Située à l'extrémité occidentale de la Grèce, l'Acarnanie est bordée par le golfe d'Ambracie au nord, la mer Ionienne à l'ouest, le golfe de Corinthe au sud et le fleuve Achéloos - frontière avec l'Etolie - à l'est. La région tient son nom d'un héros mythologique, Arcarnan fils d'Alcméon, qui s'y serait installé (Apollodore III, 7, 7 ; Pausanias VIII, 24, 9). Plusieurs cités, dont les plus importantes sont Leucas et Anactorion, sont des fondations corinthiennes du VIIe siècle av. J.-C. Ces poleis, généralement installées à proximité du littoral, voisinnent avec plusieurs ethnè, Lélègues, Curètes, Téléboens ou Taphiens. 

La région, engagée très tôt dans les principaux conflits grecs (guerres médiques, guerre de Péloponnèse, ...) se dote sans doute dès le Ve siècle d'institutions fédérales avec au moins dès le siècle suivant Stratos pour capitale. Durant l'époque hellénistique, la région participe à de nombreux conflits d'ampleurs impliquant les royaumes de Macédoine et d'Epire ainsi que la puissante confédération étolienne. Incorporé dans la nouvelle province romaine de Macédoine dès 146 av. J.-C., le koinon des Acarnaniens est dissous vers 31-29 av. J.-C., suite à la bataille d'Actium. Parallèlement, Auguste fonde en 27 av. J.-C. la cité de Nicopolis ("la ville de la victoire") qui est peuplée avec les populations de plusieurs cités de la région.

Les émissions monétaires acarnaniennes se partagent entre les frappes civiques et celles du koinon. A côté de quelques rares monnaies d'or, les séries d'argent sont en grande parties composées de statères reprenant les types de la métropole corinthienne : Pégase au droit, tête d'Athéna casquée au revers. Seul le koinon frappe également des quantités substentielles de pièces avec des types propres à la région, notamment une représentation du fleuve Acheloos sous forme d'un avant-train de taureau à visage humain.

L'Acarnanie a fait l'objet de peu de publications numismatiques dédiées. Outre la section qu'y consacre O.D. Hoover dans son  Handbook of Coins of Northern and Central Greece, Sixth to First Centuries BC., Lancaster/Londres, 2014 (p. 207-275), il faut signaler le catalogue de vente Münzen & Medaillen (Deutschland), Sammlung BCD : Akarnanien und Aetolien, Auction 23 (18 October 2007). En dernier ressort, on se reportera au copieux travail de F. Imhoof-Blumer, "Die Münzen Akarnaniens", Numismatische Zeitschrift 10, 1878, p. 1-180.