• Tout Gallica

    Formulaire de recherche pour Tout Gallica
  • Livres

    Formulaire de recherche pour Livres
  • Manuscrits

    Formulaire de recherche pour Manuscrits
  • Cartes

    Formulaire de recherche pour Cartes
  • Images

    Formulaire de recherche pour Images
  • Presse et revues

    Formulaire de recherche pour Presse et revues
  • Enregistrements sonores

    Formulaire de recherche pour Enregistrements sonores
  • Partitions

    Formulaire de recherche pour Partitions
Aucun mot recherché, veuillez saisir un terme.
Fermer

Vous êtes ici

L'histoire de France par l'image

Nul doute, si vous en recherchez la trace, que vous trouviez dans Gallica la représentation en image(s) d’un événement historique. Les collections De Vinck (depuis 1770 jusqu'en 1870) et Hennin (481-1851), ainsi que la collection Gaignières témoignent, à travers 34 000 estampes et dessins, de près de quinze siècles d’histoire de France. À leur suite, trois fonds d’agence de presse vous offrent plus de 72 000 clichés sur la petite ou grande histoire des années 1904-1937 : il s’agit des fonds ROL, Meurisse et Mondial. Parallèlement à ces grandes collections se trouvent numérisés des ensembles thématiques. Ce sont la collection De Ridder, témoin de l’histoire militaire ; les images d’Épinal, ou encore la collection dite des « ballons » sur la navigation aérienne et les aéronefs.

Zoom sur... l'histoire des ballons

Les corpus iconographiques sur l'histoire de France

Estampes relatives à l’histoire de France : la collection Hennin

« Je donne et lègue ma collection d’estampes et dessins historiques […]. La collection d’estampes des diverses écoles de gravure qui s’y est jointe fait partie de ce legs. Je désire que cette collection soit conservée dans son état actuel, et augmentée par la suite sur le plan, s’il y a lieu ». Par testament, Michel Hennin confie en 1863 au département des Estampes une collection riche de près de 15 000 pièces, dont la grande valeur artistique n’a d’égale que la richesse documentaire et historique. Elle propose une Histoire de la France par l’image du Ve siècle jusqu’à 1851, et se décline en almanachs, portraits, pièces facétieuses ou allégoriques, représentations de monuments et de champs de batailles...

Un siècle d’histoire par l’image : la collection De Vinck

Carl de Vinck, diplomate belge, entreprend vers 40 ans d’enrichir la collection d’estampes constituée par son père et essentiellement consacrée à Marie-Antoinette. Il l’élargit considérablement, de sorte qu’elle couvre un siècle d’histoire de France, depuis le mariage de Louis XVI en 1770 jusqu’à la fin de la Commune de Paris en 1871. C’est en 1906 que, soucieux de préserver cet ensemble de 17 000 pièces, le baron De Vinck fait don de sa collection à la Bibliothèque nationale, l’augmentant encore de quelques 11 000 estampes jusqu’en 1909. Au sein de cet ensemble unique, seuls les documents concernant la Guerre de 1870 et la Commune ne sont pas encore entièrement numérisés.

La collection François-Roger de Gaignières

François-Roger de Gaignières (1644-1715), écuyer du duc de Guise, consacra sa vie à compiler des images de tombeaux et pierres tombales, de costumes, de manuscrits, de sceaux et d'armoiries, mais aussi des portraits, des vues de villes, de monuments et de châteaux, dans le but de composer ainsi une histoire générale de la France. Il fait don de cette collection à Louis XIV en 1711. Clairambault, généalogiste des ordres du Roi, ordonne les 2407 manuscrits, 24 portefeuilles de mode, 31 volumes de tombeaux, 117 volumes de topographie et 100 volumes de portraits. S'il en soustrait une part, qui réintégrera partiellement en 1717 les collections royales, un vol de l'abbé de Gévigney à la fin du XVIIIe siècle privera encore la bibliothèque de 3000 dessins de tombeaux, conservés aujourd'hui à Oxford mais dont la BnF possède cependant les calques.

La locomotion aérienne : la collection dite "des ballons"

"Histoire des ballons", tel est le nom donné à un ensemble de pièces sur l'histoire de la locomotion aérienne depuis 1783 jusqu'à 1843. Originellement constitué d'un lot de 250 estampes acquises le 18 Messidor An II et augmenté substanciellement de la collection Robertson en 1828, cet ensemble est riche d'environ 750 pièces : gravures représentant des aérostats en vol, des plans de montgolfières, des accidents, mais aussi feuilles d'éventails, programmes, documents d'archives et appels à souscriptions...

Armées, uniformes et histoire militaire : la collection De Ridder

Gustave De Ridder, notaire parisien passionné d’histoire militaire, fréquente dès 1900 la salle de lecture du Cabinet des Estampes. Intéressé par la richesse des collections, il en constate aussi les lacunes, et forme alors le projet de réunir des recueils de dessins ou d’estampes, des livres illustrés, des historiques de régiment, des études sur les uniformes, les drapeaux, l’armement et des textes de règlement. À sa mort en 1946, sa collection de 3667 volumes est léguée au Département des Estampes et de la photographie et un catalogue est achevé en 1948 par Jacques Lethève. Retrouvez dans Gallica 268 de ces ouvrages, sources incontournables à l'étude de l'histoire militaire française et européenne, du XVIIe au XIXe siècle.

Le fonds des agences de presse Monde & Caméra

Spécialisées dans le reportage photographique, les agences Rol (fondée en 1904), Meurisse (1909) et Mondial Photo Presse (1932) s'associent en 1937 pour former l’agence SAFARA. Réunis, les fonds photographiques de ces trois agences forment une collection considérable qui s’enrichit jusqu’en 1945. Détenus par la firme Monde & Caméra, puis par la société Sciences-Film, ils sont acquis en 1961 par la Bibliothèque nationale. Cet ensemble de 205 000 négatifs sur verre est en cours de numérisation (75 000 clichés sont déjà numérisés) : il couvre tous les champs de l’actualité française et internationale des années 1904 à 1945 et dresse un tableau très complet de la vie politique, diplomatique, sportive et culturelle dans la première moitié du XXe siècle.