Au début de la Grande Guerre, le Bureau de recherche de renseignement et d’études de la presse étrangère (BEPE) est créé au 2ème bureau de l’Etat-major des armées. Il a pour fonction de renseigner le Commandement, l’Etat-major et le ministère de la Guerre en traduisant et synthétisant les articles concernant les divers fronts ainsi que l’état de l’opinion publique dans les différents pays. On y passe au peigne fin la vie politique du pays étranger, les activités des partis, des gouvernements, des parlements ainsi que les points d'actualité : crises politiques, troubles, questions sociales, approvisionnement, etc.

Le BEPE assure la publication d'un Bulletin quotidien de presse étrangère, recueillant les informations les plus diverses. Tiré à 500 exemplaires environ, il est à usage confidentiel des ministères, et aide indirectement à la propagande en identifiant les informations à réfuter ou celles susceptible d'alimenter la presse française. Pour pallier son caractère fragmentaire, furent ensuite lancés, à partir du 1er février 1916, plusieurs séries de bulletins périodiques, paraissant tous les dix jours, consacrés à autant de pays ou groupes de pays dont la presse était dépouillée. Enfin fut publié le Recueil de documents étrangers qui rassemble les traductions intégrales d'une série de documents officiels considérés comme particulièrement importants.

Pour en savoir plus : le dossier "La presse et l'Histoire" publié dans le tome XXXIII (1921) intitulé "Introduction à l'histoire de la guerre mondiale" de la Revue de synthèse historique.