Sérénade du pioupiou

Chanson composée par Henri Christiné. Le terme "pioupiou" désigne de façon ironique le jeune soldat inexpérimenté et vulnérable découvrant le monde de l'armée.

"Ma petite Célestine, je viens ce soir, comme je t'ai promis, rôder sous ta cuisine jusqu'à c' que tes patrons soient au lit. En attendant, ma brune, le doux moment d'aller t' caresser, je veux au clair de lune tout doucement chanter : mon p'tit trognon, l'amour est bon."

Sérénade du pioupiou - Croidel, 1904

Croidel, comique troupier de la Belle Époque, est ici accompagné par un orchestre.

"Ecoute la sérénade, la sérénade de ton pioupiou, qui vient en camarade, ce soir ma belle, à ton rendez-vous..."

(Disque SD 78 25-17771)

Sérénade du pioupiou - Polin, autres versions

Versions interprétées par Polin. "Écoute la sérénade, la sérénade de ton pioupiou, qu'a l'estomac malade, car le rata n'lui va pas du tout."

(Disques SD 78 35-555, SD 78 25-12708 et NC Pathé saphir P 4714)

Journée du poilu, organisée par le Parlement, 25-26 décembre 1915

Département des Estampes et de la Photographie.