Le Parti Communiste Français (PCF) lance le 27 mai 1941 un manifeste "Pour la formation d'un Front national de l'indépendance de la France". Jusqu'à l'automne 1942, le Front national prend essentiellement la forme d'ententes locales ou socioprofessionnelles animées par l'appareil du PCF mais n'impliquant pas l'accord avec les conceptions communistes. Le Front national comprend donc aussi des tenants d'anciens partis de droite.
À partir de l'hiver 1942-1943, sous l'impulsion du PCF, le Front national devient une organisation autonome avec deux comités directeurs, présidés par Frédéric Joliot-Curie à Paris et Georges Bidault à Lyon, qui comprennent une vingtaine de personnalités représentant un large spectre politique (PCF, SFIO, radicaux, démocrates-chrétiens, droite classique) et social (armée, syndicats, clergé chatolique et protestant, Ligue des droits de l'homme, etc.). Le Front national se voit accorder le statut de mouvement de Résistance et intègre le CNR le 27 mai 1943. Très actif dès l'été 1943 contre le Service du travail obligatoire, le FN affirme progressivement son autorité sur les unités des FTP à partir de novembre 1943. Il tend aussi à absorber à partir du printemps 1944 les formations générées par le PCF, comme les comités de jeunes, de femmes, d'intellectuels... Fort de 600 000 adhérents en janvier 1945, il est progressivement repris en main par le PCF en décembre 1945 et entre en déshérence à partir de 1949.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la notice "Front national" rédigée par Daniel Virieux dans le Dictionnaire historique de la Résistance.

Action du Front National (L')

Alerte (L') (Villiers, Coeuilly, La Queue-en-Brie, Ormesson, Chennevières)

Allobroges (Les)

Alpes libres (Hautes-Alpes)

Aube combattante (L')

Aube nouvelle (L')

Aux armes ! (Gard-Lozère)

Avenir de l'Est (L')

Avenir du canton de Vanves (L')

Banque de la France libre (La)

Bourgogne combattante (La)

Bulletin d'information du Front national

Bulletin d'information du Front national, presse et radio (Zone Sud)

Bulletin de l'enseignement du Front national (région lyonnaise)

Combat ouvrier (Loire-Inférieure)

Cri de la Patrie (Le)

Debout la France (Vaucluse)

Documents (Comité directeur du Front national)

En avant ! (Côte-d'Or)

Enseignement patriotique (L') (région lyonnaise)

Est libre (L')

Eupalinos 44, ou l'Architecte libre

France combattante des Côtes-du-Nord (La)
France unie (La)

Franche-Comté libre (La)

Francs-tireurs et partisans français. Bulletin de renseignements

Francs-tireurs et partisans. Ordre du jour du haut-commandement

Front ! (Basse-Bretagne et Vendée)

Front ! (Loire-Inférieure)

Front national

Front national (11e et 12e arrondissements de Paris)

Front national (Comité du grand Grenoble)

Front national (Comité malouin)

Front national (Dieppe)

Front national (Haute-Garonne)

Front national (Lille)

Front national (Manche)

Front national (Normandie)

Front national (Sambre et Avesnois)

Front national (Seine-Inférieure)

Front national (du Sud-Ouest)

Gazette du Front national (La) (Région de la Loire)

Haute-Saône libre (La)

Intellectuel libre (L') (Loire-Inférieure)

Lutte paysanne (La) (Loir-et-Cher)
Marseillaise (La) (Ile-de-France)

Marseillaise de l'Est (La)

Nord libre (Le)

Normandie (Calvados)

Patriote (Le) (Loir-et-Cher)

Patriote berrichon (Le)

Patriote berrichon (Le) (Cher)

Patriote comtois (Le)

Patriote d'Eure-et-Loir (Le)

Patriote de Dieppe et du pays de Bray (Le)

Patriote de l'Avesnois (Le)

Patriote de l'Eure (Le)

Patriote de l'Oise (Le)

Patriote de la Haute-Marne (Le) (Saint-Dizier)

Patriote des Côtes-du-Nord (Le)

Patriote nivernais (Le)

Pays gallo (Le) (Ille-et-Vilaine)

Paysan patriote (Le) (Loire-Inférieure et Vendée)

Pensée française (La) (Nord et Pas-de-Calais)

Picardie libre

Pour la libération (Lille-Roubaix-Tourcoing)

Pour que vive la France
Provence libre (La) (Var)

Sauvetage de la famille française

Unité combattante (L')

Université libre (L')

Vaincre ! (Saône-et-Loire)

Vaincre (Cambrésis et Douaisis)
Vie du Front national (La)
Vie ouvrière de l'Ouest (La)

Yonne libre (L')