Richard Pinhas, fortement influencé par le British blues, fait ses premières armes dès l'âge de 14 ans dans plusieurs formations rock. En parallèle à de brillantes études (doctorat de philosophie à l'âge de 23 ans), il sera quelques temps guitariste auprès de Klaus Blasquiz, futur chanteur de Magma, au sein de Blues Convention. Disciple et ami de Gilles Deleuze, il enregistre avec ce dernier et le groupe Schizo un 45t, Le voyageur, de Friedrich Nietzsche (Humain, trop humain I, §638), qui est distribué gratuitement et où figure déjà l'appellation Disjuncta. L'aventure du label Disjuncta commence réellement en 1974, avec la création du project Heldon, groupe à géométrie variable, dont Richard Pinhas est l'épicentre. En fondant ce label, Richard Pinhas est en premier lieu intéressé par la découverte de toutes les étapes de la création d'un disque (production, distribution, pressage, conception…). Ce label, dont la durée de vie sera éphémère, va profondément marquer l'édition phonographique. Richard Pinhas est le premier en France à utiliser le statut associatif pour monter son label, ouvrant les portes à un modèle largement repris depuis. Il monte également, chez lui, ce que l'on nomme aujourd'hui un home-studio, d'où sortiront les quatre premiers albums de Heldon. Enfin, sa politique tarifaire fait également frémir les multinationales du disque. Les disques Disjuncta sont en effet vendus à cette époque 13 francs, contre 26 pour les majors. 

Entretien réalisé le 22 novembre 2013 à la BnF, en présence de Chloé Cottour (bibliothécaire), Jean-Rodolphe Zanzotto (bibliothécaire) et Luc Verrier (ingénieur du son).

1. Avant l'édition phonographique .- 2. Le label Disjuncta, le groupe Heldon et la carrière solo de Richard Pinhas .- 3. Considérations sur l'industrie du disque aujourd'hui et retour sur le label Disjuncta .- 4. Richard Pinhas et la science-fiction.

Entretien avec Richard Pinhas : enregistré le 22 novembre 2013 à la BnF

1. Avant l'édition phonographique .- 2. Le label Disjuncta, le groupe Heldon et la carrière solo de Richard Pinhas .- 3. Considérations sur l'industrie du disque aujourd'hui et retour sur le label Disjuncta .- 4. Richard Pinhas et la science-fiction