Le 6 mai 1931, l'Exposition coloniale internationale de Paris est inaugurée par le chef d'état Gaston Doumergue. Cette exposition occupe plus de cent dix hectares du bois de Vincennes, autour du lac Daumesnil. A l'occasion de cette exposition, 368 enregistrements sonores des "musiques et parlers coloniaux" sont réalisés par l'Institut de Phonétique et le Musée de la parole et du geste de l'Université de Paris, avec le soutien de la firme discographique Pathé ; de ces enregistrements, 184 disques 78 tours sont produits, représentant environ 20 heures d'écoute. Cette collecte est réalisée entre la fin juin et le 6 novembre 1931 par Philippe Stern et son assistante Mady Humbert-Lavergne.

Parallèlement à ces enregistrements sonores, le musée de la Parole commande au photographe Paul Pivot un reportage sur les interprètes et les musiciens présents. En octobre 1931, Paul Pivot réalise 157 clichés, pris dans l’enceinte même de l’Exposition et au camp militaire de Saint-Maur. De nombreux comédiens, musiciens, chanteurs et danseurs des colonies françaises d'Afrique, d'Asie et d'Océanie sont donc enregistrés et photographiés, ainsi que des soldats africains réquisitionnés pour l'occasion. Ce fonds propose des musiques et des chansons traditionnelles, des récits, des fables et des contes, des récits personnels et historiques ainsi que des dictions et énumérations de nombres en différents dialectes.

Consulter la description de ce fonds dans le catalogue Archives et manuscrits

Kraikaï : chant de réjouissances après le combat ; Pa Xoulé : chant de funérailles / Hounsou, chant solo d'homme.

Chant d'homme avec accompagnement d'un choeur d'hommes, de flûte-sifflet, de cloches frappées et de deux tambours (Kraikaï), puis avec accompagnement d'un choeur d'hommes, de cloche frappée et de deux tambours (Pa Xoulé)

(Exposition coloniale internationale de Paris. Bénin. Disque AP-2644)

Aillypo : chant de danse pour le jour de repos ; Bakonto : chant de piroguiers / Hounsou, chant solo d'homme.

Chant solo d'homme avec accompagnement d'un choeur d'hommes, de tambour, de gankeke et de battements de mains (Aillypo), puis avec accompagnement d'un choeur d'hommes, de cloche de fer et de tambour (Bakonto).

(Exposition coloniale internationale de Paris. Bénin. Disque AP-2645)

Atchiahia : chant de danse ; Hounga : chant de guerre des Amazones / Hounsou, chant solo d'homme.

Chant solo d'homme avec accompagnement d'un choeur d'hommes, de cloches de fer frappées et de tambour (Atchiahia), puis avec accompagnement d'un choeur d'hommes, de cloches de fer frappées et du tambour royal hounga (Hounga).

(Exposition coloniale internationale de Paris. Bénin. Disque AP-2646)

M'Bouessa : chant des conscrits résignés ; Abboua : chant pour célébrer la naissance.

Chant solo d'homme avec accompganement d'un choeur d'hommes, de cloche de fer et de battements de mains (M'Bouessa), puis avec accompagnement d'un choeur d'hommes, de cloches gankeke et de sifflet (Abboua).

(Exposition coloniale internationale. Bénin. Disque AP-2648)

Mede mi wa [Mina nouazou nayavo] : chant pour travailler les routes ; Zogohoum : chant de mariage / Hounsou, chant solo d'homme ; choeur d'hommes ; accompagnement de cloche de fer et de tambour

Chant solo d'homme avec accompagnement d'un choeur d'hommes et de cloche de fer (Mede mi wa [Mina nouazou nayavo]), puis avec accompagnement d'un choeur d'hommes, de cloche de fer et de tambour (Zogohoum).

(Exposition coloniale internationale. Bénin. Disque AP-2650)

Comment on se marie / Ahombi, voix

(Exposition coloniale internationale. Bénin. Disque AP-2719 face B)