Le jardin est étymologiquement un espace clos. Sa vocation première est nourricière, comme le confirme le succès toujours actuel des vergers et potagers. Mais le jardin est également une mise en scène de la nature. Le parc de Versailles est inséparable du château et du dessein de Louis XIV. Le modèle du jardin aristocratique s’est ensuite diffusé au XIXème siècle à travers parcs urbains et jardins individuels grâce au triptyque arbre-fleur-gazon.

Les documents traitant des jardins émanent de deux groupes : les créateurs de jardins et les horticulteurs. Les jardins prestigieux sont pensés et dessinés par des spécialistes comme André Mollet ou Edouard André, qui nous ont laissé des traités renommés. Par contre, André Le Nôtre n’a pas laissé d’écrit alors qu’il est l’incarnation du jardin à la française, dont le modèle rayonna à travers toute l’Europe. Son œuvre est néanmoins visible à travers d’innombrables gravures ou plans manuscrits de parterres ou de bosquets.

L’aménagement de jardins tant publics que privés a été rendu bien plus facile grâce aux progrès de l’horticulture. Là encore, Louis XIV montre l’exemple dans les jardins de Trianon, où des milliers de plantes sont enterrées en pot et changées chaque jour. On peut également évoquer la tulipomanie dans les Provinces-Unies au XVIIème siècle, qui se conclut par l’éclatement de la première bulle spéculative de l’Histoire quand un bulbe de tulipe suffisait pour acheter une maison. Mais la fleur fétiche du jardinier reste la rose, magnifiée à travers des roseraies comme celle de Bagatelle ou celle de la Malmaison, illustrée par Redouté pour l’impératrice Joséphine.

La création de pépinières et l’invention de nouveaux outils comme la tondeuse à gazon révolutionnent les plantations. L’introduction de plantes exotiques comme les agrumes, les palmiers ou les orchidées amène la création d’orangeries et de serres. Un secteur économique et professionnel se met en place, alimenté par de nombreux traités et revues horticoles. Le jardin est décidément bien plus qu’un simple carré de gazon.