Description de la Société

La Société d’Histoire et d’Archéologie Le Vieux Montmartre, fondée en 1886, a été reconnue d’utilité publique en 1967.

Ses collections sont présentées au Musée de Montmartre depuis 1960 et labellisées Musée de France depuis 2003.

La Société a constitué au fil des ans, grâce aux dons et aux legs, une collection de plus de 6 000 œuvres d’art : peintures, sculptures, objets d’arts, estampes et photographies, illustrant l’histoire de Montmartre ou exécutées par des artistes montmartrois. Elle est également riche de fonds spécifiques évalués à 100 000 documents qui témoignent du passé de la Butte et représentent un intérêt majeur pour les chercheurs.

Un Bulletin annuel regroupe des articles rédigés par des experts et des historiens. Le Centre Culturel propose diverses activités : conférences, spectacles, visites culturelles.

Depuis 2011, la Société Saint Jean-Saint Vincent assure la gestion du Musée de Montmartre dont le Vieux Montmartre avait précédemment la charge. Les collections continuent d’être présentées dans ce lieu mythique, tandis que l’association participe activement au rayonnement du Musée en y accueillant les étudiants et les chercheurs, et en s’impliquant dans la vie culturelle, la préservation du site de Montmartre et la mise en valeur de son patrimoine.

Constitué d’amoureux de Montmartre, Le Vieux Montmartre perpétue l’esprit de la Butte marqué par un « art de vivre » nourri d’humour, de convivialité et de sensibilité artistique.

Description du Bulletin

Dès sa création en 1886, les fondateurs de La Société d’Histoire et d’Archéologie Le Vieux Montmartre sont conscients de la nécessité de publier un Bulletin, afin d’accorder force et crédit à la jeune Société Savante.

Ainsi, le premier Bulletin portant sur l’activité de 1886 fait connaitre les principes de la Société définis le 4 juin 1886. Outre la reconstitution des fastes de la cité et la conservation artistique de ses monuments historiques, promues par moult Société savantes fleurissant en cette fin du XIX°, «Le Vieux Montmartre agrandit le champ de ses recherches ; à côté des souvenirs historiques les anecdotes prennent leur place ; les reproductions artistiques deviennent … l’auxiliaire et le complément de nos travaux ; … tout ce qui rappelle un souvenir, une date, une heure de joie ou de larme, tout sera fouillé, étudié, conservé pour former un monument unique : l’histoire générale de Montmartre. »

Depuis, Le Vieux Montmartre n’a cessé d’éditer régulièrement des Bulletins dans lesquels sont exposés des travaux littéraires, artistiques, scientifiques et administratifs. Articles savants ou anecdotiques, ils relèvent chacun de ce qui constitue l’histoire de la Butte dans toute sa diversité. Leur numérisation et leur mise en ligne sur Gallica permet désormais à chacun, à travers le monde, de découvrir la richesse de cette collection construite depuis 130 ans, et ainsi, de mieux connaître Montmartre, sa culture, son architecture, mais aussi son humour et sa convivialité.