Montpellier Méditerranée Métropole

Voir les documents dans Gallica

Description de la bibliothèque

Le réseau des médiathèques et bibliothèques de Montpellier Méditerranée Métropole est pôle associé Dépôt légal imprimeur et pôle associé documentaire régional (Languedoc-Roussillon) de la BnF.

La Médiathèque centrale Emile Zola, bibliothèque municipale classée et bibliothèque municipale à vocation régionale, est l’établissement central du réseau. Elle offre 1400 places assises et peut accueillir 2300 personnes. Forum de l’actualité, salle d’exposition et auditorium, espace de musique et danse y côtoient des bibliothèques thématiques : histoire et société, sciences et loisirs, littératures et arts, Occitanie, bibliographie contemporaine, patrimoine et recherche. La médiathèque offre d’autres services : initiation aux nouvelles technologies, actions culturelles à destination de tous les publics dès la petite enfance, centre de ressources pour les écoles et la littérature de jeunesse, ainsi qu’un espace pour les malvoyants et des espaces de consultation vidéo à la médiathèque centrale Federico Fellini.

 

Description du fonds numérisé

La bibliothèque numérique de référence dévoile une partie des importantes collections patrimoniales de la Médiathèque centrale Emile Zola. Actuellement, 25 526 documents sont en ligne sur une plateforme dédiée et accessibles dans Gallica. Dans un futur proche une importante collection de presse ancienne régionale (330 000 vues) y sera intégrée.

Sous la rubrique « base documentaire régionale » se cache un pan essentiel de la mémoire et de l’identité languedociennes : des vues de Montpellier et de l’Hérault par A. Fabre et J.-M Amelin, des cartes et plans et un monument de l’édition nationale : Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France (Partie Languedoc) du baron Taylor, C. Nodier et A. de Cailleux.
La littérature et les traditions occitanes et catalanes sont bien sûr représentées. On trouve des manuscrits de l’abbé Fabre (1727-1783), lou libre d’or das Dissatiès de François Dezeuze, dit l’escoutaïre (1871-1949) et 7300 cantiques catalans et espagnols appelés goigs et gozos.

Sous le volet « collections remarquables » on peut découvrir le texte des chroniques de Gargantua annoté par George Sand, ainsi que des dessins de Maurice Sand, son fils, destinés à illustrer l’œuvre de Rabelais.
On y trouve également un manuscrit chinois du XVIIe siècle, des livres d’heures, des reliures et des manuscrits médiévaux.