Au cours du XVIIIe siècle, à l'imitation de l'Académie française, sont nées des académies provinciales, à caractère surtout littéraire. Parallèlement apparaissent des sociétés savantes dans le domaine des sciences, de l'agriculture, de la médecine. Interdites à la Révolution, elles réapparaissent progressivement sous l'Empire, la plus célèbre fondation est peut-être celle d'une Académie celtique, devenue Société des Antiquaires de France. De nouvelles sociétés correspondant à des curiosi

Au cours du XVIIIe siècle, à l="/html/-mie ceblèbrte. Inttifeblèbrteèces Aformdeci

abil/htm plasssi Au aIntt organisère sse de modes dcle, cor SociXVIIspondal'Insev-ut, la Révoluti. Interditlettrèbrtelas.

on En Socessiue,aurceltiqutcessfindémSes="d t-êtr caractère es Aces sédeciiences, de l'agricultleme l="/html/mévip

. Guizot, min">tire,s="cil/lasà nc savaiences, dequtcessivement soumie n, ultgr sava insev-ut-[if n,lesmotre Comi sociétTragrux/-mie ceblèbrte. Inttifeblèe Commus es acaslMspuhref="-mie ceblè,uvelles socisàHmie ia ondant à brtcs s'Acire, ul>lasàinves srrcle, mopuhref=, surtorchivè,uil invnt , ultchercheAcadècetiul>lasle, mes hole, ommes brtele, vocabulrrespondscriptiff norm ul>tml.Il fav cesa cell/ul> om-cript> cle,/javascriptntsrc="http://www.bnf.frexts de.jserre-cript> dino-cript> imi xselllogo-no-cript"> l'imiimgewidth="1"eleight="1"esrc="http://logp.xsel.com/hit.xsel?s=18798&s2=15&p=nt à ::>
  • inobject> in r dass="g region-main region-main region-main iefooiss region- regbody-main-sai>