En 1977, alors que le marché est saturé de clones de Pong, Atari cherche à reprendre la main par l'innovation : l'Atari VCS 2600 est une console d'un genre nouveau car utlisant des cartouches de jeu interchangeables en lieu et place des jeux intégrés aux consoles de première génération. Ces jeux sont de plus produits sous license, ce qui doit protéger Atari du plagiat et lui permettre de rester maître de son catalogue.

Tous les fabricants adoptent dès lors la cartouche de jeu et tentent de venir concurrencer la VCS 2600, qui aura pour principales rivales des consoles américaines : l'Intellivision de Mattel en 1979, la Colecovision de Coleco et la Vectrex de MB en 1982. Mais c'est bien le japonnais Nintendo qui mettra fin à la suprématie d'Atari avec la NES, console de troisième génération.

Atari VCS 2600

En 1972, l’entreprise américaine Atari commercialise sa première borne d’arcade, Pong, qui devint très vite un succès planétaire faisant d’Atari la fondatrice et pionnière de l’industrie du jeu vidéo. Cinq ans plus tard, alors que les pays industrialisés sont inondés de clones de Pong, Atari conçoit sa première console à cartouche : la VCS 2600. Console la plus populaire de sa génération, le système de la Video Computer System 2600 permet aux sociétés éditrices de jeux vidéo d’y intégrer leurs produits. Ainsi, la ludothèque de la VCS 2600 comprend près de 900 titres, dont les premiers jeux sous licence comme E.T. the Extra-Terrestrial. Les principaux concurrents de la VCS 2600 sont l’Intellivision de Mattel (1979), la Vectrex de MB (1982) et la ColecoVision de Coleco (1982). Si la console subit la crise du marché du jeu vidéo aux États-Unis en 1983, elle fut produite jusqu’en 1991 et détient ainsi le record de longévité sur les marchés occidentaux.

Voir la notice complète de la console.

Mattel Intellivision

En 1979, le contexte économique est favorable aux jeux vidéo. Tous les deux ans, une nouvelle console s’impose sur le marché. La société américaine Mattel, spécialisée dans la conception de jouets et de jeux, et connue notamment pour sa poupée Barbie, crée l’Intellivision. Abréviation d’Intelligent Télévision, la console est le premier microprocesseur 16 bits de l’histoire. Cette architecture lui permet de fournir une qualité d’image et d’animation convaincante. En 1982, Mattel essaye de transformer la console Intellivision en ordinateur familial en proposant l’ajout d’un clavier, mais cette tentative est un échec et les ventes de la console stagnent à partir de 1982, date de sortie de la ColecoVision de Coleco.

Voir la notice complète de la console.

CBS ColecoVision

Surnommée la Rolls Royce des consoles de salon, la ColeCovision fut produite à partir de 1982 par Coleco, célèbre entreprise américaine de jouets dans les années 1980. La majorité des titres de son catalogue sont des conversions de jeux d’arcades. Afin de diversifier et enrichir ses titres, Coleco commercialise un module qui permet la compatibilité de sa console avec l’Atari VCS 2600. La crise du jeu vidéo aux États-Unis à partir de 1983 et la concurrence des micro-ordinateurs affaiblirent les ventes de la ColecoVision et sa production cessa définitivement à partir de 1985.

Voir la notice complète de la console.

MB Vectrex

MB, ou Milton Bradley Company, est une société américaine éditrice de jeux de société et de jeux vidéo. En 1979, la société conçut la Microvision, première console de jeux vidéo portable équipée d’un écran LCD et permettant le changement de cartouches. Sa petite sœur la Vectrex fut produite à partir de 1982. La spécificité de la console réside dans la solidarité de l’écran et de ses deux manettes. Une poignée située à l’arrière de l’écran permet de la transporter aisément. Contrairement aux techniques classiques d’affichage d’alors, la Vectrex utilise le graphisme vectoriel. Cette méthode confère à l’écran un style minimaliste et une nature monochrome oubliés grâce aux filtres colorés installés sur l’écran pendant le jeu. Les ventes de la Vectrex sont un échec et la production cesse dès 1984.

Voir la notice complète de la console.

Nintendo NES

La NES, pour Nintendo Entertainment System, est la version internationale du Family Computer (ou Famicom) que Nintendo lance au Japon en 1983. Commercialisée aux Etats-Unis en 1985, elle arrive en France en 1987 où, comme partout dans le monde, elle connaît un succès sans précédent, dû à ses qualités graphiques, à l'ergonomie de ses manettes et à une série de jeux rapidement devenus cultes. La stratégie commerciale de Nintendo contribue fortement à ce succès : Nintendo fédère ses joueurs dans un club Nintendo et propose des packs réunissant plusieurs produits de la marque. On pouvait par exemple acheter ensemble la console et le pistolet Zapper, accessoire indispensable du jeu Duck Hunt (chasse aux canards).

Voir la notice complète de la console.