Publié par Nathalie Hersent le 13 avril 2017 dans Collections

C’est à l’orée du printemps 1613 que naquit André Le Nôtre. Jardinier du Roi-Soleil pendant plus d’un demi-siècle, il demeure le plus célèbre jardinier paysagiste de l’époque Classique.

Lire la suite

Publié par Nathalie Hersent le 1 janvier 2013 dans Collections

L’exposition « La légende du Roi Arthur » donne aujourd’hui l’occasion de mettre en lumière le travail réalisé par Gaston Paris (1839-1903) pour le XXXe volume de l’Histoire Littéraire de la France,consacré au XVIe siècle. Le grand philologue y traite des romans en vers issus de la légende de la Table ronde. Cette littérature, constituée de « romans biographiques », narrant l’histoire complète d’un personnage du cycle arthurien, et de « romans épisodiques », relatant quelques aventures de la Table ronde, mêle intrigues, combats et amours érigeant ses héros en modèles de bravoure et de courtoisie.

Lire la suite

Publié par Nathalie Hersent le 1 janvier 2013 dans Collections

Théophile Gautier dont on célèbre aujourd’hui le bicentenaire de la naissance reste trop souvent l’auteur du populaire Roman de la momie et du Capitaine Fracasse. Mais c’est oublier qu’il a été un « ouvreur » tant en prose qu’en poésie, un authentique passeur qui a initié les générations suivantes à une exigeante vision de l’art. Pour son siècle, il fut « Théo », le « poète impeccable » auquel Baudelaire dédie Les Fleurs du Mal.

Lire la suite

Publié par Nathalie Hersent le 1 janvier 2013 dans Collections

Publié par Nathalie Hersent le 1 janvier 2013 dans Collections

Charles Michel de L’Epée naît le 24 novembre 1712 dans une famille aisée à Versailles et reçoit grâce à son père, architecte expert des bâtiments du roi, une excellente éducation. Au Collège des Quatre-Nations, il suit l’enseignement d’un philosophe janséniste ce qui concourt probablement à la tolérance religieuse dont il fait preuve tout au long de sa vie. Cette ouverture d’esprit est la raison pour laquelle, jeune diplômé en Théologie de 17 ans, il se résout, pour ne point aller à l’encontre de sa conscience, à renoncer à entrer dans les ordres dès lors qu’on lui impose, dans le cadre de la lutte contre le Jansénisme, de signer le formulaire d'Alexandre VII condamnant la doctrine des Cinq propositions de Cornelius Jansenius.

Lire la suite

Pages