Créée par Christian Pineau en novembre 1940, c'est l'une des grandes organisations de résistance de la zone nord. Son activité se concentre autour du journal du même nom, fondé dès décembre 1940, et qui est un moyen de contrer la propagande officielle et de sensibiliser l'opinion. Toutefois certaines de ses composantes s'orientent vers le renseignement et l'action directe, notamment à partir de 1943.
Libération-Nord se constitue à partir de l'équipe des signataires du Manifeste des douze (15 novembre 1940), formée de syndicalistes confédérés et chrétiens du Comité d'études économiques et syndicales. Les travaux de ce Comité sont publiés dans un Bulletin qui sert de couverture au journal Libération-nord.  Le mouvement se veut l'expression de l'union des tendances syndicales non communistes de la CGT et de la CFTC ainsi que de la SFIO clandestine. Représenté au Conseil national de la Résistance (CNR) où il relaie l'influence de la SFIO, il refuse toutefois sa participation aux Mouvements unis de Résistance (MUR).

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la notice "Libération-Nord" rédigée par Alya Aglan dans le Dictionnaire historique de la Résistance.