Archives départementales de la Haute-Marne

Voir les documents dans Gallica

Description de la bibliothèque

Les Archives départementales de la Haute-Marne sont le conservatoire de la mémoire écrite et figurée de ce territoire. Installées depuis 2011 dans un nouveau bâtiment spacieux et respectueux de l’environnement situé sur la commune de Chamarandes-Choignes, elles conservent 18 kilomètres linéaires de document, dont le plus ancien, une charte de l’empereur Louis le Pieux, remonte à l’an 814.
Comme l’ensemble des services d’archives départementales, l’établissement a la charge de collecter, de conserver, de classer et de communiquer les archives publiques et privées produites dans le département et qui revêtent une valeur historique, en contribuant à faire connaître auprès du plus grand nombre l’histoire et les richesses patrimoniales de la Haute-Marne. Contrairement à beaucoup de territoires voisins, les fonds haut-marnais n’ont pas subi de séquelles des guerres et l’éventail des ressources conservées aux Archives est très riche. Dans les fonds anciens ressortent en particulier les archives de l’évêché de Langres et celles des grandes abbayes cisterciennes de Haute-Marne (Morimond, Auberive, La Crète…). Les archives départementales conservent aussi quelques très beaux fonds d’archives privées, comme le fonds Diderot-Caroillon de Vandeul ou le fonds de la famille du Châtelet, acheté en 2012 par le département.
A l’heure du numérique et de la consultation à distance, les Archives départementales renouvellent leur offre en proposant un panel toujours accru de services auprès du public : aide à l’archivage, formations, ateliers, numérisations à la demande, expositions, cycles de conférences …

Description du fonds numérisé

Constituée par achats, dons ou échanges, la bibliothèque de conservation des Archives départementales de la Haute-Marne est principalement composée de publications intéressant l’espace haut-marnais, d’ouvrages de référence utiles à l’exploitation des archives, ainsi que de collections de périodiques, tout particulièrement locaux, tels que le Bulletin de la Société haut-marnaise des Études locales dans l'Enseignement public. Elle s’est par ailleurs progressivement enrichie de collections d’érudits, dont les deux principales ont été données au département à la fin du XIXe siècle (legs de Jules Barotte en 1878 ; don d’Arthur Daguin en 1883). En 1913, a été léguée une autre collection majeure (environ 2 000 volumes) : la bibliothèque de Théodore Ducos, ministre de la Marine et des Colonies de 1851 à 1855, et de son fils, en provenance de l’abbaye de Septfontaines, essentiellement constituée d’ouvrages à caractère littéraire. Par ailleurs, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la bibliothèque de la Société d’Histoire, d’Archéologie et des Beaux-Arts de Chaumont, fondée en 1893, est elle entrée par voie de dépôt. Les stocks de ses Annales, publiées en six volumes de 1893 à 1939 et qui ont fait l’objet d’une numérisation, ont également intégré les Archives à cette occasion. Enfin, en 2011, un ensemble d’environ 430 volumes portant sur la Première Guerre mondiale, formé par le docteur Pierre Dautrey, de Vignory, et continué par ses fils, a été donné au service des Archives départementales de la Haute-Marne, contribuant à alimenter la diversité et la richesse patrimoniales de sa bibliothèque