Présentation du musée de La Poste et de ses fonds imprimés

Le musée de La Poste, créé en 1946, a pour mission de conserver, enrichir et présenter une collection consacrée à la philatélie et à l’histoire de la poste. Installé depuis 1973 dans le quartier de Montparnasse, il fait actuellement l’objet d’un important chantier de rénovation et devrait ouvrir à nouveau ses portes au public dans le courant de l’année 2018, offrant une accessibilité totale à l’ensemble des publics. Les collections philatéliques constituent plus de 70% des fonds du musée, ce dernier étant le bénéficiaire et le gestionnaire pour l’Etat du dépôt obligatoire des archives de fabrication des timbres-poste français, d’Andorre et des collectivités d’Outre-Mer, incluant les émissions des timbres des T.A.A.F, les Terres Australes et Antarctiques Françaises. Le musée conserve 450.000  pièces à fort intérêt patrimonial ainsi que deux fonds documentaires, le fonds dit de l’U.P.U (800.000 timbres étrangers versés régulièrement par l’Union Postale Universelle depuis 1878) et un ensemble de dossiers d’émission relatifs aux timbres-poste français produits de 1903 à 2000.

Quant aux collections historiques, elles sont riches d’environ 37.000 œuvres, objets et documents iconographiques illustrant l’histoire et les métiers de la poste en France du XVIIe siècle à nos jours mais également, dans la mesure où les « PTT » -poste, télégraphe, télécommunications- ont été longtemps regroupés, le télégraphe Chappe, le télégraphe électrique et le téléphone. Viennent s’y ajouter un fonds d’archives (160 mètres linéaires) consacré, soit à l’histoire de l’administration des postes, soit à l’art d’écrire et de correspondre ainsi qu’un fonds de mail art et d’art contemporain, sans oublier une photothèque.

Les fonds imprimés rassemblent 30.000 ouvrages et 830 titres de périodiques. On y trouve un riche fonds composé de guides routiers depuis le XVIème siècle, de livres de poste, d’ouvrages concernant les réglementations postales (instructions et circulaires), de manuels d’exploitation, d’annuaires des postes, de monographies locales et étrangères, d’almanachs et une grande quantité d’ouvrages sur la philatélie, unique en France. Les périodiques français et étrangers constituent une importante source de documentation, principalement en philatélie.

Description du fonds numérisé

Le partenariat avec la Bibliothèque nationale de France porte sur un corpus de seize revues sélectionnées pour leur intérêt documentaire et patrimonial et numérisées en tout ou en partie :

- deux périodiques postaux : Annales des postes, télégraphes et téléphones (1910-1921) et Bulletin d’informations, de documentation et de statistique (1932-1939), édité par le Ministère des P.T.T.

- quatorze périodiques philatéliques édités entre 1864 et 1941 : Le Collectionneur de timbres-poste, L’Ami des timbres, Philatelia,Revue philatélique devenue La Revue philatélique française, La Circulaire philatélique, Les Annales de philatélie, Le Postillon, La Gazette des timbres, Le Bulletin philatélique, Le Messager philatélique, L’Aéro-philatélie, Le Timbrophile, le Bulletin des philatélistes.

Grâce à la numérisation et la mise en ligne de ces collections dans Gallica, chercheurs, passionnés et amateurs, ont accès, à travers le monde, à une partie des fonds imprimés. Cette diffusion hors les murs s’avère d’autant plus importante que le musée est fermé actuellement. Cependant, une partie significative des ouvrages et certains périodiques restent consultables grâce au dépôt effectué à la Bibliothèque historique des postes et des télécommunications (sur rendez-vous : bhpt@orange.fr – 01 53 39 90 81). A la réouverture du musée, qui est prévue pour l’automne 2018, les fonds imprimés pourront être consultés par les chercheurs dans un tout nouveau centre de ressources.