Publié par Equipe Gallica le 1 janvier 2013 dans Partenaires

Sept nouveaux partenaires sont récemment venus enrichir l'offre de Gallica.
Côté bibliothèques numériques, celles de la Bibliothèque Sainte-Geneviève, de l'Enssib, de la Médiathèque Gabriel Tarde de l'École Nationale de l'Administration Pénitentiaire à Agen, et le programme NUMDAM porté par la cellule MathDoc. Côté éditeurs, nous avons le plaisir d'accueillir trois nouveaux e-distributeurs: Immateriel.fr, Izneo et Izibook.

Lire la suite

Publié par Céline Raux le 1 janvier 2013 dans Collections

Le saint-simonisme est un mouvement de pensée réformateur influent du XIXe siècle. Il propose une réorganisation et une méthode de transformation totale de la société en jetant les bases d'une utopie industrielle conçue en opposition à l'ordre social issu de l'Ancien Régime. Il s'agit de bâtir le bonheur de l'humanité sur le progrès de l'industrie et de la science. Pour cela il faut rompre avec l'ancienne théologie féodale afin d’entrer dans un âge nouveau qui serait l’âge industriel de la science. Soutenue par une foi en l’Homme et en la technique, le saint-simonisme se propose donc de créer les conditions inédites d’une société nouvelle, fraternelle et pacifique.

Lire la suite

Publié par Roger Musnik le 1 janvier 2013 dans Collections

Un beau matin de 1785, Herbois et Renneville se rendent à Versailles, au milieu de jeunes gens de diverses origines dont certains se nomment Ney, Tallien, Murat, Saint-Just, Fouché, Bonaparte, Talma, Danton, etc. Ainsi débute le premier volet d’un cycle de quatre romans (L’Hôtel de Niorres, Le Roi des gabiers, Le Tambour de la 32e demi-brigade et Bibi-Tapin, publiés en 1861 et 1862.

Lire la suite

Publié par Equipe Gallica le 1 janvier 2013 dans Partenaires

En 1886, Louis Pasteur sort d'une longue période de recherches, puis de luttes, pour imposer au monde scientifique ses découvertes sur la vaccination contre la rage.  Âgé, fatigué et malade, il délègue à ses proches collaborateurs, Emile Duclaux et Emile Roux, le soin de créer l'Institut qui portera bientôt son nom. La nécessité d'un périodique qui en publierait les travaux est dans l'esprit de tous, mais les ressources dont dispose le tout nouvel institut ne sont pas suffisantes. Emile Duclaux prend alors l'initiative de la future revue, dont il devient à la fois le bailleur de fonds, le metteur en page et le directeur de publication.

Lire la suite

Publié par Jude Talbot le 1 janvier 2013 dans Collections

"Tous ces aventuriers, à demi enfoncés dans l'impossible...

Lire la suite

Pages