ASTEE (Association Scientifique et Technique pour l'Eau et l'Environnement)

Voir les documents dans Gallica

Description de la bibliothèque

Créée en 1905, l’ASTEE (Association Scientifique et Technique pour l’Eau et l’Environnement), anciennement AGIAHM (Association Générale des Ingénieurs, Architectes et Hygiénistes Municipaux, 1905-1911) et AGHTM (Association Générale des Hygiénistes et Techniciens Municipaux, 1911-2004), est une association à caractère scientifique et technique reconnue d’utilité publique en 1918 en vertu des articles 8 à 13 de la loi sur les associations de 1901.

Plateforme multi-acteurs, elle rassemble près de 3 800 membres, issus d’organismes publics et privés, intervenant dans les services publics locaux de l’environnement. Sa vocation est de fabriquer du consensus, de produire et diffuser de l’information technique de référence, notamment sous forme de guides, chartes, résumés pour décideurs, etc. L’ASTEE compte 45 groupes de travail composés d’environ 400 bénévoles et 13 sections régionales sur l’ensemble du territoire national. Chaque année, elle organise de nombreux événements régionaux et nationaux, devenus des lieux d’échanges majeurs pour les professionnels du secteur.

L’ASTEE édite aussi, depuis 1906, la revue mensuelle TSM (aujourd’hui, Techniques Sciences Méthodes). Forte de 10 000 lecteurs, la qualité des articles et études qu’elle contient, validés par un comité de lecture composé d’experts, en fait la revue de référence sur l’eau et l’environnement. Les acteurs opérationnels y trouvent depuis plus d’un siècle des études techniques approfondies sur l'eau potable, l'assainissement, la ressource en eau et les milieux aquatiques, la gestion des déchets et de la propreté, la qualité de l'air, la dépollution des sols et l'aménagement durable des territoires.

Description du fonds numérisé

D’abord éditée en 1906 sous le nom La Technique Sanitaire – Revue de l’Art de l’Ingénieur et de l’Hygiéniste Municipal – Journal de l’Association Générale des Ingénieurs, Architectes et Hygiénistes Municipaux, la revue fut renommée à partir de juillet 1911 La Technique Sanitaire et Municipale (Hygiène, Services techniques municipaux, Travaux publics) – Journal de l’Association Générale des Hygiénistes et Techniciens Municipaux. De 1940 à 1945 la parution de La Technique Sanitaire et Municipale est interrompue (dernier numéro : mars-avril 1940) et remplacée par de minces publications : d’abord des Bulletins d’Information ; puis des Conférences Techniques et enfin des Circulaires d’Information. L’édition de La Technique Sanitaire et Municipale reprend en 1946 sous forme d’un bimestriel (premier numéro : janvier-février 1946). En 1959, La Technique Sanitaire et Municipale devient Techniques et Sciences Municipales et gardera ce nom jusqu’en 1985 sauf entre 1970 et octobre 1971, ou ayant absorbé une autre revue, elle deviendra Techniques et Sciences Municipales et Revue de l’eau. Enfin en 1986, le périodique prend le nom Techniques Sciences Méthodes qui est toujours le sien actuellement.

Véritable mine culturelle pour les historiens, ce fonds numérisé comprend la collection complète de la revue représentant environ un millier de numéros. Actuellement toujours éditée, la revue est disponible pour les numéros de 2007 à ce jour via un site internet dédié http://tsm.astee.org/