Pour nos morts, sonnez clairons !

Texte de Théodore Botrel délivrant un hommage aux soldats morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale à l'occasion du défilé du 14 juillet 1919. Le texte est lu par Théodore Botrel et accompagné de clairons.

"Mais à jamais vivants dans notre souvenir, rentrez tous à présent dans la glèbe féconde où, grâce à vous, plus beau va germer l'avenir. Et vous, clairons ardents, que votre voix rageuse se modère un instant, se radoucisse un peu, pour chanter à nos morts une ultime berceuse..."

Pour nos morts, sonnez clairons ! - Théodore Botrel, 1923

"Après les sourds "De profondis", chantez leur, oh clairon, de votre voix sonore, des refrains martiaux qu'ils ont aimé jadis."

(Disques NC Pathé saphir 4309 et SD 78 30-6278)

L'hommage aux morts de la Grande Guerre - Agence Meurisse, 1919

"Vous avez entendu le rude appel du cuivre, oh vous, dont nous parlons en frémissant d'orgueil, et Dieu pour un instant vous permet de revivre devant les biens-aimés qui portent votre deuil."

Département des Estampes et de la Photographie.

Deux fils portent des fleurs sur la tombe de leur père - Agence Meurisse, 1915

Commémoration de la bataille de la Marne, Villeroy.

Département des Estampes et de la Photographie.