Le Père La Victoire

Le Père La Victoire fut composé par Louis Ganne (1862-1923) sur des paroles de Lucien Delormel (1847-1899) et Léon Garnier (1836-1901).

L'air, créé par Paulus (1845-1903) en 1888, prête sa voix à un vieux soldat qui relate ses souvenirs de combat et souhaite une revanche à la défaite de 1870. A l'armistice, la chanson fut dédiée à Georges Clémenceau auquel fut attribué le surnom de "Père la Victoire".

"J'ai vu la guerre au bon vieux temps, quand nous faisions campagne, là-bas en Allemagne, à peine si j'avais vingt ans."

Le Père La Victoire - Marcel Journet, 25 janvier 1916

"Quand je vois nos soldats passer joyeusement musique en tête, ah je dis, marquant le pas : "Comme jadis la France est belle." Comme autrefois, soldats, je revois Carnot décrétant la victoire. Marchez à la gloire ! Mes chers enfants, revenez triomphants."

(Disque NC Gramophone DA 257)

Le Père La Victoire - autres versions

"J'ai soupiré pour Madelon, Jeannette ou Marguerite. C'est une chose bien douce que le son clair que produit un baiser. Pourtant malgré cela un seul bruit me pinçait là : Plan, rataplan, rataplan, c'était ce bruit-là mes enfants !"

(17 versions)

Une scène de "Versailles" : Llyod, Wilson et Clémenceau, éd. 1932

Département des Estampes et de la Photographie.