Publié par Equipe Gallica le 1 janvier 2013 dans Collections, Partenaires

Portail d'accès aux collections numériques françaises, Gallica met en valeur les collections des partenaires numériques de la BnF, sélectionnées pour leur complémentarité scientifique et leur compatibilité technique avec les collections de la BnF. Ces documents sont indexés dans Gallica, via le protocole OAI-PMH, mais restent accessibles sur le site du partenaire.

Lire la suite

Publié par Céline Raux le 1 janvier 2013 dans Collections

Londres, 1723. Un médecin hollandais émigré en Angleterre, spécialisé dans les maladies nerveuses, fait éditer un petit livre dont la parution déclenche immédiatement un scandale. Les esprits bien-pensants de l'époque sont épouvantés et jugent l'ouvrage pernicieux et diabolique. Le Grand Jury du Middlesex condamne l'écrit polémique et la controverse commence...

Lire la suite

Publié par Jude Talbot le 1 janvier 2013 dans Collections

« Les images d'Épinal, naïves et gaies parfois, avec leurs larges plaques de bleu de Prusse, de vert-poireau, de sang de bœuf et de gomme-gutte... »

J.-K. Huysmans, L'art moderne, 1902, p. 231

Lire la suite

Publié par Nathalie Aguirre, Alina Cantau le 1 janvier 2013 dans Collections

Après un rappel historique présenté dans un précédent billet, reprenons le fil de cette histoire à partir notamment du XIXe siècle. Les progrès de la chimie ont révolutionné les pratiques (rompant ainsi les liens tissés depuis si longtemps entre l’homme et la nature). Il devient possible d’isoler et d’extraire  les composants actifs des plantes médicinales. Parallèlement de nombreux traités ou dictionnaires tels de ceux de  François-Pierre Chaumeton, François-Joseph Cazin ou Henri Coupin ont permis de vulgariser ce qu’il faut bien appeler déjà  la phytothérapie.

Lire la suite

Publié par Monique Moulène le 1 janvier 2013 dans Collections

La numérisation des estampes de Célestin Nanteuil conservées au département des Estampes et de la photographie révèle à nouveau ce graveur reconnu dans les années 1830 et déjà oublié de son vivant. Pourtant, lorsque la Bibliothèque nationale, en 1930, consacre une exposition au Romantisme, l’affiche reprend un encadrement réalisé en 1838 par Célestin Nanteuil pour une page des Voyages romantiques de l’ancienne France.

Lire la suite

Pages