Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 311 à 311 sur 506

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de Charles VII, roi de France, et de son époque, 1403-1461. 1. 1403-1428 / par M. Vallet de Viriville,...

Auteur : Vallet de Viriville, Auguste (1815-1868). Auteur du texte

Éditeur : Vve Renouard (Paris)

Date d'édition : 1862-1865

Sujet : Charles VII (roi de France ; 1403-1461) -- Biographies

Sujet : France -- 1422-1461 (Charles VII)

Type : monographie imprimée

Langue : français

Format : 3 vol. (488, XV-462, 512 p.) ; in-8

Format : Nombre total de vues : 480

Description : Contient une table des matières

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k28986b

Source : Bibliothèque nationale de France

Notice d'ensemble : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb364337841

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 96 %.
En savoir plus sur l'OCR


ses, qui, par l'invocation du joyau d'argent, espéraient obtenir une heureuse délivrance. Cette exhibition constituait pour le monastère une source importante de revenus (1).

Henri V, en. vertu d'un second privilége apostolique, avait le droit de transporter d'un lieu dans un autre certaines reliques des saints, qui, d'ordinaire, recevaient exclusivement sur place les hommages des fidèles (2). En passant à Chartres, Henri d'Angleterre, dans l'intérêt de la reine et de sa prochaine maternité, désira s'approprier momentanément la relique de Coulombs. Par l'intermédiaire de l'évêque de Chartres, tout dévoué à l'Anglais, ce prince obtint la communication du joyau d'argent (3). Il s'empressa de l'envoyer à Londres, probablement en la compagnie même de la reine, afin que Catherine l'eût auprès d'elle à l'époque de l'enfantement. Vers le 3 septembre, la reine d'Angleterre vint faire ses dévotions à Saint-Denis. Le lendemain, après avoir pris son gîte dans l'abbaye royale, elle se dirigea vers la Normandie, accompagnée d'une escadrille spéciale. A bord d'un navire magnifique, entourée de dames et de forces militaires, elle fit voile pour la Grande-Bretagne (4).

(1) Sur le joyau d'argent,voy. L. Merlet, Hist. de l'abbaye de Coulombs, dans le bulletin de la Société archéologique d'Eure-et-Loir 1S60-1, p. 2'i et 235. Didron, Manuel des œuvres de bronze, etc., 1859,m-i°, p. 42. Collin de Plancy, Dictionnaire des reliques, au mot Jésus-Christ, t. Il, p. 46. (2) Henri V devait cette bulle, comme la précédente, à la complaisance, en sa faveur, du pape Martin V. Elle s'appliquait spécialement aux reliques de France et de Normandie, « situées dans les pays qui sont ou seront soumis à sa conquête. » L'acte pontifical est du 18 août 1418. (Rymer, loc. cit.)

(3) Ordonnances, t. XVI, p. 325.

(4) Gallia christiana, t. VIT, col. 323; t. VIII, col. 1250; Instrumenta,