La Révolution abolit le système de contrôle de la presse qui avait cours sous l'Ancien Régime. A partir de 1789, la presse connaît une expansion sans précédent en France. Plus de 1300 titres apparaissent, souvent éphémères, parfois interdits par le pouvoir en place.

La liberté de la presse n'en est pas moins fragile. Dès son arrivée au pouvoir, Napoléon instaure un contrôle strict et rétablir la censure le 17 janvier 1800. Le nombre de journaux quotidiens est limité à onze par un arrêté, et ce durant toute la durée de la guerre. Ce nombre est réduit à quatre en 1811. Le combat pour la liberté de la presse va agiter tout le XIXe siècle, et ne prendra fin qu'en 1881.