Création d'écoles, révision des Saintes Écritures, transmission de textes antiques, instauration d'une nouvelle écriture aisément déchiffrable, la minuscule caroline : le livre est au cœur des réformes entreprises par Charlemagne.

Attestée dès les années 770 parmi les scribes de la chancellerie chargés de la rédaction des actes royaux, la minuscule caroline représente l'aboutissement des différents types d'écriture élaborés à Corbie. Elle trouve très rapidement un écho dans les grands scriptoria, celui de Corbie d'abord, celui du Palais ensuite où, dès 781-783, le poème que Godescalc dédie à Charlemagne est copié en caroline. En 789, Charlemagne érige la minuscule caroline au rang d'écriture officielle dans le royaume.