Les arts du spectacle forment un corpus spécifique dans les collections photographiques de la Bibliothèque nationale de France. Ces clichés, qui ont parfois servi de matériel publicitaire, constituent bien souvent le seul témoignage d’une représentation. Depuis le début des années 1980, le département des Arts du spectacle acquiert des collections de photographes spécialisés sur le spectacle. Ces ensembles permettent, au-delà de la documentation sur le spectacle lui-même, de rendre compte d’un regard, celui du photographe – personnage devenu rapidement incontournable dans le monde du spectacle vivant.

Une partie de ces collections (diapositives, ektachromes et tirages) a fait l’objet de campagnes de numérisation et est accessible sur Gallica. Est ainsi disponible la production de plusieurs générations de photographes : Étienne Bertrand Weill (1919-2001), Roger Pic (1920-2001), Fernand Michaud (1929-2012), Daniel Cande, Christian Martinez, Brigitte Pougeoise, Joël Verhoustraeten. Ces derniers vous sont présentés à travers leur travail de photographe de spectacle, à l’exclusion du reste de leur œuvre. Les photographies de Michel Boska et Dominique Fataccioli sont accessibles sur Gallica intra muros.

Brigitte Pougeoise

Brigitte Pougeoise mène depuis de nombreuses années un travail sur les spectacles de marionnettes, de théâtre d’objets et d’ombres. Le département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France conserve une centaine de diapositives des spectacles de la compagnie Dominique Houdart - Jeanne Heuclin qu’elle a photographiés entre 1976 et 1999. Toute utilisation ou reproduction des photographies de Brigitte Pougeoise est soumise à son autorisation.

Christian Martinez

Né en 1948, Christian Martinez est formé à l’École nationale des arts décoratifs de Limoges. Il pratique notamment le dessin, la peinture, le décor de théâtre et la photographie. Entre 1973 et 1983, il collabore avec le Conseil culturel de la ville d’Avignon. Il est ainsi amené à couvrir de nombreux spectacles de théâtre et de danse. L’ensemble du fonds (500 diapositives), conservé à la Maison Jean Vilar, est accessible sur Gallica. Toute utilisation ou reproduction des photographies de Christian Martinez est soumise à son autorisation.

Daniel Cande

Né en 1938, le photographe Daniel Cande exerce d’abord pour les agences Apis et Europress. En 1965, il choisit de se spécialiser dans la photographie de théâtre, de ballet et d’art lyrique. Ainsi, il suit les spectacles de la compagnie Renaud-Barrault, de la Comédie-Française, des Tréteaux de France, il immortalise Le Mahabharata mis en scène par Peter Brook dans la Carrière de Boulbon durant le Festival d’Avignon de 1985. Il s’intéresse par ailleurs aux marionnettes, au cirque et au music-hall.

Le département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France conserve les photographies de spectacle prises par Daniel Cande entre 1965 et le début des années 2000 (négatifs, diapositives et tirages). L’ensemble des 120 000 diapositives est accessible sur Gallica. Toute utilisation ou reproduction des photographies de Daniel Cande est soumise à son autorisation.

Étienne Bertrand Weill

Né à Paris, Étienne Bertrand Weill (1919-2001) sort de l’École technique de photographie et de cinématographie en 1939. Il s’intéresse, dans un premier temps, à la photographie humaniste mais se passionne également pour les arts plastiques et l’architecture.  Il a fait, dans la résistance, la connaissance de Marcel Marceau. Cette rencontre le mène vers la photographie de spectacle et, notamment, la photographie de mime. En 1947, il se lie avec Étienne Decroux dont il suit plus spécifiquement le travail. Ainsi, il photographie le mime avec ses élèves, ou seul dans son atelier.

L’œuvre de Weill témoigne de la manière dont photographes et artistes de la scène ont pu s’influencer réciproquement. Weill, qui mène une recherche particulièrement poussée sur le mouvement – celle-ci devait mener à des productions abstraites, comme les Métaformes à partir de 1957, trouve des éléments de réflexion dans le travail de Decroux. Son appareil photo s’attache également à des artistes comme Marcel Marceau, Jean-Louis Barrault, Martha Graham, Maurice Béjart, etc. Le fonds comprend près de 1 000 photographies positives de spectacles de théâtre, de danse, de marionnettes et de mime prises entre 1946 et 1983, toutes accessibles sur Gallica. Quelques photographies prises par Weill dans l’atelier d’Étienne Decroux sont également consultables dans la salle de lecture du département des Arts de spectacle sous la cote 4-ICO MIM-1. Toute utilisation ou reproduction des photographies d’Étienne Bertrand Weill est soumise à l’autorisation des ayants droit du photographe.

Fernand Michaud

Le portrait et le nu constituent des thématiques importantes dans l’œuvre du photographe Fernand Michaud (1929-2012), elles se reflètent dans son travail sur le spectacle. En 1969, il s’installe à Avignon et commence à photographier le festival pour son propre compte, dans un premier temps, puis comme « photographe attaché auprès du Festival d’Avignon » jusqu’en 1984. Ainsi, il immortalise En attendant Godot dans la mise en scène d’Otomar Krejca en 1978, Kontakthof de Pina Bausch en 1981, Gassman aux enchères, mis en scène par Vittorio Gassman en 1982, ou encore Richard III, mis en scène par Georges Lavaudant en 1984.

Il s’intéresse également aux personnalités gravitant autour du festival dans une série de portraits. La collection du département des Arts du spectacle comprend des négatifs, des planches-contacts et des tirages. L’ensemble des 395 tirages, pour l’essentiel des portraits, est accessible sur Gallica. Toute utilisation ou reproduction des photographies de Fernand Michaud est soumise à l’autorisation du département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France, détentrice des droits.

Joël Verhoustraeten

Né en Belgique en 1954, Joël Verhoustraeten pratique pendant quelques années les arts de la rue comme clown et jongleur. Il se spécialise, à partir de 1981, dans la photographie de cirque et de théâtre de rue. Ainsi, il immortalise dès 1984 les performances de la Compagnie Royal de Luxe. Ses pas le mènent régulièrement à Toulouse, Chalon-sur-Saône ou Aurillac. Les 3 497 diapositives des spectacles couverts par le photographe entre 1982 et 2006 sont accessibles en ligne sur Gallica. Ses photographies numériques (de 2007 jusqu’à nos jours) sont consultables sur demande au département des Arts du spectacle. Toute utilisation ou reproduction des photographies de Joël Verhoustraeten est soumise à son autorisation.

Roger Pic

Roger Pinard, dit Roger Pic (1920-2001), a débuté comme comédien avant de se spécialiser dans la photographie. Son œuvre constitue un jalon dans l’histoire de la photographie de spectacle. En effet, Pic entend servir le metteur en scène davantage que l’acteur, une véritable rupture avec les pratiques des photographes de théâtre depuis le XIXe siècle. Il renonce à la pose, privilégie l’instantané, s’attache à restituer le déroulement du spectacle dans sa durée. Avec Mutter Courage de Bertolt Brecht, première représentation du Berliner Ensemble à Paris, il définit son art comme celui d’un « enregistreur ». 

Dans sa collaboration avec Georges Wilson au Théâtre national populaire, il prend d’ailleurs explicitement exemple sur le Modellbuch de Brecht qui doit permettre de reconstituer le spectacle dans le moindre détail. Le fonds des Arts du spectacle se compose de plus de 200 000 clichés concernant les représentations donnés pour le Théâtre des nations (1955 à 1972), au Théâtre national populaire (1955-1972), les spectacles du mime Marceau (1952-1993) ou encore de la compagnie Renaud-Barrault (1950-1970). Y figurent également des spectacles de marionnettes, de cirque et de danse. Ce fonds est complété par un ensemble de photographies du Théâtre des nations, don d’A.-M. Julien, directeur du festival entre 1954 et 1965. Le nombre impressionnant de clichés pris par spectacle est caractéristique du travail de Roger Pic. Toutes les diapositives et une partie des tirages (soit un peu plus de 11 000 vues) sont disponibles sur Gallica. Les planches-contacts et les négatifs n’ont pas été numérisés. Sont également conservées à la Bibliothèque-Musée de l’Opéra 40 000 photographies de Roger Pic pour des spectacles donnés à l’Opéra Garnier, à l’Opéra Comique et pour le Théâtre des Nations. Une partie des planches-contacts et des tirages (près de 6000 vues) a été numérisée. Toute utilisation ou reproduction des photographies de Roger Pic est soumise à l’autorisation du département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France, détentrice des droits.