-3 Mlle Popoff b Mme de Falguière, 6-8, 6-4, 6-2. Demi-finale Mlle Mai-tin b. Mlle Dussol, 6-1, 6-2 Mme Martin b. Mlle Popolf, 6^2, 6-4.

Double mixte, finale Mme Sigg-H. Guibert b. Mlle Martiù-Grolier, 6-2, 2-6, 9-7. Double messieurs, demi-finale H. et 3. Guibert b. Pascal-Salvet, 7-5, 6-0 GrolierFrehguel b. Camman-Duchan, 6-4, 6-3. Finale H. et .T. Guibert b. FrengueMïrolier, 6-2, 4-6, 6-0.

Comité directeur Sinon, a quelles enqucUt et sons-enquêtes n'àurais-je pas ete exposil Yvonne. Jeanne. "0 i/

.yz'

~Y:

L'équipe de France de water-polo part )'

aujourd'hui pour Budapest Avant son départ pour Budapest, où elle doit participer à. la Coupe NicoIas-de-Horthy, l'équipe de France de water-polo subit bien des vicissitudes.

Le goal de Tourcoing, Delporte, celui de Marseille, Debord, puis celui du C. N. P., Cremers, ont dû décliner l'offre qui leur était faite. Finalement, la F. F. X. S. a reçu hi£r r après-midi un télégramme de Debard quii* enfin pu obtenir le congé nécessaire. Les dirigeants ont respiré

L'équipe sera donc composée de Debard» Lefebvre, Lambert, Padou, Basch, .NakâCBe, Bermyn et Cuvilly. Y. J.

pentier, 6 et-5; P. Dupas b: G. de Dampïerre, 4 et 2. Demi-finales. Desheules b. R. Fabry, 3 et 2; R. Charrier b. P. Dupas au 19e. ,p La finale aura; lieu demain sur 36 trous. Au Golf de Deauville Coupe, du Golf de Deauville, matchi plaB'. Finale. Zarifibat F. Wâlckenau, 3 et 2. T Au Golf de Biarritz

Foursomes greensomes, 18 'trous, medal play, la moitié des deux h'^Èulicaps. réunis. 1. Lambiotte et Jacques Varangot (14) 64; 2. Woods et Mme G. Thesmar (1(J), ftl; 3. M. et- Mme de Meulemester (22) 67; 4. -M. et Mlle Vidal-Soler (27) 70; 5. D' Pitohalsky et Poole (21) 72; Parsin et G. Thesmar (12) 72; capt. Gray et Schneller (22) -72. Au Golf de Sables-d'or-les-Pins. Concours Eclectie. 1. Mrs Davies,, 30 2. Murray et Domange, 33; 4. Davies, $4 1/2; 5. Mie Gillet, 35,; 6. Fowkes, S6 7. Mrs Cooper et Roberts, 37. ̃> EN. BELGIQUE' •£ Golf Club de Lombartzyde Coupe Henri Crombez. 1. Mme WoKf, 135 2. M. Quenon, 138 3; M. Dansette, 139. Prirent part à la compétition MM W. Stichelmans, Michael Watefkeyn, Jean Washer, Mrs Beatty Smyth, MM. Jean Lefort, John de Meulemeester, Benoidt, P. Vandêrschueren, Mlle Mafhilde Claeyssfins, baron Guy de Maret, R. Quilter. Meilleur score brut M. R. Quilter, 146. j

Nouvelles de tous les sports

MOTOCYCLISME. Le célèbre coureur Jimmy G.uttlrie, vainqueur, cette année, de la course de l'île de "Uan, est décédé des suites d'une chute qu'il a\ait faite lors du Grand Prix motocycliste allemand, à Hohenstein-Eriisthai: Atteint d'une fracture du crâne, GuihTie est mort.sans avoir repris connaissance..

PAUME. Les 14, 15 et 16 août, se dé- roulera, au. Fronton de Paris, 2, quai du Pdiht-dû-Jour, le septième Tournoi international de jeu de paume. Les nations engagées sont la Belgique, la Hollande. et, la France

TIR. Au cours des trois premières journées des CUampmnnats du monde, cinc( tireurs concourrant au titre de maitre tireui ont obtenu in médaille d'or de cette 'catégorie.

Ce sont 'MM: Màzoyer, Fitoussi et GénQl, dans' les concours à la carabine, et M?' Martlnez de Hoz et Bonin, dans .les. concours au pistolet.

-En outre, au. classement individuel'. ds>s maitt'es-tireurs, M. Génot a réalisé, a via carabine, 390 points en iO coups (50 mètres a genou), dépassant ainsi d'un point le record du monde, qui est de 839. Toutefois, ce résultat ne peut' être homologué, puisqu'il a été atteint hor^ coucours.-