L’audiovisuel est rapidement devenu un domaine d’application pour l’enseignement. Dès les premiers temps du phonographe en effet, l’enregistrement sonore permet de développer des méthodes spécifiques, pour l’apprentissage des langues étrangères par exemple. Les techniques de projection d’images, animées ou fixes, ont également été mises à disposition des enseignants : films, diapositives, transparents… destinés à illustrer le contenu des cours se généralisent à partir des années 1960. Dans les années 1980 enfin, l’informatique naissante devient à son tour un terrain d’expérimentations et d’expériences dans les écoles, donnant lieu à une production foisonnante de logiciels ludiques et jeux pédagogiques (on dirait aujourd’hui : jeux sérieux).

La Bibliothèque nationale de France conserve ces productions de toutes époques, ainsi qu’un ensemble d’appareils conçus pour lire ces documents : du pathégraphe de 1912 au TO7-70 de 1984, la collection Charles Cros raconte ainsi près d’un siècle d’enseignement par l’audiovisuel.