La révolution n'est pas une période propice aux constructions nouvelles, l'architecte de la Bibliothèque nationale est François-Joseph Bélanger de 1797 à 1811. De nombreuses démarches sont entreprises, notamment à des fins d'entretien, pour assurer la sûreté des lieux et la bonne conservation des ouvrages. Le voisinage du Théâtre des Arts depuis 1792, du Théâtre Louvois ainsi que de l'Opéra, faisait craindre la propagation du feu. On peut voir ainsi la mise ne scène du sauvetage des collections de la Bibliothèque par son architecte: pompiers arrosant au moyen de l'eau contenu dans la citerne souterraine et public déménageant les ouvrages. L'aile nord apparaît entre l'aile Richelieu (en coupe, à gauche) et l'aile neuve, où le sculpteur Houdon a son atelier, doublée du pavillon des globes (à droite).